ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique"

Transcription

1 ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique La Présidence française de l Union européenne est ainsi parvenue à la fin décembre 2008 à un accord au sein du Conseil afin de rendre éligibles aux programmes opérationnels FEDER les opérations liées à l efficacité énergétique et aux énergies renouvelables dans le logement, dans un objectif de cohésion sociale. Cet accord s inscrit dans le cadre du plan de relance européen de l économie validé par le Conseil européen des 11 et 12 décembre Cette disposition est en cohérence avec le cadre national du Grenelle Environnement et plus spécifiquement du volet bâtiment au sein de la politique de lutte contre le changement climatique. Les opérations liées à l efficacité énergétique et aux énergies renouvelables dans le logement sont donc devenues éligibles aux fonds FEDER à hauteur de % du montant total du FEDER pour la France sur toute la période , soit 20 millions d pour l Objectif Compétitivité régionale et emploi et 91 millions d pour l Objectif Convergence. Ainsi en région Centre ce sont environ million d d enveloppe qui sont consacrés au logement social sur la même période. L objectif principal est d améliorer la performance énergétique des logements à vocation sociale. Par cohérence avec les mesures nationales engagées en matière de performance énergétique, et, par souci de simplification pour les maîtres d ouvrages, il est acté que les travaux éligibles au FEDER soient définis sur la base des critères techniques utilisés pour l'octroi des éco-prêts des parcs social et privé, à quelques nuances près. Les aides FEDER sont donc mobilisables sur : Sur les investissements (rénovation uniquement), calés sur l écoprêt de la Caisse de Dépôts et Consignation : - la réalisation de travaux d isolation permettant d atteindre un niveau de performance énergétique inférieure à 150 kwhep/m2 shon (modulé selon la zone climatique) et représentant un gain énergétique de 100 kwhep/m2 shon/an. - Pour les projets présentant un niveau de performance de type classe D avant travaux soit consommation initiale inférieure à 20 kwhep/m2/an, devront atteindre à minima un niveau de performance énergétique inférieure à 150 kwhep/m2 shon (modulé selon la zone climatique) et représentant un gain énergétique à minima de 50 kwhep/m2 shon/an. - Un bonus de 10 % lorsque la performance globale atteinte est du niveau BBC Effinergie rénovation soit environ 80 kwhep/m² shon/an (modulé selon la zone climatique). Par la réalisation d une étude permettant d établir un état des lieux régional du parc de logement social en matière d efficacité énergétique (avec un taux d intervention de 0 %), étude lancée par l USH en partenariat avec le Conseil Régional du Centre Type de bénéficiaires et type de logements concernés au FEDER Les bénéficiaires éligibles : Les bailleurs sociaux et les autres propriétaires de logement visés à l article R. 2-1 du code de la construction et de l habitation, D autre part à titre dérogatoire, des syndicats de copropriétaires représentant un nombre significatif de propriétaires occupants dont les ressources leur permettent d être potentiellement bénéficiaires des aides de l Agence nationale de l habitat (ANAH), pour les travaux portant sur les parties communes. Il est recommandé que le syndicat de copropriétaires soit doté d un syndic professionnel ; Dépenses éligibles Dépenses afférentes éligibles : Le coût de la fourniture et de la pose des équipements, produits et ouvrages nécessaires à la réalisation des travaux d économie d énergie ; Le coût de la dépose et de la mise en décharge des ouvrages, produits et équipements existants ; 1

2 Les frais de maîtrise d œuvre et des études relatives aux travaux ; Les frais d assurance maître d ouvrage éventuellement souscrite par l emprunteur ; Travaux induits, indissociablement liés aux travaux d économie d énergie, éligibles : Pour les travaux d isolation thermique performants des toitures : les éventuelles modifications ponctuelles de l installation électrique, des réseaux intérieurs, la plâtrerie et des peintures consécutives aux travaux d isolation, les travaux liés au maintien de l étanchéité de la toiture et de reprise d étanchéité des points singuliers défaillants de la toiture, l équilibrage des réseaux de chauffage et l installation éventuelle de systèmes de régulation du chauffage et d un système de ventilation permettant d assurer un renouvellement d air minimal ; Pour les travaux d isolation thermique performants des murs donnant sur l extérieur : les éventuelles modifications ponctuelles de l installation électrique, des réseaux intérieurs, la plâtrerie et des peintures consécutives aux travaux d isolation, les travaux de ravalement de façade consécutif s aux travaux d isolation par l extérieur, l équilibrage des réseaux de chauffage et l installation éventuelle de systèmes de régulation du chauffage et d un système de ventilation permettant d assurer un renouvellement d air minimal ; Pour les travaux d isolation thermique performants des parois vitrées et portes donnant sur l extérieur : la fourniture, la pose et la motorisation éventuelles des fermetures, les éventuelles modifications de la plâtrerie et des peintures consécutives à ces travaux et l installation éventuelle d un système de ventilation permettant d assurer un renouvellement d air minimal ; Pour les travaux d installation, de régulation ou de remplacement de systèmes de chauffage ou de production d eau chaude sanitaire performants : les éventuels travaux d adaptation des émetteurs de chaleur à eau chaude et des réseaux de distribution, l isolation et l équilibrage des réseaux de chauffage, les éventuels travaux de forage et de terrassement, en cas d installation d un système de chauffage utilisant la géothermie, les éventuelles modifications ponctuelles de l installation électrique et l installation éventuelle d un système de ventilation permettant d assurer un renouvellement d air minimal ; Pour les travaux d installation d équipements de chauffage utilisant une source d énergie renouvelable : les éventuels travaux d adaptation des émetteurs de chaleur à eau chaude et des réseaux de distribution, les éventuels travaux d adaptation des systèmes d évacuation des produits de la combustion ; Pour les travaux d installation d équipements de production d eau chaude sanitaire utilisant une source d énergie renouvelable : les éventuels modifications de la couverture du bâtiment, de l installation électrique et de la plomberie consécutives aux travaux ; Pose d occultation solaire, ou autres protections solaires ; Dépenses non éligibles : Travaux VRD, Assainissement, Travaux d aménagements non liés à l amélioration de la performance énergétique: électricité, peinture, plomberie, Revêtements de sols, Les travaux d aménagement lié à l amélioration de l accessibilité des handicapés ou des personnes à mobilité réduite, Le remplacement de la toiture, charpente, tuiles, tôles ondulées, gouttières, sauf ceux liés à l installation de panneaux solaires, Travaux de désamiantage, Travaux réseau TV, téléphonique, câble, fibre optique Remplacement des portes d entrée, menuiseries ou cloisons intérieures. Réfection des parties communes sauf les travaux liés à l amélioration de la performance énergétique Exigences énergétique requises Définition de la performance énergétique globale d un bâtiment 2

