LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN?"

Transcription

1 LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN? Raphaëlle Ducret To cite this version: Raphaëlle Ducret. LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RE- COMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN?. Revue Française de Gestion Industrielle, 2012, 31 (3), pp <hal > HAL Id: hal https://hal.archives-ouvertes.fr/hal Submitted on 28 Jun 2013 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 LIVRAISONDECOLISETLOGISTIQUEURBAINE: QUELLESRECOMPOSITIONSDELA MESSAGERIEENMILIEUURBAIN? RaphaëlleDUCRET 1 Résumé. Lesecteurdelamessagerieetdel expressaconnud importantes recompositions dans son maillon urbain depuis une dizaine d années. Confrontéàl évolutiondescomportementsd achatdesconsommateursetdes entreprises,lesecteuraccouched unsegmentnouveau,lamessagerieurbaine légère,définicommeuneoffreurbainespécifiquedelivraisondecolislégers. L article issu d un travail de thèse en cours avec La Poste a pour but d expliquerleslogiquesquiontprésidéàlanaissancedecenouveausegment, dedresserunpanoramarenouvelédesacteursquilecomposentdansune typologie distinguant héritiers de la messagerie et nouveaux entrants, et d analyserlesstratégiesetlesnouvellessolutionsquidessinentlescontours communsdecesegmentenconstruction. Motsclés:messagerieurbaine,colislégers,nouveauxcomportementsd achat,logistique urbaine,recompositions. 1.Introduction Le secteur de la messagerie et de l express, notamment dans son maillon urbain, connaîtdesbouleversementsaccélérésdepuisledébutdesannées2000enfrance.nous assistonsàl émergencedenouveauxacteursdeladistributionurbaineetàlabifurcation stratégiquedesacteurshistoriquesdusecteur,àlafaveurdesopportunitésquereprésentele renouvellementdesmodesd achatdesconsommateursetfaceàlapressionquis exercesur cederniermaillondelachaînelogistique.eneffet,denouveauxcomportementsd achatont 1 Doctorante,MinesParisTechCAOR60,boulevardSaintMichel75272ParisCedex06,

3 2 Raphaëlle DUCRET émergéenfrancedepuisunedizained années,notammentsousl effetdesévolutionssocio économiquesetdeladiffusiondesnouvellestechnologies(remiseencausedumodèledela grandedistribution,retourdescommercesdeproximitéouencoreutilisationdesnticqui renouvellentlecommercetraditionneletlavad ecommerce,mcommerce,etc. (Moati, 2009 ; PIPAME, 2009a)). Ces tendances, ainsi que l évolution des comportements des utilisateursfinauxdanslesensd uneplusgrandemobilité,d uneéconomieservicielleet d unepratiquedumulticanalfaçonnentdesbesoinslogistiquespluscomplexes(roustanet alii., 2005 ; De Coninck, 2010). La messagerie urbaine doit notamment faire face à l augmentationdeslivraisonsurbainesauxcommerçantsdeproximité,auxentrepriseset auxparticuliersinternautes(visser,lanzendorf,2004).lesacteursdelamessagerieurbaine cherchent à mettre en œuvre des organisations ou solutions logistiques innovantes répondantauxbesoinsdesutilisateurs,toutenassurantlarentabilitéd uneactivitésur laquellelescoûtsdudernierkilomètrepèsentdéjàfortement(20%ducoûttotaldelachaîne pourcertainsacteurs(pipame,2009b)).deplus,l intérêtgrandissantdesterritoirespourles questions de logistique urbaine, qui peut se traduire par des politiques publiques et réglementationslocales,vientencorecomplexifierlapratiquedecemétier.nousassistons alorsàl émergenced unnouveausegmentdelamessagerieurbainefortementinnovant. Le présent article se propose de brosser un état de l art des recherches et des connaissancessurlamessagerieurbainetouteninsistantsurlesnouvellesdynamiquesdu secteuretl émergenced unenouvellemessagerieurbainedanslecadredesquestionnements propresàlalogistiqueetdesrecompositionsdelademande.lesréflexionsicisynthétisées sontissuesd unerechercheprospectiveencoursaveclaposte 2 depuisledébutdel année 2012,réflexionsprospectivesportantsurl organisationlogistiquedeladistributiondescolis légersenzoneurbaineauregarddel évolutiondelademandeetdescomportementsd achat etdemobilitédesconsommateursetdelapriseencomptecroissantedelalogistiqueurbaine parlesterritoires.entantqu opérateurlogistiquedontl implantationgéographiqueetles volumestraitésluigarantissentunepositiondominantesurlemarchéfrançaisdescolis,la Postesouhaiterepenserl organisationdeladistributiondescolisenvilleetconstitueparlà mêmeunterraind étudeetd expérienceprivilégiépourfaireévoluerlalogistiqueurbaine. Noussouhaitonsmettreenlumièrelesrelationsentrel évolutiondesmodesd achat desconsommateursetlesrecompositionsdelamessagerieurbaine.notreréflexionvase concentrersurlamessagerieurbainelégèrequel onpeutdéfiniricirapidement,avantd y revenirplustard,enréférenceaucolislégerde30kgmaximum,fortementreprésentédans 2 Toutefoislesconclusionsdecetarticlen engagentquesonauteur.

4 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 3 leslivraisonsurbaines.noussouhaitonsrendrecomptedestendancesémergentesdansce nouveausegmentdelamessagerieurbaine.nousproposeronsunpanoramarenouvelédes différentesstructuresquisontnéesousesontrecomposéesdepuisledébutdesannées2000 pourenillustrerlesjeuxd acteurs.nousidentifieronsainsidifférentes«famillesd acteurs» (Beyer,1999)auseindesquellesnousanalyseronslesstratégiesdediversificationdel offre delivraisonquicontribuentàdessinerlescontoursdecenouveausegmentdelamessagerie urbaine. Aprèsavoirbrosséunrapideétatdel artdesrecherchessurlesecteurdelamessagerie etdel expressenfrance,etplusparticulièrementdansuncontextederenouveaudel intérêt pourlesquestionsdelogistiqueurbaine,nousnousappliqueronsàanalyserlecontexte socioéconomique et technologique de l émergence d un nouveau segment proprement urbain de la messagerie. Enfin, nous restituerons les premières analyses nées de l observation de ce segment, notamment concernant les jeux d acteurs et les stratégies logistiquesmisesenœuvre,pourexposerlacomplexitéetlamouvanced unemessagerie urbaineenconstruction. 2.Lerenouveaudesrecherchesenmessageriedanslecontexted une pérennitédesquestionsdelogistiqueurbaine Lesbouleversementsdusecteurdelamessagerieetdel expressenfranceeteneurope durantlesannées1980et1990,bouleversementsquiontachevédediviserlamessagerie françaiseentreunemessagerieditetraditionnelle(ouéconomique),unemessagerierapideet unsegmentexpress,ontfaitl objetdenombreusesrecherches(citonsenautrescolin,savy, 1991;Savy,1992;Conférenceeuropéennedesministresdestransports,1996;Beyer,Savy, 1999,etc.). Ilexistedenombreusesdéfinitionsdelamessagerie.Nousretiendrons,àl instarde Savy,queletransportdetypemessagerieest«[un]transportdelotsdetaillelimitée[par oppositionaulotcomplet],nejustifiantpasl usageexclusifd unvéhicule»(savy,2008).ilest organiséenréseauautourd unprocessusdegroupage/dégroupagedescolisdansdes nœudsduréseauenvuedeleurdistributionfinale. Dansunpremiertemps,lamessagerietraditionnelledéfiniepardesenvoisde30à300 kgetpardesdélaisdépassant24heures,adûfairefaceàl arrivéedel expresseneuropeà partirdesannées1970,sousl égidedesintégrateursaméricainstelsupspuisfedex,etc.ce nouveauservicerépondaitàunvideetàunbesoindesindustrielsenmatièredeservice rapide.l expressproposedesdélaispluscourtsetgarantis(24heuresvoire12heures)ainsi

5 4 Raphaëlle DUCRET qu unsystèmedetraçabilitéetdesuividelamarchandise.l adaptationdelamessagerie hexagonaleàl explosiondel expressdanslesannées1980estpasséenotammentparla création d un troisième segment qui propose alors un service intermédiaire aux deux premiers:lamessagerierapide.alorsqu elleentendaits endistinguer,lamessagerierapide estaujourd huitrèsprochedelamessagerieexpressdanssesdélaiscommedanslesuivides expéditions. En 1995, les premiers services de messagerie monocolis sont mis en place parexapaqetdpdfrancepourconcurrencercettefoisl expresscolislégersenproposantun tarifpluséconomique.lemonocolistraitedescolisdetailleetdepoidsstandardisés(30kg maximum)quipermetalorsuneindustrialisationduprocessetuneréductiondescoûts.sice segmentabouleverséuntempslamessagerie,seulexapaqsubsisteactuellementenfrance. Ainsi,lamessagerieaprofondémentévoluéàlafinduXXesiècleetsiplusieurssegments restentproposésauxchargeursenfrance,contrairementàl Angleterreparexempleoùtout leterritoirepeutêtrecouvertenunenuitparunetractionroutièredepuisbirmingham,c est notammentqueladessertedel Hexagonen estpasfacilementréalisable.denombreux recouvrementspeuventêtreobservésentrechaqueactivité,notammententermesdedélais et de traçabilité des envois qui rendent difficile l appréhension du secteur (figure 1). Cependant, en termes d activité, nous observons une division entre la messagerie traditionnelle,lemonocolisetlapalette,marchésrésolumenttournésversleb2b(entre entreprises),etlamessagerierapideetl expressoùlamixitédesfluxtendàdevenirla norme. Figure1:Lesmessageries Danscecontexte,lesrecherchesontnotammentpourobjectifdedéfinirclairement«les messageries»(durrandemoreau,erhel,2008),notammentenmatièredequalitédeservice: tailleetpoidsdesenvois,délaidelivraisonetprix.géographesetéconomistesdestransports tententalorsdesaisirlesdifférencesténuesentrelesmessageries(branche,2006;durrande Moreau, Erhel, 2008), leurs organisations logistiques et spatiales (Savy, 2006) et les recompositionsàl œuvreparmilesacteursdusecteur(beyer,1999).larelativestabilitédela divisionentremessagerieetexpressenfranceavucesujettomberendésuétudepourla recherche depuis quelques années. Seule la presse professionnelle se fait l écho des recompositionsdusecteurdanslacriseéconomiquemondialequiralentitleséchangesde marchandisesetdesdifficultésdelamessagerietraditionnellequiselivreàuneconcurrence férocesurlesprix,etqui,depuisquelquesannées,estànouveauquestionnéeparlacréation d uneoffredemessageriepalettisée.

6 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 5 Parmileschampsencorerelativementinexplorésnousconsidéronsquelesliensentre logistique urbaine et messagerie sont trop souvent ignorés, car pour une grande part considérés,àtort,commedesprérequis.parexemple,lesquestionstrèsprécisesdelasous traitancedanslamessagerieurbaineetdutransportlégerrestentaussiencorerelativement peucreusées,àquelquesnotablesexceptionsprès(grand,1999). Eneffet,silalogistiqueurbaineestundomainederechercheenpleinrenouveauen Franceetdanslemondedepuislafindesannées1990(Macharis,Melo,2011;Patier, Routhier,2009;Routhieretalii,2006;Routhier,2002),ilexistepeuderecherchesproposant d étudierspécifiquementlesconséquencesdesévolutionsdesmodesdeconsommationetdu transportdemarchandisesenvillesurlamessagerieurbaineetsesrecompositionsquece soitentermesd organisationslogistiques,desolutionsproposéesoudejeuxd acteurs.les typologiesdefluxdemarchandisesenvilleontparailleursclasséleslivraisonsàdomicileet lalivraisonducourrierdansles«fluxannexes»peuémetteursetainsi,pouruntemps, ralentil étudedeladistributiondescolislégers.ornouspouvonsobserver,àlafaveurdes discours sur le développement du ecommerce notamment, que de nombreux enjeux, présents ou futurs, de la logistique urbaine se cristallisent autour de la question de la livraisondescolisauxparticuliersetauxentreprises. Toutefois,quelquestypologiesdesacteursdelamessagerieurbaineontétéesquissées parplusieurschercheursdèsledébutdesannées2000(gratadour,2001;patiermarque, 2002;Patieretalii,2002)nouspermettantainsid avoiruncertainreculsurl évolutiondu secteur.deplus,lesrecherchess intéressantàlalogistiquedudernierkilomètrecomme «verrou» des nouvelles formes de consommation recoupent à certains égards nos questionnementsenreplaçantlamessagerieurbaineaucentredusystèmecomplexedela distribution(kessous,2001;esser,kurte,2005;durandetalii,2010).cependant,lestravaux seproposantd évaluerlesperformancesdedifférentessolutionsdelivraisonàdomicile, hors domicile ou des déplacements d achats (GonzalezFeliu et alii, 2012) ou les modélisations (Alligier, 2007) ne se penchent pas suffisamment sur les acteurs de la messagerieurbaineànotreavismaisapportenttoutefoisunéclairagenonnégligeablesurles performances économiques et environnementales de l offre. A l image des nombreux rapportsglosantsurlessolutionsinnovantesetexpérimentationsenlogistiqueurbaine, toutes ces études qui se concentrent plus volontiers sur des enjeux organisationnels, environnementauxouéconomiquesdusystèmeurbaindedistributionproposententreles lignes,maisentreleslignesseulement,unpanoramadelamessagerie.seulelapresse spécialiséeproposequelquesanalysesdesrecompositionsdusecteurdelamessageriedans sonmaillonurbainauseindedossiersoùpartbelleestégalementfaiteauxexpérimentations enlogistiqueurbaine.

7 6 Raphaëlle DUCRET Maislapérennitédesquestionsdelogistiqueurbainedanslarecherchefrançaiseoffre unformidableangled attaquepoursesaisirànouveaudecetobjetcomplexequ estla messagerie. À l instar de Beyer, nous pensons que la messagerie urbaine s adapte aux exigencesdesclientsetàlanaturedelaprestation,cetteadaptations exprimantnotamment àtraverslesstratégiesd acteurs 3.Or,larévolutioncommercialeàl œuvredepuislafindes années1990(moati,2011)etlarepriseenmainconcomitanteparlesacteurslocauxdes questionslogistiquesenzoneurbainepèsentsurlamessagerieurbainedecolislégerset l obligentàserecomposer. 3.Lamessagerieurbainedecolislégers:unsegmentdelamessagerie nédenouveauxbesoins 3.1Denouveauxmodesd achatenfrancedepuisledébutdesannées2000 La«nouvellerévolutioncommerciale»amorcéedurantlesannées1980enFrance (Moati,2011)afaitémergeravecacuitédepuisunedizained annéesdenouveauxmodes d achat des consommateurs qui bouleversent non seulement le commerce mais plus largementlalogistiqueurbaine.cesphénomènes,ainsiquel électronisationdesrelations commercialesentreentreprises,fontpeserdesenjeuxorganisationnelsetlogistiquessurla livraisondescolisenzoneurbainedéjàfortementcontrainte. Lestendancestransversalesdelarévolutioncommercialequirépondàuneadaptation ducommerceàunesociétéhypermoderneetàuncapitalismeimmatériel,peuventêtre résuméesnotammentdanslafigurecentraleduclient,unbesoinaccrudepersonnalisation, letriomphed uneéconomieservicielleoulerègnedutempsetdel espaceduloisirsurceux delacorvéeaucœurd unemobilitéurbainemultiformes(pipame,2009a;moati,2009, 2011;Gasnier,2007).Laremiseencausedumodèlefordiendeladistributiondemasse marqueunchangementmajeurdanslamanièredontlesconsommateursaccèdentdésormais àlasatisfactiondeleursbesoins(moati,2009).eneffet,onassisteàunedésaffectiondes consommateurs pour la grande distribution dont le chiffre d affaire s érode malgré les stratégiesde«réenchantement»etdepersonnalisationmisesenplaceparlesdistributeurs. S exercealorsundoublemouvementauprofit,àlafois,descommercesdeproximitéetde l achatenligne.l utilisationrenforcéedesnticàtouteslesétapesduprocessusd achat, «électronisation»desfonctionscommerciales(rallet,2001),notammentl avènementd un 3 «Unlienétroitpeutêtreétablientrelanaturedesprestationsexigéesetlesformesdecoopération. Aussil évolutiondelademandedeschargeurs,quis exprimeàtraverslescaractéristiquesdesenvois vatelleavoirdesrépercussionssurlesmodalitésdecoopérationentrelespartenairesdela messagerie».(beyer,1999,18)

8 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 7 nouveaucanaldeventededétailparinternet,leecommerce,arenouvelélecommerce traditionneletréinventélaventeàdistance.aprèsdixansdedéveloppement,lecommerce électroniquesembledésormaisancrédanslesmodesd achatdesfrançais(91%despersonnes interrogésparlifopenfévrier2012avaiteffectuéaumoinsunachatenligneaucoursdes 12derniersmois 4 ).Lapercéede«l achatmobile»(encadré1)ouencorel utilisationd autres périphériques se présentent comme de nouvelles tendances que les enseignes et les professionnelsdelalogistiquedoiventsurveillerdeprès. Encadré1:Lemcommerceouachatmobile:unetendancelourdedel évolutiondesmodes d achat Lemcommerceseprésentecommelenouveaurelaisdecroissanceducommerceélectronique, certainsexpertsluiprédisantmêmeunecroissanceplusfulguranteencorequeleecommerce(rallet, 2005;Barba,2011).En2010,enFrance,3,3millionsdefrançaisontachetéunbienouunservicevia leurmobilesuruntotalde28millionsdecyberacheteurs,soit12%descyberacheteurs,maislem acheteurnereprésenteencorequ unefaiblepartdesutilisateursdetéléphonemobile.toutefois,le rythmedecroissancedel Internetmobiles avèreplusrapidequeceluidel Internetfixe.En2010en France,untiersdestéléphonesmobilesvendusétaientdessmartphonesetendehorsdusmartphone, leconsommateurpeutégalementseconnecteretfairesesachatsgrâceàdenombreuxsupports: tablettestactiles,consolesdejeux,télévisionconnectée,etc.danssestravauxpourlafevad,barba citeainsilesrésultatsd uneétudedeciscoestimantqu entre2010et2015,lacroissancedutrafic Internet sur ordinateur serait de 33%, tandis que celle sur les tablettes et smartphones serait respectivementde216%et144%(barba,2011,81),unrattrapagequivafavoriserlephénomènede «crosscanal». PourRallet 5,lecommercesurmobilereprésenteuneinnovationbienplussignificativequelee commerce car son taux de pénétration parmi la population est bien supérieur à ce dernier. L économiste y voit aussi un média d utilisation plus simple et dont l individualité favorise le processusd achat.resteauxenseignesàmettreenœuvredesstratégiescibléesdemmarketingpour inciterl utilisateuràpasserdelarecherched informationsàl acted achat. Danslemêmetemps,lebesoindeproximitéetdepraticitédesconsommateursdans uncontextedepressionsenvironnementaleeténergétiquefaitnaîtredesstratégiesderetour verslecentrevilledelapartdesenseignesdelagrandedistributioncommeladéclinaison de formats de magasin l atteste (pensons par exemple àcarrefour aveccarrefourcity, Montagne,Market et Planet) (PIPAME, 2009a ; Moatietalii, 2010). On peut d ailleurs imaginerqu unesecondeétapeduretourauproches exprimedanslesannéesàvenirpar uneélectronisationducommercedeproximité. 4 IFOP,2012,«LesfrançaisetlalivraisondesachatssurInternet» 5 RalletA.,2006, Quandlemagasin,unitédelieuducommerce,voleraenéclat,InternetActu.net

9 8 Raphaëlle DUCRET Enfin,àlacroiséeducommercephysiqueetducommercevirtuel,sedessinentle comportement «crosscanal» du consommateur. Il s agit de l utilisation des différents canauxdedistributionensynergiepourtouteslesétapesduprocessusd achatinformation, commande,livraison,retrait,sav,etc.(poncin,2008).cephénomèned «hybridation»des différentscanauxdedistributionetd achatconstitueunenjeumajeurpourlesannéesàvenir (Rallet,2005). 3.2Desenjeuxnouveauxpourladistributionurbaine Lesnouveauxmodesd achats accompagnentd unedemandelogistiquerenouvelée.si leeffetsduecommercesontactuellementdifficilementdécelablesenvolumedecolislivrés, denombreuxauteurss accordentnéanmoinspourdirequecenouveaucanald achatapour conséquenceuneaugmentationdelamobilitéintraurbainedesmarchandises(entonne kilomètre)(hesse,2002;visser,lazendorf,2004;weltevreden,rotemmindali,2009).en 2010,enFrance,l ARCEPestimelenombredecolis 6 à800millions(b2betb2cconfondus) dont300millionsémanantdelaventeàdistance,notammentsurinternet(arcep,2011), soitautourde3,2millionsdecolislivréschaquejour.lestendancesactuellesdelademande detransport,tendancesqu accentuentencorelesnouveauxmodesd achat,àsavoir:la flexibilité, la diminution de la taille et la «dépondéralisation» des envois, leur fractionnement,laréductiondesdélaisd acheminement,lavariabilitédelademandeou encorel élargissementdesairesdemarché(savy,2008)questionnentlesprofessionnelsdela messagerieurbaine. Associéesaudéveloppementduecommerce,denouvellespréférencesenmatièrede livraisonetretraitdescolisontémergé,àcôtédestraditionnelsdéplacementsd achatvers lesmagasinsdelagrandedistributionsituésenpériphérie.lalivraisonàdomicile(lad)est toujours plébiscitée (85% des personnes interrogées par l IFOP en 2012 se font livrer à domicile).nouspouvonsimaginerqu ellesuivraledéveloppementdel achatparinternet qu ilsoitvad,commercedeproximitéouautre.elleprésentedefortescontraintespourles professionnelsdelamessageriedontleshorairess adaptentmalauxrythmesdesclients,le nombred échecenpremièreprésentationd uncolisestainsidel ordrede10à20%selonles opérateursnécessitantalorsunesecondelivraisonouunemiseeninstancequirenchérissent considérablementsoncoût.lesservicesderemiseducolisenhorairesdécalésetdelivraison surrendezvousquisedéveloppentdanslesmétropolesparl intermédiairedemessagers innovantsapportentuneréponseàcessurcoûtsetpourraientgarantirunavenirradieux pourleslad.lessolutionshorsdomicile(lhd)commeleretraitenconsignes,enmagasin ou encore le drive cherchent encore leur public alors que l utilisation des pointsrelais 6 Colisexpress,horsexpressetenvoiscontresignature

10 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 9 devientdurablementlasecondesolutionlaplusappréciéedesfrançais(51%despersonnes interrogées par l IFOP utilisent cette solution). Pour les messagers ces solutions, qui procèdentàundécouplagespatialettemporeldelalivraisonetduretraitpermettent,par unemassificationdeschargementsetuneorganisationoptimaledestournées,des adapter auxexigencesdeservicedesconsommateurstoutenallégeantlepoidsdudernierkilomètre. Ledéveloppementducrosscanalenmatièredelivraison,retraitetretourdescolispourrait venircompliquerencorelepaysagedessolutionslogistiques. Lesmessagersdoiventrépondreàcesbesoinslogistiquespluscomplexesdansun environnementurbaindéjàfortementcontraint.eneffet,lecoûtdudernierkilomètreurbain d unechaînelogistiqueestsouventestiméà20%ducoûttotaldelachaîne(pipame,2009b). Lesmultiplesdifficultésdelalivraisonurbainetelslacongestion,leséchecsdelivraisonet miseseninstance,ouencorelesréglementationscontradictoiresenmatièredecirculationet stationnementexpliquentceconstat,souventdénommé«lastmileissue».enoutre,l intérêt renouvelédesacteurslocauxpourlaquestiondesmarchandisesenvilleàtraversleprisme desquestionsdesantépubliqueetd environnementetquipourraitsetraduiredansles annéesàvenirpardesmesuresrestrictives,oupourlemoinsincitatives(pensonsainsiaux péagesurbainsouencoreauxzoned ActionPrioritairepourl Air ZAPA),achèventde complexifierl environnementdetravaildesprofessionnelsdeladistributiondecolislégers. 3.3Lamessagerieurbainedecolislégers:unnouveausegmentdelamessagerie? Commelesmodificationsdusecteurdanslesannées1980et1990tendentàl attester, les réseaux de messagerie évoluent sous l effet des modifications et pressions de l environnementconcurrentielmaisaussidelademande(beyer,savy,1999;durrande Moreau,Erhel,2008).Lamessagerieactuelle,quifaitfaceàdesbesoinslogistiquesurbains spécifiquesetdeplusenpluscomplexesetopèresurdesmarchésendéveloppementet turbulentsévolueeneffetverslacréationd unmaillonurbainspécifique. Nous postulons que les enjeux logistiques nés de la révolution commerciale additionnésauxcontraintesspécifiquesdumétierdemessagerdecolislégersdansleszones urbainesfaçonnentdepuisledébutdesannées2000unnouveausegmentspécifiquedela messagerie,quenousappelonsmessagerieurbainedecolislégers,dansunmouvementde professionnalisationdeladistributionurbainedecolis.parmessagerieurbainelégère,eten échoaucolisdit«léger»,nousentendons,danslecadredenotreétudeaveclaposte,un servicedemessageriedecolislégersde30kgmaximum(monocolis,multicolisvoiredemi palette)proprementurbain.cesegmentémaneàlafoisdesmessageriesrapide,expresset monocolisaveclesquellesilpartagedescritèresenmatièredepoidsmoyen,detailledes

11 10 Raphaëlle DUCRET colisouencorededélaidelivraison.d ailleurs,commenousleverronsplusavant,un certainnombredesesacteursensontissus.cependantils endifférencieparsesqualités proprementurbaines,sonimplicationdanslesproblématiquesdelogistiqueurbaineou encore son caractère fortement innovant (tant en termes de solutions de livraison, de véhiculequed organisationslogistiques).enfin,lamessagerieurbainedecolislégersse distingued unemessagerieurbainelourdequasiexclusivementbtobetditepropre,mêmesi lacomposanteverteetneutreestbienprésente. 4.Lamessagerieurbainedecolislégers:acteurs,stratégieset structures 4.1Unepluralitéd acteurs:entrehéritiers«enmutation»etnouveauxentrants Le segment de la messagerie urbaine de colis légers recouvre une pluralité d entreprisesquenousavonsregroupéesauseinde«famillesd acteurs»,selonleconcept debeyer 7.Eneffet,àlafaveurdel apparitiondenouveauxbesoinsetdelacréationde nouveauxproduits,desentreprisesdemessagerieplusanciennesserecomposentselondes stratégiesprochesetdenouveauxacteursémergent,chaquegroupeconnaissantensuiteune évolutionsimilaire.seformentainsidesfamillesrelativementàl évolutiondel offrede servicesetdel organisationlogistique(tantdupointdevuespatialquetechnique),àla stratégieouencoreàlaterritorialisation.lestableauxdesfigures2et3proposentune typologie des familles d acteurs. Deux grandes familles se distinguent : d une part les héritiersetd autrepartlesnouveauxentrants. Figure2:Typologiedesmessagersdecolisurbains:leshéritiers. Figure3:Typologiedesmessagersdecolisurbains:lesnouveauxentrants. 7 «Lhistoiredelamessageriepeutdèslorsselirecommelamiseenplacesuccessivedegroupes dacteurs qui vont durablement structurer leurs logiques et leurs implantations autour dune technique ou dun produit. Le secteur de la messagerie, outre une division selon la taille des entreprises,sestructuredonctoutautantenfamillesdentreprises,auseindesquellesdesparentés existentdanslechoixdimplantation,destratégieetdeperspectivededéveloppement.ellesfixentdes types dacteurs aux potentiels distincts et dont loutil technique impose certaines spécificités. Toutefois, de telles séparations ne sont jamais totalement hermétiques, comme le souligne la concurrencepotentielleetlesinteractionsentresegmentsdemarché:lescloisonslorsquellesexistent restentmobiles»(beyer,savy,1999,279).

12 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 11 Leshéritierssontissusd unetraditiondemessager.centréssurleurcœurdemétier lamessagerieéconomique,rapide,l expressoulavad ilsrenouvèlentetdiversifientleur offrenotammentparlamiseenplaceoulerenforcementdeservicesurbainsdelivraisonde colis. LaPosteetSNCFGeodisformentunepremièrefamilled acteurs:lesopérateurs publicshistoriques,dontlaparentéselitaussibiendansleurssolidesacquisquedansla nécessitédere(valoriser)etdediversifierleursservicespourtrouverdesrelaisdecroissance danslacrise,etparticulièrementdansuncontexted ouvertureàlaconcurrencepourla Poste.Leurpriseencomptedesenjeuxdedistributiondecolisenzoneurbainelesrapproche également:jusqu àrécemmentlaposte,pourtantopérateurlogistiqueurbainparexcellence, asembléprendrec lonpouracquisetmêmeleservicedeconsignesautomatiques Cityssimoouverten2007n apassembléouvrirderéellestratégie.ilaurafalluattendre l offre So Colissimo en 2011 pour qu une réflexion d ensemble cohérente soit menée. Toutefoisnousnotonsuneorientationverslesvéhiculesdécarbonésplusprécoce.SNCF Geodismarqueaussiuncertaindésintérêtpourl lonurbaindontlapriseenchargeest assuréeparlesfilialesbtob,jusqu àl offensivedistripolisen2011,nousyreviendronsplus endétail. Les expressistes, tels TNT, UPS, DHL ou encore GLS, présentent une certaine prudenceàintégrerplusavantlesegmentdelamessagerieurbainedecolisparlacréation deservicesdédiés.prudencequisetraduitparunestratégiededéformationdéfensivede l organisationduréseaudemessagerieexpresspardespartenariatsavecdesréseauxde pointsrelaisouparlasoustraitance,àlafaveurd uneouvertureprogressiveaubtocetàla LAD 8.Leurouvertureàcenouveausegment,dèslorsquelesfluxBtoBetBtoCsesont mélangéssurleurschaînesdetri,estrelativementprécoce(elleacommencédanslapremière moitiédesannées2000en2003dhllanceunservicedetriporteursavantdesignerun partenariataveclapetitereineen2005)maisdefaibleenvergure.leursmotivationssontde diversifierl offredeservicesetdetrouverunrelaisdecroissancedanslacrise.nousnotons globalementuneattituderelativementenretraitetunepositiondedonneurd ordredansla chaîne logistique de la messagerie urbaine: peu d initiatives personnelles peuvent être relevées au sens où cette famille d acteur ne propose aucune création d offre dédiée à l exceptiondel ouverturedequelquesstoresetl utilisationprécocedevéhiculesdécarbonés commepuissantsvecteursd image. Les prestataires logistiques de la VAD (Mondial Relay, Relais Colis), premiers spécialistesdelalivraisonurbainedecolisontunestratégieplusaffirméevisàvisdue commerce,parallèlementàl électronisationdelavad.dèslafindesannées1990s amorce 8 «Lesréseauxdemessageriefaceauecommerce:l heuredeschoix»,logistiquemagazine,2011, n 264,6064p

13 12 Raphaëlle DUCRET unmouvementd ouverturedusavoirfaireetlesprestationsdeladsontproposéesà d autres enseignes que les enseignes partenaires. Depuis 2010, nous observons un mouvementderecentragesurleursréseauxdepointsrelais,pionniersdugenredès1983, notammentparl ouvertureauc2c(consumertoconsumer).ainsisogepadécidéen2010de prendrelenomdesonréseauderelaisdelivraison,relaiscolis,etd enfairesonprincipal axededéveloppementnotammentenouvrantceuxciauc2c.mondialrelaypoursapart s estséparédesesboutiques3suissespourneconserverquesespointrelais 9. Des prestataires logistiques ou entreprises du transport routier de messagerie s ouvrentrésolumentauecommerceetàlalogistiqueurbainedepuisquelquesannéesen proposantdesoffresdédiéespourledernierkilomètreouensignantdespartenariatsavec desspécialistescommelesréseauxdepointsrelais.cetteattitudeestcoupléeàdesservices deelogistique(préparationdecommandes,gestiondesstocks,etc.).cettetendancesemble s accentuer ces dernières années et marque la prise de conscience des acteurs de la messageriedesenjeuxetsurtoutdesopportunitésquereprésentelalivraisondecolisen zoneurbaine. ParmilesopérateurspostauxautorisésenFranceAdrexoColis,devenuColisPrivé en2012,présenteunestratégiedediversificationdel offreverslecolisassezrécentemais complète.l entrepriseaainsidéveloppéladistributiondecolistantàdomicilequehors domicileaveclerachatdedistrihome(prestatairelogistiquespécialisédanslalivraisonà domicile) dès 2006 puis la création d un réseau de relaislivraison DistriRelais en partenariataveca2pasàpartirde2008. Enfin,leslouageursoupetitesentreprisesdetransportlégerformentunedernière familled acteurs.laprésencedecegroupeparmilesacteursdelamessagerieurbainede colis légers s explique par les liens anciens et très puissants qui lient soustraitance et messagerie,afortioridansl espacecontraintdelaville(lasoustraitancereprésentait51%du chiffred affairedelamessagerieen ).Mêmesilarecherchepeineàsaisirlescontours mouvantsdecegroupe,noussavonsqueceluicioccupeuneplacetrèsimportantedansla livraisondecolislégersenvilletrèssouventsoustraitéeparlesgrandesentreprises,etnous leverronsdepluspetites,quiexternalisentainsilescoûtsdudernierkilomètre. Les nouveaux entrants sont des entreprises de messagerie spécialisées, ou fortement orientées,versladistributionurbainedecolis.l innovationetledéveloppementdurable sontdescomposantsessentielsdeleuradn.cellescisontrelativementjeunes.eneffet,si quelquespionniersontouvertlavoiedèsledébutdesannées2000(citonsparexemplela 9 Cegroupecentrésurl offrelhdderelaisdelivraisonserapprochedelafamilled acteurs«réseaux depointsrelais»,maislacomposanteladtoujoursvisiblemarqueladifférence. 10 chiffres S0eS

14 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 13 PetiteReineetKialaen2001ouencoreleréseauA2Pasd Altadisen2005),onobserveune secondevague,plusimportantequelapremière,àpartirde2008(créationdecolizenen 2008,GreenWayetGreenLinken2010,Vertcheznousen2011,LaTournéeen2012,etc.). Ondistinguetoutd abordlesmessagersvertsouneutres.ils agitleplussouventde petitesstructuresvoiredestartupnéestrèsrécemment,àlafaveurdudéveloppementdue commerce. Cette famille d acteurs se définit par leur esprit d initiative et des services innovantsàfortcontenu«durable»etvert,notammentparl emploidepetitsvéhicules adaptésàlavilleetsouventdécarbonnés(detypetriporteursougoupilparexemple)voire, plusrécemment,uneréflexionorientéeverslamultimodalité(àpartirdemai2012vertchez Voussouhaitemettreenœuvreunservicealliantfluvialetélectriqueparl utilisationd une bargeentrepôt se déplaçant sur la Seine et débarquant des livreurs en triporteurs électriques).toutescesstructuresmettentenœuvredespartenariatsavecdesentreprisesde messagerieoudesexpressistespourassurerleurvolumemaisdanslemêmetempspeuvent ellesmêmesagircommedonneursd ordrevisàvisdelouageurs.lerisqueestinhérentà cesentreprisesqui,pourlaplupart,cherchentencoreunmodèleéconomiquestableetune taillecritique.maislesdixansd existenceetdedéveloppementdelapetitereinedans plusieursvillesfrançaisesetsonrachatparstar sserviceen2011illustrentl intérêtde structuresplusgrandespourcesservicesquicomplètentleurpaletteetprouventqueces offresrencontrentderéelsbesoins. Lesréseauxdepointsrelaisformentunesecondefamille,plusancienne.Ils agitdela premièreoffredelivraisonhorsdomicilepourlecolisléger.dès1983,3suissesetsogep invententceconcept.depuislesannées2000nousobservonsàlafoisunrenforcementdeces réseauxetlacréationdedeuxnouveauxréseaux:kiala,pickupeta2pas.lesréseauxde pointrelais, très appréciés des consommateurs, sont le partenaire privilégié pour tout messagervoulantsepositionnersurlesegmentdubtocsansdéformersonpropreréseau. Pourconforterleurpositiondanslesecteurlesréseauxmettentenœuvredepuisquelques années des stratégies similaires de stabilisation, de professionnalisation et d extension notammentparrecrutementdecommercespartenairesourachatderéseau. Mêmesilacourseexistedepuislongtempsetqu ellen estpasconsidéréecommede lamessagerieauseinstrictd ungroupage/dégroupagedesenvoisnousavonschoiside l insérerdanslatypologie.lacourseproposeuneoffreàpartentièredelivraisondecolissur unpasdetempstrèscourt(quelquesheures)etcomplèteainsilagammedesservicesaux entreprisesetparticuliers.l utilisationdemodesdoux(vélosourollers)oudel électrique sontlesnouvellesstratégiesidentifiablesauseindecegroupe.nouspensonsquecetype d offrepourraitêtreamenéàsedévelopper,àl instarducréneaudedeuxheuresque proposeactuellementcolizen.

15 14 Raphaëlle DUCRET LesmessagersspécialisésenLAD,telsAtopi,proposentunservicedelivraison urbaineàdestinationdesparticuliers,avecousansrendezvous.toutefois,àladifférence desmessagersdits«verts»,ilsneproposentpasdestratégieorientéeversledurable,eten outrenesecantonnentpasaupetitcolis. 4.2Desstratégiesdifférenciéesd adaptationauxnouveauxbesoins Lemouvementdesacteursdelamessagerieverslederniermaillondelachaînedepuis ledébutdesannées2000accompagnelarecherched unélargissementdel offredansun contextedecrisealorsqueleecommerceetlalivraisondecolisseposentcommedesrelais de croissance. L étude des différentes stratégies adaptation fait apparaître des points communsselonlescompétencesetl histoiredesfamillesd acteurs.delamêmemanière, nouspouvonsnoterdessimilitudestechniqueetspatialedanslesorganisationslogistiques selonlesgroupes. Lamiseenplaced unpartenariatavecunestructurespécialiséedansunsegmentdela livraisonurbaine,demanièreàélargiretdiversifierlesservicesproposéstoutenrépartissant lesrisques,estunesolutionusitéeparlesopérateurspublicsetparlesexpressistesdansle cadred unepositiondéfensivequirefusetoutedéformationduréseauetrépugneàla créationd uneoffredédiée.lesréseauxdepointsrelaisoulesnouveauxentrantssontles principalesciblesdecespartenariats.unréseaudepointrelaispeutainsidevenirledernier maillondeplusieurschaîneslogistiques(a2pascrééen2005étaiten2010partenairede Ciblex,DHL,Chronopost,FranceexpressetDistrihomeavantd êtrerachetéparkiala).tnt Expressillustrebiencettestratégiedepartenariats:dès2003TNTasignéunpartenariatavec Relais Colis pour les colis BtoB avant d élargir dès 2006 au BtoC. Dans le schéma de l expressistesilalivraisonàdomicileéchouelecolisestmiseninstanceaurelais.puisen 2010,TNTproposeàAdrexodeprendreenchargeunepartiedeslivraisonsauxparticuliers, pluslentes,déclinantainsiunegammecomplètedeservicesdedistributiondecolis.cette stratégiedesexpressistesrenouvelle,danslecadreduecommerce,unetraditiondesous traitancedéjàconnue.lepointultimedupartenariatpeuts accomplirdanslasignature d une jointventure à l image de Colizen et Grimponprez à Lille(ColizenNord) où le messagerurbainbénéficieainsidel entrepôtdegrimonprezàmarquettelezlillepour effectuerlestournéesurbainesdecedernierainsiquelessiennespropres. Lasoustraitanceàuntransporteurlégeroulouageurpeutaussiêtrerapprochéedu partenariat.ils agitalorssouventd uneformedecoopérationdégradéeentredonneurs d ordreetsoustraitantpuisquel idéemaîtressedelasoustraitanceestsurtoutcelled un reportduderniermaillonsicontraintsuruntiers.cettesoustraitancepeutrevêtirdifférents

16 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 15 aspects: saisonnière ou quasi permanente; d économie ou de capacité; avec ou sans véhicule,etc. Partenariat, coopération et soustraitance dessinent des relations en cascade entre plusieursacteurs:d unesoustraitancedepremierniveausouventappuyéesurdescontrats decollaborationàunesoustraitancedesecondniveauplusopportunistepourlivrerleclient final(lafigure4filel exempleprécédentdetntexpressetadrexo). Figure4:Lesstratégiesdesacteursdelamessagerieurbainelégère:lasoustraitance encascade Le partenariat est souvent le premier pas avant de mettre en place une offre de livraisonurbainedescolislégersàpartentière.lesréseauxdepointsrelaisontétéen quelque sorte des pionniers. Les nouveaux entrantsproposent une offre de distribution urbainedutoutderniermètrecrééepourunterritoireoupourunsegmentdeclientèlebien identifié. Il s agit souvent d un service local ou hyper local (ville ou quartier) qui se développeàl échellenationaleparduplicationgéographiquedanslesgrandesmétropoles. AinsiColizenproposepourlesvillesdeplusde200000habitantsunservicedelivraisonsen goupiletvulélectriquesauxparticuliersdésirantunelivraisonsurrendezvousouen horairedécalé(àpartirde7hlematinetjusqu à22h).disponibleàparis,etaprèsavoir dupliquélemodèleàlille,lesdirigeantssouhaiteraientl implanteràbordeauxetlyon.les structureslogistiquesdecesnouvellesoffressontlégères(unentrepôtetdesvéhicules)voire inexistantes(pensonsàlatournéequioutredeschariotsproposederepenserlepointde groupage/dégroupagecommelieuderendezvouséphémère).cetteflexibilitérendplus évidenteladuplicationdudispositif.cetypederéseauxdemessagerieurbainedecolis légers,outrelespartenariatsavecdesgénérateursdeflux,estrelativementpeuintégréen amont. Nousobservonsl apparitiond unsecondtyped offre:lacréationd unréseauurbain dédiéàl échellelocalemaisintégréàunréseaunationaldemessageriegénérateurdefluxet équilibrantlescoûts.leréseaunationalfaitpartied unplandetransportàgrandeéchelle danslequelleschémaurbainestindépendant.unpointdecontactrelielesdeuxéchelles,un espacelogistiqueurbainàpartirduquellesmoyensdetransportetl lagechangent. Mutualisationetdéveloppementdurablesontaussiconvoquésdanscesoffresintégrées. L exemplededistripolisenestunebonneillustration(encadré2). Ils agitdanslesdeuxcasdestratégiesoffensivesquinécessitentuninvestissement conséquentetuneforteinnovation,risquesqueprennentlesstructuresauxreinssolidesouà

17 16 Raphaëlle DUCRET l inverselesstartsup,cequiexpliquenotammentladifférencedetailledesréseauxainsimis enœuvre,quenouspensionsàcolizenparcomparaisonavecdistripolisparexemple. L ensemble de ces stratégies dessine des organisations spatiales et techniques complexesetmultiformesparleurscombinaisonsetrecouvrements. Encadré2:Laconstructiond unréseaudemessagerieurbainedecolislégers:l exemplede Distripolis. Durantlesannées2000SNCFGeodisetsesdifférentesfilialessemblentmontreruncertain désintérêtpourl lonurbain:soustraitanceetpartenariatsdéfensifsavecdesréseauxdepoints relaisassurentlalivraisondescolisbtocquisemélangentauxfluxbtobmajoritaires. Depuisl été2011l entreprisemetenœuvreunestratégieoffensiveaveclacréationduréseau DistriPolis.Ils agitd unréseauurbaindédiédanslecadreduschémalogistiquenationaldefrance Express.AParis,palettesetcolisdesfilialesdeGeodissonttransportéesjusqu auhubuniquede Bercy,etrepartenttriésdececentredemutualisationversles«basesblue»(baselogistiqueurbaine écologique,sortesdebureauxdeville,situéesdanslesgaresparisiennes.apartirdecescentresde distribution urbains triporteurs, véhicules électron et camions aux normes Euro effectuent leur tournéesterminalesverslesentreprisesetlesparticuliers.unlogicieldédiéoptimiselestournées. Parisestlapremièrevilleoùcesystèmeestencoursdedéploiement.Geodissouhaitel étendre àstrasbourgdès2012avantlyon,lilleouencoretoulouse. Ce système complet actionne tous les leviers déjà connus au sein d une offre intégrée (mutualisation,développementdurable,logistiqueurbaine).celleciestrendupossibleàlafoisparla mutualisationdesfluxdesfiliales,parlatailledel entreprisemèreetsonenvergurefinancièreà mêmedefairesupporterlessurcoûtsparlesautresactivitésdugroupe,maisaussigrâceàses possessionsfoncières.ils agitduseulexempleconnueneuropeactuellement. 4.3Unsegmentdelamessagerieenconstructionouencoursdeconcentration? Le secteur de la messagerie urbaine de colis légers est constitué d une mosaïque d acteursidentifiéscommenonidentifiéssinouspensonsàlasoustraitance.unsecteur éclatéentrepetitesvoiretrèspetitesstructuresettrèsgrandesentrepriseseuropéenneset mondialesetquisemblerelativementbipolarisé 11 pardefortesrelationsdesoustraitanceou departenariat.larapiditédesmouvementsquisefontetsedéfont(pensonsauxquelques moisquiontséparélasignaturedupartenariatdekialaavecdistripolispuisups)ouencore lavitesseàlaquellesecréentdenouvellesstructuresfontpenserauxpremièresheuresdela constructiond unsegmentàpartentièredelamessagerie. Pourtantparmilesmouvementsentrelesacteurs,etaudelàdespartenariatsetdela soustraitance,nousnotonsquelquesrachats.lesrachatsseportentverslesréseauxcréés parlesmessagersvertsouneutres.ceuxcipermettentàdesstructuresplusgrandeset 11 NotiondéveloppéeparSavyrejetantleconceptdedualisationdelamessagerieauprofitd une bipolarisation reposant sur l interdépendance des acteurs, les relations de soustraitance et la dynamiquedesrelations(savy,2006,178)

18 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 17 moins innovantes en termes de service, d organisation et de développement durable d acquériroffreetsavoirfaire.citonsparexemplelerachatdekialaparupsaudébutde l année2012quiafaitgrandbruitetdontlesacteursattendentdesaisirlesconséquences.a cetitrelabipolarisationentreanciensacteursdelamessagerieetnouveauxentrantspeut expliquercesmouvementsdeconcentrationsirapidesauregarddelajeunessedusegment. Toutefois,ilnes agitpasdespremiersindicesdelaconcentrationdusegmentquirestepour l heurebientropimmaturepourêtrel objetderestructurationssiprofondes.danslemême ordred idée,lapropositiondesncfgeodisd uneoffrelogistiqueintégréedel amontàla villesembleouvrirunesecondeétape,unmouvementd intégrationdesoffres. 5.Conclusion Faceauxévolutionsdesmodesd achatdesconsommateursdanslesensd uneplus grande praticité, proximité et personnalisation du service, qu illustre notamment le e commerceetàuneélectronisationaccruedeséchangesentreentreprises,mouvementsqui tousdeuxaccroissentconsidérablementlesfluxdecolisenzoneurbaine,lesecteurdela messageries estrecomposé,unenouvellemessagerieurbaineinnovanteaémergé. Nousavonsicirésumélespremièresréflexionsissuesd untravaildethèsemenéavec LaPostesurlesévolutionsfuturesdeladistributiondecolisenzoneurbaine.Ils agirade proposer des pistes de réorganisation innovantes de la distribution de colis dans les territoiresurbainsencroisanttroisdimensions:d unepart,uneprospectivedesbesoins logistiquesdesterritoiresurbainsauregarddesévolutionsdescomportementsd achatsdes consommateurs,d autrepart,unetypologiedessolutionslogistiquesenmessagerieurbaine etenfinlescaractéristiquesspatialesetorganisationnellesdesterritoires. Préludeàlaprospectivedesbesoinslogistiquesdesterritoires,nousavonsanalyséen détaillesacteursetlejeudesacteursàl œuvredanslamessageriedecolisenzoneurbaine. Ainsinousavonspudéfinirunnouveausegmentdelamessagerie,lamessagerieurbainede colislégers,etdresserunpanoramadesacteursenprésenceetdesstratégiesd adaptation auxnouveauxbesoinsquidessinentprogressivementlescontoursdecenouveausegment. Lespremièresanalyseslivrentunsecteurcomplexeetmultiformesmaisaussiuneréalitéqui sedéformerapidemententrecréationdenouveauxservices,tentativesd intégrationaccrue del offreetpremiersmouvementsdeconcentrationetrachat. 6.Bibliographie Alligier L., (2007), Mesurer l impact du commerce électronique sur la logistique urbaine, Lyon, UniversitéLumièreLyon2. ARCEP.,(2011),ObservatoireannueldesactivitéspostalesenFrance.Année2010,ARCEP.

19 18 Raphaëlle DUCRET BarbaC.,(2011),2020:lafinduecommerce...oul avènementducommerceconnecté,rapport FEVAD,FEVAD. BeyerA.,(1999),«Dynamiqueterritorialedessystèmescoopératifsdansletransport.Lecasdes réseauxfrançaisdemessagerie»,.lescahiersscientifiquesdutransport,vol.36,pp Beyer, A., Savy M., (1999), Géographie des réseaux de transport. Morphologies et dynamiques territorialesdesservicesdemessagerie,paris,universitédemarnelavallée. BrancheF.,(2006),«Transportdemessagerie»,L entrepriseindustrielle,16p. Conférenceeuropéennedesministresdestransports,(1996),Lamessagerieexpress:rapportdelaCent unièmetableronded économiedestransports,paris1617novembre1995 ColinJ.,SavyM.,(1991),LamessagerieexpressenFrance.InClubEurotransLamessagerieexpress en Europe, analyses nationales, Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays Bas, Aix en Provence,ParisCRETLATTS,pp DeConinck,F.,(2010),«L achatenligne,unnouveaurapportàl espcedelaconsommation»,. Sociologiespratiques,vol.1,n 20,pp DurandB.,etalii,(2010),«Lalogistiqueurbaine,facteurclédedéveloppementduBtoC»,RIRL2010, The 8th International Conference on Logistics and SCM Research, BEM Bordeaux ManagementSchool. DurrandeMoreauA.,ErhelD.,(2008),«Lamessagerie,uneapprochesystémiquepourappréhender lesréseauxdetransportdecolis»,lescahiersscientifiquesdutransport,n 53,pp EsserK.,KurteJ.,(2005),«B2Cecommerce:impactontransportinurbanareas»,TaniguchiE., ThompsonRG.,(dir),RecentAdvancesinCityLogistics:Proceedingsofthe4thInternational ConferenceonCityLogistics(Langkawi,Malaysia,1214july,2005),Elsevier,pp GasnierA.,(2007),«Lestempsdemobilitédesconsommateursaucœurdesnouvelleslogiques d implantationdel offrecommerciale»,.espacepopulationssociétés,vol.23,pp GonzalezFeliuJ.,etalii,(2012),«Newtrendsonurbangoodsmovement:modellingandsimulation ofecommercedistribution»,europeantransport/transportieuropei,n 50,23p. GrandL.,(1999),Lasoustraitanceentransportroutierdemarchandises:causes,formes,effets,Paris, CELSE. GratadourJ.R.,(2001),«Logistiqueducommerceélectronique»,Réseaux,n 106,pp HesseM.,(2002),«Shippingnews:theimplicationsofelectroniccommerceforlogisticsandfreight transport»,.resources,conservationandrecycling,vol.36,n 3,pp KessousE.,(2001),«Lecommerceélectroniqueetlacontinuitédelachaînelogistique»,.Réseaux, n 106,pp MacharisC.,MeloS.éd.,(2011),Citydistributionandurbanfreighttransport:multiplesperspectives, Northampton,EdwardElgarPublishing. MoatiP.,(2011),Lanouvellerévolutioncommerciale,OdileJacob.Paris.

20 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 19 Moati P., (2009), «La vente à distance dans la nouvelle révolution commerciale»,. Cahiers de rechercheducredoc,n 261,pp.124. Moati P., et alii, (2010), «Quel commerce pour demain? La vision prospective des acteurs du secteur.»,.cahierderechercheducredoc,n 271,149p. PatierD.,etalii,(2002),Lesconséquencesdudéveloppementdenouvellesformesdecommercesurla logistiqueurbaine,rapportfinalauministèredel Equipement, Patier D., Routhier J.L., (2009), «La logistique urbaine, acquis et perspectives. Introduction au dossier.»,.lescahiersscientifiquesdutransport,vol.55,pp.510. PatierMarqueD.,(2002),Lalogistiquedanslaville,CELSE.Paris. PIPAME,(2009a),Rapport«LeCommercedufutur» PIPAME,(2009b),Rapport«Logistiqueetdistributionurbaine» PoncinI.,(2008),«Lecomportementmulticanalduconsommateurestilunesimpleévolutionou constituetilunevéritablerévolution?»,refletsetperspectives,vol.2,n XLVII,pp RalletA.,(2001),«Commerceélectroniqueetlocalisationurbainedesactivitéscommerciales»,.Revue économique,n 52,pp Rallet A., (2005), «La mobilité urbaine comme facteur structurant du commerce électronique», Nouvellestechnologiesetmodesdevie.Aliénationouhypermodernité?,Petitebibliothèque ducrédoc,paris,editionsdel Aube,pp RoustanM.,etalii,(2005),«Qu estcequ Internetachangéauxmodesd achatdesfrançais?»,.cahier derechercheducredocn 213,213p. RouthierJ.L.,(2002),«Dutransportdemarchandisesenvilleàlalogistiqueurbaine.»,.DRAST,201 plus,n 59,67p. Routhier J.L., et alii, (2006), «Du transport de marchandises en ville à la logistique urbaine»,. L entrepriseindustrielle,16p. SavyM.,(2008),«Lamessagerie»,inCabinetSamarcande.,Esquissedeschémad orientationlogistique autour de l aéroport RoissyCharles de Gaulle, étude pour l Établissement public d aménagementdelaplainedefrance. SavyM.,(2006),Letransportdemarchandises,EyrollesEditionsd Organisation.Paris. SavyM.,(1992),LaMessagerieexpressenEurope,ParisCaen,PressesdelÉcolenationaledesponts etchausséesparadigme,1992. VisserE.J.,LanzendorfM.,(2004),«Mobilityandaccessibilityeffectsofb2cecommerce:aliterature review»,.tijdschriftvooreconomischeensocialegeografie,vol.95,n 2,pp WeltevredenJ.W.J.,RotemMindaliO.,(2009),«MobilityeffectsofB2CandC2Cecommerceinthe Netherlands:aquantitativeassessment»,.JournalofTransportGeography,vol.17,n 2,pp

Géraldine Guérillot. To cite this version: HAL Id: tel-00873627 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00873627

Géraldine Guérillot. To cite this version: HAL Id: tel-00873627 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00873627 La réception des discours de développement durable et d actions de responsabilité sociale des entreprises dans les pays du Sud : le cas d un don d ordinateurs au Sénégal dans le cadre d un projet tripartite

Plus en détail

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale

Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale Manuel Appert To cite this version: Manuel Appert. Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une

Plus en détail

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures

Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures Aude Le Borgne To cite this version: Aude Le Borgne. Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse

Plus en détail

Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste

Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste Pierre-Alexis Tchernoïvanoff To cite this version: Pierre-Alexis Tchernoïvanoff. Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas

Plus en détail

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052 Le point de vue des femmes sur la mise en place d un dépistage national organisé du cancer du col de l utérus. Étude qualitative auprès de femmes de Haute-Normandie Delphine Graniou To cite this version:

Plus en détail

La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge

La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge Marielle Calvez To cite this version: Marielle Calvez. La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge. Other [q-bio.ot]. 2013.

Plus en détail

Camille Istin. Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens. Seine-Inférieure (1815-1830)

Camille Istin. Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens. Seine-Inférieure (1815-1830) Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens de Rouen et de Seine-Inférieure (1815-1830) Camille Istin To cite this version: Camille Istin. Contribution à l

Plus en détail

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Benjamin Boller To cite this version: Benjamin Boller. Evaluation et prise en charge des processus de

Plus en détail

La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie

La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie Stéphane Vial To cite this version: Stéphane Vial. La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie. Philosophy.

Plus en détail

Sorthong Banjongsawat. To cite this version: HAL Id: tel-00771422 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00771422

Sorthong Banjongsawat. To cite this version: HAL Id: tel-00771422 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00771422 La Thaïlande, pays aux deux visages : Approches sémiologiques d une identité culturelle ambiguë à travers le miroir de la presse et autres discours publics Sorthong Banjongsawat To cite this version: Sorthong

Plus en détail

Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo

Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo Isabel Colón de Carvajal To cite this version: Isabel Colón de Carvajal. Choix méthodologiques pour une analyse de conversation

Plus en détail

Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources

Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources Ahmed Boucherit To cite this version: Ahmed Boucherit. Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques

Plus en détail

Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance?

Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance? Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance? Madeleine Akrich, Maire Leane, Celia Roberts To cite this version: Madeleine Akrich, Maire Leane,

Plus en détail

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes épithéliales Badreddine Chanaoui To cite this version: Badreddine Chanaoui. Résultats à long terme de la photo-kératectomie

Plus en détail

Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris

Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris Valérie Schwob To cite this version: Valérie Schwob. Savoir nager, une richesse culturelle

Plus en détail

La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive

La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive Guy Verschave To cite this version: Guy Verschave. La socialisation par les sports

Plus en détail

Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle

Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle C. Defelix, I. Mazzilli, Alain Gosselin To cite this version: C. Defelix, I. Mazzilli, Alain Gosselin. Articuler

Plus en détail

Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante

Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante Céline Bécourt To cite this version: Céline Bécourt. Étude rétrospective

Plus en détail

Benjamin Dubourg. To cite this version: HAL Id: dumas-00872263 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00872263

Benjamin Dubourg. To cite this version: HAL Id: dumas-00872263 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00872263 Scanner double énergie et réduction de la dose d iode lors de l exploration des axes aorto-ilio-femoraux avant remplacement valvulaire aortique par voie percutanée Benjamin Dubourg To cite this version:

Plus en détail

Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre

Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre Ihsane Tou To cite this version: Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication

Plus en détail

Introduction à la synthèse de superviseur

Introduction à la synthèse de superviseur Introduction à la synthèse de superviseur Mathilde Machin, Jérémie Guiochet, David Powell, Hélène Waeselynck To cite this version: Mathilde Machin, Jérémie Guiochet, David Powell, Hélène Waeselynck. synthèse

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS

Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS Julien Drai To cite this version: Julien Drai. Traitement de l

Plus en détail

Elaborer un curriculum de formation et en assurer la

Elaborer un curriculum de formation et en assurer la Elaborer un curriculum de formation et en assurer la qualité Marc Demeuse To cite this version: Marc Demeuse. Elaborer un curriculum de formation et en assurer la qualité. Florence Parent & Jean Jouquan.

Plus en détail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail François Daniellou, Philippe Davezies, Karine Chassaing, Bernard Dugué,, Johann Petit To cite this version: François Daniellou, Philippe

Plus en détail

Les applications industrielles de la bio-informatique

Les applications industrielles de la bio-informatique Les applications industrielles de la bio-informatique Jean-Philippe Vert To cite this version: Jean-Philippe Vert. Les applications industrielles de la bio-informatique. Annales des Mines - Réalités industrielles,

Plus en détail

Claire Houlé. To cite this version: HAL Id: dumas-00845751 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00845751

Claire Houlé. To cite this version: HAL Id: dumas-00845751 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00845751 Suivi de la grossesse : critères de choix du professionnel par les patientes et place faite au médecin généraliste : enquête auprès de patientes de la région dieppoise Claire Houlé To cite this version:

Plus en détail

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize To cite this version: Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize. Atmosphères explosibles : ISM-ATEX,

Plus en détail

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages?

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain Millet To cite this version: Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain

Plus en détail

3 e Colloque de Logistique urbaine, 27 juin 2013. Université de Nantes

3 e Colloque de Logistique urbaine, 27 juin 2013. Université de Nantes 3 e Colloque de Logistique urbaine, 27 juin 2013. Université de Nantes SCENARIOS FUTURS DE LA LIVRAISON DES COLIS AUX PARTICULIERS A HORIZON 2025 Une prospective de la demande par les acteurs de la distribution

Plus en détail

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Guillaume Carrouet To cite this version: Guillaume Carrouet. Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux

Plus en détail

Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire?

Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire? Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire? Cécilia Stolwijk To cite this version: Cécilia Stolwijk. Observatoire des Pratiques Pédagogiques

Plus en détail

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Erwan Bigot To cite this version: Erwan Bigot. Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection. Mécanique

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

Une charte éthique pour le Big Data

Une charte éthique pour le Big Data Une charte éthique pour le Big Data Primavera De Filippi To cite this version: Primavera De Filippi. Une charte éthique pour le Big Data. Documentaliste - Sciences de l Information, ADBS, 2013, pp.8-9.

Plus en détail

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215 Méthodologie d analyse des dysfonctionnements des systèmes pour une meilleure maitrise des risques industriels dans les PME : application au secteur du traitement de surface Laurence Gardes To cite this

Plus en détail

Les coopérations entre transporteurs dans les réseaux de messagerie

Les coopérations entre transporteurs dans les réseaux de messagerie Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Les coopérations entre transporteurs dans les réseaux de messagerie Pierre LAUNAY Doctorant en Transport IFSTTAR

Plus en détail

Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux

Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux Marta Severo To cite this version: Marta Severo. Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux

Plus en détail

Les défis de la livraison urbaine : Le cas de La Poste

Les défis de la livraison urbaine : Le cas de La Poste Les défis de la livraison urbaine : Le cas de La Poste Raphaëlle Ducret (Mines ParisTech La Poste) Semaine de Formation Logistique urbaine ATHENS. 19/11/2014 1 Plan et objectifs de la séance La livraison

Plus en détail

Vendre le territoire, un exercice difficile

Vendre le territoire, un exercice difficile Vendre le territoire, un exercice difficile Sandrine Stervinou To cite this version: Sandrine Stervinou. Vendre le territoire, un exercice difficile. Référence, INSEE Pays de la Loire, 2002, pp.20-23.

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Planification des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Oussama Ben Ammar, Faicel Hnaien, Hélène Marian, Alexandre Dolgui To

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche

PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. PLUME : Promouvoir les Logiciels

Plus en détail

Les enjeux de la livraison du «dernier kilomètre»

Les enjeux de la livraison du «dernier kilomètre» Logistique urbaine Les enjeux de la livraison du «dernier kilomètre» Résumé > Comment optimiser la livraison des marchandises en centre-ville? Avec l essor du commerce électronique, les colis affichent

Plus en détail

MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE

MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE B.-L. DUMONT To cite this version: B.-L. DUMONT. MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE. Annales de zootechnie,

Plus en détail

Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées

Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées David Vanderhaeghe, Pascal Barla, Joëlle Thollot, François X. Sillion To cite this version: David Vanderhaeghe, Pascal Barla, Joëlle Thollot, François X. Sillion.

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales?

La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales? La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales? Robin Hege, Quitterie Roquebert, Marianne Tenand, Agnès Gramain To cite this version: Robin Hege, Quitterie

Plus en détail

Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II

Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II Lydia Curtet To cite this version: Lydia Curtet. Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II.

Plus en détail

Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé

Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé Ramatou Traoré To cite this version: Ramatou Traoré. Eau,

Plus en détail

Abaque graphique des lentilles

Abaque graphique des lentilles Abaque graphique des lentilles C.-M. Gariel To cite this version: C.-M. Gariel. Abaque graphique des lentilles. J. Phys. Theor. Appl., 1877, 6 (1), pp.282-285. .

Plus en détail

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien!

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Alain Couillault, Karen Fort To cite this version: Alain Couillault, Karen Fort. Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut

Plus en détail

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan)

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Bénédicte Tratnjek To cite this version: Bénédicte Tratnjek. Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan). Les Cafés géographiques, rubrique à comité de lecture

Plus en détail

SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne

SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne Adrien GUILLE, C. Favre, Djamel Abdelkader Zighed To cite this version: Adrien GUILLE, C. Favre, Djamel Abdelkader

Plus en détail

à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour Maintenance Préventive Industrielle

à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour Maintenance Préventive Industrielle Mise à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour une Maintenance Préventive Industrielle Bernard Roblès, Manuel Avila, Florent Duculty, Pascal Vrignat, Stéphane

Plus en détail

Opérations sécurité (informatique) sur les sites

Opérations sécurité (informatique) sur les sites Opérations sécurité (informatique) sur les sites (CNRS) Jean-Luc Archimbaud, Nicole Dausque To cite this version: Jean-Luc Archimbaud, Nicole Dausque. (CNRS). 1998. Opérations sécurité (informatique)

Plus en détail

Table ronde Modes d e li l v i ra r is i on 13 et 14 mai 2011

Table ronde Modes d e li l v i ra r is i on 13 et 14 mai 2011 Table ronde Modes de livraison 13 et 14 mai 2011 Intervenants La Poste - ColiPoste: Géraud FELGINES http://www.so-colissimo.fr Mondial Relay: Philippe HALLYNCK http://www.mondialrelay.fr BellaMaman : Kémy

Plus en détail

Intégration de l outil informatique d investigation en chimie dans une ENS au Maroc

Intégration de l outil informatique d investigation en chimie dans une ENS au Maroc Intégration de l outil informatique d investigation en chimie dans une ENS au Maroc Mohamed Khaldi, Mohamed Erradi, Said Ezzahri, Mohammed Talbi, Said Benmokhtar, Ahmed Bennamara To cite this version:

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste

La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste Khalid Rashdan To cite this version: Khalid Rashdan. La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste. Colloque GREG-PLSII

Plus en détail

Technology and Alzheimer disease

Technology and Alzheimer disease Technology and Alzheimer disease Vincent Rialle To cite this version: Vincent Rialle. Technology and Alzheimer disease. Soins Gérontologie, Elsevier Masson, 2008, 74, pp.26-28. HAL Id:

Plus en détail

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Abdelkader Baaziz To cite this version: Abdelkader Baaziz. Apport du Knowledge Management dans l amélioration

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS

Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS Jean Brau, Harry Boyer, Jean Jacques Roux To cite this version: Jean Brau, Harry Boyer, Jean Jacques Roux. Modélisation

Plus en détail

L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban

L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban Assaad Yammine, Iman Khalil, Pierre Clement To cite this version: Assaad Yammine, Iman Khalil, Pierre Clement. L Education

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

Scénarios futurs de la livraison des colis aux particuliers.

Scénarios futurs de la livraison des colis aux particuliers. Scénarios futurs de la livraison des colis aux particuliers. Raphaëlle Ducret To cite this version: Raphaëlle Ducret. Scénarios futurs de la livraison des colis aux particuliers.. RFGI- Revue française

Plus en détail

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux?

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux? Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux? Daniel Joly, Claude Gresset-Bourgeois, Bruno Vermot-Desroches To cite this version: Daniel Joly, Claude Gresset-Bourgeois, Bruno Vermot-Desroches.

Plus en détail

Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple.

Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple. Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple. Luc Moreau, Mohamed El Hadi ZAÏM To cite this version: Luc Moreau, Mohamed El Hadi ZAÏM. Optimisation de la structure

Plus en détail

Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel

Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel Antonio Pires da Cruz To cite this version: Antonio Pires da Cruz. Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion

Plus en détail

Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter?

Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter? Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter? Pierre-Charles Pradier To cite this version: Pierre-Charles Pradier. Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement

Plus en détail

Chiffre d'affaires et volume correspondant pour chaque produit étudié en 2004

Chiffre d'affaires et volume correspondant pour chaque produit étudié en 2004 Observatoire des activités postales : année 2004 Publié le 11 avril 2006 Préambule En 2005, l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes a entrepris de créer un observatoire

Plus en détail

Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire informatisé?

Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire informatisé? Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire informatisé? Gilles Sérasset To cite this version: Gilles Sérasset. Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire

Plus en détail

Réflexion sur les modalités d appréciation du rajeunissement in vitro chez le Sequoia sempervirens

Réflexion sur les modalités d appréciation du rajeunissement in vitro chez le Sequoia sempervirens Réflexion sur les modalités d appréciation du rajeunissement in vitro chez le Sequoia sempervirens Y. Arnaud, Y. Fouret, C. Larrieu, H. Tranvan, A. Franclet, E. MIGINIAC To cite this version: Y. Arnaud,

Plus en détail

Toute la logistique se met au vert

Toute la logistique se met au vert N 65-10 SEPTEMBRE 2009 Toute la logistique se met au vert Les chariots écologiques Immobilier logistique et développement durable Formation L offre et l emploi Supply chain Les produits frais Commerce

Plus en détail

La lentille à foyer variable du Dr Cusco

La lentille à foyer variable du Dr Cusco La lentille à foyer variable du Dr Cusco C.-M. Gariel To cite this version: C.-M. Gariel. La lentille à foyer variable du Dr Cusco. J. Phys. Theor. Appl., 1881, 10 (1), pp.76-79. .

Plus en détail

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Pierre Muller To cite this version: Pierre Muller. Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre

Plus en détail

La Place des Consignes dans la LOGISTIQUE B2B

La Place des Consignes dans la LOGISTIQUE B2B La Place des Consignes dans la LOGISTIQUE B2B Paris - Mines 16 MARS 2011 SOMMAIRE La LOGISTIQUE B2B marchés acteurs solutions Le marché de la pièce détachée et la place des consignes : les attentes des

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier E-logistique Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier Sébastien TRICHARD 09/2011 Et il a tout prévu? Génial

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels utilisateurs privilégiés?

Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels utilisateurs privilégiés? Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels utilisateurs privilégiés? Gregory Heem To cite this version: Gregory Heem. Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels

Plus en détail

Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires dans les systèmes couplés

Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires dans les systèmes couplés Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires dans les systèmes couplés Giovanni Orefice To cite this version: Giovanni Orefice. Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires

Plus en détail

Les squats, entre contestation et résistance

Les squats, entre contestation et résistance Les squats, entre contestation et résistance Thomas Aguilera To cite this version: Thomas Aguilera. Les squats, entre contestation et résistance. Métropolitiques, Métropolitiques, 2011, pp.1-4.

Plus en détail

du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines.

du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines. Diagnostic du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines Badr DAKKAK, Youness CHATER, Mephtaha GUENNOUN, Abdennebi TALBI To cite this version: Badr DAKKAK, Youness

Plus en détail

Détection de fissures sur des images de chaussées

Détection de fissures sur des images de chaussées Détection de fissures sur des images de chaussées Tien Sy Nguyen, Manuel Avila, Stéphane Begot, Florent Duculty To cite this version: Tien Sy Nguyen, Manuel Avila, Stéphane Begot, Florent Duculty. Détection

Plus en détail

VARIATION DES CARACTÉRISTIQUES DES FIBRES DE LAINE, SELON LES RÉGIONS DU CORPS CHEZ LE MOUTON

VARIATION DES CARACTÉRISTIQUES DES FIBRES DE LAINE, SELON LES RÉGIONS DU CORPS CHEZ LE MOUTON VARIATION DES CARACTÉRISTIQUES DES FIBRES DE LAINE, SELON LES RÉGIONS DU CORPS CHEZ LE MOUTON P. Charlet, A. M. LEROY, P. CATTINVIDAL To cite this version: P. Charlet, A. M. LEROY, P. CATTINVIDAL. VARIATION

Plus en détail

CHRONOPOST CITY Toulouse Pour un éco-transport en Hyper Centre toulousain

CHRONOPOST CITY Toulouse Pour un éco-transport en Hyper Centre toulousain CHRONOPOST CITY Toulouse Pour un éco-transport en Hyper Centre toulousain CHRONOPOST : Notre métier Spécialiste de la livraison express de plis et colis jusqu à 30 kg aux entreprises comme aux particuliers

Plus en détail

SMART-Project : Un environnement informatique. support d activités collaboratives d apprentissage par projet, à base de systèmes multi-agents.

SMART-Project : Un environnement informatique. support d activités collaboratives d apprentissage par projet, à base de systèmes multi-agents. SMART-Project : Un environnement informatique support d activités collaboratives d apprentissage par projet, à base de systèmes multi-agents M. Bousmah, N. Elkamoun, A. Berraissoul To cite this version:

Plus en détail

Marceline Laparra. To cite this version: HAL Id: hal-00526988 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00526988

Marceline Laparra. To cite this version: HAL Id: hal-00526988 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00526988 Changement de contexte de l école et évolution des rapports entre les acquisitions et les apprentissages graphiques : des modifications technologiques qui transforment le travail de l élève Marceline Laparra

Plus en détail

Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier

Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier Livraisons de marchandises en ville Les livraisons de marchandises au centre-ville de Montpellier Direction Aménagement Programmation V.Meyer Livraisons de marchandises en ville Montpellier en quelques

Plus en détail

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique.

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. Sensibilisation à la sécurité informatique Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. lieux en France, 1997, pp.17. École

Plus en détail

Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking

Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking Mustapha Bilal, Camille Persson, Fano Ramparany, Gauthier Picard, Olivier Boissier To cite

Plus en détail

Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours

Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut To cite this version: Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut. Efficacité pédagogique des classes à plusieurs

Plus en détail

Autoformation : relations et dispositifs

Autoformation : relations et dispositifs Autoformation : relations et dispositifs Françoise Demaizière To cite this version: Françoise Demaizière. Autoformation : relations et dispositifs. Le Français dans Le Monde, 1999, pp.39-41.

Plus en détail