Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :"

Transcription

1 Man Vs Woman Les femmes sont souvent considäräes comme Å le sexe faible Ç et on peut remarquer que dans certains sports, les femmes sont souvent en minoritä par rapport aux hommes. Vient s ajouter la diffärence de performances auxquelles elles sont confrontäes, qui ne fait que renforcer ce sentiment d inägalitä physique face aux hommes. Oui mais on a des excuses! En effet, le nature ne nous a pas dotäes des mñmes caractäristiques que les hommes, et Ö travers cet article, vous comprendrez que malgrä toute la bonne volontä du monde, eh bien oui Messieurs, nous n arriverons pas Ö vous surpasser dans certains domaines. En gänäral, sur des Äpreuves de longue distance, l Äcart de performance observä entre les meilleurs hommes et meilleures femmes avoisine les 10%. Pourtant certaines femmes s entraünent autant voire plus que certains hommes. Commente expliquer cette diffärence de performance? Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance : La VO2max : consommation maximale d oxygáne Le seuil anaärobie Le niveau de force La gestion de l effort 1. La consommation maximale d oxygåne : VO2max La VO2 max est considäräe comme le meilleur indice de la capacitä cardiorespiratoire du sportif. Donc plus la VO2max est ÄlevÄe, plus on est censä Ñtre performant dans les sports d endurance. On constate en gänäral que la VO2 max des hommes est supärieure Ö celle des femmes. Les plus grosses VO2max enregisträes lors de tests d effort, Ätant chez les skieurs de fond : jusqu Ö 90ml d O2/kg pour les hommes.

2 Si l on parle en valeur absolue, pour un sportif confirmä, la VO2max pourra approcher les 5 Ö 6 l d O2/min, alors qu une sportive de trás bon niveau atteindra les 4l d O2/min soit une diffärence de plus de 65%. Si l on calcule cette VO2max en valeur relative, c'est-ö-dire par kg de poids de corps, on obtiendra : Pour un homme de 70kg : (6 l /min) / 70= 0,0857 l/kg soit 85,7ml /kg Pour une femme de 55kg : (3 l/min) / 50= 0,06 : /kg soit 60 ml /kg La diffärence se räduit aux alentours de 30%, puisqu en gänäral, les hommes sont plus lourds que les femmes. La diffärence n est pourtant pas ÄliminÄe. Si l on s intäresse cette fois au pourcentage de masse grasse, il faut savoir que les hommes ont un pourcentage plus faible de masse grasse que les femmes. Les femmes trás entraünäes peuvent descendre jusqu Ö 15% mais en gänäral elles se situent entre 15 et 20% (pour des sportives). Les hommes quant Ö eux, ont un pourcentage situä entre 5 et 10%. Donc si on Ävalue la VO2max en fonction du pourcentage de masse maigre (poids total poids de masse grasse), la diffärence s amenuise entre 10 Ö 15% si on tient compte de la diffärence de composition corporelle. D oâ viennent ces 10% restant? L explication peut venir du systáme de transport de l oxygáne dans le sang, qui est un facteur limitant de la VO2max. L oxygáne est vähiculä dans le sang gräce Ö l hämoglobine, moläcule fixäe sur les globules rouges. Or les femmes ont un taux d hämoglobine plus faible que les hommes, ainsi pour un volume de sang donnä le muscle reãoit moins d oxygáne. Puis, le Volume d Ejection Systolique, qui correspond au volume de sang ÄjectÄ Ö chaque battement du cœur, est plus faible chez la femme en raison : Des dimensions cardiaques plus petites Un volume sanguin total plus faible Pour un mñme exercice, le däbit cardiaque est Ö peu prás le mñme chez l homme et la femme. Comme le Volume d Äjection est plus faible chez la femme, la fräquence cardiaque est plus haute car : DÄbit Cardiaque (Qc)= VES*FrÄquence cardiaque Enfin, il existe une derniáre diffärence, qui däpend largement des dimensions corporelles : la ventilation. Une femme Ätant gänäralement plus Å petite Ç (donc cage thoracique plus petite) qu un homme, sa ventilation est donc infärieure Ö l exercice maximal.

3 Pour räsumer : Les femmes ont une VO2max plus faible que les hommes en raison de : Un pourcentage de masse grasse plus important Un contenu sanguin en hämoglobine infärieur Un volume d Äjection plus faible en raison de dimensions cardiaques plus petites et d un volume de sang moins important Des adaptations respiratoires diffärentes dues aux dimensions corporelles Bien sçr qu il y a des femmes meilleures que des hommes, avec des V02max et des performances räalisäes supärieures, mais si on se base sur les meilleurs de chaque discipline, les diffärences sont toujours lö, et les meilleures skieuses ne däpasseront jamais les meilleurs skieurs, malgrä que ces femmes lö surclassent une bonne partie de la population sportive masculine! 2. Le seuil anaérobie Le seuil anaärobie repräsente une zone d intensitä Ö partir de laquelle les lactates s accumulent dans le sang, c est une zone de transition entre des efforts longs et des efforts intenses. C est la zone rouge dans laquelle il devient difficile de poursuivre l effort au-delö de 30 min. Plus ce seuil est situä Ö un haut pourcentage de VO2max, plus on est capable de skier Ö une forte intensitä pendant longtemps. Les femmes ont un seuil identique aux hommes lorsque ce seuil est exprimä en pourcentage de VO2max (en gänäral il se situe aux alentours de 80 Ö 85 % de la VO2max). Mais pour une puissance donnäe, les femmes travaillent Ö un pourcentage plus important de leur VO2max que les hommes. Donc leur taux de lactates est plus important, leur seuil apparaüt donc plus tét pour un mñme niveau d intensitä. En räsumä, une femme ski Ö son seuil anaärobie et commence Ö Ñtre dans le dur alors qu un homme est en endurance sans trop de difficultä, pour une mñme vitesse (bien sçr tout däpend du niveau d entraünement). Donc finalement, il n y a pas de diffärence au niveau du seuil anaärobie, entre les hommes et les femmes si celui-ci est exprimä en pourcentage de VO2max. Et les femmes, par un entraünement adaptä peuvent autant amäliorer leur seuil que les hommes. 3. Le niveau de force Voici un sujet sensible : l homme est plus fort que la femme. Encore Dame nature qui a präfärä doter ces Messieurs d une puissance supärieure Ö celle des femmes, afin de nous rappeler notre réle de sexe faible! TrÑve de plaisanterie!

4 Tout d abord si l on veut comparer le niveau de force entre les deux sexes, il convient d utiliser des valeurs relatives et non absolues. En effet en valeur absolue, les hommes sont 30 Ö 60% plus forts que les femmes. En valeur relative, c'est-ö-dire par rapport au poids du corps, cette diffärence n est plus que de 5 Ö 15%, et est encore räduite lorsqu on l exprime en pourcentage de masse maigre. Par contre si on rapporte la force däveloppäe Ö une mñme masse musculaire, il n y a aucune diffärence entre les deux sexes. Et finalement, lorsqu on demande de maintenir un niveau de force correspondant Ö 50%de la force max, les femmes tiennent plus longtemps que les hommes! Ceci tämoignerait d une meilleure räsistance Ö la fatigue chez les femmes. Donc en raison d une masse musculaire supärieure, et d une surface de section des fibres musculaires plus grande, les hommes ont donc plus de force et peuvent dävelopper des niveaux de puissance plus importants sur le terrain. 4. La gestion de l effort Le coçt ÄnergÄtique repräsente la quantitä d Änergie consommäe par unitä de distance. Plus on est Äconomique, plus on va pouvoir durer Ö une certaine intensitä, ce qui est un däterminant trás important en ski de fond. Plusieurs facteurs autres que physiologiques entrent en jeu, notamment la technique. En effet, un skieur avec une bonne technique gaspillera moins d Änergie, et pourra donc mieux gärer son effort, tout en skiant Ö une vitesse raisonnable. On serait tenter de penser qu en raison d une proportion de masse grasse plus importante, les femmes brçlent plus d Änergie lors de l effort car elles utiliseraient mieux les räserves lipidiques. Il n en est rien, on n observe aucune diffärence du mätabolisme des graisses entre les femmes et les hommes. Il existe encore des divergences sur ce sujet, et mais les Ätudes sont peu nombreuses. 5. Comment gçrer les entraénements Ces diffärences doivent Ñtre prises en compte par les entraüneurs notamment lorsque les entraünements se font en groupe, ce qui est gänäralement le cas dans les clubs. Et lorsque les filles Å traünent Ç un peu, les garãons s impatientent Si l on s entraüne en couple ou en groupe, il est important de tenir compte des niveaux et des späcificitäs de chacun. En effet, tout däpend de l objectif. Si la sortie a un but loisir et dätente, aucun probláme, mais attention messieurs de ne pas toujours vous plaindre et räler aprás votre compagne qui n avance pas assez vite, qui a plus de difficultä dans les passages techniques demandant plus de force, et qui se fatigue plus vite que vous car obligäe de suivre le rythme imposä! Soyez indulgents car maintenant vous Ñtes au courant que la nature vous a dotäs de certains avantages.

5 Si la säance a un but d entraünement, il faudra prendre en compte ces diffärences, car une säance d endurance pour Monsieur peut devenir une säance au seuil et difficile pour Madame. Donc pourquoi ne pas partir avec des objectifs diffärents? Pourquoi ne pas revenir en arriáre chercher votre partenaire lors d une montäe difficile et ainsi travailler en fractionnä? En club (cela demande un peu d organisation) l idäal serait de diffärencier les groupes, avec des objectifs et allures späcifiques. Les filles qui s entraünent toujours avec des garãons risque d Ñtre souvent en surrägime, mais s accrochent au groupe pour ne pas se faire attendre A force d entraünements inadaptäs, elles risquent le surentraünement, ceci d autant plus que les filles sportives ont un fort mental, et ont parfois du mal Ö s Äcouter et räsistent malgrä la fatigue. Il est indispensable pour l entraüneur de repärer ces situations, car la motivation risque de disparaütre, et le surentraünement de s installer. Bien sçr il est parfois näcessaire de s entraüner seul(e), si on veut pouvoir räaliser sa säance dans les bonnes zones de travail. Ceci est indispensable si on cherche la progression, en faisant des säances späcifiques avec ses propres repáres (vitesse, Fc, sensations ) Conclusion : Il existe des diffärences physiologiques qui expliquent cet Äcart de performance entre les hommes et les femmes, bien qu il existe des femmes bien plus performantes que la plupart des hommes. Cela n empñche en rien aux femmes d amäliorer considärablement leurs performances par un entraünement individualisä, adaptä et personnalisä, späcifique Ö leurs objectifs. Ceci est indispensable pour progresser räguliárement, et gärer au mieux les Äpisodes de fatigue. Il faut toujours tenir compte de ces diffärences lors des entraünements sans quoi la personne la plus faible qui a tendance Ö Ñtre un cran au dessus pour suivre le rythme, risque le surentraünement et une perte de motivation pour la discipline. Est-ce qu un jour les femmes seront plus performantes que les hommes Ö mñme niveau? La räponse Ätant quand elles auront une meilleure VO2max que les hommes, pour ainsi dire ce ne sera jamais possible. Références WILMORE, COSTILL. Physiologie du sport et de l exercice physique. Bruxelles, DeBoeck University, Coll.Sciences et pratiques du sport, 1998.

S entraåner Ç VMA en ski de fond

S entraåner Ç VMA en ski de fond S entraåner Ç VMA en ski de fond 1. Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale AÉrobie correspond Ä la vitesse associåe Ä la consommation maximale d oxygéne, c'est-ä-dire Ä VO2max. On entend parler aussi

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues 1. Introduction- Présentation. 2. une nouvelle démarche BO n 4 du 29 avril 2010 : programme d EPS pour les LEGT. BO spécial n 2 du 19 février

Plus en détail

Les indicateurs de l effort en cyclisme sur route. Raphaël LECA www.culturestaps.com Mai 2015

Les indicateurs de l effort en cyclisme sur route. Raphaël LECA www.culturestaps.com Mai 2015 Les indicateurs de l effort en cyclisme sur route Raphaël LECA www.culturestaps.com Mai 2015 La fréquence cardiaque exprimée en battements par minute (BPM) permet de faire circuler le sang (qui transporte

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin STP Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin I. Principes de développement des processus énergétiques : 1 II. Approfondissement des notions : 2 1. Le processus aérobie : 2 2. Le

Plus en détail

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 1 Quelques idées reçues concernant l entraînement chez les jeunes -Trop s entraîner en cadet va user le jeune coureur - Les bons cadets d aujourd hui ne seront

Plus en détail

Qu est-ce que l approche physiologique

Qu est-ce que l approche physiologique André Plamondon, IRSST L approche physiologique vise à établir une tâche de travail qui demeure à l intérieur d une réponse physiologique acceptable. Pour ce faire, elle évalue le niveau de fatigue physique

Plus en détail

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D.

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D. 2 Top Workout Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras Dr Denis Boucher, Ph.D. Denis Boucher, tous droits réservés 2014. Aucun droit de reproduction totale ou partielle sans autorisation

Plus en détail

Entrainements derrière engins motorisés

Entrainements derrière engins motorisés Entrainements derrière engins motorisés L entrainement derrière Derny, scooter ou autre engin motorisé permet au coureur de développer son physique par des entraînements plus engagés. Le coureur est stimulé

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

Programme d entraînement

Programme d entraînement Programme d entraînement 1000 km Édition 2012 1. Introduction Vous trouverez ci-dessous, l information nécessaire afin de comprendre et de suivre le programme d entraînement ( voir Annexe 1) préparatoire

Plus en détail

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance Les incontournables QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible pendant une durée maximale de 10? Ils sont en course de vitesse ( 30 m 40 m) - l énergie est fournie par les réserves

Plus en détail

66 heures de marche!!!!

66 heures de marche!!!! 1 kg de MASSE GRASSE» 7000 kcal ou 30000 kj 1 HEURE de MARCHE à 4 km/h» 180 kcal (750 kj) Les GRAISSES fournissent environ 60 % de l'énergie nécessairen Pour "perdre" 1 kg de GRAISSE, nécessité de. 66

Plus en détail

Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006. Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel

Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006. Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006 Besançon 02 décembre d 2006 Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel Besançon 02 décembre d 2006 CYCLISME FEMININ

Plus en détail

La durée de votre entrainement :

La durée de votre entrainement : 1 Ex-international et champion de France du marathon. Entraîneur de nombreux athlètes internationaux et depuis près 20 ans, consultant commentateur télévision pour les grands rendez-vous mondiaux dʼathlétisme

Plus en détail

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique.

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Capacités : utiliser un logiciel d ExAO, de traitement de texte.

Plus en détail

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort Titre 1 Introduction Introduction Chapitre 1 : Est-ce que je sais m entraîner? 1. Dix idées reçues sur l entraînement sportif 2. Tester sa manière de s entraîner Titre 2 Physiologie de l effort Chapitre

Plus en détail

ENERGIE ET PERFORMANCE

ENERGIE ET PERFORMANCE ENERGIE ET PERFORMANCE A. Introduction Les paramètres influençant la performance sont la Génétique, l entraînement, le mental, puis une série de paramètres tels la nutrition, le sommeil, l environnement,

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Méthodes d éd. évaluation. Evaluation de la capacité aérobie. Les tests de terrain

Méthodes d éd. évaluation. Evaluation de la capacité aérobie. Les tests de terrain Méthodes d éd évaluation de l aptitude l physique Evaluation de la capacité aérobie Les tests de terrain 1 Introduction Aptitude physique d un sujet dépend de nombreux facteurs Exploration fonctionnelle

Plus en détail

Section 3 : Physiologie

Section 3 : Physiologie Section 3 : Physiologie Intensité de l entraînement...28 Zones de travail...31 Guide d'entraînement pour Rameur Concept2 27 Section 3 : Physiologie Intensité de l entraînement La physiologie de l exercice

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Performer sur un trail de 80 km : 4 séances x 12

Performer sur un trail de 80 km : 4 séances x 12 Performer sur un trail de 80 km : 4 séances x 12 semaines OBJECTIF DE CET ENTRA?NEMENT Je veux performer sur un trail d'environ 80 km. Pré-requis : - Vous avez déjà participé a de nombreux trails de 20

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

3000m 1500m. 2 Les caractéristiques de l endurance générale et spécifique

3000m 1500m. 2 Les caractéristiques de l endurance générale et spécifique L endurance et le demi- fond 1 Généralités : 3000m 1500m! L endurance générale c est l endurance aérobie, ce qui signifie que le système cardiorespiratoire peut fournir tout l oxygène requis par l exercice.

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

L'Entrainement des féminines. La femme n'est pas un homme comme les autres!

L'Entrainement des féminines. La femme n'est pas un homme comme les autres! L'Entrainement des féminines La femme n'est pas un homme comme les autres! Doit on appréhender l entrainement des féminines comme un entrainement singulier qui @ent compte des par@cularités de féminines,

Plus en détail

Entraînement en cyclisme

Entraînement en cyclisme INTENSITE 1 DEFINITION : Zone d intensité très faible, utilisée pour récupérer ou préparer des efforts de haute intensité. EFFETS PHYSIOLOGIQUES: L oxygénation cellulaire devient maximale, la production

Plus en détail

Jean-François BERNARD

Jean-François BERNARD LeS 7 secrets DE LA COURSE A PIED Jean-François BERNARD Sommaire 3 Débuter la course à pied (de 0 à 30 mn) 5 Réussir à courir une heure sans s arrêter 7 L hydrataion en course à pied 9 La récupération

Plus en détail

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève LES TECHNIQUES DE RECUPERATION Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève Définition de la récupération : Période nécessaire après une

Plus en détail

La consommation maximale d oxygène

La consommation maximale d oxygène La consommation maximale d oxygène Sources : Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport. Jürgen Weineck. Vigot, Paris, 1992. Physiologie du sport. Bases physiologiques

Plus en détail

Le cardio-training. Définitions:

Le cardio-training. Définitions: Le cardio-training L'entraînement cardio est très vaste! Je vais ici faire une synthèse des connaissances et répondre aux différentes questions que je peux lire sur divers forums. Vous y trouverez des

Plus en détail

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES.

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES. PROTOCOLE D ÉVALUATION Produire une séquence Concevoir un entraînement Analyser sa prestation 10 points 7points 3 points POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES

Plus en détail

Programme d entraînement au RAID en partenariat avec le Centre des Sports

Programme d entraînement au RAID en partenariat avec le Centre des Sports Programme d entraînement au RAID en partenariat avec le Centre des Sports Jean-Paul ANCIAN - Caroline BESSAC - Pascal BAHUAUD PROGRAMME D ENTRAINEMENT AU RAID (Par Jean-Paul Ancian) Pour ceux qui ne savent

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

S entraîner efficacement. Fred Grappe

S entraîner efficacement. Fred Grappe S entraîner efficacement Fred Grappe Programme d entraînement Gestion optimale des charges d entraînement Entraînement Compétitions Performance Caractéristiques de la charge d entraînement Elle est constituée

Plus en détail

La femme et le sport

La femme et le sport Généralités : Filles: Restent à la maison Faibles, frêles Garçons: Athlétiques et forts Doit faire du sport pour son développement La femme et le sport Les filles avaient une éducation sportive différente

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

Préparation physique www.foot-entrainements.fr

Préparation physique www.foot-entrainements.fr 1 Table des matières Introduction - Présentation... 4-5 Séance 1... 6 Exercice 1 - Appel de balle et passe... 7 Exercice 2 - Course et finition... 8 Exercice 3 - Trouver la profondeur... 9 Séance 2...

Plus en détail

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental PASS BIEN-ETRE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE EN CHAMPAGNE-ARDENNE Document expérimental Le PASS Bien-Etre Aidez-nous a prendre soin Tête et cou Bras gauche Bras droit Buste et dos Main Droite

Plus en détail

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Ce programme d entraînement s adresse aux cyclistes de niveau novice, intermédiaire, aguerri et encadreur. Vous connaître Avant de débuter

Plus en détail

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES Mon objectif minceur Suivez-moi sur Facebook NATACHA Personal Trainer & Conseillère en nutrition diplômée naty.coach@gmail.com 076 462 84 20 Mais

Plus en détail

la nouvelle solution pour booster votre business

la nouvelle solution pour booster votre business la nouvelle solution pour booster votre business www.getlesmillsgrit.com SURFEZ SUR LA TENDANCE MONDIALE basé sur les dernières recherches scientifiques sur l entraînement de haute intensité pour attirer

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME 1- POURQUOI S ENTRAINER? Physiologie de l effort Intensités et filières énergétiques Biomécanique La surcompensation Les limites de l effort 2- COMMENT S ENTRAINER?

Plus en détail

BALANCE DE FITNESS 7850.02

BALANCE DE FITNESS 7850.02 POUR UN SUCCÈS MESURABLE BALANCE DE FITNESS 7850.02 Evaluation des résultats de mesure www.soehnle-professional.com La Balance de Fitness 7850 se base sur vos données personnelles pour calculer votre structure

Plus en détail

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 PREAMBULE La course longue, trop souvent associée à l endurance dont elle prend parfois le nom, occupe une place parfois insuffisante

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

PLAN D ENTRAINEMENT OBJECTIF PERFORMANCE 8 SEMAINES / 5 SEANCES HEBDOMADAIRES

PLAN D ENTRAINEMENT OBJECTIF PERFORMANCE 8 SEMAINES / 5 SEANCES HEBDOMADAIRES PLAN D ENTRAINEMENT OBJECTIF PERFORMANCE 8 SEMAINES / 5 SEANCES HEBDOMADAIRES Ce plan s adresse au coureur confirmé qui souhaite réaliser un temps compris entre 1H25 et 1H45. Avant d entamer votre programme

Plus en détail

Les cinq zones cibles

Les cinq zones cibles Les cinq zones cibles Si nous considérons l'aspect mécanique des choses, notre cœur est une sorte de moteur. Il faut regarder sous le capot de temps en temps, vérifier le niveau d'eau, mettre le bon carburant

Plus en détail

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Stage Académique. Jeudi 6 janvier 2005 Repères physiologiques Sophie Herrera Cazenave Université Victor Segalen Bordeaux 2 Sophie Herrera Cazenave 1

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004 ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 23-24 Avec l arrivée de plusieurs nouveaux éducateurs physiques, il peut être utile de faire un rappel

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

Alimentation du sportif: gestion du poids

Alimentation du sportif: gestion du poids Alimentation du sportif: gestion du poids 1 Les sportifs mettent en place de façon régulière des régimes destinés à faire perdre rapidement du poids souvent à l approche d une compétition. Si la perte

Plus en détail

Journée scientifique organisée par les HUG 19.3.11 Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Conférence

Journée scientifique organisée par les HUG 19.3.11 Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Conférence Journée scientifique organisée par les HUG 19.3.11 Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Conférence Aspects physiologiques et biomécaniques de la course à pied Jean-Luc Ziltener Médecin

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

L école seule peut-elle développer les capacités

L école seule peut-elle développer les capacités L école seule peut-elle développer les capacités Claire Thomas-Junius, Maitre de Conférences-HDR, Université Evry Val d Essonne, UFR SFA, Département STAPS, Evry. INSEP, Mission Recherche, Laboratoire

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

Entraînement sur home-trainer

Entraînement sur home-trainer Entraînement sur home-trainer Séance n 1 Durée : 30mn Thème/qualité : décontraction Objectif : pédalage sans intensité avec une petite activité cardio-vasculaire et corporelle. CONTENU : Sur un braquet

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique)

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) 1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) Dans le cadre de la planification de l entraînement, la résistance entre en jeu après un développement minimal de l endurance.

Plus en détail

Cœur et sports de raquette. Dr Rémy DALL ANESE CARDIOLOGUE 68 rue du palais Gallien 33000 BORDEAUX

Cœur et sports de raquette. Dr Rémy DALL ANESE CARDIOLOGUE 68 rue du palais Gallien 33000 BORDEAUX Cœur et sports de raquette Dr Rémy DALL ANESE CARDIOLOGUE 68 rue du palais Gallien 33000 BORDEAUX Physiologie de l effort Débit cardiaque x 5 Augmentation volume éjection (VES) Augmentation fréquence cardiaque

Plus en détail

STAGE FPC : course de demi-fond

STAGE FPC : course de demi-fond STAGE FPC : course de demi-fond Les nouveaux programmes ne parlent plus de course de durée mais de course de demi-fond DECOUPAGE RAPIDE DU CURSUS SCOLAIRE ETAPE 1: Objectif: L élève doit comprendre la

Plus en détail

N 3 LA REVUE CONSEIL ENTRAINEMENT ALIMENTATION SUPPLEMENTS MENTAL. GUEST : Richard VIRENQUE. Briser les conventions - les idees recues 2 ème.

N 3 LA REVUE CONSEIL ENTRAINEMENT ALIMENTATION SUPPLEMENTS MENTAL. GUEST : Richard VIRENQUE. Briser les conventions - les idees recues 2 ème. LA REVUE CONSEIL ENTRAINEMENT MARS - 2015 Briser les conventions - les idees recues 2 ème partie ALIMENTATION CHEAT MEAL shit meals? SUPPLEMENTS LES BOOSTERS PRE ENTRAINEMENT (PRE WORKOUT) MENTAL Les qualites

Plus en détail

Aménagement des cycles et recherche de la performance

Aménagement des cycles et recherche de la performance Aménagement des cycles et recherche de la performance Docteur Carole MAITRE INSEP Cette thématique nous amène à nous poser plusieurs questions : Les cycles peuvent-ils être un frein à la performance? Le

Plus en détail

Lutte contre la surcharge pondérale

Lutte contre la surcharge pondérale Lutte contre la surcharge pondérale I. Répartition des graisses corporelles Généralités Inégalités hommes/femmes Causes de l obésité II. Contrôle des la masse corporelle Réduire l apport énergétique alimentaire

Plus en détail

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP Stages FC EPS - Académie de Corse Bastia 22 novembre 2010 Ajaccio 25 novembre 2010 Formateur M. D. Lucchetti - Lycée G.de Casabianca Bastia 1 2 3 Au

Plus en détail

Apprendre às entraîner en ½fond

Apprendre às entraîner en ½fond Préparer le futur cadet -junior Apprendre às entraîner en ½fond Bernard Mossant CTS Aquitaine Equipe Technique Nationale ½ fond Constats sur la catégorie Minime pas d apprentissage à l entraînement contenus

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de. Première

ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de. Première ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de Première «S entraîner c est se fatiguer pour se reconstruire en plus fort» PLATONOV Un entraînement efficace : - Est réfléchi, calibré, ciblé

Plus en détail

19627425.00 ENG/FRA A FRA GUIDE RAPIDE POUR AMELIORER VOTRE FORME

19627425.00 ENG/FRA A FRA GUIDE RAPIDE POUR AMELIORER VOTRE FORME GUIDE RAPIDE POUR AMELIORER VOTRE FORME 19627425.00 ENG/FRA A FRA SOMMAIRE 1. Laissez-vous guider par votre fréquence cardiaque!... 4 2. Un large éventail d activités... 6 3. Zones cible de fréquence cardiaque...

Plus en détail

LE COUREUR DE FOND (CARDIOLOGUE ET LE CONSEIL D'ENTRAINEMENT) Par R. Brion Mise à jour 23-06-08 1/ LE COUREUR DE FOND

LE COUREUR DE FOND (CARDIOLOGUE ET LE CONSEIL D'ENTRAINEMENT) Par R. Brion Mise à jour 23-06-08 1/ LE COUREUR DE FOND LE COUREUR DE FOND (CARDIOLOGUE ET LE CONSEIL D'ENTRAINEMENT) Par R. Brion Mise à jour 23-06-08 1/ LE COUREUR DE FOND Les sportifs pratiquant les sports d'endurance attendent des conseils de préparation

Plus en détail

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP [Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP Approche quantitative de l énergétique biologique : adaptation des fonctions respiratoire et cardiaque au cours d un exercice physique

Plus en détail

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE Guide gratuit! 2015/2016 For beginner to pro Guides pour autres sports : www.highfive.co.uk POURQUOI UTILISER LA NUTRITION SPORTIVE? La nutrition

Plus en détail

Conférence de Michel PRADET sur le thème : COMMENT DÉVELOPPER LES PROCESSUS AÉROBIES CHEZ LE COLLÉGIEN ET LE LYCÉEN?

Conférence de Michel PRADET sur le thème : COMMENT DÉVELOPPER LES PROCESSUS AÉROBIES CHEZ LE COLLÉGIEN ET LE LYCÉEN? Dans le cadre de l AEEPS de l académie de Bordeaux Vendredi 19 janvier 2007 Conférence de Michel PRADET sur le thème : COMMENT DÉVELOPPER LES PROCESSUS AÉROBIES CHEZ LE COLLÉGIEN ET LE LYCÉEN? Préambule

Plus en détail

Comité Régional de Bourgogne ------

Comité Régional de Bourgogne ------ in Plan Régional de Détection et d Evaluation des Pilotes PLAN REGIONAL DE DETECTION ET D EVALUATION DES PILOTES Comité Régional de la Fédération Française de Cyclisme de Bourgogne Comité Régional de Bourgogne

Plus en détail

Les tests de mesure de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) E.Fontaine

Les tests de mesure de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) E.Fontaine Les tests de mesure de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) Liste des tests : - Le 45-15 de Gacon (1994) - Le test navette de Léger (1985) - Le VAMEVAL de Cazorla - Le TUBII - Le Cooper - Le Demi-Cooper -

Plus en détail

L apnée, un sport qui peut être au service des autres

L apnée, un sport qui peut être au service des autres llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll L apné L apnée, un sport qui peut être au service des autres Les performances en apnée Hommes & mammifères marins Durée Profondeur maximale Herbert

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE 1/ DEFINITION Capacité à produire la plus grande accélération pour se mouvoir, ou pour déplacer une charge. 2/ CALCUL DE LA PUISSANCE Tout d abord, la

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

Un cardiologue vous parle

Un cardiologue vous parle Un cardiologue vous parle Martine Montigny, MD, M.Sc. Toutes les images de cette présentation ont été extraites sur Google et appartiennent à leur auteur Histoire vécue Monsieur Denis Faillant a 69 ans.

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie Master 1ère année EOPS UES EOPS 1. Évaluation de la performance ECUF EOPS 1.3. Fonctions cardio-respiratoires et musculaires P. Mucci Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie I Définition Epreuve

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

Trio de conseils pour parcours élite

Trio de conseils pour parcours élite AVIS IMPORTANT Si vous choisissez le parcours Élite, on considère que vous êtes déjà sportif et en forme. On considère que vous ne commencez pas à vous entraîner aujourd hui avec le programme qui suit.

Plus en détail

LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS!

LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS! LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS! Éditorial Par Alexia Dion Du Collège St-Maurice Image tirée du film «Les Combattants» L e sexisme au travail touche particulièrement les femmes, depuis les dernières

Plus en détail

Alimentation du Sportif et Produits Herbalife

Alimentation du Sportif et Produits Herbalife Alimentation du Sportif et Produits Herbalife Votre corps et votre alimentation Quel que soit le sport pratiqué, quelle que soit l intensité, quelle que soit la qualité de l équipement Votre corps reste

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe DEMI-FOND ANALYSE ET LOGIQUE DE L ACTIVITE Activité de production et de conservation d énergie pouvant se définir comme un effort mi-long et continu d'intensité modérée à intense (80 à 95% de VMA) Il s

Plus en détail

Epreuves sportives de sélection Pour l affectation en. BAC PRO Métiers de la Sécurité. RENTREE 2016 5 épreuves de sélection

Epreuves sportives de sélection Pour l affectation en. BAC PRO Métiers de la Sécurité. RENTREE 2016 5 épreuves de sélection Epreuves sportives de sélection Pour l affectation en BAC PRO Métiers de la Sécurité RENTREE 2016 5 épreuves de sélection 1. Natation : 50m nage libre. Moins d 1 minute pour les garçons et une minute quinze

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières L1 Estimer VMA. Consignes de sécurité échauf/ /hydr/ étirements. Echauffement ou non en fonction

Plus en détail