Médicaments et grossesse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Médicaments et grossesse"

Transcription

1 Médicaments et grossesse Dr Elisabeth ELEFANT Centre de Référence sur les Agents Tératogènes Hôpital Armand Trousseau Pathologies maternelles et grossesse Séminaire de formation continue à destination des sages-femmes Paris, 4 avril 2013

2 Médicaments et grossesse : position du problème Surenchère d inquiétude depuis le drame du thalidomide interruptions de grossesse mauvaise prise en charge des patientes enceintes (sous-traitées) Inquiétude pas toujours appropriée le risque malformatif inquiète, mais le risque fœtal et/ou néonatal reste méconnu Consommation médicamenteuse en cours de grossesse prescriptions (3 à 13 médicaments/ grossesse) (Lacroix et al, 2000) automédication ( 30%) grossesses non planifiées ( 33%)

3 Spécificités pharmacologiques en cours de grossesse Le placenta Presque tous les médicaments passent le placenta Exceptions: héparine, insuline, interféron α (gros poids moléculaire) La mère Modifications paramètres pharmacologiques Voies métaboliques hépatiques modifiées: diminution concentrations plasmatiques (certains antidépressseurs, anticonvulsivants, méthadone ) Le nouveau-né Fonctions hépatiques et rénales immatures Liaison aux protéines plasmatiques moins grande Imprégnation médicamenteuse plus longue et parfois plus importante que l adulte

4 Nature des risques pendant la grossesse Pré-implantation Avant J6 Organogenèse 2 premiers mois Période fœtale 7 derniers mois Avant l accouchement Toute la grossesse Loi du tout ou rien : peu d échanges maternoembryonnaires (tenir compte T ½ élimination du médicament) Risque tératogène : mise en place de tous les organes (Valproate, AVK ) Risque fœtal : croissance et maturation histologique, enzymatique, fonctionnelle (AINS, IEC ) Risque néonatal : effet pharmacologique direct sur le nouveau-né (bêta-bloquants ) Risque de fausse couche ou mort foetale Risque à distance : cancérogenèse (distilbène), troubles du comportement (valproate)...

5 Nuancer le risque Fréquence de base des malformations congénitales dans la population générale : 2 à 3% Le risque «zéro» n existe pas pour les malformations La plus dangereuse des expositions ne provoque jamais 100% de malformations, au pire 20 à 30% (isotrétinoïne et thalidomide) 5

6 Balance bénéfice/risque Certaines expositions peuvent présenter un risque malformatif ou foetotoxique mais sont indispensables à la mère Bénéfice maternel +++ Perte de chances si abstention thérapeutique Donc médicament «à risque» ne veut pas forcément dire «contre-indiqué» en cours de grossesse Possibilités de diagnostic prénatal 6

7 Médicaments en cours de grossesse : 1- Médicaments tératogènes A proscrire en cours de grossesse, sauf indication exceptionnelle Acide valproïque (Dépakine, Dépakote, Dépamide ) Antimitotiques : Méthotrexate, cyclophosphamide Isotrétinoïne par voie orale (Curacné ), Acitrétine (Soriatane ) Misoprostol (Cytotec ) Mycophénolate (Cellcept, Myfortic ) Thalidomide Utilisables en cours de grossesse en l absence d alternative thérapeutique plus sûre (avec diagnostic prénatal adapté) Autres anticonvulsivants : carbamazépine (Tégrétol ), épitomax (Topiramate ) Lithium Anticoagulants oraux (AVK) Carbimazole (Néomercazole )

8 Médicaments en cours de grossesse : 2- Médicaments foetotoxiques - contre-indiqués pendant la vie fœtale AINS et aspirine à posologie anti-inflammatoire IEC et antagonistes de l angiotensine II (sartans) - utilisables pendant la vie fœtale Psychotropes, immunosuppresseurs 3- Médicaments pour lesquels le recul est encore insuffisant pour statuer 4- Médicaments considérés comme utilisables en cours de grossesse (non tératogènes, non foetotoxiques)

9 Prescription en cours de grossesse : 4 conduites à tenir dans les RCP Utilisation possible ou envisageable fonction de la quantité et qualité des données humaines et de la période concernée par les données Utilisation à éviter par précaution données parcellaires mais pas d élément inquiétant Ne sont pas des contreindications Utilisation déconseillée suspicion (homme ou animal) à confirmer ou à infirmer Utilisation contre-indiquée Risque prouvé chez l homme Si bénéfice maternel majeur sans alternative thérapeutique : Jamais contre-indiqué en cours de grossesse Contreindication

10 Traitement de pathologies courantes Douleur et inflammation Allergie

11 Antalgiques Palier 1 Paracétamol Palier 2 Codéine Peut être utilisée toute la grossesse Tramadol (Topalgic ) Palier 2 de 2 intention. Peu de données en cours de grossesse. Si prise chronique: Sd sevrage néonatal possible Palier 3 Morphine : prescription possible toute la grossesse Nombreuses données rassurantes en début de grossesse Syndrome de sevrage néonatal possible si traitement chronique : Dépression respiratoire si fortes doses juste avant ou pendant l accouchement

12 AINS (dont inhibiteurs COX-2) et aspirine 500 mg/j Peu de données en début de grossesse mais pas d inquiétude sur le plan malformatif, risque de fausse couche évoqué Toxicité fœtale/néonatale cardiopulmonaire et rénale : Constriction partielle ou totale in utero du canal artériel, insuffisance rénale Parfois mort fœtale in utero (en particulier si la prise est proche de l accouchement) Liée à inhibition de synthèse des prostaglandines : effet de classe La maturation cardiaque et rénale commence pendant l organogenèse : attention aux prises chroniques avant 24 SA Avant 5 mois : éviter si possible d utiliser un AINS Après 5 mois (24 SA) : tous les AINS sont contre-indiqués même en prise ponctuelle y compris ceux utilisés comme antalgiques (ibuprofène : Advil, Nurofen ) quelle que soit la voie, même cutanée (sauf oculaire car quantités minimes)

13 Corticoïdes Les corticoïdes peuvent être utilisés toute la grossesse quelles que soient la voie et la posologie Données début de grossesse Animal : effet tératogène en fonction des espèces Homme : pas d augmentation du risque malformatif global Risque fœtal et néonatal (voie générale) Risque de RCIU évoqué en cas de prise chronique Insuffisance surrénalienne aiguë néonatale exceptionnelle Voie générale Préférer prednisone (Cortancyl ), prednisolone (Solupred ), méthylprednisolone (Solumédrol ) Si traitement en fin de grossesse, surveillance poids, diurèse, glycémie du nouveau-né Voie locale : inhalée, cutanée Passage systémique faible Inhalés : béclométhasone (Bécotide ), budésonide (Pulmicort ), fluticasone (Flixotide ): prescrition possible Pas de précaution particulière c/o nouveau-né

14 Antihistaminiques H1 Peuvent être prescrits toute la grossesse: Données cliniques très nombreuses et rassurantes Fexofénadine (Telfast ) Cétirizine (Virlix ) Lévocétirizine (Xyzall ) Loratadine (Clarityne ) Desloratadine (Aerius ) Antihistaminiques atropiniques et sédatifs Prudence en fin de grossesse Polaramine, Atarax

15 Infectieux Fluoroquinolones Infection urinaire basse Divers Mycose vaginale 15

16 Fluoroquinolones (FQ) (1) Animal Pas d effet malformatif avec les FQ Effet sur le cartilage articulaire uniquement en exposition postnatale Pas décrit lors de l administration pendant la gestation Données cliniques Données plus nombreuses avec norfloxacine et ciprofloxacine Ciprofloxacine (Ciflox ): ~700 grossesses au 1er trimestre: pas d du taux de malformations ~ 200 grossesses 2ème trimestre et/ou 3ème trimestre: pas d effet foetal ou néonatal particulier Pas d atteinte fœtale articulaire décrite en transplacentaire (quelle que soit la FQ) 16

17 Fluoroquinolones (FQ) (2) En pratique Pas d inquiétude si exposition à une FQ en début de grossesse Prescription : Ciprofloxacine (Ciflox ) : prescription possible quel que soit le terme de la grossesse 2 ème intention : ofloxacine (Oflocet ), lévofloxacine (Tavanic ) 3 ème intention : moxifloxacine (Izilox ), péfloxacine (Péflacine ) Pas de problème par voie auriculaire et oculaire 17

18 Traitement de l infection urinaire basse ECBU avant la mise sous traitement et 8-10 jours après la fin du traitement Avant résultats ECBU ATB probabilistes les mieux évalués quel que soit le terme de grossesse Avec l antibiogramme Céfixime (Oroken ) usage répandu, pas d inquiétude Si ne convient pas: Nitrofurantoïne (Furadantine ) données nombreuses et recul très important en traitement aigu Bêta-lactamines (amoxicilline, Augmentin, ) Norfloxacine (Noroxine ) Ciprofloxacine (Ciflox ) Cotrimoxazole (Bactrim ) : données nombreuses doublement du risque malformatif global avec en particulier anomalies de fermeture du tube neural et cardiopathies - à confirmer utilisation possible après 10 SA Fosfomycine (Monuril ): données peu nombreuses mais rien d inquiétant 18

19 Mycose vaginale Éviter les spécialités contenant plusieurs principes actifs Antifongiques locaux les mieux évalués en cours de grossesse imidazolés possibles quel que soit le terme Miconazole (Daktarin ) Données très nombreuses et rassurantes Econazole (Pévaryl ) Données nombreuses et rassurantes Autres imidazolés possibles si bénéfice thérapeutique Fluconazole (Béagyne, Triflucan ) possible en prise unique de 150 mg quel que soit le terme Données très nombreuses et rassurantes pour un traitement bref (dose unique 150 mg) Plusieurs cas-isolés de malformations pour traitement de plusieurs mois > mg/j

20 Gastro-entérologie Nausées, vomissements RGO Hémorroïdes 20

21 Nausées, vomissements Doxylamine (Donormyl ) Le mieux connu des antiémétiques en début de grossesse Données très nombreuses (plusieurs milliers de grossesses) Métoclopramide (Primpéran ) Ondensétron (Zophren ) Prescription possible si doxylamine ne convient pas Métopimazine (Vogalène ) Dompéridone (Motilium ) Envisageables quel que soit le terme, si les précédents sont inefficaces ou mal tolérés

22 Reflux gastro-oesophagien Pansements gastro-intestinaux Pas d absorption intestinale : Argile (Smecta ) Diméticone (Polysilane ) Antiacides Alginates (Gaviscon ) Sels aluminium et magnésium (Maalox ) : absorption négligeable à doses usuelles Antihistaminiques H2 Ranitidine (Raniplex ) Inhibiteurs de la pompe à protons Oméprazole (Mopral ) et ésoméprazole (Inexium )

23 Hémorroïdes Mesures hygiéno-diététiques et traitement de la constipation Aucune étude ne valide l efficacité des traitements locaux Éviter les associations multiples Proposer en cure courte corticoïde et/ou anesthésique local Titanoréïne ± lidocaïne Déliproct, Ultraproct Traitements par voie générale Pas d AINS Éventuellement en cure courte : Veinotoniques : diosmine (Daflon, Diovenor ) Quelques petites séries aux 2 ème et 3 ème trimestres Corticoïdes

24 Divers Hypnotiques Huiles essentielles, phytothérapie 24

25 Hypnotiques Recommandations générales : Éviter les spécialités contenant plusieurs principes actifs Un traitement hypnotique doit être aussi bref que possible En 1 ère intention : doxylamine (Donormyl ) hypnotique le mieux connu en cours de grossesse En 2 ème intention: zolpidem (Stilnox ) ou zopiclone (Imovane ) Anxiété anxiolytique : oxazepam (Seresta )

26 Phytothérapie, Huiles essentielles Contiennent des produits actifs non dénuées d effets indésirables et d interactions Phytothérapie sédative : si sédation maternelle risque de sédation de l enfant Huiles essentielles : parfois présence de dérivés terpéniques qui ont des propriétés convulsivantes à fortes doses (pin, menthe, romarin, eucalyptus) Millepertuis : diminution de l effet des oestroprogestatifs Aucune information sur la composition exacte des produits (dépend de l origine des plantes, techniques d extraction ), ni sur leur pharmacocinétique Evaluation du bénéfice/risque non applicable : Le plus souvent pas d étude d efficacité : «Traditionnellement utilisé dans» Le plus souvent pas d étude de toxicité (ni clinique, ni expérimentale) : Quand études de reprotoxicité présentes, rarement complètes et utilisables (cf. gingembre) Généralement aucune donnée publiée sur des femmes enceintes ou allaitantes Recul d utilisation probable, et pas d effet inquiétant signalé à ce jour

27 Phytothérapie, Huiles essentielles En pratique : Le plus souvent rassurer quant au risque malformatif en cas d exposition en début de grossesse Pas de contre-indication, mais y a-t-il une réelle indication? Souvent il existe des alternatives mieux évaluées en cours de grossesse Pas d automédication

28 En pratique Les médicaments «dangereux» sont peu nombreux en cours de grossesse Médicament «à risque» «contre-indiqué» Ne pas sous-traiter les femmes enceintes Perte de chances Découverte d une grossesse pendant un traitement ne pas céder à l affolement ne pas arrêter brutalement un traitement chronique sauf isotrétinoïne, acide valproïque, méthotrexate prendre son temps pour faire le point sur la situation actuelle (risque encouru et dépistage possible) et future (alternatives thérapeutiques envisageables)

29 Où trouver des informations sur médicaments et grossesse? Informations Ansm Travail du groupe «Reproduction, Grossesse et Allaitement» Centres régionaux de pharmacovigilance Bases de données (Micromedex, Reprorisk, Motherisk..) Laboratoires pharmaceutiques Le CRAT

30 Où trouver des informations sur médicaments et grossesse/allaitement? Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Information téléphonique réservée au corps médical Tel Fax : (du lundi au vendredi) Site internet accès libre et gratuit Hôpital Armand Trousseau. Paris. Service de Génétique et l Embryologie médicales

31 v 31

32 32

Médicaments et grossesse UE11

Médicaments et grossesse UE11 Médicaments et grossesse UE11 Mardi 07 avril 2015 Pr Dominique Breilh Laboratoire de pharmacocinétique et de pharmacie clinique Groupe PK/PD INSERM U1034 et Pharmacie GHS CHU de Bordeaux HISTOIRE DE LA

Plus en détail

Médicaments grossesse et allaitement. Pharmacologie clinique

Médicaments grossesse et allaitement. Pharmacologie clinique Médicaments grossesse et allaitement Pharmacologie clinique Sommaire Introduction Particularité pharmacocinétique au cours de la grossesse Médicaments tératogènes Médicaments à risque tératogène important

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT). Hôpital Armand- Trousseau. Paris.

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT). Hôpital Armand- Trousseau. Paris. ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE Dr Elisabeth ELEFANT Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT). Hôpital Armand- Trousseau. Paris. Présidente du Groupe «Reproduction, Grossesse et Allaitement» AFSSAPS.

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES 1 Définitions Infections pouvant atteindre tous les segments de l arbre urinaire Gravité variable: de la simple cystite à l urosepsis. 2 Définitions Forme simple ou

Plus en détail

GROSSESSE ET TRAITEMENTS DU

GROSSESSE ET TRAITEMENTS DU GROSSESSE ET TRAITEMENTS DU PSORIASIS Dr Elisabeth ELEFANT Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau www.lecrat.org 5 ème Journée scientifique annuelle du Groupe de

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

Psychotropes et grossesse

Psychotropes et grossesse Psychotropes et grossesse Dr Elisabeth ELEFANT Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand -Trousseau, Paris www.lecrat.org GIP. Bruxelles. Vendredi 14 février 2014. Médicaments

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Prof. P. Emonts (Service de Gynécologie Obstétrique) Dr. J. Janssens (Service de Néphro Immuno Infectiologie)

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Prof. P. Emonts (Service de Gynécologie Obstétrique) Dr. J. Janssens (Service de Néphro Immuno Infectiologie) ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE Prof. P. Emonts (Service de Gynécologie Obstétrique) Dr. J. Janssens (Service de Néphro Immuno Infectiologie) Nature des risques 1. Tératogène : malformatif durant les deux premiers

Plus en détail

Médicaments et grossesse. Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque

Médicaments et grossesse. Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque Médicaments et grossesse Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque Epidémiologie Étude conséquences des médicaments, toxiques sur le conceptus : effet tératogène, toxicité fœtale et/ou

Plus en détail

Dr Azizi Fatima Médecin généraliste(rabat)

Dr Azizi Fatima Médecin généraliste(rabat) Dr Azizi Fatima Médecin généraliste(rabat) 2 à 3% des enfants présentent une malformation congénitale moins de 5% sont liées à une cause médicamenteuse Très peu de médicaments justifient d envisager une

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT SECNOL 2 g, granulés en sachet-dose 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Secnidazole anhydre... 2,000 g Pour un sachet. Excipient

Plus en détail

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie. Version N 4 : novembre 2007

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie. Version N 4 : novembre 2007 Livret Médicaments et Grossesse Psychiatrie Version N 4 : novembre 2007 1 AVERTISSEMENT Pour les substances suivies de la mention «en cours d évaluation», l expertise des données relatives à leur utilisation

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT FANSD500CP AMM : 29/06/05 1/6 1. DENOMINATION FANSIDAR, comprimé quadrisécable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE SULFADOXINE... 500,0 mg PYRIMETHAMINE...

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR CLASTOBAN 800 mg, comprimé pelliculé Clodronate disodique Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre

Plus en détail

Meloxidolor 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux

Meloxidolor 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Meloxidolor 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un ml contient: Principe actif: Méloxicam 20

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

12/ Infections chez la femme enceinte

12/ Infections chez la femme enceinte SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 12/ Infections chez la femme enceinte Mêmes infections que dans population non obstétricale Bactériennes: infections urinaires, syphilis, streptocoque

Plus en détail

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance?

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Dr Elisabeth Elefant, Dr Catherine Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau, Paris www.lecrat.org

Plus en détail

Grossesse et médicaments Quoi de neuf?

Grossesse et médicaments Quoi de neuf? GROSSESSE ET AFFECTIONS RHUMATOLOGIQUES ET DERMATOLOGIQUES Grossesse et médicaments Quoi de neuf? Drs E Elefant, D Beghin, MP Cournot, C Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois Dr Amina SAAD Pédiatre Agadir 2 Mai 2008 Introduction La nutrition du nouveau-né et du nourrisson à: - Suscité de nombreux travaux - Soulevé de

Plus en détail

Le nombre d ions d électrolytes par sachet reconstitué sous forme de solution de 125 ml est le suivant :

Le nombre d ions d électrolytes par sachet reconstitué sous forme de solution de 125 ml est le suivant : RÉSUME DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Movolax 13,7 g, Poudre pour solution buvable, sachet 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque sachet contient les composants

Plus en détail

REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE

REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE Connaitre : - Les grands risques liés à l exposition aux xénobiotiques chez la femme enceinte - Les facteurs en jeu dans la survenue d effets toxiques

Plus en détail

Transplantation d Organe Solide et Planning Familial

Transplantation d Organe Solide et Planning Familial Dr. Yvan Vial, PD MER Médecin-chef Service d Obstétrique CHUV, Lausanne Dr. Karine Hadaya Service de Néphrologie Service de Transplantation Hôpitaux Universitaires de Genève Transplantation d Organe Solide

Plus en détail

La douleur qu est-ce que c est?

La douleur qu est-ce que c est? La douleur qu est-ce que c est? Le plus souvent la douleur signale une blessure, une fracture, une maladie Dans ce cas, la douleur est nécessaire, elle est là pour nous alerter. Un signal d alarme Il permet

Plus en détail

Actualisations récentes

Actualisations récentes Consensus de Prise en Charge des Infections Urinaires Communautaires SPILF 2014-15 Intérêts et Limites, pour quels Résultats? Dr Stéphane CHADAPAUD CH de Hyères Actualisations récentes IU C : Actualisation

Plus en détail

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule NEPALM 1. NOM DU MEDICAMENT FEGENOR 140 mg, gélule ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Fénofibrate... 140,00 mg Pour une gélule Pour la liste complète

Plus en détail

Hôpital Armand Trousseau, Paris Expert auprès du Groupe AFSSAPS

Hôpital Armand Trousseau, Paris Expert auprès du Groupe AFSSAPS Médicaments en allergologie au cours de la grossesse et de l allaitement 6 ème CONGRES INTERNATIONAL D ALLERGOLOGIE Oran 3-4 mai 2007 Dr Faïza ASSARI-MERABTENE Centre de Référence sur les Agents Tératogènes

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE. Metacam 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux

1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE. Metacam 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Metacam 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un ml contient : Substance(s) active(s) : Méloxicam

Plus en détail

Posologie 400 mg de glucosamine (1 gélule) trois fois par jour. En alternative, la dose journalière peut être prise en une seule fois.

Posologie 400 mg de glucosamine (1 gélule) trois fois par jour. En alternative, la dose journalière peut être prise en une seule fois. 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Glucosamine Pharma Nord 400 mg gélules 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 400 mg de glucosamine, correspondant à 509 mg d'hémisulfate de glucosamine, ce qui équivaut

Plus en détail

La Douleur? Il faut consulter un médecin! Mais si la douleur. 1 s aggrave, 2 vous inquiète, 3 s accompagne d autres signes. Un signal d alarme

La Douleur? Il faut consulter un médecin! Mais si la douleur. 1 s aggrave, 2 vous inquiète, 3 s accompagne d autres signes. Un signal d alarme La Douleur? Un signal d alarme Une douleur aiguë Une douleur chronique Dans le cas d une blessure, d une fracture, ou encore d une maladie, la douleur est nécessaire puisqu elle nous alerte. Elle est limitée

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT (MAJ 06/05) 1/5 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT DENOMINATION MINOXIDIL COOPER 2 pour cent, solution pour application cutanée en flacon COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Minoxidil... 1,2 g

Plus en détail

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES Le diagnostic prénatal par biopsie de trophoblaste ( 1 ) au premier trimestre de la grossesse est devenu une alternative fréquente aux techniques

Plus en détail

AVIS 17 octobre 2012

AVIS 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 octobre 2012 EXOCINE 0,3 %, collyre en solution Flacon de 5 ml (CIP : 34009 331 708 0 6) Laboratoire ALLERGAN FRANCE SAS DCI Code ATC (année) Motif de l examen Liste

Plus en détail

2. Modifications pharmacocinétiques chez la femme enceinte. 3. Le maniement du médicament chez la femme enceinte

2. Modifications pharmacocinétiques chez la femme enceinte. 3. Le maniement du médicament chez la femme enceinte Chapitre 11 : MEDICAMENTS ET GROSSESSE Objectifs - Connaître le risque médicamenteux sur le fœtus - Connaître les particularités de la pharmacocinétique des médicaments chez la femme enceinte. - Connaître

Plus en détail

Médicaments et allaitement - Rôle d un centre de pharmacovigilance (CRPV) - Problématique des psychotropes

Médicaments et allaitement - Rôle d un centre de pharmacovigilance (CRPV) - Problématique des psychotropes ALLAITEMENT ET PRATIQUES En Languedoc- Roussillon, Provence, Alpes Côte d Azur, Corse, Monaco 20 novembre 2009 Médicaments et allaitement - Rôle d un centre de pharmacovigilance (CRPV) - Problématique

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION)

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 ITEM N 20 : DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PRESCRIPTEUR

INFORMATION POUR LE PRESCRIPTEUR Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Tracleer de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

On applique 2 fois par jour (le matin et le soir) une compresse imprégnée auto-adhésive, sur la zone à traiter.

On applique 2 fois par jour (le matin et le soir) une compresse imprégnée auto-adhésive, sur la zone à traiter. 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Voltapatch Tissugel 1%, compresse imprégnée 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque compresse imprégnée (10 cm x 14 cm) contient du diclofénac épolamine (EP) équivalent

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 avril 2008 WYSTAMM 10 mg, comprimé Boîte de 15 comprimés (CIP : 382 884-0) Boîte de 30 comprimés (CIP : 384 162-2) Laboratoires BOUCHARA RECORDATI rupatadine Date

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT Les Direct Healthcare Professional Communications (DHPC) sont des courriers envoyés aux professionnels de la santé par les firmes pharmaceutiques, afin de les informer de risques potentiels apparus lors

Plus en détail

LA DÉPRESCRIPTION : EST-CE BIEN REALISTE EN MEDECINE DE VILLE?

LA DÉPRESCRIPTION : EST-CE BIEN REALISTE EN MEDECINE DE VILLE? LA DÉPRESCRIPTION : EST-CE BIEN REALISTE EN MEDECINE DE VILLE? Dr Emilie BOISDIN, Pr Jean DOUCET Médecine Interne Gériatrie Thérapeutique Hôpital St Julien - CHU de Rouen DÉPRESCRIPTION: ENQUÊTE PROSPECTIVE

Plus en détail

ANNEXE III. Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice

ANNEXE III. Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice ANNEXE III Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice 20 RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT Ce médicament fait l objet

Plus en détail

Prescription et suivi des femmes enceintes exposées aux médicaments

Prescription et suivi des femmes enceintes exposées aux médicaments Prescription et suivi des femmes enceintes exposées aux médicaments Colloque médical du jeudi : 3/11/2011 Edith Schir Edith SCHIR 1 Les prescripteurs doivent-ils s en inquiéter? Des médicaments peuvent

Plus en détail

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Présentation e-learning Infections urinaires Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Objectifs du module de e-learning Optimiser la prise en charge des infections urinaires

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010

Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010 Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010 Dr BIRGÉ, Président du GLAM Mlle VORKAUFER, Thésarde 1 Un audit du GLAM Réalisé en partenariat avec le réseau Antibiolor Adressé aux 2300 médecins généralistes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 TETRALYSAL 150 mg, gélule Boîte de 56 gélules (CIP : 34009 415 880 9 9) TETRALYSAL 300 mg, gélule Boîte de 28 gélules (CIP : 34009 367 598 0 0) Laboratoire

Plus en détail

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol Renseignements posologiques Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol crème USP, 0,05 % p/p Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol pommade USP, 0,05 % p/p Classe thérapeutique Corticostéroïde topique

Plus en détail

Notice: information de l utilisateur. Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique

Notice: information de l utilisateur. Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique Notice: information de l utilisateur Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser Ursochol 300 mg comprimés car elle contient

Plus en détail

NOTICE. UVESTEROL D 1500 UI/ml, solution buvable

NOTICE. UVESTEROL D 1500 UI/ml, solution buvable ANSM - Mis à jour le : 27/09/2012 Dénomination du médicament Encadré NOTICE UVESTEROL D 1500 UI/ml, solution buvable Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

Fer... 80,000 mg. Traitement préventif de la carence martiale de la femme enceinte lorsqu'un apport alimentaire suffisant en fer ne peut être assuré.

Fer... 80,000 mg. Traitement préventif de la carence martiale de la femme enceinte lorsqu'un apport alimentaire suffisant en fer ne peut être assuré. RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANSM - Mis à jour le : 16/11/2011 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT TARDYFERON 80 mg, comprimé enrobé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Fer... 80,000 mg Sous

Plus en détail

Tout malade symptomatique doit être hospitalisé ou placé dans une structure médicalisée.

Tout malade symptomatique doit être hospitalisé ou placé dans une structure médicalisée. Fiche thérapeutique Fiche n 3 "Peste" La peste est une maladie due à une bactérie : Yersinia pestis. La maladie naturelle s observe le plus svent ss la forme d une adénite, le bubon. Si la bactérie était

Plus en détail

MEDICAMENTS ET GROSSESSE

MEDICAMENTS ET GROSSESSE MEDICAMENTS ET GROSSESSE Professeur Marie-Claude Saux Vendredi 04 mai 2012 1 HISTOIRE DE LA THALIDOMIDE 1953: Synthèse de la thalidomide par Ciba :pas d utilité 1954: Cession du produit à une firme allemande

Plus en détail

HTA et diabète en cours de grossesse

HTA et diabète en cours de grossesse cardiologie-pratique.com http://www.cardiologie-pratique.com/journal/article/0013642-hta-et-diabete-en-cours-de-grossesse HTA et diabète en cours de grossesse F. LANSE, S. BRUN, H. MADAR, A. NITHART, M.-A.

Plus en détail

ANTIHISTAMINIQUE S H1

ANTIHISTAMINIQUE S H1 ANTIHISTAMINIQUE S H1 DR AHMED HAKIM PR.AG.ZOUHEIR SAHNOUN LABORATOIRE DE PHARMACOLOGIE FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE :DCEM2 - FORMATION MÉDICALE CONTINUE Table des matières Table des matières

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT ACADIONE 250 mg, comprimé dragéifié 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNÉES CLINIQUES

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR SINUTAB 500/30 mg comprimés SINUTAB FORTE 500/60 mg comprimés Paracétamol et chlorhydrate de pseudoéphédrine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml ATARAX IM SOLUTION 50MG/ML Préparation injectable de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 50 mg/ml

Plus en détail

MENTIONS LEGALES. DENOMINATION DU MEDICAMENT : TAKADOL 100 mg, comprimé effervescent sécable

MENTIONS LEGALES. DENOMINATION DU MEDICAMENT : TAKADOL 100 mg, comprimé effervescent sécable MENTIONS LEGALES DENOMINATION DU MEDICAMENT : TAKADOL 100 mg, comprimé effervescent sécable COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE : Chlorhydrate de tramadol... 100 mg pour un comprimé effervescent sécable

Plus en détail

MONOGRAPHIE DENOMINATION DU MEDICAMENT COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE FORME PHARMACEUTIQUE DONNEES CLINIQUES. Indications thérapeutiques

MONOGRAPHIE DENOMINATION DU MEDICAMENT COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE FORME PHARMACEUTIQUE DONNEES CLINIQUES. Indications thérapeutiques DENOMINATION DU MEDICAMENT MONOGRAPHIE DICODIN L.P. 60 mg, comprimé à libération prolongée COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Tartrate de dihydrocodéine..60 mg Quantité correspondant à dihydrocodéine

Plus en détail

PHARMACOLOGIE DU SUJET AGÉ. Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF

PHARMACOLOGIE DU SUJET AGÉ. Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF PHARMACOLOGIE DU SUJET AGÉ Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF Epidémiologie q Répartition de la population par tranche d âge en France 2050 2010 Epidémiologie q Espérance de vie à la naissance en France

Plus en détail

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie)

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie) Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés Définitions Quelques définitions Substituer, pourquoi? Médicaments utilisables La méthadone La buprénorphine (Subutex) Opiacés : alcaloïdes de

Plus en détail

Liste limitative de posologies Doses usuelles et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament

Liste limitative de posologies Doses usuelles et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament Liste limitative de posologies et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament Version du 18/09/2012 Pour un travail personnel, le stagiaire devra actualiser, le cas échéant, ces tableaux

Plus en détail

TARDYFERON B9, comprimé pelliculé Fer / acide folique

TARDYFERON B9, comprimé pelliculé Fer / acide folique ANSM - Mis à jour le : 15/04/2014 Dénomination du médicament TARDYFERON B9, comprimé pelliculé Fer / acide folique Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle

Plus en détail

Hémorragie digestive

Hémorragie digestive Hémorragie digestive Tableau clinique perte de sang : hématémèse, melena, perte de sang rouge par voie basse choc hémorragique anémie chronique ferriprive : voir anémie Anamnèse antécédents de maladie

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ).

Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ). Questions/Réponses Questions Réponses sur le valproate et ses dérivés (Dépakine et génériques, Micropakine, Dépakote, Dépamide ). Malformations congénitales et troubles neurodéveloppementaux chez les enfants

Plus en détail

Effets indésirables non dermatologiques des MTs utilisés s en dermatologie

Effets indésirables non dermatologiques des MTs utilisés s en dermatologie Effets indésirables non dermatologiques des MTs utilisés s en dermatologie Jacques Caron Centre Régional de PharmacoVigilance N-PdC Aucun lien d intérêts 4 ième Journée de Pharmacovigilance, 15 octobre

Plus en détail

Les médicaments au quotidien et les prescriptions

Les médicaments au quotidien et les prescriptions Les médicaments au quotidien et les prescriptions DCI DCI = dénomination commune internationale DCI = nom scientifique du médicament Eviter, si possible et si le médicament fait l objet de plusieurs spécialités,

Plus en détail

ASTHME du SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/2012 - Pr Vincent Jounieaux

ASTHME du SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/2012 - Pr Vincent Jounieaux ASTHME du SUJET AGE GENERALITES Deux tableaux : asthme ancien vieilli, asthme d apparition d tardive (souvent sous- diagnostiqué). EPIDEMIOLOGIE 1/ Prévalence : Plusieurs études épidémiologiques américaines

Plus en détail

Réunion de territoire Omédit Pays de la Loire Observatoire des antibiotiques 24 février 2015. Dr Pierre Abgueguen Infectiologue

Réunion de territoire Omédit Pays de la Loire Observatoire des antibiotiques 24 février 2015. Dr Pierre Abgueguen Infectiologue Réunion de territoire Omédit Pays de la Loire Observatoire des antibiotiques 24 février 2015 Dr Pierre Abgueguen Infectiologue Cas clinique n 1 Cas clinique 1 Femme de 49 ans, mari vétérinaire ATCD médicaux

Plus en détail

Interactions médicamenteuses

Interactions médicamenteuses Interactions médicamenteuses Jean-Paul Viard Centre de Diagnostic et de Thérapeutique Hôtel-Dieu de Paris jean-paul.viard@htd.aphp.fr Module 11 21/09/11 Plan Introduction Interactions pharmacodynamiques

Plus en détail

Notice : information du patient. Nicardipine

Notice : information du patient. Nicardipine Notice-Etiquetage Approuvé par les Autorités de Santé de : France Date d approbation Notice Etiquetage 10.01.2014 Date d approbation RCP 10.01.2014 Procédure d autorisation : Nationale Notice : information

Plus en détail

p cp Zolpidem tartrate Lactose +

p cp Zolpidem tartrate Lactose + Publié par Le pharmacien (http://www.lepharmacien.fr) Hypnotique ZOLPIDEM ARROW Substances actives : tartrate de zolpidem Laboratoire : ARROW GÉNÉRIQUES Générique Référent: STILNOX COMPOSIT ION p cp Zolpidem

Plus en détail

Médicaments et grossesse

Médicaments et grossesse Médicaments et grossesse Grandes lignes du raisonnement Prescription dans les pathologies fréquentes Dr Marie-Pierre COURNOT Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE*

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE* RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE* (comprimés de mandélate de méthénamine, USP) 500 mg Antibiotique urinaire DATE DE RÉDACTION : 16-Aug-2005 8250 Décarie Blvd, suite 110 Montréal, QC Canada, H4P

Plus en détail

NOTICE Onsior à 20 mg/ml solution injectable pour chiens et chats

NOTICE Onsior à 20 mg/ml solution injectable pour chiens et chats NOTICE Onsior à 20 mg/ml solution injectable pour chiens et chats 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ ET DU TITULAIRE DE L'AUTORISATION DE LA FABRICATION RESPONSABLE

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT FLUNATOP 5 mg gélules FLUNATOP 10 mg gélules RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE La substance active est la flunarizine. Flunatop

Plus en détail

2/1/2014 agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/frames.php?specid=68269288&typedoc=n&ref=n0201658.htm NOTICE. TARDYFERON 80 mg, comprimé enrobé.

2/1/2014 agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/frames.php?specid=68269288&typedoc=n&ref=n0201658.htm NOTICE. TARDYFERON 80 mg, comprimé enrobé. NOTICE ANSM - Mis à jour le : 16/11/2011 Dénomination du médicament Encadré TARDYFERON 80 mg, comprimé enrobé Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 XYZALL 5 mg, comprimé pelliculé Boîtes de 14 et de 28 Laboratoires UCB PHARMA DCI lévocétirizine Date de l'amm

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

PHARMACODYNAMIE ET PHARMACOCINETIQUE EN PSYCHIATRIE. 20 novembre 2007 Cécile Louvigné (AHU) Service de Pharmacologie Clinique Pr Jolliet CHU Nantes

PHARMACODYNAMIE ET PHARMACOCINETIQUE EN PSYCHIATRIE. 20 novembre 2007 Cécile Louvigné (AHU) Service de Pharmacologie Clinique Pr Jolliet CHU Nantes PHARMACODYNAMIE ET PHARMACOCINETIQUE EN PSYCHIATRIE 20 novembre 2007 Cécile Louvigné (AHU) Service de Pharmacologie Clinique Pr Jolliet CHU Nantes Définitions Pharmacodynamie (PhD) : action du médicament

Plus en détail

Annexe III. Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices

Annexe III. Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices Annexe III Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices Note : Ce Résumé des Caractéristiques du Produit, cet étiquetage et cette notice sont le résultat

Plus en détail

NOTICE. HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine

NOTICE. HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine 1 sur 5 10/11/2013 15:42 NOTICE ANSM - Mis à jour le : 17/06/2011 Dénomination du médicament Encadré HEPATOUM, solution buvable Macéré hydroalcoolique d'anémone pulsatilla et de Curcume longa/citrate d'alvérine

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

Baume pulmonaire 10 mg/15 ml + 100 mg/15 ml sirop

Baume pulmonaire 10 mg/15 ml + 100 mg/15 ml sirop Page 1 de 5 Notice: information de l utilisateur Chlorhydrate d'éthylmorphine, Guaifénésine Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Prevention des lesions gastro- duodenales induites par les AINS

Prevention des lesions gastro- duodenales induites par les AINS 5 e FORUM Régional Est de l omnipraticien Oum El Bouaghi, le 04 Novembre 2010 Prevention des lesions gastro- duodenales induites par les AINS Dr Y.CHIKHI Service de médecine interne et gastro-entérologie

Plus en détail

BROMAZEPAM UPC 6 mg CP quadriséc

BROMAZEPAM UPC 6 mg CP quadriséc BROMAZEPAM UPC 6 mg CP quadriséc FORME comprimé quadrisécable COMPOSITION par 1 comprimé bromazépam 6 mg Excipients : lactose monohydrate, cellulose microcristalline, talc, magnésium stéarate. INDICATIONS

Plus en détail

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD La grossesse chez les femmes transplantées P. Grace Bianchi MD PD Berne 24-1-2004 Modifications de la physiologie maternelle lors d une grossesse Système cardiovasculaire cœur (volume, position) Système

Plus en détail

Comprimés pelliculés bleu clair, ronds, biconvexes, portant la mention «5» en creux sur une face. Diamètre : 6,50 ± 0,10 mm.

Comprimés pelliculés bleu clair, ronds, biconvexes, portant la mention «5» en creux sur une face. Diamètre : 6,50 ± 0,10 mm. 1 of 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Desloratadin Sandoz 5 mg comprimés pelliculés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé contient 5 mg de desloratadine. Pour la liste complète des excipients,

Plus en détail

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse FEDERATION DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Protocole n 10 Validation avril 2011 Diabète gestationnel Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques Traitement

Plus en détail

Le paracétamol. Antalgique

Le paracétamol. Antalgique Le paracétamol Antalgique La douleur Présentation La douleur est un mécanisme physiologique ayant pour fonction principale l alerte. Elle informe le cerveau de l existence d une menace. La peau, les muscles

Plus en détail

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE AVERTISSEMENT La plupart des séjours concernés par les affections et situations de prise en charge évoquées dans ce document se déroulant dans le secteur de MCO, les

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Les infections urinaires Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Plan du cours Généralités Principales étiologies Notions de sémiologie Diagnostic bactériologique

Plus en détail

Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux

Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux Cette fiche concerne la pandémie grippale en cours à virus A (H1N1)v. Elle nécessite des travaux permanents. Elle est actualisée au fur et

Plus en détail