client a besoin d aide et de lui fournir cette aide en temps réel grâce au chat, au «co-browsing» et à d autres procédés innovants.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "client a besoin d aide et de lui fournir cette aide en temps réel grâce au chat, au «co-browsing» et à d autres procédés innovants."

Transcription

1

2 L e segment «vente au détail» du marché mondial de l assurance et des services financiers a de nombreux enjeux communs avec d autres entreprises qui vendent des produits et des services directement aux consommateurs. Les banques, sociétés d investissement et compagnies d assurance sont le siège de changements qui ne cessent de s accélérer depuis quelques dizaines d années, en partie sous l effet des innovations technologiques et de la progression rapide de la numérisation. Le consommateur contrôle de plus en plus le marché. Les clients d aujourd hui sont armés d informations actualisées et ils délaissent les agences où ils venaient se faire conseiller. Ils ont adopté les services bancaires et d investissement en ligne, et prennent de nombreuses décisions eux-mêmes, sans l aide des banquiers et bien souvent sans même les contacter. La bonne nouvelle, c est qu un marché numérisé offre de multiples opportunités de fonctionnement à moindre coût. Cependant, dans un marché où les services en ligne et de plus en plus mobiles sont la norme, il devient beaucoup plus difficile pour les entreprises de se différencier de la concurrence. Les clients accédant aisément à des données permettant de comparer les services, taux, conditions et tarifs, le service s avère un élément crucial de différenciation par rapport aux établissements concurrents. client a besoin d aide et de lui fournir cette aide en temps réel grâce au chat, au «co-browsing» et à d autres procédés innovants. Ces outils permettent aux établissements financiers d améliorer le taux de conversion des interactions clients en opportunités de création de revenus, de maximiser la valeur de chaque relation client, d optimiser l utilisation de leurs ressources marketing et de réduire considérablement leurs coûts. Ce livre blanc examine : le mouvement vers des services omnicanal, notamment des services financiers mobiles ; les avantages que procurent ces outils et ces méthodes dans les segments de la banque, de l investissement et de l assurance ; l impact des activités bancaires numériques omnicanal sur l avenir des agences physiques ; les possibilités d analyse intelligente du Big Data afin de mieux comprendre le comportement des consommateurs, d améliorer l expérience client et de maximiser les recettes ; et la valeur de la plateforme d engagement omnicanal intégrée de TouchCommerce pour les acteurs mondiaux de l assurance et des services financiers. Ce livre blanc explique la manière dont les acteurs avant-gardistes de l assurance et de la finance adoptent une stratégie omnicanal pour toucher leurs clients actuels et en acquérir de nouveaux en offrant une expérience client supérieure. La technologie permet aux clients qui préfèrent une expérience de service autonome de répondre aux besoins de gestion de leur compte et d effectuer des transactions plus facilement et plus efficacement via une solution en libre-service guidée et abondamment documentée, disponible en ligne, sur un appareil mobile ou même dans une agence bancaire. La technologie permet par ailleurs à la banque de détecter le moment où le

3 L e secteur des services financiers est pratiquement toujours en alerte. Les richesses vont et viennent à travers le monde, 24 h/24, 365 jours par an, et ce ballet est suivi par des réseaux mondiaux d ordinateurs interconnectés servant des banques, des sociétés d investissement et des compagnies d assurance. Les services financiers représentent à peu près 8 % du PIB aux États-Unis (soit environ milliards USD), ce pourcentage étant pratiquement équivalent pour les principaux marchés des capitaux en Europe et en Asie. Comme de nombreux commerces, les banques, les courtiers et les assureurs jouent un rôle extrêmement important dans la vie quotidienne des consommateurs. Les sociétés de l assurance et des services financiers ayant une activité de détail comprennent quelques-unes des enseignes les plus réputées au monde, telles que JPMorgan Chase, BNP Paribas, Barclays, Deutsche Bank, Bank of America, Citigroup, AXA, Prudential, Charles Schwab, Wells Fargo et bien d autres grands noms internationaux. Ces organisations doivent relever bon nombre des défis auxquels font face les autres activités commerciales en termes de marketing. S appuyant en grande partie sur des innovations technologiques, elles doivent se battre avec leurs concurrents au sein d un secteur mondialisé qui voit le changement s accélérer depuis plusieurs décennies. Pour les sociétés de l assurance et des services financiers ayant une activité de détail, comme pour la plupart des commerçants, le contrôle du marché est passé de manière abrupte au client. La technologie a donné davantage de pouvoir au consommateur en lui offrant des informations toujours plus complexes sur les opérations bancaires, les investissements et les assurances. Ce dernier peut, rapidement et de manière avisée, comparer les sociétés en termes de services, de taux, de conditions et de tarifs. Cette évolution reflète le développement généralisé de la dépendance du consommateur par rapport aux appareils numériques et sa confiance croissante en ses propres décisions d achat, basées sur les informations fournies par ces appareils. Selon un sondage de la société d études Temenos réalisé conjointement avec Accenture en septembre 2014, les cadres supérieurs des banques partagent de plus en plus l opinion que l une de leurs principales difficultés consiste à donner satisfaction à des clients toujours plus exigeants et à les retenir, plutôt que d en conquérir de nouveaux. 1 Les sociétés du secteur financier, comme les autres entreprises, doivent se démarquer de leurs concurrents. Bon nombre d entre elles sont convaincues qu offrir une meilleure expérience client constitue un élément puissant de différenciation. Elles adoptent des stratégies et des outils utilisés par d autres commerçants pour améliorer cette expérience et rendre les interactions plus rapides, plus simples et offrir une ergonomie plus agréable. De meilleures expériences client mènent à une augmentation des taux de conversion et du nombre de transactions et fournit des d opportunités plus nombreuses pour vendre de nouveaux services aux clients existants.

4 En 2013, la moitié de la population adulte des États- Unis avait adopté la banque en ligne. Ce chiffre devrait passer à plus de 60 % des Américains adultes (soit plus de 70 % des internautes adultes) d ici Les clients ont commencé par effectuer des processus relativement simples comme vérifier le solde de leur compte ou payer des factures. Les spécialistes du marketing des services financiers reconnaissent cependant que la généralisation de l adoption dépend de leur capacité à offrir des services plus sophistiqués en ligne. Au top des priorités pour les banques : permettre de créer un compte en ligne de manière totalement automatisée, fournir des offres personnalisées en ligne, déployer des outils personnels de gestion financière sur les sites Internet des banques et mettre en ligne des outils pour comparer différents produits financiers. Les banques, les sociétés d investissement et les compagnies d assurances adoptent progressivement des stratégies omnicanal (recouvrant les traditionnelles agences ainsi que les services bancaires en ligne et mobiles) afin d améliorer leurs services tout en réduisant les coûts, et de commercialiser de nouveaux services qu elles vendent à leurs clients existants. Elles peuvent ainsi satisfaire des consommateurs bien documentés qui optent pour des outils de self-service de plus en plus sophistiqués, préfèrent la commodité des expériences en ligne aux astreintes d un rendez-vous en agence, et souhaitent obtenir des informations et effectuer des transactions à tout moment et en tout lieu. Cette dernière exigence a accéléré l adoption des services bancaires mobiles, qui devraient devenir le mode d interaction principal en matière de services financiers avant la fin de cette décennie. Chaque interaction entre la société de services financiers et son client s appuie sur un nombre croissant d informations. La capacité d analyser des Big Data et de fournir des connaissances exploitables permet aux sociétés de services financiers de voir le comportement des clients et de découvrir les tendances de la demande, de proposer des offres de services en correspondance avec les profils des clients, de centrer la vente incitative sur les clients les plus enclins à acheter et de repérer les clients susceptibles de passer à la concurrence avant qu ils ne le fassent. Les technologies de l information aident par ailleurs les prestataires de services financiers à réduire considérablement leurs coûts, notamment dans des domaines tels que le service clients. Traditionnellement dépendantes des centres d appels où des agents répondent en direct, au téléphone, aux questions des clients, banques et compagnies d assurances constatent que des pourcentages élevés de ces appels peuvent être remplacés par des sessions de chat avec des conseillers qui peuvent fournir un meilleur service, étayé par une quantité supérieure d informations. En outre, ces agents peuvent gérer simultanément plusieurs clients pour une fraction du coût de fonctionnement des centres d appels.

5 Par ailleurs, les clients disposant des outils appropriés de self-service en ligne peuvent résoudre eux-mêmes une grande partie de leurs problèmes, ne recourant au chat ou à l interaction vocale que lorsque leur problème s avère plus complexe. De manière générale, ceci améliore les scores de satisfaction de la clientèle, les consommateurs appréciant de ne pas avoir à utiliser des systèmes de réponse vocale compliqués ou de prendre place dans une longue file d attente en agence. En outre, chaque session en ligne ou mobile fournit à la banque de nouvelles données sur les besoins et les préférences du client, et peut offrir une opportunité de vente incitative ciblée même si le client n interagit jamais avec un conseiller. L a société d études de marché emarketer estime que plus de 90 % des adultes recourant à des services bancaires numériques aux États-Unis utiliseront des outils de services bancaires mobiles d ici 2018, soit 54 % de l ensembles des adultes aux États-Unis. 4 Cette proportion ne prend pas en compte l utilisation d outils de paiement mobile tels que Google Wallet et Apple Pay il se rapporte à la suite complète des services bancaires numériques. Selon le service d études YouGov, en 2014, 22 % des internautes américains accédaient déjà au moins une fois par semaine à des services bancaires mobiles. D après emarketer, les jeunes utilisateurs sont déjà conquis ; les prévisions de croissance concernent principalement les adultes plus âgés, qui ont résisté jusqu ici aux attraits des services bancaires mobiles. Des applications mieux conçues et des écrans plus grands devraient les convaincre de céder et même si les inquiétudes relatives à la sécurisation des appareils mobiles représentent un frein à l adoption de ces services, elles ne devraient pas l entraver sérieusement. 5 En effet, les sociétés de services financiers augmentent considérablement leur budget marketing pour les services bancaires mobiles. Depuis 2013, les dépenses en publicité numérique engagées aux États- Unis pour des services financiers ont fortement augmenté ; selon les estimations d emarketer, les dépenses de publicité sur mobiles dépasseront les dépenses publicitaires sur ordinateur de bureau, et la publicité pour des services bancaires mobiles représentera plus du double des dépenses publicitaires numériques pour la promotion des services bancaires sur ordinateur de bureau. 6

