Fer et Titane. Rapport de développement durable. Bâtir l avenir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fer et Titane. Rapport de développement durable. Bâtir l avenir"

Transcription

1 Fer et Titane 2011 Rapport de développement durable Bâtir l avenir

2 2 Rio Tinto s occupe de prospection, d exploitation et de traitement de ressources minérales. Il produit principalement de l aluminium, du cuivre, des diamants, du charbon métallurgique et thermique, de l uranium, de l or et des minéraux industriels (borax, dioxyde de titane et sel) et du minerai de fer. Bien que ses activités soient d envergure mondiale, Rio Tinto est solidement implanté en Australie et en Amérique du Nord et possède d importantes entreprises en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud. ISBN: Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives Canada, 2011

3 Table des matières Bâtir l avenir 3 Message du président 4 L entreprise 5 Les secteurs 12 Les personnes 16 Valeurs 6 Mine et terminal 12 Planification de la main-d œuvre 16 Système de gouvernance 7 Usine d enrichissement 12 Formation 17 Performance financière 7 Usine de réduction 12 Amélioration des affaires 18 Coup d œil RTFT 8 UGS 13 Sécurité au travail 19 Grands projets 9 Aciérie 13 Santé au travail 20 Innovation 11 Usine des poudres 13 Intendance des produits 11 Procédé 14 Environnement et ressources 21 Les communautés 31 Qualité de l air Gestion de l eau Gestion des matières résiduelles Schéma d écoulement des sous-produits Énergie et changements climatiques Bruit et incidents environnementaux Contributions dans la communauté de Havre-Saint-Pierre Contributions dans la communauté de Sorel-Tracy Quelques exemples d engagement des employés dans leur communauté Utilisation du territoire Gestion des préoccupations Vue aérienne des îles de Sorel-Tracy Septembre 2005, Anthony Bannister

4 4 Message du président C est avec plaisir que je vous invite à lire et à consulter le rapport annuel 2011 de développement durable de (RTFT). Ce document s avère une mine d informations précieuses pour nos employés et l ensemble de nos partenaires stratégiques quant aux efforts déployés par notre entreprise en la matière. Je tiens à remercier l équipe de direction ainsi que tout le personnel de leur précieuse contribution à la préparation de cette publication. Le développement durable et les relations harmonieuses avec les communautés font partie intégrante des engagements du Groupe Rio Tinto. Aujourd hui, nous prenons des décisions économiques en tenant compte des impacts sociaux et environnementaux. Nos projets d investissement s inscrivent d ailleurs dans cette optique. L année 2011 nous a donné un élan pour le futur. En effet, nous annoncions au mois de mai des investissements de 800 M$ au cours des cinq prochaines années pour assurer l avenir de, pour au moins encore quatre décennies. Avec ces annonces, nous confirmons le maintien des emplois et garantissons des retombées socio-économiques majeures dans nos deux régions d accueil que sont Havre-Saint-Pierre et Sorel-Tracy. La sécurité de nos employés reste une valeur qui fait partie prenante de nos priorités et de nos engagements. À ce chapitre, nos résultats en sécurité de l année dernière n ont pas été à la hauteur de nos attentes. Nous devons poursuivre notre objectif ultime de Zéro blessure par choix en encourageant l adoption de comportements sécuritaires. La santé et le mieux-être de nos gens est un autre pilier de notre stratégie globale. D ailleurs, nous avons été l une des usines pour l implantation pilote du programme Grand défi entreprise de Pierre Lavoie. Nous considérons que la mise en place de programmes pour le maintien de la santé de nos employés est une approche incontournable dans la réussite de nos objectifs corporatifs. De nombreux défis nous attendent en 2012, notamment la réalisation d importants projets d entreprise qui nécessiteront l implication de tous les employés de l organisation. En plus de moderniser nos équipements pour soutenir l augmentation de 50 % de la production de scorie de titane d ici cinq ans, nous visons la réduction de nos émissions de SO 2 et de poussières. L année 2012 s inscrit aussi dans la poursuite et la mise en œuvre de nos engagements d avenir. Nous devons transposer dans les faits la vision que nous nous sommes donnée : devenir un modèle d entreprise sécuritaire, comptant un personnel mobilisé, performant et innovateur, afin d assurer la pérennité de notre croissance. C est avec le soutien de nos employés, de nos communautés d accueil, de nos investisseurs, de nos partenaires syndicaux et de notre actionnaire Rio Tinto que nous y parviendrons ensemble. En avant-plan de gauche à droite : Éric Planque, directeur exécutif, Usine UGS, Dominique Beaudry, directrice exécutive, Amélioration des affaires, François Godin, directeur exécutif, Usine d enrichissement et mine, Dominique Bouchard, président, en arrière-plan de gauche à droite : Luc Martel, directeur exécutif, ressources humaines, Claudio Lazzari, directeur exécutif, TiO 2050, Caroline Veillette, directrice exécutive, Santé sécurité environnement et développement durable, Yves Langlois, directeur exécutif, Usine de réduction, Lorenzo Bonome, directeur programme TiO 4, Sylvain Paul-Hus, vice-président, Division Poudres et Acier et Gildas Inisan, directeur exécutif, Finances. Photo : Dominic Gouin

