DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005"

Transcription

1 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

2 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité pleurale = espace entre la plèvre pariétale et la plèvre viscérale. Une petite quantité de liquide d origine plasmatique ( quelques ml ) permet un glissement harmonieux entre les deux plèvres

3 PRESSIONS Pression atmosphérique: 760 mmhg Pression positive : pression > que la pression atmosphérique ( force qui pousse ) expiration Pression négative : Pression < que la pression atmosphérique ( force qui attire ) inspiration

4 DEFINITION Le pneumothorax est l accumulation d air dans l espace pleural, c est-à-dire entre le poumon et la paroi thoracique. Normalement l espace pleural est un espace virtuel. Les pneumothorax sont habituellement divisés en pneumothorax primaire et secondaire.

5 RADIOGRAPHIES

6 BUT DU DRAINAGE EVACUER L AIR / LIQUIDE DE LA CAVITE PLEURALE Rétablir la pression négative dans la cavité pleurale FACILITER LA RE-EXPENSION DU POUMON

7 INDICATIONS PNEUMOTHORAX SPONTANE OU PROVOQUE PNEUMOTHORAX TRAUMATIQUES EPANCHEMENT PLEURAL LIQUIDIEN:TRANSSUDAT,EXSSUDAT HEMOTHORAX SPONTANE OU TRAUMATIQUE L INDICATION EST FONCTION DE L IMPORTANCE DU PNEUMOTHORAX ET DE SA TOLERANCE

8 PRE-REQUIS LES CONSTANTES ONT ETES PRISES ET LE PATIENT STABILISE PAR LE MEDECIN SI BESOIN THORAX DE FACE HEMOSTASE + PLAQUETTES; PARFOIS GROUPE-RHESUS RAI ABSENCE D ALLERGIE A LA XYLOCAINE PREPARER TOUT LE MATERIEL AVANT LA PROCEDURE VOIE VEINEUSE

9 PREPARATION DU CHARIOT DRAINS:CTQTS800 ou DRAIN DE COOK «PLEUR-EVAC» UN TUYAU DE RACCORDEMENT DE 15 cm DE LONGUEUR ET UN RACCORD BICONIQUE STERILISE BETADINE,6 PAQUETS DE COMPRESSES STERILES (4 pour la pose;2 pour la fixation) CHAMP TROUE STERILE 1SERINGUE DE 10CC,1AIGUILLE VERTE 1FLACON DE XYLOCAINE 1%

10 PREPARATION DU CHARIOT TONDEUSE CHIRURGICALE 3 POTS DE PRELEVEMENT 1SERINGUE DE 20 CC UNE PRISE DE VIDE MURALE AVEC MANOMETRE 2 CLAMPS DE QUOI HABILLER LE MEDECIN (Cf) FIL A SUTURE NON RESORBABLE 2/0;LAME DE BISTOURI

11 PREPARATION DU MALADE LE PERFUSER INFORMER LE PATIENT LE TONDRE EVENTUELLEMENT IL NE DOIT PAS METTRE SES MAINS SUR LE CHAMPS POSITION ½ ASSISE PREMIERE DESINFECTION EN REGARD DU 2 ESPACE INTERCOSTALE/LIGNE MEDIO- CLAVICULAIRE

12 PREPARATION DU MEDECIN CAGOULE MASQUE CASAQUE (AIDER A ENFILER) GANTS

13 PREPARATION DU SYSTEME ASPIRATIF DESCRIPTION DU PLEUR-EVAC (PE)

14 PREPARATION DU SYSTEME ASPIRATIF PLEUR-EVAC :DEPLOYER SON SUPPORT REMPLIR LA CHAMBRE DE SELLE SOUS EAU AVEC LA PIPETTE D,EAU PREVUE A CET EFFET (EAU STERILE) REGLER LE REGULATEUR DE PRESSION A -20 (EPANCHEMEMT AERIQUE) OU -30 (EPANCHEMENT LIQUIDIEN)

15 GESTE TECHNIQUE DU MEDECIN DESINFECTION ET POSE DU CHAMPS INSTALLATION DU DRAIN FIXATION DU DRAIN

16 MISE EN ROUTE DU SYSTEME ASPIRATIF CONNECTION DU PLEUR-EVAC AU PATIENT CONNECTER LE PLEUR-EVAC A L ASPIRATION MURALE OU LAISSSER EN DRAINAGE LIBRE SELON LA PRESCRIPTION MEDICALE SI ASPIRATION:REGLER LE MANOMETRE A -80mm Hg VERIFIER L EXPANSION DU REGULATEUR JUSQU À LA MARQUE CONSOLIDER CHAQUE JONCTION PAR L ELASTOPLASTE FIXER LE PROLONGATEUR PLASTIQUE AU LIT DU PATIENT AVEC L ELASTOPLASTE

17 PANSEMENT SUR LE DRAIN PAQUET DE COMPRESSE DESSUS ET DESOUS PANSEMENT TRANSPARENT NE PAS COUDER LE DRAIN LORS DE LA POSE DES PANSEMENTS SUR LA PEAU

18 INSTALLATION DU PATIENT DANS SON LIT SEDATION SOUVENT NECESSAIRE TETE SURELEVE DE 20 DEGRE OU PLUS AU CHEVET DU PATIENT:INSTALLER -PINCE HEMOSTATIQUE (A FAIRE SUIVRE LORS DE SES DEPLACEMNTS) -COMPRESSE STERILE ET LUBRIFIANT (PANSEMENT OCCLUSIF SI ARRACHEMENT DU DRAIN DE SON SITE D INSERTION)

19 INSTALLATION DU PATIENT DANS SON LIT TOUJOURS GARDER LE PLEUR-EVAC PLUS BAS QUE LE PATIENT ET A LA VERTICALE EVITER DE COINCER LE TUBE ANTICIPER LES DEPLACEMENTS DU PATIENT PARFOIS CLAMPAGE D URGENCE AVEC TECHNIQUE DU DOUBLE CLAMPAGE COMPRESSE SOUS PINCE

20 DEPLACEMENT DU PATIENT GARDER LE PLEUR-EVAC SOUS LE NIVEAU DU THORAX EVITER DE LE PENCHER FAIRE SUIVRE LES PINCES NE PAS CLAMPER POUR LES TRANSPORTS: NE PAS CLAMPER;DECONNECTER SEULEMEMT DE L ASPIRATION MURALE

21 DRAINAGE THORACIQUE SURVEILLANCE TOUTES LES 4 HEURES VERIFIER: - L ASPECT DU LIQUIDE ET SA QUANTITE ( SI LA QUANTITE EST > A 100CC/H:PREVENIR LE MEDECIN) - LA QUALITE DE LA RESPIRATION (AMPLITUDE,FREQUENCE,SATURATION) - QUE LE REGULATEUR EST BIEN A ABSENCE DE COUDURE,OBSTRUCTION OU BLOCAGE SUR LA TUBULURE ( fermer l aspiration et voir s il y a bien oscillation au niveau de la chambre de scellée)

22 DRAINAGE THORACIQUE SURVEILLANCE - VERIFIER LE BULLAGE: *si absent:fin du traitement *si excessif:fuite d air:vérifier tous les raccords et appeler le médecin ( Cf technique pour trouver ou est la fuite ) - L EXPANSION DU REGULATEUR JUSQU À LA MARQUE VERIFIER L ABSENCE D EMPHYSEME SOUS CUTANE

23 DRAINAGE THORACIQUE COMPLICATIONS MALAISE VAGAL EMPHYSEME SOUS-CUTANE OEDEME PULMONAIRE A VACUO SUR EPANCHEMENT PLEURAL EVACUE TROP VITE HEMOTHORAX IATROGENE (CLAMPER SANS RETIRER) DESINSERTION ET?OU DECONECTION D UNE TUBULURE FUITE D AIR SUR LE CIRCUIT, DESUNION ACCIDENTELLE, BRIS DE BOITIER:CLAMPER EN URGENCE SUR LE DRAIN PRES DU JOINT j

24 DRAINAGE THORACIQUE ABLATION DU DRAIN LORSQUE LE POUMON EST REVENU A LA PAROI ET QUE LE DRAIN NE BULLE PLUS DEPUIS AU MOINS 12H RETRAIT SIMPLE APRES AVOIR COUPE LE FIL+ PANSEMEMT REALISATION PAR IDE SUR PRESCRIPTION MEDICALE

25 SUITE ABLATION MANŒUVRE DE VALSALVA DRAINAGE LE + COURT POSSIBLE RADIO DE THORAX DE CONTROLE

26 DRAINAGE THORACIQUE A RETENIR PREPARATION DU MATERIEL SURVEILLANCE COMPLICATIONS ABLATION BON BULLAGE

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE Document réalisé par : Martine St-Amand, infirmière Céline Bolduc, inhalothérapeute Francine Paquin, conseillère en chirurgie France Faucher, infirmière Kathleen

Plus en détail

L LE DRAINAGE THORACIQUE

L LE DRAINAGE THORACIQUE Soins de l appareil respiratoire/l Le drainage thoracique - 1 - L LE DRAINAGE THORACIQUE DEFINITION Mise en place dans la cavité pleurale d'un drain permettant l évacuation d épanchements gazeux et/ou

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Dr GONTHIER LE PNEUMOTHORAX Classification en fonction des principales étiologies Pneumothorax spontanés Pneumothorax traumatiques Pneumothorax

Plus en détail

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS Le Drainage Pleural Biltereyst M., Ruiz Patino M., Sokolow Y., Rondelet B., Cappello. M. Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme Drainage thoracique Introduction et rappel anatomique Indications

Plus en détail

LE DRAINAGE THORACIQUE

LE DRAINAGE THORACIQUE 14,15 et 16 octobre 2008 Sylvain Dumarchat Smiths Medical France 1 LE DRAINAGE THORACIQUE 14,15 et 16 octobre 2008 Sylvain Dumarchat Smiths Medical France 2 DRAINAGE THORACIQUE RAPPELS CLINIQUES Anatomie

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

Le drainage thoracique Janvier 2007

Le drainage thoracique Janvier 2007 LE DRAINAGE THORACIQUE I- BUT ET PRINCIPE Le drain pleural est utilisé pour évacuer de l espace pleural, tout épanchement qu il soit gazeux ou liquidien. Le but du drainage pleural est de rétablir une

Plus en détail

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Drainage thoracique Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Plan Rappels anatomiques Indications et leur diagnostic Types de drainages Réalisation Surveillance

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique E. DELANDE, O.HANAFIA ET A.MOYON INTERNES EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE ANNÉE 2014-2015 Sommaire Généralités du drainage thoracique Les drains thoraciques

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties :

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties : Titre : APPAREIL PLEUR-ÉVAC Modèle : Teleflex Ref. A-6000-08 Utilisation : Lors de l installation d un drain thoracique Préparé par : Comité de techniques Approuvé par : Direction de la qualité, des pratiques

Plus en détail

Voie Veineuse Centrale

Voie Veineuse Centrale Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 1/9 Rédaction : S. Marmilloud (IDET) Vérification : IDE V. Labat Approbation : Dr C. Santre 1 But Ce document décrit la procédure de mise en place et la surveillance

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Advanced PICC Placement

Advanced PICC Placement LES PICC S Advanced PICC Placement Debbie Elder RN CRNI Clinical Consultant Bard Access Systems EMILIE GRANJARD Sales Product Specialist BARD 06 20 29 43 61 Emilie.granjard@crbard.com www.bardfrance.com

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Exsufflation et drainage thoracique

Exsufflation et drainage thoracique Exsufflation et drainage thoracique Où, quand, comment? Dr Alain Meyer Service de réanimation chirurgicale Hôpital de Hautepierre A comprendre Le pneumothorax simple seul ne tue pas Le pneumothorax suffocant

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

Le drainage. Da Costa Giboutet Jean-Baptiste Gibert Vincent Hansali Kaoutar Jimmy Jordan Marcille Mariane Trihan Marjory, 04/02/2014

Le drainage. Da Costa Giboutet Jean-Baptiste Gibert Vincent Hansali Kaoutar Jimmy Jordan Marcille Mariane Trihan Marjory, 04/02/2014 Le drainage Da Costa Giboutet Jean-Baptiste Gibert Vincent Hansali Kaoutar Jimmy Jordan Marcille Mariane Trihan Marjory, Définitions du drainage pleural Objectifs Indications Contre indications Matériels

Plus en détail

JTM ASPIRATION SOUPAPES DE JEANNERET

JTM ASPIRATION SOUPAPES DE JEANNERET JTM ASPIRATION SOUPAPES DE JEANNERET Version française 09/2015 SOUPAPE DE JEANNERET JTM La soupape de Jeanneret sert à mesurer et à régler un faible niveau de dépression (se situant entre la pression atmosphérique

Plus en détail

Rencontres avec l expert à propos du PICC*

Rencontres avec l expert à propos du PICC* Congrès SF2H 2012 Rencontres avec l expert à propos du PICC* * cathéter veineux central à abord périphérique Sébastien BOMMART, CHU MONTPELLIER Pascale CHAIZE, CHU MONTPELLIER Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

Pose d une PICC Line: technique et intérêts

Pose d une PICC Line: technique et intérêts Journée Scientifique CCLIN-Est/ARLIN Pose d une PICC Line: technique et intérêts Romaric LOFFROY Département de Radiologie Diagnostique et Thérapeutique CHU Bocage Central Dijon Introduction PICC : - Peripheral

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

ICM-01-01-2012-09. Marie-Claude Gaudreault, infirmière Dr Mark Liszkowski, cardiologue-intensiviste Février 2015

ICM-01-01-2012-09. Marie-Claude Gaudreault, infirmière Dr Mark Liszkowski, cardiologue-intensiviste Février 2015 ICM-01-01-2012-09 Marie-Claude Gaudreault, infirmière Dr Mark Liszkowski, cardiologue-intensiviste Février 2015 ICM-01-01-2012-08 Utilité Indications Épanchements Pneumothorax Surveillance infirmière ICM-01-01-2012-09

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

Thoracocentèse et drainage pleural chez les bovins

Thoracocentèse et drainage pleural chez les bovins Se former / COURS / CHIRURGIE THORACIQUE Thoracocentèse et drainage pleural chez les bovins La thoracocentèse est un acte facile à mettre en œuvre pour confirmer la présence d un épanchement pleural ou

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC)

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) Hôpital de Bicêtre Département d Anesthésie-Réanimation LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) 1 SOMMAIRE Points essentiels... 3 Définitions et généralités... 4 Pose du KTC dans un contexte urgent... 6 Pose

Plus en détail

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac.

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. On introduit le tube par le nez ou la bouche pour le faire

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE PR SPI 01 Page 1 sur 9 Indice de révision 03 GESTION DES CHAMBRES A CATHETER IMPLANTABLE Date d application : 25 MARS 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les recommandations d utilisation

Plus en détail

RVTM3 ASPIRATION REGULATEURS DE VIDE. Version française 07/2011. Photographies : Fréderic Marigaux Imprimeur : Darmon

RVTM3 ASPIRATION REGULATEURS DE VIDE. Version française 07/2011. Photographies : Fréderic Marigaux Imprimeur : Darmon Version française 07/2011 09/2011 Coordination : Serge Itzkowitch Création : Photographies : Fréderic Marigaux Imprimeur : Darmon RVTM3 ASPIRATION rvtm3_8pages_31_08.indd 2 05/09/11 16:19 RVTM3 Le régulateur

Plus en détail

PATHOLOGIES PLEURALES

PATHOLOGIES PLEURALES PATHOLOGIES PLEURALES Définition : La plèvre est un feuillet qui entoure le poumon c'est une séreuse (comme le péritoine), faite de cellules mésothéliales le feuillet se réfléchit et continue en espace

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences CHARIOT D URGENCE Dr. BOUIDA.W Service des urgences EPS.F.B.MONASTIR CHARIOT D URGENCE Introduction : l'urgence ne se résume pas au simple arrêt cardio-respiratoire (le plus «facile» à gérer). Les autres

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC 3M MC Directives d application et de retrait Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC Simples. Fiables. Réputés. Pansements de transparente Tegaderm

Plus en détail

Intégration en soins critiques

Intégration en soins critiques Intégration en soins critiques Compétences à développer Cathéters veineux centraux Révisé par: Wendy Camacho, conseillère en soins infirmiers Caty Dallaire, conseillère en soins infirmiers Chantal Lévesque,

Plus en détail

Il est composé d'eau et alarme machine panne machine

Il est composé d'eau et alarme machine panne machine PARAMETRES DEFINITION NORMES RISQUES CAT rupture membrane présence de sang dans le FUITE SANG circuit hydraulique expose le patient à des réactions arrêt immediat de la dialyse détectée par une cellule

Plus en détail

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE DÉFINITION L aspiration des sécrétions trachéales consiste à aspirer les sécrétions à l aide d un cathéter dans la canule trachéale. BUTS Dégager les voies

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%)

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%) Les établissements participant Inter-région ord 200 Résultats 200, inter-région ord 4 AES dans 9 établissements ord Pas de Calais 2 Régions Hte orm. Pic. 8 Ile de France 9 Statut de l'établissement Privé

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie IX ème Journée Régionale de Prévention des Infections Liées aux Soins 14 avril 2011 Cathéter central inséré par voie périphérique Ch. Gorge, Ch. Gray, S. Leroy CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC Soins d hygiène D. GRAU, S. BOMMART, S PARER, Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier E. BOUDOT, ARLIN Languedoc Roussillon Septembre

Plus en détail

Kimberly-Clark* KimVent* Vous aider à protéger vos patients contre les infections des voies respiratoires inférieures

Kimberly-Clark* KimVent* Vous aider à protéger vos patients contre les infections des voies respiratoires inférieures Le Catalogue des Solutions Kimberly-Clark Health Care Solutions pour la gestion des Voies Respiratoires Kimberly-Clark* KimVent* Vous aider à protéger vos patients contre les infections des voies respiratoires

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

LE DRAINAGE CHIRURGICAL ASPIRATIF

LE DRAINAGE CHIRURGICAL ASPIRATIF LE DRAINAGE CHIRURGICAL ASPIRATIF Drains de Redon Drains cannelés Historique C est en 1950 que Redon et Jost ont mis au point le premier système de drainage sous vide. Henri Redon, ancien élève du Lycée

Plus en détail

Les systèmes de drainage

Les systèmes de drainage Chirurgie digestive Les systèmes de drainage Grégory GUILLAN Formateur I.F.S.I. Charles Foix Janvier 2011 Définition et indications C est un système qui, placé dans des cavités naturelles ou opératoires,

Plus en détail

2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support

2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support 2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support Steve Greisch coordinateur national PHTLS Luxembourg Définition Concept

Plus en détail

B 2 - CATHÉTER AVEC CHAMBRE IMPLANTABLE TYPE : PORT-A-CATH = PAC

B 2 - CATHÉTER AVEC CHAMBRE IMPLANTABLE TYPE : PORT-A-CATH = PAC Chimiothérapie/ B) Techniques d administration des cytostatiques - 1 - B 2 - CATHÉTER AVEC CHAMBRE IMPLANTABLE TYPE : PORT-A-CATH = PAC DÉFINITION Le Port-A-Cath = PAC est un système implantable placé

Plus en détail

Drainage thoracique. anatomie

Drainage thoracique. anatomie Soins et surveillance du bénéficiaire de soins avec un drainage thoracique. SOINU Ferron Fred_2014 2 Drainage thoracique. anatomie 1 3 Drainage thoracique:définition Le drainage thoracique ou drainage

Plus en détail

Sommaire. Introduction

Sommaire. Introduction Sommaire Introduction Savoir-faire infirmier transversal Fiche 1 Recommandations Fiche 2 Normes de soins infirmiers Fiche 3 Transmissions infirmières Fiche 4 Certification des établissements de santé Fiche

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Désobstruction d un site veineux implantable

Désobstruction d un site veineux implantable Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 6 Désobstruction d un site veineux implantable 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

AEROSOLS NON MEDICAMENTEUX ET OXYGENOTHERAPIE MOD 3: LES SOINS PROMOTION VAN GOGH 2015-2016 Novembre 2015 S. L ENFANT Que savez-vous? IFAS ST QUENTIN 2 IFAS ST QUENTIN 3 SOMMAIRE Aérosols non médicamenteux

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile

Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile Type de Matériels, durée prescription Intitulé LPP concentrateur Oxygénothérapie à long terme en poste fixe 1136581 Oxygénothérapie à long

Plus en détail

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE Réanimation Chirurgicale - CHU Bicêtre Pourquoi intuber? Pour protéger les voies aériennes en cas de troubles de la conscience Pour protéger les voies aériennes et

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

Régulateur de pression pneumatique, permet d obtenir une pression quasi constante de la pression du ballonnet de la sonde d intubation

Régulateur de pression pneumatique, permet d obtenir une pression quasi constante de la pression du ballonnet de la sonde d intubation Régulateur de pression pneumatique, permet d obtenir une pression quasi constante de la pression du ballonnet de la sonde d intubation Sonde d intubation avec canal d aspiration sous-glottique Procédure

Plus en détail

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Peripheric Inserted Central Catheter PICC-line Cathéter veineux inséré dans une veine périphérique profonde du bras, PICC-line dont

Plus en détail

Étapes préexécutoires

Étapes préexécutoires Ponction veineuse Rassembler le matériel: Aiguille à prélèvements multiples ou microperfuseur à ailette (calibre 20 ou 21) Barillet Tubes de prélèvement Gants non stériles Garrot Tampons d alcool Ruban

Plus en détail

UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX

UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX L'oxygénothérapie UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1 - Définition 2 - Indications

Plus en détail

Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la douleur

Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la douleur Dépose du matériel de curiethérapie utilisé dans les cancers gynécologiques : Prévention et amélioration de la prise en charge de la Mme C. Toulouse, Centre Huguenin- St Cloud 1. Présentation du geste

Plus en détail

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France + PICC line Dr Khalil Jabbour Département d Anesthésie Réanimation Hôtel-Dieu de France + + Introduction PICC line : Peripherally Inserted Central Catheter Depuis le début des années 90, largement utilises

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives 20 e Journées Europharmat Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives Définition Dispositif médical Classe I (stérile) selon directive 9342EEC Description : bandelette adhésive stérile Caractéristiques

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques 1.1. Base légale Au Grand-Duché de Luxembourg, l infirmier/ière à le droit de réaliser le sondage vésical sur prescription médicale en dehors de la présence

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R

ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R ENSEIGNEMENT SUR SIMULATEUR P.A.R SCENARIO TRAUMA THORACIQUE ETUDIANTS HOSPITALIERS POLE T5 - ARC URGENCES Date : le 18/12/2010 Version 2.0 Rédigé : Dr Ph Decléty Vérification : Dr J Picard Validation

Plus en détail

ENFANTS > 1 mois jusqu à 13 ans 1 SEULE HEMOCULTURE 1 FICHE D ENQUETE

ENFANTS > 1 mois jusqu à 13 ans 1 SEULE HEMOCULTURE 1 FICHE D ENQUETE PROCEDURE DE PRELEVEMENT DES HEMOCULTURES Réseau de surveillance des bactériémies en RDC Service de Microbiologie INRB Contacts : Dr.Lunguya 081 51 81 121 ou Biol. Bonebe 099 827 80 18 Préparation du matériel

Plus en détail

Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY

Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY } Définition } Indications } Contre-indications } Avantages de la trachéotomie } Inconvénients de la trachéotomie } Les différentes techniques de trachéotomie

Plus en détail

II/ Contre indication Troubles importants de la crase sanguine

II/ Contre indication Troubles importants de la crase sanguine LA PONCTION PLEURALE I/ Définition Acte médical qui consiste à introduire une aiguille dans l'espace pleural. Dans le cadre de son rôle propre (CSP, Livre III), l'ide accomplit les actes ou dispense les

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER 1 : Introduction Le pronostic de l Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) est conditionné par la vitesse à laquelle l alerte est donnée,

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 sommaire Introduction : Problématique de la stomie Rôle infirmier Différents types de stomies Indications et complications Vie du stomisé conclusion Problématique

Plus en détail

CANULES DE TRACHÉOTOMIE ET ACCESSOIRES

CANULES DE TRACHÉOTOMIE ET ACCESSOIRES CANULES DE TRACHÉOTOMIE ET ACCESSOIRES CANULES DE TRACHEOTOMIE Dispositif tubulaire court introduit dans la trachée par voie percutanée pour pallier une défaillance des voies aériennes supérieures Visée

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION Bienvenue dans le service de réanimation. Le livret que nous venons de te confier a pour principal intérêt de te permettre d avoir une

Plus en détail

1. PHOTOS PIECE A SCELLER

1. PHOTOS PIECE A SCELLER Marinapool 1. PHOTOS PIECES A SCELLER 2. COMPOSITION KIT PLOMBERIE 3. POMPE 3 CV 4. COFFRET DE COMMANDE 5. NOTICE D UTILISATION 6. PRINCIPE D INSTALLATION 1. PHOTOS PIECE A SCELLER Pièce à sceller vue

Plus en détail

Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte

Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte Référence BM :#Référence unique# Ref. Service :#Référence autre##référence client# Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE

Plus en détail

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital :

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : PICC LINE Livret d information, de suivi et de surveillance Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : Infirmier(ère) du domicile : Un cathéter PICC Line a

Plus en détail

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010»

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010» L ASPIRATION ENDOTRACHEALE MATERIEL METHODES HYGIENE Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET Définition de l aspiration Différents types de sondes Différents types d appareils Installation du patient Méthodologie

Plus en détail

LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES

LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES Surveillance technique du respirateur Surveillance clinique et biologique du patient Surveillance de la jonction machine / patient Autres éléments de

Plus en détail

Le savoir faire hospitalier au service du domicile

Le savoir faire hospitalier au service du domicile 5 Sets de soins HANDYSET Le savoir faire hospitalier au service du domicile Les plus HANDYSET : Protocole hospitalier : des sets pensés pour le domicile avec la rigueur de l hôpital Gants sans Latex, ni

Plus en détail