6 recensait 16,1 millions d utilisateurs et Wells Fargo 13,7 millions. 8 Les sociétés de services financiers procèdent également aux investissements techniques nécessaires pour l adoption du mobile. Plus précisément, elles investissent dans le «responsive design» qui identifie le type d appareil utilisé par l internaute pour naviguer sur le site et fournit automatiquement une expérience numérique adaptée à cet appareil (par exemple, une expérience optimisée pour navigateur Internet, tablette ou smartphone). L optimisation recouvre l utilisation de mesures de sécurité spécifiquement conçues pour l ordinateur de bureau ou la plateforme mobile, ainsi que des fonctionnalités permettant de tirer parti des caractéristiques uniques de chaque plateforme, comme la possibilité de créer des actions sur le smartphone en tournant ou en secouant l appareil. D après une étude de Forrester Research, 38 % des sociétés de services financiers utilisent aujourd hui le «responsive design», et 50 % prévoient de le faire. 7 Outre le simple aspect pratique de l utilisation, il existe un autre facteur de différenciation des transactions mobiles par rapport aux transactions effectuées via un ordinateur de bureau : ces opérations peuvent être réalisées n importe où, le lieu pouvant également fournir une opportunité pour ajouter de la valeur au service, car la banque peut par exemple envoyer une offre adaptée à l utilisateur, l incitant à se rendre dans une agence à proximité ou un commerce tout proche avec lequel elle coopère. Au troisième trimestre 2014, la société JPMorgan Chase comptait 18,4 millions d utilisateurs de son application bancaire mobile. Bank of America Dans son étude comparative des services bancaires en ligne réalisée en 2014, Forrester Research a établi que les plus grandes banques, au moins aux États- Unis, proposent des services numériques extrêmement efficaces pour la gestion des comptes, permettant à leurs clients d accéder aux informations relatives à leurs comptes, d effectuer des virements entre leurs comptes, de payer des factures, de contrôler l activité sur leurs comptes, etc. Toutefois, en ce qui concerne les autres services bancaires traditionnels, tels que la gestion de l argent, et les pratiques de marketing numérique telles que la vente croisée et la vente incitative de services aux clients existants, même les plus grandes banques commencent juste à se lancer. 9 Le fait que des opportunités ne soient pas concrétisées n est pour certaines qu une question de maturité. Les banques commencent seulement à mettre en ligne des outils de gestion des finances assez complexes pour les rendre comparables aux services bancaires traditionnels. Ces outils vont évoluer. Dans l intervalle, des outils omnicanal sont toutefois disponibles au moins pour étoffer les conseils que les sites de banque numérique peuvent fournir aux clients intéressés par une aide à la gestion financière. En outre, les technologies omnicanal offrent les moyens, à court terme, d intensifier considérablement les ventes croisées et d améliorer l expérience client grâce à une solution de self-service et une aide professionnelle plus efficaces.

7 L e principal avantage opérationnel d une solution omnicanal est de fournir une vision du client continue, à 360, et de mettre à disposition de tous les professionnels de la banque en relation avec ce client (que ce soit en personne dans une agence, au téléphone, en ligne ou via un chat mobile, ou encore par visioconférence) les mêmes informations complètes et actualisées le concernant. Au fil des interactions avec ce client, y compris lorsque le client fournit des informations en utilisant une solution de self-service, l institution financière comprend mieux ses besoins. Elle est ainsi en mesure de lui offrir un service personnalisé et plus satisfaisant, et de tirer une valeur accrue de chaque relation avec le client grâce à des opportunités de ventes croisées et de ventes incitatives ciblées avec une grande précision. L histoire de la banque omnicanal s articule sur deux axes : Acquérir un client Si le visiteur n est pas un client existant, la banque entrera en contact avec lui sur un site Internet ou un site mobile. Quelqu un qui souhaite souscrire à des produits de services financiers sur un appareil mobile a généralement des questions à poser. Ajouter une fonctionnalité de self-service ou de chat au sein d un site Internet mobile peut augmenter les conversions mobiles. Conserver un client Si le consommateur est déjà client de la banque, il utilisera certainement l application mobile de la banque ou son application bancaire en ligne. Il est possible d intégrer le chat à l application. Le chat peut être proactif ou réactif. Un agent lance un chat proactif lorsqu il reçoit une notification de l arrivée d un client sur le site Internet de la banque, ou de l utilisation de l application mobile par le client, le scénario de navigation indiquant qu il a besoin d aide. Par exemple, le client est arrivé à la page descriptive d un produit pour lequel les gens posent habituellement des questions. Ou encore, la suite de pages qu il a parcourues suggère une certaine confusion. Le chat réactif est lancé par le client en cliquant sur un lien url present sur le site ou l application mobile. Ces liens peuvent être adaptés : ils peuvent par exemple n apparaître que sur les pages où les clients ont tendance à initier une conversation téléphonique, ou bien n être visibles qu aux heures où des agents de chat sont disponibles.

8 Les indicateurs de mesure de réussite incluent : Déviation d appel (volumes d appels réduits) Adoption du self-service (économies en service client) Ampleur de l adoption de ces technologies et process Économies au niveau des charges opérationnelles des centres d appel Scores élevés de satisfaction client Taux de conversion supérieurs (augmentation des transactions, des ouvertures de comptes, des demandes de prêts et des souscriptions de polices d'assurance.). L e mobile ne se limite plus à compléter d autres modèles commerciaux. Le commerce mobile est son propre modèle et représente une part croissante du trafic bancaire numérique. Le consommateur-type de services financiers mobiles est susceptible d utiliser un smartphone ou une tablette plusieurs fois par jour, à des moments que Forrester Research appelle des «moments mobiles», pour vérifier le solde de son compte et gérer son compte avant le petit-déjeuner, faire des achats en allant travailler et à nouveau au moment du déjeuner, ouvrir un nouveau compte lors d une pause l après-midi, chercher des renseignements et faire une demande de prêt le soir, et ainsi de suite. Pour les responsables de la promotion de ces services, les moments et lieux où un consommateur effectue des transactions (le «contexte» de ces transactions) fournissent de riches données analytiques sur ses habitudes de consommation, qui peuvent être exploitées pour offrir une expérience mobile personnalisée. 10 La personnalisation permet à la banque ou à la société d investissement de fournir des conseils, des informations et des offres plus ciblés à cette personne. Pour les adeptes, les avantages dépassent la simple commodité. Les services bancaires mobiles sont un phénomène récent, qui n est encore que partiellement compris. Il devrait conduire à la découverte des besoins du consommateur et au développement d opportunités de service que les spécialistes du marketing n avaient pas imaginées. Les sections suivantes illustrent la manière dont les technologies mobiles ont changé chaque métier des services financiers : Forrester Research souligne le fait que les moments mobiles, à la différence des expériences bancaires numériques sur un ordinateur de bureau, peuvent se produire n importe quand et n importe où. C est l élément essentiel de différenciation du phénomène des services financiers mobiles : une fois qu ils ont goûté à la liberté du service bancaire n importe quand - n importe où, ces utilisateurs sont susceptibles d en faire leur principal mode de d accès.

9 Services bancaires Aujourd hui, on accède plus souvent aux services bancaires mobiles via un smartphone que sur une tablette, ce qui reflète très probablement la fréquence et la simplicité des transactions bancaires mobiles. Cependant, cette habitude est en train de changer, et Forrester Research prévoit qu en 2015, la tablette prendra le pas sur le smartphone pour l utilisation de services bancaires, au moins aux États-Unis. 4 Il est possible que ceci traduise un accroissement de la confiance en la plateforme mobile pour l exécution de transactions plus complexes. Par exemple, une cliente cherchant à acquérir un logement pourrait voir une maison qui lui plaît et profiter de sa présence sur les lieux pour examiner les caractéristiques de la maison sur son smartphone et contacter la banque pour vérifier la possibilité d un crédit immobilier, y compris le montant du prêt pré-approuvé qu elle pourrait obtenir. Elle pourrait même lancer le processus de demande de prêt, mais il serait plus judicieux qu elle le fasse sur un appareil doté d un écran plus large, comme une tablette. Services d investissement Les sociétés de courtage rencontrent les mêmes difficultés que les banques en termes de service client. Elles doivent identifier les clients potentiels et distinguer les investisseurs occasionnels des clients disposant d un patrimoine à valeur élevée, ces derniers pouvant être ciblés pour des produits d investissement plus variés et plus sophistiqués. Le courtage en ligne progresse rapidement, aussi bien via ordinateurs de bureau que appareils mobiles. Les principaux courtiers en ligne permettent non seulement de gérer des comptes et de négocier sur un appareil mobile, mais mettent également à disposition de leurs clients des outils perfectionnés de courtage et d analyse sectorielle. Ces outils synthétisent les données et présentation visuelle est adaptée à un écran de taille réduite. Le coût par transaction est un facteur de différenciation essentiel et la technologie omnicanal a considérablement réduit les frais de courtage. 11 Les traders sont généralement de grands consommateurs d informations mais les produits d investissement peuvent être complexes et mystérieux, ce qui rend l investissement en ligne idéal en termes d accompagnement du client si l on intègre le self-

10 service, le chat et la navigation assistée aux sites Internet et aux applications. Assurances Le secteur des assurances a pris du retard en termes de développement de services numériques par rapport aux banques et aux sociétés d investissement, mais poursuit ses investissements considérables dans ce type d innovations. Si les services d assurance sont devenus accessibles sur les PC au terme d un processus évolutif, le mobile a, lui, le potentiel de révolutionner ce secteur d activité. La recherche d une assurance et l achat d une police sont plus complexes que bon nombre de transactions bancaires, ce qui peut largement expliquer le retard du secteur des assurances à adopter les solutions mobiles. Les transactions mobiles relatives aux assurances sont plus susceptibles d être effectuées sur une tablette que sur un smartphone, ce qui semble également refléter la relative complexité des transactions. (Les transactions bancaires mobiles sont au contraire généralement plus susceptibles de se faire à partir d un smartphone.) 12 Il s avère que la technologie mobile est particulièrement intéressante pour un domaine d application bien précis : la déclaration de sinistres. De nombreux assureurs proposent maintenant des applications exploitant judicieusement différentes fonctionnalités mobiles telles que l appareil photo, la géolocalisation et la commande vocale. Le client qui a subi une perte, dans un accident de voiture par exemple, peut directement remplir une déclaration de sinistre, l appareil mobile lui permettant de joindre

11 des photos de l accident et des dégâts, d indiquer avec précision l emplacement de l accident et de nombreux autres détails qui pourront ensuite être vérifiés par un expert dans le cadre de la police souscrite par le client. L a fréquentation des agences physiques continuant de baisser, les sociétés réfléchissent à l avenir de ces agences dans le paysage omnicanal des services financiers. Dans certaines zones géographiques, les agences bancaires constituent encore et toujours un lien essentiel pour les clients, comme c est le cas dans les campagnes. Même si les services bancaires en ligne sont un phénomène d envergure mondiale, bon nombre de pays en développement ne jouissent pas encore d une couverture Internet satisfaisante, et, dans ces pays, les agences physiques restent pour les particuliers des points de contact essentiels avec les sociétés du secteur assurance et services financiers. Par ailleurs, dans une bonne partie des pays développés, les agences évoluent en endossant de nouvelles fonctions ou en proposant de nouveaux services. Les sociétés du secteur font généralement la distinction entre les transactions de routine et les services plus complexes nécessitant un plus gros volume d informations. Ainsi, les opérations les plus simples seront probablement prises en charge de manière exclusive par les services bancaires numériques ou, pour les assurances, s effectueront via des outils numériques. À moyen ou à long terme, il semble quasi-certain que les services complexes de conseil conserveront leur place au sein d agences physiques où des professionnels des services financiers peuvent discuter avec les clients en face à face. Dans une étude réalisée conjointement par Efma et Infosys en 2014, des cadres supérieurs de la banque ont identifié les investissements technologiques prioritaires à faire en agence. Parmi les investissements essentiels identifiés, des services de conseil pour la vente croisée de produits financiers basés sur l analyse numérique, des outils de planification financière plus perfectionnés, permettant d offrir au client un service personnalisé, des solutions analytiques procurant au personnel de la banque une «vision à 360» des clients entrant dans l agence, des applications tactiles et sur tablette pour les conseillers financiers travaillant en agence, ainsi que des services de visioconférence. 13 Forrester Research prévoit que les acteurs des secteurs assurance et services financiers fermeront un grand nombre d agences et qu elles programmeront la disparition de leurs réseaux physiques fournissant tout l éventail des services,

12 tout en conservant des bureaux physiques spécialisés dans des endroits précis où des expériences client spécifiques sont nécessaires. Selon Forrester, quatre principaux modèles d agences bancaires émergeront : Les agences dédiées au conseil : spécialisées dans la vente et le service des prêts, des lignes de crédit et d autres services complexes, ainsi que dans la résolution des problèmes complexes. Les agences dédiées au self-service : avec du personnel, mais servant surtout de lieu de regroupement de GAB et d autres installations en libre-service. Elles peuvent également offrir un service de «téléprésence», avec des kiosques sur site permettant de contacter des agents en direct. Les agences commerciales : des agences fournissant tout l éventail des services, pour servir les communautés où la banque numérique n est pas encore adoptée, ou les clients plutôt réfractaires à l utilisation des nouvelles technologies. Les agences mobiles : des agences «pop-up», basées dans des camions ou des conteneurs mobiles, et ayant un caractère éphémère. Aux États-Unis, on les rencontre le plus souvent sur les sites d événements spéciaux ; dans les pays en développement, elles offrent des services bancaires aux communautés mal desservies, permettant par exemple à des personnes ne disposant pas de compte en banque de pouvoir malgré tout payer leurs factures. 14 Les points de vente représentant plus de la moitié des dépenses moyennes de fonctionnement d une banque, il est d importance cruciale de maximiser les ventes en agence. 15 L agence physique fait partie intégrante d une stratégie omnicanal. Les services numériques orienteront souvent les clients vers les agences pour effectuer les transactions complexes initiées dans le cadre du self-service client en ligne ou des sessions de chat. En outre, il existe des opportunités d amélioration de l expérience en agence via l appareil mobile du client. TouchCommerce offre une technologie qui permet aux clients devant patienter dans une file d attente d utiliser des services numériques au sein de l agence. Ils peuvent par exemple accéder à des informations sur un produit en scannant un code QR sur une signalétique placée dans la file d attente, naviguer en mode self-service ou lancer une session de chat (ou même de vidéochat) sur leur smartphone ou sur leur tablette. Si l agence reste le point de contact privilégié pour les transactions relativement complexes, le personnel d agence sera toujours le plus qualifié et ayant une rémunération reflétant cette expertise. Le coût moyen du personnel des agences pourrait augmenter et il est d autant plus important que ses compétences soient pleinement utilisées, afin d optimiser cet investissement. Malgré tout, la fréquentation des agences diminue. C est pourquoi, il serait astucieux que la banque optimise au mieux le temps de ses ressources expertes en permettant par exemple à un conseiller en investissement ou un spécialiste des crédits immobiliers basé à l agence de s entretenir avec des clients en ligne aussi bien qu en face à face. La banque peut utiliser son site web ou mobile pour permettre la prise de rendez-vous. Ceci peut être fait de façon automatisée ou bien par l intermédiaire d un agent de web chat. Le site ou l application peuvent fournir de nombreuses informations sur les prêts ou les investissements, et conseiller au client de rencontrer un spécialiste en face à face avec envoi automatique de notification à ce dernier. On peut imaginer qu un spécialiste des crédits immobiliers de l agence entre en communication avec ses clients par chat vidéo par exemple, par le biais du portail «agent» de TouchCommerce. Prenons l exemple d un client connecté à Internet ou en train d utiliser l application, et que le moteur de ciblage de TouchCommerce détecte qu il a besoin d aide. Malheureusement, tous les agents de chat du centre de contact sont occupés et ne peuvent lui venir en aide. Il se peut qu un conseiller d agence soit disponible et qu il ait les compétences nécessaires pour prendre en charge la transaction complexe que ce client souhaite effectuer. Grâce à cette solution, la banque peut optimiser ses capacités de vente en permettant à tous ses collaborateurs d interagir avec

13 les clients depuis un centre d appels, un centre de chat ou une agence (qui peut être physiquement éloignée de l endroit où se trouve le client), parce que tous ses collaborateurs sont connectés à une plateforme qui détecte leur disponibilité et les met en contact avec les clients ayant besoin d aide. G elon un rapport de Gartner Inc., l analyse, l informatique décisionnelle et l application du Big Data représentent la priorité numéro un en matière d investissement pour les directeurs des services informatiques bancaires. 16 TouchCommerce offre une plateforme technologique et des services professionnels orientés sur l analyse de données et s appuyant sur l infrastructure Big Data de votre entreprise pour effectuer le bilan des interactions avec les consommateurs et les exploiter afin d établir différents types de comportements (individuels et sous forme agrégée) qui serviront à identifier des moyens de fournir un service plus ciblé, ainsi que des opportunités de vente croisées. objectifs fixés sont actualisés en permanence. Chacun de nos clients dispose d un chargé de compte qui est le point de contact central et gère le programme d interactions clients. Les données analysées incluent la navigation et les autres activités des clients sur les sites web ou mobiles ou dans l application, y compris les schémas d utilisation en self-service, le chat et autres interactions voix avec le personnel d assistance. TouchCommerce exploite non seulement la date et les circonstances du chat d un client, mais également le script de ce dialogue par chat, analysant le texte afin de découvrir les problèmes, les centres d intérêt et les schémas de requête. En outre, la plateforme TouchCommerce présente de fréquentes enquêtes de satisfaction client, dont les données sont elles aussi analysées. La technologie et les services d accompagnement TouchCommerce permettent d analyser le comportement des clients, leur niveau d interaction, et d améliorer toutes les fonctions nécessaires autour de l engagement client. L optimisation est continue ; le plan d action et les

14 TouchCommerce peut aider les banques, les courtiers en placements et les compagnies d assurances à maximiser l interaction client omnicanal, en : T TouchCommerce fournit une plateforme de contact omnicanal intégrée qui répond parfaitement aux besoins des sociétés du secteur de l assurance et des services financiers ayant une activité de détail. Cette plateforme peut immédiatement améliorer le degré de satisfaction des clients, augmenter les taux de conversion et susciter des ventes incitatives et des ventes croisées grâce à l ajout d excellentes fonctionnalités de chat et de co-browsing au site Internet et aux applications mobiles du client. En outre, la plateforme offre des solutions puissantes de self-service pour les clients préférant ce type d interaction. L offre s appuyant sur un noyau de services analytiques, les outils de la plateforme TouchCommerce permettent d améliorer l expérience client en permanence, non seulement en ligne et via le canal mobile, mais également en agence. ajoutant un canal solide d interaction avec les clients, doté des fonctionnalités chat, voix, co-browsing et vidéo, incluant des outils de self-service client à ces points de contact (par ex. des questionnaires automatisés, appelés Guides, et des sondages), optimisant l utilisation des ressources humaines dans les agences, les collaborateurs disposant d outils pour interagir en ligne avec des clients et en offrant aux clients une meilleure expérience en agence : plutôt que d attendre pour être reçus par un conseiller en face à face, ils peuvent choisir de lancer un chat sur un smartphone ou une tablette, pour bénéficier d offres personnalisées ou recevoir l aide d un conseiller en ligne afin de résoudre un problème relativement complexe.

15 1. «Seventh Annual Survey of Challenges, Priorities And Trends In Financial Service Sector: Succeeding Through The Digital Revolution», Temenos/Accenture. 2. CapGemini et Efma : «2014 world retail banking report». 3. emarketer, Financial Services 2015 Outlook Mobile Comes into Focus (Webinaire, 12 novembre 2014) - Bryan Yeager 4. emarketer, US Digital and Mobile Banking 2014 Bryan Yeager 5. emarketer, Financial Services 2015 Outlook Mobile Comes into Focus (Webinaire, 12 novembre 2014) - Bryan Yeager 6. ibid. 7. Forrester Research: «How Should Financial Institutions Embrace Mobile?» Thomas Husson et Stephen Walker, 21 octbre emarketer, Financial Services 2015 Outlook Mobile Comes into Focus (Webinaire, 12 novembre) - Bryan Yeager 9. Forrester Research, "2014 US Online Banking Benchmark." Peter Wannemacher and Rachel Roizen, January 7, Forrester Research: "How Should Financial Institutions Embrace Mobile?" Thomas Husson and Stephen Walker, October 21, «Barron's 2015 Best Online Broker Ranking», Theresa W. Carey, 7 mars ranking-of-online-brokers ?mod=BOL_hp_mag 12. Forrester Research : «How Should Financial Institutions Embrace Mobile?» Thomas Husson et Stephen Walker, 21 octobre emarketer, Financial Services 2015 Outlook Mobile Comes into Focus (Webinaire, 12 novembre 2014) - Bryan Yeager 14. Forrester Research : «The Digital Bank Branch», Jost Hoppermann, 9 décembre McKinsey & Company : «Retail Banking Insights: Maximizing Frontline Sales in Retail Banking», juillet Gartner, Inc. «Market & Technology Trends In Banking, NA, 2015». Rajesh Kandaswamy, 20 janvier 2015.

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale conseil organisation management Réussir ensemble Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale Salon e-commerce, Paris, 14 septembre 2011 csa consulting

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime?

Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime? Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime? Logiciel libre-service NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Experience a new world of interaction

Plus en détail

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence?

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? SOLUTIONS D AGENCE NCR Pour une expérience d agence financière plus moderne, intelligente et efficace. Experience a new world

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Débroussailler les paiements mobiles :

Débroussailler les paiements mobiles : UN LIVRE BLANC DE CHASE PAYMENTECH Débroussailler les paiements mobiles : ce que les commerçants canadiens doivent savoir Utilisation de la technologie mobile pour les paiements Depuis quelques mois, on

Plus en détail

CRM pour le Service clients et l Assistance technique

CRM pour le Service clients et l Assistance technique CRM pour le Service clients et l Assistance technique La satisfaction Maximizer. Inciter la fidélisation de la clientèle. Servir la clientèle efficacement est l élément clé d une croissance d affaires

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics?

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Livre blanc Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Nos partenaires: Sommaire Présentation de Mazeberry Introduction au Search Analytics Le Search Engine

Plus en détail

La force du partenariat

La force du partenariat La force du partenariat Bienvenue Solutions en informatique de virtualisation et de Cloud Computing leader sur le marché, programmes primés, rentabilité maximale En rejoignant le réseau de partenaires

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Kofax Livre blanc. Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs. Résumé

Kofax Livre blanc. Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs. Résumé Kofax Livre blanc Livre blanc Kofax Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs Résumé De nos jours, l interaction en entreprise avec les applications métier disponibles

Plus en détail

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde.

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Suite NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. UN PAS EN AVANT POUR L EXPERIENCE DES CLIENTS. Le secteur bancaire nous dit que la qualité de l expérience consommateur

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

Présentation à l Autorité des marchés financiers. Offre d assurance par Internet au Québec

Présentation à l Autorité des marchés financiers. Offre d assurance par Internet au Québec Présentation à l Autorité des marchés financiers Offre d assurance par Internet au Québec Par l Association canadienne des institutions financières en assurance Mai 2012 Au sujet de l ACIFA L ACIFA a été

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device»)

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») IBM Global Technology Services Livre blanc pour l innovation Juin 2011 Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») 2 Le nouvel espace de travail : Prise en charge

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

Livre blanc. 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients

Livre blanc. 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients Livre blanc 4 clés pour personnaliser l expérience web des clients Exploiter toute la valeur du site web Par de nombreux aspects, les responsables marketing web d aujourd hui ont les yeux bandés : ils

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Session Assurance - UDM2012

Session Assurance - UDM2012 Session Assurance - UDM2012 A l ère d Internet et du Multicanal, le Client, au cœur du système d'information des assureurs Intervenant : Emmanuel Auriol Industry Solutions Sales Consultant Email : emmanuel.auriol@fr.ibm.com

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Dossier de Presse Sommaire p.3 Synthèse p.4 3 questions à Thomas Ciemniewski, créateur de JobPhoning p.6 Présentation de la plateforme p.6 Comment

Plus en détail

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM LIVRE BLANC Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM Introduction La technologie permet d améliorer de manière significative la productivité du service

Plus en détail

Ad-exchanges & RTB (avec la participation de Fabien Magalon, La place

Ad-exchanges & RTB (avec la participation de Fabien Magalon, La place En partenariat avec : Tout savoir sur le marketing à la performance Intervenants Hugo Loriot Directeur media technologie, Fifty Five Yann Gabay - Directeur général, Netbooster Fabien Magalon Directeur

Plus en détail

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires Pivotal CRM 6.0 Quelle que soit la tendance d évolution des marchés, faites de vos clients le moteur de votre réussite avec une meilleure maîtrise et une meilleure flexibilité et un coût de possession

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ DOSSIER DE PRESSE SOAZIG GUILLOUX contact@ouhabiter.com soazig.ouhabiter www.facebook.com/ouhabiter twitter.com/ouhabiter 02 31 06 24 76 www.ouhabiter.com

Plus en détail

Country factsheet - Mars 2015. Japon

Country factsheet - Mars 2015. Japon Country factsheet - Mars 2015 Japon Le pays du Soleil-Levant a une économie en ligne des plus attractives et sa maturité ne fait qu accentuer cette attractivité. Les quelques chiffres clés suivants permettent

Plus en détail

VOTRE CANAL MARKETING

VOTRE CANAL MARKETING LE LIVRE BLANC DE L EMAIL MARKETING FAITES DE L E-MAIL VOTRE CANAL MARKETING LE PLUS DYNAMIQUE TABLE DES MATIÈRES Introduction Les atouts de l emailing Les clés d un emailing réussi! Mesurer son retour

Plus en détail

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal CRM Assurance Fonctionnalités clés Vue globale de l assuré Le CRM pour les compagnies d'assurances est une solution spécialement conçue pour mettre en place et soutenir les fondements d une orientation

Plus en détail

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises.

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises. WEBRTC LE WEB DEVIENT SUPPORT DE COMMUNICATION MULTIMEDIA UNIFIE Dernière innovation du web, le WebRTC à la croisée de l internet et des télécommunications se révèle un outil puissant de la relation client,

Plus en détail

«Ton assureur dans ta poche»

«Ton assureur dans ta poche» Séminaire Innovation «Ton assureur dans ta poche» - mars 2013-1 Sommaire Chiffres clés Le champ des possibles et les solutions existantes Ton assureur dans ta poche Déclinaison possible sur d autres offres

Plus en détail

La voie vers les revenus: comprendre ce que les entreprises attendent de leurs banques

La voie vers les revenus: comprendre ce que les entreprises attendent de leurs banques La voie vers les revenus: comprendre ce que les entreprises attendent de leurs banques Résultats comparés des sondages de gtnews sur les transactions bancaires en 2013 et en 2014 Table of Contents 1.0

Plus en détail

Restaurateurs : des solutions cloud pour développer et fidéliser votre clientèle en temps réel

Restaurateurs : des solutions cloud pour développer et fidéliser votre clientèle en temps réel Restaurateurs : des solutions cloud pour développer et fidéliser votre clientèle en temps réel Vos solutions Marketing Direct et Relation Client Vos solutions Marketing Direct et Relation Client Soyez

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Mesurer le succès Service Desk Guide d évaluation pour les moyennes entreprises :

Mesurer le succès Service Desk Guide d évaluation pour les moyennes entreprises : LIVRE BLANC SUR LES MEILLEURES PRATIQUES Mesurer le succès Service Desk Guide d évaluation pour les moyennes entreprises : Choisir la meilleure solution de support technique et améliorer le retour sur

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

Du centre de contacts au centre de relation client

Du centre de contacts au centre de relation client Du centre de contacts au centre de relation client Steve Kraus Directeur senior, Marketing produits P E G A S Y S T E M S Aujourd hui investis d un pouvoir numérique, les clients sont plus exigeants que

Plus en détail

Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser

Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser Alcatel-Lucent OmniTouch 4625 Contact Center Interactive Voice Response Solution de services interactifs évoluée et facile à utiliser Un service client évolué, facteur clé du succès de l entreprise Comme

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

La vidéoconférence nouvelle génération. Améliorer la productivité des collaborateurs nomades

La vidéoconférence nouvelle génération. Améliorer la productivité des collaborateurs nomades La vidéoconférence nouvelle génération Améliorer la productivité des collaborateurs nomades Par Debra Chin Directeur Général - Palmer Research Mai 2011 SOMMAIRE Édito 3 Une réalité : la décentralisation

Plus en détail

La publicité multimédia (internet)

La publicité multimédia (internet) 7 La publicité multimédia (internet) Comment utiliser les leviers offerts par la publicité sur internet pour améliorer votre visibilité? oi Les encarts publicitaires L affiliation Les liens sponsorisés

Plus en détail

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel CONTENT SYNDICATION E-COMMERCE INTEGRATION business integration BUSINESS INTELLIGENCE Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel Automatiser la génération de leads, simplifier vos processus

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Solocal Group Solocal Group pilote ses audiences via un ensemble de tableaux de bord complètement automatisés grâce à l API AT Internet.

Solocal Group Solocal Group pilote ses audiences via un ensemble de tableaux de bord complètement automatisés grâce à l API AT Internet. Online Intelligence Solutions Solocal Group Solocal Group pilote ses audiences via un ensemble de tableaux de bord complètement automatisés grâce à l API AT Internet. Case study Case study INTRODUCTION

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

QlikView sur Mobile : Au-delà du reporting

QlikView sur Mobile : Au-delà du reporting QlikView sur Mobile : Au-delà du reporting Un Livre Blanc QlikView Octobre 2011 qlikview.com Table des matières QlikView sur Mobile, la solution de Business Discovery 3 La Business Discovery mobile 3 La

Plus en détail

Transformation de l'expérience clients par l'amélioration de l'engagement et les communications mobiles

Transformation de l'expérience clients par l'amélioration de l'engagement et les communications mobiles FICO Forum clients Transformation de l'expérience clients par l'amélioration de l'engagement et les communications mobiles Istanbul Londres Madrid Paris Stockholm Vienne Varsovie Transformation de l'expérience

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

La touche personnelle. Rapport Pitney Bowes sur le degré de personnalisation actuel des communications B2B vers les clients et prospects

La touche personnelle. Rapport Pitney Bowes sur le degré de personnalisation actuel des communications B2B vers les clients et prospects La touche personnelle Rapport Pitney Bowes sur le degré de personnalisation actuel des communications B2B vers les clients et prospects Éléments clé Le degré de personnalisation, même à un niveau élémentaire,

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

À PROPOS DE TALEND...

À PROPOS DE TALEND... WHITE PAPER Table des matières Résultats de l enquête... 4 Stratégie d entreprise Big Data... 5 Intégration des Big Data... 8 Les défis liés à la mise en œuvre des Big Data... 10 Les technologies pour

Plus en détail

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état En bref Valoriser le patrimoine immatériel invite l État à développer des approches nouvelles et, parfois, à céder contre paiement

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

Les cinq éléments fondamentaux du MARKETING D ENGAGEMENT

Les cinq éléments fondamentaux du MARKETING D ENGAGEMENT Les cinq éléments fondamentaux du MARKETING D ENGAGEMENT INTRODUCTION Chaque entreprise a la même mission : optimiser sa valeur. Toutefois, selon nous, votre atout le plus précieux n est pas votre produit

Plus en détail

Servez-les bien ou vous les perdrez. Les clients des compagnies d assurance canadiennes en attendent plus de leur assureur en ligne

Servez-les bien ou vous les perdrez. Les clients des compagnies d assurance canadiennes en attendent plus de leur assureur en ligne Servez-les bien ou vous les perdrez Les clients des compagnies d assurance canadiennes en attendent plus de leur assureur en ligne Le secteur canadien de l assurance multirisque est en train de subir des

Plus en détail

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes 1/213 3/213 6/213 9/213 12/213 3/214 5/214 Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes Le marché pour les smartphones et les tablettes En 213, on a dénombré plus de 24,1 millions

Plus en détail

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Des données à la connaissance client A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Livre blanc mai 2013 A l heure du Big Data, les entreprises s interrogent davantage sur leurs données.

Plus en détail

PRESS RELEASE. La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile

PRESS RELEASE. La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile PRESS RELEASE La première Demand Side Platform française est une DSP mobile netadge, la performance RTB, au service des stratégies media mobile www.netadge.com Janvier 2014 S ommaire LDMServices lance

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

Une solution personnalisée. Et économique. Guide d introduction aux solutions d informations variables proposées par Xerox.

Une solution personnalisée. Et économique. Guide d introduction aux solutions d informations variables proposées par Xerox. Une solution personnalisée. Et économique. Guide d introduction aux solutions d informations variables proposées par Xerox. Pourquoi personnaliser vos documents? Pour augmenter vos bénéfices et votre taux

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Gestion de la mobilité en entreprise (EMM, enterprise mobility management)

Gestion de la mobilité en entreprise (EMM, enterprise mobility management) Tendances du marché Les appareils mobiles rencontrent toujours autant de succès. Selon IDC, d'ici 2015, les ventes de tablettes auront dépassé celles des PC. Gestion de la mobilité en entreprise (EMM,

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités ACTIVIS - 1 BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités SOMMAIRE PARTIE 1 : UNE NOUVELLE RELATION À L ARGENT ET À SA BANQUE PARTIE 2 : ENJEUX ET LEVIERS DIGITAUX ET CROSS

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

Améliorer le retour sur investissement de Salesforce grâce à l automatisation du marketing

Améliorer le retour sur investissement de Salesforce grâce à l automatisation du marketing LIVRE BLANC Améliorer le retour sur investissement de Salesforce grâce à l automatisation du marketing 1 Introduction La technologie permet d améliorer de manière significative la productivité du service

Plus en détail

intervenants de différents services qui partagent tout un intérêt commun : que cela soit un succès.

intervenants de différents services qui partagent tout un intérêt commun : que cela soit un succès. Voilà, c'est pour cette année. Votre entreprise est prête franchir le cap et lancer son site web de commerce électronique. Ou peut- être êtes- vous déjà en ligne et il est maintenant temps de passer aux

Plus en détail

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress transformer en temps réel vos données en avantage compétitif Your business technologists. Powering progress Transformer les données en savoir Les données sont au cœur de toute activité, mais seules elles

Plus en détail

Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise

Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise TABLE DES MATIÈRES LE NUAGE : POURQUOI IL EST LOGIQUE POUR VOTRE ENTREPRISE INTRODUCTION CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 CONCLUSION PAGE 3 PAGE

Plus en détail

GESTE COMMISSION Petites Annonces 10 Septembre 2014

GESTE COMMISSION Petites Annonces 10 Septembre 2014 GESTE COMMISSION Petites Annonces 10 Septembre 2014 BENOÎT GILLIOCQ -SALES ACCOUNT MANAGER SYLVAIN ROUZERE -CONSULTANT WEBANALYTICSSENIOR 2 AGENDA GESTE COMMISSION PETITES ANNONCES 10 SEPTEMBRE 2014 Rapide

Plus en détail

Présenté par : Services financiers Elavon. Yves Delisle Vice président adjoint Ventes au secteur public. 2012 Elavon Financial Services

Présenté par : Services financiers Elavon. Yves Delisle Vice président adjoint Ventes au secteur public. 2012 Elavon Financial Services Payez moins cher, sauver des arbres : Comment l automatisation des paiements peut assurer la survie de votre entreprise tout en assurant celle de la planète 2010 Présenté par : Services financiers Elavon

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail