APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI)"

Transcription

1 APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) Ouvert aux organismes bancaires et financiers Pour accompagner une politique régionale en faveur du déploiement à grande échelle de la rénovation énergétique des logements en Bretagne Cahier des charges (Avril 2015) 1

2 SOMMAIRE I. AVANT PROPOS 3 II. Un contexte national favorable 4 III. Une mobilisation régionale affirmée au service d objectifs ambitieux 4 IV. Les objectifs de l AMI 6 V. Cahier des charges 6 VI. Les engagements des partenaires bancaires 9 VII. Les engagements de la Région Bretagne 10 VIII. Règlement de consultation La durée de l AMI La formalisation du partenariat Les critères de sélection des propositions Le dossier de candidature 12 Annexe : Tableau de synthèse présentant les composantes du coût de l emprunt 14 2

3 I. AVANT-PROPOS 1. Le présent Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) s inscrit dans le prolongement des travaux du Plan Bâtiment Durable Breton (PBDB) qui souligne la nécessité de déployer des outils financiers adaptés aux besoins des ménages et en cohérence avec des dispositifs d accompagnement performants pour viser la massification des chantiers de rénovation énergétique dans le bâti résidentiel. Il est également issu des réflexions menées conjointement avec la CCI Bretagne dans le cadre de la Mission Transition Energétique. 2. Il définit les attentes du Conseil Régional de Bretagne vis-à-vis d un produit financier, complémentaires de dispositifs tels que l Eco-PTZ qui répondent aux besoins des maîtres d ouvrage et, en particulier, à la question de la sécurisation des plans de financement et de la solvabilisation du plus grand nombre. 3. Ce partenariat renforcé avec les acteurs bancaires au service du déploiement de la rénovation énergétique en Bretagne devra contribuer à la réalisation des grands objectifs définis dans le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) en matière énergétique, environnementale mais aussi économique et sociale en dynamisant l activité de la filière du bâtiment et de l éco-rénovation. 4. Proposé à tous les organismes financiers et bancaires concernés par ces enjeux majeurs pour le développement de la Bretagne, cet AMI est conçu comme une procédure ouverte sur une période de 2 ans. Il devra se traduire par l adhésion à une Charte d engagement prévoyant notamment la participation à des actions concertées et portées par tous les partenaires engagés. 3

4 II. Un contexte national favorable Le secteur du bâtiment est, en France, le plus gros consommateur d énergie devant le transport et l énergie. Il représente 44% de la consommation d énergie en Les enjeux relatifs à la rénovation énergétique revêtent un caractère majeur car ils concernent la vie quotidienne de l ensemble de la population. Les engagements pris par la France aux différentes échelles de responsabilité sont les suivants : - Au niveau mondial à l horizon 2050 dans le cadre du protocole de Kyoto : diminution par un facteur 4 des émissions de gaz à effet de serre, - Au niveau européen à l horizon 2020 par le biais des «3 fois 20» du paquet «Energie climat», - Au niveau national, par le cadrage de l action collective impulsée par le Grenelle de l Environnement, qui a fixé les objectifs pour le secteur du bâtiment : 38% de réduction des consommations d énergie et 50% de réduction des émissions de gaz à effet de serre d ici à Le gouvernement souhaite faire du secteur du bâtiment un gisement majeur d efficacité énergétique mais également un levier important de création d emplois dans une filière aujourd hui en difficulté. Il prévoit ainsi la rénovation de logements par an avec pour objectif la création de emplois sur le territoire. Pour atteindre ces objectifs ambitieux, un «Plan de rénovation énergétique de l habitat» (PREH) a été engagée au Printemps Le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte adopté en octobre 2014 par l Assemblée Nationale et présenté au Sénat en février 2015 réaffirme ces objectifs et prévoit, en accompagnement de la Loi, le déploiement d un plan d actions en 3 axes visant à soutenir : - La rénovation des logements des particuliers, - La mobilisation des territoires (projets portés par les collectivités territoriales), - La mobilisation des entreprises de la croissance verte. III. Une mobilisation régionale affirmée au service d objectifs ambitieux Des enjeux majeurs pour le développement du territoire La construction et la rénovation constituent un pilier économique majeur de l économie bretonne avec environ 11% des emplois bretons. Le secteur aurait perdu en 6 ans près de 7000 emplois, entraînant une perte de savoir-faire pour les entreprises liées. Le marché de la rénovation thermique peine à émerger et demande une mutation des manières de travailler et des savoir-faire. La région connaît une forte croissance démographique ( habitants de plus chaque année) avec une problématique de logement à laquelle il faudra répondre tant d un point de vue quantitatif que qualitatif. L habitat correspond à l investissement principal de la plupart des ménages propriétaires et bien souvent le premier poste de dépense des locataires. Le secteur du bâtiment (logements, bâtiments tertiaires, agricoles et industriels) est le principal secteur consommateur d énergie. Il est responsable de 23% des émissions régionales de GES et de 45% des consommations énergétiques régionales. Les logements représentent à eux seuls 72% des consommations du bâtiment principalement dues au chauffage qui représente à lui seul 71% des consommations des logements. 4

5 La Région Bretagne compte environ 1,4 million de résidences principales (sur un total de 1,8 million de logements) dont 52% ont été construites avant toute réglementation thermique. Le potentiel de réhabilitation énergétique est estimé à près de 1,1 million soit un montant estimé entre 14 et 39 Md d ici 2050 (source : Cellule Economique de Bretagne). L essentiel du parc résidentiel breton est constitué de maisons individuelles (72%). Les logements collectifs privés représentent environ 20% du parc résidentiel (le reste étant les logements sociaux) avec 44% situés dans des immeubles de moins de 10 logements. Les copropriétés sont concentrées en milieu urbain et rencontrent de forts enjeux de requalification. Des ambitions régionales Dans le cadre du scénario volontariste du Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie (SRCAE) de Bretagne, l objectif de réduction des consommations d énergie de 38 % à l horizon 2020 et de 78 % en 2050 a été retenu. Ces objectifs ambitieux nécessitent un rythme de rénovation d environ logements par an d ici 2020 avec la mise en œuvre de systèmes innovants (matériaux, systèmes constructifs, intégration d ENR..) et de dispositifs financiers nouveaux. A horizon 2020, la réhabilitation ambitieuse du scénario volontariste correspond à un coût compris entre 1,77 et 2,5 Md par an. Le Plan Bâtiment Durable Breton (PBDB) retient 4 objectifs principaux : Tendre vers logements rénovés par an d ici 2020, Atteindre l objectif de 100% d entreprises du bâtiment «RGE», Atteindre un volume d emplois dédié à ces opérations de rénovation de ETP, Déployer des plateformes locales de rénovation de l habitat (PLRH) d ici Le soutien de la puissance publique est déterminant pour sécuriser cette émergence et cette rencontre de l offre et de la demande sur les territoires bretons. Pour les entreprises régionales, ce chantier représente un enjeu majeur de développement économique avec la structuration d une offre industrielle contribuant à la création d emplois, au développement de compétences, de technologies et d innovations. Vers un partenariat renforcé avec les banques Les travaux menés dans le cadre du SRCAE et du PBDB ont montré la nécessité, pour atteindre l objectif de massification, d accompagner les porteurs de projets par des tiers de confiance et de mieux coordonner ces dispositifs d accompagnement avec des outils financiers adaptés aux besoins. Dans ce cadre, la Région et l ADEME, aux côtés des collectivités territoriales, soutiennent le déploiement de plateformes locales de rénovation de l habitat (PLRH). Deux viennent d être labellisées, d autres seront très prochainement retenues (une douzaine de PLRH opérationnelles sont attendues d ici la fin 2015). Elles continueront d accompagner les espaces information énergie (EIE) sur le reste des territoires. Ces guichets uniques seront chargés d accompagner les porteurs de projets sur le plan technique et financier avant l instruction bancaire dans le cas de recours à l emprunt. Il convient donc aujourd hui de mieux organiser les partenariats avec le monde bancaire pour offrir des outils plus adaptés, simples à mettre en œuvre et intégrés à un dispositif régional lisible et compris de tous. La conjoncture économique impose aujourd hui des contraintes fortes aux banques avec un coût de la ressource se rapprochant des taux de rémunération d épargne et des demandes de durée de prêt souvent plus longues que les durées de vie des produits d épargne. Il est cependant nécessaire de 5

6 fluidifier le recours à l emprunt sous des conditions attractives et complémentaires à l écoptz afin d accompagner, dans une dynamique partenariale nouvelle, via le déploiement des plateformes locales de rénovation de l habitat, le plus grand nombre de ménages dans toutes les étapes du parcours de rénovation jusqu à l offre bancaire. Les banques partenaires retenues dans le cadre de cet AMI, en participant à la mise en œuvre de la transition énergétique, contribueront à la pertinence du dispositif régional et dynamiseront leurs propres marchés. Leur offre sera rendue visible par les animateurs des plateformes qui communiqueront sur les produits proposés et leur valeur ajoutée. Elles bénéficieront, par ailleurs, de l impact d une communication régionale auprès des ménages et des professionnels. IV. Les objectifs de l AMI L objectif premier est de contribuer à la massification des projets de rénovation énergétique du bâti résidentiel privé en Bretagne par la mise en place d outils de financement adaptés aux emprunteurs et aux types d actifs immobiliers et coordonnés à un dispositif d accompagnement des maîtres d ouvrage lisible et cohérent. L AMI vise donc à : - Faire émerger des produits adaptés nouveaux permettant un accès au financement par l emprunt à un plus grand nombre de ménages et notamment aux ménages qui ne sont : ni les moins solvables aidés (ANAH, micro-crédit, ), ni les plus solvables capables de négocier individuellement des conditions intéressantes de prêts. - construire une démarche partenariale à l échelle régionale et dans ses déclinaisons locales pour diffuser ces produits financiers nouveaux et intégrer davantage l étape du financement par emprunt dans le processus global d accompagnement du maître d ouvrage, - faire participer les réseaux bancaires à une stratégie régionale de déploiement de la rénovation énergétique et à des actions de communication partagée sur les enjeux collectifs et individuels liés. V. Cahier des charges Le présent AMI est conçu comme une procédure ouverte à tous les partenaires intéressés proposant un produit financier dédié à la rénovation énergétique du logement privé dans les conditions décrites ci-après. Le présent cahier des charges porte sur deux types d offre : une offre de base et une offre spécifique «copropriétés». Il est attendu des partenaires bancaires qu ils élaborent une proposition pour chacune des deux offres. 6

7 Une offre de base Le produit proposé devra réunir les caractéristiques suivantes : - être un produit simple, accessible à tous les propriétaires de la région, susceptible d être articulé à d autres sources de financement telles que l éco-ptz ou aux prêts à l accession sur la base de l audit énergétique du logement. - ce produit devra permettre de financer tout ou partie des travaux dans une programmation cohérente sur les bases définies par un diagnostic préalable, - il se rapprochera ou relèvera de la typologie des prêts immobiliers : il présentera un taux d intérêt attractif qui ne saurait dans tous les cas être supérieur à ceux pratiqués pour les acquisitions immobilières (en précisant les modalités d évolution de ce taux) sur des durées allant jusqu à 15 et 20 ans. - dans le cadre d une «acquisition-réhabilitation», le volet travaux pourra être inclus dans le prêt à l accession à la propriété sous les mêmes conditions que ce prêt immobilier (taux et durée), - il intégrera une offre de préfinancement des aides publiques attendues, à des coûts maîtrisés, et des modalités de paiement évitant l avance par l emprunteur des premiers acomptes. Des options ou solutions innovantes pourront être proposées : - prêts spécifiques pour publics cibles (/ex personnes âgées, personnes isolées), - paiement direct aux artisans, - montants des prêts réajustables à +/- 5% sans réaliser un nouveau dossier de prêt, - mise en œuvre et coordination régionale d une solution de préfinancement des subventions et aides publiques par un pool bancaire, - Autres 7

8 Une offre spécifique «copropriétés Bretagne» La réalisation de projets de rénovation énergétique dans le secteur des copropriétés se heurte à des difficultés et obstacles spécifiques ayant trait au mode de gouvernance et de prise de décision, à la complexité de l ingénierie financière et du financement des travaux ainsi qu à la gestion de la propriété collective prévue par la loi de Les règles de fonctionnement et de prise de décision en assemblée générale, en particulier, parce qu elles sont fondées sur la recherche de consensus, paralysent dans la plupart des cas la prise de décision, notamment quand la part des propriétaires bailleurs est élevée. Par ailleurs, même si la valeur verte (ou valeur patrimoniale) de l immeuble est peu à peu intégrée dans les réflexions, il est difficile aujourd hui pour des copropriétaires d anticiper et de s engager dans des travaux collectifs visant à maintenir l immeuble en bon état dans les années futures Il apparait clairement que le vote de la décision de travaux en AG nécessite une réelle implication de la copropriété (par le biais de son conseil syndical et de son syndic) et un accompagnement de qualité tout au long du projet que peuvent apporter les structures publiques d animations locales soutenues par le CRB, l ADEME et les collectivités infrarégionales (notamment sur la phase de sensibilisation), les professionnels du bâtiment (architectes et bureaux d étude qualifiés) en maitrise d œuvre ou encore des Tiers de confiance comme la SEMPI à Brest (sur une offre globale intégrant la maitrise d ouvrage déléguée). En Bretagne, quelques copropriétés sont, aujourd hui, engagées dans un processus de rénovation énergétique comme l atteste, par exemple, l activité de la SEMPI ou encore les réponses de Rennes- Métropole au cahier des charges «Rénovation énergétique des Villes de demain» porté par la Caisse des Dépôts dans le cadre des Investissements d Avenir. Les associations de copropriétaires et les représentants de syndics s organisent aux côtés des collectivités pour sensibiliser et accompagner un nombre croissant de copropriétés dans des projets de rénovation énergétique. Pour celles qui se mobilisent, la question du financement est cependant rapidement posée. Certaines banques tentent de répondre sur ce segment de marché en proposant des offres plus adaptées à la configuration des copropriétés, notamment par des prêts collectifs à adhésion individuelle. Les risques liés aux impayés sont garantis à deux niveaux. Tout d abord, le syndic a l obligation d être garanti sur le prêt collectif dans le cadre de la loi Warsmann et, par ailleurs, une caution est demandée aux ménages emprunteurs visant à désolidariser les copropriétaires et permettant le recours auprès de chacun des ménages. Cependant, la massification n est pas au rendez-vous et nécessite la mise en œuvre d offres financières plus attractives et coordonnées aux dispositifs d accompagnement déployés par la Région, l ADEME et les collectivités. 8

9 L offre de financement proposée par les candidats devra inclure : - une offre de prêt collectif à un taux d intérêt le plus attractif possible sur des durées pouvant aller jusqu à 15, 20 et 25 ans. - Une garantie sur la validité de l offre sur le temps nécessaire à la copropriété pour engager les travaux après vote en AG (sur la décision de travaux) et dans le cadre des procédures légales. - Une proposition de préfinancement des subventions publiques collectives allouées au syndicat de copropriété et, si possible, d un préfinancement des subventions publiques individuelles aux copropriétaires (selon des modalités à préciser). Pour l offre de base et l offre «copropriétés» : - Les candidats devront préciser pour chaque offre le montant total et les composantes du coût global de l emprunt pour l emprunteur (principal, intérêts, assurances, garantie, frais de dossier, frais de gestion, autres ) sous forme d un tableau récapitulatif (cf. tableau ci joint). - Les candidats pourront se constituer en pool bancaire pour répondre à l AMI. VI. Les engagements des partenaires bancaires En complément, les organismes intéressés s engageront à : - garantir une bonne distribution du produit au sein de leurs réseaux notamment en proposant le dispositif dans l offre «de base», - accompagner la démarche régionale par leurs propres actions de communication, - former les conseillers en agence (sensibilisation à la thématique énergétique, à l entrée «acquisition/travaux», à la gestion de cette offre de prêts, renvoi et lien avec les services de la plateforme ou le référent EIE ), - désigner un référent au niveau régional qui participera à l espace ressource régional (formation, communication, suivi et évolution du dispositif ) et veillera à la déclinaison locale des outils mis en place, notamment en matière de communication, - fournir les informations nécessaires au suivi des actions entreprises, des prêts octroyés et des résultats obtenus grâce aux travaux financés, - participer au comité de suivi du présent dispositif au niveau régional, Les candidats devront faire connaître leur volonté de participer aux côtés de la Région à des appels de fonds auprès de la BEI pour accéder à des conditions meilleures de financement. 9

10 VII. Les engagements de la Région Bretagne Dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du SRCAE et des actions prioritaires du PBDB, la Région s engage à : - développer aux côtés de l ADEME le réseau des plateformes locales de rénovation de l habitat. Les ménages seront accompagnés par ces tiers de confiance (jusqu à la validation du choix des travaux et l ingénierie financière) avant de s adresser aux interlocuteurs bancaires. Les effets attendus sont la simplification de la démarche de l emprunteur et l «industrialisation» des processus et des décisions d octroi de prêts, - mettre en œuvre un espace ressources régional avec les partenaires visant notamment à : accompagner le réseau de plateformes et de référents territoriaux EIE dans l animation territoriale, élaborer et diffuser les outils les plus adaptés et harmonisés possibles en matière de gestion des dossiers, d information, de communication, de formation - mettre en œuvre une stratégie de communication concertée et large sur les enjeux d une amélioration significative de l efficacité énergétique du parc de logements régional. Cette communication sera principalement ciblée sur les propriétaires et les professionnels du bâtiment. Elle fera expressément référence au partenariat engagé avec les banques sélectionnées et devra être portée par l ensemble des partenaires. - Renforcer les contacts existants avec la Banque Européenne d Investissement (BEI) en vue d un AAP permettant aux organismes bancaires partenaires d avoir accès à des ressources financières à meilleures conditions, - A accompagner les projets inscrits dans les contrats de pays/contrats de métropole dédiés au soutien à la rénovation énergétique des copropriétés. Il n est pas prévu à ce stade d intervention directe de la Région dans les modalités de financement mises en place par les intermédiaires bancaires et financiers. La Région étudie, en particulier, l opportunité et les modalités : - de création d un fonds de garantie régional pour la mise d un micro-crédit (à destination des ménages modestes ou très modestes qui n ont que très difficilement accès aux prêts classiques) et/ou d un fonds de garantie à destination des copropriétés, - de mise en œuvre d un tiers financeur et/ou d un tiers de confiance dédiés aux copropriétés. 10

11 VIII. Règlement de consultation 1. La durée de l AMI L AMI est ouvert jusqu au 31 décembre 2016 et toute candidature sera examinée jusqu à cette date. Néanmoins, suite au lancement de l AMI, la Région Bretagne organisera une première sélection des dossiers au 30 juin Une phase de négociation de 2 mois sera alors ouverte avec les banques pour préciser les conditions optimales de l offre et les bases d engagements réciproques. A l issue de cette phase de négociation, les candidatures retenues seront présentées dans les instances régionales pour délibération. 2. La formalisation du partenariat A l issue de la sélection des propositions, les établissements bancaires concernés seront signataires d une charte de partenariat précisant : - Les engagements de chacun des partenaires, - Les caractéristiques des produits bancaires retenus, - Les conditions et modalités de communication au niveau régional. Cette Charte sera ensuite proposée et délibérée dans les instances régionales. Les banques retenues dans le cadre de cet AMI, après la phase de négociation, seront identifiées comme étant les partenaires privilégiés (et soutenus par la Région) des plateformes locales de rénovation de l habitat et/ou des tiers de confiance intervenant auprès des copropriétés. 3. Les critères de sélection des propositions Les propositions déposées doivent : a. Les conditions d éligibilité - être en adéquation avec les objectifs, les caractéristiques du produit et les engagements au regard des critères énoncés (cf. III, IV et V), - s inscrire dans le partenariat proposé (communication et charte) avec la Région Bretagne, - respecter les éléments du dossier de candidature. Sont éligibles les structures suivantes : - les établissements bancaires et financiers 11

12 b. Les critères de sélection des propositions Les propositions seront évaluées en fonction notamment des critères suivants : - La qualité des réponses sur les caractéristiques des produits proposés et la valeur ajoutée de ces produits financiers proposés en complémentarité des autres sources de financement existantes (telles l Eco-PTZ ) dans la perspective de travaux de réhabilitation énergétique, - Les modalités d organisation interne aux niveaux régional et local pour accompagner le dispositif et la distribution du produit. - les perspectives de partage et de mise en commun des données pour alimenter un tableau de bord régional consolidé sur les caractéristiques de la réhabilitation énergétique du parc privé. Des auditions seront prévues afin d aboutir à des offres finalisées. 4. Le dossier de candidature Dans le cadre de la procédure de consultation, le dossier de candidature comprendra les documents administratifs et techniques suivants : - un courrier de candidature sous la forme d une lettre de motivation et d intérêt, - une présentation de l organisme bancaire ou financier, - une note méthodologique précisant la compréhension de la démarche et des attentes de la Région Bretagne : Les propositions de l organisme sur son offre de produit, répondant aux objectifs de l AMI et intégrant les caractéristiques des produits financiers (cf. IV) et la description de ses engagements (cf. V) et notamment sur : o leurs modalités d organisation internes aux niveaux régional et local pour accompagner le dispositif et la distribution du produit ; o la complémentarité de ce produit au regard d autres sources de financement, dont l Eco-PTZ et le micro-crédit pour les publics ciblés ; o la stratégie proposée et le plan de communication. Les éléments et indicateurs pour alimenter la consolidation d un tableau de bord régional et le suivi de la mise en œuvre de la démarche : nombre, montant, travaux financés, bénéficiaires Les offres existantes et/ou les expériences/innovations menées dans les domaines du financement de la réhabilitation de l habitat ancien ou autres expériences transférables. une fiche synthétique de présentation du produit financier proposé en une page format A4. Dans le cadre de l AMI, la confidentialité des réponses sera respectée et garantie. La Région se donnera le droit l évaluer la qualité de la mise en œuvre des engagements des partenaires bancaires. 12

13 Les dossiers de candidature, composés des pièces demandées précédemment, devront être envoyés à la Région Bretagne, aux adresses suivantes : en un exemplaire papier à : Monsieur le Président du Conseil régional de Bretagne 283, avenue du Général Patton CS RENNES CEDEX 7 Une copie des documents au format texte sera également à transmettre à l'adresse électronique suivante : Un accusé de réception sera adressé dans les 10 jours suivant la réception du projet. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 30 juin 2015 (cachet de la poste faisant foi). Contact au Conseil régional pour toute information complémentaire : Christine GHESQUIERE, adjointe au Directeur Chargée des financements structurants Direction de l'economie (DIRECO) / tél :

14 Annexe 1 : Tableau de synthèse présentant les composantes du coût de l emprunt Offre de base et offre «copropriétés» proposés dans le cadre de l AMI Offre de base : prêt aux particuliers Taux Durées d intérêt d emprunt fixe nominal Montant maximum du prêt (en euros) (jusqu à 20 ans) (intérêts sur le crédit, en %) Taux additionnel lié à l assurance (en %) Coûts liés à la garantie (exprimés en % sur le montant emprunté) Frais de dossier (en euros ou en % du montant emprunté) Autres* (en euros ou % du montant emprunté) Coût total du crédit (en euros) Offre «copropriété» Montant maximum du prêt (en euros) Durées d emprunt (jusqu à 25 ans) Taux d intérêt fixe nominal (intérêts sur le crédit, en %) Taux additionnel lié à l assurance (en %) Coûts liés à la garantie (exprimés en % sur le montant emprunté) Frais de dossier (en euros ou en % du montant emprunté) Autres* (en euros ou % du montant emprunté) Coût total du crédit (en euros) * par exemple, pénalité pour remboursement anticipé 14

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL BASSE-NORMANDIE et CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA MANCHE APPEL A PARTENARIAT

CONSEIL REGIONAL BASSE-NORMANDIE et CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA MANCHE APPEL A PARTENARIAT ANNEXE 2 CONSEIL REGIONAL BASSE-NORMANDIE et CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA MANCHE APPEL A PARTENARIAT Ouvert aux organismes bancaires et financiers Pour accompagner une politique régionale en faveur de la

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET APPEL A MANIFESTATION D INTERET Ouvert aux organismes bancaires et financiers Pour accompagner la politique régionale en faveur de la réhabilitation énergétique et environnementale des logements anciens

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal Plan de rénovation énergétique de l habitat Plan de Rénovation Energétique de l Habitat Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal DOSSIER DE PRESSE Aurillac, le 18 octobre 2013 CONTACTS DE

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Une approche globale de la relation marché / emploi / formation dans le secteur du Bâtiment en Bretagne 2

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Appel à Projets Régional pour l implantation et le développement d unités industrielles ou tertiaires dans les secteurs des énergies renouvelables

Appel à Projets Régional pour l implantation et le développement d unités industrielles ou tertiaires dans les secteurs des énergies renouvelables Appel à Projets Régional pour l implantation et le développement d unités industrielles ou tertiaires dans les secteurs des énergies renouvelables "EQUIP ENERGIE 2010" SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 APPEL

Plus en détail

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Amiens, le 15 novembre 2013 Contacts Presse CONSEIL REGIONAL DE

Plus en détail

2ème APPEL A PROJETS

2ème APPEL A PROJETS 1 / 5 2ème APPEL A PROJETS INNOVANTS / STRUCTURANTS POUR UNE A LA TRANSITION ECOLOGIQUE SUR LE TERRITOIRE DE MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2016 2 / 5 Contexte et objectifs Contexte L axe IX «Contribuer

Plus en détail

APPEL A PROJET Conseil Habitat Solidaire et Durable. «HSD» 2ème semestre 2015 et année 2016

APPEL A PROJET Conseil Habitat Solidaire et Durable. «HSD» 2ème semestre 2015 et année 2016 ANNEXE 1 Avec le soutien : APPEL A PROJET Conseil Habitat Solidaire et Durable «HSD» 2ème semestre 2015 et année 2016 Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 01 août 2015 Et en cohérence avec

Plus en détail

1er septembre 2014 à 13 h 00

1er septembre 2014 à 13 h 00 Appel à projets pour la définition d une stratégie d adaptation aux changements climatiques : Du diagnostic de vulnérabilité à l élaboration du plan d action et de son système de suiviévaluation La Direction

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est responsable de 45% des

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS L ADEME Bretagne souhaite impulser une dynamique sur le territoire breton en accompagnant les collectivités

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 Union Européenne APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 L obligation de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

C est pour répondre à ces objectifs que nous vous présentons ce rapport aujourd hui.

C est pour répondre à ces objectifs que nous vous présentons ce rapport aujourd hui. Rapport CR 88-13 : RENFORCEMENT DES MESURES EN FAVEUR DE L EFFICACITE ENERGETIQUE ET DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE ET SOCIALE DANS LES POLITIQUES REGIONALES EN FAVEUR DU LOGEMENT ET ENERGIE

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013 APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013 L appel à projets pluriannuel s inscrit dans le cadre du PRELUDDE 2 (Programme REgional de

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL

PROGRAMME FONCTIONNEL PROGRAMME FONCTIONNEL Personnes Publiques CONSEIL GENERAL DE LA GIRONDE DGAS DIRECTION DES POLITIQUES D INCLUSION ET D INSERTION 1 Esplanade Charles de Gaulle CS 71223 33074 BORDEAUX CEDEX APPEL A PROJETS

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités CAUE Grenelle et Copropriété 28 novembre 2011 Jérôme Gatier, Directeur Plan Bâtiment Grenelle 1 Sommaire Présentation du Plan Bâtiment Grenelle et

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015005- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Aide méthodologique à la décision, la définition d

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Efficacité énergétique et énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon. Des dispositifs de financements innovants

Efficacité énergétique et énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon. Des dispositifs de financements innovants en Languedoc-Roussillon Des dispositifs de financements innovants Une action régionale volontariste Plan Climat régional -2009 relever le défi climatique et énergétique afin de garantir l attractivité

Plus en détail

La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique

La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique 11 décembre 2014 Marie-Christine Prémartin, Directrice Exécutive des Programmes, ADEME Bâtiment & Loi Transition Energétique (1/2) Quelques

Plus en détail

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : vendredi 9 janvier 2015 12 heures Contact : Communauté d

Plus en détail

Troisième appel à projets de recherche. Appel à manifestation d intérêt. pour les. Gestionnaires de parcs immobiliers

Troisième appel à projets de recherche. Appel à manifestation d intérêt. pour les. Gestionnaires de parcs immobiliers Troisième appel à projets de recherche Appel à manifestation d intérêt pour les Gestionnaires de parcs immobiliers Entretien et rénovation en continu de patrimoines immobiliers dans l optique du facteur

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015

Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015 Rénovation en copropriété Démarche globale 27/10/2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques et financiers

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

TRANSPORT FERROVIAIRE

TRANSPORT FERROVIAIRE TRANSPORT FERROVIAIRE «AMELIORER LE PARCOURS DU DERNIER KILOMETRE» REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2015 - OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 01 avril 2015 Les documents de candidature (déclaration

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique»

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Date de communication : 24 février 2016 Date limite de dépôt des dossiers : 25 avril 2016 Le dossier de demande d aide, téléchargeable sur le site de l

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014

DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DELIBERATION N 14-1309 12 DECEMBRE 2014 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Stratégie Régionale d'innovation Evolution des aides régionales en faveur des entreprises, des acteurs de la recherche et de l'innovation

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Charte d engagement pour une accélération de la rénovation énergétique

Charte d engagement pour une accélération de la rénovation énergétique Charte d engagement pour une accélération de la rénovation énergétique Avenant au Contrat local d'engagement N 2015 2017 contre la précarité énergétique du Département des Vosges 1 Entre L État et L Agence

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6 AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE Quartiers durables des villes et villages 15.08.2 Annexe 3.6 La Région qualité, une des quatre valeurs collectives qui fondent le projet et l ambition du SRADDT,

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Axe 2 : Accompagner l émergence d activités nouvelles, soutenir le développement de projets : Appel à projets 2015 «entreprendre autrement»

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPERATION

ACCORD-CADRE DE COOPERATION ACCORD-CADRE DE COOPERATION ENTRE Le Groupe AREVA 27-29 rue Le Peletier 75433 Paris cedex 09 Représenté par son Directeur des Ressources Humaines, Philippe VIVIEN Le ministère de l emploi, de la cohésion

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE MAYOTTE 2014-2020

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE MAYOTTE 2014-2020 PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE MAYOTTE 04-00 AXE 9 : Développer l adaptation au changement des travailleurs, des entreprises et des entrepreneurs OBJECTIF SPECIFIQUE 9. : Augmenter la qualification des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre :

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre : Accord partenarial entre la Communauté Urbaine d ARRAS et l APAGL pour la mise en œuvre du dispositif de Garantie des Risques Locatifs (GRL) et la mobilisation du parc locatif privé Le présent accord est

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

APPEL A PROJET ACCOMPAGNEMENT DE MAITRES D OUVRAGE PUBLICS ET PRIVES POUR LA REALISATION D OPERATIONS DE CONSTRUCTIONS NEUVES EN MAQUETTE NUMERIQUE

APPEL A PROJET ACCOMPAGNEMENT DE MAITRES D OUVRAGE PUBLICS ET PRIVES POUR LA REALISATION D OPERATIONS DE CONSTRUCTIONS NEUVES EN MAQUETTE NUMERIQUE Ministère du logement, de l égalité des territoires et de la ruralité Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages Plan Transition Numérique dans le Bâtiment APPEL A PROJET ACCOMPAGNEMENT DE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015009- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Appui à la mise en place d une stratégie de communication

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

Appel à Projets «conception et réalisation de petites unités de méthanisation à la ferme» (Fonds Régional d'excellence Environnementale PC)

Appel à Projets «conception et réalisation de petites unités de méthanisation à la ferme» (Fonds Régional d'excellence Environnementale PC) APPEL À PROJETS «CONCEPTION ET RÉALISATION DE PETITES UNITÉS DE MÉTHANISATION À LA FERME» (Inférieure à 1 500 tonnes de matière brute par an soit 400 tonnes de matière sèche) RÉGION POITOU-CHARENTES Date

Plus en détail

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens UES Q I T S I R U O T S JET ISE APPEL À PRO 'O D L A V N E S INNOVANT 4ème édition 2016 NO UV EA UT É Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Avril 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Appel à manifestation d'intérêt. Création et gestion d'un fonds régional de micro-crédits professionnels

Appel à manifestation d'intérêt. Création et gestion d'un fonds régional de micro-crédits professionnels Appel à manifestation d'intérêt Création et gestion d'un fonds régional de micro-crédits professionnels Région Poitou-Charentes Maison de la Région 15 rue de l'ancienne Comédie 86000 POITIERS Délai de

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

Le prêt est mis en œuvre et diffusé par les partenaires bancaires : Banque Populaire, CIC, Crédit Mutuel, Crédit-Agricole.

Le prêt est mis en œuvre et diffusé par les partenaires bancaires : Banque Populaire, CIC, Crédit Mutuel, Crédit-Agricole. ACTION 22 INSTRUMENTS FINANCIERS : ISOLARIS Dernière approbation 17/09/2015 CETTE FICHE ACTION EST EN COURS DE DEFINITION LES INFORMATIONS INSCRITES NE SONT PAS STABILISEES OBJECTIFS : Limiter la dépendance

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets

Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets Commission n 6 23 mars 2015 Les présentations en commission sont des documents de travail, remis à l attention des élus. 1 Ordre du jour Point d étape

Plus en détail

La mise en œuvre de la Transition énergétique dans le domaine du bâtiment. Bérangère GALINDO DREAL Bretagne

La mise en œuvre de la Transition énergétique dans le domaine du bâtiment. Bérangère GALINDO DREAL Bretagne La mise en œuvre de la Transition énergétique dans le domaine du bâtiment Bérangère GALINDO DREAL Bretagne Gestion de patrimoine immobilier et transition énergétique : de la stratégie à l action 2 juin

Plus en détail

Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française

Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française 12 mars 2014 Les organismes Hlm au cœur de la transition énergétique française Christophe BOUCAUX Direction de la Maîtrise d ouvrage et des Politiques patrimoniales L Union sociale pour l habitat ÉDITION

Plus en détail