Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice:"

Transcription

1 2 Remerciements Drain ventriculaire externe Chantal Lévesque, conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et regroupement clientèles Collaboratrice: Mme Sylvie Proulx, technicienne en administration, DSI-RC Nous tenons à remercier la compagnie Medtronic de nous avoir gracieusement autorisée à utiliser certaines images ( Compagnie Medtronic, 2014) Septembre Plan Définition Buts Indications Emplacement du drain ventriculaire Autres types de cathéter externe (Exacta, Medtronic) et fonctions Pression intracrânienne Plan Courbe de pression intracrânienne Problèmes potentiels Exemples cliniques Drain ventriculaire et mobilisation!! Notes au dossier 5 6 Définition Le drain ventriculaire externe (DVE) Cathéter qui met en communication un ventricule cérébral latéral avec l extérieur du crâne et qui est relié à un système de drainage Buts Drainer le liquide céphalo-rachidien () Permettre d assurer la surveillance de la pression intracrânienne (PIC) et la pression de perfusion cérébrale (PPC) 1

2 7 8 Indications Emplacement du drain ventriculaire Autres types de cathéter Échelle de Glasgow 8 : patient inconscient Hydrocéphalie obstructive Hypertension intracrânienne Saignement par effet de masse Tumeur cérébrale Traumatisme crânien Hémorragie intraventriculaire Hémorragie sous-arachnoïdienne Up To Date, 2014 externe 9 10 Unité de base réutilisable avec un boîtier (niveau rayon laser) Embout de chambre à, fléchettes et ailettes Base de fixation du système de drainage Permet d ajuster le système à la hauteur demandée en cm H O ou en mm Hg Chambre à graduée de 50 ml avec embout conique Robinet grande ouverture avec site d injection Permet de collecter le débit horaire de Permet l écoulement de la chambre à vers le sac de drainage Robinet principal Permet l ouverture et la fermeture du système de drainage pour la prise de la pression intracrânienne lorsqu'il est relié à un capteur de pression et à un moniteur Permet de faire la mise à zéro en enlevant le bouchon au bout du capteur de pression: lorsque le robinet est relié au capteur de pression Le bouchon doit être changé à chaque mise à zéro 2

3 13 14 Tubulure lignée en bleu Robinet de la ligne patient (distal) avec site d injection Permet d identifier rapidement et de façon sécuritaire la ligne de Permet de faire le vide d air de la tubulure Permet une prise d échantillon de le plus près possible du ventricule (par le médecin) Membrane filtrante et tolérante aux expositions de liquide céphalorachidien Niveau au laser Garde le système fonctionnel même si le atteint la membrane Met le système au niveau de référence, soit le conduit auditif externe (CAE) Sac de drainage de 600 ml Permet de vidanger la chambre à Pression intracrânienne Pour faire la lecture de la PIC : tourner le robinet du capteur de pression (robinet principal) vers la chambre à. La courbe de PIC et sa valeur apparaîtront à l'écran Cette étape met en communication le drain ventriculaire et le capteur de pression. S assurer que la courbe de pression est normale, soit une montée rapide suivie d une descente ondulée Up To Date, Pression intracrânienne (suite) Courbe de pression intracrânienne PIC normale: 15 mm Hg Cerveau 80% (1 400 ml) Cerveau Hématome 80% 10% 10% (150 ml) Sang 10% (150ml) 5% Sang 5% Tiré de Maden, L. K. & March, K. (2010) 3

4 19 20 Problèmes potentiels Problèmes Causes possibles Solutions/interventions Absence de drainage Courbe de PIC aplatie au moniteur Robinet(s) mal positionné(s) Occlusion du cathéter ventriculaire Présence d'un caillot dans le système de drainage Repositionner le(s) robinet(s) selon l'effet désiré : drainage ventriculaire ou lecture de PIC Aviser le médecin après avoir vérifié la tubulure, les robinets et l'absence d'air dans le système Aviser le médecin lorsque le caillot se situe entre le drain ventriculaire et le robinet distal le plus près du patient Lorsque le caillot se situe entre le robinet distal et la chambre à Désinfecter le site d injection du robinet distal avec de l alcool Problèmes potentiels (suite) Problèmes Causes possibles Solutions/interventions Absence de drainage Courbe de PIC aplatie au moniteur Présence d air dans le système Tourner le robinet en direction du cathéter ventriculaire. À l aide d une seringue de 10 ml de solution de NaCl 0,9% sans préservatif, irriguer la tubulure en direction de la chambre à pour chasser le caillot. Soustraire le liquide d irrigation du dosage horaire Aviser le médecin lorsque l air se situe entre le robinet distal et le cathéter ventriculaire. Refaire le vide d air du système lorsque l air se situe entre le robinet distal et la chambre à Gradient de pression sanguine nécessaire pour maintenir le débit optimal = PAM PIC Valeurs normales PAM: 60 à 130 mm Hg Formule pour le calcul de la PAM PA diastolique + 1/3 PA différentielle (suite) Hyperperfusion: PPC > 100 mm Hg Risque d hémorragie cérébrale ou œdème cérébral Hypoperfusion: PPC < 70 mm Hg Risque ischémie cérébrale Ischémie irréversible (PPC < 40 mm Hg) Valeurs normales de la PPC : 70 à 100 mm Hg Exemples cliniques Exemples cliniques (suite) Exemple clinique n o 1: Exemple clinique n o 2: = 60 mm Hg - 10 mm Hg = 140 mm Hg - 10 mm Hg = 50 mm Hg = 130 mm Hg 4

5 Exemple clinique n o 3: Exemples cliniques (suite) = 70 mm Hg - 22 mm Hg = 48 mm Hg 25 Drain ventriculaire et mobilisation!! Transport: À moins d une ordonnance médicale spécifique pour le transport, laisser le système de drainage ventriculaire externe en fonction, tel que prescrit Mobilisation dans le lit ou à la table d examen: Généralement, nous ne clampons pas la DVE. Par conséquent, nous devons ajuster le niveau lors de la mise à plat de la tête de lit La présence de l infirmière est requise en tout temps! 26 Drain ventriculaire et mobilisation!! (suite) 27 Notes au dossier 28 Mobilisation au fauteuil: Interrompre le drainage ventriculaire externe avant de mobiliser le patient. Positionner le robinet principal à 45 pour fermer le système dans toutes les directions Évaluation de l état neurologique du patient (tolérance) Recommencer toutes les étapes de la mise à niveau après la mobilisation Remettre le système en drainage le plus rapidement possible, tel que prescrit par le médecin Une simple modification de pression intracrânienne peut créer des changements dans l état de conscience Imprimer un tracé de la courbe de PIC à l arrivée Documenter la forme de la courbe de PIC (présence de P1, P2, P3) au début de chaque quart de travail et si changement de la forme de celle-ci La valeur de la PIC et de la PPC La hauteur du drainage ventriculaire La quantité, la couleur et l aspect du liquide drainé Les observations reliées au pansement, au site du cathéter et au pourtour L heure et les détails relatifs au transport et aux mobilisations si un scan est demandé 29 Références AANN practice guideline series. (2011). Care of the patient undergoing intracranial pressure monitoring / extra ventricular drainage or lumbar drainage. En ligne consulté le 16 septembre Evaluate and management of elevate intracranial pressure in adults. En ligne Références consultées et images récupérées le 16 septembre Direction des soins infirmiers. (2013). Méthode de soins, IV-C Installation d un cathéter intraventriculaire et connexion à un drain ventriculaire externe aux soins intensifs, en situation d urgence. Montréal, Canada: CHUM. Soins intensifs neurologiques. (2014). Formation continue RIISIQ, 16, 32, 33. 5

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

DRAINAGE DU LCR 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 1

DRAINAGE DU LCR 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 1 DRAINAGE DU LCR 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 1 14,15 et 16 octobre 2008 Christèle NARDO (Integra) / Alain MASELLI (Codman) 2 ANATOMIE Sinus Plexus choroide

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Intégration en soins critiques

Intégration en soins critiques Intégration en soins critiques Compétences à développer Cathéters veineux centraux Révisé par: Wendy Camacho, conseillère en soins infirmiers Caty Dallaire, conseillère en soins infirmiers Chantal Lévesque,

Plus en détail

LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes.

LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes. LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes. 1 CONSTAT Problématiques d utilisation des perfuseurs au CHV Régulateur de débit de perfusion

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence

La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence La prise en charge du patient victime d AVC : la force des soins infirmiers à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. inf., Conseillère en soins infirmiers urgence, Direction des soins infirmiers et des

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

Circulation artérielle

Circulation artérielle Circulation artérielle Plan 1- Caractéristiques générales 1-1 Anatomiques 1-2 Histologiques 1-3 Innervation et vasomotricité La circulation artérielle Circulation à haute pression Propagation du sang du

Plus en détail

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées de retour à la maison, vous devez maintenant faire chaque jour des dialyses par voie péritonéale. voici un rappel des étapes à suivre et des symptômes à

Plus en détail

Guide pour la pratique de l infirmier et l infirmière auxiliaire au Centre de santé et de services sociaux de Laval

Guide pour la pratique de l infirmier et l infirmière auxiliaire au Centre de santé et de services sociaux de Laval Guide pour la pratique de l infirmier et l infirmière auxiliaire au Centre de santé et de services sociaux de Laval Recommandé par le Comité de l application de la Loi 90 pour les soins infirmiers le 14

Plus en détail

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 Le chariot d urgence AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 1 Certification HAS V2 juin 2004 Référence 33 : La continuité des soins est assurée.

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERMATE. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERMATE. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

DERIVATION VENTRICULAIRE CEREBRALE EXTERNE

DERIVATION VENTRICULAIRE CEREBRALE EXTERNE Groupe de Référence en Soins infirmiers (GRESI) Groupe de travail : Dr B. Rillet, Mmes F. Elarsi, B. Junod, M. Martinet Diffusée : février 2003 Approuvée par Dr B. Rilliet : Avalisation : M. A. Laubscher,

Plus en détail

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Type de révision d une position dans la LiMA actuelle : B: modification du montant de remboursement maximal C: modification

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties :

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties : Titre : APPAREIL PLEUR-ÉVAC Modèle : Teleflex Ref. A-6000-08 Utilisation : Lors de l installation d un drain thoracique Préparé par : Comité de techniques Approuvé par : Direction de la qualité, des pratiques

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication

Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication Filière Soins infirmiers Programme Bachelor Cahier de suivi des apprentissages liés aux habiletés de soins et de communication

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

Dossier Technique 2 Page 1/5 Ed 1 11/02. Chambre SANS PVC

Dossier Technique 2 Page 1/5 Ed 1 11/02. Chambre SANS PVC Dossier Technique 2 Page 1/5 Ed 1 11/02 Chambre SANS PVC 2 DOSSIER TECHNIQUE D'UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE FABRICANT : DORAN INTERNATIONAL / PMH SITE DE FABRICATION : UNITE DE PRODUCTION AU PORTUGAL

Plus en détail

Insuffisance rénale aiguë (IRA)

Insuffisance rénale aiguë (IRA) AU PROGRAMME Insuffisance rénale aiguë (IRA) Processus dégénératif Classiquement, on distingue l insuffisance rénale aiguë (IRA) de l insuffisance rénale chronique (IRC). L IRA, contrairement à l IRC,

Plus en détail

Le patient cérébrolésé. Dr PEL

Le patient cérébrolésé. Dr PEL Le patient cérébrolésé Dr PEL Anatomie Constituants du cerveau : parenchyme cérébral, Liquide Céphalo Rachidien (LCR), volume sanguin artériel et veineux Contenus dans une enceinte rigide : Boîte crânienne

Plus en détail

CYTO. Mode d emploi pour Cyto-Ad-Wing Z et Connect Z ONCE

CYTO. Mode d emploi pour Cyto-Ad-Wing Z et Connect Z ONCE CYTO Mode d emploi pour Cyto-Ad-Wing Z et CYTO Préparer les cytostatiques Ces instructions sousentendent le respect des règles d hygiène et de sécurité sanitaires. Préparation : Sortir le, le spike CODAN,

Plus en détail

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES Tous droits réservés, CHUM, mars 2015 Situation infirmière clinique

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière INTRODUCTION Quelques définitions 1. Pression artérielle Lorsque, dans le langage courant, on

Plus en détail

Fiche de préconisation n B1

Fiche de préconisation n B1 Fiche de préconisation n B1 Cortisol Prélèvement réalisé entre 7h et 9h de préférence (taux maximal le matin). Patient au repos depuis 15 min Noter l heure impérativement Eviter le stress Prise de corticothérapie

Plus en détail

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Référence : CLUD 34 Version

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC. VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale

Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC. VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale Objectifs du Monitoring: -Diagnostiquer l HTIC -Evaluer le risque ischémique cérébral -Surveiller

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE Définitions Généralités Diagnostiquer une hypertension artérielle (HTA), décider de la traiter et évaluer l efficacité de son traitement nécessitent une détermination

Plus en détail

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac.

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. On introduit le tube par le nez ou la bouche pour le faire

Plus en détail

ROBINET FLOTTEUR DETECTEUR de FUITES pour ARRIVÉE LATÉRALE ou BASSE

ROBINET FLOTTEUR DETECTEUR de FUITES pour ARRIVÉE LATÉRALE ou BASSE NOTICE D INSTALLATION www.dubourgel.com ROBINET FLOTTEUR DETECTEUR de FUITES pour ARRIVÉE LATÉRALE ou BASSE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT FNOTRO007 - pg - Ind : Le robinet permet de détecter une fuite au

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

Organisation de l atelier

Organisation de l atelier Organisation de l atelier 2 Briefing initial 10 mn Préparation d un cas pratique par les apprenants (50 mn) Désignation de 2 personnes pour présenter le travail collectif Debriefing final 15 mn Cas pratique

Plus en détail

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11 ENTENTE ENTRE L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU QUÉBEC (OIIQ) ET L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC (OIIAQ) SUR LA NATURE DES ACTES POUVANT ÊTRE POSÉS PAR LES INFIRMIÈRES

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux soins de la plaie trachéale, à la réfection du pansement

Plus en détail

GUIDE CLINIQUE. «Une élévation pathologique de la pression intra-abdominale (PIA) est caractérisée par une pression soutenue ou répétée 12 mmhg».

GUIDE CLINIQUE. «Une élévation pathologique de la pression intra-abdominale (PIA) est caractérisée par une pression soutenue ou répétée 12 mmhg». GUIDE CLINIQUE Définition de l hypertension intra-abdominale Selon le World Society of the Abdominal Compartment Syndrome: «Une élévation pathologique de la pression intra-abdominale (PIA) est caractérisée

Plus en détail

La canule artérielle Une méthode privilégiée quand l état hémodynamique d un patient requiert une surveillance continue.

La canule artérielle Une méthode privilégiée quand l état hémodynamique d un patient requiert une surveillance continue. PRATIQUE CLINIQUE La canule artérielle Une méthode privilégiée quand l état hémodynamique d un patient requiert une surveillance continue. Par Marie-Ève Leblanc, inf., M.Sc., Christian Godbout, inf., M.Sc.,

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

Matériels LES ENDOSCOPES L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE UNITÉ D ENDOSCOPIE FLUOROSCOPIE LITHOTRITEUR ENDOCORPOREL : LE LASER HOLMIUM YAG.

Matériels LES ENDOSCOPES L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE UNITÉ D ENDOSCOPIE FLUOROSCOPIE LITHOTRITEUR ENDOCORPOREL : LE LASER HOLMIUM YAG. SOMMAIRE S LES ENDOSCOPES Cystoscope Urétérorénoscopes souples - PRÉSENTATION GÉNÉRALE - CANAL OPÉRATEUR - CAPACITÉS DE DÉFLEXION L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE Les fils guides - FIL STANDARD - FIL GUIDE

Plus en détail

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 OMEDIT CHU Poitiers, coordination des vigilances Principe «La

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier 2 1ere partie : Observation : Observation du cas préparé : Grille de debriefing individuel à compléter Debriefing collectif Restitution et mise en commun Correction 2ieme partie

Plus en détail

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives

20 e Journées Europharmat. Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives 20 e Journées Europharmat Atelier Fermeture Dermique Bandelettes adhésives Définition Dispositif médical Classe I (stérile) selon directive 9342EEC Description : bandelette adhésive stérile Caractéristiques

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PER-OPERATOIRE D UN TRAUMATISE CRANIEN POUR EVACUATION D UN HEMATOME EXTRA-DURAL (H.E.D)

PRISE EN CHARGE PER-OPERATOIRE D UN TRAUMATISE CRANIEN POUR EVACUATION D UN HEMATOME EXTRA-DURAL (H.E.D) PRISE EN CHARGE PER-OPERATOIRE D UN TRAUMATISE CRANIEN POUR EVACUATION D UN HEMATOME EXTRA-DURAL (H.E.D) Joëlle MOUREY, Chantal LOSSON (IADE) Dr Lamine ABDENNOUR Service de neurochirurgie D.A.R Hôpital

Plus en détail

Mesures invasives par pression.. et comment ça fonctionne ( brièvement )

Mesures invasives par pression.. et comment ça fonctionne ( brièvement ) Mesures invasives par pression.. et comment ça fonctionne ( brièvement ) 1 1 Mesure instantanée, invasive, précise et surveillance en continue de la pression artérielle du patient, réalisée par l introduction

Plus en détail

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut,

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut, Pour mettre en mouvement un objet, déformer un objet, modifier le mouvement d'un objet ; il est nécessaire de faire subir à celui-ci une action mécanique (avec ou sans contact). Pour décrire cette action

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

Engineered Fluid Dispensing

Engineered Fluid Dispensing Engineered Fluid Dispensing A NORDSON COMPANY Optimum La nouvelle référence dans le dosage de fluides. Qu est ce qui rend la nouvelle gamme de dosage Optimum d EFD plus performante que les autres? Engineered

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

TD 3 Régulation de l activité cardiaque

TD 3 Régulation de l activité cardiaque Régulation de l activité cardiaque OBJECTIFS Connaître l anatomie de l innervation cardiaque et le fonctionnement de l arc réflexe cardiaque. Expliquer la réponse de l organisme à une augmentation de la

Plus en détail

Se «tournée» vers le patient

Se «tournée» vers le patient Se «tournée» vers le patient Joane Boulanger, inf., M. Sc., Conseillère cadre secteur évaluation de la qualité, Direction des soins infirmiers et des regroupements clientèles (DSI-RC) Ariane Delisle, inf.,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE

PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE Document réalisé par : Martine St-Amand, infirmière Céline Bolduc, inhalothérapeute Francine Paquin, conseillère en chirurgie France Faucher, infirmière Kathleen

Plus en détail

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique E. DELANDE, O.HANAFIA ET A.MOYON INTERNES EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE ANNÉE 2014-2015 Sommaire Généralités du drainage thoracique Les drains thoraciques

Plus en détail

FR Manuel d utilisation. LEVE-MALADE à hauteur variable électrique VIVO 5450.00

FR Manuel d utilisation. LEVE-MALADE à hauteur variable électrique VIVO 5450.00 FR Manuel d utilisation LEVE-MALADE à hauteur variable électrique VIVO 5450.00 SOMMAIRE TABLE DES MATIERES PAGES PLANS D ENSEMBLE 2 LES DIMENSIONS FONCTIONNELLES 2 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 3 FONCTIONNEMENT

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Centre de Coordination Régional d Hématologie du Limousin LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Document d information pour les patients La chimiothérapie orale La chimiothérapie orale est un

Plus en détail

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME Prépare le client et l environnement Salue le client et se présente Expliquer la procédure Assurer le confort et isole le patient Lavage

Plus en détail

Sommaire. Introduction

Sommaire. Introduction Sommaire Introduction Savoir-faire infirmier transversal Fiche 1 Recommandations Fiche 2 Normes de soins infirmiers Fiche 3 Transmissions infirmières Fiche 4 Certification des établissements de santé Fiche

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

Projet d Initiative en Physiologie Humaine :

Projet d Initiative en Physiologie Humaine : Projet d Initiative en Physiologie Humaine : Caractérisation des modifications d'écoulement au niveau des anévrismes : application au traitement des anévrismes cérébraux par embolisation Par : BES Pierre,

Plus en détail

1 Prendre soin d un drain après une opération

1 Prendre soin d un drain après une opération Prendre soin d un drain après une opération Au cours des jours ou des semaines à venir, vous devrez vider régulièrement le liquide de votre drain et noter la quantité récoltée. Cette fiche vous rappelle

Plus en détail

Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale

Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale Dr Christophe Ridel et Jean-Marc Dorget Urgences néphrologiques et transplantation rénale Fresenius Medical Care Hôpital Tenon Impossible d'afficher

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement de la fibrillation/flutter ventriculaire et de la tachycardie ventriculaire sans pouls. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant

Plus en détail

Physiologie de la circulation coronaire

Physiologie de la circulation coronaire Physiologie de la circulation coronaire Dr. KERMICHE 1 Les objectifs du cours A la fin du cours l étudiant doit: Expliquer la raison d être de la circulation coronaire et de nommer les principales ramifications

Plus en détail

SOUPAPE D ALARME 8 MODÈLE D

SOUPAPE D ALARME 8 MODÈLE D SOUPAPE D ALARME 8 MODÈLE D Listé par: Underwriters Laboratories Inc. Canadian U.L. Approuvé par: Factory Mutual Courrier électronique: venus@venus.ca SOUPAPE D ALARME DE 8 GARNITURES courrier électronique:

Plus en détail

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE Réanimation Chirurgicale - CHU Bicêtre Pourquoi intuber? Pour protéger les voies aériennes en cas de troubles de la conscience Pour protéger les voies aériennes et

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE DU PREHOSPITALIER AU DECHOCAGE PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel 1 ère JPMU Décembre 2007 QU EST CE QU UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE (TCG)

Plus en détail

Daniel Bernoulli 1700 1782

Daniel Bernoulli 1700 1782 Capacités C1 mesurer la pression à l aide d un manomètre ; C2 calculer une pression et la convertir en bar ou en pascal ; C3 vérifier expérimentalement la loi de Boyle-Mariotte (pv = n RT ); C4 calculer

Plus en détail

Pratique de la mesure de la FFR

Pratique de la mesure de la FFR Pratique de la mesure de la FFR Solution FFR Solution stand-alone Solution intégrée Permet les mesures FFR, CFR, IMR Mesure sans fil de la FFR RadiView Guide PressureWire Certus Guide 0,014 équipé de capteurs

Plus en détail

Calypso - Vivendo - Sirocco

Calypso - Vivendo - Sirocco Calypso - Vivendo - Sirocco Tous les produits PRAXIS Medical Technologies sont homologués CE Une gamme de baignoires à hauteur variable performantes, pour la toilette et les soins des personnes à mobilité

Plus en détail

Salle de déchocage : la check-list du matériel

Salle de déchocage : la check-list du matériel SEBA CORINNE Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE Salle de déchocage : la check-list du matériel Les urgences vitales ne constituent qu une minorité des cas de prise en charge dans un service d urgence,

Plus en détail

oculaires corporelles

oculaires corporelles FICHE TECHNIQUE ASSTSAS LABORATOIRE LE TRAVAIL SOUS HOTTE 3 9 Douches d urgence : douches oculaires et douches corporelles Selon l article 75 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST),

Plus en détail

Dispositifs médicaux utilisés en vitrectomie. Agnès Henry, pharmacien hospitalier Hôpital de la Croix-Rousse HOSPICES CIVILS DE LYON

Dispositifs médicaux utilisés en vitrectomie. Agnès Henry, pharmacien hospitalier Hôpital de la Croix-Rousse HOSPICES CIVILS DE LYON Dispositifs médicaux utilisés en vitrectomie Agnès Henry, pharmacien hospitalier Hôpital de la Croix-Rousse HOSPICES CIVILS DE LYON La Vitrectomie Acte chirurgical pratiqué sous anesthésie locale ou générale

Plus en détail

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence.

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Partir en voyage Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Tout voyageur diabétique devrait s identifier comme étant

Plus en détail

I. Instructions d installation :

I. Instructions d installation : I. Instructions d installation : Veuillez lire attentivement les recommandations suivantes avant toute installation. 1. Contrôle du site d installation Livrer le parquet sur le site d installation lorsque

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER LA RÉANIMATION CARDIORESPIRATOIRE (RCR) ET L UTILISATION D UN DÉFIBRILLATEUR EXTERNE LORS D ARRÊT CARDIORESPIRATOIRE POUR LA CLIENTÈLE ADULTE ET ENFANT (8 ANS ET PLUS) EN

Plus en détail

www.urgencemonastir.com Cas clinique

www.urgencemonastir.com Cas clinique Cas clinique Une femme de 56 ans s est présentée au SAU pour des céphalées intenses d installation brutale évoluant depuis 10 jours. Elle s est réveillée avec une douleur vive à l'arrière de son cou se

Plus en détail

Monitorage de la pression intracrânienne. Emilie WATTELLIER Dr Samuel GAY

Monitorage de la pression intracrânienne. Emilie WATTELLIER Dr Samuel GAY Monitorage de la pression intracrânienne Emilie WATTELLIER Dr Samuel GAY Comment mesurer 2 Comment mesurer Référence : mesure Intraventriculaire = DVE Avantages: Recalibration In Vivo Pas de dérive de

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE

LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE PRÉSENTATION HÔPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l Hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement

Plus en détail

Traumatismes crâniens chez l adulte

Traumatismes crâniens chez l adulte Traumatismes crâniens chez CONFÉRENCE LA RÉANIMATION CÉRÉBRALE La recherche clinique sur les traumatismes cranio-cérébraux a connu un essor sans précédent depuis quelques années. L amélioration de nos

Plus en détail

chez les patients atteints de la forme sévère et active de la maladie, qui n ont pas été traités au préalable avec le méthotrexate;

chez les patients atteints de la forme sévère et active de la maladie, qui n ont pas été traités au préalable avec le méthotrexate; EMA/502328/2014 EMEA/H/C/000955 Résumé EPAR à l intention du public tocilizumab Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière

Plus en détail

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Monica Attinger- Claire-Lyse Dumas - Corinne Vandenbulcke Forum HH - 8 avril 2008 I - Généralités Dispositifs à disposition Pré requis : matériel

Plus en détail

Retraitement des porte instruments dynamiques du service d odontologie : Expérience au CHU de Clermont-Ferrand

Retraitement des porte instruments dynamiques du service d odontologie : Expérience au CHU de Clermont-Ferrand Retraitement des porte instruments dynamiques du service d odontologie : Expérience au CHU de Clermont-Ferrand 37 ème JNS Nantes 2 avril 2015 Véra BOIKO ALAUX Pharmacien C.A.M.S CHU CLERMONT- FERRAND 1

Plus en détail

MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX

MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX MODULE 8 OBJECTIF GÉNÉRAL DU MODULE 8 MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX Acquérir les connaissances de base et les habiletés nécessaires à l intervention auprès des victimes présentant des problèmes obstétricaux

Plus en détail

Le savoir faire hospitalier au service du domicile

Le savoir faire hospitalier au service du domicile 5 Sets de soins HANDYSET Le savoir faire hospitalier au service du domicile Les plus HANDYSET : Protocole hospitalier : des sets pensés pour le domicile avec la rigueur de l hôpital Gants sans Latex, ni

Plus en détail

CHAPITRE I : DRAINAGE ET EGOUTTAGE

CHAPITRE I : DRAINAGE ET EGOUTTAGE I CHAPITRE I : DRAINAGE ET EGOUTTAGE -- I1000 Drainage -- I1100 - drainage de type 1 -- I1110 - tuyau en béton poreux -- I1111 - diamètre : DN = 150 mm m I.1.2.2.1. I1112 - diamètre : DN = 200 mm m I.1.2.2.1.

Plus en détail