Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions"

Transcription

1 Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions 1. Utilisez les courbes d offre et de demande pour illustrer comment chacun des évènements suivants devrait affecter le prix du beurre et la quantité de beurre achetée et vendue : a. une augmentation du prix de la margarine ; b. une augmentation du prix du lait ; c. une diminution du niveau des revenus moyens. a) Le beurre et la margarine sont des biens substituts. Ainsi, une augmentation du prix de la margarine devrait diminuer la demande de margarine et donc augmenter la demande de beurre (déplacement de la courbe de demande vers la droite). La quantité de beurre à l équilibre va donc augmenter ainsi que le prix. b) Le beurre est fabriqué à partir de lait. On parle donc de l offre de beurre. Si le prix du lait augmente, le coût de fabrication du beurre augmente (les laisser trouver qu il s agit d un déplacement de l offre vers la gauche). Graphiquement, la quantité de beurre à l équilibre va diminuer et le prix d équilibre va augmenter. Prix S S D Quantité c) Si le beurre est un bien normal. Une diminution du revenu va engendrer une baisse de la demande (déplacement de la courbe de demande vers la gauche). On va donc

2 assister à une baisse de la quantité et une diminution du prix. Si le beurre est un bien inférieur, le raisonnement inverse s applique (déplacement de la courbe de demande vers la droite). 2. Si une augmentation de 3% du prix des corn-flakes entraîne une diminution de 6% de la quantité demandée, quelle est l élasticité-prix de la demande? La formule de l élasticité-prix de la demande : D %ΔQ EP = % ΔP élastique. D = 6%/3%= 2 Quand le prix augmente de 1%, la demande baisse de 2%. La demande est 3. Expliquez la différence entre un déplacement de la courbe d offre et un déplacement le long de la courbe d offre. Un changement de la quantité offerte en réponse aux changements du prix se traduit par un déplacement le long de la courbe d offre. Un changement de la quantité offerte en réponse aux changements des paramètres de la courbe (prix des input, météo, technologie ) se traduit par un déplacement de la courbe d offre elle-même. 4. Expliquez pourquoi, pour un grand nombre de biens, l élasticité-prix de long terme de l offre est supérieure à l élasticité de court terme. L offre est plus élastique à long terme qu à court terme. En effet, à court terme, les producteurs ne peuvent pas complètement s adapter à un changement du prix du bien (contrainte de capacité de production s il faut produire plus, licenciement massif impossible s il faut produire moins). A long terme par contre, les producteurs peuvent parfaitement adapter la quantité produite à un changement du prix du bien. En présence de ressources non renouvelables (cas du cuivre de seconde main), l offre est plus élastique à court terme quand les stocks de ferraille sont importants mais à long terme, les stocks s épuisant, l offre devient moins élastique au prix, elle s adapte moins bien. 5. Pourquoi les élasticités de long terme de la demande diffèrent-elles des élasticités de court terme? Considérons deux biens : les serviettes en papiers et les voitures. Lequel est un bien durable? Pensez-vous que l élasticité-prix de la demande de serviettes en papier est plus élevée à court terme ou à long terme? Pourquoi? Et qu en est-il de l élasticité de la demande de voitures? Pour la plupart des biens, la demande à court terme est moins élastique qu à long terme. En effet, il faut du temps au consommateur pour adapter ses habitudes de consommation. De plus, à court terme les biens substituts ne sont pas toujours présents sur le marché. Par contre à long terme, le consommateur peut adapter ses habitudes et consommer des substituts qui sont désormais disponibles. La voiture est un bien durable alors que les serviettes en papier non. A court terme la demande de serviette en papier est plus inélastique qu à long terme. En effet une hausse du

3 prix des serviettes diminuera un peu la quantité de serviettes demandée à court terme. A long terme, par contre, les consommateurs changeront leur comportement de consommation afin d utiliser beaucoup moins de serviettes en papier. Dans le cas des voitures, les mécanismes sont différents. Une hausse du prix des voitures incitera le consommateur à différer son achat à court terme. Cette hausse du prix a donc un effet notable sur les achats de voiture à court terme. A long terme par contre, le consommateur devra de toute façon changer son véhicule. On peut donc dire que la demande de biens durables est plus élastique à court terme qu à long terme. 6. On considère le commerce d une fibre végétale sur un marché mondial concurrentiel, sur lequel le prix mondial est de 9 euros par kilogramme. Les quantités disponibles à l importation vers le marché français pour ce prix sont illimitées. L offre et la demande française sont les suivantes : a. Quelle est l équation de demande? Quelle est l équation d offre? b. Au prix de 9 euros, quelle est l élasticité-prix de la demande? Quelle est-elle au prix de 12 euros? c. Quelle est l élasticité-prix de l offre au prix de 9 euros? Quelle est-elle au prix de 12 euros? d. Dans un marché non réglementé, quels seront le prix français et la quantité de fibres importées? a) Equation de la demande : Supposons que l équation de demande linéaire s écrit :. A partir des points (Q1,P1) et (Q2,P2) on peut en déduire la pente : Prix (euros) Offre française (millions kg) Demande française (millions kg) =-2. La constante est Par conséquent, la courbe de demande est : 402. Equation de l offre : Supposons que l équation d offre linéaire s écrit :

4 A partir des points (Q1,P1) et (Q2,P2) on peut en déduire la pente :. La constante est Par conséquent, la courbe de demande est : b) Calculons désormais les élasticités-prix de la demande. Pour un prix de 9 euros : P P Q 2 0,8 Pour un prix de 12 euros : P P Q 2 1,5 c) Calculons désormais les élasticités-prix de l offre. Pour un prix de 9 : P 1 P Q Pour un prix de 12 : P 1 P Q d) Dans un marché non réglementé, le prix français sera égal au prix mondial. Le prix sera donc de 9 euros, la France produira donc 6 et importera 16 pour satisfaire sa demande de L Agence de contrôle du prix des logements de New York a déterminé que la demande totale est correctement représentée par La quantité est mesurée en dizaine de milliers d appartements. Le prix (le loyer moyen mensuel) est mesuré en centaine de dollars. L Agence a aussi observé que l augmentation de Q pour de faibles P est la conséquence de migrations de familles de trois personnes de Long Island demandant des appartements. Le Bureau municipal des agents immobiliers a montré que l offre pouvait être représentée par 707. a. Quel est le prix d équilibre du marché lorsqu il n est pas réglementé? Quelle est l évolution de la population de la ville si l Agence fixe un loyer moyen maximum de 300 dollars et si ceux qui ne trouvent pas d appartements quittent la ville? b. Supposons que l Agence accède aux souhaits du Bureau et fixe un loyer de 900 dollars par mois pour tous les appartements dans le but d accorder un taux de rendement correct aux propriétaires. Si 50% de toute l augmentation de long terme de l offre provient de nouvelles constructions, combien d appartements sont construits? c. Quelles hypothèses doit-on faire sur la demande pour arriver à un tel résultat? Cela vous paraît-il plausible? a) Lorsque le marché n est pas réglementé, l équilibre est tel que : ; 112 Si le loyer moyen est fixé à 300 dollars (P=3), on sera en dessous du prix d équilibre (600 euros). Il y aura donc plus de demande ( que d offre

5 ( La pénurie d appartement sera donc de appartements. Comme chaque appartement peut contenir une famille de 3 individus, la population de la ville baissera de habitants. Ceci bien sûr si les familles ne trouvant pas d appartement quittent la ville. Prix D S P*= Pénurie Qo Q* Qd Quantité b) Le loyer est désormais fixé à 900 dollars par moi, c'est-à-dire au dessus des 600 euros du prix d équilibre. On va donc être dans une situation où l offre va être supérieure à la demande. Prix D S Excès d offre 900 P*=600 Qd Q*=112 Qo Quantité En effet au prix de 900, la demande ( sera de 88, alors que l offre ( sera de 133. A long terme, on peut penser que ces appartements vides seront occupés par des migrants. De plus on sait que 50% de cette augmentation de l offre provient de nouvelles constructions. Pour l instant il y a appartements sur le marché (Q*), si le prix est fixé à 900 la nouvelle offre sera de

6 Soit une différence de Il faudra en construire la moitié, c'est-à-dire c) Pour arriver à ce résultat nous sommes obligés de supposer que les appartements vides seront obligatoirement occupés par des migrants. Ceci constitue une hypothèse extrêmement héroïque. En effet, dans notre cas, il y a un déficit de demande de , il est donc peu crédible que qui que ce soit s engage à construire de nouveaux logements. L idée dans cette question c), est de leur faire critiquer le résultat très utopique de la question b). Il faut bien leur faire comprendre que s il y a manipulation du marché (fixe le prix) le déséquilibre engendré peu être durable. Ce n est pas parce qu il y a un excès d offre que la demande va obligatoirement suivre et s ajuster sur un nouvel équilibre. Comme on l a dit, les appartements en excès ne seront sans aucun doute pas construits tant que la demande ne sera pas là. De la même manière, la demande ne suivra pas si les appartements ne sont pas construits. 8. En 1998, les Américains ont fumé 470 milliards de cigarettes, soit 23,5 milliards de paquets de cigarettes. Le prix moyen de vente au détail était de 2 dollars par paquet. Les études statistiques ont montré que l élasticité-prix de la demande est de -0,4, et l élasticité-prix de l offre est de 0,5. Dérivez de ces informations les courbes d offre et de demande pour le marché de la cigarette. On connait P*=2, Q*=23,5. Les élasticités-prix sont de -0,4 pour la demande et 0,5 pour l offre. Supposons que l offre et la demande de cigarettes soient linéaires : ; D après la formule de l élasticité-prix on peut trouver b et d : Donc b= 4,7 et d=5,875. Trouvons désormais les constantes : Donc a=32,9 ; c=11, ,5 0,4 2 23,5 0,5 23,5 4,7 2; 23,5 5, ,5 4,7 2; 23,5 5,875 2 On déduit donc les courbes d offre et de demande pour le marché de la cigarette : 32,9 4,7; 11,75 5,875

7 9. Le tableau suivant présente les prix de détail et les ventes pour du café instantané et du café torréfié en 1997 et Année Prix du café instantané (euros/kg) Ventes de café instantané (millions kg) Prix du café torréfié (euros/kg) Ventes de café torréfié (millions kg) , , , , a. En utilisant ces données, estimez l élasticité-prix de court terme de la demande pour le café torréfié. Dérivez une courbe de demande linéaire pour le café torréfié. b. Même question pour le café instantané. c. Quel est le café qui a l élasticité-prix de court terme de la demande la plus forte? Selon vous, pourquoi est-ce le cas? a) Elasticité prix de la demande de café torréfié : 98 97/ / /97 3,76 4,11/4,11 0,4 Equation de la demande pour le café torréfié : Supposons que l équation de demande linéaire s écrive : A partir des points (Q97, P97) et (Q98, P98) on peut en déduire la pente : =-85,7. La constante est,, ,7 4, ,227. Par conséquent, la courbe de demande est : 1172,227 85,7. b) Elasticité prix de la demande de café instantané : 98 97/ / /75 10,48 10,35/10,35 5 Equation de la demande pour le café torréfié : Supposons que l équation de demande linéaire s écrive : A partir des points (Q97, P97) et (Q98, P98) on peut en déduire la pente : =-38,5. La constante est ,5 10,35 473,475. Par conséquent, la courbe de demande est : 473,475 38,5. c) Le café instantané possède la demande la plus élastique à court terme. La demande pour le café instantané est donc plus réactive à des mouvements du prix que la demande de café torréfié. Le café instantané présente un mode de consommation

8 simple et rapide qui ne nécessite pas d investissement dans une machine spécifique. On peut donc en consommer plus ou moins de manière relativement simple. Par contre la consommation de café torréfié nécessite un investissement spécifique et coûteux (machine à expresso) avant d être consommé, ainsi le consommateur ne va pas pouvoir, à court terme, adapter parfaitement sa consommation aux mouvements du prix.

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 : offre, demande et équilibre du marché Durée : 2 séances La partie «Exercices» est à traiter en priorité. Les réponses pour la partie «Questions»

Plus en détail

ECGE 1224 - Statistiques en économie et gestion : TP 1

ECGE 1224 - Statistiques en économie et gestion : TP 1 ECGE 14 - Statistiques en économie et gestion : TP 1 Exercice 1 Un dé parfaitement équilibré est lancé. Soit X la variable aléatoire (v.a.) correspondant au résultat obtenu avec le dé. a) Justifer pourquoi

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 4 la demande du consommateur Correction

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 4 la demande du consommateur Correction Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 4 la demande du consommateur Correction Questions : 11. Expliquez la différence entre chacun des termes suivants : a. une courbe de consommation-prix

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

La voiture électrique : un rêve écologique?

La voiture électrique : un rêve écologique? uestion 1 (4 points) La voiture électrique : un rêve écologique?.. Les conclusions de la dernière étude du cabinet Oliver Wyman sur les perspectives du marché de l'électromobilité en 2025 contrastent violemment

Plus en détail

Épargne, investissement et système financier

Épargne, investissement et système financier Thème 3 Épargne, investissement et système financier Questions Vrai ou Faux 1. Dans une économie fermée, l épargne est ce qui subsiste une fois déduites (des revenus) les dépenses de consommation et les

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible.

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible. Thème 2 Les indicateurs macroéconomiques Questions Vrai ou Faux 1. Pour l économie globale, les revenus doivent être égaux aux dépenses puisque les revenus d un vendeur sont nécessairement égaux aux dépenses

Plus en détail

Partie A : revenu disponible des ménages. construction d une courbe de Lorenz

Partie A : revenu disponible des ménages. construction d une courbe de Lorenz Correction TD n 4 Math-SES Courbe de Lorenz Objectif du TD : réinvestissement des connaissances de statistiques, étude des inégalités de répartition des revenus disponibles et comparaison avec la répartition

Plus en détail

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? SENSIBILISATION 1 Étape 1 contrôles corrigés 1. 2. Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? D où vient l argent que vos parents dépensent chaque mois? Vos parents dépensent-ils

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Pourcentages. Propriétés : a Augmenter une quantité de a % revient à multiplier sa valeur initiale par : 1+.

Pourcentages. Propriétés : a Augmenter une quantité de a % revient à multiplier sa valeur initiale par : 1+. Pourcentages A) Part pourcentage Soit E un ensemble à n éléments et A une partie de E ayant p éléments p Le pourcentage de A dans E est le nombre t tel que : t = n Exercice n 1 : Dans un lycée de 25 élèves,

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

Le modèle IS-LM en économie fermée

Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Modèle IS-LM : interaction entre le secteur réel et le secteur financier 2 courbes équilibre sur le marché des biens et services (IS)

Plus en détail

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre Chapitre 3 : Le revenu d équilibre - 112 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer entre la théorie classique et la théorie moderne de l équilibre macroéconomique. - Découvrir l interprétation moderne

Plus en détail

La Gestion de Production Méthode MRP A. BOUAISSI

La Gestion de Production Méthode MRP A. BOUAISSI La Gestion de Production Méthode MRP A. BOUAISSI Généralités Objet de la gestion de production Introduction 1.1 Objet de la gestion de production La gestion de production a pour objectif de répondre aux

Plus en détail

Comptabilité. 1. France, juin 2006. PARTIE I : Etude de l évolution des charges de la société

Comptabilité. 1. France, juin 2006. PARTIE I : Etude de l évolution des charges de la société Baccalauréat Professionnel Comptabilité 1. France, juin 2006 1 2. France, septembre 2005 4 3. France, juin 2005 6 4. France, septembre 2004 8 5. France, juin 2004 11 6. France, juin 2003 14 7. France,

Plus en détail

Théorie de l oligopole et oligopoles non coopératifs

Théorie de l oligopole et oligopoles non coopératifs Théorie de l oligopole et oligopoles non coopératifs Dans un marché oligopolistique, le nombre de firmes est limité I - Cadre général Le nombre limité de firmes dans un oligopole peut s expliquer par des

Plus en détail

Rappel mathématique Germain Belzile

Rappel mathématique Germain Belzile Rappel mathématique Germain Belzile Note : à chaque fois qu il est question de taux dans ce texte, il sera exprimé en décimales et non pas en pourcentage. Par exemple, 2 % sera exprimé comme 0,02. 1) Les

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

Annales de baccalauréat STG - Statistiques

Annales de baccalauréat STG - Statistiques Annales de baccalauréat STG - Statistiques Exercice 1 Pondichery - 2011 Voici la cote ARGUS d une voiture d occasion : Année de mise en circulation 2009 2008 2007 2006 2005 2004 Âge de la voiture en année

Plus en détail

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session NOTES IMPORTANTES : 1. Cette épreuve contient 30 questions à choix multiples. Une seule réponse est valide par question.

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

THEME 3 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE : LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE ET LES VARIATIONS DE PRIX. Prérequis : Couts de production

THEME 3 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE : LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE ET LES VARIATIONS DE PRIX. Prérequis : Couts de production THEME 3 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE : LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE ET LES VARIATIONS DE PRIX Prérequis : Couts de production I. LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE.

Plus en détail

5. L élasticité et ses applications

5. L élasticité et ses applications 5. L élasticité et ses applications Nous savons que : Demande = fonction {prix (-), revenus (+/-), prix produits comparables (+/-), goûts (+), anticipations (+/-), nombre de consommateurs (+)}. Offre =

Plus en détail

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices Leçon N : Taux d évolution et indices En premier un peu de calcul : Si nous cherchons t [0 ;+ [ tel que x 2 = 0,25, nous trouvons une solution unique x = 0, 25 = 0,5. Nous allons utiliser cette année une

Plus en détail

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$)

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) ACADÉMIE EDGEPOINT La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) Lorsque vous pensez à vos placements, la première question qui vous vient à l esprit est de savoir quel rendement

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Escompte bancaire - Équivalence de capitaux

Escompte bancaire - Équivalence de capitaux Escompte bancaire - Équivalence de capitaux VOUS ALLEZ APPRENDRE À : Calculer un escompte, un agio, un taux réel d escompte. Calculer une valeur actuelle et une valeur nette. Calculer la valeur nominale

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

4. L élasticité et ses applications

4. L élasticité et ses applications Le chapitre précédent nous a montré que : Demande = fonction {prix (-), revenus (+/-), prix produits comparables (+/-), goûts (+), anticipations (+/-), nombre de consommateurs (+)}. Offre = fonction {prix

Plus en détail

Outils de la création d entreprise TD 1 & 2

Outils de la création d entreprise TD 1 & 2 Valeur acquise (puissance > 0) Une somme Une suite d annuités constantes Cn = C(1+i) n Fin période : Début période : Valeur actuelle Puissance < 0 ( ) C0 = C(1+i) -n Fin période : Début période : ) ( Emprunt

Plus en détail

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 )

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Le taux de change donne le prix des monnaies entre elles. Comment se fixe ce prix? Pourquoi peut- il

Plus en détail

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 Niveau : 1 ère ES. Proposé par Thomas Blanchet, Ecole des Pupilles de l Air, 38332 SAINT ISMIER. Juillet 2005 Blanchet.Thomas@wanadoo.fr INDICATIONS. Objectifs.

Plus en détail

La détermination du prix optimal des cigarettes

La détermination du prix optimal des cigarettes Faculté de Droit et des Sciences Economiques de Limoges Sciences Economiques I Semestre I Cours de Microéconomie (Mr. P. Rous) Année Universitaire 2000-2001 La détermination du prix optimal des cigarettes

Plus en détail

La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$)

La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) 08 avril 2016 Lorsque vous pensez à vos placements, la première question qui vous vient à l esprit est de savoir quel rendement

Plus en détail

SUJETS D ANNALES CORRIGÉS

SUJETS D ANNALES CORRIGÉS CRPE epreuves d'admissibilite_2015.qxp_concours 170x240 mercredi19/08/15 11:10 Page563 DEUXIÈME ÉPREUVE D ADMISSIBILITÉ, GROUPEMENT 3, SESSION 2014 Sujet 5 points au maximum pourront être retirés pour

Plus en détail

Taux d évolution. 2. La valeur d une quantité a été multipliée par 0,3. Cette évolution est-elle une hausse ou une

Taux d évolution. 2. La valeur d une quantité a été multipliée par 0,3. Cette évolution est-elle une hausse ou une Taux d évolution I - Coefficient multiplicateur Exercice 1 1. Le prix d un produit a augmenté de 20%. Il valait initialement 40C. Quel est le montant de l augmentation et son nouveau prix? Par combien

Plus en détail

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Tours Année universitaire : 205-206 Session : galop d essai du er semestre Année d étude : Licence première année Sciences Economiques

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

CONTROLE CONTINU DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - Correction -

CONTROLE CONTINU DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - Correction - CONTROLE CONTINU DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L ECO - Correction - EXERCICE (5 points) Le nombre de téléphones portables vendus en France entre 2005 et 2008 a connu plusieurs évolutions successives : il

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématiques financières 1 Licence 3 Gestion ESDHEM PARIS 2015 Sabrina CHIKH Déroulé 2 n 16H n 4 séances de 4 heures, 4 thèmes n Cours / applications n Evaluation : un contrôle continu à chaque séance

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare Réunion publique du 24 mai 2013 Projet d écoquartier de la Gare Questions et réponses échangées lors de la réunion publique du 24 mai 2013. Quel est le projet? Aujourd'hui, nous sommes, après les phases

Plus en détail

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

Dépenses fiscales et politique fiscale

Dépenses fiscales et politique fiscale Dépenses fiscales et politique fiscale Christian VALENDUC Service d études SPF Finances, Belgique UCLouvain et Université de Namur Dépenses fiscales et politique fiscale De quoi parle t on? Dépenses fiscales

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

Les savoir-faire : I. Taux d évolution : Rappels

Les savoir-faire : I. Taux d évolution : Rappels Les savoir-faire : Calculer une évolution exprimée en pourcentage. Exprimer en pourcentage une évolution. Connaissant deux taux d évolution successifs, déterminer le taux d évolution global. Connaissant

Plus en détail

Réplique au rapport du Conference Board sur la gestion de l offre

Réplique au rapport du Conference Board sur la gestion de l offre Réplique au rapport du Conference Board sur la gestion de l offre Toute la thèse du Conference Board repose sur la croyance idéologique qu un secteur agricole déréglementé, soumis aux forces «libres» du

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

Mathématiques en Terminale STG. David ROBERT

Mathématiques en Terminale STG. David ROBERT Mathématiques en Terminale STG David ROBERT 2009 2010 Sommaire 1 Taux d évolution 1 1.1 Activités.......................................................... 1 1.2 Taux d évolution et coefficient multiplicateur

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Valorisation par arbitrage - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Plan du cours Introduction : l hypothèse d absence d opportunité d arbitrage 1. Synthèse des actifs par un système de

Plus en détail

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Dans la section précédente, nous avons généralisé notre discussion de l'influence de divers facteurs sur le comportement des taux

Plus en détail

Dossier révision oral économie 1/8 Microéconomie Théorie de la demande DOSSIER PRÉPARATOIRE AUX RÉVISIONS DE L'ÉPREUVE D'ÉCONOMIE - ORAL DE L'ESM

Dossier révision oral économie 1/8 Microéconomie Théorie de la demande DOSSIER PRÉPARATOIRE AUX RÉVISIONS DE L'ÉPREUVE D'ÉCONOMIE - ORAL DE L'ESM Dossier révision oral économie 1/8 Microéconomie Théorie de la demande DOSSIER PRÉPARATOIRE AUX RÉVISIONS DE L'ÉPREUVE D'ÉCONOMIE - ORAL DE L'ESM A. THÉORIE DE LA DEMANDE 1- Le choix du consommateur 1.

Plus en détail

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA LA PROGRAMMATION LINEAIRE La première révolution industrielle avait remplacé la force musculaire de l'homme par celle des machines. La seconde voyait la machine se commander elle-même. Les ordinateurs

Plus en détail

Investissements. Plan

Investissements. Plan Investissements Plan Relation entre placement, revenus et taux d intérêt Relation entre emprunt, sommes remboursées et taux d intérêt Bilan: relation entre flux monétaires résultant d un échange intertemporel

Plus en détail

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition

Le contrôle budgétaire. Le contrôle budgétaire 1. Définition. Le contrôle budgétaire 1. Définition Le contrôle budgétaire Définition Les différents budgets, leur enchaînement La validation des budgets Le Contrôle budgétaire Le contrôle budgétaire 1. Définition Un budget est établi à partir d une prévision,

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

Suivre l évolution d un stock

Suivre l évolution d un stock Vous avez appris à effectuer les entrées, les sorties et les inventaires qui sont les mouvements physiques des articles en stock. Vous avez appris à décrire à l aide d une fiche de stock manuelle ou informatisée

Plus en détail

Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite)

Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite) Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la Décision 2ème année de DEUG MASS Macroéconomie, Cours de C. Hurlin Année 2001/2002 Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite) Sujet 1 - Exercice 1 : Les tableaux

Plus en détail

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 1 L objectif de la firme est la maximisation du profit Les profits sont définis comme la différence entre les recettes et le coûts Supposons que la firme produise n

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Utiliser les outils de suivi des stocks 1

Utiliser les outils de suivi des stocks 1 Utilisation de l historique 1. A quoi sert un stock? Un stock est une quantité de produits immobiles, dans l attente d être consommés, c est à dire soit transformés, soit vendus. Ce stock provient de la

Plus en détail

Revenu disponible par unité de consommation de l ensemble des ménages en 1999 (hors revenu du patrimoine) en euros

Revenu disponible par unité de consommation de l ensemble des ménages en 1999 (hors revenu du patrimoine) en euros Nom Revenu disponible par unité de consommation de l ensemble des ménages en 1999 (hors revenu du patrimoine) en euros Décile «pointés» Valeur du décile Décile moyen Moyenne D1 7 194 1 er décile 5 625

Plus en détail

4. Offre et demande, les forces du marché

4. Offre et demande, les forces du marché 4. Offre et demande, les forces du marché Trois événements : a) Quand une vague de froid s abat sur l Espagne, le prix du jus d orange grimpe dans tous les supermarchés du pays. b) Quand la chaleur estivalle

Plus en détail

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France La monnaie Offre et demande de monnaie Financement de l économie La monnaie 1. La masse monétaire: mesure 2. La création monétaire o le multiplicateur monétaire 3. Le rôle de la monnaie sur l économie

Plus en détail

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Les prix quotidiens du café ont atteint au mois d août leur plus bas niveau depuis 19 mois, alors que les marchés des

Plus en détail

1. La prise en compte des coûts

1. La prise en compte des coûts Terminale STG Mercatique Chapitre 3 : Construire l'offre Séquence 4. La fixation du prix - Les facteurs explicatifs d'un prix Le prix est une variable mercatique déterminante. Il est la base des revenus

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Le 15 mars 2012 Redevances minières : réflexion sur un mécanisme de perception qui risque de nous faire rater la cible Depuis que le gouvernement

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Métropole Session mai 2014 - Comptabilité et gestion des organisations

Brevet de technicien supérieur Métropole Session mai 2014 - Comptabilité et gestion des organisations Brevet de technicien supérieur Métropole Session mai 2014 - Comptabilité et gestion des organisations Exercice 1 11 points Une entreprise fabrique un certain type d articles. Sa capacité maximale de production

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations Comptabilité et gestion des organisations Lycée Cassini Exercice 1 11 points A. Étude d une fonction Soit f la fonction définie sur l intervalle [1 ; 14] par x+ 1 ln x f (x)=. x 1. a. Démontrer que. pour

Plus en détail

ANNEXE. Variante à partir du modèle METRIC effets sur l'année 1983 des principales mesures décidées en Mars 1983.

ANNEXE. Variante à partir du modèle METRIC effets sur l'année 1983 des principales mesures décidées en Mars 1983. ANNEXE. Variante à partir du modèle METRIC effets sur l'année 1983 des principales mesures décidées en Mars 1983. Afin de préciser l'impact du plan d'accompagnement du réajustement monétaire de mars 1983,

Plus en détail

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie CHAPITRE 2 Genre, structure du ménage et conditions de vie Le type de ménage dans lequel vit une personne peut avoir une influence sur son accès aux ressources, telles que la nourriture, les médicaments,

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Corrigé Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale 17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale Beaucoup de facteurs influencent la demande globale. Par exemple, quand les agents économiques changent leurs projets de dépenses,

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

Université de Cergy-Pontoise. Licence Economie et Gestion - 1ère année Semestre 1. Planche de TD n 3

Université de Cergy-Pontoise. Licence Economie et Gestion - 1ère année Semestre 1. Planche de TD n 3 Université de Cergy-Pontoise Licence Economie et Gestion - 1ère année Semestre 1 Planche de TD n 3 Cours concerné: Chapitre 2 : Les Grandeurs de l Economie Blanchard et Cohen (chap. 2), Burda et Wyplosz

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013 T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013 Durée : 2h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société

Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société Statistiques Appliquées Rôle des femmes dans la société Denis Schelling Semestre d automne 2012 Résumé A partir de données concernant le rôle des femmes dans la société, nous avons effectué une analyse

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux Nom : Prénom : Num Etudiant : Groupe de TD : Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux PRECISEZ ICI SI VOUS AVEZ

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat STMG Centres étrangers 11 juin 2015

Corrigé du baccalauréat STMG Centres étrangers 11 juin 2015 Corrigé du baccalauréat STMG Centres étrangers 11 juin 2015 La calculatrice (conforme à la circulaire n o 99-186 du 16 novembre 1999) est autorisée. Le candidat est invité à faire figurer sur la copie

Plus en détail

Proposition de corrigé

Proposition de corrigé Externat Notre Dame Devoir Survéillé n 2 (1 ere ES/L) Samedi 14 décembre Durée : 3 h calculatrice autorisée - pas d échange de calculatrice ou de matériel Proposition de corrigé Dans tout ce devoir, la

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Arrondir à la troisième décimale

Arrondir à la troisième décimale Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Faculté des sciences Juridiques, Economiques et Sociales - Fès- Année Universitaire 2004/2005 Filière: Sciences Economiques et Gestion S2 Module: Méthodes quantitatives

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation.

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation. Thème 6 Monnaie et prix Questions Vrai ou Faux 1. La monnaie et la richesse sont des synonymes. 2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire

Plus en détail