Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire"

Transcription

1 Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : Q. p.10. Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 5 o. Décrivez l état de polarisation du faisceau réfléchi et du faisceau transmis. Comment cela changerait-il, si la lumière tombait selon l angle de polarisation? L angle de polarisation θ p pour la transmission de la lumière depuis l air dans le verre est donnée par tan θ p = n verre /n air et on trouve θ p 56. L onde incidente est donc décomposée en une onde réfléchie et une onde transmise : la première partiellement polarisée perpendiculairement au plan d incidence et la seconde partiellement polarisée parallèlement au plan d incidence. Si la lumière tombait selon l angle de polarisation θ p, la lumière réfléchie serait alors totalement polarisée perpendiculairement au plan d incidence tandis que la lumière transmise serait partiellement polarisée dans le plan d incidence. 1

2 Q7. p.10. Une couche antireflet sur une vitre a une épaisseur qui correspond à un quart de longueur d onde de la lumière rouge dans le milieu dont est constitué la couche. On a choisi l indice de réfraction de cette couche inférieur à celui du verre. Quelle couleur est réfléchie et quelle couleur est transmise lorsque de la lumière blanche tombe perpendiculairement sur cette couche? La couche antireflet est en général constituée d un mince film de plastique. Son indice de réfraction est supérieur à celui de l air. On a donc n air < n c < n verre. Par la suite représente la longueur d onde d une composante monochromatique dans la couche antireflet. En réflexion : Les réflexions sur les deux interfaces sont externes et les déphasages de π de chacune d elles se compensent. L interférence est constructive pour la composante de longueur d onde si :.2π = m.2π; = m = 2 m,rouge. Pour m = 1 la composante de longueur d onde,rouge /2, c est-à-dire le bleu, est réfléchie. Pour m > 1 ce sont des composantes de longueurs d onde plus courtes que la gamme visible qui sont réfléchies. L interférence est destructive si :.2π = m.2π + π = (m ).2π; = m = 2 m + 1 2,rouge. Pour m = 0 la composante de longueur d onde,rouge n est donc pas réfléchie. Pour m > 0 ce sont des composantes de longueurs d onde plus courtes que la gamme visible qui interfèrent destructivement. En transmission : La réflexion sur l interface film-verre est externe, ce qui introduit un déphasage de π, et la réflexion sur l interface film-air est interne (pas de déphasage). L interférence est constructive pour la composante de longueur d onde si :.2π + π = m.2π; = m; = (m ); m = m + 1; 2

3 = m = 2 m ,rouge. Pour m = 0 c est le rouge qui est totalement transmis. Par un raisonnement similaire on montre que le bleu n est pas transmis. Pour une longueur d onde donnée entre le bleu (,rouge /2) et le rouge (,rouge ), le déphasage entre les ondes réfléchies ou transmises est compris entre 0 et π. Cette longueur d onde est donc partiellement transmise et partiellement réfléchie. Les longueurs d onde proches du bleu sont plus réfléchies et moins transmises, et inversément pour les longueurs d onde proches du rouge. Exercices : Polarisation 6. [I] p.107. Plusieurs substances telles que les solutions de sucre ou d insuline sont dites optiquement actives, c est-a-dire qu elles font tourner le plan de polarisation de la lumière qui les traverse d un angle proportionnel à la distance parcourue et à la concentration de la solution. On place un récipient de verre entre deux polariseurs linéaires croisés. On trouve que 50% de l intensité de la lumière naturelle incidente sur le premier polariseur est transmise par le deuxième. De quel angle la solution a-t-elle fait tourner la polarisation de la lumière filtrée par le premier? Ce dispositif peut être utilisé par exemple pour doser le sucre dans l urine. La lumière naturelle étant non polarisée, le premier polariseur a pour effet d absorber la moitié de l énergie. Après le premier polariseur, il ne reste donc plus que 50% de l intensité initiale, ce qui signifie que le second polariseur n en absorbe pas davantage. Le plan de polarisation de la lumière doit donc tourner pour s aligner sur le second polariseur, ce qui signifie qu il a tourné de [I] p.107. La lumière du ciel réfléchie sur la surface d un bassin d eau (n = 1,33) a une intensite nulle si elle est observée au travers d un filtre polaroïd. Sous quel angle la surface est-elle examinée? La lumière réfléchie est nécessairement polarisée linéairement, avec son champ électrique parallèle à la surface de l eau. En effet, si l onde n était que partiellement polarisée, il serait impossible qu un polariseur l absorbe entièrement. En conséquence, l angle d incidence de la lumière sur l eau devait correspondre à l angle de Brewster, soit θ p = arctan 1,33 1,00 = 53, 1. L angle sous lequel nous 3

