(APS) lundi 26 novembre 2012 Le Conseil national de la concurrence installé incessamment

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "(APS) lundi 26 novembre 2012 Le Conseil national de la concurrence installé incessamment"

Transcription

1 Dossier presse: Séminaire de clôture du programme de jumelage relatif a la concurrence tenu à l'hôtel El Aurassi 26 novembre Source d'information: Site web aps, Eco News & Television Algérienne. ECONOMIE 1 (APS) lundi 26 novembre 2012 Le Conseil national de la concurrence installé incessamment ALGER - Le Conseil national de la concurrence (CNC) sera installé "incessamment" et veillera à "réguler la compétitivité sur le marché national", a indiqué lundi le ministre du commerce, Mustapha Benbada. Le conseil sera composé, outre les cadres du ministère, de représentants des opérateurs économiques et des associations de consommateurs, alors que son objectif consiste à "asseoir une économie concurrentielle selon les normes internationales", a précisé M. Benbada, lors du séminaire de clôture du programme de jumelage entre l Algérie et l Union européenne (UE) relatif à la concurrence (P3A). Financé par l UE, ce programme de coopération a permis la formation de 150 cadres du ministère du commerce, des chefs d entreprises et membres d associations de consommateurs sur les règles et les principes du droit à la concurrence et 30 formateurs spécialisés. "Les connaissances acquises par ces cadres leur permettront de mener convenablement leur mission", s est félicité le ministre, ajoutant que les formateurs doivent "pérenniser ces techniques et les transmettre à d autres cadres algériens afin de renforcer davantage la performance du conseil national de la concurrence". Le président du Forum des chefs d entreprises (FCE), Rédha Hamiani, a estimé que ce conseil devrait "mettre un terme au monopole de certains groupes industriels qui ont une main mise sur les prix", se félicitant de la composante de cette instance qui compte l ensemble des parties concernées.

2 Toutefois, il a indiqué que le CNC devra "être indépendant et impartial et disposer d une liberté d action afin d atteindre les objectifs escomptés". "Les chefs d entreprises attendaient ce conseil depuis longtemps. Cette instance devra mettre un terme à l abus de la position dominante pratiquée par certaines entreprises nationales ou étrangères", a-t-il souligné, ajoutant que la PME algérienne sera également "protégée" par cette instance. 2 La création du CNC est également applaudie par les représentants de pays européens ayant contribué à la formation des cadres algériens spécialisés. "Ce conseil de la concurrence constitue le gage d une modernisation réussie de l économie, car il ne peut pas y avoir d économie ouverte, de croissance et d innovation si on ne donne pas toute leur chance aux entreprise", a affirmé le président de l autorité française de la concurrence, Bruno Lasserre. "C est aussi un pas de géant qu effectue l Algérie dans le cadre de la mise en œuvre de l accord d association avec l Union européenne, et nous espérons qu il sera suivi par d autres mesures", a ajouté M. Lasserre. Source: l'eco news 27 novembre 2012 Par: Lahcene Brahmi Annoncé par le ministre du Commerce Le conseil de la concurrence avant la fin de l'année Le Conseil de la Concurrence sera opérationnel d ici la fin de l année en cours, a annoncé ce matin le ministre du Commerce, Mustapha Benbada. Le ministre s exprimait lors d un séminaire relatif à la clôture du programme de jumelage sur la Concurrence, financé par l Union Européenne et qui a duré 22 mois. Pour sa part, le président du Forum des chefs d entreprises et futur membre du Conseil de la Concurrence, Rédha Hamiani, a estimé que ce conseil ne peut se concevoir que s il est autonome et indépendant.

3 «Il faudrait qu il puisse se saisir lui-même d une question ou d une autre sans attendre les directives du ministère du Commerce. Si un sujet, une position ou un prix particulier sur le marché nous semble intéressant à étudier, on le fera», a-t-il déclaré. Il a indiqué que le Conseil de la Concurrence est un organisme et un instrument indissociable de l économie de marché. 3 «On ne peut pas concevoir une ouverture économique qui fonctionnerai correctement sans cette structure», a-t-il souligné. Il a jouté qu il est attendu de ce Conseil «la prise en charge des problèmes aigus que nous rencontrons. Il existe, actuellement, une culture du monopole, une culture de marché au profit de quelques uns qu il faut absolument abolir. Il faut rétablir le consommateur dans ses droits», a-t-il expliqué. De son côté, Slim Othmani, président du Conseil d Administration de NCA- Rouiba, a indiqué qu «il est très important que ce conseil puisse rapidement s intéresser à ce qui se passe dans notre environnement économique et s attaquer aux véritables maux de la concurrence». Il a estimé que lorsque les règles du jeu sont claires en matière de concurrence, les acteurs économiques se sentent en confiance. Il a observé, en outre, que ce sont les consommateurs qui paient les conséquences néfastes de la concurrence déloyale. Dans le même cadre, M. Bruno Lasserre, président de l Autorité de la Concurrence Française, a souligné, lors de son allocution, qu il va falloir faire vivre l indépendance de tout ce qui est au cœur du texte qui a fondé le conseil de la concurrence. «L indépendance, ce n est pas uniquement l indépendance du statut de texte mais celle du comportement quotidien. Il faut montrer jours après jour, non seulement qu on a les garanties légales pour être indépendant mais également se comporter de manière indépendante vis-à-vis de l état et vis-à vis des acteurs économiques», a- t-il expliqué. Il a également assuré que «l indépendance n est pas la solitude mais c est le dialogue, la transparence, la volonté de comprendre et la capacité de prendre des décisions hors de toute pression».

4 Source: l'eco news 27 novembre 2012 Par: Lahcene Brahmi Programme de l UE relatif à la Concurrence 150 cadres algériens formés 4 Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada a indiqué que 150 algériens ont été formés dans les différents domaines de la concurrence. Le ministre a fait cette déclaration lors d un séminaire de clôture du programme de jumelage relatif à la Concurrence, financé par l Union Européenne (UE) et qui a duré 22 mois. M. Benbada a souligné que 30 formateurs ont été également formés pour pouvoir assurer la continuité du programme. Selon lui, les principales activités réalisées au titre de ce jumelage sont le renforcement et le développement des moyens humains en matière d application du droit de la concurrence, au niveau de son ministère, de ses services extérieurs, du Conseil de la Concurrence ainsi que dans d autres structures de régulation. Le ministre du commerce a, par ailleurs, rappelé l importance du Conseil de la Concurrence qui sera opérationnel d ici la fin de l année. De son côté, M. Bruno Lasserre, président de l Autorité de la Concurrence Française, a fait part des perspectives de mise en place du Conseil de la concurrence à l issue du jumelage et les axes de coopération future entre l Algérie et l UE. Il a indiqué que les partenaires européens et algériens de ce jumelage resteront en relation étroite après ce jumelage. Dans le cadre bilatéral, il a souligné qu un appui pourrait être éventuellement fourni par les Autorités de la Concurrence françaises, allemandes et italiennes si les Algériens en font la demande. Il ajouté que, sur le plan international, l Autorité française de la concurrence en tant que chef de file du consortium facilitera au Conseil algérien de la concurrence son adhésion au réseau international de la concurrence (ICN).

5 Source: Télévision Algérienne 27 novembre Selon le ministre du commerce Le Conseil national de la concurrence ( CNC) sera installé incessamment 5 Le Conseil national de la concurrence( CNC) sera installé "incessamment" et veillera à "réguler la compétitivité sur le marché national", a indiqué lundi le ministre du commerce, M.Mustapha Benbada. Le conseil sera composé, outre les cadres du ministère, de représentants des opérateurs économiques et des associations de consommateurs, alors que son objectif consiste à "asseoir une économie concurrentielle selon les normes internationales", a précisé M.Benbada, lors du séminaire de clôture du programme de jumelage entre l'algérie et l'union (UE) européenne relatif à la concurrence(p3a). Financé par l'ue, ce programme de coopération a permis la formation de 150 cadres du ministère du commerce, des chefs d'entreprises et membres d'associations de consommateurs sur les règles et les principes du droit à la concurrence et 30 formateurs spécialisés. "Les connaissances acquises par ces cadres leur permettront de mener convenablement leur mission", s'est félicité le ministre, ajoutant que les formateurs doivent "pérenniser ces techniques et les transmettre à d'autres cadres algériens afin de renforcer davantage la performance du conseil national de la concurrence". Le président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), M.Rédha Hamiani, a estimé que ce conseil devrait "mettre un terme au monopole de certains groupes industriels qui ont une main mise sur les prix", se félicitant de la composante de cette instance qui compte l'ensemble des parties concernées. Toutefois, il a indiqué que le CNC devra "être indépendant et impartial et disposer d'une liberté d'action afin d'atteindre les objectifs escomptés"

6 " Les chefs d'entreprises attendaient ce conseil depuis longtemps. Cette instance devra mettre un terme à l'abus de la position dominante pratiquée par certaines entreprises nationales ou étrangères", a-t-il souligné, ajoutant que la PME algérienne sera également "protégée" par cette instance. 6 La création du CNC est également applaudie par les représentants de pays européens ayant contribué à la formation des cadres algériens spécialisés. "Ce conseil de la concurrence constitue le gage d'une modernisation réussie de l'économie, car il ne peut pas y avoir d'économie ouverte, de croissance et d'innovation si on ne donne pas toute leur chance aux entreprise", a affirmé le président de l'autorité française de la concurrence, M.Bruno Lasserre. "C'est aussi un pas de géant qu'effectue l'algérie dans le cadre de la mise en oeuvre de l'accord d'association avec l'union européenne, et nous espérons qu'il sera suivi par d'autres mesures", a ajouté M.Lasserre. (APS)

SEMINAIRE DE CLOTURE DU PROGRAMME DE JUMELAGE RELATIF A LA CONCURRENCE

SEMINAIRE DE CLOTURE DU PROGRAMME DE JUMELAGE RELATIF A LA CONCURRENCE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DE LA REGULATION ET DE L ORGANISATION DES ACTIVITES DIRECTION DE LA CONCURRENCE JUMELAGE RELATIF A LA CONCURRENCE

Plus en détail

Présidence française du Conseil de l Union européenne

Présidence française du Conseil de l Union européenne Présidence française du Conseil de l Union européenne Réunion informelle des ministres européens en charge de l enseignement et de la formation professionnels (EFP) et des ministres de l enseignement supérieur

Plus en détail

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Source El Moudjahid 19 décembre 2013 Le premier ministre inaugure la

Plus en détail

PRIORITES 1997-1998 d EUROCADRES RENCONTRE AVEC M. J.M. GIL-ROBLES PRESIDENT DU PARLEMENT EUROPEEN

PRIORITES 1997-1998 d EUROCADRES RENCONTRE AVEC M. J.M. GIL-ROBLES PRESIDENT DU PARLEMENT EUROPEEN réf : 97-899A PRIORITES 1997-1998 d EUROCADRES RENCONTRE AVEC M. J.M. GIL-ROBLES PRESIDENT DU PARLEMENT EUROPEEN Bruxelles, 11 septembre 1997 Les prochains mois sont d'une particulière importance pour

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL»

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» 1 ER FORUM DE MEDIATION BEYROUTH 26, 27 ET 28 JUIN 2008 «LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» Silvestre TANDEAU

Plus en détail

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Bill Wigglesworth Directeur général adjoint, Offtel, R-U 1984-94 (Directeur général par intérim 1992-93) Processus de réforme des télécoms

Plus en détail

Journal Officiel - Numéro Spécial - 12 juillet 2008

Journal Officiel - Numéro Spécial - 12 juillet 2008 59 LOI N 08/008 DU 07 JUILLET 2008 PORTANT DISPOSITIONS GENERALES RELATIVES AU DESENGAGEMENT DE L ETAT DES ENTREPRISES DU PORTEFEUILLE EXPOSE DES MOTIFS Le programme de désengagement s inscrit dans le

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

C'est le prix que paie l'économie de l'ue, étant donné que les entreprises renoncent tout simplement à leurs activités sans trouver d'acquéreur.

C'est le prix que paie l'économie de l'ue, étant donné que les entreprises renoncent tout simplement à leurs activités sans trouver d'acquéreur. Communiqué de presse Les plateformes de mise en relation pour les transmissions d'entreprises évitent la disparition de centaines de PME et la perte de milliers d'emplois par an C'est le prix que paie

Plus en détail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail 2 Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Index 1 Détermination du plan de

Plus en détail

Exploitation illégale des forêts : ce que dit le Plan d Action FLEGT de la Commission européenne

Exploitation illégale des forêts : ce que dit le Plan d Action FLEGT de la Commission européenne Plateforme Forêts - Communauté européenne : Briefing Exploitation illégale des forêts : ce que dit le Plan d Action FLEGT de la Commission européenne Introduction En raison de la préoccupation internationale

Plus en détail

OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN

OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN 2 Introduction Internet a connu un développement et une évolution spectaculaires grâce à l innovation et à la créativité incontestable

Plus en détail

Rôle d une association de commerçants

Rôle d une association de commerçants Rôle d une association de commerçants Dynamiser le commerce L association de commerçants, relais naturel et partenaire privilégié - Le commerce est un acteur naturel du développement des villes. - Le commerce

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

SIGNATURE DU PACTE ENERGIE SOLIDARITE

SIGNATURE DU PACTE ENERGIE SOLIDARITE SIGNATURE DU PACTE ENERGIE SOLIDARITE DOSSIER DE PRESSE - MARS 2015 SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE P 3 LE PACTE ENERGIE SOLIDARITE P 4 LA CONVENTION DE PARTENARIAT EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LA PRECARITE

Plus en détail

CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION

CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION DE VALORISATION ET D AIDE A L ORGANISATION

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Le 9 mai 2014, a eu lieu à Abidjan lors de l Assemblée Générale de l AIRF, la réunion du groupe de travail «service d appui-conseil» un projet

Le 9 mai 2014, a eu lieu à Abidjan lors de l Assemblée Générale de l AIRF, la réunion du groupe de travail «service d appui-conseil» un projet Lettre d'information mai 2014 Service d'appui conseil Mai 2014 Informer, guider, accompagner les porteurs de projets dans leurs recherches de financement Le nouveau site Internet "Service d'appui-conseil",

Plus en détail

Alger, le 19 octobre 2015

Alger, le 19 octobre 2015 Monsieur le Ministre du Commerce, a reçu le Secrétaire Général ainsi que les membres du Bureau de Secrétariat National de l'union Nationale des Paysans Algériens (UNPA) Alger, le 19 octobre 2015 Source

Plus en détail

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Conférence bancaire et financière Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie,

Plus en détail

UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises

UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises UBIFRANCE, l Agence française pour le développement international des entreprises Une agence engagée aux cotés des entreprises pour leur réussite à l international Notre mission : Faciliter l'export En

Plus en détail

LIBÉRALISATION DU MARCHÉ L ÉLECTRICITÉ

LIBÉRALISATION DU MARCHÉ L ÉLECTRICITÉ LIBÉRALISATION DU MARCHÉ L ÉLECTRICITÉ LES CONSEQUENCES DE L APPLICATION DES REGLES DE Claire PEREZ Mai 2011 Depuis la loi du 8 avril 1946, la société EDF, société nationalisée, détenait le monopole ou

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Le contentieux comparé de la régulation de l énergie en France et au Canada

Le contentieux comparé de la régulation de l énergie en France et au Canada Le contentieux comparé de la régulation de l énergie en France et au Canada Au Canada, la libéralisation de l énergie et le développement du contentieux qu elle implique devant les régulateurs ne sont

Plus en détail

Langue d enseignement : Français

Langue d enseignement : Français BACHELOR Responsable de développement MARKETING ET VENTE SPECIALISATION COM. DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS Niveau BAC+3, 180 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Langue d enseignement

Plus en détail

Appel à manifestation d'intérêt

Appel à manifestation d'intérêt Appel à manifestation d'intérêt «USINE DU FUTUR EN POITOU-CHARENTES» 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis 2004, la Région Poitou-Charentes a fait de l'excellence environnementale et de la croissance verte les piliers

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

Visite de Monsieur Ministre du Commerce Bouira. Inauguration de «Uno Shopping Center» de Bouira

Visite de Monsieur Ministre du Commerce Bouira. Inauguration de «Uno Shopping Center» de Bouira Dossier presse : Visite de Monsieur Ministre du Commerce Bouira. Mustapha Benbada a Inauguration de «Uno Shopping Center» de Bouira Source journal : El Moudjahid 13 septembre 2011 Par : Wassila Benhamed

Plus en détail

PAQUET «UNION DE L'ÉNERGIE» ANNEXE FEUILLE DE ROUTE POUR L'UNION DE L'ÉNERGIE. accompagnant la

PAQUET «UNION DE L'ÉNERGIE» ANNEXE FEUILLE DE ROUTE POUR L'UNION DE L'ÉNERGIE. accompagnant la COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.2.2015 COM(2015) 80 final ANNEX 1 PAQUET «UNION DE L'ÉNERGIE» ANNEXE FEUILLE DE ROUTE POUR L'UNION DE L'ÉNERGIE accompagnant la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1517541D Intitulé du texte : Décret relatif aux conditions d'application de l'article L. 213-2 du code de la route Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

Haut débit en Indre-et-Loire

Haut débit en Indre-et-Loire Haut débit en Indre-et-Loire Une couverture totale en 2006 Sommaire Haut Débit en Indre-et-Loire : l'accélération La couverture France Télécom en Indre-et-Loire Charte Département innovant : les engagements

Plus en détail

LE DROIT DES SOCIÉTÉS

LE DROIT DES SOCIÉTÉS LE DROIT DES SOCIÉTÉS Bien qu'il n'existe pas de droit européen des sociétés codifié, la législation européenne prévoit des normes minimales applicables aux sociétés dans toute l'union européenne. Deux

Plus en détail

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Le concept Le projet EuroMed Justice III financé par l'ue avec un budget de 5 millions pour la période 2011-2014 entend poursuivre les succès

Plus en détail

Introduction à la réunion de présentation du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi

Introduction à la réunion de présentation du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi Allocution de M. le préfet Introduction à la réunion de présentation du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi Vendredi 15 mars 2013, 14 h 30, amphythéâtre du Lycée agricole d

Plus en détail

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique»

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique» Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Tunis 15-17 Mai 2014 Sous le thème Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Présentation Le Forum mondial des femmes d affaires francophones a pour

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT - SPÉCIALITÉ : ENTREPRENEURIAT

MASTER MANAGEMENT - SPÉCIALITÉ : ENTREPRENEURIAT MASTER MANAGEMENT - SPÉCIALITÉ : ENTREPRENEURIAT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : MANAGEMENT Spécialité : ENTREPRENEURIAT Nature de la

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

L'ÉCONOMIE SOCIALE DE MARCHÉ

L'ÉCONOMIE SOCIALE DE MARCHÉ L'ÉCONOMIE SOCIALE DE MARCHÉ (La présente notice accompagne la présentation du même nom) 1.- DÉFINITIONS DE LA NOTION D ÉCONOMIE SOCIALE DE MARCHÉ : L économie sociale de marché, c est concilier à la fois

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES D ENTRÉE EN 3 ème ANNÉE

PROGRAMME DES ÉPREUVES D ENTRÉE EN 3 ème ANNÉE Durée 4H, coefficient 1 L épreuve de culture générale vise un triple but : 1 ère ÉPREUVE : CULTURE GÉNÉRALE 1. Vérifier le niveau général des connaissances des candidats Si l épreuve ne comporte aucun

Plus en détail

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Prise de position de l Öbu, 23.12.14 9 mai, Forum ö

Plus en détail

Le dialogue compétitif

Le dialogue compétitif Rapports et études Les prises de position de la Chambre de commerce et d industrie de Paris Le dialogue compétitif Trois propositions d'amélioration de la procédure dans les marchés publics et les contrats

Plus en détail

Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire

Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire Deuxième réunion Jeudi 1 er octobre 2015 Lyon Sommaire Edito d Alain Vidalies...3 État des lieux...4 Le Comité de suivi de la sécurité ferroviaire...5

Plus en détail

Budget UE : Paris compensera la baisse de l'aide aux plus démunis «à l'euro près»

Budget UE : Paris compensera la baisse de l'aide aux plus démunis «à l'euro près» lundi 11 février 2013 395 mots Économie Budget UE : Paris compensera la baisse de l'aide aux plus démunis «à l'euro près» Le ministre chargé de l'agroalimentaire Guillaume Garot a assuré samedi que l'etat

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN

DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN 2012 Contacts presse : Agence Destinature Catherine Vaisse 04 73 39 03 68 06 83 86 60 91 catherine.vaisse@destinature.fr Macéo Clément Rousseau 04 27 04 51

Plus en détail

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 Présentée au ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques OCTOBRE

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 8.5 Dépenses d'équipement

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 8.5 Dépenses d'équipement Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 8.5 Dépenses d'équipement 2 Fiche 8.5 Dépenses d'équipement Index 1 Dépenses d'équipement... 5 1.1 Contexte.... 5 1.2 Définition....

Plus en détail

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20

Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Meilleure copie Note : 16/20 Nous n avons volontairement pas corrigé les imperfections de forme qui peuvent survenir dans chaque copie. Concours interne 2 ème épreuve d admissibilité : Economie Meilleure copie Note : 16/20 Ministère

Plus en détail

Discours de l Honorable Pravind Kumar Jugnauth Ministre des Technologies de la Communication et de l Innovation

Discours de l Honorable Pravind Kumar Jugnauth Ministre des Technologies de la Communication et de l Innovation 1 L amélioration de l infrastructure et des services de haute bande passante au service d une meilleure compétitivité et connectivité numérique dans l Indianocéanie Discours de l Honorable Pravind Kumar

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLR - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 27/05/2015 à 17:54:49 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES MINISTRE CONCERNÉ

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE Plan du rapport de stage UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE U.F.R. 01 DROIT ADMINISTRATION ET SECTEURS PUBLICS 12, PLACE DU PANTHÉON 75005 PARIS Master 1 Plan du rapport de stage L'intelligence est «l'aptitude

Plus en détail

CONSULTATION. Conseil National du Numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels

CONSULTATION. Conseil National du Numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels CONSULTATION Conseil National du Numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels Février 2011 Sommaire 1. Préambule : à quoi peut servir un Conseil National du Numérique? Le secteur

Plus en détail

F Agent Immobilier A07 Bruxelles, le 1.06.2006 MH/BL/JP A V I S. sur

F Agent Immobilier A07 Bruxelles, le 1.06.2006 MH/BL/JP A V I S. sur F Agent Immobilier A07 Bruxelles, le 1.06.2006 MH/BL/JP A V I S sur UN PROJET D ARRÊTÉ ROYAL RELATIF AUX CONDITIONS DES AGENTS IMMOBILIERS DANS LES CONTRATS D INTERMÉDIAIRES *** 2 Par sa lettre du 5 avril

Plus en détail

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes

PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes PRIX REGIONAL «Entrepreneuriat féminin» en Poitou-Charentes * Règlement Année 2014 REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : Pour le jury du 10 octobre 2014 : dépôt des dossiers AU PLUS TARD LE 1er octobre

Plus en détail

Signature du. Contrat de service public. Intervention de Jean-Paul BAILLY

Signature du. Contrat de service public. Intervention de Jean-Paul BAILLY Signature du Contrat de service public Intervention de Jean-Paul BAILLY Président du groupe La Poste Le mardi 22 juillet 2008 à 17 h (Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi) Seul le prononcé

Plus en détail

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS NOTION EVALUATION L évaluation, c est la production d un jugement de valeur concernant une politique publique. Elle vise à mesurer les effets de la politique évaluée.

Plus en détail

Mention information et communication dans les organisations. en Formation continue

Mention information et communication dans les organisations. en Formation continue Université Paris 13 UFR des Sciences de la Communication MASTER Mention information et communication dans les organisations Spécialité «Communication et RH» en Formation continue Responsable : Isabelle

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

A.Gt 28-08-2008 M.B. 13-10-2008

A.Gt 28-08-2008 M.B. 13-10-2008 Lois 33403 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française approuvant les plans de formation propres au réseau d'enseignement officiel subventionné de l'enseignement fondamental et secondaire et

Plus en détail

SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE

SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE CORPORATE COMMUNIQUÉ N XX PARIS, LE 14 OCTOBRE 2013 SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE EXCELLENCE 2020 SNCF a présenté ce jour devant son conseil d administration son nouveau projet stratégique

Plus en détail

Commission Supérieure du Service Public des Postes et des Communications Electroniques. Avis n 2015-01

Commission Supérieure du Service Public des Postes et des Communications Electroniques. Avis n 2015-01 Commission Supérieure du Service Public des Postes et des Communications Electroniques Avis n 2015-01 de la Commission Supérieure du Service Public des Postes et des Communications Electroniques du 4 juin

Plus en détail

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés,

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés, «Les constats du Protecteur du citoyen font écho à ceux du Vérificateur général, aux résultats de l étude de l Institut canadien d information sur la santé et aux opinions généralement admises par les

Plus en détail

PSCB No. 90/06. 21 juin 2006 Original : anglais. Comité consultatif du secteur privé Réunion extraordinaire 24 septembre 2006 Londres, Angleterre

PSCB No. 90/06. 21 juin 2006 Original : anglais. Comité consultatif du secteur privé Réunion extraordinaire 24 septembre 2006 Londres, Angleterre PSCB No. 90/06 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 21 juin 2006 Original : anglais F Comité consultatif

Plus en détail

Espaces de travail & Innovation Conférence 08/04/2014. 6 millions de mètres carrés de bureaux disponibles La solution : partager!

Espaces de travail & Innovation Conférence 08/04/2014. 6 millions de mètres carrés de bureaux disponibles La solution : partager! Espaces de travail & Innovation Conférence 08/04/2014 6 millions de mètres carrés de bureaux disponibles La solution : partager! Depuis plusieurs années, les pratiques collaboratives connaissent un réel

Plus en détail

(1) Les chiffres ne sont pas audités.

(1) Les chiffres ne sont pas audités. Paris, le 27 juillet 2015, 07h00 Systèmes Intelligents de Sûreté Protection en Milieux Nucléaires Projets et Services Industriels Impression 3D À propos de Groupe Gorgé Créé en 1990, Groupe Gorgé est un

Plus en détail

Discours de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Déjeuner du forum international de Paris Europlace

Discours de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Déjeuner du forum international de Paris Europlace MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Discours de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Déjeuner du forum international de Paris Europlace prononcé par Claire WAYSAND,

Plus en détail

L ISR adopte une nouvelle définition afin de mieux se faire connaître des épargnants

L ISR adopte une nouvelle définition afin de mieux se faire connaître des épargnants 02/07/2013 Paris, le 2 juillet 2013 Communiqué de presse L ISR adopte une nouvelle définition afin de mieux se faire connaître des épargnants Afin de familiariser les épargnants avec l Investissement Socialement

Plus en détail

F DIV REG Banque-carrefour A07 Bruxelles, 31.05.2002 MH/FD/JP A V I S. concernant

F DIV REG Banque-carrefour A07 Bruxelles, 31.05.2002 MH/FD/JP A V I S. concernant F DIV REG Banque-carrefour A07 Bruxelles, 31.05.2002 MH/FD/JP A V I S concernant UN PROJET DE LOI PORTANT CREATION D UNE BANQUE-CARREFOUR DES ENTREPRISES, MODERNISATION DU REGISTRE DE COMMERCE ET CREATION

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019. Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs PROJET DE RAPPORT

PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019. Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs PROJET DE RAPPORT PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019 Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs 30.3.2015 2015/2061(INI) PROJET DE RAPPORT EEE-Suisse: obstacles à la pleine mise en œuvre du marché intérieur

Plus en détail

Groupement «Télévision Numérique pour Tous»

Groupement «Télévision Numérique pour Tous» Groupement «Télévision Numérique pour Tous» c/o France Télévisions 7, esplanade Henri-de-France 75907 Paris cedex 15 tel : +33 (0)1 56 22 10 80 fax +33 (0)1 56 22 10 81 Paris, le 24 septembre 2007 Consultation

Plus en détail

7éme REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROGRAMME DE JUMELAGE RELATIF A LA CONCURRENCE

7éme REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROGRAMME DE JUMELAGE RELATIF A LA CONCURRENCE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DE LA REGULATION ET DE L ORGANISATION DES ACTIVITES DIRECTION DE LA CONCURRENCE JUMELAGE RELATIF A LA CONCURRENCE

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R

Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R A. Généralités A.1) Pourquoi faut il une vision stratégique si l ACP a déjà un mandat statutaire? Comment les deux choses se rejoignent elles?

Plus en détail

DECLARATION (Finale) LE PREMIER CONGRES MONDIAL SUR LA LUTTE CONTRE LA CONTREFACON RECOMMANDE :

DECLARATION (Finale) LE PREMIER CONGRES MONDIAL SUR LA LUTTE CONTRE LA CONTREFACON RECOMMANDE : DECLARATION (Finale) LE PREMIER CONGRES MONDIAL SUR LA LUTTE CONTRE LA CONTREFACON RECOMMANDE : I (Sensibilisation) De charger un groupe indépendant d'experts, de l OCDE par exemple, d effectuer une étude

Plus en détail

LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC

LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC Manifeste de la CFTC pour la mise en œuvre d un label «Traçabilité Sociale» Confirmant que la France souhaite toujours

Plus en détail

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES BTS Assistant de manager Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES Formation 1. FINALITES ET APS Les enseignements de finalités permettent d acquérir un ensemble de compétences professionnelles,

Plus en détail

Installation de Michel CAMDESSUS en charge de l analyse des rémunérations des opérateurs de marché

Installation de Michel CAMDESSUS en charge de l analyse des rémunérations des opérateurs de marché Installation de Michel CAMDESSUS en charge de l analyse des rémunérations des opérateurs de marché Christine LAGARDE Ministre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi Vendredi 11 septembre 2009 DOSSIER

Plus en détail

Programme et informations du Master 1 - Etudes internationales & européennes

Programme et informations du Master 1 - Etudes internationales & européennes Ecole de Gouvernance Européenne Programme et informations du Master 1 - Etudes internationales & européennes Enseignement à distance Responsable (Enseignement à distance) : Yann Echinard, Maître de conférences,

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Comité Place de Paris 2020. Conférence de presse. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics.

Comité Place de Paris 2020. Conférence de presse. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Comité Place de Paris 2020 Conférence de presse Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mercredi 22 juillet

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2014. CONTACTS PRESSE Justine Leugé Maillet justine.leuge-maillet@finances.gouv.fr 06.08.49.79.32

DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2014. CONTACTS PRESSE Justine Leugé Maillet justine.leuge-maillet@finances.gouv.fr 06.08.49.79.32 DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2014 CONTACTS PRESSE Justine Leugé Maillet justine.leuge-maillet@finances.gouv.fr 06.08.49.79.32 SOMMAIRE Un dispositif au service des entreprises p. 3 Jouer un rôle de facilitateur

Plus en détail

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat 1 FIPECO le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie III) Programmation et pilotage des finances publiques 10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

Plus en détail

Formation etwinning : INSCRIPTION ET RECHERCHE DE PARTENAIRES. Préambule à l'inscription : pourquoi s'inscrire? Qu'est-ce qu'etwinning?

Formation etwinning : INSCRIPTION ET RECHERCHE DE PARTENAIRES. Préambule à l'inscription : pourquoi s'inscrire? Qu'est-ce qu'etwinning? Formation etwinning : INSCRIPTION ET RECHERCHE DE PARTENAIRES Préambule à l'inscription : pourquoi s'inscrire? Qu'est-ce qu'etwinning? etwinning est tout d'abord à considérer comme un réseau social européen

Plus en détail

Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs

Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs Sophie FRANCESCHINI Chargée de mission CGPME - Bureau de représentation à Bruxelles Tel:+32.2.285.07.02 E-mail:sfranceschini@cgpme.fr www.erasmus-entrepreneurs.eu Erasmus

Plus en détail

PROPOSITION MÉTHODOLOGIQUE ET QUESTIONNAIRE- CONTENUS GROUPE DE TRAVAIL STRUCTURE DU RÉSEAU EUROPÉEN DES CONSEILS DE LA JUSTICE

PROPOSITION MÉTHODOLOGIQUE ET QUESTIONNAIRE- CONTENUS GROUPE DE TRAVAIL STRUCTURE DU RÉSEAU EUROPÉEN DES CONSEILS DE LA JUSTICE PROPOSITION MÉTHODOLOGIQUE ET QUESTIONNAIRE- CONTENUS GROUPE DE TRAVAIL STRUCTURE DU RÉSEAU EUROPÉEN DES CONSEILS DE LA JUSTICE Le Réseau Européen des Conseils de la Justice a été constitué après une activité

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Alger, les 5 et 6 aout 2015. Consommation: Mise à niveau de la réglementation en prévision de l OMC

Alger, les 5 et 6 aout 2015. Consommation: Mise à niveau de la réglementation en prévision de l OMC Dans le cadre du processus de l'adhésion de l'algérie à l'organisation Mondiale du Commerce, Monsieur BAKHTI Belaïb, Ministre du Commerce, a procédé à l'ouverture de l'atelier National sur les Accords

Plus en détail

juridique autonome. C est à ce niveau que s apprécient principalement les droits et devoirs de l employeur et du salarié.

juridique autonome. C est à ce niveau que s apprécient principalement les droits et devoirs de l employeur et du salarié. DROIT SOCIAL LA NOTION DE CO-EMPLOYEUR OU LA MISE EN JEU DE LA Véronique VINCENT Janvier 2012 Le droit social français s est initialement structuré sur la notion d entreprise, entité juridique autonome.

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

L Imprimerie nationale

L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale, qui était un service central du ministère des finances jusqu en 1993, est devenue à partir du 1er janvier 1994 une société anonyme appartenant à l Etat. La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail

ETUDES DES RETOMBEES PRESSE INRA CAHIER DES CHARGES

ETUDES DES RETOMBEES PRESSE INRA CAHIER DES CHARGES ETUDES DES RETOMBEES PRESSE INRA CAHIER DES CHARGES Réalisation d une surveillance presse et de la revue de presse quotidienne pour l Inra Le service de presse de la direction de la communication de l

Plus en détail

Comité de suivi Transfert de la bande des 700 Mhz Changement de norme de la TNT 21 mai 2015

Comité de suivi Transfert de la bande des 700 Mhz Changement de norme de la TNT 21 mai 2015 Comité de suivi Transfert de la bande des 700 Mhz Changement de norme de la TNT 21 mai 2015 Contact presse : Franca Vissière franca.vissiere@anfr.fr 06 09 48 79 43 Le Gouvernement a décidé de transférer

Plus en détail

0DUFKp LQWpULHXU OH WDEOHDX GDIILFKDJH UpYqOH GHV SHUIRUPDQFHV YDULDEOHV GH OD SDUW GHV ewdwv PHPEUHV

0DUFKp LQWpULHXU OH WDEOHDX GDIILFKDJH UpYqOH GHV SHUIRUPDQFHV YDULDEOHV GH OD SDUW GHV ewdwv PHPEUHV ,3 Bruxelles, le 28 mai 2001 0DUFKp LQWpULHXU OH WDEOHDX GDIILFKDJH UpYqOH GHV SHUIRUPDQFHV YDULDEOHV GH OD SDUW GHV ewdwv PHPEUHV /D GHUQLqUH pglwlrq GX WDEOHDX GDIILFKDJH GX PDUFKp LQWpULHXU SXEOLp DXMRXUGKXL

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

Aides d État n N 242/2002 - France Aides au financement des investissements des distilleries viticoles en matière de compteurs d alcool

Aides d État n N 242/2002 - France Aides au financement des investissements des distilleries viticoles en matière de compteurs d alcool COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 06.09.2002 C(2002)3244 Objet: Aides d État n N 242/2002 - France Aides au financement des investissements des distilleries viticoles en matière de compteurs d alcool

Plus en détail