Comment rajouter de la vie aux années?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment rajouter de la vie aux années?"

Transcription

1 Pour plus d informations concernant cette étude et concernant le thème d alimentation et santé: Comment rajouter de la vie aux années?...rendons le choix de la santé facile! Editeur Resp. Chris MORIS - FEVIA - 43, Av. des Arts - B-1040 Bruxelles Etude réalisée pour FEVIA par le professeur René Patesson (ULB et le centre de Psychosociologie de l Opinion)

2 Profiter en santé L ENQUÊTE Au printemps 2005, pas moins de 610 Belges âgés de 18 à 55 ans ont répondu, en moyenne pendant 50 minutes, à 200 questions d enquêteurs professionnels sur leur comportement alimentaire et leur mode de vie. Les enquêteurs ont pu ainsi étudier le lien entre le poids d une personne et ses habitudes alimentaires et son mode de vie. Le nombre de personnes interrogées est suffisamment élevé pour être représentatif de la population belge, moyennant une marge d erreur maximale de 4,05 %. Cette étude ne précise pas les causes de l excès de poids et de l obésité. À cette fin, un suivi permanent du même groupe de personnes interrogées serait indispensable. Toutefois, elle nous livre un portrait captivant de la population belge, et établit un lien entre mode de vie et habitudes alimentaires et IMC. Elle présente également ce que les Belges pensent de l excès de poids, de l obésité et de l alimentation. L étude a été menée par le professeur René Patesson de l Université Libre de Bruxelles. QU EST-CE QUE L IMC? L Indice de Masse Corporelle (IMC) est une norme internationale visant à évaluer si une personne présente un poids insuffisant, normal, trop élevé ou beaucoup trop élevé. L IMC se calcule en divisant le poids d une personne par sa taille au carré (kg/m2). Un IMC situé entre 18,6 et 24,9 est considéré comme normal. Un IMC inférieur à 18,6 indique un poids insuffisant, un IMC de 25 et plus signifie un excès de poids et à partir d un IMC de 30, on parle d obésité (surpoids extrême). LA BELGIQUE SELON L IMC Cette enquête révèle que 7 % de la population belge âgée de 18 à 55 ans présente un poids insuffisant, 56,7 % des Belges ont un poids normal, 28 % luttent contre un excès de poids et 9,2 % contre l obésité. En résumé, 37,2 % des Belges sont donc confrontés à un problème de poids, voire une très sérieuse surcharge pondérale, soit: un peu plus d un tiers de la population. Une autre enquête similaire menée en 2001 par l Institut scientifique de santé publique (ISP), confirme cette constatation.

3 COMMENT AI-JE GROSSI AUTANT? Vous vous sentez mal dans votre peau. Vous avez pris trop de poids. Comment avez-vous pu en arriver là? La plupart d entre nous le savent pertinemment bien, c est du moins ce que révèle l enquête: l excès de poids est lié à vos habitudes alimentaires et à votre mode de vie. Et vous pouvez remédier à cette situation vous-même: adopter une alimentation équilibrée, ni trop abondante, ni trop restrictive, et pratiquer en même temps une activité physique, mener une vie active. C est la meilleure approche pour contrôler votre IMC. Il est cependant beaucoup plus difficile de changer les traditions et les habitudes au sein de la famille et de la société. Chacun reçoit en effet une éducation bien déterminée en ce qui concerne les habitudes alimentaires et l activité physique. Même des préoccupations personnelles et professionnelles peuvent influencer le poids. Il est absolument impossible de modifier la tendance à grossir, les maladies dont une personne a souffert, l âge évidemment... Le poids n est donc pas uniquement lié aux habitudes alimentaires, mais à une multitude de facteurs. Quiconque souhaite résoudre son problème de poids, aura plus de chance en travaillant sur plusieurs fronts à la fois. Manger autrement. En soi, aucun aliment n est mauvais. Il s agit de choisir l alimentation adaptée, au bon moment, dans les bonnes quantités. Il est préférable de consommer modérément des produits, même dits allégés, du moins si vous voulez surveiller votre santé et votre poids. Il est tout aussi insensé de supprimer drastiquement les graisses et les sucres, par exemple. Personne ne doit abandonner les aliments qu il apprécie, à condition de respecter les bonnes quantités, qui peuvent varier d un individu à l autre. Tout est question d équilibre. Bouger autrement. Chacun doit trouver son propre équilibre. Toutefois, une chose est certaine : une bonne dose d activité physique vous aidera dans votre lutte contre les kilos. Il n est pas nécessaire que nous devenions tous des sportifs de haut niveau. C est d ailleurs impossible. Mais faire régulièrement une longue promenade, abandonner l ascenseur au profit de l escalier, sortir le vélo pour ce petit tour de quelques kilomètres, sortir le chien, avoir un hobby à l extérieur ou simplement beaucoup travailler dans la maison... Nous réalisons tous qu un mode de vie actif influence notre poids. C est en tout cas ce que disent clairement les personnes interrogées dans le cadre de cette enquête : non seulement les habitudes alimentaires, mais surtout l activité physique sont d une importance cruciale pour le poids corporel. Prise de conscience. Étonnant: en réalité, nous savons donc tous très bien d où vient l excès de poids ou même l obésité. Si vous interrogez 100 Belges à ce sujet, environ 98 vous répondront que la cause de l obésité est une alimentation déséquilibrée, trop abondante et trop riche en graisses. Presque 94 d entre eux savent qu un manque d activité physique nous fait grossir. Et un peu plus de 81 Belges dénoncent de mauvaises habitudes alimentaires dues à une mauvaise éducation ou à des traditions profondément ancrées dans la famille ou dans l environnement. Toutes les autres causes possibles, comme la santé, la prédisposition, des problèmes personnels ou professionnels, la publicité,... sont beaucoup moins souvent évoquées. La plupart d entre nous comprennent donc très bien ce qu ils doivent faire pour éviter l excès de poids: manger équilibré et bouger suffisamment. Plus facile à dire qu à faire.

4 LES PERSONNES EN SURPOIDS PRENNENT MOINS RÉGULIÈREMENT UN PETIT DÉJEUNER. L excès de poids et l obésité sont des notions différentes. Les deux problèmes de poids peuvent également avoir des causes différentes. Par exemple, nous savons qu une personne sur trois confrontée à un problème d obésité, soit présentant un IMC de 30 et plus, ne prend pas de petit déjeuner ou très irrégulièrement. Chez les personnes souffrant d un excès de poids et chez celles présentant un IMC normal, seule une sur cinq ne déjeune pas ou rarement. La fréquence à laquelle une personne mange ne nous en dit guère sur le poids. Toutefois, le petit déjeuner semble être un facteur déterminant et les nutritionnistes le savent depuis longtemps. Un bon petit déjeuner est le meilleur moyen de bien démarrer une journée active. PLUS LE POIDS EST ÉLEVÉ, PLUS IL EST DIFFICILE DE TROUVER LE JUSTE ÉQUILIBRE Celui ou celle qui présente un IMC de 30 et plus, éprouve manifestement d énormes difficultés à trouver un équilibre dans son alimentation. Le fait que ces personnes consomment en moyenne moins de fruits et de légumes que leurs congénères de poids normal ou même en excès de poids, ne surprendra personne. Toutefois, ils affirment étrangement consommer moins de produits frits, de chips et de biscuits, et même moins de boissons sucrées... Mais alors, que mangent-ils ou boivent-ils plus? De l alcool, du chocolat, des bonbons, de la viande... cela semble logique. Mais aussi : des produits light et des édulcorants artificiels Il y a quelque chose qui ne colle pas. Une fois de plus, le mot-clé est : équilibre. Les produits light ne sont pas des remèdes miracles destinés à combattre l obésité ou l excès de poids. Les délicieux biscuits et même les produits frits ne doivent pas non plus être mis définitivement à l index. Il s agit de trouver un équilibre dans l ensemble de l alimentation. Et cet ensemble comprend les produits alimentaires les plus variés. DÉTAILS INTÉRESSANTS SUR LES HABITUDES ALIMENTAIRES Cette enquête nous livre quelques détails surprenants sur la façon dont le Belge gère son alimentation et son poids. Ainsi, elle nous apprend que ce ne sont pas les plus gros d entre nous qui ont l habitude de manger toutes sortes de collations entre les repas, jusque devant la télévision. Il s agit en effet d une habitude que l on retrouve dans toutes les catégories de poids. Il est également étonnant de constater que les personnes souffrant d un excès de poids et d obésité consacrent en moyenne plus de temps à la préparation des repas. En même temps, il semble que ce sont précisément ces personnes qui consomment autant et même moins de repas préparés que les personnes de poids normal. Et pourtant : ce ne sont pas les fast-foods qui nous font grossir, c est du moins ce qu il ressort des réponses du groupe d un IMC de 25 ou plus (excès de poids et obésité). En effet, ils fréquentent même moins ce type de restaurants qu une personne de poids normal. Ceci prouve une fois de plus que le problème d excès de poids est beaucoup plus complexe qu il n y paraît.

5 JE SAIS COMBIEN JE MANGE Le Belge est parfaitement conscient de l origine de son problème de poids. Parmi les personnes présentant un IMC normal, presque deux tiers affirment qu elles mangent suffisamment, ni trop, ni trop peu. Parmi les personnes souffrant d un excès de poids, la moitié affirme consommer la bonne quantité de nourriture et presque un tiers admet manger trop. Chez les personnes obèses (avec un IMC de 30 ou plus), ces chiffres évoluent dans la même direction : seulement un tiers prétend manger correctement et suffisamment, et 40% savent qu elles mangent trop. La plupart des personnes confrontées à des problèmes (d excès) de poids sont donc parfaitement conscientes que la quantité de nourriture est d une importance cruciale pour aborder ce problème. TROP C EST TROP ET TROP C EST... Parmi les Belges souffrant d obésité, nous comptons proportionnellement moins de personnes qui consomment des boissons alcoolisées que parmi celles présentant un poids normal ou une surcharge pondérale : environ 64 % contre environ 75 %. En soi, la consommation d alcool ne semble donc pas influencer directement le poids. Toutefois, ce n est certainement pas un hasard si les buveurs d alcool présentant un excès de poids sont aussi de grands buveurs : plus l IMC est élevé, plus la consommation de verres par semaine est élevée également. C est en effet ce que révèlent les réponses de cette enquête. Ce n est donc pas la denrée alimentaire proprement dite, comme les boissons alcoolisées, qui pose problème, mais bien la quantité consommée. BOUGER... Il existe un lien évident entre l IMC et l activité physique d une personne. Toute personne de poids normal pratique proportionnellement plus de sport, se promène davantage, prend plus facilement l escalier. Tout indique que l activité physique, ainsi qu une alimentation équilibrée, est la clé pour contrôler son poids. Cette étude révèle non seulement que le Belge en a parfaitement conscience il connaît l importance d une vie active pour sa santé mais ce n est pas tout : il en est également la preuve vivante. Concrètement, presque la moitié des personnes interrogées qui présentent un poids normal pratiquent un sport. Parmi les personnes interrogées avec une surcharge pondérale, cette proportion est légèrement supérieure à 40 % et chez les personnes obèses, elle n atteint même pas 34 %. Nous obtenons des chiffres similaires chez les personnes qui affirment emprunter le plus possible l escalier à la place de l ascenseur : un peu plus de 52 % des personnes de poids normal, un peu plus de 44 % des personnes présentant une surcharge pondérale et à peine 29 % des obèses. Le Belge sait que le poids et l activité physique sont liés et c est par ailleurs ce qui ressort de sa propre situation.

6 Les habitudes alimentaires et le mode de vie vont de pair. Il ne s agit donc pas uniquement d activité physique proprement dite. Apparemment, les personnes qui contrôlent leur poids ont également une vie plus active dans d autres domaines : des hobbys, des sorties, bref, elles ne restent tout simplement pas coincées chez elles. Et ce n est pas tout : les personnes qui présentent un IMC normal sont plutôt actives socialement, sont généralement fort occupées et participent davantage à la vie extérieure. Il semble donc que les grignotages devant le téléviseur ne soient pas spécialement la cause des problèmes de poids. Il s agit peutêtre plutôt de la différence entre les personnes qui mènent une vie active, en mouvement perpétuel et celles qui chérissent une existence sédentaire. Bouger est le mot-clé. Voici quelques exemples. On rencontre davantage de Belges avec un hobby parmi les personnes de poids normal que parmi celles souffrant d une surcharge pondérale ou même d obésité (81% contre 73% et presque 68%). Nous rencontrons des chiffres similaires lorsque les personnes ont des loisirs à l extérieur : presque 40% des personnes de poids normal affirment qu elles sortent régulièrement durant leur temps libre, alors que les personnes souffrant d un excès de poids ou d obésité ne sont respectivement que de 23% et d à peine 20% dans ce cas. Il n est donc pas étonnant que les personnes souffrant d une surcharge pondérale et d obésité expliquent également qu elles regardent davantage la télévision que les personnes de poids normal. Et pourtant... Les personnes de poids insuffisant regardent aussi, proportionnellement, plus la télévision que les personnes avec un IMC normal... MIEUX VAUT REGARDER LA TÉLÉVISION AU LIT Examinons attentivement les chiffres de cette enquête... Celui qui regarde la télévision dans sa chambre, et même dans son lit, souffre moins d un excès de poids ou d obésité. Serait-il possible que le réfrigérateur soit trop loin et qu il ne soit pas si habituel ni si facile de grignoter sous la couette? Ou bien un téléspectateur allongé dans son lit mènet-il une vie plus active qu un téléspectateur dans son canapé? Ou est-ce totalement lié à notre éducation: un Belge ne mange tout simplement pas au lit...

7 ÊTRE MIEUX INFORMÉ ET BOUGER PLUS, ET DONC MANGER ET PROFITER SAINEMENT Si vous interrogez les Belges sur les meilleurs moyens d éviter l excès de poids et l obésité, pas moins de 97,6% répondent que tout le monde devrait être mieux informé sur ce sujet. Presque 90% des Belges plaident également en faveur d une augmentation des activités sportives à l école et plus de 84% pour une augmentation du sport et de l activité physique en général. Presque 73% estiment qu il faut encourager la pratique d un sport, même dans le cadre du travail. Presque 78% pensent que l enseignement est investi d une mission fondamentale, car il devrait apprendre aux enfants comment se composer une alimentation équilibrée. Mais ce dont l immense majorité du public ne veut en aucun cas entendre parler, c est, par exemple, d une majoration d impôt sur les denrées alimentaires énergétiques ou de primes d assurances hospitalisation plus élevées pour les personnes obèses. De telles mesures toucheraient tout le monde à l aveuglette ou seraient même discriminatoires sur le plan social. Au contraire, une large majorité des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête affirment la liberté du consommateur: il existe un éventail particulièrement vaste de produits alimentaires et chacun a le droit de faire son choix comme bon lui semble. Mais en disposant néanmoins des informations nécessaires: tout un chacun pourra ainsi choisir et trouver, de manière consciente et responsable, un équilibre alimentaire pour lui-même. Donc être mieux informé sur les habitudes alimentaires et l activité physique pour continuer à profiter sainement.

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE!

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! Qui n a jamais craqué pour une friandise, à n importe quelle heure de la journée? Un petit carré de chocolat devant la télé, du pop corn

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Questionnaire initial (avant évaluation)

Questionnaire initial (avant évaluation) Enquête Collège-Lycée QUESTIONNAIRE PROPOSE Questionnaire initial (avant évaluation) Age : Sexe :? M? F Poids : Taille : Sport pratiqué ( indiquer le niveau ) : 1 ) HYDRATATION DU SPORTIF Une bonne hydratation

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition

La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition B- La communication des résultats de la cueillette d informations aux participantes

Plus en détail

Votre introduction au régime Exante Diet

Votre introduction au régime Exante Diet Votre introduction au régime Exante Diet exantediet.fr Nous contacter: Avez-vous des questions? Il est facile de nous contacter Service-clients Chez Exante Diet nous sommes toujours disponibles à vous

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

Planifier une grossesse

Planifier une grossesse Planifier une grossesse La grossesse est un moment spécial pour vous et votre famille. Planifier votre grossesse vous permet de faire des choix santé avant d être enceinte. Voici quelques choix santé :

Plus en détail

Conditions de vie et attentes des étudiants

Conditions de vie et attentes des étudiants Conditions de vie et attentes des étudiants BVA Opinion Céline BRACQ Directrice adjointe BVA Opinion Emile LECLERC Chargé d études 01 71 16 88 00 Méthodologie Recueil Sondage réalisé par l Institut BVA

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Ile-de-France

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Ile-de-France 28 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité (le partage de la table), alors que pour les

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre

Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre L anorexie, la boulimie, l hyperphagie ou le grignotage sont en constante évolution dans notre société, et peuvent

Plus en détail

Chronique Histoire d orientation

Chronique Histoire d orientation Kinésiologie Chronique Histoire d orientation Nota Bene 1. Abandon Juin 2015 Service de psychologie et d orientation Table des matières 1. AB comme dans «abandon» 2. Obtenir un diplôme ou non? 3. Survivre

Plus en détail

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête Ipsos / pour Septembre 2012 Fiche technique Sondage effectué pour : Doing Good Doing Well Echantillon

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Le Guide alimentaire canadien (première partie)

Le Guide alimentaire canadien (première partie) Le Guide alimentaire canadien (première partie) Nous l attendions depuis quelques temps déjà et voilà que 15 ans après la parution du dernier Guide alimentaire canadien, sa nouvelle version est sortie

Plus en détail

Diabete Gestazionale (Lingua Francese) DIABÈTE

Diabete Gestazionale (Lingua Francese) DIABÈTE Diabete Gestazionale (Lingua Francese) DIABÈTE GESTATIONNEL RÉSUMÉ DÉFINITION 03 POURQUOI LE DIABÈTE GESTATIONNEL SE PRODUIT-IL ET COMMENT LE GÉRER? 04 COMMENT CONTRÔLER LE DIABÈTE? 06 UN MODE DE VIE SAIN

Plus en détail

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école?

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? CARQUEIRANNE VILLE ACTIVE DU PNNS Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? Ce diaporama s inspire très largement des documents réalisés par le programme nutrition, prévention et

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE À préparer : Liste de présences Cartes d aliments des 4 groupes alimentaires Affiches du «Guide de formation» : o Saine alimentation (annexe B) o Les calories (annexe C) o Guide

Plus en détail

Les Français et les calories : quel rapport à la nutrition? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Les Français et les calories : quel rapport à la nutrition? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les Français et les calories : quel rapport à la nutrition? Etude Harris Interactive pour le Mouvement pour l Equilibre Nutritionnel (MENU) Enquête réalisée du 24 au 26 juin et du 04 au

Plus en détail

Cesser de fumer une fois pour toutes

Cesser de fumer une fois pour toutes MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Cesser de fumer une fois pour toutes Aperçu de la trousse Félicitations! Vous vous apprêtez à vivre une expérience

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Leçon 4 www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Introduction L insuline est une substance fabriquée dans le pancréas et déversée dans le sang. C est une hormone et

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Baromètre santé nutrition 2008 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité

Plus en détail

Le regard des Français sur leur gastronomie

Le regard des Français sur leur gastronomie Le regard des Français sur leur gastronomie Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 29 et 30 janvier 2015 Echantillon

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

La Communication Laurent Monney

La Communication Laurent Monney La Communication Laurent Monney St- Germain 29 1030 Bussigny www.lm- coaching.ch Devenez un communicateur qui crée un impact Pourquoi on fait ce qu'on fait? Pourquoi votre conjoint(e), enfant(s), se comporte-il/elle

Plus en détail

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia V O U S I N F O R M E www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia Qu est-ce que le diabète? Le diabète a un effet sur la façon dont votre organisme transforme les aliments en énergie.

Plus en détail

aux troubles alimentaires!

aux troubles alimentaires! Il faut être au courant des mythes et réalités reliés aux troubles alimentaires! Cette activité s inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires de 2015. L activité

Plus en détail

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance mon Carnet de Liaison et d autosurveillance DIABèTE GESTATIONNEL mon Carnet de Liaison et d autosurveillance diabète gestationnel Mes rendez-vous Gynécologue-obstétricien Nom :... Dates Horaires Lieu Prénom

Plus en détail

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE 01 UNE PERIODE DE CHANGEMENTS Lorsque l on traverse une période de changement, il est parfois difficile de garder la maîtrise évènements. Ceci est particulièrement

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

Habitudes de vie et surpoids. Présentation du 5 Mars 2014. Version n 1 BJ 10 017 Date : 25 février 2014

Habitudes de vie et surpoids. Présentation du 5 Mars 2014. Version n 1 BJ 10 017 Date : 25 février 2014 Habitudes de vie et surpoids Présentation du 5 Mars 2014 Version n 1 BJ 10 017 Date : 25 février 2014 De: Nadia AUZANNEAU A: Sif OURABAH OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78

Plus en détail

centre de connaissance sécurite routière

centre de connaissance sécurite routière centre de connaissance sécurite routière MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009 RESUME DE PARTIE 3 : NORMES SOCIALES, PERCEPTION DES RISQUES ET NOUVEAUX THÈMES MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE À LA MAISON DU DIABÉTIQUE DE MÉDÉA

PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE À LA MAISON DU DIABÉTIQUE DE MÉDÉA PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE À LA MAISON DU DIABÉTIQUE DE MÉDÉA RENCONTRES PRESCRIRE Dr Faïrouz GUEZLANE 28 et 29 mai 2010 Médecin généraliste Bruxelles, Belgique f-guezlane@hotmail.com Médéa, Algérie 1.

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

Remarques sur le premier contrôle de TD :

Remarques sur le premier contrôle de TD : Remarques sur le premier contrôle de TD : Démêlons les confusions en tous genres... Licence 1 MASS semestre 2, 2006/2007 La première remarque est qu il faut apprendre le cours, faire les exercices et poser

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Séverine VINCENT http://www.fmc-tourcoing.org http://www.formunof.org http://www.rdo-lille.org L ACTIVITE PHYSIQUE L ACTIVITE PHYSIQUE

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition Guide santé sécurité sur l orientation des nouveaux travailleurs Première édition Orientation des nouveaux travailleurs Objectif Portée Ce guide présente aux nouveaux travailleurs un survol des sujets

Plus en détail

L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE

L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE Mission X : Entraînez-vous Comme un Astronaute L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE Documentation de cours pour les Étudiants Nom de l Étudian Cette leçon va vous aider à identifier quels choix faire pour une alimentation

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

QUIZZ-NUTRITION ADO. (Miramaris le 24-02-2012

QUIZZ-NUTRITION ADO. (Miramaris le 24-02-2012 Evaluation qualitative des résultats des enquêtes de consommation (Miramas 1) et de compréhension des messages nutritionnels (Miramas 2) par la population adolescente départementale; Protocoles à mettre

Plus en détail

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression GUIDE D ENTRETIEN CONTENU A propos de nous 1 Finance 2 Business support 3 La préparation: la clé du succès 4 Laisser une bonne impression 5 L entretien 7 Répondre aux questions d entretien 8 A PROPOS DE

Plus en détail

Ma vie avec le diabète de type 2. Fransk

Ma vie avec le diabète de type 2. Fransk Ma vie avec le diabète de type 2 Fransk 1 Qu est ce que c est, le diabète de type 2? Le diabète est une maladie où vous avez un contenu élevé de sucre dans le sang (hyperglycémie chronique). Avez-vous

Plus en détail

Les questions types des entretiens d'embauche

Les questions types des entretiens d'embauche Les questions types des entretiens d'embauche Parlez-nous un peu de vous Ce que vous pouvez dire : Nom Lieu de résidence Études Expérience professionnelle Motivation Qualités Utilisez éventuellement votre

Plus en détail

Reconnaître et écouter

Reconnaître et écouter Pour aider son jeune à s orienter Reconnaître et écouter L E R Ô L E D E S P A R E N T S D A N S L O R I E N T A T I O N D E L E U R S J E U N E S! Une conférence offerte par: Diane Fortin, conseillère

Plus en détail

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1 Quel mode de prise de vue choisir P, S, A, M, auto : P, TV, AV, M, auto : Nikon Canon Paquo Patrick Page 1 Les différences des modes AV-A, TV-S, M, Auto La plupart des boîtiers photo reflex (et hybrides)

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées. Article 24 - Education. Communication écrite

Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées. Article 24 - Education. Communication écrite Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées Article 24 - Education Communication écrite Le Belgian Disability Forum (BDF) est une asbl qui compte actuellement 18 organisations membres et représente

Plus en détail

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES Mon objectif minceur Suivez-moi sur Facebook NATACHA Personal Trainer & Conseillère en nutrition diplômée naty.coach@gmail.com 076 462 84 20 Mais

Plus en détail

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction Version: 2.0 / 14.10.2003 / 1 Fonction En général, pour les projets de prévention et de promotion de la santé, on utilise un questionnaire pour obtenir des informations et/ou des données sur des avis ou

Plus en détail

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS AUTEUR Cloë OST Remerciements Ce travail n aurait pas pu être réalisé sans la collaboration de nombreuses personnes. Des remerciements particuliers sont adressés : Aux participants

Plus en détail

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial Quatrième partie Le jeune diabétique hors de son milieu familial Chapitre 51 1 À la garderie Caroline Boucher L entrée d un enfant diabétique à la garderie peut s avérer traumatisante pour certains parents.

Plus en détail

Partie I. Le manager et la qualité

Partie I. Le manager et la qualité Partie I Le manager et la qualité 1 La prophétie autoréalisatrice : une démarche qualité devient ce que le management voit en elle 1.1 Les démarches qualité sont porteuses d ambivalence Les démarches

Plus en détail

Clé de correction. Test basé sur les normes. Français langue première 6 e année. Communication orale L écoute

Clé de correction. Test basé sur les normes. Français langue première 6 e année. Communication orale L écoute Clé de correction Test basé sur les normes Français langue première 6 e année Communication orale L écoute Printemps 2005 Tous droits réservés 2005, la Couronne du chef du Manitoba représentée par le ministre,

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Le Capitaine de l Equipe

Le Capitaine de l Equipe Le Capitaine de l Equipe Le poste de capitaine de l équipe n est pas très compris par beaucoup d entraîneur. L étude suivante concerne surtout une équipe d adultes ou d adolescents. Notre champs d intervention

Plus en détail

Comment se déroule un scanner?

Comment se déroule un scanner? Comment se déroule un scanner? Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans un large anneau, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d examen ; nous pourrons communiquer avec vous grâce à

Plus en détail

Quiz n 3 Kebab+ Questions sur les thèmes «cuisiner manger rencontrer se détendre bouger»

Quiz n 3 Kebab+ Questions sur les thèmes «cuisiner manger rencontrer se détendre bouger» Quiz n 3 Kebab+ Questions sur les thèmes «cuisiner manger rencontrer se détendre bouger» Le calcium est un nutriment essentiel pour les os et les dents. Les besoins journaliers en calcium d une fille de

Plus en détail

LES 10 ERREURS À NE PAS COMMETTRE POUR RETROUVER MINCEUR ET ÉNERGIE

LES 10 ERREURS À NE PAS COMMETTRE POUR RETROUVER MINCEUR ET ÉNERGIE LES 10 ERREURS À NE PAS COMMETTRE POUR RETROUVER MINCEUR ET ÉNERGIE www.naturacoach.com Livret offert Avertissement : Les informations contenues dans ce document sont à votre disposition à titre d information.

Plus en détail

L alimentation et les adolescents québécois : constats et pistes de recherche. Marie Marquis PhD, Département de nutrition, Université de Montréal

L alimentation et les adolescents québécois : constats et pistes de recherche. Marie Marquis PhD, Département de nutrition, Université de Montréal L alimentation et les adolescents québécois : constats et pistes de recherche Marie Marquis PhD, Département de nutrition, Université de Montréal Plan de présentation Lecture et compréhension personnelle

Plus en détail

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Comment recruter autrement? Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Quels postes peuvent convenir aux retraités? Il y a probablement autant de réponses à cette question qu il y a de

Plus en détail

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Québec, le 27 avril 2012 La première enquête de la Fondation CAA-Québec, vouée au développement de la connaissance

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture.

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. 2015 L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. MÉTHODOLOGIE Sondage en ligne 1 978 Canadiens,18-70 ans Dates Du 10 au 21 avril 2015

Plus en détail

Correction du français écrit dans les travaux scolaires

Correction du français écrit dans les travaux scolaires Guide pratique Conseils et astuces Correction du français écrit dans les travaux scolaires Léandre Larouche Étudiant en Arts, lettres et communication Mars 2015 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 3 INTRODUCTION...

Plus en détail

Le petit-déjeuner, un repas essentiel de plus en plus délaissé et simplifié

Le petit-déjeuner, un repas essentiel de plus en plus délaissé et simplifié Le petit-déjeuner, un repas essentiel de plus en plus délaissé et simplifié Le petit-déjeuner, un repas essentiel de plus en plus délaissé et simplifié Le petit-déjeuner n est plus un réflexe quotidien

Plus en détail

Nom Prénom Rapport #0003ad 2003-12-15

Nom Prénom Rapport #0003ad 2003-12-15 Profil de Bien-être Rapport #0003ad 2003-12-15 3 Attitudes et tendances 4 Aperçu du bien-être 5 Habitudes alimentaires 6 Condition physique 7 Surmenage 8 Environnement favorable 9 Bien-être, Carrière et

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

Questionnaire Agents de conformité Informations générales

Questionnaire Agents de conformité Informations générales Questionnaire Agents de conformité Informations générales Bonjour, ce message s adresse aux agents de conformité de vos bureaux coordonnateurs pour les inviter à répondre au questionnaire accessible sur

Plus en détail

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités Le numérique, permet de mettre en phase l École avec un monde en perpétuel mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

23 MAI Journée européenne de l'obésité

23 MAI Journée européenne de l'obésité 23 MAI Journée européenne de l'obésité 1.4 Milliard de personnes obèses dans le monde, 2.8 millions de personnes en meurent chaque année «La journée européenne de lutte contre l'obésité existe depuis 2010.

Plus en détail

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer Vivre au quotidien avec la maladie Synthèse des résultats Septembre 2012 TNS Sofres Rozenn BOUVIER - 01 40 92 33 20 Zein SAWAYA - 01 40 92 27 61 Espace éthique Alzheimer Grégory EMERY - 01 44 84 17 54

Plus en détail

Prévenir le cancer. Une information de la Ligue contre le cancer

Prévenir le cancer. Une information de la Ligue contre le cancer Prévenir le cancer Une information de la Ligue contre le cancer Diminuez votre risque de cancer Chaque année en Suisse, 37 000 personnes sont touchées par un cancer. En modifiant certaines habitudes et

Plus en détail

Assurez l avenir des études de vos enfants

Assurez l avenir des études de vos enfants Ensemble, c est sûr. Assurez l avenir des études de vos enfants p.2 Financer les études p.2 L avenir de votre famille, le meilleur investissement p.4 Les atouts d une assurance décès p.4 Calculez vous-même

Plus en détail

Institut des Reviseurs d Entreprises

Institut des Reviseurs d Entreprises Institut des Reviseurs d Entreprises Assemblée Générale 27 avril 2007 Jacques Potdevin 1. Je suis particulièrement heureux d être parmi vous ce jour et je voudrais avant tout rendre hommage aux contributions

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

Questionnaire pour vérifier si désordres alimentaires. Voici des questions à répondre et calculer le nombre de «oui»

Questionnaire pour vérifier si désordres alimentaires. Voici des questions à répondre et calculer le nombre de «oui» Questionnaire pour vérifier si désordres alimentaires Voici des questions à répondre et calculer le nombre de «oui» Questionnaire permettant de voir si troubles alimentaires : Écrire les numéros des questions

Plus en détail

pour l application de la Politique du français dans les départements

pour l application de la Politique du français dans les départements pour l application de la Politique du français dans les départements Document préparé par Colette Ruest Animatrice linguistique La matrice de la Politique du français 1 décrit les différents paramètres

Plus en détail

Les diabétiques et les édulcorants

Les diabétiques et les édulcorants CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Les diabétiques et les édulcorants Etude n 1201364 Octobre 2012 Sommaire CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Objectifs et méthodologie de l étude 3 Principaux

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE QUESTIONNAIRE SPORT SANTE NOM.... PRENOM..... AGE PROFESSION.... L objectif de ce questionnaire confidentiel est de vous aider à : - mieux vous positionner sur votre condition physique. - mieux évaluer

Plus en détail

Action Bar à eau Enquête : à vous de trouver l eau du robinet mars 2006 - Résultats

Action Bar à eau Enquête : à vous de trouver l eau du robinet mars 2006 - Résultats Action Bar à eau Enquête : à vous de trouver l eau du robinet mars 2006 - Résultats 1. Première approche...2 2. La saveur...3 3. Et le goût de chlore?...4 4. L odeur...4 5. Laquelle aimeraient-ils consommer?...5

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Cantines contre le gaspillage alimentaire

Cantines contre le gaspillage alimentaire Cantines contre le gaspillage alimentaire Principe : encourager les clients et le personnel de la cantine à réduire le gaspillage alimentaire Les cantines des administrations, des ONG, des écoles et des

Plus en détail