4 examinons la surface correspond à l angle de réflexion, qui est égal à l angle d incidence de 53, 1, en vertu de la loi de la réflexion. Interférence 25. [I] p.108. Une bulle de savon d indice 1,35 paraît jaune (λ = 580 nm) lorsqu elle est observée verticalement d en haut. Quelles sont les valeurs possibles de son épaisseur? La réflexion à l interface air-eau savonneuse (l interface extérieure de la bulle) est externe alors que celle à l interface eau savonneuse-air (l interface intérieure de la bulle) est interne. Par conséquent, la différence de marche entre les deux ondes réfléchies ne se limite pas à la différence de distance due à l aller-retour dans la couche d eau savonneuse d épaisseur d, mais doit aussi tenir compte de l inversion de phase de l onde à l interface intérieure. La différence de chemin optique est donc de 2d + λ 2. Comme la bulle paraît jaune, on en déduit que l interférence est constructive pour cette longueur d onde, ce qui signifie que la différence de marche correspond à mλ où λ est la longueur d onde du jaune mesurée dans la couche d eau savonneuse. Les épaisseurs possibles de la bulle de savon sont donc celles qui satisfont l équation 2d + λ = mλ, où λ = 1,35 = 0 nm. Pour m = 1, cette épaisseur est d = 107 nm ; pour m = 2, elle est de 322 nm ; etc... La possibilité m = 0 a été écartée, en effet, la différence de marche ne peut être inférieure à λ/2, la valeur due à l inversion causée par les réflexions de types différents. 28. [II] p.108. Un film photographique est imprimé avec deux raies lumineuses parallèles et horizontales. Une fois la pellicule développée, ces raies sont distantes de 0,50 mm du centre au centre. Chacune a une longueur de 1,0 cm et une largeur de 0,10 mm. On les éclaire avec la lumière du soleil et on observe l interférence sur un écran situé à 3 m. Toutes les franges sont alors colorées sauf la frange centrale. La frange violette du premier ordre apparaît à une distance de 2,0 mm de l axe. Quelle est sa longeur d onde? Une frange de couleur correspond toujours à une interférence constructive, ce qui signifie que la position de la frange violette d ordre 1 correspond à une différence de marche de 1λ. Or cette différence de marche peut être exprimée comme r 2 r 1 = a sin θ a y d où la distance des fentes est ici a = 0, 50 mm, y = 2, 0 mm est la distance de la frange à l axe et d = 3 m est la distance du film à l écran. On obtient donc pour le violet une longueur d onde de 00 nm. On peut remarquer que les fentes sont

5 FIGURE 1 Schéma de l expérience de Young. suffisament petites pour que le phénomène de diffraction ne gène pas l expérience, le premier minimum d intensité étant situé à l angle ( ) λ θ m = arcsin D il se trouve à une distance y d sin θ m = dλ/d c est-à-dire à 1,2 cm de l axe. 37. [III] p.108. On place une boîte rectangulaire en verre de longueur interne 10,0 cm dans l un des bras d un interféromètre de Michelson, éclairé avec une lumière de 600 nm. Si l indice de réfraction de l air est 1,00029 et que tout l air est progressivement pompé de la boîte, combien de paires de franges, brillantes et sombres, passent devant le réticule du détecteur pendant le pompage? La lumière a une longueur d onde de 600 nm mesurée dans le vide. Dans l air, 600 cette longueur d onde devient 1,00029 = 599, 826 nm. Par conséquent, lorsqu elle contient de l air, la longueur de la boîte (10, 0 cm) correspond à , 0 longueurs d onde, alors que, une fois qu on y a fait le vide, elle correspond à , 7 longueurs d onde, soit 8, 33 longueurs d onde de moins. Comme le rayon lumineux effectue un aller-retour au travers de cette boîte, la différence de marche entre ce rayon et celui qui parcourt l autre bras change de 96, 67λ. Pendant le pompage, on voit donc défiler 96, 67 paires de franges devant le réticule du détecteur. 38. [III] p.108. Considérez l expérience de Young. Etablissez l expression du déplacement vertical de la frange brillante de l ordre m, si l on place une lame mince à faces parallèles d épaisseur e en verre d indice n directement devant l une des fentes. Précisez vos hypothèses. Si on suppose que la distance fentes-écran d est beaucoup plus grande que la distance entre les fentes a, alors les angles du problème sont de petits angles et on 5

6 peut exprimer la différence de chemin optique entre les deux ondes comme r 2 r 1 = a sin θ a y d. La frange brillante d ordre m apparaît à la position pour laquelle cette différence de marche correspond à mλ, c est-à-dire y m = mλd a. Quelle que soit la fente devant laquelle on place une lame de verre, cette dernière a pour effet de raccourcir la longueur d onde par un facteur n. Comme les angles sont petits, la lumière traverse cette lame de façon quasi normale, ce qui permet de calculer combien de longueurs d onde supplémentaires représente le trajet dans la lame : là où il y avait e/λ, il y en a maintenant en/λ. Le trajet fente-écran augemente donc, pour le rayon qui traverse la lame, de (n 1) e λ longueurs d onde, ce qui est équivalent à un changement de différence de marche de (n 1)e mètres. On peut donc exprimer la nouvelle différence de marche comme a y d + (n 1)e. La frange brillante d ordre m apparaît toujours à la position pour laquelle cette différence de marche vaut mλ, ce qui se produit maintenant à la position y m = d a [mλ + (n 1)e]. Le changement de position est donc y = y m y m = d a (n 1)e. Selon qu on a mis la lame de verre devant l une fente ou l autre, on observera un y positif ou négatif. Diffraction 9. [I] p.109. Un réseau de diffraction produit un maximum de second ordre en lumière jaune (λ = 550 nm) à 25 o. Déterminez la distance entre les lignes. Les maximums principaux du réseau sont situés aux positions qui respectent l équation a sin θ = mλ. Celui d ordre m = 2 étant situé à 25, on obtient a = 2, 6 µm. 51, 52 et 53. [I] p.109. Le téléscope du mont Palomar a pour objectif un miroir de 508 cm de diamètre. Déterminez sa limite angulaire de résolution pour une longueur d onde de 550 nm. Quelle est la distance minimale entre deux points visibles à la surface de la Lune pour qu ils puissent être distingués (distance Terre-Lune = 3, m)? Et pour l oeil dont le diamètre de la pupille est de,00 mm? La limite angulaire de résolution est donnée par θ a 1, 220 λ D où D est le diamètre du téléscope. On a donc de θ a 1, rad, ce qui correspond à 0, 0272 secondes d arc. Pour que deux objets sur la surface de la Lune puissent être distingués grâce au téléscope, il faut que leur distance angulaire soit supérieur à la limite de résolution θ a. Sachant la distance d de la Lune, les objets devront donc être séparés par une distance L telle que L/d > θ a, ce qui impose L min = 50, 8 m. Pour l oeil, le diamètre D p de la pupille étant de mm, la limite de résolution, 6

7 donnée par θ a oeil 1, 220 λ D p, est 0, 1678 mrad. La condition L/d > θ a oeil impose donc une distance minimale L min = 6, 5 km. 60. [II] p On éclaire en lumière solaire un réseau de diffraction par transmission de 5000 lignes/cm. Le spectre du troisième ordre recouvre-t-il le spectre du deuxième ordre? On prendra le rouge à 780 nm et le violet à 390 nm. Les maximums principaux du réseau sont situés aux positions qui respectent l équation a sin θ = mλ. Les positions angulaires des pics rouge et violet d ordre 2, obtenues par substitution directe dans l équation, sont repectivement 51, 3 et 22, 9. Le spectre du deuxième ordre est donc compris dans l intervalle angulaire [22, 9 ; 51, 3 ]. La position angulaire du pic violet d ordre 3 est 35, 80. Par conséquent, le spectre d ordre deux chevauche celui d ordre trois (situé à des positions supérieures à 35, 80 ). 7

Corrigés de la séances 14 Chapitres 27: Optique ondulatoire

Corrigés de la séances 14 Chapitres 27: Optique ondulatoire Corrigés de la séances 14 Chapitres 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : chap.27 Q4 Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 45 o. Décrivez l état de polarisation

Plus en détail

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés

E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés E - Application de la spectrométrie à l étude des couleurs interférentielles spectres cannelés Nous allons voir ici différentes expériences où l utilisation d un spectromètre à CCD permet de réaliser des

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

Optique géométrique et physique

Optique géométrique et physique J.Hormière / 2 Optique géométrique et physique I Un objectif de distance focale f 320 mm est constitué par un doublet (L, L 2 ) de formule 8, 5, 4 (f 8a, e 5a, f 2 4a). La lumière rencontre d abord la

Plus en détail

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue.

Plus en détail

OPTIQUE ONDULATOIRE. Table de matière. Optique ondulatoire 13GE 2013/14 W1

OPTIQUE ONDULATOIRE. Table de matière. Optique ondulatoire 13GE 2013/14 W1 OPTIQUE ONDULATOIRE Optique ondulatoire 13GE 013/14 W1 OPTIQUE ONDULATOIRE Table de matière! Introduction: déficience de l optique géométrique W! Qu est-ce que la lumière? W! Le principe de Huygens W3!

Plus en détail

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier.

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. TP : Polarisation Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. I. Rappels sur la polarisation 1. Définition La polarisation

Plus en détail

TP 1 Polarisation et biréfringence

TP 1 Polarisation et biréfringence TP 1 Polarisation et biréfringence PARTIE THEORIQUE I.1 Filtres polarisants rectilignes : polaroïds et prisme de Glan On utilisera un filtre polarisant soit pour créer une polarisation rectiligne (on appellera

Plus en détail

Propriétés optiques Sujet 1

Propriétés optiques Sujet 1 Sujet 1 Thème : retrouver les axes neutres d une lame. On prend du saphir, matériau anisotrope de structure hexagonale. Question 1 : Ce matériau est uniaxe négatif avec l axe optique orienté selon l axe

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques vectorielles. Certains systèmes physiques, comme par exemple les lunettes de soleil polarisantes,

Plus en détail

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h NOM : PRÉNOM : CLASSE : TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h COMPETENCES EVALUEES (A = acquis ; E = en cours d acquisition ; N = non acquis) Ex1 Ex2 Ex3 Rédiger et présenter son devoir. Restituer

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

Une fois la lunette réglée, escamotez le miroir semi-rééchissant. Corrigez l'horizontalité de la lunette si nécessaire

Une fois la lunette réglée, escamotez le miroir semi-rééchissant. Corrigez l'horizontalité de la lunette si nécessaire TP 06 - Spectroscope à réseau Comment analyser la lumière émise par une source? 1 Principe et réglages du spectrogoniomètre à lunette autocollimatrice Figure 1: Goniomètre Le goniomètre est un appareil

Plus en détail

i) Source ponctuelle Quel que soit le type d'interféromètre (division du front d'onde ou d'amplitude), les interférences sont non-localisées.

i) Source ponctuelle Quel que soit le type d'interféromètre (division du front d'onde ou d'amplitude), les interférences sont non-localisées. Optique Ondulatoire Plan du cours [1] Aspect ondulatoire de la lumière [2] Interférences à deux ondes [3] Division du front d onde [4] Division d amplitude [5] Polarisation [6] Diffraction [7] Interférences

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Phénomènes vibratoires et optique

Phénomènes vibratoires et optique Travaux dirigés Phénomènes vibratoires et optique K. F. Ren L3 IUP ME 2015 1 Oscillations 1.1 Etude d un oscillateur harmonique Un oscillateur harmonique est décrit par l équation : u(t) = 0, 4 cos(5πt

Plus en détail

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE DATE : 04/01/16 DUREE : 45min MATIERE : OPTIQUE PHYSIQUE CLASSE : TS A NOM DE L ENSEIGNANT : M. JUANICO Exercice 1 : Cours (7 points) 1/ Faire le dessin du montage du cours

Plus en détail

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière PHYSIQUE I Le problème s intéresse à différents aspects de la polarisation de la lumière Les applications de ces phénomènes sont multiples et les dispositifs associés sont des composants de base dans les

Plus en détail

Composants. Jetons et dépolis. Lentille condenseur asphérique. Condenseur double sur tige. Jetons et dépolis

Composants. Jetons et dépolis. Lentille condenseur asphérique. Condenseur double sur tige. Jetons et dépolis Jetons et dépolis Dépolis en verre diamètre 40, 50 ou 80 mm Épaisseur 2 mm, chaque face est dépolie à grain fin Marquage sérigraphié «d» disponible Jetons et dépolis Dépoli + Objet Dépoli Diamètre 40 mm

Plus en détail

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3)

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3) L optique (Chap 3)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. La lumière : La lumière est une onde électromagnétique, caractérisé par sa fréquence f. Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 Les solutions de ces exercices sont reprises sur le site web de FSAB1203. Ne consultez les solutions qu après avoir tenté sérieusement de résoudre l exercice.

Plus en détail

Interférences lumineuses

Interférences lumineuses Interférences lumineuses Principe Les phénomènes d interférences résultent de la superposition de 2 ondes lumineuses. Ils ne peuvent se produire que lorsque les conditions suivantes sont réalisées : les

Plus en détail

Collection pour l étude de la lumière polarisée

Collection pour l étude de la lumière polarisée Collection pour l étude de la lumière polarisée OP 1610 10005 Mode d emploi Version 02 Lumière polarisée Les expériences qui sont proposées décrivent les moyens de produire de la lumière polarisée. Elles

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info Les ondes lumineuses 1 Les ondes lumineuses I) Préliminaires : 1 Quelques notions qualitatives sur l optique ondulatoire * Rappels d optique géométrique : * Traversée de rayons à travers une lentille CV

Plus en détail

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant CHABOU Moulley Charaf Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Minier Cours - - 1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant 1.1. Généralités sur la lumière La lumière

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Polarisation I

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Polarisation I Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques NS Physique Polarisation I FRANCON : Vibrations lumineuses, p. 240 à 256 MATHIU : Optique, tome I, p. 93 à 121 et 261 à 283 BRUHAT-KASTLR : Optique, 170

Plus en détail

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Les matériaux utilisés pour réaliser des composants optiques sont ± absorbants (pertes énergétiques selon le trajet Flux

Plus en détail

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES TS 1-2-3 DS n 3 12 /12/2013 EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES Un dispositif à fentes d Young est utilisé pour réaliser des interférences lumineuses à partir de la lumière rouge d un laser S du

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Polarisation de la lumière

Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière lumière polarisée linéairement circulairement Notre œil ne perçoit pas la polarisation de la lumière, contrairement à bcp d animaux (abeilles, pigeons..). 1 Les polariseurs :

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Lumière non polarisée : La polarisation est un phénomène provenant du caractère ondulatoire de la lumière. La lumière est une onde, c'est à dire

Plus en détail

5 // Champ en profondeur

5 // Champ en profondeur 1 1 // Description On distingue principalement : les objectifs standards f = 50 mm les objectifs grand angle f = 8 mm les téléobjectifs f = 500 mm les objectifs à distance focale image variable ou zooms;

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Composants et dispositifs Expériences présentées en cours Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Propagation

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012 DS le er octobre 202 OPTIQUE ATOMISTIQUE NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Les copies illisibles ou mal présentées seront

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIÈRE

POLARISATION DE LA LUMIÈRE TRAVAUX PRATIQUES POLARISATION DE LA LUMIÈRE Cette séance de travaux pratiques propose quelques expériences sur l étude et la manipulation de la polarisation d un faisceau. Ces expériences se concentrent

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE OPTIQUE 1 OPTIQUE 3 Polarisation 3.1 Introduction La théorie n est pas donnée dans ce chapitre. Il vous faudra donc l étudier avant de faire l expérience. References Hecht et Zajac, Optics page 219 Fowles,

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation.

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation. 1 TP : Polarisation Sciences Phsiques MP TP : Polarisation. L étude s effectuera pour les ondes électromagnétiques dans le domaine visible. l ensemble des phénomènes que nous allons aborder est la conséquence

Plus en détail

Optique : expériences de base

Optique : expériences de base Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Optique : expériences de base Sextant, Optique expérimentale 1 I) Sources lumineuses 1) Sources thermiques Elles ont un spectre continu dont

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIÈRE.

POLARISATION DE LA LUMIÈRE. POLARISATION D LA LUMIÈR. POLARISATION D LA LUMIÈR. Objectifs Connaître la structure transverse d une onde électromagnétique. Savoir écrire le champ électrique associé à une onde plane progressive. Relier

Plus en détail

P O L A R I S AT I O N

P O L A R I S AT I O N P O L A R I S AT I O N P o l a r i s e u r d e P r e c i s i o n e n v e r r e Plébiscité par ses utilisateurs Athermiques, ces polariseurs peuvent être exposés à des faisceaux intenses. La monture à bille

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 4. Lumière et couleur. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 4. Lumière et couleur. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. produit b. polychromatique c. longueur d onde d. supérieure e. trichromatique f. cônes g. thermique h. Wien 2. QCM a. peut être

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

- PROBLEME D OPTIQUE 1 -

- PROBLEME D OPTIQUE 1 - - 1 - ENONCE : «Appareil photographique» I. OBJECTIF STANAR On assimile l objectif d un appareil photographique à une lentille mince convergente () de centre O et de distance focale image f. a distance

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures SESSION 2013 PCP1003 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2 OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS.... 2 2. GRANDISSEMENT TRANSVERSAL... 3 3. DISTANCE FOCALE DE GAUSS... 3 4. PUISSANCE...

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

Division d amplitude. Retour au menu. 4.1 Interférences par des lames minces. 4.1.1 Présentation de l expérience

Division d amplitude. Retour au menu. 4.1 Interférences par des lames minces. 4.1.1 Présentation de l expérience Retour au menu Division d amplitude Dans le chapitre précédent nous avons vu comment traiter le problème de la superposition de deux ondes lumineuses issues d un même front d onde dont on en prélevait

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique 1 Rappels théoriques Les états de polarisation de la lumière 1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique Le champ électrique d'une onde plane harmonique en un point M au cours du temps

Plus en détail

Un.5/6 LA lumière des étoiles évaluation

Un.5/6 LA lumière des étoiles évaluation Un.5/6 LA lumière des étoiles évaluation Classe : Nom : sujet A Note : appréciation: Question n 1 : Relier chaque spectre à la légende qui lui correspond : a. Spectre émis par une étoile rouge b. Spectre

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Influence des réglages d un appareil photographique

Influence des réglages d un appareil photographique Influence des réglages d un appareil photographique Ce document présente les résultats concernant l influence de différents réglages sur une image lors d une prise de vue par un appareil photographique.

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011. Nom SOLUTIONS. Numéro de l étudiant.e

PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011. Nom SOLUTIONS. Numéro de l étudiant.e PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011 Nom SOLUTIONS Numéro de l étudiant.e Professeur Marc de Montigny Horaire Vendredi, 16 décembre 2011, de 9 h à midi Lieu Gymnase du Campus

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. Définition d une lentille Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres dont l'un au moins est sphérique. D: diamètre d'ouverture. e: épaisseur. Une lentille

Plus en détail

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES 1 ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES Dans toute notre étude des lentilles sphériques, nous avons considéré qu elles étaient stigmatiques, ce qui sous entendait qu elles étaient utilisées dans les conditions

Plus en détail

Lentilles. IV 35. Viseur. 1) Un viseur est constitué d un objectif formé par une lentille mince convergente L 1, de distance focale f 1 = 10 cm et

Lentilles. IV 35. Viseur. 1) Un viseur est constitué d un objectif formé par une lentille mince convergente L 1, de distance focale f 1 = 10 cm et Lentilles I 77. Phare. Un phare est constitué par un filament lumineux de cm de long et par une lentille de diamètre cm. Lorsque celleci est à cm du filament, elle en donne une image nette sur un écran

Plus en détail

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. MATERIEL / LOGICIELS / DOCUMENTATION Laser He-Ne polarisé - Polariseurs - Lame /4 - Puissancemètre - Cellule de Pockels

Plus en détail

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3 Didier Christophe Grégoire Brian Groupe C 3 Compte-rendu Spectroscopie TP n 1 : Monochromateurs A. Outils de diffraction l Plusieurs méthodes de diffraction sont possibles : q Par une fente : On fait traverser

Plus en détail

FSAB1203 - Physique 3 Partie "Ondes"

FSAB1203 - Physique 3 Partie Ondes FSAB13 - Physique 3 Partie "Ondes" Module S4 Polarisation, réflexion, réfraction Matière traitée dans le 4ème module d'apprentissage de physique 3 1. Concept de polarisation d'une onde transverse (électromagnétique,

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain La fibre optique L'essentiel L'Internet de demain Alben21 - Tous droits réservés - Edition 2012 Constituée d'un cœur entouré d'une gaine réfléchissante, la fibre optique est un "tuyau" très fin dans lequel

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/ À quelle distance est une voiture quand on commence à distinguer, à l œil nu, qu il y a deux phares à l avant de la voiture? Les deux phares sont distants de 1.5 m. scienceblogs.com/startswithabang/011/0/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION P : 28 n 1 Tester ses connaissances Définissez les mots ou expressions. Accommodation, punctum remotum, punctum proximum, œil réduit, distance

Plus en détail

Chapitre 2. Prospection sismique. 2.1 Sismique-réflexion

Chapitre 2. Prospection sismique. 2.1 Sismique-réflexion Chapitre 2 Prospection sismique La prospection sismique est basée sur la propagation des ondes élastiques dans le sous-sol. Nous avons indiqué dans la section précédente que l on s intéressait essentiellement

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES Partie A : OPTIQUE QUELQUES PROPRIETES ET APPLICATIONS DE L APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE Un appareil photo est constitué d un ensemble de lentilles dont le but est de former

Plus en détail

1 Réflexion et réfraction

1 Réflexion et réfraction 1 Réflexion et réfraction 1.1 Rappel sur la propagation dans les milieux linéaires isotropes Equations de Maxwell dans les milieux Dans un milieu diélectrique sans charges libres (ni courants libres) les

Plus en détail

Polarisation de la lumière

Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière Mise en évidence : L'étude de la polarisation de la lumière va permettre de déterminer l'orientation du vecteur champ électrique par rapport à la direction de propagation. On

Plus en détail

Travaux Pratiques d Optique

Travaux Pratiques d Optique Travaux Pratiques d Optique Polarisation Préparation des TPs 1 1 Polarisation : notions de base 3 2 Mesures de biréfringence 17 3 Polarimètre à analyseur tournant 25 4 Etude d un modulateur électro-optique

Plus en détail

Exercices d Optique 2008-2009

Exercices d Optique 2008-2009 Exercices d Optique «(... ) que mon corps est le prisme inaperçu, mais vécu, qui réfracte le monde aperçu vers mon «Je». Ce double mouvement de conscience, à la fois centrifuge et centripète, qui me relie

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE N 1

DEVOIR SURVEILLE N 1 Année 2011/2012 - PCSI-2 DS 01 : Optique 1 DEVOIR SURVEILLE N 1 Samedi 24 Septembre 2011 Durée 3h00 Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces Ex 01 Ex 02 Catadioptre T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces O Deux miroirs rectangulaires M et M forment un C angle de 70, AC = AC = 50 cm. 1. Un point lumineux P se trouve entre les miroirs.

Plus en détail

Des lunettes trois D pour le confiseur

Des lunettes trois D pour le confiseur Partie A Des lunettes trois D pour le confiseur La cuisine pour s approprier la polarimétrie Ou comprendre la polarisation de la lumière grâce à la cuisine. Un écran, des lunettes pour connaître les sucres.

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Le barème est sur 70 points dont 2 points pour la présentation Les questions Q13, Q14, Q17, Q33 et Q34 peuvent être laissées de coté dans un premier temps. Calculatrice

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

Les télécommunications par ondes hertziennes datent d un peu plus d un siècle :

Les télécommunications par ondes hertziennes datent d un peu plus d un siècle : Un peu d Histoire Les télécommunications par ondes hertziennes datent d un peu plus d un siècle : 1831 : Découverte de l induction par Michael Faraday (1791 1867) : Production d effets électriques à distance

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

Vélocimétrie laser à effet Doppler

Vélocimétrie laser à effet Doppler N 782 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 571 par Laurence PONCET Lycée A. de Tocqueville - 50100 Cherbourg 1. PRINCIPE La vélocimétrie laser à effet Doppler est basée sur le décalage de la fréquence de

Plus en détail

Fiche cours. Polarisation de la lumière, polarimétrie 15/11/2007 STL BGB

Fiche cours. Polarisation de la lumière, polarimétrie 15/11/2007 STL BGB En 1808, Malus découvre que la lumière du Soleil subit une modification d état lors d une réflexion sur une surface de verre. Cette modification constitue le phénomène de polarisation de la lumière. 1.

Plus en détail