5 L entreprise RTFT fait partie de Rio Tinto Iron & Titanium (RTIT), qui regroupe des entreprises qui font l exploitation et la transformation de l ilménite au Canada, en Afrique du Sud et sur l île de Madagascar. Ces opérations permettent d obtenir des scories titanifères, une matière première de haute qualité destinée à l industrie du dioxyde de titane (TiO 2 ). Parmi les coproduits, on y retrouve, entre autres, la fonte de haute pureté, l acier et les poudres métalliques. Au Canada, RTFT exploite une mine d ilménite à ciel ouvert située à proximité de Havre-Saint-Pierre. C est l un des plus importants gisements d ilménite massive au monde. L ilménite est acheminée à Sorel-Tracy où elle est fondue et séparée en fonte liquide et en scorie titanifère. Cette dernière est par la suite vendue aux producteurs de pigments. Pour créer le pigment TiO 2, les fabricants utilisent deux procédés : l un au chlorure et l autre au sulfate. RTIT offre ses produits à ces deux segments de marché. QIT Madagascar Minerals (QMM) est un site d exploitation de sables minéralisés au sud de l île de Madagascar. Les opérations de QMM diffèrent de celles de la mine de Havre-Saint- Pierre car l ilménite y est extraite à partir des sables minéralisés. Le minerai est par la suite expédié aux installations de RTFT pour être transformé en scorie titanifère. Tout comme QMM, l ilménite utilisée à l usine de Richards Bay Minerals (RBM), en Afrique du Sud, est produite à partir de sables minéralisés et est transformée sur place en fonte et en scorie titanifère. Bâtir l avenir 5 Minerai d ilménite, Havre-Saint-Pierre, juillet 2011 Photo : Xavier Dachez

6 6 Les installations de RTIT à travers le monde (Havre-Saint-Pierre) 2. (Sorel-Tracy) 3. Rio Tinto Iron & Titanium 4. Richards Bay Minerals 5. QIT Madagascar Minerals Valeurs Intégrité Respect Responsabilité Travail d équipe Nous faisons preuve d ouverture avec nos employés, nos clients, nos fournisseurs et les collectivités où nous menons nos activités. Nous traitons chacun avec équité et honnêteté. Nous nous soucions de la santé, de la sécurité et du bien-être les uns des autres. Nous maximisons notre contribution au développement durable en appuyant et en respectant nos collectivités voisines. Nous croyons à la diversité et encourageons la mise en valeur des contributions des personnes et des équipes. Nous assumons la responsabilité de notre performance et de nos décisions ainsi que de leur incidence sur nos affaires. Nous encourageons les autres à assumer la responsabilité de leur travail. Nous collaborons pour atteindre les meilleurs résultats possible. Nous avons confiance dans l engagement et la compétence des autres. Nous concentrons nos efforts collectifs dans les initiatives les plus prometteuses pour le Groupe.

7 Système de gouvernance Les valeurs de Rio Tinto sont véhiculées à travers le code de conduite mondial de l entreprise, Notre approche de l entreprise. RTFT a mis en place des processus de gestion rigoureux afin d assurer le respect de ses exigences internes et externes. En 2011, nous avons intégré nos systèmes de gestion santé-sécurité, environnement et qualité afin d améliorer notre efficacité. La gestion des risques est au cœur de nos pratiques administratives et oriente nos actions. Dans le même contexte, les différentes politiques santé, sécurité et environnement ont été fusionnées tout en intégrant les enjeux de développement durable. Valeurs Code de conduite Outils d applications corporatives Outils d application locale Valeurs de Rio Tinto Notre approche de l entreprise Politiques de Rio Tinto Normes de Rio Tinto Politiques RTFT Bâtir l avenir 7 Assurance Programme de conformité Rio Tinto Performance financière Signe de reprise économique, la performance financière de RTFT s est améliorée avec un rendement sur l actif net de 5,6 % en Les performances financières de l année 2011 ont été influencées par deux éléments importants : la perte de production en raison de la reconstruction de l un des fours et la hausse des coûts d entretien, dépenses incontournables et nécessaires au maintien d équipements fiables. 12, , , Les investissements de 800 M$ permettront de renouveler et de moderniser les équipements, augmentant ainsi nos capacités de production dans un marché favorable à nos produits. En effet, les perspectives pour les années à venir dans le marché du pigment sont encourageantes. La demande est soutenue pour les produits du TiO 2 et particulièrement pour les produits haut de gamme que nous offrons. 9, , La crise financière qui a secoué l Europe en 2011 a eu certains effets négatifs sur nos activités. Dans ce contexte, 2012 s annonce comme une année pleine de défis. RTFT vise à atteindre des niveaux de production record tout en maîtrisant ses coûts afin de conserver la flexibilité nécessaire pour s adapter à des marchés qui varient en permanence. 14, ,9 4, , Un autre grand défi de 2012 est l implantation du projet Rio Tinto Business Solution (RTBS). C est une solution mise au point par Rio Tinto intégrant les différents systèmes et processus d affaires de l entreprise. RTBS implique de grands changements aux façons de faire, et ce, dans tous les secteurs d activité de l entreprise. Calcul du RAN (%) Revenus Dépenses Actifs nets % RAN (RAN = Retour sur l actif net)

8 8 Coup d œil Vision de : Devenons le modèle d entreprise qui crée de la valeur en étant sécuritaires, mobilisés, performants et innovateurs afin d assurer notre croissance pour des décennies. La planification stratégique de RTFT est un exercice majeur d alignement de tous les plans d action des différents secteurs et fonctions vers les priorités d entreprise. Objectifs 5 ans Cibles 2012 Produire sans blesser nos employés Réduire nos accidents de 20 % Réduire l exposition de nos employés au bruit Assurer la sécurité opérationnelle Diminuer nos impacts sur l environnement et conserver nos permis d opérer Respecter les normes environnementales Conserver des relations harmonieuses avec nos communautés et parties prenantes Augmenter notre production de 50 % Atteindre nos objectifs de production Accroître la flexibilité pour s adapter au marché Atteindre 20 % de RAN* Réduire nos coûts et optimiser le fond de roulement Optimiser notre efficacité énergétique Optimiser et maintenir la qualité de nos produits (valeur ajoutée) Réaliser les grands projets de développement Créer une culture de performance Maximiser l exploitation de la Mine TiO Implanter TiO 2050 à Havre-Saint-Pierre Gérer nos talents Optimiser les processus de gestion du talent Mobiliser les ressources Former nos ressources humaines Renouveler nos conventions collectives * RAN = Retour sur l actif net

9 Grands projets Havre-Saint-Pierre Les investissements de 200 M$ annoncés par RTFT en mai 2011, permettront d optimiser le potentiel de la mine pour les 40 prochaines années avec le projet TiO RTFT compte faire de cet investissement un projet mobilisateur autant pour les employés que pour la communauté. Les travaux prévus visent l amélioration du traitement des effluents, la modernisation des installations, comme les garages, et la mise en place de nouveaux équipements, comme le concasseur conique. Les travaux sont étalés sur cinq ans. TiO 2050 engendre la création de 70 nouveaux emplois. En 2011, ce sont 57 hommes, 6 femmes et 2 Innus qui ont été embauchés, dont la majorité en provenance de la Minganie. Déjà, les changements dans nos façons de faire se font sentir : depuis le début de l automne 2011, la mine est en opération sept jours sur sept, 24 heures par jour. Ce nouvel horaire a permis de rencontrer nos objectifs annuels de production. Les activités ont débuté tout de suite après l annonce de mai. Un montant de 13 M$ de dépenses en capital a été investi au cours de l année, dont 8 M$ pour les travaux de réfection des wagons passagers. RTFT a également débuté des études pour réaliser certains projets futurs, dont la mise en œuvre d un programme de captation et de traitement des effluents de la mine, ainsi que la construction d une nouvelle route qui pourrait relier le complexe de la Romaine (Hydro-Québec) aux installations de la mine. Nos dépenses en capital devraient atteindre 35 M$ pour l année Bâtir l avenir 9 Aperçu des îles Mingan, Havre-Saint-Pierre, août 2011

10 10 Grands projets Sorel-Tracy Les investissements de 600 M$, annoncés en 2011 par RTFT pour son complexe métallurgique, assureront non seulement la modernisation de ses installations, mais aussi un positionnement stratégique de l entreprise comme chef de file mondial du marché des matières premières destinées à la production du dioxyde de titane. Les 600 M$ prévus pour les installations de Sorel-Tracy représentent la réalisation annuelle de près de 200 projets divers jusqu en Les investissements au complexe de Sorel-Tracy toucheront principalement : la hausse de capacité de production; la modernisation des équipements; la réalisation de projets majeurs reliés à la qualité de l air; la santé et la sécurité des gens œuvrant sur notre site; la diminution du bruit auprès de nos travailleurs et dans la communauté; la diminution des effluents au fleuve. En 2011, RTFT a injecté plus de 110 M$ dans la réalisation de divers projets à son complexe de Sorel-Tracy. Cette même année a notamment été marquée par le début des travaux relatifs à l expansion de l Usine des poudres, qui nécessiteront à eux-seuls un investissement total de 30 M$. Parmi les autres projets réalisés, mentionnons la reconstruction du four n o 4 à l Usine de réduction, le renouvellement de plusieurs équipements mobiles et l amélioration des pratiques en santé-sécurité. Dans ce contexte d expansion, RTFT veut également améliorer les équipements de l entreprise pour réduire son empreinte écologique et respecter davantage les normes environnementales de plus en plus sévères. L entreprise poursuivra notamment les études préparatoires d ingénierie pour ses projets relatifs au contrôle des poussières et du SO 2. En 2012, RTFT prévoit injecter environ 125 M$ dans diverses réalisations qui lui permettront d atteindre ses objectifs de production : mise à niveau d équipements électriques, travaux en sécurité des machines, principalement sur des convoyeurs, modernisation d équipements mobiles, poursuite des travaux relatifs à l expansion de l Usine des poudres métalliques et achèvement des travaux à Sorel-Tracy pour l intégration du minerai de Madagascar (QMM). Aperçu des îles de Sorel, Sorel-Tracy, août 2011

11 Innovation Lorsqu on parle d innovation, on pense inévitablement au Centre de technologie de RTIT, situé à Sorel-Tracy, un véritable moteur pour l entreprise. L équipe travaille en soutien à l ensemble des secteurs d activités de RTFT et des autres usines de RTIT. Résolument tournés vers l avenir, les chercheurs ont une opportunité unique de modeler le futur de l entreprise. De plus, le Centre de technologie participe à divers salons pour faire la promotion de RTFT auprès des étudiants et ainsi assurer la relève de notre entreprise. Grâce à nos réserves abondantes de minerai, notre technologie unique, notre grande diversité de produits et notre engagement envers nos clients, nous assurons un approvisionnement fiable en produits de très grande qualité. De plus, nous nous différencions de nos compétiteurs en fournissant un soutien technique compétent et personnalisé à chacun de nos clients. Nous possédons les équipements qui reproduisent les premières étapes de leurs procédés, ce qui nous permet d étudier les comportements fondamentaux de nos produits et ainsi de s assurer que nos clients les utilisent d une façon optimale. 11 Sophie Lévesque, technicienne au laboratoire analytique, et Sophie Fortin, étudiante en techniques de chimie analytique au centre de technologie, Sorel-Tracy, août 2011 Intendance des produits, reconnaît son rôle social d agir d une manière écoresponsable quant à la fabrication, l utilisation et l élimination, à la fin de leur vie utile, de ses produits. Cette responsabilisation de l entreprise s inscrit dans ses objectifs corporatifs de développement durable et de maintien des marchés. Nous appelons cette approche l intendance des produits. En 2011, nous avons procédé à la révision des fiches signalétiques (MSDS : Material Safety Data Sheets) de nos principaux produits. Nous avons également adopté une politique de conformité aux nouvelles normes sur le transport maritime. Enfin, nous avons poursuivi l analyse du cycle de vie de nos produits. Cette analyse devrait être rendue publique en Elle permettra de visualiser l empreinte environnementale associée à la production de nos différents produits.

12 12 Les secteurs Mine et terminal Usine d enrichissement Usine de réduction Extraction du minerai d ilménite; Manutention et transport ferroviaire vers le terminal de Havre-Saint-Pierre pour ensuite être transporté par bateau jusqu au complexe métallurgique de Sorel-Tracy. Fiertés 2011 Création de près de 70 nouveaux emplois; Modification de l horaire de travail, qui passe de 5 à 7 jours (24 heures/24); Démarrage d une cohorte de formation en opération d équipement mobile en partenariat avec la commission scolaire; Amélioration du système de traitement des effluents; Élaboration d un plan de redressement pour la disponibilité de l équipement mobile. Défis 2012 Augmenter la production de 40 %, ce qui signifie une hausse de 50 % de la quantité de stériles à manipuler; Soutenir nos fournisseurs locaux pour répondre aux nouvelles exigences de Rio Tinto; Participer aux efforts de la MRC de Minganie dans la mise en œuvre de son nouveau programme de recyclage des matières résiduelles; Hausser la disponibilité et augmenter la fiabilité des équipements mobiles; Assurer la rétention des gestionnaires; Compléter les études pour la future construction d un système de traitement des eaux. Réception, manutention et expédition des produits en vrac; Préparation du minerai et de l anthracite. Fiertés 2011 Amélioration de l efficacité et de la sécurité des opérations grâce à un investissement de 1,5 M$ pour la construction d une surface bétonnée pour l entreposage du charbon; Mise en place d un programme de coordination des mesures d urgence mettant en lien RTFT, la garde côtière canadienne, la Société des traversiers du Québec et différents intervenants régionaux. Défis 2012 Améliorer la sécurité sur plus de 200 convoyeurs; Rendre le système de chargement et de déchargement des bateaux plus fiable en améliorant la planification de l entretien, de la réception, de l expédition et de la fiabilité des équipements portuaires; Améliorer la performance des équipements. Réduction du minerai dans neuf fours à arc électrique. Fiertés 2011 Records de production lors de la reprise électrique, en octobre 2011; Échéanciers d arrêts planifiés respectés de façon rigoureuse par les services d entretien; Amélioration de la collaboration interdépartementale; Mise en place d indicateurs permettant de suivre au quotidien les performances reliées au gaz CO. Défis 2012 Optimiser la réutilisation du gaz CO dans nos procédés; Implanter plusieurs dispositifs de captation des poussières; Réduire le bruit; Contribuer aux efforts d augmentation de la production.

13 Usine UGS Usine des poudres Aciérie Purification de la scorie de titane. Fiertés 2011 Réalisation des volumes de production planifiés; Augmentation de la capacité de production de la scorie RTCS, un investissement de 9 M$; Amélioration significative de la sécurité reliée à l entreposage de l acide utilisé dans le procédé; Mise en place de programmes de fiabilité des appareils; Renforcement du programme d interaction en sécurité. Défis 2012 Réaliser les projets d investissements qui vont permettre l augmentation de la capacité de production des produits UGS et scorie RTCS un défi ambitieux. Fabrication de poudre de fer et d acier de haute qualité. Fiertés 2011 Annonce du projet de modernisation de l Usine des poudres : un investissement de 30 M$; Tenue d une semaine d ateliers sous chapiteau où les superviseurs et les ingénieurs ont présenté les différents projets de modernisation; Plus de 70 % des employés de l Usine des poudres ont participé, sur une base volontaire, au Grand défi entreprise Pierre Lavoie. Défis 2012 Poursuivre les projets de modernisation annoncés en 2011, alors que l Usine des poudres va continuer de fonctionner à pleine capacité; Renouveler la main-d œuvre à la suite des départs à la retraite. Fabrication de billettes d acier. Fiertés 2011 L Aciérie a célébré son 25 e anniversaire de création en septembre 2011; 62 % de toute la fonte liquide produite à l Usine de réduction a servi à la fabrication de billettes d acier par l Aciérie; Amélioration de la qualité de l air grâce au changement du système d extraction de vapeur et au remplacement des cartouches filtrantes du dépoussiéreur; Diminution du bruit extérieur grâce à l intégration d un silencieux sur la cheminée d évacuation; Diminution de la consommation d eau grâce à un système de surveillance de la qualité de l eau; Amélioration significative de la qualité des billettes rondes. 13 Défis 2012 Augmenter la production à partir de la fonte issue du minerai de Madagascar; Augmenter la production d acier AK; Augmenter la fiabilité des équipements grâce à l implantation d initiatives IPT et LEAN; Augmenter la qualité des billettes rondes et carrées grâce à de petits projets consécutifs et à l implication des employés.

14 Procédé 14 QMM Madagascar Mine TiO Havre-Saint-Pierre Scorie de titane Havre-Saint-Pierre Usine de dimensionnement Scorie de titane QMM Usine d enrichissement Fonte Anthracite Usine de réduction

15 Usine UGS (UpGraded Slag) UGS MD SORELSLAG MD UGS MD La scorie UGS MD est utilisée dans la production de pigment de titane à partir du procédé au chlore. SORELSLAG MD La scorie SORELSLAG MD sert principalement à la production de pigment de titane par le procédé au sulfate. Le pigment de titane est un opacifiant utilisé dans les peintures, les plastiques, les papiers et les textiles. Bâtir l avenir 15 RTCS RTCS La scorie RTCS est la plus concentrée en équivalent TiO 2 sans enrichissement. Elle est destinée au marché du pigment de titane fabriqué à partir du procédé au chlore. SORELSTEEL MD SORELSTEEL MD Les billettes rondes servent à fabriquer des tubes pour l exploitation pétrolière et les billettes carrées sont principalement destinées à la fabrication de boulons pour l industrie automobile. Aciérie Poudre d acier Poudres d acier et de fer Outre l automobile qui est notre principal marché, les poudres métalliques sont présentes sous diverses formes dans notre vie quotidienne et contribuent à la qualité de vie des individus. En effet, elles sont présentes dans la composition de certains aliments, tels que les céréales et le pain comme supplément de fer. Poudre de fer Usine des poudres SORELMETAL MD SORELMETAL MD La fonte SORELMETAL MD est utilisée dans les fonderies à travers le monde entier pour produire des pièces de fonte ductile de la plus haute qualité.

16 16 Les personnes Planification de la main-d œuvre La main-d œuvre est un des principaux atouts de l entreprise. Dans un contexte de rareté de personnel spécialisé (ou qualifié) et des départs à la retraite, RTFT a multiplié ses interventions afin de se positionner comme un employeur de choix. La campagne nationale de recrutement, lancée à l automne par Rio Tinto à travers le Canada, a porté ses fruits. En effet, plusieurs personnes ont manifesté leur intérêt à travailler à RTFT au cours de cette campagne. RTFT est maintenant représenté à la table du comité d éducation à l emploi du Cégep de Sorel-Tracy. Y siègent également des représentants d entreprises et d organismes de développement économique régional. Notons par ailleurs que l entreprise accueille des stagiaires qui fréquentent ce cégep et recrute de nouveaux employés parmi les diplômés de l institution. Des employés effectuent des visites dans les écoles pour faire connaître notre industrie et nos opportunités de carrière. Nous participons activement à la Semaine de la métallurgie, notamment parce que RTFT siège au conseil d administration du Comité sectoriel de la métallurgie. RTFT est également partenaire financier du programme Accès-région Pierre-De Saurel mis sur pied par l organisme régional, l Orienthèque, qui offre des programmes d intégration aux personnes désirant s établir dans la région de Sorel-Tracy. En 2011, ce sont 204 nouveaux employés qui ont été engagés au complexe de Sorel-Tracy et 69 personnes aux installations de Havre-Saint-Pierre. L entreprise souhaite enrichir la diversité culturelle de sa main d œuvre. Nous planifions effectivement l intégration de personnel autochtone vivant à proximité de nos installations de Havre-Saint- Pierre et voulons davantage attirer les groupes de travailleurs non traditionnels : femmes, Innus et travailleurs immigrants. Au cours des cinq prochaines années, 15 % du personnel-cadre et 18 % des employés syndiqués de RTFT quitteront pour la retraite. Louis-Philippe Lavoie, superviseur à l Usine UGS qui a grandement contribué à la campagne nationale de recrutement de Rio Tinto. Sorel-Tracy, août 2011

17 Formation RTFT s assure du développement des compétences de l ensemble de ses ressources. Pour ce faire, une équipe spécialisée répond aux besoins de l organisation en élaborant des formations qui permettent à RTFT d avoir recours aux employés les plus compétents et de soutenir l accueil des entrepreneurs. La formation est un incontournable lors de l arrivée de nouveaux employés. Elle l est également lors de l implantation de changements technologiques et de l amélioration de processus, de l achat de nouveaux équipements et de la mise à niveau des compétences du personnel en poste. Une série de capsules ainsi qu un programme de développement d un modèle en leadership ont été préparés à l intention des gestionnaires et du personnel cadre. Ces initiatives leur permettront de faire de meilleures interventions auprès de leur équipe de travail respective. En 2011, la vague d embauche a exigé un nombre record d heures dispensées en formation pour l intégration des nouveaux employés. Elles ont atteint heures à Havre-Saint-Pierre et à Sorel-Tracy. Il s agit d une augmentation de 18 % par rapport à l année précédente. Enfin, plus de heures en formation ont aussi été prodiguées aux employés de nos fournisseurs. Formation Cadre % de l effectif 25 % 75 % Nombre d heures de formation Nombre d heures par employé Employé horaire 28 heures 63 heures En 2012, nous avons programmé quelque heures de formation pour tout le personnel de RTFT. Nous planifions également la formation relative à l implantation de la solution d affaires RTBS. 17 Nombre d employés par tranche d âge (décembre 2011) Havre-Saint-Pierre Sorel-Tracy à 24 ans à 44 ans à 64 ans ans et plus 5 Parlez ouvertement... Utilisez Exprimez-VOUS pour faire part à la haute direction de Rio Tinto de vos préoccupations concernant les problèmes graves Vous n avez pas à vous identifier - Processus sûr et confidentiel - Aucune pénalité pour les appels honnêtes

18 18 Amélioration des affaires Regroupés dans une seule équipe en 2011, les membres de l Amélioration des affaires sont des employés spécialisés dans plusieurs champs d expertise. L Amélioration des affaires, par l implantation de pratiques de gestion efficaces et reconnues, permet à RTFT d assumer un rôle de leader mondial. L approche d Amélioration des affaires est résolument axée sur le travail d équipe. Le groupe est actif à la fois dans l optimisation des activités quotidiennes (soutien aux opérations) et dans l accroissement de la performance à plus long terme, par l identification des opportunités et la réalisation de projets stratégiques. En 2011, nous avons fait participer les intervenants clés de chaque secteur et fonction de l organisation à un exercice d alignement des objectifs stratégiques de Ainsi, chacun peut contribuer à la réalisation du plan d affaires de RTFT. De plus, l intervention des experts du groupe d Amélioration des affaires a permis notamment de : réaliser une percée historique avec la réutilisation de la fonte provenant du minerai de QMM dans un procédé secondaire; diminuer significativement le nombre d arrêts de fours à cause de bris des panneaux de voute refroidis à l eau grâce au programme de remplacement préventif; déployer la philosophie LEAN, ce qui a permis, avec la collaboration des équipes d opération et d amélioration des affaires, l atteinte de records de production à l Usine de réduction. Nous allons déployer la philosophie Lean à l ensemble des secteurs de Sorel-Tracy et Havre-Saint- Pierre et maintenir notre soutien à la croissance de l entreprise dans le cadre du projet TiO Ainsi, nous compléterons le déploiement des premiers outils Lean dans tous les secteurs en Cette équipe met à contribution les forces de quatre différents groupes pour travailler sur les enjeux de l entreprise : Développement des procédés Gestion de la sécurité opérationnelle Gestion des actifs Lean Six-Sigma Record de productivité aux fours de réduction L Usine de réduction a atteint un record de production de tonnes par jour en octobre L ancien record de tonnes par jour remontait à L implantation des tableaux de bord Lean crée un lieu privilégié d échange d information et de coordination des activités au quotidien entre les différents acteurs du secteur. L orientation du travail d équipe vers des enjeux clairs a joué un rôle important dans l atteinte de ce nouveau record. Tableau de bord Lean Le tableau de bord Lean est un élément visuel qui permet au personnel de voir en un seul coup d œil les problèmes rencontrés en cours de production. Il améliore donc l efficacité des interventions et permet d appliquer les meilleures solutions possibles. Ainsi, on règle rapidement des problèmes qui ne sont pas nécessairement les plus gros, mais qui affectent négativement nos performances.

19 Sécurité au travail En 2011, les efforts ont été poursuivis pour développer une culture où chacun prend en main sa sécurité et celle de ses collègues de travail. Pour ce faire, différentes initiatives ont été mises en place ou renforcées. RTFT est consciente de la complexité de son entreprise et des risques présents; c est pourquoi la gestion des entrepreneurs demeure l une de nos préoccupations. Beaucoup d efforts ont été déployés pour améliorer leur encadrement. Dans un premier temps, la compétence de ces derniers est évaluée et nous nous assurons qu ils reçoivent les formations nécessaires pour effectuer leurs tâches en toute sécurité. Des analyses sont également menées afin d éliminer les risques ou de les gérer plus adéquatement par la mise en place de moyens de contrôle. Le programme Propreté / bon ordre a été révisé afin de rehausser nos standards de tenue des lieux et réduire les risques d accident. Un lieu de travail ordonné est sans aucun doute un élément contribuant à la fierté, l efficacité et la sécurité de nos gens. Tirer profit des apprentissages liés aux incidents, afin de réduire la probabilité de récurrence, constitue l une des orientations prises en En effet, nous avons mis l accent sur notre processus de gestion des incidents. Pour ce faire, nous avons utilisé une approche structurée qui nous permet de mieux cerner les causes fondamentales et élaborer les actions correctives. RTFT utilise maintenant un processus rigoureux d analyse semi-quantitative des risques critiques nommé SQRA. C est une approche basée sur des faits ainsi que sur la connaissance et l expérience des participants. L implication des employés et des gestionnaires est cruciale pour mener à bien ce processus. En 2011, grâce aux nombreuses actions identifiées et mises en place, RTFT a réduit ses risques critiques de 15 %. Blessures à RTFT 56 2, , Indice de fréquence 22 1, ,79 Nombre de blessures 22 0,80 Calcul de la fréquence : (nombre de pertes de temps, d activités restreintes et de suivis médicaux) x / nombre d heures travaillées RTFT Havre-Saint-Pierre finaliste au prix Innovation 2011 CSST Côte-Nord Dispositif de retenue d espace lors du démontage d un pneu Les mécaniciens utilisent maintenant un nouveau dispositif de retenue plus sécuritaire et universel pour le maintien de l espace entre le rebord de la jante et le pneu. Ce dispositif, contrairement à l utilisation d écrous qui étaient auparavant placés pour maintenir cet espace, réduit le risque de blessure par un écrou pouvant être violemment projeté en raison de la pression de dix tonnes utilisée pour immobiliser le pneu. Bâtir l avenir 19 Diminution du risque d explosion au four de recuit à l Usine des poudres Afin d assurer la stabilité du procédé, un analyseur d oxygène a été installé sur un four de recuit. Cet analyseur prend une lecture en continu de l atmosphère à l intérieur du four afin de minimiser les risques d explosion d hydrogène. L objectif est de munir chacun des fours d un analyseur. Avant Après

20 20 Santé au travail La santé des employés demeure au cœur des préoccupations de RTFT, dont les normes sont parmi les plus rigoureuses au monde. RTFT favorise une approche intégrée de l hygiène industrielle et de la santé au travail. L équipe d hygiène industrielle a pour mandat de surveiller l exposition des employés aux différents contaminants et risques, dont le bruit et la poussière. Elle procède par des campagnes d échantillonnage. Quant à l équipe du service de santé, elle assure un suivi médical pour tous les employés et plus spécifiquement pour ceux qui occupent des postes à risques. Elle effectue des examens périodiques, des suivis cliniques et des suivis relatifs à des expositions spécifiques. Différents programmes sont mis sur pied pour réduire l exposition des travailleurs. Ceux-ci reçoivent régulièrement des formations relatives à la protection auditive, aux mesures en espaces clos et à la protection respiratoire. En 2011, nous avons réalisé plusieurs campagnes d information sur les moyens de prévention de l exposition des travailleurs, notamment pour le bruit et les effets de la chaleur. De plus, nous avons constaté une amélioration significative du taux de participation aux examens périodiques. L année 2012 s annonce riche en défis. En effet, la réalisation d un vaste programme d échantillonnage permettra de relever, dans tous les secteurs, des mesures relatives au bruit et à la qualité de l air. De plus, un programme de réduction de l exposition au bruit, un second en santé et mieux-être, de même qu un troisième en gestion du stress pour les cadres, seront mis de l avant au cours de l année Les bonnes méthodes de travail constituent un moyen efficace pour éviter les incidents. Dans cette optique, le thème du mois de la santé et sécurité au travail en novembre 2011 portait sur la prévention des troubles musculo-squelettiques. Un conférencier, praticien renommé dans le domaine de la posture, est venu transmettre à l ensemble des employés des notions de bonnes postures afin de prévenir les troubles musculo-squelettiques.

Fer et Titane. Rapport de développement durable. Bâtir l avenir

Fer et Titane. Rapport de développement durable. Bâtir l avenir Fer et Titane 2011 Rapport de développement durable Bâtir l avenir 2 Rio Tinto s occupe de prospection, d exploitation et de traitement de ressources minérales. Il produit principalement de l aluminium,

Plus en détail

Complexe métallurgique

Complexe métallurgique Complexe métallurgique Rio Tinto, Fer et Titane, est l un des principaux fabricants de matières premières pour l industrie du dioxyde de titane et un chef de file mondial dans la production de fonte, d

Plus en détail

Fer et Titane. Rapport de développement durable

Fer et Titane. Rapport de développement durable Fer et Titane Rio Tinto, Fer et Titane, (RTFT) fait partie de Rio Tinto, un important groupe minier international dont le siège social est situé au Royaume-Uni, regroupant Rio Tinto plc, société inscrite

Plus en détail

Fer et Titane. Rapport de développement durable

Fer et Titane. Rapport de développement durable Fer et Titane Rio Tinto, Fer et Titane, (RTFT) fait partie de Rio Tinto, un important groupe minier international dont le siège social est situé au Royaume-Uni, regroupant Rio Tinto plc, société inscrite

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Découvrez ArcelorMittal Montréal

Découvrez ArcelorMittal Montréal Découvrez ArcelorMittal Montréal»» montreal.arcelormittal.com ArcelorMittal Montréal est une entreprise de sidérurgie située au Québec et en Ontario. Nos installations comportent deux aciéries, trois laminoirs,

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Regional economic development. Développement économique régional

Regional economic development. Développement économique régional Regional economic development REDER Développement économique régional La vision du DER est de contribuer au développement socio économique des communautés qui nous accueillent, afin de soutenir leur croissance

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

TRANSCONTINENTAL. simplifier collaborer innover

TRANSCONTINENTAL. simplifier collaborer innover TRANSCONTINENTAL simplifier collaborer innover faits saillants du rapport sur le développement durable 2012 «Pour continuer de progresser en matière de développement durable, nous devons simplifier nos

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable Le Plan Nord à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable définitif) 2 Territoire du Plan Nord Baie d Ungava Tracé de 19 27 du Conseil priv é (non Baie d Hudson Mer du Labrador

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix Intégration de la solution VMware VIEW au CSSS de Charlevoix Mise en situation Comme beaucoup d établissements et d organismes du

Plus en détail

Projet de biométhanisation de la SÉMER

Projet de biométhanisation de la SÉMER Projet de biométhanisation de la SÉMER 1 Historique En 2008, la MRC de Rivière-du-Loup fait le choix du tri à la source comme méthode de gestion pour ses matières résiduelles organiques. Une étude est

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL. Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL. Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL Consultation publique sur le projet d Oléoduc Énergie Est OCTOBRE 2015 L Association des firmes de génie-conseil Québec (AFG) L Association des

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS)

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) MÉMOIRE présenté par L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) au Fonds pour le développement du sport et de l activité physique Education, Loisir et Sport

Plus en détail

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe 8 juillet 2015 Table des matières Qui sommes-nous Le projet

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec Plan d action DE développement durable 2014-2015 de l Administration portuaire de Québec 1 Plan d action DE développement durable 2014-2015 L Administration portuaire de Québec (APQ) publie son premier

Plus en détail

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR Faire évoluer la collecte sélective 5 décembre 2014 Le meilleur moyen de prédire l avenir, c est de le créer. Peter Drucker La collecte sélective au Québec : une industrie

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Fer et Titane Rapport de développement durable. La création de valeur

Fer et Titane Rapport de développement durable. La création de valeur Fer et Titane Rapport de développement durable La création de valeur 2008 Créé au milieu des années 90, le logo environnemental de Rio Tinto, Fer et Titane, marquait une ouverture de l organisation face

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Élaboration et mise en œuvre de normes de décontamination pour le complexe de grillage à la mine Giant, Yellowknife, T.N.-O.

Élaboration et mise en œuvre de normes de décontamination pour le complexe de grillage à la mine Giant, Yellowknife, T.N.-O. Élaboration et mise en œuvre de normes de décontamination pour le complexe de grillage à la mine Giant, Yellowknife, T.N.-O. Cathy Corrigan AECOM Richard Mathieson Golder Associates Ltée. Gordon Woollett

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

Fer et Titane. Rapport de développement durable. 60 ans. d histoire 1950-2010

Fer et Titane. Rapport de développement durable. 60 ans. d histoire 1950-2010 Fer et Titane 2010 Rapport de développement durable 60 ans d histoire 1950-2010 2 3 Charbon et uranium Aluminum Diamants et minéraux Rio Tinto Diamants est responsable de 6% de la production mondiale de

Plus en détail

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale 2012 Environmental Performance Report 1 rapport 2012 sur la performance environnementale Rapport 2012 sur la performance environnementale 1 Le ciment et le béton joueront un rôle important pour relever

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 22 octobre 2015 (Date) LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES MUNICIPALITÉS Fondée en 1944, la Fédération québécoise

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC T*T Environment Canada Environnement Canada Mme Christiana Figueres Secrétaire exécut ve Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques P.O. Box 260L24 D-53153 Bonn Le 22 septembre

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE Les occasions et les restrictions du Canada face au transport mondial des marchandises Rapport du Comité sénatorial permanent des transports et des communications Juin

Plus en détail

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Sylvain Martel Directeur des approvisionnements en bois Qui sommes

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord

La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord La Voie Maritime du Saint-Laurent La Voie Maritime du Saint-Laurent et le réseau des Grands Lacs est

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE N o 4 POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Modifiée le 9 novembre 2010 cegepdrummond.ca Règlement n o 12 abrogé : 6 décembre 2004 (CA-04-12-06-03) Politique adoptée au conseil d administration

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES Politique n o ADM-0100-2012 Approuvée le : 1 er janvier 2015 Par : Secteur : Patrice Gagnon, directeur général Communications 1 er janvier 2015 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE...

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE. Lire la suite

UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE. Lire la suite UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE Lire la suite MATIÈRES Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Au cours de la dernière décennie, l industrie solaire a connu un développement sans

Plus en détail

Développement industriel durable de l Est de Montréal

Développement industriel durable de l Est de Montréal Développement industriel durable de l Est de Montréal Synergies et symbioses industrielles Dimitri Tsingakis Directeur général Le 24 octobre 2014 Plan de la présentation 1. Qui nous sommes 2. Ce que nous

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Annexe 5 TRICASTIN 1

Annexe 5 TRICASTIN 1 Annexe 5 TRICASTIN 1 COMURHEX II et la conversion de l uranium CIGEET- 4 juillet 2008 Pierre BOUZON, Maîtrise d ouvrage TRICASTIN 2 La conversion : un maillon indispensable au cycle du combustible Le minerai

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise. Plan stratégique ou plan d affaires?

Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise. Plan stratégique ou plan d affaires? Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise Plan stratégique ou plan d affaires? Un contexte MODERNISATION DE LA GESTION PUBLIQUE Allégement réglementaire Loi sur l administration

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail