Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied"

Transcription

1 366 Reconstruction de l avant-pied Fig. 45c2. Principe III. Obtenir une longueur relative correcte des différents métatarsiens (parabole métatarsienne). b) Sur l incidence de trois quart. 1. Incidence de trois quart. 2. Métatarsalgie du 3 e rayon : même pied sur l incidence de trois quart. Le 3 e métatarsien a une longueur correcte comparativement au second. La ligne de Maestro est correcte. L explication de cette métatarsalgie est donnée par l incidence de trois quart qui montre un excès de longueur relatif du 3 e métatarsien. 3. L ostéotomie isolée de M2 est à l origine d un excès de longueur de M3 ; la métatarsalgie correspondante a été soulagée par une ostéotomie de Weil secondaire. 4. Ostéotomie isolée de M2 avec de bons résultats : le second métatarsien reste un peu plus long que le 3 e. Il n y a pas de métatarsalgie de transfert. Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens Le quatrième principe est de donner un peu plus de place au recul généreux des métatarsiens (Fig. 45d1 à d4) dans le but d augmenter la proportion des cas où l on peut conserver les articulations. C est certainement un point qui est plus difficile à assimiler. En effet, les précédentes techniques de raccourcissement, surtout des métatarsiens, étaient souvent imprévisibles et les chirurgiens pensaient généralement que «the less is the best». Cependant nos observations et les critiques de nos résultats montrent clairement que le recul généreux des métatarsiens procure une solution extrêmement sûre et facile et qui s adapte à pratiquement tous les cas de déformations sévères de l avant-pied.

2 Les huit principes de la reconstruction de l avant-pied 367 Tout au long de ce livre, nous avons apporté des précisions sur le raccourcissement métatarsien à effectuer, cliniquement au niveau de la 1 re MP pour l obtention d une flexion dorsale correcte, radiologiquement grâce au point ms déterminé précédemment. Ce recul métatarsien, pour ces désordres sévères de l avant-pied, n est pas le fruit d une étude prospective, il est simplement le fruit d une observation qui ne laisse aucun doute. Fig. 45d1. Principe IV. La place du raccourcissement généreux des métatarsiens. a) Dans les déformations importantes. 1, 2. Dans une telle déformation de l avant-pied, nous regrettons de ne pas avoir raccourci le 5 e métatarsien, pour deux raisons : 1) La correction (hallux valgus et orteils en griffe) devrait certainement être meilleure si le raccourcissement avait été plus important. 2) Les problèmes subsistent avec le 5 e orteil malgré la résection distale de P1(arthroplastie IPP) ; 3, 6. Problèmes bilatéraux. 3, 4. Nous avons décidé de réaliser un raccourcissement important du pied gauche parce que c était le plus déformé et parce que les métatarsiens latéraux étaient plus longs (M2/M1 et la ligne de Maestro proximale par rapport au centre de M4). 5, 6. Résultat pour le même patient : sur le pied gauche, où le raccourcissement était important, à la fois la période postopératoire, la correction de la déformation et la mobilité étaient significativement meilleures que pour le pied droit.

3 368 Reconstruction de l avant-pied Dans tous les cas où le résultat est bon, le point ms a été respecté (ou légèrement dépassé) et dans tous les cas où ce point n a pas été respecté, le résultat est soit moins bon, soit mauvais. De plus le raccourcissement métatarsien permet de préserver la longueur des orteils et les articulations de ces mêmes orteils. Ainsi la longueur globale du pied est moins diminuée et l avantpied reste élégant : c est une autre voie pour aborder les problèmes au niveau de l avant-pied surtout en ce qui concerne les désordres sévères. La frontière entre les déformations sévères et modérées est parfois aisée à délimiter et parfois non. Dans ce cas nous pouvons dire que, si nous hésitons, alors il vaut mieux reculer de façon généreuse les métatarsiens. Nous avons maintenant suffisamment de cas bilatéraux avec d un côté un raccourcissement généreux et de l autre une action plutôt sur les tissus mous, avec le bénéfice net au niveau du pied ayant subi ce raccourcissement généreux (Fig. 454a). Les troubles trophiques ou l âge du patient sont aussi intéressants à considérer. Ils ne sont pas une contre-indication à ce recul généreux, au contraire il faudra peut-être encore plus reculer pour détendre les tissus et passer par dessus les notions d âge ou de troubles trophiques. La clé de ce recul métatarsien généreux est ainsi qualifiée par L. S. Weil : longitudinal decompression. Bien sûr cette conservation articulaire permise par le raccourcissement métatarsien a des limites, mais ses limites sont donc ses frontières et celles-ci ont reculé très loin. Fig. 45d2a. Principe IV. La place du raccourcissement généreux des métatarsiens. b) Dans les déformations sévères de l avant-pied. 1) L importance du raccourcissement sur l incidence dorsoplantaire. 1. Focalisée sur le 1 er rayon. Perte de flexion dorsale MTP dans la correction maintenue manuellement et subluxation latérale de la 1 re phalange qui indique le raccourcissement à réaliser (point ms). 2. Focalisée sur les rayons latéraux. Le point ms est localisé à la partie proximale de la phalange (du rayon le plus atteint). 3. Focalisée à la fois sur le 1 er et sur le 2 e rayon (point ms).

4 Les huit principes de la reconstruction de l avant-pied 369 Fig. 45d2b. Principe IV. La place du raccourcissement généreux des métatarsiens. b) Dans les déformations sévères de l avant-pied. 2) L importance du raccourcissement sur l incidence de trois quart. Pour ce patient, le raccourcissement métatarsien est bien évalué pour le pied droit (ms). Sur le pied gauche, le point ms est incertain et dans ce cas l incidence de trois quart est utile pour déterminer précisément le point ms (chevauchement de la 1 re phalange). Fig. 45d3. Principe IV. La place du raccourcissement généreux des métatarsiens. c) Conservation des têtes métatarsiennes. 1. Louis XVI avant et après sa décapitation : est-ce que sa tête a vraiment mérité ce traitement? 2. De la même façon, ce pied mérite-t-il la résection des têtes? (Remplacer de temps en temps la monarchie par l anarchie malheureusement L. S. Weil est né un siècle et demi trop tard!). 3. Il est certain que dans ce type de pied les articulations MTP ne peuvent être préservées, ni les têtes métatarsiennes. 4. Mais dans ce cas nous préservons quatre cinquième des têtes. N est-ce pas préférable, dans la mesure où nous pouvons le faire?

5 370 Reconstruction de l avant-pied Fig. 45d4. Principe IV. La place du raccourcissement généreux des métatarsiens. d) Aspect postopératoire. Ce pied n est pas très œdémacié, il n est pas douloureux La mobilité est rapidement retrouvée. Le pied est détendu et le patient aussi! Cinquième principe Pathologie d un seul rayon Le cinquième principe est que, lorsque la pathologie affecte uniquement un rayon et que la chirurgie sur ce rayon ne va pas compromettre les autres rayons, nous ferons une chirurgie isolée de ce rayon, mais en faisant très attention aux rayons adjacents et au moindre doute il faudra les traiter et les harmoniser autour du rayon atteint. Fig. 45e. Princie V. Quoi qu il en soit, quand il n y a pas de pathologie antérieure de l avant-pied, il faut respecter l anatomie préopératoire. Sur cet exemple, il y a un excès de longueur des métatarsiens latéraux mais sans signe clinique : nous réalisons simplement une ostéotomie de scarf (mais avec abaissement de M1).

Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux

Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux 243 Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux Nous étudierons d abord les principales causes de ces luxations

Plus en détail

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Les techniques Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux 115 Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Historique, définition Cette ostéotomie a été pratiquée par L. S. Weil (Chicago) depuis 1985.

Plus en détail

I. LES TECHNIQUES. Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus

I. LES TECHNIQUES. Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus I. LES TECHNIQUES Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus Le scarf, cette longue ostéotomie du premier métatarsien, est le plus souvent associé à l ostéotomie de

Plus en détail

Déformation des orteils dans un plan transversal

Déformation des orteils dans un plan transversal Les pathologies de l avant-pied Déformation des orteils dans un plan transversal 255 Déformation des orteils dans un plan transversal Nous exposerons successivement notre expérience concernant les déviations

Plus en détail

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s Passeport C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s NOM : PRENOM : F o o t & A n k l e I n s t i t u t e Clinique du Parc Léopold 3 8, R u e F r o i s s a r t 1 0 4 0 B r u x e l l e s T é l. : +

Plus en détail

Quelques pathologies du 5 e rayon

Quelques pathologies du 5 e rayon 279 Quelques pathologies du 5 e rayon La femme française est concernée par la pathologie du 5 e rayon à cause de son choix fréquent pour notre bonheur pour les chaussures fines (nous parlons de l esthétique

Plus en détail

orteils ou «griffes d orteils»

orteils ou «griffes d orteils» FICHE D INFORMATION PATIENT : les déformations des orteils ou «griffes d orteils» Madame, monsieur, votre chirurgien vient de vous proposer une prise en charge chirurgicale pour votre pathologie du pied

Plus en détail

Déformations congénitales isolées du pied

Déformations congénitales isolées du pied Déformations congénitales isolées du pied J. Lechevallier, S. Abuamara, clinique chirurgicale infantile, CHU, Rouen «Masso-kinésithérapie et traitement orthopédique des déformations congénitales isolées

Plus en détail

La chirurgie du pied et la cheville

La chirurgie du pied et la cheville La chirurgie du pied et la cheville Informations pour les patients de Dr. med Alex Pellegrino www.etzelclinic.ch/fr/informations à l attention des patients/pied & Cheville etzelclinic ag Churerstrasse

Plus en détail

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature!

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! Dr Frédéric BRACCINI 25 avenue Jean Médecin 06000 Nice www.braccini.net «Opération reine», la rhinoplastie est sans

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

Métatarsalgies. Les pathologies de l avant-pied Métatarsalgies. La métatarsalgie est un aspect clinique très fréquent au niveau de l avant-pied.

Métatarsalgies. Les pathologies de l avant-pied Métatarsalgies. La métatarsalgie est un aspect clinique très fréquent au niveau de l avant-pied. Les pathologies de l avant-pied Métatarsalgies 217 Métatarsalgies Fig. 30a1. Métatarsalgies. Les différents aspects. 1. Callosités plantaires des rayons centraux. 2. Métatarsalgie centrale due au pied

Plus en détail

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS M.Boussad, A.Dahdouh, A.Boulahouache, N.Baouane, A.Ikhlef,ML Kanoun (Béjaia, Algérie) INTRODUCTION L opération

Plus en détail

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE Pour évaluer le creux, il existe de très nombreuses mesures radiographiques N = 120 à 125 PIED NORMAL Pied

Plus en détail

Dr Ian Champagne Podiatre

Dr Ian Champagne Podiatre Souffrez-vous de douleurs aux chevilles, genoux, hanches, bas du dos ou au cou? Avez-vous des crampes, des engourdissements ou des brûlements aux pieds ou aux orteils? Éprouvez-vous de la douleur au talon

Plus en détail

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS FICHE D INFORMATION PATIENT VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE et traumatologie du sport Cabinet du Docteur Guy Mylle VOUS AVEZ UN HALLUX VALGUS VOUS

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie

L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie Le service d orthopédie-oncologie de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont prodigue des soins aux patients provenant des différentes régions du Québec

Plus en détail

Prothèse bouton, spacer temporaire

Prothèse bouton, spacer temporaire 174 Reconstruction de l avant-pied Prothèse bouton, spacer temporaire Définition, historique Nous avons été intéressés par la cupule en polyéthylène décrite par B. Regnauld en 1975 [102, 103, 104]. Cette

Plus en détail

Introduction à l optimisation

Introduction à l optimisation Université du Québec à Montréal Introduction à l optimisation Donnée dans le cadre du cours Microéconomie II ECO2012 Baccalauréat en économique Par Dominique Duchesneau 21 janvier septembre 2008 Ce document

Plus en détail

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher *

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * *Clinique Universitaire de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport CHU de Grenoble, Hôpital Sud Avenue de Kimberley, BP 338,

Plus en détail

Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery

Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery T. auer*, P. Hardy* * Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, hôpital mbroise- Paré ; université Paris-Île-de-France

Plus en détail

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie.

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. SOMMAIRES EN LANGAGE SIMPLE Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. Sommaire par T. Scott Murray Quel est le sujet de cette étude? Ce rapport, préparé par Doug Willms de l

Plus en détail

Avant-pied rhumatoïde

Avant-pied rhumatoïde Les pathologies de l avant-pied Avant-pied rhumatoïde 305 Avant-pied rhumatoïde Fig. 40a1. Avant-pied rhumatoïde. Aspects radiologiques et cliniques. Fig. 40a2. Avant-pied rhumatoïde. Chirurgie traditionnelle.

Plus en détail

Guide pratique : Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED

Guide pratique : Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED Cheville L articulation de la cheville met en relation le péroné en externe, le tibia en interne et l astragale (talus). On retrouve également des ligaments qui

Plus en détail

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique?

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Dr F.C AILLON Equipe multidisciplinaire pied diabète Boulogne sur mer Lille Lesquin 01 juin 2007 Quel bénéfice? Quoi, quand et qui corriger?

Plus en détail

Mesures d éclairage.

Mesures d éclairage. Mesures d éclairage. Dans le cadre de nos enseignements, nous sommes amenés à comparer des systèmes qui produisent des effets identiques comme par exemple différents systèmes pour éclairer un espace donné.

Plus en détail

La baropodométrie dynamique

La baropodométrie dynamique La baropodométrie en chirurgie du pied Bordeaux le 27 mars 2004 La baropodométrie dynamique dans la chirurgie des troubles statiques du pied Docteur E. Toullec Centre de Chirurgie du Pied Polyclinique

Plus en détail

HALLUX VALGUS DIU AG Rééducation 2010 Dr Patrick ABOUKRAT

HALLUX VALGUS DIU AG Rééducation 2010 Dr Patrick ABOUKRAT HALLUX VALGUS DIU AG Rééducation 2010 Dr Patrick ABOUKRAT HALLUX VALGUS Décrivez les éléments de la déformation existant dans l hallux valgus très évolué : constatations cliniques et radiologiques Hallux

Plus en détail

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN Dr. D. Guinard Au niveau de la main, nous pouvons rencontrer des lésions analogues à celles rencontrées au niveau de toutes les articulations ainsi qu'au

Plus en détail

QGIS pour débutants: réaliser des requêtes spatiales

QGIS pour débutants: réaliser des requêtes spatiales QGIS pour débutants: réaliser des requêtes spatiales Table des matières 1 ) Créer des tampons (ou buffers)...1 2 ) Réaliser une jointure spatiale entre deux couches vectorielles...4 Ce module est une première

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

Traitements conservateur et chirurgical des lésions dégénératives des articulations digitales

Traitements conservateur et chirurgical des lésions dégénératives des articulations digitales L arthrose digitale est extrêmement fréquente et souvent bien tolérée. Les crises sont de périodicité et d intensité variables. Le facteur héréditaire est net et les associations avec les atteintes des

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, OU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS Direction des routes. relative CIRCULAIRE

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Vitiligo et psoriasis

Vitiligo et psoriasis Vitiligo et psoriasis Le vitiligo et le psoriasis sont deux maladies relativement fréquentes et partageant de nombreux points communs. Elles ont toutes deux longtemps été considérées à tord comme des pathologies

Plus en détail

Fidex : Une simple évolution ou une révolution dans le monde de l imagerie vétérinaire?

Fidex : Une simple évolution ou une révolution dans le monde de l imagerie vétérinaire? Fidex : Une simple évolution ou une révolution dans le monde de l imagerie vétérinaire? Dr Sanspoux Frédéric. Capvéto Bellac - 05 juillet 2014. En 2011 est apparue sur le marché de l imagerie vétérinaire

Plus en détail

Les deux cas cliniques proposés dans. L infiltration en profondeur - Partie III. Traitement d une MIH sévère

Les deux cas cliniques proposés dans. L infiltration en profondeur - Partie III. Traitement d une MIH sévère Nouveau concept pour le masquage des taches de l émail L infiltration en profondeur - Partie III Traitement d une MIH sévère Jean-Pierre Attal, Antony Atlan Maud Denis, Elsa Vennat, Gil Tirlet Dans les

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Initiation aux probabilités.

Initiation aux probabilités. Initiation aux probabilités. On place dans une boite trois boules identiques à l exception de leur couleur : une boule est noire, une est blanche, la troisième est grise. On tire une des boules sans regarder,

Plus en détail

XI. Attribution des places aux élèves par la CIRI

XI. Attribution des places aux élèves par la CIRI XI. Attribution des places aux élèves par la CIRI 1. Classement des élèves Alors que chaque établissement ne connait que les élèves pour lesquels elle constitue la 1 ère préférence, la CIRI traite, pour

Plus en détail

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw)

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) P. Chélius La DCS ou vis-plaque condylienne est un implant conçu pour la fixation spécifique des fractures épiphyso-métaphyso-diaphysaires du fémur.

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN CLINIQUE SAINT-JOSEPH rue de Hesbaye 75 B-4000 Liège Tél. 04 224 81 11 Fax 04 224 87 70 Service de chirurgie digestive Tél. 04 224 89 00-04 224 89 01 de 8h à 18h,

Plus en détail

Techniques de sélection

Techniques de sélection SOUS PHOTOSHOP ELEMENTS, presque toutes les tâches requièrent de créer des sélections. Lorsque vous créez un montage en combinant des images provenant de plusieurs sources ou lorsque vous remplacez un

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE?

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? Importance d une bonne posture : Le poids du corps doit être distribué de façon à créer une tension minimale sur les muscles, les ligaments et les surfaces articulaires

Plus en détail

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues.

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. YAKOUBI. M MEZIANI. N YAHIA CHERIF. M ZEMMOURI. A BENBAKOUCHE. R CHU BAB EL OUED FACULTE DE MEDECINE

Plus en détail

SOMMAIRE. Guide du placement d un caisson de basse

SOMMAIRE. Guide du placement d un caisson de basse SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1 - Sommaire 2 - INTRODUCTION 2-3 CONSIGNES DE SÉCURITÉ 2-3 Précautions lors de l installation d un caisson de basses 3-4 CONSEILS 3-4 Conseils de placement d un caisson de basses Général

Plus en détail

Orthokératologie. Correction de la myopie pendant le sommeil

Orthokératologie. Correction de la myopie pendant le sommeil Orthokératologie Correction de la myopie pendant le sommeil L orthokératologie est l élimination ou la réduction temporaire de la myopie par adaptation d une lentille rigide de forme spéciale. Cette méthode

Plus en détail

Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal.

Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal. Plaques LCP DF et PLT. Système de plaques pour fémur distal et pour tibia latéral proximal. Large gamme de plaques anatomiques précintrées Trous combinés LCP Stabilité angulaire Table des matières Introduction

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Leçon 4 www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Introduction L insuline est une substance fabriquée dans le pancréas et déversée dans le sang. C est une hormone et

Plus en détail

D.S.T. n 3 ANNEE 2007-2008 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 h 30

D.S.T. n 3 ANNEE 2007-2008 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 h 30 D.S.T. n 3 ANNEE 2007-2008 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 h 30 Il sera tenu compte de la qualité de la présentation et de l expression des résultats numériques en fonction de la précision

Plus en détail

Item 288 Troubles des phanères : onyxis

Item 288 Troubles des phanères : onyxis Item 288 Troubles des phanères : onyxis PATHOLOGIE UNGUÉALE DES DOIGTS Objectif pédagogique Recueillir les données sémiologiques d un onyxis et orienter le diagnostic étiologique. La pathologie unguéale

Plus en détail

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune CHÂTEAUDUN Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou Projet d une deuxième gare ou d une gare commune 1 Ponts et Chaussées Département d Eure et Loir Arrondissement du Sud Chemin de Fer de Patay à Nogent-le-Rotrou

Plus en détail

Agrafe à mémoire entraxes 20 dans les ostéotomies et les arthrodèses de l avant-pied

Agrafe à mémoire entraxes 20 dans les ostéotomies et les arthrodèses de l avant-pied 168 Reconstruction de l avant-pied Agrafe à mémoire entraxes 20 dans les ostéotomies et les arthrodèses de l avant-pied Définition, historique, généralités Cette agrafe procure une compression permanente

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel La radiothérapie adaptative dans les tumeurs cervico-faciales Pierre Castadot 1,4, John A. Lee 1, Xavier Geets 1,2, Benoît Macq 3, Vincent Grégoire 1,2 1 Laboratoire d Imagerie Moléculaire et de Radiothérapie

Plus en détail

les têtes sans faire mal

les têtes sans faire mal L art de couper les têtes sans faire mal Erwan Le Pennec, chargé de recherche Inria à l Université Paris-Sud Le principe du scanner implique de savoir retrouver un objet à partir d une collection de radiographies

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes.

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. 754 ans nos classes PMP éométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. J.-P. Massola et article traite de trois problèmes de distances sur la surface

Plus en détail

Les travaux parlementaires

Les travaux parlementaires Les travaux parlementaires Journal des débats Assemblée nationale Le mardi 7 novembre 2006, 15 h 00 (révisé) Le Vice-Président (M. Cusano): Adopté. Je reconnais maintenant Mme la députée d'hochelaga-maisonneuve.

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1 Prévalence Incidence Dr. Xavier Lainé Maladie 1 A quoi ça sert?? Prévalence Connaître l importance de l affection a un instant donné Incidence Projection estimée de l importance de l affection sur l avenir

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Information Presse. Pour diffusion immédiate

Information Presse. Pour diffusion immédiate Information Presse Pour diffusion immédiate Une meilleure connaissance du comportement des consommateurs associée à des solutions d impression et d étiquetage adaptées aident les commerçants à réussir

Plus en détail

Un cas de DISHphagie

Un cas de DISHphagie Un cas de DISHphagie Homme de 69 ans Dysphagie haute non améliorée malgré une thyroïdectomie pour goitre. Gastroscopie : trajet en chicane de la région de la bouche de Killian, difficultés à l insertion

Plus en détail

"BANDELETTES" POSÉES PAR VOIE VAGINALE. Rapport d enquête. Décembre 2005

BANDELETTES POSÉES PAR VOIE VAGINALE. Rapport d enquête. Décembre 2005 "BANDELETTES" POSÉES PAR VOIE VAGINALE Rapport d enquête Décembre 2005 Afssaps, décembre 2005 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE 4 MÉTHODOLOGIE 5 Information des établissements 5 Recueil de données

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

LA TRANSPLANTATION CAPILLAIRE EN PLEINE EFFERVESCENCE GRACE A UNE PME FRANCAISE*

LA TRANSPLANTATION CAPILLAIRE EN PLEINE EFFERVESCENCE GRACE A UNE PME FRANCAISE* LA TRANSPLANTATION CAPILLAIRE EN PLEINE EFFERVESCENCE GRACE A UNE PME FRANCAISE* Alain CORRE : développeur de la technique S.A.F.E.R. Didier COMBEAUX : responsable scientifique En effet depuis quelques

Plus en détail

Calibración avec point

Calibración avec point Guide de Calibration avec Motic Images Plus 2.0ML & Motic Images Advanced 3.2 Calibración avec point Pas 1: Après avoir activé la fenêtre de capture, sélectionner le mode auto dans l exposition. Il est

Plus en détail

Cinquième partie Waldenburg 2012. 41 slides Le modèle général de transformateur saturable La modélisation de la gamme FLEX et FLEX+

Cinquième partie Waldenburg 2012. 41 slides Le modèle général de transformateur saturable La modélisation de la gamme FLEX et FLEX+ Cinquième partie Waldenburg 2012 41 slides Le modèle général de transformateur saturable La modélisation de la gamme FLEX et FLEX+ 1 La conception d une SMPS La conception d une SMPS est un exercice difficile.

Plus en détail

Health & beauty Network ltd Cellu Smooth. Notice d utilisation

Health & beauty Network ltd Cellu Smooth. Notice d utilisation Health & beauty Network ltd Cellu Smooth Notice d utilisation 1 Le Cellu Smooth est un appareil thérapeutique qui utilise des ultrasons. Il aide à traiter les migraines, l arthrite, les rhumatismes, les

Plus en détail

QUIZZ-NUTRITION ADO. (Miramaris le 24-02-2012

QUIZZ-NUTRITION ADO. (Miramaris le 24-02-2012 Evaluation qualitative des résultats des enquêtes de consommation (Miramas 1) et de compréhension des messages nutritionnels (Miramas 2) par la population adolescente départementale; Protocoles à mettre

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris CONGRES SASPAS Le mardi 26 mars 2013 Caroline Terris LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE I/ ANATOMIE DE L APPAREIL UNGUEAL L'appareil unguéal comprend le tissu péri- unguéal

Plus en détail

* La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil

* La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil * ** * La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil Un design de confiance 4 5 1 3 2 Soutenue depuis des années par un grand nombre de données cliniques et commerciales

Plus en détail

La génomique marque-t-elle l avènement de la médecine personnalisée?

La génomique marque-t-elle l avènement de la médecine personnalisée? Décembre 2010. Volume 3, numéro 2 La génomique marque-t-elle l avènement de la médecine personnalisée? L annonce de la fin du Projet du génome humain, complété et publié il y a 10 ans, avait soulevé à

Plus en détail

KLT Testeur de laxité du genou

KLT Testeur de laxité du genou ART 56 2.0 03/2016-FR KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou Les tests du tiroir

Plus en détail

PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011

PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011 Projet 2009 2010 Biométrie 3D PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011 Département : TIC Mots clés : Biométrie, Analyse d images, Vision, Caméra thermique, Caméra temps de vol, Détection

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

PRISE EN CHARGE : Le point de vue du chirurgien orthopédiste Dr Nicolas CELLIER Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pr Asencio CHU Carémeau - Nîmes 27 septembre 2012 - Nîmes Indispensable

Plus en détail

LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE

LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE A. ANATOMIE DU PIED 1. Le squelette 1 Le squelette du pied est constitué de 26 os que l on range dans trois groupes : Le tarse Le tarse est un massif osseux composé de 7 os disposés

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

Qu'est-ce que le cancer? Un guide pour les patients et les familles What is Cancer? A guide for patients and families Qu'est-ce que le cancer?

Qu'est-ce que le cancer? Un guide pour les patients et les familles What is Cancer? A guide for patients and families Qu'est-ce que le cancer? Qu'est-ce que le cancer? Un guide pour les patients et les familles What is Cancer? A guide for patients and families Qu'est-ce que le cancer? Le cancer peut apparaître à n'importe quel endroit du corps.

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

Résumé de l évolution de l âge légal de départ (ouverture des droits) dans le tableau suivant : Générations suivantes 60 ans 2 ans 62 ans

Résumé de l évolution de l âge légal de départ (ouverture des droits) dans le tableau suivant : Générations suivantes 60 ans 2 ans 62 ans Réforme des retraites «2010» Les principales règles de «droit commun» qui changent pour les fonctionnaires Ce dossier n a pas pour ambition de reprendre l intégralité des différentes réformes passées,

Plus en détail

LES DEFORMATIONS DU PIED

LES DEFORMATIONS DU PIED LES DEFORMATIONS DU PIED Les déformations de la voûte plantaire Les déformations de l'avant-pied (orteils non inclus) Les déformations du gros orteil Les griffes d'orteil Orteils infraductus et supraductus

Plus en détail

Régression linéaire et corrélation

Régression linéaire et corrélation CHAPITRE 10 Régression linéaire et corrélation 1. Introduction Dans ce chapitre, nous regarderons comment vérifier si une variable à un influence sur une autre variable afin de prédire une des variables

Plus en détail

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut.

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut. Il est difficile de résister à la magie du montage non-linéaire une fois qu on y a goûté. Si vous n avez pas encore plongé, suivez-nous dans cette prise en main. Vous pourrez reproduire chez vous toutes

Plus en détail

L hallux valgus, qu est-ce que c est?

L hallux valgus, qu est-ce que c est? Remis à M r, me..................................................... le.................................................................. par le D r............................................................

Plus en détail

Rapport final. Dossier n o 710.141. Rapport commandité par la SODIM

Rapport final. Dossier n o 710.141. Rapport commandité par la SODIM Optimisation des conditions de manutention et de stockage du naissain dans le cadre de la nouvelle stratégie de préélevage Rapport final Dossier n o 710.141 Rapport commandité par la SODIM Octobre 2008

Plus en détail

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$)

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) ACADÉMIE EDGEPOINT La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) Lorsque vous pensez à vos placements, la première question qui vous vient à l esprit est de savoir quel rendement

Plus en détail

B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique

B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique B05-1 B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique 1. Données d u problème Le diabète est la première cause d amputation non accidentelle dont il multiplie le risque par

Plus en détail

Four solaire. Four solaire

Four solaire. Four solaire Four solaire 1 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Liste des pièces... 4 3. Montage... 6 3.1 Montage de la boîte... 6 3.2 Montage du couvercle... 16 3.3 Montage du miroir angulaire... 20 3.4 Montage

Plus en détail

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012 DS le er octobre 202 OPTIQUE ATOMISTIQUE NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Les copies illisibles ou mal présentées seront

Plus en détail