Catalogue de formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catalogue de formation"

Transcription

1 Catalogue de formation «PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL HYGIENE ET SECURITE DES ALIMENTS FOCALYS «La Prévention Durable» Version V "Déclaration d'activité enregistrée sous le n auprès du Préfet de région de Réunion"

2 Version V15-05 TABLE DES MATIÈRES NOUVEAU NOUVEAU NOUVEAU NOUVEAU NOUVEAU NOUVEAU TABLE DES MATIERES... 1 NOS HABILITATIONS... 2 SYNTHESE REGLEMENTAIRE... 3 EN MATIERE DE FORMATION A LA SECURITE... 3 CODE DU TRAVAIL... 3 OBLIGATION DE SECURITE POUR LE CHEF D ETABLISSEMENT... 3 REFERENT SECURITE... 4 INCENDIE... 4 SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL - SST... 5 CHSCT... 5 MANUTENTION MANUELLE... 5 TRAVAIL SUR ECRAN... 6 HABILITATION ELECTRIQUE... 6 MATIERES DANGEREUSES... 6 DOCUMENT UNIQUE... 6 LUTTE CONTRE LE RISQUE D EXPLOSION... 7 TRAVAUX EN HAUTEUR (ACCES)... 7 LES ETABLISSELMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)... 7 APSAD EN MATIERE D HYGIENE DES ALIMENTS REGLEMENT EUROPEEN DECRET MINISTERIEL FICHES FORMATION CBP - COMPETENCES DE BASE EN PREVENTION EVRP - EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS RSEC REFERENT SECURITE PTI - PREMIER TEMOIN D INCENDIE EE - EQUIPIER D EVACUATION EPI - EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION ESI - EQUIPIER DE SECONDE INTERVENTION IS - INITIATION AU SECOURISME DAE - DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE SST - SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL CPS ID - CERTIFICAT PREVENTION SECOURS INTERVENANT A DOMICILE PRAP IBC - PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE PRAP 2S - PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE PRAP PE - PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE PTM PERFECTIONNEMENT AUX TECHNIQUES DE MANUTENTION ET A L UTILISATION D AIDE TECHNIQUE FTE FORMATION AU TRAVAIL SUR ECRAN FFPRAP FORMATION DE FORMATEUR PRAP POUR LES PERSONNELS D ENTREPRISE FFPRAP FORMATION DE FORMATEUR PRAP POUR LES PERSONNELS D ETABLISSEMENT SANITAIRE ET SOCIAL HOBO1 - HABILITATION ELECTRIQUE B0-H0 «CHEF DE CHANTIER» HOBO2 - HABILITATION ELECTRIQUE B0-H0 «EXECUTANT» BS - HABILITATION ELECTRIQUE BS «CHARGE D OPERATIONS ELEMENTAIRES» BEMO BE MANŒUVRE «CHARGE D OPERATIONS SPECIFIQUES»...34 CHIM - FORMATION AUX RISQUES CHIMIQUES THT TRAVAUX EN HAUTEUR IRPS S INITIER AUX RISQUES PSYCHO-SOCIAUX HACCP - HYGIENE ET SECURITE DES ALIMENTS GTD GESTION ET TRI DES DECHETS REGLEMENT ET INSCRIPTIONS NOS HABILITATIONS

3 Version V15-05 NOS HABILITATIONS Enregistrement DIECCTE Réunion Habilitation INRS 1 41/2011/SST-1/23 pour la formation, le maintien et l actualisation des compétences SST Enregistrement au répertoire ROFHYA : , pour la formation à l hygiène et la sécurité des aliments Habilitation INRS pour la formation, le maintien et l actualisation des compétences PRAP /2011/PRAPIBC-1/23 secteurs : Industrie Bâtiment et Commerce 2235/2012/PRAP2S-1/23 secteur : Sanitaire et Social Habilitation INRS pour la formation de formateur PRAP et pour le maintien et l actualisation de leurs compétences (En cours) Habilitation INRS 1802/2012/CPSID-1/23 pour la formation, le maintien et l actualisation des compétences CPS Intervenant à Domicile Habilitation INRS à la formation d Acteur en Evaluation des Risques Professionnels (En cours) 1 Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des maladies professionnelles et des accidents du travail et l amélioration des conditions de travail 2 Catalo gue de forma

4 Version V15-05 SYNTHÈSE RÉGLEMENTAIRE En matière de formation à la sécurité CODE DU TRAVAIL CBP EvRP OBLIGATION DE SECURITE POUR LE CHEF D ETABLISSEMENT Article L L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : 1 Des actions de prévention des risques professionnels ; 2 Des actions d'information et de formation ; 3 La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés. L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes. Article L Conformément aux instructions qui lui sont données par l'employeur, dans les conditions prévues au règlement intérieur pour les entreprises tenues d'en élaborer un, il incombe à chaque travailleur de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail. Les instructions de l'employeur précisent, en particulier lorsque la nature des risques le justifie, les conditions d'utilisation des équipements de travail, des moyens de protection, des substances et préparations dangereuses. Elles sont adaptées à la nature des tâches à accomplir. Les dispositions du premier alinéa sont sans incidence sur le principe de la responsabilité de l'employeur. Article code pénal : Atteintes involontaires à la vie «Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l'article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, la mort d'autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d'emprisonnement et de euros d'amende. En cas de violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à euros d'amende.» Article R L'employeur informe les travailleurs sur les risques pour leur santé et leur sécurité d'une manière compréhensible pour chacun. Cette information ainsi que la formation à la sécurité sont dispensées lors de l'embauche et chaque fois que nécessaire. 3 Article R L'employeur informe les travailleurs sur les risques pour leur santé et leur sécurité. Cette information porte sur : 1 Les modalités d'accès au document unique d'évaluation des risques, prévu à l'article R ; 2 Les mesures de prévention des risques identifiés dans le document unique d'évaluation des risques ;

