Formations Développer les compétences nécessaires pour des prises en charge de qualité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formations 2015. Développer les compétences nécessaires pour des prises en charge de qualité"

Transcription

1 Formations 2015 Développer les compétences nécessaires pour des prises en charge de qualité

2

3 Se former pour garantir au quotidien un accompagnement de qualité Chaque organisation sociale ou médico-sociale doit faire preuve désormais de ses capacités à déployer des réponses spécialisées et optimisées aux missions qui lui sont confiées. Il s agit là d un objectif visé par les pouvoirs publics, mais qui répond également aux attentes et aux besoins des personnes et de leur entourage, d accéder à des prises en charge adaptées. Les préconisations de l ANESM portent très largement sur le développement des techniques spécifiques, la mutualisation des connaissances, la formalisation des partenariats et des réseaux de compétences partagées. Les professionnels de notre secteur d activité s inscrivent ainsi dans une dynamique de progrès ; ils mesurent pleinement l intérêt d adapter une logique d amélioration continue des interventions éducatives, pédagogiques et thérapeutiques, tout en préservant la qualité de la relation humaine, l écoute et l empathie nécessaires. Au cœur de l action sociale et médico-sociale, l Association Adèle de Glaubitz a sélectionné pour l année 2015, un programme diversifié et spécialisé, répondant à des problématiques de terrain bien repérées, en faisant appel à des compétences à la fois théoriques et pratiques. Notre démarche pédagogique se veut à la fois souple, efficace et naturellement participative. Nos métiers sont tous passionnants. Nous travaillons au service de personnes vulnérables et dépendantes, en situation de handicap ou en difficulté sociale. Nous souhaitons que vous puissiez trouver dans ce catalogue 2015, les compétences nouvelles qui répondront à votre épanouissement professionnel et au bien-être des personnes que vous accompagnez. Bonne formation! Philippe Jakob Directeur Général de l Association Adèle de Glaubitz

4 Adèle de Glaubitz Formation Depuis plus de 20 ans, l Association Adèle de Glaubitz s adapte aux nouvelles réalités d un secteur en mutation. Actuellement, elle gère 35 établissements dans le champ de l action sociale, médico-sociale et sanitaire, accueillant plus de personnes, enfants ou adultes, sur 8 sites en Alsace. L Association Adèle de Glaubitz place au cœur de sa réflexion et de son action la personne dans sa globalité. Promouvoir la qualité de vie, assurer le bien-être de la personne, soutenir son développement cognitif et psycho-affectif, favoriser l autonomie, l inclusion sociale et professionnelle constituent des objectifs essentiels pour l Association. Très attachée à son éthique fruit d un long travail et d une volonté affirmée à tous les niveaux de responsabilité Adèle de Glaubitz est engagée dans un processus permanent d amélioration de ses interventions. Depuis de nombreuses années, l Association Adèle de Glaubitz se spécialise et développe des connaissances et des compétences dans différents domaines de l action médico-sociale et sanitaire. La mise en place d interventions spécialisées, la transversalité et la mutualisation des compétences, sont autant de postures professionnelles qui nous permettent d acquérir un important potentiel théorique et pratique. Forte de son expérience et en partenariat avec de nombreux acteurs, l Association Adèle de Glaubitz propose une offre de formation destinée à tous les professionnels investis dans l action sociale, médico-sociale et sanitaire. NOS DOMAINES DE COMPéTENCES Le programme de l organisme de formation est basé sur la connaissance des besoins repérés dans notre secteur et dans nos établissements, notamment dans les domaines suivants : > les troubles du spectre autistique (TSA), > la déficience sensorielle, > l accompagnement et les relations, > l action éducative et l animation, > l éthique, le management, la qualité, > la sécurité et la gestion des risques. Le développement des compétences professionnelles en lien avec l évolution des savoirs et des techniques, conjugué aux multiples talents et à la créativité, permettent de diversifier les modes d accompagnement au service des personnes accueillies. les modes de formation Les formations du catalogue proposées en «inter-établissement» sont aussi déclinables en «intra-établissement». En inter, la formation favorise la communication des pratiques professionnelles entre participants de divers horizons. Les sessions sont dispensées à Strasbourg, Cernay, Still ou Mulhouse. En intra, les sessions sont organisées à la demande des établissements et adaptées au contexte et aux besoins de la structure. La formation dispensée dans l établissement contribue au développement des compétences individuelles et collectives. Perrine Bellusso Docteur en psychologie, Association Adèle de Glaubitz

5 Sommaire autisme AR35 > Autisme, une actualisation des connaissances nouveau... 9 AR38 > Diagnostics et soins précoces de l autisme nouveau AR30 > Particularités sensorielles des personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique AR31 > Se conduire en pays autiste avec des enfants et des adolescents, ce qui est recommandable aujourd hui AR32 > Se conduire en pays autiste avec des adultes, ce qui est recommandable aujourd hui AR36 > Autisme, la Thérapie d échange et de Développement (TED) nouveau AR33 > Stratégies éducatives et approche TEACCH dans les Troubles du Spectre Autistique AR02 > La communication visualisée avec des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique AR19 > Développer les habiletés sociales des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique AR01 > Bilan orthophonique, la communication pragmatique chez l enfant déficience sensorielle AR12 > L accompagnement au quotidien de la personne déficiente visuelle...20 AR11 > Relation et communication avec une personne déficiente auditive...21 AR05 > Apprentissage de la Langue des Signes Française (LSF)...22 AR06 > Apprentissage du Langage Parlé Complété (LPC) : module de découverte...23

6 Accompagnement / relation AR37 > Initiation aux approches à médiation sensorielle nouveau...25 AR21 > Accompagner la personne dans sa globalité...26 AR04 > Imiter : un moyen pour communiquer et apprendre...27 AR03 > Du Cœur au Corps : vie affective, intime, sexuelle et handicaps...28 AR26 > Accompagner la parentalité des personnes en situation de déficience intellectuelle...29 AR40 > Approches des troubles psychiatriques chez l adulte nouveau...30 AR23 > Mieux comprendre la violence et la transformer...31 AR22 > La prise en compte de la dimension spirituelle dans l accompagnement...32 AR07 > Stimulation Basale : les fondamentaux, module de découverte...34 AR20 > Stimulation Basale : une approche intégrée des personnes âgées dépendantes...34 AR08 > Créativité en Stimulation Basale : des moyens adaptés pour l accompagnement de la personne dépendante...35 AR09 > Stimulation Basale : pratique au quotidien en établissement médico-social...35 AR24 > L accompagnement et le soutien à la parentalité de parents ayant des adolescents en situation de handicap mental...36 AR25 > L insertion professionnelle de personnes handicapées...37 AR41 > Accompagner jusqu au bout de la vie nouveau...38 AR16 > Appréhender la mort en institution médico-sociale...39 Actions éducatives / animation AE20 > Initiation à la pédagogie Montessori dans le champ de l action médico-sociale nouveau...41 AE19 > L art, support d accompagnement de la personne...42 AE13 > Le théâtre en milieu spécialisé pour partager une expérience artistique et pédagogique...43 AE01 > Récup art, le quotidien créatif...44 AE17 > Custom art...45 AE18 > Art et Jardin...46 AE16 > Le jardin sensoriel, une autre dimension de l accompagnement...47

7 AE03 > Animer un atelier de façonnage de la céramique...48 AE04 > Poterie : initiation au tournage pour l animation d un atelier occupationnel...49 AE05 > Images numériques : photos et bonnes images...50 AE10 > La vidéo au service de l action médico-sociale...51 AE07 > L informatique adaptée aux personnes handicapées Module 1 : conception d une activité informatique...52 Éthique / Management / Qualité EM01 > La démarche éthique en établissement...54 EM02 > Améliorer les écrits professionnels...55 EM11 > Garantir les droits à l information et à la confidentialité : entre enjeux et contraintes...56 EM03 > Accompagnement médico-social et environnement juridique : retour sur les pratiques depuis EM04 > Maîtriser les dispositifs de protection juridique et d accompagnement social au profit des personnes majeures...58 Sécurité / Gestion des Risques SR08 > Hygiène et prévention des risques infectieux en établissement médico-social...60 SR02 > Formation incendie et prévention des risques dans un établissement recevant du public...61 SR10 > Gestes et postures de travail : manipulation des personnes à mobilité réduite...62 SR05 > Gestes et postures de travail : manipulation d objets lourds...63 infos pratiques > Modalités pratiques...64 > Bulletin d inscription...65 > Les formateurs...66

8 autisme AR35 > Autisme, une actualisation des connaissances AR38 > Diagnostics et soins précoces de l autisme AR30 > Particularités sensorielles des personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique AR31 > Se conduire en pays autiste avec des enfants et des adolescents, ce qui est recommandable aujourd hui AR32 > Se conduire en pays autiste avec des adultes, ce qui est recommandable aujourd hui AR36 > Autisme, la Thérapie d échange et de Développement (TED) AR33 > Stratégies éducatives et approche TEACCH dans les Troubles du Spectre Autistique AR02 > La communication visualisée avec des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique AR19 > Développer les habiletés sociales des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique AR01 > Bilan orthophonique, la communication pragmatique chez l enfant 8 nos formations sont déclinables en intra > nous consulter

9 autisme Autisme, une actualisation des connaissances Le 3 e Plan Autisme a souligné l importance de l actualisation des connaissances en matière d autisme et d accompagnement de l ensemble des professionnels concernés. Cette formation apportera aux professionnels appelés à intervenir auprès d enfants et adolescents avec autisme, des connaissances actualisées sur les spécificités des troubles autistiques, en référence à l état des lieux des connaissances publié par la Haute Autorité de Santé (HAS). Le but est ainsi de favoriser la prise en charge adaptée dans les institutions accueillant des enfants et adolescents avec autisme et TED, en référence aux recommandations de bonne pratique de la HAS. nouveau > Connaître les définitions actuelles, les critères diagnostiques, les différents sousgroupes, l épidémiologie des Troubles Envahissants du Développement (ou Troubles du Spectre Autistique) > Appréhender les particularités du fonctionnement psychologique et sensoriel des personnes avec autisme > Découvrir les principales données de la recherche sur les causes > Connaître les pathologies associées et les bilans recommandés pour les rechercher > Décliner les approches éducatives, pédagogiques et les méthodes de soins recommandées > L autisme et les TED, définitions > Différents aspects cliniques > Un aperçu des données de la recherche > Le fonctionnement psychologique des personnes avec autisme > Les spécificités cognitives > Les particularités sensorielles > Les évolutions avec l âge Deuxième jour > Évaluation dans l enfance Le niveau de développement La théorie de l Esprit L utilisation du PEP, de l échelle de Vineland > Prise en charge dans l enfance La prise en charge précoce L utilisation des moyens de communication alternatifs L approche TEACCH L approche ABA Le travail sur les émotions Les apprentissages et scolarisation La socialisation La place du jeu > Prévenir et traiter les troubles du comportement Réf. AR35 Tous les professionnels en relation avec des enfants et adolescents présentant des TSA s Pr Claude Bursztejn Professeur de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent, Vice-Président de l ANCRA, Membre de groupes de travail de la HAS Émilie Florence Psychologue aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et au CRA d Alsace, Formatrice Julie Boyer-Miclo Psychologue aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et au CRA d Alsace, Formatrice Diaporama, vidéos, documents remis aux stagiaires 2 jours, soit 14 heures >De 6 à 20 participants > Strasbourg 16 et 17 mars 2015 > 580 /personne 9

10 autisme 10 Diagnostics et soins précoces de l autisme Comment repérer, diagnostiquer et prendre en charge les troubles du spectre autistique (TSA) du très jeune enfant (6-48 mois) en 2015? L état des lieux des connaissances publié par la Haute Autorité de Santé (HAS) ainsi que les recommandations de bonne pratique de la HAS, soulignent l importance d un repérage et d un diagnostic le plus précoce possible des TSA, ainsi qu une prise en charge spécifique chez le très jeune enfant. Il s agit d actualiser les connaissances des signes précoces des TSA et de la démarche diagnostique chez le très jeune enfant, et d approfondir de façon concrète les nouvelles approches de prise en charge, notamment, le modèle de Denver. > Connaître les définitions actuelles, les critères diagnostiques, les différents sousgroupes, l épidémiologie des TSA > Connaître les signes précoces du retrait relationnel et des TSA > Découvrir les outils diagnostiques et d évaluation clinique employés chez le très jeune enfant avec TSA > Appréhender les nouvelles approches de prise en charge du très jeune enfant avec TSA, notamment le modèle de Denver > Autisme et TSA, définitions > Les signes précoces du retrait relationnel chez l enfant de moins de 1 an > Les signes précoces et expressions cliniques différentes des TSA chez le très jeune enfant > Les outils d évaluation : présentation d échelles de repérage, de diagnostic et d évaluation clinique adapté au très jeune enfant avec TSA Deuxième jour Prise en charge spécifique du très jeune enfant avec TSA > Modèle de Denver (Early Start Denver Model) : Principes du modèle Travail avec les parents Curriculum / grilles d évaluation Séance pratique de cotation sur vidéo Formulation des objectifs d intervention Organisation des séances Suivi sur la durée > Thérapie d Échange et de Développement : Principes du modèle Formulation des objectifs d intervention Organisation des séances Suivi sur la durée nouveau Réf. AR38 Tous les professionnels en relation avec des enfants présentant des Troubles du Spectre Autistique S Dr Carmen Schröder Praticien hospitalier au Service Psychothérapeutique pour Enfants et Adolescents et du Pôle Enfants et Adolescents du Centre Ressources Autisme, CHU Strasbourg Émilie Florence Psychologue aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et au CRA d Alsace, Formatrice Bénédicte Lambs Psychomotricienne au Service Psychothérapeutique pour Enfants et Adolescents et du Pôle Enfants et Adolescents du Centre Ressources Autisme, Formatrice Apports théoriques / diaporama, vidéos, cotations des vidéos sur différentes échelles, échanges, documents remis aux stagiaires 2 jours, soit 14 heures > De 6 à 20 participants > Strasbourg 9 et 10 avril 2015 > 580 /personne

11 autisme Particularités sensorielles des personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique Les personnes avec un Trouble du Spectre Autistique (TSA) présentent un mode de traitement atypique des stimulations sensorielles, pouvant entraîner des comportements problèmes ou des troubles dans les domaines des interactions sociales et de la communication. La prise en compte des particularités sensorielles est fondamentale dans le cadre de l élaboration du projet d accompagnement de chaque personne présentant un TSA. > Acquérir des connaissances théoriques relatives aux particularités du fonctionnement sensoriel des personnes avec autisme > Se familiariser avec la notion de profil sensoriel > Découvrir les adaptations possibles, aux niveaux relationnel et environnemental, en fonction des particularités sensorielles des personnes avec autisme > Introduction générale sur la notion de Trouble du Spectre Autistique : présentation des signes cliniques du trouble autistique (en référence aux classifications diagnostiques internationales) et des hypothèses théoriques relatives à l origine du trouble autistique > Les particularités sensorielles des personnes avec autisme : présentation générale des systèmes sensoriels, définition du trouble du traitement sensoriel chez les personnes avec autisme, description des styles perceptifs et des modèles d expérience sensorielle chez les personnes avec TSA Deuxième jour > L établissement du profil sensoriel : présentation de différents outils permettant d élaborer le profil sensoriel de la personne avec un TSA, mise en pratique dans le cadre d études de cas, réflexion sur l intérêt du profil sensoriel dans le cadre de l élaboration du projet d accompagnement d une personne avec autisme > Pour aller plus loin : aménagement de l environnement en fonction des problématiques sensorielles et introduction aux approches à médiation sensorielle Réf. AR30 Tous les professionnels du secteur médico-social et sanitaire, en relation avec des personnes présentant un TSA Dr Perrine Bellusso Psychopédagogue Association Adèle de Glaubitz, Docteur en Psychologie, Chargée de cours à l Université de Strasbourg Apports théoriques (diaporama), illustrations cliniques (vidéos), exemples pratiques et présentation d outils 2 jours, soit 14 heures > De 6 à 12 participants > Strasbourg 26 et 27 mars 2015 > 440 /personne 11

12 autisme Se conduire en pays autiste ce qui est recommandable aujourd hui Avec des enfants et des adolescents L application des recommandations officielles se heurte aux différences d évaluation, de projets et d engagement relationnel entre parents et professionnels. Comment partager l évaluation fonctionnelle avec la famille? Comment construire des projets évolutifs en sachant que ces enfants resteront porteurs de mécanismes autistiques? Comment se conduire face aux comportements de crises et aux stratégies autistiques d apprentissage? Comment articuler les temps en milieu spécialisé et en milieu ordinaire? 12 > Acquérir une «théorie de l esprit autiste» à partir des connaissances correspondant à l image neuro-développementale que la communauté scientifique nous propose aujourd hui > S informer sur les données des recherches en psychologie développementale et envisager leurs retombées dans les pratiques quotidiennes > Découvrir les techniques de structuration de l environnement, de communication malgré les déficits en langage, évoquer la gestion des comportements gênants > Les bébés à risque autistique, retard, distorsion de développement et troubles perceptifs précoces > Le passage de la frontière du pays autiste, le chemin des parents et des professionnels vers l acceptation du diagnostic > Les témoignages des personnes autistes sans déficit intellectuel, leur intérêt et leurs limites pour comprendre les enfants autistes > La nécessaire scolarisation et les questions qu elle pose aux parents et aux professionnels > Mise en mots et description des difficultés vécues par les accompagnants Deuxième jour > Évaluation fonctionnelle, à quoi ça sert? Évocation des outils à utiliser selon l âge de développement > Positionnement des accompagnants et rencontre avec ces enfants malgré l intensité de leurs handicaps et leurs mécanismes autistiques > Code de la route pour se conduire en pays autiste : par un jeu de panneaux de signalisation, les principales attitudes à éviter et à pratiquer seront abordées Troisième jour > Retour et échanges sur la pratique > Exemples d interventions concrètes dans les dispositifs de l enfance, quelles difficultés d articulations entre les services? Obstacles rencontrés à la mise en place de la structuration du temps et de l espace? > La compensation des déficiences en interactions sociales, en communication, en enchaînement des comportements a-t-elle pu se mettre en place selon les contextes? > Les obstacles rencontrés dans la recherche d une nécessaire cohérence institutionnelle Réf. AR31 Tous les professionnels en relation avec des enfants présentant des Troubles du Spectre Autistique Dr Jacques Constant Psychiatre, Pédopsychiatre, ancien responsable de services sanitaires et médico-sociaux, Formateur consultant, Ancien Président de la Société Française de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent et des Disciplines Associées (SFPEADA), Membre des commissions de travail sur les Plans Autisme et les recommandations jusqu à 2012 Supports audiovisuels : extraits de documents, dessins animés, témoignages, diaporama avec panneaux du code de la route, évocation de situations vécues en interaction 3 jours dont 2 consécutifs, soit 21 heures > Formation uniquement en intra (nous consulter)

13 Avec des adultes Les recommandations officielles définissent, dans la perfection et l idéal, des conduites à tenir avec les personnes autistes. En pratique, dans les établissements médico-sociaux, les comportements de ces personnes sont toujours un défi pour les professionnels. Comment réagir? Comment les comprendre? Comment dépasser le désarroi fréquent provoqué par les comportements des personnes autistes et déficientes? > Acquérir les connaissances actuelles sur les Troubles du Spectre Autistique (Troubles Envahissants du Développement), notamment chez les personnes avec retard mental important. Ces repères seront mis en rapport avec les personnes présentes dans les établissements et la façon dont les accompagnants les décrivent > Utiliser ces connaissances pour repenser son travail quotidien et se positionner professionnellement > S informer sur les techniques de compensation des déficiences et de gestion des manifestations autistiques : structuration de l environnement, techniques de communication alternative au langage articulé, gestion des comportements gênants > Les signes qu il faut présenter pour être considéré comme un habitant du pays > Les parents des résidents et leurs rapports avec les professionnels > Les témoignages des personnes TED sans déficit intellectuel > Mise en mots et description des difficultés vécues par les accompagnants Deuxième jour > Évaluation fonctionnelle, à quoi ça sert? Les outils conseillés par les textes officiels seront évoqués > Positionnement des accompagnants pour rencontrer ces personnes malgré l intensité de leurs handicaps > Code de la route pour se conduire en pays autiste : par un jeu de panneaux de signalisations, les principales attitudes à éviter et à pratiquer seront abordées Troisième jour > Retour et échanges sur la pratique > Quelles interventions concrètes dans les établissements? > Quels obstacles dans la mise en pratique de la structuration du temps et de l espace? > Bilan des interventions de compensation des déficiences en interactions sociales, en communication, en enchaînement des comportements? > La nécessaire cohérence institutionnelle et les obstacles rencontrés Réf. AR32 Tous les professionnels en relation avec des adultes présentant des Troubles du Spectre Autistique Dr Jacques Constant Psychiatre, Pédopsychiatre, ancien responsable de services sanitaires et médico-sociaux, Formateur consultant, Ancien Président de la Société Française de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent et des Disciplines Associées (SFPEADA), Membre des commissions de travail sur les Plans Autisme et les recommandations jusqu à 2012 Supports audiovisuels : extraits de documents, dessins animés, témoignages, diaporama avec panneaux du code de la route, évocation de situations vécues en interaction 3 jours dont 2 consécutifs, soit 21 heures > Formation uniquement en intra (nous consulter) 13

14 autisme Autisme, la Thérapie d échange et de Développement (TED) 14 La Thérapie d Échange et de Développement (TED) s appuie sur l approche neurofonctionnelle de l autisme. Elle se propose de solliciter, d encourager les échanges réciproques au cours du jeu et grâce à ces échanges, de développer la communication. La TED a été mise au point au CHRU et à l Université de Tours par une équipe de psychiatrie de l enfant spécialisée dans l autisme : G. Lelord, C. Barthélémy et L. Hameury. Elle vise à exercer des fonctions déficientes, à mobiliser l activité des systèmes intégrateurs cérébraux, réalisant ainsi des rééducations fonctionnelles, qui vont permettre à l enfant de s inscrire dans une relation synchronisée avec autrui et de s adapter à l environnement. > Acquérir les concepts cliniques et neuro-fonctionnels nécessaires à la compréhension de la TED ; connaître les bases, s initier à l élaboration d un projet TED, observer la pratique de séances TED, observer la communication sociale, s initier aux outils de l analyse fonctionnelle, apprécier et mesurer le changement au cours d une TED, connaître les modalités de suivi d une TED. > Situer la place de cette thérapie dans la prise en charge globale de l enfant. > Du fonctionnement cérébral à la pratique de la TED : les bases neuro-fonctionnelles de la TED ; clinique de l autisme, mécanismes cérébraux du «cerveau social», plasticité cérébrale, rééducations neuro-fonctionnelles précoces > Pratique de la TED : méthodologie (contexte, règles d or, organisation générale) > Évaluation, projet, suivi et illustrations cliniques : élaboration et actualisation du projet TED ; construction d une ligne de base, recueil et traitement des données pour l évaluation clinique tout au long des séances > TED et stratégies psycho-éducatives en groupe : comment elles s associent et se complètent, intégration dans le projet personnalisé de l enfant, exemple de transposition des principes et de généralisation des compétences en groupe Deuxième jour > Fonctionnement du Centre de Pédopsychiatrie : mise en place de la TED au CHU, intégration au sein de l hôpital de jour avec exemple et illustrations cliniques > TED et communication : observer la communication sociale et fixer des objectifs précis de communication à travailler en TED > Outils d évaluation et de suivi : présentation des outils (grille de cotation post-séance, ECAR-T, ), leur utilisation, leur cotation en s appuyant sur des séances filmées > De la clinique à la recherche : importance de la mise en lien des évaluations cliniques et neurophysiologiques régulières, résultats d études objectivant les progrès d enfants suivis en TED nouveau Réf. AR36 Tous les professionnels en relation avec des enfants présentant des Troubles du Spectre Autistique S élodie Waldmann Psychologue au Service Psychothérapeutique pour Enfants et Adolescents et au pôle Enfants et Adolescents du Centre de Ressources Autisme, CHU Strasbourg Brigitte Nodin éducatrice spécialisée de jeunes enfants aux HUS Diaporama, supports vidéo 2 jours, soit 14 heures > De 6 à 18 participants > Strasbourg 5 et 6 octobre 2015 > 530 /personne

15 autisme Stratégies éducatives et approche TEACCH dans les Troubles du Spectre Autistique L enseignement structuré selon l approche TEACCH (Traitement and Education of Autistic and Communication related Handicapped Children, Schopler et al., 1972) a déjà fait ses preuves en tant que programme d intervention adapté aux personnes atteintes du spectre autistique. En considérant leur mode de fonctionnement spécifique et en respectant leur niveau de développement, le programme d intervention est centré sur les potentialités de chaque personne afin de favoriser les apprentissages et le développement de l autonomie dans un contexte fonctionnel. Il s agit d une approche cognitivo-comportementale du développement. > Comprendre le fonctionnement des personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique et l importance de l enseignement «structuré» > Connaître les valeurs essentielles et les concepts fondamentaux du programme TEACCH > Élaborer des stratégies d enseignement structuré, basées sur un environnement compréhensible > Développer des stratégies efficaces dans les domaines des habiletés sociales, de la communication et de l autonomie > Élaborer un programme individualisé, évaluer les évolutions en collaboration avec la famille Définition : Troubles du Spectre Autistique et TEACCH > Révision de la symptomatologie autistique, principales théories explicatives et corrélats neurophysiologiques > Définition du programme TEACCH (histoire, valeurs essentielles, concepts fondamentaux) > Limites de la méthode d enseignement traditionnel > L enseignement structuré : principes, objectifs, principaux éléments (p.ex. séquences d activités prévisibles, emploi du temps visuel, activités structurées visuellement, etc.) Deuxième jour Évaluation et stratégies d enseignement > Évaluation du niveau de compétences de chaque personne / l importance de l évaluation formelle et informelle (contexte naturel) > Évaluation du niveau perceptif dans l utilisation des indices visuels pour favoriser la communication et l autonomie > Les priorités à travailler dans le programme individualisé > Mise en place des différentes stratégies d apprentissage en fonction du niveau développemental et de l âge réel de la personne (enfant/adulte) > Élaboration du matériel adapté, facilitation de l environnement, utilisation de la grille de cotation > Développement de l intérêt de la personne pour les activités proposées (motivation), flexibilité, généralisation des connaissances > Développement de l autonomie, de l enfance à l âge adulte > L enseignement structuré intégré aux méthodes comportementales dans l apprentissage de la communication et des habiletés sociales > Mise en place d un programme d intervention en collaboration avec la famille Troisième jour Pratique > Étude de cas, analyse de situations pratiques, ateliers d entraînement (niveau fondamental), présentation du matériel «shoebox tasks» > Discussion et conclusion Réf. AR33 Tous les professionnels du secteur médico-social et pédagogique intervenant auprès de personnes présentant des TSA Dr Rida Solrac You Orthophoniste, Docteur en linguistique, Chargée de recherche et enseignement, Spécialisée dans les Troubles du Spectre Autistique Approche théorique, partie pratique (ateliers, vidéos) 3 jours, soit 21 heures > De 6 à 25 participants > Strasbourg 18, 19 et 20 mai 2015 > 680 /personne 15

16 autisme La communication visualisée avec des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique 16 En s appuyant sur les connaissances actuelles des Troubles du Spectre Autistique (TSA) et une expérience acquise sur le terrain, il s agit de proposer une démarche dynamique pour mettre en place la communication visualisée dans les établissements médico-sociaux. Acquérir une base de connaissances communes pour élaborer une action cohérente dans le but de réduire les troubles du comportement et d apporter le maximum d autonomie à la personne. Proposer une prise en charge qui s inscrit dans une démarche globale, pluridisciplinaire, en collaboration avec les parents, visant à optimiser la communication visualisée des personnes présentant des TSA. > Notion de communication pragmatique et intérêt de la communication visualisée > L autisme, une autre façon de voir le monde ou la communication visualisée en tant que moyen adapté aux personnes atteintes de TSA > Évaluer les capacités de représentation visuelle > Échanger par l image > Pictogrammes, comment choisir? > Les Communications Alternatives / Augmentatives, (CAA) adaptées aux personnes TED Le programme peut être adapté en fonction des attentes des participants. Réf. AR02 Tous les professionnels en relation avec des personnes présentant des TSA Christiane Angelmann Orthophoniste Association Adèle de Glaubitz Enseignante à l école d orthophonie de l Université de Strasbourg Formatrice référente régionale ARS Apports théoriques/diaporama, exemples pratiques d outils, vidéos, échanges 1 jour, soit 7 heures > De 8 à 15 participants > Cernay 4 décembre 2015 > 240 /personne d approfondissement > nous consulter

17 autisme Développer les habiletés sociales des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique Si l acquisition des habiletés sociales se déroule sans encombre pour la majorité des enfants, il n en est pas de même pour l enfant autiste. Il convient donc de ne pas négliger cet aspect et de mettre en place des activités susceptibles d améliorer ses compétences précocement, sous peine d aggraver encore les troubles du comportement et de compromettre les chances d intégration sociale. > Définir ce qui est entendu par habiletés sociales > Analyser les conséquences des difficultés rencontrées par les personnes autistes dans ce domaine > Comprendre la genèse du développement de ces habiletés pour intervenir de manière appropriée > Présentation de plusieurs outils d évaluation clinique, différentes propositions d interventions et les principes qui les sous-tendent : scénarios sociaux par exemple > Définition des habiletés sociales > Développement des habiletés sociales > Évaluation des compétences sociales > Principes d intervention > Propositions d interventions chez l enfant et l adolescent Réf. AR19 Tous les professionnels en relation avec des personnes présentant des TSA Christiane Angelmann Orthophoniste Association Adèle de Glaubitz Enseignante à l école d orthophonie de l Université de Strasbourg Formatrice référente régionale ARS Apports théoriques/ diaporamas, vidéos, échanges 1 jour, soit 7 heures > De 6 à 15 participants > Cernay 28 mai 2015 > 240 /personne 17

18 autisme Bilan orthophonique la communication pragmatique chez l enfant 18 Ce programme s appuie sur les connaissances actuelles en matière de communication pragmatique et sur l expérience des praticiens dans le domaine des Troubles du Spectre Autistique et de la psychologie du développement. Être capable d utiliser des outils d évaluation et notamment la liste de Wetherby et Prutting (recommandée par la HAS) chez l enfant non verbal, afin d apporter des éléments de diagnostic et faire des propositions quant à la prise en charge et à son contenu. > Rappel de la notion de communication pragmatique > Comment évaluer la communication de l enfant non verbal > Anamnèse et questionnaire parentaux > Observation clinique structurée à l aide de la liste de Wetherby et de Prutting, évaluation des précurseurs de la communication et du langage : présentation de la mallette «Angelmann» > Présentation succincte d autres outils > Rédactionnel du bilan, diagnostic orthophonique et propositions d accompagnement Le programme peut être adapté en fonction des attentes des participants. Réf. AR01 Orthophonistes Christiane Angelmann Orthophoniste Association Adèle de Glaubitz Enseignante à l école d orthophonie de l Université de Strasbourg Formatrice référente régionale ARS Apports théoriques/diaporama, liste de Wetherby et Prutting, Mallette pour l observation clinique (Angelmann), vidéos, échanges 1 jour, soit 7 heures > De 6 à 10 participants > Strasbourg 5 juin 2015 > 240 /personne

19 déficience sensorielle AR12 > L accompagnement au quotidien de la personne déficiente visuelle AR11 > Relation et communication avec une personne déficiente auditive AR05 > Apprentissage de la Langue des Signes Française (LSF) AR06 > Apprentissage du Langage Parlé Complété (LPC) : module de découverte nos formations sont déclinables en intra > nous consulter 19

20 déficience sensorielle L accompagnement au quotidien de la personne déficiente visuelle 20 Chaque personne déficiente visuelle doit être en mesure de communiquer avec son entourage. Entrer dans un réel échange requiert une bonne connaissance du handicap et de son impact sur le développement de la personne. Accueillir, guider et comprendre une personne aveugle ou déficiente visuelle nécessitent une bonne adaptation des modes de relation ou de contact. > Acquérir des connaissances sur la déficience visuelle afin de : comprendre le handicap, ses répercussions sur la personne faciliter l accompagnement des personnes et l intégration dans l environnement > Être en mesure de répondre aux besoins des personnes déficientes visuelles dans les actes de la vie quotidienne, la locomotion > Définition de la cécité et de la malvoyance > Expérimentation sous lunettes de simulation > Illustration à l aide d une vidéo > Repères dans l organisation du quotidien d une personne déficiente visuelle Réf. AR12 Tous les professionnels en relation avec des personnes déficientes visuelles Christine Marion Orthoptiste Site du Neuhof Association Adèle de Glaubitz Apports théoriques/diaporama, ateliers pratiques, projection de film, échanges 1 jour, soit 7 heures > De 6 à 12 participants > Strasbourg 27 mars 2015 > 230 /personne

21 déficience sensorielle Relation et communication avec une personne déficiente auditive Communiquer différemment avec des personnes sourdes ou déficientes auditives demande une bonne adaptation des modes de relation ou de contact. Entrer dans un réel échange nécessite une connaissance du handicap et de son impact sur le développement de la personne. Acquérir des connaissances sur la surdité pour : > comprendre le handicap et ses répercussions > faciliter l entrée en relation avec la personne sourde Utiliser des moyens concrets pour la communication : > les «bonnes pratiques» de communication avec la personne sourde > les moyens et outils de communication (LSF/LPC/information-initiation) > La surdité : connaissances de base, anatomie, types de surdité > Les moyens de communication, éléments pratiques pour favoriser la communication au quotidien Réf. AR11 Tous les professionnels en relation avec des personnes déficientes auditives Sandra Duchesne-Bennejean Enseignante spécialisée CAPEJS, Chef de service Centre Auguste Jacoutôt pour enfants déficients auditifs Association Adèle de Glaubitz Apports théoriques/diaporama, études de cas, mises en situation, échanges d expériences 1 jour, soit 7 heures > De 6 à 12 participants > Strasbourg 14 avril 2015 > 220 /personne 21

22 déficience sensorielle Apprentissage de la Langue des Signes Française (LSF) Module 1-Niveau A La Langue des Signes Française (LSF) est une langue visuelle utilisée par les sourds français et certains malentendants pour traduire leur pensée. La LSF est une langue à part entière et un des piliers de l identité de la culture sourde. > Connaître le monde des sourds > Apprendre quelques fondamentaux de la LSF pour s exprimer dans des situations du quotidien > Communiquer : pouvoir se présenter, présenter, informer, convaincre et argumenter Présentation > Comment décrire des objets? > Qui est-ce? > Comment décrire des personnes? > Quel est votre travail? Deuxième jour Révision et création d un dialogue avec chaque stagiaire > Les chiffres > La dactylologie > La famille > Le déroulement du temps Troisième jour Révision et création d un dialogue avec chaque stagiaire > Le temps qui passe : l heure > Les couleurs > Qu est-ce que je mets? s d approfondissement Cette formation peut être complétée par deux autres modules de 3 jours chacun afin d acquérir les bases lexicales et structurales de la LSF. Le module 2 (AR18) développe la compréhension, l expression et les activités de communication. Le module 3 (AR39) est axé sur la vie quotidienne. Les programmes détaillés de ces modules complémentaires sont consultables sur Réf. AR05 Tous les professionnels en relation avec des personnes déficientes auditives Formateur de l Association Visuel LSF Alsace-Lorraine Apports théoriques, images et vidéos, mise en pratique 3 jours, soit 21 heures > De 6 à 12 participants > Strasbourg 9, 10 et 11 mars 2015 > 640 /personne

23 déficience sensorielle Apprentissage du Langage Parlé Complété (LPC) : module de découverte Réf. AR06 La surdité est un handicap qui altère la communication orale. La lecture labiale ne permet de percevoir que 30 % du message oral. Grâce à l outil LPC toute confusion est levée, la personne sourde perçoit la langue française dans son intégralité avec justesse et précision. > Comprendre la surdité > Apprendre le Langage Parlé Complété (LPC) > Mettre en pratique le LPC > Présentation de la surdité > Présentation du LPC > Présentation de la LSF (Langue des Signes Française) > Présentation du métier de codeur > Apprentissage des premières clés du LPC > Exercices pratiques Deuxième jour > Révision des clés vues le premier jour > Échanges, questions/réponses > Apprentissage des dernières clés > Exercices pratiques Troisième jour > Retour/échange sur la pratique du LPC depuis la dernière rencontre > Révision des fondamentaux (clés) > Approfondissement > Exercices pratiques Tous les personnels en relation avec des personnes déficientes auditives s Michela Colnaghi Nathalie Damy Codeuses LPC Centre Auguste Jacoutôt pour enfants déficients auditifs Association Adèle de Glaubitz Apports théoriques, progression d apprentissage, livres/comptines, outils pédagogiques adaptés, mise en situation - exercices pratiques 3 jours dont 2 consécutifs, soit 21 heures > De 6 à 10 participants > Strasbourg 21, 22 mai et 12 juin 2015 > 610 /personne 23

24 Accompagnement / Relation AR37 > Initiation aux approches à médiation sensorielle AR21 > Accompagner la personne dans sa globalité AR04 > Imiter : un moyen pour communiquer et apprendre AR03 > Du Cœur au Corps : vie affective, intime, sexuelle et handicaps AR26 > Accompagner la parentalité des personnes en situation de déficience intellectuelle AR40 > Approches des troubles psychiatriques chez l adulte AR23 > Mieux comprendre la violence et la transformer AR22 > La prise en compte de la dimension spirituelle dans l accompagnement AR07 > Stimulation Basale : les fondamentaux, module de découverte AR20 > Stimulation Basale : une approche intégrée des personnes âgées dépendantes AR08 > Créativité en Stimulation Basale : des moyens adaptés pour l accompagnement de la personne dépendante AR09 > Stimulation Basale : pratique au quotidien en établissement médico-social AR24 > L accompagnement et le soutien à la parentalité de parents ayant des adolescents en situation de handicap mental AR25 > L insertion professionnelle de personnes handicapées AR41 > Accompagner jusqu au bout de la vie AR16 > Appréhender la mort en institution médico-sociale 24 nos formations sont déclinables en intra > nous consulter

25 Accompagnement / Relation Initiation aux approches à médiation sensorielle Les approches à médiation sensorielle sont nombreuses, chacune spécifique, et développées auprès de publics divers (personnes en situation de handicap mental, personnes âgées, ). Elles constituent un autre mode de communication et favorisent le bien-être physique et psychologique des personnes accompagnées. Dans ce cadre particulier, la relation est privilégiée, le sens de l action est recherché, et la personne peut devenir actrice de son projet. Cette formation vous propose une initiation aux approches à médiation sensorielle, pertinentes dans le cadre de l accompagnement des personnes les plus démunies. nouveau Réf. AR37 > Découvrir les approches à médiation sensorielle et s initier à l approche multi-sensorielle > Intégrer les approches à médiation sensorielle dans l élaboration du projet personnalisé : la prise en compte des difficultés de communication, la place du bien-être dans l accompagnement, le projet de soin > Expérimenter le matériel d un environnement multi-sensoriel > Élaborer une séance, évaluer la pertinence de l accompagnement et les bénéfices de l approche > Introduction : Pourquoi s engager dans une démarche sensorielle? La place des approches à médiation sensorielle dans l élaboration d un projet personnalisé? > Présentation générale des approches à médiation sensorielle : exemples d approches (approche Snoezelen, Stimulation Basale, thérapie par le toucher, balnéothérapie, ), publics concernés, intérêts et bénéfices > Rappels théoriques sur les systèmes sensoriels, en lien avec la communication non-verbale et le développement relationnel > L approche multi-sensorielle : principes théoriques et méthodologiques, présentation d un environnement multi-sensoriel (vidéos) et du matériel (expérimentation), mise en situation > L élaboration, la conduite et l évaluation d un accompagnement multi-sensoriel (présentation d une grille d observation) Tous les professionnels travaillant auprès de personnes en situation de handicap (handicap mental, polyhandicap, troubles du spectre autistique, ) ou de personnes âgées Dr Perrine Bellusso Psychopédagogue Association Adèle de Glaubitz, Docteur en Psychologie, Chargée de cours à l Université de Strasbourg Apports théoriques et méthodologiques - pédagogie active et participative (exposés et débats, diaporama et vidéos), présentation du matériel, mise en situation (expérimentation autour de différentes sensations) 1 jour, soit 7 heures >De 6 à 12 participants > Strasbourg 19 mai 2015 > 240 /personne 25

26 Accompagnement / Relation Accompagner la personne dans sa globalité 26 L accompagnement de la personne vulnérable, fragile, se spécialise et avec lui les corps de métiers, les missions à l intérieur d un établissement ou d une association. Il en va de même pour les interlocuteurs et partenaires sociaux. Or, les problématiques que porte la personne accompagnée ne sont pas des «pièces détachées» d une vie. Elles sont liées entre elles et concernent une seule et même personne. Notre approche de l accompagnement sera déterminante pour garantir à la personne son intégralité, son unité. Cela implique la capacité d accueillir dans la personne accompagnée non seulement les problématiques mais aussi les ressources (cachées), prendre en compte son histoire non seulement au regard du passé, mais aussi ouverte à l avenir et laisser un espace pour l insoupçonné, l inouï. > Mieux se connaître en situation d accompagnement > Développer des compétences qui permettent à l autre de se révéler > Vivre une relation d accompagnement de sujet à sujet > Se connaître soi-même, la fonction des émotions > La rupture de la souffrance > Savoir entendre, savoir dire Deuxième jour > Histoires de vie, passé et avenir, sens et sujet > Dépendance et autonomie, besoin et désir > La qualité du lien, discerner et ajuster, distance et proximité Réf. AR21 Tous les professionnels du secteur social et médico-social Maria Biedrawa Formatrice IFS Travail interactif, analyse de situations concrètes et élaboration de leur évolution, apports théoriques, supports, bibliographie 2 jours, soit 14 heures > Formation uniquement en intra (nous consulter)

27 Accompagnement / Relation Imiter : un moyen pour communiquer et apprendre L imitation continue à être considérée avec méfiance et reste sous-utilisée. On l assimile à un manque d initiative et même à une incapacité à se différencier de l autre, mais c est un contre-sens. En fait, elle permet de développer ce que chacun porte en soi de capacité à établir un lien concret avec l autre et à apprendre en ajustant ses actions sur celles de l autre. > Acquérir les connaissances de base sur l imitation dans ses aspects comportementaux et ses mécanismes > Utiliser l imitation pour communiquer et pour apprendre > Maîtriser un outil d évaluation de l imitation > Définition de l imitation : les différentes formes, les différents canaux d expression et les capacités requises Imitation et communication : l imitation permet d établir un lien concret, physique entre soi et l autre en faisant la même chose en même temps ; elle exerce l observation de l autre et donc l attention à l autre ; elle suscite le plaisir de se sentir à l unisson avec quelqu un ; elle appelle à s ajuster à l autre pour prendre son tour d imiter ou d être imité, et exerce ainsi le tour de rôle qui servira pour le langage. Imitation et apprentissage : l imitation permet d enrichir son répertoire d actions, d exercer son observation, de bénéficier du savoir de l autre et de faire bénéficier l autre de son savoir, ce qui rend confiant dans ses compétences. > La boîte à outil de l imitation : ce qui se passe dans le cerveau Pourquoi s intéresser à l imitation dans le cas d autisme? Avant d exercer l imitation : s exercer soi-même, apprendre à observer et à rendre visible ce qui pourrait passer inaperçu, évaluer le niveau de la personne pour proposer ce qui est possible Un outil d évaluation de l imitation : imitation spontanée, reconnaissance d être imité, imitation sur demande > Comment s y prendre pour exercer l imitation? En vue de communiquer : l art d imiter et de se faire imiter, la synchronie, le tour de rôle, le partage d intérêt Dans les apprentissages : le choix hiérarchique de la nouveauté Des règles à respecter : le choix du professionnel, l espace réservé, la régularité des séances, la durée des séances Réf. AR04 Enseignants, éducateurs, infirmiers, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, tous les personnels de l accompagnement Dr Jacqueline Nadel Professeur en psychopathologie du développement, Directeur de recherche au CNRS, Centre émotion, La Pitié Salpêtrière Approches théoriques, résultats de recherche, applications concrètes, vidéo 2 jours, soit 14 heures > Formation uniquement en intra (nous consulter) 27

28 Accompagnement / Relation Du Cœur au Corps : vie affective, intime, sexuelle et handicaps La réflexion sur la vie affective et sexuelle des personnes vivant avec un handicap ne part pas de rien. Le temps qui s écoule permet à notre société en marche de s habituer à l idée, de maturer tous les aspects soulevés par cette thématique. D un effet «mode», nous sommes passés à une prise en compte de la santé sexuelle. Le travail de formation contribue à considérer naturellement la personne concernée comme une fille, un garçon, une femme, un homme, sans se cristalliser au seul handicap. Autrefois, on taisait la sexualité, puis on s est mis à en parler. Maintenant, il est temps de la rencontrer dans le quotidien et d agir. 28 Les objectifs de la formation visent un développement des compétences pour : > appréhender de nouveaux concepts > relativiser les craintes et les préjugés > identifier ses propres réactions et ressentis pour les comprendre, les maîtriser, les verbaliser ou les taire > activer des compétences intrinsèques > être conscient de son rôle de tiers dans les domaines de l intimité, de l affectivité, de la sexualité déclinés selon la nature du handicap (adapté selon les âges et les handicaps concernés) > Présentations individuelles en lien avec le thème, selon une animation graphique > Premiers regards sur la question de la vie affective, intime et sexuelle, enrichis d apports théoriques larges, en écho avec les thèmes évoqués > Travail sur l inné et l acquis dans la sexualité humaine > Analyser un premier concept de base : «le tabou» > Apports théoriques participatifs sur le développement psycho-sexuel des enfants, adolescents et adultes, en lien avec le handicap Deuxième jour > Analyse du concept de «tiers» dans la vie affective et sexuelle de l autre > Applications, à l aide d un photo-langage, à partir des situations vécues par les participants dans le quotidien professionnel, analyse des pratiques, présentation du DESC > Visionnement d un document filmé et observations ciblées des différents tiers présents. Débat Troisième jour > Les 5 étapes traversées par les parents face à la vie affective et sexuelle de leur fils/fille > La dynamique du manque et du désir > L éducation sexuelle spécialisée : pourquoi, pour qui et comment? > Ou tout autre thème qui pourrait être évoqué en cours de formation, comme les «duos» et les couples, la solitude, la parentalité, les masturbations, l homosexualité, la contraception, le sentiment amoureux, etc Réf. AR03 Tous les professionnels de l accompagnement Catherine Agthe Diserens Sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, Présidente de l Association suisse SEHP Apports théoriques, documents, vidéo, échanges, partage d expériences, photos-langage, dessins, objets symboliques, brainstorming, bibliographie et nombreux textes de référence et bibliographie ciblée 3 jours consécutifs, soit 21 heures > Formation interactive, uniquement en intra (nous consulter) Cette formation comporte plusieurs niveaux d approfondissement

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 Sommaire Généralités Objectifs et moyens, Approche intégrative, Destinataires, Renseignements

Plus en détail

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX ILE-DE-FRANCE 2016 Autisme : Se former pour mieux comprendre Contact : Pascaline RETIF - Tél. : 0783513968 - e-mail : formationaidant@craif.org Qu est-ce que l autisme?

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Répertoire des formations. Handicap destinées aux SAD

Répertoire des formations. Handicap destinées aux SAD Répertoire des formations Handicap destinées aux SAD 01/01/2014 Sommaire : Préambule P 3 Handéo P 4 ACE P 5 Anaphores P 6 APF P 7 Auxilia P 9 Concept Formation Conseil P 10 CQFD P 11 DOFAS P 13 Elia P

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

DISPOSITIFS DE FORMATION

DISPOSITIFS DE FORMATION DISPOSITIFS DE FORMATION Accompagner les personnes atteintes de démence en EMS Sensibilisation aux soins palliatifs Formation des personnes-ressources en ergomotricité Prévention des chutes et maintien

Plus en détail

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles 1 Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles En inter établissements à Montpellier plusieurs modules de formation à destination des travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues,

Plus en détail

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne Autisme & TED Les propositions de formations à l IRTS Champagne-Ardenne L IRTS Champagne-Ardenne propose différentes possibilités pour se former à l accompagnement de la personne autiste : è une formation

Plus en détail

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin»

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» «ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» Ce programme s inscrit dans une visée de formation professionnelle continue,

Plus en détail

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution Accompagnement et soins des personnes âgées en institution L 'allongement de la vie génère de nouvelles pathologies, demandes et besoins en matière de gérontologie. Les professionnels confrontés à cette

Plus en détail

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne

Autisme & TED. Les propositions de formations. à l IRTS Champagne-Ardenne Autisme & TED Les propositions de formations à l IRTS Champagne-Ardenne L IRTS Champagne-Ardenne propose différentes possibilités pour se former à l accompagnement de la personne autiste : è une formation

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible L Ordre de Malte France Organisation caritative alliant programmes dans la durée et missions d urgence en France

Plus en détail

Formations 2016 AUTISME et TSA à BORDEAUX

Formations 2016 AUTISME et TSA à BORDEAUX Formations 2016 AUTISME et TSA à BORDEAUX L accompagnement de jeunes enfants à risque de TSA et d enfants avec TSA en milieux scolaires ordinaires Accompagnement professionnel (Job Coaching) pour des adultes

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 Cahier des charges - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 R0 : Accueil, accompagnement et formation des nouveaux enseignants à la culture professionnelle commune aux métiers du professorat et de l'éducation

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Le polyhandicap. Les positions politiques de l Unapei : Les Essentiels de l Unapei

Le polyhandicap. Les positions politiques de l Unapei : Les Essentiels de l Unapei Le polyhandicap Les Essentiels de l Unapei Les positions politiques de l Unapei : «La personne polyhandicapée est actrice de son parcours de vie et investie du pouvoir d agir sur son propre destin. Qu

Plus en détail

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel.

Formation pour adultes. A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Arc en Ciel en Soit Arts, Créativités et Sens. Formation pour adultes A l approche de l art-thérapie en milieu professionnel. Accompagner les enfants et les adolescents vers une revalorisation. Présentation

Plus en détail

Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20

Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20 Nom de l organisme : AXE PRO FORMATION Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20 Nom du (des) intervenant(s) : BARBERO

Plus en détail

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective»

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» Formation «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS 2015-2016 PREAMBULE AYOA conçoit et réalise des formations sur mesure en développement personnel, communication

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche Management Responsabilité Management Responsabilité Recherche L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

3 décembre 17 décembre 2 et 3. novembre. 2015 NICE 5 et 6. novembre. 2 et 3. novembre. 2015 NICE 16 et 17. novembre 2015 FREJUS 30.

3 décembre 17 décembre 2 et 3. novembre. 2015 NICE 5 et 6. novembre. 2 et 3. novembre. 2015 NICE 16 et 17. novembre 2015 FREJUS 30. Madame, Monsieur, UNIFORMATION, le CONSEIL REGIONAL PACA et la Direccte PACA se sont associés pour vous soutenir dans la démarche de professionnalisation de vos salariés. FORMATIONS GRATUITES INSCRIVEZ-VOUS

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE

CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE EDUCATEUR DE VIE SCOLAIRE Le Certificat de Qualification Professionnelle Educateurs de Vie Scolaire a pour objectif de proposer une certification pour les personnels qui ont une activité spécifique dans

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention Domaine de compétences Domaine de

Plus en détail

Création d un internat pour enfants autistes

Création d un internat pour enfants autistes Création d un internat pour enfants autistes ORGANISME GESTIONNAIRE Identité : «Association des parents et amis de personnes Handicapées Mentales d Annecy et ses environs» 8 rue Louis Bréguet 74600 Seynod

Plus en détail

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Handicapés Si chaque établissement ou service est spécialisé dans le type d handicap accueilli, tous sont complémentaires et indissociables. Pour

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL

FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL Le coaching est un accompagnement d une personne dans sa démarche de changement. Il s agit d un accompagnement sur mesure qui commence par l expression

Plus en détail

-Adapt-livre - p.5 -Image-touch - p.6 -Edu-touch : créons ensemble p.7

-Adapt-livre - p.5 -Image-touch - p.6 -Edu-touch : créons ensemble p.7 Offre de Formations Les Doigts Qui Rêvent Pour découvrir, s informer et sensibiliser : Sensibilisation à la cécité : " le toucher, une expérience sensorielle" - p.1 -Livre à vous : livres à toucher, histoires

Plus en détail

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE UN AGRÉMENT «Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques accueillent les enfants adolescents ou jeunes

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique»

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique» AGIR EN SANTE 12 allée des Chevreuils 69380 LISSIEU 09-83-54-72-18 E-mail : rh@agirensante.com Site Internet : www.agirensante.com PROGRAMME DPC «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) :

Plus en détail

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL Docteur Caquelard François Praticien Hospitalier Urgentiste Formateur en Gestion de la Violence Mulhouse le 8 octobre 2015 Groupe Régional VIOLENCE A L HÔPITAL

Plus en détail

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL?

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? Programme Pôle état de santé et de bien-être social 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? La découverte de ces concepts-clés doit viser à poser les bases de la culture médico-sociale.

Plus en détail

THEMATIQUE. «L accompagnement d un jeune Déficient Auditif présentant des Troubles Envahissants du Développement»

THEMATIQUE. «L accompagnement d un jeune Déficient Auditif présentant des Troubles Envahissants du Développement» THEMATIQUE «L accompagnement d un jeune Déficient Auditif présentant des Troubles Envahissants du Développement» Présenté par Mme Julie NORESKAL Chef de service éducatif. SSOCIATION ARTINIQUAISE POUR L

Plus en détail

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Développement des fonctions de communication non verbale «Il faut avoir recours à des modifications des processus d apprentissage,

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Formation des AVS 9 décembre 2014 Lycée Jacques Amyot

Formation des AVS 9 décembre 2014 Lycée Jacques Amyot Formation des AVS 9 décembre 2014 Lycée Jacques Amyot Présentation : La ou les surdités? Sourds ou malentendants? Les textes qui régissent la prise en charge des élèves sourds AVS et enseignants spécialisés

Plus en détail

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1 MAI 2010 Document révisé juin 2012 Document 1 Commission scolaire de la Riveraine 1 Niveau 1 Classe ordinaire avec l enseignante ou l enseignant comme premier responsable de la prévention, du dépistage,

Plus en détail

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod.

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013 Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. Des élèves qui sont «contre l école». Elle leur est un appui. Tout en ayant des capacités de

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE NOTICE DESCRIPTIVE DE AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE RENTREE DE NOVEMBRE 2015 1. Le métier d Aide- Médico-Psychologique L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

Leader accompli de l expérience-employé!

Leader accompli de l expérience-employé! Insufflez de l AME MD à votre organisation Jour 1 : Aligner Objectifs et éléments de contenu 1 Un monde en changement 2 Le rôle du leader 3 Aligner l organisation et les équipes Identifier les enjeux et

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016 CATALOGUE des FORMATIONS 2015/2016 1 QuaRES, pour la Qualité en Recherche et Créée en 2006, l association QuaRES «Qualité en Recherche et en Enseignement Supérieur» fédère un réseau regroupant des qualiticiens,

Plus en détail

Catalogue des formations 2015

Catalogue des formations 2015 Catalogue des formations 2015 Education pour la santé Promotion de la santé Sommaire Quelques informations pratiques sur nos formations...4 Promouvoir la santé des publics : quelques fondamentaux...6 Promouvoir

Plus en détail

LES FORMATIONS EN PÉDAGOGIE MUSICALE ADAPTÉE AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

LES FORMATIONS EN PÉDAGOGIE MUSICALE ADAPTÉE AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ASSOCIATION RESSOURCE NATIONALE - PÉDAGOGIE MUSICALE ET HANDICAP LES FORMATIONS EN PÉDAGOGIE MUSICALE ADAPTÉE AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP........................ CATALOGUE DE FORMATIONS 2015-2016

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016

Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016 Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016 Catégorie Paramédicale Département Tournai/Mouscron Haute École Louvain en Hainaut ASBL Siège Sociall Chaussée de Binche

Plus en détail

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Intervenantes:, orthophoniste, psychologue Dates: 16 et 17 octobre 2014 Horaires: 9h-12h30 puis 13h30-17h

Plus en détail

Evolution du métier de consultant en recrutement

Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement CHUQUET JEANNET CONSEIL Brigitte CHUQUET : brigitte.chuquet@chuquet-jeannet.fr 20 rue Jacques Rivière 92330

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

FORMATION CONTINUE PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES

FORMATION CONTINUE PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES FORMATION CONTINUE 2014 PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES Ressources Humaines Management spécialisé Gestion/Finance/Comptabilité Ressources Humaines TARIFS 1er semestre 2e semestre FONCTION TUTORALE La fonction

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Programme CNV au service de l éducation 2016

Programme CNV au service de l éducation 2016 LA COMMUNICATION NON VIOLENTE AU SERVICE DE L EDUCATION PROGRAMME CNV 2016 Formation proposée par Jacques a dit Présentation de la Formation CNV La formation CNV est une formation certifiante pour apprendre

Plus en détail

PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets

PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets Page 1 sur 7 PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets Le Cycle complet se compose de deux parties validées par une Certification

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2

Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2 Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2 Programme Praticien en Hypnose Ericksonienne Cette formation très spécialisée sur l Art du langage et la créativité comporte deux niveaux.

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

Action Collective Régionale

Action Collective Régionale Action Collective Régionale Plan d actions de formation autisme régional Cahier des charges pour l appel d offres des organismes de formation Proposition à retourner impérativement pour le 4 mai 2015.

Plus en détail

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans 2013-2014 Table des matières Devenir référent psychomoteur de sa structure : Développement Psychomoteur : Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans La motricité libre et ses

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité»

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» «Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» Compte-rendu de la formation Les 16 et 17 novembre 2011 Organisme prestataire : la FOCEL Seine et Marne, Ligue de l Enseignement Intervenante : Céline

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015 CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS Juin 2015 SOMMAIRE Catalogue des outils et publications de l Anesm LES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (RBPP) 3 Les recommandations tous secteurs

Plus en détail

D EDUCATION. Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies. 071.34.93.10 - http://www.gph.

D EDUCATION. Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies. 071.34.93.10 - http://www.gph. AGENT(E) D EDUCATION Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies 071.34.93.10 - http://www.gph.be 3 ème Degré Technique de Qualification Agent/Agente d Education

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU (DPC) XLIV ème Colloque des Hôpitaux de jour

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU (DPC) XLIV ème Colloque des Hôpitaux de jour PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU (DPC) XLIV ème Colloque des Hôpitaux de jour Titre du programme Amener le patient à bon port? L équipe soignante : entre singularités et synergies Référence

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement

Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement Sous l égide de la Fondation Notre Dame APPEL A PROJET 2015 Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement A la suite d un premier appel à projet lancé par la Fondation en 2014 et compte tenu du

Plus en détail

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE (3.5 de la section 3 du chapitre V de l annexe 3-10 du code de l action sociale et des familles) La synthèse a pour objectif d apprécier le service rendu aux

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE

FORMATION INFIRMIERE FORMATION INFIRMIERE UN NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION Sources : documents de travail de la DHOS (de décembre 2008 à mars 2009) LE POURQUOI DE LA REINGENERIE DE LA FORMATION LMD ECTS Ministère de l enseignement

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail