LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure"

Transcription

1 Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez pas l étiquette blanche avant d avoir uriné dans le pot. Ne pas toucher la canule en manipulant le couvercle Il est recommandé de ne pas uriner durant les 3 heures précédents l examen. Lavez les mains soigneusement. Procédez à une toilette intime minutieuse à l aide de la lingette fournie avec le pot. A défaut de la lingette, utiliser du savon. Acheminement 2 Urinez le premier jet dans le WC, puis dévissez le pot et finissez d uriner à l intérieur. Bien revisser le couvercle sur le pot. Une fois le pot fermé la canule plonge dans l urine. Transfert de l urine dans le tube à bouchon beige et le tube à bouchon vert 3 Homogénéiser le pot. Soulevez l'étiquette blanche (ne pas la jeter). Prendre d abord le tube à bouchon beige et l insérer au niveau de l orifice qui se trouvait sous l étiquette blanche, et appuyer un peu pour perforer le bouchon. Le tube se remplit. Transmettez-les au laboratoire dans les 24 heures. 4 Attendre le remplissage complet du tube et l'homogénéiser par 8 à 10 retournements (Prenez le tube dans la main et le faites le basculer de bas en haut). Répéter l opération à partir de l étape 3 pour le tube à bouchon vert. 5 Replacez l'étiquette blanche sur l'orifice du couvercle. Identifiez les tubes et le pot avec votre nom, votre prénom et votre date de Page 1 sur 7

2 Chimie urinaire Pour les femmes enceintes : recueillir de préférence les 1 ères urines du matin à jeun. Pour les autres patients, possibilité de les recueillir à tout moment de la journée.. Recherche de chlamydiae et/ou des mycoplasmes sur urines Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu Il est recommandé de procéder au recueil après au moins 3 heures de continence. Lavez les mains soigneusement. Procédez à une toilette intime minutieuse à l aide de la lingette fournie avec le pot. A défaut de la lingette, utiliser du savon. Dévissez le pot puis urinez le premier jet dans le flacon. Ne pas le remplir au-delà de la moitié. Finir d uriner dans les toilettes. Bien revisser le couvercle sur le pot. Une fois le pot fermé la canule plonge dans l urine. Transfert de l urine dans le (ou les) tube(s) à bouchon beige Homogénéiser le pot. Soulevez l'étiquette blanche (ne pas la jeter). Prendre d abord le tube à bouchon beige et l insérer au niveau de l orifice qui se trouvait sous l étiquette blanche, et appuyer un peu pour perforer le bouchon. Le tube se remplit. Attendre le remplissage complet du tube et l'homogénéiser par 8 à 10 retournements (Prenez le tube dans la main et le faites le basculer de bas en haut).. Replacez l'étiquette blanche sur l'orifice du couvercle. Identifiez les tubes et le pot avec votre nom, votre prénom et votre date de Page 2 sur 7

3 RECHERCHE DE BK DANS LES URINES Cette recherche est à effectuer sur 3 jours consécutifs. Chaque soir, vider sa vessie et ne pas boire pendant la nuit. Recueillir la totalité des urines de la nuit dans un flacon d urines de 24H. Identifier le flacon avec votre nom, votre prénom et votre date de Indiquer les dates de prélèvement. PARASITOLOGIE DES URINES Se munir d un flacon Compte d Addis. Recueillir la totalité de la première miction du matin après effort (marche rapide, grimper un escalier ou sautiller sur place). Identifiez le flacon avec votre nom, votre prénom et votre date de Se procurer l Urinocol en pharmacie URINOCOL Les prélèvements pour les nourrissons sont effectués grâce à une poche stérile appelée Urinocol. Elles peuvent être placées par les parents. Se laver les mains puis nettoyer soigneusement la peau du bébé afin qu elle soit propre et sèche Sortir la poche stérile de son emballage individuel et retirer la protection qui couvre la partie adhésive. Appliquer en massant pour obtenir une bonne adhérence. Ne pas dépasser 30 à 45 minutes de pose du sac collecteur. Une fois l urine émise, détacher doucement la poche en tirant un coin puis en tirant prudemment. Pour assurer l étanchéité, replier la partie adhésive face contre face et placer l Urinocol dans le flacon fourni par le laboratoire. Identifiez le flacon avec votre nom, votre prénom et votre date de Page 3 sur 7

4 COMPTE D ADDIS Ce recueil s effectue sur la totalité des urines recueillies sur 3 heures. 3 heures avant le lever habituel : Vider la totalité de la vessie dans les toilettes. Boire un grand verre d eau. Noter la date et l heure sur le flacon fourni par le laboratoire. Se recoucher et rester allongé au repos pendant 3 heures. 3 heures après (le plus exactement possible) : Uriner dans le flacon fourni par le laboratoire pour recueillir la totalité des urines. Noter l heure sur le flacon. Identifier le flacon avec vos noms, prénom et votre date de NB : Dans l intervalle des 3 heures, toutes les urines doivent être récupérées dans le flacon. URINES DE 24 HEURES Ne pas débuter le recueil des urines un samedi. Au lever : Vider la totalité de la vessie dans les toilettes. Noter sur le flacon : nom, prénom, date et heure de départ du recueil. Pendant 24 heures précises : Recueillir la totalité des urines dans le flacon fourni par le laboratoire jusqu au lendemain, même heure qu au démarrage du recueil. La totalité des urines de 24 heures devant être acheminée au laboratoire dans les plus brefs Identifier le(s) flacon(s) avec vos noms, prénom et date de Page 4 sur 7

5 SANG DANS LES SELLES Sur pot à coprocultur e Ou Plaquettes de test Hémoccult II (Achetées par le patient à la pharmacie) Flacon stérile Fournir au patient le nombre de pots nécessaires en fonction de la prescription. Lorsque le médecin prescrit trois examens, il faut effectuer un prélèvement pendant trois jours successifs. Recommandations générales : En cas de traitement médicamenteux, suivre les recommandations du médecin prescripteur pour tout arrêt éventuel avant réalisation des recueils. Eviter de se brosser les dents de manière trop énergique. Signaler l existence de saignements gingivaux, d hémorroïdes, et les périodes de règles. Indiquer également toutes les explorations récentes (endoscopie, biopsie). Pas de régime alimentaire spécifique (L ingestion de viande ne fausse pas le test qui est spécifique de l hémoglobine humaine). Pour le recueil dans les pots à coproculture : Recueillir les selles dans le flacon. Ne pas remplir au-delà de la moitié. L identifier avec vos noms, prénom et date de Noter la date et l heure de recueil sur chaque pot. Pour le test Hémoccult II : pour effectuer le recueil, le patient doit suivre la notice fournisseur. COPROCULTURE ET PARASITOLOGIE DES SELLES Cet examen est à réaliser si possible lors des épisodes diarrhéiques. Il est souhaitable d effectuer cet examen à distance de tout traitement à visée intestinale (charbon, suppositoires etc ) Recueillir les selles dans le flacon stérile fourni par le laboratoire. Identifier le flacon avec vos noms, prénom et date de Noter la date et l heure du recueil sur le flacon. NB : Cas des prélèvements sur couche, idéalement dès l émission des selles, racler un maximum de matières fécales sur la couche et la mettre dans un pot à selles. Pour les pots à coproculture, le pot doit être acheminé au laboratoire le jour même dans les plus brefs. Il doit être apporté avant 16h en semaine et avant 10h le samedi. Pour le Test Hémoccult Le dépôt des plaquettes Hémoccult dans les 14 jours suivant le 1 er recueil Page 5 sur 7

6 SCOTCH TEST A effectuer au lever avant la toilette et les premières selles. Décoller le scotch et prendre un morceau de 5cm environs (scotch transparent et non opaque acheté en magasin). Appliquer le coté adhésif sur les plis de la marge anale et le maintenir en appuyant quelques secondes. Retirer le scotch et l étaler sur la lame support fournie par le laboratoire. Renouveler l opération avec un deuxième morceau de scotch. Replacer les 2 lames dans l étui fourni par le laboratoire. Identifier l étui avec vos noms, prénom et date de L étui doit être acheminé au. Flacon stérile EXPECTORATIONS Le prélèvement doit être effectué avant traitement antibiotique. Prélèvement à faire le matin, au réveil. Le prélèvement d expectoration consiste à collecter l exsudat purulent produit par l arbre bronchique. Il s agit de mettre en évidence le germe en cause dans l infection, en diminuant le plus possible l influence de la flore oropharyngée, toujours présente. Pour cela, les crachats doivent être recueillis comme indiqué ci-dessous : Réaliser le recueil le matin au réveil après un rinçage de la bouche à l eau claire lors d un effort de toux profonde. Identifier le flacon avec vos noms, prénom et date de Page 6 sur 7

7 SPERME Le patient devra observer une période d abstinence sexuelle de 3 à 4 jours. Le recueil devra être fait idéalement sur Rendez-vous sur le site Colonna du laboratoire 1, avenue Eugène Macchini Ajaccio - afin de garantir les conditions optimales de conservation pré-analytique. Savon Le prélèvement se fait par masturbation, en l absence de préservatif. Il faut recueillir l intégralité du sperme. Le patient doit : Si une recherche de chlamydiae ou un ECBU est prescrit, le faire avant le recueil du sperme. Si une spermoculture seule est demandée, vider la vessie dans les toilettes. Toute antibiothérapie devra avoir été arrêtée depuis au moins 8 jours. Dans ce cas la période d abstinence n est pas obligatoire. Se laver les mains soigneusement avec du savon Effectuer une toilette du gland avec du savon liquide (ne pas oublier de décalotter). Rincer avec une compresse imbibée d eau ou abondamment à l eau du robinet. Terminer la toilette en utilisant la lingette désinfectante remise par le laboratoire. Essuyer et sécher avec le papier à usage unique. Recueillir la totalité de l éjaculat dans le récipient stérile fourni par le laboratoire. S assurer de l identification du récipient avec nom, prénom et date de Au laboratoire, laisser le récipient identifié dans la cabine et prévenir immédiatement la secrétaire. Le prélèvement doit être réalisé ou directement apporté par le patient au Laboratoire Colonna. Si le flacon est acheminé au laboratoire, le maintenir à 37 C et l apporter dans un délai inférieur à 30 minutes Page 7 sur 7

C Recommandations pré analytiques générales

C Recommandations pré analytiques générales C Recommandations pré analytiques générales C.1 Liste des analyses à jeun Etat de jeûne L état de jeûne est un des éléments permettant la bonne exécution technique des analyses et une interprétation pertinente

Plus en détail

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 4. CONDITIONS DE PRELEVEMENT 4.1 Le consentement préalable du patient Les échantillons biologiques sont la propriété du patient. Dans ce cadre, la direction du laboratoire met en œuvre les moyens appropriés

Plus en détail

AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX. Affiche porte salle de traitement par aérosolisation

AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX. Affiche porte salle de traitement par aérosolisation AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX Affiche porte salle de traitement par aérosolisation Affiche salles de toilette centre de chimiothérapie.. Affiche salles de toilette

Plus en détail

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129.

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129. Journal urinaire À quoi sert un journal urinaire? Nous vous demanderons de remplir ce journal à deux reprises : avant et après les classes d exercices. Les données recueillies nous permettront de mieux

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

2. Déroulement du prélèvement

2. Déroulement du prélèvement PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES 1. Le matériel utilisé Les références et fournisseurs du matériel utilisé sont représentés dans la base de données du laboratoire. Pot stérile pour coproculture Spéculum stérile

Plus en détail

Réalisation des prélèvements bactériologiques

Réalisation des prélèvements bactériologiques Réalisation des prélèvements bactériologiques a) Examen cytobactériologique des urines Recueil sur une miction volontaire Matériel utilisé: Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique.

Plus en détail

LE RECUEIL DES EXPECTORATIONS

LE RECUEIL DES EXPECTORATIONS LE RECUEIL DES EXPECTORATIONS C. HALLER - IFSI CHU DE NICE - 09 07 OBJECTIF DE LA SEQUENCE Connaître et appliquer les différentes méthodes de recueil des expectorations en respectant les critères res d

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR 5990 Côte-des-Neiges, Montréal, (Québec) H3S 1Z5 Tél. : (514) 344-8022 Fax : (514) 344-8024 Courriel : service@laboratoirescdl.com Lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 Dimanche de 10h00 à 14h00 MEMORANDUM

Plus en détail

Entretien de la sonde vésicale à domicile

Entretien de la sonde vésicale à domicile Entretien de la sonde vésicale à domicile [this pamphlet is a translation of the original English version into French] / Care of the Urinary Catheter at Home [title of the original English version PL-0735]

Plus en détail

Contexte de l étude réalisée sur 10 semaines

Contexte de l étude réalisée sur 10 semaines Réalisation d un examen cytobactériologique des urines dans le service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Rouen : vers un résultat fiable à 100% A. Deperrois-Lefebvre, A. Le Gouas, F. Boissaud,

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

Pré-évaluation Echelle à 5 points

Pré-évaluation Echelle à 5 points Pré-évaluation Echelle à 5 points NM Bon nettoyage des mains jamais NM1 Je me lave les mains avec de l eau chaude et du savon pendant au moins 10 secondes, je les rince et les essuie avec une serviette

Plus en détail

BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE

BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE Appelez-nous au 01 48 59 11 59 BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE COUCHES Coupeur / broyeur incontinence oreiller pilulier poche Poire à lavement Sac vomitoire URINAUX verre BIEN-ÊTRE ET AUTONOMIE - Confort à domicile

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca Petit g de u s bon nes p AES ide ratiqu e s Accident d Exposition au Sang Stop au massacre! Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca www.urps-infirmiere-paca.fr https://www.facebook.com/urps.infirmiere.paca

Plus en détail

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1 SEPTEMBRE 2009 Auteur : MOS Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org 28/09 Social N 14 GRIPPE A H1N1 Faisant suite aux interrogations de certains exploitants et aux différentes notes, communications

Plus en détail

LABORATOIRE DE BIOLOGIE CLINIQUE

LABORATOIRE DE BIOLOGIE CLINIQUE LABORATOIRE DE BIOLOGIE CLINIQUE Nos domaines d activités sont : Biologie Moléculaire, Chimie, Chimie - Hormonologie, Chimie - Toxicologie et Monitoring Thérapeutique, Microbiologie et Microscopie, Sérologie

Plus en détail

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010»

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010» L ASPIRATION ENDOTRACHEALE MATERIEL METHODES HYGIENE Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET Définition de l aspiration Différents types de sondes Différents types d appareils Installation du patient Méthodologie

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Directives pour l utilisation de l échelle d évaluation

Directives pour l utilisation de l échelle d évaluation INSTITUT NATIONAL D'ASSURANCE MALADIE-INVALIDITE Etablissement public institué par la loi du 9 août 1963 AVENUE DE TERVUREN 211-1150 BRUXELLES Service des soins de santé Directives pour l utilisation de

Plus en détail

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète Tests dynamiques réalisés au laboratoire Test de O Sullivan Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète gestationnel chez la femme enceinte (6 ème au 7 ème mois de grossesse) Préparation

Plus en détail

QCM : Hygiène et sécurité des enfants

QCM : Hygiène et sécurité des enfants QCM : Hygiène et sécurité des enfants 1. En jouant dans la cour, un enfant est tombé et son genou saigne. Quelques gravillons adhèrent à la plaie. Que faites-vous en premier? a. Vous appelez les parents.

Plus en détail

Fiche d'instruction Choix des tubes

Fiche d'instruction Choix des tubes 1. Objet et domaine d application C2 - INS 01 Version 01 Fiche d'instruction Choix des tubes Cette fiche d'instruction présente les tubes à utiliser en fonction des analyses demandées. Elle s applique

Plus en détail

Lucas. part en camp de vacances

Lucas. part en camp de vacances Lucas part en camp de vacances Preface du Dr. Malcolm Lewis Consultant en néphrologie pédiatrique au Royal Manchester Children s Hospital, Manchester, au Royaume-Uni. Les enfants atteints de spina-bifida

Plus en détail

ROMILLY/SEINE TROYES BAR/AUBE NOGENT/SEINE - PROVINS

ROMILLY/SEINE TROYES BAR/AUBE NOGENT/SEINE - PROVINS ROMILLY/SEINE TROYES BAR/AUBE NOGENT/SEINE - PROVINS FTA-MU-1.2-001-03-2 - Site de Provins 4, Rue du Val Site de Romilly-sur-Seine 51, rue Carnot PROVINS NOGENT-SUR-SEINE ROMILLY-SUR-SEINE Site de Bar-sur-Aube

Plus en détail

entilles e contact Entretien des Lentilles de contact

entilles e contact Entretien des Lentilles de contact entilles e contact Entretien des Lentilles de contact Les lentilles de contact respectent vos yeux. Les lentilles de contact sont de petites coques en matière synthétique flottant sur le film lacrymal

Plus en détail

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Unité soins protégés Conseils pour la sortie de votre enfant CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Introduction Le premier retour à la maison est un moment attendu mais aussi angoissant, que se soit

Plus en détail

PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE

PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE De manière générale, l'établissement d'accueil du jeune enfant n'est pas adapté pour l'accueil des enfants malades, aucun membre

Plus en détail

Utiliser uniquement les embouts de jet recommandés par Water Pik, Inc.

Utiliser uniquement les embouts de jet recommandés par Water Pik, Inc. www.waterpik.com.hk 32 33 MISES EN GARDE IMPORTANTES MISES EN GARDE IMPORTANTES Lors de l utilisation de produits électriques, en particulier en présence d enfants, il convient de toujours respecter les

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

2.2 RECOMMANDATIONS POUR LES SOINS D'HYGIENE ET DE CONFORT

2.2 RECOMMANDATIONS POUR LES SOINS D'HYGIENE ET DE CONFORT 2.2 RECOMMANDATIONS POUR LES SOINS D'HYGIENE ET DE CONFORT A. TOILETTE DU PATIENT 1. Précautions standard après la toilette de chaque patient. - Protéger la tenue civile (tablier à usage unique ou surblouse

Plus en détail

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 I / L ACCUEIL Présentation n de la chambre Voisin Emplacement lit, placard, salle de bain + emplacement affaires Fonctionnement lit, lumière, sonnette, TV,tel, radio Présentation

Plus en détail

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME INFOS PATIENTS Pathologies cervico-faciales PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME Comment utiliser, changer et nettoyer votre appareillage Introduction Au cours de votre hospitalisation, vers le cinquième

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

4/99 NOTICE D'UTILISATION POUR LE NETTOYAGE ET LA DÉSINFECTION DES SYSTÈMES D'ASPIRATION

4/99 NOTICE D'UTILISATION POUR LE NETTOYAGE ET LA DÉSINFECTION DES SYSTÈMES D'ASPIRATION 4/99 NOTICE D'UTILISATION POUR LE NETTOYAGE ET LA DÉSINFECTION DES SYSTÈMES D'ASPIRATION 2 TABLE DES MATIÈRES Informations importantes 1. Remarques... 4 1.1 Marquage CE... 4 1.2 Généralités... 4 1.3 Consignes

Plus en détail

Jeu des 7 familles de déchets

Jeu des 7 familles de déchets Jeu des 7 familles de déchets + Toi aussi deviens un super-héros de l environnement! Ensemble Trions bien Recyclons mieux Découvre en t amusant les gestes simples du tri et du recyclage et deviens, toi

Plus en détail

doivent être limitées au strict minimum, ainsi que la durée d'utilisation.

doivent être limitées au strict minimum, ainsi que la durée d'utilisation. POSE ET ENTRETIEN D UNE SONDE VESICALE A DEMEURE EN PEDIATRIE VERSION N 2 Page 1/10 Date de validation : 11/06/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques et éducatifs permettant d assurer la pose et

Plus en détail

Démarche clinique infirmière

Démarche clinique infirmière Démarche clinique infirmière Date du recueil : Recueil de données (Anamnèse) à partir des 14 besoins de V. Henderson Ce recueil de données peut être initial (à l'arrivée du patient) ou actualisé Besoins

Plus en détail

Une vilaine cicatrice peut vous gâcher la vie!

Une vilaine cicatrice peut vous gâcher la vie! Une vilaine cicatrice peut vous gâcher la vie! Comment l éviter? Prévention et réduction des cicatrices proéminentes immatures Dispositif médical de classe I certifié par Advanced Biotechnologies Vous

Plus en détail

Instructions d entretretien

Instructions d entretretien Instructions d entretretien Instructions d entretien KaVo ESTETICA E70 + E80 le matin Enclencher l unit au moyen de l interrupteur général Aspirer de l eau avec de chaque tuyau d aspiration Ensuite, presser

Plus en détail

MANUEL DES ANALYSES DU LABORATOIRE TABLE DES MATIERES INTRODUCTION P 2 PRELEVEMENTS SANGUINS PARTICULIERS P 3 PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES P 4 P 5

MANUEL DES ANALYSES DU LABORATOIRE TABLE DES MATIERES INTRODUCTION P 2 PRELEVEMENTS SANGUINS PARTICULIERS P 3 PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES P 4 P 5 MANUEL DES ANALYSES DU LABORATOIRE TABLE DES MATIERES INTRODUCTION P 2 PRELEVEMENTS SANGUINS PARTICULIERS P 3 PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES P 4 PRECONISATIONS POUR PRELEVEMENTS APPORTES - ECBU - HLM -

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

Les Arbres décisionnels

Les Arbres décisionnels Les Arbres décisionnels Les aides à la décision plainte-traitement (ou arbres décisionnels ) sont tirés de travaux effectués dans le cadre de l Organisation Mondiale de la Santé. Ils sont destinés à soutenir

Plus en détail

Quels emballages exactement?

Quels emballages exactement? Quels emballages exactement? Pour les bouteilles et les flacons en plastique Sont autorisés Les bouteilles de boissons transparentes ou opaques Les flacons de produits d entretien Les flacons de lessive

Plus en détail

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire Life Sciences Les bonnes pratiques de culture cellulaire Les bonnes pratiques en culture cellulaire EPI (Equipement de protection individuel) Porter des gants pour manipuler des cellules Changer les gants

Plus en détail

ADOS Formulation sans alcool dont les plus jeunes apprécient particulièrement le goût Chewing gum

ADOS Formulation sans alcool dont les plus jeunes apprécient particulièrement le goût Chewing gum HYALUGEL, POUR TOUS EN TOUTE CONFIANCE ENFANTS À partir de 30 mois pour les formes Gel, Ado et Spray et à partir de 6 ans pour le Bain de bouche ADOS Formulation sans alcool dont les plus jeunes apprécient

Plus en détail

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 1 Etat des lieux Prévalence MRSA en 2007-2008 = 12% Formation en

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 1 SOINS DE BOUCHE ENTRETIEN DES PROTHESES DENTAIRES L état bucco-dentaire est souvent préoccupant

Plus en détail

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi S O I N S D E L I N C O N T I N E N C E P O U R F E M M E S TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi 0120 REF UR208 V.10 JUN20/07 POUR OBTENIR DE L AIDE: 1-866-560-5690 WWW.URESTA.COM

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L état bucco-dentaire est souvent préoccupant en institution: hygiène précaire, taux d

Plus en détail

Que la stomie de votre enfant soit temporaire ou définitive, ce document est conçu pour vous aider.

Que la stomie de votre enfant soit temporaire ou définitive, ce document est conçu pour vous aider. ~ 2 ~ Préface Que la stomie de votre enfant soit temporaire ou définitive, ce document est conçu pour vous aider. Cet ouvrage vous enseigne les points essentiels pour vous occuper de la stomie digestive

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups!

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups! Hygiène Page 15 Oups! Le change Des conseils pour le bien-être de votre enfant Le savon Utilisez de l eau et du savon avec du coton hydrophile ou un gant de toilette propre pour nettoyer les fesses de

Plus en détail

Prépration cutanée de l opéré

Prépration cutanée de l opéré Prépration cutanée de l opéré Xème Journée d Hygiène Hospitalière de Bizerte. Bizerte le 3 décembre 2005 Conférence de Consensus de la Société Française d Hygiène Hospitalière 1 Définition: Ensemble de

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT

MANUEL DE PRELEVEMENT MANUEL DE PRELEVEMENT 1. INTRODUCTION 5 1.1 ACCES ET SITUATION GEOGRAPHIQUE 5 1.2 PRESENTATION DU LABORATOIRE 7 1.3 OBJECTIFS DU MANUEL DE PRELEVEMENT 8 2. REFERENTIELS ET DOCUMENTS DE REFERENCE 8 3. LA

Plus en détail

Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency»

Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency» Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency» Introduction DentaPass vous remercie d avoir choisi son kit d urgence dentaire. * DentaPass est un kit d urgence dentaire, qui a pour

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe 1. OBJECTIF : Ce document comprend un tableau indiquant les informations nécessaires la conservation des spécimens, à l externe. Il comprend aussi un tableau indiquant les informations nécessaires pour

Plus en détail

Prévention des chutes à domicile. Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien

Prévention des chutes à domicile. Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien Prévention des chutes à domicile Catherine THOMAS, ergothérapeute ESSR le Petit Pien Présentation rapide du métier d ergothérapeute et du Petit Pien. Les conséquences qu on peut observer parmi les personnes

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

HYGIENE BUCCO DENTAIRE

HYGIENE BUCCO DENTAIRE 1. OBJECTIFS Réaliser une hygiène bucco-dentaire adaptée à chaque résident Diminuer le risque d infections en particulier bucco-dentaires et broncho-pulmonaires Une bouche saine participe à l amélioration

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE QU EST-CE QUE LE PARLEMENT DES JEUNES POUR L EAU? Le Parlement des

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Items Aide(s) technique(s) Difficulté(s) d'exécution, manque d'autonomie Date:

Items Aide(s) technique(s) Difficulté(s) d'exécution, manque d'autonomie Date: Soins personnels Alimentation Date: Vérifié par: Date: Items Aide(s) technique(s) Difficulté(s) d'exécution, manque d'autonomie Date: ergo Mener l'aliment à sa bouche (utilisation des couverts) Mâcher

Plus en détail

Guide parents. Pour la prise en charge de la rétention urinaire et des troubles colorectaux d origine neurologique. Grandir en toute confiance

Guide parents. Pour la prise en charge de la rétention urinaire et des troubles colorectaux d origine neurologique. Grandir en toute confiance Guide parents Pour la prise en charge de la rétention urinaire et des troubles colorectaux d origine neurologique Grandir en toute confiance Tous les enfants ont besoin que leurs parents prennent soin

Plus en détail

CHIRURGIE GÉNÉRALE Mastectomie totale

CHIRURGIE GÉNÉRALE Mastectomie totale CHIRURGIE GÉNÉRALE Mastectomie totale Définition : Une mastectomie totale est l'ablation complète du sein, incluant le mamelon et la peau. Par contre les muscles ne sont pas enlevés, ni touchés. Alimentation

Plus en détail

Chirurgie de Mohs. Soins postopératoires

Chirurgie de Mohs. Soins postopératoires Chirurgie de Mohs Soins postopératoires Cette brochure a été développée pour vous informer sur les soins postopératoires à la suite d une chirurgie de Mohs. Douleur, saignements, ecchymoses et enflure

Plus en détail

démarche qualité Hygiène

démarche qualité Hygiène démarche qualité Hygiène SALLES DE CLASSE, BUREAUX Chaise, table, bureau, sols, armoire, tableau, portes, interrupteurs, poubelle 1 z LAVETTE z SEAU z BALAI z SYSTEME DE LAVAGE DE SOL 1 z Eliminer tous

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté Photo Obligatoire AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté FICHE DE RENSEIGNEMENTS ET D'ADHESION - 2015 Exemplaire à retourner à l'association Nom... Prénom...... Adresse... Tel... Date de naissance...

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES Un guide à l intention des usagers et leurs proches Pour vous, pour la vie Ce document a comme objectif de vous donner des informations concernant

Plus en détail

Des services de soins à domicile pour personnes âgées

Des services de soins à domicile pour personnes âgées Des services de soins à domicile pour personnes âgées 1.1. La grille A.G.G.I.R. Cette grille est destinée à évaluer la perte d autonomie de la personne âgée à partir du constat des activités effectuées

Plus en détail

Rééducation de la vessie chez l enfant

Rééducation de la vessie chez l enfant L Hôpital de Montréal pour Enfants Centre universitaire de Santé McGill DÉPARTEMENT D UROLOGIE Rééducation de la vessie chez l enfant (livret pour les parents) Préparé par: Lily Chin-Peuckert, inf. Janie

Plus en détail

Les Déchets Z animés. Livret pédagogique

Les Déchets Z animés. Livret pédagogique Les Déchets Z animés Livret pédagogique Le livret pédagogique est un support complémentaire qui invite les écoliers et les enseignants à mettre en pratique leurs connaissances acquises lors de la découverte

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

Elektra. formation. programme. Equipement domestique PARTAGEZ LA PASSION

Elektra. formation. programme. Equipement domestique PARTAGEZ LA PASSION Elektra programme PARTAGEZ LA PASSION de formation I T A L I A N E S P R E S S O C O F F E E M A C H I N E S Equipement domestique 2 b o o k t w o INTRODUCTION Transformer chaque bon barista en Barista

Plus en détail

Protocole de prévention et contrôle des infections

Protocole de prévention et contrôle des infections Protocole de prévention et contrôle des infections Point de services Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec 27 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. OBJECTIFS 1 3. RESPONSABILITÉ

Plus en détail

Manuel des Prélèvements

Manuel des Prélèvements Manuel des Prélèvements C2.MP V1 JANVIER 2012 Sommaire Gestion de la qualité La prescription Recommandations pour une juste prescription. Informations pratiques pour le patient Quels documents dois-je

Plus en détail

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail

SONDAGE VESICAL CLOS

SONDAGE VESICAL CLOS 1. OBJECTIF Assurer un bon écoulement des urines par sondage vésical, dans des conditions d asepsie optimale, afin de limiter le risque d infections urinaires. 2. DOMAINE D APPLICATION Professionnels médicaux

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 -

Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 - Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 - H SOINS DES YEUX H 1 SOINS D HYGIENE FREQUENCE Soin journalier effectué lors de la toilette et plus souvent, si nécessaire BUTS - Maintenir propres

Plus en détail

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie Hygiène bucco-dentaire en gériatrie 1 ière journée régionale de formation et d information destinée aux EHPAD 30/11/2009 Hygiène bucco-dentaire - Marina Neveu Page 1 Introduction Le centre hospitalier

Plus en détail

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent?

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Brochure d information destinée au patient Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Sommaire de la brochure Ce guide complète les informations qui vous ont été données par le médecin et l infirmière.

Plus en détail

Information, sensibilisation, Education, Accompagnement des populations à la protection de l environnement et de la couche d Ozone.

Information, sensibilisation, Education, Accompagnement des populations à la protection de l environnement et de la couche d Ozone. Environnement Responsabilité Développement durable Programme Net OZONE Information, sensibilisation, Education, Accompagnement des populations à la protection de l environnement et de la couche d Ozone.

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - K SOINS DES OREILLES K. 1. LE NETTOYAGE Action de nettoyer le pavillon de l oreille et le conduit auditif externe. BUTS - Maintenir l hygiène

Plus en détail