Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence"

Transcription

1 Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence plusieurs anomalies dont une trop forte pression dans les yeux (27 mmhg). Le médecin lui a parlé d'un glaucome.

2 Le glaucome à angle ouvert se caractérise par : une atrophie du nerf optique 2 - une altération du champ visuel 3 - en général une pression intraoculaire élevée 4 - une survenue brutale 5 - des douleurs oculaires violentes 6 - un œil rouge avec baisse rapide de l acuité visuelle 7 - le fait qu il reste longtemps asymptomatique

3 Le traitement de première intention du glaucome à angle ouvert est constitué par : l'acétazolamide par voie IV et la perfusion d'une substance osmotique 2 - l acétazolamide par voie orale 3 - les bêtabloquants ou les analogues des prostaglandines 4 - une bithérapie d emblée 5 - des mesures hygiéno-diététiques

4 Les bêtabloquants utilisés dans le traitement du glaucome à angle ouvert : 1 - sont tous bêta 1 sélectifs 2 - nécessitent 2 instillations par jour sauf pour les formes retards 3 - sont administrés le matin et au coucher car la pression intraoculaire est maximale la nuit 4 - peuvent entraîner des sécheresses oculaires 5 - n entraînent pas d effets indésirables systémiques car l administration est locale 6 - sont arrêtés dès que la pression intraoculaire est inférieure à 20 mm Hg

5 Les analogues des prostaglandines utilisés dans le traitement du glaucome à angle ouvert : 1 - sont des analogues de la prostaglandine F2-alpha 2 - agissent en diminuant la sécrétion de l humeur aqueuse 3 - agissent en augmentant l évacuation de l humeur aqueuse 4 - sont toujours utilisés en association car ce sont des molécules peu efficaces 5 - ont un effet optimal lorsque l instillation a lieu le soir au coucher 6 - peuvent entraîner un assombrissement définitif de l iris et un allongement des cils

6 Afin d avoir un bon suivi du traitement, vous conseillez : 1 - Si la personne ne se souvient pas s être ou non administré le collyre, mieux vaut répéter l administration 2 - si oubli la veille, il faut doubler la dose le lendemain 3 - associer l instillation du collyre à un rituel quotidien : brossage de dents, lever ou coucher 4 - si plusieurs collyres, les administrer à la suite 5 - utiliser des associations fixes qui diminuent le nombre de collyre à utiliser

7 Pour instiller correctement un collyre, vous faites les recommandations suivantes : 1 - il est possible de mettre le flacon au réfrigérateur pour mieux sentir la goutte tomber dans l œil 2 - il est possible de mettre le flacon au micro-onde pour mieux sentir la goutte tomber dans l œil 3 - presser l'angle interne de la paupière pendant quelques minutes 4 - bien se laver les mains 5 - il est possible de toucher l œil ou les paupières pour être sur de «bien viser» 6 - instiller le collyre dans le cul-de-sac conjonctival inférieur en regardant vers le haut et en tirant doucement la paupière inférieure vers le bas

8 A propos des conservateurs contenus dans les médicaments ophtalmiques : 1 - ils sont fréquemment à l origine de réactions allergiques 2 - ils peuvent poser problème particulièrement chez les porteurs de lentilles de contact 3 - tous les collyres en flacon en contiennent 4 - Ils peuvent entraîner une sécheresse oculaire et même des kératites

9 Mme S. ramène à la pharmacie des boîtes de médicaments où figure sur la notice la mention «contre-indiqué en cas de glaucome» : Actifed, Dolirhume, et Donormyl. Inquiète, elle demande votre avis.

10 Quelle est votre attitude? 1 - Vous la rassurez, ils sont contreindiqués en cas de glaucome à angle fermé. 2 - Vous lui dites de ne plus prendre ces traitements car ils augmentent la pression intraoculaire. 3 - Aucun problème, aucun médicament n est contre-indiqué avec le glaucome à angle ouvert.

11 Madame C., 84 ans, a été opérée de la cataracte (œil droit) il y a 5 mois. L opération a entraîné le développement d une DMLA. De ce fait, madame C. a reçu un traitement par Lucentis. Un bilan réalisé par angiographie rétinienne et tomographie en cohérence optique a conclu à la persistance côté droit du décollement séreux rétinien. Il y a une perte d'acuité visuelle par rapport au dernier contrôle effectué 1 semaine après la dernière injection de Lucentis (acuité visuelle droite = 2/10). Aucune lésion néovasculaire n'a été détectée sur l oeil gauche. Madame C. est diabétique (Novonorm 2 mg et Avandia 2 mg). Elle fume un demipaquet de cigarettes par jour.

12 Parmi les 2 formes de DMLA : 1 - La forme sèche (atrophique), la plus fréquente, ne dispose d aucun traitement 2 - La forme humide (néovasculaire) et la forme sèche disposent de traitements récents par voie intravitréenne 3 - La forme humide (néovasculaire) ne dispose d aucun traitement

13 Les traitements de la forme humide de DMLA comprennent : 1 - la photothérapie dynamique avec Macugen 2 - les antiangiogéniques avec Macugen et Lucentis 3 - le Kenacort éventuellement en association avec la photothérapie dynamique 4 - les compléments alimentaires à base de bêtacarotènes

14 Lucentis et Macugen : 1 - sont des médicaments d exception 2 - ont une prescription réservée aux ophtalmologistes 3 - ont une prescription initiale réservée aux ophtalmologistes. Le renouvellement peut être fait par tout médecin 4 - nécessitent une prescription initiale hospitalière

15 Lucentis s administre : 1 - par voie intra-veineuse 2 - par voie intra-vitréenne 3 - une fois tous les mois pendant 3 mois puis selon l évolution clinique 4 - tous les 6 mois environ

16 Caroline C., 33 ans, enceinte de 10 semaines, souffre depuis 48 heures de l œil droit qui est rouge, peu douloureux mais très sécrétant. Elle consulte un ophtalmologue et lui signale une impression de grains de sable, se plaint de cils collés au réveil par des sécrétions mucopurulentes. Le médecin retrouve à l examen clinique un oedème palpébral modéré. L acuité visuelle est conservée. A l examen, à la lampe à fente, la muqueuse conjonctivale est très hyperhémiée. L ophtalmologue pose le diagnostic de conjonctivite infectieuse bactérienne probable et prescrit le traitement suivant : Phylarm : un lavage oculaire 4 à 6 fois par jour de l oeil droit. Tobrex : 1 goutte de collyre 4 à 8 fois par jour de l oeil droit. Indocollyre 0,1 % : 4 instillations de collyre par jour dans l oeil droit. qsp 10 jours.

17 Quelle est votre attitude? 1 - Vous délivrez l ordonnance. 2 - Vous ne délivrez pas Indocollyre car la prescription est hors AMM. 3 - Vous ne délivrez pas Tobrex car un collyre antibiotique n est pas indiqué dans la conjonctivite bactérienne. 4 - La patiente n ayant pas signalé sa grossesse à l ophtalmologiste, vous lui téléphonez pour l en informer. 5 - La patiente n ayant pas signalé sa grossesse à l ophtalmologue, vous ne lui téléphonez pas car ces collyres ne sont pas contre-indiqués en cas de grossesse.

18 Quels conseils donnez-vous à la patiente? 1 - Se nettoyer l œil avec Phylarm après l instillation du collyre antibactérien. 2 - Eviter de toucher l oeil sain après avoir touché l oeil infecté. 3 - Ne pas partager ses affaires de toilettes, ni son linge de maison. 4 - Elle peut conduire car la gêne oculaire est minime 5 - Un flacon de Phylarm ouvert se conserve une semaine.

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 16 novembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 5 août 2000 (JO du 30 août 2005) CILOXAN 0,3 %, pommade

Plus en détail

Solution pour injection

Solution pour injection Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Eylea de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

Conseils Postopératoires. Chirurgie de la cataracte

Conseils Postopératoires. Chirurgie de la cataracte Conseils Postopératoires Chirurgie de la cataracte Voici quelques conseils qui simplifieront votre retour à domicile suite à votre chirurgie de la cataracte Alimentation Après votre chirurgie, vous pouvez

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution. Chlorhydrate d Azélastine

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution. Chlorhydrate d Azélastine NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution Chlorhydrate d Azélastine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste Juin 2012 PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE DE LA DMLA EXSUDATIVE

Plus en détail

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE DU de prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Dr Guillaume LEROUX LES JARDINS Service d Ophtalmologie de Hôtel-Dieu, Paris Cabinet d ophtalmologie,

Plus en détail

NOTICE. VISIODOSE, collyre en récipient unidose Gluconate de chlorhexidine, Chlorhydrate de phényléphrine

NOTICE. VISIODOSE, collyre en récipient unidose Gluconate de chlorhexidine, Chlorhydrate de phényléphrine NOTICE ANSM Mis à jour le : 03/08/2011 Dénomination du médicament Encadré VISIODOSE, collyre en récipient unidose Gluconate de chlorhexidine, Chlorhydrate de phényléphrine Veuillez lire attentivement cette

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS Solution ophtalmique Pr DuoTrav MC Association fixe de 0,04 mg/ml de travoprost et de 5 mg/ml de timolol sous forme de maléate de timolol Veuillez lire tous les

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE. Nombre de questions : 40 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 SESSION DE JUILLET 2014 DCEM3 EPREUVE D OPHTALMOLOGIE Nombre de questions : 40 Durée de l épreuve : 1 Heure Nombre de feuilles : 15 Vous avez

Plus en détail

Glaucome. contrôler ma vue. je fais. pratiq santé. 110 esplanade du Général de Gaulle - 92 931 La Défense Cedex - RCS Nanterre 440 313 104

Glaucome. contrôler ma vue. je fais. pratiq santé. 110 esplanade du Général de Gaulle - 92 931 La Défense Cedex - RCS Nanterre 440 313 104 Glaucome ENVI-2012-10-311 - HCP Groupe ʻʻ je fais contrôler ma vue ʻʻ pratiq santé 110 esplanade du Général de Gaulle - 92 931 La Défense Cedex - RCS Nanterre 440 313 104 Je m informe : le glaucome, une

Plus en détail

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique.

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique. glaucome chronique 240 - GLAUCOME CHRONIQUE Ce qu il faut savoir 1. Connaître la définition, la physiopathologie et l épidémiologie du glaucome chronique. 2. Enumérer les principales causes de glaucome

Plus en détail

Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab)

Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab) Injection intra-vitréenne d AVASTIN (Bevacizumab) Les injections intravitréennes de médicaments sont devenues une pratique courante pour traiter certaines affections de la rétine. C'est ainsi que l'on

Plus en détail

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI ALS Lumière, source de vie Séance exceptionnelle du 10 avril 2005 à l Hôtel de Ville de Nancy Laser, source de vue par Jean-Claude LEPORI LASER, SOURCE DE VUE par Jean-Claude LEPORI ALS (Nancy, 10 avril

Plus en détail

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA UE : Défaillances organiques et processus dégénératifs 2.7.S4 Bénédicte DUPAS Service d ophtalmologie Hôpital Lariboisière Introduction Vieillissement

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

Les problèmes de vue liés à l âge

Les problèmes de vue liés à l âge Les problèmes de vue liés à l âge Certaines maladies oculaires deviennent plus fréquentes avec l'âge et peuvent conduire dans certains cas à des problèmes de vue importants. Il s agit de la dégénérescence

Plus en détail

LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70

LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70 LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70 Méthodologie Dates de terrain : du 10 au 21 mars 2010 sur la France entière.

Plus en détail

pour améliorer votre confort visuel au travail

pour améliorer votre confort visuel au travail pour améliorer votre confort visuel au travail 1 Consultez un ophtalmologiste pour détecter un éventuel défaut visuel Myopie, astigmatisme, hypermétropie, presbytie sont les troubles pouvant altérer votre

Plus en détail

240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR

240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR 240 - GLAUCOME CHRONIQUE CE QU IL FAUT SAVOIR 1. Connaître la définition, la physiopathologie et l épidémiologie du glaucome chronique. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique. 3. Connaître

Plus en détail

La Douleur? Il faut consulter un médecin! Mais si la douleur. 1 s aggrave, 2 vous inquiète, 3 s accompagne d autres signes. Un signal d alarme

La Douleur? Il faut consulter un médecin! Mais si la douleur. 1 s aggrave, 2 vous inquiète, 3 s accompagne d autres signes. Un signal d alarme La Douleur? Un signal d alarme Une douleur aiguë Une douleur chronique Dans le cas d une blessure, d une fracture, ou encore d une maladie, la douleur est nécessaire puisqu elle nous alerte. Elle est limitée

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 30 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 30 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 30 novembre 2005 100 microgrammes/ml, solution injectable pour voie intraoculaire Boîte de 12 flacons de 1,5 ml (CIP: 566 8122) Laboratoires ALCON carbachol

Plus en détail

tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Prévalence... 3 2. Facteurs

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DU PATIENT. Povidone Iodine Minims 50 mg/ml, collyre en solution Povidone iodée

NOTICE : INFORMATION DU PATIENT. Povidone Iodine Minims 50 mg/ml, collyre en solution Povidone iodée NOTICE : INFORMATION DU PATIENT Povidone Iodine Minims 50 mg/ml, collyre en solution Povidone iodée Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 novembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 novembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 novembre 2006 MACUGEN 0,3 mg, solution injectable Boîte de 1 seringue pré-remplie (CIP : 373 283-8) Laboratoire PFIZER pegaptanib Médicament soumis à prescription

Plus en détail

Lucentis (ranibizumab)

Lucentis (ranibizumab) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LUCENTIS de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Les préparations ophtalmiques

Les préparations ophtalmiques Les préparations ophtalmiques Pharmacie galénique Objectifs Définir les. Connaître les critères de qualité de ces préparations. Distinguer entre les différentes formes de ces préparations, leurs spécificités

Plus en détail

Examen prophylactique. Evaluation de la situation et examen prophylactique de vos yeux

Examen prophylactique. Evaluation de la situation et examen prophylactique de vos yeux Examen prophylactique Evaluation de la situation et examen prophylactique de vos yeux Examen prophylactique 0203 Encore plus de sécurité pour une vue optimale tout au long de votre vie Le programme prophylactique

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION CPE LE PETIT TRAIN POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION Sylvie Guay 12/03/2009 Révision 2013 CPE Le Petit Train inc. Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET

Plus en détail

NOTICE. AUREOMYCINE EVANS 1 POUR CENT, pommade ophtalmique Chlorhydrate de chlortétracycline

NOTICE. AUREOMYCINE EVANS 1 POUR CENT, pommade ophtalmique Chlorhydrate de chlortétracycline NOTICE Dénomination du médicament Encadré AUREOMYCINE EVANS 1 POUR CENT, pommade ophtalmique Chlorhydrate de chlortétracycline Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser

Plus en détail

Item 60 : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Item 60 : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Item 60 : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Prévalence... 1 2 Facteurs de risque... 2 3 Diagnostic...3 4 Formes

Plus en détail

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age Association Regards et Contrastes Conférence du 15 décembre 2006 à l Athénée Municipale de Bordeaux Présentation proposée par le Docteur Arnaud Bernard Ophtalmologue Rétinologue LA DMLA Mise au point sur

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)- rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-2010 Ce qu il faut savoir 1. Connaître la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète. 2. Comprendre

Plus en détail

NOTICE. NAABAK 4,9 POUR CENT, collyre en solution Acide N-acétyl aspartyl glutamique sodique

NOTICE. NAABAK 4,9 POUR CENT, collyre en solution Acide N-acétyl aspartyl glutamique sodique NOTICE ANSM - Mis à jour le : 16/05/2014 Dénomination du médicament Encadré NAABAK 4,9 POUR CENT, collyre en solution Acide N-acétyl aspartyl glutamique sodique Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. LIPOSIC 2 mg/g gel ophtalmique. Carbomère 980

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. LIPOSIC 2 mg/g gel ophtalmique. Carbomère 980 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LIPOSIC 2 mg/g gel ophtalmique Carbomère 980 Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT)

Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT) Sommaire Recommandations MAP Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT) Messages clés L injection intra vitréenne doit être réalisée par un ophtalmologiste expérimenté. Elle doit être réalisée

Plus en détail

Le traitement du glaucome

Le traitement du glaucome Le traitement du glaucome A.M.U.B. 2014 DUFRANE REBECCA SERVICE D OPHTALMOLOGIE Conflits d intérêt en rapport avec la présentation Honoraires de conférence : néant Participation à un «Advisory Board» :

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE

1. QU EST CE QUE INDOCOLLYRE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISE NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR INDOCOLLYRE 1 mg/ml COLLYRE EN SOLUTION Indométacine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 septembre 2007 INFRACYANINE 25 mg/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de 25 mg avec 1 ampoule de solvant de 10 ml (CIP : 360 841-7) Laboratoire

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR ISOPTO CARPINE 1% collyre en solution ISOPTO CARPINE 2% collyre en solution ISOPTO CARPINE 3% collyre en solution ISOPTO CARPINE 4% collyre en solution Chlorhydrate

Plus en détail

(ah SPARE ah gin aze)

(ah SPARE ah gin aze) Fiche d'information sur les médicaments asparaginase (ah SPARE ah gin aze) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne.

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne. Cabinet ophthalmologique Centre médical Tassy (Tourrettes) Dr Matthias FEUCHT Cabinet ophtalmologique Tassy Clinique Oxford Cannes Qui suis-je? Eventail de traitements Cataracte Maladies et chirurgie de

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ?

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ? NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DOLIPRANE 1000 mg paracétamol gélule Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre

Plus en détail

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin CAS CLINIQUE OPH 1 Une femme de 62 ans vient consulter pour troubles visuels au niveau de l œil droit. La padente raconte avoir déjà eu une baisse

Plus en détail

NOTICE. NUTRIVISC 5 POUR CENT, collyre en solution Povidone

NOTICE. NUTRIVISC 5 POUR CENT, collyre en solution Povidone NOTICE ANSM Mis à jour le : 26/03/2012 Dénomination du médicament NUTRIVISC 5 POUR CENT, collyre en solution Povidone Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle

Plus en détail

Avis 3 avril 2013. Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 mars 2013 a fait l objet d une audition le 3 avril 2013

Avis 3 avril 2013. Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 mars 2013 a fait l objet d une audition le 3 avril 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 avril 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 mars 2013 a fait l objet d une audition le 3 avril 2013 EYLEA 40 mg/ml, solution injectable

Plus en détail

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 221 (item 130) : Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Vascularisation - Physiopathogénie...3 2.

Plus en détail

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron DIPAT5815F Doit être pris une fois par jour au petit-déjeuner, comme prescrit par votre médecin. Produit en tant que service pour la médecine, et ce, à l intention des patients traités par Diamicron MR.

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

AVIS 17 octobre 2012

AVIS 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 octobre 2012 EXOCINE 0,3 %, collyre en solution Flacon de 5 ml (CIP : 34009 331 708 0 6) Laboratoire ALLERGAN FRANCE SAS DCI Code ATC (année) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Avis 17 juin 2015. Laboratoire NOVARTIS PHARMA S.A.S. ranibizumab. S01LA04 (agent anti-néovascularisation oculaire)

Avis 17 juin 2015. Laboratoire NOVARTIS PHARMA S.A.S. ranibizumab. S01LA04 (agent anti-néovascularisation oculaire) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 juin 2015 LUCENTIS 10 mg/ml, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 seringue préremplie de 0,165 ml (CIP : 34009 276 711 9 7) LUCENTIS 10 mg/ml, solution

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

A partir de 50 ans La macula & la DMLA

A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans, il est primordial d effectuer régulièrement un dépistage de la macula auprès d un médecin spécialiste des yeux. En effet, en Belgique, 30 000

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Ce document a été conçu à partir de la politique des CPE suivants : CPE La Ritournelle, CPE La P tite

Plus en détail

La bronchiolite pas de panique!

La bronchiolite pas de panique! La bronchiolite pas de panique! Guide à l usage des familles Sommaire P. 2 C est quoi la bronchiolite? Comment se présente la bronchiolite? Que faire? P. 3 A quoi sert la kinésithérapie respiratoire? P.

Plus en détail

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée L opération du kératocône Technique du cross linking pour traiter la cornée Introduction Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération du kératocône par

Plus en détail

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage Nom : Groupe : OPTIQUE ET VISION Activités d apprentissage Octobre 2014 Table des matières Mise en situation... 3 Réchauffons-nous un peu!... 4 Démarches d investigation scientifique... 4 Laboratoire dirigé

Plus en détail

INTRODUCTION. Champ visuel normal Champ visuel déjà altéré en périphérie

INTRODUCTION. Champ visuel normal Champ visuel déjà altéré en périphérie INTRODUCTION Le glaucome est une maladie de l'oeil qui entraîne une atteinte irréversible du nerf optique et une perte progressive du champ visuel. Il est lié le plus souvent à une élévation de la pression

Plus en détail

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement.

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. NOTICE ANSM - Mis à jour le : 19/07/2010 Dénomination du médicament VITARUTINE, collyre en solution Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations

Plus en détail

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

Mon enfant a un œil rouge C est quoi Docteur?

Mon enfant a un œil rouge C est quoi Docteur? Mon enfant a un œil rouge C est quoi Docteur? Son œil est rouge (ou les deux), il coule. Votre enfant a la sensation d avoir un corps étranger dans l œil mais sans douleur vive. Il se frotte les yeux et

Plus en détail

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil Coopérations professionnelles Ophtalmologie Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil 1 Présentation générale Intitulé du Protocole de coopération (PC) Réalisation

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR CLASTOBAN 800 mg, comprimé pelliculé Clodronate disodique Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre

Plus en détail

TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015

TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015 TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015 Colle préparée par la team UE6 + MAPS QCM n 1 : Concernant les caractéristiques de la voie orale : Choisir

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Diarrhée passagère. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Diarrhée passagère. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2009 Diarrhée passagère de l adulte Diarrhée passagère de l adulte Ce qu il faut savoir La diarrhée se manifeste par une modification

Plus en détail

La douleur qu est-ce que c est?

La douleur qu est-ce que c est? La douleur qu est-ce que c est? Le plus souvent la douleur signale une blessure, une fracture, une maladie Dans ce cas, la douleur est nécessaire, elle est là pour nous alerter. Un signal d alarme Il permet

Plus en détail

Formulaire de consentement du patient

Formulaire de consentement du patient Formulaire de consentement du patient Échange du cristallin (avec insertion de lentilles intraoculaires) Bienfaits escomptés Dans la grande majorité des cas, l échange du cristallin (EC) rend une personne

Plus en détail

ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA?

ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA? ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA? La Dégénérescence Maculaire Liée à l Age (DMLA) est la principale

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de Fiche d'information sur les médicaments (acide zo lé dro ni que) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe de spécialistes

Plus en détail

NOTICE (CCDS 0261-00 du 18.05.2010 new QRD template + RUT) (Réf. 10.12.2014)

NOTICE (CCDS 0261-00 du 18.05.2010 new QRD template + RUT) (Réf. 10.12.2014) NOTICE (CCDS 0261-00 du 18.05.2010 new QRD template + RUT) (Réf. 10.12.2014) Leaflet (FR) 1 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Atronase 0,3 mg/ml solution pour pulvérisation nasale bromure d'ipratropium

Plus en détail

Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent. Acide acétylsalicylique

Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent. Acide acétylsalicylique NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Aspirine 500 Effervescent, 500 mg, comprimé effervescent Acide acétylsalicylique Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

Produit HUG : POSIFENICOL C pom opht 1% 5g (pce)

Produit HUG : POSIFENICOL C pom opht 1% 5g (pce) Site web de la Pharmacie des HUG http://pharmacie.hug-ge.ch Informations sur les médicaments - Recommandations d'utilisation Assistance Pharmaceutique: Bip 31 080 AVERTISSEMENT: La Pharmacie tient en stock

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) CHAPITRE 5 Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) I. Introduction 55 II. Prévalence 56 III. Facteurs de risque 56 IV. Diagnostic 56 V. Formes cliniques 58 VI. Traitement 60 Nouveau programme Item

Plus en détail

La DMLA. Dégénérescence maculaire liée à l âge

La DMLA. Dégénérescence maculaire liée à l âge La DMLA Dégénérescence maculaire liée à l âge Définition Maladie dégénérative de la rétine, qui débute après 55 ans. Elle est due à l accumulation de déchets au niveau de la rétine qui ne sont plus évacués.

Plus en détail

GEL LARMES, gel ophtalmique Carbomère 974P

GEL LARMES, gel ophtalmique Carbomère 974P ANSM - Mis à jour le : 07/01/2016 Dénomination du médicament GEL LARMES, gel ophtalmique Carbomère 974P Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des

Plus en détail

Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004)

Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004) Les uvéites (212b) Professeur Michel MOUILLON Septembre 2003 (Mise à jour Août 2004) Pré-requis : Connaissances de base : Anatomie sommaire : les "membranes" de l œil, l'uvée, la vascularisation de l oeil

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 122 ème Congrès de la Société Française d Ophtalmologie 7 au 10 mai 2016 Palais des Congrès Porte Maillot www.sfo.asso.

DOSSIER DE PRESSE. 122 ème Congrès de la Société Française d Ophtalmologie 7 au 10 mai 2016 Palais des Congrès Porte Maillot www.sfo.asso. DOSSIER DE PRESSE 122 ème Congrès de la Société Française d Ophtalmologie 7 au 10 mai 2016 Palais des Congrès Porte Maillot www.sfo.asso.fr Cataracte Premium, Œdèmes maculaires, les pièges à éviter et

Plus en détail

«PRESERVEZ VOTRE VUE»

«PRESERVEZ VOTRE VUE» DOSSIER DE PRESSE «PRESERVEZ VOTRE VUE» Campagne nationale de dépistage et d information sur le glaucome Du 12 mai au 3 juin 2006 Service de presse : Capital Image / Stéphanie Chevrel 45 rue de Courcelles

Plus en détail

DMLA. (Dégénérescence maculaire liée à l âge) Formation Continue Orthoptistes jeudi 6 novembre 2008. Docteur Christophe Bezanson - UNAFORMEC

DMLA. (Dégénérescence maculaire liée à l âge) Formation Continue Orthoptistes jeudi 6 novembre 2008. Docteur Christophe Bezanson - UNAFORMEC DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l âge) Formation Continue Orthoptistes jeudi 6 novembre 2008 Docteur Christophe Bezanson - UNAFORMEC 1 / Rappel 1 re cause de malvoyance dans les pays industrialisés

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. FERCAYL 100mg/2ml Solution injectable / pour perfusion. Fer (élément) sous forme de complexe fer dextran

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. FERCAYL 100mg/2ml Solution injectable / pour perfusion. Fer (élément) sous forme de complexe fer dextran NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR FERCAYL 100mg/2ml Solution injectable / pour perfusion Fer (élément) sous forme de complexe fer dextran Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire

Plus en détail

La Dégénérescence Maculaire liée à l âge

La Dégénérescence Maculaire liée à l âge La Dégénérescence Maculaire liée à l âge Laure Van Bol Florence Rasquin Service d ophtalmologie Hôpital Erasme Conflits d intérêt en rapport avec la présentation Honoraires de conférence: Néant Participation

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

La vitrectomie. Chirurgie de la rétine Soins et recommandations suite à votre chirurgie

La vitrectomie. Chirurgie de la rétine Soins et recommandations suite à votre chirurgie La vitrectomie Chirurgie de la rétine Soins et recommandations suite à votre chirurgie 1 er rendez-vous suite à la chirurgie Date : Lieu : HMR, Centre de soins ambulatoires (CSA) : 5415, boul. de l Assomption,

Plus en détail

Faire de la vue une priorité en matière de santé. Bien voir pendant toute sa vie

Faire de la vue une priorité en matière de santé. Bien voir pendant toute sa vie Faire de la vue une priorité en matière de santé Bien voir pendant toute sa vie Nous pouvons tous constater que la vision change avec l'âge Certains troubles visuels peuvent rendre les activités quotidiennes

Plus en détail

Traitements du glaucome par laser

Traitements du glaucome par laser Traitements du glaucome par laser Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Est-ce que ça va faire mal? Pour que chaque soin se déroule au mieux Les traitements utiles pour éviter ou diminuer la douleur 72 73 75 De nombreux

Plus en détail

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, comprimé effervescent sécable ET DANS QUELS CAS EST- IL UTILISÉ?

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, comprimé effervescent sécable ET DANS QUELS CAS EST- IL UTILISÉ? NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DOLIPRANE 1000 mg paracétamol comprimé effervescent sécable Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations

Plus en détail

ACNEPLUS, 20 mg/g; 50 mg/g, crème Nitrate de miconazole - Peroxyde de benzoyle

ACNEPLUS, 20 mg/g; 50 mg/g, crème Nitrate de miconazole - Peroxyde de benzoyle ACNEPLUS, 20 mg/g; 50 mg/g, crème Nitrate de miconazole - Peroxyde de benzoyle Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Le glucose présent dans le sang provient: des aliments contenant des glucides ingérés au moment des repas du foie: Le foie produit

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. Livostin 0,5 mg/ml collyre, suspension. lévocabastine

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. Livostin 0,5 mg/ml collyre, suspension. lévocabastine NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR Livostin 0,5 mg/ml collyre, suspension lévocabastine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT (MAJ 06/05) 1/5 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT DENOMINATION MINOXIDIL COOPER 2 pour cent, solution pour application cutanée en flacon COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Minoxidil... 1,2 g

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE. Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005

LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE. Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005 LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005 LE GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT RAPPEL : conceptions actuelles du GPAO Neuropathie optique évolutive associant

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Persantine retard 200 mg gélules à libération modifiée dipyridamole

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Persantine retard 200 mg gélules à libération modifiée dipyridamole NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Persantine retard 200 mg gélules à libération modifiée dipyridamole Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail