COMPÉTENCE ET PROXIMITÉ, ÉCOUTE ET HONNÊTETÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPÉTENCE ET PROXIMITÉ, ÉCOUTE ET HONNÊTETÉ"

Transcription

1 COMPÉTENCE ET PROXIMITÉ, ÉCOUTE ET HONNÊTETÉ nous sommes prêts à nous mettre immédiatement au travail Melba N GALOUO-BOCQUET 40 ans Agent administratif Carlos DA SILVA 36 ans Conseiller général Pascale PRIGENT 45 ans Assistante administrative Jacques PICARD 55 ans Nagis Conseiller régional Marie-Hélène BACON 49 ans Bas-Coudray Principale de collège Alain MIGLOS 61 ans Bas-Coudray Ingénieur retraité Carla DUGAULT 37 ans Cadre territorial Jean CAMONIN 54 ans Moulin Galant Electricien Nicole MÉRESSE 63 ans Technicienne retraitée Fabrice THÉPIN 51 ans Montagne des glaises Professeur des écoles Nouara ZIRRAR 37 ans Rive droite Médiatrice Michel NOUAILLE 59 ans Professeur Hatouma DOUCOURÉ 36 ans Conseillère régionale Farid MESSAOUI 36 ans Responsable SMJ Fadila CHOURFI 46 ans La Nacelle Formatrice juriste Habib BEN ABDELJELIL 52 ans Chauffeur de bus Isabelle NEIMON 45 ans Chef de service Yann MOULLEC 43 ans Directeur d équipement Sylvie FLAMENT 43 ans Assistante d éducation Jean-Pierre DRAPIER 57 ans Psychiatre, Psychanalyste Nadia LAIFAOUI 37 ans Contrôleur de gestion Simon GWOZDIESKI 28 ans Manager restauration Nadine THOMAIN 58 ans Fonctionnaire territorial Carlos DOMINGUES 41 ans Chantemerle Ingénieur Martine SOAVI 51 ans Pressoir Prompt Enseignante Frédéric BOURGES 52 ans Moulin Galant Chaudronnier Aurora REATO DOUTRELEAU 40 ans Consultante en gestion Régis GUILLET 28 ans Exploitant transports Stéphanie PESENTI 38 ans Chantemerle Professeure Franck BOISSIER 41 ans Moulin Galant Formateur 49 ans Conseiller général Sandrine KINKELA 25 ans Responsable de résidence Elisabeth GAUTHIER 60 ans Essonnes Cadre Thomas CHAUMEIL 30 ans Essonnes Chargé de mission Thierry FOURNIER 41 ans Essonnes Cadre territorial lav illensemble Carole PRIGENT 42 ans Enseignante Lakhdar TOUMI 39 ans Responsable logistique Hélène PAVAMANI 58 ans Professeure Laurent CHARTIER 32 ans Agent administratif Geneviève SEVIN 52 ans Essonnes Enseignante Daniel HADDAB 45 ans Chantemerle Superviseur d escale Bélinda INFRAY 36 ans Pressoir Prompt Dir. maison de retraite Raymond RATTIN 65 ans Rive droite Enseignant retraité C est le 5 décembre, dès le premier tour, qu il faut que le changement l emporte! Vu le candidat - Ne pas jeter sur la voie publique - RCS Evry B Bruno PIRIOU

2 FAISONS DE CORBEIL-ESSONNES UNE VILLE BELLE, SÛRE ET DYNAMIQUE Bruno PIRIOU Une large majorité d'entre vous espère le changement. Dès le 5 décembre, en votant pour la liste que j'ai l'honneur de conduire, vous exprimerez utilement cette volonté. La liste "Corbeil-Essonnes, Ensemble" est à l'image de la diversité de la gauche et de l'écologie, de tous les républicains et démocrates, unis pour faire prévaloir l'intérêt général. Elle est composée de Corbeil-Essonnois qui partagent votre quotidien, vos difficultés, vos espoirs. Soyez-en sûrs : ils se mettront en quatre pour que Corbeil- Essonnes renoue avec l'essor économique et retrouve son rang. Ils feront le choix d'un développement urbain maîtrisé et écologique. Ils sauront valoriser l'apport de la jeunesse. Ils rétabliront et développeront la démocratie. Ils seront rigoureux pour que chaque euro dépensé le soit utilement, ils n'augmenteront pas la fiscalité locale. le 5 Décembre Chère Corbeil-Essonnoise, Cher Corbeil-Essonnois, l'équipe Corbeil-Essonnes Ensemble est prête à se mettre immédiatement au travail. En disposant d élus compétents et irréprochables, vous avez l'assurance d'une ville réconciliée et plus sûre, d'une gestion impartiale et plus entreprenante. C'est à ces conditions que nous pourrons tourner la page et mettre l'avenir de notre ville entre de bonnes mains : les vôtres!

3 le le dans vite lʼengagerons les 3 ans RENOUER AVEC LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L'EMPLOI L accès à l emploi pour chacun, c est le respect de la dignité de tous. Quand l emploi se fait rare, le lien social est dégradé, les rancoeurs s accumulent : la société est en crise. Ce sujet doit donc être pris au sérieux : Corbeil-Essonnes ne peut plus attendre ou s en remettre à une «solution» providentielle. Le développement économique et la création de richesses seront les résultats de la mobilisation de tous. La nouvelle équipe s est fixé un cap : Corbeil- Essonnes doit retrouver son rang et devenir la ville de toutes les attractivités économiques et commerciales. CRÉER un «club des entrepreneurs» pour dynamiser la venue de nouvelles activités et créer les synergies entre l offre d emploi et les réalités du marché local du travail. ALTIS, Hélio, SNECMA, Grands Moulins sont les entreprises-locomotive du dynamisme économique local. Elles doivent coopérer pour relever les défis du développement et de l emploi. Pourquoi ne pas créer un «G 4» pour favoriser les liens avec la ville et interpeller les pouvoirs publics sur leur avenir? CRÉER sur les 20 hectares de la friche Decauville une nouvelle zone d activités accueillant le projet de l ECO-PORT et une Pépinière d entreprises. Offrir sur ce site une opportunité pour envisager le déménagement des entreprises Hélio et Jardin Fabenrev afin de désengorger le et la Rive droite. METTRE en place une «cellule d appui» dédiée aux demandeurs d emploi, pour rompre leur isolement, et contribuer avec tous les partenaires à améliorer l efficacité de leur accompagnement. Pourquoi ne pas envisager la création d un «réseau de tuteurs» en appui sur une diversité de compétences? REDYNAMISER nos marchés avec l implantation de nouveaux commerçants, plus d offres de stationnement et la mise en place de navettes de transports inter-quartiers. INITIER, avec l expertise de la Chambre de Commerce, un «plan de sauvegarde et de développement» du commerce de proximité. Ce plan se fixera l objectif d une requalification des commerces de nos centres anciens qui doivent retrouver leur rang. Il aura aussi à définir les modalités d une relance commerciale à, à la Nacelle et aux. VALORISER l atout que constitue la présence de la Seine et de l Essonne. Corbeil-Essonnes est une «ville d eau» qui s ignore. Alors pourquoi ne pas générer de la vie urbaine avec le tourisme et des activités dérivées? CRÉER un Pôle local de l économie sociale et solidaire. REPENSER la conception de la foire de Corbeil-Essonnes. Délocalisations, licenciements boursiers, dumping social autant de manifestations de la guerre économique qui se mène sur le dos des salariés, nourrissant profits et spéculation, au détriment de l économie réelle et de l emploi. Avec plus de 4 millions de chômeurs, dont la moitié sans aucune indemnité, notre pays n en finit plus de s enfoncer dans la précarité, frappant en premier lieu les jeunes, les femmes et les plus de 50 ans.

4 DEVELOPPER UNE VILLE HUMAINE, ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE Respecter la Planète, tout le monde en parle mais la cohérence des actes et le niveau des moyens se font désirer. Chaque maillon compte. Le maillon municipal est essentiel : il peut innover, faire exemple, entraîner. Corbeil-Essonnes dispose de tous les atouts pour réussir sa révolution écologique : un fleuve et une rivière ; un patrimoine historique ; des espaces naturels ; des équipements publics. Pas à pas et dans tous les domaines, il s agira d assurer un parti pris : celui d une ville qui fera du Développement Durable le levier de tous les autres développements. La ville humaine de demain, ça commence maintenant. MAÎTRISER notre avenir en définissant de nouveaux objectifs de développement durable dans un Plan Local d Urbanisme concerté. METTRE à plat les permis de construire en cours d instruction déposés par les promoteurs, en particulier sur le site de la Papeterie. METTRE en place un plan d urgence pour restituer à nos Parcs publics leurs qualités. Créer de nouveaux jardins familiaux insérés dans notre tissu urbain. DÉVELOPPER, dans le cadre du Plan Local de Déplacement, les circulations douces, améliorer les dessertes et les fréquences de nos lignes de bus. Accompagner le plan de rénovation des lignes C et D du RER. ADAPTER Corbeil-Essonnes aux besoins des personnes en situation de handicap. OUVRIR le chantier des économies d énergie pour l habitat comme pour les équipements publics. Mettre en place une action forte pour résorber l habitat insalubre. PROTÉGER notre bio-diversité. Préserver nos espaces naturels. Définir, dans la concertation, un projet écologique sur le devenir du Cirque de l Essonne. METTRE en valeur les berges de la Seine et de l Essonne pour en faire des lieux de promenade et de loisirs. CRÉER un Conseil Local de la santé. Il impulsera des coopérations pour assurer une offre de soins à tous, et sauvegarder la médecine de ville. TRANSFORMER le centre médical des en Maison Médicale Pluridisciplinaire dotée de moyens accrus. Le Centre Municipal de santé sera conforté dans ses missions et moyens. DÉVELOPPER un plan pluriannuel de rénovation des locaux scolaires, et assurer avec efficacité leur entretien. METTRE en place un Conseil Local de la vie éducative regroupant les parents et les personnels qui aura à traiter tous les enjeux éducatifs. ÉLABORER un projet sportif local qui débouchera sur des «assises du mouvement sportif». Remettre à niveau nos équipements. Une priorité : réhabiliter le complexe de Robinson. 23% de la population renoncent à des soins pour des raisons financières! Fameux bilan en vérité des franchises médicales et des déremboursements croissants de médicaments depuis trois ans! Sans compter les fermetures de services ou celles des urgences hospitalières et la réduction des capacités d accueil à l hôpital, comme à l Hôpital Sud-Francilien. «Mieux vaut être riche et bien portant» dit le proverbe.

5 le le dans vite lʼengagerons les 3 ans VALORISER LES ATTENTES DE LA JEUNESSE ET LA FRATERNITÉ La jeunesse, quand on fait mine de s y intéresser, est le plus souvent présentée comme un «problème». Cette approche, à Corbeil-Essonnes comme ailleurs, est la source de tous les échecs. Changeons cette vision : la jeunesse c est la solution! Répondre à ses attentes, c est répondre à l intérêt général et aux besoins de toute la société. La respecter, c est assurer du vivre ensemble et de la fraternité. C est indispensable pour, qu en retour, se propage le goût de l effort, le désir d autonomie et d implication citoyenne. DÉVELOPPER l efficacité des dispositifs d évaluation d aide et de suivi scolaire de tous les jeunes. ORGANISER un forum annuel sur l emploi des jeunes, en association avec la Mission Locale et les entreprises du bassin d emploi. CRÉER un contrat de réussite entre chaque jeune qui le souhaite et la municipalité. Un service spécifique composé d agents compétents accompagnera chacun dans son projet de vie. RÉINSTALLER, avec le Conseil général, un club de prévention spécialisée à Corbeil-Essonnes. DONNER aux espaces-ville les moyens d être des lieux de projets, de création et d accueil pour toutes les générations dans les quartiers. ORGANISER une grande manifestation annuelle d expression de nouveaux talents locaux. AIDER à la création de projets pour faire vivre le droit aux vacances. CRÉER un conseil consultatif de la jeunesse, interlocuteur de la municipalité pour tous les sujets qui la concernent. FAVORISER le développement universitaire de la ville et accueillir des laboratoires de recherche et une résidence étudiante. AGIR auprès des organismes compétents pour la construction de logements à des coûts abordables pour les jeunes. INVENTER de nouveaux moments festifs associant toute la population. FACILITER l installation de nouvelles associations, en créant une pépinière associative qui aidera les jeunes dans la promotion de leurs activités. PRENDRE appui sur les événements culturels existants en les ouvrant sur les espaces-ville. CONTRIBUER à une action collective et transversale des équipements culturels. La jeunesse est un atout pour la société, pas un handicap. Mais quand le lycée et l université sont «réformés à la hussarde», mis en concurrence, que les droits d inscription en fac s envolent, on peut rêver mieux pour se construire. Puis c est la galère de la précarité, avec 25% des jeunes actifs au chômage et 35% en contrat précaire. Sans compter les discriminations cumulées à l encontre des jeunes des quartiers populaires.

