Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème?"

Transcription

1

2 Cas clinique n 1 Michel que vous suivez de longue date a l impression depuis quelques jours, d entendre des battements irréguliers le soir en se couchant ; il va parfaitement bien par ailleurs et rapporte juste qu il monte moins facilement ses 3 étages. Ses facteurs de risque : une HTA que vous traitez depuis 5 ans. Examen clinique auscultation battements irréguliers à 115/mn, pas de signe d insuffisance cardiaque. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème? Un seul diagnostic possible : tachyarythmie par fibrillation auriculaire l HTA en est un facteur de risque très clair.

3 Est ce une urgence? Contactez vous votre cardiologue préféré pour qu il le voit dans l heure? Dans les jours qui viennent? pas d urgence contacter votre cardiologue : pour ECG Echographie : pour apprécier la fonction contractile VG et la taille de l oreillette

4 Quel bilan biologique minimum vous faites? Ionogramme sanguin (surtout pour le potassium) créatininémie TSH. Quel traitement vous lui proposez? Digoxine? A quelle posologie si poids 100kg, créat normale? Quelle est la place des nouveaux anticoagulants? Comment les prescrire? Que change une créatininémie à 18 (DFG à 40) par rapport à 12? Un ralentisseur : Bétabloquant si pas d ATCD d asthme, sinon Tildiem ou Isoptine, Si TA basse :Digoxine 2cp le matin. Un anticoagulant : HBPM en commençant Xarelto ou Pradaxa Xarelto 20mg en une prise, 15 mg si 30< clearance < 50 ( pas d antifongiques et d anti rétro virus) Pradaxa 110 X 2 aussi efficace que AVK avec moins de saignements, ou 150 X 2 plus efficace avec autant de saignement, posologie basse avec CORDARONE ou ISOPTINE

5 Pensez vous que le patient va rester sous anticoagulant jusqu à la fin de ses jours? Cela dépend t il du score de CHADSVASC2 et quel est le score de ce patient? quel aurait été le score s il s agissait d une femme ou s il avait 76 ans? Cela dépend : de la fonction VG (à priori normale ici), de la taille de l oreillette gauche du score de CHADSVASC2, qui est ici de 2 (3 si il s agissait d une femme ou si homme de plus de 75ans, 4 si femme de plus de 75 ans). Lui parlez vous de l extraordinaire technique d ablation qui supprime le risque de récidive? Au fait ça marche? Pour qui? Surtout pas.

6 Quels sont les 2 anti-arythmiques qu il pourra avoir? L âge entre t il en compte? Flécaine : le plus «dangereux» ne peut être donné sur cardiopathie ou trouble de conduction, pas de problème de thyroïde Posologie à adapter sous contrôle ECG Amiodarone : Si age >70 ans, cardiopathie, trouble de conduction, insuffisance rénale Que faire si TSH< 0,15 TSH=7,5 TSH=14 sous Amiodarone? TSH<0,15 : arrêt et dosage T3 T4 TSH et anti TPO, scintigraphie thyroïdienne qui sera blanche (surcharge iodée) TSH=7,5 : rien, surveillance à 2 mois TSH>10 : ajouter du Levothyrox

7 Cas clinique n 2 Caroline 25 ans a depuis 3 ans des crises de palpitations brutales au repos se déclenchant quand elle se baisse, ses pulsations sont alors très rapides, une amie infirmière a mesuré sa fréquence à 170/MN, tolérance correcte (elle est quand même obligé de s asseoir), les crises durent jusqu à 5minutes, elles s arrêtent progressivement ou parfois brutalement quand elle retient sa respiration. Quel diagnostic posez vous? Tachycardie jonctionnelle Hors crise quelle particularité peut monter l ECG? l ECG est en règle normal sauf si il y a un Wolff Parkinson- White

8 Quels sont les 2 mécanismes possibles? dualité (2/3) de conduction nodale : tachycardie par réentrée intranodale : la voie secondaire a une période réfractaire plus courte : une extrasystole auriculaire à un certain couplage ne passe plus dans la voie principale mais dans cette voie annexe pour emprunter ensuite la voie normale en rétrograde et débuter ainsi un circuit en boucle voie accessoire (1/3): souvent à conduction uniquement rétrograde, si antérograde présence sur l ECG d un aspect de WPW

9 Quelles sont les méthodes pour arrêter ce type de crise? les méthodes vagales : Massage ou plutôt pression carotide, 8 secondes au max en débutant par la droite, puis gauche si échec Valsalva : pousser fort sur le ventre sans faire sortir l air, éventuellement en s accroupissant Avaler un verre d eau glacée, ou boulette de mie de pain Mettre les doigts au fond de la gorge

10 Quels sont les médicaments qui marchent ou peuvent marcher? Soit les médicaments qui modifient la conduction nodale (bétabloquants essentiellement), soit les anti arythmiques (qui suppriment l extrasystole déclenchante) soit les deux associés Quand faudra t il faire une exploration électro physiologique? Y a t il un traitement radical efficace? Si mauvaise tolérance clinique, crises fréquentes, longues, mauvaise réponse au traitement une ablation endocavitaire : par cryothérapie (cryoablation) si tachycardie par réentrée intra nodale l ablation par radiofréquence (chaud) si voie accessoire

11 Cas clinique n 3 Sylvie 52 ans (aucun facteur de risque coronaire) vient vous voir pour des palpitations, vous lui posez les questions habituelles : Lors des palpitations,le cœur est il rapide? Non Régulier? Oui, mais pas toujours En fait quand les palpitations sont régulières, c est comme si il y avait un a-coup tous les 3 battements, mais parfois ce sont des simples a- coups isolés, qu elle ressent bien le soir quand elle est couchée Est ce que cela vous gêne? Pas du tout en dehors de l angoisse

12 De quoi «souffre» cette patiente? D extrasystoles. Pouvez vous déjà être rassurant? Oui, car bénignité dans la très grande majorité des cas. Demandez vous un avis cardio? Oui, quand même, Ici il s agit d extrasystoles auriculaires pas trop fréquentes et à couplage long. Il faut expliquer qu il s agit d un foyer électrique qui s est autonomisé.

13 Est ce que ça se traite? Non (après avoir rassuré le patient) sauf : si il s agit d un point d appel pour une pathologie, mais c est surtout la cardiopathie elle même qui sera prise en charge si elles sont très gênantes : bétabloquants voire anti arythmiques (Flécaïne ou Cordarone), rarement discussion d ablation du foyer par radiofréquence si les ESA sont très nombreuses : risque de fibrillation auriculaire

14 Cas clinique n 4 Estelle 30 ANS (aucun antécédent) vient vous voir pour des palpitations, vous lui posez les questions habituelles : Lors des palpitations : Le cœur est il rapide? Oui, c est bien ça le problème Régulier? Oui Est ce que cela vous gêne? C est surtout angoissant Cela survient il tous les jours? Oui A quel moment de la journée? Dès que je ne suis pas en activité, mais aussi à l effort, mon cœur va trop vite, aussi le soir juste après m être couché Il y a donc des crises? Non j ai l impression que c est presque permanent

15 Quel le diagnostic le plus probable? Tachycardie sinusale psychogène. A titre de sécurité, quel bilan sanguin? On élimine une hyperthyroïdie de principe. Comment confirmer votre diagnostic? Pourquoi le primo décubitus est une circonstance aggravante? Prendre la fréquence cardiaque : vous mêmes en consultation et demander à la patiente de la prendre le plus souvent possible : ellemême si elle le peut (cardiofréquencemètre, appareil à TA automatique) un pouls de repos inférieur à 110 n est pas pathologique si doute enregistrement Holter. Le primo décubitus est une période de surcharge de travail pour le cœur qui aggrave la tachycardie, par ailleurs il s agit d un moment plus propice pour être à l écoute de soi..

16 Faut il traiter? Non Il faut avant tout expliquer et rassurer, Si angoisse importante : Holter de rythme qui montrera que la fréquence nocturne est en dessous de 90. Parfois béta bloquant

17 PRE TEST

18 Le dosage de la tsh est un examen inutile dans le diagnostic des troubles du rythme Le Dabigatran ( Pradaxa ) est quel que soit le dosage est au moins aussi efficace que les avk sans entrainer plus de saignement

19 Le primo décubitus est une période de surcharge de travail pour le cœur ce qui aggrave la «tachycardie» Les extrasystoles sont bénignes dans la majorité des cas

20 L HTA n est pas un facteur de risque de la tachyarythmie par fibrillation auriculaire Dans le score de CHADSVASC2 qui permet de prédire la pérennité du traitement anticoagulant, le sexe masculin est un facteur aggravant

21 Une tsh à 7,5 impose l arrêt du traitement par l amiodarone La manœuvre de Valsalva, expiration à g l o t t e f e r m é e r e n f o r c é e p a r l a c c r o u p i s s e m e n t, e s t l u n e d e s manœuvres vagales qui permet de réduire une tachycardie jonctionnelle.

22

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002 Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences Lusadusu Daniel MD Mols Pierre MD PhD SUS CHU Saint Pierre, ULB Avertissement: cette présentation n est pas

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA)

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) F. Hidden-Lucet Pitié-Salpétrière francoise.hidden-lucet@psl.aphp.fr Avril 2015

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

Item 236 : Fibrillation atriale

Item 236 : Fibrillation atriale Item 236 : Fibrillation atriale Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Physiopathologie

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients FIBRILLATION AURICULAIRE Informations destinées aux patients INTRODUCTION Votre médecin a constaté que vous présentez une arythmie cardiaque appelée fibrillation auriculaire. Mais qu est-ce qu une arythmie

Plus en détail

Fibrillation auriculaire*

Fibrillation auriculaire* ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Fibrillation auriculaire* * Rédaction conforme au décret n 2011-77 du 19 janvier 2011. La fibrillation auriculaire est aujourd hui désignée par le terme «fibrillation

Plus en détail

Cordarone et Thyroïde par François Boustani

Cordarone et Thyroïde par François Boustani Physiologie de la thyroïde : l hormonosynthèse thyroïdienne se fait à partir de l iode essentiellement d origine digestive et de la thyroglobuline qui est une protéine synthétisée par la thyroïde à partir

Plus en détail

Optimiser la prescription des examens biologiques

Optimiser la prescription des examens biologiques 1 Séminaire DPC AMMPPU 27&28 /09/2013 Optimiser la prescription des examens biologiques Dr J.Birgé (j autorise l AMMPPU à publier ce diaporama sur son site WEB) Séminaire Biologie Metz 27&28 septembre

Plus en détail

L exploration électrophysiologique

L exploration électrophysiologique L exploration électrophysiologique CHR Namur - Edition 2011 Unité de cardiologie L EXPLORATION ELECTROPHYSIOLOGIQUE. Mettez votre cœur à l aise Sur une demande de votre médecin traitant ou de votre cardiologue,

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme chez la personne âgée

Prise en charge des troubles du rythme chez la personne âgée Prise en charge des troubles du rythme chez la personne âgée Arrhythmias in the elderly S. Dinanian* Modifications physiopathologiques liées au vieillissement L allongement de l espérance de vie est un

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Troubles du rythme périopératoire

Troubles du rythme périopératoire Troubles du rythme périopératoire Ivan Philip Département d Anesthésie Institut Mutualiste Montsouris Troubles du rythme périopératoire Prise en charge préopératoire Survenue peropératoire Survenue postopératoire

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence 16/05/2008 Dr Bernard Jadoul 1 Comment est le patient? Recherche de signes cliniques de gravité: Bas débit cardiaque (pâleur, sudations, extrémités froides,

Plus en détail

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Quelques repères comprendre éditorial Jean-Claude Daubert Quelques repères Le cœur au repos bat normalement entre 60 et 80 fois par minute,

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre fibrillation auriculaire Vivre avec une fibrillation auriculaire Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Juin 2012

Fibrillation auriculaire. Juin 2012 Fibrillation auriculaire Juin 2012 Aperçu de la présentation À propos de la fibrillation auriculaire Qu'est-ce que c'est? Qui en souffre? Comment vous touche-t-elle? AVC Facteurs de risque d'avc Comment

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Primary 2003;3:695 699 Fibrillation auriculaire J. Sztajzel, H. Stalder Introduction La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population

Plus en détail

Orientation diagnostique

Orientation diagnostique I-00-Q000 III-Q325 Orientation diagnostique P r Jacques Clémenty 1, D r Nicolas Clémenty 2 1. Université de Bordeaux II Victor Segalen, hôpital du Haut-Lévêque 33604 Pessac 2. Centre hospitalier régional

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize **

Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize ** Fibrillation auriculaire 1 Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize ** * Service de Cardiologie, CHU Nord, 13015 Marseille Tél : 0491968682 Fax : 0491962162 E-mail : levy@aix.pacwan.net **

Plus en détail

Cardiomyopathie hypertrophique

Cardiomyopathie hypertrophique Titre du document (En-tête) LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiomyopathie hypertrophique Protocole national de diagnostic et de soins pour les maladies rares Août 2011 HAS/Nom

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE

TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE DOSSIER 13 TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE QUAND LE CŒUR PERD LA MESURE Phanie Les troubles du rythme cardiaque sont des affections fréquentes et très hétérogènes. Certains passent inaperçus, d autres sont

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

1. Oreillette droite 2. Oreillette gauche 3. Ventricule droit 4. Ventricule gauche 5. Artère pulmonaire 6. Aorte 7. Veine cave supérieure et

1. Oreillette droite 2. Oreillette gauche 3. Ventricule droit 4. Ventricule gauche 5. Artère pulmonaire 6. Aorte 7. Veine cave supérieure et GARDEZ LE RYTHME 2 6 5 8 7 8 2 9 1 10 4 7 3 6 1. Oreillette droite 2. Oreillette gauche 3. Ventricule droit 4. Ventricule gauche 5. Artère pulmonaire 6. Aorte 7. Veine cave supérieure et inférieure 8.

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir Notions d ECG 1 Compétences à acquérir Réaliser un ECG 12 dérivations Placer les électrodes d un monitoring Lire un ECG normal Reconnaître et d agir face aux troubles du rythme et de conduction les plus

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Les anticoagulants. PM Garcia Sam Hamati. sofomec 2008

Les anticoagulants. PM Garcia Sam Hamati. sofomec 2008 Les anticoagulants PM Garcia Sam Hamati sofomec 2008 1 Les anticoagulants sofomec 2008 point de vue HAS AVK = 13% des hospitalisations pour accidents iatrogènes 17 000 hospitalisations / an /France pas

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Actualisation avril 2012 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS : 1) Définition d une syncope et d une lipothymie. 2) Différencier une syncope ou une lipothymie d un vertige, d une hypoglycémie,

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

La fibrillation auriculaire (236a) Docteur Pascal DEFAYE, Professeur Gérald VANZETTO Octobre 2002 (Mise à jour Janvier 2005)

La fibrillation auriculaire (236a) Docteur Pascal DEFAYE, Professeur Gérald VANZETTO Octobre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) La fibrillation auriculaire (236a) Docteur Pascal DEFAYE, Professeur Gérald VANZETTO Octobre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) Pré-Requis : Anatomie et physiologie Sémiologie clinique Sémiologie paraclinique

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

La Cardiomyopathie Dilatée

La Cardiomyopathie Dilatée 1 La Cardiomyopathie Dilatée Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients atteints de la

Plus en détail

Arythmies de l enfant et de l adolescent

Arythmies de l enfant et de l adolescent Arythmies de l enfant et de l adolescent Palpitations Syncope, mort subite Myocardiopathie rythmique Post-opératoire < 1 an (récidives, diagnostic tardif) Palpitations Antécédents, description, ECG (onde-

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE (Docteur J.C. KAHN)

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE (Docteur J.C. KAHN) TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE (Docteur J.C. KAHN) Tous les troubles du rythme naissant au-dessous de la bifurcation du faisceau de His. Ils comprennent : les extra-systoles ventriculaires, les tachycardies

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Physiopathologie Le cœur: Muscle creux qui, par sa contraction rythmique, assure la progression du sang à l intérieur

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

membrane cellulaire. Le potentiel électrique engendre une image caractéristique appelée potentiel d action (Fig. 1).

membrane cellulaire. Le potentiel électrique engendre une image caractéristique appelée potentiel d action (Fig. 1). SURVEILLANCE CLINIQUE DES ANTIARYTHMIQUES EN SOINS CRITIQUES Jean-Luc Beaumont, infirmier clinicien spécialisé en soins infirmiers cardiovasculaires et respiratoires Les antiarythmiques constituent, en

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Sotalol Sandoz 80 mg comprimés Sotaloli hydrochloridum

Sotalol Sandoz 80 mg comprimés Sotaloli hydrochloridum Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre / utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire Si vous avez d autres questions, si vous

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES Onde ou Avec CVA P P R = ou Différent du de base Normale Rythme de base sinusal différent du de base Morphologie rsr moins élargi que le de l ESV Tachycardie

Plus en détail

Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques

Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques Nisha Arenja a, Thomas Cron a, b, Michael Kühne a a Electrophysiologie/cardiologie, Hôpital universitaire de Bâle b Cabinet de cardiologie, équipe cardiologique,

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Nodule Thyroïdien en ville Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Introduction Définition: hypertrophie localisée s'individualisant au sein de la glande thyroïde 95% des

Plus en détail

26/06/06C:\Documents and Settings\2208\Mes documents\cours de pharmacie\ifsibetabloquants.doc BETA BLOQUANTS

26/06/06C:\Documents and Settings\2208\Mes documents\cours de pharmacie\ifsibetabloquants.doc BETA BLOQUANTS BETA BLOQUANTS La classe des Béta-bloquants regroupe des médicaments très utilisés en cardiologie ainsi que dans des pathologies diverses. Pour l infirmier l essentiel des connaissances doit porter sur

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Objectifs des traitements CV Ce que doit savoir le médecin du travail. Dr JY Tabet

Objectifs des traitements CV Ce que doit savoir le médecin du travail. Dr JY Tabet Objectifs des traitements CV Ce que doit savoir le médecin du travail Dr JY Tabet Les maladies cardiovasculaires sont nombreuses, et il existe de multiples interactions entre les pathologies. Plusieurs

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

Les pathologies cardiaques

Les pathologies cardiaques Ce chapitre décrit très sommairement les différentes pathologies cardiaques susceptibles d être repérées en étudiant un enregistrement Holter. Le but, ici, n est pas d analyser précisément leurs origines,

Plus en détail

XII ème CONGRES CŒUR ET SPORT TOULOUSE LE 23/11/2012

XII ème CONGRES CŒUR ET SPORT TOULOUSE LE 23/11/2012 L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé XII ème CONGRES CŒUR ET SPORT TOULOUSE LE 23/11/2012 LES TACHYCARDIES SUPRAVENTRICULAIRES DU SPORTIF Mise à jour février 2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes engendrer, des conséquences physiques engendrées par la chute et de l entourage familial (classe 1). Il est recommandé d évaluer l intérêt de mettre en place une téléalarme, surtout après une chute. 5.3

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe?

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe? Dossier 1 Il est 10 h 00 du matin. Une patiente de 42 ans, droitière, vient aux urgences de votre hôpital pour une hémiparésie gauche apparue brutalement. Elle n a pas d antécédent particulier. Depuis

Plus en détail

Rythmologie pédiatrique (I)

Rythmologie pédiatrique (I) Rythmologie pédiatrique (I) Particularités de l ECG pédiatrique Trouble du rythme supra-ventriculaire Syndrome de WPW Urgences rythmologiques Tachycardie ventriculaire de l enfant (hors trouble du rythme

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Potentiel d action cardiaque

Potentiel d action cardiaque Potentiel d action cardiaque.2.4.6 sec Potentiel rapide - oreillette - faisceau de His -ventricule Potentiel lent - noeud sinusal - noeud a-v I Na I Ca-L I Ca-L I to I K1 I K I K1 I K If I Ca-T Arythmies:

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE PRISE EN CHARGE INFIRMIERE DU PATIENT INSUFFISANT CARDIAQUE

EDUCATION THERAPEUTIQUE PRISE EN CHARGE INFIRMIERE DU PATIENT INSUFFISANT CARDIAQUE EDUCATION THERAPEUTIQUE PRISE EN CHARGE INFIRMIERE DU PATIENT INSUFFISANT CARDIAQUE L EDUCATION THERAPEUTIQUE DE LA THEORIE A LA PRATIQUE QUELLE REALITE? Déroulement de l atelierl Bilan de l exercice l

Plus en détail

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm !"#$ %&'(() RECOMMANDATIONS DE PREAMBULE Janvier 2004 Ces recommandations ont été réalisées et validées par les membres du comité du médicament et des dispositifs médicaux stériles du Centre Hospitalier

Plus en détail

VI e Conférence de Consensus de la Société Francophone d Urgence Médicale PRISE EN CHARGE DES MALAISES AU SERVICE D ACCUEIL ET D URGENCE

VI e Conférence de Consensus de la Société Francophone d Urgence Médicale PRISE EN CHARGE DES MALAISES AU SERVICE D ACCUEIL ET D URGENCE VI e Conférence de Consensus de la Société Francophone d Urgence Médicale PRISE EN CHARGE DES MALAISES AU SERVICE D ACCUEIL ET D URGENCE Grenoble, Alpes Congrès, 26 avril 1996 Texte court Jury du Consensus

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Web conférence anticoagulants

Web conférence anticoagulants Web conférence anticoagulants Dr Nadjib Hammoudi Praticien hospitalier Institut de Cardiologue-Hôpital de la pitié Salpêtrière Dr Chantal Amoudry Cardiologue libérale Iatrogénie et AVK Plus de 1% de la

Plus en détail

SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER??

SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER?? SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER?? Dr Mathieu LEMERCIER OCTOBRE 2013 EPIDEMIOLOGIE LA SYNCOPE AFFECTE 3.5% POPULATION GENERALE RECIDIVE DANS 30% CAS 1 A 6% DES ADMISSIONS AUX URGENCES

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES TROUBLES DU RYTHME CHANGER LEUR ÉVOLUTION ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque?

Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque? Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque? How to read a Holter in patients implanted with pacemaker? V. Algalarrondo* * Unité Inserm U 769, signalisation et physiopathologie

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES?

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? Pr Jean Pierre GOURBAT clinique de Chatillon Mise à jour février 2013 Santé et voyages aériens Certaines affections peuvent se décompenser lors d un vol

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Maladie de Rendu-Osler

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Maladie de Rendu-Osler LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Maladie de Rendu-Osler Octobre 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F

Plus en détail