Des attentes de changements profonds dans l'organisation du transport de marchandises en France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des attentes de changements profonds dans l'organisation du transport de marchandises en France"

Transcription

1 Des attentes de changements profonds dans l'organisation du transport de marchandises en France Programme de recherche et d'innovation dans les transports terrestres Ministères chargés de la recherche, des transports, de l'environnement et de l'industrie, ADEME OSÉO ANR LA RECHERCHE OUVRE LE DÉBAT BILAN DE LA CONSULTATION-FORUM SUR LE TRANSPORT DE MARCHANDISES juin 2007

2 MÉTHODE ET DÉROULEMENT Une démarche d'écoute et de débat avec les parties prenantes Parce que l'insertion dans une région permettait de mieux faire apparaître les synergies et/ou oppositions entre enjeux locaux et globaux, la consultation-forum a été conduite en partenariat avec la Région Nord-Pas de Calais, territoire de forte tradition industrielle traversé par de grands flux européens de marchandises. La consultation-forum s'est déroulée en deux phases principales : PHASE 1 : CONSULTATION 3 étapes d'écoute pour connaître les visions des acteurs une dizaine d'entretiens d'orientation avec des acteurs proches du Predit pour finaliser la problématique (mai-juillet 2005) une trentaine d'entretiens individuels avec des parties prenantes * pour structurer les termes du débat et définir les acteurs de la concertation (2 e semestre 2005) la réunion d'un groupe de discussion composé de "citoyens" ** afin de déterminer la place de ces acteurs dans la concertation (janvier 2006) Diagnostic et perspectives du transport de marchandises : 10 points d'accord et 6 thèmes de débat La phase de consultation a permis d'identifier 10 points d'accord entre les parties en matière de diagnostic du transport de marchandises en France, de perception des avantages et inconvénients des divers modes, de nécessité d'une réduction des flux, etc. 6 thèmes de débat ont également pu être formalisés et ont permis de nourrir la phase de concertation qui a suivi : 1 - Massifier le transport de marchandises 2 - Réussir le transport combiné 3 - Réduire les nuisances du transport routier 4 - Agir sur la répartition modale grâce à des innovations organisationnelles 5 - Limiter la croissance des flux de marchandises 6 - Sensibiliser l'opinion publique pour qu'elle soit facteur de changement durable * Chargeurs, commissionnaires, gestionnaires d'infrastructures, fabricants de matériels, organisations professionnelles, associations, acteurs publics, chercheurs et consultants. ** Personnes n'ayant pas une connaissance particulière de la problématique discutée. PHASE 2 : CONCERTATION 2 étapes de concertation pour construire une vision partagée des attentes La réunion pendant deux journées d'un groupe d'évaluation interactive composé d'une quarantaine d'acteurs pour construire une vision partagée des difficultés et des pistes de travail (5-6 septembre 2006) Une journée de concertation élargie ayant réuni 200 participants afin de hiérarchiser l'ensemble des pistes de travail issues de la consultation-forum (4 octobre 2006) Plus de 60 pistes de progrès, priorisées par les parties prenantes Deux journées de travail ont conduit le groupe d'évaluation interactive à produire son diagnostic partagé des difficultés et des pistes de travail ou d'innovation susceptibles de provoquer un changement des pratiques. Avec les apports de la phase de consultation, ce sont plus de 60 pistes de travail et d'innovation qui ont pu être formalisées. La journée de concertation élargie du 4 octobre 2006 a rassemblé 200 participants répartis en 20 groupes d'acteurs homogènes : chargeurs, transporteurs (route et autres modes), gestionnaires d'infrastructures, services de l'etat, collectivités territoriales, animateurs de réseaux (CCI, pôles de compétitivité...), organisations professionnelles, syndicats de salariés, associations, citoyens, organismes de formation et de recherche et consultants. Cette journée a été consacrée à un travail de hiérarchisation des 60 pistes de travail et d'innovation issues de la consultation-forum, réparties en 3 séquences de travail : Séquence 1 : comment parvenir à un meilleur équilibre dans la répartition modale du transport de marchandises pour mieux respecter les exigences du développement durable? Séquence 2 : comment modifier les systèmes de production, de distribution et de consommation des biens pour parvenir à une chaîne logistique "durable"? Séquence 3 : comment créer les conditions de mise en œuvre des solutions évoquées dans les deux premières séquences?

3 La consultation-forum sur le transport de marchandises est la deuxième d'une série de trois démarches programmées dans le cadre du Predit 3 ( ), après celle de sur les technologies d'assistance à la conduite automobile et avant celle actuellement en cours sur le financement et la régulation de la mobilité urbaine. Ces démarches ont pour objectif de mieux diffuser les connaissances et de mettre en débat dans la société, au-delà des cercles d experts, certaines orientations de recherche du programme. LES PRINCIPALES CONCLUSIONS DE LA CONSULTATION-FORUM Vers des politiques du transport de marchandises favorisant la gouvernance de la filière et le développement durable Le thème du transport de marchandises a été retenu car il fait l'objet de nombreux débats : complémentarité entre modes de transport et prépondérance du mode routier, relations complexes entre acteurs de la chaîne du transport (depuis la production des matières premières jusqu'à l'acte de consommation), enjeux économiques et environnementaux Il est également porteur de sujets de recherche développés dans le cadre du Predit : maîtrise de la demande de transport, optimisation des chaînes logistiques, impacts environnementaux, inter ou multimodalité, technologies du transport de marchandises... Cette démarche de large concertation s'est déroulée pendant un an et demi, de mai 2005 à octobre Elle a réuni de nombreux acteurs du transport de marchandises qui ont eu à cœur de faire partager leurs visions et de travailler, ensemble, à orienter les voies de progrès du fret français : industriels, transporteurs, pouvoirs publics, mais aussi "simples" citoyens. Tout au long du processus, les acteurs sollicités ont manifesté une grande implication dans la problématique traitée. La conscience collective des enjeux du transport de marchandises est apparue comme très forte. CINQ CONCLUSIONS GÉNÉRALES 1 Loin des clivages du passé, des enjeux collectifs largement partagés Loin des clivages du passé qui ont souvent bloqué les négociations engagées ces dernières années la prise de conscience des enjeux du transport de marchandises en termes de développement durable est réelle et partagée par la grande majorité des acteurs. Plus encore, la plupart ont insisté sur l'urgence voire la gravité à traiter la question du transport de marchandises en France, souvent décrite comme ancienne, récurrente et peu ou mal traitée par les politiques publiques. 2 L'importance du rôle du citoyen-consommateur Le rôle du citoyen-consommateur est apparu comme fondamental. Les choix de consommation effectués aujourd'hui ("tout, tout de suite, tout le temps") justifient la façon dont les marchandises sont transportées et sont la clé des pratiques de demain. 3 La nécessité d'une approche en termes de chaîne logistique globale Le transport de marchandises ne devrait plus faire l'objet d'une approche sectorielle, comme cela a beaucoup été pratiqué jusqu'à présent. La justesse, la cohérence et la durabilité des solutions seront favorisées par une approche en termes de chaîne logistique globale, depuis la conception des biens jusqu'à leur fin de vie. 4 La nécessité d'outils d'évaluation et de suivi Face à la complexité des questions logistiques, les acteurs expriment un besoin d'outils d'évaluation et de suivi reconnus et formulés à des niveaux de vulgarisation différenciés, en fonction des acteurs auxquels ils s'adressent. 5 Des projets technologiques visant le respect de l'environnement Les innovations devraient servir en priorité le respect de l environnement. Mais les conditions économiques et sociales de leur déploiement et leur acceptabilité par les acteurs doivent être analysées avec soin.

4 CINQ ATTENTES RELEVANT DU CHAMP DE LA RECHERCHE 1 L'aménagement du territoire et l'architecture des infrastructures Déterminant fort de l'aménagement des territoires, le développement des infrastructures de transport s'est souvent fait au détriment des exigences environnementales, de cadre de vie, de cohérence et de complémentarité des territoires. Le besoin de rationalisation de l'architecture globale des infrastructures de transport se fait donc sentir. Plus spécifiquement, la recherche d'un saut qualitatif majeur en matière d'infrastructures apparaît comme une des conditions nécessaires à un accroissement de qualité du transport ferroviaire (parallèlement au progrès à réaliser sur les matériels et les modes d'organisation et de gestion) et, par extension, du transport combiné. Enfin, une redéfinition de l'architecture du réseau des infrastructures de stockage des marchandises conduirait à une organisation différente des transports et à une diminution des flux. 2 L'optimisation de la continuité et de la complémentarité du transport Les progrès à réaliser en matière de continuité du transport sont importants. Le manque de qualité du transport combiné en est l'exemple le plus perçu. Du point de vue de l'action de transporter elle-même, des techniques efficaces restent à trouver, tant en termes de fiabilité des modes de transport, que de mutualisation et ré-éclatement des marchandises, que d'amélioration des ruptures de charge, etc. Les Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication permettraient la fluidification du système par le partage d'information entre les acteurs de la chaîne logistique et la traçabilité des marchandises. Enfin, la fluidification administrative est également à rechercher. 3 La réduction de l'impact environnemental du transport routier Le transport routier est dans une position délicate : d'une part, il cristallise la confiance des donneurs d'ordres grâce à un service de qualité et peu cher ; d'autre part, il fait l'objet de nombreuses attaques et a une image de pollueur pour de nombreux publics. Bien que les progrès réalisés par le secteur sur le plan environnemental soient déjà conséquents, des sujets importants doivent encore faire l'objet de travaux de recherche : la réduction de l'impact énergétique, par le recours massif à des carburants d'origine non fossile et peu émetteurs de gaz à effet de serre ; la réduction du trafic sur les axes routiers, qui appelle des solutions de natures variées : réglementation, optimisation de chargement des véhicules, évolution des infrastructures, etc ; la question de l'augmentation du tonnage maximum autorisé pour les poids lourds, qui a fait l'objet de débats non tranchés (car le doute persiste sur le bilan environnemental réel d'une telle mesure) et à laquelle la recherche pourrait donner une réponse objective. 4 De nouvelles options de production et de distribution des biens Une évolution durable du transport de marchandises ne se fera pas sans modification profonde dans les sphères de la production et de la distribution. Ces évolutions concernent notamment : la conception des produits (réduction des volumes et des emballages) ; les stratégies productives pratiquées (par exemple, la différenciation retardée * ) ; les exigences relatives au transport des biens (flux tendus, juste-à-temps, délais, structures de stockage, etc.) ; les prévisions de transport (prévisions de vente, délais de réapprovisionnement, etc.) ; les stratégies marketing et commerciales. 5 De nouvelles options de consommation des biens Le consommateur dispose aujourd'hui d'une marge de manœuvre réduite, puisqu'il est encore très éloigné des questions de transport et de logistique. Pourtant, les choix de consommation sont une variable majeure dont l'évolution peut faire basculer le système actuel de façon durable. Pour permettre des choix éclairés, de nombreuses pistes de sensibilisation ont été évoquées ; une d'entre elles a particulièrement retenu l'attention des participants : la construction d'un label qui informerait les consommateurs sur la performance économique, sociale et environnementale des produits. * Stratégie qui consiste à effectuer les opérations de personnalisation des produits le plus en aval possible du processus de production.

5 CINQ ATTENTES RELEVANT DU CHAMP DES POLITIQUES PUBLIQUES 1 La création des conditions d'une nouvelle gouvernance en matière de transport de marchandises La création d'un/de lieu(x) d'échange et de concertation permanent(s), permettant aux parties prenantes de l'ensemble de la chaîne logistique de travailler sur les orientations du transport de marchandises, a été souhaitée. Une telle structure devrait avoir une indépendance institutionnelle garantie. 2 Le renforcement du rôle de l'etat L'Etat est perçu comme désengagé des politiques de transport de marchandises par la majorité des acteurs. Pourtant, son rôle est jugé comme crucial, notamment sur toutes les orientations stratégiques de long terme. 3 La réforme du système réglementaire, tarifaire et fiscal Le système réglementaire, tarifaire et fiscal français apparaît comme désuet et éloigné des réalités du terrain. La remise en cause de ces aspects est très importante et appelle, non pas des ajustements progressifs, mais bien une réforme profonde. 4 L'amélioration de la connaissance des systèmes logistiques Un sentiment général de manque de connaissances sur les questions de transport et de logistique a été exprimé, alors que le sujet est crucial dans la prise de décision. C'est le cas par exemple de la question du juste prix du transport et de l'identification de l'ensemble des coûts qu'il doit synthétiser. La satisfaction de cette demande passe également par la formation, jugée d'une qualité insuffisante. 5 L'accroissement de la visibilité de moyen et long terme aux acteurs Les acteurs du transport de marchandises attendent de l État qu il donne de la visibilité sur les évolutions réglementaires et fiscales (Europe, O.M.C, ) de moyen et long terme. QUELLES SUITES À CETTE DÉMARCHE? Le comité de pilotage du Predit a examiné les résultats de cette consultation-forum. Il a demandé que ces résultats soient largement diffusés, notamment auprès des responsables des politiques publiques, auxquels de nombreuses attentes s'adressent. Il a demandé également que les attentes à l'égard de la recherche soient prises en compte dans la préparation du prochain Predit. Certaines de ces attentes l'étaient déjà dans le programme qui s'achève cette année : impacts environnementaux du transport routier, continuité du transport et complémentarité des modes, connaissances sur les systèmes de production et de distribution. Ces axes doivent probablement être poursuivis et les résultats actuels soigneusement capitalisés et diffusés. A contrario, deux axes méritent sans doute une attention nouvelle : l'aménagement du territoire d'une part, le rôle du consommateur et les éléments de sensibilisation à construire, d'autre part.

6 La consultation-forum sur le transport de marchandises a été conduite en partenariat avec la Région Nord-Pas de Calais, avec les groupes opérationnels 5 (logistique et transport de marchandises) et 6 (technologies pour le transport de marchandises) du Predit, sous la maîtrise d œuvre de. Le rapport complet de cette consultation-forum est disponible sur PREDIT Secrétariat permanent Tour Pascal B Paris La Défense cedex Téléphone : Télécopie : Le Predit est un programme interministériel de recherche, d expérimentation et d innovation dans les transports terrestres, créé en 1990 et conduit par les ministères chargés de la recherche, des transports, de l environnement et de l industrie, l Ademe, Oséo et l'anr. Stimulant la coopération entre secteurs public et privé, ce programme soutient les efforts de recherche et d innovation et vise à favoriser l'émergence de systèmes de transport économiquement et socialement plus efficaces, plus sûrs, plus économes en énergie, et finalement mieux respectueux de l'homme et de l environnement. Le programme Predit actuellement en cours suit trois grands axes prioritaires : l'énergie et l'environnement, la sécurité routière et le transport de marchandises. Il met en œuvre un budget d environ 300 millions d euros de fonds publics pour les années 2002 à 2007.

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement»

10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» 10 PROPOSITIONS POUR L ECONOMIE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le 24 septembre 2007 Synthèse de la contribution de la CCIP au «Grenelle de l environnement» A travers les différentes missions qui sont les

Plus en détail

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives.

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives. I. Introduction Le ciel sera-t-il bientôt un monopole? Moyen pour les compagnies aériennes de continuer à exister, les alliances n en sont pas mois certainement qu une étape vers leur concentration en

Plus en détail

Conférence nationale sur le fret fluvial

Conférence nationale sur le fret fluvial Conférence nationale sur le fret fluvial Lundi 19 octobre 2015 Sommaire Edito d Alain Vidalies...4 Le Transport fluvial : chiffres clés...5 Les objectifs de la conférence sur le fret fluvial...6 Un an

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Offre de Mutualisation Transports

Offre de Mutualisation Transports Offre de Mutualisation Transports 1 2 3 4 5 6 7 CONTEXTE TENDANCES OBJECTIFS OFFRE & SOLUTION TECHNIQUE APPROCHE & METHODOLOGIE SYNTHESE HONORAIRES & PLANNING 1 -CONTEXTE Les coûts de transport pèsent

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne

Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne Les outils pour décider ensemble : nouveau territoires, nouveaux paradigmes Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne Jacques

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions La logistique contribue, de manière significative, au développement

Plus en détail

RÉUNION DE LANCEMENT Territoires En'VIE. Ecologie industrielle et territoriale / innovation / tourisme

RÉUNION DE LANCEMENT Territoires En'VIE. Ecologie industrielle et territoriale / innovation / tourisme RÉUNION DE LANCEMENT Territoires En'VIE Ecologie industrielle et territoriale / innovation / tourisme 19 novembre 2015, Château des Creissauds, Aubagne Présentation du projet Territoires En VIE1 Thèmes

Plus en détail

ECONOMIE CIRCULAIRE ET TERRITOIRES DURABLES OLLIERES 17 AVRIL 2015

ECONOMIE CIRCULAIRE ET TERRITOIRES DURABLES OLLIERES 17 AVRIL 2015 ECONOMIE CIRCULAIRE ET TERRITOIRES DURABLES OLLIERES 17 AVRIL 2015 La Logistique et le Supply-Chain Management face au Développement Durable et la Logistique Inversée Jacques COLIN, Professeur émérite

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

Appel à manifestation d'intérêt

Appel à manifestation d'intérêt Appel à manifestation d'intérêt «USINE DU FUTUR EN POITOU-CHARENTES» 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis 2004, la Région Poitou-Charentes a fait de l'excellence environnementale et de la croissance verte les piliers

Plus en détail

Logistiques et transport fluviaux : quelle gouvernance publique en France?

Logistiques et transport fluviaux : quelle gouvernance publique en France? Logistiques et transport fluviaux : quelle gouvernance publique en France? Didier Baudry Cerema direction territoriale Nord-Picardie Le transport fluvial de marchandises participe au développement d'un

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

FRANCE LOGISTIQUE 2025

FRANCE LOGISTIQUE 2025 SEGOLENE ROYAL MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT, DE L ENERGIE ET DE LA MER, CHARGEE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L'ECONOMIE, DE L'INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE ALAIN VIDALIES

Plus en détail

SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE

SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE CORPORATE COMMUNIQUÉ N XX PARIS, LE 14 OCTOBRE 2013 SNCF PRÉSENTE SON NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE EXCELLENCE 2020 SNCF a présenté ce jour devant son conseil d administration son nouveau projet stratégique

Plus en détail

U N E P R E M I E R E E N F R A N C E U N E C H A R T E P O U R D E S P R A T I Q U E S D E C O M M U N I C A T I O N R E S P O N S A B L E S

U N E P R E M I E R E E N F R A N C E U N E C H A R T E P O U R D E S P R A T I Q U E S D E C O M M U N I C A T I O N R E S P O N S A B L E S U N E P R E M I E R E E N F R A N C E U N E C H A R T E P O U R D E S P R A T I Q U E S D E C O M M U N I C A T I O N R E S P O N S A B L E S D o s s i e r d e P r e s s e Contact Presse : Banc Public

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Dossier de Presse. Lancement de la méthode NOVUS pour une transition vers l économie de fonctionnalité. 18 Octobre 2013.

Dossier de Presse. Lancement de la méthode NOVUS pour une transition vers l économie de fonctionnalité. 18 Octobre 2013. Dossier de Presse Lancement de la méthode NOVUS pour une transition vers l économie de fonctionnalité 18 Octobre 2013 Contacts : Maud Le Guével - 06 63 48 19 04 - maud.leguevel@inspire-institut.org Marjorie

Plus en détail

Problématique des politiques publiques au Bénin: défis et perspectives. Richard Georges SINSIN

Problématique des politiques publiques au Bénin: défis et perspectives. Richard Georges SINSIN Problématique des politiques publiques au Bénin: défis et perspectives Richard Georges SINSIN 1 Objectifs de la présentation Permettre aux participants : de mieux comprendre les politiques publiques mises

Plus en détail

Le développement et la maîtrise de la logistique en Algérie : sur quelques enjeux et sur quelques opportunités.

Le développement et la maîtrise de la logistique en Algérie : sur quelques enjeux et sur quelques opportunités. République Algérienne Démocratique et populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LA LOGISTIQUE ET LE TRANSPORT BLIDA, DU 10 AU 12 NOVEMBRE

Plus en détail

Plan. L entreprise, stratège et négociateur en matière d environnement. Le cas d EDF-H 2 0. 1. Problématique de recherche. 2. Carnet de route.

Plan. L entreprise, stratège et négociateur en matière d environnement. Le cas d EDF-H 2 0. 1. Problématique de recherche. 2. Carnet de route. L entreprise, stratège et négociateur en matière d environnement Le cas d EDF-H 2 0 T. Leménager Séminaire IDDRI 05/01/2008 Plan 1. Problématique de recherche. 2. Carnet de route. 3. Pour quels résultats?

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Réunion informelle des Ministres des Transports de l UE Luxembourg, le 7 octobre 2015

Réunion informelle des Ministres des Transports de l UE Luxembourg, le 7 octobre 2015 Réunion informelle des Ministres des Transports de l UE Luxembourg, le 7 octobre 2015 Déclaration sur le vélo comme moyen de transport respectueux du climat Préambule Innovation Le vélo est une réussite

Plus en détail

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT

COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT COMMISSION DEVELOPPEMENT SOUTENABLE, ENVIRONNEMENT, ENERGIE ET CLIMAT AP - Rapport n 3 3 1/10 3 PROPOSITION ASSEMBLEE PLENIERE 13 DECEMBRE 2013 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL Intégration de critères

Plus en détail

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D y.alix@ecole-management-normandie.fr Plan - Introduction et problématique - L industrie

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

Les ateliers du développement durable Les financements européens

Les ateliers du développement durable Les financements européens Les ateliers du développement durable Les financements européens 1 er juin 2010 Hôtel de département de l Essonne NB - La présente fiche de synthèse a été élaborée par les services du Conseil général de

Plus en détail

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Si les conditions physiques telles que l âge, les antécédents, mais aussi des facteurs sociaux, psychiques et culturels influencent

Plus en détail

PROGRAMME D INFORMATION DE L ATELIER CITOYEN ENJEUX DES TRANSPORTS DANS LA VALLÉE DU RHÔNE ET VERS L ESPAGNE ET CONTROVERSES SUR LES CHOIX À FAIRE

PROGRAMME D INFORMATION DE L ATELIER CITOYEN ENJEUX DES TRANSPORTS DANS LA VALLÉE DU RHÔNE ET VERS L ESPAGNE ET CONTROVERSES SUR LES CHOIX À FAIRE PROGRAMME D INFORMATION DE L ATELIER CITOYEN ENJEUX DES TRANSPORTS DANS LA VALLÉE DU RHÔNE ET VERS L ESPAGNE ET CONTROVERSES SUR LES CHOIX À FAIRE Pour répondre à la détérioration de la situation des transports

Plus en détail

ANALYSE DEVELOPPEMENT DURABLE DES PROJETS DANS LE CADRE DU PROGRAMME REGIONAL FEDER 2007-2013 DE L AQUITAINE

ANALYSE DEVELOPPEMENT DURABLE DES PROJETS DANS LE CADRE DU PROGRAMME REGIONAL FEDER 2007-2013 DE L AQUITAINE Contacts : APAVE: P. KOCIEMBA ; 05.56.77.28.60 ; philippe.kociemba@apave.com Préfecture de région: L. LAURENT; 05.56.90.65.65; lydie.laurent@aquitaine.pref.gouv.fr ANALYSE DEVELOPPEMENT DURABLE DES PROJETS

Plus en détail

POLITIQUE DE LA VILLE POLITIQUE DE L HABITAT ET LOGEMENT

POLITIQUE DE LA VILLE POLITIQUE DE L HABITAT ET LOGEMENT POLITIQUE DE LA VILLE POLITIQUE DE L HABITAT ET LOGEMENT VOS CONTACTS : Mehdi ABDERRAHMANI Conseiller Formation mehdi.abderrahmani@cnfpt.fr Allison DEQUIDT Assistante de formation allison.dequidt@cnfpt.fr

Plus en détail

HABITAT : De la forêt vers un habitat moderne et bioclimatique

HABITAT : De la forêt vers un habitat moderne et bioclimatique HABITAT : De la forêt vers un habitat moderne et bioclimatique Augmenter la part du bois alpin dans la construction afin de favoriser la filière bois alpine, relocaliser l économie forestière Union Régionale

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION

ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION Objectif 7. 8 ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION La vie d une agglomération ainsi que son développement économique supposent un volume

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

Proposition de collaboration sur l Internet Physique

Proposition de collaboration sur l Internet Physique Proposition de collaboration sur l Internet Physique 30 mai 2013 www.physicalinternetinitiative.org www.internet-physique.dz Préambule (1/3) Dans le monde l importance stratégique de la logistique est

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE Axes / Mesures du po Critères inscrits dans le PO

Plus en détail

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Porteuses d une autre approche du développement, les associations ont depuis toujours inscrit leur action au plus

Plus en détail

Journée Furtivité des chantiers Innovations et perspectives. Rapport

Journée Furtivité des chantiers Innovations et perspectives. Rapport Journée Furtivité des chantiers Innovations et perspectives. Rapport 30 mai 2011 Le 10 mai 2011, au LNE à paris, à eu lieu la conférence sur la furtivité des chantiers organisée par EGIS. Cette journée

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Programme d investissements d avenir Action Véhicules et transports du futur Octobre 2015 3,3Mds d euros gérés par l ADEME au service de la transition énergétique et écologique Répartition des montants

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Communiqué de presse Paris, le 7 avril 2014 Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Malakoff Médéric qui assure la santé

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA 1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA DOSSIER DE PRESSE Décembre 2014 Contacts presse : Valorial : Christophe JAN 02 23 48 59 64 christophe.jan@pole-valorial.fr KPMG : Aurélie JOUNY 02 28 24 11 53

Plus en détail

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants :

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants : Préambule L Espace québécois de concertation sur les pratiques d approvisionnement responsable (ECPAR) a pour mandat d optimiser les efforts des donneurs d ordres en vue de diffuser et de mettre en œuvre

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT Séminaire urbanisme commercial L Aménagement commercial dans le SCoT Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial

Plus en détail

LES TRANSPORTS 1. Les mesures pratiques qui ont été prises et les progrès réalisés dans leur mise en œuvre ;

LES TRANSPORTS 1. Les mesures pratiques qui ont été prises et les progrès réalisés dans leur mise en œuvre ; LES TRANSPORTS 1. Les mesures pratiques qui ont été prises et les progrès réalisés dans leur mise en œuvre ; Politiques menées en matière d accès aux transports Le Mali est un vaste territoire d une superficie

Plus en détail

Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville

Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville Institut de Recherche & Développement pour la Transition Énergétique de la Ville Le consortium Efficacity 6 INDUSTRIELS LEADERS DANS LEUR DOMAINE 7 SOCIÉTÉS D INGÉNIERIE 15 STRUCTURES ACADÉMIQUES D EXCELLENCE

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 CONTENU 1. INTRODUCTION...3 1.1. Cadre réglementaire... 3 1.2. Méthodologie retenue... 3 2. ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...4

Plus en détail

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES a) L Europe au cœur du développement durable Le Transport Routier de Marchandises (TRM) est au cœur de notre économie et achemine à

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE Type de la fiche : fiche thématique territoriale (Corse) liée à l Annexe I G Thème de la FICHE : Objectif thématique n 7 correspondant

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

Maison de l Habitant. Bilan du pôle ressource de l agglomération. Grenobloise, 2009. Programmation 2010

Maison de l Habitant. Bilan du pôle ressource de l agglomération. Grenobloise, 2009. Programmation 2010 Maison de l Habitant Bilan du pôle ressource de l agglomération Grenobloise, 2009 Programmation 2010 1. Les visites de sites 2. Les ateliers thématiques 3. Les formations 4. Programmation 2010 5. Budget

Plus en détail

Texte Référent du Plan Régional d Action

Texte Référent du Plan Régional d Action L'Education à l'environnement vers un Développement Durable : une démarche partagée Ce texte est entendu comme référent éthique pour les acteurs de l EEDD en Pays de la Loire. Il donne les grandes lignes

Plus en détail

Présentation de l action : PERFORMANCE LOGISTIQUE

Présentation de l action : PERFORMANCE LOGISTIQUE Présentation de l action : PERFORMANCE LOGISTIQUE Présentation L action «Veille & information Agroalimentaire» est portée par l ARIA. (Association Régionale de l Industrie Alimentaire) Objectifs : - Permettre

Plus en détail

Projet culturel et artistique de l Adem Florida

Projet culturel et artistique de l Adem Florida Projet culturel et artistique de l Adem Florida L Adem/ Florida a défendu et mis en œuvre depuis 1999, un projet culturel et artistique validé par l assemblée générale extraordinaire de l Adem du 05 février

Plus en détail

Présentation des trois projets Voiture électrique régionale par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes

Présentation des trois projets Voiture électrique régionale par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Présentation des trois projets Voiture électrique régionale par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Maison de la Région *** Dossier de presse * Contact presse : Attachée de presse de

Plus en détail

- 23 - TABLEAU COMPARATIF

- 23 - TABLEAU COMPARATIF - 23 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88 4 de la Constitution, Vu le traité instituant la Communauté européenne et notamment ses articles 5 et 16, Le Sénat, Vu l article 88 4 de la Constitution,

Plus en détail

NOUVEAU TRANSPORT ÉCOLOGIQUE DE MARCHANDISES

NOUVEAU TRANSPORT ÉCOLOGIQUE DE MARCHANDISES POINT 4: L engagement national pour le fret ferroviaire et le Schéma Directeur pour un nouveau Transport écologique de Marchandises de la SNCF : application dans le Grand Sud-Est Introduction Président

Plus en détail

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE Plan d'actions POSTE N ACTIVITE ACTION PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE MOYENS HUMAINS MOYENS FINANCIERS DELAIS NIVEAU 2011 en tco 2e HYPOTHESE DE REDUCTION POTENTIEL DE REDUCTION DU POSTE

Plus en détail

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour Ministère de l Equipement, de l Aménagement territorial et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la qualité de la Vie Termes de Références Recrutement d un Bureau d étude

Plus en détail

Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition

Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition Do Green au service d une nouvelle économie Qu est-ce que l économie symbiotique? Comment mettre en place un projet symbiotique sur

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

Synthèse des recommandations des travaux de la Conférence Maghrébine sur «l Economie de la Logistique» 19 et 20 Mai 2014

Synthèse des recommandations des travaux de la Conférence Maghrébine sur «l Economie de la Logistique» 19 et 20 Mai 2014 La République Tunisienne Ministère du Transport Synthèse des recommandations des travaux de la Conférence Maghrébine sur «l Economie de la Logistique» 19 et 20 Mai 2014 Panel 1: Etat des lieux de la logistique

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Didier LIEVEN Le Centre Multimodal de Distribution Urbaine (CMDU ) L agglomération

Plus en détail

Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains

Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Le secteur agricole est

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ Objectifs Doter le territoire d une offre de formation interentreprises adaptée

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015

Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015 Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015 Monsieur le député François-Michel Lambert, président des travaux de la conférence nationale logistique, Mesdames

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre les parties : La CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE L'AIN, Etablissement Public à caractère administratif 1, rue Joseph Bernier 01000 Bourg en Bresse représenté par son

Plus en détail

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Guide pour la rédaction d un cahier des charges (juin 2009) Ce document concerne les diagnostics des émissions de gaz à effet de serre d une collectivité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012. CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail.

DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012. CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail. DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012 CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail.com - 2 - Agenda 21 faits et chiffres :... 5 Les défis à

Plus en détail

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Section PCF du Pays d Aix 28 août 2013 35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence pcf.aix@sfr.fr 04.42.23.30.91. Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Table des matières Synthèse de l enquête sur Aix en Bus...

Plus en détail

CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE

CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE CONFERENCE, SENSIBILISATION & FORMATION à l ÉCO 2 MOBILITE GIP INSERR Pôle Formation 122 rue des Montapins BP 15 58 028 NEVERS CEDEX www.inserr.fr 2 Contexte L objectif visant à changer sa façon de conduire

Plus en détail

PLATEFORME DE DIALOGUE POLITIQUE DE HAUT NIVEAU UE-AFRIQUE SUR LA SCIENCE, LA TECHNOLOGIE ET INNOVATION NOTE DE CONCEPT

PLATEFORME DE DIALOGUE POLITIQUE DE HAUT NIVEAU UE-AFRIQUE SUR LA SCIENCE, LA TECHNOLOGIE ET INNOVATION NOTE DE CONCEPT PLATEFORME DE DIALOGUE POLITIQUE DE HAUT NIVEAU UE-AFRIQUE SUR LA SCIENCE, LA TECHNOLOGIE ET INNOVATION NOTE DE CONCEPT Juillet 2011 1 CONTEXTE 1. Une étape très importante a été franchie à Lisbonne, au

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

DOSSIER AGENCES D'EXECUTION

DOSSIER AGENCES D'EXECUTION DOSSIER AGENCES D'EXECUTION TERMES DE REFERENCE DE L'ETUDE D'EVALUATION SUR LES AGENCES D'EXECUTION '.. PROJET DE TERMES DE REFERENCE DE L'ETUDE D'EVALUATION DES AGENCES D'EXECUTION 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATIONS

Plus en détail