Comment citer les sources pour éviter le plagiat?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment citer les sources pour éviter le plagiat?"

Transcription

1 Comment citer les sources pour éviter le plagiat? Un document utile à l intention des étudiants du M1 d économie Frédéric Peltrault Bureau P

2 Comment citer les sources pour éviter le plagiat : avertissement en préambule A cette période de l année, vous avez certainement des rapports et des notes à rendre à vos professeurs. Dans l urgence, la tentation de recourir au «copiercoller» est grande. Vous risquez alors d être accusé de plagiat et d être jugé par la Commission disciplinaire de l Université. Membre de cette commission pendant 5 ans, je peux vous assurer que les sanctions prononcées sont souvent très sévères. Je me souviens d un étudiant ayant acheté son mémoire sur le site oboulo.com : il a été exclu de tout établissement public d enseignement supérieur pour une durée maximum de 5 ans. Croyez moi, le jeu n en vaut pas la chandelle.

3 Comment citer les sources pour éviter le plagiat Apprendre à intégrer les idées des auteurs. Apprendre à citer les sources. Les connaissances communes, c est-à-dire celles qui sont largement répandues, n ont pas besoin d être associées à un auteur : Exemple : Le 1er janvier 2005, les quotas qui protégeaient l industrie textile ont été supprimés

4 Le plagiat Selon Le petit Robert : plagier c est «copier un auteur en s attribuant indûment des passages de son œuvre». Le plagiat est interdit par la loi et sanctionné par le règlement des études : sanction min 0/20, sanction max «Interdiction de s inscrire dans un établissement public pendant 5 ans.» Le plagiat est une méthode de travail inefficace. Le plagiat a toujours existé mais il est facilité par les NTIC. Il existe des logiciels qui détectent le plagiat. Ces logiciels sont à la disposition des enseignants de Dauphine sur l Espace Numérique de Travail.

5 Petit exercice sur le thème du plagiat Vous devez étudier les performances à l exportation de l Allemagne. Vous trouvez une référence qui vous paraît pertinente. Il s agit d un rapport du Conseil d Analyse Economique rédigé par Lionel Fontagné et Guillaume Gaulier en Fontagné L. et G. Gaulier (2008), Performances à l exportation de la France et de l Allemagne, rapport du Conseil d Analyse Economique n 81. Vous souhaitez utiliser les conclusions de ce rapport dans votre mémoire. Comment le faire sans le plagier? Voici une série d exemples pour vous y aider.

6 Extrait du rapport de Fontagné et Gaulier (2008, page 81) (..) les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne, et ont au passage renégocié le compromis salarial. Ils ne l ont probablement pas fait par nationalisme, mais bien parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste hinterland qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany incitant à ne pas abandonner totalement cet atout concurrentiel.

7 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 1. Vous ajoutez une phrase au texte précédent. Cette phrase est mise en exergue en rouge ci-dessous. Les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne, et ont au passage renégocié le compromis salarial. Pourquoi ont-ils adopté cette stratégie? Ils ne l ont probablement pas fait par nationalisme, mais bien parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste hinterland qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany incitant à ne pas abandonner totalement cet atout concurrentiel.

8 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 1. Non, le texte n est pas correctement référencé car l extrait est recopié sans guillemets (1ère faute) la source n est pas indiquée (2ème faute).

9 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 2. ( ) les grands groupes allemands ont adopté une stratégie de délocalisation en amont pour conserver en Allemagne l aval de la filière. Ils ont au passage renégocié le compromis salarial. Pourquoi ont-ils adopté cette stratégie? Ils l ont fait parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste arrière pays qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany.

10 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 2. Non, le texte n est pas correctement référencé car les mots du texte sont simplement remplacés par des synonymes : il n y a pas d apport personnel. Vous avez emprunté les idées d un autre sans aucune indication de source.

11 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 3. ( ) les grands groupes allemands ont adopté une stratégie délocalisation en amont pour conserver en Allemagne l aval de la filière. Ils ont au passage renégocié le compromis salarial. Pourquoi ont-ils adopté cette stratégie? Ils l ont fait parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste arrière pays qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany (Fontagné et Gaulier, 2008).

12 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 3. Non. Certes, vous êtes en progrès car la source est clairement indiquée mais : le lecteur n est pas en mesure de distinguer vos idées de celles de l auteur. Il aurait fallu mettre entre guillemets les mots de l auteur.

13 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 4. Selon Fontagné et Gaulier (2008, page 81), «les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne, et ont au passage renégocié le compromis salarial. Ils ne l ont probablement pas fait par nationalisme, mais bien parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste hinterland qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany incitant à ne pas abandonner totalement cet atout concurrentiel.»

14 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 4. L utilisation du texte est cette fois acceptable car : la source est indiquée ; les mots de l auteur sont entre guillemets. En revanche, la citation est beaucoup trop longue!

15 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 5. Selon Fontagné et Gaulier (2008, page 81), «les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne». Les auteurs rappellent que cette stratégie a réussi pour trois raisons : une main d œuvre qualifié et bon marché à l Est, une forte tradition de négociation collective et une forte image de marque forte des produits allemands.

16 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 5. L utilisation du texte est cette fois correcte car : La citation est plus courte; les idées sont correctement paraphrasées ; la source est bien citée.

17 La règle La consultation d articles et d ouvrages est incontournable pour approfondir un sujet. Il convient de respecter certaines règles: mettre les passages empruntés entre guillemets ; citer précisément les sources dans le corps du texte ou dans un renvoi en bas de page ; établir à la fin de l exposé une liste précise des articles et des ouvrages (la bibliographie).

18 Comment citer les auteurs Dans La mondialisation n est pas coupable, Paul Krugman (1996) défend la thèse selon laquelle «la compétitivité est un concept vide de sens lorsqu il est appliqué aux économies nationales». Ou Paul Krugman défend la thèse selon laquelle «la compétitivité est un concept vide de sens lorsqu il est appliqué aux économies nationales 1». 1 Paul Krugman (1996), La mondialisation n est pas coupable. Vertus et limites du libre-échange, La découverte, page 36.

19 Comment citer les auteurs Helpman et Krugman (1985) montre que la part du commerce intra-branche dans le commerce total est une fonction décroissante de la distance économique. Depuis la découverte du Nouveau Monde en 1492 par Christophe Colomb, la mondialisation peut être décomposée en 4 périodes (Williamson, 2002). On renvoie à la référence en bibliographie.

20 Préciser la source des données statistiques. Il faut également préciser la source des données statistiques sous les cartes, les tableaux, les graphiques insérés dans l exposé. Sinon, cela veut dire que vous êtes l auteur du tableau : Vous avez collecté les données brutes; Vous avez effectué le traitement des données brutes. Exemple : Source : données d enquête collectées par l auteur, calcul de l auteur; Source : base de données Chelem, Cepii; calculs de l auteur.

21 La balance des paiements chinoise (en milliards de $) a Balance courante 20,5 17,4 35,4 45,9 45,9 Compte financier 2,0 34,8 32,3 52,8 97,8 Investissements directs 37,5 37,4 46,8 47,2 47,2 Investissements de portefeuille -4,0-19,4-10,3 11,4 11,4 Autres investissements -31,5 16,9-4,1-5,9 39,1 Erreurs et omissions -11,9-4,9 7,8 18,4 18,4 Variations des réserves officielles -10,5-47,3-75,5-117,0-162,0 Note : a Sans la recapitalisation des deux banques d Etat (45 milliards) Source: State administration of foreign exchange Tableau tiré de Bronca Rzepkowski (2004), "Spéculations sur le Yuan", La lettre du Cepii, n 234, mai.

22 Indicateur de Grubel et Lloyd Part des échanges intra-branche dans le commerce bilatéral de l Union européenne 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% EU Japon Canada Corée du Sud Source : base de données COMEXT EUROSTAT; calculs de l auteur effectués au niveau 4 de la nomenclature combinée (1248 branches)

23 Construire une bibliographie Tous les documents utilisés doivent être référencés Objectif : le lecteur doit être capable de retrouver la source facilement à partir de vos indications. Les sites Internet ne sont pas des références bibliographiques. Si vous utilisez un site, indiquez l adresse exacte de la page web, l auteur et le titre du document. Privilégiez les articles publiés dans les revues scientifiques et les ouvrages que vous trouverez à la bibliothèque de Dauphine. Citez également des manuels récents et des rapports publiés par les institutions reconnues.

24 Une norme parmi d autres Pour les articles : Nom Prénom (année), Titre (entre guillemets), Revue (en italique), Volume, Numéro, pages Pour les livres : Nom Prénom (année), Titre (en italique), Editeur. Pour les articles parus dans les livres collectifs Nom Prénom (année), Titre (entre guillemets), in Prénom Nom, Titre (en italique), Editeur, pages.

25 Exemples Helpman E. et P. Krugman (1985), Market Structure and Foreign Trade, MIT Press. Krugman P. (1979), Increasing Returns, Monopolistic Competition and International Trade, Journal of International Economics, Vol. 9, No. 4, pp Arrow K. (1962), Economic Welfare and Allocation of Resources for Invention, in R. Nelson (ed) The Rate and Direction of Incentive Activity, Princeton University Press. OCDE (2004), Perspectives économiques de l OCDE : Etats-Unis, Vol. 7, mai.

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève 1 - Des échanges indispensables Document 1 : Pourquoi échangeons-nous? Pourquoi des échanges internationaux? Drôle de question Effectivement

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2009-2010 1 Balance des paiements Exercice 1.1: Soit : BC : la balance courante, S

Plus en détail

Compétitivité française : Quelques constats

Compétitivité française : Quelques constats Compétitivité française : Quelques constats Gilbert Cette Banque de France et Université d Aix-Marseille Gilbert Cette 1 Sommaire 1.1 Dégradation alarmante 1.2 Dégradation stoppée 1.3 En particulier vis-à-vis

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Chapitre 3. L économie, c est l échange. M.B. Bouissou - F. Portier - Economie - L1 Droit 1

Chapitre 3. L économie, c est l échange. M.B. Bouissou - F. Portier - Economie - L1 Droit 1 Chapitre 3 L économie, c est l échange. M.B. Bouissou - F. Portier - Economie - L1 Droit 1 1. La fable du cultivateur et de l éleveur 1.1. Les possibilités de production 1.2. Les gains à l échange 2. L

Plus en détail

MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE. Des précautions essentielles

MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE. Des précautions essentielles MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE Des précautions essentielles Internet, c est un outil indispensable mais Les réseaux sociaux ne sont pas des espaces privés Vos propos peuvent avoir des répercussions

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2014-2015 1 Balance des paiements Exercice 1.1 Soit : BC : la balance courante, S p

Plus en détail

Comment expliquer les différences d efforts de recherche et développement (R&D) entre les pays?

Comment expliquer les différences d efforts de recherche et développement (R&D) entre les pays? Comment expliquer les différences d efforts de recherche et développement (R&D) entre les pays? Le but de ce dossier pédagogique est de mieux comprendre les écarts constatés entre pays en matière d effort

Plus en détail

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat Qu est-ce que le plagiat? Voici la définition de la Politique institutionnelle d évaluation des apprentissages (PIÉA) du collège

Plus en détail

Consignes aux auteurs et aux coordonnateurs. Normes de présentation et règles de saisie

Consignes aux auteurs et aux coordonnateurs. Normes de présentation et règles de saisie ================================ Revue d Économie Régionale et Urbaine Consignes aux auteurs et aux coordonnateurs Normes de présentation et règles de saisie http://reru.gretha.u-bordeaux4.fr/-soumission-

Plus en détail

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Principes de base Durant le premier semestre, vous serez amenés à remettre un travail effectué en groupe. Le but de celui-ci est de s intéresser

Plus en détail

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat :

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat : QU EST-CE QUE LE PLAGIAT? Le plagiat est l action de «Piller les œuvres d autrui en donnant pour siennes les parties copiées» Le Petit Larousse 2013. C est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

Les exportations françaises : au-delà de la compétitivité-coût

Les exportations françaises : au-delà de la compétitivité-coût Les exportations françaises : au-delà de la compétitivité-coût Résumé La France peine à conserver ses parts de marché sur la scène internationale, ce qui ne lui permet pas de trouver des relais de croissance

Plus en détail

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe)

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe) Université du Québec à Montréal Département de science politique Session Automne 2008 POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au

Plus en détail

Faculté des sciences de l administration Hiver 2010. Plan de cours LE MARKETING

Faculté des sciences de l administration Hiver 2010. Plan de cours LE MARKETING Faculté des sciences de l administration Hiver 2010 Université Laval Raynald Lavoie 1- DESCRIPTION Plan de cours MRK-6004-S LE MARKETING Dans un contexte de mondialisation de marchés et de concurrence

Plus en détail

UE-27 : une étrange puissance économique et commerciale

UE-27 : une étrange puissance économique et commerciale ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 44 juillet 2011 UE-27 : une étrange puissance économique et commerciale par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com (1)

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

L application de la mesure d efficience en éducation

L application de la mesure d efficience en éducation L application de la mesure d efficience en éducation Rappel : l efficience peut être mesurée par une analyse coût-efficacité, c est-à-dire la mise en relation des moyens mis en œuvre avec les résultats

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Le plagiat dans les travaux des étudiants: détection et prévention

Le plagiat dans les travaux des étudiants: détection et prévention Le plagiat dans les travaux des étudiants: détection et prévention Françoise Docq, Marcel Lebrun, Jean-François Rees Institut de pédagogie universitaire et des multimédias et Institut des Sciences de la

Plus en détail

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE

POURQUOI INVESTIR EN FRANCE POURQUOI INVESTIR EN FRANCE UN PAYS SITUÉ AU CŒUR DU MARCHÉ EUROPÉEN AVEC UNE PORTE D ACCÈS À LA ZONE EMEA 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UNE PUISSANCE ÉCONOMIQUE DE RANG MONDIAL La France est la 2 e puissance

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS Los Angeles, San Francisco/Silicon Valley LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS RELATIONS COMMERCIALES 3 Table des

Plus en détail

L exploitation. Lutter contre le plagiat

L exploitation. Lutter contre le plagiat L exploitation L exploitation Lutter contre le plagiat Internet a bouleversé les usages en matière de recherche d information, mais a aussi accru et facilité les possibilités de copier-coller dans la production

Plus en détail

Faculté des sciences de l administration Automne 2005

Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Faculté des sciences de l administration Automne 2005 Département de finance et assurance Programmes de 1er cycle Université Laval ASR-15742 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE Professeur: M. Gilles Bernier,

Plus en détail

Titre de partie (niveau 1). Exemple : Introduction (en gras, sans tabulation)

Titre de partie (niveau 1). Exemple : Introduction (en gras, sans tabulation) Politique et Sociétés Protocole de rédaction Manuscrit Faire parvenir votre manuscrit qui ne dépassera pas 30 pages à double interligne (y compris les notes, les références et les tableaux) au Directeur

Plus en détail

«Made in the World» Nouveau paradigme?

«Made in the World» Nouveau paradigme? Cycle de conférences 2011/2012 «Made in the World» Le "made in the world" : Nouveau paradigme? nouveau paradigme du commerce international? Jean-Marc Siroën Université Paris-Dauphine Jean-Marc SIROEN Professeur

Plus en détail

Fonds de certification pour les producteurs. Formulaire de demande

Fonds de certification pour les producteurs. Formulaire de demande INTERNATIONAL 1. Votre organisme Nom de votre organisme : Votre no. d`identité avec FLO-CERT : FAIRTRADE LABELLING ORGANIZATIONS Fonds de certification pour les producteurs Echelon de votre organisme (1

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Qu est ce qu un un pays émergent?

Qu est ce qu un un pays émergent? Séminaire de l IDDRI : Pays émergents et aide publique au développement Qu est ce qu un un pays émergent? Michel Fouquin Iddri 10 Avril 2007 Questions de définitiond Du concept de Tiers-Monde (Sauvy) après

Plus en détail

La mondialisation des tâches informatiques

La mondialisation des tâches informatiques Chapitre 1 La mondialisation des tâches informatiques Quel que soit le domaine que l on observe, les économies engendrées par l outsourcing, aussi appelé offshore ou délocalisation, sont considérables.

Plus en détail

Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international. Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique

Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international. Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique 1 Approche néofactorielle Redéfinition des facteurs : intégration de la qualification du

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE En 2010, le Pôle Universitaire Léonard de Vinci fêtera ses 15 ans! Avant même cette date anniversaire s impose aujourd hui le constat d un pari gagné, celui de la proximité avec les entreprises : plus

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

... mais ça peut coûter cher**!

... mais ça peut coûter cher**! Université d Ottawa Attention au plagiat*! c est facile c est tentant... mais ça peut coûter cher**! L an dernier, une centaine d étudiants de l Université d Ottawa reconnus coupables de plagiat ont reçu

Plus en détail

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Commentaires de la Chambre des salariés 25 février 2014 Semestre européen Arsenal de six résolutions législatives («six

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

La recherche documentaire Guide méthodologique

La recherche documentaire Guide méthodologique La recherche documentaire Guide méthodologique Page 1 Table des matières 1. Préparer sa recherche... 3 Définir le sujet... 3 Réunir l information de base... 3 Cerner le sujet... 3 Identifier des mots clés...

Plus en détail

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE Pourquoi et quand citer ses sources? Ajouter une valeur à son travail de recherche tout en respectant le droit d'auteur En se référant

Plus en détail

Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy

Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy Ms. Martine Boutary, PhD Lecturer at the Toulouse Business School, m.boutary@esc-toulouse.fr

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

REGLES DE PRESENTATION D UNE

REGLES DE PRESENTATION D UNE REGLES DE PRESENTATION D UNE BIBLIOGRAPHIE 1.INTRODUCTION La bibliographie d un ouvrage est un outil qui permet - au lecteur de disposer des mêmes sources que celles utilisées par l auteur pour la rédaction

Plus en détail

La situation financière des SNF françaises Quelques éléments de diagnostic élaborés à partir des comptes nationaux

La situation financière des SNF françaises Quelques éléments de diagnostic élaborés à partir des comptes nationaux La situation financière des SNF françaises Quelques éléments de diagnostic élaborés à partir des comptes nationaux 21 novembre 2014 Gilbert Cette 1. Définitions et sources Valeur ajoutée aux coûts des

Plus en détail

de commerce international

de commerce international Séance n 2. Le modèle néo-classique Plan de commerce international Modèle HOS Ouverture et inégalités de revenu : théorème de Stolper-Samuelson Variation des dotations factorielles : théorème de Rybczynski

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS

LA BALANCE DES PAIEMENTS LA BALANCE DES PAIEMENTS Définition : Document statistique qui enregistre toutes les transactions économiques effectuées pendant une période donnée entre les résidents d un pays (région, union) et le reste

Plus en détail

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents?

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Renato Scariati et Cristina Del Biaggio Département de géographie Université de Genève Version : 02 février 2010 Normes de rédaction 1 Table

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Normes de publication Instructions aux auteurs : Informations générales

Normes de publication Instructions aux auteurs : Informations générales Normes de publication Instructions aux auteurs : Informations générales 1. Les articles devront être inédits et rédigés en français, en portugais ou en anglais. 2. Le titre, le résumé et les mots-clés

Plus en détail

VI. TENDANCES DE L INVESTISSEMENT DIRECT ÉTRANGER DANS LES PAYS DE L OCDE

VI. TENDANCES DE L INVESTISSEMENT DIRECT ÉTRANGER DANS LES PAYS DE L OCDE VI. TENDANCES DE L INVESTISSEMENT DIRECT ÉTRANGER DANS LES PAYS DE L OCDE Introduction L investissement direct étranger a des effets bénéfiques sur l économie L investissement direct étranger (encadré

Plus en détail

Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q

Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q Service des ressources éducatives Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q Pour l élève, les parents, les enseignants et les autres intervenants Comité d aide technologique de la CSOB. Janvier

Plus en détail

POL 201 La gestion de l État (3 crédits) Hiver 2015 PLAN DE COURS

POL 201 La gestion de l État (3 crédits) Hiver 2015 PLAN DE COURS ÉCOLE DE POLITIQUE APPLIQUÉE Faculté des lettres et sciences humaines POL 201 La gestion de l État (3 crédits) Hiver 2015 Coordonnées de la chargée de cours Annie Chaloux (local A10-1022) Annie.Chaloux@USherbrooke.ca

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce internationale en situation de concurrence imparfaite: Trois problèmes essentiels des modèles théoriques Ricardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence

Plus en détail

MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION

MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION DES INDICATEURS GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES Section 1 Section 2 Section 3 Section 4 Section 5 Section 6 Section 7 Section 8 Section 9 Section 10 Section 11

Plus en détail

Publications du REF. Consignes aux auteurs

Publications du REF. Consignes aux auteurs Publications du REF Consignes aux auteurs 1. Les ouvrages Les directeurs de la publication 1 doivent prévoir une introduction qui contextualise l ouvrage et présente sommairement l organisation du livre

Plus en détail

Réunion de la formation Environnement du CNIS

Réunion de la formation Environnement du CNIS Réunion de la formation Environnement du CNIS «Travaux sur les Flux de matières et la productivité des ressources» Jeudi 7 juin 2007 Patrice GREGOIRE, Céline JAMET IFEN Page 1 Représentation des flux de

Plus en détail

Quels sont les fondements du commerce International? I. Rappel des notions clés

Quels sont les fondements du commerce International? I. Rappel des notions clés Quels sont les fondements du commerce International? I. Rappel des notions clés 1. Qu'appelle-t-on un avantage comparatif? a. Pour Ricardo, tout pays a intérêt à se spécialiser dans les productions pour

Plus en détail

Informations et conseils pour les auteurs

Informations et conseils pour les auteurs Comment soumettre un article? Informations et conseils pour les auteurs Le secrétariat de rédaction de la revue est à votre disposition pour toute question supplémentaire, à l adresse suivante : revue.sociologie@ehess.fr

Plus en détail

Mondialisation et territoires : quelques approches 4em partie. Laurent CARROUE Mardi 27 et mercredi 28 mars 2012 Académie de Nice

Mondialisation et territoires : quelques approches 4em partie. Laurent CARROUE Mardi 27 et mercredi 28 mars 2012 Académie de Nice Mondialisation et territoires : quelques approches 4em partie Laurent CARROUE Mardi 27 et mercredi 28 mars 2012 Académie de Nice C. Le Brésil, nouvelle puissance? Les nouvelles diplomaties des puissances

Plus en détail

Un monde avec ou sans frontière

Un monde avec ou sans frontière Un monde avec ou sans frontière Template : www.conflicthistory.com Compare ces deux photographies. La frontière entre les deux Corée Une frontière en Union européenne Voici la correction. La frontière

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

2. Croissance et emploi

2. Croissance et emploi 2. Croissance et emploi Concepts abordés Comment définir et mesurer la croissance économique PIB, PIB / hab, PIB / ppa, PIB mondial, Taux de croissance, Croissance potentielle et croissance effective Facteurs

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

Guide d utilisation. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. Guide d utilisation. Page 1. - 1 - http://www.compilatio.

Guide d utilisation. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. Guide d utilisation. Page 1. - 1 - http://www.compilatio. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet Guide d utilisation Page 1-1 - Notes personnelles : Votre identifiant (login) :.. Votre mot de passe :. Page 2-2 - SOMMAIRE 1- Introduction à

Plus en détail

MASTERS IUFM SECOND DEGRE LE MEMOIRE PROFESSIONNEL (S4) CAHIER DES CHARGES

MASTERS IUFM SECOND DEGRE LE MEMOIRE PROFESSIONNEL (S4) CAHIER DES CHARGES 2012 Année universitaire 2011 MASTERS IUFM SECOND DEGRE LE MEMOIRE PROFESSIONNEL (S4) CAHIER DES CHARGES 1 - DEFINITION ET ENJEUX Cet UE prolonge l initiation à la recherche, commencée en M1 à travers

Plus en détail

RÈGLEMENT DES STAGES

RÈGLEMENT DES STAGES Université de Liège - Faculté de Philosophie et Lettres Département des Arts et Sciences de la Communication Master en Communication multilingue à finalité spécialisée en communication économique et sociale

Plus en détail

Le billet de Michel Fried. L Allemagne n offre pas de modèle de «sortie» de crise

Le billet de Michel Fried. L Allemagne n offre pas de modèle de «sortie» de crise Le billet de Michel Fried novembre 2009 L Allemagne n offre pas de modèle de «sortie» de crise La question qui agite aujourd hui les responsables des politiques économiques des grands pays industrialisés

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Sommaire 1. 2. 17 mars 2015 European Bank for Reconstruction and Development 2015 2 À propos

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

se documenter à la bibliothèque

se documenter à la bibliothèque se documenter à la bibliothèque SOMMAIRE 1. Vous avez des références de documents, comment les trouver?... 4 1. Trouver les documents... 4 Catalogue de la bibliothèque... 4 Ressources en ligne... 8 2.

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Source : Petit Robert, Paris, Dictionnaires Robert, 1987

Source : Petit Robert, Paris, Dictionnaires Robert, 1987 Ressources unilingues La principale référence en matière de dictionnaire de français est incontestablement le Grand Robert de la langue française, qui n existe que sous forme imprimée ou sur cédérom. Edité

Plus en détail

Economie et finance Internationale, Taux de change d équilibre, Macroéconomie internationale.

Economie et finance Internationale, Taux de change d équilibre, Macroéconomie internationale. Yousra ZARKA DIT FEHRI Statut : Doctorante Yousra93400@yahoo.fr zarka@univ-paris13.fr CEPN- CNRS UMR N 7115 Bureau J 110 Tél. : 01.49.40.35.30 Domaine de recherche Economie et finance Internationale, Taux

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales Le Programme de comparaison internationale de la Banque mondiale du pouvoir d'achat : classement général des pays, 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 9 mai 2014 Le 30

Plus en détail

La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations

La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations par Robert Fluri et Robert Müller, Direction de la statistique, Banque nationale suisse, Zurich BNS 42

Plus en détail

BUSINESS FORECASTING SYSTEM

BUSINESS FORECASTING SYSTEM Septembre 2012 Pour vos appels d offre LOGICIELS DE PRÉVISION 3 e ÉDITION BUSINESS FORECASTING SYSTEM XE - Unlimited SC Trac SC SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION Il est demandé aux étudiants qui souhaitent déposer un master à la chaire RHO de prendre connaissance

Plus en détail

MNG-2106 La formation en entreprise

MNG-2106 La formation en entreprise Université Laval Plan de cours Faculté des sciences de l administration Automne 2011 Département de management MNG-2106 La formation en entreprise Enseignant : François Pouliot Disponibilité sur demande

Plus en détail

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12

LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12 LE CAPITAL-INVESTISSEMENT, UN OUTIL PLEINEMENT RÉGULÉ AU SERVICE DU FINANCEMENT DIRECT DE L ÉCONOMIE RÉELLE Rencontres institutionnelles de l AF2i 12 juin 2013 Introduction Les chiffres clés du capital-investissement

Plus en détail

Comment tirer parti de la géolocalisation grâce à Google Adresses

Comment tirer parti de la géolocalisation grâce à Google Adresses Comment tirer parti de la géolocalisation grâce à Google Adresses Catégorisé dans : e-tourisme et technologies Imprimer J aime 26 personnes aiment ça. Soyez le premier parmi vos amis. 13 juillet 2011 De

Plus en détail

Comment mesurer l'impact du commerce international sur le marché du travail des industries canadiennes?

Comment mesurer l'impact du commerce international sur le marché du travail des industries canadiennes? Comment mesurer l'impact du commerce international sur le marché du travail des industries canadiennes? Introduction En 2008, une majorité de répondants de 12 pays de l OCDE associe une croissance trop

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

Détection de plagiat des travaux écrits dans les écoles du degré secondaire II: information

Détection de plagiat des travaux écrits dans les écoles du degré secondaire II: information Détection de plagiat des travaux écrits dans les écoles du degré secondaire II: information Index 1. Nécessité de la prévention du plagiat: exposé des motifs... 2 2. Structure de l outil de détection du

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET Cette fiche élaborée par la commission économie du Parti de Gauche révèle les 4 "erreurs" fondamentales issues de l'argumentaire que Monsieur Lenglet a opposé à Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission des

Plus en détail

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience 3 mars 6 N 6-134 Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience On sait que les pays ont des stratégies de croissance très différentes : développement

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

Alan Melnyk Président du Programme technique

Alan Melnyk Président du Programme technique INSTRUCTIONS DE FORMATAGE MÉMOIRES COMPLETS POUR LES ACTES DE LA CONFÉRENCE SUR LA GESTION DES DÉCHETS, LE DÉCLASSEMENT ET LA RESTAURATION DE L ENVIRONNEMENT DANS LE SECTEUR NUCLÉAIRE AU CANADA (24 novembre

Plus en détail