Neustockimages. Guide des actions. à l étranger pour. les exportateurs wallons

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Neustockimages. Guide des actions. à l étranger pour. les exportateurs wallons"

Transcription

1 Neustockimages Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons

2 calendrier L M M J V S D janvier février mars L M M J V S D avril mai juin L M M J V S D juillet août septembre octobre novembre décembre L M M J V S D 2

3 INTRODUCTION L propose en aux exportateurs wallons un plan international axé sur la réalisation de 161 actions de promotion et de prospection commerciales, dont environ 80% seront conduites par l en tant que maître. Cela représente un moins grand nombre d actions par rapport à 2012 (215 actions) et 2013 (185 actions) qui reflète la volonté de l de mieux répartir, au cours d une année complète, les actions pour éviter la concurrence entre elles, sans porter préjudice à l étendue de la couverture géographique et sectorielle. Le programme d actions couvre 25 secteurs d activités et vise 75 pays. Ce large éventail d actions en termes géographique et sectoriel procède d une volonté claire : proposer à un maximum d entreprises, qu elles soient grandes ou petites, nouvellement exportatrices ou aguerries à l international, une offre de services la plus diversifiée possible. Et ainsi, selon le principe de service public universel, répondre aux besoins de chacun. De plus, pour offrir aux sociétés une meilleure visibilité sur le long terme, sont également présentées, dans un feuillet à part, les collectivités wallonnes aux foires et salons internationaux sur la période , points de repère incontournables pour de nombreux exportateurs. Les foires et salons internationaux sont un moyen opérationnel privilégié par l et largement plébiscité par les entreprises qui apprécient ces formules de rendezvous ciblés, multiples, rapides et peu coûteux. Le programme d actions est le résultat d un processus stratégique découlant d une concertation active impliquant plusieurs acteurs : > les services géographiques et le service agroalimentaire de l Agence ; > le réseau international de l qui comprend 108 points de représentation commerciale à l étranger assurant un suivi prospectif de la demande pour les produits et services wallons sur les marchés mondiaux ; > les opérateurs wallons et belges de soutien au commerce extérieur ; > les firmes wallonnes elles-mêmes dont l évolution des besoins et les orientations de développement international sont constamment prises en compte et actualisées. Au niveau wallon plus particulièrement, en raison de leur fonction représentative des entreprises, une concertation permettant de dégager les arbitrages géographiques et sectoriels des actions a été menée avec les partenaires traditionnels de l que sont les opérateurs économiques wallons : l UWE, les fédérations sectorielles, les chambres de commerce et d industrie, les pôles de compétitivité et les clusters. Tous ces partenariats sont indispensables à la mise en œuvre de l action de l afin de bien renforcer l efficacité et la cohérence globale de tout ce qui peut contribuer au succès des entreprises wallonnes à l exportation. L aboutissement de cette collaboration fructueuse est la présentation d un programme d actions qui permet l adéquation entre les besoins des firmes wallonnes et l évolution des opportunités commerciales sur les marchés internationaux, mettant ainsi le monde à la portée des entreprises wallonnes en fonction de leur capacité et de leur savoir-faire. A l échelon interrégional, dans un esprit de recherche de synergies et de complémentarités, 49 actions seront menées en (30 % du total) en collaboration avec les deux autres agences régionales de promotion du commerce extérieur : Flanders Investment & Trade (FIT) et Brussels Invest & Export (BIE). A titre d exemple, il est prévu de réaliser quatre missions princières multisectorielles, co-organisées par les trois Régions et l Agence pour le Commerce extérieur (ACE), qui se dérouleront en Arabie saoudite-oman (mars) et en Colombie-Pérou (octobre). Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 3

4 L approche géographique Sur le plan géographique, l, fidèle à sa mission fondamentale de diversification géographique des exportations wallonnes, continuera à stimuler, en, la promotion des ventes des entreprises au-delà de leurs sphères commerciales européennes traditionnelles vers les marchés dits à la grande exportation à fort potentiel de développement. En, près de 70 % du programme d actions commerciales seront réalisés dans des régions situées à l extérieur de l UE-15. La volonté d amplifier la présence des firmes wallonnes sur des marchés plus lointains et difficiles se traduit par l organisation de 20 actions centrées sur les poids lourds de l économie mondiale émergente que sont les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Toutefois, malgré leur caractère incontournable, le monde émergent ne s arrête pas aux BRICS. Certaines autres économies présentent déjà toutes les caractéristiques de futurs BRICS. Il s agit des pays qui sont maintenant qualifiés de «Prochains 12» : l Argentine, l Egypte, l Indonésie, l Iran, la Malaisie, le Mexique, le Nigeria, les Philippines, la Thaïlande, la Turquie, l Ukraine et le Vietnam. Hétérogènes par la structure de leur économie, leur niveau de développement humain et la qualité de leur gouvernance, ils partagent néanmoins, tous, un fort potentiel de croissance. L proposera en aux exportateurs wallons l organisation de 16 actions en lien avec ces 12 marchés, dont certains intégreront possiblement le club des nouvelles puissances économiques. Parmi les marchés à la grande exportation, une attention toute particulière sera portée à l Extrême-Orient avec 33 actions (20 % du programme) qui constituera encore l année prochaine le premier pôle de croissance de l économie mondiale. Le Proche et le Moyen- Orient seront la cible de 10 actions, tandis que les pays d Afrique feront l objet de 18 actions en, dont 9 en Afrique du Nord. Les marchés d Europe centrale et orientale, avec 20 actions prévues, seront également largement pris en considération. Quant à l Amérique du Nord et l Amérique latine, l y proposera dans chacune de ces zones respectivement 10 actions aux entreprises wallonnes en. De plus, afin de rencontrer l objectif du contrat de gestion qui spécifie qu au minimum un nouveau marché à l exportation doit être prospecté chaque année, une mission exploratoire se déroulera l année prochaine dans deux pays où nous n avons jamais amené collectivement des entreprises wallonnes : l Ethiopie et le Bangladesh. La stratégie de l sur le plan géographique est donc manifeste : elle va dans le sens d une intensification de ses actions à la grande exportation hors des sphères commerciales habituelles européennes. Les marchés émergents représentent un facteur de croissance essentiel pour nos exportateurs en fournissant des perspectives de demande dynamique et en limitant leur dépendance commerciale vis-à-vis des grands pays voisins au sein de l UE. Malgré la proportion plus importante des actions de l effectuée à l extérieur de l UE- 15, le soutien à la prospection des marchés européens en faveur des PME n est pas délaissé. Au contraire, les zones de priorité naturelle, que constituent les marchés européens de proximité pour les PME wallonnes faisant leurs premiers pas à l exportation, représentent un noyau dur du champ opératoire des actions de prospection de l. A titre d exemple, l proposera en aux entreprises wallonnes 38 actions de prospection sur les marchés traditionnels européens que sont : la France (16 actions), l Allemagne (8 actions), les Pays-Bas (4 actions), l Italie (4 actions), le Royaume-Uni (3 actions) et l Espagne (3 actions), notamment via l organisation de collectivités wallonnes dans les incontournables grands salons sectoriels (ex : FARNBOROUGH, SIAL, MEDICA, POLLUTEC, MIDEST ), lesquels drainent une participation d entreprises régulière et confirmée. 4

5 L approche sectorielle Sur le plan sectoriel, l, respectant sa philosophie de service universel, offre ses services d aide à l exportation aux firmes de toutes tailles et œuvrant dans tous les secteurs d activités. Toutefois, en conformité avec la politique régionale de développement des clusters et des pôles de compétitivité, l visera à renforcer en son approche sectorielle dans la prospection des marchés étrangers en encourageant des démarches internationales communes avec les regroupements sectoriels. A titre d exemple, nous avons prévu l année prochaine de réaliser 64 actions en collaboration avec les clusters et les pôles de compétitivité wallons, soit 40 % du programme, et cela, sans préjudice des actions mises en œuvre à destination des autres secteurs wallons. Le programme d actions s articule autour de 25 branches d activités différentes. En prenant en compte les activités couvertes par les pôles de compétitivité et les clusters wallons, l restera très attentive à la promotion des créneaux à haute valeur technologique que sont les biotechnologies, les produits médicopharmaceutiques, les additifs alimentaires, les technologies environnementales, les technologies énergétiques durables, les nouveaux matériaux, la mécatronique, les nouvelles technologies de l information et de la télécommunication, les équipements pour la sécurité et le contrôle ou encore le matériel aéronautique et aérospatial. Regroupées, ces activités, qui sont représentées par une génération d entreprises wallonnes innovantes et dynamiques, forment une catégorie dont le poids correspond à près de 30 % du programme d actions. Moins de 20 % du plan d actions de l concernaient ces secteurs de pointe avant le lancement des pôles de compétitivité. Il faut particulièrement relever le nombre élevé d actions (19) qui seront réalisées en dans le secteur des biotechnologies et des sciences du vivant. Reflétant les forces traditionnelles de l économie wallonne, une part importante des actions sera également consacrée à la promotion des produits agroalimentaires (21 actions), des biens d équipement (12 actions), des matériaux de construction (10 actions) et des produits de l édition en collaboration avec WBI (7 actions). Dans le domaine agroalimentaire, un effort particulier sera mené pour soutenir les exportateurs wallons vers les marchés «halal» par la participation de l à deux salons internationaux incontournables dédiés à ce segment qui recèle beaucoup de potentialités pour nos entreprises. Ces salons se dérouleront à Kuala Lumpur et à Paris. Il faut noter aussi que l réalisera l année prochaine 9 actions de promotion dans le domaine du design et du stylisme via la structure d appui Wallonie-Bruxelles Design/Mode (WBDM), afin de valoriser à l étranger le savoir-faire wallon de cette filière et de favoriser son adéquation à la demande internationale. De façon générale, environ 75 % des actions proposées aux entreprises wallonnes en posséderont une orientation sectorielle, renforçant ainsi la cohérence des opérations et la visibilité à l étranger sur le potentiel du savoir-faire wallon. L approche multisectorielle, qui est orientée à la baisse depuis quelques années, concernera 41 actions (25 % du total), essentiellement dans les marchés plus difficiles à la grande exportation où la logique de concentration sectorielle est moins appropriée dans la prospection commerciale. Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 5

6 LES INCITANTS FINANCIERS A LA PROSPECTION INTERNATIONALE A la grande majorité des actions de notre programme international est liée une aide financière soutenant la participation des entreprises wallonnes : stands collectifs hors UE (APE collectivités), missions et journées de contact hors UE, réalisation ou traduction de supports de promotion, etc. Bien évidemment, des incitants financiers sont également disponibles pour les firmes désirant prospecter de façon individuelle à l étranger, tels que l assistance pour les voyages de prospection hors UE (APE individuel), les foires subsidiées classiques et les foires «bonus PME». L peut ainsi prendre en charge jusqu à 50 % de votre budget de prospection à l international (dans la mesure où les critères d éligibilité à nos programmes incitatifs sont remplis). N hésitez pas à consulter notre site Internet et à contacter la Direction des Incitants financiers et nos bureaux régionaux. Ils sont à votre écoute et à votre disposition. Cette capacité d écoute et d anticipation des besoins des entreprises wallonnes en matière de soutiens financiers a mené, à l, à la création et à la poursuite de deux initiatives : les chèques coaching en partenariat international et les «Bootcamp Export». Chèques coaching en partenariat international Lancé en septembre 2011 dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, le programme «chèques coaching en partenariat international» mené en parfaite collaboration avec l Union wallonne des Entreprises, a connu un beau succès. Plus de cent soixante PME wallonnes y ont déjà fait appel pour élaborer la meilleure stratégie dans leur démarche à l exportation, pour révéler leurs qualités et pour créer leur réseau à l international. Une enquête récente auprès des entreprises bénéficiaires d un coaching en partenariat international indique un taux de satisfaction de plus de 85 %. Une quinzaine de coachs agréés sont à la disposition des PME wallonnes qui souhaitent développer leurs activités à l étranger. Basé sur le principe de confiance, l obtention des «chèques coaching» (5 chèques d une valeur totale de représentant 5 journées de coaching à répartir sur un an) est simple et rapide. Envie ou besoin de vous faire accompagner par un coach? Renseignements et formulaire d inscription sur : Plus de PME wallonnes exportatrices «BOOTCAMP EXPORT» Tout au long de l année et dans toutes les provinces wallonnes, l organisera, en collaboration avec l UWE, des «Bootcamp Export» avec pour seul objectif d augmenter le pourcentage de PME wallonnes exportatrices. Le programme du bootcamp alliera théorie et aspects très pratiques du commerce international avec témoignages d entreprises déjà actives à l international, coaching, rencontre avec des banques et des business angels, pitching, analyse swot Chaque participant (une quinzaine de sociétés par session) aura, à l issue du bootcamp, la possibilité de travailler avec le coach de son choix pour développer des partenariats internationaux (chèques coaching) ainsi qu un «Kit export du débutant» (participation aux business days, aide Web2.0, participation à une mission ou à une collectivité, rencontre avec une PME wallonne exportatrice ). Des séances de suivi autour d un thème «export» (logistique, juridique ) sont prévues pour aider les nouveaux exportateurs à partager leur expérience et à maintenir la dynamique du groupe. 6

7 LE MARCHE CIBLE : LA SUISSE Schaffhouse Bâle Winterthur Liestal Baden Aarau Zurich Delémont Olten Soleure Zoug Bienne La Chaux-de-Fonds Neuchâtel Lucerne Schwyz BERNE Stans Sarnen Fribourg Altdorf Thoune Yverdon-les-Bains Frauenfeld St-Gall Herisau Appenzell Glaris Coire Grisons Davos Lausanne Morges Nyon Genève Interlaken Gstaad Vevey Montreux Crans-Montana Brig Sion Sierre Valais Tessin Locarno Bellinzona St-Moritz Martigny Zermatt Lugano La Suisse : un partenaire solide, proche et éloigné à la fois L poursuivra en sa politique de mise en œuvre d un «marché cible» annuel qui se veut attractif et riche en opportunités pour les entreprises wallonnes. Après les régions du Sud et Sud-Est du Brésil en 2013, le marché cible de l Agence en sera la Suisse. La Suisse fera l objet d une action structurée de visibilité et de promotion du savoir-faire des entreprises wallonnes et des potentialités de la Wallonie comme terre d accueil d investissements étrangers. Par ce choix, l Agence se fixe plusieurs objectifs : > aider les entreprises wallonnes à intensifier leur présence ou à faire leurs premiers pas sur le marché suisse, 16 ème partenaire commercial de la Wallonie et qui, malgré son dynamisme et son haut niveau technologique, reste encore trop peu prospecté par une majorité de nos entreprises ; > renforcer l attractivité de la Wallonie comme région d investissements et de partenariats, en sensibilisant les investisseurs helvétiques, mais aussi les entreprises étrangères basées en Suisse, aux atouts et potentialités de notre région. Avec une superficie de km2 et une population de 7,95 millions d habitants, la Suisse est un pays qui, à bien des égards, peut faire penser à la Belgique. A l instar de notre pays, et en comparaison avec ses grands voisins, la Suisse est un pays petit et dense. Un tiers de la population réside dans les cinq plus grandes villes du pays que sont Genève, Zurich, Lausanne, Bâle et Berne. Seul un dixième de la population totale vit dans les Alpes qui représentent pourtant 61 % du territoire. Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 7

8 Une autre similitude par rapport à la Belgique est sa diversité linguistique et culturelle. La Suisse compte ainsi 4 langues nationales qui sont par ordre d importance : > l allemand : parlé par les deux tiers de la population et dans dix-sept des vingt-six cantons. Il s agit de la Suisse alémanique ; > le français : parlé dans un quart du pays. La Suisse romande représente quatre cantons (Genève, Vaud, Neuchâtel et le Jura). Trois cantons (Berne, Fribourg et le Valais) sont bilingues français et allemand ; > l italien : parlé dans le Tessin par 6 % de la population et le long de la frontière avec l Italie ; > le romanche : parlé dans le canton des Grisons et par 0,5 % de la population. En outre, plus de 1,5 million d étrangers (20 % de la population) vivent en Suisse, dont vingt mille d origine belge (douze mille en Suisse romande). La prospérité objective de la Suisse réside dans une économie dynamique et bien structurée. Mais pas uniquement! Le pays a réussi à développer un modèle «SWISS MADE» au départ d une importante diversité culturelle, linguistique et religieuse. Etre Suisse, c est un ensemble d idées et de comportements communs dont les Helvétiques sont très fiers, tels que la ponctualité, la propreté, la discrétion, la précision, le maintien de l ordre et des traditions ou encore «le durable», y compris dans la construction. Les Suisses créent une harmonie faisant de ce pays un endroit agréable et confortable. Année après année, la Suisse occupe les premières positions des classements mondiaux en termes de sécurité, de qualité de vie et de distribution de la richesse. L économie suisse, malgré un certain ralentissement dû à un franc fort et à la crise de la dette souveraine dans la zone euro, reste robuste. Selon le Secrétariat d Etat à l économie, le PIB devrait progresser de + 1,5 % en 2013 et + 2,0 % en, comparativement à une situation de très faible croissance (+ 0,1 %) dans l UE-27 en Paradoxalement, ce pays, qui incarne un des cœurs historiques de la démocratie européenne n est toujours pas membre de l Union européenne, même si, de nombreux accords la lient à celle-ci. Le pays est stable et ses finances publiques sont saines. Sa dette publique s élève à 34 % du PIB. En 2003, la Suisse a adopté dans sa constitution, par votation populaire, le frein à l endettement. Le chômage (3,1 %) est bien en dessous de la moyenne de l UE-27 (10,9 %). La Suisse véhicule encore de nombreux clichés au rang desquels figurent les sports d hiver ou le contrôle de la finance mondiale par le biais de son secret bancaire. Il est vrai que les banques suisses abritent un quart de la fortune privée mondiale sous gestion, soit milliards $. Toutefois, l économie est loin de se limiter à son secteur financier qui contribue à 12 % du PIB. En réalité, la Suisse possède le plus grand nombre d entreprises par habitant à l échelle mondiale, loin devant les Pays-Bas qui arrivent en deuxième position. Parmi les grandes entreprises suisses de dimension mondiale, citons : NESTLE, NOVAR- TIS, ROCHE ou encore ABB. Sur base d une analyse des synergies les plus attractives entre la Wallonie et la Suisse, l a estimé judicieux d organiser en des missions dans les secteurs des sciences du vivant, du génie mécanique, de l agroalimentaire, de la recherche et développement et de l innovation, de l aéronautique, des technologies de l information et de la communication ainsi que des organisations internationales basées à Genève. Au total, pas moins de douze actions en commerce extérieur et deux actions en investissements étrangers seront proposées sur ce marché. 8

9 Les secteurs porteurs de l économie La Suisse figure parmi les plus grands producteurs de produits pharmaceutiques à l échelle mondiale. L industrie pharmaceutique génère, à elle seule, plus de 30 % des exportations du pays. Le secteur des sciences de la vie compte quelque deux cent vingt entreprises qui emploient près de quinze mille personnes. Dans le Nord-Ouest de la Suisse, le cluster «BIOVALLEY BASEL» réunit une multitude de petites entreprises qui gravitent autour de NOVARTIS, ROCHE ou encore SYN- GENTA, entre autres. Ce cluster travaille en synergie avec «ALSACE BIOVALLEY» et «BIOVALLEY DEUTSCHLAND». La Suisse produit aussi des équipements médicaux de haute qualité, majoritairement dans les villes de Berne, Bâle et Zurich. Ce secteur rassemble de nombreuses entreprises tant en Suisse romande qu en Suisse alémanique. Le «MEDICAL Cluster» compte plus de trois cents membres des différentes chaînes de valeur de cette industrie. Notons également la présence de MEDTECH Suisse, plate-forme destinée aux entreprises du secteur et IMS Consulting Group, leader mondial du conseil spécialisé en sciences de la vie. Le programme de poursuivra plusieurs objectifs : 1. une rencontre collective avec quelques grands acteurs de l industrie pharmaceutique comme NOVARTIS ou ROCHE à Bâle. NOVARTIS a enregistré un chiffre d affaires d environ 52 milliards CHF à l échelle mondiale, dont 662 millions en Suisse. Selon une analyse réalisée par le «Handelsblatt», NOVARTIS figurait, en 2011, parmi les trente plus grandes entreprises mondiales en termes de capitalisation boursière. NOVARTIS est un des leaders mondiaux dans l offre de produits innovants pour la santé. Actif dans plus de cent quarante pays, le groupe NOVARTIS emploie personnes, dont en Suisse. Très intéressant : 38 % de la recherche et développement, soit 3,3 milliards CHF sont réalisés en Suisse. Pour sa part, le chiffre d affaires de ROCHE s élève à 45,4 milliards CHF avec une hausse de 4 % en 2012, grâce à ses principaux médicaments anticancéreux et à ses prestations pour laboratoires cliniques. Le montant consacré, par ROCHE, à la recherche et développement s élevait à 8,4 milliards CHF en 2012 ; 2. un forum de discussions et de rencontres avec des PME à Zurich et à Lausanne. L a identifié cent cinquante-deux spin-offs des universités polytechniques de Lausanne et de Zurich. Ces entreprises innovantes sont placées dans un environnement très favorable tant au niveau de la recherche que du financement et sont des partenaires potentiels très intéressants pour les entreprises wallonnes actives dans les sciences de la vie ; 3. un séminaire regroupant le monde scientifique et les entreprises sera organisé à Lausanne. Plusieurs départements de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne seront approchés : l Institut suisse de recherche expérimentale sur le cancer (ISREC), l Institut de recherche en infectiologie (GHI), l Institute of Bioengineering (IBI) ou encore l Institut des Neurosciences (BMI). L industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) est le secteur manufacturier le plus important en Suisse. Ce secteur regroupe principalement les fabricants de machinerie industrielle, d équipements pour le génie civil, d appareils électriques et d instruments de précision et de mesure (électrotechnique). L industrie MEM Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 9

10 emploie plus ou moins personnes et représente 19 % du PIB. C est le premier secteur exportateur avec 39,6 % du total des exportations du pays. Les principales entreprises de l industrie MEM sont SAURER, RIETER, SCHINDLER et ABB, lesquelles sont particulièrement présentes dans les cantons de Zurich, d Aargau, du Tessin et du Valais. Secteur de haute technologie aux nombreuses facettes, moteur de l exportation suisse, la croissance des entreprises du secteur est forte. La plupart d entre elles se concentre sur l innovation et la qualité des produits et contribue fortement à l efficience énergétique. La Suisse est reconnue mondialement pour sa mécanique de précision. La micromécanique et la microélectronique sont largement ancrées dans certaines régions rurales, telles la vallée du Joux, mais également les villes de l arc jurassien qui abritent l ensemble de cette industrie de niche. La Suisse: le sens de la rigueur et de la précision. Troisième secteur d exportation après l industrie des machines et des produits pharmaceutiques, l industrie horlogère suisse compte quelque six cent trente entreprises (petites et moyennes, pour la plupart) et se concentre au sein d un pôle de compétitivité, lequel se situe essentiellement en Suisse romande. Les principaux centres de production sont Genève, Bienne et La Chaux-de-Fonds, où sont, notamment, regroupées les marques SWATCH, ROLEX, RICHEMONT et le groupe LVMH. La main- y est très qualifiée et le secteur emploie personnes. Fleuron de l économie helvétique, le pays fournit environ la moitié de la production mondiale d articles d horlogerie. Notre mission poursuivra plusieurs buts : 1. analyser le potentiel de rapprochement des membres de MECATECH avec l industrie mécanique locale, que ce soit en mécanique de précision ou en machinerie industrielle ; 2. organiser un forum de discussions et de rencontres entre les entreprises wallonnes et suisses actives dans la mécanique, tant pour les produits finis de l horlogerie et des équipements médicaux que de la soustraitance. A l échelle internationale, la Suisse se situe parmi les pays leaders en technologies de l information et de la communication. Ayant développé son économie dans les secteurs de pointe, l informatique y est largement utilisée. On recense quelque entreprises actives en technologies de l information, générant emplois. Le secteur médical a aussi créé divers sous-secteurs, tels l informatique médicale et la bio-informatique. La Suisse est classée deuxième au monde dans l utilisation des technologies de l information. L informatique est utilisée à un taux de 94 % dans les entreprises et de 71 % au sein de la population. Le marché de l informatique est un marché de niche concentré dans la région de Zurich, qui abrite le plus grand centre de recherche informatique (Institut fédéral de technologie), autour duquel des entreprises comme IBM, MICROSOFT ou GOOGLE ont ouvert un centre de recherche. Première entreprise de télécommunications du pays, SWISSCOM regroupe quelque six mille collaborateurs dans le canton de Berne. Notons aussi, dans ce canton, la présence de plusieurs entreprises des secteurs d exploitation de réseaux, développement de logiciels et de matériel, centres informatiques Près de mille quatre cents entreprises y sont regroupées, générant emplois. A titre d exemple, 10

11 EBAY INTERNATIONAL est implanté à Berne, tout comme de nombreuses autres entreprises de pointe du secteur des TIC. Développement du WorldWideWeb ou simulation de collision de particules, le CERN est, depuis toujours, un leader en matière d innovation. Le pays a toujours été leader en matière d innovation dans ce domaine : le WorldWideWeb développé au CERN, la langue de programmation Pascal, la production informatisée de la montre SWATCH, ainsi que le système de négoce SWX pour la Bourse informatisée. Avec employés et un chiffre d affaires annuel de 30 milliards CHF, l industrie agroalimentaire joue un rôle majeur dans ce pays. Elle procure indirectement du travail et un revenu aux entreprises qui fournissent les matières premières agricoles, les produits semi-finis, les additifs et les matériaux d emballage. L industrie agroalimentaire suisse peut se targuer de posséder des grandes entreprises de calibre mondial : NESTLE, premier groupe alimentaire mondial avec un chiffre d affaires de 92 milliards CHF. Quelques marques du groupe : CAILLER, CRUNCH, SMARTIES, MILO, NESCAFE, NES- TEA, NESQUIK, VITTEL, FRISKIES, NESPRES- istock - Pete Draper SO, KITKAT, SAN PELLEGRINO, PERRIER, HERTA, HÄAGEN-DAZS, FELIX, MÕVENPICK et GERBER. BARRY CALLEBAUT est le leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat. On peut, également, citer comme autres grandes entreprises actives dans l agroalimentaire et la nutrition : LONZA, FREY, LINDT, EMMI, HERO et RICOLA. Néanmoins, la Suisse demeure protectionniste vis-à-vis de certains biens alimentaires qui font toujours l objet de restrictions (contingents tarifaires et restrictions vétérinaires). Les consommateurs privilégient la consommation de produits biologiques ainsi que de certains produits issus du commerce équitable. Depuis 2008, un accord de libre-échange avec l Union européenne est en cours de négociation afin de favoriser l échange des produits alimentaires entre la Suisse et les pays européens. L organisera trois actions distinctes dans ce secteur porteur avec une attention toute particulière sur les ingrédients alimentaires (stand collectif à la foire VITAFOODS à Genève et interclustering dans le secteur des ingrédients alimentaires) et sur les produits de qualité (invitation d acheteurs à l ISPC à Liège). Parmi les rencontres que nous tenterons de concrétiser, une visite chez NESTLE sera proposée. En 2011, le Groupe NESTLE a créé à Lutry le «Nestlé Health Science» et a inauguré, en 2012, à Lausanne, le «Nestlé Institute of Health Sciences». De plus en plus d acteurs du monde académique et industriel s intéressent à la génomique fonctionnelle et les sciences voisines, qui établissent des liens entre notre patrimoine génétique, notre comportement alimentaire, notamment, et l expression de certaines maladies. NESTLE affirme, de manière forte, son intérêt pour cette nouvelle branche d activité. Les domaines de recherche envisagés toucheront à l alimentation du futur, en vue de prévenir des maladies comme l obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 11

12 L Office des Nations unies à Genève: siège et symbole de la paix. Les organisations internationales La Ville de Genève regroupe un nombre important d organisations internationales. Cellesci représentent une dizaine d organismes en charge de la lutte contre la pauvreté et les maladies, du respect des droits de l homme, de la démocratie et de l environnement : ONUG, OMS, OIT, UIT, ITC, FIRC, CICR, UNICEF et OMC. Ces organismes achètent principalement par appels d offre, pour plus de 15 milliards $ par an. Les produits concernés sont extrêmement variés : matériel médical, médicament, nourriture, transport, système de traitement des eaux, service de conseil, traduction, génie civil, maintenance, formation, organisation d événements Les «marchés de l ONU» désignent essentiellement les achats passés par les différents organismes qui composent le système des Nations Unies, et s adressent également aux PME ou à des entreprises qui travaillent dans des secteurs bien spécifiques. La valeur moyenne de commande se situe, approximativement, entre et $. Il y a là d importantes opportunités d affaires pour nos entreprises. De nombreuses sociétés belges ont déjà eu l occasion de participer à ces invitations d acheteurs des Nations-Unies et de la Croix- Rouge. En, l vous offre, à nouveau, cette opportunité de vous présenter aux organisations internationales établies à Genève et qui seront invitées, à cette occasion, en Belgique. Le CERN (Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire) Le CERN, plus grand centre mondial de recherche en physique des particules, héberge plusieurs accélérateurs, qui permettent de multiples expérimentations. Le plus grand et le plus connu, le LHC, est installé dans un tunnel de vingt-sept kilomètres de circonférence, à cent mètres sous terre. En 2012, la Belgique a financé le CERN à hauteur de 30 millions CHF, soit 2,9 % du budget total de l organisation qui compte sur un budget annuel d un milliard CHF, auquel contribuent les vingt pays membres. La Belgique occupe la 9ème place par ordre d importance. Les entreprises wallonnes fournissent au CERN leurs produits et services dans de nombreux secteurs : science des matériaux, mécanique, cryogénie, chauffage, électrotechnique, système magnétique, équipement à haute tension, haute fréquence, plasma, électronique, informatique, communication, instrumentation nucléaire, détecteur et accélérateur de particules, géodésie et topographie, génie civil et sécurité 12

13 Le CERN tente, annuellement, de favoriser un retour sur investissement juste et équilibré pour l ensemble des pays «contributeurs». Dans ce cadre particulier, la Belgique occupe, actuellement, une position favorable pour y remporter un certain nombre de contrats. La mission 2013 à Genève comptait vingtcinq entreprises belges, avec quelques belles «success stories»! En, le Directeur des achats du CERN sera, à nouveau, en Belgique pour vous y rencontrer. L attraction des investisseurs en Wallonie : La Suisse constitue, également, un pays intéressant au niveau de l attraction d investisseurs étrangers. Ce pays dispose, certes, de grands avantages comparatifs qui ont attiré de nombreux groupes internationaux sur son territoire. Les entreprises suisses - mondialement reconnues - sont aussi très nombreuses. Mais aujourd hui, certains atouts sont remis en question et la force du franc par rapport à l euro met une forte pression sur les prix et la compétitivité. La Wallonie peut se positionner en qualité de partenaire intéressant pour la soustraitance ou la logistique de groupes établis en Suisse cherchant des alternatives de qualité et à des prix compétitifs. Une solution «win-win» qui pourrait leur garantir un succès continu, en optant pour une partie de leur développement ou de leur distribution dans notre région. Programme d actions sur la Suisse, marche cible En, l prévoit la mise en œuvre d une série d actions de promotion et de prospection commerciales sur le marché suisse, centrées sur les souhaits des entreprises wallonnes, dans des secteurs considérés comme prioritaires au niveau de nos exportations. Il peut aussi s agir de promotion du savoir-faire des entreprises wallonnes et des potentialités de la Wallonie comme terre d accueil d investissements étrangers.voilà les grandes lignes de ce plan d actions : Actions Lieu Date Secteurs Séminaire de lancement du marché cible Wallonie 27 janvier Multisectoriel Table ronde sur l agroalimentaire suisse (produits transformés) Wallonie 27 janvier Agroalimentaire Mission sciences du vivant Genève, Lausanne, Zurich, Bâle 31 mars au 4 avril Sciences du vivant Collectivité à la foire agroalimentaire VITAFOODS Genève 6-8 mai Agroalimentaire Journées de contacts dans le secteur des ingrédients alimentaires Genève, Lausanne, Vevey 9 mai Agroalimentaire Invitation d acheteurs du CERN Bruxelles 4-6 juin Mécanique / TIC Invitation d acheteurs du secteur agroalimentaire Invitation d acheteurs des organisations onusiennes dans le secteur de la santé Séminaire / Journées de contacts R&D et Innovation Wallonie (Liège) 15 septembre Agroalimentaire Bruxelles Octobre Multisectoriel A déterminer Décembre Recherche / Innovation Mission génie mécanique A déterminer novembre Mécanique / Nouveaux matériaux Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 13

14 par ordre géographique istock - H-GALL 15 Europe (hors PECO) 22 Europe (PECO) + CEI 26 afrique 29 amérique du nord 30 amérique latine 32 Asie (Extrême-Orient) 37 Asie (Proche et Moyen-Orient) 39 océanie 14

15 EUROPE (hors PECO) Allemagne Aix-la-Chapelle Aix-la-Chapelle Aix-la-Chapelle A définir Journées de contacts "Meet and greet" Séminaires interculturels Séminaires juridiques Séminaire et Journées de contacts "Recherche et Développement" Multisectoriel WFG Multisectoriel WFG Multisectoriel WFG A définir Plateforme Recherche Innovation Cologne ISM (stand Gastronomie 26-29/01/ Nüremberg Hanovre Dusseldorf Hamburg Francfort Wolfsburg Dusseldorf A définir BIOFACH (stand HANNOVER MESSE (stand de prospection) INTERPACK (stand WIND ENERGY HAMBURG (stand de prospection) FOIRE DU LIVRE (stand IZB (stand de prospection) MEDICA (stand BIO EUROPE FALL (stand de prospection) Gastronomie 12-15/02/ Sous-traitance et Energie (électricité, gaz, vent, pétrole ) + CCN 07-11/04/ MECATECH + Cluster TWEED Emballage 08-14/05/ FIT + Cluster PHOTONIQUE + PLASTIWIN Energies renouvelables (éolien) 23-26/09/ Cluster TWEED + AREC FIT Edition - Arts graphiques Octobre WBI + ADEB + BIE Sous-traitance (automobile) Médical et paramédical - Santé - Sciences du vivant Biotechnologies Octobre 12-15/11/ FIT + BIE + AGORIA + BIOWIN Novembre BIOWIN Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 15

16 EUROPE (hors PECO) Belgique Liège (pays nordiques) Bruxelles Wallonie Bruxelles Libramont Bruxelles (organisations internationales) Liège (I.S.P.C.) Bruxelles Wallonie Bruxelles SPACE DAYS "Focus pays nordiques" Danemark + Finlande + Norvège + Suède Séminaire Danube (PECO) Invitation d acheteurs (PECO - CEI) Invitation de journalistes étrangers au parcours de stylistes FOIRE AGRICOLE ET FORESTIERE DE LIBRAMONT (stand d'information) + Invitation d'acheteurs Turkménistan Invitation d'acheteurs des Nations-Unies Invitation d'acheteurs Canada + Suisse + Pérou + Vietnam + Slovaquie + Norvège Invitation d'éditeurs étrangers (design) Aéronautique - Aérospatial WALLONIE ESPACE Multisectoriel FIT? Médical et paramédical - Santé - Sciences du vivant Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires Agriculture - Horticulture - Sylviculture - Elevage (matériel) Médical et paramédical - Santé - Sciences du vivant Agro-industrie - Alimentation - Horeca - Gastronomie Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires Invitation d acheteurs Environnement «Environnement et (traitement des déchets, Energie» (PECO - CEI) traitement des eaux ) Cycle de séminaires mode et design Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires 05-06/02/ Juin WBDM (mode) SKYWIN + BELSPO + + WBI MAD Brussels 25-28/07/ GRAPPE IA + UWE + WAGRALIM Octobre FIT + BIE 15/09/ APAQ-W + ISPC Octobre WBDM (design) MAD Brussels + BIE Décembre VAL + (+) FIT? Toute l'année MAD Brussels WBDM (mode et design) + BIE 16

17 Danemark Copenhague + Malmö Mission Danemark- Suède Médical et paramédical - Santé - Sciences du vivant BIOWIN Espagne Liège Barcelone Barcelone Barcelone Invitation d'acheteurs 3D STEREO MEDIA MOBILE WORLD CONGRESS (stand de prospection) EWEA (stand de prospection) ALIMENTARIA (stand France Cannes Lyon Lyon Lyon Wallonie TIC (multimédia, hightech, informatique, bureautique, télécommunications ) TIC (multimédia, hightech, informatique, bureautique, télécommunications ) Energie (électricité, gaz, vent, pétrole ) TWIST Gastronomie 24-27/03/ MIPIM (stand POLLUTEC (stand Mission Interclustering pôles et clusters rhônalpins et wallons CLASS EXPORT (stand d'information) BtoB transfrontaliers Construction (pierres et marbres, bois, ingénierie...) Environnement (traitement des déchets, traitement des eaux ) Février BIE + Infopôle Cluster TIC + FIT + BEP (EEN) 10-13/03/ Cluster TWEED + AREC - IE WBA + CCW FIT + VAL+ + CCW + GREENWIN? + WBA? Multisectoriel ERAI + GREENWIN? + PLASTIWIN Multisectoriel - (IE) Environnement (traitement des déchets, traitement des eaux ) Champagne- Ardenne + CCW Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 17

18 EUROPE (hors PECO) Montpellier + Marseille A définir Paris Paris Mission Journées de contacts Agents commerciaux JEC COMPOSITES (stand Action de visibilité -WBI au Centre Wallonie- Bruxelles Médical et paramédical - Santé - Sciences du vivant Paris SITL (stand Transport (logistique, ingénierie et ensembliers dans le domaine des infrastructures routières, ferroviaires, aériennes et portuaires) BIOWIN Multisectoriel Nouveaux matériaux SKYWIN + - (IE) A définir WBI + CWB - (IE) LIW Pau Mission Pétrochimie? AGORIA CARBON ENERGY CLUB Wallonie Paris Angers Paris Paris Paris Nantes Lyon Invitation d'une délégation montpelliéraine MAISON ET OBJET (stand SALON DU VEGETAL (stand FOIRE DU LIVRE (stand Show-room à la FASHION WEEK (stand MDD EXPO - HALAL EXPO (stand CARREFOUR INTERNATIONAL DU BOIS (stand Rendez-vous CARNOT Multisectoriel Plateforme Recherche Innovation Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires Agriculture - Horticulture - Sylviculture - Elevage (matériel) 24-28/01/ WBDM (design) 18-20/02/ Edition - Arts graphiques Mars ADEB + WBI Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires Agro-industrie - Alimentation - Horeca - Gastronomie Construction (pierres et marbres, bois, ingénierie...) Paris SIAL (stand Agro-industrie - Alimentation - Horeca - Gastronomie Mars WBDM (mode) 08-09/04/ HALAL CLUB Multisectoriel Octobre WBI + Juin Office économique du Bois Plate-forme Recherche Innovation + PLASTIWIN 19-25/10/ Hainaut Développement 18

19 Paris Show-room à la FASHION WEEK (stand Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires Octobre WBDM (mode) Lyon SERIOUS GAME EXPO (stand de prospection) TIC (multimédia, hightech, informatique, bureautique, télécommunications ) Novembre TWIST Paris MIDEST (stand Biens d'équipement (machines, ingéniérie mécanique, mécatronique) - Sous-traitance (industrielle) Novembre AGORIA + FIT + MECATECH + SKYWIN Paris EMBALLAGE (stand Emballage Novembre FIT + Cluster PHOTONIQUE Italie Turin Bologne Milan BIO EUROPE SPRING COSMOPROF (stand SATELLITE - Salon du meuble (stand Milan Exposition dans le FUORISALONE (stand Luxembourg Biotechnologies Mars BIOWIN Biens de consommation - Diététique - Produits naturels - Cosmétiques Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires Décoration - Art de la table - Mobilier/Design - Mode et accessoires 04-07/04/ 08-13/04/ WBDM (design) 08-13/04/ WBDM BIE + Design Vlaanderen / WBDM (design) Luxembourg Greater Region Business Days (stand d'information) Multisectoriel Guide des actions à l étranger pour les exportateurs wallons 19

20 EUROPE (hors PECO) Pays-Bas Maastricht Journées de contacts "Meet and greet" Amsterdam IBC (stand TIC (multimédia, hightech, informatique, bureautique, télécommunications ) Amsterdam PLMA (stand A définir Agro-industrie - Alimentation - Horeca - Gastronomie Amsterdam HiNi (stand Agro-industrie - Alimentation - Horeca - Gastronomie Royaume-UnI Londres Londres Farnborough ECOBUILD (stand IFSEC (stand de prospection) FARNBOROUGH AIRSHOW (stand Suède Uppsala Malmö + Copenhague Construction (pierres et marbres, bois, ingénierie...) Défense - Armement - Sécurité Défense - Armement - Sécurité Séminaire et journées de contacts "Recherche et Développement" Mission Suède - Danemark Septembre TWIST 20-21/05/ 02-04/12/ GRAPPE IA + UWE + WAGRALIM 04-06/03/ BLCC + WBA + CCW + FIT 17-19/06/ 14-20/07/ FIT + SKYWIN + FLAG A définir Plateforme Recherche Innovation Médical et paramédical - Santé - Sciences du vivant BIOWIN 20

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

RÉUSSIR À L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013

RÉUSSIR À L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013 L'INTERNATIONAL PROGRAMMATION RÉGIONALE 2013 L international constitue un relais de croissance indispensable pour votre entreprise. Nous vous accompagnons sur le long terme dans une perspective d internationalisation

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Agenda. Pour s ouvrir et se développer durablement à l international. Agenda prévisionnel susceptible d être modifié

Agenda. Pour s ouvrir et se développer durablement à l international. Agenda prévisionnel susceptible d être modifié Agenda 2015 Pour s ouvrir et se développer durablement à l international Pour s ouvrir et se développer durablement à l international Sommaire Réunions & Ateliers................................................

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE!

VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE! Edition 2015 VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE! Sommaire LE MOT DU DIRECTEUR 3 SERVICES DE SWITZERLAND GLOBAL ENTERPRISE 4 Export Promotion 4 Import Promotion 4 Invest Promotion 5 RÉSEAU

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans Faillites et créations d entreprise Chiffres de janvier à juin comparés à l année précédente 1 er semestre Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Votre réseau international. Chine

Votre réseau international. Chine Votre réseau international Chine Allemagne Argentine Brésil Burkina Faso Canada Assurer votre succès à l international avec ERAI Depuis 1987, ERAI accompagne les entreprises rhônalpines pour concrétiser

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Our mission : Educating Responsible Leaders For a Responsible World LSM the Business School of UCL

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Place financière genevoise : défis et opportunités

Place financière genevoise : défis et opportunités Place financière genevoise : défis et opportunités Edouard Cuendet, Directeur de la Fondation Genève Place Financière Top 20 des places financières globales 1. New-York 2. Londres 3. Hong Kong 4. Singapour

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE REFERENCE santé à domicile et autonomie Atelier «santé à l international» NICE - 28 juin 2011

CENTRE NATIONAL DE REFERENCE santé à domicile et autonomie Atelier «santé à l international» NICE - 28 juin 2011 CENTRE NATIONAL DE REFERENCE santé à domicile et autonomie Atelier «santé à l international» NICE - 28 juin 2011 Couverture sectorielle Fournisseurs de l industrie des DM Fournisseurs de l industrie pharma

Plus en détail

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Groupe Crédit Agricole Une Banque Universelle de Proximité à votre service Métiers

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

Comité permanent du droit des brevets

Comité permanent du droit des brevets F SCP/20/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 9 OCTOBRE 2013 Comité permanent du droit des brevets Vingtième session Genève, 27 31 janvier 2014 EXCEPTIONS ET LIMITATIONS RELATIVES AUX DROITS DE BREVET : PRÉPARATION

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge?

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Le Tour du Monde en 8 heures Poitiers, le 21 juin 2011 Agenda

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

ROLAND BERGER Strategy Consultants CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION

ROLAND BERGER Strategy Consultants CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN RLAND BERGER Strategy Consultants SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET Roland Berger

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

7. Immobilier. 7.1 Recherche de la propriété adéquate.

7. Immobilier. 7.1 Recherche de la propriété adéquate. 7. Immobilier. Si l offre d immeubles commerciaux est importante en Suisse, les logements sont, comme dans d autres pays, une denrée rare, surtout dans les grands centres internationaux. L Internet et

Plus en détail

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2015 de l Observatoire L Edition 2015 est la 6ème édition

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

Programme d actions 2014 Filière vins

Programme d actions 2014 Filière vins Programme d actions Filière vins Sollicitez nos services Vous avez un projet à l export? Développement vous apporte des réponses adaptées et un soutien opérationnel pour : Vous informer - Nous sommes à

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Le partenaire de votre croissance. Programme d actions 2014 2014

Le partenaire de votre croissance. Programme d actions 2014 2014 Le partenaire de votre croissance. Programme d actions 2014 2014 Département Filière Vins Multisectoriel Languedoc-Roussillon issues : Des domaines d activités stratégiques identifiés par la 3S dans la

Plus en détail

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF)

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF) AS Investment Management (CHF) Rapport annuel 2011 Philosophie d investissement AS Equities - Opportunity Switzerland est un fonds long-short en actions suisses, avec une faible corrélation au marché suisse.

Plus en détail

Programme. Département MuLTISECToRIEL

Programme. Département MuLTISECToRIEL Programme Département MuLTISECToRIEL le département multisectoriel vous souhaitez Structurer votre démarche export? Accéder à de nouveaux marchés? Le département multisectoriel est à votre écoute : Pour

Plus en détail

L excellence en droit économique

L excellence en droit économique L excellence en droit économique L excellence par la spécialisation Vogel & Vogel, dès son origine, se spécialise en droit économique et devient la référence dans cette matière en France. Le cabinet français

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale Aussi pétillante que vos idées Faits et chiffres Les atouts en un clin d œil x internationaux et nationaux Situation géographique centrale Services et personnes de contact Bienvenue dans le canton de Berne!

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Informations générales

Informations générales PHARMACEUTICAL INSPECTION CONVENTION PHARMACEUTICAL INSPECTION CO-OPERATION SCHEME Informations générales PS/INF 71/2012 26 septembre 2012 Le schéma de coopération dans le domaine de l inspection pharmaceutique

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue La Marque de sécurité UL-EU La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue Services d essais et de certification mondlaux La Marque UL confirme que des échantillons représentatifs

Plus en détail

LE MOCI. Offre Publicitaire multi-média. GPS BUSINESS à l international VOUS AVEZ UN DOMAINE DE COMPÉTENCE? NOUS AVONS LA SOLUTION DE COMMUNICATION.

LE MOCI. Offre Publicitaire multi-média. GPS BUSINESS à l international VOUS AVEZ UN DOMAINE DE COMPÉTENCE? NOUS AVONS LA SOLUTION DE COMMUNICATION. LE MOCI GPS BUSINESS à l international Offre Publicitaire multi-média (Print-Web-Vidéo-Evénements-Marketing Direct-Appli smartphones) VOUS AVEZ UN DOMAINE DE COMPÉTENCE? NOUS AVONS LA SOLUTION DE COMMUNICATION.

Plus en détail

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Généralités Quelles sont les personnes à prendre en compte dans la statistique du tourisme? L ensemble des hôtes qui achètent

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Chiffre d affaires pour le premier trimestre 2015

Chiffre d affaires pour le premier trimestre 2015 Chiffre d affaires pour le premier trimestre 2015 Un bon début d année en ligne avec les objectifs 2015 Chiffre d'affaires: 2 427 millions d euros +17,6% par rapport au premier trimestre 2014 Prises de

Plus en détail

CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT. Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma

CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT. Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma Dossier de Presse CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma 1 Carte d identité Métier : Conseil en Technologies & Management

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

Observatoire des Investissements Internationaux dans les

Observatoire des Investissements Internationaux dans les Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2014 Principales Métropoles M Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2014 de l Observatoire L Edition 2014 est la 5ème édition

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

13-14 PREmière vision

13-14 PREmière vision 13-14 PREmière vision NEW YORK / indigo New York et de dessins textiles Francine EMPOLI T. 04 72 60 65 00 [f.empoli@premierevision.com] 14-17 heimtextil Salon de textiles de maison Francfort - Allemagne

Plus en détail

Optimiser le. succès. de vos nominations grâce à une solution. fiable, indépendante et globale

Optimiser le. succès. de vos nominations grâce à une solution. fiable, indépendante et globale Optimiser le succès de vos nominations grâce à une solution fiable, indépendante et globale Recrutements Sélection en vue de nominations (horizon court terme) Transformations impliquant des décisions sur

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex La technologie E-T-A PowerPlex commande multi - plexée et protection de réseau électrique de bord pour applications nautiques.

Plus en détail

2013 Principales Métropoles

2013 Principales Métropoles Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2013 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2013 de l Observatoire L Edition 2013 est la 4ème édition

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

UBIFRANCE. et les Missions économiques

UBIFRANCE. et les Missions économiques UBIFRANCE et les Missions économiques VOS PARTENAIRES A L EXPORT L EXPORT : IL EST URGENT DE S Y METTRE! Un réseau de partenaires pour accompagner les PME Pour mieux accompagner les PME, UBIFRANCE et

Plus en détail

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales 3.1 INFORMATIONS GÉNÉRALES 3.1.1 Etat de développement des clusters Le développement des clusters est élevé et généralisé dans l économie (sur une échelle de 1 à 7, le score le plus élevé étant le meilleur).

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne. Agence de Promotion de l Investissement Extérieur

Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne. Agence de Promotion de l Investissement Extérieur Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne Agence de Promotion de l Industrie Agence de Promotion de l Investissement Extérieur Centre de Promotion

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s REGARD SUR COFACE / Le Groupe Coface est un leader mondial de l assurance-crédit et un expert reconnu des risques commerciaux. Il propose aux entreprises du monde entier des solutions pour les protéger

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE SITUATION TOURISME 2013 Situation du tourisme en Europe Visiteurs internationaux : + 5%(essentiellement en provenance, d Europe, Asie-Pacifique et Moyen-Orient)

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail