Etude des propriétés du moment angulaire des ondes EM pour l'utilisation en radio et optique : Propagation, détection et applications

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude des propriétés du moment angulaire des ondes EM pour l'utilisation en radio et optique : Propagation, détection et applications"

Transcription

1 Etude des propriétés du moment angulaire des ondes EM pour l'utilisation en radio et optique : Propagation, détection et applications Laboratoires d'accueil : IETR - Institut d Electronique et de Télécommunication de Rennes UMR CNRS 6164 Université de Rennes1 Campus de Beaulieu RENNES Cedex Laboratoire de Physique des Lasers Université de Rennes1 Campus de Beaulieu RENNES Cedex Résumé : L'objectif de la thèse est d'étudier principalement dans le domaine radio, la propagation et la détection d une onde ayant un moment angulaire orbital. Plusieurs directions sont prévues, d une part, l étude de l influence de l architecture du détecteur sur l échantillonnage du front d onde, d autre part, l étude de la déformation du front d onde suite à l interaction de l onde avec son environnement (diffraction ou diffusion), et enfin, l étude du transfert de moment cinétique à un objet macroscopique. Contexte : Une onde électromagnétique est caractérisée par son amplitude, son vecteur d onde, sa fréquence, mais aussi par son moment angulaire. Le moment angulaire d'une onde électromagnétique représente ses caractéristiques mécaniques. Il se décompose en deux parties : - Le moment angulaire de spin (SAM Spin Angular Momentum), associé à la polarisation, - Le moment angulaire orbital (OAM Orbital Angular Momentum), associé à la distribution spatiale du champ électrique atour de son axe de propagation. De nombreuses études ont été menées autour de l utilisation du moment angulaire de spin. Elles ont apporté des développements importants dans les domaines des télécommunications et du radar. Par contre, la très grande majorité des travaux sur l OAM ont été réalisés en optique. Cet OAM pourrait se révéler très utile en radio, et être exploité comme une nouvelle diversité pour les télécommunications et les radars. En radio, les premiers travaux théoriques datent de 2007 [1] et 2010 [2]. La 1 ère transmission mettant en évidence la capacité de coder de l information en utilisant l OAM, a été réalisée en 2012, dans des conditions particulières (au-dessus du Grand Canal de Venise) [3]. Enfin, en 2012, des tests d interférences ont été réalisés entre un faisceau laser portant de l OAM et un objet [4]. Ces tests ont mis en évidence la capacité de ce type d onde à apporter des informations sur la géométrie de l objet, ouvrant ainsi une nouvelle voie pour l identification de cibles en radar. De leur côté, à l Université de Rennes 1, l IETR et le Laboratoire de Physique des Lasers ont commencé à travailler sur ce sujet depuis environ 4 ans. Leurs travaux ont porté sur la génération et la réception de cette nouvelle forme dans des bandes de fréquences allant de 1 GHz à 30 GHz. Ils ont conduit à la réalisation de plusieurs antennes [5] [6], à la conception d un détecteur mécanique d OAM [7] [8], et à des études préliminaires sur la propagation [9] et la détection d une onde ayant un OAM.

2 Malgré cela, de nombreuses questions restent en suspens pour définir et réaliser des systèmes radar ou de communications, exploitant l OAM. Parmi celles-ci, on peut notamment citer l étude de l influence de l environnement ou d un objet sur la propagation de l onde et la déformation de son front d onde. Problématique scientifique : L'objectif de la thèse est d'étudier dans le domaine radio, la propagation et la détection d une onde transportant un moment angulaire orbital. Plusieurs travaux devront être menés. Ils peuvent être regroupés en trois grands chapitres : 1) Influence de l architecture du détecteur sur la détection des modes d OAM, 2) déformation du front d onde lors de l interaction avec l environnement, 3) transfert de moment cinétique d une onde à un objet macroscopique. Ils nécessiteront la mise en œuvre de simulations utilisant des logiciels dédiés, ainsi que la réalisation d un ou de plusieurs bancs de mesures dans le domaine radiofréquence, utilisant une chambre anéchoïque ou travaillant en environnement réel. 1) Influence de l architecture du détecteur sur la détection des modes OAM Lors de la propagation d une onde transportant de l OAM dans un environnement, cette onde peut être déformée et des modes différents peuvent apparaître. Cette déformation et ces autres modes sont une signature de l interaction avec le milieu et ils peuvent renseigner sur la nature du milieu. Cependant leur détection peut s avérer délicate. Tout d abord, l alignement du détecteur hors d axe peut favoriser l apparition de certains modes et en défavoriser d autres. Ensuite, l échantillonnage du front d onde et du nombre de points nécessaire à cet échantillonnage pour étudier l apparition de modes «impurs» est un enjeu fondamental. Le travail consistera tout d abord d un point de vue numérique, en utilisant des logiciels de simulations, à étudier le problème de l alignement du détecteur et de l échantillonnage du front d onde. En particulier, on s interrogera sur la tolérance minimale acceptable concernant l alignement du détecteur, puis sur le nombre minimal de points d échantillonnage ainsi que sur leur répartition spatiale. A partir de cette étude, des architectures de récepteur ainsi que le traitement du signal associé, devront être proposés en fonction de l application visée (communications, radars, manipulation d objets). Ceci devrait conduire au développement de nouvelles antennes de réception. La partie expérimentale sera réalisée soit en chambre anéchoïque, soit en environnement réel. Les données collectées serviront de base de travail pour l amélioration de ces antennes. La phase de traitement du signal de réception constituera une partie importante du travail dans ce premier chapitre d étude. 2) Déformation du front d onde lors de l interaction avec l environnement Une fois la première partie sur l architecture du détecteur terminée, on s intéressera alors à la détermination de la déformation du front d onde observée lors de l interaction de l onde (diffraction, diffusion) avec l environnement (objets, milieu turbide ) afin d estimer, à partir de l intercorrélation entre les ondes transmises et reçues, des informations sur la géométrie de la cible ou sur l environnement, le but étant : - la reconnaissance d objet en milieu turbide (c est-à-dire fortement diffusant), - l identification de cibles en milieu hostile (pour des applications radar), - la récupération du signal après sa propagation en environnement réel (obstruction, multitrajets).

3 On s intéressera tout d abord au problème de la diffusion d une onde électromagnétique dans un milieu turbide et en particulier de la déformation du front d onde. Cette étude sera menée sur des simulations avant d être appliquée à des cas réels. On pourra alors se servir d un parallèle avec l optique où les longueurs d ondes sont beaucoup plus courtes et les faisceaux de taille plus petite, permettant ainsi de réaliser des expérimentations dans des volumes réduits. Une transposition dans les bandes de fréquence radio, où l on peut assez facilement avoir accès à la phase de l onde, sera ensuite effectuée. Si le banc de mesure en optique est assez facile à réaliser et à caractériser, il n en est pas de même en radio, où il faudra nécessairement développer une source et un détecteur. On regardera en particulier la robustesse de la propagation des ondes transportant de l OAM, dans un milieu turbide, comparée aux ondes planes. Toujours en utilisant cette approche d abord numérique puis ensuite expérimentale, tout en gardant la complémentarité optique/radio, on étudiera la réflexion puis la diffraction d une onde transportant de l OAM. Si les qualités des ondes OAM sont bien connues en propagation ou en réflexion sur des surfaces planes, il n en est pas de même pour des réflexions sur des surfaces courbes. De même, la réflexion sur une surface plane tronquée doit nécessairement entraîner une modification des propriétés du faisceau. La phase expérimentale se déroulera tout d abord en laboratoire en utilisant l optique avant d envisager des expériences en radio. On abordera ensuite le problème de la diffraction tout d abord sur des objets simples tels que des plans, des arêtes, des carrés, en pensant plus particulièrement à la propagation d ondes électromagnétiques en milieu urbain en télécommunication. On s orientera ensuite vers des objets plus compliqués ayant ou non une symétrie. On essayera alors d obtenir des informations sur la forme de l objet diffractant à partir des caractéristiques de l onde diffractée, tant sur le plan des simulations que sur le plan expérimental. Bien sûr, un tel travail nécessitera de développer des outils de traitement du signal. Enfin, toujours dans cette partie, on s intéressera à la réflexion d une onde transportant de l OAM sur un objet ayant certaines symétries, en pensant à des applications radar. La polarimétrie radar a apporté des outils et des méthodes d investigation nouvelles aux techniques radars habituels [10]. L OAM en radar pourrait de la même façon apporter un nouveau champ et de une nouvelle diversité. En utilisant toujours d abord une approche numérique puis expérimentale, tant en optique qu en radio, on commencera par étudier les ondes réfléchies sur des objets immobiles. En particulier, lorsque les objets possèdent certaines symétries, on pourrait s attendre à l apparition de modes supplémentaires ayant la même symétrie que l objet sur lequel l onde se réfléchit. On abordera ensuite la réflexion sur des cibles en mouvement que ce soit en translation ou en rotation. Probablement, les ondes transportant de l OAM devraient être particulièrement bien adaptée à des cibles en rotation. L apparition de modes impurs devrait être une signature de la rotation de la cible. Le problème de l alignement dans ce cas précis est particulièrement facile à résoudre. Une analyse fréquentielle du signal réfléchi pourrait permettre de filtrer facilement la partie la plus importante du rayonnement qui ne transporte pas beaucoup d informations. 3) Transfert de moment cinétique d une onde à un objet macroscopique. Enfin, dans cette troisième partie, nous reviendrons sur le transfert du moment cinétique d une onde transportant de l OAM à un objet macroscopique. Une détection mécanique du transfert a déjà été réalisée à Rennes sur des ordres d OAM égaux à : -1, 0, +1 [7] [8]. Il reste un gros travail à réaliser à la fois sur les plans théoriques et expérimentaux, pour estimer la transmission du moment cinétique entre l onde et l objet. En particulier, nous avons pour l instant uniquement étudié le système en considérant la conservation du moment cinétique. Il va de soi, que l énergie doit également être transférée. On regardera alors plus précisément d où provient l énergie et comment elle est dissipée. On étudiera ensuite le transfert pour des ordres supérieurs et notamment si un tel détecteur permet de discriminer les différents ordres d OAM possibles.

4 Enfin, on s intéressera aux applications potentielles, comme la transmission d un couple très faible pour mettre en rotation un objet macroscopique dans un milieu hostile. On regardera également les possibilités de commutation à distance avec des ondes électromagnétiques. Un aspect non négligeable de ce travail consistera à optimiser le transfert de moment cinétique en essayant de placer l objet à entraîner dans des systèmes d antennes-réflecteurs plus compliqués, par exemple en utilisant des cavités de type Fabry-Pérot pour optimiser l échange entre l onde électromagnétique et l objet. Ceci nécessitera alors la conception et la réalisation d antennes originales, ainsi que sur le développement de systèmes de suspension d objets qui aient des couples résistants les plus faibles possibles. Mots clés : Onde EM, moment angulaire, orbital, OAM, spin, propagation antennes, domaine radio, lasers. Références de l équipe : [E1] O. Emile, C. Brousseau, J. Emile, R. Niemiec, K. Mahdjoubi and B. Thidé, Electromagnetically induced torque on a large ring in the microwave range, Physical Review Letters, vol. 115, n Feb [E2] R. Niemiec, C. Brousseau, K. Mahdjoubi, O. Emile and A. Ménard, Characterization of an OAM antenna using a flat phase plate in the millimeter frequency band, in EuCAP2014 [E3] O. Emile, A. Voisin, R. Niemiec, B. Viaris de Lesegno, C. Brousseau, L. Pruvost, G. Ropars and J. Emile, Dark zone in the center of the Arago-Poisson diffraction spot of an helical laser beam, EPL Europhysics Letters, vol. 101, no , [E4] R. Niemiec, C. Brousseau, O. Emile and K. Mahdjoubi, Transfer of orbital angular momentum on a macroscopic object in the UHF frequency band, in AES2012 Advanced Electromagnetics Symposium, Paris, France, April [E5] G. Delannoy, O. Emile, A. Le Floch «Direct observation of a photon spin-induced constant acceleration in macroscopic systems», Applied Physics Letters, vol. 86, n , Feb Références bibliographiques : [1] B. Thidé, H. Then, J. Sjöholm, K. Palmer, J. Bergman, T. D. Carozzi, Y. Istomin, N. H. Ibragimov and R. Khamitova, Utilization of photon orbital angular momentum in the lowfrequency radio Domain, Physical Reviews Letters, vol. 99, no , [2] S. Mohammadi, L. Daldorff, J. Bergman, R. Karlsson, B. Thidé, K. Forozesh, T. Carozzi and B. Isham, Orbital angular momentum in radio A system study, IEEE Transactions on Antennas and Propagation, vol. 58, no. 2, pp , [3] R. Niemiec, C. Brousseau, K. Mahdjoubi, O. Emile and A. Ménard, "Characterization of an OAM antenna using a flat phase plate in the millimeter frequency band," EuCAP2014 [4] F. Tamburini, E. Mari, A. Sponselli, F. Romanato, B. Thidé, A. Bianchini, L. Palmieri and C. Someda, Encoding many channels in the same frequency through radio vorticity: first experimental test, New Journal of Physics, vol. 14, no , [5] O. Emile, C. Brousseau, J. Emile, R. Niemiec, K. Mahdjoubi and B. Thidé, Electromagnetically induced torque on a large ring in the microwave range, Physical Review Letters, Vol. 115, Issue 5, Feb [6] R. Niemiec, C. Brousseau, K. Mahdjoubi, O. Emile and A. Ménard, "Characterization of an OAM antenna using a flat phase plate in the millimeter frequency band," in EuCAP2014

5 [7] R. Niemiec, C. Brousseau, O. Emile and K. Mahdjoubi, Transfer of orbital angular momentum on a macroscopic object in the UHF frequency band, in AES2012 Advanced Electromagnetics Symposium, Paris, France, April [8] O. Emile, C. Brousseau, J. Emile, R. Niemiec, K. Mahdjoubi and B. Thidé, Electromagnetically induced torque on a large ring in the microwave range, Physical Review Letters, vol. 115, n , Feb [9] O. Emile, A. Voisin, R. Niemiec, B. Viaris de Lesegno, C. Brousseau, L. Pruvost, G. Ropars and J. Emile, Dark zone in the center of the Arago-Poisson diffraction spot of an helical laser beam, EPL Europhysics Letters, vol. 101, no , [10] J. Lee and E. Pottier, Polarimetric radar imaging - From basics to applications, CRC Press, Taylor & Francis Group, Contact(s) : Directeurs de Thèse Christian BROUSSEAU IETR Université de Rennes1 Campus de Beaulieu RENNES Cedex Olivier EMILE Laboratoire de Physique des lasers Université de Rennes1 Campus de Beaulieu RENNES Cedex Tél : Fax : Tél :

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation URSI-France Journées scientifiques 26/27 mars 2013 Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation All Dielectric Superstrate to Control the Half-Power-BeamWidth

Plus en détail

Étude de la propagation des ondes électromagnétiques pour le déploiement des réseaux sans fil. bateau

Étude de la propagation des ondes électromagnétiques pour le déploiement des réseaux sans fil. bateau Étude de la propagation des ondes électromagnétiques pour le déploiement des réseaux sans fil à bord d un bateau Hussein Kdouh, Gheorghe Zaharia, Christian Brousseau, Hanna Farhat, Thierry Tenoux, Guy

Plus en détail

Simulation et caractérisation d'antenne de type cornet

Simulation et caractérisation d'antenne de type cornet 1 Simulation et caractérisation d'antenne de type cornet 1 2 Remerciements Nous tenons à remercier M. Laurent Le Coq pour nous avoir encadré pendant ce projet, ainsi que pour le temps qu il nous a consacré.

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE

Sujet de thèse CIFRE Sujet de thèse CIFRE Caractérisation, modélisation et fiabilisation du lien multi-fréquentiels appliqué à un système de contrôle d accès «mains libres» Durée Octobre 2011 Octobre 2014 Encadrants Industriels

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Ligne de Goubau planaire faibles pertes sur Silicium haute résistivité à 60GHz

Ligne de Goubau planaire faibles pertes sur Silicium haute résistivité à 60GHz Equipe Systèmes de Communication Ligne de Goubau planaire faibles pertes sur Silicium haute résistivité à 60GHz Julien Emond, Marjorie Grzeskowiak, Stéphane Protat, Gaëlle Lissorgues, Frédérique Deshours,

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive Journées scientifiques CNFRS URSI Vers des radiocommunications reconfigurables et cognitives 28 et 29 mars 2006 Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive B. Uguen, F. Tchoffo

Plus en détail

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE Fabien Ferrero (1), Cyril Luxey (2), Gregory Sauder (1), Philippe Lorenzini (1), Gilles Jacquemod (1) (1) Ecole Polytechnique Universitaire l Université

Plus en détail

TP Vélocimétrie Doppler

TP Vélocimétrie Doppler TP Vélocimétrie Doppler Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob To cite this version: Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob. TP Vélocimétrie Doppler. Master. 2011. HAL Id:

Plus en détail

pour applications spatiales

pour applications spatiales Systèmes d imagerie 3D flash LiDAR pour applications spatiales Alexandre Pollini, Centre Suisse d Electronique et de Microtechnique Toulouse, 07.04.2013 atelier "Systèmes embarqués d'imagerie 3D par laser"

Plus en détail

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de

Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de Sujet de thèse «Mise au point d une Méthodologie efficace de modélisation des effets parasites jusqu en onde millimétrique au sein d une carte de tests de circuits larges bandes Application à des circuits

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16

Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16 Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16 Où trouvera t on du transport 40/100G? Dans le datacenter Portée ~ 100 m 100G Entre les datacenters (métro) Portée 10 à 40 km 100G Entre les datacenters (longue

Plus en détail

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO 04/11/08 Sommaire Présentation du standard IEEE802.16 Option MIMO Présentation du code OSTBCB Modulations : OFDM SC Détection

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique

Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique Approche inverse pour la restauration de l information cristallographique Ferréol Soulez INSA CNDRI, Centre de Quantimétrie Lyon 1 1 / 19 Principe 2 / 19 Diffraction des rayon X Diffraction des rayons

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

VIDEOPROTECTION Petites et moyennes communes

VIDEOPROTECTION Petites et moyennes communes VIDEOPROTECTION Petites et moyennes communes Révision:3.0 28/05/2014 Exemple de vidéosurveillance urbaine en radio Présentation typique d une vidéosurveillance urbaine, comprenant des caméras distantes,

Plus en détail

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE Fatou DIOUF * - Sébastien LALLECHERE* - Françoise PALADIAN * - Marco KLINGLER***- Michel FOGLI ** (*) LASMEA,

Plus en détail

B = (R 2 + (x x c ) 2 )

B = (R 2 + (x x c ) 2 ) PHYSQ 126: Champ magnétique induit 1 CHAMP MAGNÉTIQUE INDUIT 1 But Cette expérience 1 a pour but d étudier le champ magnétique créé par un courant électrique, tel que décrit par la loi de Biot-Savart 2.

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Wireless Networks Réseaux sans-fil. Radio Frequency (RF) : Fondamentaux stephane.frati@unice.fr

Wireless Networks Réseaux sans-fil. Radio Frequency (RF) : Fondamentaux stephane.frati@unice.fr Wireless Networks Réseaux sans-fil Radio Frequency (RF) : Fondamentaux stephane.frati@unice.fr Antennes Rôle: Amplification du signal Gain à l émission à la réception Ex: Antenne filaire ¼ onde Dimensions:

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Mesure du front d'onde d'un faisceau laser

Mesure du front d'onde d'un faisceau laser ENS Cachan Département de physique Stage au laboratoire de l'accélérateur linéaire sous la direction de Nicolas Delerue Mesure du front d'onde d'un faisceau laser pour empiler des impulsions laser dans

Plus en détail

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Mini-DOLL : Deep Space Optical Laser Link Journées de Télémétrie Laser Présenté par : Khelifa DJERROUD Personnes impliquées dans le projet: Acef

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2

TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2 TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2 Il est conseillé de lire l ensemble du sujet avant de commencer. FIG. 1 LADARVISION 4000. L objet de cette étude est la validation partielle des solutions

Plus en détail

Sensitivity of SAR data to the soil surface parameters

Sensitivity of SAR data to the soil surface parameters Sensitivity of SAR data to the soil surface parameters Nicolas Baghdadi Irstea, Maison de la télédétection, UMR TETIS, Montpellier, France Sensibilité du signal radar en bande X: TerraSAR-X Fort potentiel

Plus en détail

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes.

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. Farouk Khecib, Olivier Latry, Mohamed Ketata IUT de Rouen, Université de Rouen Département Génie Électrique

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

Interception des signaux issus de communications MIMO

Interception des signaux issus de communications MIMO Interception des signaux issus de communications MIMO par Vincent Choqueuse Laboratoire E 3 I 2, EA 3876, ENSIETA Laboratoire LabSTICC, UMR CNRS 3192, UBO 26 novembre 2008 Interception des signaux issus

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

TD Ingénierie système

TD Ingénierie système CORRECTION DE LA VUE PAR LASIK 1 Compétences travaillées : Situer le système industriel dans son domaine d activité, Identifier les matières d oeuvre entrante et sortante, Préciser les caractéristiques

Plus en détail

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi Les solutions envisagées Laurent PINARD Responsable Technique Laboratoire des Matériaux Avancés - Lyon 1 Plan de l exposé Introduction Virgo, les

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

La norme Wi-Fi N, kézako?

La norme Wi-Fi N, kézako? La norme Wi-Fi N, kézako? par Pierre SALAVERA Service Technique ACTN «Nous allons aujourd hui parler d une norme très récente en matière de Wi-Fi : la norme N. Je vais aujourd hui vous détailler le fonctionnement

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne

Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne Titre : «Comprendre la couleur» Public : Collégiens, Lycéens. Nombre de participants : 5 à 10 (10 Maxi ) Lieu : Campus Universitaire

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions

Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions Plus efficace que jamais : le logiciel de test CEM R&S EMC 32 avec de nouvelles extensions Le logiciel de test CEM R&S EMC 32 voit sa polyvalence considérablement renforcée grâce à de nouvelles options

Plus en détail

Etude d une Antenne Agile à Base de Cavité de Pérot- Fabry

Etude d une Antenne Agile à Base de Cavité de Pérot- Fabry SETIT 7 4 th International Conference: Sciences of Electronic, Technologies of Information and Telecommunications March 5-9, 7 TUNISIA Etude d une Antenne Agile à Base de Cavité de Pérot- Fabry Fehim Sahbani

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

Visibilité polygone à polygone :

Visibilité polygone à polygone : Introduction Visibilité polygone à polygone : calcul, représentation, applications Frédéric Mora Université de Poitiers - Laboratoire SIC 10 juillet 2006 1 La visibilité Introduction Contexte L espace

Plus en détail

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom?

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Introduction : Guillaume Ducournau, Christophe Gaquière, Thierry Flamen guillaume.ducournau@polytech-lille.fr Plate-forme PolyCOM,

Plus en détail

BISTATIC SAR SIMULATION ON COMPLEX TARGETS. FRANCE Email: {comblefa;khenchal}@ensieta.fr. Cedex 3 FRANCE Email: Fabrice.Pellen@univ-brest.

BISTATIC SAR SIMULATION ON COMPLEX TARGETS. FRANCE Email: {comblefa;khenchal}@ensieta.fr. Cedex 3 FRANCE Email: Fabrice.Pellen@univ-brest. BISTATIC SAR SIMULATION ON COMPLEX TARGETS Fabrice Comblet (1), Fabrice Pellen (), Ali Khenchaf (1) (1) Laboratoire E 3 I (EA3876), ENSIETA, rue François Verny, 9806 Brest Cedex 09 FRANCE Email: {comblefa;khenchal}@ensieta.fr

Plus en détail

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 F. Nolot 1 Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 Historique F. Nolot 2 Historique 1er norme publiée en 1997 Débit jusque 2 Mb/s En 1998, norme 802.11b, commercialement

Plus en détail

http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html

http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html Axe principal: EMQ Axes secondaires : NPIQ, NC Nanosciences Moléculaires http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html Laboratoire Institut des Sciences Moléculaires d Orsay (ISMO), Bâtiment 210, Université

Plus en détail

Disques durs et disques optiques

Disques durs et disques optiques Disques durs et disques optiques GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde (sculpture faite de vieux disques durs, source: http://www.wired.com/2009/12/hard-drives-sculpture/all/1)

Plus en détail

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire TD n 1 Compléments sur les microscopes Les différents types de microscopes photoniques A. Le microscope à fond noir B.Le microscope polarisant C.Le microscope à contraste

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Télédetection - Formation des images SAR

Télédetection - Formation des images SAR p. 1/6 Télédetection - Formation des images SAR Stéphane Derrode École Centrale de Marseille Institut Fresnel (GSM) p. 2/6 «Télé» et «Détection» Définition 1 : «Méthode d acquisition à distance» Exemples

Plus en détail

Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états»

Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états» Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états» 28 Mars 2007 Incertitudes de mesures bathymétriques, évaluation, validation et application sur les levés bathymétriques de la Seudre, de la Charente

Plus en détail

Chapitre 3.10 La polarisation

Chapitre 3.10 La polarisation Chapitre 3. La polarisation La polarisation de l onde électromagnétique La lumière est une onde électromagnétique généralement transersale dont le champ électrique E et le champ magnétique oscillent perpendiculairement

Plus en détail

Internet en TGV (2010) : Comment maintenir le pointage d antenne vers le satellite?

Internet en TGV (2010) : Comment maintenir le pointage d antenne vers le satellite? Internet en TGV (2010) : Comment maintenir le pointage d antenne vers le satellite? 1 Matériels Recherches Internet GPS + Antenne 2 axes - élévation - orientation Mais : secret industriel! Objectif général

Plus en détail

SIMULATION DE COURBES DE PROBABILITÉS DE DÉTECTION (POD) EN UTILISANT LE LOGICIEL CIVA

SIMULATION DE COURBES DE PROBABILITÉS DE DÉTECTION (POD) EN UTILISANT LE LOGICIEL CIVA INSPECTION DES SOUDURES CIRCONFÉRENTIELLES DE PIPES EN UTILISANT DES SYSTÈMES D INSPECTION ULTRASONORES AUTOMATISÉS (AUT) AVEC LA MÉTHODE DE DISCRIMINATION ZONALE SIMULATION DE COURBES DE PROBABILITÉS

Plus en détail

Les tendances pour le test et la validation RF

Les tendances pour le test et la validation RF Les tendances pour le test et la validation RF Richard KEROMEN Ingénieur produit test et RF L évolution des standards implique une complexité croissante 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Observation des systèmes binaires au TeV. François Brun Journées Rencontres Jeunes Chercheurs 30 Novembre 2009

Observation des systèmes binaires au TeV. François Brun Journées Rencontres Jeunes Chercheurs 30 Novembre 2009 Observation des systèmes binaires au TeV François Brun Journées Rencontres Jeunes Chercheurs 30 Novembre 2009 Les systèmes binaires Quatre systèmes binaires découverts au TeV LS 5039 LSI +61 303 PSR B1259

Plus en détail

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada Les métamatériaux Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada La science et la technologie ont une soif insatiable de matériaux meilleurs et plus performants qui

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

ACTIVITES JUSQU AU 30/11/2013 Les principaux résultats obtenus ont donné lieu à 10 articles publiés ou soumis en 2013 dans des revues

ACTIVITES JUSQU AU 30/11/2013 Les principaux résultats obtenus ont donné lieu à 10 articles publiés ou soumis en 2013 dans des revues 1 P0110: Chaos quantique, interaction et désordre, ordinateur quantique: localisation d Anderson avec interaction, effets des imperfections sur le calcul quantique, simulation du chaos 30 novembre 2013

Plus en détail

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Technologies photoniques appliquées aux communications 13 juin 2005 Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Raymond Roberge Conseiller technique senior Plan de la présentation

Plus en détail

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Atelier Plasmonique du 5 février 2015, LAAS-CNRS, Toulouse Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Thomas Lopez 1, Sébastien Massenot 1, Magali Estribeau 1, Pierre

Plus en détail

Le sondeur monofaisceau :

Le sondeur monofaisceau : Le sondeur monofaisceau : Un sondeur monofaisceau classique (de type sondeur de navigation par exemple), émet un signal acoustique vers le fond et analyse l écho retour. L instant de détection se traduit

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

Recherche Exploratoire Incitative N 07.34.020 Etat d'avancement du projet

Recherche Exploratoire Incitative N 07.34.020 Etat d'avancement du projet Projet NOSFERATUS Nouveau type d OScillateur exploitant des transducteurs à domaines FERroélectriques Alternés et des matériaux de guidage pour l excitation d ondes UltraSonores d interface Recherche Exploratoire

Plus en détail

Mesure de la température locale de composants micrométriques par une méthode radiométrique à courte longueur d onde

Mesure de la température locale de composants micrométriques par une méthode radiométrique à courte longueur d onde Congrès Français de Thermique, SFT 2007, Île des Embiez, 29 mai - 1 juin 2007 Mesure de la température locale de composants micrométriques par une méthode radiométrique à courte longueur d onde Sonia DHOKKAR

Plus en détail

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage Caractérisation haute fréquences de composants passifs JULIEN FLAMANT julien.flamant@ens-cachan.fr SIMON SELLEM simon.sellem@ens-cachan.fr Motivation Le domaine des «hautes fréquences» est le domaine privilégié

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141 Enova 2014 Le technorama de la REE Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE Le 11 septembre 20141 La REE La REE (Revue de l Electricité et de l Electronique) : principale publication de la SEE 5 numéros

Plus en détail

Perception de l environnement par radar hyperfréquence. Application à la localisation et la cartographie simultanées en milieu extérieur

Perception de l environnement par radar hyperfréquence. Application à la localisation et la cartographie simultanées en milieu extérieur Perception de l environnement par radar hyperfréquence. Application à la localisation et la cartographie simultanées en milieu extérieur Franck Gérossier, Christophe Blanc, Paul Checchin LASMEA UMR 6602

Plus en détail

Le projet RouVéCom. RouVéCom Routes et Véhicules Communicants

Le projet RouVéCom. RouVéCom Routes et Véhicules Communicants Le projet RouVéCom Routes et Véhicules Communicants christophe.gransart@inrets.fr 1 RouVéCom Routes et Véhicules Communicants Equipe Projet Multi-Laboratoires du CNRS IEMN, IETR, INRETS-LEOST, LIFL, TELICE

Plus en détail

Génération de Nombres Aléatoires à l aide de Circuits Asynchrones

Génération de Nombres Aléatoires à l aide de Circuits Asynchrones Génération de Nombres Aléatoires à l aide de Circuits Asynchrones Avril 2013 Abdelkarim CHERKAOUI Viktor FISCHER Alain AUBERT LaHC / SES group Laurent FESQUET TIMA / CIS group Contexte «Générateurs de

Plus en détail

France denis.barataud@unilim.fr : correspondant principal

France denis.barataud@unilim.fr : correspondant principal Apprendre à maîtriser des outils de caractérisations de dispositifs microondes à distance grâce au LAB-EN-VI : LABoratoire d ENseignement VIrtuel : Nouvelles expériences pédagogiques expérimentales. Denis

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Etude de la détection de muons. Romain COHET - Alexandre FAURE - Nicolas FOY

Etude de la détection de muons. Romain COHET - Alexandre FAURE - Nicolas FOY Etude de la détection de muons Romain COHET - Alexandre FAURE - Nicolas FOY 7 février 2011 Résumé Ce rapport est issu des mesures et travaux effectués à l Université Montpellier II dans le cadre des travaux

Plus en détail

HAUTES PERFORMANCES DES LIGNES PLANAIRES MICRO-USINEES SUR MEMBRANE : APPLICATION A LA CONCEPTION DES FILTRES MILLIMETRIQUES

HAUTES PERFORMANCES DES LIGNES PLANAIRES MICRO-USINEES SUR MEMBRANE : APPLICATION A LA CONCEPTION DES FILTRES MILLIMETRIQUES HAUTES PERFORMANCES DES LIGNES PLANAIRES MICRO-USINEES SUR MEMBRANE : APPLICATION A LA CONCEPTION DES FILTRES MILLIMETRIQUES S. DALI, M. FEHAM, N. BENAHMED, M. MELIANI, K. NOURI Département d Electronique,

Plus en détail

Forme de la Terre, de la Terre plate au GéoïdeG

Forme de la Terre, de la Terre plate au GéoïdeG Forme de la Terre, de la Terre plate au GéoïdeG Terre plate Première représentation de l'univers, Thalès (625-547 avant J.-C.). La Terre est supposée de forme géométrique plate. Notion de sphères célestes

Plus en détail

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 Description du cours Professeur : Site web du cours : Nombre de crédits : Heures par semaine : Disponibilité : Cours préalables : Sébastien Francoeur B559.6

Plus en détail

Systèmes d assistance à la conduite et d infovertissement

Systèmes d assistance à la conduite et d infovertissement Description Domaine de compétences Z3 Systèmes d assistance à la conduite et d infovertissement Examen professionnel Coordinateur d atelier automobile Diagnosticien d automobiles orientation véhicules

Plus en détail

Usages, coûts et perspectives du WiFi. Réseau local. Technologies utilisées. Les normes IEEE 802.11. Définition du Wifi? END2END

Usages, coûts et perspectives du WiFi. Réseau local. Technologies utilisées. Les normes IEEE 802.11. Définition du Wifi? END2END , coûts et perspectives du WiFi Patrick Malherbe END2END Réseau local Un réseau local consiste à relier entre eux : - des ordinateurs - des machines de bureau (imprimantes, scanners, copieurs) - des modems,

Plus en détail

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels 1 Les très basses fréquences du spectre électromagnétique Bases : ondes électromagnétiques

Plus en détail

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR :

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR : Contexte scientifique Systèmes LIDAR/RADAR Equation LIDAR : exp Equation RADAR : p (r) : puissance rétrodiffusée r : altitude ou profondeur. C : constante instrumentale. β : coefficient de rétrodiffusion

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

INTERPRETATION OPTIQUE DES MULTIPLES BOULES DE CLAQUAGE CREEES PAR LA FOCALISATION D'UN FAISCEAU LASER

INTERPRETATION OPTIQUE DES MULTIPLES BOULES DE CLAQUAGE CREEES PAR LA FOCALISATION D'UN FAISCEAU LASER PREMIER MINISTRE COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE CEA-R-3616 INTERPRETATION OPTIQUE DES MULTIPLES BOULES DE CLAQUAGE CREEES PAR LA FOCALISATION D'UN FAISCEAU LASER par Jean de METZ, Alain TERNEAUD Centre

Plus en détail

La Télévision Numérique Terrestre Contexte Technique

La Télévision Numérique Terrestre Contexte Technique La Télévision Numérique Terrestre Contexte Technique CNAM, 24 mars 2005 Bertrand MAZIERES Direction Technique TDF Plan Introduction: Qu est ce que la TNT? Etapes de la TNT Principes techniques Planification

Plus en détail

Evolution de l infrastructure transport

Evolution de l infrastructure transport Les réseaux optiques I Les réseaux optiques Jean-Paul GAUTIER, jpg@urec.cnrs.fr CNRS / UREC Une des grandes tendances de la fin des années 90 est la demande croissante en bande passante des réseaux d entreprises

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Focométrie

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Focométrie RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Focométrie Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique 2ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 2003-2004 But de l expérience Nous devions

Plus en détail

1. Présentation du Mastère

1. Présentation du Mastère MASTERE SYSTEMES DE COMMUNICATION Coordinateur du Mastère : TAOUFIK AGUILI Département TIC Laboratoire des Systèmes de Communication Tél. : (+216) 71 874 700 (Poste 545) Fax : (+216) 71 872 729 taoufik.aguili@enit.rnu.tn

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m EEl 1 ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS MESURE DU RAPPORT e/m 1. THEORIE 1.1. Effet d un champ électrique sur une charge électrique Dans un champ électrique E une

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE Guy MILLOT Solitons - Lasers Communications Optiques - SLCO CNRS / Université de Bourgogne Franche-Comté http://icb.u-bourgogne.fr/

Plus en détail

Wifi : usages et avantages d'un réseau sans fil. Sommaire. Ethernet versus Wifi. Qu'est ce que le Wifi? Les normes IEEE 802.11.

Wifi : usages et avantages d'un réseau sans fil. Sommaire. Ethernet versus Wifi. Qu'est ce que le Wifi? Les normes IEEE 802.11. Wifi : usages et avantages d'un réseau sans fil Patrick Malherbe END-2-END Sommaire 1. Qu'est ce que le Wifi? 2. Ethernet versus Wifi 3. Normes 802.11 4. Sécurité 5. Fonctionnement 6. 7. Coût 8. Avantages/inconvénients

Plus en détail