Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle. Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle. Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin"

Transcription

1 Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin Comité de pilotage du Réseau Bocages de Bourgogne du 4/12/2015

2 Contexte L étude du réseau Bocages de Bourgogne est une étude de grande ampleur La description manuelle du bocage et/ou l extraction d information sur ce dernier pose de nombreux problèmes: La subjectivité de l expert lors de l analyse La mauvaise reproductibilité du protocole d extraction Le coût financier, temporel et humain

3 Problématique Est-il possible d extraire automatiquement de l information pertinence sur le bocage à partir d images de télédétection?

4 Objectifs Protocole méthodologique adapté à l analyse du bocage à travers les outils de traitements d images de télédétection Linéaires bocagers Types de connexions des bocages (connexions de type 0 ou L ou T ou X ou plus)

5 Objectifs Comparaison des résultats : Analyse d images versus données mesurées manuellement

6 Sites d études 47 sites représentatifs du réseau bocager régional Pour chaque site : Linéaires bocagers Types de connexions des bocages (connexions de type 0 ou L ou T ou X ou plus) «A. LECA, Caractérisation des bocages de Bourgogne au regard des enjeux de biomasse et de biodiversité, Agrosup Dijon, 2013.»

7 Choix des images de télédétection Une image de télédétection c est quoi? Œil humain Capteur Image Chaque pixel possède un spectre associé, utilisable pour étudier les caractéristiques des matériaux de surface Dimension spectrale Réflectance

8 Choix des images de télédétection Objectif : détecter et extraire les pixels représentatifs du bocage sur les images

9 Choix des images de télédétection Résolution spectrale de l image Prendre compte la présence de nombreuses espèces végétales Proche infrarouge (750 et 900 nm)

10 Choix des images de télédétection Résolution spatiale de l image Le pixel = plus petit détail distinguable = Résolution spatiale Valeur numérique en niveau de gris = Intègre toutes les entités de la surface au sol couverte par le pixel

11 Choix des images de télédétection Echelle d'analyse Adaptée : à la dimension du site d étude à la dimension de l objet recherché

12 Choix des images de télédétection BD ORTHO IRC de l'ign résolution spatiale de 50 cm Bande spectrale dans le proche infrarouge 200 images sur les 47 sites

13 Extraction du bocage Opération de binarisation

14 Extraction du bocage Elimination des informations arborées

15 Extraction des paramètres Extraction des linéaires par squelettisation

16 Extraction des paramètres Extraction des points d intérêts par morphologie mathématique Fins de sections Connexions de type 0 Intersections et changements de direction

17 Extraction des paramètres Extraction des connexions

18 Extraction des paramètres Extraction des connexions connexions en L, T, X ou plus

19 valeurs des linéaires image (m) Analyse comparative des résultats Linéaires (terrain Vs automatique) y = 1,0126x - 364,66 R² = 0,9173 R² = 0,9173 test t de Student (p= 0,79) pas de différence significative valeurs des linéaires terrain (m)

20 nombre de connexion de type 0 (automatique) Analyse comparative des résultats Connexions de type y = 1,1448x + 6,7996 R² = 0,4089 R² = 0,4089 test t de Student (p= 0,003) 60 différence significative nombre connexion de type 0 (manuel) Binarisation: les linéaires sont parfois fortement fragmenté passant d un linéaire continue à un linéaire fragmenté

21 connexions de type L (automatique) Analyse comparative des résultats Connexions de type L y = 0,7782x + 0,1327 R² = 0,6714 R² = 0, test t de Student (p= 0,43) 20 pas de différence significative connexions de type L (terrain) Il existe un plus faible écart sur les images avec peu de connexions en L par rapport celles en contenant beaucoup plus

22 connexions de type L (automatique) Analyse comparative des résultats Connexions de type T y = 0,9195x + 0,2334 R² = 0, R² = 0,8632 test t de Student (p= 0,8) pas de différence significative connexions de type T (terrain)

23 connexions de type L (terrain) Analyse comparative des résultats Connexions de type X y = 0,5076x + 0,0732 R² = 0,3352 R² = 0, test t de Student (p= 0,3) pas de différence significative ,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 connexions de type X (terrain)

24 Conclusion Objectif : démontrer la capacité des outils de traitement d image à extraire «efficacement» un ensemble de paramètres représentatif des réseaux bocager

25 Conclusion Les outils offrent de bon résultats pour la majorité des paramètres Linéaires Connexions de type 0 Connexions de type L Connexions de type T Connexions de type X

26 Perspectives d améliorations Qualité des images Images prises durant des périodes d activité chlorophyllienne maximum Présence d ombres portées jouent un rôle perturbateur dans la bande du proche infra rouge BD ORTHO IRC

27 Perspectives d améliorations Qualité des images Approche multi dates Approche multi-spectrale (900 à 1000 nm)

28 Merci de votre attention!

Aperçugénéral des principales méthodes d Extraction d informations thématiques à partir des images satellites

Aperçugénéral des principales méthodes d Extraction d informations thématiques à partir des images satellites Projet GIZ-CRTS Formation en Télédétection spatiale et SIG CRTS, 18-21 janvier 2016 Aperçugénéral des principales méthodes d Extraction d informations thématiques à partir des images satellites Abderrahman

Plus en détail

Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection

Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection Présentation // Généralités Objectifs>> Etudier les apports possibles des techniques de télédétection dans la cartographie

Plus en détail

Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations

Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations Kenza IKOUOUBEL Encadrants: Dr. Raphaël Passas, Dr. Pierre Dumont En collaboration avec Dr. Manuel Mikczinski (OFFIS)

Plus en détail

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon)

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Séminaire Viticulture de Précision Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Thématique de recherche Suivi du cycle végétatif de la

Plus en détail

Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux

Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux Alexandre Piboule, Anne Jolly ONF - Département Recherche, Développement et Innovation

Plus en détail

Présentation des stages et projets réalisés en Imagerie

Présentation des stages et projets réalisés en Imagerie Présentation des stages et projets réalisés en Imagerie Aurélie Canale Juin 2008 Introduction ISIMA : Option calcul et modélisation scientifiques Master recherche option imagerie Parcours axé imagerie,

Plus en détail

Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation. P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait

Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation. P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait Un contexte à la recherche d outils pour aider à piloter les systèmes agricoles

Plus en détail

L imagerie géospatiale et ses applications

L imagerie géospatiale et ses applications SIG 2008 L imagerie géospatiale et ses applications De l image à l information géographique Copyright 2008 ITT Visual Information Solutions Tous droits réservés Plan Les images et leur diversité Le traitement

Plus en détail

Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement _ Laboratoire GEOLAB Franck Vautier ingénieur en géomatique _ Laboratoire GEOLAB

Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement _ Laboratoire GEOLAB Franck Vautier ingénieur en géomatique _ Laboratoire GEOLAB La photogrammétrie stéréoscopique appliquée à la mesure de la hauteur de la végétation en zone alluviale : exemple de la réserve naturelle du Val-d Allier (03) Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement

Plus en détail

Présentation des Images et introduction a la reconnaissance des formes

Présentation des Images et introduction a la reconnaissance des formes Master Info 1 Image et RF Présentation des Images et introduction a la reconnaissance des formes Plis fòs ba pengwen là! Objet de ce cours? Comprendre comment est acquise / stockée une image. Quelles mesures

Plus en détail

Caractérisation des couverts forestiers

Caractérisation des couverts forestiers Caractérisation des couverts forestiers Dominique Guyon INRA, UMR ISPA, Bordeaux Cadre Visible, proche et moyen infrarouge Développements méthodologiques en vue d applications opérationnelles Travaux de

Plus en détail

L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire

L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire Atelier de reflexion «La biodiversité, un plus au service des éleveurs et des forestiers» Le Caylar - 09 Juin

Plus en détail

Thèse. Connaissances et clustering collaboratif d objets complexes multisources

Thèse. Connaissances et clustering collaboratif d objets complexes multisources Laboratoire des Sciences de l Image, de l Informatique et de la Télédétection UMR 7005 UDS/CNRS École Doctorale Mathématiques, Sciences de l Information et de l Ingénieur Thèse présentée pour obtenir le

Plus en détail

Découverte de règles d association pour la prévision des accidents maritimes

Découverte de règles d association pour la prévision des accidents maritimes Découverte de règles d association pour la prévision des accidents maritimes Bilal IDIRI, Aldo NAPOLI Mines ParisTech Centre de recherche sur les Risques et les Crises -CRC Atelier AIDE@EGC 2012 Sommaire

