RÉNOVATION EN COPROPRIÉTÉ : COMMENT MOBILISER LES COPROPRIÉTAIRES?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉNOVATION EN COPROPRIÉTÉ : COMMENT MOBILISER LES COPROPRIÉTAIRES?"

Transcription

1 L e s e s s e n t i e l s d e l a c o p r o p r i é t é RÉNOVATION EN COPROPRIÉTÉ : COMMENT MOBILISER LES COPROPRIÉTAIRES? Informer, consulter, se concerter et décider tous ensemble

2

3 Table des matières Introduction 7 1 re partie Les clés du travail de mobilisation 9 Chapitre 1 Les étapes d un projet de rénovation 11 Les clés du travail de mobilisation 11 Mettre en place le travail d équipe 11 Organiser une communication régulière avec l ensemble des copropriétaires et des résidents 12 Le Bilan initial de copropriété (BIC) et la mise à niveau de la copropriété 12 L audit global partagé 13 Enfin, les travaux! 14 Chapitre 2 Trois «règles d or» à retenir 15 Règle n 1 : préférer le ton de l information à celui de l obligation 15 Règle n 2 : être à l écoute des copropriétaires 15 Règle n 3 : Prendre le temps et avancer pas à pas 16 Chapitre 3 Les arguments en faveur de la rénovation et de l amélioration énergétique 17 «Réduire la facture» et maîtriser les charges 17 Répondre à un besoin de gros entretien 18 Résoudre un problème de confort 18 Valoriser et protéger son patrimoine 18 Bénéficier des aides publiques 19 «Protéger la planète» 19 Chapitre 4 Ne pas mener un projet de rénovation seul 20 Constituer une équipe «projet» 20 Un conseil syndical dynamique et investi 21 S informer, se faire conseiller et accompagner 22 2 e partie Mettre en place le travail d équipe 25 Chapitre 5 S appuyer sur un conseil syndical structuré 26 Définir le rôle de chacun et répartir les tâches 26 Se donner des principes de fonctionnement 30 Organiser le travail avec le syndic 31

4 4 Rénovation en copropriété Chapitre 6 Communiquer au sein du conseil syndical 33 Les ingrédients essentiels d une bonne réunion 33 Bien conduire une réunion 34 Constituer un fonds d archives 36 Chapitre 7 Organiser la communication avec les copropriétaires 40 De l information à la mobilisation : cinq objectifs 40 Établir un programme de communication réaliste 44 Mobiliser les copropriétaires et les résidents dans leur ensemble 45 Être attentif à la représentativité du conseil syndical 46 3 e partie La «boîte à outils» pour communiquer et mobiliser 47 Chapitre 8 Informer : les canaux d information 48 L affichage 48 Créer et tenir à jour un carnet d adresses de la copropriété 50 Les envois postaux 52 La diffusion dans les boîtes aux lettres 53 Les envois par 53 Le site Internet 54 Chapitre 9 Informer : les supports d information 57 Le rapport du conseil syndical 57 La newsletter (lettre d informations) 58 Le livret d accueil 59 Chapitre 10 Consulter, être à l écoute 62 La boîte aux lettres du conseil syndical 62 Les permanences du conseil syndical 63 Le questionnaire 64 Chapitre 11 Se concerter, débattre 67 La réunion d information-débat 67 La présentation de type PowerPoint 69 Les discussions informelles 71 Le forum Internet 71 Chapitre 12 Animer, dynamiser 73 La fête des voisins 73 Les événements conviviaux 74 Les chantiers participatifs 75

5 Table des matières 5 Chapitre 13 Préparer les décisions 76 L ordre du jour de l AG 76 Les documents joints à la convocation 79 Favoriser la participation à l assemblée générale 80 L animation de l assemblée générale 81 4 e partie «Mettre à niveau» sa copropriété 85 Chapitre 14 Mobiliser autour du Bilan initial de copropriété (BIC) 86 Cerner les besoins de sa copropriété : le Bilan initial de copropriété (BIC) 87 Mobiliser le conseil syndical autour du BIC 88 Mobiliser les copropriétaires autour du BIC 88 Chapitre 15 Mobiliser en maîtrisant les charges et en traitant les impayés 90 Maîtriser les charges pour faire des économies et améliorer les relations entre copropriétaires 90 Comparer ses charges de copropriété avec l Observatoire des charges de l ARC (OSCAR+) 91 Agir pour faire baisser les charges 94 Traiter les impayés 95 Chapitre 16 Mobiliser en optimisant le chauffage collectif 98 Évaluer ses consommations énergétiques : le Bilan énergétique simplifié (BES) 98 Améliorer le confort tout en faisant des économies 100 Communiquer sur les résultats de ces premières actions 105 Chapitre 17 Mobiliser en améliorant la gestion de l eau 106 Le Bilan Eau 106 L exemple à suivre d une copropriété de Montreuil 107 Chapitre 18 Le fonds travaux : un ingrédient indispensable de la mobilisation 109 Les multiples vertus du fonds travaux 109 Comment fixer le montant du fonds travaux? 110 Comment placer le fonds travaux 111 Que faire en attendant 2017? 112

6 6 Rénovation en copropriété 5 e partie Mobiliser grâce à un audit 113 Chapitre 19 L audit : qu est-ce que c est? 114 Un état des lieux complet et des scénarios de travaux 114 L audit énergétique obligatoire 115 Les trois conditions d un bon audit : l audit global partagé 117 La loi ALUR et l audit technique global 119 Chapitre 20 Mobiliser pour voter l audit 120 Bien préparer l audit et bien choisir les professionnels 120 Avec quels outils communiquer en vue de voter un audit? 121 Comment présenter l audit pour motiver les copropriétaires? 122 Voter l audit en assemblée générale 124 Chapitre 21 Mobiliser pendant l état des lieux 126 Le lancement de l audit 126 Faire participer les copropriétaires et les occupants à l état des lieux 127 Le «questionnaire confort» 129 Chapitre 22 De l état des lieux au scénario de travaux 131 Le rapport intermédiaire 131 La première réunion intermédiaire : l élaboration des scénarios 132 La synthèse intermédiaire 133 La réunion d information-débat sur les résultats de l audit et les scénarios de travaux 134 Adapter les scénarios après la réunion d information-débat 136 La synthèse finale et le rapport final e partie Enfin, les travaux! 137 Chapitre 23 L assemblée générale qui suit l audit 138 Voter un plan de travaux : une décision de principe 138 Voter une étude de maîtrise d œuvre 140 Les votes «optionnels» 144 Chapitre 24 Se concerter jusqu au vote des travaux 145 Se concerter pour définir les travaux 145 Comment se concerter? 146 Élaborer un plan de financement 150 Négocier les honoraires du syndic et de la maîtrise d œuvre 153 Voter les travaux 154 Chapitre 25 Rester mobilisé pendant et après les travaux 156 Poursuivre communication et concertation 156 Contrôler les travaux 158 Mettre en œuvre le plan de financement 159 Suivre collectivement les consommations 160

7 Introduction Ceux qui vivent dans une copropriété ou qui côtoient la copropriété savent bien qu il n est pas aisé, pour une assemblée générale de copropriétaires, de se mettre d accord pour décider et voter des travaux. De nombreux facteurs tels que la méfiance, l absentéisme, les conflits, l hétérogénéité des copropriétaires ou le manque d information concourent à rendre difficile la création d un consensus autour d un projet de travaux. Pourtant, face au vieillissement des immeubles et aux nouveaux enjeux de performance énergétique, les copropriétés sont de plus en plus confrontées à d importants besoins de rénovation. Devant ces exigences croissantes, certains copropriétaires investis en tant que conseiller syndical ou syndic bénévole mettent au service de leur copropriété leur temps, leur bonne volonté et parfois aussi leurs compétences professionnelles pour mieux connaître les besoins de leur immeuble et préparer des programmes de travaux «sur mesure». Pourtant, malgré l important travail engagé et la pertinence des solutions proposées, il arrive que ces programmes de travaux soient finalement rejetés par l assemblée générale. Ce guide vise à aider les copropriétaires et les professionnels qui les accompagnent à mieux comprendre ces mécanismes et à surmonter ces obstacles. En s inspirant d expériences de copropriétés parvenues à engager des programmes de travaux ambitieux intégrant un objectif d amélioration énergétique, ce manuel décrit le cheminement progressif à parcourir pour mobiliser les copropriétaires dans une dynamique de projet de rénovation. Il fournit des conseils et des outils concrets de communication et de mobilisation pour chacune des étapes du processus : de la préparation du projet à la réalisation et au suivi des travaux. Ce guide s appuie sur une recherche-action réalisée au sein de l association Planète Copropriété dans le cadre d un appel à projet sur l «amélioration énergétique des copropriétés» lancé par le PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture, ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie) et l ANAH (Agence nationale de l habitat). Cette recherche-action a été conduite par Sylvaine Le Garrec, sociologue à l ARC, en association avec deux autres organismes : Habitat & Développement Îlede-France et l Agence locale de l énergie et du climat MVE, représentant

8 8 Rénovation en copropriété la Fédération nationale des agences de l énergie et du climat (FLAME). Ce projet émanait d un constat : en copropriété, les projets de rénovation qui aboutissent reposent sur l action d un groupe de copropriétaires «leaders», qui impulsent et portent le projet. L objet de la recherche-action a été, à partir d une enquête terrain, de repérer les bonnes pratiques de ces «leaders» mais aussi leurs échecs éventuels afin de mieux identifier les conditions d une démarche efficace. UN GUIDE À JOUR DES NOUVEAUX TEXTES Ce guide tient compte des dispositions mises en place pour les copropriétés par la loi du 24 mars 2014, dite loi ALUR. En suivant la démarche qu il propose, vous saurez, par exemple, comment faire un «audit technique global» efficace ou mettre en place un fonds travaux adapté à votre copropriété. Ce guide anticipe également la future loi sur la transition énergétique. Vous pourrez ainsi faire face à la nouvelle obligation de réaliser des travaux de rénovation énergétique en cas de travaux de ravalement et de toiture, mais aussi contribuer au «passeport rénovation» de votre copropriété pour que ce document soit vraiment utile, en cohérence avec les autres documents obligatoires de la copropriété, et non une simple formalité administrative de plus. L ARC agit auprès des ministères concernés pour que ces nouveaux dispositifs intègrent les bonnes pratiques observées sur le terrain qui permettent d amorcer une véritable dynamique de rénovation.

9 Première partie Les clés du travail de mobilisation Chapitre 1 Les étapes d un projet de rénovation Chapitre 2 Trois «règles d or» à retenir Chapitre 3 Les arguments en faveur de la rénovation et de l amélioration énergétique Chapitre 4 Ne pas mener un projet de rénovation seul

10

11 Chapitre 1 Les étapes d un projet de rénovation L une des clés de la réussite d un projet de rénovation en copropriété, c est d accepter de procéder par étapes. Si du jour au lendemain, vous présentez aux copropriétaires un projet de gros travaux, même très bien ficelé et très bien argumenté, il y a peu de chances qu ils vous suivent. Ce n est pas juste par des discours si brillants soient-ils que vous allez emporter l adhésion des copropriétaires. Le consensus se construit pas à pas. Cinq étapes sont nécessaires pour aboutir à une décision de gros travaux. Ce guide décrit, une à une, ces différentes étapes. Chacune explique en détail les actions à mener et comment y associer copropriétaires et résidents. Chaque étape doit en effet être validée par l ensemble des copropriétaires. Les actions peuvent se ressembler et se répéter d une étape à une autre, car ce n est que très progressivement que les copropriétaires s engagent dans un processus de rénovation (voir l illustration page précédente). 1. Les clés du travail de mobilisation Pour se lancer dans les gros projets de travaux avec l ensemble des copropriétaires, il faut garder à l esprit quelques principes généraux. C est l objet de la première partie de ce guide (chapitres 1 à 4). 2. Mettre en place le travail d équipe La première condition pour qu un projet de rénovation aboutisse dans une copropriété c est qu il y ait un groupe soudé de copropriétaires «moteurs» qui impulsent et portent le projet. Les copropriétaires motivés peuvent constituer ensemble une petite équipe spécifique autour du projet de travaux mais il faut aussi que le conseil syndical fonctionne bien et adhère collectivement à la démarche.

12 12 Rénovation en copropriété Le travail collectif, les bonnes relations et «l esprit d équipe» au sein du conseil syndical et de «l équipe projet» sont des ingrédients fondamentaux pour que la démarche perdure et que chacun ait plaisir à participer et à contribuer à un projet commun. Pour cela, il faut partir sur de bonnes bases et structurer l activité du conseil syndical en instaurant des habitudes de travail collectif : se répartir les tâches, définir le rôle de chacun, créer des groupes de travail thématiques établir des règles de fonctionnement et de communication, organiser le travail avec le syndic Cette toute première étape fait l objet des chapitres 5 et Organiser une communication régulière avec l ensemble des copropriétaires et des résidents Une fois le travail d équipe bien organisé au sein du conseil syndical, vient le moment de mettre en place des moyens pour communiquer régulièrement avec l ensemble des copropriétaires et des résidents. Jusqu au vote des travaux, la concertation est primordiale et chaque étape du projet est jalonnée de moments de participation et d échanges avec les copropriétaires et les résidents. L assemblée générale ne doit plus être le seul moment de l année où les copropriétaires reçoivent des informations et en débattent : la communication sera organisée tout au long de l année. Et c est dès le lancement de la démarche qu il faut prendre ces bonnes habitudes. Le chapitre 7 vous explique comment faire et la troisième partie du guide vous propose une «boîte à outils de communication» (chapitres 8 à 13). 4. Le Bilan initial de copropriété (BIC) et la mise à niveau de la copropriété Les bases d un bon fonctionnement sont désormais posées. Avant de parvenir à se mettre d accord sur des solutions de travaux, il faut cependant déjà être d accord sur les problèmes qu il faut résoudre. Il faut aussi montrer par des actions concrètes que le conseil syndical est investi, structuré, compétent et digne de confiance. Pour cela, l ARC et l association Planète Copropriété ont créé un outil qui permet au conseil syndical de faire, par lui-même, un premier état des lieux

13 Deuxième partie Mettre en place le travail d équipe Chapitre 5 S appuyer sur un conseil syndical structuré Chapitre 6 Communiquer au sein du conseil syndical Chapitre 7 Organiser la communication avec les copropriétaires

14 Chapitre 5 S appuyer sur un conseil syndical structuré Ce qui va motiver en premier lieu les copropriétaires à s engager dans des travaux de rénovation, c est de voir qu ils peuvent faire confiance à leur conseil syndical et qu ils reconnaissent ses compétences dans tous les domaines de la gestion de la copropriété. Pour cela, il est nécessaire que le conseil syndical fonctionne comme une «équipe» où chacun a un rôle à jouer. Ce type de dynamique ne se met pas spontanément en place, c est déjà un travail en soi. 1. Définir le rôle de chacun et répartir les tâches Beaucoup de conseils syndicaux reposent uniquement sur la bonne volonté d une ou deux personnes qui peuvent avoir des difficultés à savoir comment «animer» et organiser efficacement le travail du conseil (ce qui est normal, car ce n est pas facile du tout). À l inverse, beaucoup de conseillers syndicaux et de copropriétaires voudraient bien être utiles, mais ne savent pas toujours comment s y prendre. Dans de nombreux conseils syndicaux, sous prétexte que les uns «savent» et que les autres non, que les uns ont du temps et les autres non on oublie de répartir les fonctions et les attributions. Les uns faisant tout (et parfois n importe quoi), les autres rien, chacun finissant par se lasser (de trop avoir à faire ou de ne rien avoir à faire).

15 S appuyer sur un conseil syndical structuré 27 Dans un premier temps, pour que chacun puisse collaborer, il faut d abord faire la liste des différentes tâches très concrètes à assurer et désigner collectivement une personne référente pour chaque tâche. La liste des tâches peut varier au cours du temps, selon l évolution des projets de la copropriété. À SAVOIR Voici la liste indicative des tâches à répartir au sein du conseil syndical et à adapter à vos besoins. Fonctionnement courant du conseil syndical La rédaction des comptes-rendus de réunion du conseil syndical. Le classement et la gestion des archives. Communication auprès des autres copropriétaires Le suivi des mutations (ventes) et la tenue à jour des adresses s et postales des copropriétaires et des locataires. La gestion de l adresse du conseil syndical. La gestion de l affichage. La tenue des permanences du conseil syndical. La rédaction d une newsletter ou de flash infos. Le suivi du site Internet de la copropriété. L organisation de la fête des voisins et/ou d évènements conviviaux. L organisation et la préparation de réunions d information. Comptabilité, gestion Le suivi des comptes et de la comptabilité. Le suivi et la maîtrise des dépenses (contrôle et mise en place d un programme d économie de charges, ajustement du budget prévisionnel). Le suivi des impayés et des procédures judiciaires (contrôle des mesures prises par le syndic, contacts éventuels avec les débiteurs). Le suivi de la gestion du personnel. Entretien, maintenance, consommations Le suivi des petits travaux d entretien ou de réparation (repérage, avis au syndic, réalisation de petites réparations, accueil des entreprises, contrôle de l exécution). Avis du conseil syndical sur les dépenses dépassant le seuil voté par l assemblée générale.

16 28 Rénovation en copropriété Le suivi des consommations et de la gestion du chauffage collectif (factures, réglages, contrat, entretien). Le suivi des consommations et de la gestion de l eau (factures, relevé des compteurs, repérage et traitement des fuites). Le suivi des consommations et des installations électriques dans les parties communes. Le suivi des charges et de l entretien de l ascenseur. Le suivi du nettoyage et du ramassage des ordures. Le suivi de l entretien des espaces verts (suivi des contrats, choix des plantations ). Le suivi des autres contrats d entretien. Préparation et suivi des gros travaux («l équipe projet») Recherche de documentation, formations, conseils. Recherche et étude de devis. Relations avec l architecte, les bureaux d étude, les entreprises. Désigner un référent pour chaque tâche Il y en a donc pour tous les goûts et tout le monde doit pouvoir trouver à faire quelque chose en fonction de ses compétences et de ses disponibilités. Chaque conseiller doit se voir attribuer une ou plusieurs tâches précises dont il sera le responsable. Il n est pas nécessaire d être ultra-spécialiste d une question pour pouvoir s y consacrer. La copropriété c est aussi le moyen de se former à de nouveaux domaines de compétences. Dans les grandes copropriétés, ou pour certaines tâches complexes comme la préparation des travaux, on peut constituer des «équipes» ou des «commissions» thématiques (voir chapitre 4). Dans ce cas, il faut désigner un référent pour l équipe ou la commission. Tâches, objectifs, actions et calendrier Plus les tâches seront clairement définies, plus il sera facile de les répartir. Pour chacune, le conseil syndical et les référents chercheront à définir ensemble : des objectifs à atteindre ; des actions concrètes pour atteindre ces objectifs ; un calendrier indicatif pour la mise en œuvre de ces différentes actions.

17 Quatrième partie «Mettre à niveau» sa copropriété Chapitre 14 Mobiliser autour du Bilan initial de copropriété (BIC) Chapitre 15 Mobiliser en maîtrisant les charges et en traitant les impayés Chapitre 16 Mobiliser en optimisant le chauffage collectif Chapitre 17 Mobiliser en améliorant la gestion de l eau Chapitre 18 Le fonds travaux : un ingrédient indispensable de la mobilisation

18 Chapitre 14 Mobiliser autour du Bilan initial de copropriété (BIC) Élaborer un projet de rénovation dans une copropriété, ce n est pas seulement s intéresser au bâti et aux travaux. C est aussi intervenir sur toutes les dimensions de la gestion de la copropriété. Il est, en effet, inutile de s engager dans une démarche de gros travaux si la copropriété n a pas résolu les problèmes de base qui peuvent être les siens : absence de contrôle des comptes ; charges trop élevées et non maîtrisées ; impayés de charges non traités ; mauvaises relations avec le syndic, avec les copropriétaires, au sein du conseil syndical ; Avant de se lancer dans d importants travaux, il peut donc être nécessaire de mettre sa copropriété «à niveau» et de prendre des premières mesures visibles, pour qu elle soit en état de «bonne marche» et pour instaurer un climat de confiance. Pour cela, l ARC a conçu avec l association Planète Copropriété, un outil spécifique : le Bilan initial de copropriété (BIC).

19 Mobiliser autour du Bilan initial de copropriété (BIC) Cerner les besoins de sa copropriété : le Bilan initial de copropriété (BIC) 1 re étape : un état des lieux fait par le conseil syndical Le Bilan initial de copropriété est un cahier à remplir par les membres du conseil syndical. Il est téléchargeable en ligne sur le site Internet de l ARC (www.unarc.asso.fr) ou de Planète Copropriété (www.planete-copropriete. com). En répondant aux neuf questionnaires du cahier du BIC, le conseil syndical fait l autodiagnostic de sa copropriété sous toutes ses dimensions : les données de bases (nombre de lots, équipements, employés ) ; le fonctionnement de la copropriété (syndic, conseil syndical, AG) ; les finances et le montant des charges (charges, impayés, dettes, consommation d eau froide, consommation de chauffage) ; les consommations d énergie et l environnement (tri sélectif, espaces verts, locaux collectifs ) ; les travaux faits et à faire (fonds travaux, travaux réalisés, problèmes identifiés, travaux à venir) ; les études éventuelles déjà engagées (audit énergétique, audit des comptes, autres études ) ; les archives de la copropriété (documents disponibles et à récupérer) ; les points forts et les points faibles ; les points particuliers (historique de la copropriété, évènements ). 2 e étape : définir un «plan d action» de mise à niveau avec l «accompagnateur» Une fois le BIC complété, les conseillers syndicaux rencontreront un accompagnateur de l ARC, d une Agence locale de l énergie et du climat (ALEC) ou d un Espace Info-Énergie (voir chapitre 4), qui va aider le conseil syndical : À trouver les informations que le conseil syndical n a pas réussi à renseigner au sein du BIC (niveau de charges par m², niveau des consommations d eau et de chauffage, niveau des impayés ). À analyser les réponses au BIC pour amener le conseil syndical à hiérarchiser les besoins de la copropriété et à définir un «plan d action» pour «mettre à niveau» la copropriété en définissant des premières mesures pour :

20 88 Rénovation en copropriété mieux maîtriser les charges et faire des économies ; suivre la tenue des comptes, traiter et maîtriser les impayés ; améliorer la gestion et le fonctionnement de la copropriété (dynamique du conseil syndical, relations avec le syndic, communication) ; appréhender les principaux problèmes techniques et les besoins de travaux. L accompagnateur peut aussi juger, d après le BIC, que la copropriété est déjà prête et «à niveau» pour passer à la préparation d un audit global partagé. 3 e étape : établir un cahier des charges pour un audit global partagé Une fois que la gestion de la copropriété est «mise à niveau», l accompagnateur peut alors aider le conseil syndical à préparer un cahier des charges pour faire appel à des professionnels susceptibles de réaliser un «audit global partagé», pour planifier les travaux futurs en intégrant des actions d économie d énergie. C est l objet de la cinquième partie de cet ouvrage. 2. Mobiliser le conseil syndical autour du BIC Le BIC aide le conseil syndical à se structurer, car il permet : De centraliser, sur un même support, les informations détenues par les différents conseillers, identifier celles qui manquent et qui restent à connaître. D établir une «feuille de route» des caps à atteindre. Le conseil syndical partage ainsi les mêmes objectifs d amélioration, se répartit les tâches et détermine un calendrier des actions à mettre en œuvre. Il est donc important que les différents conseillers contribuent à compléter le cahier du BIC. Cela peut faire l objet d une réunion spécifique. 3. Mobiliser les copropriétaires autour du BIC Le BIC est très utile aussi pour mobiliser les copropriétaires dans une dynamique de rénovation, car il permet à tous les copropriétaires d avoir le même niveau d information sur l état de santé de leur copropriété et de partager les mêmes constats sur les problèmes à traiter en priorité.

21

22 RÉNOVATION EN COPROPRIÉTÉ : COMMENT MOBILISER LES COPROPRIÉTAIRES? L e s e s s e n t i e l s d e la c o p r o p r i é t é Face au vieillissement des immeubles et aux enjeux d économie d énergie, les copropriétés sont de plus en plus confrontées à des nécessités de rénovation. Pour autant, convaincre l ensemble des copropriétaires de décider, voter et financer des travaux de rénovation s avère difficile. Pour renverser cette situation et mobiliser les copropriétaires dès l origine d un projet de rénovation, voici comment : Organiser le travail du conseil syndical et d une «équipe rénovation». Choisir les meilleures solutions pour communiquer avec les copropriétaires, être à l écoute de leurs attentes et faciliter les débats. Associer les copropriétaires à chaque étape du projet, depuis les études préalables audit énergétique, audit global partagé, études de maîtrise d œuvre jusqu à la réalisation des travaux. Construire pas à pas un consensus et créer une dynamique collective efficace au sein de la copropriété. L ARC Association des Responsables de Copropriété a été créée en Son but est d aider les conseils syndicaux à remplir correctement leurs fonctions (qui sont de contrôler et d assister le syndic), ainsi que les copropriétés gérées par un copropriétaire syndic. L ARC répond aussi aux problèmes individuels des copropriétaires (problèmes juridiques, comptables, techniques ). L UNARC Union nationale des associations de responsables de copropriété regroupe, depuis 1995, les associations régionales de responsables de copropriété. 11 M R e t r o u v e z t o u s nos guides s u r www. v u i b e r t. f r Conception graphique : Photo de couverture Fotolia.com ISBN : :HSMDLB=[WUU\]:

Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux

Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux Saint-Mandé Cycle de formations mai-juin : Comment réaliser des économies d'énergie dans votre copropriété? VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS

Plus en détail

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc.

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc. Réduire sa facture énergétique, panorama complet Obligations réglementaires, aides, etc. VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

Rencontre de la Communauté d Agglomération de Val Maubuée Du 16 juin 2015 LA MAITRISE DES CHARGES GRACE A OSCARVILLE

Rencontre de la Communauté d Agglomération de Val Maubuée Du 16 juin 2015 LA MAITRISE DES CHARGES GRACE A OSCARVILLE Du 16 juin 2015 LA MAITRISE DES CHARGES GRACE A OSCARVILLE I. DES CHARGES DE COPROPRIETE DE PLUS EN PLUS LOURDES A SUPPORTER Répartition des charges par poste au niveau national (total=44,4 /m2 SHAB/an)

Plus en détail

Comment être un bon conseil syndical?

Comment être un bon conseil syndical? Comment être un bon conseil syndical? Association des Responsables de Copropriétés www.unarc.asso.fr Comment être un bon conseil syndical? 3 Introduction Nous n oublierons jamais que le député qui a introduit

Plus en détail

Proposition d amendements. ARC Association des Responsables de Copropriété

Proposition d amendements. ARC Association des Responsables de Copropriété Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte Proposition d amendements ARC Association des Responsables de Copropriété 17 septembre 2014 1 Table des matières Amendement n

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

ASSOCIATION des RESPONSABLES de COPROPRIETE

ASSOCIATION des RESPONSABLES de COPROPRIETE Comment mettre en œuvre un Contrat de Performance Energétique adapté au contexte de la copropriété. Etat de la recherche action menée par l ARC, en partenariat avec le PUCA et l ADEME. Face à la complexité

Plus en détail

Guide pratique de la copropriété

Guide pratique de la copropriété ANCC Association Nationale de la Copropriété et des Copropriétaires 13 rue Littré 75006 PARIS Téléphone : 01.42.22.14.14 Télécopie : 01.42.22.69.69 Guide pratique de la copropriété Ce guide a été réalisé

Plus en détail

Les copropriétés après la loi ALUR: qu est-ce que cela change? Formation ville de Saint-Mandé 07 octobre 2014

Les copropriétés après la loi ALUR: qu est-ce que cela change? Formation ville de Saint-Mandé 07 octobre 2014 Les copropriétés après la loi ALUR: qu est-ce que cela change? Formation ville de Saint-Mandé 07 octobre 2014 Loi ALUR : 13 mois de négociations internes pour l ARC Mars à juillet 2013 Septembre 2013 Novembre

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Journée Solaire thermique 10 octobre 2013 Le contexte Les dates clés La chronologie du projet Les enseignements Le contexte : Rénovation des installations thermiques

Plus en détail

Guide du copropriétaire

Guide du copropriétaire Guide du copropriétaire www.plainecommune.fr V ous allez bientôt acquérir un bien dans une copropriété. Ce guide a pour objectif de vous donner quelques points de repère pour bien comprendre comment fonctionne

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Socotec en quelques mots 3 valeurs d engagement + 5 métiers structurants + 7 aes stratégiques

Plus en détail

MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ENERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ENERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ENERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT DGALN / PLAN URBANISME CONTRUCTION ARCHITECTURE Qui sont les leaders énergétiques

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Copropriété. Syndical en. Je veux entrer au Conseil Syndical

Copropriété. Syndical en. Je veux entrer au Conseil Syndical Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions Je veux entrer au Conseil Syndical Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12 82 Fax : 01 40 30 12

Plus en détail

Réaliser des travaux d économies d énergie en copropriété. Version provisoire

Réaliser des travaux d économies d énergie en copropriété. Version provisoire Réaliser des travaux d économies d énergie en copropriété Version provisoire janvier 2015 Rédacteur de la version européenne : Energiaklub Version Française : Coordination : ALE de l agglomération lyonnaise

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal :

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal : 1 LE METIER DE SYNDIC Avec près de 8 millions de logements en Copropriété, la plupart des Français sont en relation avec un Syndic qui administre les parties communes de leur habitat collectif. Ils payent

Plus en détail

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014 Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Sommaire Domaine Sécurité et sanitaire Mise en sécurité des

Plus en détail

L indispensable fonds travaux

L indispensable fonds travaux L indispensable fonds travaux Comment bien le mettre en place? Association des Responsables de Copropriété www.unarc.asso.fr SOMMAIRE AVANT-PROPOS 4 I. POURQUOI CONSTITUER UN FONDS TRAVAUX? LES SIX VERTUS

Plus en détail

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété Etre syndic bénévole en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété SOMMAIRE I- Pourquoi devient-on syndic bénévole? 1. Les raisons économiques. 2. Les raisons liées à la

Plus en détail

Recherche- Action. Comment développer la création de fonds travaux dans les copropriétés pour favoriser les rénovations énergétiques?

Recherche- Action. Comment développer la création de fonds travaux dans les copropriétés pour favoriser les rénovations énergétiques? MINISTÈRE DE L ÉGALITE DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT DGALN / PLAN URBANISME CONTRUCTION ARCHITECTURE Recherche- Action Comment développer la création de fonds travaux dans les copropriétés pour favoriser

Plus en détail

http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_1443024/verifiez-les-comptes-de-votre-copropriet...

http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_1443024/verifiez-les-comptes-de-votre-copropriet... Page 1 sur 6 ACTUALITÉS SIMULATEURS SERVICES VIDÉOS FORUM ÉVÈNEMENTS Toute l information juridique et pratique pour agir Aide Newsletter Accueil > Immobilier > Copropriété > Vérifiez les comptes de votre

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

Le recouvrement judiciaire des créances

Le recouvrement judiciaire des créances «Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC CONDITIONS PREALABLES : 1/ DEFINIR LE MONTANT PRECIS DE LA CREANCE (de quand à quand? 2/ AVOIR UNE CRÉANCE QUI RÉPONDE

Plus en détail

«Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC

«Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC «Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC Intervenants - Mme Virginie GUIHARD : responsable pôle Syndics bénévoles de l ARC - Mme Brigitte PEREIRA : syndic

Plus en détail

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies? Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Plus en détail

Vade-mecum sur l accompagnement des copropriétés dans leurs projets de rénovation énergétique

Vade-mecum sur l accompagnement des copropriétés dans leurs projets de rénovation énergétique Vade-mecum sur l accompagnement des copropriétés dans leurs projets de rénovation énergétique Préambule En dehors des opérations programmées de rénovation qui permettent de réunir un ensemble de partenaires

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

Livret-guide du nouveau copropriétaire. ce que vous devez savoir. Les contacts utiles

Livret-guide du nouveau copropriétaire. ce que vous devez savoir. Les contacts utiles Les contacts utiles Pour plus d informations sur les modalités de fonctionnement d une copropriété, sur vos droits et vos devoirs en tant que copropriétaire, ou pour vous aider à résoudre des difficultés

Plus en détail

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi Alur Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi ALUR - Principales dispositions en copropriété 13/15 Objectif : Les principales dispositions

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

40 points à contrôler dans un contrat de syndic pour éviter d être mangé tout cru

40 points à contrôler dans un contrat de syndic pour éviter d être mangé tout cru ARC Abus n 1767: 25 03 09/ 40 points à contrôler dans un contrat de syndic pour éviter d être mangé tout cru retour abus Comment faire pour étudier facilement son contrat de syndic, savoir s il est «correct»

Plus en détail

Mener une rénovation énergétique en copropriété

Mener une rénovation énergétique en copropriété L habitat collectif AGIR! Mener une rénovation énergétique en copropriété Économies d énergie, confort, valorisation du patrimoine Édition : mars 2015 sommaire glossaire introduction Objectifs, difficultés

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

Le prêt travaux copropriétés

Le prêt travaux copropriétés Le prêt travaux copropriétés Banque SOLFEA Confidentiel 1 La BANQUE Solfea votre partenaire financier des travaux écoefficaces et de confort dans le logement Répartition du capital Une longue expérience

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

Charte de mobilisation des acteurs professionnels en faveur de la rénovation énergétique des copropriétés. II. Engagements des syndics professionnels

Charte de mobilisation des acteurs professionnels en faveur de la rénovation énergétique des copropriétés. II. Engagements des syndics professionnels Charte de mobilisation des acteurs professionnels en faveur de la rénovation énergétique des copropriétés II. Engagements des syndics professionnels Avec le soutien de Madame Ségolène Royal, Ministre de

Plus en détail

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs AU SERVICE de la valorisation de vos actifs - Crédit photo de couverture : Monsieur Joly VINCI Immobilier PROPERTY MANAGEMENT Agence de Paris 8, rue Heyrault BP 70239 92108 Boulogne-Billancourt Cedex Tél

Plus en détail

SOMMAIRE ASSURANCE, DROITS, RESPONSABILITÉ 31

SOMMAIRE ASSURANCE, DROITS, RESPONSABILITÉ 31 SOMMAIRE QUI SOMMES-NOUS? 9 INTRODUCTION À LA 4 E ÉDITION 11 1. Le chemin parcouru par l ARC 11 2. La copropriété: les évolutions de ces dernières années 11 3. Un paradoxe 12 4. Un «manuel» pour les syndics

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

Collectif pour la défense de la Résidence

Collectif pour la défense de la Résidence Collectif pour la défense de la Résidence ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES DU 18/11/2014 Ne nous laissons pas mener en bateau! Vous avez reçu récemment une lettre du Syndic. Cet écrit du 30/10/2014

Plus en détail

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Chauvelot, bat 49 Madame Croiset, bat 49 Monsieur Szojchert, bat 49 Madame Zapater, bat 49 Madame

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 1 Le règlement de copropriété Le règlement de copropriété est avant tout un contrat interne, dont les copropriétaires sont les parties contractantes.

Plus en détail

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée.

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée. Nos honoraires sont donnés à titre indicatif car le travail requis pour un immeuble neuf ou vétuste, avec ou sans ascenseur, avec ou sans chauffage commun,... n'est pas identique. Les honoraires d'un syndic

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

1.1 La comptabilité pour un syndicat de copropriétaires : qu est-ce que c est?

1.1 La comptabilité pour un syndicat de copropriétaires : qu est-ce que c est? On a souvent tendance à voir la comptabilité comme quelque chose d inaccessible ou d inutile «parce que çà marche bien dans sa copropriété jusqu à présent». Il est cependant nécessaire de plus de rigueur

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE Contrat Type Contrat type à titre indicatif. Vous pouvez contacter le cabinet pour avoir plus d'informations au 01.40.26.35.67 ou par notre

Plus en détail

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

I. Les droits du conseil syndical améliorés et précisés

I. Les droits du conseil syndical améliorés et précisés ARC / ACTUALITE / www.unarc.asso.fr 28.04.10 15 Des modifications apportées par le décret du 20 avril 2010 modifiant le décret du 17 mars 1967 I. Les droits du conseil syndical améliorés et précisés 1.

Plus en détail

AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT

AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT COPROPRIETES AVEC LE PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES, PRÉSERVEZ VOTRE PATRIMOINE EN FINANÇANT VOS TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION OU D EMBELLISSEMENT LES ATOUTS DU PRÊT RÉNOVATION PARTIES COMMUNES n

Plus en détail

«Le salon indépendant de la Copropriété» 4 ème édition du salon de l ARC LE SUIVI DES IMPAYES PAR LE CONSEIL SYNDICAL

«Le salon indépendant de la Copropriété» 4 ème édition du salon de l ARC LE SUIVI DES IMPAYES PAR LE CONSEIL SYNDICAL «Le salon indépendant de la Copropriété» 4 ème édition du salon de l ARC LE SUIVI DES IMPAYES PAR LE CONSEIL SYNDICAL Pourquoi un suivi? Les conséquences d un manque de suivi des impayés par le CS Frais

Plus en détail

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots

AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Cahier des charges de consultation expérimental AUDIT GLOBAL PARTAGÉ pour les copropriétés de moins de 50 lots Date de mise à jour : 06/01/14 SOMMAIRE 0. Introduction 1. Cadre de la mission 2. Constitution

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du

Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du Mardis de l ARENE : rénova4on énergé4que des copropriétés Présenta4on de la démarche ini4ée par la Ville d Argenteuil en direc4on des copropriétés du Val d Argent 10 février 2015 Un engagement con4nu de

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

Analyse du processus de décision des propriétaires rhônalpins en matière de rénovation énergétique :

Analyse du processus de décision des propriétaires rhônalpins en matière de rénovation énergétique : Analyse du processus de décision des propriétaires rhônalpins en matière de rénovation énergétique : des motivations à la réalisation des travaux Le contexte Suite au Grenelle de l Environnement, l Etat

Plus en détail

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance POISSY et ANDRESY G I M ESTION MMOBILIERE ODERNE 17 rue de la Gare 78300 POISSY Tél. : 01 30 65 96 00 unia@gim-immo.fr Notre savoir-faire + Votre confiance = 39 rue du Maréchal Foch 78570 ANDRESY Tél.

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP Quelques données de cadrage La copropriété en France, c est : 560 000 copropriétés pour 6 680 000 logements (copro moyenne = 12 logements) 300 000

Plus en détail

La loi ALUR : une opportunité commerciale

La loi ALUR : une opportunité commerciale La loi ALUR : une opportunité commerciale Equipe Offres Septembre 2014 1 Sommaire 1 La loi ALUR et la copropriété 05 2 La loi ALUR et les rapports locatifs 12 3 La loi ALUR et les agents immobiliers 19

Plus en détail

Mener une rénovation énergétique en copropriété

Mener une rénovation énergétique en copropriété L habitat collectif AGIR! Mener une rénovation énergétique en copropriété Économies d énergie, confort, valorisation du patrimoine Édition : janvier 2013 sommaire glossaire introduction Objectifs, difficultés

Plus en détail

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 Loi ALUR et copropriété. Introduction Objectif de la loi ALUR en matière de copropriété

Plus en détail

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application La Loi ALUR : les éléments importants concernant la copropriété et leurs délais d application La loi ALUR a été signée par le Président de la République le 24 mars 2014 et publiée au Journal Officiel le

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

Copropriété & accessibilité

Copropriété & accessibilité Note technique Copropriété & accessibilité Résumé de la législation relative aux travaux d accessibilité des BHC (Bâtiments d Habitation Collectifs) existants Les copropriétés relèvent de la réglementation

Plus en détail

rénovation énergétique en copropriété

rénovation énergétique en copropriété Économies d énergie, confort, revalorisation du patrimoine : rénovation énergétique en copropriété PLAN L HABITAT COLLECTIF SOMMAIRE Économies d énergie, confort, revalorisation du patrimoine : rénovation

Plus en détail

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif

Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Vertuoz Habitat : l offre d individualisation des charges de gaz naturel en collectif Conforme RT 2012 Découvrez la nouvelle offre «Vertuoz Habitat» de GDF SUEZ, une offre qui distingue et valorise votre

Plus en détail

)3,! 1 "" "/ %4 0 3 0 "). *3 0,). " 0 "- 5 *,!"#$%%$ &'!()"'$ *"' +%$ (), -$.$ / (%0.,/01"$ 2,'0*+ ) "). ))

)3,! 1  / %4 0 3 0 ). *3 0,).  0 - 5 *,!#$%%$ &'!()'$ *' +%$ (), -$.$ / (%0.,/01$ 2,'0*+ ) ). )) Ville et changement climatique Comprendre pour agir dans le Paris de 2020 !" ###!!" $%&$' %" $%" $'%" du Climat +)),$' %"& -).')' "'".'""/0,).")! 1))-.-%"+)) /.)"2"/ 0",).'""/),), )3,! 1 "" "/ %4 0 3 0

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE LOTISSEMENTS TRANSACTIONS GESTION DE BIENS - SYNDIC DE COPROPRIETES LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE DEFINITIONS LA COPROPRIETE La copropriété est l organisation de l ensemble immobilier répartie

Plus en détail

COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE PROPOSITIONS COMMUNES Mise en œuvre de la rénovation énergétique du parc existant de bâtiments Contact CFEE : Joël VORMUS Tél. : 01 55 86 80 08 contact@coalition-energie.org

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

Les dispositions de la loi ALUR

Les dispositions de la loi ALUR Les dispositions de la loi ALUR Actualité juridique publié le 23/04/2014, vu 1176 fois, Auteur : JurisConseils Le Conseil constitutionnel avait été saisi sur plusieurs dispositions de la loi Alur. On attendait

Plus en détail

Convocation à l'assemblée Générale

Convocation à l'assemblée Générale RECOMMANDEE A.R. IMMEUBLE LE SQUARE DES ARTS II 59/61RUE DU CHATEAU DES RENTIERS 75013 PARIS Convocation à l'assemblée Générale Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous remercions de bien vouloir participer

Plus en détail

copropriété et pour celles déjà dégradées d en améliorer leur redressement.

copropriété et pour celles déjà dégradées d en améliorer leur redressement. redressement immatriculation majorité copropriété syndic conseil par Vincent Faurie Christine Foury Sonia Hermès GROUPE immobilier 12. LA LOI ALUR : RECENSER - PRÉVENIR - LUTTER CONTRE LES COPROPRIÉTÉS

Plus en détail

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe.

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe. ARC / ABUS N 2247 / 24 03 10 / www.unarc.asso.fr ARRETE NOVELLI DU 19 MARS 2010 SUR LES CONTRATS DE SYNDIC UNE ANALYSE LIGNE A LIGNE NOS CONSEILS AUX COPROPRIETAIRES Comme nous l indiquons dans nos articles

Plus en détail

10 mesures et 10 moyens pour maîtriser les charges de copropriété et assurer la réalisation des «gros» travaux (y compris énergétiques) en copropriété

10 mesures et 10 moyens pour maîtriser les charges de copropriété et assurer la réalisation des «gros» travaux (y compris énergétiques) en copropriété ARC / DOSSIER DU MOIS DE FEVRIER 2012 / www.unarc.asso.fr 10 Mesures et 10 moyens pour maîtriser les charges et les gros travaux en copropriété Comme annoncé dans notre article de la semaine dernière LIEN

Plus en détail

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ Notre métier, c est votre garantie La crise économique a conduit les

Plus en détail

Contrat Syndic de Droit

Contrat Syndic de Droit Pour le Syndicat des copropriétaires de la Résidence.. Contrat Syndic de Droit XX février 2015 Office public de l habitat des communes de l Oise 4 rue du Général Leclerc CS 10105-60106 Creil Cedex 1 T.

Plus en détail

LES PREMIERS PAS DU SYNDIC BENEVOLE

LES PREMIERS PAS DU SYNDIC BENEVOLE LES PREMIERS PAS DU SYNDIC BENEVOLE AVERTISSEMENTS PREALABLES Ce guide n a pas la prétention de transformer un copropriétaire en syndic bénévole expérimenté. Son but est de donner des points de repères

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» :

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : Réunion régionale sur les outils de l'efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : (Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique

Plus en détail

Copropriété : le manuel du conseil syndical

Copropriété : le manuel du conseil syndical Copropriété : le manuel du conseil syndical Rôle, responsabilités, champs d action du conseil syndical, méthodologie pour le contrôle des comptes et de la gestion 7 e édition À jour de la loi ALUR Sommaire

Plus en détail

ORDRE DU JOUR. La gouvernance, la refonte des statuts et du règlement. Questions/Réponses. Les travaux de canalisation et leur financement

ORDRE DU JOUR. La gouvernance, la refonte des statuts et du règlement. Questions/Réponses. Les travaux de canalisation et leur financement ORDRE DU JOUR La gouvernance, la refonte des statuts et du règlement Le projet de budget Questions/Réponses Les travaux de canalisation et leur financement L éventuel passage en copropriété Conclusion

Plus en détail