LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN?"

Transcription

1 LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RECOMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN? Raphaëlle Ducret To cite this version: Raphaëlle Ducret. LIVRAISON DE COLIS ET LOGISTIQUE URBAINE : QUELLES RE- COMPOSITIONS DE LA MESSAGERIE EN MILIEU URBAIN?. Revue Française de Gestion Industrielle, 2012, 31 (3), pp <hal > HAL Id: hal Submitted on 28 Jun 2013 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 LIVRAISONDECOLISETLOGISTIQUEURBAINE: QUELLESRECOMPOSITIONSDELA MESSAGERIEENMILIEUURBAIN? RaphaëlleDUCRET 1 Résumé. Lesecteurdelamessagerieetdel expressaconnud importantes recompositions dans son maillon urbain depuis une dizaine d années. Confrontéàl évolutiondescomportementsd achatdesconsommateursetdes entreprises,lesecteuraccouched unsegmentnouveau,lamessagerieurbaine légère,définicommeuneoffreurbainespécifiquedelivraisondecolislégers. L article issu d un travail de thèse en cours avec La Poste a pour but d expliquerleslogiquesquiontprésidéàlanaissancedecenouveausegment, dedresserunpanoramarenouvelédesacteursquilecomposentdansune typologie distinguant héritiers de la messagerie et nouveaux entrants, et d analyserlesstratégiesetlesnouvellessolutionsquidessinentlescontours communsdecesegmentenconstruction. Motsclés:messagerieurbaine,colislégers,nouveauxcomportementsd achat,logistique urbaine,recompositions. 1.Introduction Le secteur de la messagerie et de l express, notamment dans son maillon urbain, connaîtdesbouleversementsaccélérésdepuisledébutdesannées2000enfrance.nous assistonsàl émergencedenouveauxacteursdeladistributionurbaineetàlabifurcation stratégiquedesacteurshistoriquesdusecteur,àlafaveurdesopportunitésquereprésentele renouvellementdesmodesd achatdesconsommateursetfaceàlapressionquis exercesur cederniermaillondelachaînelogistique.eneffet,denouveauxcomportementsd achatont 1 Doctorante,MinesParisTechCAOR60,boulevardSaintMichel75272ParisCedex06,

3 2 Raphaëlle DUCRET émergéenfrancedepuisunedizained années,notammentsousl effetdesévolutionssocio économiquesetdeladiffusiondesnouvellestechnologies(remiseencausedumodèledela grandedistribution,retourdescommercesdeproximitéouencoreutilisationdesnticqui renouvellentlecommercetraditionneletlavad ecommerce,mcommerce,etc. (Moati, 2009 ; PIPAME, 2009a)). Ces tendances, ainsi que l évolution des comportements des utilisateursfinauxdanslesensd uneplusgrandemobilité,d uneéconomieservicielleet d unepratiquedumulticanalfaçonnentdesbesoinslogistiquespluscomplexes(roustanet alii., 2005 ; De Coninck, 2010). La messagerie urbaine doit notamment faire face à l augmentationdeslivraisonsurbainesauxcommerçantsdeproximité,auxentrepriseset auxparticuliersinternautes(visser,lanzendorf,2004).lesacteursdelamessagerieurbaine cherchent à mettre en œuvre des organisations ou solutions logistiques innovantes répondantauxbesoinsdesutilisateurs,toutenassurantlarentabilitéd uneactivitésur laquellelescoûtsdudernierkilomètrepèsentdéjàfortement(20%ducoûttotaldelachaîne pourcertainsacteurs(pipame,2009b)).deplus,l intérêtgrandissantdesterritoirespourles questions de logistique urbaine, qui peut se traduire par des politiques publiques et réglementationslocales,vientencorecomplexifierlapratiquedecemétier.nousassistons alorsàl émergenced unnouveausegmentdelamessagerieurbainefortementinnovant. Le présent article se propose de brosser un état de l art des recherches et des connaissancessurlamessagerieurbainetouteninsistantsurlesnouvellesdynamiquesdu secteuretl émergenced unenouvellemessagerieurbainedanslecadredesquestionnements propresàlalogistiqueetdesrecompositionsdelademande.lesréflexionsicisynthétisées sontissuesd unerechercheprospectiveencoursaveclaposte 2 depuisledébutdel année 2012,réflexionsprospectivesportantsurl organisationlogistiquedeladistributiondescolis légersenzoneurbaineauregarddel évolutiondelademandeetdescomportementsd achat etdemobilitédesconsommateursetdelapriseencomptecroissantedelalogistiqueurbaine parlesterritoires.entantqu opérateurlogistiquedontl implantationgéographiqueetles volumestraitésluigarantissentunepositiondominantesurlemarchéfrançaisdescolis,la Postesouhaiterepenserl organisationdeladistributiondescolisenvilleetconstitueparlà mêmeunterraind étudeetd expérienceprivilégiépourfaireévoluerlalogistiqueurbaine. Noussouhaitonsmettreenlumièrelesrelationsentrel évolutiondesmodesd achat desconsommateursetlesrecompositionsdelamessagerieurbaine.notreréflexionvase concentrersurlamessagerieurbainelégèrequel onpeutdéfiniricirapidement,avantd y revenirplustard,enréférenceaucolislégerde30kgmaximum,fortementreprésentédans 2 Toutefoislesconclusionsdecetarticlen engagentquesonauteur.

4 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 3 leslivraisonsurbaines.noussouhaitonsrendrecomptedestendancesémergentesdansce nouveausegmentdelamessagerieurbaine.nousproposeronsunpanoramarenouvelédes différentesstructuresquisontnéesousesontrecomposéesdepuisledébutdesannées2000 pourenillustrerlesjeuxd acteurs.nousidentifieronsainsidifférentes«famillesd acteurs» (Beyer,1999)auseindesquellesnousanalyseronslesstratégiesdediversificationdel offre delivraisonquicontribuentàdessinerlescontoursdecenouveausegmentdelamessagerie urbaine. Aprèsavoirbrosséunrapideétatdel artdesrecherchessurlesecteurdelamessagerie etdel expressenfrance,etplusparticulièrementdansuncontextederenouveaudel intérêt pourlesquestionsdelogistiqueurbaine,nousnousappliqueronsàanalyserlecontexte socioéconomique et technologique de l émergence d un nouveau segment proprement urbain de la messagerie. Enfin, nous restituerons les premières analyses nées de l observation de ce segment, notamment concernant les jeux d acteurs et les stratégies logistiquesmisesenœuvre,pourexposerlacomplexitéetlamouvanced unemessagerie urbaineenconstruction. 2.Lerenouveaudesrecherchesenmessageriedanslecontexted une pérennitédesquestionsdelogistiqueurbaine Lesbouleversementsdusecteurdelamessagerieetdel expressenfranceeteneurope durantlesannées1980et1990,bouleversementsquiontachevédediviserlamessagerie françaiseentreunemessagerieditetraditionnelle(ouéconomique),unemessagerierapideet unsegmentexpress,ontfaitl objetdenombreusesrecherches(citonsenautrescolin,savy, 1991;Savy,1992;Conférenceeuropéennedesministresdestransports,1996;Beyer,Savy, 1999,etc.). Ilexistedenombreusesdéfinitionsdelamessagerie.Nousretiendrons,àl instarde Savy,queletransportdetypemessagerieest«[un]transportdelotsdetaillelimitée[par oppositionaulotcomplet],nejustifiantpasl usageexclusifd unvéhicule»(savy,2008).ilest organiséenréseauautourd unprocessusdegroupage/dégroupagedescolisdansdes nœudsduréseauenvuedeleurdistributionfinale. Dansunpremiertemps,lamessagerietraditionnelledéfiniepardesenvoisde30à300 kgetpardesdélaisdépassant24heures,adûfairefaceàl arrivéedel expresseneuropeà partirdesannées1970,sousl égidedesintégrateursaméricainstelsupspuisfedex,etc.ce nouveauservicerépondaitàunvideetàunbesoindesindustrielsenmatièredeservice rapide.l expressproposedesdélaispluscourtsetgarantis(24heuresvoire12heures)ainsi

5 4 Raphaëlle DUCRET qu unsystèmedetraçabilitéetdesuividelamarchandise.l adaptationdelamessagerie hexagonaleàl explosiondel expressdanslesannées1980estpasséenotammentparla création d un troisième segment qui propose alors un service intermédiaire aux deux premiers:lamessagerierapide.alorsqu elleentendaits endistinguer,lamessagerierapide estaujourd huitrèsprochedelamessagerieexpressdanssesdélaiscommedanslesuivides expéditions. En 1995, les premiers services de messagerie monocolis sont mis en place parexapaqetdpdfrancepourconcurrencercettefoisl expresscolislégersenproposantun tarifpluséconomique.lemonocolistraitedescolisdetailleetdepoidsstandardisés(30kg maximum)quipermetalorsuneindustrialisationduprocessetuneréductiondescoûts.sice segmentabouleverséuntempslamessagerie,seulexapaqsubsisteactuellementenfrance. Ainsi,lamessagerieaprofondémentévoluéàlafinduXXesiècleetsiplusieurssegments restentproposésauxchargeursenfrance,contrairementàl Angleterreparexempleoùtout leterritoirepeutêtrecouvertenunenuitparunetractionroutièredepuisbirmingham,c est notammentqueladessertedel Hexagonen estpasfacilementréalisable.denombreux recouvrementspeuventêtreobservésentrechaqueactivité,notammententermesdedélais et de traçabilité des envois qui rendent difficile l appréhension du secteur (figure 1). Cependant, en termes d activité, nous observons une division entre la messagerie traditionnelle,lemonocolisetlapalette,marchésrésolumenttournésversleb2b(entre entreprises),etlamessagerierapideetl expressoùlamixitédesfluxtendàdevenirla norme. Figure1:Lesmessageries Danscecontexte,lesrecherchesontnotammentpourobjectifdedéfinirclairement«les messageries»(durrandemoreau,erhel,2008),notammentenmatièredequalitédeservice: tailleetpoidsdesenvois,délaidelivraisonetprix.géographesetéconomistesdestransports tententalorsdesaisirlesdifférencesténuesentrelesmessageries(branche,2006;durrande Moreau, Erhel, 2008), leurs organisations logistiques et spatiales (Savy, 2006) et les recompositionsàl œuvreparmilesacteursdusecteur(beyer,1999).larelativestabilitédela divisionentremessagerieetexpressenfranceavucesujettomberendésuétudepourla recherche depuis quelques années. Seule la presse professionnelle se fait l écho des recompositionsdusecteurdanslacriseéconomiquemondialequiralentitleséchangesde marchandisesetdesdifficultésdelamessagerietraditionnellequiselivreàuneconcurrence férocesurlesprix,etqui,depuisquelquesannées,estànouveauquestionnéeparlacréation d uneoffredemessageriepalettisée.

6 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 5 Parmileschampsencorerelativementinexplorésnousconsidéronsquelesliensentre logistique urbaine et messagerie sont trop souvent ignorés, car pour une grande part considérés,àtort,commedesprérequis.parexemple,lesquestionstrèsprécisesdelasous traitancedanslamessagerieurbaineetdutransportlégerrestentaussiencorerelativement peucreusées,àquelquesnotablesexceptionsprès(grand,1999). Eneffet,silalogistiqueurbaineestundomainederechercheenpleinrenouveauen Franceetdanslemondedepuislafindesannées1990(Macharis,Melo,2011;Patier, Routhier,2009;Routhieretalii,2006;Routhier,2002),ilexistepeuderecherchesproposant d étudierspécifiquementlesconséquencesdesévolutionsdesmodesdeconsommationetdu transportdemarchandisesenvillesurlamessagerieurbaineetsesrecompositionsquece soitentermesd organisationslogistiques,desolutionsproposéesoudejeuxd acteurs.les typologiesdefluxdemarchandisesenvilleontparailleursclasséleslivraisonsàdomicileet lalivraisonducourrierdansles«fluxannexes»peuémetteursetainsi,pouruntemps, ralentil étudedeladistributiondescolislégers.ornouspouvonsobserver,àlafaveurdes discours sur le développement du ecommerce notamment, que de nombreux enjeux, présents ou futurs, de la logistique urbaine se cristallisent autour de la question de la livraisondescolisauxparticuliersetauxentreprises. Toutefois,quelquestypologiesdesacteursdelamessagerieurbaineontétéesquissées parplusieurschercheursdèsledébutdesannées2000(gratadour,2001;patiermarque, 2002;Patieretalii,2002)nouspermettantainsid avoiruncertainreculsurl évolutiondu secteur.deplus,lesrecherchess intéressantàlalogistiquedudernierkilomètrecomme «verrou» des nouvelles formes de consommation recoupent à certains égards nos questionnementsenreplaçantlamessagerieurbaineaucentredusystèmecomplexedela distribution(kessous,2001;esser,kurte,2005;durandetalii,2010).cependant,lestravaux seproposantd évaluerlesperformancesdedifférentessolutionsdelivraisonàdomicile, hors domicile ou des déplacements d achats (GonzalezFeliu et alii, 2012) ou les modélisations (Alligier, 2007) ne se penchent pas suffisamment sur les acteurs de la messagerieurbaineànotreavismaisapportenttoutefoisunéclairagenonnégligeablesurles performances économiques et environnementales de l offre. A l image des nombreux rapportsglosantsurlessolutionsinnovantesetexpérimentationsenlogistiqueurbaine, toutes ces études qui se concentrent plus volontiers sur des enjeux organisationnels, environnementauxouéconomiquesdusystèmeurbaindedistributionproposententreles lignes,maisentreleslignesseulement,unpanoramadelamessagerie.seulelapresse spécialiséeproposequelquesanalysesdesrecompositionsdusecteurdelamessageriedans sonmaillonurbainauseindedossiersoùpartbelleestégalementfaiteauxexpérimentations enlogistiqueurbaine.

7 6 Raphaëlle DUCRET Maislapérennitédesquestionsdelogistiqueurbainedanslarecherchefrançaiseoffre unformidableangled attaquepoursesaisirànouveaudecetobjetcomplexequ estla messagerie. À l instar de Beyer, nous pensons que la messagerie urbaine s adapte aux exigencesdesclientsetàlanaturedelaprestation,cetteadaptations exprimantnotamment àtraverslesstratégiesd acteurs 3.Or,larévolutioncommercialeàl œuvredepuislafindes années1990(moati,2011)etlarepriseenmainconcomitanteparlesacteurslocauxdes questionslogistiquesenzoneurbainepèsentsurlamessagerieurbainedecolislégerset l obligentàserecomposer. 3.Lamessagerieurbainedecolislégers:unsegmentdelamessagerie nédenouveauxbesoins 3.1Denouveauxmodesd achatenfrancedepuisledébutdesannées2000 La«nouvellerévolutioncommerciale»amorcéedurantlesannées1980enFrance (Moati,2011)afaitémergeravecacuitédepuisunedizained annéesdenouveauxmodes d achat des consommateurs qui bouleversent non seulement le commerce mais plus largementlalogistiqueurbaine.cesphénomènes,ainsiquel électronisationdesrelations commercialesentreentreprises,fontpeserdesenjeuxorganisationnelsetlogistiquessurla livraisondescolisenzoneurbainedéjàfortementcontrainte. Lestendancestransversalesdelarévolutioncommercialequirépondàuneadaptation ducommerceàunesociétéhypermoderneetàuncapitalismeimmatériel,peuventêtre résuméesnotammentdanslafigurecentraleduclient,unbesoinaccrudepersonnalisation, letriomphed uneéconomieservicielleoulerègnedutempsetdel espaceduloisirsurceux delacorvéeaucœurd unemobilitéurbainemultiformes(pipame,2009a;moati,2009, 2011;Gasnier,2007).Laremiseencausedumodèlefordiendeladistributiondemasse marqueunchangementmajeurdanslamanièredontlesconsommateursaccèdentdésormais àlasatisfactiondeleursbesoins(moati,2009).eneffet,onassisteàunedésaffectiondes consommateurs pour la grande distribution dont le chiffre d affaire s érode malgré les stratégiesde«réenchantement»etdepersonnalisationmisesenplaceparlesdistributeurs. S exercealorsundoublemouvementauprofit,àlafois,descommercesdeproximitéetde l achatenligne.l utilisationrenforcéedesnticàtouteslesétapesduprocessusd achat, «électronisation»desfonctionscommerciales(rallet,2001),notammentl avènementd un 3 «Unlienétroitpeutêtreétablientrelanaturedesprestationsexigéesetlesformesdecoopération. Aussil évolutiondelademandedeschargeurs,quis exprimeàtraverslescaractéristiquesdesenvois vatelleavoirdesrépercussionssurlesmodalitésdecoopérationentrelespartenairesdela messagerie».(beyer,1999,18)

8 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 7 nouveaucanaldeventededétailparinternet,leecommerce,arenouvelélecommerce traditionneletréinventélaventeàdistance.aprèsdixansdedéveloppement,lecommerce électroniquesembledésormaisancrédanslesmodesd achatdesfrançais(91%despersonnes interrogésparlifopenfévrier2012avaiteffectuéaumoinsunachatenligneaucoursdes 12derniersmois 4 ).Lapercéede«l achatmobile»(encadré1)ouencorel utilisationd autres périphériques se présentent comme de nouvelles tendances que les enseignes et les professionnelsdelalogistiquedoiventsurveillerdeprès. Encadré1:Lemcommerceouachatmobile:unetendancelourdedel évolutiondesmodes d achat Lemcommerceseprésentecommelenouveaurelaisdecroissanceducommerceélectronique, certainsexpertsluiprédisantmêmeunecroissanceplusfulguranteencorequeleecommerce(rallet, 2005;Barba,2011).En2010,enFrance,3,3millionsdefrançaisontachetéunbienouunservicevia leurmobilesuruntotalde28millionsdecyberacheteurs,soit12%descyberacheteurs,maislem acheteurnereprésenteencorequ unefaiblepartdesutilisateursdetéléphonemobile.toutefois,le rythmedecroissancedel Internetmobiles avèreplusrapidequeceluidel Internetfixe.En2010en France,untiersdestéléphonesmobilesvendusétaientdessmartphonesetendehorsdusmartphone, leconsommateurpeutégalementseconnecteretfairesesachatsgrâceàdenombreuxsupports: tablettestactiles,consolesdejeux,télévisionconnectée,etc.danssestravauxpourlafevad,barba citeainsilesrésultatsd uneétudedeciscoestimantqu entre2010et2015,lacroissancedutrafic Internet sur ordinateur serait de 33%, tandis que celle sur les tablettes et smartphones serait respectivementde216%et144%(barba,2011,81),unrattrapagequivafavoriserlephénomènede «crosscanal». PourRallet 5,lecommercesurmobilereprésenteuneinnovationbienplussignificativequelee commerce car son taux de pénétration parmi la population est bien supérieur à ce dernier. L économiste y voit aussi un média d utilisation plus simple et dont l individualité favorise le processusd achat.resteauxenseignesàmettreenœuvredesstratégiescibléesdemmarketingpour inciterl utilisateuràpasserdelarecherched informationsàl acted achat. Danslemêmetemps,lebesoindeproximitéetdepraticitédesconsommateursdans uncontextedepressionsenvironnementaleeténergétiquefaitnaîtredesstratégiesderetour verslecentrevilledelapartdesenseignesdelagrandedistributioncommeladéclinaison de formats de magasin l atteste (pensons par exemple àcarrefour aveccarrefourcity, Montagne,Market et Planet) (PIPAME, 2009a ; Moatietalii, 2010). On peut d ailleurs imaginerqu unesecondeétapeduretourauproches exprimedanslesannéesàvenirpar uneélectronisationducommercedeproximité. 4 IFOP,2012,«LesfrançaisetlalivraisondesachatssurInternet» 5 RalletA.,2006, Quandlemagasin,unitédelieuducommerce,voleraenéclat,InternetActu.net

9 8 Raphaëlle DUCRET Enfin,àlacroiséeducommercephysiqueetducommercevirtuel,sedessinentle comportement «crosscanal» du consommateur. Il s agit de l utilisation des différents canauxdedistributionensynergiepourtouteslesétapesduprocessusd achatinformation, commande,livraison,retrait,sav,etc.(poncin,2008).cephénomèned «hybridation»des différentscanauxdedistributionetd achatconstitueunenjeumajeurpourlesannéesàvenir (Rallet,2005). 3.2Desenjeuxnouveauxpourladistributionurbaine Lesnouveauxmodesd achats accompagnentd unedemandelogistiquerenouvelée.si leeffetsduecommercesontactuellementdifficilementdécelablesenvolumedecolislivrés, denombreuxauteurss accordentnéanmoinspourdirequecenouveaucanald achatapour conséquenceuneaugmentationdelamobilitéintraurbainedesmarchandises(entonne kilomètre)(hesse,2002;visser,lazendorf,2004;weltevreden,rotemmindali,2009).en 2010,enFrance,l ARCEPestimelenombredecolis 6 à800millions(b2betb2cconfondus) dont300millionsémanantdelaventeàdistance,notammentsurinternet(arcep,2011), soitautourde3,2millionsdecolislivréschaquejour.lestendancesactuellesdelademande detransport,tendancesqu accentuentencorelesnouveauxmodesd achat,àsavoir:la flexibilité, la diminution de la taille et la «dépondéralisation» des envois, leur fractionnement,laréductiondesdélaisd acheminement,lavariabilitédelademandeou encorel élargissementdesairesdemarché(savy,2008)questionnentlesprofessionnelsdela messagerieurbaine. Associéesaudéveloppementduecommerce,denouvellespréférencesenmatièrede livraisonetretraitdescolisontémergé,àcôtédestraditionnelsdéplacementsd achatvers lesmagasinsdelagrandedistributionsituésenpériphérie.lalivraisonàdomicile(lad)est toujours plébiscitée (85% des personnes interrogées par l IFOP en 2012 se font livrer à domicile).nouspouvonsimaginerqu ellesuivraledéveloppementdel achatparinternet qu ilsoitvad,commercedeproximitéouautre.elleprésentedefortescontraintespourles professionnelsdelamessageriedontleshorairess adaptentmalauxrythmesdesclients,le nombred échecenpremièreprésentationd uncolisestainsidel ordrede10à20%selonles opérateursnécessitantalorsunesecondelivraisonouunemiseeninstancequirenchérissent considérablementsoncoût.lesservicesderemiseducolisenhorairesdécalésetdelivraison surrendezvousquisedéveloppentdanslesmétropolesparl intermédiairedemessagers innovantsapportentuneréponseàcessurcoûtsetpourraientgarantirunavenirradieux pourleslad.lessolutionshorsdomicile(lhd)commeleretraitenconsignes,enmagasin ou encore le drive cherchent encore leur public alors que l utilisation des pointsrelais 6 Colisexpress,horsexpressetenvoiscontresignature

10 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 9 devientdurablementlasecondesolutionlaplusappréciéedesfrançais(51%despersonnes interrogées par l IFOP utilisent cette solution). Pour les messagers ces solutions, qui procèdentàundécouplagespatialettemporeldelalivraisonetduretraitpermettent,par unemassificationdeschargementsetuneorganisationoptimaledestournées,des adapter auxexigencesdeservicedesconsommateurstoutenallégeantlepoidsdudernierkilomètre. Ledéveloppementducrosscanalenmatièredelivraison,retraitetretourdescolispourrait venircompliquerencorelepaysagedessolutionslogistiques. Lesmessagersdoiventrépondreàcesbesoinslogistiquespluscomplexesdansun environnementurbaindéjàfortementcontraint.eneffet,lecoûtdudernierkilomètreurbain d unechaînelogistiqueestsouventestiméà20%ducoûttotaldelachaîne(pipame,2009b). Lesmultiplesdifficultésdelalivraisonurbainetelslacongestion,leséchecsdelivraisonet miseseninstance,ouencorelesréglementationscontradictoiresenmatièredecirculationet stationnementexpliquentceconstat,souventdénommé«lastmileissue».enoutre,l intérêt renouvelédesacteurslocauxpourlaquestiondesmarchandisesenvilleàtraversleprisme desquestionsdesantépubliqueetd environnementetquipourraitsetraduiredansles annéesàvenirpardesmesuresrestrictives,oupourlemoinsincitatives(pensonsainsiaux péagesurbainsouencoreauxzoned ActionPrioritairepourl Air ZAPA),achèventde complexifierl environnementdetravaildesprofessionnelsdeladistributiondecolislégers. 3.3Lamessagerieurbainedecolislégers:unnouveausegmentdelamessagerie? Commelesmodificationsdusecteurdanslesannées1980et1990tendentàl attester, les réseaux de messagerie évoluent sous l effet des modifications et pressions de l environnementconcurrentielmaisaussidelademande(beyer,savy,1999;durrande Moreau,Erhel,2008).Lamessagerieactuelle,quifaitfaceàdesbesoinslogistiquesurbains spécifiquesetdeplusenpluscomplexesetopèresurdesmarchésendéveloppementet turbulentsévolueeneffetverslacréationd unmaillonurbainspécifique. Nous postulons que les enjeux logistiques nés de la révolution commerciale additionnésauxcontraintesspécifiquesdumétierdemessagerdecolislégersdansleszones urbainesfaçonnentdepuisledébutdesannées2000unnouveausegmentspécifiquedela messagerie,quenousappelonsmessagerieurbainedecolislégers,dansunmouvementde professionnalisationdeladistributionurbainedecolis.parmessagerieurbainelégère,eten échoaucolisdit«léger»,nousentendons,danslecadredenotreétudeaveclaposte,un servicedemessageriedecolislégersde30kgmaximum(monocolis,multicolisvoiredemi palette)proprementurbain.cesegmentémaneàlafoisdesmessageriesrapide,expresset monocolisaveclesquellesilpartagedescritèresenmatièredepoidsmoyen,detailledes

11 10 Raphaëlle DUCRET colisouencorededélaidelivraison.d ailleurs,commenousleverronsplusavant,un certainnombredesesacteursensontissus.cependantils endifférencieparsesqualités proprementurbaines,sonimplicationdanslesproblématiquesdelogistiqueurbaineou encore son caractère fortement innovant (tant en termes de solutions de livraison, de véhiculequed organisationslogistiques).enfin,lamessagerieurbainedecolislégersse distingued unemessagerieurbainelourdequasiexclusivementbtobetditepropre,mêmesi lacomposanteverteetneutreestbienprésente. 4.Lamessagerieurbainedecolislégers:acteurs,stratégieset structures 4.1Unepluralitéd acteurs:entrehéritiers«enmutation»etnouveauxentrants Le segment de la messagerie urbaine de colis légers recouvre une pluralité d entreprisesquenousavonsregroupéesauseinde«famillesd acteurs»,selonleconcept debeyer 7.Eneffet,àlafaveurdel apparitiondenouveauxbesoinsetdelacréationde nouveauxproduits,desentreprisesdemessagerieplusanciennesserecomposentselondes stratégiesprochesetdenouveauxacteursémergent,chaquegroupeconnaissantensuiteune évolutionsimilaire.seformentainsidesfamillesrelativementàl évolutiondel offrede servicesetdel organisationlogistique(tantdupointdevuespatialquetechnique),àla stratégieouencoreàlaterritorialisation.lestableauxdesfigures2et3proposentune typologie des familles d acteurs. Deux grandes familles se distinguent : d une part les héritiersetd autrepartlesnouveauxentrants. Figure2:Typologiedesmessagersdecolisurbains:leshéritiers. Figure3:Typologiedesmessagersdecolisurbains:lesnouveauxentrants. 7 «Lhistoiredelamessageriepeutdèslorsselirecommelamiseenplacesuccessivedegroupes dacteurs qui vont durablement structurer leurs logiques et leurs implantations autour dune technique ou dun produit. Le secteur de la messagerie, outre une division selon la taille des entreprises,sestructuredonctoutautantenfamillesdentreprises,auseindesquellesdesparentés existentdanslechoixdimplantation,destratégieetdeperspectivededéveloppement.ellesfixentdes types dacteurs aux potentiels distincts et dont loutil technique impose certaines spécificités. Toutefois, de telles séparations ne sont jamais totalement hermétiques, comme le souligne la concurrencepotentielleetlesinteractionsentresegmentsdemarché:lescloisonslorsquellesexistent restentmobiles»(beyer,savy,1999,279).

12 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 11 Leshéritierssontissusd unetraditiondemessager.centréssurleurcœurdemétier lamessagerieéconomique,rapide,l expressoulavad ilsrenouvèlentetdiversifientleur offrenotammentparlamiseenplaceoulerenforcementdeservicesurbainsdelivraisonde colis. LaPosteetSNCFGeodisformentunepremièrefamilled acteurs:lesopérateurs publicshistoriques,dontlaparentéselitaussibiendansleurssolidesacquisquedansla nécessitédere(valoriser)etdediversifierleursservicespourtrouverdesrelaisdecroissance danslacrise,etparticulièrementdansuncontexted ouvertureàlaconcurrencepourla Poste.Leurpriseencomptedesenjeuxdedistributiondecolisenzoneurbainelesrapproche également:jusqu àrécemmentlaposte,pourtantopérateurlogistiqueurbainparexcellence, asembléprendrec lonpouracquisetmêmeleservicedeconsignesautomatiques Cityssimoouverten2007n apassembléouvrirderéellestratégie.ilaurafalluattendre l offre So Colissimo en 2011 pour qu une réflexion d ensemble cohérente soit menée. Toutefoisnousnotonsuneorientationverslesvéhiculesdécarbonésplusprécoce.SNCF Geodismarqueaussiuncertaindésintérêtpourl lonurbaindontlapriseenchargeest assuréeparlesfilialesbtob,jusqu àl offensivedistripolisen2011,nousyreviendronsplus endétail. Les expressistes, tels TNT, UPS, DHL ou encore GLS, présentent une certaine prudenceàintégrerplusavantlesegmentdelamessagerieurbainedecolisparlacréation deservicesdédiés.prudencequisetraduitparunestratégiededéformationdéfensivede l organisationduréseaudemessagerieexpresspardespartenariatsavecdesréseauxde pointsrelaisouparlasoustraitance,àlafaveurd uneouvertureprogressiveaubtocetàla LAD 8.Leurouvertureàcenouveausegment,dèslorsquelesfluxBtoBetBtoCsesont mélangéssurleurschaînesdetri,estrelativementprécoce(elleacommencédanslapremière moitiédesannées2000en2003dhllanceunservicedetriporteursavantdesignerun partenariataveclapetitereineen2005)maisdefaibleenvergure.leursmotivationssontde diversifierl offredeservicesetdetrouverunrelaisdecroissancedanslacrise.nousnotons globalementuneattituderelativementenretraitetunepositiondedonneurd ordredansla chaîne logistique de la messagerie urbaine: peu d initiatives personnelles peuvent être relevées au sens où cette famille d acteur ne propose aucune création d offre dédiée à l exceptiondel ouverturedequelquesstoresetl utilisationprécocedevéhiculesdécarbonés commepuissantsvecteursd image. Les prestataires logistiques de la VAD (Mondial Relay, Relais Colis), premiers spécialistesdelalivraisonurbainedecolisontunestratégieplusaffirméevisàvisdue commerce,parallèlementàl électronisationdelavad.dèslafindesannées1990s amorce 8 «Lesréseauxdemessageriefaceauecommerce:l heuredeschoix»,logistiquemagazine,2011, n 264,6064p

13 12 Raphaëlle DUCRET unmouvementd ouverturedusavoirfaireetlesprestationsdeladsontproposéesà d autres enseignes que les enseignes partenaires. Depuis 2010, nous observons un mouvementderecentragesurleursréseauxdepointsrelais,pionniersdugenredès1983, notammentparl ouvertureauc2c(consumertoconsumer).ainsisogepadécidéen2010de prendrelenomdesonréseauderelaisdelivraison,relaiscolis,etd enfairesonprincipal axededéveloppementnotammentenouvrantceuxciauc2c.mondialrelaypoursapart s estséparédesesboutiques3suissespourneconserverquesespointrelais 9. Des prestataires logistiques ou entreprises du transport routier de messagerie s ouvrentrésolumentauecommerceetàlalogistiqueurbainedepuisquelquesannéesen proposantdesoffresdédiéespourledernierkilomètreouensignantdespartenariatsavec desspécialistescommelesréseauxdepointsrelais.cetteattitudeestcoupléeàdesservices deelogistique(préparationdecommandes,gestiondesstocks,etc.).cettetendancesemble s accentuer ces dernières années et marque la prise de conscience des acteurs de la messageriedesenjeuxetsurtoutdesopportunitésquereprésentelalivraisondecolisen zoneurbaine. ParmilesopérateurspostauxautorisésenFranceAdrexoColis,devenuColisPrivé en2012,présenteunestratégiedediversificationdel offreverslecolisassezrécentemais complète.l entrepriseaainsidéveloppéladistributiondecolistantàdomicilequehors domicileaveclerachatdedistrihome(prestatairelogistiquespécialisédanslalivraisonà domicile) dès 2006 puis la création d un réseau de relaislivraison DistriRelais en partenariataveca2pasàpartirde2008. Enfin,leslouageursoupetitesentreprisesdetransportlégerformentunedernière familled acteurs.laprésencedecegroupeparmilesacteursdelamessagerieurbainede colis légers s explique par les liens anciens et très puissants qui lient soustraitance et messagerie,afortioridansl espacecontraintdelaville(lasoustraitancereprésentait51%du chiffred affairedelamessagerieen ).Mêmesilarecherchepeineàsaisirlescontours mouvantsdecegroupe,noussavonsqueceluicioccupeuneplacetrèsimportantedansla livraisondecolislégersenvilletrèssouventsoustraitéeparlesgrandesentreprises,etnous leverronsdepluspetites,quiexternalisentainsilescoûtsdudernierkilomètre. Les nouveaux entrants sont des entreprises de messagerie spécialisées, ou fortement orientées,versladistributionurbainedecolis.l innovationetledéveloppementdurable sontdescomposantsessentielsdeleuradn.cellescisontrelativementjeunes.eneffet,si quelquespionniersontouvertlavoiedèsledébutdesannées2000(citonsparexemplela 9 Cegroupecentrésurl offrelhdderelaisdelivraisonserapprochedelafamilled acteurs«réseaux depointsrelais»,maislacomposanteladtoujoursvisiblemarqueladifférence. 10 chiffres S0eS

14 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 13 PetiteReineetKialaen2001ouencoreleréseauA2Pasd Altadisen2005),onobserveune secondevague,plusimportantequelapremière,àpartirde2008(créationdecolizenen 2008,GreenWayetGreenLinken2010,Vertcheznousen2011,LaTournéeen2012,etc.). Ondistinguetoutd abordlesmessagersvertsouneutres.ils agitleplussouventde petitesstructuresvoiredestartupnéestrèsrécemment,àlafaveurdudéveloppementdue commerce. Cette famille d acteurs se définit par leur esprit d initiative et des services innovantsàfortcontenu«durable»etvert,notammentparl emploidepetitsvéhicules adaptésàlavilleetsouventdécarbonnés(detypetriporteursougoupilparexemple)voire, plusrécemment,uneréflexionorientéeverslamultimodalité(àpartirdemai2012vertchez Voussouhaitemettreenœuvreunservicealliantfluvialetélectriqueparl utilisationd une bargeentrepôt se déplaçant sur la Seine et débarquant des livreurs en triporteurs électriques).toutescesstructuresmettentenœuvredespartenariatsavecdesentreprisesde messagerieoudesexpressistespourassurerleurvolumemaisdanslemêmetempspeuvent ellesmêmesagircommedonneursd ordrevisàvisdelouageurs.lerisqueestinhérentà cesentreprisesqui,pourlaplupart,cherchentencoreunmodèleéconomiquestableetune taillecritique.maislesdixansd existenceetdedéveloppementdelapetitereinedans plusieursvillesfrançaisesetsonrachatparstar sserviceen2011illustrentl intérêtde structuresplusgrandespourcesservicesquicomplètentleurpaletteetprouventqueces offresrencontrentderéelsbesoins. Lesréseauxdepointsrelaisformentunesecondefamille,plusancienne.Ils agitdela premièreoffredelivraisonhorsdomicilepourlecolisléger.dès1983,3suissesetsogep invententceconcept.depuislesannées2000nousobservonsàlafoisunrenforcementdeces réseauxetlacréationdedeuxnouveauxréseaux:kiala,pickupeta2pas.lesréseauxde pointrelais, très appréciés des consommateurs, sont le partenaire privilégié pour tout messagervoulantsepositionnersurlesegmentdubtocsansdéformersonpropreréseau. Pourconforterleurpositiondanslesecteurlesréseauxmettentenœuvredepuisquelques années des stratégies similaires de stabilisation, de professionnalisation et d extension notammentparrecrutementdecommercespartenairesourachatderéseau. Mêmesilacourseexistedepuislongtempsetqu ellen estpasconsidéréecommede lamessagerieauseinstrictd ungroupage/dégroupagedesenvoisnousavonschoiside l insérerdanslatypologie.lacourseproposeuneoffreàpartentièredelivraisondecolissur unpasdetempstrèscourt(quelquesheures)etcomplèteainsilagammedesservicesaux entreprisesetparticuliers.l utilisationdemodesdoux(vélosourollers)oudel électrique sontlesnouvellesstratégiesidentifiablesauseindecegroupe.nouspensonsquecetype d offrepourraitêtreamenéàsedévelopper,àl instarducréneaudedeuxheuresque proposeactuellementcolizen.

15 14 Raphaëlle DUCRET LesmessagersspécialisésenLAD,telsAtopi,proposentunservicedelivraison urbaineàdestinationdesparticuliers,avecousansrendezvous.toutefois,àladifférence desmessagersdits«verts»,ilsneproposentpasdestratégieorientéeversledurable,eten outrenesecantonnentpasaupetitcolis. 4.2Desstratégiesdifférenciéesd adaptationauxnouveauxbesoins Lemouvementdesacteursdelamessagerieverslederniermaillondelachaînedepuis ledébutdesannées2000accompagnelarecherched unélargissementdel offredansun contextedecrisealorsqueleecommerceetlalivraisondecolisseposentcommedesrelais de croissance. L étude des différentes stratégies adaptation fait apparaître des points communsselonlescompétencesetl histoiredesfamillesd acteurs.delamêmemanière, nouspouvonsnoterdessimilitudestechniqueetspatialedanslesorganisationslogistiques selonlesgroupes. Lamiseenplaced unpartenariatavecunestructurespécialiséedansunsegmentdela livraisonurbaine,demanièreàélargiretdiversifierlesservicesproposéstoutenrépartissant lesrisques,estunesolutionusitéeparlesopérateurspublicsetparlesexpressistesdansle cadred unepositiondéfensivequirefusetoutedéformationduréseauetrépugneàla créationd uneoffredédiée.lesréseauxdepointsrelaisoulesnouveauxentrantssontles principalesciblesdecespartenariats.unréseaudepointrelaispeutainsidevenirledernier maillondeplusieurschaîneslogistiques(a2pascrééen2005étaiten2010partenairede Ciblex,DHL,Chronopost,FranceexpressetDistrihomeavantd êtrerachetéparkiala).tnt Expressillustrebiencettestratégiedepartenariats:dès2003TNTasignéunpartenariatavec Relais Colis pour les colis BtoB avant d élargir dès 2006 au BtoC. Dans le schéma de l expressistesilalivraisonàdomicileéchouelecolisestmiseninstanceaurelais.puisen 2010,TNTproposeàAdrexodeprendreenchargeunepartiedeslivraisonsauxparticuliers, pluslentes,déclinantainsiunegammecomplètedeservicesdedistributiondecolis.cette stratégiedesexpressistesrenouvelle,danslecadreduecommerce,unetraditiondesous traitancedéjàconnue.lepointultimedupartenariatpeuts accomplirdanslasignature d une jointventure à l image de Colizen et Grimponprez à Lille(ColizenNord) où le messagerurbainbénéficieainsidel entrepôtdegrimonprezàmarquettelezlillepour effectuerlestournéesurbainesdecedernierainsiquelessiennespropres. Lasoustraitanceàuntransporteurlégeroulouageurpeutaussiêtrerapprochéedu partenariat.ils agitalorssouventd uneformedecoopérationdégradéeentredonneurs d ordreetsoustraitantpuisquel idéemaîtressedelasoustraitanceestsurtoutcelled un reportduderniermaillonsicontraintsuruntiers.cettesoustraitancepeutrevêtirdifférents

16 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 15 aspects: saisonnière ou quasi permanente; d économie ou de capacité; avec ou sans véhicule,etc. Partenariat, coopération et soustraitance dessinent des relations en cascade entre plusieursacteurs:d unesoustraitancedepremierniveausouventappuyéesurdescontrats decollaborationàunesoustraitancedesecondniveauplusopportunistepourlivrerleclient final(lafigure4filel exempleprécédentdetntexpressetadrexo). Figure4:Lesstratégiesdesacteursdelamessagerieurbainelégère:lasoustraitance encascade Le partenariat est souvent le premier pas avant de mettre en place une offre de livraisonurbainedescolislégersàpartentière.lesréseauxdepointsrelaisontétéen quelque sorte des pionniers. Les nouveaux entrantsproposent une offre de distribution urbainedutoutderniermètrecrééepourunterritoireoupourunsegmentdeclientèlebien identifié. Il s agit souvent d un service local ou hyper local (ville ou quartier) qui se développeàl échellenationaleparduplicationgéographiquedanslesgrandesmétropoles. AinsiColizenproposepourlesvillesdeplusde200000habitantsunservicedelivraisonsen goupiletvulélectriquesauxparticuliersdésirantunelivraisonsurrendezvousouen horairedécalé(àpartirde7hlematinetjusqu à22h).disponibleàparis,etaprèsavoir dupliquélemodèleàlille,lesdirigeantssouhaiteraientl implanteràbordeauxetlyon.les structureslogistiquesdecesnouvellesoffressontlégères(unentrepôtetdesvéhicules)voire inexistantes(pensonsàlatournéequioutredeschariotsproposederepenserlepointde groupage/dégroupagecommelieuderendezvouséphémère).cetteflexibilitérendplus évidenteladuplicationdudispositif.cetypederéseauxdemessagerieurbainedecolis légers,outrelespartenariatsavecdesgénérateursdeflux,estrelativementpeuintégréen amont. Nousobservonsl apparitiond unsecondtyped offre:lacréationd unréseauurbain dédiéàl échellelocalemaisintégréàunréseaunationaldemessageriegénérateurdefluxet équilibrantlescoûts.leréseaunationalfaitpartied unplandetransportàgrandeéchelle danslequelleschémaurbainestindépendant.unpointdecontactrelielesdeuxéchelles,un espacelogistiqueurbainàpartirduquellesmoyensdetransportetl lagechangent. Mutualisationetdéveloppementdurablesontaussiconvoquésdanscesoffresintégrées. L exemplededistripolisenestunebonneillustration(encadré2). Ils agitdanslesdeuxcasdestratégiesoffensivesquinécessitentuninvestissement conséquentetuneforteinnovation,risquesqueprennentlesstructuresauxreinssolidesouà

17 16 Raphaëlle DUCRET l inverselesstartsup,cequiexpliquenotammentladifférencedetailledesréseauxainsimis enœuvre,quenouspensionsàcolizenparcomparaisonavecdistripolisparexemple. L ensemble de ces stratégies dessine des organisations spatiales et techniques complexesetmultiformesparleurscombinaisonsetrecouvrements. Encadré2:Laconstructiond unréseaudemessagerieurbainedecolislégers:l exemplede Distripolis. Durantlesannées2000SNCFGeodisetsesdifférentesfilialessemblentmontreruncertain désintérêtpourl lonurbain:soustraitanceetpartenariatsdéfensifsavecdesréseauxdepoints relaisassurentlalivraisondescolisbtocquisemélangentauxfluxbtobmajoritaires. Depuisl été2011l entreprisemetenœuvreunestratégieoffensiveaveclacréationduréseau DistriPolis.Ils agitd unréseauurbaindédiédanslecadreduschémalogistiquenationaldefrance Express.AParis,palettesetcolisdesfilialesdeGeodissonttransportéesjusqu auhubuniquede Bercy,etrepartenttriésdececentredemutualisationversles«basesblue»(baselogistiqueurbaine écologique,sortesdebureauxdeville,situéesdanslesgaresparisiennes.apartirdecescentresde distribution urbains triporteurs, véhicules électron et camions aux normes Euro effectuent leur tournéesterminalesverslesentreprisesetlesparticuliers.unlogicieldédiéoptimiselestournées. Parisestlapremièrevilleoùcesystèmeestencoursdedéploiement.Geodissouhaitel étendre àstrasbourgdès2012avantlyon,lilleouencoretoulouse. Ce système complet actionne tous les leviers déjà connus au sein d une offre intégrée (mutualisation,développementdurable,logistiqueurbaine).celleciestrendupossibleàlafoisparla mutualisationdesfluxdesfiliales,parlatailledel entreprisemèreetsonenvergurefinancièreà mêmedefairesupporterlessurcoûtsparlesautresactivitésdugroupe,maisaussigrâceàses possessionsfoncières.ils agitduseulexempleconnueneuropeactuellement. 4.3Unsegmentdelamessagerieenconstructionouencoursdeconcentration? Le secteur de la messagerie urbaine de colis légers est constitué d une mosaïque d acteursidentifiéscommenonidentifiéssinouspensonsàlasoustraitance.unsecteur éclatéentrepetitesvoiretrèspetitesstructuresettrèsgrandesentrepriseseuropéenneset mondialesetquisemblerelativementbipolarisé 11 pardefortesrelationsdesoustraitanceou departenariat.larapiditédesmouvementsquisefontetsedéfont(pensonsauxquelques moisquiontséparélasignaturedupartenariatdekialaavecdistripolispuisups)ouencore lavitesseàlaquellesecréentdenouvellesstructuresfontpenserauxpremièresheuresdela constructiond unsegmentàpartentièredelamessagerie. Pourtantparmilesmouvementsentrelesacteurs,etaudelàdespartenariatsetdela soustraitance,nousnotonsquelquesrachats.lesrachatsseportentverslesréseauxcréés parlesmessagersvertsouneutres.ceuxcipermettentàdesstructuresplusgrandeset 11 NotiondéveloppéeparSavyrejetantleconceptdedualisationdelamessagerieauprofitd une bipolarisation reposant sur l interdépendance des acteurs, les relations de soustraitance et la dynamiquedesrelations(savy,2006,178)

18 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 17 moins innovantes en termes de service, d organisation et de développement durable d acquériroffreetsavoirfaire.citonsparexemplelerachatdekialaparupsaudébutde l année2012quiafaitgrandbruitetdontlesacteursattendentdesaisirlesconséquences.a cetitrelabipolarisationentreanciensacteursdelamessagerieetnouveauxentrantspeut expliquercesmouvementsdeconcentrationsirapidesauregarddelajeunessedusegment. Toutefois,ilnes agitpasdespremiersindicesdelaconcentrationdusegmentquirestepour l heurebientropimmaturepourêtrel objetderestructurationssiprofondes.danslemême ordred idée,lapropositiondesncfgeodisd uneoffrelogistiqueintégréedel amontàla villesembleouvrirunesecondeétape,unmouvementd intégrationdesoffres. 5.Conclusion Faceauxévolutionsdesmodesd achatdesconsommateursdanslesensd uneplus grande praticité, proximité et personnalisation du service, qu illustre notamment le e commerceetàuneélectronisationaccruedeséchangesentreentreprises,mouvementsqui tousdeuxaccroissentconsidérablementlesfluxdecolisenzoneurbaine,lesecteurdela messageries estrecomposé,unenouvellemessagerieurbaineinnovanteaémergé. Nousavonsicirésumélespremièresréflexionsissuesd untravaildethèsemenéavec LaPostesurlesévolutionsfuturesdeladistributiondecolisenzoneurbaine.Ils agirade proposer des pistes de réorganisation innovantes de la distribution de colis dans les territoiresurbainsencroisanttroisdimensions:d unepart,uneprospectivedesbesoins logistiquesdesterritoiresurbainsauregarddesévolutionsdescomportementsd achatsdes consommateurs,d autrepart,unetypologiedessolutionslogistiquesenmessagerieurbaine etenfinlescaractéristiquesspatialesetorganisationnellesdesterritoires. Préludeàlaprospectivedesbesoinslogistiquesdesterritoires,nousavonsanalyséen détaillesacteursetlejeudesacteursàl œuvredanslamessageriedecolisenzoneurbaine. Ainsinousavonspudéfinirunnouveausegmentdelamessagerie,lamessagerieurbainede colislégers,etdresserunpanoramadesacteursenprésenceetdesstratégiesd adaptation auxnouveauxbesoinsquidessinentprogressivementlescontoursdecenouveausegment. Lespremièresanalyseslivrentunsecteurcomplexeetmultiformesmaisaussiuneréalitéqui sedéformerapidemententrecréationdenouveauxservices,tentativesd intégrationaccrue del offreetpremiersmouvementsdeconcentrationetrachat. 6.Bibliographie Alligier L., (2007), Mesurer l impact du commerce électronique sur la logistique urbaine, Lyon, UniversitéLumièreLyon2. ARCEP.,(2011),ObservatoireannueldesactivitéspostalesenFrance.Année2010,ARCEP.

19 18 Raphaëlle DUCRET BarbaC.,(2011),2020:lafinduecommerce...oul avènementducommerceconnecté,rapport FEVAD,FEVAD. BeyerA.,(1999),«Dynamiqueterritorialedessystèmescoopératifsdansletransport.Lecasdes réseauxfrançaisdemessagerie»,.lescahiersscientifiquesdutransport,vol.36,pp Beyer, A., Savy M., (1999), Géographie des réseaux de transport. Morphologies et dynamiques territorialesdesservicesdemessagerie,paris,universitédemarnelavallée. BrancheF.,(2006),«Transportdemessagerie»,L entrepriseindustrielle,16p. Conférenceeuropéennedesministresdestransports,(1996),Lamessagerieexpress:rapportdelaCent unièmetableronded économiedestransports,paris1617novembre1995 ColinJ.,SavyM.,(1991),LamessagerieexpressenFrance.InClubEurotransLamessagerieexpress en Europe, analyses nationales, Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays Bas, Aix en Provence,ParisCRETLATTS,pp DeConinck,F.,(2010),«L achatenligne,unnouveaurapportàl espcedelaconsommation»,. Sociologiespratiques,vol.1,n 20,pp DurandB.,etalii,(2010),«Lalogistiqueurbaine,facteurclédedéveloppementduBtoC»,RIRL2010, The 8th International Conference on Logistics and SCM Research, BEM Bordeaux ManagementSchool. DurrandeMoreauA.,ErhelD.,(2008),«Lamessagerie,uneapprochesystémiquepourappréhender lesréseauxdetransportdecolis»,lescahiersscientifiquesdutransport,n 53,pp EsserK.,KurteJ.,(2005),«B2Cecommerce:impactontransportinurbanareas»,TaniguchiE., ThompsonRG.,(dir),RecentAdvancesinCityLogistics:Proceedingsofthe4thInternational ConferenceonCityLogistics(Langkawi,Malaysia,1214july,2005),Elsevier,pp GasnierA.,(2007),«Lestempsdemobilitédesconsommateursaucœurdesnouvelleslogiques d implantationdel offrecommerciale»,.espacepopulationssociétés,vol.23,pp GonzalezFeliuJ.,etalii,(2012),«Newtrendsonurbangoodsmovement:modellingandsimulation ofecommercedistribution»,europeantransport/transportieuropei,n 50,23p. GrandL.,(1999),Lasoustraitanceentransportroutierdemarchandises:causes,formes,effets,Paris, CELSE. GratadourJ.R.,(2001),«Logistiqueducommerceélectronique»,Réseaux,n 106,pp HesseM.,(2002),«Shippingnews:theimplicationsofelectroniccommerceforlogisticsandfreight transport»,.resources,conservationandrecycling,vol.36,n 3,pp KessousE.,(2001),«Lecommerceélectroniqueetlacontinuitédelachaînelogistique»,.Réseaux, n 106,pp MacharisC.,MeloS.éd.,(2011),Citydistributionandurbanfreighttransport:multiplesperspectives, Northampton,EdwardElgarPublishing. MoatiP.,(2011),Lanouvellerévolutioncommerciale,OdileJacob.Paris.

20 Livraison de colis et logistique urbaine : quelles recompositions de la messagerie en milieu urbain? 19 Moati P., (2009), «La vente à distance dans la nouvelle révolution commerciale»,. Cahiers de rechercheducredoc,n 261,pp.124. Moati P., et alii, (2010), «Quel commerce pour demain? La vision prospective des acteurs du secteur.»,.cahierderechercheducredoc,n 271,149p. PatierD.,etalii,(2002),Lesconséquencesdudéveloppementdenouvellesformesdecommercesurla logistiqueurbaine,rapportfinalauministèredel Equipement, Patier D., Routhier J.L., (2009), «La logistique urbaine, acquis et perspectives. Introduction au dossier.»,.lescahiersscientifiquesdutransport,vol.55,pp.510. PatierMarqueD.,(2002),Lalogistiquedanslaville,CELSE.Paris. PIPAME,(2009a),Rapport«LeCommercedufutur» PIPAME,(2009b),Rapport«Logistiqueetdistributionurbaine» PoncinI.,(2008),«Lecomportementmulticanalduconsommateurestilunesimpleévolutionou constituetilunevéritablerévolution?»,refletsetperspectives,vol.2,n XLVII,pp RalletA.,(2001),«Commerceélectroniqueetlocalisationurbainedesactivitéscommerciales»,.Revue économique,n 52,pp Rallet A., (2005), «La mobilité urbaine comme facteur structurant du commerce électronique», Nouvellestechnologiesetmodesdevie.Aliénationouhypermodernité?,Petitebibliothèque ducrédoc,paris,editionsdel Aube,pp RoustanM.,etalii,(2005),«Qu estcequ Internetachangéauxmodesd achatdesfrançais?»,.cahier derechercheducredocn 213,213p. RouthierJ.L.,(2002),«Dutransportdemarchandisesenvilleàlalogistiqueurbaine.»,.DRAST,201 plus,n 59,67p. Routhier J.L., et alii, (2006), «Du transport de marchandises en ville à la logistique urbaine»,. L entrepriseindustrielle,16p. SavyM.,(2008),«Lamessagerie»,inCabinetSamarcande.,Esquissedeschémad orientationlogistique autour de l aéroport RoissyCharles de Gaulle, étude pour l Établissement public d aménagementdelaplainedefrance. SavyM.,(2006),Letransportdemarchandises,EyrollesEditionsd Organisation.Paris. SavyM.,(1992),LaMessagerieexpressenEurope,ParisCaen,PressesdelÉcolenationaledesponts etchausséesparadigme,1992. VisserE.J.,LanzendorfM.,(2004),«Mobilityandaccessibilityeffectsofb2cecommerce:aliterature review»,.tijdschriftvooreconomischeensocialegeografie,vol.95,n 2,pp WeltevredenJ.W.J.,RotemMindaliO.,(2009),«MobilityeffectsofB2CandC2Cecommerceinthe Netherlands:aquantitativeassessment»,.JournalofTransportGeography,vol.17,n 2,pp

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier E-logistique Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier Sébastien TRICHARD 09/2011 Et il a tout prévu? Génial

Plus en détail

e-commerce et logistique urbaine : la consigne automatique, une alternative d avenir?

e-commerce et logistique urbaine : la consigne automatique, une alternative d avenir? e-commerce et logistique urbaine : la consigne automatique, une alternative d avenir? Raphaëlle Ducret, Bruno Durand To cite this version: Raphaëlle Ducret, Bruno Durand. e-commerce et logistique urbaine

Plus en détail

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique.

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. Sensibilisation à la sécurité informatique Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. lieux en France, 1997, pp.17. École

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Les Champs Magnétiques

Les Champs Magnétiques Les Champs Magnétiques Guillaume Laurent To cite this version: Guillaume Laurent. Les Champs Magnétiques. École thématique. Assistants de prévention, Paris, France. 2014, pp.31. HAL Id:

Plus en détail

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif.

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif. Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif Claire-Charlotte Butez, Francesco Beretta To cite this version:

Plus en détail

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Albert Cohen To cite this version: Albert Cohen. Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

La logistique du e-commerce

La logistique du e-commerce Ecole des Mines de Paris La logistique du e-commerce (B2C) et son impact sur la logistique urbaine 19 Novembre 2014 La logistique du e-commerce 1 Quelques caractéristiquesdu «B to C» 2 Les modèles logistiques

Plus en détail

Le consommateur et la livraison des colis en France (modes de consommation, acteurs du marché et plaintes des consommateurs)

Le consommateur et la livraison des colis en France (modes de consommation, acteurs du marché et plaintes des consommateurs) N 31 Octobre 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Auteurs : Hugo Hanne 1, Odile Lefranc 2

Plus en détail

La complémentaire santé : une généralisation qui

La complémentaire santé : une généralisation qui La complémentaire santé : une généralisation qui n efface pas les inégalités Thibaut De Saint Pol, François Marical To cite this version: Thibaut De Saint Pol, François Marical. La complémentaire santé

Plus en détail

Evaluation des projets de logistique urbaine

Evaluation des projets de logistique urbaine Evaluation des projets de logistique urbaine FRELON, Semaine ATHENS Ecole des Mines, Paris le 15 Mars 2011 Danièle Patier, Chercheur associé au Laboratoire d Economie des Transports, Lyon Contexte Aucune

Plus en détail

Le marketing direct responsable

Le marketing direct responsable Le marketing direct responsable Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Le marketing direct responsable. 50 fiches sur le marketing durable, Bréal, pp.144-147, 2010.

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Salon One to One Monaco

Salon One to One Monaco Mars 2014 DOSSIER DE PRESSE Chronopost présente la Livraison Interactive au Salon One to One Monaco Chronopost Stand 79 Contacts presse : Agence Profile PR : 01 56 26 72 10 Olivia Chabbert ochabbert@profilepr.fr

Plus en détail

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage. 50 fiches sur le marketing

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus.

l'ouverture d'un centre logistique totalement dédié à un pure-player du e-commerce, Zooplus. Rhenus Logistics, prestataire logistique global du e-commerce et du commerce multi-canal En Allemagne, deuxième marché du e-commerce en Europe, Rhenus Logistics a été l'un des pionniers de la logistique

Plus en détail

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement 2 Catherine Baratti-Elbaz Maire du 12 e arrondissement 3 Christophe Najdovski Adjoint chargé des transports, de la voirie, des

Plus en détail

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge Les déterminants du volume d aide professionnelle pour les bénéficiaires de l APA à domicile : le rôle du reste-à-charge Cécile Bourreau-Dubois, Agnès Gramain, Helen Lim, Jingyue Xing, Quitterie Roquebert

Plus en détail

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Quelques données chiffrées sur le E-commerce en France (Source - Fevad Médiamétrie 2012)

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder?

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? H. Chevalier, M. Gosselin, Sebastian Costa, Y. Paillet, M. Bruciamacchie To cite this version: H.

Plus en détail

CONFÉRENCES CITOYENNES - FORMATION

CONFÉRENCES CITOYENNES - FORMATION CONFÉRENCES CITOYENNES - FORMATION LES MISSIONS DE SERVICE PUBLIC DU GROUPE LA POSTE 1 er décembre 2013 INTRODUCTION (1/2) LES MISSIONS DE SERVICE PUBLIC DE LA POSTE AU SERVICE DE LA COLLECTIVITÉ La Poste

Plus en détail

E-COMMERCE LA LETTRE. 25 AVR 13 bimensuel

E-COMMERCE LA LETTRE. 25 AVR 13 bimensuel Page 1/13 Proposer la livraison en point relais permet a la fois de répondre aux nouvelles exigences des cyberacheteurs et de réaliser des économies à la fois pour le cybermarchand et le consommateur.

Plus en détail

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER Les bonnes questions à se poser 1. Qui sont mes clients (à qui vais- je vendre sur Internet)? 2. Ai- je du temps à consacrer à ma bou?que en ligne? 3. Ma

Plus en détail

La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier

La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier Communiqué de Presse Innovation Solutions Courriers La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier DHL Global Mail : une offre complète de dématérialisation pour économiser du temps, de l argent

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

«Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00

«Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00 GALENA «Echanges et apport d expertise autour du Projet GALENA» Mardi 26 mai à 9h00 Immeuble CMCI 2 rue Henri Barbusse 13001 Marseille Ascenseur A, 2ème étage, salle Abidjan 2015-05-28 This project is

Plus en détail

Table des Matières. 1. Organisation proposée. 1. Système d information & Remontées d information. 1. Dashboard. 1. Qualité de service

Table des Matières. 1. Organisation proposée. 1. Système d information & Remontées d information. 1. Dashboard. 1. Qualité de service Table des Matières 1. Organisation proposée 1. Système d information & Remontées d information 1. Dashboard 1. Qualité de service 1. Service Client Organisation proposée 3 Organisation proposée Le concept

Plus en détail

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique E. Bichat To cite this version: E. Bichat. Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique. J. Phys. Theor.

Plus en détail

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545 Mesures de la charge électrique de gouttelettes d eau ou de solutions salines au cours de processus d évaporation, ou de condensation de vapeur d eau sur elles Jessica Dubois To cite this version: Jessica

Plus en détail

Consacrez-vous à l essentiel confiez-nous vos envois!

Consacrez-vous à l essentiel confiez-nous vos envois! Créée en 1987 par Michel Greco, la société Michel Greco S.A. est active dans le secteur de la livraison et du transport express de courrier et de petits volumes. Leader sur le marché national et forte

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

La logistique urbaine

La logistique urbaine Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer La logistique urbaine Mars 2010 Définition La logistique urbaine est la façon d acheminer dans les meilleures conditions les flux de

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Raphaël Defert To cite this version: Raphaël Defert. Modèle d évaluation quantitative des risques liés

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE / 13 MARS 2014. Geodis, partenaire de la croissance de ses clients. SITL Europe 1 4 Avril 2014

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE / 13 MARS 2014. Geodis, partenaire de la croissance de ses clients. SITL Europe 1 4 Avril 2014 DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE / 13 MARS 2014 Geodis, partenaire de la croissance de ses clients SITL Europe 1 4 Avril 2014 Sommaire Communiqué de presse... 3 Geodis au rendez-vous du salon SITL à

Plus en détail

Etude 2014 sur l évaluation de la performance dans le WCM Résumé

Etude 2014 sur l évaluation de la performance dans le WCM Résumé Etude 2014 sur l évaluation de la performance dans le WCM Résumé Introduction Centre de recherche à l Université de Saint Gall Définition Working Capital Supply Chain Finance-Lab de la Poste L étude sur

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

Pré-requis en termes législatifs et réglementaires Présentation de cas. bernard.marchal@laposte.fr Alger décembre 2002

Pré-requis en termes législatifs et réglementaires Présentation de cas. bernard.marchal@laposte.fr Alger décembre 2002 Pré-requis en termes législatifs et réglementaires Présentation de cas 1 Réseau maillé télécom: Web mondial = Internet Intranet // Extranet Outils: moteurs de recherche (pages html) mail, transactions

Plus en détail

Externalisation partielle de la chaîne logistique de Lyon Tourisme & Congrès. Cahier des charges

Externalisation partielle de la chaîne logistique de Lyon Tourisme & Congrès. Cahier des charges Externalisation partielle de la chaîne logistique de Lyon Tourisme & Congrès Cahier des charges Version du 24/03/2014 Introduction Ce cahier des charges est un document qui décrit la demande de Lyon Tourisme

Plus en détail

YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE

YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE EDITION 2015 YouOrder LA LIVRAISON ECO RESPONSABLE R Nous proposons aux commerçants et aux restaurateurs de Paris et de sa petite couronne, une gamme complète de prestations pour la livraison à domicile

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Contact presse : Conchi Delage Zetes Tél : 46 11 43 00 Conchi.delage@fr.zetes.com Pour de plus amples informations : www.zetes.fr 1 Sommaire 1. Fiche d identité a) Positionnement

Plus en détail

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ?

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? ABITARE KIDS Créé en 2005 Un des plus grands magasins pour enfants en Europe (puériculture, mobilier, décoration,

Plus en détail

TNT Express. Magento

TNT Express. Magento Manuel d'installation du module TNT Express pour Magento Version 3.0.13 SOMMAIRE DU DOCUMENT 1. OBJECTIF DE CE DOCUMENT...3 2. COMPATIBILITÉ ET PRÉ-REQUIS...3 2.1 Compatibilité... 3 2.2 Compte TNT Express

Plus en détail

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison WWW.ZETES.COM ALWAYS A GOOD ID Donnez une nouvelle dimension à vos services de preuve de livraison Que vous soyez une entreprise de transport

Plus en détail

e-commerce et distribution

e-commerce et distribution Olivier Bitoun Sous la direction de Pierre Kosciusko-Morizet, Président de l ACSEL e-commerce et distribution comment Internet bouscule les canaux de vente Comité éditorial Jean-Rémi Gratadour, Marie Giroud

Plus en détail

Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain

Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain Notre différence : concilier décisions stratégiques et réponses opérationnelles Pour planifier et exécuter votre Supply Chain avec la meilleure

Plus en détail

Témoignage Mosa-Import

Témoignage Mosa-Import Témoignage 17 juin 2010 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités Les besoins détectés La mise en place Conclusion 2 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités Les besoins détectés

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

CONGRÈS SUPPLY CHAIN

CONGRÈS SUPPLY CHAIN Jeudi 18 SEPTEMBRE 2014 Paris 1 re édition CONGRÈS SUPPLY CHAIN Omni-supply chain, digitalisation : miser sur une logistique de pointe pour générer de la croissance AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE

Plus en détail

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons

Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Traçabilité des biens et marchandises Solution mobile de traçabilité en temps réel des collectes et livraisons Suivez-nous sur Traçabilité et preuve de livraison en temps réel Alertez vos clients en «temps

Plus en détail

LAETITIA DABLANC SPLOTT INRETS

LAETITIA DABLANC SPLOTT INRETS les Cahiers Scientifiques du Transport N 55/2009 - Pages 63-95 Virginie Augereau, Rémi Curien, Laetitia Dablanc Les relais-livraison dans la logistique du e-commerce, l'émergence de deux modèles JEL :

Plus en détail

Internet Physique: solution e-commerce?

Internet Physique: solution e-commerce? 17 mars 2015 Internet Physique: solution e-commerce? Eric Ballot, professeur Systèmes de Production et Logistique Sommaire Internet Physique: une nouvelle théorie de la logistique pour le e-commerce Motivation

Plus en détail

Bordeaux, jeudi 3 février 2011

Bordeaux, jeudi 3 février 2011 Pionnier du commerce en ligne, Cdiscount, filiale du groupe Casino, est le leader de la distribution par Internet en France. Cdiscount propose une offre de produits de plus de 100 000 références répartie

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

Dossier de presse 06/2015. SAS LUNDI MATIN Parc d activités Eurêka 836 rue du Mas de verchant 34000 Montpellier

Dossier de presse 06/2015. SAS LUNDI MATIN Parc d activités Eurêka 836 rue du Mas de verchant 34000 Montpellier Dossier de presse 06/2015 SAS LUNDI MATIN Parc d activités Eurêka 836 rue du Mas de verchant 34000 Montpellier Présentation Basée en Languedoc Roussillon, LUNDI MATIN est une entreprise innovante qui édite

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

3. Les axes de progrès 24

3. Les axes de progrès 24 Plan de l étude Objectifs et méthodologie d intervention 3 Rappel de la demande et objectifs 3 Le périmètre de l étude prospective logistique 4 Méthodologie de l étude 5 Calendrier de l étude 7 Définition

Plus en détail

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise.

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. STRATEGIES MANAGEMENT La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. Quelle approche pragmatique adopter? KPMG ENTREPRISES 2008 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable

Plus en détail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail COMMISSION SUPPLY CHAIN AGILE L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail Présentation Commission Supply Chain Agile = adaptation permanente de la Supply Chain

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE?

LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE? LE CREDIT A LA CONSOMMATION, VECTEUR DE CROISSANCE QUEL EQUILIBRE ENTRE EFFICACITE ECONOMIQUE ET RESPONSABILITE? Michel PHILIPPIN Directeur Général de Cofinoga Notre propos concerne la rentabilité économique

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

Évolutions technologiques, mutations des services postaux et développement de services du futur

Évolutions technologiques, mutations des services postaux et développement de services du futur Évolutions technologiques, mutations des services postaux et développement de services du futur p r o s p e c t i v e Date de parution : juillet 2013 Mise en page : Hélène Allias-Denis, Brigitte Baroin

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises françaises sont au plus haut depuis dix ans.

A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises françaises sont au plus haut depuis dix ans. 1/6 COMMUNIQUE DE PRESSE ALTARES PRESENTE SON ETUDE SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN FRANCE ET EN EUROPE AU 1 ER TRIMESTRE 2015. A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab Augmentez vos marges CLOUD accus quidust, optatis suntiam, apiendit, ut alit libus, id unt quis et maximol escimil lanissum dis doles voluptaquis am, aut pa De la production à SOLUTION la gestion de projet

Plus en détail

Module de livraison DPD Magento

Module de livraison DPD Magento Module de livraison DPD Magento France uniquement Sommaire 1- INTRODUCTION... 3 2- INSTALLATION DU MODULE... 4 3- CONFIGURATION DU MODULE... 5 A. GESTION DES FRAIS DE PORT... 6 B. EXEMPLES DE CONFIGURATIONS...

Plus en détail

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes M. Aubert To cite this version: M. Aubert. Famille continue de courbes terminales du spiral

Plus en détail

Vous avez déjà des points de vente physiques, ou vous lancez votre activité directement sur le web : FASTMAG e-commerce est là pour vous.

Vous avez déjà des points de vente physiques, ou vous lancez votre activité directement sur le web : FASTMAG e-commerce est là pour vous. FASTMAG E-COMMERCE Vous avez déjà des points de vente physiques, ou vous lancez votre activité directement sur le web : FASTMAG e-commerce est là pour vous. Vous créez votre site de vente Internet en quelques

Plus en détail

Avez-vous des questions concernant l'enregistrement, le reporting annuel ou la banque de données?

Avez-vous des questions concernant l'enregistrement, le reporting annuel ou la banque de données? Commission fédérale de la poste PostCom Foire aux questions La foire aux questions offre des réponses à une liste de questions fréquentes qui s'allonge en permanence. Consultez-la avant de contacter le

Plus en détail

Comment adresser le consommateur digital français?

Comment adresser le consommateur digital français? Comment adresser le consommateur digital français? Content Introduction Les 6 segments d acheteurs digitaux Les comportements clés des consommateurs français Recommandations pour les distributeurs Conclusion

Plus en détail

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant CoMPéTEnCE odp3 > activité 2 a.2, a.3, B.1 Classer les activité offres 2 classer classer des offres des d emploi offres d emploi du secteur du secteur SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + CoMPéTEnCE odp3 >

Plus en détail

Optimisation du transport de marchandises en ville en Haute-Normandie

Optimisation du transport de marchandises en ville en Haute-Normandie Optimisation du transport de marchandises en ville en Haute-Normandie Enseignements à tirer des expérimentations publiques et privées menées en France et en Europe décembre 2012 LOGISTIQUE SEINE-NORMANDIE

Plus en détail

La logistique en France Rapport Savy

La logistique en France Rapport Savy La logistique en France Rapport Savy Préface Le mot logistique revêt, selon le contexte, des sens différents. La logistique désigne une série d opérations physiques portant sur des produits agricoles ou

Plus en détail

MISSION LOCALE Passation du 30/10/2014 à 14:00 Page: 5

MISSION LOCALE Passation du 30/10/2014 à 14:00 Page: 5 Page: 5 Fiche-métier Délivrer des plis ou des paquets, le plus rapidement possible Le coursier est chargé du transport rapide de plis ou de paquets, généralement dans le périmètre d'une grande agglomération.

Plus en détail

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Maîtrise d ouvrage : Contact : Valérie RAI-PUNSOLA Valerie.rai-punsola@logistique-seine-normandie.com Maîtrise d œuvre : Avec la

Plus en détail

Transport, logistique et chaînes productives durables : des enjeux communs

Transport, logistique et chaînes productives durables : des enjeux communs Transport, logistique et chaînes productives durables : des enjeux communs Corinne Blanquart (Inrets-Splot) 1 et Valentina Carbone (Esce et Escp-Eap) 2 L utilisation des modes alternatifs de transport

Plus en détail

e-commerce+ e-commerce+ LE CHOIX DU MULTICANAL Hydraligne, le succès pour ce spécialiste de la parapharmacie en ligne!

e-commerce+ e-commerce+ LE CHOIX DU MULTICANAL Hydraligne, le succès pour ce spécialiste de la parapharmacie en ligne! e-commerce+ Magazine d information d Octave N 10 - Spécial parapharmacie, médical et cosmétologie - Avril 2014 e-commerce+ LETTRE D INFORMATION D OCTAVE.BIZ MICHEL PERRINET - PDG d'octave " Comme le Laboratoire

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

Congrès ASLOG EUROLOG, Atelier HARDIS Strasbourg, le 22 juin 2006. Jean MARGERIE, Directeur Général www.mgf.fr

Congrès ASLOG EUROLOG, Atelier HARDIS Strasbourg, le 22 juin 2006. Jean MARGERIE, Directeur Général www.mgf.fr Congrès ASLOG EUROLOG, Atelier HARDIS Strasbourg, le 22 juin 2006 Jean MARGERIE, Directeur Général www.mgf.fr MGF Logistique, filiale du Groupe G7 Entreprises TAXI SERVICE TAXIS G7 Historique MGF Logistique

Plus en détail

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel.

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. 20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. OPTIMISATION DES PERFORMANCES VAD STRATEGIE ET PLANS D ACTION POSITIONNEMENT MARKETING ELABORATION DES PLANS DE CAMPAGNE VAD EXPERTISE

Plus en détail