Section 8 REPRODUCTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section 8 REPRODUCTION"

Transcription

1 REPRODUCTION Quelle est la saison naturelle de reproduction des brebis? Quelle est la durée de l œstrus d une brebis au cours de la période d ovulation? Quels sont les signes du cycle œstral? Est-ce que le cycle d une agnelle diffère de celui d une brebis? Vers quel âge les agnelles atteignent-elles la puberté? Quel est le temps optimal pour l accouplement? Qu est-ce qu une chaleur silencieuse? Qu est-ce que «l effet bélier»? Combien d agneaux peut porter une brebis? L alimentation peut-elle influencer le degré d ovulation? Qu est-ce que le «flushing» ou l alimentation intensive? Quel devrait être le ratio bélier/brebis durant la période d ovulation? Pendant combien de temps le bélier doit-il demeurer avec les brebis? Quel est le temps de gestation de la brebis? Les moutons peuvent-ils s accoupler en dehors de la saison pré-établie? Est-il possible d ajuster la photopériode des brebis pour qu elles soient accouplées hors-saison (par exemple, au printemps)? Des hormones peuvent-elles être administrées aux brebis pour les accoupler hors-saison? Comment doit-on gérer les béliers pour un accouplement hors-saison? La température peut-elle avoir un effet sur l accouplement? Qu est-ce que le «système d agnelage accéléré» aussi appelé «l agnelage fréquent»? Quels sont les pré-requis du système «3 en 2»? Qu est-ce que le «système d agnelages accélérés 5 étoiles de Cornell»? Comment peut-on savoir si une brebis est gestante? Références Ressources supplementaires Page 89

2 Quelle est la saison naturelle de reproduction des brebis? La saison de reproduction pour les ovins est déterminée par le période de luminosité quotidienne, plus précisément par la durée d exposition à la lumière du jour. Les ovins deviennent fertiles lors du raccourcissement du temps d ensoleillement quotidien. Leur cycle œstral (l œstrus) est déclenché par le décroissance du jour, ce qui débute après le solstice d été, de sorte que les brebis sont fertiles durant les mois d automne. Contrairement aux chevaux qui sont plutôt fertiles au printemps et aux bovins qui ont un cycle œstral tout au long de l année. Le cycle hormonal de la brebis se divise en trois parties : L ovulation : période régulière du cycle durant laquelle la brebis est en chaleur et est fertile (réceptive au bélier); L anovulation : période sans cycle d ovulation durant laquelle la brebis n est pas fertile; La transition : période entre les cycles d ovulation et d anovulation durant laquelle le système hormonal de la brebis est amorcé par le raccourcissement du temps d ensoleillent quotidien. Insérer ici le tableau des «Heures d ensoleillement». L ovulation consiste en la libération d un ovule par l ovaire qui peut ensuite être fécondé par le bélier. Il existe des différences considérables de durée de l ovulation d une race à l autre. Par exemple : Races à courte période de reproduction qui sont naturellement fertiles de septembre à janvier : Suffolk Columbia Border Cheviot Leicester Hampshire Corriedale Katahdin Texel Races à longue période de reproduction qui sont naturellement fertiles de juillet à mars : Rambrouillet Dorset Romanov Arcott Rideau Arcott Canadien Arcott Outaouais Ile de France Les races originaires d endroits éloignés de l équateur ont une courte saison de reproduction tandis que les races originaires d endroits rapprochés de l équateur ont une période de reproduction plus longue. Il existe des différences considérables de durée de l ovulation d une race à l autre. Dr. Paula Menzies Page 90 Section X8

3 Quelle est la durée de l œstrus d une brebis au cours de la période d ovulation? Les brebis ont des cycles menstruels de 17 jours, avec un œstrus d environ 30 heures. La durée du cycle peut varier entre 14 et 19 jours et peut être influencé par l âge de la brebis et le stade de la saison de reproduction. Le cycle œstral est divisé en deux sections : l œstrus, qui coïncide avec l ovulation, et le dioestrus, au cours duquel l ovaire sécrète de la progestérone à partir d une structure laissée lors de l ovulation, appelée le corps jaune (CL). Pendant le dioestrus, qui dure environ 2 semaines, les brebis ne sont pas réceptives au bélier puisque l utérus se prépare à recevoir un ovule fécondé. Si la brebis ne devient pas gestante, le CL régresse et vers le 17 e jour du cycle, elle revient dans son cycle œstral et ovule à nouveau. Quels sont les signes du cycle œstral? Les signes démontrés durant le cycle œstral sont très subtils. Une brebis en chaleur recherchera la compagnie du mâle, lui permettra de la sentir, agitant souvent la queue afin de répandre son odeur. Il se peut que le berger remarque une légère inflammation de la vulve. Les brebis qui ne sont pas en chaleur vont s éloigner du bélier. Puisque l accouplement n est pas nécessairement fait en présence de l éleveur, celui-ci installera parfois un harnais marqueur qui laissera une trace de couleur sur la brebis une fois qu elle aura été saillie. Est-ce que le cycle d une agnelle diffère de celui d une brebis? Les agnelles ont une période d ovulation plus courte, elles débutent leur cycle menstruel environ 3 semaines après les brebis adultes et termineront environ 3 semaines avant le reste du troupeau. Le cycle œstral est également plus court. La fréquence des ovulations chez les jeunes brebis est plus élevée au début de la saison de reproduction. Les agnelles ne chercheront pas toujours la compagnie du bélier durant le cycle œstral. Une agnelle devient fertile vers 7 mois et peut agneler vers l âge d un an. Il peut y avoir exception pour les races plus lentes à atteindre la maturité (par exemple les Mérinos) ou lorsque les jeunes brebis sont nées en dehors de la saison régulière de reproduction alors que celles-ci n agnelleront peut-être pas avant l âge de 15 à 18 mois. Une brebis en chaleur recherchera la compagnie du mâle, lui permettra de la sentir, agitant souvent la queue afin de répandre son odeur. Page 91

4 Vers quel âge les agnelles atteignent-elles la puberté? La majorité des brebis atteignent la puberté entre l âge de 5 et 10 mois ou encore lorsqu elles ont atteint 60 % de leur poids adulte. Les jeunes brebis peuvent être accouplées lorsqu elles atteignent 70 % de leur poids adulte. Les agnelles devraient être nourries dans le but d atteindre un poids visé environ 2 à 3 semaines avant le début de la saison de reproduction. Il existe ici aussi de grandes différences selon la race à l égard du poids adulte et de l âge de la puberté. Il est donc important de connaître ce qui s applique pour votre troupeau. Il est important de ne pas nourrir excessivement les agnelles après la puberté puisque cela pourrait réduire le taux de fertilité et de production laitière à l âge adulte. Les agnelles de remplacement devraient être séparées des agneaux destinés à la vente vers l âge de 4 mois. Elles devraient également être séparées des jeunes béliers afin d éviter des accouplements accidentels. Les agnelles issues d un bélier choisi pour l importante taille de ses testicules atteindront plus rapidement l âge de la puberté et seront plus prolifiques. Les jeunes brebis peuvent être accouplées lorsqu elles atteignent 70 % de leur poids adulte. Quel est le temps optimal pour l accouplement? L ovulation se produit à la toute fin du cycle œstral. Le temps idéal pour un accouplement unique serait entre 9 et 12 heures après le début de l œstrus. Lors de la plupart des saillies naturelles, le bélier accouplera la brebis plusieurs fois durant le cycle œstral afin d assurer une quantité viable de spermatozoïdes pour la fécondation. Qu est-ce qu une chaleur silencieuse? Le temps idéal pour un accouplement unique serait entre 9 et 12 heures après le début de l œstrus. Le premier cycle œstral de la saison d accouplement n est pas normal puisque la brebis n est pas réceptive au bélier. C est habituel et celle-ci reviendra à son cycle œstral dans un délai de 10 à 14 jours et montrera des signes normaux pour ce cycle. Il existe plusieurs raisons pour expliquer le fait que la brebis ne sera pas fécondée au cours d une période d ovulation normale. Il se peut qu elle ne soit pas vraiment en chaleur (par exemple, si l alimentation est insuffisante) ou qu elle soit prête mais qu elle n ait pas été saillie par le bélier. Le problème peut venir du bélier (infertilité, timidité, blessure, fatigue, maladie) ou de la brebis. Si les brebis ne sont pas marquées par le harnais marqueur, il serait alors nécessaire de demander un test de fécondité pour confirmer la fertilité du bélier ou de la brebis. Qu est-ce que «l effet bélier»? Durant la période de transition, habituellement entre juillet et août, la brebis n est pas en chaleur. Toutefois, les jours s écourtent et stimulent la sécrétion de mélatonine dans le cerveau ce qui déclenche le travail hormonal. Durant cette période, si un bélier inconnu (que les brebis n ont jamais vu, entendu ou senti depuis plus d un mois) est présenté, cela déclenchera une chaleur silencieuse (donc non fertile). Page 92

5 Entre 10 et 14 jours suivant la chaleur silencieuse, une chaleur fertile suivra. L avantage de l effet bélier est qu il ne requiert aucun recours aux hormones, il devance la saison de reproduction de quelques semaines et synchronise les brebis afin que la période d agnelage soit de courte durée. L effet bélier est probablement provoqué par les phéromones (hormones odorantes) relâchées par le bélier et captées par la brebis. Des béliers vasectomisés (teaser) peuvent être utilisés pour provoquer l effet bélier (un bélier infertile pour 40 brebis) puis remplacés par des béliers fertiles après 14 jours (un bélier fertile pour 20 brebis). Combien d agneaux peut porter une brebis? L avantage de l effet bélier est qu il ne requiert aucun recours aux hormones, il devance la saison de reproduction de quelques semaines et synchronise les brebis afin que la période d agnelage soit de courte durée. La majorité des brebis peuvent donner naissance à 1, 2 ou 3 agneaux. La rentabilité du troupeau repose sur une majorité de brebis donnant naissance à des rejetons multiples. Les éleveurs devraient développer des stratégies qui assurent un degré optimal d ovulation, lien direct avec le nombre d agneau par brebis. Plus l âge de la brebis augmente, plus le nombre d agneaux sevrés fait de même. Les brebis plus âgées sont généralement de meilleures mères. Les brebis plus âgées sont aussi reconnues pour produire plus d un ovule. Le plus haut degré d ovulation chez les brebis matures est atteint à la mi-saison de reproduction tandis que les brebis accouplées hors-saison ont un faible degré d ovulation. La rentabilité du troupeau repose sur une majorité de brebis donnant naissance à des rejetons multiples. L alimentation peut-elle influencer le degré d ovulation? Oui, les animaux doivent être bien nourris s ils sont destinés à la reproduction. Les animaux sous-alimentés utiliseront leurs énergies pour garantir leur survie plutôt que d assurer leur descendance. Les brebis qui bénéficient du meilleur apport nutritionnel ont tendance à montrer un meilleur degré d ovulation à l exception des brebis et agnelles suralimentées pour lesquelles on remarque une baisse de la fertilité et de l ovulation. Les agneaux devraient être sevrés avant le début de la saison de reproduction afin de permettre l amélioration de l absorption nutritive des aliments par la brebis. Page 93

6 Qu est-ce que le «flushing» ou l alimentation intensive? Le «flushing» ou l alimentation intensive est une pratique de gestion de l alimentation des brebis qui consiste à élever l apport énergétique, dépassant ainsi largement les besoins quotidiens habituels. Pour être efficace, l alimentation intensive doit débuter deux à trois semaines avant le début des accouplements et devrait continuer deux à trois semaines après le retrait des béliers. Le plus bénéfique pour les brebis maigres est l addition de grains concentrés à la ration dans une proportion de 0,2 kg à 0,7 kg (0,5 lb à 1,5 lb) par tête. Évidemment, la réponse est moins évidente chez une brebis en bonne condition physique (IMC de 3.0 à 3.5). Les brebis qui ont un bon IMC ovuleront déjà très bien. Quel devrait être le ratio bélier/brebis durant la période d ovulation? Les brebis qui bénéficient du meilleur apport nutritionnel ont tendance à montrer un meilleur degré d ovulation, à l exception des brebis et agnelles suralimentées, pour lesquelles on remarque une baisse de la fertilité et de l ovulation. Le scénario d accouplement typique prévoit un bélier pour 30 à 50 brebis. Il est recommandé d intégrer plus d un bélier au troupeau de brebis, afin d assurer une couverture complète. La concurrence entre les béliers augmente leur capacité à déceler l œstrus. L éleveur devra toutefois surveiller si des combats se développent. De jeunes béliers peuvent accoupler entre l âge de 5 et 6 mois mais devraient être limités à 15 ou 25 brebis lors de leur première saison. Les jeunes béliers ne devraient pas être utilisés comme bélier principal pour des agnelles puisqu ils sont tous deux inexpérimentés. Comprendre la «psychologie du bélier» peut jouer un rôle important dans le succès du taux de reproduction : les béliers peuvent se battre et se blesser, ou ils peuvent «tomber amoureux» d une brebis en particulier et ignorer toutes les autres. L éleveur doit garder l œil ouvert et planifier la présence des béliers afin de s assurer que toutes les brebis auront été accouplées. Si toutes les brebis sont synchronisées, il faudra prévoir plus de béliers au sein du troupeau. Pendant combien de temps le bélier doit-il demeurer avec les brebis? Au cours de la saison, on peut s attendre à ce que 70 % à 75 % des brebis aient été fécondées durant le premier cycle oestral, et que près de 100 % l aient été à la fin du troisième cycle. Rien ne justifie d avoir des brebis en présence d un bélier pendant plus de 42 jours. Celles qui ne sont pas gestantes à ce moment-là devraient être réformées. Une période d accouplement de 42 jours signifie une saison d agnelage de près de deux mois. Une période de trente-cinq jours (deux cycles) est généralement optimale et devrait se traduire par un excellent taux de gestation. Le bélier ne devrait pas être gardé avec les brebis en dehors de la saison de reproduction. Au cours de la saison, on peut s attendre à ce que 70 % à 75 % des brebis aient été fécondées durant le premier cycle oestral, et que près de 100 % l aient été à la fin du troisième cycle. Page 94

7 Quel est le temps de gestation de la brebis? Le temps moyen de gestation des brebis est de 147 jours; l écart est de 144 à 151 jours. Les brebis gestantes de jumeaux ou de triplets vont agneler plus tôt que celles qui portent un seul agneau. La date à laquelle les premiers rejetons sont attendus peut être calculée à partir de la date à laquelle le bélier à été introduit au troupeau. Les installations pour la naissance devraient être prêtes au moins deux semaines avant l arrivée du premier agneau. Un mois avant l arrivée du premier agneau, les brebis devraient recevoir un rappel de vaccins contre l entérotoxémie et autres clostridies. Ces vaccins assurent une protection contre les maladies clostridiales (les reins pulpeux, l entérotoxémie et le tétanos) et assurent la même protection aux agneaux via le colostrum. Le temps moyen de gestation des brebis est de 147 jours; l écart est de 144 à 151 jours. Les moutons peuvent-ils s accoupler en dehors de la saison pré-établie? Oui, la façon la plus facile d accouplement consiste à utiliser des races qui ont une «longue période» de reproduction, ou d accoupler en introduisant ces races dans le troupeau et à préparer une relève avec des agnelles provenant de brebis ayant un cycle naturel hors-saison. Est-il possible d ajuster la photopériode des brebis pour qu elles soient accouplées hors-saison (par exemple, au printemps)? Oui, cela peut être fait en trompant les brebis et en leur faisant croire qu elles sont entrées dans le solstice d été, soit après le 21 juin (c est-à-dire la diminution de la lumière du jour) alors qu en fait, c est le 21 décembre, le solstice d hiver (c est-à-dire l élongation du temps d ensoleillement). A la fin décembre, lorsqu il fait sombre la majorité du temps, on expose les brebis à la lumière pour les 60 prochains jours. Elles nécessitent une exposition continue de 16 heures par jour à la lumière pour les préparer à «l automne» qui arrive. Après cette préparation, les brebis sont restreintes à 8 heures de luminosité (à un maximum de 500 lux) et à 16 heures de noirceurs (à un maximum de 10 lux). Cela permet d imiter le raccourcissement des jours et de provoquer la sécrétion de mélatonine qui stimulera les glandes hormonales qui provoqueront éventuellement une ovulation dans les six à huit semaines suivantes. La luminosité peut être fournie en sortant les brebis dehors durant la journée et en les entrant à la fin de l après-midi. Cependant, il faudra peut-être réduire l intensité lumineuse de la bergerie en recouvrant les fenêtres à la fin du mois de mars puisque les journées allongent. La différence des temps d exposition à la lumière devraient être d au moins six à huit heures. Si tout fonctionne, les brebis seront en chaleur tous les 17 jours comme elles le seraient durant la période d ovulation. Le cycle œstral des brebis ne sera toutefois pas synchronisé. Il est recommandé d inclure les béliers dans l horaire de luminosité quotidienne, puisqu ils augmentent le volume de leurs testicules, profitent d une libido élevée et offrent une meilleures qualité de semence lorsqu ils sont exposés à peu d heures d ensoleillement. Page 95

8 Des hormones peuvent-elles être administrées aux brebis pour les accoupler hors-saison? Durant la période anovulatoire et durant la période de transition, les ovaires ne produisent aucune progestérone. Il existe quelques produits qui peuvent fournir cette progestérone, en version naturelle ou synthétique. L utilisation de ces médicaments provoquera l ovulation. Pour l instant, ces médicaments ne sont pas homologués pour une utilisation chez les ovins. Un médicament (dispositif à libération contrôlée pour les moutons et les chèvres CIDR-S ou CIDR-G, Santé animale Pfizer) est disponible uniquement via une Demande de distribution de médicaments d urgence émis par la Direction des médicaments vétérinaires de Santé Canada. Seul le vétérinaire du troupeau pourra alors en faire la prescription. Un autre médicament utilisé, non homologué pour les moutons, est un progestatif synthétique en supplément alimentaire appelé Acétate de mégestrol (MGA). Ce médicament ne peut être prescrit que par le vétérinaire. Généralement, il faut une exposition à la progestérone exogène de 12 à 14 jours pour simuler l effet de la libération de progestérone. Une fois que la progestérone aura été retirée, la baisse déclenchera l activité du cerveau et de l hypophyse pour qu il libère des hormones, ce qui entraînera le développement d un follicule sur l ovaire qui contient l ovule, puis l ovulation lorsque celui-ci sera prêt. Le follicule sécrète une hormone appelée œstrogène. C est cette hormone qui est responsable des signes de comportement durant le cycle œstral. Durant la période d ovulation, lorsque la progestérone est retirée, la majorité des animaux entreront dans le cycle œstral et ovuleront dans les 2 à 5 jours suivants. Durant la période anovulatoire et la période de transition, les brebis n auront pas de cycle œstral à moins qu une drogue soit administrée au moment même du retrait de la progestérone. Cette drogue se nomme gonadotrophine chorionique équine (ecg) aussi appelée gonadotrophine du sérum de jument gravide (pregnant mare serum gonadotrophin PMSG) et imite l effet de l hormone qui cause la libération du follicule puis de l ovulation. Puisque plusieurs brebis sont habituellement traitées avec des médicaments en même temps, cela permet de synchroniser le cycle œstral du troupeau et, conséquemment, de réduire le temps de la période d agnelage. Afin d obtenir un taux élevé de réussite, les brebis doivent être en bonne condition physique et leurs agneaux devraient être déjà sevrés. Comment doit-on gérer les béliers pour un accouplement hors-saison? La bonne gestion des béliers est cruciale au succès des accouplements hors-saison. Les béliers ont une baisse de fertilité lorsqu ils ne sont pas en saison d accouplement, et le ratio durant cette période devrait être d un bélier pour 5 à 7 brebis. S il y a synchronisation durant la période ovulatoire, on peut augmenter le ratio à un bélier pour 10 brebis. Il est important de garder le bélier séparé des brebis (pour qu il ne soit ni entendu, ni senti) jusqu à 24 heures avant le retrait du CIDR-S ou du MGA, à défaut de quoi il pourrait y avoir un faible taux de fertilité (nombre d agneaux nés). Certains éleveurs trouvent avantageux d inter changer les béliers d un groupe à l autre afin d assurer l accouplement du plus grand nombre de brebis possible et d éviter des complications dues à la «psychologie du bélier». La bonne gestion des béliers est cruciale au succès des accouplements horssaison. Les béliers ont une baisse de fertilité lorsqu ils ne sont pas en saison d accouplement, et le ratio durant cette période devrait être d un bélier pour 5 à 7 brebis. Page 96

9 La température peut-elle avoir un effet sur l accouplement? La température et l humidité doivent être prises en considération lors des accouplements hors-saison. Des températures élevées et un taux d humidité élevé durant le temps de reproduction peuvent réduire les chances de survie des embryons ainsi que la qualité du sperme ce qui aura pour effet de réduire le nombre d agneaux produits. De plus, ces facteurs peuvent réduire les comportements associés à l œstrus (i.e. les brebis ont leurs chaleurs mais ne montrent pas de signes). Qu est-ce que le «système d agnelage accéléré» aussi appelé «l agnelage fréquent»? Si l on additionne les journées durant lesquelles une brebis est productive durant l année, on réalise qu il y a un temps considérable durant lequel elle ne fait «rien». Par exemple, si la brebis est en période d accouplement pendant 35 jours, que la gestation dure 150 jours et qu elle allaite ensuite pendant 60 jours, il reste encore 60 jours à l année durant lesquels la brebis n est pas en gestation ou en lactation (elle est vide). Cela signifie qu il est possible d augmenter la production de la brebis afin qu elle agnelle plus d une fois par année en moyenne. L avantage de ce système est qu il accroit le nombre d agneaux mis en marché annuellement, augmentant le profit par brebis, permettant une production d agneaux à l année et rentabilisant le marché hors-saison des agneaux qui assurera un rentrée d argent toute l année. Il existe plusieurs systèmes employés par les éleveurs mais le plus populaire et sans doute le plus facile à mettre en place est le système de «3 agneaux en 2 ans» aussi appelé le «3 en 2». On demande alors à la brebis d agneler à tous les huit mois. Une autre possibilité, qui est toutefois plus complexe, consiste à faire agneler la brebis 5 fois en 3 ans ou à tous les 7,2 mois. Quels sont les pré-requis du système «3 en 2»? Deux troupeaux sont gardés sur la ferme et chacun d eux doit agneler tous les huit mois. Par exemple, le troupeau 1 agnellera en janvier 2009, septembre 2009 et mai 2010, tandis que le troupeau 2 agnellera en mai 2009, janvier 2010 et enfin et en septembre La période de reproduction est très courte donc l est également celle de l agnelage. Les agneaux sont sevrés entre 50 et 60 jours, afin que les brebis soient saillies environ une semaine après le sevrage. Deux des trois saisons de reproduction sont hors-saison (c est-à-dire au printemps pour l agnelage de septembre, et à la fin de l été pour l agnelage de janvier). Conséquemment, la réussite des technologies de reproduction est essentielle. Bien que le «3 en 2» permette un meilleur emploi de la main-d œuvre, des équipements et des béliers, il requiert également un niveau de gestion supérieur que dans un système d agnelage unique, en saison régulière (par exemple, lors de l agnelage hivernal ainsi que pour l alimentation de haute qualité, qui permet aux brebis d être en excellent état de chair lors du sevrage, afin d être prêtes pour la prochaine saillie). Page 97

