Comment appréhender son bail commercial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment appréhender son bail commercial"

Transcription

1 Comment appréhender son bail commercial Animé par : Jean-Denis LE MOIGNE Erwan LE ROUILLE Régis MORENNE

2 INTRODUCTION La conclusion du bail commercial présente des difficultés pour le locataire qui ne différencie pas forcément : - éléments négociables - des clauses imposées par la loi. Certaines règles applicables sont en effet d'ordre public. Les parties ne peuvent y déroger, même d un commun accord.

3 Quelques éléments théoriques Entreprises Concernées par le bail commercial Quelles entreprises sont concernées par le statut des baux commerciaux? Le bail commercial concerne les entreprises qui exercent une activité commerciale, industrielle ou artisanale, et dont l immeuble, objet du bail, est affecté administrativement à l exercice d une activité commerciale. Les professions libérales sont, par principe, exclues du statut des baux commerciaux et sont soumises à celui des baux professionnels dont la règlementation est bien spécifique.

4 Quelques éléments théoriques La forme du bail commercial Le bail commercial doit-il impérativement être écrit? Aucune forme particulière n étant exigée pour que le bail commercial soit valable, un bail verbal est possible. Toutefois, il est conseillé fortement d exiger un bail par écrit pour des questions de preuve, quant à son existence et quant à son contenu. Un bail écrit se justifie d autant plus que certaines règles du régime général des baux commerciaux peuvent être aménagées en faveur de l une ou l autre des parties.

5 Quelques éléments théoriques Les locaux concernés Quel type de locaux est concerné par le bail commercial Seuls les immeubles et les locaux clos et couverts, solidement fixés au sol peuvent faire l objet d un bail commercial. Sont exclus, les stands et les terrains nus, sauf si le locataire y édifie avec l autorisation de son propriétaire, les locaux abritant son activité. Un parking aménagé ou non, un terrain proche des locaux qui permettent d entreposer du matériel ne peuvent faire l objet d un bail commercial, même s ils sont nécessaires à l activité.

6 Si le diagnostic technique est négatif, le bailleur ne sera plus obligé de fournir un nouvel état en cas de renouvellement du bail. Si le diagnostic technique est positif, le bailleur devra procéder aux prescriptions du diagnostiqueur. Les diagnostics techniques Quelques éléments théoriques L établissement de diagnostics techniques est obligatoire, tant en cas de vente de l immeuble qu en cas de location. Ce diagnostic est obligatoire dans tous les immeubles à usage autre que d habitation dont le permis de construire a été délivré avant le 1 er juillet Le diagnostic amiante Le propriétaire doit tenir à la disposition de tout preneur les résultats du diagnostic technique amiante. Le propriétaire remplit son obligation en annexant le dossier des diagnostics techniques au contrat de bail.

7 Les diagnostics techniques Quelques éléments théoriques L état des risques naturels et technologiques Les locataires du bien immobilier situé dans une zone couverte par un plan de prévention des risques technologiques ou naturels prévisibles doivent être informés par le bailleur de l existence des risques. L information se fait en annexant au contrat de location un état des risques fondé sur les informations mises à disposition par le préfet, lors de la signature du bail ou de son renouvellement. L état des risques doit dater de moins de 6 mois à la conclusion du bail. Le défaut de production de cet état des risques peut entrainer la résolution du contrat à la demande du locataire, ou la diminution du prix du loyer.

8 Les diagnostics techniques Quelques éléments théoriques Diagnostic de performance énergétique Depuis l adoption le la loi «Grenelle 2» du 12 juillet 2010, le diagnostic de performance énergétique s impose désormais au bailleur lors de la conclusion de tout contrat de «location de tout ou partie d un immeuble bâti», y compris pour un local commercial. Néanmoins, il est compliqué d appliquer ce diagnostic au monde de l entreprise, en l absence de méthode définies règlementairement applicables aux locaux commerciaux. Le DPE n'a qu'une valeur informative, le locataire ne peut se prévaloir des données qu'il contient à l'encontre du bailleur. Aucune sanction spécifique ne réprime la non production du DPE (sauf responsabilité civile du bailleur si préjudice pour le preneur).

9 Durée du Contrat Durée du Bail La durée du bail ne peut être inférieure à 9 ans Eviter les baux supérieurs à 9 ans : droit au déplafonnement du loyer pour le bailleur Nota : Les baux dits «de courte durée», qui sont signés pour 3 ans maximum doivent être réservés aux activités courtes ou de test ; les règles expliquées ici ne leur sont pas toutes applicables.

10 Objet du contrat Description des locaux Nouveauté La loi Pinel impose l établissement d un état des lieux d entrée et de sortie, contradictoire et amiable, ou bien par huissier. Cet état des lieux doit décrire les surfaces, les dépendances, les locaux accessoires, les modalités d accès, les conditions d utilisation des parties communes, etc. - Bien étudier l état prévisionnel des travaux fourni à la signature du bail par le bailleur. - Veiller à ce qu il n y ait pas de grosses réparations à faire si les locaux sont dits «pris en l état» : dans ce cas, en principe, le locataire ne pas imposer au bailleur d effectuer les grosses réparations à sa charge

11 Objet du contrat Destination des lieux Négociation possible Préciser toutes les activités autorisées et les activités interdites, pour éviter tout litige ultérieur Essayer de négocier une clause «tous commerces» afin d éviter une procédure de déspécialisation en cas de changement ultérieur d activité. Attention, la négociation de cette clause entraine souvent en pratique un loyer plus élevé, mais facilite la cession du bail commercial le moment venu.

12 Fixation du loyer et des charges Fixation du loyer initial Négociation possible Le locataire doit se renseigner sur les prix du marché afin d éviter de payer un loyer surévalué. Il faut éviter la clause recettes qui a pour conséquence de déterminer le loyer en fonction du chiffre d affaires réalisé par le locataire souvent assortie d un loyer plancher

13 Fixation du loyer et des charges Pas-de-porte (somme demandée par le propriétaire pour compenser le droit au renouvellement du bail) Négociation possible Indiquer la nature du pas-de-porte : s il s agit d un supplément de loyer et non d une indemnité forfaitaire compensatrice, son montant sera déductible fiscalement mais il sera intégré dans le calcul du loyer du bail renouvelé.

14 Fixation du loyer et des charges Dépôt de garantie Négociation possible Préciser son montant, la date de son encaissement Nota : il n y a pas de montant maximum autorisé, mais le montant dépasse deux termes de loyer (soit 2 mois, 2 trimestres, etc.), l excédent porte intérêt au profit du locataire

15 Fixation du loyer et des charges Échéance du loyer Négociation possible Préciser la date de paiement du loyer

16 Fixation du loyer et des charges Répartition des charges Nouveauté Pour les baux signés ou renouvelés après le 5 novembre 2014 : La répartition des charges n est plus négociable pour les contrats à venir, depuis l application de la loi Pinel. Dorénavant, il existe une répartition légale des charges/taxes/redevances entre le locataire (travaux d entretien, charges d entretien/ascenseur, ménage, taxe foncière et d enlèvement des ordures ménagères..) et le propriétaire (grosses réparations touchant au bâti, travaux de mise aux normes, honoraires de gestion d immeuble, assurance de l immeuble, impôt / CET..) à laquelle les parties de peuvent pas déroger. (règle d ordre public).

17 Fixation du loyer et des charges Répartition des charges Pour les baux signés ou renouvelés avant le 5 novembre 2014 : La répartition des charges est libre. Le contrat de bail fait loi entre les parties. Il précise leur nature, leur montant (réel ou forfaitaire) et leur répartition entre locataire et bailleur. Le montant réel évite les régularisations litigieuses. Dans le cas où le locataire règle des charges revenant normalement au bailleur (exemple : impôt foncier), en principe, le preneur doit bénéficier en contrepartie d un loyer plus bas.

18 Fixation du loyer et des charges Les points de surveillance Révision du loyer en cours de bail Principe : la révision peut être demandée tous les 3 ans, en fonction de l indice national du coût de la construction publié par l INSEE (indice exclu à compter du 19/06/2014 pour les baux signés après cette date), de l indice des loyers commerciaux (ILC) ou de l indice des loyers des activités tertiaires (ILAT), sauf clause d échelle mobile. Le délai de 3 ans ne peut être réduit par les parties. Nouveauté de la loi Pinel : La loi prévoit que le preneur et le bailleur ne peuvent plus choisir la date d entrée en vigueur de la révision du loyer ; celle-ci prend effet à compter du jour de la demande de révision du loyer. Aucune clause ne peut interdire la révision triennale, mais il est pourtant admis de prévoir un loyer fixé forfaitairement et de manière irrévocable pendant tout la durée du bail (donc sans révision)

19 Fixation du loyer et des charges Négociable Négocier une telle clause a pour conséquence de modifier le montant du loyer. Clause d échelle mobile Le montant du loyer change alors lorsque l indice de référence déterminé par le parties varie. Cet indice doit être en rapport avec les activités de l une des parties. Prévoir dans le contrat que la variation n est prise en compte que sur notification de l une des parties à l autre. Si les différentes variations de l indice augmentent ou diminuent le loyer initial de plus de 25 %, les parties peuvent demander la révision du loyer initial par référence à la valeur locative.

20 Fixation du loyer et des charges Négociable La majoration ne doit pas excéder la variation de l indice trimestriel du cout de la construction, de l ILC ou de l ILAT intervenue depuis la dernière fixation du loyer. Plafonnement du loyer Nota : Le montant du loyer renouvelé doit correspondre à la valeur locative (article L du code du commerce). La Cour de Cassation a reconnu, dans un arrêt du 5 novembre 2014, le droit au locataire qui accepte le renouvellement de son bail commercial, d obtenir la fixation de son loyer à un niveau inférieur au loyer indexé, dans le cas où celui-ci ne correspond plus à la valeur locative. Cela signifie qu une baisse du loyer est négociable.

21 Fixation du loyer et des charges Déplafonnement du loyer Négociable Le loyer peut être déplafonné : - Lorsque la valeur locative réelle a subi une variation de plus de 10 % de la valeur de référence, - Lorsque le contrat de bail est prolongé tacitement après 12 ans, - Lorsqu il est conclu dès l origine pour une durée supérieur à 9 ans, - Pour les baux particuliers (terrains nus, bureaux, ) Nouveauté : - En vertu de la loi Pinel, l augmentation du loyer déplafonné est lissée et ne peut pas dépasser 10 % du loyer payé l année précédente.

22 Obligations des parties au contrat Clause de nonconcurrence Négociable Elle interdit au bailleur d exercer lui-même, directement ou non, une activité concurrente de celle de son locataire. Négociable Clause d exclusivité Elle interdit au bailleur de louer dans le même immeuble, un autre local pour l exercice d activités similaires

23 Obligations des parties au contrat Les points de surveillance Répartition des travaux Pour les baux signés ou renouvelés après le 1 er septembre 2014 Nouveauté : La loi Pinel fixe cette répartition des travaux : - Le bailleur doit assumer la charge des grosses réparations touchant au bâti et des travaux de mise aux normes relevant des grosses réparations ou liés à la vétusté des locaux. - Le locataire prend en charge les travaux d entretien courant du local. Le bailleur est tenu d adresser à son locataire, dès la signature du bail, puis tous les trois ans : - Un état prévisionnel sur 3 ans des travaux à réaliser ainsi que le budget correspondant, et la répartition de ces charges entre les différents locataires d un même immeuble, en proportion des surfaces occupées, - Un état récapitulatif des travaux réalisés dans les 3 années précédentes, et le coût assumé.

24 Obligations des parties au contrat Travaux par le locataire Négociable Si le locataire prévoit de réaliser un certain nombre de travaux à ses frais, il est préférable de prévoir une clause en précisant les modalités : information ou autorisation du bailleur, restitution dans l état d origine, etc.. Négociable Garanties des vices cachés Cette clause permet au locataire d être garanti contre les vices cachés pouvant affecter le local qu ils en empêchent soit l usage, soit la jouissance paisible.

25 Obligations des parties au contrat Les points de surveillance Pour les baux signés ou renouvelés avant le 1 er septembre 2014 Répartition des travaux Si rien n est prévu par le contrat, la loi prévoit que les gros travaux sont à la charge du bailleur et les travaux d entretien courant sont à la charge du locataire, mais les limites sont souvent difficiles à cerner. La clause du type «clos et couverts» se rencontre fréquemment : elle met à la charge du bailleur des travaux tels que le toit, les gouttières, les fenêtres, les volets et la climatisation. Mais il arrive que le bailleur ait mis la totalité des travaux à la charge de son locataire.

26 Obligations des parties au contrat Le statut des baux commerciaux n'édicte aucune obligation à la charge du locataire concernant l'obligation d'assurance Assurance En pratique, quasi systématiquement imposée par la voie contractuelle par une mention particulière dans le bail. Par ailleurs, la jurisprudence a considéré que cette obligation d'assurance mise à la charge du locataire était la contrepartie de son droit de jouissance des lieux. Ainsi, un locataire, mis dans l'impossibilité d'exploiter les lieux et dispensé de ce fait par décision de justice irrévocable du paiement des loyers, doit cependant remplir son obligation contractuelle d'assurance des risques locatifs dans la mesure où il conserve la jouissance des lieux.

27 Obligations des parties au contrat Négociable Les points de surveillance Déspécialisation restreinte La déspécialisation restreinte aux activités complémentaires ou connexes (celles qui ne nécessitent pas de nouvelles installations et qui ont un lien avec l activité exercée) est un droit pour le locataire sous réserve de l accord du bailleur. Il est possible de négocier une clause prévoyant une déspécialisation restreinte pour d autres activités particulières. La déspécialisation restreinte est un motif de déplafonnement lors du renouvellement

28 Obligations des parties au contrat Négociable Les points de surveillance Déspécialisation plénière Il s agit de la modification d activité justifiée par, à la fois, la conjoncture économique et des nécessités de l organisation rationnelle de la distribution. Si le bailleur refuse la transformation sans motif grave et légitime (ex. reprise des lieux pour exécuter des travaux prescrits dans le cadre de la rénovation urbaine), le juge peut l y contraindre. Si le contrat prévoit, le changement d activité peut entrainer le paiement au bailleur d une indemnité s il justifie d un préjudice. Elle entraine une augmentation de loyer immédiate.

29 Renouvellement Le congé doit être donné au moins 6 mois avant l échéance du contrat par huissier et en respectant l inscription d une mention spéciale. Forme du congé Nouveauté : Cette forme n est plus la seule possible. La loi Pinel autorise le congé par lettre recommandée avec accusé de réception. La date du congé est alors celle de la première présentation de cette lettre. Le congé peut également être donné à tout moment après la date d expiration du bail dans les mêmes formes.

30 Renouvellement Droit au renouvellement Renouvellement de droit pour le propriétaire du fonds effectivement exploité dans les lieux pendant les 3 ans précédant la demande. Les parties ne peuvent pas y déroger. Les clauses limitant le renouvellement à certaines parties des locaux sont interdites. Nouveauté : Le droit au renouvellement du bail est ouvert à tous depuis l application de la loi Pinel. Ce droit n est plus réservé aux personnes de nationalité française ou aux personnes ressortissantes d un pays ayant signé un traité de réciprocité avec la France.

31 Renouvellement Le refus du bailleur est possible en contrepartie du paiement au locataire d une indemnité d éviction (qui peut être légale à la valeur marchande du fonds de commerce avec les frais de déménagement). Refus de renouvellement La clause prévoyant une indemnité d éviction forfaitaire par avance n est pas valable. Toutefois, l indemnité n est pas due lorsque le bailleur justifie notamment : - d un motif grave et légitime à l encontre du locataire (non paiement des loyers, non exploitation du fonds,..) - Ou de travaux de construction, de surélévation, voire de destruction sur l immeuble. - Si les modalités de fixation de l indemnité d éviction ne sont pas prévues, c est le juge qui en fixe son montant.

32 Fin du contrat Le locataire peut résilier son bail tous les 3 ans. Le bailleur ne peut en principe plus lui retirer ce droit. Résiliation par le locataire Cependant, le contrat peut interdire au locataire de résilier son bail avant la fin des 9 ans dans 4 cas seulement : - Si le bail a une durée supérieure à 9 ans, - Si le local est monovalent, - Si le bail porte sur un local à usage exclusif de bureaux, - Si le bail porte sur des locaux ou aires couvertes destinés à l entreposage de produits, de marchandises ou de biens non intégrés à un établissement de production. - Le locataire peut résilier son bail à tout moment (avec un préavis de 6 mois) s il fait valoir ses droits à retraite. - Nouveauté : La loi Pinel permet aux ayants-droits du locataire décédé de donner congé.

33 Fin du contrat Négociable Le principe est que le bailleur n a pas le droit de résilier un bail avant sa date d expiration. Résiliation par le bailleur Cependant, dans certains cas bien précis, il peut résilier le contrat à chaque échéance triennale, en cas de construction, reconstruction, surélévation de l immeuble existant loué, ou en cas d exécution de travaux prescrits dans le cadre d une opération de construction immobilière, ou encore d une opération de démolition de l immeuble dans le cadre d un projet de renouvellement urbain

34 Fin du contrat Négociable Résiliation amiable Les règles de résiliation du contrat de bail ne sont pas obligatoires. Il est toujours possible pour les parties de rompre le contrat d un commun accord, même avant les échéances prévues au contrat.

35 Fin du contrat Négociable Clause résolutoire Lorsqu elle existe, cette clause permet aux parties de rompre leur contrat lorsque l une d entre elles ne respecte pas ses engagements (paiement du loyer, réalisation de travaux, exploitation, ). Elle est valable uniquement si certaines conditions de forme sont remplies (commandement resté sans réponse pendant un mois). Nota : La clause résiliant de plein droit le bail en cas de redressement ou de liquidation judiciaire de l entreprise exploitant le fonds de commerce est nulle

36 Fin du contrat Négociable Clause de non rétablissement Elle vise à interdire au locataire d exercer la même activité dans un certain rayon géographique et pendant une durée limitée à la fin du bail.

37 Cession du bail Le bailleur n a pas le droit d interdire la cession du bail à l acquéreur du fonds de commerce exploité. La loi Pinel a réaffirmé ce principe. Cession du bail avec le fonds de commerce Il lui est possible en revanche de restreindre ce droit, par exemple en prévoyant une clause d agrément, c est-à-dire en demandant à être associé à la signature de la cession pour agréer le repreneur du fonds de commerce. Il ne peut en aucun cas refuser la cession sans motif légitime et justifié. Dans le cas contraire, le locataire cédant peut demander réparation en justice

38 Cession du bail Négociable Cession du bail sans le fonds de commerce Une clause peut prévoir l interdiction de céder le bail seul (clause fréquente). Toutefois, cette cession est de droit dans certains cas, comme pour le locataire commerçant ou artisan qui a demandé à bénéficier de ses droits à la retraite.

39 Cession du bail Négociable Cette clause permet au bailleur de se tourner vers les précédents exploitants du fonds de commerce en cas de non-paiement du loyer et/ou des charges par le locataire actuel. Les locataires successifs restent solidaires en cas de cession du bail. Clause de garantie solidaire Cette clause est fréquente. En pratique, il est indispensable de préciser des limites à la garantie (délais, nature des sommes garanties). Nouveauté : La loi Pinel limite dorénavant à 3 ans, la durée pendant laquelle le baille peut se prévaloir de cette clause (antérieurement à cette loi, elle pouvait aller jusqu à la date d expiration du bail repris).

40 Cession du bail Nouveauté : Restructuration de l entreprise du locataire En cas de fusion, scission de la société locataire, ou apport du fonds de commerce exploité à une société, la loi Pinel prévoit que le bail des locaux qui est au nom du locataire est automatiquement transmis à la nouvelle structure, même si une clause du bail s y oppose.

41 Divers Sous-Location Négociable La sous-location est interdite si une clause ne l y autorise pas expressément. L accord du bailleur est toujours requis. Mise en vente des locaux loués Nouveauté : La loi Pinel a instauré, au bénéfice du locataire, un droit de préférence sur les autres acheteurs potentiels, lorsque le bailleur met ses locaux en vente

42 Qu avez-vous pensé de cette animation? Donnez-lui une note sur le site mobile des JRCE!

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX Les baux dérogatoires La durée et le droit au renouvellement La fixation et la révision du loyer - 1-7 juillet 2015 Introduction Statut d ordre public o Location d immeubles

Plus en détail

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX APPORTS DE LA LOI DU 18 JUIN 2014, DITE «LOI PINEL» ET DE SON DÉCRET D APPLICATION novembre 2014 Newsletter Baux Commerciaux La loi relative à l artisanat,

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux Stage de Préparation à l Installation 4. 4.1. Le Bail Commercial 4.2. Convention Précaire et Bail de trois ans ans 4.3. Bail Professionnel et Bail Mixte 4.4. Pas de Porte et Droit au Bail 4.1. Le bail

Plus en détail

REVISION DU LOYER COMMERCIAL

REVISION DU LOYER COMMERCIAL REVISION DU LOYER COMMERCIAL 04/03/2011 Les parties sont libres quant à la fixation du loyer initial. En revanche, le révision du loyer fait l objet d une réglementation spécifique. Il faut distinguer

Plus en détail

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 Emmanuelle BELLAICHE membre du Réseau AJA - 7, avenue de la Bourdonnais - 75007 Paris e.bellaiche@aja-avocats.com + 33 (0) 1 71 19 71 47 L interdiction d

Plus en détail

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE À L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES DITE «LOI PINEL» Liste des mesures Modification des dispositions

Plus en détail

Le Bail commercial : Révision des loyers.

Le Bail commercial : Révision des loyers. Le Bail commercial : Révision des loyers. Article L145-38 du Code de commerce «La demande en révision ne peut être formée que trois ans au moins après la date d'entrée en jouissance du locataire ou après

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80. Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre

LES BAUX COMMERCIAUX LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80. Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80 LES BAUX COMMERCIAUX Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction Droit commercial Droit

Plus en détail

SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr

SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr SOMMAIRE ØLa Loi PINEL ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr La renégociation, 1 LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, EVOLUTION

Plus en détail

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX Note Juridique 02 février 2015 ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX La loi relative à l artisanat, au commerce et aux petites entreprises, dite «Loi Pinel» n 2014-626 en date du 18 Juin 2014, a réformé le statut

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises,

LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, EVOLUTION DU REGIME DES BAUX COMMERCIAUX www.actior.fr 1 Les objectifs de la loi PINEL : équilibrer

Plus en détail

Le statut des baux commerciaux résulte d'un décret du 30 septembre 1953. On parle de statut car plusieurs dispositions sont d'ordre public et ne

Le statut des baux commerciaux résulte d'un décret du 30 septembre 1953. On parle de statut car plusieurs dispositions sont d'ordre public et ne Le Bail commercial Le statut des baux commerciaux résulte d'un décret du 30 septembre 1953. On parle de statut car plusieurs dispositions sont d'ordre public et ne peuvent être contredites par les conventions

Plus en détail

TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions

TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions Siège Social 23 rue de la Performance Europarc BV3 59650 VILLENEUVE D'ASCQ Tél : 03 20 04 06 00 Fax : 03 20 79 09 42 Email : contact@tostain-laffineur.com Interview

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL Vendredi 03 avril 2015 Solen REMY-GANDON Avocat Département Règlement des Contentieux FIDAL TROYES 03 25 82 65 01 Solen.remy-gandon@fidal.com 1 Baux commerciaux

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Quelles entreprises sont concernées par le statut des baux commerciaux? Le bail commercial doit-il être écrit? Pour quel type de locaux le bail

Plus en détail

A - Le fonds de commerce

A - Le fonds de commerce Chapitre 5 QUOI? Un fonds, des parts, une franchise, un commerce indépendant: les conséquences en sont différentes. Vous pouvez acheter un fonds de commerce, certes, mais aussi des parts de société et

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée)

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée) LE BAIL COMMERCIAL Le bail commercial est un contrat par lequel le bailleur remet un bien à la disposition d un locataire (ou preneur) pour un usage commercial pendant une durée de 9 ans, contre le paiement

Plus en détail

Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial

Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial Article juridique publié le 13/03/2015, vu 1511 fois, Auteur : Avocat David MICHEL La loi relative à l'artisanat, aux commerces et

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DU BAILLEUR EN MATIERE DE BAUX COMMERCIAUX

LES OBLIGATIONS DU BAILLEUR EN MATIERE DE BAUX COMMERCIAUX LES OBLIGATIONS DU BAILLEUR EN MATIERE DE BAUX COMMERCIAUX Le décret de 1953 fixant le statut des baux commerciaux ne définit pas les obligations réciproques des parties. Celles-ci répondent au droit commun

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée)

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée) LE BAIL COMMERCIAL Le bail commercial est un contrat par lequel le bailleur remet un bien à la disposition d un locataire (ou preneur) pour un usage commercial pendant une durée de 9 ans, contre le paiement

Plus en détail

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Département Immobilier Eversheds Paris LLP Janvier 2015 1 - Allongement de la durée des baux dérogatoires

Plus en détail

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4 Table des matières Introduction 1 Note préliminaire : la réforme institutionnelle 2 1 Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux? 4 11 Existence d un bail 4 12 Le commerce de détail 5 121

Plus en détail

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL SOMMAIRE 1. Introduction p. 4 2. Focus : les différents types

Plus en détail

Résumé commenté de la "Loi Pinel"

Résumé commenté de la Loi Pinel 1-INTRODUCTION : Résumé commenté de la "Loi Pinel" Loi N 2014-626 du 18 juin 2014 dite "Loi Pinel" publiée le 19 juin 2014 décret d application en date du 03 novembre 2014 INTENTION DU GOUVERNEMENT : «permettre

Plus en détail

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE NOUVEAU BAIL SANS RACHAT DE FONDS DE COMMERCE ET/OU DE DROIT AU BAIL 1. Textes légaux : Décret du 30 septembre

Plus en détail

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL Textes Loi LME du 4 août 2008 Loi MURCEF du 11 décembre 2001 Article L. 145-3 du code de commerce Article L. 145-5 du code de

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL LOUER UN LIEU APPROPRIÉ POUR VOTRE SITE DE PRODUCTION OU DE COMMERCIALISATION

LE BAIL COMMERCIAL LOUER UN LIEU APPROPRIÉ POUR VOTRE SITE DE PRODUCTION OU DE COMMERCIALISATION LE BAIL COMMERCIAL LOUER UN LIEU APPROPRIÉ POUR VOTRE SITE DE PRODUCTION OU DE COMMERCIALISATION Octobre 2010 Les Guides pratiques OHADA pour les entreprises résultent d une collaboration entre le Secrétatriat

Plus en détail

Contrat de bail commercial

Contrat de bail commercial Lettres & contrats pour les entrepreneurs indépendants Louer Contrat de bail commercial Un contrat de bail commercial ne doit pas nécessairement être aussi étendu qu on le croit généralement. En effet,

Plus en détail

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010)

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) La location meublée consiste à mettre à la disposition d un locataire un logement comportant des meubles indispensables à la vie quotidienne. Le régime

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL. Hôtel Consulaire Nouveau Port 20293 BASTIA CEDEX Tél : 04.95.54.44.44

LE BAIL COMMERCIAL. Hôtel Consulaire Nouveau Port 20293 BASTIA CEDEX Tél : 04.95.54.44.44 LE BAIL COMMERCIAL Hôtel Consulaire Nouveau Port 20293 BASTIA CEDEX Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse - DSE Sous Réserves d Usage Septembre

Plus en détail

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL : Qui doit payer les travaux de mise en conformité?

BAIL COMMERCIAL : Qui doit payer les travaux de mise en conformité? BAIL COMMERCIAL : Qui doit payer les travaux de mise en conformité? De plus en plus de locataires d un bail commercial s interrogent sur la prise en charge des travaux de mise en conformité du local d

Plus en détail

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial FICHE THEMATIQUE n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1. LE BAIL COMMERCIAL 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial 1.2.1. Résiliation triennale 1.2.2. Résiliation anticipée

Plus en détail

La reconnaissance et la protection de ce droit est capitale pour la stabilité de l implantation de l entreprise et la localisation de ses activités.

La reconnaissance et la protection de ce droit est capitale pour la stabilité de l implantation de l entreprise et la localisation de ses activités. Dans la pratique il est fréquent que le commerçant ne soit pas propriétaire de l immeuble dans lequel le fond est exploité. Il en obtient alors la jouissance par un bail à usage commercial. Pareille situation

Plus en détail

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER Avocat au barreau de Paris Après le plan d action présenté par Madame PINEL le 19 juin 2013, le projet de loi du 21 août 2013 rassemblait un certain

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Pour qu il y ait location d immeuble, il faut qu il y ait un «bail» Le bail est le contrat par lequel une personne (appelée le bailleur) s engage à faire jouir une autre personne

Plus en détail

«LE BAIL COMMERCIAL : UN CONTRAT CAPITAL» Brigitte DUCLAUX

«LE BAIL COMMERCIAL : UN CONTRAT CAPITAL» Brigitte DUCLAUX «LE BAIL COMMERCIAL : UN CONTRAT CAPITAL» Brigitte DUCLAUX SOMMAIRE LE BAIL COMMERCIAL : UN CONTRAT CAPITAL! 1 - LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX 2 - LA NEGOCIATION DU BAIL COMMERCIAL L objet du contrat

Plus en détail

ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX

ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX Jeudi 9 juillet 2015 Club Pierre #44 Magali MARTON Head of EMEA Research, DTZ Jean-Marc PEYRON

Plus en détail

Comprendre le bail commercial en 10 points clés

Comprendre le bail commercial en 10 points clés Comprendre le bail commercial en 10 points clés Pourquoi vous proposer un livre blanc sur les baux commerciaux? Parmi les 8000 clients du groupe SVP (entreprises et collectivités), nombreux sont ceux qui

Plus en détail

LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE

LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE Lettre d information N 5 DROIT IMMOBILIER Juillet / Août 2014 LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX La loi n 2014-626 du 18 juin 2014, relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises apporte

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

Flash. Flash d information Immobilier. Baux commerciaux

Flash. Flash d information Immobilier. Baux commerciaux AVRIL MAI 2014 NUMÉR O 3 Flash Dans ce numéro Baux commerciaux...1 Construction...4 Loi ALUR...4 Vente...5 Baux commerciaux Bail commercial : limite à l efficacité d un pacte de préférence en cas de vente

Plus en détail

Actualité Juridique VOTRE EXTRANET EN LIGNE LES BAUX COMMERCIAUX : RAPPEL DE QUELQUES REGLES ESSENTIELLES

Actualité Juridique VOTRE EXTRANET EN LIGNE LES BAUX COMMERCIAUX : RAPPEL DE QUELQUES REGLES ESSENTIELLES ISSN 1254-4426 Actualité Juridique Numéro 39 Septembre 2005 VOTRE EXTRANET EN LIGNE LES BAUX COMMERCIAUX : RAPPEL DE QUELQUES REGLES ESSENTIELLES Les règles juridiques s appliquant au bail commercial sont

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

Guylaine Bourdouleix. DocPratic n 201 10/03/2014. Quand verser la contrepartie financière de la clause de non. concurrence?

Guylaine Bourdouleix. DocPratic n 201 10/03/2014. Quand verser la contrepartie financière de la clause de non. concurrence? Guylaine Bourdouleix Objet: DocPratic n 201 DocPratic n 201 10/03/2014 Quand verser la contrepartie financière de la clause de non concurrence? Saisie des rémunérations 2014 Le déplafonnement du loyer

Plus en détail

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises A l occasion de l examen du projet de loi Pinel sur l artisanat, le commerce et les très

Plus en détail

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant CONVENTION DE LOCATION AUX FINS D UN HEBERGEMENT TEMPORAIRE (convention tripartite entre un bailleur privé 1 fournissant le logement, le logeur 2 tenu de l obligation d hébergement, et l occupant hébergé)

Plus en détail

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente.

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente. Veille juridique Cabinet Lawrizon Avocats Septembre 2014 BAUX COMMERCIAUX - Loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises (ou Loi Pinel) : synthèse concernant les conditions d

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE?

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE? LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE? DROIT IMMOBILIER A peine deux mois après la loi ALUR qui a profondément modifié la loi du 6 juillet 1989 concernant les baux d habitation,

Plus en détail

Dans son article 2, la loi 89-462 du 6 juillet réglementant. Etude

Dans son article 2, la loi 89-462 du 6 juillet réglementant. Etude Fotolia Le respect de l usage d habitation de la résidence principale PAR Victoire DE BARY Avocat Associé Océan avocat www.oceanavocats.com Dans son article 2, la loi 89-462 du 6 juillet réglementant les

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE : CONCLURE UN BAIL. à la conclusion du bail PAGE 440. 35 Vérifications et documents préparatoires

DOSSIER PRATIQUE : CONCLURE UN BAIL. à la conclusion du bail PAGE 440. 35 Vérifications et documents préparatoires DOSSIER PRATIQUE : CONCLURE UN BAIL 35 Vérifications et documents préparatoires à la conclusion du bail PAGE 440 36 Les parties au contrat et nature des locaux pris à bail PAGE 454 37 Le contrat PAGE 471

Plus en détail

NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN)

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) LE PRESENT CONTRAT DE BAIL A LOYER EST ETABLI ENTRE : SARL GREEN HILL Représenté par Jean-Philippe COURTEL 34, bd de Grand Case 97150 SAINT MARTIN Cell :0690.22.21.20 jpcourtel@hotmail.com

Plus en détail

Les grands principes du statut du fermage (bail rural)

Les grands principes du statut du fermage (bail rural) Les grands principes du statut du fermage (bail rural) Le statut du fermage est le corps de règles qui encadre les droits et obligations du bailleur (propriétaire) et du preneur (locataire), parties à

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE SPECIMEN. Avec la faculté de se substituer ultérieurement à toute personne physique ou morale.

BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE SPECIMEN. Avec la faculté de se substituer ultérieurement à toute personne physique ou morale. Entre les soussignés : BAIL COMMERCIAL LOGEMENT MEUBLE BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS POUR LE LOGEMENT «PERSONNES AGEES» Société intervenant à l acte :... Civilité :... Nom :... Prénom :... Code

Plus en détail

P L A PLAN LOCAL d ACTION 2007-2010 commerce / artisanat / services

P L A PLAN LOCAL d ACTION 2007-2010 commerce / artisanat / services P L A PLAN LOCAL d ACTION 2007-2010 commerce / artisanat / services commerce / artisanat / services SOMMAIRE Préface. Avertissement. I. La conclusion du bail. 1. Les caractéristiques du local. La consistance

Plus en détail

Matin - 1 ère partie. - Pause - Matin 2 ème partie

Matin - 1 ère partie. - Pause - Matin 2 ème partie 1 Matin - 1 ère partie Champ d application du statut des baux commerciaux Aspects fiscaux des baux commerciaux Fin du bail : Que se passe-t-il? Focus : Quels sont les points de renégociation en cours de

Plus en détail

BAIL RURAL TYPE PREAMBULE

BAIL RURAL TYPE PREAMBULE BAIL RURAL TYPE PREAMBULE ARTICLE L. 411-4 du Code Rural et de la Pêche Maritime (CRPM) «Les contrats de baux ruraux doivent être écrits. A défaut d écrit (...) les baux conclus verbalement (...) sont

Plus en détail

Démolition et relogement : le droit applicable

Démolition et relogement : le droit applicable Novembre 2005 Démolition et relogement : le droit applicable Direction juridique et fiscale Hervé des Lyons 4, rue Lord Byron - 75008 Paris Tél.: 01 40 75 68 68 - Fax: 01 40 75 68 10 djef@union-habitat.org

Plus en détail

ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE

ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE Je soussigné (Nom, Prénoms) demeurant. déclare par la présente, me porter caution conjointe, solidaire et personnelle, sans bénéfice de discussion ni de division,

Plus en détail

La location de son entreprise

La location de son entreprise La location de son entreprise La location-gérance permet à un dirigeant d une entreprise de mettre en location son entreprise. La location-gérance se fait pour un temps défini et permet au bailleur de

Plus en détail

Les éléments du fonds de commerce

Les éléments du fonds de commerce Les éléments du fonds de commerce En tant qu universalité de fait, le fonds de commerce regroupe des éléments essentiels et des éléments accessoires. Cette qualification exclut naturellement les créances

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. MON COMMERCE guide pratique

TABLE DES MATIERES. MON COMMERCE guide pratique PRÉFACE 5 ADRESSES 6 i. LES PRATIQUES DU COMMERCE 10 1. QUE VISE LA REGLEMENTATION? 10 1.1 Tout vendeur 10 1.2 Les produits et les services 10 1.3 En relation avec le consommateur 11 2. L INFORMATION DU

Plus en détail

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers

Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers e-bulletin Droit immobilier, n 16, mai 2013 BAUX COMMERCIAUX Applicabilité du plafonnement du loyer de renouvellement dans le cas de loyers à paliers La fixation d un loyer à paliers n est pas un obstacle

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER UN CONTRAT

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LE PLAFONNEMENT. 1- rappels I- INDEXATION LES CLAUSES

PREMIERE PARTIE LE PLAFONNEMENT. 1- rappels I- INDEXATION LES CLAUSES PREMIERE PARTIE LE PLAFONNEMENT 1- rappels I- INDEXATION LES CLAUSES Les clauses de révision sont inutiles puisque les textes d ordre public L 145-37 & L145-38 du code du commerce fixent les modalités

Plus en détail

LOCATION NON MEUBLÉE LE GUIDE DES LOCATAIRES AVANT DE LOUER, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS!

LOCATION NON MEUBLÉE LE GUIDE DES LOCATAIRES AVANT DE LOUER, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! LOCATION NON MEUBLÉE LE GUIDE DES LOCATAIRES AVANT DE LOUER, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! Attention : ce guide a été rédigé exclusivement à l attention des locataires qui louent un logement vide à

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL Accompagnant l achat d un appartement Dans la Résidence VILLA GARBO-CANNES

BAIL COMMERCIAL Accompagnant l achat d un appartement Dans la Résidence VILLA GARBO-CANNES BAIL COMMERCIAL Accompagnant l achat d un appartement Dans la Résidence VILLA GARBO-CANNES ENTRE LES SOUSSIGNES : Le propriétaire (ou à défaut la Société) : demeurant : Ci-après dénommé «le BAILLEUR»,

Plus en détail

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX La véritable incidence de la loi Pinel sur les loyers commerciaux ne pourra être constatée qu'au regard de la réaction du marché (analyse à postériori).

Plus en détail

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête:

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête: Code des obligations (Bail à loyer) Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du..., arrête: I. Le titre huitième (Du bail à loyer) du code des

Plus en détail

Bail de location d un emplacement de stationnement

Bail de location d un emplacement de stationnement Soumis aux dispositions des articles 1709 et suivants du Code civil Entre les soussignés : Propriétaire bailleur : Nom et prénom : Demeurant : Téléphone / E-mail : Dénommé(s) ci-après «BAILLEUR», (au singulier)

Plus en détail

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX PROBLEME Les communes sont parfois propriétaires d'un patrimoine important et susceptible de leur procurer des ressources qu'elles doivent gérer selon les

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Frédéric MIRA Mise à jour de Nathalie GIRAUD. Cinquième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Frédéric MIRA Mise à jour de Nathalie GIRAUD. Cinquième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Frédéric MIRA Mise à jour de Nathalie GIRAUD SAVOIR LOUER Cinquième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2005, 2007 De Particulier à Particulier,

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

Flash. Flash d information Immobilier La fin du levier d indexation. Baux commerciaux. Baux commerciaux...1. Urbanisme...2. Construction...

Flash. Flash d information Immobilier La fin du levier d indexation. Baux commerciaux. Baux commerciaux...1. Urbanisme...2. Construction... JUILLET - OCT OBRE 2013 NUMÉR O 10 Flash Dans ce numéro Immobilier... 1 Baux commerciaux...1 Urbanisme...2 Construction...3 Corporate... 3 Baux commerciaux Flash d information Immobilier La fin du levier

Plus en détail

FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 "LE BAIL A LOYER"

FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 LE BAIL A LOYER FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 "LE BAIL A LOYER" Par Mme Jémy NZEYIMANA Juriste, Coordinatrice Table du Logement Habitat et Rénovation asbl 1 I. INTRODUCTION II. CONTRAT DE BAIL EN GENERAL III.

Plus en détail

Le logement donné en location présente les caractéristiques suivantes :

Le logement donné en location présente les caractéristiques suivantes : ENTRE les soussignés : M. En sa qualité de bailleur, d une part ; ET M. M. En qualité de locataire, d autre part ; IL A ÉTÉ EXPOSÉ ET CONVENU CE QUI SUIT : EXPOSÉ I - Législation applicable Le local d

Plus en détail

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES LOCATAIRES AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS!

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES LOCATAIRES AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES LOCATAIRES Mai 2012 AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! Attention : ce guide a été rédigé exclusivement à l attention des locataires qui louent un

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment son article 26,

Vu la Constitution, notamment son article 26, Loi n 6-79 organisant les rapports contractuels entre les bailleurs et les locataires des locaux d'habitation ou à usage professionnel promulguée par le Dahir n 1-80-315 (17 safar 1401) (B.O. 21 janvier

Plus en détail

LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL?

LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL? 0 LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL? Rien n interdit au propriétaire de mettre en vente le bien loué pendant la durée de la location. En soi, la vente du bien loué ne met pas fin au bail, mais

Plus en détail

Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable (décret n 2014-479 du 14 mai 2014)

Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable (décret n 2014-479 du 14 mai 2014) Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable p1 Publication de l ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 sur le financement participatif p2 Rachat de leurs actions par

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Contrat de bail de parking et garage

Contrat de bail de parking et garage Contrat de bail de parking et garage CONTRAT DE BAIL DE PARKING ET GARAGE 2/7 Bail de parking et garage entre (nom(s), prénom(s), adresse, raison sociale, siège social) : 1... Soussigné(e)(s) de première

Plus en détail

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES BAILLEURS AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS!

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES BAILLEURS AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES BAILLEURS AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! Attention : ce guide a été rédigé exclusivement à l attention des bailleurs qui louent un logement meublé

Plus en détail

Renonciation réciproque à recours au bail et assurances

Renonciation réciproque à recours au bail et assurances Renonciation réciproque à recours au bail et assurances Préambule Les dispositions juridiques édictées par le Code Civil en matière de contrats de location (ou de dépôt) sont supplétives de la volonté

Plus en détail

- Bail d habitation : cumuler une caution et une garantie locative. Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009, JO du 25

- Bail d habitation : cumuler une caution et une garantie locative. Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009, JO du 25 - Bail d habitation : cumuler une caution et une garantie locative Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009, JO du 25 Depuis mars 2009, un bailleur qui a souscrit une assurance garantissant les obligations

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

Tableau comparatif Bail commercial

Tableau comparatif Bail commercial Tableau comparatif Bail commercial - Législation actuelle en vigueur au 3 août 2015 Projet de loi adopté par le Conseil de gouvernement en date du 31 juillet 2015 Peu clair: - Vise clairement tous les

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

Les obligations du vendeur

Les obligations du vendeur Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

Création d entreprise & locaux

Création d entreprise & locaux Création d entreprise & locaux 1. Achat ou location Achat d'un local Le droit de propriété offre un avantage évident pour l'entrepreneur : celui d'être chez lui! Sous réserve des réglementations telles

Plus en détail

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Document rédigé par les experts BusinessFil Immo Contact : 01 47 87 49 49 Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier L édito Après

Plus en détail

LOI ENL. Présentation des mesures principales en matière de rapports locatifs

LOI ENL. Présentation des mesures principales en matière de rapports locatifs LOI ENL Présentation des mesures principales en matière de rapports locatifs La loi ENL a été adoptée le 13 juillet 2006. Comme le titre de la loi l indique (loi portant Engagement National pour le Logement),

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953

BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953 BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953 Entre les soussigné(e)s : Acquéreur : D une part, Ci-après dénommé(e)

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER www.fidal.com LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER COMITÉDERÉDACTION L ÉQUIPE IMMOBILIER FISCALITÉ Un nouvel avenant à la convention fiscale conclue entre la France et le Luxembourg a été signé le 5 septembre

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION Articles 1714 à 1751 du Code Civil. Entre les soussignés :... Dénommé ci-après, le BAILLEUR Et :...

CONTRAT DE LOCATION Articles 1714 à 1751 du Code Civil. Entre les soussignés :... Dénommé ci-après, le BAILLEUR Et :... CONTRAT DE LOCATION Articles 1714 à 1751 du Code Civil BOX AUTOMOBILE N.. / NIVEAU.. Entre les soussignés : Dénommé ci-après, le BAILLEUR Et : IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT : Dénommé ci-après,

Plus en détail

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Gauthier Ervyn ge@vdelegal.be 1. LES BAUX COMMERCIAUX Diversité des règles en matière de bail : Régime

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE Mars 2008 Qu'est-ce qu'un DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE? P1 S o m m a i r e Quelles opérations nécessitent un DPE? Le contenu du DPE Validité et valeur

Plus en détail