3 La performance énergétique globale d'un bâtiment existant est mesurée par sa consommation conventionnelle d'énergie primaire pour le chauffage, l eau chaude sanitaire, le refroidissement, l éclairage et les auxiliaires, selon la méthode «Th-C-E ex», telle que définie à l'article 9 de l'arrêté du 1 juin 2008 relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à m 2 lorsqu ils font l objet de travaux de rénovation importants. Conditions à remplir pour bénéficier de la subvention FEDER mesure Ces conditions sont calées sur celles de l éco-prêt logement social de la CDC. L organisme doit justifier : 1) d une consommation conventionnelle d énergie primaire du bâtiment à l état initial pour le chauffage, l eau chaude sanitaire, le refroidissement, l éclairage et les auxiliaires supérieure à 150 kwh/m²/an, 2) et également d une consommation conventionnelle d énergie primaire du bâtiment réhabilité pour les mêmes usages de l énergie inférieure ou égale à une valeur en kwh/m²/an d énergie primaire qui s exprime sous la forme : 150kWhep/m 2 shon/an x (a+b). La valeur du coefficient «a» est donnée ci-après en fonction des zones climatiques définies dans l arrêté du 1 juin 2008 susvisé : la valeur du coefficient a est fonction de la zone climatique ou le projet est situé : H1-a, H1-b : 1,; H2-b : 1 La valeur du coefficient «b» est donnée en fonction de l altitude du terrain d assiette de la construction : b< 00 m= 0 ; > 00 m et < 800 m= 0,1 Objectif consommation conventionnelle d énergie primaire après travaux : Cep Département Objectif requis : Etiquette C Objectif requis : BBC Rénovation* Loiret et Eure-et-Loir (h1: 1,) 195 kwhep/m 2 shon/an 10 kwhep/m 2 shon/an Indre, Cher, Loir-et-Cher, Indre-et-Loire (h2: 1) 150 kwhep/m 2 shon/an 80 kwhep/m 2 shon/an Etude obligatoire Etude «Méthode th-c-e ex Etude «Méthode th-c-e + Simulation thermique dynamique Taux d intervention FEDER mesure 17 20% 0% Le calcul de consommation d énergie primaire avant et après travaux est annexé à un audit énergétique (utilisant la méthode de calcul Th-C-E ex) détaillant les travaux d économie d énergie permettant d atteindre la consommation visée. Cependant les projets visant une performance énergétique calée sur le label «BBC Effinergie rénovation», en plus de l audit/th-c-e ex, une simulation thermique dynamique du projet devra être réalisée. Cette étude complémentaire est vivement conseillée sur les réhabilitations à ce niveau de performance énergétique ; en effet un bâtiment à très faible consommation d'énergie ne se comporte pas comme les bâtiments traditionnels. Une modélisation fine de son comportement est nécessaire pour optimiser sa conception au regard des besoins de chauffage et du confort d'été. Régime dérogatoire Etant entendu que l offre de logiciels intégrant la méthode «Th-C-E ex» est encore peu développée actuellement (en mai 2009), une période transitoire de quelques mois est nécessaire pour permettre à l offre de se développer en vue d être appliquée à la totalité des prêts destinés à l amélioration énergétique des logements locatifs sociaux. Il est donc instauré un régime dérogatoire courant jusqu au 1 décembre 2009, comme pour l éco-prêt de la CDC, délai pendant lequel les bâtiments existants achevés après le 1er janvier 198 peuvent bénéficier de la subvention FEDER et du prêt de la CDC, pour la réalisation d une combinaison de travaux d économie d énergie vérifiant les caractéristiques définies en sous-annexe 1 du présent règlement et permettant d atteindre un nombre de points supérieur ou égal à 7. Le nombre de points attribués pour chacun des travaux d économie d énergie est référencé dans la même annexe. La combinaison de travaux à réaliser est prescrite par un audit énergétique du bâtiment (respectant le cahier des charges ADEME) détaillant la consommation énergétique avant et celle estimée après travaux. Cas des bâtiments achevés avant 198 Il est entendu que la méthode «Th-C-E ex» de calcul de la performance énergétique globale des bâtiments existants ne s applique pas aux bâtiments achevés avant le 1er janvier 198. Pour ces bâtiments, il est recommandé la réalisation d une combinaison de travaux d économie d énergie vérifiant les conditions du régime dérogatoire précédent (voir sous annexe 1). La combinaison de travaux à réaliser est prescrite par un audit énergétique (n utilisant pas la méthode de calcul Th-C-E ex mais qui doit respecter le cahier des charges ADEME) du bâtiment détaillant la consommation avant et celle estimée après travaux. * se référer obligatoirement au référentiel décrit dans l annexe ou sur le site Effinergie : ReferentielRenovation

4 Cumul des aides Ces aides sont cumulables avec les dispositifs suivant : Les aides ANRU, L éco-prêt logement social de la CDC, Le fond chaleur ADEME, les aides de la convention ADEME/Région Centre, Les certificats d économie d énergie, Le dégrèvement de la TFPB, etc Exemple : rénovation d un bâtiment de 1500 m 2 shon répartis sur 21 logements, département : Indre : Cas 1 : performance énergétique visée après travaux : Etiquette C visant une performance énergétique après travaux inférieure de 150 kwhep/m 2 shon/an, car zone h2 (avant 20 kwh) avec un gain énergétique avant/après travaux de 90 kwhep/m 2 shon/an, coût des travaux liés à l amélioration de la performance énergétique : 00 k Calcul des aides mobilisables (aides associées aux travaux d amélioration énergétique, liste non exhaustive), exemple: Type d aide Dispositifs associés Niveau d aide Aides calculées** FEDER Mesure 17 20% du montant des travaux liés à 00k x 20%= 80 k l amélioration de la performance énergétique du bâtiment CDC «éco-prêt logement social» Gain de 90 kwhep/m 2 shon/an soit 10K de prêt par logement 21 logements x 10k = 210 k de prêt à 1,9% Cas 2 : performance énergétique visée après travaux : BBC rénovation* visant une performance énergétique après travaux inférieur à 80 kwhep/m 2 shon/an car zone h2 (avant 20 kwh) avec un gain énergétique avant/après travaux de 160 kwhep/m 2 shon/an, surface lors d œuvre nette du bâtiment : m2 répartis sur 21 logements, coût des travaux liés à l amélioration de la performance énergétique : 500 k Calcul des aides mobilisables (aides associées aux travaux d amélioration énergétique, liste non exhaustive), exemple: Type d aide Dispositifs associés Niveau d aide Aides calculées** FEDER Mesure 17 20% du montant des travaux liés à 500k x 0%= 150 k l amélioration de la performance énergétique du bâtiment Convention ADEME/Région Appel à projets «Efficacité Energétique dans les bâtiments» 100 /m2 shon 100 x 1500 m 2 = 150 k CDC «éco-prêt logement social» Gain de 160 kwhep/m 2 shon/an soit 1K de prêt par logement ( si label) 21 logements x 1k = 27 k de prêt à 1,9% *Ces simulations sont purement indicatives et n ont aucune valeur d engagement, dans tout les cas il est nécessaire d effectuer des simulations précises. Remarque : dans ce deuxième cas, ou l objectif énergétique est le niveau du label «BBC rénovation» les dispositifs FEDER mesure 17 «logement social» et l appel à projets «Efficacité Energétique dans les Bâtiments» de la convention ADEME/Région peuvent se cumuler. Les documents techniques exigés tels que : le calcul énergétique réglementaire : RT ex, méthode «Th-C-E ex» la simulation thermique dynamique, la fiche synthèse (annexe ), l étiquette énergie (annexe 2), Les plans, esquisses, vue D, et photos pourront servir à l instruction technique des deux dispositifs d aide, seuls des dossiers administratifs, différents, seront à fournir indépendamment sous le format demandé.

5 Sous annexe 1 : Conditions de l éco-prêt logement social de la CDC Caractéristiques techniques des travaux d économie d énergie : en régime dérogatoire et pour les bâtiments achevés avant 198 Intervention Exigences Points attribués Toiture terrasse, rampants Niveau réglementaire RTEx de pentes inférieure à 60deg; planchers de combles perdus - CEE niveau max pour toitures terrasses (R,5 m²k/w) - CEE niveau max pour Isolation de combles ou de toitures (R 5 m²k/w) Isolation Murs donnant sur extérieur Murs sur locaux non chauffés Planchers bas sur extérieur, parkings collectifs ou locaux non chauffés Baies vitrées VMC SF hygro ou VMC double flux (Si existence de pignons, points pour les murs hors pignons et points pour les pignons.) 6 Niveau réglementaire RTEx Niveau réglementaire RTEx 2 Exigences référentiel CEE niveau maximum (R 2, m²k/w) Niveau réglementaire RTEx 2 Exigences référentiel CEE niveau maximum (R 2, m²k/w) Niveau réglementaire RTEx Exigences référentiel CEE niveau maximum (Uw 2 W/m²K) - VMC double flux : niveau référentiel CEE - VMC Simple Flux hygro-réglable : Exigences référentiel CEE Ventilation Chauffage Autres installations ou remplacements du système de ventilation Pose de radiateurs chaleur douce et de robinets thermostatiques Isolation réseau hors volume chauffé Installation d un système de régulation de chaudière à combustible liquide ou gazeux Chaudière basse température ou chaudière à condensation, individuelle ou collective Raccordement réseau de chaleur alimenté en énergies renouvelables Chaudière biomasse Pompe à chaleur Niveau réglementaire RTEx Exigences référentiel CEE Exigences référentiel CEE 1 Si la chaudière n est pas changée et si elle ne disposait pas d un tel dispositif. Systèmes éligibles décrits dans le référentiel des CEE : 1 - programmeur d intermittence - régulation par sonde de température extérieure Non éligible si passage d un système de chauffage collectif à un système de chauffage individuel. Exigence : aucune exigence complémentaire Eligible si le réseau de chaleur est éligible à la TVA réduite à 5,5 %(c'est-à-dire utilise au moins 60% d énergies renouvelables) - Chaudière biomasse individuelle et appareil indépendant de chauffage au bois : Niveau réglementaire RTE - Chaudière collective : Niveau réglementaire RTE Niveau réglementaire RTE Exigences référentiel CEE niveau maximum - COP pour PAC air / eau et eau / eau - COP,6 pour PAC air / air Exigences référentiel CEE Eau chaude sanitaire solaire (solaire thermique) Energie solaire Electricité photovoltaïque Exigences référentiel crédit d impôt (normes EN ou NF EN 6166) 1 Pose d occultations solaires Exigences équivalentes aux précisions des articles 10, 11, 12 et extérieures pour les pièces 1 de la RTE 2 orientées nord-ouest, ouest et sudouest Confort d'été Pose d occultations solaires extérieures pour toutes les pièces CEE : Certificats d'économie d'énergie : arrêté du 19 décembre 2006 définissant les opérations standardisées d'économies d'énergie et arrêté du 19 juin 2006 définissant les opérations standardisées d'économies d'énergie (rectificatif). Niveau réglementaire RTE : réglementation thermique de l existant par «éléments», définie par L'arrêté du mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants liste l'ensemble des travaux visés et donne les exigences associées

6 Sous annexe 2 : Récapitulatif d intervention du FEDER dans le logement social Pour le parc public Pour le parc privé Pour les logements achevés avant le 1 er janvier 198 Pour les logements achevés après le 1 er janvier options possibles : Quel que soit la classe initiale du DPE Nombre minimal de 7 points (voir système éco-prêt de la CDC en annexe1) Quel que soit la classe initiale du DPE la réalisation de travaux d isolation permettant d atteindre un niveau de performance énergétique inférieure à 150 kwhep/m2 shon (modulé selon la zone climatique) et représentant un gain énergétique de 100 kwhep/m2 shon/an. les projets présentant un niveau de performance de type classe D avant travaux soit consommation initiale inférieure à 20 kwhep/m2/an, devront atteindre à minima un niveau de performance énergétique inférieure à 150 kwhep/m2 shon (modulé selon la zone climatique) et représentant un gain énergétique à minima de 50 kwhep/m2 shon/an. Un bonus de 10 % lorsque la performance globale atteinte est du niveau BBC Effinergie rénovation soit environ 80 kwhep/m² shon/an (modulé selon la zone climatique). Méthode de calcul Th C-Ex à appliquer. Mais dérogation possible jusqu au 1 décembre 2009 : système de calcul à point (annexe1) 6 Option 1 : mise en œuvre d un bouquet minimal de deux actions performantes d'efficacité énergétique parmi les 6 catégories de travaux énumérées à l'article 2 de l'arrêté du 0 mars 2009 relatif aux conditions d'application des dispositions concernant les avances remboursables sans intérêt destinées aux financement de travaux de rénovation afin d'améliorer la performance énergétique des logements anciens (écoptz pour les particuliers). Pour les bâtiments achevés avant le 1er janvier 198 seule cette disposition s'applique Option 2 : une performance minimale doit être atteinte. Si le logement consomme avant travaux plus de 180 kwh/m².an alors cet objectif de performance sera de 150 kwh/m².an, seuils modulés en fonction de l altitude et de la zone climatique. Si le logement consomme avant travaux moins de 180 kwh/m².an, alors cet objectif de performance sera de 80 kwh/m².an, seuils modulés en fonction de l altitude et de la zone climatique Voir article 11 de l'arrêté du 0 mars 2009 relatif aux conditions d'application des dispositions concernant les avances remboursables sans intérêt destinées aux financement de travaux de rénovation afin d'améliorer la performance énergétique des logements anciens

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015 L ECO PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO et C.I.T.E 2015 La liste des équipements, matériaux et appareils mentionnés au 1 de l'article 200 quater du code général des

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro

L éco-prêt à taux zéro VERSION ACTUALISÉE L éco-prêt à taux zéro Avertissement Ce document de présentation de l éco-prêt à taux zéro est destiné aux entreprises et ne saurait être une plaquette commerciale à distribuer à des

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE

TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE CAPEB Côte d'or 02/2014 TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE L article 9 de la loi de finances pour 2014 institue la TVA au taux de 5,5% pour les travaux d amélioration de

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO DOM

ECO PRET A TAUX ZERO DOM 0% CERBTP 1 Dans le cadre de l adaptation de l éco-prêt à taux zéro à l outre-mer telle que définie dans l arrêté du 25 mai 2011, le groupe de travail de la commission technique de la CERBTP de la Réunion

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en oeuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre, L Etat, représenté par Benoist

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Mise à jour mai 2016 Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux

Plus en détail

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Page 1 of 6 Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Une mesure du Grenelle de l'environnement en faveur des travaux d'économie d'énergie : jusqu'à 30 000 de travaux. Le 26 février 2009, Jean-Louis

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016

GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016 VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016 Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT TRANSITION ÉNERGÉTIQUE (nouveau CIDD) P.2

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro?

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? de 10 précédemment. La loi de finances pour 2009 (article 99) a instauré un prêt à taux zéro (éco-ptz) pour les travaux d'amélioration de la performance énergétique des

Plus en détail

Prolongement de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) jusqu au 31 décembre 2018!

Prolongement de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) jusqu au 31 décembre 2018! Prolongement de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) jusqu au 31 décembre 2018! L'éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Ce prêt peut être accordé

Plus en détail

Rencontre de l habitat l

Rencontre de l habitat l Rencontre de l habitat l durable Les aides financières pour l habitat ancien Réunion du 27 Mai 2010 Arehn Daniel LEHUE ANAH Alain DEBADIER Notaire Romain DANTEL Catherine OTRAL-VOLLMER Espace Info Energie

Plus en détail

Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC

Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC Avertissement : le document ci-après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour une meilleure

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-8 : BATIMENTS PUBLICS LIES A L ENSEIGNEMENT Version adoptée au CPR du 12/12/14

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

Présentation de L éco prêt Logement Social Réhabilitation

Présentation de L éco prêt Logement Social Réhabilitation 1 Présentation de L éco prêt Logement Social Réhabilitation PLAN DE L INTERVENTION I Eléments de contexte Rappel du dispositif PEP R Le contexte réglementaire Le Grenelle de l environnement II Caractéristiques

Plus en détail

Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement. Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants

Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement. Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants 1 Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants 2 Intervention de M. Le Préfet du Morbihan Les aides financières

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES)

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) Fiche Pratique LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) * Avertissement : le document ci-après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour

Plus en détail

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX Formulaire de demande de subvention 2016 FEH+ Données relatives au demandeur (à remplir par le demandeur/bénéficiaire) NOM, Prénom... Adresse...... Code postal,

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE)

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE) Conférence débat sur la rénovation énergétique des bâtiments publics Saint-Pourçain/Sioule 13 octobre 2009 La réglementation thermique en vigueur L expérience de la Direction Départementale de l Équipement

Plus en détail

PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014

PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014 PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014 1) TVA à 5,5 % La réduction des consommations d énergie au niveau national constitue toujours une priorité pour les pouvoirs publics. À ce titre, depuis le 1er janvier

Plus en détail

RT 2012 : un après... Où en sommes nous?

RT 2012 : un après... Où en sommes nous? RT 2012 : un après... Où en sommes nous? Narbonne 28 novembre 2013 Carcassonne - 3 décembre 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire RT 2012 : rappels réglementaires Les clefs de la réussite d'une

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0 P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0 Le label français BBC-Effinergie groupes

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE ÉCO - RENOVATION 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... Nouvelles

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Création de «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

Création de «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements Création de «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 20 partenaires se mobilisent pour mettre en œuvre l engagement du Grenelle Environnement Partenaires L Etat, représenté par

Plus en détail

Crédit Impôt Transition Energétique 2016

Crédit Impôt Transition Energétique 2016 Crédit Impôt Transition Energétique 2016 Les particuliers peuvent bénéficier d un crédit d impôt transition énergétique de 30% pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation principale.

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

REGLEMENT 2014 DU CONTRAT CLIMAT ENERGIE

REGLEMENT 2014 DU CONTRAT CLIMAT ENERGIE REGLEMENT 2014 DU CONTRAT CLIMAT ENERGIE OBJECTIFS Le Contrat Climat Energie a pour objectifs de : - faciliter l accès des particuliers à la rénovation «BBC» de leur maison individuelle par un accompagnement

Plus en détail

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Matinale de l Energie La rénovation énergétique des bâtiments existants 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Introduction Le contexte économique et écologique o Hausse inexorable des prix

Plus en détail

«FORMULAIRE TYPE DEVIS 2016»

«FORMULAIRE TYPE DEVIS 2016» TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX OU D UN ECO-PRET COMPLEMENTAIRE A UN ECO-PRET ATTRIBUE AU SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES,

Plus en détail

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation.

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. Pourquoi l éco prêt? La mise en place de l éco-prêt est là pour inciter

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds. Jeudi 17 décembre 2009

COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds. Jeudi 17 décembre 2009 COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds Jeudi 17 décembre 2009 FICHES TECHNIQUES COSTIC / FFB AMELIORATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS EXISTANTS ANCIENNES FICHES ADEME / FFB EXEMPLE DE FICHE AMÉLIORATION

Plus en détail

Diagnostic technique et architectural en Alsace

Diagnostic technique et architectural en Alsace Diagnostic technique et architectural en Alsace Dispositif Région/FEDER pour la rénovation énergétique du logement social Réalisé en phase étude, ce diagnostic technique et architectural a pour objet de

Plus en détail

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org

Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Bâtiments performants - Bâtiment Basse Consommation BBC Dans l existant www.prioriterre.org Mise à jour le 22/11/2010 La consommation d'énergie liée à l utilisation et à l exploitation des bâtiments représente

Plus en détail

L offre de prêt réhabilitation énergétique de la Caisse des Dépôts

L offre de prêt réhabilitation énergétique de la Caisse des Dépôts L offre de prêt réhabilitation énergétique de la Caisse des Dépôts DR Rhône-Alpes - Mai 2014 La réhabilitation du parc social : un enjeu partagé L État Volet inscrit dans les politiques publiques de l

Plus en détail

La valeur ajoutée de Knx pour répondre aux normes Et améliorer l efficacité énergétique

La valeur ajoutée de Knx pour répondre aux normes Et améliorer l efficacité énergétique La valeur ajoutée de Knx pour répondre aux normes Et améliorer l efficacité énergétique RT 2012 La Réglementation 3 Indices RT2012 Bbio: indice d impact de la conception bioclimatique. < à valeur Bbio

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE L ECO-PRET A TAUX 0% 1. POUR QUI? 2. POUR QUOI? 3. MONTANT ET DUREE DU PRET?

FICHE DE SYNTHESE L ECO-PRET A TAUX 0% 1. POUR QUI? 2. POUR QUOI? 3. MONTANT ET DUREE DU PRET? FICHE DE SYNTHESE L ECO-PRET A TAUX 0% 1. POUR QUI? Pour les propriétaires - occupants, - bailleurs, - en société civile. Concerne leur résidence principale construite avant le 1 er janvier 1990 (copropriétés

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Jacques VIARD représentant de la société ESI situé à : Numéro 7a Voie avenue

Plus en détail

www.hdgdev.com L ECO PRÊT A TAUX ZERO

www.hdgdev.com L ECO PRÊT A TAUX ZERO www.hdgdev.com L ECO PRÊT A TAUX ZERO PRINCIPE DE L ECO L PTZ L Eco PTZ est destiné à financer les travaux lourds de rénovation énergétique des logements anciens, via un crédit d impôt financé par l Etat.

Plus en détail

Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011

Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011 Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011 En 2007, la Région a réalisé un état des lieux des constructions, réalisées par les bailleurs sociaux. Elle a pu constater que celles-ci étaient,

Plus en détail

«FORMULAIRE TYPE DEVIS 2016»

«FORMULAIRE TYPE DEVIS 2016» TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX OU D UN ECO-PRET COMPLEMENTAIRE A UN ECO-PRET ATTRIBUE AU SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES,

Plus en détail

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES Conférence Habitat à basse consommation d énergie 15 mai 2009 MEYRARGUES A chaque période ses priorités. Rappel des faits La demande faite au monde de la construction au XXème siècle a été de construire

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO

TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO Financement des travaux d amélioration de la performance énergétique dans les logements anciens L article 99 de

Plus en détail

DÉLIBÉRATION N 2014CR101 DU 12/12/2014 DÉCISION N 2015CP0184 DU 11/07/2015. Micro crédit 0% Transition énergétique

DÉLIBÉRATION N 2014CR101 DU 12/12/2014 DÉCISION N 2015CP0184 DU 11/07/2015. Micro crédit 0% Transition énergétique DÉLIBÉRATION N 2014CR101 DU 12/12/2014 DÉCISION N 2015CP0184 DU 11/07/2015 Micro crédit 0% Transition énergétique Territoire d'intervention : Poitou-Charentes Date de fin de validité du dispositif : 31/12/2017

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

Bâtiment. actualité. dossier. Les essentiels. Éco-prêt et bouquets de travaux. à taux zéro et. Le journal des artisans et des entrepreneurs

Bâtiment. actualité. dossier. Les essentiels. Éco-prêt et bouquets de travaux. à taux zéro et. Le journal des artisans et des entrepreneurs Bâtiment numéro 10 25 mai 2010 actualité Le journal des artisans et des entrepreneurs dossier Cyril Magnin - Fotolia Les essentiels Éco-prêt à taux zéro et bouquets de travaux L éco-prêt à taux zéro finance

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX DANS LES DOM

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX DANS LES DOM TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX DANS LES DOM Protection s toitures contre les rayonnements solaires Protection s murs donnant sur l extérieur contre les rayonnements solaires

Plus en détail

Les notions essentielles. Ses domaines d application. Pour tout contribuable, Qu est-ce que le crédit d impôt?

Les notions essentielles. Ses domaines d application. Pour tout contribuable, Qu est-ce que le crédit d impôt? Pour tout contribuable, le crédit d impôt Le crédit d impôt «développement durable» est sans doute l aide que les particuliers connaissent le mieux. Mais attention, il ne s applique pas de façon identique

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1 22/06/12 11:06:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 12-360 ANNEXE A LA DELIBERATION N 1 Etat récapitulatif 4 22/06/12 11:06:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 CP 12-360 ANNEXE A LA DELIBERATION

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

«FORMULAIRE TYPE FACTURES 2016»

«FORMULAIRE TYPE FACTURES 2016» TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX OU D UN ECO-PRET COMPLEMENTAIRE A UN ECO-PRET ATTRIBUE AU SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES,

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

L implication des coopératives dans la construction durable

L implication des coopératives dans la construction durable L implication des coopératives dans la construction durable 9 opérations Les enseignements Innovation et expérimentation préparation pour la RT 2012 et avance sur la concurrence surcout compris entre

Plus en détail

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Réhabilitation en copropriétés Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Conseils gratuits et indépendants Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT 20 janv. 2011 Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Ministère de l'ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

TRAVAUX INDUITS = Travaux indissociablement liés aux travaux de rénovation énergétique

TRAVAUX INDUITS = Travaux indissociablement liés aux travaux de rénovation énergétique Le 29 janvier 2016 TVA à 5,5 % au 1er janvier 2016 Rappel : Les travaux relevant de la TVA à 5,5 % depuis le 1er janvier 2014 doivent porter sur des locaux à usage d'habitation de plus de 2 ans. Ces logements

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique des logements. Quelles aides financières?

Améliorer la performance énergétique des logements. Quelles aides financières? Améliorer la performance énergétique des logements Quelles aides financières? Quelles aides pour améliorer la performance énergétique d un logement existant Subventions en faveur du BOIS ENERGIE Quels

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Rafael PEDREGAL représentant de la société NRJ Diags situé à : Numéro Voie Cité

Plus en détail

Les jeudis de l immobilier

Les jeudis de l immobilier 1 Les jeudis de l immobilier Performance énergétique des bâtiments existants Direction de l Expertise Immobilière Présentateurs : CAIRE Yoann MESSAOUDI Mustapha Juin 2012 Sommaire 2 1- Contexte et enjeux

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

Référentiel Millésime 2014

Référentiel Millésime 2014 Référentiel Millésime 2014 synthèse Patrimoine copropriété & Environnement Patrimoine Copropriété Profil Rénovation Énergétique Ré NOUVEAU Certifications destinées aux immeubles en copropriété INTRODUCTION

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Les aides pour 2013 En Mayenne

Les aides pour 2013 En Mayenne Les aides pour 2013 En Mayenne Document non contractuel Reproduction soumise à autorisation de l Espace Info-Energie de Laval Mise à jour le 22/01/2013. Les aides pour 2013 En Mayenne Crédits d impôts

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2016 Liste et des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique de portes d entrée

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 21 novembre 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l association

Plus en détail

«FORMULAIRE TYPE FACTURES»

«FORMULAIRE TYPE FACTURES» TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX OU D UN ECO-PRET COMPLEMENTAIRE A UN ECO-PRET ATTRIBUE AU SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES,

Plus en détail