6 S'ENGAGER POUR LA CITOYENNETÉ ET LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE Considérer que les citoyens n ont à exercer leurs droits qu à l occasion des échéances électorales, c est s exposer à toutes les déconvenues. La citoyenneté c est tout le temps! C est compter sur la capacité des habitants eux-mêmes à prendre en charge leur présent et leur avenir. C est la seule façon d en finir avec l opacité, le clientélisme, les décisions arbitraires. C est la manière la plus efficace pour que les valeurs de la République reprennent vie et sens à Corbeil-Essonnes. METTRE en place des conseils de quartiers. Ils seront dotés d un budget et de véritables pouvoirs d initiative. ÉTABLIR un nouveau partenariat entre la ville et les associations pour qu elles retrouvent les moyens de leur autonomie. REMETTRE à disposition les salles existantes pour toutes les associations. ORGANISER un forum annuel des associations à l occasion de la Foire. FAIRE un bilan d étape des plans de rénovation des quartiers des, de La Nacelle, de et de l Ermitage, lors d une réelle concertation avec les habitants et les amicales de locataires. CRÉER un Conseil Consultatif des résidents étrangers. FAIRE revivre les partenariats et les jumelages, pour que Corbeil-Essonnes reste une ville ouverte sur le monde. INSTALLER un service de médiation de proximité, pour offrir un soutien dans l accès aux droits et le règlement des conflits de voisinage. FORMER des «adultes relais» présents au sein des quartiers et collèges. ORGANISER des débats citoyens d élaboration budgétaire. CRÉER une Maison de la Fraternité regroupant toutes les institutions à caractère solidaire. FAVORISER les rencontres inter-culturelles et le dialogue inter-religieux. ENGAGER le débat et les études pour une réappropriation publique de l eau. PROMOUVOIR le service public local dans tous les domaines. RÉALISER un état des lieux transparent des finances de la Ville, de l Agglomération, et des sociétés d économie mixtes (SEM). Quand le pouvoir d un homme prime sur l intelligence, le débat et la confrontation d idées de tout un peuple, c est la République qui vacille. En démocratie, la citoyenneté ne se limite pas à élire un Président, régnant en monarque absolu. Les citoyen-ne-s dans leur diversité, les assemblées élues, les associations, les syndicats, les partis, la presse ont tous leur rôle à jouer pour réfléchir, contrôler, contester et proposer.

7 le le dans vite lʼengagerons les 3 ans GERER DANS LA TRANSPARENCE POUR L'INTÉRÊT GÉNÉRAL Les choix de gestion ne sont pas neutres : ils expriment un parti pris. Quand ce n est pas celui de l intérêt général, toutes les dérives sont à craindre. C est le cas à Corbeil-Essonnes quand la Chambre Régionale des Comptes relève l état calamiteux des finances communales. Redresser cette situation nécessitera d établir des priorités et de faire des choix. Pour cet objectif, les habitants participeront aux prises de décision. Zéro impôt supplémentaire, c est l engagement de toute l équipe : les habitants ne feront pas les frais des gestions passées. S ENGAGER à ne pas augmenter les impôts pour les trois années à venir. OPTIMISER les recettes communales pour améliorer les services quotidiens rendus aux habitants sans les taxer davantage. RECHERCHER tous les financements publics auxquels Corbeil-Essonnes peut prétendre : auprès du Département, de la Région, de l Etat, de l Union Européenne. COOPÉRER avec Evry-Centre Essonne et Melun-Sénart sur des projets d intérêt mutuel pour redonner à Corbeil- Essonnes une place centrale au sud du Grand Paris. FAIRE de la transparence la règle en matière d attribution des marchés publics. OUVRIR les commissions d attribution des logements sociaux aux amicales de locataires pour que les procédures soient accessibles aux habitants. ASSURER la sécurité de tous et agir pour que la police nationale obtienne tous les moyens nécessaires à l exercice de ses missions, dans le respect des droits des habitants. REDÉFINIR les missions spécifiques de la police municipale au plus près des habitants. RESPECTER le personnel communal dans l exercice de ses missions de service public. Formation, professionnalisation, titularisation et sérieux de la gestion permettront un gain d efficacité pour les services à la population. METTRE en place un nouveau service public local pour bien vivre sa retraite qui englobera accès aux soins, aux transports, de nouveaux lieux d'accueil et de loisirs. FAVORISER le maintien à domicile des personnes âgées en multipliant l'offre de services et d'aide à domicile. AUGMENTER l'offre d'accueil pour la petite enfance et diversifier les modes de garde, avec la création de nouveaux équipements. En étranglant financièrement les collectivités locales, en les forçant à renoncer aux services publics de proximité, en exonérant les entreprises de toute responsabilité à l égard des territoires qui les accueillent, le gouvernement veut imposer aux collectivités les mêmes saignées qui démantèlent l Etat. Avec la «réforme» territoriale, c est la fin de la décentralisation qui se joue et, au final, moins de démocratie.

8 Saisi sur le vif : ce que nous disent des Corbeil-Essonnois les impôts «Il y a des rénovations un peu partout, mais les impôts locaux augmentent énormément!, en 1 an, ils ont augmenté de 300 euros.» Johanna MILLET un projet «Un vrai projet économique pour tous c est ça qui manque dans cette ville! Comment voulez-vous implanter des PME sans associer les jeunes du quartier?» Guy BANZOUZI un Maire «Il est temps que les rènes soient tenus au niveau de Corbeil. En ce moment, on a un maire par intérim je crois. La question décisive c est de trouver un maire Il faut trouver un maire.» Michaël TRONC les entreprises «Il faut plus d entreprises et plus de chantiers encore. Il faut se donner à fond, en ce moment ils dorment à la mairie il nous faut juste du Taf!» Boubacar SAKERA les loyers «Les loyers augmentent, les taxes augmentent, pas les salaires. Si on doit se priver de manger pour être dans un logement dirons-nous un peu plus «standing» ça ne sert à rien.» Jacqueline FIN la réconciliation «Il faut reconstruire un tissu social, en finir avec la division entre les jeunes et les vieux, entre les quartiers et le centre ville, dans le rapport de force entre la police et les jeunes.» Christian LETERME le dynamisme «Corbeil-Essonnes c est une ville morte, on ne fait plus rien. Il faut réunir les habitants de Corbeil. Être ensemble sur des projets. C est décisif pour remettre une dynamique à Corbeil.» Abdou DIALLO Tous ces mots, au fond, expriment un même désir : les Corbeil-Essonnois veulent se réapproprier leur ville. Ils veulent voir leurs besoins pris en compte par des élus compétents, à l écoute et disponibles. Ils veulent du lien social et de la sécurité. La liste Corbeil-Essonnes Ensemble, comme son nom l indique, porte ces ambitions. Corbeil-Essonnes Ensemble vous invite à une belle soirée festive Mercredi 1 er Décembre à 19h au Palais des sports Chacun amène sa spécialité pour un repas partagé

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008.

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008. TOULOUSE, le 7 février 2008 Aux adhérents de l Association Vélo Assemblée Générale du 9 février 2008 Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse»

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Débat participatif La vie chère «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Ségolène ROYAL Les enjeux de notre débat : Réconcilier les Français

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS?

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? Organisateur CENTRE D ÉTUDES SUR LES RÉSEAUX, LES TRANSPORTS, L URBANISME ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (CERTU) Coordinateur Thierry GOUIN, Chargé

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DES GOUVERNANTS A LA REUNION

CHARTE ETHIQUE DES GOUVERNANTS A LA REUNION CHARTE ETHIQUE DES GOUVERNANTS A LA REUNION PREAMBULE Engagements du signataire : La signature de la Charte de bonne conduite ou Ethique des Gouvernants à La Réunion signifie pour la personne physique

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE

APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH SUR LE TERRITOIRE DE LA PORTE DE VANVES PARIS 14 EME POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE DEDIEE A L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Seul le prononcé fait foi Mes cher(e)s collègues, Dimanche, les Parisiens m ont fait confiance pour être la première femme maire de Paris. Ce choix m'honore et m'oblige.

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour M A I R I E DE D I J O N PALAIS DES ETATS DE BOURGOGNE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30 septembre 2013 Ordre du Jour 1 - Conseil du 24 juin 2013 - Procès-verbal - Approbation I- ECOLOGIE URBAINE A- URBANISME

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Les jeunes et la précarité : mettre fin au bizutage social

Les jeunes et la précarité : mettre fin au bizutage social Les jeunes et la précarité : mettre fin au bizutage social Depuis plus d un an, la France est frappée par la crise économique et financière mondiale. Si les origines de cette crise sont connues et dénoncées

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

AGENDA 21 de Morne-à-l eau

AGENDA 21 de Morne-à-l eau AGENDA 21 de Morne-à-l eau Compte-rendu du COPIL 2 Vendredi 12 juillet 2013 Introduction M. Edmond Marcel : Bonjour mesdames et messieurs, ce comité de pilotage est un comité de préparation du Forum 21

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE ça change notre quotidien! L Union européenne consacre plus d un tiers de son budget à l accompagnement des politiques nationales et régionales. L objectif est d harmoniser les niveaux de vie dans l ensemble

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste L ESS OU LA PRATIQUE DE L EGALITE REELLE DANS L ECONOMIE Les entreprises de l ESS ont

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014 Nombre de membres En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE Le 10 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le dix Avril à vingt heures trente, les membres

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL CONTRAT DE SEJOUR CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DE PRISE EN CHARGE Accueil de Jour «Maison Bleue» Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l'etablissement

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE PRÉAMBULE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les modalités de fonctionnement du conseil des sages et de déterminer les obligations de ses membres. Il fait référence

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Dossier de presse municipales 2014. Les candidat-e-s s engagent à faire de leur ville une capitale de l entrepreneuriat social

Dossier de presse municipales 2014. Les candidat-e-s s engagent à faire de leur ville une capitale de l entrepreneuriat social Dossier de presse municipales 2014 LE PACTE DU MOUVES : Les candidat-e-s s engagent à faire de leur ville une capitale de l entrepreneuriat social Sommaire 1. Communiqué de presse 1 2. LES objectifs de

Plus en détail

Mutualisation (ou partage) des services et personnels. Novembre 2013

Mutualisation (ou partage) des services et personnels. Novembre 2013 Mutualisation (ou partage) des services et personnels Novembre 2013 1 Cadrage général et principes Une définition : la mutualisation, au-delàdes différentes formes juridiques qu elle peut revêtir, est

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS Pour construire ensemble des propositions concrètes et pour faire avancer l EEDD. 11 chantiers Construits à partir des échanges avec les acteurs de l EEDD, des programmes

Plus en détail

Dialogue citoyen et co-construction. Vers une nouvelle gouvernance

Dialogue citoyen et co-construction. Vers une nouvelle gouvernance Dialogue citoyen et co-construction Vers une nouvelle gouvernance 5 grandes finalités Fabriquer des politiques publiques, plus justes, plus adaptées, plus efficaces, plus innovantes et mieux comprises.

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

Créés en septembre 2003 pour remplacer les séances éducatives du mercredi, sous

Créés en septembre 2003 pour remplacer les séances éducatives du mercredi, sous Créés en septembre 2003 pour remplacer les séances éducatives du mercredi, sous l impulsion de Yves Fournel, adjoint à l éducation et à la petite enfance à la ville de Lyon avec la participation de la

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés Contacts : Hélène Bernard, architecte, Audiar. Céline Racapé, chargée de mission aux formes urbaines, Rennes Métropole. L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

Prévention et Formation professionnelle

Prévention et Formation professionnelle Conférence de presse Mercredi 24 Octobre 2012 Ancenis, la Solidarité vraie Prévention et Formation professionnelle Un nouveau dispositif pour les 18/25 ans «Un Pass Sport vers l emploi» avec Le Coaching

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail