COMPÉTENCE ET PROXIMITÉ, ÉCOUTE ET HONNÊTETÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPÉTENCE ET PROXIMITÉ, ÉCOUTE ET HONNÊTETÉ"

Transcription

1 COMPÉTENCE ET PROXIMITÉ, ÉCOUTE ET HONNÊTETÉ nous sommes prêts à nous mettre immédiatement au travail Melba N GALOUO-BOCQUET 40 ans Agent administratif Carlos DA SILVA 36 ans Conseiller général Pascale PRIGENT 45 ans Assistante administrative Jacques PICARD 55 ans Nagis Conseiller régional Marie-Hélène BACON 49 ans Bas-Coudray Principale de collège Alain MIGLOS 61 ans Bas-Coudray Ingénieur retraité Carla DUGAULT 37 ans Cadre territorial Jean CAMONIN 54 ans Moulin Galant Electricien Nicole MÉRESSE 63 ans Technicienne retraitée Fabrice THÉPIN 51 ans Montagne des glaises Professeur des écoles Nouara ZIRRAR 37 ans Rive droite Médiatrice Michel NOUAILLE 59 ans Professeur Hatouma DOUCOURÉ 36 ans Conseillère régionale Farid MESSAOUI 36 ans Responsable SMJ Fadila CHOURFI 46 ans La Nacelle Formatrice juriste Habib BEN ABDELJELIL 52 ans Chauffeur de bus Isabelle NEIMON 45 ans Chef de service Yann MOULLEC 43 ans Directeur d équipement Sylvie FLAMENT 43 ans Assistante d éducation Jean-Pierre DRAPIER 57 ans Psychiatre, Psychanalyste Nadia LAIFAOUI 37 ans Contrôleur de gestion Simon GWOZDIESKI 28 ans Manager restauration Nadine THOMAIN 58 ans Fonctionnaire territorial Carlos DOMINGUES 41 ans Chantemerle Ingénieur Martine SOAVI 51 ans Pressoir Prompt Enseignante Frédéric BOURGES 52 ans Moulin Galant Chaudronnier Aurora REATO DOUTRELEAU 40 ans Consultante en gestion Régis GUILLET 28 ans Exploitant transports Stéphanie PESENTI 38 ans Chantemerle Professeure Franck BOISSIER 41 ans Moulin Galant Formateur 49 ans Conseiller général Sandrine KINKELA 25 ans Responsable de résidence Elisabeth GAUTHIER 60 ans Essonnes Cadre Thomas CHAUMEIL 30 ans Essonnes Chargé de mission Thierry FOURNIER 41 ans Essonnes Cadre territorial lav illensemble Carole PRIGENT 42 ans Enseignante Lakhdar TOUMI 39 ans Responsable logistique Hélène PAVAMANI 58 ans Professeure Laurent CHARTIER 32 ans Agent administratif Geneviève SEVIN 52 ans Essonnes Enseignante Daniel HADDAB 45 ans Chantemerle Superviseur d escale Bélinda INFRAY 36 ans Pressoir Prompt Dir. maison de retraite Raymond RATTIN 65 ans Rive droite Enseignant retraité C est le 5 décembre, dès le premier tour, qu il faut que le changement l emporte! Vu le candidat - Ne pas jeter sur la voie publique - RCS Evry B Bruno PIRIOU

2 FAISONS DE CORBEIL-ESSONNES UNE VILLE BELLE, SÛRE ET DYNAMIQUE Bruno PIRIOU Une large majorité d'entre vous espère le changement. Dès le 5 décembre, en votant pour la liste que j'ai l'honneur de conduire, vous exprimerez utilement cette volonté. La liste "Corbeil-Essonnes, Ensemble" est à l'image de la diversité de la gauche et de l'écologie, de tous les républicains et démocrates, unis pour faire prévaloir l'intérêt général. Elle est composée de Corbeil-Essonnois qui partagent votre quotidien, vos difficultés, vos espoirs. Soyez-en sûrs : ils se mettront en quatre pour que Corbeil- Essonnes renoue avec l'essor économique et retrouve son rang. Ils feront le choix d'un développement urbain maîtrisé et écologique. Ils sauront valoriser l'apport de la jeunesse. Ils rétabliront et développeront la démocratie. Ils seront rigoureux pour que chaque euro dépensé le soit utilement, ils n'augmenteront pas la fiscalité locale. le 5 Décembre Chère Corbeil-Essonnoise, Cher Corbeil-Essonnois, l'équipe Corbeil-Essonnes Ensemble est prête à se mettre immédiatement au travail. En disposant d élus compétents et irréprochables, vous avez l'assurance d'une ville réconciliée et plus sûre, d'une gestion impartiale et plus entreprenante. C'est à ces conditions que nous pourrons tourner la page et mettre l'avenir de notre ville entre de bonnes mains : les vôtres!

3 le le dans vite lʼengagerons les 3 ans RENOUER AVEC LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L'EMPLOI L accès à l emploi pour chacun, c est le respect de la dignité de tous. Quand l emploi se fait rare, le lien social est dégradé, les rancoeurs s accumulent : la société est en crise. Ce sujet doit donc être pris au sérieux : Corbeil-Essonnes ne peut plus attendre ou s en remettre à une «solution» providentielle. Le développement économique et la création de richesses seront les résultats de la mobilisation de tous. La nouvelle équipe s est fixé un cap : Corbeil- Essonnes doit retrouver son rang et devenir la ville de toutes les attractivités économiques et commerciales. CRÉER un «club des entrepreneurs» pour dynamiser la venue de nouvelles activités et créer les synergies entre l offre d emploi et les réalités du marché local du travail. ALTIS, Hélio, SNECMA, Grands Moulins sont les entreprises-locomotive du dynamisme économique local. Elles doivent coopérer pour relever les défis du développement et de l emploi. Pourquoi ne pas créer un «G 4» pour favoriser les liens avec la ville et interpeller les pouvoirs publics sur leur avenir? CRÉER sur les 20 hectares de la friche Decauville une nouvelle zone d activités accueillant le projet de l ECO-PORT et une Pépinière d entreprises. Offrir sur ce site une opportunité pour envisager le déménagement des entreprises Hélio et Jardin Fabenrev afin de désengorger le et la Rive droite. METTRE en place une «cellule d appui» dédiée aux demandeurs d emploi, pour rompre leur isolement, et contribuer avec tous les partenaires à améliorer l efficacité de leur accompagnement. Pourquoi ne pas envisager la création d un «réseau de tuteurs» en appui sur une diversité de compétences? REDYNAMISER nos marchés avec l implantation de nouveaux commerçants, plus d offres de stationnement et la mise en place de navettes de transports inter-quartiers. INITIER, avec l expertise de la Chambre de Commerce, un «plan de sauvegarde et de développement» du commerce de proximité. Ce plan se fixera l objectif d une requalification des commerces de nos centres anciens qui doivent retrouver leur rang. Il aura aussi à définir les modalités d une relance commerciale à, à la Nacelle et aux. VALORISER l atout que constitue la présence de la Seine et de l Essonne. Corbeil-Essonnes est une «ville d eau» qui s ignore. Alors pourquoi ne pas générer de la vie urbaine avec le tourisme et des activités dérivées? CRÉER un Pôle local de l économie sociale et solidaire. REPENSER la conception de la foire de Corbeil-Essonnes. Délocalisations, licenciements boursiers, dumping social autant de manifestations de la guerre économique qui se mène sur le dos des salariés, nourrissant profits et spéculation, au détriment de l économie réelle et de l emploi. Avec plus de 4 millions de chômeurs, dont la moitié sans aucune indemnité, notre pays n en finit plus de s enfoncer dans la précarité, frappant en premier lieu les jeunes, les femmes et les plus de 50 ans.

4 DEVELOPPER UNE VILLE HUMAINE, ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE Respecter la Planète, tout le monde en parle mais la cohérence des actes et le niveau des moyens se font désirer. Chaque maillon compte. Le maillon municipal est essentiel : il peut innover, faire exemple, entraîner. Corbeil-Essonnes dispose de tous les atouts pour réussir sa révolution écologique : un fleuve et une rivière ; un patrimoine historique ; des espaces naturels ; des équipements publics. Pas à pas et dans tous les domaines, il s agira d assurer un parti pris : celui d une ville qui fera du Développement Durable le levier de tous les autres développements. La ville humaine de demain, ça commence maintenant. MAÎTRISER notre avenir en définissant de nouveaux objectifs de développement durable dans un Plan Local d Urbanisme concerté. METTRE à plat les permis de construire en cours d instruction déposés par les promoteurs, en particulier sur le site de la Papeterie. METTRE en place un plan d urgence pour restituer à nos Parcs publics leurs qualités. Créer de nouveaux jardins familiaux insérés dans notre tissu urbain. DÉVELOPPER, dans le cadre du Plan Local de Déplacement, les circulations douces, améliorer les dessertes et les fréquences de nos lignes de bus. Accompagner le plan de rénovation des lignes C et D du RER. ADAPTER Corbeil-Essonnes aux besoins des personnes en situation de handicap. OUVRIR le chantier des économies d énergie pour l habitat comme pour les équipements publics. Mettre en place une action forte pour résorber l habitat insalubre. PROTÉGER notre bio-diversité. Préserver nos espaces naturels. Définir, dans la concertation, un projet écologique sur le devenir du Cirque de l Essonne. METTRE en valeur les berges de la Seine et de l Essonne pour en faire des lieux de promenade et de loisirs. CRÉER un Conseil Local de la santé. Il impulsera des coopérations pour assurer une offre de soins à tous, et sauvegarder la médecine de ville. TRANSFORMER le centre médical des en Maison Médicale Pluridisciplinaire dotée de moyens accrus. Le Centre Municipal de santé sera conforté dans ses missions et moyens. DÉVELOPPER un plan pluriannuel de rénovation des locaux scolaires, et assurer avec efficacité leur entretien. METTRE en place un Conseil Local de la vie éducative regroupant les parents et les personnels qui aura à traiter tous les enjeux éducatifs. ÉLABORER un projet sportif local qui débouchera sur des «assises du mouvement sportif». Remettre à niveau nos équipements. Une priorité : réhabiliter le complexe de Robinson. 23% de la population renoncent à des soins pour des raisons financières! Fameux bilan en vérité des franchises médicales et des déremboursements croissants de médicaments depuis trois ans! Sans compter les fermetures de services ou celles des urgences hospitalières et la réduction des capacités d accueil à l hôpital, comme à l Hôpital Sud-Francilien. «Mieux vaut être riche et bien portant» dit le proverbe.

5 le le dans vite lʼengagerons les 3 ans VALORISER LES ATTENTES DE LA JEUNESSE ET LA FRATERNITÉ La jeunesse, quand on fait mine de s y intéresser, est le plus souvent présentée comme un «problème». Cette approche, à Corbeil-Essonnes comme ailleurs, est la source de tous les échecs. Changeons cette vision : la jeunesse c est la solution! Répondre à ses attentes, c est répondre à l intérêt général et aux besoins de toute la société. La respecter, c est assurer du vivre ensemble et de la fraternité. C est indispensable pour, qu en retour, se propage le goût de l effort, le désir d autonomie et d implication citoyenne. DÉVELOPPER l efficacité des dispositifs d évaluation d aide et de suivi scolaire de tous les jeunes. ORGANISER un forum annuel sur l emploi des jeunes, en association avec la Mission Locale et les entreprises du bassin d emploi. CRÉER un contrat de réussite entre chaque jeune qui le souhaite et la municipalité. Un service spécifique composé d agents compétents accompagnera chacun dans son projet de vie. RÉINSTALLER, avec le Conseil général, un club de prévention spécialisée à Corbeil-Essonnes. DONNER aux espaces-ville les moyens d être des lieux de projets, de création et d accueil pour toutes les générations dans les quartiers. ORGANISER une grande manifestation annuelle d expression de nouveaux talents locaux. AIDER à la création de projets pour faire vivre le droit aux vacances. CRÉER un conseil consultatif de la jeunesse, interlocuteur de la municipalité pour tous les sujets qui la concernent. FAVORISER le développement universitaire de la ville et accueillir des laboratoires de recherche et une résidence étudiante. AGIR auprès des organismes compétents pour la construction de logements à des coûts abordables pour les jeunes. INVENTER de nouveaux moments festifs associant toute la population. FACILITER l installation de nouvelles associations, en créant une pépinière associative qui aidera les jeunes dans la promotion de leurs activités. PRENDRE appui sur les événements culturels existants en les ouvrant sur les espaces-ville. CONTRIBUER à une action collective et transversale des équipements culturels. La jeunesse est un atout pour la société, pas un handicap. Mais quand le lycée et l université sont «réformés à la hussarde», mis en concurrence, que les droits d inscription en fac s envolent, on peut rêver mieux pour se construire. Puis c est la galère de la précarité, avec 25% des jeunes actifs au chômage et 35% en contrat précaire. Sans compter les discriminations cumulées à l encontre des jeunes des quartiers populaires.

6 S'ENGAGER POUR LA CITOYENNETÉ ET LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE Considérer que les citoyens n ont à exercer leurs droits qu à l occasion des échéances électorales, c est s exposer à toutes les déconvenues. La citoyenneté c est tout le temps! C est compter sur la capacité des habitants eux-mêmes à prendre en charge leur présent et leur avenir. C est la seule façon d en finir avec l opacité, le clientélisme, les décisions arbitraires. C est la manière la plus efficace pour que les valeurs de la République reprennent vie et sens à Corbeil-Essonnes. METTRE en place des conseils de quartiers. Ils seront dotés d un budget et de véritables pouvoirs d initiative. ÉTABLIR un nouveau partenariat entre la ville et les associations pour qu elles retrouvent les moyens de leur autonomie. REMETTRE à disposition les salles existantes pour toutes les associations. ORGANISER un forum annuel des associations à l occasion de la Foire. FAIRE un bilan d étape des plans de rénovation des quartiers des, de La Nacelle, de et de l Ermitage, lors d une réelle concertation avec les habitants et les amicales de locataires. CRÉER un Conseil Consultatif des résidents étrangers. FAIRE revivre les partenariats et les jumelages, pour que Corbeil-Essonnes reste une ville ouverte sur le monde. INSTALLER un service de médiation de proximité, pour offrir un soutien dans l accès aux droits et le règlement des conflits de voisinage. FORMER des «adultes relais» présents au sein des quartiers et collèges. ORGANISER des débats citoyens d élaboration budgétaire. CRÉER une Maison de la Fraternité regroupant toutes les institutions à caractère solidaire. FAVORISER les rencontres inter-culturelles et le dialogue inter-religieux. ENGAGER le débat et les études pour une réappropriation publique de l eau. PROMOUVOIR le service public local dans tous les domaines. RÉALISER un état des lieux transparent des finances de la Ville, de l Agglomération, et des sociétés d économie mixtes (SEM). Quand le pouvoir d un homme prime sur l intelligence, le débat et la confrontation d idées de tout un peuple, c est la République qui vacille. En démocratie, la citoyenneté ne se limite pas à élire un Président, régnant en monarque absolu. Les citoyen-ne-s dans leur diversité, les assemblées élues, les associations, les syndicats, les partis, la presse ont tous leur rôle à jouer pour réfléchir, contrôler, contester et proposer.

7 le le dans vite lʼengagerons les 3 ans GERER DANS LA TRANSPARENCE POUR L'INTÉRÊT GÉNÉRAL Les choix de gestion ne sont pas neutres : ils expriment un parti pris. Quand ce n est pas celui de l intérêt général, toutes les dérives sont à craindre. C est le cas à Corbeil-Essonnes quand la Chambre Régionale des Comptes relève l état calamiteux des finances communales. Redresser cette situation nécessitera d établir des priorités et de faire des choix. Pour cet objectif, les habitants participeront aux prises de décision. Zéro impôt supplémentaire, c est l engagement de toute l équipe : les habitants ne feront pas les frais des gestions passées. S ENGAGER à ne pas augmenter les impôts pour les trois années à venir. OPTIMISER les recettes communales pour améliorer les services quotidiens rendus aux habitants sans les taxer davantage. RECHERCHER tous les financements publics auxquels Corbeil-Essonnes peut prétendre : auprès du Département, de la Région, de l Etat, de l Union Européenne. COOPÉRER avec Evry-Centre Essonne et Melun-Sénart sur des projets d intérêt mutuel pour redonner à Corbeil- Essonnes une place centrale au sud du Grand Paris. FAIRE de la transparence la règle en matière d attribution des marchés publics. OUVRIR les commissions d attribution des logements sociaux aux amicales de locataires pour que les procédures soient accessibles aux habitants. ASSURER la sécurité de tous et agir pour que la police nationale obtienne tous les moyens nécessaires à l exercice de ses missions, dans le respect des droits des habitants. REDÉFINIR les missions spécifiques de la police municipale au plus près des habitants. RESPECTER le personnel communal dans l exercice de ses missions de service public. Formation, professionnalisation, titularisation et sérieux de la gestion permettront un gain d efficacité pour les services à la population. METTRE en place un nouveau service public local pour bien vivre sa retraite qui englobera accès aux soins, aux transports, de nouveaux lieux d'accueil et de loisirs. FAVORISER le maintien à domicile des personnes âgées en multipliant l'offre de services et d'aide à domicile. AUGMENTER l'offre d'accueil pour la petite enfance et diversifier les modes de garde, avec la création de nouveaux équipements. En étranglant financièrement les collectivités locales, en les forçant à renoncer aux services publics de proximité, en exonérant les entreprises de toute responsabilité à l égard des territoires qui les accueillent, le gouvernement veut imposer aux collectivités les mêmes saignées qui démantèlent l Etat. Avec la «réforme» territoriale, c est la fin de la décentralisation qui se joue et, au final, moins de démocratie.

8 Saisi sur le vif : ce que nous disent des Corbeil-Essonnois les impôts «Il y a des rénovations un peu partout, mais les impôts locaux augmentent énormément!, en 1 an, ils ont augmenté de 300 euros.» Johanna MILLET un projet «Un vrai projet économique pour tous c est ça qui manque dans cette ville! Comment voulez-vous implanter des PME sans associer les jeunes du quartier?» Guy BANZOUZI un Maire «Il est temps que les rènes soient tenus au niveau de Corbeil. En ce moment, on a un maire par intérim je crois. La question décisive c est de trouver un maire Il faut trouver un maire.» Michaël TRONC les entreprises «Il faut plus d entreprises et plus de chantiers encore. Il faut se donner à fond, en ce moment ils dorment à la mairie il nous faut juste du Taf!» Boubacar SAKERA les loyers «Les loyers augmentent, les taxes augmentent, pas les salaires. Si on doit se priver de manger pour être dans un logement dirons-nous un peu plus «standing» ça ne sert à rien.» Jacqueline FIN la réconciliation «Il faut reconstruire un tissu social, en finir avec la division entre les jeunes et les vieux, entre les quartiers et le centre ville, dans le rapport de force entre la police et les jeunes.» Christian LETERME le dynamisme «Corbeil-Essonnes c est une ville morte, on ne fait plus rien. Il faut réunir les habitants de Corbeil. Être ensemble sur des projets. C est décisif pour remettre une dynamique à Corbeil.» Abdou DIALLO Tous ces mots, au fond, expriment un même désir : les Corbeil-Essonnois veulent se réapproprier leur ville. Ils veulent voir leurs besoins pris en compte par des élus compétents, à l écoute et disponibles. Ils veulent du lien social et de la sécurité. La liste Corbeil-Essonnes Ensemble, comme son nom l indique, porte ces ambitions. Corbeil-Essonnes Ensemble vous invite à une belle soirée festive Mercredi 1 er Décembre à 19h au Palais des sports Chacun amène sa spécialité pour un repas partagé

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Restitution de la Journée concertation citoyenne

Restitution de la Journée concertation citoyenne Restitution de la Journée concertation citoyenne 2 juillet 2013, Pont du Gard Journée de concertation citoyenne Depuis 3 ans et l adoption par le Département du Gard de la charte de la concertation citoyenne,

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES ARPE Mercredi 12 décembre 2012 1 2 Données de cadrage PLAN Contexte réglementaire de la copropriété - Définition juridique de la copropriété

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie «silver économie» économie orientée vers les seniors 2 Répondre aux enjeux sociaux par une approche économique 3 4 Population relative au niveau national et départemental 5 Projection sur le Sud Vienne

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Avoir accès aux soins est un droit fondamental. Ce droit doit être effectif pour tous, partout et à tout moment. Notre système de protection sociale

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Le Grand Paris : Un vrai projet pour un enjeu capital. Conclusions du rapport de Philippe DALLIER. au nom de l Observatoire de la décentralisation

Le Grand Paris : Un vrai projet pour un enjeu capital. Conclusions du rapport de Philippe DALLIER. au nom de l Observatoire de la décentralisation http://blogs.senat.fr/grandparis Le Grand Paris : Un vrai projet pour un enjeu capital Conclusions du rapport de Philippe DALLIER au nom de l Observatoire de la décentralisation Mercredi 9 avril 2008 Une

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL LES SOLUTIONS MNT PROTÉGEONS ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL COMPRENDRE LE CONTEXTE SAISIR LES OPPORTUNITÉS La collectivité est clairement identifiée

Plus en détail

CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS

CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS DOSSIER DE PRESSE - 18 JUIN 2014 CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS Crédit photos : Philippe Caumes Le centre commercial Centre de l Europe - Hérouville-Saint-Clair

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants Le gouvernement investit pour la réussite de tous les étudiants avec 318 millions supplémentaires entre 2013 et 2014. Revalorisation des bourses des 30 000 étudiants aux revenus les plus faibles Jeunes

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Le «quadrilogue», outil de concertation multiacteurs pour une gouvernance durable des services de base

Le «quadrilogue», outil de concertation multiacteurs pour une gouvernance durable des services de base Le «quadrilogue», outil de concertation multiacteurs pour une gouvernance durable des services de base Rencontre entre acteurs financés sur le programme thématique ANE/AL de l'ue: «Décentralisation et

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération.

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération. Le Cabinet du Maire Directeur de Cabinet : Maxime LECHARPENTIER Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Chef de Cabinet : Nourdine BARQI Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Direction de la Communication Directrice

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 JANVIER 2010

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 JANVIER 2010 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 JANVIER 2010 Etaient présents : M. ARBEY, M. BERNARD, M. BOUDONIS, M. CHATONNAY, M. COMMENGE, Mme COURTEIX, M. EYNARD, M. FABIOLE, M. FEDERICI, Mme

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 RABAT JOURNEE D ETUDE DU 27 NOVEMBRE 2007 Marc le Tourneur Directeur Général de TaM SOMMAIRE

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Les Conférences de Territoire

Les Conférences de Territoire Les Conférences de Territoire Conférences de Territoire de Bretagne Guide de présentation onférence erritoire Rennes - Redon Fougères - Vitré 2 Les différentes parties du guide Présentation du guide...4

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

Pour plus d informations, contactez La Boutique du Commerce. 2 place Henri Duquenne 93150 Le Blanc-Mesnil. laboutique@ville-blanc-mesnil.

Pour plus d informations, contactez La Boutique du Commerce. 2 place Henri Duquenne 93150 Le Blanc-Mesnil. laboutique@ville-blanc-mesnil. Pour plus d informations, contactez La Boutique du Commerce 2 place Henri Duquenne 93150 Le Blanc-Mesnil 01 55 81 17 00 01 55 81 17 03 laboutique@ville-blanc-mesnil.fr Contact : Jacques SANDIT Responsable

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Crédit photo: Lionel Antoni

Crédit photo: Lionel Antoni Crédit photo: Lionel Antoni TRES BONNE ANNEE 2012 Photo Nicole Dassault Reprise d Altis Yazid Sabeg et Jean-Paul Beisson Nouvel Hôpital Sud Francilien Nouvel Hôpital Sud Francilien Nouvel Hôpital Sud

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

des idées pour Nantes? Venez les partager.

des idées pour Nantes? Venez les partager. Vous avez des idées pour Nantes? Venez les partager. 5 objectifs objectifs règles du jeu Nantaises, Nantais, jouez collectif! La Ville de Nantes invite toutes les Nantaises et tous les Nantais à s investir

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

«Structure ressource au service des acteurs de la coopération et de la solidarité internationales en Savoie»

«Structure ressource au service des acteurs de la coopération et de la solidarité internationales en Savoie» «Structure ressource au service des acteurs de la coopération et de la solidarité internationales en Savoie» Quelle origine? Une action volontariste initiée en 1986 par le Conseil général Une orientation

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE Mylène COULAUD cadre supérieur de santé Olivier RASTOUIL directeur des ressources humaines

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

La métropole Nantes - Saint Nazaire

La métropole Nantes - Saint Nazaire La métropole Nantes - Saint Nazaire Visibilité internationale Stratégie de marque pour le territoire Conseil de développement Séance du 27 octobre 2010 Un rayonnement national Avec des interventions dans

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département du Développement Professionnel Continu Médical Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris Dr Stéphane

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Le Caducée Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Présentation de Tours 3 Présentation du programme 6 Terrain et environnement 9 Situation 10 Tours est une cité dont la préservation du patrimoine est une

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels»

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» Lieux de visite et sites culturels QUELQUES DÉFINITIONS Un label

Plus en détail