10 Les brebis non gestantes peuvent être transférées dans l autre troupeau afin d être saillies à nouveau. Les races les plus maternelles (c est-à-dire qui sont plus fécondes, de bonnes laitières, d excellentes mères et qui ont une période de reproduction plus longue naturellement) sont recommandées dans un système d agnelage fréquent, tandis que les béliers peuvent être choisis pour leur corpulence afin d obtenir des agneaux plus gros qui répondent mieux aux attentes du marché. Ce système est plus dispendieux qu une production saisonnière unique et n est pas conseillé pour tous les éleveurs; il sera donc important de peser les avantages et désavantages avant de s engager. Dr. Paula Menzies Qu est-ce que le «système d agnelages accélérés 5 étoiles de Cornell»? Dans ce système, 3 des 5 saillies sont faites hors-saison et les brebis saillies à ce moment ont tendance à concevoir moins d agneaux par agnelage. Ce système fait appel à une longue saison de reproduction. Par conséquent, des races maternelles seront idéales pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Les béliers peuvent accoupler à l année longue, mais la libido et la fertilité diminuent hors-saison. Il faudra donc peut-être envisagé l ajustement de la luminosité, particulièrement lorsque des races terminales sont utilisées. Puisque les brebis agnellent durant les mois d automne et d hiver et que les agneaux sont sevrés rapidement, leurs besoins alimentaires seront plus importants. Les éleveurs doivent évaluer les coûts additionnels encourus par rapport aux revenus anticipés. Bien que le «3 en 2» permette un meilleur emploi de la maind œuvre, des équipements et des béliers, il requiert également un niveau de gestion supérieur que dans un système d agnelage unique, en saison régulière. Comment peut-on savoir si une brebis est gestante? Un bon diagnostic de gestation est un outil important de la gestion du troupeau. Les coûts d entretien d une seule brebis vide peuvent à eux seuls englober les profits générés par les brebis productives. Technique de dépistage de la gestation : Utilisation d un bélier avec harnais marqueur : Intégrer un bélier avec un harnais de marquage avec les brebis vers la fin de la saison de reproduction. Cette méthode est utile pour confirmer la fertilité d un bélier douteux et pour se faire une idée plus juste du taux de gestation des brebis. Cette méthode peut parfois être trompeuse, puisque quelques brebis vides ne seront peut-être pas saillies durant le cycle œstral, ou encore lorsqu un bélier trop entreprenant montera des brebis déjà gestantes. L ultrasonographie en temps réel, mode B : De bonnes installations et un berger attentif sont la clé d un bon résultat. Page 98

11 Un diagnostic de gestation est un acte vétérinaire qui être prononcé par un vétérinaire licencié seulement ou par un technicien qualifié sous la supervision directe d un vétérinaire. Consultez votre règlementation provinciale à ce sujet. Le technicien en ultrasons doit avoir un accès facile au côté droit de l abdomen, juste devant le pis. Le vétérinaire qui procèdera aux ultrasons devrait être consulté avant son arrivée afin de prévoir le nécessaire. Les brebis devraient être propres et séchées. Garder les brebis à jeun douze heures avant l échographie pourrait être utile puisqu il sera plus facile de voir l utérus quand la panse est vide. Malgré un diagnostic positif de gestation, ce ne sont pas toutes les brebis qui agnelleront. Cette méthode est sans doute la meilleure manière de confirmer la gestation chez les ovins et les caprins. Une échographie intra rectale peut être utile pour poser un diagnostic de gestation entre le 19 e ou 20 e jour et le 100 e jour de gestation, idéalement entre le 35 e et le 55 e jour après l accouplement. Cet acte ne peut qu être posé que par un vétérinaire. Après le 100 e jour, l utérus est souvent descendu trop bas dans l abdomen, au-delà des capacités de pénétration des ondes sonores. Une échographie du flanc sera donc nécessaire. Une échographie par le flanc s effectue idéalement avec un dispositif de balayage sectoriel. Cette façon permet la visualisation de presque tout l utérus permettant ainsi d établir l évolution de la gestation ainsi que le nombre de fœtus portés. Ce type d échographie peut être effectué à partir du 40 e jour de gestation avec un taux de précision optimal sur le nombre de fœtus entre les jours 45 et 90. L avortement ou la perte d un jumeau, particulièrement avant les 40 à 50 jours de gestation peut être fréquent. Les pertes encourues durant la période de diagnostic de gestation peuvent être réduites en limitant le stress de l animal. La palpation abdominale : Cette procédure demande de l expérience. Les fœtus peuvent habituellement être palpables après le 120 e jour de gestation. La palpation abdominale devient difficile à réaliser sur des brebis très grasses ou encore sur des animaux ayant des abdomens bien pleins. Les brebis sont placées en position assise et le bas de l abdomen est alors palpé pour sentir la présence des fœtus. Les tests sanguins : Les tests suivants requièrent des échantillons de sang tirés de la veine jugulaire ce qui, en soit, n est ni pratique, ni abordable. L évaluation du taux de progestérone serait utile entre les 20 e et 25 e jour après l œstrus. La spécificité de la détermination du taux de progestérone pour diagnostiquer la gestation varie de 70 % à 80 % en ce que l absence de progestérone signifie que la brebis n est pas gestante. Cependant, un taux élevé de progestérone ne doit pas être obligatoirement attribué à la gestation puisque plusieurs raisons peuvent expliquer qu une brebis aura une production normale de corps jaunes sans devenir gestante. L avortement ou la perte d un jumeau, particulièrement avant les 40 à 50 jours de gestation peut être fréquent. Page 99

12 Le diagnostic par sulfate d oestrone atteint un maximum de précision après le 70 e jour de gestation. Il ne pourra pas prédire le nombre d agneaux portés mais est considéré comme étant très précis à l égard de la sensibilité (pour confirmer une brebis gestante) et de sa spécificité (pour confirmer une brebis vide, non gestante). Ce ne sont pas tous les laboratoires qui offriront ce service. La protéine de type «PSPB» (Pregnancy-specific protein) est produite par le fœtus de toutes les espèces de ruminants et se détecte à compter du 18 e ou du 19 e jour après l accouplement. Bien que sa présence soit hautement reliée à la gestation, on peut la retrouver chez des brebis vides. La viabilité commerciale de ce test n a pas encore été reconnue. Par conséquent, il ne devrait pas être offert de façon routinière. Références (en anglais uniquement) Sheep and Goat Management in Alberta; Reproduction Chapter Alberta Lamb Producers and Alberta Goat Breeders Association, Breeding Programs for Sheep Production W.E Howell, University of Saskatchewan,1984 Breeding Options for a Commercial Sheep Flock Delma Kennedy, Ontario Ministry of Agriculture, Food and Rural Affairs, Glossary of Sheep Breeding Terminology Delma Kennedy, Ontario Ministry of Agriculture, Food and Rural Affairs, Explanation of Flock Productivity Ontario Sheep Health Program Introduction to Sheep Production Manual Ontario Sheep Marketing Agency Page 100

13 Ressources supplémentaires Planification d un programme de reproduction Informations sur les caractéristiques maternelles, les mâles terminaux, les croisements, la consanguinité, les lignées de reproduction, etc. (Disponible en anglais seulement). Sélection des sujets de reproduction Informations sur les performances et les aspects économiques, la santé et la conformation, etc. (Disponible en anglais seulement). Sélection des béliers de reproduction Informations sur les tests de fertilité, la hiérarchie au pâturage, etc. (Disponible en anglais seulement). Quand réformer les moutons? Informations sur les critères de réforme pour les brebis et les béliers. (Disponible en anglais seulement). Les problèmes de santé liés à la reproduction Informations sur l avortement, le prolapse vaginale, la fièvre puerpérale (ou toxémie de gestation), l hypocalcémie, la santé des béliers, etc. (Disponible en anglais seulement). L agnelage Informations sur les signes de préparation à l agnelage, la préparation, le colostrum, les problèmes de mise-bas, les interventions, l adoption d agneaux, etc. (Disponible en anglais seulement). Page 101

Rapport final Analyse économique

Rapport final Analyse économique Rapport final Analyse économique Exploitation de la lumière naturelle dans les programmes de photopériode pour le contrôle de la reproduction chez les ovins (Projet #6266) Demandeur Organisme conjoint

Plus en détail

AUTOUR DE LA MISE BAS

AUTOUR DE LA MISE BAS AUTOUR DE LA MISE BAS Un vêlage ou un agnelage est une des périodes les plus importantes dans la conduite d un élevage. De sa réussite dépendra l entrée d argent quelques mois plus tard. Il est donc impératif

Plus en détail

Guide de référence. Programme d évaluation génétique des ovins à domicile

Guide de référence. Programme d évaluation génétique des ovins à domicile Programme d évaluation génétique des ovins à domicile Guide de référence Avec la précieuse collaboration de Mme Delma Kennedy Spécialiste en génétique ovine OMAFRA, Ontario Décembre 2011 1 2 Table des

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE?

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? Traduit de: PRODUCERS MIGHT WANT TO CONSIDER CREEP FEEDING Auteur: Stephen B. Blezinger, Ph.D., PAS (Copyright 2015 Dr. Stephen B. Blezinger) Adapté en français

Plus en détail

Contrat d insémination 2015

Contrat d insémination 2015 Centre de reproduction équine du Petit Hautier 2 Route de Paris 76220 Ménerval Tél : 02 32 89 07 11 Port : 06 88 83 60 20 www.petithautier.fr Email: doc.chollet@orange.fr Contrat d insémination 2015 Entre

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

Dans le présent document, le masculin englobe le féminin et est utilisé uniquement pour alléger le texte.

Dans le présent document, le masculin englobe le féminin et est utilisé uniquement pour alléger le texte. Avril 2005 Dans le présent document, le masculin englobe le féminin et est utilisé uniquement pour alléger le texte. Édition et mise en page Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec

Plus en détail

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs.

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs. Castration 1- Généralités 2- Stérilisation des chiennes 3- Castration des chiens 4- Castration des chats 5- Castration des lapins et des cobayes 1- Généralité s La castration consiste à enlever les glandes

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

Portrait technico-économique et financier des meilleures entreprises ovines au Québec

Portrait technico-économique et financier des meilleures entreprises ovines au Québec Maîtriser la production ovine pour mieux en vivre Le vendredi 29 septembre 2006 Portrait technico-économique et financier des meilleures entreprises ovines au Québec Martial TREMBLAY 1, agronome Conseiller

Plus en détail

Le chercheur responsable, en collaboration avec le personnel technique de

Le chercheur responsable, en collaboration avec le personnel technique de Direction des services vétérinaires Procédure normalisée de fonctionnement Objet : Gestion des colonies internes de souris Numéro : RE-1 Portée : Ceci est une directive de la Direction des services vétérinaires

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

Étiquettes approuvées pour les porcs

Étiquettes approuvées pour les porcs Étiquettes approuvées pour les porcs Programme d identification et de traçabilité des animaux d élevage VERSION 1 1 er juillet 2014 Les étiquettes approuvées sous le programme national d'identification

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS Cette brochure a été conçue dans le but de répondre à vos questions et vous aider à prendre une décision

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte?

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte? Mais pourquoi je ne suis pas? On a beau vouloir très fort un bébé, la nature ne nous obéit pas toujours au doigt et à l œil Ce qu il faut savoir pour être au top de sa fertilité et tomber plus facilement!...

Plus en détail

Règlement sur la gestion du herd-book

Règlement sur la gestion du herd-book FÉDÉRATION SUISSE D'ÉLEVAGE OVIN Règlement sur la gestion du herd-book dans les syndicats et les associations d élevage ovin Mis en vigueur au 1 er août 2005 Adopté par le comité de la Fédération suisse

Plus en détail

MONITORING 100% CONNECTÉ : MEDRIA LANCE LE FEEDPHONE

MONITORING 100% CONNECTÉ : MEDRIA LANCE LE FEEDPHONE MEDRIA 2014 DOSSIER DE PRESSE Alimentation-Reproduction-Santé MONITORING 100% CONNECTÉ : MEDRIA LANCE LE FEEDPHONE 1/18 COMMUNIQUÉ DE PRESSE MEDRIA lance au SPACE 2014 sa dernière innovation, le FeedPhone

Plus en détail

Génétique et génomique Pierre Martin

Génétique et génomique Pierre Martin Génétique et génomique Pierre Martin Principe de la sélections Repérage des animaux intéressants X Accouplements Programmés Sélection des meilleurs mâles pour la diffusion Index diffusés Indexation simultanée

Plus en détail

Les faits sur la semence ABS SEXATION

Les faits sur la semence ABS SEXATION Les faits sur la semence ABS SEXATION La procédure de sexage La semence sexée est produite en utilisant la technologie de la cytomètrie en flux qui permet de trier les cellules X (femelle) des cellules

Plus en détail

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau :

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau : Optimisation de l indice de consommation du poulet de chair ROSS Cet article a été écrit spécifiquement pour les producteurs d Amérique Latine. Cependant, les recommandations données peuvent être utiles

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace.

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. La pilule, prise régulièrement, prévient d une grossesse non désirée mais ne protège

Plus en détail

III. LE RISQUE SANITAIRE

III. LE RISQUE SANITAIRE III. LE RISQUE SANITAIRE Le risque sanitaire renvoie à la question de la prolifération de virus et de maladies au sein de cheptels d animaux. L ESB (Encéphalopatie spongiforme bovine), la fièvre aphteuse,

Plus en détail

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest Informations sur östradiolvalerat och dienogest Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Qlaira. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules.

Plus en détail

Samedi 23 Mai 2015 Marché des animaux de la ferme & ferme pédagogique

Samedi 23 Mai 2015 Marché des animaux de la ferme & ferme pédagogique Samedi 23 Mai 2015 Marché des animaux de la ferme & ferme pédagogique REGLEMENT GENERAL Le Clos du Verger organise cette année les Champêtreries a Jasseron le 23 Mai 2015. Au programme : Marché des animaux

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION Préface La présente brochure contient les principales informations relatives à la contraception Mirena, le nouveau système intra-utérin à

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés,

Plus en détail

S.V.P. imprimez 2 exemplaires du document plus bas, imprimant à partir de la PAGE (1).

S.V.P. imprimez 2 exemplaires du document plus bas, imprimant à partir de la PAGE (1). S.V.P. imprimez 2 exemplaires du document plus bas, imprimant à partir de la PAGE (1). Complétez les deux copies et faites les parvenir à l éleveuse de qui vous adoptez votre chiot. Si vous adopté un chiot

Plus en détail

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane Roaccutane isotrétinoïne Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3.

Plus en détail

DEPISTAGE DES AFFECTIONS INFORMATION A L INTENTION DES ELEVEURS 18 JUIN 2010. Etude DEPARBOX RENALES CHEZ LE BOXER. Préambule

DEPISTAGE DES AFFECTIONS INFORMATION A L INTENTION DES ELEVEURS 18 JUIN 2010. Etude DEPARBOX RENALES CHEZ LE BOXER. Préambule Préambule Les maladies rénales chroniques sont des affections courantes dans l espèce canine. Le nombre de cas d insuffisance rénale chronique (IRC) chez des chiens de race Boxer semble être croissant

Plus en détail

Renc. Rech. Ruminants, 2006, 13

Renc. Rech. Ruminants, 2006, 13 Conséquences d une maximisation de la part du pâturage sur les performances techniques d un troupeau ovin allaitant E. POTTIER (1), L. SAGOT (1), L.M. CAILLEAU (2) (1) Institut de l Élevage, Ferme Expérimentale

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Conception ou allaitement : faut-il choisir?

Conception ou allaitement : faut-il choisir? DOULAIT Conception ou allaitement : faut-il choisir? Katel Roddier-Deprez, monitrice LLL, M.Sc. Biologie moléculaire Julie Bouchard, monitrice LLL, AALPS, M.Sc. Biologie La Voie Lactée, Automne 2010, Volume

Plus en détail

Les agriculteurs reviendront-ils à leurs moutons?

Les agriculteurs reviendront-ils à leurs moutons? DIVERSIFICATION PAR L OVIN La dynamique lancée depuis 2014 par le groupe Filière ovine du Comité Régional Elevage pour démontrer l intérêt de la diversification dans le mouton trouve un écho favorable

Plus en détail

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme Colloque sur la production porcine «Comment faire autrement?» Le mardi 7 novembre 2006, Hôtel Universel Best Western, Drummondville Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Modélisation de la réforme des pensions

Modélisation de la réforme des pensions Modèle PROST de la Banque Mondiale Modélisation de la réforme des pensions Mécanisme de simulation des options de réforme des retraites, de la Banque Mondiale L es politiques de pension d aujourd hui peuvent

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. L information qui

Plus en détail

La cohabitation des races ovines Ouled Jellal (OJ) et Beni Guil (BG) et développement de l'élevage ovin dans le système pastoral du Maroc Oriental

La cohabitation des races ovines Ouled Jellal (OJ) et Beni Guil (BG) et développement de l'élevage ovin dans le système pastoral du Maroc Oriental Mediterranean biodiversity as a tool for the sustainable development of the small ruminant sector: From traditional knowledge to innovation Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II Rabat, 16 décembre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D UNE DEMONSTRATION CHIENS DE TROUPEAU DANS UNE MANIFESTATION PROFESSIONNELLE

CAHIER DES CHARGES D UNE DEMONSTRATION CHIENS DE TROUPEAU DANS UNE MANIFESTATION PROFESSIONNELLE CAHIER DES CHARGES D UNE DEMONSTRATION CHIENS DE TROUPEAU DANS UNE MANIFESTATION PROFESSIONNELLE 1. OBJECTIFS DE LA DEMONSTRATION Une démonstration correctement réalisée doit : Montrer dans quelles situations

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999

Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999 Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999 Au cours d'un cycle de production, les semaines qui entourent la mise-bas sont capitales : elles conditionnent

Plus en détail

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS Lumière dynamique LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS L apport de dynamique dans l intensité, la couleur et la répartition de la lumière (artificielle) a de nombreuses applications. Vous

Plus en détail

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Ligne directrice Objet : Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Date : Introduction La simulation de crise

Plus en détail

Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec

Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec 555, boul. René-Lévesque O. 9 e étage Montréal (Québec) H2Z 1B1 CANADA (514) 861-0809 Télécopieur (514) 861-0881 Internet info@zba.ca Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec Rapport final

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

TITRE : DES CHIENS et CHATS

TITRE : DES CHIENS et CHATS Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : DES CHIENS et CHATS classe : 6 durée : 30 minutes I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Voici un résumé du projet de loi n o 80 Loi sur les régimes volontaires

Plus en détail

MEDRIA 2013 DOSSIER DE PRESSE MEDRIA INVESTIT LA SANTÉ ANIMALE ET LANCE SON APPLICATION MOBILE

MEDRIA 2013 DOSSIER DE PRESSE MEDRIA INVESTIT LA SANTÉ ANIMALE ET LANCE SON APPLICATION MOBILE MEDRIA 2013 DOSSIER DE PRESSE MEDRIA INVESTIT LA SANTÉ ANIMALE ET LANCE SON APPLICATION MOBILE 1 2 Retrouvez-nous Au SPACE 2013 HALL 1 STAND E46 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Depuis près de 10 ans, MEDRIA met au

Plus en détail

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B L information suivante est organisée de façon à aider les organismes de bienfaisance à indiquer les dépenses

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Fécondation in vitro avec don d ovocytes

Fécondation in vitro avec don d ovocytes Fécondation in vitro avec don d ovocytes Ref. 155 / abril 2009 Service de Médecine de la Reproduction Gran Vía Carlos III 71-75 08028 Barcelona Tel. (+34) 93 227 47 00 Fax. (+34) 93 491 24 94 international@dexeus.com

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Puisque ce numéro de la Revue, tout comme celui de janvier 2004, est consacré à l assurance automobile, j ai choisi

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Guide à l intention des patients et des familles. Le don d un rein. www.nshealth.ca

Guide à l intention des patients et des familles. Le don d un rein. www.nshealth.ca Guide à l intention des patients et des familles 2015 Le don d un rein www.nshealth.ca Le don d un rein Programme de transplantation rénale avec donneur vivant Il n y a jamais assez de dons de reins pour

Plus en détail

Chapitre 3 bis. Sanitel

Chapitre 3 bis. Sanitel Chapitre 3 bis Sanitel Le système belge pour l Identification et l enregistrement des animaux. Associations régionales ARSIA : association régionale de santé et d identification animale http://www.arsia.be/

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale

Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Les congés de maladie dans la fonction publique fédérale Lorsque les premières dispositions sur les congés de maladie dans la fonction publique ont été introduites dans les conventions collectives, l article

Plus en détail

CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail.

CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail. CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail.com Espèces locales et territoire, un destin commun? Pâturage

Plus en détail

UN VEAU PAR VACHE ET PAR AN

UN VEAU PAR VACHE ET PAR AN RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA UN VEAU PAR VACHE ET PAR AN Pour les éleveurs allaitants dont la principale activité est de faire naître des veaux, il est primordial

Plus en détail

Investir dans le savoir.

Investir dans le savoir. Investir dans le savoir. Il faut commencer dès aujourd hui à économiser en vue des études postsecondaires de votre enfant. C est le meilleur moment pour le faire. Et le meilleur moyen de le faire est un

Plus en détail

Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant

Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant Enceinte ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant Les tests uniques en leur genre d aide à la planification familiale à utiliser chez soi Test d ovulation Test de grossesse précoce Test

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

La mission du Centre d expertise en production ovine du Québec

La mission du Centre d expertise en production ovine du Québec La mission du Centre d expertise en production ovine du Québec Promouvoir le développement de l industrie ovine par la recherche, l amélioration génétique, la vulgarisation et l assainissement des troupeaux

Plus en détail

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein INFOS PATIENTS Sein - pathologie mammaire carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein introduction Vous avez rencontré un médecin du service d oncogénétique de Gustave Roussy. Il a

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

FELIWAY. Le secret des chats heureux

FELIWAY. Le secret des chats heureux FELIWAY Le secret des chats heureux Solution à vaporiser COMPOSITION Fraction d analogue structural des Phéromones Faciales de Chat... 10% Excipient végétal alcoolisé q.s.p... 60ml PROPRIÉTÉS Quand un

Plus en détail

Débroussailler les paiements mobiles :

Débroussailler les paiements mobiles : UN LIVRE BLANC DE CHASE PAYMENTECH Débroussailler les paiements mobiles : ce que les commerçants canadiens doivent savoir Utilisation de la technologie mobile pour les paiements Depuis quelques mois, on

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. La reproduction des animaux Observer le comportement des parents, suivre la croissance des jeunes est si intéressant que, dès le CP, les enfants

Plus en détail

Présentation innobe 23 juin 2011

Présentation innobe 23 juin 2011 Présentation innobe 23 juin 2011 ANEMON SA Société anonyme fondée le 14 août 2008 avec siège à Saint-Imier Recherche et développement en collaboration avec la Haute école spécialisée bernoise (Technique

Plus en détail

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS BFL CANADA risques et assurances inc. 2001 McGill College, Bureau 2200, Montréal, Québec, H3A 1G1 Tél. (514) 843-3632 / 800 455-2842 Télec. (514) 843-3842 Renseignements

Plus en détail

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio»

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» 300 chèvres -65 ha de SAU - 3 associés Système mixte laitier fermier - fromage bio (AB) Route du Chabichou et Biosèvres. Fiche n 8 GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» L

Plus en détail

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS Le présent bulletin d information vise rendre publiques les différentes modifications qui seront apportées

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Programme Lait canadien de qualité des Producteurs laitiers du Canada Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Utiliser avec le Registre et le Calendrier de DGI pour des dossiers

Plus en détail

Brock. Rapport supérieur

Brock. Rapport supérieur Simplification du processus de demande d aide financière dans les établissementss : Étude de cas à l Université Brock Rapport préparé par Higher Education Strategy Associates et Canadian Education Project

Plus en détail

Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes

Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes Introduction La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. Cette brochure a été

Plus en détail

Conférence : La reproduction humaine

Conférence : La reproduction humaine Conférence : La reproduction humaine Aide à la préparation : les connaissances dans les programmes ; quelques épreuves orales d admission relatives au thème Les contenus des programmes Programme de quatrième

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Programme canadien pour l épargne-études Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études LC_012-10-09F Vous pouvez obtenir cette

Plus en détail

L application d acide formique par la méthode flash

L application d acide formique par la méthode flash TITRE DE LA PRÉSENTATION : L application d acide formique par la méthode flash AUTEUR : Jean-Pierre Chapleau, Ba.L. Apiculteur et éleveur de reines Les Reines Chapleau inc., Saint-Adrien On appelle «flash»

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail