Observatoire de la Prévention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire de la Prévention"

Transcription

1 Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

2 Rappel important : L'Observatoire de la Prévention est une étude qui porte sur les perceptions, attitudes, et comportements en matière de risques et de leur prévention dans différents domaines (routiers, AcVC et santé). La version disponible sur ce site ne concerne que la partie de l'étude relative aux AcVC. SOMMAIRE Le risque domestique et de la vie courante (AcVC) Sensibilité aux risques domestiques et de la vie courante Ajustement des comportements de la vie courante Comportements révélateurs en matière de risque de la vie courante Attitudes à l égard de la mairie en matière de prévention des AcVc Synthèse Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

3 RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA METHODOLOGIE Rappel des objectifs de l étude. L Observatoire MACIF de la Prévention porte sur les perceptions, attitudes, et comportements en matière de risques et de leur prévention dans différents domaines: routiers, domestiques et de la vie courante (AcVC), santé. Il comporte une étude quantitative périodique (annuelle depuis 2004), visant à une connaissance précise et à un suivi des évolutions : des attitudes et perceptions relatives aux différents risques et aux situations potentiellement dangereuses ; des opinions à l égard de la prévention et de ce qu il conviendrait de mettre en œuvre pour une prévention plus efficace ; des comportements les plus révélateurs. Ce rapport présente les résultats de la cinquième mesure de cette étude quantitative réalisée en octobre 2008, un an après la précédente. Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

4 Méthodologie et échantillon. L enquête a été réalisée au téléphone, du 29 septembre au 18 octobre, auprès d un échantillon national d individus âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, selon les critères de sexe, âge, PCS du chef de ménage, région MACIF et catégorie de commune. Pour permettre une analyse régionale, certaines régions ont été sur-représentées (les plus importantes étant, inversement, sous-représentées). Un redressement effectué lors du traitement leur a ensuite redonné leur importance réelle. Au total, 2033 questionnaires ont été réalisés et exploités. Leur répartition par région MACIF, avant et après redressement, est la suivante : Questionnaires réalisés Echantillon redressé Centre-Ouest / Atlantique Sud-Ouest / Pyrénées Provence / Méditerranée Rhône-Alpes Centre Loire / Bretagne Nord / Pas-de-Calais Centre Europe Gâtinais / Champagne Val de Seine / Picardie Ile de France TOTAL Compte-tenu des enseignements des années précédentes, le questionnaire a été notablement remanié, les modifications les plus importantes portant sur un renforcement des aspects comportementaux et, inversement, un allègement en ce qui concerne la perception des actions de prévention. Bien entendu, les principaux indicateurs ont été conservés à l identique, de façon à en suivre les évolutions relativement aux quatre précédentes mesures réalisées en 2004, 2005, 2006 et Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

5 1. Le risque domestique et de la vie courante (AcVC) 1.1. Sensibilité aux risques domestiques et de la vie courante Quand vous êtes à la maison, pensezvous au risque d accident : Base (ensemble des 18 ans et plus) Souvent 19% 22% 21% 18% 17% Parfois 30% 31% 30% 30% 33% Rarement 25% 19% 22% 23% 19% Jamais 25% 28% 27% 29% 31% Sans réponse 1% % 100% 100% 100% 100% Et aux abords de la maison, dans le jardin par exemple Souvent 14 % 17 % 15% 15% 11% Parfois 30 % 27 % 25% 28% 25% Rarement 23 % 19 % 23% 22% 20% Jamais 33 % 36 % 36% 33% 43% Sans réponse - 1% 1% 2% 1% 100% 100% 100% 100% 100% Quand vous pratiquez un loisir, un sport Souvent 16 % 15 % 15% 16% 11% Parfois 31 % 31 % 29% 31% 25% Rarement 25 % 22 % 23% 21% 17% Jamais 27 % 31 % 32% 30% 46% Sans réponse 1% 1% 1% 2% 1% 100% 100% 100% 100% 100% Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

6 La présence à l esprit des risques de la vie courante est restée globalement stable depuis la première mesure en 2004 jusqu en 2007, à un niveau assez faible (nettement inférieur à celui des risques routiers et santé). Cette stabilité s est confirmée en 2008 en ce qui concerne la perception des risques à la maison. Mais, en 2008, la sensibilité aux risques aux abords de la maison (jardin ) et, de façon encore plus marquée lors des pratiques de sport ou de loisir, a enregistré une baisse très sensible. La conscience du risque d accident à la maison est un peu plus élevée chez les femmes que chez les hommes, ceux-ci étant par contre un peu plus sensibles au risque lors des loisirs (du fait, logiquement de pratiques d activités plus risquées). La présence à l esprit des risques AcVc est plus forte dans les classes d âge moyennes (35-49 ans), ainsi que dans les foyers de 5 personnes ou plus et ceux ayant de jeunes enfants. En termes de CSP, notons que les cadres sont moins sensibilisés que les autres catégories aux risques d accident à la maison et à ses abords. Enfin, la conscience du risque aux abords de la maison est logiquement plus forte chez ceux qui ont une maison avec jardin, alors que les personnes habitant en maison individuelle sans jardin sont peu sensibles de façon générale aux risques AcVc. Les sociétaires de la MACIF ne se distinguent pas de la moyenne nationale. Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

7 Quand vous êtes à la maison, pensez-vous au risque d accident? / Et aux abords de la maison, dans le jardin par exemple? / Quand vous pratiquez un loisir, un sport? % souvent + parfois Base A la maison Abords de la maison Loisirs, sport Ensemble % 36 % 36 % - Homme - Femme % 54 % 34 % 37 % 41 % 31 % - 18 à 24 ans - 25 à 34 ans - 35 à 49 ans - 50 à 64 ans - 65 ans et plus % 52 % 54 % 53 % 46 % 23 % 36 % 41 % 38 % 34 % 33 % 36 % 43 % 36 % 27 % - 1 personne au foyer - 2 personnes au foyer - 3 ou 4 personnes au foyer - 5 personnes et plus % 47 % 51 % 59 % 33 % 35 % 36 % 44 % 34 % 33 % 37 % 42 % - Présence enfant < 6 ans % 45 % 40 % - Artisan / commerçant - Cadre, prof. intel. sup. - Profession intermédiaire - Employé - Ouvrier - Retraité % 44 % 49 % 50 % 54 % 49 % 49 % 36 % 46% 49 % 43 % 47 % 37 % 35 % 32 % 37 % 37 % 36 % - Appartement - Maison sans jardin - Maison avec jardin - Sociétaire Macif % 43 % 52 % 52 % 31 % 24 % 40 % 35 % 35 % 22 % 37 % 37 % Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

8 Sans changement notable en cinq ans, deux types de risques prédominent, apparaissant nettement comme les plus redoutés : l incendie et les chutes. Remarquons toutefois que la crainte de l incendie tend à diminuer régulièrement depuis le maximum constaté en De plus, nous assistons en 2008 à une baisse des craintes relatives à plusieurs autres types de dangers : chutes, électrocution, intoxication. Par contre, la crainte de la noyade remonte au niveau antérieur, après la forte diminution enregistrée en Parmi les risques que je vais vous citer, quels sont ceux que vous craignez le plus? En premier? En second? En troisième? % horizontaux er er er er er + 3 Incendie 28% 58% 31% 62% 30% 59% 30% 58% 27% 55% Chutes 26% 54% 24% 50% 23% 53% 26% 55% 22% 51% Electrocution 9% 44% 10% 43% 10% 40% 11% 42% 11% 35% Brûlure 13% 47% 11% 41% 11% 43% 11% 40% 11% 41% Noyade 13% 39% 13% 38% 14% 42% 9% 35% 14% 38% Intoxication 3% 28% 5% 30% 5% 29% 5% 31% 5% 24% Etouffement 6% 21% 4% 18% 5% 22% 5% 17% 6% 22% Les femmes redoutent plus que les hommes l incendie (59% contre 50%) et les brûlures (45% contre 36%), mais moins l électrocution (31% contre 39%) et l intoxication (22% contre 27%). Logiquement, la crainte des chutes augmente très fortement avec l âge : parmi les ans, seulement 10% les citent en premier et 40% dans les trois premiers rangs, contre respectivement 32% et 60% des 65 ans et plus. Inversement, diminuent avec l âge : la crainte de l électrocution (41% des ans la classent en parmi les trois premiers, contre 31% pour les 65 ans et plus), des brûlures (respectivement 49% et 33%), de la noyade (respectivement 41% et 29%). En cas de présence au foyer d un jeune enfant (moins de ans), sont davantage citées les craintes relatives aux brûlures (50% contre 39% lorsqu il n y a pas de jeune enfant), de noyade (respectivement 45% et 36%), d étouffement (31% et 20%), mais moins celles concernant l électrocution (respectivement 28% et 37%). Les chutes sont souvent redoutées par les personnes vivant en maison avec jardin (54% contre 45% pour celles vivant en appartement). Les sociétaires de la MACIF ne se distinguent guère de la moyenne, si ce n est par des citations un peu plus fréquentes de l intoxication (28% contre 23% pour les nonsociétaires). Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

9 Les dangers présentés par le fait de laisser un enfant seul, ainsi que par les chutes dans des escaliers ou d un escabeau ou d une échelle, sont bien appréhendés. Les perceptions sont plus mitigées en ce qui concerne la présence d une piscine dans un jardinla sous-estimation du risque est flagrante pour l utilisation d un outil de bricolage ou de jardinage, d un barbecue, une chute à vélo. Enquête 2008 Pouvez-vous me dire si vous pensez qu il s agit d un grand risque, d un petit risque ou que ce n est pas un risque du tout? (Base : ensemble des 18 ans et plus) Grand risque Petit risque Pas un risque NSP Un enfant de 8 ans seul à la maison 81% 17% 1% 1% 100 % Une chute dans les escaliers 73% 25% 1% 1% 100 % Une chute d un escabeau ou d une échelle 71% 27% 11% 1% 100 % La piscine dans le jardin 61% 29% 7% 3% 100 % L utilisation d un outil de bricolage ou de jardinage électrique Une chute à vélo lors des loisirs, en dehors de la circulation 45% 47% 6% 2% 100 % 40% 54% 4% 2% 100 % Un barbecue entre amis 31% 50% 18% 1% 100 % Les femmes perçoivent davantage que les hommes les dangers d une chute d un escabeau ou d une échelle (74% estiment qu il s agit d un grand danger, contre 69% des hommes), d une piscine dans un jardin (respectivement 65% et 56%), de l utilisation d un outil électrique de bricolage ou de jardinage (respectivement 49% et 42%). La conscience des risques de la plupart des situations présentées augmente nettement avec l âge : une chute dans les escaliers est considérée comme un grand risque par 67% des contre 80% des 65 ans et plus, une chute d un escabeau ou d une échelle respectivement par 64% et 76%, une piscine dans le jardin par respectivement 42% et 67%, l utilisation d un outil de jardinage ou de bricolage par 27% et 51%, une chute à vélo par 30% et 47%, un barbecue par 18% et 37%. Il est à noter que 70% de ceux qui ont des jeunes enfants (de moins de 6 ans) pensent qu une piscine dans le jardin constitue un grand risque. Parmi les sociétaires de la MACIF, 46% jugent qu une chute à vélo lors des loisirs est un grand risque Ajustement des comportements dans la vie courante Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

10 La proportion de ceux qui disent prendre des précautions relativement au risque AcVc qu ils craignent le plus diminue nettement pour la deuxième année consécutive, après deux années de progression, pour retrouver presque le niveau initial, de L analyse par critères montre simplement que les plus jeunes sont particulièrement peu soucieux de prévention : seulement 48% des ans déclarent prendre des précautions par rapport au premier risque cité contre 67% en moyenne. Par rapport au premier risque que vous venez de me citer, prenez-vous des précautions particulières? Base Oui 58% 68% 69% 65% 60% Non 42% 30% 29% 35% 40% 100% 100% 100% 100% 100% La proportion de personnes se disant concernées par un grave accident de la vie courante qui était restée stable au cours des quatre premières mesures, à un niveau très faible relativement au nombre d accidents réellement constatés, marque une diminution en Avez-vous été concerné par un grave accident dans une maison, un jardin, ou en pratiquant un loisir ou un sport Base Vous 9 % 9 % 10% 10% 8% Une personne proche (famille, amis) 15 % 13 % 13% 15% 12% Total 21 % 20 % 20% 22% 18% Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

11 La proportion des interviewés qui déclarent avoir modifié leur comportement suite à un accident reste stable. Est-ce que cet accident vous a amené à modifier vos habitudes? Base (concerné par un accident grave) Oui, radicalement 35% 40% 34% 37% 37% Oui, plutôt 11% 15% 18% 19% 18% Oui, un peu 18% 11% 13% 17% 13% Non 36% 34% 35% 27% 32% 100% 100% 100% 100% 100% Les hommes sont plus nombreux que les femmes à se dire personnellement concernés par un accident de la vie courante (11% contre 5%). Par contre, l expérience d un tel accident (qu il concerne un proche ou soi-même) a plus souvent amené les femmes à modifier radicalement leurs habitudes (44% des femmes concernées contre 30% des hommes). Seulement 53% des ans déclarent prendre des précautions relativement au risque qu ils craignent le plus. Paradoxalement, la présence à l esprit d un grave accident de la vie courant, concernant soi-même ou un proche, diminue avec l âge : 21% des ans se disent ainsi concernés, contre 15% des 65 ans et plus. Par contre, dans ce cas, seulement 41% des ans déclarent avoir modifié radicalement ou plutôt leur comportement, contre 59% des 65 ans et plus. 68% de ceux qui ont un enfant de moins de 6 ans prennent des précautions par rapport au risque qu ils craignent le plus. Les sociétaires de la MACIF ne se différencient pas de l ensemble des Français. Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

12 1.3. Comportements révélateurs en matière de risque de la vie courante Seulement un adulte sur quatre prend la précaution de couper l électricité au compteur avant de changer une ampoule. Et près d un sur quatre ne le fait même pas au niveau de l interrupteur. Enquête 2008 Généralement, quand vous changez une ampoule : Vous coupez l électricité au niveau du compteur 25% Vous coupez l électricité au niveau de l interrupteur 53% Vous ne coupez pas l électricité 22% 100% Après une nette progression de 2004 à 2006, l équipement en extincteur au domicile marque le pas. Celui en détecteur de fumée ou de monoxyde d azote ne décolle toujours pas. Avez-vous dans votre logement : Un extincteur 27% 32% 36% 35% 31% Un détecteur de fumée % 14% Un détecteur de monoxyde de carbone % 4% Les comportements relativement au changement d ampoule sont pratiquement indépendants des critères d analyse. Par contre, pour la détention d extincteur ou de détecteur de fumée, des différences nettes apparaissent : - Les hommes se déclarent plus souvent équipés que les femmes en extincteur (34% contre 29%). - Le taux d équipement en extincteur augmente fortement avec l âge (24% pour les ans, 36% pour les 65 ans et plus). Mais ce sont les ans qui sont le mieux équipés en détecteur de fumée (17% contre 8% pour les ans et 10% pour les 65 ans et plus). - Les professions intermédiaires et les employés sont les moins nombreux à avoir un extincteur (respectivement 24% et 25%), contrairement aux retraités (39%). Par contre seulement 11% des retraités disposent d un détecteur de fumée. Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

13 - L équipement augmente avec la taille du foyer, qu il s agisse de l extincteur (25% pour les personnes vivant seules, 38% pour les foyers de 5 personnes ou plus), ou du détecteur de fumée (respectivement 7% et 19%). - La détention d extincteur varie de façon inverse à la taille de la commune (40% dans les communes rurales, 24% en agglomération parisienne). - Enfin, l équipement est beaucoup plus faible chez ceux qui vivent en appartement, pour l extincteur (19%, contre 38% pour ceux vivant en maison individuelle) ou de détecteur de fumée (respectivement 8% et 16%). En outre, les propriétaires sont mieux équipés que les locataires (36% des propriétaires ont un extincteur et 15% un détecteur de fumée, contre respectivement 23% et 11% des locataires). Les sociétaires de la MACIF ne se différencient pas des autres Français. Dans un domicile sur quatre, l installation électrique est susceptible de présenter des risques, car datant de plus de quinze et n ayant pas fait l objet d un diagnostic. Il n y a aucune différence à cet égard selon les différents critères d analyse. Enquête 2008 De quand date votre installation électrique : Moins de 15 ans 54% 15 ans ou plus - il y a eu depuis un diagnostic par un spécialiste - il n y a pas eu diagnostic - ne sait pas Ne sait pas 7% 39% 13% 24% 2% 100% Parmi les foyers dont un des membres est âgé de 65 ans ou plus, seulement un sur cinq s est équipé de façon à réduire les risques de chute. Enquête 2008 Avez-vous, chez vous, des équipements ou des aménagements ayant pour but de réduire le risque de chute? Base (interviewé ou conjoint âgé de 65 ans ou plus) 381 Oui 21% Non 79% 100% Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

14 Si les parents de jeunes enfants sont assez prudents en ce qui concerne le rangement des produits dangereux (près d un sur quatre toutefois ne prenant pas suffisamment de précautions à cet égard), c est loin d être le cas pour les prises électriques ainsi que l équipement anti-chute des fenêtres en étage. Enquête 2008 Est-ce que chez vous : Base (au moins un enfant de 6 ans ou moins) 358 Tous les produits dangereux sont rangés hors de portée des enfants 77% Il y a des cache-prise sur toutes les prises électriques 34% Certaines fenêtres sont en étage 73% - elles sont équipées de dispositifs pour empêcher les chutes 30% - elles n en sont pas équipées 43% Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

15 1.4. Attitudes à l égard du rôle de la mairie en matière de prévention des AcVc Qu il s agisse des accidents domestiques ou de ceux liés aux loisirs sportifs des enfants, une personne sur deux souhaite un rôle accru de sa mairie en matière d information de prévention. Enquête 2008 Souhaiteriez-vous que le maire de votre ville donne davantage d informations de prévention : Des accidents domestiques 51% Des accidents liés aux loisirs sportifs des enfants (skate, vélo, roller ) 52% Il n y a aucune différence selon les différents critères d analyse. Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

16 Synthèse Risque AcVc Les évolutions constatées en 2008 sont plutôt négatives : - la présence à l esprit des risques aux abords du domicile et lors de la pratique de sports ou loisirs est en diminution ; - les craintes à l égard de plusieurs types de risque (incendie, chutes, électrocution, intoxication) sont moindres et la propension à prendre des précautions à l égard des risques les plus redoutés a baissé ; - le souvenir d un grave accident dans l entourage est également moins fréquent. - Les taux d équipement en matériel de sécurité (extincteur, détecteur de fumée ou de monoxyde de carbone) stagnent. De plus, plus spécifiquement, les dispositifs permettant d éviter les chutes au domicile des personnes âgées, les cache-prise électriques ou les protections de fenêtres dans les familles avec de jeunes enfants, restent insuffisamment diffusés. Et la perception des dangers liés à l emploi d un outil de bricolage ou de jardinage, d un barbecue, du vélo lors des loisirs, reste très faible. Notons enfin le peu de précautions prises pour changer une ampoule. Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr Les seniors et les réseaux sociaux Anne-Laure GALLAY Directrice de clientèle Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 90 anne-laure.gallay@lh2.fr Rapport d étude Domitille HERMITE Chef de groupe

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012 Rapport 17/01/2013 Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aviation

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Les Français et le Sport. Étude auprès des Français & des Professionnels de l'assurance

Les Français et le Sport. Étude auprès des Français & des Professionnels de l'assurance Les Français et le Sport Étude auprès des Français & des Professionnels de l'assurance Juillet 2013 Un double regard : Français/ Professionnels Quelles sont les pratiques et les perceptions des Français?

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010 Baromètre Direct Énergie - OpinionWay Vague 1 Septembre 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1038 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Baromètre santé 360 Le parcours de soin

Baromètre santé 360 Le parcours de soin Baromètre santé 360 Le parcours de soin Mai 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 18 mai 2015 Levée d embargo le 18 mai 2015 à 05h00

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

Sondage Émission TV «Combien çà coûte» Émission Février 2005 Les Français et la Saint-Valentin

Sondage Émission TV «Combien çà coûte» Émission Février 2005 Les Français et la Saint-Valentin Sondage Émission TV «Combien çà coûte» Émission Février 005 Les Français et la Saint-Valentin Contexte et méthodologie Dans le cadre d une nouvelle émission télévisée «Combien çà coûte» animée par Jean-Pierre

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Les Français et le transport partagé

Les Français et le transport partagé Les Français et le transport partagé Institut CSA pour Uber Novembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

Les femmes et l entretien automobile

Les femmes et l entretien automobile Les femmes et l entretien automobile Contacts Presse : Mediabook Christine Pecastaing : 01 79 62 13 75 Mylène Ebrard : 01 79 62 13 73 christine.mediabook@leoburnett.fr/mylene.mediabook@leoburnett.fr CONTEXTE,

Plus en détail

FM/SA N 19299. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour

FM/SA N 19299. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour FM/SA N 19299 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Sarah Alby Contact Wincor Nixdorf : Mike Hadjadj Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16 frederic.micheau@ifop.com mike.hadjadj@wincor-nixdorf.com pour

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

développement informatiquee DES ACVC]

développement informatiquee DES ACVC] Octobre 2010 CALYXIS, pôle d expertise du risque Anthony SIEUW, chargé d études statistiques et de développement informatiquee [BAROMETRE DES ACVC] ] Le 29 Septembre 2010, un questionnaire internet (www.barometre

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Le risque routier professionnel et la mobilité durable

Le risque routier professionnel et la mobilité durable pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable N 19832 Vos contacts Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge / Danielle Feldstein flore-aline.colmet-daage@ifop.com Décembre 2011 1 La méthodologie 2

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Les Français, l héritage et l assistance financière

Les Français, l héritage et l assistance financière Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Les Français et le dépannage à domicile

Les Français et le dépannage à domicile Décembre 2013 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain n n Echantillon de 1009 personnes représentatif de la population nationale des 18 ans et plus Selon la méthode des quotas (sexe,

Plus en détail

Les relations parents-enfants au quotidien

Les relations parents-enfants au quotidien Délégation interministérielle à la Famille Les relations parents-enfants au quotidien 7 janvier 2007 Ipsos / DIF Contacts : Etienne MERCIER : 01 41 98 92 79 Christelle CRAPLET : 01 41 98 94 32 etienne.mercier@ipsos.com

Plus en détail

Les Français et la sensibilité dentaire

Les Français et la sensibilité dentaire Juillet 2011 Référence Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion Damien.philippot@ifop.com Les Français et la sensibilité dentaire La méthodologie Etude réalisée pour : SENSODYNE

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Les Français et l utilisation de leurs véhicules Sondage de l Institut CSA pour France Nature Environnement Etude N 1300411 Mars 2013 Titre du projet Sommaire 1. 2. Fiche technique du sondage Les principaux

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Internautes et la protection des informations personnelles sur les réseaux sociaux Résultats détaillés

Plus en détail

Recours aux services aux particuliers : Quel impact des mesures fiscales pour les Français?

Recours aux services aux particuliers : Quel impact des mesures fiscales pour les Français? Septembre 2012 Contacts : Frédéric DABI Adeline MERCERON Prénom.nom@ifop.com Recours aux services aux particuliers : Quel impact des mesures fiscales pour les Français? pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Observatoire des loisirs PMU. Vague 5 avril 2013

Observatoire des loisirs PMU. Vague 5 avril 2013 Observatoire des loisirs PMU Vague 5 avril 2013 TNS 2013 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Les Français et internet 8 4 Le temps libre des Français 12 5 Annexes 22 Ce

Plus en détail

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques Octobre 2012 Les Français et les risques numériques pour Avant-propos AXA Prévention, association de loi 1901, agit depuis près de 30 ans pour protéger le grand public sur les risques du quotidien : risque

Plus en détail

Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat

Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat Baromètre - Les Français et leur pouvoir d achat - Vague 4 - Sondage CSA pour COFIDIS Août 2015 Titre du projet Sommaire Fiche technique du sondage 3 1 2 3 L état du pouvoir d achat des Français: toujours

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude -

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude - LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES - Rapport d étude - LA METHODOLOGIE 2 LA METHODOLOGIE Cible : - Conducteurs principaux ou occasionnels d un véhicule à moteur (voiture, camion, deux-roues) parmi

Plus en détail

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Mai 2008 Le Baromètre de l économie BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Les indices de confiance BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Impact de la crise financière internationale sur l attitude

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Les jeunes et l accès au logement

Les jeunes et l accès au logement Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Yves-Marie CANN Directeur d études / yves-marie.cann@csa.eu / 01 44 94 34 14

Plus en détail

chos Tourisme Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne

chos Tourisme Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 125 - Décembre 2013 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Photo : Festival Mondial de Théâtres

Plus en détail

Projet ALPHA. Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue

Projet ALPHA. Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue Numéro de participant : Projet ALPHA Mesure des perceptions de l environnement, du transport actif et de l activité physique Version longue Nous souhaiterions en savoir un peu plus sur ce que vous pensez

Plus en détail

Sondage OBEA/INFRAFORCES pour 20 minutes et France Info LES FRANCAIS ET LA SECURITE ROUTIERE

Sondage OBEA/INFRAFORCES pour 20 minutes et France Info LES FRANCAIS ET LA SECURITE ROUTIERE Sondage OBEA/INFRAFORCES pour 20 minutes et France Info LES FRANCAIS ET LA SECURITE ROUTIERE Fiche technique 2 Enquête réalisée par téléphone du 19 au 25 Mai 2011 auprès de 1006 personnes habitant la France

Plus en détail

Les Français et les vacances en voiture

Les Français et les vacances en voiture Mai 2011 Référence Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion Damien.philippot@ifop.com Les Français et les vacances en voiture La méthodologie Etude réalisée pour : FORD Echantillon

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 6-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Observatoire Orange Terrafemina vague 17 E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

LES ATTENTES DES CONSOMMATEURS EN MATIERE D ORDINATEUR «NU» ET DE LOGICIELS PRE-INSTALLES

LES ATTENTES DES CONSOMMATEURS EN MATIERE D ORDINATEUR «NU» ET DE LOGICIELS PRE-INSTALLES Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES ATTENTES DES CONSOMMATEURS EN MATIERE D ORDINATEUR «NU» ET DE LOGICIELS PRE-INSTALLES Régis BIGOT Franck DELPAL Catherine DUFLOS

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Synthèse de l'institut CSA - N 1101469 Octobre 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

Sommaire. 1 La méthodologie... 1. 2 Les principaux enseignements... 3. 3 Les résultats de l'étude... 11 A La promotion multi canal...

Sommaire. 1 La méthodologie... 1. 2 Les principaux enseignements... 3. 3 Les résultats de l'étude... 11 A La promotion multi canal... FM N 110522 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET L UTILISATION DE LEUR. - Sondage de l'institut CSA - VOITURE DEPUIS LA HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT. N 0501176B Septembre 2005

LES FRANÇAIS ET L UTILISATION DE LEUR. - Sondage de l'institut CSA - VOITURE DEPUIS LA HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT. N 0501176B Septembre 2005 LES FRANÇAIS ET L UTILISATION DE LEUR VOITURE DEPUIS LA HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT - Sondage de l'institut CSA - N 0501176B Septembre 2005 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Institutionnel

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 4. Et la santé?

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Les diabétiques et les édulcorants

Les diabétiques et les édulcorants CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Les diabétiques et les édulcorants Etude n 1201364 Octobre 2012 Sommaire CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Objectifs et méthodologie de l étude 3 Principaux

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2014

Observatoire des Services Clients 2014 Observatoire des Services Clients 2014 Septembre 2014 Contact BVA Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33 1 71

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite Les Français, l épargne et la retraite 2015 Rapport d étude de l institut CSA Vos contacts chez CSA : Estelle Thomas -Directrice du département Banque Assurance Finance -01 57 00 58 83 Matthieu Guimbert

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

INFOGRAPHIES REC+ DECEMBRE 2013

INFOGRAPHIES REC+ DECEMBRE 2013 INFOGRAPHIES REC+ DECEMBRE 2013 DONNEES SOUS EMBARGO JUSQU AU 20 DECEMBRE 2013 A 05H00 GfK 2013 GfK 2013 REC+ Décembre 2013 1 Activités culturelles pratiquées GfK 2013 REC+ Décembre 2013 2 Les Français

Plus en détail

Les jeunes et l'argent Vague 2

Les jeunes et l'argent Vague 2 Les jeunes et l'argent Vague 2 Etude publiée pour Axa Banque Mars 2015 Sommaire 1 4 L argent, un univers d évocation ambivalent pour les jeunes 7 Des jeunes qui affichent un certain optimisme pour l avenir

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels?

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Novembre 2003 DEXIA Françoise LEFEBVRE / Marie-Anne DELOEIL Contacts TNS Sofres : Département Communication

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Pour la Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Baromètre - Vague 5 - Janvier 2008 Sommaire Note méthodologique Les résultats de l étude Les Français, les

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG LA PLACE DES NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION DANS L ACTE D ACHAT SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG Contacts : Avril 2012 www.institut-viavoice.com Arnaud Zegierman Directeur associé az@institut-viavoice.com

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE À L'OCCASION DES RENCONTRES NOTARIALES DE MAILLOT Cette enquête est réalisée pour le Conseil Supérieur du Notariat Publiée dans le le samedi 29

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

L observatoire Entreprise et Santé

L observatoire Entreprise et Santé LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire Entreprise et Santé Viavoice Harmonie Mutuelle Enquête auprès des salariés et des dirigeants Vague 1 2014 Viavoice Paris. Études & conseil 9 rue Huysmans,

Plus en détail