CATALOGUE DE FORMATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CATALOGUE DE FORMATIONS"

Transcription

1 CATALOGUE DE FORMATIONS

2 Notre équipe de formateurs spécialisés (Sapeurs pompiers, kinésithérapeutes, Ostéopathes, électriciens...) vous propose de nombreuses formations sur mesure afin de former le personnel de votre entreprise. OFPS est habilité par la CRAMIF et l'inrs Depuis 2011, nous accompagnons les entreprises en proposant des formations : secourisme, lutte contre l incendie, prévention, électricité... Pourquoi? Comment? Que proposons-nous? Par qui? Grâce à nos méthodes Des formations Chaque jour des accidents Sapeurs-pompiers, de travail à la fois ludiques diplômantes, et certifiantes du travail surviennent kinésithérapeutes, et pédagogiques. (en français et en anglais) Ostéopathes, électriciens... à tout moment.

3 SOMMAIRE THÉMES DE FORMATION : SECOURISME : 4 INCENDIE : 12 INCENDIE AVEC UNITÉ MOBILE : 19 ERGONOMIE : 23 HABILITATION ÉLÉCTRIQUE : 26

4 SECOURISME PSC1 : PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUE DE NIVEAU 1 : 5 SST : SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : 6 MAC-SST : MAINTIEN ET ACTUALISATION DES COMPÉTENCES SST : 7 IPS : INITIATION AUX PREMIERS SECOURS : 8 SPJE : SECOURISME ET PRÉVENTION AUX JEUNES ENFANTS : 9 DAE : FORMATION AU DÉFIBRILLATEUR : 10 PRD : PRÉVENTION DES RISQUES DOMESTIQUES : 11 4

5 PSC1 PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUE DE NIVEAU 1 Être le premier maillon de la chaîne des secours. À l issue de la formation vous serez capable : Organiser une protection pour éviter le sur-accident. Établir un premier bilan de l état de la victime et de ses fonctions vitales. Transmettre une alerte aux services de secours. Éviter l aggravation de l état de la victime en pratiquant les gestes appropriés. 1 jour soit 7 heures minimum. De 4 à 10 personnes. Toute personne volontaire à porter secours en cas d accident. Cette formation donne lieu à la délivrance d une attestation PSC1. L Unité d enseignement «P.S.C. 1», s adresse à toute personne citoyenne, âgée de 10 ans au minimum, qui doit acquérir les savoirs et compétences nécessaires pour prévenir les risques et réaliser les gestes élémentaires de secours aux personnes en situation de détresse physique. Cette formation est composée de 4 parties. Le formateur montre un geste, l explique, le fait faire. Puis, il évalue le candidat à l aide de mises en situation. Partie 1 : La protection et l alerte. Partie 2 : Les détresses vitales visibles (Les étouffements et les hémorragies). Partie 3 : L inconscience (La perte de connaissance et l arrêt cardiaque). Partie 4 : Les détresses chez une victime consciente (Les malaises, les plaies, les brûlures et les traumatismes). Tout au long de la formation le stagiaire sera placé face à différente mise en situation d accidents selon : - Les attentes des stagiaires. - Les accidents domestiques. OFPS est conventionné par la société Européenne de médecine de sapeurs-pompiers (SEMSP) pour la réalisation de formation PSC1. Code pénal : Art : Quiconque s abstient volontairement de porter à une personne en péril l assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours est puni de cinq ans d emprisonnement et de euros d amende. Code pénal : section II art , , : Atteintes involontaires à l intégrité de la personne ou à la vie : entraîne des conséquences pénales (amendes, emprisonnement)». 5

6 SST SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OFPS est habilité sous le N /2015/SST-01/O/12 Acquérir les connaissances nécessaires à la prévention des risques d accident et de sur-accident de votre établissement et à la bonne exécution des gestes de secours destinés à préserver l intégrité physique d une victime en attendant l arrivée des secours organisés. Promouvoir la prévention des risques professionnels dans son entreprise. 2 journées soit 14h. De 4 à 10 personnes. Toute personne volontaire à porter secours en cas d accident. Aucun pré-requis nécessaire. Un livret S.S.T. est remis à chaque stagiaire. Partenaire agrées. Évaluation certificative sous forme d évaluation continue. Les formations Maintien et Actualisation des Compétences doivent avoir lieu avec un intervalle maximal de 24 mois. La formation initiale des Sauveteurs Secouriste du Travail est conforme au programme et aux référentiels élaborés par l INRS. Dans le cadre de la formation Sauveteur Secouriste du Travail les thèmes suivant seront abordés : Thème 1 : Situer le cadre juridique de son intervention. Thème 2 : Rechercher les risques persistants pour PROTÉGER. Formation générale à la prévention. Rendre le SST capable de «Protéger» en utilisant les notions développées dans la législation relative à l évaluation des risques. Alerte aux populations. Reconnaitre un danger. Supprimer ou isoler le danger ou soustraire la victime au danger. Thème 3 : Examiner la (les) victime(s). Thème 4 : FAIRE ALERTER (ou ALERTER en fonction de l organisation des secours dans l entreprise). Thème 5 : SECOURIR - La victime saigne abondamment. - La victime s étouffe. - La victime se plaint de sensations pénibles et/ou présente des signes anormaux. - La victime se plaint de brûlures. - La victime se plaint de douleur empêchant certains mouvements. - La victime se plaint d une plaie qui ne saigne pas abondamment. - La victime ne répond pas mais elle respire. - La victime ne répond pas, et ne respire pas. Thème 6 : Situer son rôle de SST dans l organisation de la prévention de l entreprise. Thème 7 : Mettre en oeuvre ses compétences en matière de protection au profit d actions de prévention ; Thème 8 : Informer les personnes désignées dans le plan d organisation de la prévention de l entreprise de la/des situation(s) dangereuse(s) repérée(s) ; Thème 9 : Situations inhérentes aux risques spécifiques. Thème 10 : Validation des SST. RAPPEL DE LA LEGISLATION: Code du travail : Art. R : La présence de secouristes est obligatoire, dans chaque organisme, chaque entreprise, en fonction du rôle qui lui est attribué, agit afin que le double objectif soit atteint : Disposer, dans tous les établissements et sur les chantiers, d hommes et de femmes en nombre adapté et bien répartis, capables d intervenir immédiatement et efficacement après tout accident; Promouvoir la prévention des risques professionnels. Le secouriste est formé de manière à jouer un rôle dans cette action de prévention. Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers. 6

7 MAC-SST MAINTIEN ET ACTUALISATION DES COMPÉTENCES SST OFPS est habilité sous le N /2015/SST-01/O/12 La formation de Maintien et d Actualisation des Compétences a pour but de maintenir les compétences du SST, définies dans le référentiel de formation, à un niveau au moins équivalent voire supérieur à celui de sa formation initiale : Promouvoir la prévention des risques professionnels dans son entreprise. 7 heures. De 4 à 10 personnes. Toute personne volontaire à porter secours en cas d accident. Être titulaire du certificat SST. Un livret S.S.T. est remis à chaque stagiaire. Partenaires agrées. Les formations de Maintien et d Actualisation des Compétences doivent avoir lieu avec un intervalle maximal de 24 mois. La formation Maintien et Actualisation des Compétences des Sauveteurs Secouriste du Travail est conforme au programme et aux référentiels élaborés par l INRS. Le MAC SST à pour but de maintenir les compétences du Sauveteur Secouriste du Travail à un niveau au moins équivalent voir supérieur à celui de sa formation initiale. La périodicité de cette formation est fixée à 24 mois. Le MAC SST comprend : Une partie consacrée à l actualisation de la formation : - aux risques de l entreprise ou de l établissement, - aux modifications du programme. Une partie consacrée à la révision abordant les thèmes suivants : - La victime saigne abondamment. - La victime s étouffe. - La victime se plaint de sensations pénibles et/ou présente des signes anormaux. - La victime se plaint de brûlures. - La victime se plaint de douleur empêchant certains mouvements. - La victime se plaint d une plaie qui ne saigne pas abondamment. - La victime ne répond pas mais elle respire. - La victime ne répond pas et ne respire pas. Une partie consacrée à l évaluation à partir d accident du travail simulé permettant de repérer les écarts par rapport au comportement attendu du SST. Code du travail : Art. R : La présence de secouristes est obligatoire, dans chaque organisme, chaque entreprise, en fonction du rôle qui lui est attribué, agit afin que le double objectif soit atteint : Disposer, dans tous les établissements et sur les chantiers, d hommes et de femmes en nombre adapté et bien répartis, capables d intervenir immédiatement et efficacement après tout accident; Promouvoir la prévention des risques professionnels. Le secouriste est formé de manière à jouer un rôle dans cette action de prévention. 7

8 IPS INITIATION AUX PREMIERS SECOURS Prendre conscience de l importance du rôle du citoyen en tant que premier maillon de la chaine des secours, et avoir les bons réflexes en cas d accident. Organiser une protection pour éviter le sur-accident Transmettre une alerte aux services de secours. Effectuer les gestes élémentaires de premiers secours dans l attente des secours organisés 4 heures. De 4 à 10 personnes. Toute personne volontaire à porter secours en cas d accident. Cette formation donne lieu à une attestation individuelle de formation Dans le cadre de l initiation au secourisme, la formation est composée des modules suivants. Le formateur montre un geste, l explique, le fait faire. Thèmes évoqués : La protection et l alerte. Assurer sa protection, celle de la victime et des autres personnes en supprimant ou en écartant le danger immédiatement et en toute sécurité. Transmettre au service de secours adapté, avec rapidité et précision, l ensemble des informations nécessaires à son intervention en répondant aux questions posées. La victime s étouffe. Reconnaitre une obstruction totale ou partielle des voies aériennes afin de réaliser la conduite à tenir appropriée à la victime de manière rapide et conforme. La perte de connaissance. Maintenir libre les voies aériennes d une victime ayant perdue connaissance, de manière rapide et conforme, après avoir vérifié sa respiration. La victime ne respire pas. Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire précoce adaptée à celle-ci et d utiliser un défibrillateur automatisé externe en toute sécurité le plus tôt possible. Mises en situation sur les éléments vus en théorie. Le contenu peut être modifié à la demande du client en fonction des risques spécifiques rencontrés au sein de l établissement. Code pénal : Art : Quiconque s abstient volontairement de porter à une personne en péril l assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours est puni de cinq ans d emprisonnement et de euros d amende. Code pénal : section II art , , : Atteintes involontaires à l intégrité de la personne ou à la vie : entraîne des conséquences pénales (amendes, emprisonnement)». 8

9 SPJE SECOURISME ET PRÉVENTION AUX JEUNES ENFANTS La formation Secourisme et Prévention aux Jeunes Enfants a pour but de : Identifier les règles de prévention et protocoles spécifiques applicables en structure d accueil de la petite enfance. Porter secours à un jeune enfant tout en assurant sa propre sécurité ainsi que celle des tiers. Effectuer les gestes salvateurs en attendant l arrivée des secours organisés. PRE-REQUIS 1 jour soit 7 heures. De 4 à 10 personnes. Maîtres et enseignants, personnel de crèche, animateurs de centre aérés, encadrants d associations sportives, assistants maternelles, baby-sitter. Cette formation donne lieu à une attestation individuelle de formation Dans le cadre de la formation Secourisme et Prévention aux Jeunes Enfants les thèmes suivant seront abordés : Thème 1 : Les soins en structure d accueil. Thème 2 : La prévention des accidents Thème 3 : Les gestes de secours d urgence - L étouffement - L inconscience - L arrêt cardio respiratoire Thème 4 : Conduite à tenir spécifiques - Lors d une exposition prolongée à la chaleur - Lors d une hypothermie - Lors d ingestion de produit toxique - Lors d une piqûre - Lors d une crise d asthme - Lors d une crise convulsive - Lors d une réaction allergique Code pénal : Art : Quiconque s abstient volontairement de porter à une personne en péril l assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours est puni de cinq ans d emprisonnement et de euros d amende. Code pénal : section II art , , : Atteintes involontaires à l intégrité de la personne ou à la vie : entraîne des conséquences pénales (amendes, emprisonnement)». 9

10 DAE FORMATION AU DÉFIBRILLATEUR Cette initiation, non obligatoire, a pour objet l acquisition par la population des connaissances nécessaires à identifier les signes permettant de reconnaître un arrêt cardiaque et à réaliser, auprès d une victime d un arrêt cardiaque, les 3 gestes permettant d augmenter les chances de survie : Appeler. Masser. Défibriller. 1 heure. 12 personnes maximum. Toute personne souhaitant connaitre la conduite à tenir face à une personne en arrêt cardiaque. Utilisation de différents défibrillateurs et présentation du défibrillateur de l entreprise si existant. Cette formation donne lieu à une attestation individuelle de formation Dans le cadre de la formation à l utilisation d un Défibrillateur Automatisé Externe les connaissances abordées concernent les domaines suivants : Les mécanismes physiopathologiques de l arrêt cardiaque : - Rappel bref La reconnaissance d un arrêt cardiaque : - Théorie - Pratique La conduite à tenir devant un arrêt cardiaque : - Alerter - Masser - Défibriller Démonstration et exercices pratiques. Décret N du 4 mai 2007 relatif à l utilisation des défibrillateurs automatisés externes... Art. R Toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies à l article R Arrêté du 6 novembre 2009 relatif à l utilisation des défibrillateurs automatisés externes. Article 1 : L utilisation d un défibrillateur automatisé externe par des personnes non médecins en cas d arrêt cardiaque repose sur des gestes simples pour lesquels une initiation courte et pratique est de nature à augmenter le taux de survie des victimes. 10

11 PRD PRÉVENTION DES RISQUES DOMESTIQUES La formation Prévention des Risques Domestique a pour but de : Connaître les bons reflexes pour protéger son enfant à la maison. Porter secours à un jeune enfant tout en assurant sa propre sécurité ainsi que celle des tiers. Effectuer les gestes salvateurs en attendant l arrivée des secours organisés. 7 heures. 12 personnes maximum. Nouveaux parents ou parents de jeunes enfants, baby-sitter... Cette formation donne lieu à une attestation individuelle de formation Dans le cadre de la formation Prévention des Risques Domestique les thèmes suivant seront abordés: Thème 1 : Analyse des pièces de la maison. Thème 2 : La prévention des accidents. Thème 3 : Les gestes de secours d urgence - L étouffement - L inconscience - L arrêt cardio respiratoire Thème 4 : Conduite à tenir spécifiques - Lors d une exposition prolongée à la chaleur - Lors d une hypothermie - Lors d ingestion de produit toxique - Lors d une piqûre - Chûte - Brûlures - Lors d une crise d asthme - Lors d une crise convulsive - Lors d une réaction allergique - Lors d un saignement de nez APPEL DE LA LÉGISLATION Décret N du 4 mai 2007 relatif à l utilisation des défibrillateurs automatisés externes... Art. R Toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies à l article R Arrêté du 6 novembre 2009 relatif à l utilisation des défibrillateurs automatisés externes. Article 1 : L utilisation d un défibrillateur automatisé externe par des personnes non médecins en cas d arrêt cardiaque repose sur des gestes simples pour lesquels une initiation courte et pratique est de nature à augmenter le taux de survie des victimes. 11

12 INCENDIE EPI : ÉQUIPIER DE PREMIÈRE INTERVENTION : 13 EE : ÉQUIPIER D ÉVACUATION : 14 ESI : ÉQUIPIER DE SECONDE INTERVENTION : 15 PTI : PREMIER TÉMOIN INCENDIE : 16 EVAC : EXERCICE D ÉVACUATION : 17 PID : PRÉVENTION DES INCENDIES DOMESTIQUES : 18 12

13 EPI ÉQUIPIER DE PREMIÈRE INTERVENTION Acquérir les connaissances pratiques à la lutte contre les incendies dans l établissement afin d être capabe : Donner l alerte. Reconnaître les différents extincteurs mis à la disposition du personnel. Agir contre le début d un incendie avant l arrivée des secours spécialisés. 4 heures. Maximum 10 personnes. Personnel désigné par le chef d établissement. De préférence Équipier de Première Intervention, cependant les thèmes évoqués dans la formation EPI seront à nouveau abordés. Remise d un livret à chaque stagiaire. Attestation individuelle de formation. Dans le cadre de la formation Équipier de Première Intervention, les thèmes suivant seront abordés: Théorie : Conduite à tenir face à un accident - Les dégagements d urgence - Conduite à tenir face à une brulure Statistiques des Incendies - Evolution du nombre d incendie - Dénombrement des principaux lieux d incendies - Les incendies sur le lieu de travail - Les incendies domestiques (Information) - Les conséquences Humaines, Sociales, Financières, Juridiques, Environnementales Dispositions réglementaires - Code du travail (Moyens d extinction, Exercices, Evacuation) - Code pénal L organisation humaine de la sécurité incendie - Equipier de 1ère Intervention - Consigne de sécurité Incendie - L alarme et l alerte - Consigne en cas d évacuation L organisation matérielle de la sécurité incendie - Les moyens de 1er secours - Le compartimentage - Le désenfumage - Signalisation et éclairage de sécurité - Les installations fixes de détection automatique signalisation Un contrôle des connaissances par QCM est effectué en fin de stage La théorie du feu - Définition - Le triangle du feu - Les modes de propagation - Les causes - Les classes de feu Les moyens d extinction - Les agents extincteurs - Les différents extincteurs - Principe de fonctionnement - L attaque d un incendie Exercices pratiques : Extinction sur feux réels, les différents thèmes ci-après font partie des thèmes abordés : - Feu d hydrocarbures. - Feu dans une armoire électrique. Feu d ordinateur ou de téléviseur. - Feu de poubelle, feu de friteuse. Code du travail : Art. L : L employeur organise une formation pratique et appropriée à la sécurité au bénéfice : Des travailleurs qu il embauche Des travailleurs qui changent de poste de travail ou de technique, Des salariés temporaires, à l exception de ceux auxquels il est fait appel en vue de l exécution de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité et déjà dotés de la qualification nécessaire à cette intervention, A la demande du médecin du travail, des travailleurs qui reprennent leur activité après un arrêt de travail d une durée d au moins vingt et un jours. Cette formation est répétée périodiquement dans des conditions déterminées par voie réglementaire ou par convention ou accord collectif de travail. Règle R6 de l Assemblée Plénière des Sociétés d Assurances Dommages (A.P.S.A.D) Chapitre 4 : En période d activité, 10% de l effectif par secteur de façon à pouvoir réunir 2 E.P.I. en moins d une minute dans un secteur. Chapitre 6 : Les équipiers de première intervention doivent recevoir une formation particulière, à la fois théorique et pratique, sur la prévention et la lutte contre l incendie. 13

14 EE ÉQUIPIER D ÉVACUATION Savoir réagir et s organiser face à un début d incendie au sein de l établissement. Connaitre les consignes d évacuation, les cheminements, les points de rassemblement et la conduite à tenir pour évacuer le personnel et les visiteurs. Savoir fixer les priorités, répartir et connaître les missions, les techniques, les consignes d évacuation (chargés de sécurité, guides et serre-files). 4 heures. Maximum 10 personnes. Futurs guides, serre-files et responsables chargés de l évacuation. Remise d un livret à chaque stagiaire. Attestation individuelle de formation. Dans le cadre de la formation Équipier d Évacuation, les thèmes suivants seront abordés : Partie 1 : La règlementation de l évacuation L organisation de l évacuation - Les rôles du chef d établissement - Risques spécifiques de l établissement - Procédure interne de l établissement - Connaissance parfaite des consignes de sécurité - Les exercices d évacuation Mission des équipes d évacuation - Les guides et serre-files - Le responsable d évacuation - La prise en charge des personnes à mobilité réduite La procédure d évacuation - Les guides et serre-files - Le responsable d évacuation - La prise en charge des personnes à mobilité réduite Les équipements - Les guides et serre-files - Le responsable d évacuation - La prise en charge des personnes à mobilité réduite Partie 2 : Visite de l établissement permettant d aborder les points suivants : - Détermination des chargés, guide, serre-files par zone, étage, atelier... - Missions respectives et spécifiques de chaque acteur d évacuation. - Reconnaissance des cheminements et du point de rassemblement. - Audition du signal sonore d évacuation (NF-S ). Une répartition des rôles pourra être effectué en fin de formation Un contrôle des connaissances par QCM est effectué en fin de stage Code du travail : Article R La consigne de sécurité incendie indique : Le matériel d extinction et de secours qui se trouve dans le local ou à ses abords Les personnes chargées de mettre ce matériel en action Pour chaque local, les personnes chargées de diriger l évacuation des travailleurs et éventuellement du public Les mesures spécifiques liées, le cas échéant, à la présence de handicapés Les moyens d alerte Les personnes chargées d aviser les sapeurs-pompiers dès le début d un incendie L adresse et le numéro d appel téléphonique du service de secours de premier appel, en caractères apparents Le devoir, pour toute personne apercevant un début d incendie, de donner l alarme et de mettre en oeuvre les moyens de premier secours, sans attendre l arrivée des travailleurs spécialement désignés. 14

15 ESI ÉQUIPIER DE SECONDE INTERVENTION Reconnaître les différents extincteurs mis à la disposition du personnel et agir contre le début d un incendie avant l arrivée des secours spécialisés. Participer activement à l évacuation et venir en soutien des Équipiers de Première Intervention. 7 heures. Maximum 10 personnes. Personnel désigné par le chef d établissement. De préférence Équipier de Première Intervention, cependant les thèmes évoqués dans la formation EPI seront à nouveau abordés. Remise d un livret à chaque stagiaire. Attestation individuelle de formation. Dans le cadre de la formation Équipier de Seconde Intervention, les thèmes suivants seront abordés : Théorie : - La connaissance de l établissement, de ses risques et de ses moyens de lutte contre l incendie. - Les missions de l Équipier de Seconde Intervention. - La connaissance parfaite des consignes de sécurité. - La théorie du feu. - Les dangers d un incendie. - Les moyens d extinction. - Les conduites à tenir : - Face à une personne brûlée ; - Face à une personne intoxiquée par des fumées. - Les consignes en cas d évacuation. - L évacuation. - Information : - Sensibilisation aux produits dangereux. - Les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée DAAF. Exercices pratiques : - Visite de l établissement, reconnaissance des différents organes de sécurité (plan d évacuation, issues de secours, bloc autonome, coupure électrique ). - Extincteurs sur feux réels, les différents thèmes ci-après font partie des thèmes abordés : - Feu d hydrocarbures. - Feu dans une armoire électrique, d ordinateur ou de téléviseur. - Feu de poubelle. - Feu de friteuse. - Feu sur une personne (mannequin). - Réaction liquide inflammable / Eau. Code du travail : Art. L : L employeur organise une formation pratique et appropriée à la sécurité au bénéfice : Des travailleurs qu il embauche, Des travailleurs qui changent de poste de travail ou de technique, Des salariés temporaires, à l exception de ceux auxquels il est fait appel en vue de l exécution de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité et déjà dotés de la qualification nécessaire à cette intervention, A la demande du médecin du travail, des travailleurs qui reprennent leur activité après un arrêt de travail d une durée d au moins vingt et un jours. Cette formation est répétée périodiquement dans des conditions déterminées par voie réglementaire ou par convention ou accord collectif de travail. Règle R6 de l Assemblée Plénière des Sociétés d Assurances Dommages (A.P.S.A.D) Chapitre 4 : En période d activité, 10% de l effectif par secteur de façon à pouvoir réunir 2 E.P.I. en moins d une minute dans un secteur. Chapitre 6 : Les équipiers de première intervention doivent recevoir une formation particulière, à la fois théorique et pratique, sur la prévention et la lutte contre l incendie. 15

16 PTI PREMIER TÉMOIN INCENDIE Acquérir ou maintenir les connaissances permettant à toute personne de l établissement de mettre en œuvre les moyens de premiers secours et exécuter les diverses manœuvre nécessaires à la lutte contre l incendie. 2 heures. Maximum 12 personnes. Tout le personnel de l entreprise. Remise d un livret à chaque stagiaire. Attestation individuelle de formation. Dans le cadre de la formation à la manipulation des extincteurs, les thèmes suivants seront abordés : Théorie : - Les consignes incendies de votre entreprise. - Les différents numéros de secours. - Les différents extincteurs de votre entreprise. - Principes de fonctionnement. Exercices pratiques : Extincteurs sur feux réels, les différents thèmes ci-après font partie des thèmes abordés : - Feu d hydrocarbures. - Feu dans une armoire électrique. - Feu de poubelle. - Feu de friteuse. - Feu d ordinateur ou de téléviseur. - Feu sur une personne (mannequin). Code du travail : Art. L : L employeur organise une formation pratique et appropriée à la sécurité au bénéfice : Des travailleurs qu il embauche, Des travailleurs qui changent de poste de travail ou de technique, Des salariés temporaires, à l exception de ceux auxquels il est fait appel en vue de l exécution de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité et déjà dotés de la qualification nécessaire à cette intervention, A la demande du médecin du travail, des travailleurs qui reprennent leur activité après un arrêt de travail d une durée d au moins vingt et un jours. Cette formation est répétée périodiquement dans des conditions déterminées par voie réglementaire ou par convention ou accord collectif de travail. Art. R : «L employeur prend les mesures nécessaires pour que tout commencement d incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l intérêt du sauvetage des travailleurs». 16

17 EVAC EXERCICE D ÉVACUATION Contrôler le comportement du personnel lors d un exercice d évacuation grandeur nature. Faire apparaître les points faibles de l organisation et proposer des mesures pour y remédier. À définir. Ensemble du personnel. Ensemble du personnel. Scénario à définir. Consignation dans le registre de sécurité de l établissement. Pré-requis : De préférence, avoir formé des équipiers d évacuation et avoir une procédure d évacuation préalable. L exercice d évacuation aura lieu dans votre établissement. L évacuation se fait en temps réel. La durée de cet exercice sera proportionnelle au nombre d employés et à la grandeur de votre établissement. Partie pratique : - Un scénario sera mis en place avec fumée froide, et simulateur de feu. Enfumage d un ou plusieurs locaux. - Il sera indispensable de déclencher l alarme incendie. - Réalisation de l évacuation. - Appel de détresse aux services de secours, appel simulé avec le formateur. - Prise de contact avec le responsable des sapeurs-pompiers (simulé par le formateur). Débriefing avec les différents reponsables : - En fin d exercice, les différents acteurs se réunissent pour faire l analyse du scénario. - Quelques «pièges» destinés à apprécier la réaction des chargés, guide et serre-files seront posés (fumée, personnel oublié). - Analyse des exercices et axes d amélioration donnés par le formateur Les fumées sont réalisées à l aide de générateurs spécialement conçus à cet effet, ils sont sans danger pour les stagiaires, sans odeur et n irritent pas les yeux. Ce programme varie en fonction de l établissement. Code du travail : Article R La consigne de sécurité incendie indique : Le matériel d extinction et de secours qui se trouve dans le local ou à ses abords Les personnes chargées de mettre ce matériel en action Pour chaque local, les personnes chargées de diriger l évacuation des travailleurs et éventuellement du public Les mesures spécifiques liées, le cas échéant, à la présence de handicapés Les moyens d alerte Les personnes chargées d aviser les sapeurs-pompiers dès le début d un incendie L adresse et le numéro d appel téléphonique du service de secours de premier appel, en caractères apparents Le devoir, pour toute personne apercevant un début d incendie, de donner l alarme et de mettre en oeuvre les moyens de premier secours, sans attendre l arrivée des travailleurs spécialement désignés. 17

18 PID PRÉVENTION DES INCENDIES DOMESTIQUES La formation Prévention des Incendies Domestiques a pour but de : Connaître les bons réflexes pour éviter un incendie domestique. Acquérir les connaissances pratiques à la lutte contre les incendies. Connaître les bons réflexes pour éviter un incendie domestique. 4 heures. Maximum 10 personnes. Toute personne. Remise d un livret à chaque stagiaire. Attestation individuelle de formation. Dans le cadre de la formation Prévention des Risques Domestiques les thèmes suivant seront abordés : Thème 1 : Analyse des pièces de la maison. Thème 2 : La prévention des incendies : - La théorie du feu. - Les causes. - Les mécanismes d un feu, triangle du feu, «tétraèdre de feu». - Les différentes classes de feu. Les dangers d un incendie - Les modes de propagation du feu. - Le comportement au feu des matériaux et éléments de construction. - Les fumées et leurs effets sur l homme. - Les moyens d extinctions. Information Les consignes en cas d évacuation. - Les différents extincteurs de votre entreprise. - Autres moyens et types d extinctions (RIA,...). - Principes de fonctionnement. - Sensibilisation aux risques domestiques. Exercices pratiques Extincteurs sur feux réels, les différents thèmes ci-après font partie des thèmes abordés : - Feu d hydrocarbures. - Feu dans une armoire électrique. Feu d ordinateur ou de téléviseur. - Feu de poubelle, feu de friteuse. Code du travail : Article R La consigne de sécurité incendie indique : Le matériel d extinction et de secours qui se trouve dans le local ou à ses abords Les personnes chargées de mettre ce matériel en action Pour chaque local, les personnes chargées de diriger l évacuation des travailleurs et éventuellement du public Les mesures spécifiques liées, le cas échéant, à la présence de handicapés Les moyens d alerte Les personnes chargées d aviser les sapeurs-pompiers dès le début d un incendie L adresse et le numéro d appel téléphonique du service de secours de premier appel, en caractères apparents Le devoir, pour toute personne apercevant un début d incendie, de donner l alarme et de mettre en oeuvre les moyens de premier secours, sans attendre l arrivée des travailleurs spécialement désignés. 18

19 INCENDIE AVEC UNITÉ MOBILE : EPI : ÉQUIPIER DE PREMIÈRE INTERVENTION AVEC UNITÉ MOBILE FEU : 20 ESI : ÉQUIPIER DE SECONDE INTERVENTION AVEC UNITÉ MOBILE FEU : 21 PTI : PREMIER TÉMOIN INCENDIE AVEC UNITÉ MOBILE FEU : 22 19

20 EPI ÉQUIPIER DE PREMIÈRE INTERVENTION AVEC UNITÉ MOBILE FEU Acquérir les connaissances théoriques et pratiques à la lutte contre les incendies dans l établissement afin d être capable : Réagir et s organiser face à un début de feu dans l entreprise. Connaître les consignes d évacuation. Reconnaître et utiliser les moyens d extinction. Savoir fixer les priorités. Connaître les conséquences d un déplacement en milieu enfumé. 1 heure 30. De 6 à 12 personnes selon unité mobile. Tout le personnel de l entreprise. Remise d un livret à chaque stagiaire. Attestation individuelle de formation. Dans le cadre de la formation Équipier de Première Intervention avec unité mobile feu, les thèmes suivants seront abordés : Théorie 40 min : - La connaissance de l établissement, de ses risques et de ses moyens de lutte contre l incendie. - La connaissance parfaite des consignes de sécurité. - Les moyens d extinctions. - Rappel des procédures internes. - Conduite à tenir en cas d incendie. - Les différents extincteurs de votre entreprise. - Le mode d emploi des extincteurs. - Principes de fonctionnement. - Conduite à tenir en cas d évacuation. - Audition du signal sonore d évacuation (NF-S 32001). - Les missions de l Équipier de Première Intervention. Exercices pratiques 50 min : - Mise en situation, dès le début de la formation, sur un début de feu. - Exercice d extinction sur feu réel. Au cours de ces exercices, les stagiaires interviendront seuls ou en équipe sur des situations correspondants à un début de sinistre avec flammes rayonnantes. Dans tous les cas, les personnes devront réagir rapidement : déclencher le processus d alarme et utiliser les extincteurs correspondants. - Exercice de mise en situation en zone enfumée. - Contrôle du comportement en ambiance hostile. Le groupe de participants sera amené à se déplacer dans un espace enfumé, afin de prendre conscience des dangers d un vrai incendie. Elle révèle aussi l utilité des mesures de prévention. Code du travail : Art. L : L employeur organise une formation pratique et appropriée à la sécurité au bénéfice : Des travailleurs qu il embauche, des travailleurs qui changent de poste de travail ou de technique, des salariés temporaires, à l exception de ceux auxquels il est fait appel en vue de l exécution de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité et déjà dotés de la qualification nécessaire à cette intervention, a la demande du médecin du travail, des travailleurs qui reprennent leur activité après un arrêt de travail d une durée d au moins vingt et un jours. Cette formation est répétée périodiquement dans des conditions déterminées par voie réglementaire ou par convention ou accord collectif de travail. «L employeur prend les mesures nécessaires pour que tout commencement d incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l intérêt du sauvetage des travailleurs». Règle R6 de l Assemblée Plénière des Sociétés d Assurances Dommages (A.P.S.A.D) - Art. R : Chapitre 4 : En période d activité, 10% de l effectif par secteur de façon à pouvoir réunir 2 E.P.I. en moins d une minute dans un secteur. Les équipiers de première intervention doivent recevoir une formation particulière, à la fois théorique et pratique, sur la prévention et la lutte contre l incendie. Chapitre 6 : Les équipiers de première intervention doivent recevoir une formation particulière, à la fois théorique et pratique, sur la prévention et la lutte contre l incendie. 20

Formations à la sécurité Obligations de l employeur

Formations à la sécurité Obligations de l employeur Formations à la sécurité Obligations de l employeur 1 2Sommaire Introduction 3 Obligation liée à la formation à la sécurité incendie 4 Mise en oeuvre des extincteurs 5 Equipier de 1 ère intervention 6

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS Santé et Sécurité du Travail

CATALOGUE FORMATIONS Santé et Sécurité du Travail Prévention et Sécurité Incendie Jean-Baptiste PLAISANCE email : azur.secourisme@yahoo.fr AUDIT ASSISTANCE CONSEILS et FORMATIONS Tél : 06 99 97 18 18 www.formations-secourisme.fr Des formations interactives

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Prévention et Gestion des Risques Professionnels Sécurité Sociale Caisse régionale d assurance maladie Alsace-Moselle L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Note Technique

Plus en détail

NOS FORMATIONS & PRESTATIONS

NOS FORMATIONS & PRESTATIONS NOS FORMATIONS & PRESTATIONS 1 Sommaire 1.1. FORMATION AUX PREMIERS SECOURS 3 1.1.1. Formation tout public 3 1.1.2. Formation des sauveteurs secouristes du travail 4 1.1.3. Formation des sauveteurs secouristes

Plus en détail

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1)

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Logo de l organisme de Formation Intitulé Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Sommaire. Incendie et Explosion. Audit, Conseil et Assistance. Organisation de l Evacuation du Site

Sommaire. Incendie et Explosion. Audit, Conseil et Assistance. Organisation de l Evacuation du Site Sommaire Audit, Conseil et Assistance Incendie et Explosion Rédaction du Document Unique d Evaluation des Risques et des fiches de pénibilité 4 Organisation de l Evacuation du Site Se préparer à une Evacuation

Plus en détail

FORMATIONS. IDC PRO FORMATION 2012 Page 1 CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT

FORMATIONS. IDC PRO FORMATION 2012 Page 1 CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT 2012 FORMATIONS CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT Z.A du Libraire 24100 BERGERAC Tél. : 05 53 73 32 57 / Fax : 05 53 22 77 89 www.idcpro.fr Numéro RCS : 453 989 626 - SARL A CAPITAL DE 8000 EUROS - N TVA intracommunautaire

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité.

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. Généralités Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. L habilitation est la reconnaissance, par l

Plus en détail

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 CES STAGES D INITIATION À L HYGIÈNE ET À LA SÉCURITÉ vous sont proposés par les Services Hygiène et Sécurité de l Université Pierre et Marie Curie et du CNRS

Plus en détail

EXECUTANT Programme sur 1 jour

EXECUTANT Programme sur 1 jour GP-HAB-B0H0-EX-GEN Préparation à l habilitation B0-H0 pour un personnel non électricien - Exécutant Comprendre le risque et savoir prendre les mesures de sécurité adaptées pour des opérations non-s dans

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : 02 38 79 46 74 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE

HABILITATION ELECTRIQUE HABILITATION ELECTRIQUE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 96 PREPARATION A L HABILITATION H0V-B0 - Etre capable d accéder sans

Plus en détail

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs Version 5.6 Sofis 2015 www.sofis.fr N Azur 0 811 09 27 37 Sommaire Thèmes de formation 3 Secourisme 3 Incendie 7 Ergonomie 9 Management santé et sécurité

Plus en détail

L'habilitation en électricité Démarche en vue de l'habilitation du personnel

L'habilitation en électricité Démarche en vue de l'habilitation du personnel L'habilitation en électricité Démarche en vue de l'habilitation du personnel Sommaire Introduction 2 1. Définition de l'habilitation 3 2. Conditions nécessaires à l'habilitation 3 2.1 Qualification technique

Plus en détail

PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC

PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC PREPARATION AUX HABILITATIONS ELECTRIQUES B1, B2, BR, BC Objectifs Préparer à l habilitation du personnel ayant une formation électrique, exécutant et/ou supervisant : des interventions électriques des

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Logo de l organisme de Formation Intitulé Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la formation

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com F.S. Concept Concepteur de vos formations Catalogue janv 2012 Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation «PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL HYGIENE ET SECURITE DES ALIMENTS FOCALYS «La Prévention Durable» Version V15-05 www.focalys.re contact@focalys.re

Plus en détail

Ces formations peuvent être réalisées en formation traditionnelle ou en UMLF (Unité Mobile Légère de Formation).

Ces formations peuvent être réalisées en formation traditionnelle ou en UMLF (Unité Mobile Légère de Formation). Romuald BONON au 06 35 44 83 70 Mail : r.bonon@seimafor.fr Incendie (de l extincteur à Equipier de 2 nde intervention) Sauveteur Secouriste du Travail Evacuation Utilisation du Défibrillateur Automatique

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage

PROGRAMME. Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage PROGRAMME Recyclage BR chargé d intervention BT d entretien et de dépannage Action d acquisition, d entretien ou de perfectionnement des connaissances PREV 0016/3095 Objectifs Maintenir les compétences

Plus en détail

*********************************

********************************* NOM :... PRENOM :... Qualité :... ********************************* Présentation du contrôle des acquis pour la formation à l habilitation électrique de niveau ELECTRICIEN EXECUTANT B1V BASSE TENSION TEST

Plus en détail

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise 10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise Premiers secours dans les entreprises «Obligations et solutions» par les Docteurs Roch Ogier et Frédéric Lador Êtesvous bien préparé? Saviezvous

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire Bonnes pratiques d hygiène alimentaire En restauration collective Ce stage répond à l obligation de formation en matière d hygiène alimentaire (règlement CE 852/2004) En restauration commerciale Ce stage

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Plan de formation Crous de Besançon. Belfort Sévenans. Vesoul. Montbéliard. Besançon 2012-2014

Plan de formation Crous de Besançon. Belfort Sévenans. Vesoul. Montbéliard. Besançon 2012-2014 Plan de formation Crous de Besançon Vesoul Belfort Sévenans Montbéliard Besançon 2012-2014 ÉDITO Vous trouverez ci-après le plan de formation 2012 2014, établi par le Service des Ressources Humaines après

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

Plaquette. SI.IDF 80 avenue du Général de GAULLE 91170 VIRY CHATILLON. Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site Web: securiteincendie-idf.

Plaquette. SI.IDF 80 avenue du Général de GAULLE 91170 VIRY CHATILLON. Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site Web: securiteincendie-idf. Plaquette Audits, Conseils, Recrutements et Formations en Sécurité et Secourisme 80 avenue du Général de GAULLE 91170 VIRY CHATILLON Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site Web: securiteincendie-idf.com

Plus en détail

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées GUIDE S informer sur les formations obligatoires ou recommandées FEV 2012 Le Code du travail ou les instances de prévention des risques professionnels imposent ou recommandent expressément le suivi de

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE GRILLES D EVALUATION DES EPREUVES PONCTUELLES (à transmettre aux membres des commissions d évaluation en vue d une harmonisation préalable

Plus en détail

«AGENT(E) SPECIALISE(E) EN SECURITE PRIVE»

«AGENT(E) SPECIALISE(E) EN SECURITE PRIVE» «AGENT(E) SPECIALISE(E) EN SECURITE PRIVE» Titre RNCP de niveau V (Arrêté du 19 novembre 2014 portant enregistrement au RNCP - JO du 29 novembre 2014) Les titulaires de ce titre RNCP niveau V pourront

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION HSSE Hygiène et sécurité www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION RMD Consultants Immeuble Lyon Ouest 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel: +33 (0)482 531 703 Prévention

Plus en détail

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48 Le Guide ÉCOLE DE SÉCURITÉ SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté....48 Les obligations légales....49 Surveillance, prévention :...50 - CQP Agent

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

LE SECOURISME EN ENTREPRISE

LE SECOURISME EN ENTREPRISE MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES LE SECOURISME EN ENTREPRISE ET LA CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT BOUX Sylvain PELOUX Marianne ROCHE Pauline Projet UE 5 2009 1 REMERCIEMENTS

Plus en détail

Règles Générales de Sécurité et Santé

Règles Générales de Sécurité et Santé R.G.S.S. destinées aux entreprises extérieures devant intervenir sur les bâtiments et installations de la Banque Internationale à Luxembourg S.A. Les Règles Générales de Sécurité et Sûreté (R.G.S.S.) ont

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Nos formations s adressent aux salariés et professionnels en activité mais également aux bénévoles. Elles ont pour objectif de contribuer à l acquisition

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

ADAPSA. Tél : 01.80.87.64.18 Fax : 01.80.87.64.19 Mobile : 06.23.02.09.00. E-mail : Contact@adapsa.com www.adapsa.com.

ADAPSA. Tél : 01.80.87.64.18 Fax : 01.80.87.64.19 Mobile : 06.23.02.09.00. E-mail : Contact@adapsa.com www.adapsa.com. Tél : 01.80.87.64.18 Fax : 01.80.87.64.19 Mobile : 06.23.02.09.00 E-mail : Contact@adapsa.com www.adapsa.com Membre d UNAFOS Habilité Intervenant en Prévention des Risques Professionnels par la CNAM -

Plus en détail

Consignes de sécurité incendie Éléments de rédaction et de mise en œuvre dans un établissement

Consignes de sécurité incendie Éléments de rédaction et de mise en œuvre dans un établissement Consignes de sécurité incendie Éléments de rédaction et de mise en œuvre dans un établissement Introduction La formation à la sécurité, prévue par la réglementation, doit comprendre les dispositions qui

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION. 1er semestre 2015. Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés.

OFFRE DE FORMATION. 1er semestre 2015. Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés. COMITÉ DÉPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF DE L ORNE OFFRE DE FORMATION 1er semestre 2015 Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés. A qui s adresse les formations? Les formations

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

Pour animer ces sessions, Françoise GEORGES sera notre formatrice interne dédiée.

Pour animer ces sessions, Françoise GEORGES sera notre formatrice interne dédiée. SOMMAIRE Zoom sur 1 Formations à venir 2 Programmes 3 Fiches d inscription 9 LA LETTRE D INFORMATION DU PÔLE APP SUR LA FORMATION CONTINUE DES PERSONNELS #2015-6 ZOOM SUR LA DIVERSITE ET LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

L'HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ. Démarche en vue. de l'habilitation. du personnel ED 1456

L'HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ. Démarche en vue. de l'habilitation. du personnel ED 1456 ED 1456 L'HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l'habilitation du personnel INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SÉCURITÉ 30 rue Olivier-Noyer 75680 Paris cedex 14 Tél. : 01 40 44 30 00 Fax :

Plus en détail

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le..

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le.. Fiche d inscription Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 (PSC1) DELEGATION LOCALE DE SURESNES Madame Mademoiselle Monsieur NOM d usage : NOM de naissance : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance

Plus en détail

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Règles de sécurité applicables à l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Fait à Soultz en août 2006 Sommaire I/ Quelques notions relatives aux risques d incendie II/ Les outils destinés

Plus en détail

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme.

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. RCS : Paris 520.239.070 APE 8559A S.A.S Nouveaux décrets qui sont apparus

Plus en détail

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 www. CATALOGUE DVD & USB Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au

Plus en détail

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012

Norme NFC 18-510. Règlementation 22 avril 2012 Norme NFC 18-510 Norme NFC 18-510 PRINCIPALES NOUVEAUTES DE LA NORME NFC 18-510 EN APPLICATION DU DECRET 2010 118 DU 22 SEPTEMBRE 2010 NOTA : Cette présentation de la Norme succincte, tronquée, et non

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaire 2012-2013 Partenariat: Le Certificat de capacité, aussi appelé «certificat 95» - carte de qualification de conducteur à l étranger pour chauffeurs des catégories C/C1 et D/D1 L Union européenne

Plus en détail

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin. La mort subite est la conséquence d un arrêt cardiaque et respiratoire. Elle survient soudainement chez un individu qui se livre à ses occupations habituelles : au travail, en faisant ses courses, mais

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Décret n o 2008-1325 du 15 décembre 2008 relatif à la sécurité des ascenseurs,

Plus en détail

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE ! CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES ENTREPRISES 2015 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE CONTACTS Bas-Rhin -

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

1. Domaine d'utilisation

1. Domaine d'utilisation Habilitation 2 Les niveaux d habilitation S 5.1 L habilitation c'est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d'une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. L'habilitation n'est

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies Sécurité des machines CE neuves Grille de détection d anomalies ED 4450 Document uniquement téléchargeable sur www.inrs.fr Afin de ne pas exposer les opérateurs à des risques d accident ou de maladie professionnelle,

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Illustration Publication

Illustration Publication Illustration Publication Publication C C 18 18 510 510 Illustration HABILITATION CFA GUSTAVE EIFFEL BORDEAUX Domaines de de tension tension Domaines 2 L habilitation L habilitation C'est la reconnaissance,

Plus en détail

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES

EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES EXEMPLES D ADÉQUATION ENTRE LES COMPÉTENCES, LES TRAVAUX RÉALISÉS ET LES SYMBOLES POSSIBLES Evaluation du niveau de compétences de l agent en électricité Qualification Inscriptions possibles Non électricien

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE

Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE Définitions Electrisation : Différentes manifestations physiopathologiques dues au passage du courant électrique à travers le corps Electrocution

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION 3 journées de 7 heures : 21 heures de formation qui peuvent se dérouler : Soit sur 2 journées consécutives et une journée à une semaine d'intervalle pour un travail inter-session

Plus en détail

Les Essentiels COLLECTION. Les règles de sécurité. pour le dépannage. des véhicules électriques. & hybrides. Commission

Les Essentiels COLLECTION. Les règles de sécurité. pour le dépannage. des véhicules électriques. & hybrides. Commission COLLECTION Les Essentiels Commission Mai 2013 Président : Eric Faucheux Véhicules électriques & hybrides Les règles de sécurité pour le dépannage des véhicules électriques & hybrides 1 Sommaire I. Les

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST.

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST. NOTE SUR L ORGANISATION DES SECRS EN ENTREPRISE : Les Sauveteurs Secouristes du Travail (SST)*et procédures en cas d accident du travail ou de malaise nécessitant le retour du salarié à son domicile Note

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2015 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de personne désignée compétente

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014 CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES 2014 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLES DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES INFORMATIQUE CONTACT Bas-Rhin - Yolande BOILAY - 03 88 10 88

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

CAP Agent de prévention et de sécurité

CAP Agent de prévention et de sécurité L agent de prévention et de sécurité assure la protection et la sécurité de marchandises, d équipements techniques, de locaux, voire de personnes. Il prévient les risques d incendie, les accidents, dissuade

Plus en détail

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES CARAXO marque de votre empreinte la Fonction Formation www.caraxo.fr 1 DOCUMENT UTILE TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES Définition Les formations obligatoires représentent l ensemble des actions de formation

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés

Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés Aide-mémoire Edition juin 2005 [Table des matières] Page 1 Généralités 1 2 Les mesures constructives 1 3 Les installations techniques

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL. Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.

RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL. Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47. VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT RCG 12-003 RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1); Vu la Loi sur la sécurité

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail