Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle. Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle. Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin"

Transcription

1 Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin Comité de pilotage du Réseau Bocages de Bourgogne du 4/12/2015

2 Contexte L étude du réseau Bocages de Bourgogne est une étude de grande ampleur La description manuelle du bocage et/ou l extraction d information sur ce dernier pose de nombreux problèmes: La subjectivité de l expert lors de l analyse La mauvaise reproductibilité du protocole d extraction Le coût financier, temporel et humain

3 Problématique Est-il possible d extraire automatiquement de l information pertinence sur le bocage à partir d images de télédétection?

4 Objectifs Protocole méthodologique adapté à l analyse du bocage à travers les outils de traitements d images de télédétection Linéaires bocagers Types de connexions des bocages (connexions de type 0 ou L ou T ou X ou plus)

5 Objectifs Comparaison des résultats : Analyse d images versus données mesurées manuellement

6 Sites d études 47 sites représentatifs du réseau bocager régional Pour chaque site : Linéaires bocagers Types de connexions des bocages (connexions de type 0 ou L ou T ou X ou plus) «A. LECA, Caractérisation des bocages de Bourgogne au regard des enjeux de biomasse et de biodiversité, Agrosup Dijon, 2013.»

7 Choix des images de télédétection Une image de télédétection c est quoi? Œil humain Capteur Image Chaque pixel possède un spectre associé, utilisable pour étudier les caractéristiques des matériaux de surface Dimension spectrale Réflectance

8 Choix des images de télédétection Objectif : détecter et extraire les pixels représentatifs du bocage sur les images

9 Choix des images de télédétection Résolution spectrale de l image Prendre compte la présence de nombreuses espèces végétales Proche infrarouge (750 et 900 nm)

10 Choix des images de télédétection Résolution spatiale de l image Le pixel = plus petit détail distinguable = Résolution spatiale Valeur numérique en niveau de gris = Intègre toutes les entités de la surface au sol couverte par le pixel

11 Choix des images de télédétection Echelle d'analyse Adaptée : à la dimension du site d étude à la dimension de l objet recherché

12 Choix des images de télédétection BD ORTHO IRC de l'ign résolution spatiale de 50 cm Bande spectrale dans le proche infrarouge 200 images sur les 47 sites

13 Extraction du bocage Opération de binarisation

14 Extraction du bocage Elimination des informations arborées

15 Extraction des paramètres Extraction des linéaires par squelettisation

16 Extraction des paramètres Extraction des points d intérêts par morphologie mathématique Fins de sections Connexions de type 0 Intersections et changements de direction

17 Extraction des paramètres Extraction des connexions

18 Extraction des paramètres Extraction des connexions connexions en L, T, X ou plus

19 valeurs des linéaires image (m) Analyse comparative des résultats Linéaires (terrain Vs automatique) y = 1,0126x - 364,66 R² = 0,9173 R² = 0,9173 test t de Student (p= 0,79) pas de différence significative valeurs des linéaires terrain (m)

20 nombre de connexion de type 0 (automatique) Analyse comparative des résultats Connexions de type y = 1,1448x + 6,7996 R² = 0,4089 R² = 0,4089 test t de Student (p= 0,003) 60 différence significative nombre connexion de type 0 (manuel) Binarisation: les linéaires sont parfois fortement fragmenté passant d un linéaire continue à un linéaire fragmenté

21 connexions de type L (automatique) Analyse comparative des résultats Connexions de type L y = 0,7782x + 0,1327 R² = 0,6714 R² = 0, test t de Student (p= 0,43) 20 pas de différence significative connexions de type L (terrain) Il existe un plus faible écart sur les images avec peu de connexions en L par rapport celles en contenant beaucoup plus

22 connexions de type L (automatique) Analyse comparative des résultats Connexions de type T y = 0,9195x + 0,2334 R² = 0, R² = 0,8632 test t de Student (p= 0,8) pas de différence significative connexions de type T (terrain)

23 connexions de type L (terrain) Analyse comparative des résultats Connexions de type X y = 0,5076x + 0,0732 R² = 0,3352 R² = 0, test t de Student (p= 0,3) pas de différence significative ,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 connexions de type X (terrain)

24 Conclusion Objectif : démontrer la capacité des outils de traitement d image à extraire «efficacement» un ensemble de paramètres représentatif des réseaux bocager

25 Conclusion Les outils offrent de bon résultats pour la majorité des paramètres Linéaires Connexions de type 0 Connexions de type L Connexions de type T Connexions de type X

26 Perspectives d améliorations Qualité des images Images prises durant des périodes d activité chlorophyllienne maximum Présence d ombres portées jouent un rôle perturbateur dans la bande du proche infra rouge BD ORTHO IRC

27 Perspectives d améliorations Qualité des images Approche multi dates Approche multi-spectrale (900 à 1000 nm)

28 Merci de votre attention!

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon)

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Séminaire Viticulture de Précision Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Thématique de recherche Suivi du cycle végétatif de la

Plus en détail

L imagerie géospatiale et ses applications

L imagerie géospatiale et ses applications SIG 2008 L imagerie géospatiale et ses applications De l image à l information géographique Copyright 2008 ITT Visual Information Solutions Tous droits réservés Plan Les images et leur diversité Le traitement

Plus en détail

Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0

Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0 Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0 france@exelisvis.com www.exelisvis.com The information contained in this document pertains to software products and services that are subject to the controls

Plus en détail

Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT. Responsable AMAP : Grégoire VINCENT

Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT. Responsable AMAP : Grégoire VINCENT Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT Responsable AMAP : Grégoire VINCENT Contexte Cette étude fait partie du projet «CANOPOR : Short term tropical forest canopy dynamics unveiled by Airborne

Plus en détail

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance Olivier Hagolle Mercredi 6 février 2012 Sentinel-2 : révolution du suivi de la végétation par télédétection 13 bandes spectrales, résolution 10m à 20m,

Plus en détail

Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection

Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection Cédric WEMMERT* Alexandre BLANSCHE* Anne PUISSANT** *LSIIT UMR 7005 CNRS/ULP Apprentissage et Fouille

Plus en détail

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO Présentation Introduction I. Matériel et Méthode II. Résultats III. Discussion Comparaison avec d autres

Plus en détail

Géométrie discrète Chapitre V

Géométrie discrète Chapitre V Géométrie discrète Chapitre V Introduction au traitement d'images Géométrie euclidienne : espace continu Géométrie discrète (GD) : espace discrétisé notamment en grille de pixels GD définition des objets

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

OUTILS FONDAMENTAUX EN TRAITEMENT D IMAGES

OUTILS FONDAMENTAUX EN TRAITEMENT D IMAGES OUTILS FONDAMENTAUX EN TRAITEMENT D IMAGES Défis actuels Mégadonnées (big data) Square Kilometer Array Telescope : 300 To/s (100 Internet) 9 Robustesse Défis actuels Repérer les comportements suspects

Plus en détail

Traitement bas-niveau

Traitement bas-niveau Plan Introduction L approche contour (frontière) Introduction Objectifs Les traitements ont pour but d extraire l information utile et pertinente contenue dans l image en regard de l application considérée.

Plus en détail

Table des matières. Introduction...2. Principes généraux...2. Repères d interprétation généraux...4. Description du composé coloré...

Table des matières. Introduction...2. Principes généraux...2. Repères d interprétation généraux...4. Description du composé coloré... Octobre 2003 Table des matières Introduction...2 Principes généraux...2 Repères d interprétation généraux...4 Description du composé coloré...5 Cas de couleur spéciaux...8 Formes, textures et contexte...8

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Conservatoire d Espaces Naturels Rhône Alpes - Cermosem Gustave Coste - Stagiaire Montpellier SupAgro gustavecoste@gmail.com Nicolas Robinet

Plus en détail

Exercice Chapitre 4 Traitement d images binaires par Morphologie Mathématique

Exercice Chapitre 4 Traitement d images binaires par Morphologie Mathématique Exercice Chapitre 4 Traitement d images binaires par Morphologie Mathématique L analyse par morphologie mathématique vise à modifier la structure et la forme des objets de l image, par exemple, pour séparer

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Comparaison d images binaires reposant sur une mesure locale des dissimilarités Application à la classification

Comparaison d images binaires reposant sur une mesure locale des dissimilarités Application à la classification 1/54 Comparaison d images binaires reposant sur une mesure locale des dissimilarités Application à la classification Étienne Baudrier CReSTIC vendredi 9 décembre 2005 2/54 Contexte programme national de

Plus en détail

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE EXTRAIT DU BO: Planète Terre et environnement global La structure et l'évolution des enveloppes externes de la

Plus en détail

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D un habitat isolé, à un habitat diffus, à un habitat groupé Figure 4 : Neuf types d interface habitat-forêt 3. Méthodologie

Plus en détail

Chaire PSA Peugeot Citroën Mines ParisTech

Chaire PSA Peugeot Citroën Mines ParisTech Collaboration homme-robot en milieu industriel (Philippe Fuchs Mines ParisTech) Chaire PSA Peugeot Citroën Mines ParisTech Robotique & Réalité Virtuelle 1 Premier axe de recherche : Mise en œuvre de la

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Exercices résolus p 101 à 103 N 01 à 06 Exercices qui ne serons pas corrigé intégralement : p 104 à 107

Plus en détail

TP5 - Morphologie mathématique

TP5 - Morphologie mathématique TP5 - Morphologie mathématique Vincent Barra - Christophe Tilmant 5 novembre 2007 1 Partie théorique 1.1 Introduction La morphologie mathématique [1] est un outil mathématique permettant au départ d explorer

Plus en détail

Apport de l imagerie infrarouge thermique (IRT) satellite pour évaluer la température du Rhône sur un linéaire de 500 km.

Apport de l imagerie infrarouge thermique (IRT) satellite pour évaluer la température du Rhône sur un linéaire de 500 km. Apport de l imagerie infrarouge thermique (IRT) satellite pour évaluer la température du Rhône sur un linéaire de 500 km. Vincent Wawrzyniak 1* & Hervé Piégay 1 1Université de Lyon, CNRS-UMR 5600, Site

Plus en détail

DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE

DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE par Paul Rouet Responsable de la banque de données urbaines Atelier parisien d urbanisme 9, rue d Agrippa

Plus en détail

PROPOSITION D UNE APPROCHE DE SEGMENTATION D IMAGES HYPERSPECTRALES

PROPOSITION D UNE APPROCHE DE SEGMENTATION D IMAGES HYPERSPECTRALES PROPOSITION D UNE APPROCHE DE SEGMENTATION D IMAGES HYPERSPECTRALES Nathalie GORRETTA MONTEIRO 1 1 UMR Information et Technologies pour les Agro-Procédés, Cemagref Montpellier, France Présentée le 25 Février

Plus en détail

GAMME GESTION TEMPS & PRÉSENCE ZX-HP LA MAIN MISE SUR LE TEMPS

GAMME GESTION TEMPS & PRÉSENCE ZX-HP LA MAIN MISE SUR LE TEMPS GAMME GESTION TEMPS & PRÉSENCE ZX-HP LA MAIN MISE SUR LE TEMPS LE SYSTÈME ZX-HP GESTION TEMPS ET PRÉSENCE LA RECONNAISSANCE DE LA MAIN EN 3D SÉCURITÉ MAXIMUM FIABILITÉ RAPIDITÉ ET FACILITÉ D UTILISATION

Plus en détail

Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes. Direction des inventaires forestiers

Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes. Direction des inventaires forestiers Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes Direction des inventaires forestiers Ministère des Ressources naturelles Secteur des forêts Août 2013 ÉQUIPE DE RÉDACTION Antoine Lebœuf,

Plus en détail

ANALYSE SPATIALE ET TEMPORELLE DE LA POSTURE CHEZ L ENFANT STRABIQUE

ANALYSE SPATIALE ET TEMPORELLE DE LA POSTURE CHEZ L ENFANT STRABIQUE ANALYSE SPATIALE ET TEMPORELLE DE LA POSTURE CHEZ L ENFANT STRABIQUE Cynthia Lions 1, Marie Désirée Ezane 1 Milleret 3, Maria Pia Bucci 1 Emmanuel Bui-Quoc 2, Chantal 1 UMR 676, Hôpital Robert Debré, 75019,

Plus en détail

Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs?

Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs? Qu est-ce-que l Indice de Rendu des Couleurs? La couleur: concrétisation de la lumière La propriété de la source lumineuse qui influence l aspect/l apparence des objets en terme de couleur est appelé «Le

Plus en détail

Exploration d images de télédétection et quelques traitements et analyses

Exploration d images de télédétection et quelques traitements et analyses Module Géomatique Faculté des Sciences d Orsay 2006) Soudani Kamel (Dernière modification : Juillet Soudani Kamel Maître de Conférences Laboratoire Ecologie Systématique et Evolution Département Ecophysiologie

Plus en détail

Évaluation de la classification et segmentation d'images en environnement incertain

Évaluation de la classification et segmentation d'images en environnement incertain Évaluation de la classification et segmentation d'images en environnement incertain EXTRACTION ET EXPLOITATION DE L INFORMATION EN ENVIRONNEMENTS INCERTAINS / E3I2 EA3876 2, rue F. Verny 29806 Brest cedex

Plus en détail

Spectrophotométrie. Spectrophotomètre CCD2. Réf : 701 606. Version 1.0. Français p 2. Version : 4105

Spectrophotométrie. Spectrophotomètre CCD2. Réf : 701 606. Version 1.0. Français p 2. Version : 4105 Réf : Version 1.0 Français p 2 Version : 4105 Spectrophotomètre CCD2 1 Avant-propos et description Chère cliente, cher client, nous vous félicitons d'avoir choisi notre Spectrophotomètre CCD2 pour réaliser

Plus en détail

Laboratoire d'infochimie, ULP, Strasbourg - INTERNET - Version multi-utilisateurs de SXD in house Partie 1: Concept. Partie 2: Description du logiciel

Laboratoire d'infochimie, ULP, Strasbourg - INTERNET - Version multi-utilisateurs de SXD in house Partie 1: Concept. Partie 2: Description du logiciel Version multi-utilisateurs de SXD in house Partie 1: Concept a. Présentation de SXD Internet b. Architecture c. Caractéristiques d. Formats supportés e. Niveaux d utilisation Partie 2: Description du logiciel

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

Sensibilité (bas niveaux de lumière, hauts niveaux de lumière) Spectre de sensibilité : visible (400-700 nm) mais aussi IR, UV, RX

Sensibilité (bas niveaux de lumière, hauts niveaux de lumière) Spectre de sensibilité : visible (400-700 nm) mais aussi IR, UV, RX Les capteurs pour l imagerie en biologie i Marc Moreau Catherine Leclerc Centre de Biologie du développement UMR 5547 et GDR E n 731 Toulouse BC02 mars 2013 Les différents système d imagerie à base de

Plus en détail

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201 LUMINANCE ET MESURE DES REVÊTEMENTS ROUTIERS A L AIDE DE LUMINANCEMETRES NUMERIQUES Auteurs : Jean-Paul Rami Jacques Lecocq Retrouvez le programme et les autres présentations sur www.afe-eclairage.com.fr,

Plus en détail

9 - Traitement des données Raster

9 - Traitement des données Raster 9 - Traitement des données Raster QGIS Perfectionnement version 2.1 A 6 février 2015 Table des matières 3 4 Maîtrise d'ouvrage : MEDDE - METL - MAAF / Maîtrise d'œuvre : ENTE Aix - ENSG / Objectifs Ce

Plus en détail

Hiver 2013 IMN 259. Introduction à l analyse d images. Par Pierre-Marc Jodoin

Hiver 2013 IMN 259. Introduction à l analyse d images. Par Pierre-Marc Jodoin Hiver 2013 Analyse d images IMN 259 Introduction à l analyse d images Par Pierre-Marc Jodoin Où se situe l analyse d images? Traitement d images Imagerie Image Analyse d images/ Vision par ordinateur Infographie

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2014-2015 GYROSCANFIELD PRÉSENTATION Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide.

Plus en détail

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance?

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Denis Cormier, ing.f., M.Sc. et Udaya Vepakomma, PhD Colloque 2015, Ass. forestière Vallée du St-Maurice 5 mai 2015, Golf Le Mémorial, Shawinigan Agenda

Plus en détail

NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED

NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED NOTICE TUNNEL DE SECHAGE ECONORED Ce manuel contient les éléments suivants : 1-01-16-003 Déballage et assemblage du convoyeur 2-01-16-004 Dessin d assemblage 3-01-16-005 Dessin de convoyage du tapis 4-01-16-006

Plus en détail

Recalage d'images multimodales

Recalage d'images multimodales Des développements méthodologiques en imagerie à l Inra Recalage d'images multimodales Approche méthodologique et application aux images de muscles bovins acquises par auto fluorescence et par résonance

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Master Géographie et Sciences du Territoire

Master Géographie et Sciences du Territoire Master Géographie et Sciences du Territoire Spécialité Télédétection et Géomatique Appliquées à l Environnement (TGAE) Organisation du M1 Enseignements du premier semestre de M1 (S1) SEMESTRE 1 INTITULE

Plus en détail

1.1 Introduction. * Dans la source d origine

1.1 Introduction. * Dans la source d origine Document d'appui (Module 8) Introduction aux notions de base de la photo interprétation pour la lecture du paysage : analyses spatiales et élaboration de cartes de paysage et d'utilisation des terres (Extrait

Plus en détail

L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires

L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires Le projet Geosud Pierre Maurel, coordinateur du projet GEOSUD Journée du CINES Montpellier, 9 juin 2015 1 Projet GEOSUD Des financements

Plus en détail

Détection de changements pour la mise à jour de BD géographiques vectorielles par classification par région

Détection de changements pour la mise à jour de BD géographiques vectorielles par classification par région Détection de changements pour la mise à jour de BD géographiques vectorielles par classification par région de données satellitaires à THR Eléonore Wolff Analyse Géospatiale Institut de Gestion de l Environnement

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Télédetection - Formation des images SAR

Télédetection - Formation des images SAR p. 1/6 Télédetection - Formation des images SAR Stéphane Derrode École Centrale de Marseille Institut Fresnel (GSM) p. 2/6 «Télé» et «Détection» Définition 1 : «Méthode d acquisition à distance» Exemples

Plus en détail

Applications aux instruments spatiaux. C. Pierangelo, A. Deschamps et tout le service physique de la mesure optique CNES DCT/SI/MO

Applications aux instruments spatiaux. C. Pierangelo, A. Deschamps et tout le service physique de la mesure optique CNES DCT/SI/MO Applications aux instruments spatiaux C. Pierangelo, A. Deschamps et tout le service physique de la mesure optique CNES DCT/SI/MO 1. Généralités sur l utilisation du transfert radiatif au CNES SOMMAIRE

Plus en détail

Le drone fiable pour l agriculture de précision

Le drone fiable pour l agriculture de précision Le drone fiable pour l agriculture de précision Récoltez les fruits d'une prospection agricole vue du ciel S'il est vrai que la technologie de précision a été le moteur de la révolution agricole moderne,

Plus en détail

Scanner acoustique NoiseScanner

Scanner acoustique NoiseScanner Scanner acoustique NoiseScanner «Des yeux et des oreilles pour localiser les sources de bruit...» Scanner acoustique NoiseScanner Décibel d Or 2014 Caractéristiques générales Originalités Fruit de 20 ans

Plus en détail

Pont La Unidad. Pont La Unidad. Emplacement. Alberto PATRÓN. Entrée du lagon «De terminos»

Pont La Unidad. Pont La Unidad. Emplacement. Alberto PATRÓN. Entrée du lagon «De terminos» Pont La Unidad Alberto PATRÓN Consultora Mexicana de Ingeniería S.A. de C.V. alberto.patron@prodigy.net.mx Emplacement Pont La Unidad Entrée du lagon «De terminos» 1 Pont Existant Lien entre Ciudad del

Plus en détail

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs I) SYNTHESE ADDITIVE Couleurs I.1 Couleur spectrale et couleur perçue Lumière blanche et couleur spectrale Exp prof : décomposition de la lumière par un prisme (ou un réseau) Couleurs spectrales (exemples)

Plus en détail

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 PHOTO PLAISIRS La Lumière Température de couleur & Balance des blancs Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 Blanc Infrarouge Flash Température Lumière RVB Couleur chaude Couleur Couleur Couleur Incandescente

Plus en détail

un nouvel œil pour l analyse de mouvement

un nouvel œil pour l analyse de mouvement un nouvel œil pour l analyse de mouvement L entreprise EyeNetics La S.A.R.L. EyeNetics a pour objectif de simplifier l utilisation des systèmes d analyse de mouvement. Dans cette optique nous avons conçu

Plus en détail

Figure 2 : lumière visible.

Figure 2 : lumière visible. A LA DÉCOUVERTE DES IMAGES COULEUR. 1 OBJECTIF DE CE TRAVAIL. Le travail qui vous est proposé ici consiste à manipuler des images couleurs et à découvrir les liens qui unissent les espaces de représentation

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE 1 SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE Principes et fonctions Introduction p.2 Avantages du service p.3 Le matériel de base p.4 Prise de vue d un planum p.5 Le relevé d un planum p.6 Le relevé de façades

Plus en détail

Le SIG au cœur des Systèmes d Information. ESRI- Conférence francophone Versailles Octobre 2009

Le SIG au cœur des Systèmes d Information. ESRI- Conférence francophone Versailles Octobre 2009 Le SIG au cœur des Systèmes d Information ESRI- Conférence francophone Versailles Octobre 2009 Plan Le contexte, l histoire De nouveaux objectifs Le projet d évolution Résultats, difficultés, perspectives

Plus en détail

OPERATEURS MORPHOLOGIQUES

OPERATEURS MORPHOLOGIQUES OPERATEURS MORPHOLOGIQUES Ensembles caractéristiques et éléments structurants Érosion et dilatation Ouverture et fermeture Application au filtrage Extraction de contours, remplissage de régions Épaississement,

Plus en détail

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex. 7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.com NOTICE DB-30 Ce manuel de montage contient les éléments

Plus en détail

LA TÉLÉDETECTION EN AGRICULTURE. par Bruno Tisseyre 1

LA TÉLÉDETECTION EN AGRICULTURE. par Bruno Tisseyre 1 1 LA TÉLÉDETECTION EN AGRICULTURE par Bruno Tisseyre 1 RÉSUMÉ Avec la médiatisation des applications développées à partir des drones, la télédétection appliquée à l'agriculture fait aujourd hui beaucoup

Plus en détail

3. MODELER : interface graphique utile pour faire des séries d opérations sur des données et du traitement par lots (batch processing).

3. MODELER : interface graphique utile pour faire des séries d opérations sur des données et du traitement par lots (batch processing). SYS866 Système d information géographique et télédétection Laboratoire 1. Présentation générale du logiciel PCI GEOMATICA V9.1 et pratique avec FOCUS I. Les modules La barre d outils générale de PCI contient

Plus en détail

Réseaux neuronaux Apprentissage non supervisé

Réseaux neuronaux Apprentissage non supervisé Introduction Réseaux neuronaux Apprentissage non supervisé Jerzy Korczak, LSIIT, ULP email : jjk@dpt-info.u-strasbg.fr Objectif commun : génération d une taxonomie des données sans connaissances préalable

Plus en détail

Comprendre le DICOM. Décembre 2005 Eric PICEL 1

Comprendre le DICOM. Décembre 2005 Eric PICEL 1 Comprendre le DICOM Décembre 2005 Eric PICEL 1 DICOM DICOM = Digital Imaging COmmunication in Medicine Décembre 2005 Eric PICEL 2 Plan Présentation Les modalités Les images DICOM Les services DICOM Les

Plus en détail

Appareil Règlementation Caractéristiques Applications

Appareil Règlementation Caractéristiques Applications Appareil Règlementation Caractéristiques Applications Drone multicopter S1 S2 S3 Décollage: vertical, nécessite très peu d espace. Autonomie: jusqu à 15 min. Surface couverte par vol: +/- 3 ha. Prises

Plus en détail

TechnoVision - ROBIN. Base de données imagerie terrestre. Bertin Technologies - ECA

TechnoVision - ROBIN. Base de données imagerie terrestre. Bertin Technologies - ECA TechnoVision - ROBIN Base de données imagerie terrestre Bertin Technologies - ECA Préparé pour la réunion plénière ROBIN 13/03/06 Paris Sommaire Base d images terrestre : rappel Campagne Site d essais

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Cours pratique de télédétection : méthodes et techniques de traitement d images satellitales à partir du logiciel ENVI

Cours pratique de télédétection : méthodes et techniques de traitement d images satellitales à partir du logiciel ENVI . Cours pratique de télédétection : méthodes et techniques de traitement d images satellitales à partir du logiciel ENVI Sous la direction de Pr. Brou Yao TELESPHORE Université d Artois Réalisé par : LRHCHA

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique

Microscopie à Force Atomique M1 SCIENCES DE LA MATIERE - ENS LYON ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 Microscopie à Force Atomique Compte-rendu de Physique Expérimentale Réalisé au Laboratoire de Physique de l ENS Lyon sous la supervision de

Plus en détail

Morphologie mathématique : introduction. Morphologie mathématique : introduction

Morphologie mathématique : introduction. Morphologie mathématique : introduction Morpologie matématique 2D et 3D Application en analyse d image Morpologie matématique : introduction Téorie de traitement non linéaire de l information introduite en France dans les années 60 par G. Materon

Plus en détail

Développement d une ontologie pour la classification d images en télédétection

Développement d une ontologie pour la classification d images en télédétection Développement d une ontologie pour la classification d images en télédétection Omar Boussaid, David Sheeren, Anne Puissant et Pierre Gançarski Laboratoire ERIC, EA 3038 - Université Lyon 2 Omar.Boussaid@univ-lyon2.fr

Plus en détail

SYS-809 Vision par ordinateur. Laboratoire 2 - Introduction à la boîte à outils Orfeo (OTB)

SYS-809 Vision par ordinateur. Laboratoire 2 - Introduction à la boîte à outils Orfeo (OTB) SYS-809 Vision par ordinateur Laboratoire 2 - Introduction à la boîte à outils Orfeo (OTB) Objectifs du laboratoire Ce laboratoire se veut une introduction à OTB. Nous nous intéressons à : Présentation

Plus en détail

Microscopie de fluorescence Etat de l art

Microscopie de fluorescence Etat de l art Etat de l art Bibliométrie (Web of sciences) CLSM GFP & TPE EPI-FLUORESCENCE 1 Fluorescence Diagramme de JABLONSKI S2 S1 10-12 s Excitation Eex Eem 10-9 s Émission Courtoisie de C. Spriet

Plus en détail

Ceci permet de se connecter à la page de gestion Wordpress (Le tableau de bord)

Ceci permet de se connecter à la page de gestion Wordpress (Le tableau de bord) Une newsletter est un document PDF d information mis en page envoyé rapidement à un nombre important de destinataires pré-encodés. Wordpress gère lui-même un étalement des envois pour éviter que le système

Plus en détail

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Spécifications de contenu informationnel : Couverture

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

L Analyse par reconnaissance d objets pour automatiser la création de cartes d'utilisation du sol dans le bassin versant de la rivière St-Jean, Québec

L Analyse par reconnaissance d objets pour automatiser la création de cartes d'utilisation du sol dans le bassin versant de la rivière St-Jean, Québec L Analyse par reconnaissance d objets pour automatiser la création de cartes d'utilisation du sol dans le bassin versant de la rivière St-Jean, Québec Evan Rodgers March 2013 Objectifs de la présentation

Plus en détail

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

Système de détection d intrusions périmétrique par câble enterré INTREPID TM

Système de détection d intrusions périmétrique par câble enterré INTREPID TM icrotrack, la dernière addition à la famille de systèmes de détection d intrusions INTREPID de Southwest Microwave, est un nouveau système de câble enterré destiné aux applications qui exigent une protection

Plus en détail

Installation, Configuration et Utilisation. Version de l application v1.15.1.9. Jeudi 28 Octobre 2010

Installation, Configuration et Utilisation. Version de l application v1.15.1.9. Jeudi 28 Octobre 2010 Installation, Configuration et Utilisation de la partie Client Autonome de l application SACADOC GED Version de l application v1.15.1.9 Jeudi 28 Octobre 2010 Pré requis PC sous windows. Même hors connexion.

Plus en détail

Introduction au Traitement d Images.

Introduction au Traitement d Images. Introduction au Traitement d Images. Andrés Romero Mier y Terán Laboratoire de Recherche en Informatique Université Paris-Sud XI andres.romero@lri.fr September 8, 2013 Acquisition: Capteurs Acquisition:

Plus en détail

Classification des nuages d eau sur les images Météosat

Classification des nuages d eau sur les images Météosat Revue des Energies Renouvelables Vol. 13 N 2 (2010) 347 354 Classification des nuages d eau sur les images Météosat M. Mesri *, A. Cheknane, A. Bey Boumezrag et M. Reguigue Département de Génie Electrique

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES 1 Sommaire 1. LES ACTEURS 2. LES OUTILS DE GESTION DE LA QOS 3. LES MÉTHODES UTILISÉES 4. LES ÉLÉMENTS QUI AFFECTENT

Plus en détail

Présentation des activités R&T. «Méthodes et outils d analyse de données hyperspectrales» menées au CNES

Présentation des activités R&T. «Méthodes et outils d analyse de données hyperspectrales» menées au CNES Présentation des activités R&T «Méthodes et outils d analyse de données hyperspectrales» menées au CNES Manuel GRIZONNET - DCT/SI/AP Service «Analyse et Produits Image» Sommaire Rappel des activités «Hyperspectral»

Plus en détail

Détection et analyse de faux documents

Détection et analyse de faux documents Détection et analyse de faux documents Les lampes U.V. Incontournable pour tous contrôles de documents d identité ou monétaires, les lampes U.V. permettent de vérifier la fluorescence du papier et la présence

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique

Le Scanner 3D Dynamique Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références 2015 Page 1 / 9 1. Présentation Techniques Topo, est une société de Géomètres Experts créée en 1964 comptant aujourd hui près de 120 collaborateurs répartis

Plus en détail

VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE

VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE DOCUCENTER NIRVIS répond à tous les désirs. Un volume de performance extraordinaire pour l

Plus en détail

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries Une caméra, de multiples possibilités AIR COMPRIMÉ ASPIRATION IMAGERIE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE HYGIÈNE Dispositif Médical de classe

Plus en détail

Système de numérisation nomade par capteur plan Wifi

Système de numérisation nomade par capteur plan Wifi Système de numérisation nomade par capteur plan Wifi Solution nomade complète primo-w est un système de numérisation nomade qui se compose d une console d acquisition portable et d un capteur plan Wifi

Plus en détail

Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 2.0 Rendez-vous du 10 juillet 2007

Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 2.0 Rendez-vous du 10 juillet 2007 Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 20 Rendez-vous du 10 juillet 2007 Eric Dadian Président AFRC Président Intra Call Center wwwafrcorg wwwintracallcom

Plus en détail