5 Version V Le rôle du service de santé au travail et, le cas échéant, des représentants du personnel en matière de prévention des risques professionnels ; 4 Le cas échéant, les dispositions contenues dans le règlement intérieur, prévues aux alinéas 1 et 2 de l'article L ; 5 Le cas échéant, les consignes de sécurité et de premiers secours en cas d'incendie, prévues à l'article R REFERENT SECURITE RSECU Article L I.-L'employeur désigne un ou plusieurs salariés compétents pour s'occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l'entreprise. Le ou les salariés ainsi désignés par l'employeur bénéficient, à leur demande, d'une formation en matière de santé au travail dans les conditions prévues aux articles L à L ( ) II.-Les modalités d'application du présent article sont déterminées par décret. INCENDIE PTI EE EPI ESI Article R L'employeur prend les mesures nécessaires pour que tout commencement d'incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l'intérêt du sauvetage des travailleurs. Article R Les établissements dans lesquels peuvent se trouver occupées ou réunies habituellement plus de cinquante personnes, ainsi que ceux, quelle que soit leur importance, où sont manipulées et mises en œuvre des matières inflammables mentionnées à l'article R sont équipés d'un système d'alarme sonore. Article R (modifié par Décret n du 21 janvier 2010) Dans les établissements mentionnés à l'article R , une consigne de sécurité incendie est établie et affichée de manière très apparente Cette consigne désigne, pour chaque local, les personnes chargées de diriger l évacuation du personnel et éventuellement, du public. Le cas, échéant, elle précise les mesures spécifiques liées à la présence d handicapés. Elle indique les moyens d alerte et désigne les personnes chargées d aviser les sapeurs-pompiers dès le début d un incendie. Article R La consigne de sécurité incendie prévoit des essais et visites périodiques du matériel et des exercices au cours desquels les travailleurs apprennent à reconnaître les caractéristiques du signal sonore d'alarme générale, à se servir des moyens de premier secours et à exécuter les diverses manœuvres nécessaires. Ces exercices et essais périodiques ont lieu au moins tous les six mois. Leur date et les observations auxquelles ils peuvent avoir donné lieu sont consignées sur un registre tenu à la disposition de l'inspection du travail. 4 Catalo gue de forma

6 Version V15-05 IS DAE SST MacSST CPS-ID SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL - SST Article R Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d'urgence dans : 1. Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ; 2. Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux. Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers. Article R En l'absence d'infirmiers, ou lorsque leur nombre ne permet pas d'assurer une présence permanente, l'employeur prend, après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades. Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d'urgence extérieurs à l'entreprise sont adaptées à la nature des risques. Ces mesures sont consignées dans un document tenu à la disposition de l'inspecteur du travail. L INRS 2 préconise qu un minimum de 10% des salariés soit formé au SST, en tenant compte de leur répartition géographique dans les ateliers ainsi que de l organisation éventuelle du travail en équipe. CHSCT CHSCT Article L et suivants Les représentants du personnel au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail bénéficient de la formation nécessaire à l'exercice de leurs missions. Cette formation est renouvelée lorsqu'ils ont exercé leur mandat pendant quatre ans, consécutifs ou non. Dans les établissements où il n'existe pas de comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, et dans lesquels les délégués du personnel sont investis des missions de ce comité, les délégués du personnel bénéficient de la formation prévue au premier alinéa. PRAP IBC PRAP 2S CPS-ID PTM MANUTENTION MANUELLE Article R Lorsque la manutention manuelle ne peut pas être évitée, l'employeur : 1º Evalue les risques que font encourir les opérations de manutention pour la santé et la sécurité des travailleurs ; 2º Organise les postes de travail de façon à éviter ou à réduire les risques, notamment dorsolombaires, en mettant en particulier à la disposition des travailleurs des aides mécaniques ou, à défaut de pouvoir les mettre en œuvre, les accessoires de préhension propres à rendre leur tâche plus sûre et moins pénible. 2 Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles 5

7 Version V15-05 Article R L'employeur fait bénéficier les travailleurs dont l'activité comporte des manutentions manuelles : 1º D'une information sur les risques qu'ils encourent lorsque les activités ne sont pas exécutées d'une manière techniquement correcte, en tenant compte des facteurs individuels de risque définis par l'arrêté prévu à l'article R ; 2º D'une formation adéquate à la sécurité relative à l'exécution de ces opérations. Au cours de cette formation, essentiellement à caractère pratique, les travailleurs sont informés sur les gestes et postures à adopter pour accomplir en sécurité les manutentions manuelles. FTE TRAVAIL SUR ECRAN Article R L'employeur assure l'information et la formation des travailleurs sur les modalités d'utilisation de l'écran et de l'équipement de travail dans lequel cet écran est intégré. Chaque travailleur en bénéficie avant sa première affectation à un travail sur écran de visualisation et chaque fois que l'organisation du poste de travail est modifiée de manière substantielle. H0B0 CHIM HABILITATION ELECTRIQUE Décret du 14 novembre 1988 L employeur doit assurer que ses salariés possèdent une formation suffisante leur permettant de connaitre et mettre en application les prescriptions de sécurité définies dans la publication UTE C MATIERES DANGEREUSES Article R En cas de création ou de modification d'un poste de travail ou de technique exposant à des risques nouveaux et comprenant l'une des tâches cidessous énumérées, le travailleur bénéficie, s'il y a lieu, après analyse par l'employeur des nouvelles conditions de travail, d'une formation à la sécurité sur les conditions d'exécution du travail : 2 Manipulation ou utilisation de produits chimiques CBP EvRP DOCUMENT UNIQUE Article R L'employeur transcrit et met à jour dans un document unique les résultats de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs à laquelle il procède en application de l'article L Cette évaluation comporte un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement. Article R La mise à jour du document unique d'évaluation des risques est réalisée : 1 Au moins chaque année ; 2 Lors de toute décision d'aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail, au sens de l'article L ; 3 Lorsqu'une information supplémentaire intéressant l'évaluation d'un risque dans une unité de travail est recueillie. 6 Catalo gue de forma

8 Version V15-05 ATEX LUTTE CONTRE LE RISQUE D EXPLOSION Article R L'employeur évalue les risques créés ou susceptibles d'être créés par des atmosphères explosives en tenant compte au moins : 1 De la probabilité que des atmosphères explosives puissent se présenter et persister ; 2 De la probabilité que des sources d'inflammation, y compris des décharges électrostatiques, puissent se présenter et devenir actives et effectives ; 3 Des installations, des substances et préparations utilisées, des procédés et de leurs interactions éventuelles ; 4 De l'étendue des conséquences prévisibles d'une explosion. Article R Lorsque des atmosphères explosives peuvent se former en quantités susceptibles de présenter un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs ou d'autres personnes, l'employeur prend les mesures nécessaires pour que : 3 Une formation des travailleurs en matière de protection contre les explosions soit délivrée ; Article R L'employeur établit et met à jour un document relatif à la protection contre les explosions, intégré au document unique d'évaluation des risques. THT P TRAVAUX EN HAUTEUR (accès) Article R L'employeur fait bénéficier les travailleurs devant utiliser un équipement de protection individuelle d'une formation adéquate comportant, en tant que de besoin, un entraînement au port de cet équipement. Cette formation est renouvelée aussi souvent que nécessaire pour que l'équipement soit utilisé conformément à la consigne d'utilisation. LES ETABLISSELMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Établissements installés dans un bâtiment J : Structures d accueil pour personnes âgées ou personnes handicapées L : Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple M : Magasins de vente, centres commerciaux N : Restaurants et débits de boisson O : Hôtels et pensions de famille P : Salles de danse et salles de jeux R : Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement S : Bibliothèques, centres de documentation T : Salles d'exposition à vocation commerciale U : Établissements de soins V : Établissements de divers cultes W : Administrations, banques, bureaux X : Établissements sportifs couverts Y : Musées 7

9 Version V15-05 Établissements spéciaux PA : Établissements de Plein Air CTS : Chapiteaux, Tentes et Structures toile SG : Structures Gonflables PS : Parcs de Stationnement couverts OA : Hôtels-restaurants d'altitude GA : Gares Accessibles au public (chemins de fer, téléphériques, remonte-pentes...) EF : Établissements flottants (eaux intérieures) REF : Refuges de montagne (Certain établissement peuvent cumuler plusieurs catégories) Les établissements sont également classés par catégorie en fonction du nombre de personnes qu ils peuvent accueillir : La capacité, ou «catégorie», est désignée par un chiffre défini par l'article R du Code de la construction et de l'habitation: PTI EE EPI ESI 1 ère catégorie : au-dessus de personnes ; 2 ème catégorie : de 701 à 1500 personnes ; 3 ème catégorie : de 301 à 700 personnes ; 4 ème catégorie : 300 personnes et au-dessous, à l'exception des établissements compris dans la 5 ème catégorie ; 5ème catégorie : établissements accueillant un nombre de personnes inférieur au seuil dépendant du type d'établissement. Article MS 46 (Arrêté du 11 décembre 2009 «Moyens de Secours» MS) «Le service de sécurité incendie est composé selon le type, la catégorie et les caractéristiques des établissements : soit par des personnes désignées par l'exploitant et entraînées à la manœuvre des moyens de secours contre l'incendie et à l'évacuation du public soit par des agents de sécuritéincendie» Article J39 «Tout le personnel de l'établissement doit être mis en garde contre les dangers que présente un incendie et être informé des consignes très précises en vue de limiter l'action du feu et d'assurer l'évacuation du public. Des exercices pratiques, ayant pour objet d'instruire le personnel sur la conduite à tenir en cas d'incendie, doivent avoir lieu au moins une fois par semestre.» Article L14 «Le service de sécurité incendie est défini à l'article MS 46. Service de représentation : le service de représentation est composé de personnel formé conformément aux dispositions de l'article MS 48 (agent SSIAP), et vient en complément du service de sécurité incendie pendant la durée des représentations.» Article M29 «Dans les établissements recevant plus de 300 personnes, inclus ou non dans un centre commercial, qui ne sont pas assujettis aux dispositions du paragraphe 1, des employés spécialement désignés doivent être instruits sur la conduite à tenir en cas d'incendie et entraînés à la mise en œuvre des moyens de secours.» Article N17, O20, W13 «Des employés, spécialement désignés, doivent être entraînés à la mise en œuvre des moyens de secours.» 8 Catalo gue de forma

10 Version V15-05 Article P21, Y19 «Des employés spécialement désignés doivent être entraînés à la mise en œuvre des moyens de secours dans les établissements ne possédant pas de service de sécurité incendie.» Articles R33 «Des exercices pratiques d'évacuation doivent avoir lieu au cours de l'année scolaire ou universitaire le premier exercice doit se dérouler durant le mois qui suit la rentrée. Ces exercices ont pour objectif d'entraîner les élèves et le personnel sur la conduite à tenir en cas d'incendie» PTI EE EPI ESI Article MS48 «Les personnes désignées par l'exploitant, mentionnées au paragraphe 1.a de l'article MS 46 pour assurer la sécurité contre l'incendie, doivent avoir reçu une formation conduite à l'initiative et sous la responsabilité de l'exploitant. La qualification professionnelle des agents de sécurité incendie (chef du service, chef d'équipe et agents de sécurité) mentionnés au paragraphe 1b de l'article MS 46, doit être vérifiée dans les conditions définies par arrêté ministériel. Le contrôle de l'instruction du service de sécurité incendie est assuré par les commissions de sécurité lors des visites qu'elles effectuent dans les établissements.» Article MS51 «Des exercices d'instruction du personnel doivent être organisés sous la responsabilité de l'exploitant. La date de ceux-ci doit être portée sur le registre de sécurité de l'établissement.» Article U43 «la surveillance des bâtiments doit être assurée : Par des agents de sécurité, dans les établissements classés en 1re catégorie Par des employés spécialement désignés et entraînés à la mise en œuvre des moyens de secours dans les établissements des autres catégories» Article U47 «Tout le personnel de l'établissement doit être mis en garde contre les dangers que présente un incendie dans un hôpital, être formé à l'exécution de consignes très précises en vue de limiter l'action du feu et d'assurer le transfert horizontal ou l'évacuation et doivent être entraînés à la manœuvre des moyens d'extinction. Des exercices d'évacuation simulée doivent être organisés périodiquement» Y19 pour les musées «Des employés, spécialement désignés, doivent être entraînés à la mise en œuvre de moyens de secours dans les établissements ne possédant pas de service de sécurité incendie.» Arrêté du 2 mai 2005 «En application du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public et du règlement de sécurité pour la construction des immeubles de grande hauteur et leur protection contre les risques d'incendie et de panique, précise les missions du service de sécurité incendie, les conditions d'emploi et la qualification des personnels qui le composent et les conditions d'agrément des centres chargés de leur formation.» 9

11 Version V15-05 PTI EE EPI ESI APSAD Les assureurs peuvent conditionner leur couverture assurance incendie aux règles APSAD 3. Les règles APSAD sont des règles techniques contractuelles entre l assureur et son client, l assuré. Le non respect en cas de sinistre pourrait modifier les conditions de remboursement. Par exemple : un système de détection incendie sans personnel d intervention sera inefficace sans la présence d Equipier de Première et de Seconde Intervention (EPI et ESI). R4 : INSTALLATIONS D EXTINCTEURS MOBILES «L ensemble du personnel doit être formé à la manœuvre des extincteurs» R5 : INSTALLATIONS DE ROBINETS D INCENDIE ARMES «Au minimum deux personnes doivent être formées à l exploitation et aux opérations de surveillance trimestrielle de l installation» R6 : ORGANISATION D UN SERVICE DE SECURITE INCENDIE Article 3.2 Mission d intervention : Sous la responsabilité du chef d établissement, le service de sécurité incendie doit organiser : 1. La première intervention (EPI) 2. La seconde intervention (ESI) Nombre d EPI : 10% des effectifs présents formés au moins une fois par an. Nombre d ESI : 3 au minimum (doublé si le délai d intervention des secours extérieure est supérieur à 10 minutes) par séquence de travail formés 2 fois par an. «Les EPI et ESI doivent recevoir une formation particulière, à la fois théorique et pratique, sur prévention et de la lutte contre l'incendie. ( ) Les séances d'entraînement ont lieu au moins une fois par an pour les EPI et tous les 6 mois pour les ESI.» 3 Assemblée Plénière des Société d Assurance Dommage 10 Catalo gue de forma

12 Version V15-05 En matière d hygiène des aliments HACCP Règlement européen Cadre réglementaire général de la formation, de l audit «Hygiène et Sécurité des Aliments» et de l analyse microbiologique Le plan de formation du personnel fait désormais partie intégrante de la nouvelle approche réglementaire européenne, pour la maîtrise de l hygiène alimentaire. Chapitre 12 du règlement CE Les exploitants du secteur alimentaire doivent veiller: 1. A ce que les manutentionnaires de denrées alimentaires soient encadrés et disposent d'instructions et/ou d'une formation en matière d'hygiène alimentaire adaptées à leur activité professionnelle; 2. A ce que les personnes responsables de la mise au point et du maintien de la procédure visée à l'article 5, paragraphe 1, du présent règlement, ou de la mise en œuvre des guides pertinents dans leur entreprise aient reçu la formation appropriée en ce qui concerne l'application des principes HACCP ; 3. Au respect de toute disposition du droit national relatif aux programmes de formation des personnes qui travaillent dans certains secteurs de l'alimentation. Par ailleurs, d après l article 5 («Analyse des risques et maîtrise des points critiques» soit l application de la méthode HACCP), chapitre 2 du règlement CE : «Les exploitants du secteur alimentaire mettent en place, appliquent et maintiennent une ou plusieurs procédures permanentes fondées sur les principes HACCP». L Article 4 («exigences générales et spécifiques d'hygiène») du règlement européen 852/2004 ( ) 3. Les exploitants du secteur alimentaire prennent, le cas échéant, les mesures d'hygiène spécifiques suivantes: a. respect des critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires; b. procédures nécessaires pour atteindre les objectifs fixés afin que le présent règlement atteigne son but; c. respect des exigences en matière de contrôle de la température applicables aux denrées alimentaires; d. maintien de la chaîne du froid; e. prélèvement d'échantillons et analyses. HACCP Décret ministériel Article D du Décret no du 24 juin Sont tenus, conformément à l article L , d avoir dans leur effectif au moins une personne pouvant justifier d une formation en matière d hygiène alimentaire adaptée à leur activité les établissements de restauration commerciale 5 4 Relatif à l obligation de formation en matière d hygiène alimentaire de certains établissements de restauration commerciale restauration commerciale 5 Restauration traditionnelle, cafétérias et autres libres-services, restauration de type rapide. 11

13 Version V15-05 FICHES FORMATION 12 Catalo gue de forma

14 Version V15-05 CBP CBP - Compétences de Base en Prévention Toute personne en charge d'une mission de prévention des risques professionnels. Acquérir les connaissances et outils de premier niveau pour agir sur les risques professionnels. La situation de l entreprise au regard de la prévention de risques Les objectifs généraux de la prévention La situation de l entreprise par rapport à son secteur d activité Les acteurs internes et externes de la prévention Les risques d atteinte à la santé des personnes Les composantes d une situation de travail liées au risque L'outil d'identification des risques Les mesures de prévention des risques professionnels : proposition, hiérarchisation, mise en œuvre, suivi L E S P L U S P E D A G O G I Q U E S Exposés, supports papiers, numériques et audiovisuels, travaux en groupe et sous groupe, tests pédagogiques. - Durée : 2 jours (ou en e-learning : - Validation : attestation FOCALYS - Evaluation : certificative (continue et finaleréf. INRS) - Inter ou Intra entreprise (de 4 à 12 personnes) Pour une étude tarifaire personnalisée merci de bien vouloir nous contacter 13

15 Version V15-05 EvRP EvRP - Evaluation des Risques Professionnels «M et t r e en œ u vr e u n e d ém a r c h e d E valua t i o n d e s R i s q u es P r o f es s i o n n el s» Fonctionnels de sécurité, managers de proximité, membres de CHSCT, toutes personnes chargées de mettre en œuvre ou de contribuer à l Evaluation des Risques Professionnels (EvRP). Etre capable de mettre en œuvre et/ou de contribuer à une démarche participative d identification, d évaluation et de hiérarchisation des risques professionnels de l entreprise dans le respect des valeurs essentielles et des bonnes pratiques prônées par le Réseau Prévention. Le cadre législatif et réglementaire Les principes fondamentaux de l EvRP Les aspects méthodologiques (démarche, outils...) L identification des risques La hiérarchisation des risques Les mesures de prévention La formalisation dans le "Document Unique" L E S P L U S P E D A G O G I Q U E S Exposés, supports papiers, numériques et audiovisuels, travaux en groupe et sous groupe, tests pédagogiques, travail d intersession. L acquisition des compétences "méthodologiques" décrites dans ce référentiel sous-tend des mises en situation avec retour d expériences collectives. - Durée : 2 jours - Validation : attestation FOCALYS - Evaluation : certificative (continue et finaleréf. INRS) - Inter ou Intra entreprise (de 4 à 12 personnes) - Pré-requis : CBP souhaité Pour une étude tarifaire personnalisée merci de bien vouloir nous contacter 14 Catalo gue de forma

16 Version V15-05 RSEC RSEC Référent Sécurité Toute personne désignée par son employeur pour assurer la mission de «personne compétente en matière Santé Sécurité au Travail» dans les TPE PME. (Loi du 20 juillet 2011 «Art. L ») Assurer la mission de personne compétente en matière Santé et Sécurité au Travail. Pour ce faire, la personne désignée sera capable de : Identifier les objectifs et les enjeux en matière de S&ST. Connaître les rôles et missions des différents acteurs. Analyser les situations de travail à risques. Proposer des pistes de solutions afin de prévenir ces risques. Participer à la politique Santé Sécurité au Travail de l entreprise. Le cadre législatif et réglementaire La prévention : généralités Notion et définition de base Les objectifs généraux de la prévention Les statistiques Les enjeux Les acteurs internes et externes de la prévention La prévention des risques professionnels La situation de l entreprise par rapport à son secteur d activité Le positionnement de l entreprise par rapport à ses obligations en S&ST Les risques d atteinte à la santé des personnes Les composantes d une situation de travail liées au risque Méthodologie d analyse des situations de travail (démarches et outils) Analyse des accidents Evaluation des risques Les mesures de prévention des risques professionnels Les trois niveaux de prévention Les principes généraux de prévention Les déterminants du risque Proposition, hiérarchisation, mise en œuvre, suivi Les différents documents Santé Sécurité au Travail (S&ST) qui participe à la politique de l entreprise. L E S P L U S P E D A G O G I Q U E S Exposés, supports papiers, numériques et audiovisuels, travaux en groupe et sous groupe, tests pédagogiques, travail d intersession. - Durée : 3 jours (avec travail intersession) - Validation : attestation FOCALYS - Evaluation : certificative (continue et finale) - Inter ou Intra entreprise (de 4 à 12 personnes) Pour une étude tarifaire personnalisée merci de bien vouloir nous contacter 15

17 Version V15-05 PTI PTI - Premier Témoin d Incendie Toute personne salariée relevant du Code du Travail (Art. R et 39) Etre capable donner l alarme et l alerte Etre capable d intervenir efficacement sur un départ de feu. L e F e u La combustion Le triangle du feu L e s m é c a nism e s d e l i n c en di e La propagation Les différentes classes de feu L e s m o y en s de l u t t e cont r e l e fe u Les extincteurs L alarme L alerte E x er c i c es d ex t i nc t i on s u r f eux réel s L E S P L U S P E D A G O G I Q U E S Exposés, supports papiers, numériques et audiovisuels, travaux en groupe et sous groupe, tests pédagogiques. Le cas échéant : visite de site Matériels : générateur à foyer écologique, générateur de fumée, brassards, etc. - Durée : ½ journée - Validation : attestation FOCALYS - Evaluation : formative (réf. CNPP) - MAC 6 : annuel 2h recommandées - Inter ou Intra entreprise (de 4 à 12 personnes) Pour une étude tarifaire personnalisée merci de bien vouloir nous contacter 6 Maintien et Actualisation des Compétences 16 Catalo gue de forma

18 Version V15-05 EE EE - Equipier d Evacuation Toute personne salariée relevant du Code du Travail (Art. R et 39) Donner l alarme et l alerte Mener à bien une évacuation Mettre en place les exercices d évacuation G é n é r a l i t é s u r l é v a c u a t i o n Définition et but de l évacuation L alarme et l alerte P r o c é d u r e d é v a c u a t i o n Technique d évacuation Définition et missions Signalétiques de l évacuation Les consignes de sécurité et plans d évacuation C o m p o r t e m e n t d e s p e r s o n n e s f a c e à l a l a r m e L e c a s é c h é a n t : Visite du site Exercice d évacuation Dégagement d une victime d un local enfumé L E S P L U S P E D A G O G I Q U E S Exposés, supports papiers, numériques et audiovisuels, travaux en groupe et sous groupe, tests pédagogiques Matériels : générateur de fumée, brassards, etc. - Durée : ½ journée - Validation : attestation FOCALYS - Evaluation : formative (réf. CNPP) - MAC 7 : annuel 2h recommandées - Inter ou Intra entreprise (de 4 à 12 personnes) Pour une étude tarifaire personnalisée merci de bien vouloir nous contacter 7 Maintien et Actualisation des Compétences 17

19 Version V15-05 EPI EPI - Equipier de Première Intervention Toute personne salariée relevant du Code du Travail (Art. R et 39) Etre capable d identifier les types de feux Etre capable donner l alerte Etre capable d intervenir efficacement sur un départ de feu Mener à bien une évacuation de toute personne présente dans l établissement, personnel et public Le Feu La combustion Le triangle du feu Les mécanismes de l incendie La propagation Les différentes classes de feu Les moyens de combattre l incendie Les moyens de lutte (extincteurs, RIA ) Les méthodes d attaque Généralité sur l évacuation Définition et but de l évacuation L alarme et l alerte Procédure d évacuation Définition et missions Signalétiques de l évacuation Les consignes de sécurité et plans d évacuation Exercices pratiques : extinction sur feux réels, évacuation L E S P L U S P É D A G O G I Q U ES Exposés, supports papiers, numériques et audiovisuels, travaux en groupe et sous groupe, tests pédagogiques. Le cas échéant : visite de site. Matériels : générateur à foyer écologique, générateur de fumée, etc. - Durée : 1 jour - Validation : attestation FOCALYS - Evaluation : formative - MAC 8 : annuel 2h recommandées - Inter ou Intra entreprise (de 4 à 12 personnes) Pour une étude tarifaire personnalisée merci de bien vouloir nous contacter 8 Maintien et Actualisation des Compétences 18 Catalo gue de forma

20 Version V15-05 ESI ESI - Equipier de Seconde Intervention Toute personne salariée relevant du Code du Travail (Art. R et 39) Pré-requis : Equipier de première Intervention EPI Connaître le développement de l incendie en espace clos, justifier des techniques d extinction Connaître l intervention de l équipier de seconde intervention Connaître la marche générale des opérations Connaître la sécurité collective et la sécurité individuelle Communiquer et restituer des informations Connaître la protection des voies respiratoires Rappel des acquis Cf. contenu de formation EPI Les conditions de la seconde intervention Les équipements de protection individuelle Quelle protection pour quel risque? L appareil respiratoire isolant ARI Les matériels et équipements d extinction Les phases de l intervention L alarme alerte La reconnaissance Sauvetage et mise en sécurité des personnes Mise en sécurité des installations Mise en place des moyens d extinction, Les établissements La protection Le déblai et la surveillance Le reconditionnement des matériels d intervention Exercices d intervention L E S P L U S P É D A G O G I Q U E S Exposés, supports papiers, numériques et audiovisuels, travaux en groupe et sous groupe, tests pédagogiques, générateur de flamme écologique, générateur de fumée, appareil respiratoire isolant (ARI), EPI, etc. - Durée : 2 à 3 jours - Validation : attestation FOCALYS - Evaluation : formative - MAC 9 : biannuel - Inter ou Intra entreprise (de 4 à 12 personnes) Pour une étude tarifaire personnalisée merci de bien vouloir nous contacter 9 Maintien et Actualisation des Compétences 19

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Formations à la sécurité Obligations de l employeur

Formations à la sécurité Obligations de l employeur Formations à la sécurité Obligations de l employeur 1 2Sommaire Introduction 3 Obligation liée à la formation à la sécurité incendie 4 Mise en oeuvre des extincteurs 5 Equipier de 1 ère intervention 6

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2016 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de salarié désigné compétent en

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS Santé et Sécurité du Travail

CATALOGUE FORMATIONS Santé et Sécurité du Travail Prévention et Sécurité Incendie Jean-Baptiste PLAISANCE email : azur.secourisme@yahoo.fr AUDIT ASSISTANCE CONSEILS et FORMATIONS Tél : 06 99 97 18 18 www.formations-secourisme.fr Des formations interactives

Plus en détail

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs Version 5.6 Sofis 2015 www.sofis.fr N Azur 0 811 09 27 37 Sommaire Thèmes de formation 3 Secourisme 3 Incendie 7 Ergonomie 9 Management santé et sécurité

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2015 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de personne désignée compétente

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011

Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011 DE 5èmes CATEGORIES Rencontre Chambre des Métiers du 14 Novembre 2011 Cdt JL IMBERT SDIS Esplanade de l Arm l Armée d Afrique d 84018 AVIGNON CEDEX 1 * Tél T l 04.90.81.18.18. 1 / 17 LES DIFFERENTES REGLEMENTATIONS

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Notre équipe de formateurs spécialisés (Sapeurs pompiers, kinésithérapeutes, Ostéopathes, électriciens...) vous propose de nombreuses formations sur mesure afin de former le personnel

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Réglementation ERP et IGH

Réglementation ERP et IGH PENSE Bête : Réglementation ERP et IGH Réalisé par Alexandre MOREAU 01.69.45.73.06 06.99.44.60.36 Mail : securiteincendie.idf@gmail.com Site : securiteincendie-idf.com A) DEFINITION : (R 123.2) 1 ) Définition

Plus en détail

Les établissements recevant du public. Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP

Les établissements recevant du public. Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP Les établissements recevant du public Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP Qu'est ce qu'un ERP? A - Définition Art R 123.2 du CCH Constituent

Plus en détail

Les obligations de l'exploitant

Les obligations de l'exploitant Guide technique : Sécurité > Les obligations de l'exploitant > Les obligations de l'exploitant Les obligations de l'exploitant L exploitant assiste aux visites de la commission de sécurité, ou s y fait

Plus en détail

LES REGLES DE SÉCURITÉ INCENDIE

LES REGLES DE SÉCURITÉ INCENDIE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE TECHNIQUE n 48 Préambule JANVIER 2013 Cette note technique rappelle, en les actualisant, les principales réglementations relatives à la sécurité incendie qui s appliquent

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION HSSE Hygiène et sécurité www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION RMD Consultants Immeuble Lyon Ouest 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel: +33 (0)482 531 703 Prévention

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Établissement Recevant du Public (E.R.P.)

Établissement Recevant du Public (E.R.P.) Établissement Recevant du Public (E.R.P.) Définition La notion d'établissement recevant du public (E.R.P.) est clairement définie dans l'article R.123-2 du Code de la Construction et de l'habitation :

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

NOS FORMATIONS & PRESTATIONS

NOS FORMATIONS & PRESTATIONS NOS FORMATIONS & PRESTATIONS 1 Sommaire 1.1. FORMATION AUX PREMIERS SECOURS 3 1.1.1. Formation tout public 3 1.1.2. Formation des sauveteurs secouristes du travail 4 1.1.3. Formation des sauveteurs secouristes

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

Impact de la réglementation incendie 2009 dans les ERP sportifs

Impact de la réglementation incendie 2009 dans les ERP sportifs Narbonne 26 septembre 2013 Impact de la réglementation incendie 2009 dans les ERP sportifs Debusschère Vincent Chef du service des sports - Bordeaux Andiiss National Impact de la nouvelle réglementation

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

Guide Pratique À l attention des exploitants

Guide Pratique À l attention des exploitants Ville de Saint-Maurice Val-de-Marne NOUS CONTACTER Guide Pratique À l attention des exploitants d établissements recevant du public de 5ème catégorie Ville de Saint-Maurice Direction des Services Techniques

Plus en détail

«AGENT(E) SPECIALISE(E) EN SECURITE PRIVE»

«AGENT(E) SPECIALISE(E) EN SECURITE PRIVE» «AGENT(E) SPECIALISE(E) EN SECURITE PRIVE» Titre RNCP de niveau V (Arrêté du 19 novembre 2014 portant enregistrement au RNCP - JO du 29 novembre 2014) Les titulaires de ce titre RNCP niveau V pourront

Plus en détail

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées GUIDE S informer sur les formations obligatoires ou recommandées FEV 2012 Le Code du travail ou les instances de prévention des risques professionnels imposent ou recommandent expressément le suivi de

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP)

LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Roger Cadiergues MémoCad na17.a LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) SOMMAIRE na17.1. Les établissements recevant du public na17.2. Les établissements généraux na17.3. Les établissements spécialisés

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com F.S. Concept Concepteur de vos formations Catalogue janv 2012 Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION 3 journées de 7 heures : 21 heures de formation qui peuvent se dérouler : Soit sur 2 journées consécutives et une journée à une semaine d'intervalle pour un travail inter-session

Plus en détail

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1)

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Logo de l organisme de Formation Intitulé Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la

Plus en détail

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Nos formations s adressent aux salariés et professionnels en activité mais également aux bénévoles. Elles ont pour objectif de contribuer à l acquisition

Plus en détail

Sommaire. Incendie et Explosion. Audit, Conseil et Assistance. Organisation de l Evacuation du Site

Sommaire. Incendie et Explosion. Audit, Conseil et Assistance. Organisation de l Evacuation du Site Sommaire Audit, Conseil et Assistance Incendie et Explosion Rédaction du Document Unique d Evaluation des Risques et des fiches de pénibilité 4 Organisation de l Evacuation du Site Se préparer à une Evacuation

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 www. CATALOGUE DVD & USB Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire Bonnes pratiques d hygiène alimentaire En restauration collective Ce stage répond à l obligation de formation en matière d hygiène alimentaire (règlement CE 852/2004) En restauration commerciale Ce stage

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES article 1 Dispositions générales Le présent règlement est établi conformément aux dispositions des articles L 6352-3 et L. 6352-4 et R 6352-1 à R 6352-15 du

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Logo de l organisme de Formation Intitulé Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la formation

Plus en détail

CAP Agent de prévention et de sécurité

CAP Agent de prévention et de sécurité L agent de prévention et de sécurité assure la protection et la sécurité de marchandises, d équipements techniques, de locaux, voire de personnes. Il prévient les risques d incendie, les accidents, dissuade

Plus en détail

POUVOIRS & RESPONSABILITÉS

POUVOIRS & RESPONSABILITÉS POUVOIRS & RESPONSABILITÉS Page 1/9 Table des matières Table des matières...2 I. Type de responsabilité...3 I.1. Responsabilité Civile...3 I.2. Responsabilité Pénale...3 II. Type d obligation...3 II.1.

Plus en détail

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC»

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» «Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» Retrouvez-nous sur www.aec-formation.com Le Centre AEC FORMATION, le partenaire national pour toutes vos formations dans les domaines

Plus en détail

PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional

PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional PROGRAMME DE PREVENTION «EHPAD / Etablissements de soins» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional Objet : Le programme de prévention vise à réduire les risques auxquels sont exposés les salariés

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIERE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIERE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIERE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL Soumis au respect de nombreuses dispositions légales en matière d hygiène et de sécurité 1, le chef d entreprise a ainsi la

Plus en détail

LE SECOURISME EN ENTREPRISE

LE SECOURISME EN ENTREPRISE MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES LE SECOURISME EN ENTREPRISE ET LA CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT BOUX Sylvain PELOUX Marianne ROCHE Pauline Projet UE 5 2009 1 REMERCIEMENTS

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

Plaquette. SI.IDF 80 avenue du Général de GAULLE 91170 VIRY CHATILLON. Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site Web: securiteincendie-idf.

Plaquette. SI.IDF 80 avenue du Général de GAULLE 91170 VIRY CHATILLON. Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site Web: securiteincendie-idf. Plaquette Audits, Conseils, Recrutements et Formations en Sécurité et Secourisme 80 avenue du Général de GAULLE 91170 VIRY CHATILLON Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site Web: securiteincendie-idf.com

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

Plan de formation Crous de Besançon. Belfort Sévenans. Vesoul. Montbéliard. Besançon 2012-2014

Plan de formation Crous de Besançon. Belfort Sévenans. Vesoul. Montbéliard. Besançon 2012-2014 Plan de formation Crous de Besançon Vesoul Belfort Sévenans Montbéliard Besançon 2012-2014 ÉDITO Vous trouverez ci-après le plan de formation 2012 2014, établi par le Service des Ressources Humaines après

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE GRILLES D EVALUATION DES EPREUVES PONCTUELLES (à transmettre aux membres des commissions d évaluation en vue d une harmonisation préalable

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

LES ERP LES COMMISSIONS LA PROCEDURE DE CONSULTATION LE POUVOIR DE POLICE

LES ERP LES COMMISSIONS LA PROCEDURE DE CONSULTATION LE POUVOIR DE POLICE 1 LES ERP LES COMMISSIONS LA PROCEDURE DE CONSULTATION LE POUVOIR DE POLICE 2 Définition d un ERP ( ART R 123-2 du CCH ) Constituent des ERP tous bâtiments, locaux, enceintes dans lesquels des personnes

Plus en détail

gras souligné. gras Décret n 2007-230 du 20 février 2007 Nouveau texte en fonction du décret du 7 juin 2010 Chapitre IV Chapitre IV

gras souligné. gras Décret n 2007-230 du 20 février 2007 Nouveau texte en fonction du décret du 7 juin 2010 Chapitre IV Chapitre IV .Lecture : Dans la colonne 1, les dispositions supprimées ou modifiées (en colonne 2) figurent en gras souligné. Dans la colonne 2, les dispositions modifiées ou nouvelles figurent en gras en fonction

Plus en détail

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention CEP-CICAT 5 Février 2015 Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention EVACUER EN TOUTE SECURITE ESPACES D ATTENTE SECURISES SOLUTIONS EQUIVALENTES CAS D EXONERATION ERP CODE DU TRAVAIL IGH Introduction

Plus en détail

COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREFET DU LOIRET COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC VOUS ETES MAIRE! QUEL EST VOTRE ROLE ET QUELLES SONT VOS RESPONSABILITES? PREFECTURE DU LOIRET CABINET

Plus en détail

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel

L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Prévention et Gestion des Risques Professionnels Sécurité Sociale Caisse régionale d assurance maladie Alsace-Moselle L HABILITATION EN ÉLECTRICITÉ Démarche en vue de l habilitation du personnel Note Technique

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

SE FORMER. améliorez vos compétences. avec la Formation professionnelle continue de la CCI. Catalogue de formation 2015 en province Nord.

SE FORMER. améliorez vos compétences. avec la Formation professionnelle continue de la CCI. Catalogue de formation 2015 en province Nord. SE FORMER Catalogue de formation 2015 en province Nord améliorez vos compétences avec la Formation professionnelle continue de la CCI un site La formation professionnelle continue, un atout de réussite

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE. relative à l Hygiène, à la Sécurité et à l Environnement. Version initiale-1 1/14

INSTRUCTION GENERALE. relative à l Hygiène, à la Sécurité et à l Environnement. Version initiale-1 1/14 INSTRUCTION GENERALE relative à l Hygiène, à la Sécurité et à l Environnement. Version initiale-1 1/14 SOMMAIRE 1 - La réglementation 3 2 - Principes généraux 2.1 Principes fondamentaux en matière d hygiène

Plus en détail

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48 Le Guide ÉCOLE DE SÉCURITÉ SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté....48 Les obligations légales....49 Surveillance, prévention :...50 - CQP Agent

Plus en détail

Employé Logistique Qualifié niveau 2

Employé Logistique Qualifié niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé Logistique Qualifié niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Employé Logistique Qualifié niveau 2 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

Etat des lieux. Les chiffres incendie. En France, l'incendie c'est :

Etat des lieux. Les chiffres incendie. En France, l'incendie c'est : Etat des lieux Les chiffres incendie En France, l'incendie c'est : 1 incendie toutes les 2 minutes 10000 victimes chaque année qui causent 800 décès 250000 sinistres d'incendies d habitation déclarés aux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015

Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015 Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015 Sommaire Branche Assurance AT/MP Axes nationaux prioritaires Présentation Carsat Centre Ouest Rôle et missions Plans d Actions

Plus en détail

NCS FORMATION CATALOGUE FORMATIONS 2014 2015

NCS FORMATION CATALOGUE FORMATIONS 2014 2015 Votre Partenaire Formation en Midi Pyrénées FORMATIONS INGENIERIE CONSEIL NCS FORMATION CATALOGUE FORMATIONS 2014 2015 Un autre regard sur la formation! Visez un retour sur investissement! AGROALIMENTAIRE

Plus en détail

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES CARAXO marque de votre empreinte la Fonction Formation www.caraxo.fr 1 DOCUMENT UTILE TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES Définition Les formations obligatoires représentent l ensemble des actions de formation

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement Rubrique : Fonctionnels de la prévention du ministère... 2... 4 Rubrique : Risques psychosociaux...12 1 SOMMAIRE Rubrique : Fonctionnels

Plus en détail

Secourisme en milieu de travail et responsabilité des différents acteurs.

Secourisme en milieu de travail et responsabilité des différents acteurs. 1 Secourisme en milieu de travail et responsabilité des différents acteurs. S. ARTIGNAN 1 (1) assistant en médecine du travail, Ecole d application du service de santé des armées, BP n 1, 00466 - Armées

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM)

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) Edition 2008 2013 CDAJE 38 Commission départementale de l accueil des jeunes enfants CDAJE 38 1 Par dérogation à l article

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

Chapitre Ier : Qualifications.

Chapitre Ier : Qualifications. G / Vte fds comm forma Décret n 98-246 du 2 avril 1998 relatif à la qualification professionnelle exigée pour l'exercice des activités prévues à l'article 16 de la loi n 96-603 du 5 juillet 1996 relative

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Nouveau jeune collaborateur

Nouveau jeune collaborateur Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Nouveau jeune collaborateur Livret d accueil de : Prénom NOM ACCUEIL ACCOMPAGNEMENT Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre entreprise.

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR CCN 3180 IDCC 2111 Pour toutes les actions débutant le 01/04/2015

SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR CCN 3180 IDCC 2111 Pour toutes les actions débutant le 01/04/2015 SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR CCN 3180 IDCC 2111 Pour toutes les actions débutant le 01/04/2015 1 2 Actions Prioritaires 3 Financements Spécifiques 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES

Plus en détail

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 CES STAGES D INITIATION À L HYGIÈNE ET À LA SÉCURITÉ vous sont proposés par les Services Hygiène et Sécurité de l Université Pierre et Marie Curie et du CNRS

Plus en détail

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le..

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le.. Fiche d inscription Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 (PSC1) DELEGATION LOCALE DE SURESNES Madame Mademoiselle Monsieur NOM d usage : NOM de naissance : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST.

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST. NOTE SUR L ORGANISATION DES SECRS EN ENTREPRISE : Les Sauveteurs Secouristes du Travail (SST)*et procédures en cas d accident du travail ou de malaise nécessitant le retour du salarié à son domicile Note

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission

Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission 02 - Ouverture du nouveau pôle de loisirs et de commerces Lyon Confluence - Mardi 3 avril 2012, la Sous-Commission Départementale de Sécurité (SCDS) délibérait au terme d une visite technique du site de

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN

ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN ANNEXE I RÈGLEMENT D'EXAMEN 3 RÈGLEMENT D'EXAMEN Certificat d'aptitude professionnelle Serrurier métallier Scolaires (établissements publics et privés sous contrat) Apprentis (CFA et sections d'apprentissage

Plus en détail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail 1 La responsabilité du médecin du travail Les conséquences juridiques d un statut particulier 2 Intervenante Jocelyne CAYRON Docteur en Droit Maitre de Conférence en Droit Privé Responsable de Master Professionnel

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

Obligation de fournir au CHSCT les informations qui lui sont nécessaires pour l'exercice de ses missions ( C. trav., art. L. 4614-9).

Obligation de fournir au CHSCT les informations qui lui sont nécessaires pour l'exercice de ses missions ( C. trav., art. L. 4614-9). Tableau des principaux cas d'information/consultation d'un CHSCT Le tableau ci-dessous recense les principaux cas légaux d'information/consultation d'un CHSCT. Il fait également apparaître les documents

Plus en détail

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE A/ Une réglementation et un contrôle spécifiques - une réglementation fondée sur le Code de la Construction et de

Plus en détail