Puissance active, puissance apparente...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Puissance active, puissance apparente..."

Transcription

1 Posons le problème : En continu, la puissance (en Watt) se calcule facilement : P = U x I En sinusoïdal, lorsque le récepteur est résistif, la même règle s'applique car le courant est bien en phase et de même forme que la tension : Exemple de l'alimentation d'une ampoule à incandescence (résistive) : En sinusoïdal, lorsque le récepteur n'est pas résistif cela se complique car la tension et le courant ne sont pas en phase (cas des récepteurs inductifs comme les moteurs) ou alors I n'est pas sinusoïdal (variation de vitesse, lampes à économie d'énergie...) : Le relevé ci-dessous montre la tension et le courant servant à alimenter une ampoule basse consommation. On remarque que la forme du courant n'est pas sinusoïdale. La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 1/9

2 La puissance active P (en Watt : W) : C'est l'énergie effectivement récupérable par la charge (sous forme de travail mécanique, de chaleur, etc... ). C'est elle qui est facturée par EDF. La puissance active est la valeur moyenne de la puissance instantanée : P= p(t ) = u(t) i (t) donc P= 1 T p(t) dt= 1 T u(t) i (t) dt En régime sinusoïdal de tension et de courant, dans le cas ou U et I sont déphasés d'un angle φ (alimentation d'un moteur par exemple) : P=U I cos(ϕ) La puissance apparente S (en Volt-Ampère : VA) : C'est l'énergie nécessaire qui doit être produite (et transportée) pour faire fonctionner la charge. La puissance apparente est le produit de la tension efficace par le courant efficace : S=U I Le facteur de puissance λ (sans unités) : Le facteur de puissance λ, représente le taux d'activité "utile" de la ligne. On définit le facteur de puissance λ tel que : λ= P S En régime sinusoïdal λ=cos(ϕ) Puissance réactive Q (en Volt-Ampère réactifs : VAR) : La puissance réactive traduit les échanges d'énergie, à valeur moyenne nulle entre une source et une inductance ou une capacité. En régime sinusoïdal Q=U I sin(ϕ) et S²= P² +Q² La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 2/9

3 Interprétation physique : Si une source de tension sinusoïdale alimente une charge purement inductive, la puissance active consommée par la charge est nulle. En effet dans l'inductance la tension est en avance de φ = π/2 par rapport au courant, d où P = UI.cos φ = 0. Périodiquement, l'inductance stocke une certaine énergie magnétique fournie par la source puis la restitue ; cet échange d'énergie se fait via la ligne électrique. C'est la puissance apparente qui permet de dimensionner la ligne, cette dernière est parcourue par l'énergie électrique échangée et est le siège de pertes par effet Joule. Les installations industrielles sont en général inductives (à cause des enroulements des moteurs), de plus les compteurs électriques mesurent et permettent de facturer la puissance active consommée par un abonné. Ainsi si le facteur de puissance d'un abonné est faible les pertes joule dans le réseau électrique sont élevées par rapport à la puissance active qui lui est facturée. Aussi EDF impose-t-il une valeur minimale du facteur de puissance (un cos φ minimal), sous peine de pénalités financières. Pour relever le facteur de puissance d'une charge inductive il suffit de placer en parallèle de la charge des condensateurs en batterie. A noter que la capacité ajoutée ne consomme pas de puissance active. La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 3/9

4 Exercice 1 : Régime sinusoïdal de tension et de courant Les relevés et les mesures suivantes ont été effectués avec un énergimètre. Complétez la colonne «Valeurs théoriques» sans oublier d'inscrire l'expression littérale. Tension efficace U = 245 V Valeurs théoriques Mesures 245 V Tension maxi Umax = 354 V Courant efficace I = 1,172 A 1,172 A Courant maxi Imax = 1,798 A Facteur de puissance Puissance active Puissance apparente λ = 0,171 0,171 P = 49,22 W S = 287,28 VA La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 4/9

5 Exercice 2: Ampoule basse consommation Le constructeur nous donne les caractéristiques suivantes : DST MINI TWIST 8W/825 E27 Complétez le tableau ci-dessous sans oublier d'inscrire l'expression littérale. Tension efficace U = Valeurs théoriques Tension maxi Umax = Courant efficace I = Courant maxi Imax = Facteur de puissance λ = Puissance active P = Puissance apparente S = La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 5/9

6 Les mesures effectuées à l'énergimètre nous donnent les résultats suivants : Tensions Courants Puissances V rms V I rms A P rms W V pic V I pic A P pic W P apparent VA Fréquence Hz P réactive W Facteur de puissance Comparez les valeurs calculées précédemment avec les valeurs mesurées : A votre avis, quel est la raison d'une telle différence? La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 6/9

7 Les harmoniques Le Mathématicien Joseph Fourier a montré en 1822 que quelque soit la forme d'un signal périodique, il peut se décomposer en une somme de signaux sinusoïdaux (harmoniques) dont les fréquences sont des multiples de la fréquence du signal original (dite fréquence fondamentale). L'exemple ci-dessous montre le résultat de la somme de signaux : sin(x) : Le fondamental sin(3x)/3 : L'harmonique de rang 3 dont l'amplitude vaut 1/3 de l'amplitude du fondamental sin(5x)/5 : L'harmonique de rang 5 dont l'amplitude vaut 1/5 etc... Représentation temporelle Représentation spectrale L'analyse de tensions alternatives peut s'effectuer dans le domaine des temps (oscilloscope) ou dans le domaine des fréquences (analyseur de spectre). La FFT (Fast Fourier Transform) est un procédé qui permet de déterminer la répartition spectrale des signaux dans le domaine des fréquences à partir d'une fonction temporelle. La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 7/9

8 L'exemple de la répartition spectrale de la tension et du courant dans l'ampoule à basse consommation étudiée plus haut permet de constater le nombre important d'harmoniques de l'intensité : La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 8/9

9 Les problèmes de Compatibilité Électromagnétique (CEM) La distribution de l'électricité se fait en régime sinusoïdal de tension mais une grande quantité des récepteurs utilisés par les particuliers ou les industriels appellent des courants non-sinusoïdaux. Les plus courants sont les démarreurs électroniques des moteurs, les variateurs électroniques de vitesse, les ordinateurs et autres dispositifs électroniques, les éclairages électroniques, les postes à souder etc... Les harmoniques peuvent provoquer l échauffement des transformateurs, câbles, moteurs, générateurs et condensateurs raccordés à la même alimentation que les dispositifs générateurs d harmoniques. Les afficheurs des appareils électroniques et les éclairages se mettent à papilloter, les disjoncteurs peuvent déclencher, les ordinateurs dysfonctionner et les instruments de mesure donner des valeurs erronées. La norme CEI fixe les Limites pour les émissions de courant harmonique (courant appelé par les appareils 16 A par phase). Exemple d un cas de pollution par des harmoniques de courant : Les faits : match de football Le Mans-Guingamp, pour le compte du championnat de France de 2 ème division. 21 h 44 : Le Mans - 2, Guingamp h 45 : panne d éclairage, impossibilité de réenclencher le disjoncteur de tête 22 h 00 : match définitivement arrêté décision : match perdu pour Le Mans sur tapis vert Explication du problème : Résonance de l installation sur le rang 5, excitée par les tensions harmoniques présentes sur le réseau EDF, du fait, qu à cette heure, tout le monde est devant son téléviseur pour suivre le match. L ouverture du disjoncteur a été entraînée par surcharge thermique. Les mesures effectuées par les experts ont mis en évidence un taux d harmonique 5 identique au fondamental. Le disjoncteur a donc rempli sa mission en mettant l installation hors tension La solution proposée : Déplacement de la fréquence de résonance par installation d une inductance série de 3 mh sur chaque lampadaire. La Puissance électrique (V1.0).odt le 09/11/12 Page 9/9

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS Charges non linéaires BUT : - Observer le courant i ( t ) absorbé par différentes charges non linéaires alimentées par une tension monophasée 230 V / 50 Hz - Relever le Taux de distorsion harmonique du

Plus en détail

ANALYSE HARMONIQUE SUR RESEAU EDF. Enoncé des Travaux Pratiques

ANALYSE HARMONIQUE SUR RESEAU EDF. Enoncé des Travaux Pratiques Lycée Edouard Belin 70 000 VESOUL BTS Electrotechnique Essai de système Première partie: ANALYSE HARMONIQUE SUR RESEAU EDF SOMMAIRE Electrotechnique. Enoncé du T.P effectué en BTS Deuxième partie: harmoniques.

Plus en détail

Electricité Etude du facteur de puissance

Electricité Etude du facteur de puissance Etude du facteur de puissance Français p 1 Maquette amélioration du facteur de puissance Version : 0109 1 La maquette 1.1 Descriptif La maquette facteur de puissance permet d aborder, par analogie, la

Plus en détail

1 -Alimenta on triphasée

1 -Alimenta on triphasée 1 -Alimenta on triphasée Distribu on : 3 phases 1,,3 ou A,B,C ou R,S,T et un neutre N Tensions simples Tensions composées 1 1-a : Tensions simples Equa ons horaires : ( ) + = = = 3 sin ) ( 3 sin ) ( sin

Plus en détail

PUISSANCE ELECTRIQUE

PUISSANCE ELECTRIQUE PUISSANCE ELECTRIQUE I COURANT CONTINU 1 absorbée par un récepteur 2 Puissance thermique et effet Joule 3 Bilan des puissances a) Conducteur ohmique Conducteur P abs Ohmique P ut = P j le rendement est

Plus en détail

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur 16 2006 Bibliographie L. Quaranta, JM Donnini, Dic. physique tome 4 nouvelle édition, Pierron H. Prépa Electronique

Plus en détail

LA POLLUTION HARMONIQUE Problèmes et Solutions. Mai 2010

LA POLLUTION HARMONIQUE Problèmes et Solutions. Mai 2010 LA POLLUTION HARMONIQUE Problèmes et Solutions Mai 2010 Plan de la Présentation C est quoi la pollution harmonique? Types d harmoniques et spectres harmoniques Quels sont les responsables de cette pollution

Plus en détail

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA)

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) SOMMAIRE : INTRODUCTION : INTRODUCTION I - LES FAITS point de vue du distributeur d'énergie point de vue du client II - LE COS Phi : UN PEU DE THEORIE

Plus en détail

Daniel BEJANNIN. Réduire la facture énergétique

Daniel BEJANNIN. Réduire la facture énergétique Daniel BEJANNIN Réduire la facture énergétique Consommations comparées en kwh/kg PIECE TECHNIQUE (Automobile Electro-ménager) PACKAGING Où agir sur une presse hydraulique Où agir sur une presse hydraulique

Plus en détail

Effets de résonance 7. Quel type de compensation choisir 13. Où compenser? 14. Le régulateur varmétrique 15. Définition du facteur K 20

Effets de résonance 7. Quel type de compensation choisir 13. Où compenser? 14. Le régulateur varmétrique 15. Définition du facteur K 20 SOMMAIRE Concepts généraux sur la compensation d'énergie réactive et des réseaux électriques 2 Pourquoi compenser l énergie réactive? 3 Qu est ce que les harmoniques? 4 Influence des harmoniques sur les

Plus en détail

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Didier Pietquin Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Que sont les notions de fréquence fondamentale et d harmoniques? C est ce que nous allons voir dans cet article. 1. Fréquence Avant d entamer

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

559 HT 790 HT 690 HT 395 HT 950 HT 1090 HT BK 2542 BK 2540 SEFRAM. 5362DC Bande passante 60MHz, 2 voies SEFRAM 5322DC SEFRAM 5164DC

559 HT 790 HT 690 HT 395 HT 950 HT 1090 HT BK 2542 BK 2540 SEFRAM. 5362DC Bande passante 60MHz, 2 voies SEFRAM 5322DC SEFRAM 5164DC SEFRAM 5322DC Bande passante 25MHz, 2 voies Echantillonnage 250Mech/s 19 mesures automatiques, dont FFT Mode Autoset débrayable 395 HT SEFRAM 5362DC Bande passante 60MHz, 2 voies Echantillonnage 250Mech/s

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE

CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES I CHAÎNES ÉNERGÉTIQUES. II PUISSANCE ET ÉNERGIE I Chaine énergétique a- Les différentes formes d énergie L énergie se mesure en Joules, elle peut prendre différentes formes : chimique,

Plus en détail

Compensation d énergie réactive Produits et Services

Compensation d énergie réactive Produits et Services Compensation d énergie réactive Produits et Services Une offre complète pour des gisements d économies Indice de compensation Campagnes de mesure Maintenance Solutions Des gisements d économies mais pas

Plus en détail

Toute l analyse des réseaux électriques sur le bout du doigt!

Toute l analyse des réseaux électriques sur le bout du doigt! Produit évolutif conforme aux normes Toute l analyse des réseaux électriques sur le bout du doigt! Analyseur de qualité de réseau électrique C.A 8350 Toutes les mesures pour une analyse complète : puissances,

Plus en détail

La compensation de l énergie réactive

La compensation de l énergie réactive S N 16 - Novembre 2006 p.1 Présentation p.2 L énergie réactive : définitions et rappels essentiels p.4 La compensation de l énergie réactive p.5 L approche fonctionnelle p.6 La problématique de l énergie

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

1 Grandeurs sinusoïdales

1 Grandeurs sinusoïdales 1 Grandeurs sinusoïdales Dans un circuit fonctionnant en régime sinusoïdal, tous les courants et toutes les tensions dans le circuit sont sinusoïdaux, de même pulsation que la source d alimentation. 1.1

Plus en détail

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012 Cours d électricité Dipôles simples en régime alternatif Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année: 2011-2012 Plan du

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

Ces recommandations (indiquées dans la colonne la plus à droite des tableaux ci-après) ne sont pas obligatoires pour utiliser ce produit Midmark

Ces recommandations (indiquées dans la colonne la plus à droite des tableaux ci-après) ne sont pas obligatoires pour utiliser ce produit Midmark Déclarations de conformité électromagnétique à la norme EN 60601-1-2 La conformité de ce produit Midmark avec les spécifications de la norme EN 60601-1-2 concernant la compatibilité électromagnétique (CEM)

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

Technologie pour l efficacité énergétique

Technologie pour l efficacité énergétique Technologie pour l efficacité énergétique L efficacité énergétique entre vos mains Novateur adj. Qui change quelque chose en introduisant des nouveautés. Puissant adj. Doté de puissance, fort, robuste,

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez TPE Alternateur Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez 1 Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques. Problématique : Comment peut-on transformer de l énergie mécanique

Plus en détail

Évaluation : Évaluation sur la puissance et l énergie électrique

Évaluation : Évaluation sur la puissance et l énergie électrique Évaluation : Évaluation sur la puissance et l énergie électrique Durée : 1h ++ + Unité internationale de la puissance. Relation permettant de calculer la puissance. Unité internationale de la fréquence.

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SYSTEMES ÉLECTRONIQUES SESSION 2008 ÉPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUÉE Calculatrice à fonctionnement autonome autorisé conformément à la circulaire n 991836 du 16/11/99 Tout autre

Plus en détail

4 Les circuits d'éclairage

4 Les circuits d'éclairage 4 Les circuits d'éclairage Source de confort et de productivité, l éclairage représente 15 % de la quantité d électricité consommée dans l industrie et 40 % dans les bâtiments. La qualité de l éclairage

Plus en détail

Les perturbations électromagnétiques basse et haute fréquence

Les perturbations électromagnétiques basse et haute fréquence Juin 2000 Les perturbations électromagnétiques basse et haute fréquence Ce guide technique a pour objectif de mettre en évidence les phénomènes électromagnétiques basse et haute fréquence et de proposer

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA Ingénieur

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

Variateurs de vitesse pour moteurs asynchrones 0

Variateurs de vitesse pour moteurs asynchrones 0 Caractéristiques Caractéristiques d environnement Conformité aux normes Les variateurs ont été développés en correspondance avec les niveaux les plus sévères des normes internationales et selon les recommandations

Plus en détail

électricité 1. Fabriquer de l él 2. Le transport de l él www.promethee-energie.org energie.org

électricité 1. Fabriquer de l él 2. Le transport de l él www.promethee-energie.org energie.org La fée f électricité 1. Fabriquer de l él électricité 2. Le transport de l él électricité www.promethee-energie.org energie.org Pourquoi l électricité fait elle marcher de nombreux appareils dans la maison?

Plus en détail

T 1000 PLUS. Appareil monophasé de test de relais de protection DOMAINE D APPLICATION. Conçu pour les tests des relais et des convertisseurs

T 1000 PLUS. Appareil monophasé de test de relais de protection DOMAINE D APPLICATION. Conçu pour les tests des relais et des convertisseurs Appareil monophasé de test de relais de protection Conçu pour les tests des relais et des convertisseurs Contrôlé par microprocesseur Muni de déphaseur et générateur de fréquence Résultats et réglages

Plus en détail

Sécurité et énergie électriques

Sécurité et énergie électriques C H P I T R E Sécurité et énergie électriques 2 OBJECTIFS DU CHPITRE Connaître les dangers liés à l utilisation de l électricité. pprendre à distinguer énergie et puissance électrique. Savoir que l énergie

Plus en détail

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne.

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. MODUL 1 MODUL 1. ésistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. Performances-seuils. L élève sera capable 1. d expliquer l effet qu occasionne la résistance interne d une source

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : Vous disposez des 4 appareils électriques suivants : 1 radiateur de puissance P R = 1000 W. 2 lampes halogènes de puissances P L = 500

Plus en détail

Chap3 Puissance et énergie électrique.

Chap3 Puissance et énergie électrique. Chap3 Puissance et énergie électrique. Items Connaissances Acquis Puissance nominale d un appareil. Unité de puissance du Système international (SI). Ordres de grandeur de puissances électriques domestiques.

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

Gestion d Energie Analyseurs de Puissance Type WM14-96 Profibus DP

Gestion d Energie Analyseurs de Puissance Type WM14-96 Profibus DP Gestion d Energie Analyseurs de Puissance Type WM14-96 Profibus DP Indice de protection (face avant): IP65 Dimensions de la face avant: 96x96mm Classe 1 (énergie active) Classe 2 (énergie réactive) Précision

Plus en détail

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER SERIE 4 MODULER - COMMUNIQUER Fonctions du programme abordées : COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER Objectifs : Réaliser le câblage d un modulateur d après le schéma de puissance et de commande,

Plus en détail

BK 2515, BK 2516 DAS 50 DAS 30

BK 2515, BK 2516 DAS 50 DAS 30 Oscilloscopes numériques portables, 2 voies entièrement isolées 2 BK 2515, BK 2516 2 voies isolées (1000V CAT II et 600V CAT III) Bande passante: 60MHz (BK2515) et 100MHz (BK2516) Résolution verticale

Plus en détail

Economie possible de 3 % Sur les charges

Economie possible de 3 % Sur les charges SUPRAWIND ÉCONOMISEUR D ÉNERGIE Les démarches, nombreuses et variées, qui visent à économiser l énergie s inscrivent dans un contexte de réchauffement climatique avec la nécessité d une diminution de l

Plus en détail

Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé

Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé I Le régime sinusoïdal forcé (ou permanent) I-1) Présentation I-2) Exemple du circuit R-L II Grandeurs complexes : notations et exemples II-1)

Plus en détail

AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES

AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES AUDIT ET SUIVI ÉNERGÉTIQUES DANS LES ENTREPRISES Introduction Le Novembre 0, un Décret et un Arrêté imposent la réalisation d audits énergétiques pour près de 000 nouvelles entreprises en France. Ils viennent

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Le moteur asynchrone triphasé 1 ) Généralités Le moteur asynchrone triphasé est largement utilisé dans l'industrie, sa simplicité de construction en fait un matériel très fiable et qui demande peu d'entretien.

Plus en détail

Relais de contrôle Surveillance de charge triphasée Types DWB01, PWB01

Relais de contrôle Surveillance de charge triphasée Types DWB01, PWB01 Relais de contrôle Surveillance de charge triphasée Types DWB0, PWB0 DWB0 Description du produit Les relais DWB0 et PWB0 sont des relais précis conçus pour contrôler le facteur de puissance efficace vraie

Plus en détail

C.M.E.2.3 Comment évaluer sa consommation d énergie électrique?

C.M.E.2.3 Comment évaluer sa consommation d énergie électrique? C.M.E.2.3 Comment évaluer sa consommation d énergie électrique? I) Énergie et puissance électrique : Analysons le document suivant : Ampoules basse consommation et ampoules classiques. Les ampoules classiques

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

directive norme méthode corporative sectorielle E.12-06 SOMMAIRE (suite)

directive norme méthode corporative sectorielle E.12-06 SOMMAIRE (suite) page 2 de 49 Titre SOMMAIRE (suite) Page 9 EXIGENCES RELATIVES À LA TENSION...15 9.1 Fluctuations de tension...15 9.2 Distorsions harmoniques...16 9.3 Injection de courant continu...16 9.4 Régulation de

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 5 : ALIMENTER en énergie RADIOS FREEPLAY : Génération d'énergie électrique pour une radio sans piles dans les pays en voie de développement COURS

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Centre de préparation au diplôme d'état d'audioprothésiste Epreuve de Physique (Durée: heures) 7 juillet Exercice : LA BALANCOIRE ( points) Une balançoire constituée

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

pendule pesant pendule élastique liquide dans un tube en U

pendule pesant pendule élastique liquide dans un tube en U Chapitre 2 Oscillateurs 2.1 Systèmes oscillants 2.1.1 Exemples d oscillateurs Les systèmes oscillants sont d une variété impressionnante et rares sont les domaines de la physique dans lesquels ils ne jouent

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

T/3000 T/3000. Equipement pour les Tests de Mise en Service et de Maintenance des Sous-Station

T/3000 T/3000. Equipement pour les Tests de Mise en Service et de Maintenance des Sous-Station T/3000 Equipement pour les Tests de Mise en Service et de Maintenance des Sous-Station SYSTÈME MULTIFONCTION POUR LES TESTS DES APPAREILS SUIVANTS: TRANSFORMATEURS DE COURANT (TC), POTENTIEL (TP) ET PUISSANCE

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque photovoltaïque Le dimensionnement d un système photovoltaïque suit une démarche par étapes que l on peut résumer comme suit : -Etape1 : Détermination

Plus en détail

OMNI-QUANT. système de surveillance de réseau électrique

OMNI-QUANT. système de surveillance de réseau électrique OMNI-QUANT système de surveillance de réseau électrique NOUVEAU: La puissance de la technologie HAAG maintenant disponible dans les bâtiments et les armoires de distributions: Philosophie de la société

Plus en détail

Compteurs d énergie monophasé

Compteurs d énergie monophasé Fiche technique www.sbc-support.com Compteurs d énergie monophasé avec interface S-us serielle Les compteurs d énergie avec une interface S-us permettent le relevé de toutes les données importantes telles

Plus en détail

Qualité de la tension Qualité de l électricité ATT 00254 Novembre 2008

Qualité de la tension Qualité de l électricité ATT 00254 Novembre 2008 Qualité de la tension Qualité de l électricité ATT 00254 Novembre 2008 price reliability power system quality 1 Plan 1. Introduction / Qualité de l électricité 2. Introduction / Qu est-ce que la CEM? 3.

Plus en détail

L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES

L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2012-2013 L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES Nom : Prénoms : LYCEE GASTON BARRÉ 1 L OSCILLOSCOPE

Plus en détail

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux Activité : Etude des transfert énergétiques dans la cafetière Nespresso Problématique : On calcule la puissance électrique consommée, on détermine l énergie

Plus en détail

Facteurs clés dans les installations d'asi

Facteurs clés dans les installations d'asi Facteurs clés dans les installations d'asi Sommaire Introduction... 2 Utilisation du guide... 2 Présentation des solutions de protection... 4 Solutions de protection...4 Logiciels et services associés...5

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE REDRESSEURS HACHEURS ONDULEURS pour l association CONVERTISSEURS MACHINES VARIATION de VITESSE DUT GEii 2 ème année Module AT 11 T.D. 1 - ÉTUDE D UN REDRESSEUR ALIMENTANT

Plus en détail

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications.

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. LP5. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. Antoine Bérut, David Lopes Cardozo Bibliographie Physique tout en 1 première année, M.-N. Sanz, DUNOD Électronique

Plus en détail

TUTORAT D'ELECTROTECHNIQUE

TUTORAT D'ELECTROTECHNIQUE DRIEU Samuel GARIT Florent TUTORAT D'ELECTROTECHNIQUE Etude d'un véhicule électrique Nous allons ici étudier un véhicule tout électrique mue par une machine électrique. Dans une première partie, nous étudierons

Plus en détail

Traitement numérique du signal

Traitement numérique du signal Nº 754 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 707 Traitement numérique du signal par J. ESQUIEU Lycée de Brive 1. TRAITEMENT Le traitement numérique du signal consiste à agir sur le signal à partir d échantillons

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2007-ST-01 Page 1 SOMMAIRE I - PROTECTION

Plus en détail

STRATEGIES DE COMMANDE DES ONDULEURS

STRATEGIES DE COMMANDE DES ONDULEURS STRATEGIES DE COMMANDE DES ONDULEURS ) Présentation : Un onduleur est un convertisseur continu/alternatif. Ils sont utilisés principalement dans deux types de systèmes : Les ASI : alimentations sans interruption,

Plus en détail

L'emploi du EMU Check USB est seulement permis dans des locaux fermés et dans un environnement

L'emploi du EMU Check USB est seulement permis dans des locaux fermés et dans un environnement Mode d'emploi EMU Check USB (HomeEnergyMonitor) 1. Indications d'application et de sécurité L économètre EMU Check USB doit être protégé contre l humidité, la poussière et les chocs durant son stockage,

Plus en détail

S. Chikhi et F. Chikhi. Station d Expérimentation des Equipements Solaires en Milieu Saharien B.P. 478, Route de Reggane, Adrar (01000).

S. Chikhi et F. Chikhi. Station d Expérimentation des Equipements Solaires en Milieu Saharien B.P. 478, Route de Reggane, Adrar (01000). Rev. Ener. Ren. Vol 5 (2002)33-38 Amélioration de la Réponse Spectrale du Sinal de Sortie d'un Pont Monophasé par l'application des Sinaux de Commande Générés par la Méthode Trianulo-Sinusoïdale, Décalés

Plus en détail

COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE

COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE COMPRENDRE LES FACTURES D'ÉNERGIE Dernière révision du document : août 2015 COMPOSITION DU PRIX Les conditions tarifaires (prix par kwh) qui sont proposées par un fournisseur d'énergie (gaz ou électricité)

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2

Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2 Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2 ENOVA 18 septembre 2014 - Copyright Bureau Veritas Nouvelle Directive RED 2014/53/EU Principaux changements

Plus en détail

1 Savoirs fondamentaux

1 Savoirs fondamentaux Révisions sur l oscillogramme, la puissance et l énergie électrique 1 Savoirs fondamentaux Exercice 1 : choix multiples 1. Quelle est l unité de la puissance dans le système international? Volt Watt Ampère

Plus en détail

Les grandeurs physiques et leurs unités

Les grandeurs physiques et leurs unités Les grandeurs physiques et leurs unités Introduction Les lettres grecques L'alphabet grec comporte les lettres suivantes: α (alpha), β (bêta), γ (gamma), δ (delta), ε (epsilon), ζ (dzêta), η (êta), θ (thêta),

Plus en détail

Document de révision

Document de révision Document de révision 1. La loi des charges électriques se résume en trois points. Énonce-les. 1-Les charges de signes contraires s attirent 2-Les charges de mêmes signes se repoussent 3-Les objets neutres

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

Analyseur de réseau / Enregistreur de transitoires

Analyseur de réseau / Enregistreur de transitoires Caractéristiques techniques nalyseur de réseau / Enregistreur de transitoires Modèle PQ Box 200 1 Reconnaissance des défauts 1 Évaluation de la qualité de la tension selon EN50160 et IEC61000 2 2/ 2 4

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail

Consultez-nous!... nous pouvons très certainement vous aider!!! (voir l exemple de notre rapport pour information )

Consultez-nous!... nous pouvons très certainement vous aider!!! (voir l exemple de notre rapport pour information ) Vous rencontrer des problèmes de surcharge, des dysfonctionnements sur vos réseaux,ondulés ou non? des disjonctions régulières? vos câbles s échauffent? des alimentations cassent par des phénomènes de

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Présentation de la macro Scope/Igor en USB Rédaction du document: Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) ; mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr Programmation : Colin Lopez, (I.R.)

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

Grandeurs et mesures. Grandeurs et mesures. - Mathématiques - Niveau 3 ème

Grandeurs et mesures. Grandeurs et mesures. - Mathématiques - Niveau 3 ème - Mathématiques - Niveau 3 ème Grandeurs et mesures Remerciements à Mesdames Fatima Estevens et Blandine Bourlet, professeures de mathématiques de collège et de lycée ont participé à la conception et la

Plus en détail