La production d hydrocarbures au Ghana

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La production d hydrocarbures au Ghana"

Transcription

1 La production d hydrocarbures au Ghana Le Ghana est depuis fin 2010 un pays producteur de pétrole. Le début de l exploitation de nouveaux champs devrait entraîner un doublement sa production d ici la fin de la décennie (de à bpj). L ouverture de l usine de traitement d Atuobo permet désormais au pays d approvisionner ses centrales thermiques avec le gaz domestique. Le gouvernement ghanéen s est engagé dans une gestion transparente des recettes liées aux hydrocarbures et impose des contraintes en matière de contenu local sur ces activités. Avec la place prise par le pétrole dans l économie ghanéenne, la baisse durable des cours sur les marchés mondiaux aura un impact fort pour le pays. I/ Un nouveau producteur de pétrole en Afrique de l ouest. 1. La production actuelle au Ghana Le Ghana s est récemment imposé comme un pays producteur de pétrole. La première découverte d un gisement date de 2007 sur le champ pétrolifère offshore de Jubilee. L exploitation a pu démarrer en un temps record dès la fin 2010, soit dans un délai de 42 mois. La production au Ghana s élèvait en 2014 à barils par jour (bpj) contre en C est désormais le 4ème producteur de pétrole sur le Golfe de Guinée derrière le Nigéria, la Guinée Equatoriale et le Gabon. Le champ de Jubilee est aujourd hui le principal lieu de production. C est un champ offshore situé à 60 kms des côtes ghanéennes à une profondeur moyenne de 1,5 kms, à cheval sur les blocs Deepwater Tano et West Cape Three Points. Tullow Ghana Limited (UK, 35,5% des parts) est l opérateur principal pour le compte d une joint-venture également composée de Kosmos Energy (USA, 24,1%), Anardarko (USA, 24,1%), Ghana National Petroleum Corporation (13,6%) et PetroSA (AfSud 2,7%). L exploitation se fait par une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO). Technip a obtenu plusieurs importants contrats pour le développement de ce champ. Le pétrole produit est de bonne qualité, léger, peu soufré et riche en gaz associés. Il se négocie quasiment aux prix du brent sur les marchés internationaux. Les réserves seraient comprises entre 800 M et 1,2 Mds de barils, 1/5ème aurait déjà été exploité à ce jour. 2. De nouveaux projets en cours de développement La production sur le champ de Tweneboa Enyenra et Ntomme (TEN) situé à l ouest de Jubilee sur le bloc Deep Water Tano, plus près de la frontière avec la Côte d ivoire, devrait démarrer en Son plan de développement a été approuvé par le Ministère de l Energie en Tullow en sera l opérateur principal pour le compte de Kosmos Energy, Anadarko, GNPC et PetroSA. En pic la production devrait se situer entre et bpj. L exploitation se fera également par FPSO. L Américain General Electric a remporté un contrat de 850 M USD pour la fourniture de machineries et d équipements sous-marins sur le site. Début 2015, l Italien Eni, Vitol et la GNPC ont trouvé un accord avec le gouvernement ghanéen sur le développement du champ de Sankofa situé dans le bloc Offshore Cape Three Point (voir carte jointe). Le montant prévisionnel de l investissement s élève à 7 Mds USD pour un projet d exploitation jointe de pétrole et de gaz. La production devrait démarrer en 2017 pour atteindre entre et bpj selon les différentes estimations. Eni Ghana sera opérateur principal sur le projet (47,2% des parts) en partenariat avec Vitol (37,8%) et GNPC (15%). L objectif fixé du gouvernement ghanéen est d atteindre un niveau de production de bpj d ici Cet objectif est réaliste compte tenu du développement des projets. D autres projets d exploration sont en cours impliquant notamment Hess Corporation (USA), Vanco (USA) et Lukoil (Russie). Le Ghana ne sera 1

2 cependant jamais un grand pays producteur comme le Nigéria (2 M bpj). Les experts estiment que le pic de production sera atteint autour de 2020/2025. II/ Le Ghana a ouvert en 2014 sa première usine de traitement du gaz En novembre 2014 a eu lieu l inauguration de l usine à gaz d Atuabo qui a permis au Ghana de devenir producteur de gaz transformé. A plein régime, entre 120 et 150 M de pieds cubes standards pourront être produits quotidiennement. Le complexe qui comprend l usine de production et un pipeline d acheminement (Western Corridor Gas Infrastructure Project), est opéré par la Ghana National Gas Company (GNGC) et prévoit la livraison de gaz pour la centrale de production de la Volta River Authority (VRA) à Aboadze. L usine d Atuabo est approvisionnée par Tullow avec le gaz du champ de Jubilee. Ce projet de production gazière a pour l instant rencontré de nombreuses difficultés : quantité de gaz livrées insuffisantes et irrgulières, problèmes techniques chez la GNGC, incapacité de VRA à absorber le gaz livré depuis Atuabo. Début 2015, le débit de gaz envoyé depuis Atuabo ne représentait que la moitié de sa charge maximale. La production de plein régime pourrait être atteinte dans le courant de l année. La production domestique de gaz est très importante pour le Ghana puisque le pays dépendait jusqu alors essentiellement du Nigéria pour l approvisionnement de ses centrales thermiques. La livraison dépendait du West African Gas Pipeline et était devenue très erratique depuis Le pipeline était resté hors d usage en 2012/2013. Pour l instant la capacité de production ne permet qu un approvisionnement aux centrales de VRA. Le début de l extraction du gaz sur les champs de TEN en 2017 (potentiel de 80 M pieds cube standards/jour) et Sankofa (150 M/jour) en 2018 devrait permettre d étendre l alimentation à d autres centrales thermiques dans le pays et assurer l indépendance du Ghana. III/ Contexte institutionnel et impact sur l économie ghanéenne Le gouvernement ghanéen a adopté en 2011 le «Petroleum Revenue Management Act» qui fixe les règles pour l utilisation des revenus pétroliers par le gouvernement. Ce cadre législatif est inspiré de celui mis en place par le gouvernement norvégien. Les recettes liées aux hydrocarbures sont ainsi réparties entre un fond destiné à alimenter le budget de l Etat pour des projets d investissement (Annual Budget Funding Amount), un fond de stabilisation pour compenser les fluctuations dans les rentrées financières (Ghana Stabilization Fund), un fond destiné aux générations futures (Ghana Heritage Fund) et la GNPC. En 2014 est entrée en vigueur la loi «Petroleum Regulation on Local Content and Participation» qui prévoit de donner la priorité aux entreprises locales pour l obtention de licences dans le secteur des hydrocarbures. Cette loi demande également aux compagnies étrangères de donner la priorité aux fournisseurs locaux et à la main d œuvre ghanéenne dans le cadre de leur activité. Les entreprises étrangères sont tenues de remettre chaque année un rapport sur leurs actions en matière de contenu local. La Petroleum Commission encadre les activités d exploration et la GNPC est l entreprise ghanéenne qui a le statut de partenaire associé sur les différents projets en cours de développement. Son objectif, à moyen terme, est de devenir un opérateur indépendant. La Petroleum Commission est l entité en charge de la régulation du secteur «upstream» dans les hydrocarbures. Elle délivre notamment les licences dans le secteur et fait respecter les lois et normes en vigueur. La production de pétrole brut représente 6% du PIB en 2014 (7,9% en 2013). Le pétrole a permis au Ghana de connaître une très forte croissance de son PIB : 13.5% en 2011 elle est restée soutenue les années suivantes (9,3% en 2012, 7,3% en 2013). C est désormais le deuxième poste d exportation du pays derrière l or et devant le cacao. En 2013, les exportations de pétrole brut se sont élevées à 3,9 Mds $ soit 28,3% du total des exportations ghanéennes. 2

3 IV/ Des enjeux cruciaux pour les années à venir En 2013, les recettes pétrolières collectées par le gouvernement ont représenté 800 M USD en 2014, soit 2,1% du PIB. La forte chute du cours du pétrole durant le dernier semestre 2014 et la perspective d un prix du baril de brut se maintenant sur une période prolongée autour de 50$ impactent fortement l économie ghanéenne. L exploitation pétrolière au Ghana se fait dans de l offshore profond avec des coûts de production très élevés. Un prix du baril durablement bas menace grandement le modèle économique d une entreprise spécialiste de l offshore profond comme Tullow qui ne peut atteindre son seuil de rentabilité. La cotation boursière de Tullow a fortement baissé en réaction à cette nouvelle donne sur le marché du pétrole. Le gouvernement ghanéen a revu à la baisse ses prévisions de recettes liées aux hydrocarbures pour Il a présenté un budget rectificatif prenant en compte manque à gagner pour les finances de l Etat estimé à près de 700 M USD. Les organes compétents des nations unies ont été saisis d un contentieux sur les frontières maritimes entre le Ghana et la Côte d Ivoire par le Ghana en fin A son tour, la Côte d Ivoire déposait une requête devant le tribunal international du droit de la mer afin que toute activité d exploration et d exploitation soit stoppée sur cette zone offshore. 3

4 Annexes Activités de Tullow Oil au Ghana Source : Tullow Oil Cartographie des différents blocs offshore Source : Offshore mag 4

5 Clause de non-responsabilité - Le service économique s efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l utilisation et de l interprétation de l information contenue dans cette publication. 5

LA PRODUCTION D HYDROCARBURES AU GHANA

LA PRODUCTION D HYDROCARBURES AU GHANA Mai 2016 LA PRODUCTION D HYDROCARBURES AU GHANA Le Ghana est depuis fin 2010 un pays producteur de pétrole. Avec l exploitation de nouveaux champs, le pays devrait voir sa production multipliée par six

Plus en détail

Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1

Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1 Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1 Sommaire 1. Introduction 2. Brève présentation de l APPA 3. Place de l Afrique dans le contexte pétrolier

Plus en détail

CLUB DE NICE Energie et Géopolitique

CLUB DE NICE Energie et Géopolitique Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Le gaz naturel en Europe: un atout fragilisé par le charbon et les tensions politiques Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur Emérite à l

Plus en détail

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme Les échanges commerciaux francomozambicains en 2013 Résumé En 2013, les échanges de biens entre la France et le Mozambique se sont élevés à 121,2 M EUR, soit une baisse de -17,8 % sur l année. La forte

Plus en détail

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Suite à la décision de l OPEP le 7/11/01 de ne pas diminuer le quota de production de pétrole des pays de l organisation (maintenu à 30 millions

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES L étude WETO-H2 a permis d élaborer une projection de référence du système énergétique mondial ainsi que

Plus en détail

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014.

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014. UNITED NATIONS EP UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4 United Nations Environment Programme Distr.: Restricted 17 March 2014 Original: French 11è Réunion de la Conférence des Parties de la Convention pour la

Plus en détail

Algérie : la Sonatrach suspend son exploration du gaz de schiste

Algérie : la Sonatrach suspend son exploration du gaz de schiste Algérie : la Sonatrach suspend son exploration du gaz de schiste Agence Ecofin - Olivier de Souza /20-01-2016 / http://www.agenceecofin.com/exploration/2001-35244- algerie-la-sonatrach-suspend-son-exploration-du-gaz-de-schiste

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail

ACTUALITÉS DE LA RUSSIE ET DE LA CEI n 12 - janvier 2009

ACTUALITÉS DE LA RUSSIE ET DE LA CEI n 12 - janvier 2009 ACTUALITÉS DE LA RUSSIE ET DE LA CEI n 12 - janvier 2009 Regards croisés sur les relations Union européenne-russie : la dépendance énergétique et Pierre VERLUISE, chercheur à l IRIS UE/Russie : les réalités

Plus en détail

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 ALI AL-NAIMI (MINISTRE SAOUDIEN DU PÉTROLE) EN 2015 : «NO ONE CAN SET THE PRICE OF OIL IT S UP TO ALLAH» 100 90 80 70 60 50 40 30 20 novembre

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

l industrie styles de l énergie

l industrie styles de l énergie Un Click leader to edit mondial Master de text l industrie styles de l énergie Stella Fumey Responsable des Relations Actionnaires Individuels Nantes, le 17 juin 2015 Avertissement Cette présentation contient

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

13 Pétrole et Développement en Afrique Centrale

13 Pétrole et Développement en Afrique Centrale I. Introduction 13 Pétrole et Développement en Afrique Centrale Quelques Axes de Réflexion pour une Meilleure Intégration du Secteur Pétrolier dans l Économie Nationale By Albert Yama Nkounga 1. La sous-région

Plus en détail

Les coupes budgétaires au Mexique

Les coupes budgétaires au Mexique Les coupes budgétaires au Mexique Le Ministère des Finances a annoncé le 31 janvier 2015 des coupes budgétaires à hauteur de 8,6 Mds USD pour l exercice 2015, soit 2,66% de la dépense publique nette prévue

Plus en détail

07/07/2009. 1. Introduction: Considérations économiques sous-tendant l interconnexion électrique internationale en Afrique

07/07/2009. 1. Introduction: Considérations économiques sous-tendant l interconnexion électrique internationale en Afrique 1. Introduction: Considérations économiques sous-tendant l interconnexion électrique internationale en Afrique Présentée par J.O. Ayodele, Ingénieur, Directeur général (Services techniques) La raison principale

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE (Version de Janvier 2015) ABIDJAN, 18-20 MARS 2015 Union Discipline Travail Version du 220115_09h00 1 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

Géopolitique du gaz naturel: Choc de 2009 et évolutions possibles dans le bassin Atlantique

Géopolitique du gaz naturel: Choc de 2009 et évolutions possibles dans le bassin Atlantique Université Paris Dauphine Géopolitique du gaz naturel: Choc de 2009 et évolutions possibles dans le bassin Atlantique Sophie MERITET Sophie.meritet@dauphine.fr Colloque Bresil France Energie 1 Organisation

Plus en détail

Les questions économiques autour du gaz de schiste

Les questions économiques autour du gaz de schiste Les questions économiques autour du gaz de schiste Une des questions fondamentales lorsqu on parle de l exploitation des hydrocarbures de schiste reste l intérêt économique. Comme nous allons le voir,

Plus en détail

Débat public sur les projets de canalisations de transport de gaz naturel de GRTgaz ARC LYONNAIS VAL DE SAÔNE. Présentation CRE 22 et 23 octobre 2013

Débat public sur les projets de canalisations de transport de gaz naturel de GRTgaz ARC LYONNAIS VAL DE SAÔNE. Présentation CRE 22 et 23 octobre 2013 Débat public sur les projets de canalisations de transport de gaz naturel de GRTgaz ARC LYONNAIS VAL DE SAÔNE Présentation CRE 22 et 23 octobre 2013 La Commission de régulation de l énergie (1/2) Collège

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

L énergie en Jordanie

L énergie en Jordanie L énergie en Jordanie Présentation des enjeux du secteur Octobre 2013 Poste de Beyrouth 1 INTRODUCTION La plus dure réalité à laquelle est confrontée l'économie jordanienne aujourd'hui est l énergie qui

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012

Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012 Mercredi 9 novembre 2011 Analyse de l équilibre entre l offre et la demande d électricité pour l hiver 2011-2012 Le risque de rupture d approvisionnement est modéré. Une situation globalement comparable

Plus en détail

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI AFRIQUE DE L OUEST La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI en ligne 17 mars 2011 Marché à Monrovia (Libéria) : la crise qui persiste en

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Le résultat opérationnel courant est de -70 M et le résultat net part du Groupe s établit à -83 M au 1 er semestre 2015.

Le résultat opérationnel courant est de -70 M et le résultat net part du Groupe s établit à -83 M au 1 er semestre 2015. Paris, le 29 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats du groupe ERAMET au 1 er semestre 2015 Dans un contexte de dégradation forte et simultanée des cours du nickel et du manganèse, ERAMET est un groupe

Plus en détail

RASSEMBLEMENT DES REPUBLICAINS

RASSEMBLEMENT DES REPUBLICAINS RASSEMBLEMENT DES REPUBLICAINS Carburants : La Côte d Ivoire peut éviter l augmentation des prix UNE COMMISSION D ENQUETE EST NECESSAIRE Les prix des produits pétroliers distribués aux différents types

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Note d Information sur le Projet MDP

Note d Information sur le Projet MDP MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE L ENERGIE ET DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES AGENCE NATIONALE POUR LA MAITRISE DE L ENERGIE Task Force MDP Note d Information sur le Projet MDP Note d Information sur le

Plus en détail

Actualités économiques du Ghana au mois de Mai 2016

Actualités économiques du Ghana au mois de Mai 2016 Actualités économiques du Ghana au mois de Mai 2016 Conjoncture La croissance du PIB chute à 3.9% en 2015 La croissance du PIB a chuté à 3.9%, contre 4% en 2014. La chute du volume des exportations en

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Politique Internationale d Achat de Cacao

Politique Internationale d Achat de Cacao Politique Internationale d Achat de Cacao Version : Juillet 2015 Nos exigences Le Groupe ALDI Nord (ci-après : «ALDI Nord») revendique d agir de manière honnête, responsable et fiable. Nos valeurs de commerce

Plus en détail

L énergie en mer : défis et opportunités

L énergie en mer : défis et opportunités L énergie en mer : défis et opportunités Thierry Pilenko Président-Directeur Général Panorama 2012 : Mer et Energie - Paris, le 26 janvier 2012 1 Le métier de Technip Notre ingénierie, nos technologies

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Vaincre la malédiction des ressources en minéraux et combustibles au Ghana

Vaincre la malédiction des ressources en minéraux et combustibles au Ghana Extrait de : Coopération pour le développement 2012 Comment intégrer durabilité et développement Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2012-fr Vaincre la malédiction des ressources

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

Débat Public Eridan Géostratégie gazière

Débat Public Eridan Géostratégie gazière Débat Public Eridan Géostratégie gazière * * * Florence Dufour Commission de Régulation de l Energie Réunion du 14 octobre 2009 - Tersanne Sommaire Qui est la CRE? Le marché du gaz en France La régulation

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Embargo 17 janvier 2013 Rapport des Nations Unies : L économie africaine rebondit en dépit d un ralentissement économique mondial Des liens commerciaux

Plus en détail

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz et le pétrole (partie VI de la Loi) 1

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz et le pétrole (partie VI de la Loi) 1 Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz et le pétrole (partie VI de la Loi) 1 TITRE ABRÉGÉ 1. Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Conseil Municipal du 26 février 2015 Table des matières Préambule I - Analyses et perspectives économiques 2015 a) Contexte international et national b) L impact

Plus en détail

POINT SPECIFIQUE PORTEFEUILLE SUR LES VALEURS TURQUES ET ENERGIES RUSSES

POINT SPECIFIQUE PORTEFEUILLE SUR LES VALEURS TURQUES ET ENERGIES RUSSES OFI ASSET MANAGEMENT OFI RZB EUROPE DE l EST UN POTENTIEL INTACT POINT SPECIFIQUE PORTEFEUILLE SUR LES VALEURS TURQUES ET ENERGIES RUSSES GROUPE OFIVALMO 1 rue Vernier 75017 Paris Tél. : 01 40 68 17 17

Plus en détail

La gouvernance des ressources naturelles en Mauritanie, le cas du secteur pétrolierp

La gouvernance des ressources naturelles en Mauritanie, le cas du secteur pétrolierp La gouvernance des ressources naturelles en Mauritanie, le cas du secteur pétrolierp Mr. Bâ Papa Amadou SECRETAIRE PERMANENT DU COMITE NATIONAL DE L INITIATIVE L POUR LA TRANSPARENCE DES INDUSTRIES EXTRACTIVES

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL. Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL. Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est OCTOBRE 2015 L Association des firmes de génie-conseil Québec (AFG) L Association des

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

D É V E L O P P E M E N T D U N N O U V E A U S E G M E N T D E M A R C H É P O U R L E G A Z N A T U R E L A U Q U É B E C :

D É V E L O P P E M E N T D U N N O U V E A U S E G M E N T D E M A R C H É P O U R L E G A Z N A T U R E L A U Q U É B E C : D É V E L O P P E M E N T D U N N O U V E A U S E G M E N T D E M A R C H É P O U R L E G A Z N A T U R E L A U Q U É B E C : U T I L I S A T I O N D E G A Z N A T U R E L L I Q U É F I É P O U R A P P

Plus en détail

Vers une «bataille» de l Arctique?

Vers une «bataille» de l Arctique? Conférence du Cercle Géopolitique du 30 octobre 2013 Vers une «bataille» de l Arctique? Patrice Geoffron En cette rentrée 2013, le cycle de conférences du Cercle Géopolitique s est ouvert sur l intervention

Plus en détail

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié.

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié. COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE «LE JAPON APRES FUKUSHIMA : QUELLES OPTIONS ENERGETIQUES?» MARDI 26 MARS 2013 Monsieur Armand Laferrère, Président d Areva Japon et Monsieur Hubert de Mestier, ancien délégué

Plus en détail

Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014

Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014 Communication Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014 - Les charges se service public continuent d augmenter à

Plus en détail

Règles de procédure pour l évaluation parlementaire de l examen de durabilité dans le cadre de l évaluation de l impact de la législation

Règles de procédure pour l évaluation parlementaire de l examen de durabilité dans le cadre de l évaluation de l impact de la législation 18 e législature Conseil consultatif parlementaire pour le développement durable Règles de procédure pour l évaluation parlementaire de l examen de durabilité dans le cadre de l évaluation de l impact

Plus en détail

14 Politiques Macroéconomiques et Gestion des Recettes Pétrolières

14 Politiques Macroéconomiques et Gestion des Recettes Pétrolières 14 Politiques Macroéconomiques et Gestion des Recettes Pétrolières By Werner Keller Les pays du Golfe de Guinée sont devenus d importants producteurs de pétrole. Les perspectives d une exploitation accrue

Plus en détail

ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT

ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT ARCHIVES DU BUREAU SÉCURITÉ D'APPROVISIONNEMENT Répertoire numérique détaillé du versement 20150385 Pauline CALLENS Studia Conseil Première édition électronique Mention de note éventuelle Archives nationales

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

MARCHE PETROLIER : Un nouveau monde?

MARCHE PETROLIER : Un nouveau monde? MARCHE PETROLIER : Un nouveau monde? La réunion de tous les dangers La réunion de l OPEP du 27 novembre dernier qui s est tenue à Vienne a été évènement majeur. Dans son communiqué final, l OPEP reconnait

Plus en détail

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité.

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité. Gérer son entreprise Gérer une entreprise et la faire prospérer ne s improvisent pas. Cela nécessite au contraire des connaissances spécifiques, de la réactivité et une grande rigueur. Si votre métier

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier 2015 1 -

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier 2015 1 - Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Atelier de l Autorité de Régulation du gaz naturel avec l Autorité du Gazoduc de l Afrique de l Ouest

Atelier de l Autorité de Régulation du gaz naturel avec l Autorité du Gazoduc de l Afrique de l Ouest Atelier de l Autorité de Régulation du gaz naturel avec l Autorité du Gazoduc de l Afrique de l Ouest 14-16 Février 2012 Cotonou, Benin. JEU DE ROLE SUR L ACCES AU RESEAU, LA FIXATION DES PRIX, LE REGLEMENT

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

DG Trésor Septembre 2015

DG Trésor Septembre 2015 Les échanges commerciaux entre la France et le Portugal au premier semestre 2015 (balance des biens) DG Trésor Septembre 2015 Le déficit commercial de la France avec le Portugal a poursuivi sa décrue au

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique annexe annexe B B Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique. Vue d ensemble La contribution cumulée des produits pétroliers (essence, diesel et mazout de chauffage) à l inflation totale

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE)

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE) COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 18.11.2015 COM(2015) 496 final 2015/0239 (COD) Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL sur les statistiques européennes concernant les prix du gaz

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES 1 DU MERCREDI 30 DECEMBRE 2015

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES 1 DU MERCREDI 30 DECEMBRE 2015 MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès ----------- ---------- CABINET ------------ N /MCMRP/CAB-15 DU MERCREDI

Plus en détail

L approfondissement de l intégration régionale en Afrique de l Ouest et son impact pour la Côte d Ivoire

L approfondissement de l intégration régionale en Afrique de l Ouest et son impact pour la Côte d Ivoire L approfondissement de l intégration régionale en Afrique de l Ouest et son impact pour la Côte d Ivoire Ministère de l Economie et des Finances et Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement

Plus en détail

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008 Chiffre d affaires au Chiffre d affaires au en retrait de 3,0% à périmètre et taux Solide performance, notamment dans l activité Ciment, compte tenu de la forte dégradation du contexte macroéconomique.

Plus en détail

Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies»

Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies» Simon LEFEBVRE - Simon NADEAU Kawrantin ROUDAUT - Thibault WANSCH Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies» 2 décembre 2013

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE Pétrole et l organisation de l administration Centrale de son département. ARTICLE PREMIER : Le Ministre de l Energie et du Pétrole a pour mission générale d élaborer,

Plus en détail

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail MINISTERE DES MINES ET DE L ENERGIE MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES Objet : Informations du secteur énergie

Plus en détail

Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale

Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale CNUCED Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale Atelier régional et lancement de projet N djamena, Tchad, 25-30

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

L impact du gaz de schiste sur le marché international du gaz

L impact du gaz de schiste sur le marché international du gaz L impact du gaz de schiste sur le marché international du gaz Workshop sur le gaz (EPSECG-Oran) 1-2 décembre 2014 Hadj SAADI Faculté d Économie Université de Grenoble (France) Trois problématiques structurantes

Plus en détail

l énergie la l énergie russie énergétique Le Panorama énergétique obtenir.

l énergie la l énergie russie énergétique Le Panorama énergétique obtenir. la l énergie russie énergétique au japon André pertuzio PERTUZIO Consultant pétrolier international et ancien conseiller juridique pour l énergie à la Banque Mondiale. Si Le André 1 er août Siegfried 1941,

Plus en détail

BOURBON. Présentation actionnaires_25 septembre 2015

BOURBON. Présentation actionnaires_25 septembre 2015 BOURBON Présentation actionnaires_25 septembre 2015 DISCLAIMER Ce document peut contenir des informations autres qu historiques qui constituent des données financières estimées à caractère prévisionnel

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL)

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT LNG Terminal Gas to Power :CCGT PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) Feuille de route POINT DE

Plus en détail

[Traduction du Greffe]

[Traduction du Greffe] [Traduction du Greffe] Affaire relative à la délimitation de la frontière maritime entre le Ghana et la Côte d'ivoire dans l océan Atlantique (Ghana/Côte d'ivoire Affaire No. 23 ATTESTATION DE PAUL MCDADE

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années mondiales de services commerciaux 1995 1 179 milliards 2005 2 516 milliards 2014 4 872 milliards mondiales de marchandises Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations

Plus en détail

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne.

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. En janvier 2009, la Commission européenne a publié sa «Communication Copenhague». Ce texte

Plus en détail

Guinée Equatoriale Fiche d informations économiques et commerciales

Guinée Equatoriale Fiche d informations économiques et commerciales Guinée Equatoriale Fiche d informations économiques et commerciales Mise à jour le : 01/10/2015 Sources : Banque Mondiale, FMI, rapport EIU, Nations Unies, Banque des Etats d Afrique Centrale, Jeune Afrique,

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.6 L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Sommaire 1. Production et consommation d électricité dans le Monde 2. Production et consommation d électricité en France 3. Les

Plus en détail

Le changement politique et les perspectives des approvisionnements énergétiques en Afrique du Nord

Le changement politique et les perspectives des approvisionnements énergétiques en Afrique du Nord Économie et territoire Structure productive et marché du travail Le changement politique et les perspectives des approvisionnements énergétiques en Afrique du Nord 236 Med.2011 Bilan Hakim Darbouche Chargé

Plus en détail

Atelier 1 Acheter l électricité et le gaz

Atelier 1 Acheter l électricité et le gaz Atelier 1 Acheter l électricité et le gaz Pascal SOKOLOFF, FNCCR Le cadre juridique des collectivités locales françaises pour l achat des énergies de réseau Les collectivités locales face à l achat public

Plus en détail

Analyse financière Groupe Magasin Général

Analyse financière Groupe Magasin Général Secteur : Distribution Cours au : 133,400D Nominal : 5D Nombre de titres : 2 296 250 titres Points clés : Doyen du secteur de la distribution avec plus de 80 ans d expérience ; Actionnariat de référence

Plus en détail

Les ressources de gaz naturel en Méditerranée orientale : défis et opportunités

Les ressources de gaz naturel en Méditerranée orientale : défis et opportunités Économie et territoire Relations commerciales Les ressources de gaz naturel en Méditerranée orientale : défis et opportunités 236 Med.2012 Bilan Dr Sohbet Karbuz Directeur de la division Hydrocarbures

Plus en détail

Conférence de presse. Rabat 23/ 05/ 2016

Conférence de presse. Rabat 23/ 05/ 2016 1 Conférence de presse Rabat 23/ 05/ 2016 PLAN I Organisation du Colloque II Contexte III Objectifs du Colloque IV Programme du Colloque V Conclusion Ce Colloque est organisé, Sous le Haut patronage de

Plus en détail

POLITIQUE SECTORIELLE RSE - AERONAUTIQUE

POLITIQUE SECTORIELLE RSE - AERONAUTIQUE POLITIQUE SECTORIELLE RSE - AERONAUTIQUE 1. Champ d application La présente politique (la «Politique») s applique à tous les financements et investissements et plus généralement à toutes les interventions

Plus en détail

SYNTHESE DES RAPPORTS NATIONAUX SUR L ADOPTION DU TARIF EXTERIEUR COMMUN DE LA CEDEAO

SYNTHESE DES RAPPORTS NATIONAUX SUR L ADOPTION DU TARIF EXTERIEUR COMMUN DE LA CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES SYNTHESE DES RAPPORTS NATIONAUX SUR L ADOPTION DU TARIF EXTERIEUR COMMUN DE LA CEDEAO Abuja, Juillet 2004

Plus en détail

Réforme du secteur électrique en Afrique Sub- Saharienne : retour vers plus de pragmatisme?

Réforme du secteur électrique en Afrique Sub- Saharienne : retour vers plus de pragmatisme? Réforme du secteur électrique en Afrique Sub- Saharienne : retour vers plus de pragmatisme? Dans les années 90, la recherche d une plus grande efficacité des entreprises du secteur de l énergie alliée

Plus en détail

TD/B/C.I/MEM.2/28. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement. Nations Unies. Ordre du jour provisoire annoté. I.

TD/B/C.I/MEM.2/28. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement. Nations Unies. Ordre du jour provisoire annoté. I. Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 4 février 2015 Français Original: anglais TD/B/C.I/MEM.2/28 Conseil du commerce et du développement Commission

Plus en détail