CAMPAGNE DE SENSIBILISATION «GESTES DE PREMIERS SECOURS» AUTOUR DE CARREFOUR SANTE 11 MAI 26 JUIN 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAMPAGNE DE SENSIBILISATION «GESTES DE PREMIERS SECOURS» AUTOUR DE CARREFOUR SANTE 11 MAI 26 JUIN 2009"

Transcription

1 CAMPAGNE DE SENSIBILISATION «GESTES DE PREMIERS SECOURS» AUTOUR DE CARREFOUR SANTE 11 MAI 26 JUIN 2009 Chaque année, on estime à le nombre de vies qui pourraient être sauvées si 20% de la population française connaissaient les gestes d urgence. Malheureusement aujourd hui, seuls 5 à 10% de nos concitoyens sont formés aux gestes de premiers secours. Dans ce contexte, la Ville de Nancy et la Caisse Primaire d Assurance Maladie de Nancy ont choisi d organiser une campagne de sensibilisation autour de Carrefour Santé du 11 mai au 26 juin 2009, intitulée «Gestes de premiers secours». Durant cette période, de nombreuses actions et manifestations seront programmées, à la fois à Carrefour Santé, mais également dans différents lieux de vie des personnes de l agglomération nancéenne : associations de personnes âgées, aire d accueil des Gens du Voyage de Nancy, Maison de la Parentalité d Essey-lès-Nancy Toutes ces manifestations seront mises en place grâce à un large réseau de partenaires. La campagne «Gestes de premiers secours» vise le grand public. L objectif général est d'informer et de sensibiliser le public aux premiers gestes d'urgence, c'est à dire de lui faire connaître les numéros d'urgence en vue de donner l'alerte, et surtout de l'inciter à suivre une formation aux premiers secours en prenant contact avec un organisme agréé. Par ailleurs, parce que personnes décèdent chaque année d un arrêt cardiaque, et pour la plupart devant témoins, le CHU de Nancy a initié, en 2006, le projet «Agissons contre l arrêt cardiaque», rejoint dans cette démarche par la Communauté urbaine du Grand Nancy et 19 de ses communes, dont la Ville de Nancy. Ce projet vise à implanter, à la fois dans les lieux publics de l agglomération (parcs, musées, gymnases), et au domicile de sauveteurs volontaires de proximité, des défibrillateurs entièrement automatiques (DEA). Ce choix stratégique et ambitieux s inscrit dans un but précis : apporter une plus-value aux dispositifs d urgence déjà existants, en permettant de gagner de précieuses minutes sur la chaîne de survie. C est ainsi que la campagne «Gestes de premiers secours» s attache tout particulièrement à faire le lien avec ce projet, en organisant, le samedi 13 juin 2009 sur la Place Maginot, une journée de sensibilisation aux gestes d urgence intitulée «Halte à l arrêt cardiaque». Cette journée phare dans le programme de la campagne sera mise en place à l occasion de la journée nationale grand public du Printemps de la Cardiologie. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

2 DIFFERENTS PUBLICS CIBLES PAR LES ACTIONS Cette campagne «Gestes de premiers secours» s adresse au grand public. Elle propose des animations susceptibles de sensibiliser petits et grands aux gestes d urgence, et dans ce cadre s attache également à mettre en place des animations pour des publics spécifiques. Les actions Grand Public (page 4 à 9) L organisation de la journée phare de sensibilisation «Halte à l arrêt cardiaque», le 13 juin 2009 sur la place Maginot à Nancy (page 4) Un après-midi de sensibilisation aux gestes d urgence le 3 juin 2009, en présence de professionnels des premiers secours, dans le hall d accueil de la Caisse Primaire d Assurance Maladie de Nancy (page 5) 3 Séances d initiation aux gestes d urgence, par des professionnels des premiers secours, les 11 mai, 8 juin et 22 juin 2009, à Carrefour Santé. (page 6) Séance d information sur l arrêt cardiaque et démonstration de l utilisation d un défibrillateur entièrement automatique, le 11 mai 2009 à Carrefour Santé. (page 7) 2 séances d information autour de l intoxication et des gestes à tenir dans l urgence, les 19 mai et 17 juin 2009, à Carrefour Santé. (page 8) Une représentation théâtrale par des enfants sur la thématique des gestes d urgence, le 17 juin 2009 à la salle des Fêtes de Gentilly. (page 9) Les actions envers les enfants (page 10) 3 ateliers jeux pédagogiques autour des gestes de premiers secours, les 13 mai, 20 mai et 27 mai 2009, à Carrefour Santé. La prévention des accidents domestiques dans la caravane et sur les terrains d accueil, pour les enfants des Gens du Voyage, le 10 juin 2009 sur l aire d accueil Manitas de Plata à Nancy Les actions envers les parents (page 11) Séance d information autour des accidents de la vie courante chez les enfants et de la prise en charge de la victime à partir d exemples concrets, par des professionnels des premiers secours, le 6 juin 2009 à la Maison de la Parentalité d Essey-lès-Nancy. Les actions envers les personnes âgées (page 6) Séances d initiation aux gestes d urgence, par des professionnels des premiers secours, dans plusieurs lieux de vie de personnes âgées, les 13, 18, 25 et 26 mai Les actions envers les Gens du Voyage (page 6) Séances d initiation aux gestes d urgence, par des professionnels des premiers secours, en plein air sur les aires d accueil Manitas de Plata (Nancy) ainsi que sur un second lieu qui reste à définir, les 15 mai et 12 juin Les actions envers les étudiants Communication autour de la campagne Carrefour Santé sur les campus universitaires en partenariat avec la Santé Universitaire de Nancy. Diffusion de documentation sur les premiers secours, lors d une journée de sensibilisation proposée dans le cadre d un projet de fin d année aux étudiants d une école d ingénieur de Nancy le 26 mai 2009 Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

3 POURQUOI UNE CAMPAGNE SUR LES GESTES DE PREMIERS SECOURS? Aujourd hui en France, seuls 5 à 10% de nos concitoyens sont formés aux gestes de premiers secours. Pourtant, 2 français sur 3 souhaiteraient l être 1. Parallèlement, chaque année, personnes décèdent d un arrêt cardiaque, soit environ 130 par jour. Parmi ces accidents, 80% surviennent à domicile. Dans 90% des cas, l arrêt cardiaque est consécutif à des battements anarchiques du cœur, la fibrillation ventriculaire. Le taux de survie est de 3% si aucun secours n intervient 1. Cette situation est due principalement au fait que dans la pratique, le délai d intervention des équipes de secours professionnelles (10 à 15 min) est incompatible avec une situation qui nécessite d'agir dans les 5 à 7 min après l'effondrement 1. Alors que 70% des arrêts cardiaques surviennent devant témoins, moins de 20% entreprennent des manœuvres de réanimation. C est pourquoi la Ville de Nancy a inscrit, en 2009, la thématique les premiers secours au rang des priorités de santé, en organisant la campagne «Gestes de premiers secours» et en déclinant sur la Ville l action «Agissons contre l arrêt cardiaque». Par la campagne «Gestes de premiers secours», elle souhaite que le plus grand nombre soit sensibilisé et entreprenne de suivre une formation PSC1 (Prévention et Secours Civique de niveau 1) dispensée par un organisme agréé.. Cette campagne de sensibilisation est en lien avec l action «Agissons contre l arrêt cardiaque» sur le Grand Nancy, qui vise à apporter une plus value aux dispositifs d urgences existants, et améliorer le pronostic vital des habitants victimes d un arrêt cardio-respiratoire. Dans cette optique, l action repose sur le choix ambitieux et complémentaire d implanter des défibrillateurs entièrement automatiques (DEA) à la fois au domicile de volontaires et dans les lieux publics, au choix des communes. Un principe double guide le projet : FORMER aux 1 ers secours et EQUIPER en défibrillateurs entièrement automatiques certains lieux publics du territoire et les habitants volontaires. L objectif de ce projet est d obtenir un taux de survie de 15 à 20 % des victimes d arrêt cardiaque d ici à Source : Fédération Française de Cardiologie. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

4 JOURNEE PHARE DE SENSIBILISATION AUX PREMIERS SECOURS DANS LE CADRE DU PRINTEMPS DE LA CARDIOLOGIE Chaque année, la Société Française de Cardiologie et la Fédération Française de Cardiologie organisent le Printemps de la Cardiologie, qui se clôture par une journée publique. Le Printemps de la Cardiologie se tiendra cette année à Nancy, et la journée nationale prendra la forme d une manifestation sur la Place Maginot, le samedi 13 juin La Société Française de Cardiologie et la Fédération Française de Cardiologie ont souhaité se rapprocher des partenaires de la campagne afin d organiser cette journée. Cet évènement sera ainsi la journée phare de la campagne «Gestes de Premiers Secours» Sur la place Maginot, un «village» de stands sera installé. Il sera composé de 3 grandes tentes qui hébergeront tous les professionnels des premiers secours partenaires de la Campagne. La Croix Rouge Française La Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme L Union Départementale des Sapeurs Pompiers La Fédération Française de Cardiologie et la Société Française de Cardiologie L association Grand Nancy Defi B L association Départementale de Protection Civile. Les passants pourront ainsi se rendre d une tente à l autre pour découvrir les stands présents. L objectif est que le public puisse rencontrer de nombreux professionnels des premiers secours, échanger avec eux, et se documenter. L équipe de Carrefour Santé assurera également l animation d un stand composé de nombreux documents sur le thème des premiers secours, et affichera une exposition. «HALTE A L ARRET CARDIAQUE» Le nom choisi pour cette journée est «Halte à l arrêt cardiaque» En effet, le public aura la possibilité de suivre, sur place, une formation courte d une demi-heure, afin d apprendre les premiers gestes d urgence ainsi que l utilisation d un défibrillateur entièrement automatique. Les professionnels disposeront pour cela de 10 mannequins et défibrillateurs de formation. De petites cartes diplômantes éditées par la Fédération Française de Cardiologie seront remises aux personnes ayant suivi la formation. Nous espérons ainsi, entre 10 h 00 et 18 h 00 le samedi 13 juin, pouvoir former au minimum 500 personnes, et bien évidemment interpeller le plus de public possible. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

5 APRES-MIDI DE SENSIBILISATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS Dans le but de sensibiliser le plus grand nombre aux gestes de premiers secours, en référence à l objectif général de la campagne, un après-midi de sensibilisation sera organisé le mercredi 3 juin dans le hall d accueil de la CPAM de Nancy. Celui-ci dispose en effet d un espace «prévention» qui permet d accueillir deux stands et une exposition. La Croix Rouge Française (délégation de Meurthe-et-Moselle) ainsi que la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme de Meurthe-et-Moselle animeront chacune un stand. Le public venant ce jour pour des démarches à l Assurance Maladie pourra ainsi recevoir de nombreuses informations et de la documentation sur la thématique des gestes d urgence, échanger avec les professionnels compétents, et bénéficier également d une démonstration à l utilisation d un défibrillateur. De même, grâce à un mannequin de formation, une démonstration des gestes à effectuer lors d un massage cardiaque sera proposée. A DECOUVRIR A CARREFOUR SANTE TOUT AU LONG DE LA CAMPAGNE Le quizz «Les gestes de premiers secours, testez vos connaissances» sera à disposition du public, sur la borne interactive à Carrefour Santé et depuis le site Internet Deux expositions seront proposées à Carrefour Santé : o «Les premiers secours, des gestes simples» o «Le grand Bric-à-brac» De la documentation sur le thème des premiers secours sera mise à disposition. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

6 LES SEANCES D INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS Des séances d initiation aux gestes de premiers secours seront proposées au public, à la fois à Carrefour Santé, et dans les lieux de vie des personnes. D une durée de 2 heures 30, elles seront dispensées par trois organismes compétents : la Croix Rouge Française, la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme, et les Sapeurs Pompiers. Chaque séance peut accueillir 10 personnes. L objectif de cet atelier est de sensibiliser le public, et, suite à l initiation reçue, de l inciter à prendre contact auprès d un organisme en vue de s inscrire à une formation complète et diplômante (PSC1). En conformité avec le contenu de la formation PSC1, les séances d initiation aux gestes de premiers secours proposeront 3 modules : La protection de la victime L alerte à donner La démonstration de l utilisation d un défibrillateur entièrement automatique. 3 séances seront organisées à Carrefour Santé : Lundi 11 mai de 14 h 00 à 16 h 30 Lundi 8 juin de 14 h 00 à 16 h 30 Lundi 22 juin de 14 h 00 à 16 h 30 Les personnes qui souhaitent y participer devront s inscrire au préalable (10 personnes maximum par séance). D autres séances sont prévues à destination de publics spécifiques : Pour les adhérents de l association des Conjoints Survivants de Meurthe-et-Moselle, dans les locaux de l association, le mercredi 13 mai et le lundi 18 mai de 14 h 00 à 16 h 30 Pour les adhérents du Relais Capimmec Malakoff de Meurthe-et-Moselle, dans ses locaux, le lundi 25 mai et le mardi 26 mai de 14 h 00 à 16 h 30 En faveur des Gens du Voyage, le vendredi 15 mai sur l aire d accueil Manitas de Plata à Nancy et le vendredi 12 juin sur une aire d accueil à définir, de 13 h 30 à 16 h 00. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

7 SEANCE D INFORMATION SUR L ARRET CARDIAQUE ET DEMONSTRATION DE L UTILISATION D UN DEA. QU EST CE QUE L ARRET CARDIAQUE? L'arrêt cardiaque est une perte de conscience brutale avec disparition du pouls, causée par l'incapacité soudaine du cœur à propulser le sang vers le cerveau et vers le reste du corps. Dans 90% des cas, l arrêt cardiaque est consécutif à des battements anarchiques du cœur, la fibrillation ventriculaire. La mort subite est la succession de 3 évènements : disparition du pouls, perte de conscience et enfin arrêt de la respiration (d'où le terme d'arrêt cardiaque). Ces évènements s'enchaînent très rapidement, en quelques secondes seulement. L objectif de cette animation est de sensibiliser le public à ce type d accident, et de lui expliquer le mécanisme en jeu. Pour cela, Monsieur ANDRE Mikaël, chargé de mission en Santé Publique, apportera ces informations au cours d une séance qui aura lieu le lundi 11 mai, de 9 h 00 à 11 h 00, à Carrefour Santé LE DEFIBRILLATEUR ENTIEREMENT AUTOMATIQUE. La seule façon de survivre à une mort subite est de réaliser sur la victime un massage cardiaque puis, si possible, de traiter l'arrêt cardiaque par défibrillation : il s agit d un " choc " électrique appliqué au cœur, afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Alors que 70% des arrêts cardiaques surviennent devant témoins, moins de 20% entreprennent des manœuvres de réanimation. En effet, 1% des français uniquement sait qu il faut défibriller le cœur! Depuis le Décret n du 4 mai 2007, relatif à l'utilisation des défibrillateurs automatisés externes par des personnes non médecins et modifiant le code de la santé publique, «Toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies à l'article R ». (Art. R ). Le défibrillateur procède automatiquement au diagnostic de la fibrillation ventriculaire, grâce à un logiciel d'analyse de tracé électrocardiographique. Dans le cas d un défibrillateur entièrement automatique (DEA), c'est l'appareil qui décide de délivrer le choc, en donnant, pour sécurité, des messages vocaux indiquant ne plus toucher la victime avant la délivrance du choc. La procédure s'en trouve simplifiée, c'est pourquoi les défibrillateurs mis à disposition du grand public sont généralement des DEA. Cependant, le défibrillateur demeure un appareil médical considéré comme complexe par la population, qui reste réticente à l utiliser pour porter secours à une victime. La cause en est principalement la peur de ne pas savoir utiliser l appareil, et de causer du tort à la victime plutôt que de la secourir. C est pourquoi, en complément à l information sur l arrêt cardiaque, Monsieur BADET Michaël, formateur de Sauveteurs Secouristes du Travail à la Ville de Nancy, proposera, au cours de la même séance, une démonstration de l utilisation du défibrillateur, grâce à un appareil de formation. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

8 SEANCE D INFORMATION AUTOUR DE L INTOXICATION : LES GESTES A TENIR EN CAS D URGENCE. L intoxication, en particulier chez les enfants, est malheureusement un accident fréquent. L intoxication est un ensemble de troubles du fonctionnement de l'organisme, dus à l'absorption d'une substance étrangère, dite toxique. L absorption du toxique peut se faire par inhalation, par ingestion, ou par contact cutané. On distingue l intoxication : Alimentaire (absorption d un produit non comestible) Médicamenteuse (utilisation inadaptée ou absorption excessive) L intoxication au monoxyde de carbone correspond, quant à elle, à une asphyxie. Il n est pas toujours évident de savoir réagir correctement face à une personne victime d intoxication. C est pourquoi des séances d information autour des différents types d intoxication et des gestes à tenir en cas d accident seront mises en place à destination du grand public. Elles permettront de diffuser des messages de précaution (ex : ne pas attendre que les symptômes de l intoxication apparaissent pour appeler les secours, ne pas faire vomir la victime ) et d aborder les questions auxquelles doit pouvoir répondre le témoin qui prévient les secours : l âge de la victime, le poids, la taille, la dénomination du produit à l origine de l intoxication, l heure de l accident, la quantité mise en cause L objectif est ainsi d éviter tout geste inadéquat susceptible d entraîner un sur-accident. Deux séances d une durée d une heure et demie ont été programmées à Carrefour Santé. Elles seront animées par deux médecins du Centre Antipoison et de Toxico vigilance du CHU de Nancy : mardi 19 mai de 9 h 30 à 11 h 00, par le Dr Patricia BOLTZ mercredi 17 juin de 10 h 00 à 11 h 30 par le Dr Emmanuel PUSKARCZYK Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

9 REPRESENTATION THEATRALE AUTOUR DES GESTES DE PREMIERS SECOURS Le théâtre est un moyen d expression privilégié et original pour aborder les gestes de premiers secours. Une seconde particularité de cette animation est le fait que les acteurs soient des enfants. En effet, plusieurs enfants de 7 à 10 ans du pôle social et éducatif Paul Friedrich du quartier du Haut du Lièvre à Nancy se produiront sur scène autour de cette thématique. Encadrés par une stagiaire de l Association Lorraine Adulte Jeune Inter-formation, et soutenus dans cette démarche par la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme de Meurthe-et- Moselle, les enfants écrivent eux-mêmes les saynètes décrivant diverses situations d accidents. Les thèmes abordés concernent : La brûlure L incendie L étouffement Les saignements Chaque situation débute par une mise en contexte : personnes impliquées dans la séquence, lieu, dangers repérés. Un dialogue et un évènement entre les différents personnages permet alors de créer la situation d accident. La mise en scène s arrête à ce moment, et le public est alors sollicité : «Que feriez-vous face à cette situation?» Suivra alors un échange/débat entre le public et les petits acteurs sur les gestes de secours à apporter à la victime (protection, appel des secours, quels sont les gestes à faire en attendant leur arrivée ) La représentation finale devant le public aura lieu le mercredi 17 juin 2009, de 14 h 00 à 17 h 00, à la Salle des Fêtes de Gentilly de Nancy. Une exposition sur les premiers secours ainsi que de la documentation seront mises à disposition du public. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

10 ATELIER JEUX PEDAGOGIQUES AUTOUR DES GESTES DE PREMIERS SECOURS Il s agit d un atelier à destination des enfants à partir de 7 ans. La ville de Nancy s attache en effet à former au diplôme de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) tous les élèves de CM2 des écoles de la ville. Dans cette continuité, afin de proposer un rappel des gestes de premiers secours aux enfants déjà formés, et de sensibiliser les plus jeunes ne l étant pas encore, il sera proposé aux enfants de découvrir plusieurs jeux pédagogiques sur le thème des premiers secours : Secouris, édité par Abeilles Editions, qui permet d aborder différents thèmes : savoir alerter les secours, savoir reconnaître les dangers, éviter le sur-accident et protéger la victime, savoir agir devant une plaie Le Grand Bric-à-Brac, jeu créé en partenariat entre l association Amitiés Tziganes partenaire de la campagne, et la CPAM de Nancy. Il a été créé en faveur des enfants des Gens du Voyage, mais peut être expérimenté par tout enfant. Il constitue une base d échanges qui vise à apprendre à éviter les dangers de la vie quotidienne. Badaboum et Garatoi, édité par le Comité Français d'education pour la Santé (CFES), qui met en garde les jeunes enfants sur les dangers existants dans les différents lieux de vie. Les animations autour de ces jeux se dérouleront à Carrefour Santé de 10 h 00 à 11 h 30 aux dates suivantes : Mercredi 13 mai Mercredi 20 mai Mercredi 27 mai Elles seront animées par le service municipal Nancy Ville Santé PREVENTION DES ACCIDENTS DOMESTIQUES CHEZ LES ENFANTS Cette animation est destinée spécifiquement aux enfants des Gens du Voyage, et aura lieu également en plein air, sur l aire d accueil Manitas de Plata à Nancy. Il leur sera proposé d aborder les différents types d accidents domestiques sur les aires d accueil (transports, déplacements, décharge d outils, morsure d animaux ) et dans la caravane (produits toxiques comme les produits d entretiens, les médicaments ) L information donnée aux enfants s appuiera sur un support pédagogique. L animation aura lieu le mercredi 10 juin, de 14 h 00 à 16 h 00. Elle sera assurée par Mme Catherine Collovald, du service Prévention/Santé de la CPAM de Nancy. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

11 LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE CHEZ LES ENFANTS ET LA PRISE EN CHARGE DE LA VICTIME À partir d exemples concrets Parce que les enfants sont les premières victimes des accidents de la vie courante, ou accidents domestiques, qui correspondent aux accidents survenant au domicile ou dans ses abords immédiats, sur les aires de sports ou de loisirs, à l école, une séance d information autour des différents cas d accidents (brûlures, chutes, noyade ) aura lieu le samedi 6 juin à partir de 10 h 00, à la Maison de la Parentalité d Essey-lès-Nancy, pour le public des parents. La Maison de la Parentalité d Essey-lès-Nancy est un lieu d'accueil, d'échanges et d'informations à destination des parents et des enfants, qui peuvent y trouver tous les renseignements concernant la famille, pour rencontrer d'autres parents et échanger avec eux, ou encore pour pratiquer une activité en famille. L objectif de la séance d information autour des accidents domestiques est de partir d exemples concerts (chute du toboggan, brûlure par l eau bouillante d une casserole ) et d apporter aux parents les conseils nécessaires pour porter assistance à leur enfant : comment réagir? Qui alerter en cas de grave accident? Quels gestes pratiquer en attendant les secours? Autant de questions auxquelles ils pourront trouver réponse, dans le but d être sensibles aux risques d accidents, et d adopter de bons comportements face à l urgence. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

12 LES PARTENAIRES DE LA CAMPAGNE Carrefour Santé organise cette campagne avec le concours des partenaires suivants : Association Amitiés Tziganes Association Départementale de Protection Civile de Meurthe-et-Moselle Association des Conjoints Survivants de Meurthe-et-Moselle Association des Femmes Relais du Haut du Lièvre Association Grand Nancy Defi b Association Lorraine Adulte Jeune Inter formation de Vandoeuvre-lès-Nancy Centre Antipoison et de Toxicoviligance de Nancy (CHU de Nancy) Centre d Information sur les Droits des Femmes et des Familles de Nancy Communauté urbaine du Grand Nancy Caisse Primaire d Assurance Maladie de Nancy Croix-Rouge Française, délégation de Meurthe-et-Moselle Fédération Française de Cardiologie Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme de Meurthe-et-Moselle Maison de la Parentalité Ville d Essey-lès-Nancy Relais Capimmec Malakoff de Meurthe-et-Moselle Service Inter Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé de Nancy Santé Universitaire. Société Française de Cardiologie Union Départementale des Sapeurs Pompiers de Meurthe-et-Moselle Ville de Nancy Et avec le soutien de la Communauté urbaine du Grand Nancy. Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

13 VOS CONTACTS PRESSE (À remplir par le service Communication) Campagne Carrefour Santé «Gestes de Premiers Secours» du 11 mai au 26 juin

DOSSIER DE PRESSE DES DEFIBRILLATEURS POUR SAUVER DES VIES!

DOSSIER DE PRESSE DES DEFIBRILLATEURS POUR SAUVER DES VIES! DOSSIER DE PRESSE DES DEFIBRILLATEURS POUR SAUVER DES VIES! Présentation du dispositif et simulation grandeur nature Lundi 17 janvier à 18h30 Salle Marie Bour 38, rue Mac Mahon 54 000 Nancy SOMMAIRE 1.

Plus en détail

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL ANNEXE 2b MODULE de FORMATION SST Complémentaire de l unité d enseignement «Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1)» Ce module de formation complémentaire est destiné aux salariés ayant suivi

Plus en détail

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

Cependant, pour améliorer la prise en charge de l arrêt cardiaque en France, il convient d agir sur les 3 premiers maillons :

Cependant, pour améliorer la prise en charge de l arrêt cardiaque en France, il convient d agir sur les 3 premiers maillons : L ARRET CARDIAQUE Dans 90% des cas, l arrêt cardiaque est consécutif à des battements anarchiques du cœur, la fibrillation ventriculaire. Dans un premier temps, la victime s effondre par manque d oxygénation

Plus en détail

Formation SST (Initiale):

Formation SST (Initiale): Formation SST (Initiale): Sauveteurs Secouristes du Travail Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010 abrogeant la circulaire n -Cir. 53/2007. Public Concerné Toute personne motivée

Plus en détail

Apprendre à porter secours Cycle 3

Apprendre à porter secours Cycle 3 Apprendre à porter secours Cycle 3 «Tout individu a droit à la vie à la liberté et à la sécurité de sa personne» Article 3 de la déclaration des Droits de l Homme Pourquoi cet enseignement Un maillon reste

Plus en détail

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) Durée : Participants : Public : Pré-requis : Objectifs : Moyens pédagogiques : Intervenant 12 heures + si nécessaire, le temps pour traiter les

Plus en détail

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL :

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : De : Société Projets & Formations 293 rue de jonquilles 84100 Orange yveslozano@projets-formations.com +33 (0)6 18 72 39 98 1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : Projets et Formations est en mesure

Plus en détail

Réglementation Formation SST

Réglementation Formation SST Réglementation Formation SST Définition : Un sauveteur-secouriste du travail (SST) est un membre du personnel volontaire ou désigné pour porter secours en cas d'accident. Il doit être capable de porter

Plus en détail

des défibrillateurs dans le métro de marseille

des défibrillateurs dans le métro de marseille 25 Juin 2010 des défibrillateurs dans le métro de marseille Contact Presse : Christiane D'ANDREA 04.91.10.55.20. c.dandrea@rtm.fr En France, on compte 40 000 à 60 000 morts par arrêt cardiaque chaque année

Plus en détail

Programme et Méthodes Formation des S.S.T

Programme et Méthodes Formation des S.S.T OBJECTIF PEDAGOGIQUE Sécurité - Environnem ent - Form ation Programme et Méthodes Formation des S.S.T Face à une situation d accident, le Sauveteur Secouriste du Travail doit être capable de : - Rechercher

Plus en détail

Programme de vérification des AVERTISSEURS DE FUMÉE

Programme de vérification des AVERTISSEURS DE FUMÉE Programme de vérification des AVERTISSEURS DE FUMÉE Ville de Saint-Rémi Adopté le : 8 juin 2015 (résolution # 15-06-0235) PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE INTRODUCTION En 2000, suite

Plus en détail

Chambre des associations PJ2I Mars 2012

Chambre des associations PJ2I Mars 2012 Le projet démarre en 2008, la Cda participe en tant que membre de la Mission d'accueil et d'information des Associations (MAIA) du Val de Marne à une étude sur l engagement bénévole des jeunes de 16-25

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

Dossier de presse Défibrillateurs. Conférence de presse lundi 7 juin 2010. Salle des Commissions Hôtel de Ville - Cahors

Dossier de presse Défibrillateurs. Conférence de presse lundi 7 juin 2010. Salle des Commissions Hôtel de Ville - Cahors Dossier de presse Défibrillateurs Conférence de presse lundi 7 juin 2010 Salle des Commissions Hôtel de Ville - Cahors Sommaire P3 : P4 : P5 : P6 : Communiqué de presse Présentation des défibrillateurs

Plus en détail

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 )

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) n W662005964 / siren 790 223 317 / arrêté préfectoral n 2013109-0001 INITIATIONS Initiation au Défibrillateur : l arrêt cardiaque

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION PSC1 SE FORMER AUX GESTES DES PREMIERS SECOURS

LIVRET D INFORMATION PSC1 SE FORMER AUX GESTES DES PREMIERS SECOURS LIVRET D INFORMATION PSC1 SE FORMER AUX GESTES DES PREMIERS SECOURS Le PSC1, se former aux gestes des premiers secours Si l on est témoin d un accident ou d un malaise, est-on en mesure d alerter les secours

Plus en détail

La formation aux premiers secours

La formation aux premiers secours La formation aux premiers secours Les premiers secours sont l'ensemble des techniques d'aide d'urgence données aux blessés et malades par une personne qui n'est pas nécessairement médecin. Elles ont pour

Plus en détail

Sommaire. Enjeux 3. Les formations possibles 4. Les formations de formateurs 5. Comment partir en formation? 6. La formation continue de formateur 8

Sommaire. Enjeux 3. Les formations possibles 4. Les formations de formateurs 5. Comment partir en formation? 6. La formation continue de formateur 8 Sommaire Enjeux 3 Les formations possibles 4 Les formations de formateurs 5 Comment partir en formation? 6 La formation continue de formateur 8 Ouvrir une ou plusieurs sessions PSC 1 9 Les formations d

Plus en détail

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE Salle de formation : nouveau concept. Cadre agréable hors entreprise. Première session des 16 et 17 octobre2014 «Un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies sur le lieu de travail,

Plus en détail

Formez-vous avec. les sapeurs-pompiers. Secourisme, prévention des risques professionnels, sécurité incendie

Formez-vous avec. les sapeurs-pompiers. Secourisme, prévention des risques professionnels, sécurité incendie Formez-vous avec les sapeurs-pompiers Secourisme, prévention des risques professionnels, sécurité incendie Nos formations : 1 2 3 4 5 Initiation au secourisme : initiez un large effectif au secourisme.

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 117 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 2 décembre 2008 PROPOSITION DE LOI relative à l inscription d une initiation à l utilisation du défibrillateur cardiaque

Plus en détail

Présentation de l opération Semaine nationale de l apprentissage

Présentation de l opération Semaine nationale de l apprentissage Présentation de l opération Semaine nationale de l apprentissage Les Chambres de commerce et d industrie sont des acteurs clés de la réussite de l apprentissage sur l ensemble des territoires métropolitains

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme:

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme: Analyse des risques industriels Savoir concrètement choisir et mettre en œuvre la méthode d analyse des risques adaptée à son installation ou process, afin d en prévenir les défaillances. Programme: Différent

Plus en détail

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Dans le cadre de notre activité sportive, une formation de premier secours (PSC1) peut amener à répondre

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Programme Avril 2012 " Le mois de la vaccination : Je me protège et je protège mes proches "

Programme Avril 2012  Le mois de la vaccination : Je me protège et je protège mes proches Programme Avril 2012 " Le mois de la vaccination : Je me protège et je protège mes proches " Semaine européenne de la Vaccination, maladies infantiles - Lundi 2 Avril Réunion d information «Le numéro d'urgence

Plus en détail

Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation?

Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation? Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation? Le jeudi 25 mars 2010 à 14h30, à la Maison des Sports, Monsieur Jean Pierre

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Association Laïque des Accueils de Loisirs Educatifs Quartier de la plaine 40800 Aire sur l Adour PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Eugénie Les bains Année 2014/15 Projet pédagogique TAP

Plus en détail

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur Se former aux gestes qui sauvent et apprendre à utiliser un défibrillateur L'intervention dans les premières minutes, avant l'arrivée des secours, est capitale. Connaître les bons réflexes vous aide à

Plus en détail

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps.

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. Les beaux jours sont de retour et, avec eux, les moments de bricolage et de jardinage en extérieur. L'occasion de prendre en

Plus en détail

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP)

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) CHAPITRE 15 L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) Les actions marquantes de 2007 319 De nombreuses conventions de partenariat signées 319 L OPPBTP présent

Plus en détail

Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques

Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques programme 2014-2015 Arts VIVANTS >>> gestion >>> social >>> fiscal >>> communication FRANCHE-COMTÉ CALENDRIER 2014-2015 30 septembre

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) 8 Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) Les EPCI sont des acteurs de proximité des communes de plus en plus présents au quotidien. Leur vocation de mutualisation

Plus en détail

«Bien-Etre et Autonomie»

«Bien-Etre et Autonomie» «Bien-Etre et Autonomie» Un programme de formation d un volume horaire de 3 jours J1 : Prévention J2 : Prévention et secours civiques de niveau 1 J3 : Santé globale L objectif du programme de formation

Plus en détail

Certificat Prévention Sécurité (CPS) Intervenant à domicile destinée à des agents manutentionnant des bénéficiaires

Certificat Prévention Sécurité (CPS) Intervenant à domicile destinée à des agents manutentionnant des bénéficiaires FORMATION Certificat Prévention Sécurité (CPS) Intervenant à domicile destinée à des agents manutentionnant des bénéficiaires Le contexte L INRS a, à la demande du SASAD, élaboré une formation adaptée

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Devenir SST : Programme

Devenir SST : Programme Devenir SST : Programme Pré requis : Aucun Encadrement : La formation est dispensée au minimum par un formateur SST rattaché à : Un organisme de formation habilité pour la formation de SST et le maintien/actualisation

Plus en détail

LE PROGRAMME PRINTEMPS. Avril Juin 2014. Expositions. Ateliers thématiques. Manifestations

LE PROGRAMME PRINTEMPS. Avril Juin 2014. Expositions. Ateliers thématiques. Manifestations LE PROGRAMME Avril Juin 2014 Expositions Ateliers thématiques Manifestations PRINTEMPS Manifestations Retrouvez le stand de la Maison de l Habitat et du Développement Durable du Grand Nancy et ses partenaires

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Formation Continue du Personnel OGEC

Formation Continue du Personnel OGEC Notre offre de formation 2015-2016 Responsable pédagogique Assistante 1. Premiers secours 7 heures - LILLE - le mercredi 25/05/16 2. Sécurité, incendie et évacuation 7 heures - LILLE - le mercredi 08/06/16

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

Formation Sauveteur. Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : Formation SST

Formation Sauveteur. Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : Formation SST Formation Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : La formation des Sauveteurs Secouristes du Travail (SST) est rendue obligatoire

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 SEANCE 2 : Partie 1 : La Protection (suite) Partie 2 : Secourir une victime suite à une chute Durée : 1h30 Mise

Plus en détail

au 0970 818 818 www.recevoirlatnt.fr

au 0970 818 818 www.recevoirlatnt.fr Le 23 septembre prochain, 6 nouvelles chaînes de la TNT arrivent dans votre commune! Pour savoir comment continuer à recevoir toutes les chaînes de télévision après cette date, l ANFR vous informe : par

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Les Rendez-Vous Formation du SCDV- CESU 85 JOUR 1 Programme de la première demi-journée 8h30 Accueil Présentation de la formation, des

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

Fonds d Initiatives Citoyennes de la Ville de Jarny REGLEMENT INTERIEUR

Fonds d Initiatives Citoyennes de la Ville de Jarny REGLEMENT INTERIEUR Fonds d Initiatives Citoyennes de la Ville de Jarny REGLEMENT INTERIEUR Préambule : Le FIC s inscrit dans le cadre de la politique de proximité engagée par la Ville, notamment par la mise en place des

Plus en détail

Maison de la Mutualité

Maison de la Mutualité Session 4 : «L éducation à la santé à l école : une éducation citoyenne?» - Mme Lange, infirmière-acmo, Collège Paul Langevin Réseau de Réussite Scolaire de Carros -Capitaine Thomas SDIS 06,sapeur pompier

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Dispositions pour la réduction des nuisances en centre-ville Depuis près de 25

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

Dossier de Presse LA SEMAINE BLEUE. Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites. www.dax.fr

Dossier de Presse LA SEMAINE BLEUE. Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites. www.dax.fr LA SEMAINE BLEUE Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites Dossier de Presse www.dax.fr SOMMAIRE 1 - La Semaine Bleue 2 - Programme des animations 3 - Un salon des seniors 4 - Actions du ccas

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Mars 2011 L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Les hommes sont bien plus performants que les femmes dans les métiers techniques Les femmes s investissent

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

Centre d Action Jeunesse

Centre d Action Jeunesse 1 Centre d Action Jeunesse 2 PREAMBULE L intégration des jeunes à leur ville est un souci permanent pour tout responsable de la jeunesse. Il s agit d aider le jeune citoyen à devenir progressivement un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Juillet 2012 IRR / PSC1 Emetteur : DUS https://intranet.croix-rouge.fr FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Initiation à la réduction des risques Prévention et secours civiques de niveau 1 Document pédagogique

Plus en détail

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante :

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante : Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves de l école Charles PERRAULT Mercredi 22 avril 2013 à 18h30 Salle de motricité de PERRAULT Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire,

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

La santé de l enfant : «Journée de prévention Petite Enfance»

La santé de l enfant : «Journée de prévention Petite Enfance» La santé de l enfant : «Journée de prévention Petite Enfance» La filière Petite Enfance de la Mutualité Française Centre Val- de Loire, dans le cadre de la quinzaine de la parentalité proposée par la Caisse

Plus en détail

Catalogue Régional 2015

Catalogue Régional 2015 Catalogue Régional 2015 Des formations gratuites pour les structures TPE et PME, pour les dirigeants associatifs et pour les encadrants de jeunes Offre réservée aux structures de 250 salariés* 2 salariés

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Édito. Dans une époque où le secours à personnes est devenu un enjeu majeur sur les différentes

Édito. Dans une époque où le secours à personnes est devenu un enjeu majeur sur les différentes Édito Dans une époque où le secours à personnes est devenu un enjeu majeur sur les différentes manifestations qui peuvent êtres organisées, le département du Finistère fait face à une opportunité : La

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2014/... DCM N 14-01-30-3

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2014/... DCM N 14-01-30-3 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2014/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 30 janvier 2014 DCM N 14-01-30-3 Objet : Engagement de la Ville de Metz dans le dispositif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF 2015 DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF Sensibilisation aux Détecteurs Avertisseurs Automatiques de Fumée IL N Y A PAS DE FUMEE SANS FEU, AYEZ LE REFLEXE DAAF! SDIS02 SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - ATELIER 4 : Cohésion sociale entre les territoires et les générations L atelier se déroule à la Résidence des Personnes Agées Charles

Plus en détail

Les organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ont l obligation d assurer à leurs volontaires une formation civique et citoyenne.

Les organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ont l obligation d assurer à leurs volontaires une formation civique et citoyenne. Note relative au décret n 202-30 du 6 mars 202 relatif à l aide versée aux organismes d accueil de jeunes en service civique pour l organisation de la formation civique et citoyenne Rappel sur l organisation

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS OFPS est spécialisé dans le domaine de la Santé et la Sécurité au travail. Depuis 2011, nous accompagnons de nombreuses entreprises publiques et privées dans leur démarche de préventions

Plus en détail

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS SANTE TRAVAIL DROME VERCORS ACTIONS ET SENSIBILISATIONS Votre service de Sante au Travail Interentreprises vous accompagne dans la prevention des risques professionnels et l amelioration de vos conditions

Plus en détail

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans Maison de la Petite Enfance 1 rue Annie Hure 02 40 80 86 28 petiteenfance@saintsebastien.fr www.saintsebastien.fr " Favorisons ensemble l épanouissement

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

Newsletter N 60 Janvier 2015

Newsletter N 60 Janvier 2015 Newsletter N 60 Janvier 2015 Objet statutaire de Défi Santé Nutrition : Promouvoir les messages de santé publique du Programme National Nutrition Santé (PNNS) Toute l équipe du Défi santé nutrition vous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE FORMATIONS GESTION DES CONFLITS MEDIATION ET CITOYENNETE CONNAITRE LE DROIT MEDIATION SCOLAIRE www.amely.org AMELY : accès au droit - médiation Un accord est possible QUI SOMMES NOUS? AMELY est

Plus en détail

L APPRENTISSAGE AUX PREMIERS GESTES DE SECOURS

L APPRENTISSAGE AUX PREMIERS GESTES DE SECOURS L APPRENTISSAGE AUX PREMIERS GESTES DE SECOURS Proposition du Conseil de Développement Erdre & Gesvres 1 SOMMAIRE 1. Contexte et origine du sujet 2. Etat des lieux général 3. Les enjeux d une formation

Plus en détail

Offre d accompagnement des tuteurs de Service Civique

Offre d accompagnement des tuteurs de Service Civique Offre d accompagnement des tuteurs de Service Civique Région Lorraine 2015 Mise à jour : février 2015 Tuteurs, jeunes... le duo au cœur de l engagement Le Service Civique Précautions d usage Le Service

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SÉCURITÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE Les premiers instants qui suivent un accident sont décisifs et des gestes simples peuvent parfois sauver une vie. Dans votre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation DOSSIER DE PRESSE Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation Mars 2014 1 TEXTE DE LA CHARTE DE GÉOLOCALISATION Charte sur les bonnes pratiques relatives

Plus en détail

240 avenue Marcel Dassault BP 70803 60008 Beauvais cedex Tel. 03 44 06 15 95 Fax 03 44 06 15 94

240 avenue Marcel Dassault BP 70803 60008 Beauvais cedex Tel. 03 44 06 15 95 Fax 03 44 06 15 94 240 avenue Marcel Dassault BP 70803 Tel. 03 44 06 15 95 Fax 03 44 06 15 94 Formations / sensibilisations Sauveteur Secouriste du travail Formation initiale p. 4 Maintien et actualisation des compétences

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

Trouve ton chemin dans les QUARTIERS DU PARC SUD ET DU PARC NORD DE NANTERRE

Trouve ton chemin dans les QUARTIERS DU PARC SUD ET DU PARC NORD DE NANTERRE Les associations présentes pourront t aider dans tes choix culturels, professionnels, scolaires Parc en-ciel 79 Avenue Pablo Picasso Trouve ton chemin dans les QUARTIERS DU PARC SUD ET DU PARC NORD DE

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte. Aucun enfant ne pourra être accueilli sans inscription préalable.

Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte. Aucun enfant ne pourra être accueilli sans inscription préalable. REGLEMENT DES ACTIVITES PERISCOLAIRES (ACCUEILS PRE ET POSTSCOLAIRES, RESTAURATION SCOLAIRE, ETUDES SURVEILLEES) Les accueils pré et postscolaires, la restauration scolaire et les études surveillées sont

Plus en détail

en dans sa tête à la retraite»

en dans sa tête à la retraite» Maison des Réseaux de Santé du pays Lunévillois Département de Prévention et Promotion de la Santé Mentale du CPN Service territorial Personnes Agées / Personnes Handicapées du Conseil Départemental Conseil

Plus en détail

Objet : Contribution du BNEI au Projet de Loi Santé

Objet : Contribution du BNEI au Projet de Loi Santé Paris, le 06/08/2012 Maxime Gaudubois president@bnei.org 06 82 20 74 02 Madame la Député, Présidente de la Commission des Affaires Sociales, Catherine Lemorton Assemblée Nationale 126 rue de l Université

Plus en détail

La fin de vie, un sujet peu abordé dans les études de médecine

La fin de vie, un sujet peu abordé dans les études de médecine La fin de vie, un sujet peu abordé dans les études de médecine Retrouvez un sondage réalisé dans 32 des 47 facultés de médecine de France auprès des étudiants de médecine. 1 OMMAIRE DE L ÉTUDE I. Bilan

Plus en détail

FORMATION LA SECURITE

FORMATION LA SECURITE FORMATION LA SECURITE LA SECURITE 1 Le rôle de l employeur 2 L accueil des salariés 3 Le PPSPS 4 Protéger, alerter : le rôle du SST Sommaire général 1 LE ROLE DE L EMPLOYEUR OBLIGATION L obligation générale

Plus en détail