RAPPORT D ACTIVITÉ L année du développement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. L année du développement"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 L année du développement

2 RAPPORT ANNUEL 2013 LE MOT DU PRÉSIDENT Depuis 2006, avec l ensemble des collaborateurs qui font Parme au quotidien, nous nous attachons à proposer aux entreprises et à leurs salariés un produit d hébergement et des services dont le niveau de qualité est en constante progression. Avec l ouverture de 6 résidences nouvelles ou restructurées en IDF les années 2013 et 2014 sont la concrétisation de cette stratégie qui n aurait pu être possible sans la volonté d ICF Habitat La Sablière de nous accompagner dans cette voie. L ensemble des autres actions : professionnalisation de nos collaborateurs, relations clients, maintenance et entretien, engagements RSE... concourrent à faire en sorte que nos résidents soient satisfaits d être chez Parme, première marche de leur parcours logement. 2

3 SOMMAIRE 1 NOTRE ACTIVITÉ...4 Stratégie produit...4 Stratégie clientèle...6 Nous engager sur la qualité STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT & D EXPLOITATION...10 Le développement...10 L exploitation RESSOURCES HUMAINES...20 Adapter notre politique d accompagnement RH...20 Renouvellement des instances représentatives du personnel...22 Évolution des données RH...23 Bilan des actions de formation COMMUNICATION...24 Finalisation du référentiel identitaire...24 Création du journal Parme infos...25 Création d une plaquette institutionnelle RÉSULTATS FINANCIERS...28 Bilan 2013 des achats...28 Fiabiliser notre modèle économique...29 ANNEXES...32 Bilan...32 Compte de résultat

4 1 «Une réponse adaptée au profi l du demandeur est apportée.» NOTRE ACTIVITÉ STRATÉGIE PRODUIT Acteur de l économie sociale et solidaire, Parme propose des solutions d hébergement meublé aux salariés en partenariat avec les bailleurs. Notre mission première est d apporter une réponse en matière d hébergement aux entreprises et à leurs salariés afin de faciliter l intégration de nouveaux collaborateurs et la mobilité professionnelle. L une des spécificités de Parme est de disposer d une offre complète au travers de son parc composé de résidences sociales et de résidences avec services. Ainsi, une réponse adaptée au profil du demandeur est apportée. Outre une politique de développement et d amélioration de son parc menée depuis 2008, Parme a clarifié en 2013 ses gammes de produits auprès de ses prospects. Parme dispose d une offre complète de résidences qui répond à tous les besoins. LES RÉSIDENCES SOCIALES : LA 1 RE MARCHE DU PARCOURS LOGEMENT Destinées en particulier aux salariés, jeunes actifs (CDD-CDI), en alternance, apprentis, contrat aidé, intérim, formation, mobilité géographique et aux étudiants. Accessibles dès 16 ans et sous réserve de respecter les plafonds de ressources du logement social. Des services en accès libre : laverie, salle de sport, espace détente et Internet, salle de jeux, kit literie & vaisselle, wifi 1. À partir de 350 / mois 2 en province et 420 / mois 2 en Île-de-France, tout compris, pour un T1, avant déduction des aides au logement. 4

5 2 STATUTS POUR CES RÉSIDENCES CONVENTIONNÉES APL Possibilité de bénéficier des Aides Personnalisées au Logement (APL). Résidences contingentées selon les réservataires financeurs (l État, la ville, la région et les entreprises via le 1 % Action Logement). Attribution sur dossier présenté en Commission Attribution Logement (CAL) composée de représentants des réservataires et de PARME. Accompagnement social par une équipe éducative. NON CONVENTIONNÉES APL Possibilité de bénéficier des Allocations de Logement Social (ALS). Pas de contingent de réservation. Attribution sur demande adressée aux équipes de PARME. LES RÉSIDENCES «AVEC SERVICES» : LA SOUPLESSE D UN MEUBLÉ TOUT CONFORT Destinées en particulier aux salariés et aux jeunes actifs : CDD-CDI, stage, formation, mobilité géographique Des services en accès libre : laverie, salle de sport, espace détente et Internet, salle à manger, salle de jeux, kit literie & vaisselle 3, wifi 1. À partir de 450 / mois 2 en province et 490 / mois 2 en Île-de-France, tout compris, pour un T1. TRÈS BIENTÔT, DES RÉSIDENCES «SERVICES +» Destinées aux cadres et cadres supérieurs en mobilité géographique, séminaire, formation, mission Espace bien-être (sauna, relaxation), bagagerie et coffre à l accueil, accueil 24 h / 24, air conditionné, ménage hebdomadaire À partir de 850 / mois 2 à Paris, tout compris, pour un T1. RAPPORT ANNUEL 2013 NOTRE ACTIVITÉ La résidence est située dans un quartier vivant et commerçant, sur les Grands Boulevards, à proximité de la station de métro Bonne Nouvelle, des gares de l Est et du Nord. Ce programme a bénéficié des aides de la Ville de Paris, de l État, de la région Ile-de-France et de la SNCF. Avec cette restructuration, ICF Habitat La Sablière et Parme réaffirment leur vocation sociale à l écoute des collectivités locales, en répondant aux besoins des salariés en recherche de logement temporaire mais aussi de publics en situation de précarité. Résidence sociale ÉCHIQUIER - PARIS 10 e La résidence est située dans le 13 e arrondissement, à proximité de l arrêt de métro Chevaleret (ligne 6). Le quartier offre une vie sociale et culturelle important grâce à la bibliothèque F. Mitterand, les activités en bord de Seine FICHE D IDENTITÉ PROPRIÉTAIRE ICF Habitat La Sablière RESTRUCTURATION avec densification sur les anciens espaces collectifs DATE D OUVERTURE 10 juin LOGEMENTS (dont 18 créés) 130 T1 de 13 m² 18 T1 de 20 à 22 m² 2 T1 bis de 27 m² COÛT DES TRAVAUX 9,3 millions d euros Résidence sociale MADELEINE BRÈS - PARIS 13 e FINANCEMENT 100 % PALULOS PRODUITS & SERVICES Autonomisation des logements avec salle d eau complète et kitchenette. Des espaces collectifs en libre accès : laverie, salle de sport, cyberespace, espace détente, garage à vélos sécurisé. PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Réalisation des travaux suivants : Isolation par l extérieur Remplacement des fenêtres Système de récupération de chaleur sur eaux usées Distribution bitube Mise en place de radiateurs acier et de robinets thermostatiques Éclairage économe (LED) 1. Sous réserve d abonnement auprès d un fournisseur d accès à Internet. 2. Redevance variable selon la localisation et le statut de la résidence. 3. Selon les résidences. 5

6 PROFIL DES RÉSIDENTS 42,9 % AGENTS SNCF OU AYANTS DROIT 38,2 % TIERS : JEUNES ACTIFS, ÉTUDIANTS 18,9 % ISSUS DES SOCIÉTÉS RÉSERVA- TAIRES (DONT SNCF) 57,8 % ont moins de 30 ans, dont 37,3 % moins de 25 ans 15,8 % sont des femmes (25,8 % dans les résidences sociales) 12,8 % bénéficient de ressources supérieures au PLS 80,6 % ont des revenus respectant les plafonds HLM (PLAI et PLUS), ce qui confirme la vocation sociale de Parme. STRATÉGIE CLIENTÈLE La Direction Clientèle a poursuivi en 2013 les actions engagées l année précédente (comme la mise en œuvre de contrats de résidence) afin, notamment, de consolider la nouvelle organisation. Les équipes ont eu à cœur : d offrir qualité d écoute et réactivité dans le traitement des demandes des clients Une année marquée par une activité très soutenue avec plus de dossiers traités et l entrée de résidents. de développer la notoriété de Parme et concrétiser de nouveaux partenariats avec des sociétés réservataires Les actions commerciales (démarchage, mailings, participation à des salons du logement ) ont permis de conclure 8 conventions et 3 partenariats. de faciliter les initiatives visant à développer la vie en résidence 550 résidents de 33 résidences ont participé à la Fête des Voisins le 31 mai 2013 d accompagner au plus près l ouverture et la fermeture de résidences 4 résidences inaugurées (Alphonse Daudet - Clamart ; Échiquier - Paris 10 e ; Madeleine Brès - Paris 13 e ; Sainte-Cécile - Paris 20 e ), augmentant de 484 logements l offre de Parme en Île-de-France. 4 résidences fermées à Thionville, Grenoble, Nîmes et Paris. Les équipes clientèles ont œuvré pour accompagner tous les résidents dans la recherche d une solution de relogement, ce qui a permis de restituer les résidences dans les délais prévus. «Un accueil et un accompagnement personnalisés assurés par nos responsables et gestionnaires de résidences.» 6

7 RAPPORT ANNUEL 2013 NOTRE ACTIVITÉ CARTOGRAPHIE DES RÉSIDENCES L Île-de-France concentre 64 % des résidences et 73 % de la capacité locative. Cette région représente 81 % du chiffre d affaires de Parme en EST PARIS ET ÎLE-DE-FRANCE 35 résidences logements 9 résidences 875 logements 2,3 M 20,3 M 35 résidences 9 résidences OUEST 6 résidences 545 logements 6 résidences 4 résidences SUD 4 résidences 197 logements 0,7 M 1,9 M 7

8 NOUS ENGAGER SUR LA QUALITÉ 33 pays européens sont regroupés dans le projet SEPA visant à faciliter et sécuriser les paiements nationaux ADAPTER ET SIMPLIFIER LA GESTION ADMINISTRATIVE : ÉVOLUTION DU PGI Parme a fait évoluer son système d information pour s adapter aux évolutions réglementaires et/ou faciliter la réalisation des missions de ses collaborateurs. Les principales évolutions de notre Progiciel de Gestion Intégré (PGI) ont concerné : SEPA : Avec le projet SEPA, l Union européenne harmonise les moyens de paiement sur son territoire. Cela concerne les virements et prélèvements, qui passent aux nouvelles normes européennes au plus tard le 1 er août En conséquence, Parme a mis en place le mandat d autorisation de prélèvement pour les nouveaux entrants dans ses résidences. Les anciens résidents, qui réglaient par prélèvement, ont été prévenus courant décembre des modifications administratives et ont vu l application de ce nouveau mandat dès le 15 janvier La facturation automatique des sociétés : Dans un objectif d allégement du processus de traitement de la facturation et afin de réduire les délais de paiement, Parme a développé un outil de facturation automatique généré à partir du quittancement a aussi été l année d évolutions dans le traitement de la demande ou encore la préparation préalable au lancement des états des lieux sur Android. «Des évolutions pour faciliter la vie de nos collaborateurs.» 8

9 RAPPORT ANNUEL 2013 NOTRE ACTIVITÉ SÉCURISER LE SYSTÈME D INFORMATION (RÉSEAU ET PARC) Un nouveau prestataire informatique intervient depuis mi-décembre 2012 sur l assistance, la maintenance et la sécurité du système d information de Parme. À partir de cette date, il a réalisé un audit sur l ensemble du parc informatique (siège et résidences). Au regard des conclusions, la direction a décidé de suivre le plan d action préconisé pour sécuriser notamment les sauvegardes et les serveurs (cf. encadrés ci-dessous). 1MISE EN QUALITÉ DU RÉSEAU : mise en place d un cœur de réseau pour développer l interconnexion entre les résidences et le siège ; changement des switchs du siège et recâblage des baies ; passage en Full Exchange 2013 avec anti-spam pour tous les collaborateurs ; 2PLAN DE SAUVEGARDE REVU : mise en place d une politique de sauvegarde avec une partie externalisée. 3SÉCURISATION DE L INFRASTRUCTURE : mise en place d un cluster Hyper-V pour toute l informatique de Parme ; mise en place d une politique de sécurité pour les mises à jour Windows. 9

10 ition en accès libre li ent réservé aux résin contrat). dents titulaires d un contrat). d accès). Les studios ence, vous trouverez lle de sport équipée e salle informatique de réunion (rapprore responsable le de naître les conditions Tous nos log ments sont équipés d un d u un bureau, bu au, d une d une penderie penderie ainsi ainsi qu une salle salle de de douche douche avec ave toilettes. oilettes. Pour faciliter iter votre installation, nous vous fournisson issonsgra s gracieus ementunk kit literie jetable je d un dune durée de vie d une semaine. semaine , avenue Jean Ja Paris Tél. : CENTRE ANTIPOISO 200, rue du Faubourg Paris Tél. : CENTRE D ACTION S 23 bis, rue Bichat Paris Tél. : CENTRE DES IMPÔ 5, Cité Paradis Paris Tél. : COMMISSARIAT C 26, rue Louis Blan Paris Tél. : CONSERVATOIR BERLIOZ 6, rue Pierre Bu Paris Tél. : CPAM 31, rue du Terr 2 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET D EXPLOITATION 2013 a été une année charnière dans le développement de Parme, qui a vu se concrétiser nombre d opérations au sein d une équipe renforcée, dans l objectif d atteindre en 2016 un parc de logements aux trois quarts rénovés. LE DÉVELOPPEMENT Le département Études & Développement œuvre au quotidien avec les équipes des propriétaires / bailleurs, des investisseurs et des promoteurs en vue de décliner la stratégie patrimoniale de Parme en schémas de restructuration de son parc et d analyses de nouveaux programmes de développement. LES LIVRAISONS 2013 a vu se concrétiser plusieurs années d études et de travaux avec la livraison de 4 nouvelles résidences sociales, propriété du bailleur social ICF Habitat La Sablière. 10 LES CON BIBLIOTHÈQUE CHÂTE 72, rue du Faubourg Sa Paris Tél. : CAF 2 e centre de Gestion-L BIENVENUE CHEZ VOUS! LE QUARTIER ET L ENVIRONNEMENT La résidence de l Échiquier est située au cœur du 10 e arrondissement de Paris dans le quartier «Porte Saint- Denis». Cette résidence est particulièrement bien desservie par les transports en commun : Les RER Le 10 e arrondissement saura vous séduire par sa vie sociale et culturelle, ses nombreux théâtres, musées, cinémas et salles de spectacle, son architecture et son canal, qui réunit régulièrement de nombreux artistes et créateurs. Les métros Les bus Vous trouverez également de nombreuses associations culturelles, sociales ou sportives. Si vous souhaitez plus d informations, un catalogue est à votre disposition bureau de la responsable de 4 nouvelles résidences sociales livrées en 2013 DE NOMBREUX SERVICES ET PRESTATIONS Tous nos logements sont équipés Les parties communes et espaces de convivialité Pour entretenir votre linge, une laverie avec machines à laver et sèche-linge, Chaque logement dispose d une kitchenette équipée de deux plaques vitrocéramiques, d un micro-ondes et d un réfrigérateur. est à votre disposition en accès libre (accès exclusivement réservé aux rési- Au sein de la résidence, vous trouverez également une salle de sport équipée en accès libre, une salle informatique ainsi qu une salle de réunion (rapprochez-vous de votre responsable de résidence pour connaître les conditions Pour faciliter votre installation, nous vous fournissons gracieusement un kit literie jetable d une durée de vie d une BIENVENUE CHEZ VOUS! Découvrez au cœur de Paris, la Résidence de l Échiquier Résidence de l Échiquier 25, rue d

11 Ainsi, 484 logements, tout confort, viennent enrichir l offre de Parme en Île-de-France : RAPPORT ANNUEL 2013 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET D EXPLOITATION 1. La résidence de l Échiquier Cette résidence sociale, fruit d une transformation d envergure d un immeuble d habitation datant de 1840, accueille désormais 63 logements neufs allant du T1 de 14 m2 au T2 duplex de 42 m2. Plusieurs fois remaniée, la structure du bâtiment a été conservée. Sur la parcelle d origine, les bâtiments voisins et notamment un hangar de la Sernam ont pu faire l objet d une démolition aux fins de construction d un immeuble à usage d habitation de 19 logements sociaux. Un splendide jardin traversant a été créé, donnant sur les Grands Boulevards. La résidence de l Échiquier accueille ses premiers résidents le 18 mars Au cœur du 10e arrondissement de Paris, à proximité immédiate de la station de métro Bonne Nouvelle, elle bénéficie d une situation très convoitée. 11

12 2. La résidence Alphonse Daudet Acquise en VÉFA (vente en l état futur d achèvement) auprès de Sodéarif, la résidence a bénéficié des aides de l État, de la région Îlede-France, du conseil général des Hauts-de- Seine et de la Ville de Clamart. Elle offre 168 logements à un jet de pierre de la capitale. La résidence Alphonse Daudet ouvre ses portes le 25 mars 2013 dans la commune de Clamart (Hauts-de- Seine). En quelques mois, le taux d occupation a atteint 95 % et ne pourra que s améliorer par la prochaine mise en service de la ligne T6 du tramway qui desservira le centre d activité TGV de Châtillon en 15 minutes, ainsi que le centre de formation des techniciens de la circulation ferroviaire. Le nec plus ultra : une des stations est au pied de l immeuble. 12

13 3. La résidence Madeleine Brès Désormais rebaptisée Madeleine Brès, en mémoire de la toute première Française à être diplômée docteur en médecine, la résidence offre, au cœur du 13 e arrondissement de Paris, 150 logements dans un cadre de vie très agréable. La métamorphose est une véritable réussite. RAPPORT ANNUEL 2013 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET D EXPLOITATION Les logements ont conservé, en majorité, leur petite surface d origine mais l équipe de maîtrise d œuvre a su faire preuve d une grande créativité pour parvenir à y intégrer le «tout confort» avec élégance et légèreté. En juillet 2013, Parme retrouve son ancienne résidence de Chevaleret rajeunie après un lifting de trois longues années entrepris par GTM. 13

14 4. La résidence Sainte-Cécile La résidence Sainte-Cécile, à Paris 20 e, devient la dixième résidence sociale de Parme. Livrée en octobre 2013, cette construction neuve développe 103 spacieux studios de 22 m² environ à 10 minutes de la place de la Nation. 14

15 LES PROJETS EN COURS DE CONSTRUCTION ET/OU DE RÉHABILITATION Aux beaux jours de l été 2014, une nouvelle résidence de 281 logements a vu le jour à Paris 12 e : un emplacement attractif, dans le quartier Charolais - Rotonde, à deux pas de la gare de Lyon, de Nation et de Bercy. Dans le 10 e arrondissement, boulevard de la Chapelle, la résidence du Magnolia suit également un régime de grande réhabilitation. Les travaux devraient s achever en avance sur leur planification et permettre à Parme d offrir à ses résidents 132 logements supplémentaires fin d année À Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), rue Carnot, à proximité immédiate de la station de métro Le Kremlin-Bicêtre (ligne 7), le promoteur Cogedim devrait être en mesure de livrer, toujours pour le compte d ICF Habitat La Sablière, une toute nouvelle résidence sociale de 183 logements début RAPPORT ANNUEL 2013 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET D EXPLOITATION La résidence sociale de Montmorency a été livrée le 5 juin Elle offre 112 logements au cœur de la ravissante place Mendès-France. Il s agit d une réalisation Sodéarif pour le compte d ICF Habitat La Sablière. Les travaux de réhabilitation s intensifient dans le quartier Charolais-Rotonde. LES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Dans le 15e arrondissement de Paris, la résidence La Croix-Nivert, restituée par La Poste à son propriétaire Résidences Sociales de France (Groupe Immobilière 3F), avant d être confiée en gestion à Parme, va entrer dans une phase longue de réhabilitation : 18 mois de travaux lourds et de désamiantage. Située à deux pas de la station de métro Commerce, cette nouvelle résidence parisienne proposera, à terme, 108 logements autonomes à destination principale des salariés de La Poste. 15

16 LES SERVICES + Dans le département de l Essonne, à Athis- Mons, Parme et Résidences Sociales de France (Groupe Immobilière 3F) travaillent au développement d une résidence sociale de plus de 200 logements. Elle facilitera à ADP l hébergement des salariés des entreprises implantées sur la plateforme aéroportuaire d Orly. En province, les études des projets de développement à Dijon (Pont des Tanneries) et Grenoble (Presqu île) se poursuivent en partenariat avec ICF Habitat Sud-Est Méditerranée pour des résidences mixtes de 120 logements. En partenariat avec ICF Habitat Novédis se dessine un projet novateur de résidence avec «Services +» qui concerne l immeuble du Loiret dans, le 13 e arrondissement parisien. Engagé dans un processus de cession, ICF Habitat Novédis pourrait céder la résidence à un tiers investisseur sous réserve de garantie sur la poursuite de l activité du gestionnaire et d une réhabilitation concomitante dans le cadre d un projet partagé. À terme, les logements pourraient bénéficier d un complément de services très attendus dans la capitale ; bagagerie, location de bicyclettes, salle de petits-déjeuners, spa, salles de réunion, restauration légère, conciergerie À Nancy, Parme et ICF Habitat Nord-Est sont convenus de réhabiliter totalement la résidence La Bergamote en apportant confort et autonomie aux 142 logements existants. À Bordeaux, Parme et ICF Habitat Atlantique réfléchissent à un ambitieux projet de rénovation et d agrandissement de la résidence des Acacias. Au total, le nombre et la qualité des projets traités par Parme témoignent de la confiance que lui accordent les grands propriétaires, au titre desquels on retiendra tout particulièrement les bailleurs du Groupe ICF Habitat à l origine de la majorité des opérations prises en gestion ces dernières années. 16

17 L EXPLOITATION La Direction Exploitation inscrit son action dans un mouvement où doivent s allier l efficacité et la maîtrise des coûts. Forte de son ancrage dans ce qui fait le quotidien des résidences, l exploitation a dû s adapter au fil des années à la réalité du terrain et aux nouveaux besoins. Soucieuse d assurer une démarche de proximité, l Exploitation doit néanmoins prendre ses décisions dans le cadre d une réflexion plus globale, propice à la mutualisation des moyens et à la réalisation de substantielles économies. La création d une régie interne en Île-de-France relève de ce niveau d exigence et contribue à renforcer la confiance du personnel en sa capacité à évoluer au sein du Groupe. La maîtrise de nos charges répond à un double objectif : le premier d ordre financier, indispensable à toute activité ; le second plus sociétal, en référence à notre position d acteur responsable des grands enjeux écologiques. Le contrôle des consommations de gaz, d eau et d électricité a mué en un acte citoyen placé désormais au centre de nos exigences. Les visites trimestrielles de résidences effectuées par nos techniciens travaux relèvent de cette analyse et visent à porter l expertise au cœur du débat sur l évolution de notre patrimoine. La parfaite connaissance de l état de nos résidences est un gage de crédibilité lors des négociations avec nos propriétaires / bailleurs. Dans ce registre, un effort tout particulier devra être consacré à l optimisation des contrats de maintenance et à l engagement de plans d action axés sur le préventif. Le marché de l économie sociale évolue vite et fort. Les charges progressent plus rapidement que les recettes et imposent aux gestionnaires d importants gains de productivité. L Exploitation doit s attacher à développer des synergies avec les différents départements qui l entourent : la direction clientèle, pour un travail d anticipation sur les besoins, nécessaire pour rester en phase avec les attentes de nos résidents ; la direction financière, dans le cadre de l élaboration des budgets et la parfaite maîtrise des coûts ; le service achat, afin d optimiser la charge des investissements et de rationaliser les procédures «marchés» (produits d entretien, chauffage, plomberie, etc.). La sécurisation des résidences compte parmi nos principaux sujets de réflexion. (cf. encadré) SÉCURISATION DES RÉSIDENCES De nombreuses réunions rassemblent les responsables de résidence, les responsables de secteur et les techniciens pour convenir des meilleures dispositions, du simple gardiennage ponctuel aux rondes régulières d agents de surveillance. Le service d astreinte, bien que satisfaisant, doit encore s améliorer. EXEMPLES D OPÉRATIONS TRAITÉES EN 2013 Sous financement du bailleur : Rénovation de la VMC dans les résidences du Val d Athis à Athis-Mons (Essonne) et du Grand Viaduc à Meudon (Hauts-de-Seine) Traitement de l étanchéité de la toiture terrasse de la résidence de l Îlot à Sartrouville (Yvelines) Sous financement du gestionnaire : Remplacement du mobilier des 60 chambres de la résidence de l Hers à Toulouse (Haute-Garonne) Rénovation complète de 10 logements (pièce à vivre et salle d eau) au sein de la résidence Hanriot à Nanterre (Hauts-de-Seine) RAPPORT ANNUEL 2013 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET D EXPLOITATION 17

18 AUDIT SÉCURITÉ INCENDIE En 2013, Parme a réalisé, en association avec l ensemble de ses propriétaires / bailleurs, un programme d audit sécurité incendie sur l ensemble de son parc. Le diagnostic s appuie essentiellement sur l appréciation à dire d expert des déficits en matière de sécurité incendie, et sur les principes d action à mener sans présager des implications financières. Au-delà des prescriptions réglementaires, les préconisations relèvent du chapitre des recommandations utiles au regard de la sécurité incendie. Le diagnostic engage donc son auteur qui propose des priorités, suggère un échéancier de travaux tenant compte des contraintes techniques et financières du maître d ouvrage. Chaque immeuble est tenu par la réglementation d origine liée à sa date de construction. Dans le cadre d une réhabilitation, il est néanmoins recommandé que les travaux prennent en compte les dispositions de la circulaire ministérielle de Les préconisations de travaux ont fait l objet d une analyse et d un regroupement au sein de 7 familles : IMMEUBLE Accès immeuble Portes, cages d'escalier Circulations horizontales Conduits, trappes, gaines, vide-ordures Bureau d accueil, locaux à risques Ascenseur, chaufferie, installations diverses Réserves FAMILLES DE PRÉCONISA- TION DE TRAVAUX Faciliter l'intervention des secours Faciliter la sortie du résident Éviter la propagation des fumées Éviter la propagation des flammes et des fumées dans les étages Mettre en conformité des locaux Mettre en conformité des équipements (désenfumage, BAES, extincteur, plan d'évacuation, signalétique ) Rendre des locaux conformes à leur destination FA- MILLES Trois niveaux d urgence ont été définis à dire d expert : F1 F2 F3 F4 F5 F6 F7 URGENCE 1 URGENCE 2 URGENCE 3 Remédier à la situation dans les meilleurs délais Remédier à la situation à court / moyen terme Remédier à la situation à moyen / long terme 18

19 Les préconisations de travaux classées au sein des 7 grandes familles selon leur niveau d urgence ont fait l objet d une ventilation entre les propriétaires / bailleurs et le gestionnaire, selon qu elles relevaient de la charge des uns ou de l autre. Les Familles 5 (mise en conformité des locaux) et 6 (mise en conformité des équipements) ont concentré l essentiel des préconisations à la charge du gestionnaire, en volume comme en valeur, avec un impact financier évalué à 41 k. La Famille 5 (mise en conformité des locaux) a recueilli la majorité des préconisations à la charge des propriétaires mais c est la Famille 2 (travaux de nature à faciliter la sortie des résidents) qui représentait plus de 50 % du coût de ces préconisations. Le personnel d exploitation de Parme a aussitôt mis en œuvre un plan d action avec pour effet de répondre à 90 % des préconisations travaux à sa charge, avant la fin de l année Les propriétaires / bailleurs, davantage concernés par des interventions touchant à la structure du bâtiment, de nature à faciliter l évacuation ou à éviter la propagation de fumées (colonne sèche, escalier de secours, isolation de locaux par un mur coupe-feu ), devraient inclure dans leurs budgets ultérieurs les sommes afférentes aux préconisations. Il est prévu que Parme poursuive ce travail d investigation en partenariat avec ses propriétaires / bailleurs au travers de l établissement d un plan stratégique de patrimoine qui devra faire apparaître un programme pluriannuel de travaux d amélioration, d entretien et de rénovation de ses résidences à 5 ans. «Des préconisations de travaux ont été mises en lumière pour renforcer la sécurité.» RAPPORT ANNUEL 2013 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET D EXPLOITATION tel Mm ville

20 3 LES RESSOURCES HUMAINES ADAPTER NOTRE POLITIQUE D ACCOMPAGNEMENT RH RESTRUCTURATION DE LA DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT ET DE L EXPLOITATION L évolution de la stratégie patrimoniale a conduit Parme à restructurer la Direction du Développement et de l Exploitation afin de faire face à l accroissement d activité en découlant. Cette nouvelle Direction, placée sous l autorité de M. Jean-Luc Cottin, regroupe les Directions «Études & Développement», «Exploitation» et la troisième branche nouvellement créée : «Assistance à Maîtrise d Ouvrage». La Direction du Développement et de l Exploitation a pour rôle de développer le parc de résidences et d entretenir l ensemble du bâtiment. La strate «développement» a pour missions de proposer aux partenaires et propriétaires l ensemble des futurs projets de résidences, de les organiser et de mettre en œuvre, via les compétences de sa maîtrise d ouvrage, tous les moyens qui permettent la réhabilitation, la construction ou la rénovation du futur bâtiment. «L accroissement de l activité a conduit Parme à restructurer sa Direction du Développement et de l Exploitation.» 20

21 RAPPORT ANNUEL 2013 RESSOURCES HUMAINES Cette direction a aussi en charge la gestion technique et opérationnelle des sites, qui consiste à entretenir l ensemble du parc existant. Le Directeur Exploitation s assure, avec l équipe de techniciens et d agents de maintenance, du bon déroulement des travaux. Par le biais des employés d immeuble et autres prestataires de nettoyage, il veille à la qualité du nettoyage et de l entretien des logements et parties communes. RECRUTEMENTS, PROMOTIONS ET MUTATIONS LIÉES AUX OUVERTURES ET FERMETURES DE RÉSIDENCES Pour accompagner l évolution de son activité, Parme a décidé de l embauche de 9 salariés dont 6 créations de postes. On note également 2 promotions d Agents de maîtrise à Cadres, d une part pour assurer a responsabilité d une résidence sociale nouvellement ouverte, d autre part pour un poste de Responsable Adjoint d une autre résidence sociale suite à une mutation. Par ailleurs, la nouvelle classification de certains assistants gestionnaires devenus gestionnaires de résidence catégorie A a entraîné une série de promotions de la catégorie «Employés» vers la catégorie «Agents de maîtrise». Les fermetures des résidences de La Tour (Thionville) et Magnolia (Paris 10e) ont fort heureusement entraîné peu de conséquences sociales. En effet, à l exception d un salarié qui n a pas souhaité être reclassé, l ensemble du personnel de ces deux résidences a pu être réaffecté sur des postes équivalents au sein d autres résidences de Parme. 6créations de postes. 9salariés embauchés en promotions d agents de maîtrise à cadres. 21

UN CONCEPT UNIQUE DE LOGEMENT TEMPORAIRE POUR LES SALARIÉS

UN CONCEPT UNIQUE DE LOGEMENT TEMPORAIRE POUR LES SALARIÉS UN CONCEPT UNIQUE DE LOGEMENT TEMPORAIRE POUR LES SALARIÉS LES ATOUTS DU RÉSEAU PARME Une présence nationale Avec 56 résidences dans toute la France, Parme soutient l activité économique des régions. Nous

Plus en détail

PARME UN CONCEPT UNIQUE DE LOGEMENT TEMPORAIRE POUR LES SALARIÉS. Dossier de presse

PARME UN CONCEPT UNIQUE DE LOGEMENT TEMPORAIRE POUR LES SALARIÉS. Dossier de presse PARME UN CONCEPT UNIQUE DE LOGEMENT TEMPORAIRE POUR LES SALARIÉS Dossier de presse Sommaire QUI SOMMES-NOUS? DEUX GAMMES DE PRODUITS NOTRE PARC DE RÉSIDENCES LES ATOUTS DU RÉSEAU PARME PARME VU DE L INTÉRIEUR

Plus en détail

SEMASCEAUX --------------------------------- Société d Economie Mixte. Au capital de 238.000 Euros R.C.S. NANTERRE : B 582 028 254

SEMASCEAUX --------------------------------- Société d Economie Mixte. Au capital de 238.000 Euros R.C.S. NANTERRE : B 582 028 254 SEMASCEAUX --------------------------------- Société d Economie Mixte Au capital de 238.000 Euros HOTEL de VILLE 92330 SCEAUX R.C.S. NANTERRE : B 582 028 254 RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

Une résidence étudiants. golden cube. boulogne-billancourt /92

Une résidence étudiants. golden cube. boulogne-billancourt /92 Une résidence étudiants golden cube boulogne-billancourt /92 Une forte demande étudiante en SAINT-GERMAIN - Île-de-France EN-LAYE Les étudiants rencontrent de plus en plus de difficultés pour se loger

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes annuels des associations

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

nvestissez à Paris...

nvestissez à Paris... RESIDHOME Daumesnil I nvestissez à Paris... Paris, une ville unique 1 ère ville touristique mondiale avec en moyenne 30 millions de touristes par an, Paris (plus de 2 millions d habitants) est une ville

Plus en détail

RÉSIDENCE ÉTUDIANTE. Créteil. Néo-Study l CRÉTEIL l GROUPE TERRÉSENS. www.terresens.com

RÉSIDENCE ÉTUDIANTE. Créteil. Néo-Study l CRÉTEIL l GROUPE TERRÉSENS. www.terresens.com RÉSIDENCE ÉTUDIANTE Créteil www.terresens.com LA SITUATION LILLE Depuis l A4 (direction Paris), prendre la sortie A86 vers Créteil PARIS CRÉTEIL DIJON Gare SNCF de Créteil : 3 km (10 mn) LYON Aéroport

Plus en détail

ILE DE FRANCE LE BOURGET / LE BLANC MESNIL - 93 LE CURTISS. Eligible Censi Bouvard. Une Réalisation OCEANIS Groupe Equalliance

ILE DE FRANCE LE BOURGET / LE BLANC MESNIL - 93 LE CURTISS. Eligible Censi Bouvard. Une Réalisation OCEANIS Groupe Equalliance ILE DE FRANCE LE BOURGET / LE BLANC MESNIL - 93 Eligible Censi Bouvard LE CURTISS Une Réalisation OCEANIS Groupe Equalliance Bienvenue en Île de France La région Parisienne un dynamisme constant L Économie

Plus en détail

RARE PARIS. INVESTISSEZ à. DANS UNE RéSIDENCE AVEC SERVICES

RARE PARIS. INVESTISSEZ à. DANS UNE RéSIDENCE AVEC SERVICES RARE INVESTISSEZ à PARIS DANS UNE RéSIDENCE AVEC SERVICES Choisissez Paris pour un investissement à forte rentabilité financière 3,50 HT/HT % DE REVENUS GARANTIS, NETS DE CHARGES ET INDEXéS (1) UN COMPLéMENT

Plus en détail

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil 4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil DOSSIER DE COMMERCIALISATION Vivre et investir ensemble Coloc & Vie RCS Nanterre 807 853 841 52, rue de Bezons 92400 Courbevoie À propos de Coloc & Vie Officiellement

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

odalys PARIS la défense Une résidence tourisme affaires d odalys city au cœur du dynamisme

odalys PARIS la défense Une résidence tourisme affaires d odalys city au cœur du dynamisme odalys PARIS la défense courbevoie-la défense [92] Une résidence tourisme affaires d odalys city au cœur du dynamisme GESTIONNAIRE Aux portes de La Défense, au cœur du dynamisme 1 er quartier d affaires

Plus en détail

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière Covéa Immobilier L expertise au service de la valorisation immobilière L immobilier au sein de Covéa Covéa Immobilier Créé en janvier 2008, Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des

Plus en détail

ville nouvelle de saint-quentin-en-yvelines

ville nouvelle de saint-quentin-en-yvelines ville nouvelle de saint-quentin-en-yvelines Résidences avec services pour étudiants Au cœur du deuxième pôle économique d Ile-de-France A seulement 20 minutes de Paris, l agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

EHPAD DOUCE FRANCE SANTE Résidence de la Puisaye

EHPAD DOUCE FRANCE SANTE Résidence de la Puisaye FICHE PRODUIT DÉFINITION PHYSIQUE EHPAD DOUCE FRANCE SANTE Résidence de la Puisaye SITUATION IMMEUBLE PRIX LIVRAISON La "Résidence de la Puisaye" est implantée à Lavau, entre Gien et Auxerre, au cœur de

Plus en détail

Campus Vitalis, l atout majeur de l étudiant Aixois

Campus Vitalis, l atout majeur de l étudiant Aixois VITALIS Campus Vitalis, l atout majeur de l étudiant Aixois Campus Vitalis bénéficie d un environnement en pleine évolution au cœur du nouveau quartier Aix Sud près du centre et des Facultés. Aix-en-Provence

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

Charte de relogement de l ensemble résidentiel Fulton - Paris 13 e. Charte de relogement de l ensemble Résidentiel Fulton Paris 13 e

Charte de relogement de l ensemble résidentiel Fulton - Paris 13 e. Charte de relogement de l ensemble Résidentiel Fulton Paris 13 e Charte de relogement de l ensemble résidentiel Fulton - Paris 13 e Charte de relogement de l ensemble Résidentiel Fulton Paris 13 e Entre - La Ville de Paris représentée par le directeur de cabinet de

Plus en détail

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble,

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, Nous mettons le logement au service de l emploi et des entreprises Combien de temps un salarié est-il prêt à consacrer chaque jour pour

Plus en détail

Saint-Lazare / Aiguelongue, proximité, sécurité, commodités. Montpellier, la ville où il fait bon étudier. Place de la Comédie.

Saint-Lazare / Aiguelongue, proximité, sécurité, commodités. Montpellier, la ville où il fait bon étudier. Place de la Comédie. Place de la Comédie Saint-Lazare / Aiguelongue, proximité, sécurité, commodités Tramway Ligne 2 Montpellier, la ville où il fait bon étudier Avec ses trois universités, ses six grandes écoles, sa large

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors La Girandière du PARC Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors L ART DE VIVRE AUX GIRANDIèRES À la Girandière du Parc, les résidents organisent leur vie comme ils le souhaitent. Les invités

Plus en détail

Contexte de l opération

Contexte de l opération Contexte de l opération REQUALIFICATION REHABILITATION DU FOYER CHEVALERET 134, RUE DE CHEVALERET 75 014 PARIS DPRU Pôle Résidences Thématiques Daniela NITA, chargée d opérations DPRU Pôle Technique et

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 RAPPORT ANNUEL 2014-2015 ÉDITORIAL Fort de sa nouvelle gouvernance mise en place par la réforme institutionnelle de 2012, le Centre d études actuarielles (CEA) a poursuivi en 2014-2015 ses activités d

Plus en détail

ORIGIN UNE VÉRITABLE IDENTITÉ UN ÉPANOUISSEMENT DYNAMIQUE

ORIGIN UNE VÉRITABLE IDENTITÉ UN ÉPANOUISSEMENT DYNAMIQUE ORIGIN UNE VÉRITABLE IDENTITÉ UN ÉPANOUISSEMENT DYNAMIQUE Les Prestations Mobilier contemporain Aménagement soigné et fonctionnel Cuisine contemporaine équipée (réfrigérateur, plaques de cuisson vitrocéramique

Plus en détail

SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5

SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5 SOMMAIRE I. FAITS MARQUANTS... 3 II. REGLES ET METHODES COMPTABLES... 4 III.PRESENTATION DU BILAN (ACTIF ET PASSIF)... 5 IV.PRESENTATION DU COMPTE DE RESULTAT... 7 1. Détail du bilan - ACTIF... 9 2. Détail

Plus en détail

TMP Ukraine. Expertise-Conseil-Audit

TMP Ukraine. Expertise-Conseil-Audit TMP Ukraine Expertise-Conseil-Audit 36-B rue O. Gontchara, bur. 8 01034 Kiev, Ukraine Tel.: +38(044)234.33.48, +38(067)501.19.60, +38(067)406.97.37 Fax: +38(044)235.39.05 Sofia Tokar Auditeur certifié

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires

Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires QUINCY SOUS SENART ILE DE FRANCE Résidence du Val Sénart Résidence Etudiants et affaires Chantier au 30 Juillet 2009 1 Situation géographique de la Commune La Commune de Quincy-sous-Sénart, située à une

Plus en détail

Residhome Asnières Park. Asnières-sur-Seine (92)

Residhome Asnières Park. Asnières-sur-Seine (92) Residhome Asnières Park Asnières-sur-Seine (92) ASNIÈRES-SUR-SEINE, À QUELQUES MINUTES DU CENTRE DE PARIS Entre Paris et La Défense, à proximité des Bords de Seine, Asnières-sur-Seine bénéficie d une situation

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France

Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France Ecole des Neurosciences de Paris Ile-de-France du 01/01/2011 au 31/12/2011 ACTIF BRUT EXERCICE N IMMOBILISATIONS AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS NET NET N-1 Frais d'etablissement Frais de recherche et développement

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

UNION D ECONOMIE SOCIALE POUR LE LOGEMENT SOMMAIRE

UNION D ECONOMIE SOCIALE POUR LE LOGEMENT SOMMAIRE N 30 - Mai 2000 SOMMAIRE I - Financement des organismes agréés pour les actions d accompagnement en faveur du logement des jeunes et des demandeurs d emploi : imputation sur les fonds «10%». II - Prêts

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement!

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement! LA SILVER ECONOMY UNE OPPORTUNITE DE MARCHE Les retraités de demain seront de plus en plus nombreux à rechercher des logements adaptés au vieillissement: des résidences services séniors Le vieillissement

Plus en détail

Le Ducal - Rentabilité de 4,20%

Le Ducal - Rentabilité de 4,20% CAEN Le Ducal Un investissement sécurisé Investir dans une résidence seniors Les Essentielles, c est bénéficier des avantages fiscaux du dispositif Censi-Bouvard ou du statut de LMNP (loueur en meublé

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Meaux. Découvrez l appartement qu il vous faut! Clos. Chenonceau

Meaux. Découvrez l appartement qu il vous faut! Clos. Chenonceau Meaux Découvrez l appartement qu il vous faut! Clos Le Chenonceau «Le Clos Chenonceau», nouvelle réalisation BBC, est composé de 52 appartements avec jardin privatif, terrasse ou balcon. Il bénéficie d

Plus en détail

Votre passeport logement. Édition février 2011

Votre passeport logement. Édition février 2011 Votre passeport logement Édition février 2011 Madame, Monsieur, Vous êtes agent statutaire et vous travaillez à EDF SA. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d aides au logement. Vous trouverez

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE Résidence pour Étudiants «Les Estudines Nanterre Université» Nanterre (92) LMNP - Eligible au dispositif Censi-Bouvard*

FICHE DE SYNTHESE Résidence pour Étudiants «Les Estudines Nanterre Université» Nanterre (92) LMNP - Eligible au dispositif Censi-Bouvard* Page 1/9 FICHE DE SYNTHESE Résidence pour Étudiants «Les Estudines Nanterre Université» Nanterre (92) LMNP - Eligible au dispositif Censi-Bouvard* Votre contact sur ce programme : Patricia Boyer Tel :

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 Les comptes de l année 2014 sont présentés sous la même forme que ceux des années précédentes

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

L Alhambra Marseille (13)

L Alhambra Marseille (13) Résidence Etudiante Résidence Etudiante L Alhambra Marseille (13) La plate-forme dédiée à l investissement immobilier Collines, soleil, mer et calanques bienvenue à Marseille, 2 ème ville de France avec

Plus en détail

Au début du siècle dernier, les parisiens allaient se promener à Chatou attirés par son côté champêtre. Renoir et les impressionnistes venaient poser

Au début du siècle dernier, les parisiens allaient se promener à Chatou attirés par son côté champêtre. Renoir et les impressionnistes venaient poser C H ATO U - 7 8 Au début du siècle dernier, les parisiens allaient se promener à Chatou attirés par son côté champêtre. Renoir et les impressionnistes venaient poser leur chevalet dans l île de la boucle

Plus en détail

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE BAREME TRAITEMENTS ET SALAIRES PEA Fin du gel du barème : Revalorisation de 0,8% de l ensemble des tranches applicables aux revenus de 2013. Plafonnement du

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 UNSA UGAP Adresse 1 SOMMAIRE DES COMPTES ANNUELS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 - Bilan synthétique - Compte de résultat synthétique - Annexe 2 SOMMAIRE - REGLES ET METHODES

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. 2015-03 Séance du 14 janvier 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014 RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION INC - 27 janvier 2014 DIAGNOSTIC DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION SOMMAIRE La formation et le RIF : constats Les engagements de la COG Ucanss 2013-2016 La création

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA CHARENTE-MARITIME

DEPARTEMENT DE LA CHARENTE-MARITIME DEPARTEMENT DE LA CHARENTE-MARITIME REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DE LA CHARENTE-MARITIME Approuvé par l Assemblée Départementale le 14 décembre 2007 Après avis du comité

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

DOCUMENTS COMPTABLES

DOCUMENTS COMPTABLES DOCUMENTS COMPTABLES ENCEINTE ASSSP COMITE REGIONAL DE LA FFESSM Activités des clubs de sports PORTUAIRE 97434 SAINT PAUL Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Les montants figurant sur ces documents sont

Plus en détail

Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville

Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville Communiqué de presse Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville Paris, le 16 juin 2011, Propria, marque commune du Crédit Foncier et

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Protocole territorial relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Communauté de Communes du Bassin de vie de l ILE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE Adoma - Résidence sociale «Carabacel» 3 rue de la Gendarmerie 06 000 Nice Adoma propose des solutions de logement et d hébergement

Plus en détail

HAUTE-SAVOIE - MEGEVE - 74

HAUTE-SAVOIE - MEGEVE - 74 HAUTE-SAVOIE - MEGEVE - 74 Loueur en Meublé Non Professionnel Dispositif Censi BouvARD Résidence LUNE A Ensemble, nous valorisons votre patrimoine Construction Valorisation Satisfaction de nos clients

Plus en détail

Quelques ratios et données

Quelques ratios et données matérielles 94 Rapport d activité 2009-2010 Rapport d activité 2009-2010 95 Quelques ratios et données sur la base du compte financier 2009 (entre parenthèses : rappel compte financier 2008) Budget de

Plus en détail

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers PROPOSITION Projet de loi Logement et Urbanisme LOCATION Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers loi 1989 C.C.H. Une proposition pour accroître l offre locative à loyers maîtrisés.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 22 nouveaux studios meublés pour accueillir des personnes isolées ou en couple en situation d exclusion

DOSSIER DE PRESSE. 22 nouveaux studios meublés pour accueillir des personnes isolées ou en couple en situation d exclusion DOSSIER DE PRESSE Architecte : AKTIS Architecture Adoma propose des solutions de logement et d hébergement aux publics qui traversent des difficultés économiques ou d insertion et ne trouvent pas à se

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable...

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable... TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 PARTIE 1 - CADRE GÉNÉRAL DU SYSCOHADA... 19 Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21 Section 1 - Définitions, objectifs et champs d application de la comptabilité...

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

Le Douglas AUX LILAS

Le Douglas AUX LILAS Le Douglas AUX LILAS REI 02 LE DOUGLAS AUX LILAS Aux Lilas une ambiance village aux portes de Paris La ville et ses atouts Architecte Dans la continuation du quartier historique et populaire de Belleville,

Plus en détail

Univers Studio. Clermont-Fd Centre Résidence étudiante

Univers Studio. Clermont-Fd Centre Résidence étudiante Univers Studio Clermont-Fd Centre Résidence étudiante Clermont-Ferrand et le Puy de Dôme. Place de Jaude. Clermont-Ferrand, une ville tournée vers ses étudiants! Située au coeur de la région Auvergne,

Plus en détail

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion u La Maîtrise d ouvrage d insertion LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT Une réponse u pour les ménages qui n entrent pas dans les standards habituels du logement social. La Maîtrise

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC 2 rue Scandicci 93691 PANTIN CEDEX RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Exercice clos le 31 décembre 2012 Philippe PILLOT Commissaire

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 1 e r E X E M P L A I R E D E S T I N É À L A D M I N I S T R A T I O N. DGFiP N 2033-A 2014 @internet-dgfip

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 1 e r E X E M P L A I R E D E S T I N É À L A D M I N I S T R A T I O N. DGFiP N 2033-A 2014 @internet-dgfip N 0956 6 Formulaire obligatoire (article 0 septies A bis du Code général des impôts) ➀ BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 0 @internet-dgfip Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Durée

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

Villa. Castellane. Entre ville et nature

Villa. Castellane. Entre ville et nature Châtenay - Malabry (92) Entre ville et nature Châtenay-Malabr y, un environnement idéal L avenue de la Division-Leclerc Châtenay-Malabry, une ville-jardin à fort potentiel En quelques années Châtenay-Malabry

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

1 % logement : un service qui ne se dément pas

1 % logement : un service qui ne se dément pas 1 % logement : un service qui ne se dément pas Depuis la signature de la convention quinquennale du 3 août 1998, qui verra sa fin en 2003, le 1 % a bien changé. Claude COURTY [courty@cfecgc.fr] 48 Chargé

Plus en détail

URBAN PRESTIGIMMO. SCPI Malraux. Présentation en. points clés

URBAN PRESTIGIMMO. SCPI Malraux. Présentation en. points clés at rim oi ne.c om Une selection Le Guide Du Patrimoine, Contact Laurent COHEN, Tel 06 50 79 29 79 ou Tel 09 51 70 15 49 ed up URBAN PRESTIGIMMO Présentation en w 2013 PIERRE PAPIER : 1ER PRIX GESTIONNAIRE

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17

PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17 PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17 PARIS CAPITALE MONDIALE DU TOURISME D AFFAIRES Si Paris demeure la métropole la plus visitée au monde, en accueillant chaque année près

Plus en détail

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 L actualité du Loueur Meublé Non Professionnel Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 1 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER Objectif de cette présentation Découvrir

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES Avec les entreprises, le Conseil Général fait bouger les Vosges! Création Développement Reprise d entreprise CONSEIL GENERAL DES VOSGES 1 8 rue

Plus en détail

GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT

GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT Juin 2015 Guide du logement étudiant Acteurs majeurs et incontournables pour trouver et louer votre logement en France Sommaire Préambule 1 Les résidences étudiantes 2 Choisir

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). 2015-04 Séance du 11 février 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional CP 12-521 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS

Plus en détail

Compte de résultat global 2011 - Etablissement et Association

Compte de résultat global 2011 - Etablissement et Association Compte de résultat global 2011 - Etablissement et Association Introduction : L année 2011 a été marquée par le transfert en janvier du service A.S.L.L de la F.A.C.E vers l A.P.A.R.. Sur le plan financier

Plus en détail

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin Vendredi 30 août 2013 Jean Claude Mathis, Président d Aube Immobilier et de la SIABA, inaugure ce vendredi 30 aout 2013, en présence d Eric Vuillemin, maire de Romilly sur Seine, les dernières opérations

Plus en détail

A Saint-Nazaire. Découvrez la maison qu il vous faut! Domaine. L Etier

A Saint-Nazaire. Découvrez la maison qu il vous faut! Domaine. L Etier A Saint-Nazaire Découvrez la maison qu il vous faut! le Domaine de L Etier Bien vivre à Saint-Nazaire Saint-Nazaire se situe à 60 kilomètres à l Ouest de Nantes, à deux heures trente minutes de Paris

Plus en détail

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Marne-la-Vallée, puissant pôle d'attraction 40 ans d aménagement novateur : territoire d expérimentation et véritable précurseur

Plus en détail