La logistique en France Rapport Savy

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La logistique en France Rapport Savy"

Transcription

1 La logistique en France Rapport Savy Préface Le mot logistique revêt, selon le contexte, des sens différents. La logistique désigne une série d opérations physiques portant sur des produits agricoles ou industriels et complétant leur fabrication: transport, entreposage, manutention, emballage notamment, qui constituent une part substantielle de la valeur des produits finals. Dans le même temps, on appelle également logistique une branche des sciences de gestion, considérant l entreprise et les relations entre entreprises comme un système de flux (flux de produits et flux d informations) qu il faut gérer comme tel et utiliser comme un moyen d optimisation d ensemble des chaînes d approvisionnement (supply chain management). Enfin, la logistique est une branche économique en cours d émergence, composée d entreprises prestataires réunissant des activités jusqu alors disjointes pour en offrir le service à leurs clients. Importance de la logistique L importance de la logistique pour le développement tient non seulement à son coût direct (quelque 10 % du PIB dans les pays développés, parfois le double dans des pays moins avancés) mais également à la souplesse qu elle apporte, ou au contraire aux freins qu elle met, au fonctionnement d ensemble des circuits économiques. Ces enjeux sont tels que la Banque mondiale y consacre une enquête internationale périodique. L «indice de performance logistique» qu elle calcule prend en compte l efficacité des procédures douanières, la qualité des infrastructures de transport, la concurrence sur le marché du fret, la qualité des services logistiques, la faculté de suivre les envois en temps de réel et enfin la ponctualité des livraisons à destination. La France fait partie des pays les plus avancés, mais reste derrière ses voisins (All, PB, UK, Bel). Axes de progrès prioritaires la main d œuvre logistique (dans sa diversité et à tous les niveaux de compétence), ses qualifications, sa formation initiale et permanente ; les usages des techniques de l information et de la communication et leurs multiples potentialités pour l organisation des flux, l efficacité et la résilience des réseaux, la mutualisation des envois, etc. la logistique verte, tant pour ce qui touche les opérations statiques que les opérations de transport, en termes de consommation énergétique, de pollution locale et d émissions de gaz à effet de serre, etc. ; les liens entre logistique et territoire, pour l acceptation des sites et des activités logistiques 1

2 par leur environnement, la planification des réseaux linéaires et nodaux, l aménagement des zones logistiques, l immobilier logistique (y compris le traitement de l obsolescence du parc d entrepôts existant), la logistique urbaine ; les réglementations techniques et urbanistiques, leur simplification pour une meilleure applicabilité ; les besoins en matière de recherche et d innovation, les procédures et financements adaptés ; enfin, un suivi de l état du marché, des structures de l industrie logistique, de la compétitivité des entreprises dans la concurrence nationale et internationale. 1 - Contexte et objectifs Art 41 de la loi o Diagnostic à conduire sous l angle de la connaissance des déterminants de la performance ou de la compétitivité o Elaborer un schéma directeur o Reconnaissance de la dimension territoriale, participation des régions Cadre de travail o Comité scientifique Michel Savy o Groupe de W : Ministères et section Logistique et supply chain de la CNS. Liens avec autres démarches o Chantier relatif au TRM?? o Conférence pour le fret ferroviaire o Conférence sur le fret fluvial o Table ronde «transport et mobilité durables»» 2 - Eléments de définition et de caractérisation Définitions o Définition de la logistique d après la CEE/ONU et le Forum international des transports : la logistique est un processus de conception et de gestion de la chaîne d approvisionnement dans le sens le plus large. Cette chaîne peut comprendre la fourniture de matières premières nécessaires à la fabrication, en passant par la gestion des matériaux sur le lieu de fabrication, la livraison aux entrepôts et aux centres de distribution, le tri, la manutention et la distribution finale au lieu de consommation. o Définition de la fonction logistique d après la norme NF X : fonction dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l entreprise et pour un niveau de service déterminé. Les besoins sont de nature interne (approvisionnement de biens et de services pour assurer le fonctionnement de l entreprise) ou externe (satisfaction des clients). La logistique fait appel à plusieurs métiers et savoir-faire qui concourent à la gestion et à la maîtrise des flux physiques et d informations ainsi que des moyens. Les différents maillons o Amont ou d approvisionnement o Interne ou de production o Aval, vers les réseaux de dsitribution o Inverse 2

3 Supply chain management Typologie des acteurs o des entreprises du transport de marchandises chargées notamment de l acheminement physique, o des prestataires logistiques, chargés de la gestion des flux de marchandises ; o des concepteurs et investisseurs en plateformes logistiques; o des gestionnaires de plateformes; o des industriels de la manutention; o des fabricants de support de manutention (palettes); o des développeurs de solutions informatiques pour la logistique; o des cabinets de conseil en logistique; o des organismes de formation, de recrutement, d intérim en logistique. Typologie des prestations o l entreposage et la manutention ; o la préparation de commandes, le conditionnement ; o le contrôle qualité ; o la gestion des unités d emballage (par exemple des palettes) ; o les procédures fiscales, de dédouanement, phytosanitaires, vétérinaires ou relatives à la sûreté ; o l organisation du transport ; o le pilotage de flux ou le pilotage de prestataires logistiques. Typologie des intervenants o opérateurs de transport (commissionnaires, transporteurs ou transitaires), o 3PL (pour «third party logistics providers»), qui réalisent en propre certaines prestations comme le transport ou l entreposage, prestataires o 4PL (pour «fourth party logistics providers»), qui coordonnent l ensemble de l activité logistique en la confiant à des sous-traitants. La définition usuelle du prestataire 4PL est celle du cabinet Accenture : «le 4PL est un intégrateur qui assemble ses propres ressources, capacités et technologies et celles d autres prestataires pour concevoir et piloter des supply chains complexes». Les prestataires 4PL sont une réponse à la multiplication des acteurs au sein des chaînes logistiques (de plus en plus internationales) : en coordonnant le chargeur, le client et les opérateurs 2PL et 3PL, un prestataire 4PL offre un service global et intégré de pilotage des flux de marchandises et d informations. Principales données de cadrage o 144,6 Mds en 2012 (hors compte propre) pour tpt et entreposage. o Coût logistique 12% du CA répartis en 54% tpt, 26% entreposage, 20% coûts adm et financement des stocks. o entrepôts de plus de m2 pour 60 millions de m2 Les 3 familles logistiques o Industrielle, production de biens intermédiaires o flexible, plus en aval (ex : FMCG), JAT, stocks réduits (ex : auto). Le flux d info est stratégique. o personnelle, petites séries sur demande (ex : machines outils). Caractérisation territoriale o La logistique endogène est liée à l activité de production (industrielle ou agricole) et de consommation du territoire considéré. Elle constitue un outil de développement au service de l économie locale. o La logistique exogène est liée à des besoins logistiques extérieurs au territoire 3

4 considéré : les flux (captés ou distribués) proviennent et sont à destination de sites éloignés du territoire considéré. C est une logistique nationale, européenne voire intercontinentale. Six espaces logistiques structurants en France : o le Nord industriel et frontalier, l Est industriel et frontalier, la métropole parisienne, l Ouest excentré agricole et industriel, le Sud-Ouest bipolaire et enfin le couloir rhodanien. Comparaison France Allemagne o La classification sur les CA est incompréhensible, voir page 19 et Eléments de prospective Le mode routier restera prédominant, le maritime et les ports restent indispensables pour les flux internationaux La différenciation retardée peut augmenter les volumes de matières premières transportés et «régionaliser» les tpts de produits finis (accélération avec les imprimantes 3D) Dev des techniques informatiques et de connectivité Externalisation croissante vers les logisticiens de certains processus de production. 4 - Eléments de diagnostique de la performance logistique Indice Banque Mondiale : le LPI, 6 critères, o l efficacité des procédures de dédouanement (rapidité, simplicité et prévisibilité des procédures), en incluant les droits de douane ; o la qualité des infrastructures (ports, voies ferrées, routes, technologies de l information) ; o la facilité à organiser des envois internationaux à des prix concurrentiels o la qualité des services logistiques (opérateurs de transport, transitaires) o le suivi et la traçabilité («tracking and tracing») o la ponctualité et le respect des délais. o La France est # 6, Allemagne #1, PB # 2 Eléments sur les coûts o Les coûts logistiques sont évalués à 10 % du PIB o Faible compétitivité des logisticiens français en raison du coût horaire du W o /h Allemagne France Tpt et stockage 25,49 32,18 Tpt terrestre 22,19 28,54 Entrep et support 25,24 37,90 o Pas de mutualisation de la logistique par les PME exportatrices Attractivité de la France pour les investissements logistiques o Nombre des projets est en nette diminution o Alors que les infrastructures sont jugées excellentes Performance logistique et implantation des PF o Les implantations sont génératrices d emploi et de recettes fiscales. Mais elles engendrent des flux routiers (30 mvts/ jour pour un entrepôt), et des déplacements domicile-travail. 4

5 o Le prix du foncier reste attractif : coût de la location Paris est de 52 /m2/an. Contre 180 à Londres. o Réglementation environnementale très contraignante o Augmentation du taux de plateformisation, concentration o Spécificité de la logistique urbaine Last mile représente 20 % coût de la SC Prédominance du compte propre en liv urbaine, beaucoup moins efficace Les PF s éloignent des centres villes, le desserrement logistique Dev des livraisons B to C avec le e-commerce Multiplicité des acteurs institutionnels rend difficile le gouvernance o Performance énergétique et environnementale Très difficile à évaluer Compétences et formation o personnes soit 3,7 % de l économie française, pour le compte d autrui. 1,8 million si on y rajoute le compte propre et les fonctions support o Population jeune, plutôt qualifiée o ERP o Proportion forte d intérimaires o Les PME françaises sont peu sensibilisées au supply chain management o Les associations professionnelles ont peu d adhérents o Importance des jeux : le fresh connection 5 - Action publique et logistique Les pays étudiés : o Allemagne # 1 en Europe o PB, en recul, devient une priorité nationale o UK o USA o Canada o Espagne o Finlande o Maroc Enseignements o Démarche dans un contexte de concurrence accrue pour la captation des flux de transport considérés comme porteurs de développement économique o Concurrence accrue de la part des pays de l Est o All considère que la logistique est un atout pour ses exportations o Recherche d interconnexion des réseaux, mise en lace de systèmes d information o Pour les infras linéaires : création de corridors o Financement d infras nodales multimodales, par le public, le privé ou en partenariat o Pas de financement des PF, laissé au privé o Maîtrise des effets environnementaux tient une large place o Rationalisation des et simplification des démarches administratives o Promotion de l image de la profession Exemples de démarches territoriales o Région urbaine de Lyon o Bretagne 5

6 Travaux de recherche et d innovation o De la mutualisation vers l INTERNET LOGISTIQUE Les réseaux logistiques d aujourd hui sont essentiellement dédiés, hétérogènes, fragmentés, et, même s ils sont rationnels, ils restent séparés : il est en effet difficile de rapprocher des réseaux différents. Toutefois, des initiatives émergent et parmi les thématiques de recherche identifiées, la mutualisation est souvent présentée comme un gisement important de gain de compétitivité pour le secteur logistique C est dans ce contexte qu apparaît la solution de l Internet Physique (IP), qui permettrait, si elle était mise en œuvre, de dépasser les difficultés de mutualisation identifiées en connectant des réseaux logistiques jusqu alors séparés, sans qu il y ait besoin d une mise en commun des ressources. Plus précisément, l IP se définit comme étant «un système logistique global construit à partir de l interconnexion des réseaux logistiques par un ensemble standardisé de protocoles de collaboration, de conteneurs modulaires et d interfaces intelligentes pour une efficience et une durabilité accrues». o Vers la transformation numérique Cette transformation a et aura à terme des conséquences au niveau : des processus en entrepôts : l automatisation croissante y modifierait les manières de faire, avec des effets en termes de coûts (augmentation de la productivité, réduction des coûts de stockage) et d emplois (modification de la structure des emplois) ; des canaux de distribution : les réseaux physiques classiques pourraient être réorganisés pour tenir compte de l augmentation continue des volumes du e-commerce ; des flux d informations : l augmentation des données collectées pourrait créer de nouveaux actifs (par exemple en matière de connaissance du client), de modifier les schémas actuels d intermédiation ou d augmenter la productivité des chaînes (via notamment une meilleure gestion des flux physiques). En particulier, l internet des objets pourrait permettre de renforcer l offre de services en amont et en aval de l achat. 6 - Leviers identifiés 3 domaines d action relèvent de l Etat o La mise à disposition d infrastructures et l établissement de règles régissant leur utilisation. o La mise ne place d un cadre juridique, institutionnel et administratif approprié. o La recherche Leviers relatifs à la performance de la logistique en France o Agir sur la maturité logistique des entreprises, notamment PME Activité de conseil logistique pour les PME Recours au multi-salariat pour les responsables logistiques des PME o Améliorer la qualité de la relation entre entreprises du même secteur 6

7 Renforcement de la participation des entreprises aux OP Accompagnement à la création de groupements interentreprises de donneurs d ordre pour créer une demande consolidée de prestations logistiques o Améliorer la qualité de la relation entre offreur et demandeur Rencontres entre chargeurs et LSP par secteur d activité ou par région. Des consultants et des scientifiques seraient associés Identification et accompagnement des LSP dont l offre s avère bien adaptée aux PME Soutien des LSP innovants en complément de l action Dialogue avec l Adm, notamment sur la VA import Leviers relatifs aux compétences et à la formation o Renforcement de l offre de formation dédiée à la logistique (jeux didactiques) o Promotion des certifications internationales o Définition d un cadre national de formation précisant le rôle des pouvoirs publics et les thèmes prioritaires Leviers relatifs à la logistique et aux territoires o Politique publique d aménagement logistique au plan territorial Réflexion sur les espaces logistiques dans le cadre des PDU (plan de déplacement urbain) Mutation et modernisation des entrepôts existants Création d une nouvelle catégorie d espace urbanisé figurant dans le code de l urbanisme Emergence d aménageurs logistiques publics (ex : ports en dehors des littoraux) o Logistique urbaine la promotion des livraisons en heures creuses (par exemple de nuit, à condition que les véhicules soient le plus silencieux possible) ; la promotion des actions de mutualisation des véhicules ; la modification et la mise en cohérence de certains arrêtés municipaux concernant l accès des véhicules à la ville (tonnage ou surface au sol des véhicules, etc.) ; la promotion de l utilisation de véhicules moins polluants (normes environnementales, incitation à l utilisation de véhicules électriques, etc.) ; la mise en place d une politique de stationnement efficace et respectée (création de places dédiées et information sur l utilité de ces places réservées, etc.). o produire de la connaissance et mieux diffuser l information une meilleure connaissance des besoins logistiques locaux, notamment ceux des PME en zone rurale, en s appuyant sur les réseaux et clubs existants et en développant les méthodes d enquête ciblées ; la valorisation des bonnes pratiques de plans d action au niveau des agglomérations, des départements et des régions. Un document de recommandations, incluant la question de l articulation entre les plans de différents échelons (ex. de l Hérault, du Nord-Pas-de- Calais, de la Bourgogne, de Compiègne, d Orléans, etc.) pourrait être produit ; la valorisation des bonnes pratiques de logistique urbaine, notamment en matière de conditions d accès au centre-ville et de développement des 7

8 véhicules «propres» ; diffusion de recommandations en matière de planification logistique territoriale. Leviers relatifs à la recherche et à l innovation o Renforcer la connaissance du secteur et de la filière logistique :améliorer la connaissance de la logistique et de ses déterminants : développer le recueil de données, la construction d indicateurs ; réaliser des études/recherche sur les aspects prospectifs, notamment sur l évolution de la distribution (commerce électronique...) et de la production (différentiation retardée, imprimantes 3D...). o Optimisation des réseaux logistiques : développement des technologies de l information appliquées aux marchandises : information des conducteurs en temps réel, automatisation des véhicules (convois de PL, pelotons, wagons...), suivi des marchandises automatisation des entrepôts; interconnexion des réseaux : protocoles de collaboration et d échange de données, développement des plateformes dématérialisées (par exemple celle du CIN aérien Cargo Information Network France ), automatisation des opérations de tri et de chargement, contenants optimisés, mutualisation, poursuite des développements de l Internet Physique ; fiabilisation, robustesse et résilience des chaînes logistiques : développement de la mesure et des indicateurs, de méthodes de conception (en vue notamment de la communication et de la contractualisation) ; sécurité : développement du suivi des marchandises (RFID) et sécurisation des systèmes de données. o Environnement : concernant les véhicules : réduction des consommations, utilisation de carburants alternatifs, réduction du bruit ; performance environnementale des bâtiments logistiques; nouveaux modes : drones, dirigeables. 8

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport?

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Supply Chain Event 18 Novembre 2015 Stéphane CREN Responsable Offre & Innovation Nicolas RECAPET Manager activité Supply Chain GS1

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions La logistique contribue, de manière significative, au développement

Plus en détail

Le numérique dans la stratégie de La Poste Les enjeux pour l immobilier d exploitation La transformation des métiers de Poste Immo

Le numérique dans la stratégie de La Poste Les enjeux pour l immobilier d exploitation La transformation des métiers de Poste Immo Table ronde du 3 mars 2015 L immeuble augmenté : ce que le numérique induit comme évolution dans l usage des bâtiments? Le numérique dans la stratégie de La Poste Les enjeux pour l immobilier d exploitation

Plus en détail

Questions. Jean DAMIENS / Florent LEBAUPAIN

Questions. Jean DAMIENS / Florent LEBAUPAIN Introduction : L ASLOG et activités Les secteurs d activité de la Communauté Supply Chain Les différents Métiers de l encadrement du Transport et de la Logistique Une proposition d approche Des réflexions

Plus en détail

TRANSPORT DE VOYAGEURS

TRANSPORT DE VOYAGEURS ATTENTION VISUEL BASSE DEF!!! FORMATION Transport LICENCE PROFESSIONNELLE TRANSPORT DE VOYAGEURS Le transport de voyageurs revêt différentes formes : transport urbain, inter-urbain, ou voyages touristiques

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Les métiers et formations. en Transport et Logistique

Les métiers et formations. en Transport et Logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS,

HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS, Jeudi 9 avril 2015, Strasbourg-Ostwald Thomas Assemat, SDV HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS, SOLUTION LOGISTIQUE POUR LA RÉGION ALSACE UN ACTEUR MAJEUR DU SECTEUR TRANSPORT & LOGISTIQUE Fret International

Plus en détail

PME / PMI Gagnez en compétitivité

PME / PMI Gagnez en compétitivité PME / PMI Gagnez en compétitivité STRATÉGIE DE L ENTREPRISE > STRATÉGIE PME Cible : Dirigeants d entreprises de production ou de services à l industrie, prioritairement celles de plus de 20 salariés. Objectif

Plus en détail

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement»

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» 10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le 24 septembre 2007 Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» A travers les différentes missions qui sont les

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

L analyse de la Chaîne de Valeur

L analyse de la Chaîne de Valeur L analyse de la Chaîne de Valeur Présentation de la chaîne de valeur En principe, une entreprise cherche à obtenir un avantage concurrentiel et se donne pour mission de créer de la valeur pour ses clients.

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION Octobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 8 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

Parfum & Beauté. La voie de l excellence entre vous et vos clients

Parfum & Beauté. La voie de l excellence entre vous et vos clients Parfum & Beauté La voie de l excellence entre vous et vos clients Excellence logistique, un atout de luxe Les points de contacts, réels et virtuels, avec le consommateur reflètent l originalité et la sophistication

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Les experts des opérations logistiques. Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques

Les experts des opérations logistiques. Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques Les experts des opérations logistiques Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques www.almav-logistics.com 2 Qui sommes nous? Nos services Nos missions

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis www.log-s.eu Notre histoire Logistique Grimonprez devient Log S Ouverture d un Hub de tri colis Ouverture d un port fluvial privé Acquisition de SIMEP leader de l emballage bois pour l industrie Forte

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

Comment définir et caractériser le système d innovation du transport de marchandises?

Comment définir et caractériser le système d innovation du transport de marchandises? Comment définir et caractériser le système d innovation du transport de marchandises? Antje BURMEISTER SPLOTT-IFSTTAR, Université Paris-Est (Villeneuve d Ascq) Plan 1. Les enjeux de l innovation dans le

Plus en détail

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique 28/4/2015 Level IT Introduction Level IT est un Centre de Recherche

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise. Pavillon d Armenonville

Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise. Pavillon d Armenonville Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise Journée des Commissions 20 octobre 2009 Pavillon d Armenonville Commission Logistique & Transport L'Opérateur Economique Agréé

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Les Plates-formes logistiques, enjeu territorial et téconomique 15/09/2010 1

Les Plates-formes logistiques, enjeu territorial et téconomique 15/09/2010 1 Les Plates-formes logistiques, enjeu territorial et téconomique 15/09/2010 1 1. Les plates formes dans une économie en constante réorganisation spatiale (1) La mondialisation des échanges n est pas un

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

Commission nationale des services. «La chaîne logistique, gisement de performance de l économie française» Caroline MONDON

Commission nationale des services. «La chaîne logistique, gisement de performance de l économie française» Caroline MONDON Commission nationale des services «La chaîne logistique, gisement de performance de l économie française» Caroline MONDON Une gestion maîtris trisée de la chaîne logistique : de quoi s agit agit-il il?

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Colloque international de l Institut royal des études stratégiques. «Les enjeux stratégiques des espaces maritimes» Rabat, 30 novembre 2015

Colloque international de l Institut royal des études stratégiques. «Les enjeux stratégiques des espaces maritimes» Rabat, 30 novembre 2015 Colloque international de l Institut royal des études stratégiques «Les enjeux stratégiques des espaces maritimes» Rabat, 30 novembre 2015 Transport maritime, logistique et développement Michel Savy professeur

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

Le club des experts de la CCIRE

Le club des experts de la CCIRE APPEL A CANDIDATURE Le club des experts de la CCIRE Date limite de remise des candidatures Le 30 octobre 2015 à 12h 1 I La problématique Les entreprises pour assurer leur développement dans les meilleures

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Le transport de marchandises à la Ville de Paris

Le transport de marchandises à la Ville de Paris Le transport de marchandises à la Ville de Paris 14 Mars 2011 École des Mines Direction de la Voirie & des Déplacements Agence de la Mobilité - Usagers & Marchandises La Ville de Paris 2.125 millions d

Plus en détail

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Centre d analyse régional des mutations de l économie et de l emploi Mission d assistance

Plus en détail

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs Ce document décrit le niveau d exigence relatif à chacun des critères du système d évaluation appliqué à la

Plus en détail

CQPM Agent Logistique

CQPM Agent Logistique Public concerné Débutant ou experimenté dans les métiers de la manutention (réception, stockage, préparation, contrôle, expédition ) CQPM Agent Logistique Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique

Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Supply Chain Management ou Gestion de la Chain Logistique Définition : Gestion de la Chaine Logistique «Supply Chain Management» ou «La gestion de la chaîne logistique» est fait l'activité consistant à

Plus en détail

FRANCE LOGISTIQUE 2025

FRANCE LOGISTIQUE 2025 SEGOLENE ROYAL MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT, DE L ENERGIE ET DE LA MER, CHARGEE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L'ECONOMIE, DE L'INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE ALAIN VIDALIES

Plus en détail

Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK

Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK Fiche descriptive de la filière Génie Industriel ENSAK Plan 1. MOTIVATIONS POUR LA FILIÈRE GÉNIE INDUSTRIEL 2. IDENTIFICATION DE LA FORMATION 3. OBJECTIFS DE LA FORMATION 4. DÉBOUCHÉS ET DE LA FORMATION

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE Type de la fiche : fiche thématique territoriale (Corse) liée à l Annexe I G Thème de la FICHE : Objectif thématique n 7 correspondant

Plus en détail

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée.

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. SEND 208.5 Traitez vos ordres de transport aérien, import et export, plus rapidement que jamais. Obtenir une cotation, confirmer une

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

La logistique en France

La logistique en France Conférence nationale sur la logistique La logistique en France État des lieux et pistes de progrès Rapport du comité scientifique présidé par Michel Savy Rapport établi avec le concours du ministère de

Plus en détail

Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire

Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire 1 Thursday, April 08, 2010 PLAN La probléma6que urbaine au Bénin

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.24/2007/3 23 juillet 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS E COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Logistique et territoire

Logistique et territoire Logistique et territoire Agence d Urbanisme Atlantique et Pyrénées Ondres, 3 juillet 2015 Michel Savy professeur émérite à l'université de Paris Est membre du collège de l'araf directeur de l'opste savy@enpc.fr

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

Le Groupe DERICHEBOURG La formation Derichebourg

Le Groupe DERICHEBOURG La formation Derichebourg Sécurité Derichebourg, un acteur de premier plan dans tous les métiers de la sécurité Plus de 20 ans d expérience dans les métiers de la sécurité 10 000 heures de formation en 2007 La sécurité des personnes

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD TRANSPORT FLUVIAL L ORGANISATION PROFESSIONNELLE DES CHARGEURS 601ad2002 LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD - Décembre 2002 - 2 Le recours à une pluralité de modes de transport

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile?

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 2 / xx Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 3 / xx Greenovia, cabinet conseil au sein du Groupe La Poste Geopost La Banque

Plus en détail

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CONSEIL STRATEGIQUE & ACCOMPAGNEMENT OPERATIONNEL 2, Rue de la Claire - 69009 Lyon-France Tél. : +33 (0)4.78.83.40.40 - Fax : +33 (0)4.78.64.02.23

Plus en détail

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Le secteur de la fabrication de matériel ferroviaire roulant rationalise

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Formations TRANSPORT

Formations TRANSPORT Formations TRANSPORT Planning Achat Commande Transport Warehousing Production SCM Green SCM Safety Change Transport & Logistique, Warehousing (TR-0) Une approche globale sur les enjeux des flux logistiques

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE 1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE QUELLES DYNAMIQUES D ÉVOLUTION DES MÉTIERS? FINALITÉS DU BAROMÈTRE PROSPECTIF Dresser un inventaire des tendances

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Supply chain management

Supply chain management Supply chain management Une gestion coordonnée des activités de la supply chain (chaîne logistique), dans une logique d optimisation globale, constitue un atout décisif pour les entreprises. Impact Cooremans

Plus en détail

FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion?

FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion? FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion? Mercredi 27 mars 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur,

Plus en détail