Plus en détail

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Eric Auguste CRESCENZO Théorie de la résonance acoustique BF Sous l effet d un choc, une pièce se met à vibrer selon plusieurs modes de vibrations et de façon indépendante

Plus en détail

PROSPECTION SUR LES PROCHE INFRAROUGE. Gilles Gachet. Groupe de travail :

PROSPECTION SUR LES PROCHE INFRAROUGE. Gilles Gachet. Groupe de travail : PROSPECTION SUR LES IMAGES NUMERIQUES PROCHE INFRAROUGE Gilles Gachet Groupe de travail : Orane Reuland (GE) Marc Riedo (NE) Vincent Grandgirard (FR) Raphaël Bovier (Swisstopo) Davis Giorgis (VD) Plan

Plus en détail

Analyses spatio-temporelles des dommages assurés

Analyses spatio-temporelles des dommages assurés Evénements et territoires : le coût des inondations en France Analyses spatio-temporelles des dommages assurés David BOURGUIGNON Conférence-débat Vers une connaissance partagée des événements naturels

Plus en détail

Etude comparative de logiciels de simulation dynamique : leçons à tirer

Etude comparative de logiciels de simulation dynamique : leçons à tirer Journée technique du Paris Etude comparative de logiciels de simulation dynamique : leçons à tirer Olivier Richard, Aurélien Duret CETE de Lyon / département Mobilités journee2011.simulationdynamique.fr

Plus en détail

Géométrie discrète Chapitre V

Géométrie discrète Chapitre V Géométrie discrète Chapitre V Introduction au traitement d'images Géométrie euclidienne : espace continu Géométrie discrète (GD) : espace discrétisé notamment en grille de pixels GD définition des objets

Plus en détail

Protocoles de coordination de boucles autonomiques. Robin Despouys Rémi Sharrock Isabelle Demeure

Protocoles de coordination de boucles autonomiques. Robin Despouys Rémi Sharrock Isabelle Demeure Protocoles de coordination de boucles autonomiques Robin Despouys Rémi Sharrock Isabelle Demeure L Internet des Objets 1/7 1/7 1/7 1/7 1/7 1/7 Collaboration Humain / Humain directe (sans passer par les

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2012

Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Sourdun Mercredi 9 et Jeudi 10 mai Intervenant P Belais / JP Maherault Octopus v5 - JOA 2012 Objectifs Historique Architecture Améliorations v5 Evolutions possibles

Plus en détail

Regards croisés à mi- parcours sur la qualité d un Master. C. Dupont & F. Georges LabSET- ULg

Regards croisés à mi- parcours sur la qualité d un Master. C. Dupont & F. Georges LabSET- ULg Regards croisés à mi- parcours sur la qualité d un Master C. Dupont & F. Georges LabSET- ULg Le contexte 2 Agronomes sans emploi Besoin d agents de développement MASTER 3 Repères historiques 2006-2007

Plus en détail

Programme en termes de compétences

Programme en termes de compétences Semestre 7 Compétences de base Programme en termes de compétences Concevoir et mettre en œuvre les méthodes d'évaluation Compétences "métiers" Rassembler et analyser la documentation technique et/ou organisationnelle

Plus en détail

Caractérisation des méso-habitats fluviaux par drone

Caractérisation des méso-habitats fluviaux par drone DRONES ET HYDRAULIQUE Paris - Cachan, 8 et 9 avril 2015 Caractérisation des méso-habitats fluviaux par drone Jerôme Lejot, Vincent Wawrzyniak, Herve Piégay Kristell Michel Faciès thermiques/écoulements

Plus en détail

Estimation d'indicateurs d'exposition et de performance en sécurité routière à partir de l observation en continu d une flotte de véhicules

Estimation d'indicateurs d'exposition et de performance en sécurité routière à partir de l observation en continu d une flotte de véhicules Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Estimation d'indicateurs d'exposition et de performance en sécurité routière à partir de l observation en

Plus en détail

BRGM/RP RP- 54 787 - FR

BRGM/RP RP- 54 787 - FR Aide à la mise au point d une méthodologie de traitement de la couverture territoriale SPOT 5 pour le calcul des superficies dégradées par l ancienne activité minière en Nouvelle-Calédonie Rapport final

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Présentation du Laboratoire international de recherche de la HEP Vaud sur l'éducation en vue du développement durable (LirEDD) Alain Pache, alain.pache@hepl.ch HEP Vaud UER Didactiques des sciences humaines

Plus en détail

Projet LDAS-Maroc composante Aide à la lutte préventive du criquet pèlerin

Projet LDAS-Maroc composante Aide à la lutte préventive du criquet pèlerin Projet LDAS-Maroc composante Aide à la lutte préventive du criquet pèlerin SEMINAIRE DE CLÔTURE Rabat 11 mai 2015 Mohammed Faouzi SMIEJ smiej@crts.gov.ma Abderrahman Atillah atillah@crts.gov.ma Présentation

Plus en détail

Le CNES facilite le développement des services médicaux

Le CNES facilite le développement des services médicaux Le CNES facilite le développement des services médicaux Philippe BILLAST Les Objectifs Grâce à CESARS, le Centre National d'études Spatiales et ses partenaires visent à Développer l'usage des télécommunications

Plus en détail

Étude VANI avec le logiciel Alertinfra

Étude VANI avec le logiciel Alertinfra Étude VANI avec le logiciel Alertinfra Sous titre : Cas d une étude 2014 sur une RD Auteur : LIEGEOIS Mathias Le Véhicule d ANalyse d Itinéraires Les mesures (pas de 1 mètre) : Géométriques : - Rayon de

Plus en détail

Vérification du bâti à partir de la disparité de points de contour

Vérification du bâti à partir de la disparité de points de contour Vérification du bâti à partir de la disparité de points de contour Charles Beumier Signal and Image Centre (Prof. Marc Acheroy) Ecole royale militaire Bruxelles, Belgique 8 Jan 29, Paris-Tech 1 Vérification

Plus en détail

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION Laboratoire Systèmes de Vision Embarqués CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION RT LIST DTSI - LSVE CEA/SACLAY 91191 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Nature de la formation : Mention Niveau d'étude

Plus en détail

Traitement des images!

Traitement des images! Traitement des images! Yves USSON! Reconnaissance des Formes et Microscopie Quantitative! Lab. TIMC UMR 5525 CNRS, Grenoble! Traitement d images - définition! Séquence d opérations ayant pour but :!! -

Plus en détail

La collecte et le traitement des données sur les Entreprises et la Banque de France

La collecte et le traitement des données sur les Entreprises et la Banque de France La collecte et le traitement des données sur les Entreprises et la Banque de France Yves Nachbaur Directeur des Entreprises Rabat, le 30 Mars 2012 1. La Banque de France et le suivi des Entreprises : quel

Plus en détail

Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT. Responsable AMAP : Grégoire VINCENT

Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT. Responsable AMAP : Grégoire VINCENT Stagiaire : Claudia HUERTAS Mastère spécialisé SILAT Responsable AMAP : Grégoire VINCENT Contexte Cette étude fait partie du projet «CANOPOR : Short term tropical forest canopy dynamics unveiled by Airborne

Plus en détail

La télédétection urbaine à l'aube de la très haute résolution spatiale

La télédétection urbaine à l'aube de la très haute résolution spatiale La télédétection urbaine à l'aube de la très haute résolution spatiale J.-P. Donnay, C. Collet & C. Weber Réseau Télédétection de l'auf - Lausanne - novembre 1999 1. Émergence : Phase 0 Photographie aérienne

Plus en détail

Réseaux neuronaux artificiels : exemples d applications géoscientifiques

Réseaux neuronaux artificiels : exemples d applications géoscientifiques Réseaux neuronaux artificiels : exemples d applications géoscientifiques Par Sylvain Trépanier CONSOREM, UQAM CONSOREM Consortium de recherche en exploration minérale Aurizon Cambior Majescor Falconbridge

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques SéminaireBIOENERGIESUD Capteurs gaz pour la mesure et le contrôle des procédés Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques Ghislaine VOLLE CIRAD Unité

Plus en détail

Géomètre-Topographe. Objectif général. Compétences scientifiqueset transversales

Géomètre-Topographe. Objectif général. Compétences scientifiqueset transversales Géomètre-Topographe Document professeur Sciences Physiques Mathématiques Terminale STI2D Sciences et Technologies Industrielles Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Objectif

Plus en détail

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction

TP 1 : Détecteurs d'ondes et de particules - Correction TP : étecteurs d'ondes et de particules - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur des sources d'ondes et de particules et sur un dispositif de détection. Pratiquer une démarche

Plus en détail

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance Olivier Hagolle Mercredi 6 février 2012 Sentinel-2 : révolution du suivi de la végétation par télédétection 13 bandes spectrales, résolution 10m à 20m,

Plus en détail

Construction d un Modèle Numérique de Terrain par stéréoscopie aérienne ou satellitaire

Construction d un Modèle Numérique de Terrain par stéréoscopie aérienne ou satellitaire Construction d un Modèle Numérique de Terrain par stéréoscopie aérienne ou satellitaire UMR TETIS Cemagref-CIRAD-ENGREF PLAN 1. IMAGES AERIENNES ET SATELLLITALES a) Images sources pour les MNT b) Modes

Plus en détail

L'utilisation des aéronefs sans pilote en agriculture: un exemple d'application pour le dépistage des cultures de pommes de terre

L'utilisation des aéronefs sans pilote en agriculture: un exemple d'application pour le dépistage des cultures de pommes de terre L'utilisation des aéronefs sans pilote en agriculture: un exemple d'application pour le dépistage des cultures de pommes de terre ERWAN GAVELLE et JERÔME THÉAU Département de géomatique appliquée, Université

Plus en détail

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE » BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE PROGRAMME CAMPUS ADMISSION RÉGIME 1 Baccalauréat Rimouski automne hiver TC TP Majeure Rimouski automne hiver TC TP Mineure Rimouski automne hiver TC TP BACCALAURÉAT MAJEURE

Plus en détail

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau Colloque Têtes de bassin Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun? Paris, 4 mars 2015 Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine

Plus en détail

Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection

Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection Fouille de données multi-stratégies pour l'extraction de connaissances à partir d'images de télédétection Cédric WEMMERT* Alexandre BLANSCHE* Anne PUISSANT** *LSIIT UMR 7005 CNRS/ULP Apprentissage et Fouille

Plus en détail

Le SIG du Calvados et les géoservices : une diffusion large et gratuite de l information géographique

Le SIG du Calvados et les géoservices : une diffusion large et gratuite de l information géographique Le SIG du Calvados et les géoservices : une diffusion large et gratuite de l information géographique Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Emmanuel Vandamme publié

Plus en détail

Plate-forme paysage point de vue d un économiste. Patrick Rio, UMR Lameta-INRA rio@supagro.inra.fr

Plate-forme paysage point de vue d un économiste. Patrick Rio, UMR Lameta-INRA rio@supagro.inra.fr Plate-forme paysage point de vue d un économiste Patrick Rio, UMR Lameta-INRA rio@supagro.inra.fr Le modèle des économistes : un outil de médiation Pour aider l économiste (et les autres scientifiques

Plus en détail

NOTICE «Solvabilité II» Évaluation interne des risques et de la solvabilité (ORSA)

NOTICE «Solvabilité II» Évaluation interne des risques et de la solvabilité (ORSA) NOTICE «Solvabilité II» Évaluation interne des risques et de la solvabilité (ORSA) (Version en date du 17/12/2015) TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction...3 2. Gouvernance de l ORSA...3 2.1. Approche générale...3

Plus en détail

Bureau de l évaluation des élèves, groupes de travail Consulté au cours de la conception du cadre d évaluation Participe à la conception

Bureau de l évaluation des élèves, groupes de travail Consulté au cours de la conception du cadre d évaluation Participe à la conception Bureau de l évaluation des élèves, groupes de travail Consulté au cours de la conception du cadre d évaluation Participe à la conception internationale des items Adapte les versions françaises Participe

Plus en détail

Exercice Chapitre 4 Traitement d images binaires par Morphologie Mathématique

Exercice Chapitre 4 Traitement d images binaires par Morphologie Mathématique Exercice Chapitre 4 Traitement d images binaires par Morphologie Mathématique L analyse par morphologie mathématique vise à modifier la structure et la forme des objets de l image, par exemple, pour séparer

Plus en détail

Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux?

Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux? Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Les bases de la présentation Etude réalisée par Laurent Tendille, élève ingénieur

Plus en détail

Présentation du premier DEP en ligne en dessin industriel Une expérience réussie

Présentation du premier DEP en ligne en dessin industriel Une expérience réussie Présentation du premier DEP en ligne en dessin industriel Une expérience réussie 2e Journée pédagogique nationale en formation professionnelle. Vendredi 5 novembre 2010 Smail Kalla, Ph.D, Chef de projets

Plus en détail

Pourquoi une fonction contrôle de gestion?

Pourquoi une fonction contrôle de gestion? Introduction Pourquoi une fonction contrôle de gestion? On constate une mutation profonde au cours des 30 dernières années dans l environnement et la pratique des entreprises, autour de deux points centraux

Plus en détail

FLIR Série Exx. Un poids plume qui frappe fort ABC

FLIR Série Exx. Un poids plume qui frappe fort ABC FLIR Série Exx Un poids plume qui frappe fort Petites et légères, les caméras thermiques FLIR de la série E sont destinées aux utilisateurs qui ont besoin d'une résolution élevée et de fonctionnalités

Plus en détail

Joint Master of Architecture. Directive pour l élaboration de la Thèse Master

Joint Master of Architecture. Directive pour l élaboration de la Thèse Master Joint Master of Architecture Directive pour l élaboration de la Thèse Master Août 2013 Entériné le 29 août 2013 par la direction du Joint Master of Architecture Berner Fachhochschule Haute école spécialisée

Plus en détail

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO Présentation Introduction I. Matériel et Méthode II. Résultats III. Discussion Comparaison avec d autres

Plus en détail

2 - La télédétection optique

2 - La télédétection optique Introduction à la télédétection 2 - La télédétection optique OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Principes d'acquisition des images 5 A. Acquisition d'une image...5 1. 2. 3. 4. Le scanner...6 Le

Plus en détail

La visualisation de traces, support à l analyse, déverminage et optimisation d applications de calcul haute performance

La visualisation de traces, support à l analyse, déverminage et optimisation d applications de calcul haute performance 1/20 La visualisation de traces, support à l analyse, déverminage et optimisation d applications de calcul haute performance Damien Dosimont 1 Guillaume Huard 2 Jean-Marc Vincent 2 1 INRIA 2 Université

Plus en détail

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Zohra Mimouni, Collège Montmorency Laura King, Cégep André-Laurendeau Chantal Courtemanche, Collège Montmorency Troubles de lecture? Distinguer

Plus en détail

RÉSILIENCE DES SERVICES URBAINS : L INTÉRÊT DE LA COLLABORATION DES GESTIONNAIRES PARISIENS FACE À LA CRUE

RÉSILIENCE DES SERVICES URBAINS : L INTÉRÊT DE LA COLLABORATION DES GESTIONNAIRES PARISIENS FACE À LA CRUE 20 avril 2013 - ENS RÉSILIENCE DES SERVICES URBAINS : L INTÉRÊT DE LA COLLABORATION DES GESTIONNAIRES PARISIENS FACE À LA CRUE Regards croisés sur la résilience 2 Plan de la présentation La ville, les

Plus en détail

Bilan des formations IPRP dispensées par les CRAM Alsace - Moselle, Bourgogne Franche - Comté et Nord - Est

Bilan des formations IPRP dispensées par les CRAM Alsace - Moselle, Bourgogne Franche - Comté et Nord - Est Bilan des formations IPRP dispensées par les CRAM Alsace - Moselle, Bourgogne Franche - Comté et Nord - Est 1. Bilan stages 2009 Participants CRAM CRAM CRAM TOTAL AM BFC NE Nombre total de 21 18 12 51

Plus en détail

Indicateurs de performance des réseaux de surveillance épidémiologique

Indicateurs de performance des réseaux de surveillance épidémiologique Indicateurs de performance des réseaux de surveillance épidémiologique Méthode Standardisée d Evaluation des Systèmes de Surveillance des Maladies Animales Atelier technique de transfert de connaissance

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Conservatoire d Espaces Naturels Rhône Alpes - Cermosem Gustave Coste - Stagiaire Montpellier SupAgro gustavecoste@gmail.com Nicolas Robinet

Plus en détail

SWIFTNet L offre bancaire

SWIFTNet L offre bancaire SWIFTNet L offre bancaire L Univers SWIFTNET dans la relation banque Agathe Buret Offre Electronique Bancaire Jeudi 31 Mars 2005 Sommaire SWIFTNet : une réponse aux nouveaux besoins des s L offre bancaire

Plus en détail

Veille technologique en télécommunications

Veille technologique en télécommunications Veille technologique en télécommunications Khalid EL HIMDI Ismail KASSOU Hamid MACHCHOUR 1 Techniques d analyse de contenus L analyse de contenus est au cœur de la gestion du cycle de vie de l information

Plus en détail

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité)

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) designer, responsable diplômes cy cle long École de design Nantes Atlantique,

Plus en détail

Evolution des modèles économiques dans le privé, le cas de la production d orthophotographies ENSG 10/04/14

Evolution des modèles économiques dans le privé, le cas de la production d orthophotographies ENSG 10/04/14 Evolution des modèles économiques dans le privé, le cas de la production d orthophotographies ENSG 10/04/14 Sommaire I- Contexte II- Approches / modèles III- Effets et dérives IV- Ouverture I A Contexte

Plus en détail

Expérimentation Satellite IP VSAT

Expérimentation Satellite IP VSAT Expérimentation Satellite IP VSAT Contexte & objectif Évaluer le potentiel des solutions satellitaires pour la transmission des données des réseaux hydrométriques Suite étude et expérimentation CETMEF

Plus en détail

JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AGROALIMENTAIRE 4 ème édition

JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AGROALIMENTAIRE 4 ème édition JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AGROALIMENTAIRE 4 ème édition, Madagascar Hôtel Colbert «La qualité au service du développement des filières agroalimentaires de l océan Indien» PRESENTATION Le réseau QualiREG

Plus en détail

Les étapes de cette contribution

Les étapes de cette contribution Sciences sociales et éducation en vue du développement durable: un dispositif de recherche visant à identifier les savoirs scolaires mobilisés par les élèves en situation de débat Philippe Hertig Samuel

Plus en détail

Matériaux biosourcés et transition énergétique

Matériaux biosourcés et transition énergétique Matériaux biosourcés et transition énergétique Colloque «État des lieux et perspectives du chanvre dans la construction en Champagne-Ardenne» David WITT DREAL Champagne-Ardenne / SAHB 10 décembre 2014

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

PROPOSITION D UNE APPROCHE DE SEGMENTATION D IMAGES HYPERSPECTRALES

PROPOSITION D UNE APPROCHE DE SEGMENTATION D IMAGES HYPERSPECTRALES PROPOSITION D UNE APPROCHE DE SEGMENTATION D IMAGES HYPERSPECTRALES Nathalie GORRETTA MONTEIRO 1 1 UMR Information et Technologies pour les Agro-Procédés, Cemagref Montpellier, France Présentée le 25 Février

Plus en détail

LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES

LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES Dans le cadre du projet Trame Verte et Bleue Paca engagé par les 5 Parcs naturels régionaux de Paca, l Agence Régionale Pour l Environnement

Plus en détail

Cartographie des toitures végétalisées de la ville de Genève

Cartographie des toitures végétalisées de la ville de Genève SYSTEME D'INFORMATION DU PATRIMOINE VERT (SIPV) Cartographie des toitures végétalisées de la ville de Genève Pascal MARTIN, Joëlle MASSY et Nicolas WYLER En partenariat avec : Plan CJB & SIPV Les toits

Plus en détail

Nev@ntropic SAS : présentation

Nev@ntropic SAS : présentation Nev@ntropic SAS : présentation Services opérationnels de suivi de l environnement par satellite Porteur: François Marqués Ex - IRD (IBIS/DECLIMS/SEAS) L équipe 2 x techniciens 1 x ingénieur en traitement

Plus en détail

Créer votre espace de cours en ligne

Créer votre espace de cours en ligne Créer votre espace de cours en ligne Palte-forme Moodle : guide de création d'un espace de cours Année universitaire 2010-2011 V e r s i o n d u d o c u m e n t A n n é e u n i v e r s i t a i r e 2 0

Plus en détail

LE TOURISME EN MILIEU EDUCATIF, VECTEUR DE MODIFICATION DES REPRESENTATIONS SPATIALES DES ENFANTS.

LE TOURISME EN MILIEU EDUCATIF, VECTEUR DE MODIFICATION DES REPRESENTATIONS SPATIALES DES ENFANTS. CO-276 LE TOURISME EN MILIEU EDUCATIF, VECTEUR DE MODIFICATION DES REPRESENTATIONS SPATIALES DES ENFANTS. BOGACZ K. Université Lyon 2, LYON, FRANCE INTRODUCTION Dans cette recherche nous questionnons les

Plus en détail

Le couplage de bases de données sols pour optimiser la valorisation des données existantes

Le couplage de bases de données sols pour optimiser la valorisation des données existantes Le couplage de bases de données sols pour optimiser la valorisation des données existantes B. Lemercier 1, B. Laroche 2, N. Saby 2, J.B. Paroissien 2, J. Granja 2, D. Arrouays 2 1 AGROCAMPUS OUEST, Rennes

Plus en détail

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Marseille 06 décembre 2012 Introduction

Plus en détail

DossierDéveloppement. durable

DossierDéveloppement. durable La forêt est une ressource économique dont l exploitation contribue à l enrichissement collectif. L enjeu de l utilisation de toute ressource naturelle renouvelable est évidemment d en faire une gestion

Plus en détail

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique EXERCICE - LE SMARTPHONE, L'OUTIL MULTIMÉDIA (6 points) De nos jours, le smartphone est devenu un outil multimédia de plus en plus apprécié. À lui seul, il combine toutes les fonctionnalités «high-tech)}

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Comment estimer la valeur de la constante fondamentale de Planck? Extrait du programme

Plus en détail

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Domaine Science Humaines et Sociales LICENCE MENTION Information-communication Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Où? Site de Nancy - Campus Lettres et Sciences Humaines

Plus en détail

BOURSE de Recherche de la Société Française de Pharmacie Clinique avec le soutien d Astra Zeneca Thème Vieillissement DOSSIER DE CANDIDATURE

BOURSE de Recherche de la Société Française de Pharmacie Clinique avec le soutien d Astra Zeneca Thème Vieillissement DOSSIER DE CANDIDATURE BOURSE de Recherche de la Société Française de Pharmacie Clinique avec le soutien d Astra Zeneca Thème Vieillissement DOSSIER DE CANDIDATURE A retourner au plus tard le vendredi 18 décembre 2015 inclus

Plus en détail

Classification 3D d objets urbains à partir des données terrestres à balayage laser

Classification 3D d objets urbains à partir des données terrestres à balayage laser Classification 3D d objets urbains à partir des données terrestres à balayage laser Andrés SERNA et Beatriz MARCOTEGUI {andres.serna morales, beatriz.marcotegui} @mines-paristech.fr MINES ParisTech, CMM

Plus en détail

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage.

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage. $YDQWSURSRV La mise en œuvre du pilotage des systèmes de production constitue un enjeu sensible en raison, d une part, de l accroissement du niveau d automatisation de ceux-ci et, d autre part, de la multiplication

Plus en détail

Compatibilité Electromagnétique 14 éme Colloque International et Exposition & Journées Scientifiques d URSI France Paris, 20-23 Mai 2008

Compatibilité Electromagnétique 14 éme Colloque International et Exposition & Journées Scientifiques d URSI France Paris, 20-23 Mai 2008 Compatibilité Electromagnétique 14 éme Colloque International et Exposition & Journées Scientifiques d URSI France Paris, 20-23 Mai 2008 Projet d'élaboration d'un protocole de caractérisation des émissions

Plus en détail

ANALYSE, MODÉLISATION ET

ANALYSE, MODÉLISATION ET ANALYSE, MODÉLISATION ET DIAGNOSTIC DES PILES À COMBUSTIBLE A. Picot, J. Régnier, P. Maussion & C. Turpin LAPLACE Université de Toulouse PROBLÉMATIQUE GÉNÉRALE Pile à Combustible (PAC): source prometteuse

Plus en détail

LES BASES MARKETING Formation Durée: 4 jours

LES BASES MARKETING Formation Durée: 4 jours LES BASES DU MARKETING Formation Durée: 4 jours CLARITY, société de conseil en télécommunication, réalise principalement des missions de conseil pour ses clients, opérateurs et Autorités de Régulation

Plus en détail

Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN Agence de l eau Loire- Bretagne ; Roland MATRAT DREAL Pays de la

Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN Agence de l eau Loire- Bretagne ; Roland MATRAT DREAL Pays de la Exemple de stratégie territoriale et d organisation locale en métropole le cas du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN

Plus en détail