RAPPORT D'ACTIVITÉS agir ensemble. Fier de faire partie du plus grand groupe financier coopératif au Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D'ACTIVITÉS 2008. agir ensemble. Fier de faire partie du plus grand groupe financier coopératif au Canada"

Transcription

1 RAPPORT D'ACTIVITÉS 2008 agir ensemble POUR CRÉER L AVENIR Fier de faire partie du plus grand groupe financier coopératif au Canada

2 LE Mouvement DES CAISSES Desjardins : LE PLUS GRAND GROUPE FINANCIER COOPÉRATIF AU CANADA Depuis plus de 100 ans, chez Desjardins, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être. Résolument tourné vers l avenir, Desjardins évolue dans le respect de ses valeurs par une coopération active, mettant à contribution tous ses talents en vue de son développement. Au quotidien, sa nature coopérative s exprime à travers son modèle de caisses et se traduit par une gouvernance démocratique, une vaste accessibilité, une ouverture à toute personne, quels que soient ses avoirs, et le partage de ses excédents avec les membres et la collectivité. Aujourd hui comme hier, la force fondamentale de Desjardins réside dans la richesse de son capital humain : près de 5,8 millions de membres, dirigeants élus et employés. Grâce à son modèle d affaires coopératif, Desjardins a généré un patrimoine financier qui agit comme levier de développement et d influence. C est toujours cette même force vive qui lui permet de poursuivre son évolution et de faire face aux défis qui s annoncent pour créer l avenir, et ce, tout en demeurant l institution financière la plus admirée au Canada et la plus respectée pour sa mission, ses valeurs coopératives et ses caisses proches des gens. Membres Caisses Conseils régionaux des représentants Réseau coopératif Caisse centrale Desjardins Fonds de sécurité Desjardins Capital Desjardins Fiducie Desjardins Fédération des caisses Desjardins du Québec Développement international Desjardins Fondation Desjardins Société historique Alphonse-Desjardins Réseau des filiales Valeurs mobilières Desjardins Disnat Desjardins Capital de risque Desjardins Groupe d assurances générales Desjardins Sécurité financière Desjardins Gestion d actifs Le Mouvement Desjardins 5,8 millions de membres points de service 150,3 G $ d actif employés dirigeants Une vingtaine de sociétés filiales de services financiers spécialisés et dont les caisses sont propriétaires Au 31 décembre 2008

3 RAPPORT D'ACTIVITÉS Développement international Desjardins : une composante du Mouvement Desjardins Fondé en 1970, Développement international Desjardins (DID) regroupe des experts du secteur de la finance de proximité qui sont appuyés par une équipe de soutien administratif compétente et expérimentée. Ces experts réalisent des mandats de consultation qui, en collaboration avec les clients et les partenaires de DID, conduisent à l élaboration, au développement et à la mise en place de produits et de services financiers spécialisés. La durée des mandats varie selon les besoins du client, allant de quelques semaines à quelques années. La contribution de DID au secteur de la finance de proximité s effectue par les trois leviers de développement suivants : + Expertise-conseil en finance de proximité : analyser des situations problématiques, concevoir des solutions adaptées, mettre en place des produits ou des services financiers répondant aux besoins et mesurer les résultats dans un processus d amélioration continue. + Contrats de gestion et d exploitation : favoriser l émergence et le développement d institutions financières dont la gestion, initialement assurée par DID, est progressivement transférée à des investisseurs locaux issus du milieu associatif. + Investissements : faciliter l accès, pour des institutions de microfinance à la recherche d un levier financier ou de garanties, à la ressource financière tout en bénéficiant d un appui certain à la gouvernance de celles-ci. Les gestionnaires et les dirigeants du secteur de la finance de proximité qui collaborent avec DID connaissent bien les bénéfices uniques d un tel partenariat : le prestige d être associé au Mouvement Desjardins, l accès à un bassin de plusieurs centaines de ses spécialistes expérimentés au sein des nombreuses composantes et filiales ainsi que la force de l expérience éprouvée de DID, dont les professionnels sont au service des pays en développement depuis bientôt 40 ans. La finance de proximité représente un puissant outil de réduction de la pauvreté et consiste à favoriser l accès à des services financiers de base et diversifiés (épargne, crédit, assurance, etc.), qui répondent aux besoins de toutes les populations, incluant les moins nanties. un ensemble d expertises éprouvées : + analyse financière. + Comptabilité. + Création d'institutions de base. + Crédit (agricole, écolage, pour l habitat, etc.). + Financement de l entreprise. + Formation. + Informatisation. + Investissement. + Microassurance. + Organisation en réseau. + Réglementation. + Ressources humaines. + Supervision et surveillance. + Systématisation des opérations.

4 2 L esprit coopératif plus pertinent que jamais monique F. leroux Présidente et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins L année 2008 en fut une de profondes transformations. Jamais en effet n avions-nous fait l expérience de marchés financiers aussi grandement secoués. Cette crise financière, aujourd hui transmise à l ensemble de l économie, a des impacts majeurs dans la majorité des pays. Bien que ce contexte est très difficile, nous pouvons nous réjouir d une chose : nous voyons actuellement à l œuvre un niveau de concertation, de mobilisation et de coopération que nous n avions pas vus depuis longtemps à l échelle de la planète. En marge de cette crise financière, une autre crise fait rage et plus particulièrement dans les pays en développement : la crise alimentaire. Aux quatre coins du monde, l accès à des denrées alimentaires de base tels que le riz, le blé et le maïs est devenu un enjeu critique depuis que leur coût a connu des hausses très significatives. Dans les pays en développement, la santé et la survie de milliers de personnes pauvres est désormais en jeu. Des services financiers de base pour tous Nous croyons, chez Desjardins, que les communautés ont le pouvoir de s organiser et de se développer si les moyens sont mis à leur disposition. Un de ces moyens est l accès à des services financiers de base qui permet aux familles et aux entrepreneurs d épargner, de se protéger et d avoir accès à des sources de financement pour soutenir l éducation de leurs enfants, une bonne alimentation et, si cela est possible, le démarrage d une micro entreprise qui contribuera à favoriser l autonomie de ces individus et de leurs familles. Dans ce secteur qu est celui de la finance de proximité, les experts de notre composante Développement international Desjardins (DID) jouent un rôle significatif auprès de leurs partenaires afin d accompagner ceux-ci dans la création, le développement et la mise en place de produits et services financiers adaptés aux besoins des membres, aux besoins de leur communauté. DID propose des solutions d'affaires adaptées aux besoins Nombreux sont les exemples d innovations développées dans les dernières années par DID et qui contribuent de façon tangible à soutenir les populations pauvres dans ce contexte de crise : le crédit stockage pour les producteurs agricoles en zones rurales, le crédit qui permet de financer l habitat pour les petits salariés, la formation de gestionnaires sur les saines pratiques de gestion financière, le renforcement des pratiques dans la gestion du crédit destiné aux petits entrepreneurs ou encore l implantation des premiers systèmes intercaisses, tant en zones urbaines que rurales, grâce à des technologies novatrices. Desjardins est ainsi très fier de compter, au sein de son groupe coopératif, des experts qui ont à cœur de participer à l accroissement de la portée des services financiers dans les pays en développement, et ce, pour favoriser l autonomie et le bien-être de milliers d hommes et de femmes qui luttent chaque jour pour sortir du cercle de la pauvreté. Voilà une autre manifestation concrète de la distinction coopérative de Desjardins et espérons que cet esprit coopératif, plus que pertinent que jamais, traverse toutes les frontières.

5 RAPPORT D'ACTIVITÉS LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ PASSE PAR L'INNOVATION marcel lauzon Président du conseil d'administration de Développement international Desjardins anne gaboury Présidente-directrice générale de Développement international Desjardins Depuis quelques années, le secteur de l aide internationale a connu d importants changements, amenant les acteurs à se réinventer et à innover pour assurer à leurs partenaires et clients des solutions pertinentes répondant aux problèmes vécus par les institutions de finance de proximité. ACCROÎTRE L'ACCÈS AUX SERVICES FINANCIERS : UNE PRIORITÉ QUI DEMEURE Développement international Desjardins (DID) choisit, dans ce nouveau contexte, de déployer des stratégies de développement qui sont alignées sur les besoins du secteur de la finance de proximité et, surtout, de garder le cap sur la finalité qui fait de son organisation une référence dans le domaine : accroître l accessibilité des services financiers dans les pays en développement et en émergence pour contribuer activement à la lutte contre la pauvreté dans le monde. Trois stratégies de développement en phase avec les besoins du secteur de la finance de proximité + Poursuivre le développement d une offre de service d appui-conseil de plus en plus spécialisée de manière à répondre aux demandes spécifiques de l ensemble des opérateurs du secteur en maintenant toujours une expertise de haut calibre pour les institutions coopératives. + Agir comme opérateur et explorer un nouveau modèle d affaires qui vise la création d une propriété locale et l accroissement des services financiers destinés à la clientèle des petits entrepreneurs. + Se rapprocher des institutions de finance de proximité par la mise en place de bureaux régionaux hors Canada. CONSOLIDER L'OFFRE DE SERVICE DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Parmi les nombreuses réalisations de l année, plusieurs témoignent par ailleurs de l importance accordée par DID à la mise en œuvre de chantiers transversaux. Des efforts considérables ont été consentis pour consolider l offre de service en matière de financement agricole, de services technologiques, de financement de l habitat, de financement de l'entreprise, de formation et d assurances. Ces chantiers, réalisés en collaboration avec des institutions membres du réseau d échange et de réflexion Proxfin, font l objet de recherches, de développements, de projets pilotes et d implantations sur les quatre continents. Déjà, des résultats concrets et probants sont visibles, inspirant d autres réseaux à imiter les succès remportés par leurs homologues. PRÈS DE 40 ANS D'EXPÉRIENCE L évolution de l environnement économique mondial représente certes un défi de taille pour DID et ses partenaires, mais qui est toujours aussi pertinent car la lutte à la pauvreté est toujours, elle, d actualité. DID peut ainsi entrevoir l avenir avec confiance, grâce à l expertise cumulée depuis près de 40 ans, à la pertinence de ses solutions et aux compétences de ses professionnels experts du secteur de la finance de proximité.

6 4 SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES : LA CLÉ POUR AMÉLIORER LA PERFORMANCE DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES La Fondation Bill-et-Melinda-Gates, partenaire de DID C est au début de 2008 que DID a amorcé les travaux du vaste projet d interconnectivité né de son association avec la Fondation Bill-et-Melinda-Gates. Ce projet vise à rendre les transactions intercaisses et les transferts de fonds possibles au sein de près de 250 coopératives financières au Vietnam, en Haïti, au Burkina Faso, au Mali et au Togo, pour le bénéfice de membres. Principales réalisations + instauration des transactions intercaisses, des virements entre personnes et des transferts de fonds entre institutions financières dans six sites au Mali et dans trois sites en Haïti. L innovation de DID en matière d interconnectivité est désormais au service des régions rurales traditionnellement isolées. Au cours des dernières années, de nombreuses institutions de finance de proximité ont connu une forte croissance, les amenant à s outiller pour mieux encadrer leurs activités et demeurer efficientes. Une des solutions stratégiques pour relever ce défi de croissance se trouve dans les technologies. + implantation de la biométrie digitale dans les caisses de la Fédération Le Levier, en Haïti, pour permettre aux membres d authentifier leur identité de façon sécuritaire dans une autre caisse que celle qu ils fréquentent habituellement. + organisation d un séminaire de formation sur les innovations technologiques. + Modernisation de plusieurs réseaux à l aide d'outils transactionnels et décisionnels de DID. + Plus de 400 institutions sont informatisées et optimisent leurs opérations grâce au logiciel transactionnel SAF proposé par DID. + De nombreuses clientèles en régions éloignées profitent de la technologie grâce à l'application mobile d information sur les opérations AMIO qui fonctionne sur ordinateur de poche structures faîtières et banques centrales s appuient sur un outil d aide à la décision conçu par DID, le Système DÉCISION, qui permet de consolider des données financières et de générer des rapports financiers. + Plus de 250 caisses bénéficient, à court terme, de l innovation de DID en matière d interconnectivité, permettant les transactions intercaisses et les transferts de fonds. Au total, plus d un million de membres profitent de l expertise de DID en technologies. + Formation d une équipe nationale d experts basée au bureau de DID à Dakar (Sénégal) afin d offrir un service technique plus direct et mieux adapté aux réseaux. DID a ouvert en 2008 un premier bureau régional à Dakar. Une dizaine de professionnels y sont employés, afin d apporter expertise-conseil et support technologique aux réseaux de finance de proximité d Afrique francophone en vue de leur professionnalisation. Perspectives Déploiement du projet d interconnectivité financé par la Fondation Bill-et-Melinda-Gates dans un plus grand nombre de caisses et de réseaux, notamment au Vietnam, au Burkina Faso et au Togo. + Étude et expérimentation de la possibilité d emprunter les ondes cellulaires pour implanter des solutions technologiques dans certaines régions rurales. + Étude et développement d une nouvelle technologie de transferts de fonds entre personnes et institutions.

7 RAPPORT D'ACTIVITÉS FINANCEMENT DE L HABITAT : FAVORISER L ACCÈS AUX NON-SALARIÉS Comme en témoigne le Forum urbain mondial tenu à Pékin en fin d année, l accès au logement devient une priorité pour les grands organismes de développement étant donné le phénomène d urbanisation accéléré et la dégradation des conditions de vie qui souvent l accompagne. L accès à un logement décent constitue alors une partie importante de la solution : un logement salubre permet l amélioration de la santé des familles, la dynamisation, l entretien et la sécurité des quartiers ainsi que l amélioration des résultats scolaires des enfants. L urbanisation accélérée. motive les grands. organismes de. Développement à favoriser. l accès au logement.. Grâce à ses experts en financement de l habitat, DID met au point des produits, des méthodes et des outils qui permettent aux réseaux de finance de proximité de répondre aux besoins des familles pauvres, en particulier pour les populations qui n ont pas des revenus réguliers assurés (les non-salariés). Principales réalisations + organisation de la fonction Financement de l habitat au sein de trois réseaux membres de Proxfin 1 (le RCPB au Burkina Faso, PAMÉCAS au Sénégal et BASIX en Inde), permettant la distribution de produits de crédit pour l habitat depuis juin Appui-conseil auprès du gouvernement de l Algérie afin de dynamiser le financement de l habitat dans le pays (approche secteur), réalisé en collaboration avec la Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) et la firme d experts-conseil CRC Sogema. + Réalisation du plan d affaires de la Banque d habitat du Burkina Faso. + Appui-conseil auprès de la Bank of Africa, au Mali, pour la structuration de la fonction Financement de l habitat. Perspectives 2009 Crédit+, un outil d aide à la décision novateur pour les agents de crédit DID déploiera un outil de pointage (Credit Rating) qui permettra d appuyer et d objectiver la décision de crédit au sein des institutions de finance de proximité qui offrent à leurs membres le produit de financement de l habitat. Confiance et sécurité sont les bénéfices recherchés par les agents de crédit utilisateurs de Crédit+. 1. Découvrez plus de détails sur Proxfin en page 14.

8 6 formation : UN LEVIER DE PERFORMANCE La formation représente un levier de développement stratégique. Elle renforce les capacités d agir et d entreprendre du personnel d une organisation et lui assure le soutien nécessaire pour connaître le succès dans un environnement complexe (gouvernance, gestion, relations, opérations, etc.). En matière de formation, la vision intégrée de DID permet d intervenir dès le démarrage d une institution de finance de proximité, au moment de sa structuration et jusqu à son plein développement. Les interventions faites par les experts de DID visent à structurer la gestion de la formation, à renforcer les opérations effectuées par le personnel de même que la prise de décision stratégique par les gestionnaires, et à professionnaliser les responsables de la formation. Principales réalisations + tenue de cinq séminaires de formation en gestion stratégique, portant sur la décision financière et sur la gestion stratégique du développement. La majorité des séminaires ont eu lieu grâce à Tandem. + Élaboration, validation et déploiement de programmes d entraînement à la tâche : pour gérants, agents de crédit et caissiers. + Déploiement du programme court de formation à distance en crédit productif, élaboré par DID en collaboration avec la Téluq, l'université à distance de l'université du Québec à Montréal. Perspectives 2009 «Depuis la restructuration de notre réseau, qui compte 152 caisses, nous avons exprimé à DID le besoin d accroître l efficience du travail de gestion des gérants. En 2008, nous avons entrepris, en collaboration avec quatre caisses, l'expérimentation du programme d entraînement pour gérants de DID. Complet et englobant, il a le mérite d'allier la théorie à la pratique, car il est réalisé dans l environnement de travail des gérants.» M. Kokoumeh Fedy, directeur général de la Faîtière des Unités Coopératives d'épargne et de Crédit (FUCEC) du Togo. Ce réseau est membre de Proxfin. TANDEM en Afrique de l Ouest et au Mexique : paver la voie à la formation Grâce au projet Tandem de DID, trois séminaires en gestion stratégique ont été offerts en 2008 aux réseaux de finance de proximité en Afrique de l Ouest (Burkina Faso, Sénégal et Mali) et un, au Mexique. Tandem, qui signifie «transfert et accompagnement national pour le développement d une expertise en microfinance», soutient la professionnalisation et le renforcement des capacités des institutions de finance de proximité. + DID offrira aux gestionnaires des réseaux de finance de proximité un nouveau séminaire sur le thème de la gouvernance. Ce troisième séminaire de gestion stratégique, animé par un expert de DID et un invité spécial du Mouvement Desjardins, met l accent sur les rôles et les responsabilités des dirigeants et des gestionnaires de réseaux en matière de saine gouvernance. + En Russie, le réseau de coopératives financières National Union poursuit ses discussions avec la Rostov State University on Economics, afin que les gestionnaires du secteur de la finance de proximité aient accès (en russe) au programme spécialisé de gestion du crédit productif conçu par DID et la Téluq. Il s agirait du second programme de formation à distance créé par DID et offert par son partenaire russe. Pour DID, le développement des capacités des partenaires passe également par l accueil de visiteurs et stagiaires au sein du Mouvement Desjardins. C est ainsi qu en 2008, 65 gestionnaires et dirigeants d institutions de finance de proximité de 15 pays différents ont été reçus au Québec, par Desjardins.

9 RAPPORT D'ACTIVITÉS FINANCEMENT AGRICOLE : terreau fertile pour les institutions financières «Il fallait combattre le fléau des prêts usuriers. et les difficultés économiques de la classe agricole.». Alphonse Desjardins La crise alimentaire fait rage dans de nombreux pays du globe, plus particulièrement dans les pays en développement, où l effet est catastrophique : la hausse faramineuse du prix des denrées alimentaires en 2008 a rendu l accès aux produits de base tels que le riz, le maïs ou la farine presque impossible, vu le faible pouvoir d achat des populations pauvres. Principales réalisations + Appui au financement agricole du Ghana en consortium avec les firmes PENTAX (Ghana) et IESC (États-Unis). + Sécurisation du portefeuille de crédit des institutions de finance de proximité au Mali par une diversification de celui-ci auprès de divers types de producteurs. + étude de faisabilité pour un système d assurance agricole au Sri Lanka. Selon une étude réalisée par la Banque Mondiale, le prix des grains a plus que doublé depuis janvier Plus de 60 % de cette inflation s observe depuis janvier Quant aux prix du riz, ils ont plus que triplé entre janvier et mai Aux Philippines par exemple, le prix du riz (à la tonne) est passé de moins de 400 $ à plus de $ entre janvier et avril 2008 seulement. Source : Double Jeopardy, Responding to High Food and Fuel Prices, G8 Hokkaido-Toyako Summit, 2 juillet 2008, Banque mondiale. Les experts en financement agricole de DID expérimentent un vaste projet de professionnalisation des méthodologies de crédit agricole (PMCA). Ce projet est réalisé avec des réseaux membres de Proxfin et vise particulièrement à : + Rendre le crédit plus accessible aux membres qui habitent les zones rurales ; + Améliorer la rentabilité des institutions de finance de proximité dans ces zones ; + Atténuer les risques liés au crédit agricole. + Implantation de crédits de campagne pour les producteurs rizicoles en Haïti. + Déploiement de crédit à la commercialisation (crédit stockage) pour les agriculteurs de Tanzanie. Perspectives Assistance technique à la structuration de la fonction agricole auprès des réseaux Kafo Jiginew (Mali) et Dunduliza (Tanzanie). + Consolidation de l expérimentation du crédit pré-exportation au Mexique, dans la filière du commerce équitable. Desjardins, le leader financier des milieux ruraux Les caisses Desjardins ont été créées, il y a plus de 100 ans, afin d offrir des produits et des services financiers aux populations très majoritairement rurales du Québec et exclues des banques traditionnelles du pays. L expertise de Desjardins a ainsi permis, au fil des ans, de gérer adéquatement les risques propres au secteur agricole. Cette expérience, jumelée à l expertise de DID dans les pays en développement et en zones rurales, est recherchée par les clients et les partenaires de DID.

10 8 FINANCEMENT DE L ENTREPRISE : OFFRIR DES SERVICES SPÉCIALISÉS Pour les experts de DID appelés à déployer le modèle «opérateur-investisseur», l approche privilégiée est la suivante : construire, opérer et transférer. Cette approche se traduit par la mise en place des stratégies suivantes : + Investissement financier ; + Gestion des opérations de l institution ; + Déploiement et renforcement des capacités de l institution en collaboration avec des partenaires institutionnels et locaux ; + Formation du personnel et accompagnement par des experts. Principales réalisations La réduction de la pauvreté dans les pays en développement est étroitement liée à la croissance économique, au développement et au renforcement du secteur privé. Ce secteur est constitué principalement de propriétaires de micro, petites et moyennes entreprises (MPME) qui, pour progresser, doivent avoir accès à une source de financement adaptée à leurs besoins particuliers. S imposent alors le développement et la mise à jour d une expertise spécialisée et axée sur la proximité des services offerts à cette clientèle. Le modèle de Centres financiers aux entrepreneurs (CFE) «opérateur-investisseur» de DID vise à favoriser l émergence, le déploiement et le développement d institutions financières qui, à terme, seront gérées et contrôlées localement. Le modèle d affaires «opérateur-investisseur» proposé par DID se distingue par l accent mis sur le transfert des compétences et la propriété locale. Rwanda : le CFE Agaseke redevient une propriété locale Au Rwanda, DID confirmait en février 2008 le transfert à des partenaires locaux de la propriété et de la gestion du Centre financier aux entrepreneurs (CFE) S.A. Agaseke, situé à Kigali, la capitale. L institution, qui avait atteint une performance institutionnelle et financière suffisamment solide, était alors mûre pour effectuer le transfert à des actionnaires rwandais (à 100 %). La contribution de DID auprès du CFE Agaseke, à titre d opérateurinvestisseur, a été de bâtir l institution, d assurer la gestion des opérations et la formation du personnel sur une base régulière, d amener l institution à l autonomie financière et d introduire des technologies modernes, telles que la biométrie, afin de faciliter l authentification des membres. Quatre ans après sa mise en place, le CFE Agaseke peut se targuer d avoir accordé, dans ses sept points de service, plus de prêts équivalant à quelque 13 M $ CA. L institution regroupe clients et l épargne mobilisée s élève à 3,8 M $ CA. Zambie : le CFE Pulse Financial Services Limited (PFSL) bénéficie de l expertise de DID En Zambie, pays anglophone enclavé d Afrique de l Est, DID a acquis une participation financière de 53 % au sein de Pulse Financial Services Limited (PFSL), une institution financière locale. Au cours des cinq prochaines années, DID compte déployer l institution en développant ses capacités institutionnelles et financières. Par la suite, DID transférera la gestion et la propriété à des intérêts locaux. Dans ce pays où l accès au crédit est difficile pour les propriétaires de MPME, notamment en raison de la réticence des banques commerciales à financer cette clientèle, DID prévoit déployer les activités du CFE PFSL dans trois régions : Lusaka, Copperbelt et Chipata.

11 RAPPORT D'ACTIVITÉS Accords de partenariat Au cours des sept prochaines années, en collaboration avec la Banque interaméricaine de développement (BID), DID compte déployer quatre CFE dans autant de pays membres de la BID en Amérique latine et dans les Caraïbes. À terme, le projet devrait rendre accessibles à quelque entrepreneurs des services financiers de qualité adaptés à leurs besoins. Aussi en 2008, DID signait un accord de partenariat avec Exportation et développement Canada (EDC) pour appuyer la mise en place de CFE. Un accord de collaboration a aussi été signé avec le groupe financier BlueOrchard. Les Centres financiers aux entrepreneurs (CFE) sont des unités d affaires capables d offrir aux propriétaires de MPME des services financiers professionnels et adaptés à leurs besoins particuliers. Le personnel des CFE possède une expertise spécialisée et axée sur la proximité des services offerts. Ces institutions ont largement prouvé leur pertinence au cours des dernières années dans les pays où elles ont été implantées. Perspectives 2009 Les investissements de DID Les activités de DID en matière d'investissements dans les fonds spécialisés en microfinance se sont poursuivies en En Inde, DID a confirmé sa prise de participation dans un fonds d investissement en microfinance, Lok Capital, pour $ US. Un premier déboursé a été fait en Cet engagement de DID contribuera au développement du marché de la microfinance en Inde, qui affiche un potentiel considérable, tout en permettant à DID de renforcer ses relations dans ce pays émergent. Au Nicaragua, les investissements faits par DID en 2003 auprès de FINDESA ont pris fin en octobre. Cette institution financière, aujourd hui l une des plus importantes dans ce pays d Amérique centrale, a connu une croissance fulgurante au cours des cinq dernières années, voyant son nombre de membres passer de à environ, tandis que son nombre d employés a presque quadruplé, passant de 134 personnes en décembre 2003 à 592 en octobre La collecte de l épargne a connu une hausse de 83 % et le portefeuille de prêts, de 650 %, passant de 18 M $ US à plus de 137 M $ US. + Renforcement de la présence de DID comme investisseur dans le secteur de la finance de proximité de pays en développement et en émergence. + Expansion du modèle «opérateur-investisseur», unique à DID, dans plusieurs pays d Amérique latine (en collaboration avec la Banque interaméricaine de développement) et d Afrique.

12 10 ASSURANCEs : UN OUTIl de DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES Dans les pays en développement, l assurance joue un rôle crucial dans la réduction de la vulnérabilité des personnes touchées par la pauvreté. Les besoins pour des produits d assurance sont immenses. Perspectives Établissement d un projet d appui au développement de la Mutuelle de santé PAMÉCAS, au Sénégal, en collaboration avec le Groupe MACIF, une mutuelle d assurance française. Cependant, pour y répondre sur une base viable, il faut surmonter les nombreux défis associés à l absence fréquente d une véritable culture de prévoyance chez les populations à faible revenu, aux coûts de distribution élevés auprès de cette clientèle et à des risques accrus pour les assureurs concernés. Principales réalisations + Consolidation du partenariat de DID avec la Co-operative Insurance Company of Kenya Limited, la plus importante compagnie d assurance de nature coopérative en Afrique, implantée au Kenya depuis 30 ans. La CIC Kenya regroupe environ 430 employés, dont plus de 300 agents d assurance, et ses primes annualisées s élèvent à 30 millions de dollars canadiens. + Poursuite de l offre de produits d assurance vie-prêt (régime prévoyance crédit) au sein de six réseaux de finance de proximité membres de Proxfin en Afrique de l Ouest. + études pour la mise en place d un produit d assurance récoltes au Sri Lanka dont les calculs d indemnités seraient basés sur des indices météorologiques (ex. : pluviométrie) représentatifs et bien corrélés au niveau de perte à la suite d une situation exceptionnelle (ex. : sécheresse ou inondation). Ce projet d étude est financé par le Bureau international du travail (BIT). Depuis 2005, la présidente-directrice générale de DID, M me Anne Gaboury, assure la présidence du comité de développement de la Fédération internationale des coopératives et mutuelles d assurance (ICMIF). + Déploiement du produit d assurance récoltes au Sri Lanka en collaboration avec SANASA Insurance Company. Au cours des deux prochaines années, DID souhaite étendre l offre de l assurance santé auprès de réseaux coopératifs membres de Proxfin, appuyer le développement des produits d assurance agricole et optimiser les partenariats avec de grands acteurs du secteur coopératif et des organisations dont l expertise en matière d assurance est complémentaire à celle de DID. Desjardins : premier assureur au québec Depuis 1945, le Mouvement Desjardins conçoit et offre à ses membres des produits d assurance de diverses natures. Les conseillers financiers des caisses populaires sont ainsi appuyés par les experts de Desjardins Sécurité financière (assurances vie et prêt) et de Desjardins Assurances générales (assurances auto, habitation et entreprise). Les partenaires de DID ont le privilège de bénéficier de cette riche expérience acquise au sein de ces filiales spécialisées du Mouvement Desjardins.

13 RAPPORT D'ACTIVITÉS CONSOLIDER LES INSTITUTIONS : UNE CONDITION POUR en ASSURER LA PERÉNNITÉ La pérennité des institutions de finance de proximité n est possible que lorsque les forces au sein de celles-ci sont mises en commun et structurées afin de bénéficier à l ensemble. La crise financière oblige les institutions de finance de proximité à consolider leurs activités afin d en assurer l avenir et de continuer à bien servir leurs membres et leurs clients. Fort de l expérience plus que centenaire du Mouvement Desjardins, DID est un allié stratégique de choix pour toute institution financière soucieuse de consolider ses activités. Il accompagne ses partenaires dans la structuration des réseaux et collabore avec les banques centrales pour encadrer la croissance du secteur de la finance de proximité dans différents pays. Principales réalisations + En Haïti, DID a poursuivi ses efforts pour mettre en place une fédération autonome, l un des objectifs principaux poursuivis par son projet d appui à long terme aux coopératives d épargne et de crédit. C est avec succès que la Fédération Le Levier a obtenu en 2008 son agrément, lui assurant le titre d entité légale capable de fonctionner et de s outiller pour assurer la pérennité du réseau de 52 caisses populaires. L agrément permettra, entre autres, de mettre en place les services prévus dans l organigramme de la Fédération, dont le déploiement de l interconnectivité et l implantation de la carte à puce. + Au Cameroun, DID a terminé son projet d'appui au réseau CAMCCUL avec d'excellents résultats, permettant l'informatisation de nombreuses caisses ainsi que l établissement de saines pratiques de gestion et de crédit. + Au Sri Lanka, les activités de renforcement institutionnel du Mouvement SANASA se sont poursuivies avec des accompagnements pour la réalisation de plans d affaires, l instauration d un système d information de gestion et le développement de nouveaux produits financiers. + Au Vietnam, DID a terminé son appui à la mise en place de la nouvelle structure nationale du réseau, la Vietnam Association of People s Credit Fund (VAPCF). DID a collaboré à la définition des services qui devront être implantés au cours des prochaines années et a déployé un système transactionnel. + E n Russie, l appui au renforcement de la National Union of Non-Commercial Organizations of Mutual Financial Assistance, qui regroupe les caisses de 21 régions à travers le pays, a permis d accroître la crédibilité de l'institution auprès des autorités gouvernementales au moyen d activités de représentations et par la publication régulière d informations spécialisées sur les enjeux des caisses. Un système d information de gestion a été déployé dans de nouvelles régions du pays. En Afrique de l Ouest, la Confédération des institutions financières (CIF) bénéficie des experts de DID dans le cadre de ses opérations stratégiques et structurantes. + En République démocratique du Congo, DID a entrepris un mandat d appui de quatre ans afin de renforcer les capacités des inspecteurs de la sous-direction microfinance de la Banque centrale (BCC). Ainsi, le régime de prévoyance (assurance) poursuit son déploiement et atteint 240 M $ CA de couverture de crédit, la caisse centrale régionale fait l objet d appuis dans son montage organisationnel et financier, tandis qu un projet de professionnalisation et de renforcement des capacités du secteur est mis en place. La CIF regroupe six fédérations dans cinq pays, toutes membres de Proxfin. les membres du conseil d'administration de LA cif font équipe avec did M. Modibo Coulibaly (Nyèsigiso, Mali), M. Alpha Ouédraogo (CIF, Afrique de l Ouest), M. Mamadou Touré (UM-PAMÉCAS, Sénégal), M. Kokoumeh Fedy (FUCEC, Togo), M. Guy Vaillancourt (DID), M. Alou Sidibé (Kafo Jiginew, Mali), M. Daouda Sawadogo (RCPB, Burkina Faso), M me Anne Gaboury (DID) et M. Yvon Bernier (DID).

14 12 DÉMARRER DE NOUVELLES INSTITUTIONS : UNE NÉCESSITÉ TOUJOURS D ACTUALITÉ Depuis 1970, DID a contribué à mettre en place de nombreuses institutions de finance de proximité, toujours en s inspirant du modèle Desjardins au Canada et en s appuyant sur ses nombreux apprentissages acquis au fil de ses mandats dans plus de 50 pays en développement et en émergence. Principales réalisations + République de Djibouti : DID a coordonné avec succès le démarrage de la Caisse nationale d épargne et de crédit (CNEC). L institution a ouvert ses portes le 31 mars 2008 et comptait, à la fin de l année, membres actifs et $ CA en épargne. + Algérie : La Société nationale de transport et de commercialisation des hydrocarbures (Groupe SONATRACH) a confié aux experts de DID le mandat de mettre en place une coopérative d épargne et de crédit (CEC) à l intention de ses employés. La CEC sera inspirée des caisses Desjardins dites «de groupe», c'est-à-dire des coopératives de services financiers opérant principalement en milieu de travail. À propos du Groupe SONATRACH Leader mondial dans le domaine de l énergie, cette société algérienne est une référence en matière de recherche, d exploitation, de transport par canalisation, de transformation et de commercialisation des hydrocarbures. En confiant à DID le mandat de démarrer une caisse d épargne et de crédit, le Groupe SONATRACH vise à offrir à ses employés l accès à des services financiers de proximité, dispensés sur les lieux mêmes de leur travail. CRÉDIT ÉCOLAGE : L ARGENT AU SERVICE DE L ÉDUCATION Depuis 2004, grâce aux caisses populaires haïtiennes, les parents dont les moyens financiers nécessaires à l éducation de leurs enfants sont limités ont accès à un produit financier appelé «crédit écolage». Le succès du crédit écolage a conduit, en 2008, à l annonce d un vaste projet visant le déploiement de ce produit financier novateur dans l ensemble du pays et principalement en milieu rural. Ce projet est réalisé de concert avec la firme canadienne d experts-conseil CRC Sogema. Le déploiement du crédit écolage en Haïti d ici caisses populaires haïtiennes participantes 210 écoles ciblées 8,3 M $ CA en crédits années scolaires en crédits

15 RAPPORT D'ACTIVITÉS TABLEAU DE BORD DES PARTENAIRES DE DID : Un actif de 2,5 G $ CA Parmi les réseaux d'institutions de finance de proximité partenaires de DID, 22 d'entre eux mesurent chaque semestre leurs principaux indicateurs de performance financière et sociale. Ces données sont compilées par DID et présentées dans un tableau de bord, dont voici un extrait. Tableau de bord Indicateur Afrique Amériques Asie Europe Global Nombre de réseaux partenaires Nombre de clients Proportion de femmes clientes (%) 33,6 42,3 25,0 56,8 35,8 Caisses Volume d'épargne ($ CA) Volume de crédit ( $ CA) Actif ( $ CA) Taux de capitalisation (%) 14,8 12,6 5,1 12,4 8,7 Les réseaux de finance de proximité partenaires de DID 5,9 millions de membres et clients regroupés au sein de coopératives employés (dont 47 % sont des femmes) dirigeants (dont 26 % sont des femmes) Actif : 2,5 G $ CA Épargne totale : 1,7 G $ CA Crédit total : 1,9 G $ CA Crédit moyen : $ CA Au 30 juin 2008

16 14 La performance sociale, au coeur des préoccupations Le réseau international d échanges et de réflexions Proxfin a poursuivi son développement et sa consolidation de même que son action de diffusion des résultats des travaux réalisés lors des chantiers transversaux (technologies, financement de l habitat, financement agricole, formation et assurances). De plus, au cours d un séminaire annuel portant sur la performance sociale et qui a réuni, à Québec, une vingtaine de hauts gestionnaires de réseaux de finance de proximité, il est apparu que la crise financière qui sévit peut être une occasion unique pour les réseaux coopératifs de revisiter les modèles de gouvernance et de se réapproprier les normes de performance sociale qui sont actuellement utilisées par le secteur financier commercial. Par ailleurs, c est en mai que la partenaire exceptionnelle 2007 de DID, M me Adeline Zongo, directrice générale de la Caisse populaire de Cissin au Burkina Faso, s est rendue en Haïti. Elle y a rencontré les gestionnaires de la Fédération Le Levier et a pu échanger avec eux sur les défis communs à ces caisses et plus particulièrement aborder les thèmes des nouvelles technologies et de la gouvernance. Perspectives Favoriser la synergie entre les partenaires de Proxfin à l occasion d événements, par des échanges entre les membres et des communications régulières. + Encourager l active participation des membres aux différents chantiers de travail menés par les experts de DID. LE COMITÉ EXÉCUTIF DE PROXFIN Dr Podi KirIwandeniya, président de SANASA au Sri Lanka M. Oscar Armas, directeur général de SERFIR au Mexique et président de Proxfin M. Joseph Tasilo Mahuwi, directeur général de Dunduliza en Tanzanie M. Alpha Ouédraogo, directeur général de la Confédération des institutions financières (CIF) en Afrique de l Ouest M. Sigitas Bubnys, directeur général du Lithuanian Central Credit Union (LCCU) en Lituanie et vice-président de Proxfin PROXFIN : un réseau d expertise en finance de proximité Proxfin est un réseau international de réflexions et d échanges animé par DID et qui réunit 30 institutions de finance de proximité qui partagent le même modèle de performance et de proximité et les mêmes valeurs. Les membres de Proxfin s engagent à conjuguer performance financière et impact social, deux objectifs qu ils jugent indissociables. Les institutions financières membres de Proxfin joignent plus de sept millions de familles à travers le monde, ce qui représente quelque 35 millions de personnes.

17 RAPPORT D'ACTIVITÉS 2008 les nouveaux mandats de Pays Nom du projet Bailleur de fonds Partenaire de réalisation AFRIQUE Algérie Appui à l'implantation d'une coopérative d'épargne et de crédit Société nationale de transport et de commercialisation des hydrocarbures (SONATRACH) Algérie Dynamisation du financement du logement Agence canadienne de développement international (ACDI) Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) et CRC SOGEMA Burkina Faso Appui au renforcement des capacités de l Association professionnelle des institutions de microfinance (APIM) Déploiement pour le développement démocratique Ghana Appui au Programme de crédit agricole Millenium Development Authority (MiDA) International Executive Service Corps (IESC) et Pentax Management Consultancy Services Ltd. Maroc Diagnostic sur la situation du crédit au Maroc Consultative Group to Assist the Poorest (CGAP) République de Djibouti Élaboration d un plan d affaires triennal ( ) Agence djiboutienne de développement social (ADDS) République de Djibouti Élaboration d une étude de faisabilité pour la mise en place d un Centre financier aux entrepreneurs (CFE) Gouvernement de la République de Djibouti République de Guinée Séminaire stratégique en décision financière à l intention des institutions de microfinance ACDI Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) République démocratique du Congo Renforcement des capacités de la Banque Centrale ACDI Zambie Appui à la restructuration et aux opérations du Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - Pulse Financial Services Limited (PFSL) Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - Pulse Financial Services Limited (PFSL) Zambie Élaboration d un plan d affaires pour le réseau de coopératives d épargne et de crédit Zambia Co-operative Federation Ltd. Zambie Régional AMÉRIQUES ET CARAÏBES Haïti Haïti ASIE ET EUROPE Inde Kyrgyzstan Mise en place et déploiement du Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - Pulse Financial Services Limited (PFSL) Appui au projet Transfert et appui national au développement d une expertise en microfinance (TANDEM) Déploiement du crédit écolage (phase 2) Expérimentation d un produit de financement rizicole en Artibonite Étude de faisabilité d une co-entreprise de consultation en Inde Appui à l'association nationale des coopératives d'épargne et de crédit ACDI et Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - Pulse Financial Services Limited (PFSL) Organisation internationale de la francophonie (OIF) ACDI Development Alternatives Inc. (DAI) ACDI GTZ CRC SOGEMA BASIX Moldavie Renforcement du secteur des associations d épargne et de crédit Ministère des finances de Moldavie Sri Lanka Étude de faisabilité pour l élaboration d une stratégie de duplication fructueuse pour l assurance-récolte fondée sur l indice météorologique Bureau international du travail (BIT)

18 16 l'équipe did conseil d'administration 01 M. Marcel Lauzon Président (Caisse populaire Desjardins de Saint-Jérôme) 02 Mme Valérie Dion Administratrice (Caisse populaire Desjardins de Sillery / St-Louis de France) 03 M. Jacques Lyrette Administrateur externe Mme Danielle Amyot Secrétaire (Caisse Desjardins de La Malbaie) Mme Teresa Alvarez Administratrice (Caisse Desjardins Pointe-Platon de Lotbinière) 06 M. Hubert Thibault Observateur (Fédération des caisses populaires Desjardins du Québec) M. Gaétan Pelletier Vice-président (Caisse populaire Desjardins de La Sarre) 08 M. Normand de Montigny Administrateur (Caisse populaire Desjardins des Mille-Îles) 09 M. Mario Simard Administrateur (Caisse populaire Desjardins Mont-Sainte-Anne) 10 M. Réjean Bellemare Administrateur (Caisse d économie Desjardins des travailleurs et travailleuses unis) absent : M. bernard decaluwé Administrateur externe (Professeur titulaire à l'université Laval) comité de direction Mme anne gaboury Présidente-directrice générale 02 Mme Michèle Bilodeau Directrice Ressources humaines 03 Mme Christiane Ruel Adjointe à la direction générale 04 M. Claude Royer Directeur Contrats d exploitation 05 M. Pierre Émond Directeur principal Investissements, finances et comptabilité 06 M. Éric Bélanger Directeur Solutions technologiques 07 M. Jean Bernard Fournier Directeur principal Développements et Communications 08 M. Serge Gosselin Directeur Développement des marchés 09 M. Yvon Bernier Vice-président Expertise-conseil

19 RAPPORT D'ACTIVITÉS CHEZ NOUS, CHACUN A UN RÔLE À JOUER Chez DID, notre richesse prend sa source dans la diversité et la qualité de nos talents. Que ce soit au siège social de Lévis ou dans l un des 20 pays auxquels DID fournit un appui, notre personnel apporte à nos projets et à nos partenaires une vraie valeur ajoutée, tissée par l unique expérience du Mouvement Desjardins et multipliée par nos nombreuses interventions à l étranger. DID, qui compte pas moins de 200 employés, est fier de vous présenter quelques-uns de ses experts Catherine Tremblay Actuaire spécialisée en microassurance. Forte de 10 ans d expérience au sein de la filiale d assurance vie de Desjardins et chez DID. 02 Jacques Pelletier Expert en solutions technologiques. Plus de 30 ans d expertise en gestion, développement et implantation de systèmes d information. 03 François Bussières Agronome et spécialiste en financement agricole. A réalisé des mandats de long terme pour appuyer des réseaux en Tanzanie et au Madagascar. 04 Louise Picard Technicienne en documentation et membre de l équipe des communications. Apporte à DID une expertise unique en recherche documentaire depuis 20 ans. 05 Brigitte Belzile Experte-conseil en formation. Propose aux partenaires de DID des solutions innovatrices pour développer les compétences des dirigeants, des gestionnaires et des employés Gisèle Boucher Experte-comptable en surveillance des institutions de finance de proximité. Possède plus de 20 ans d expérience en vérification, gestion des risques, gouvernance et contrôle interne Jean Turcotte Directeur de programmes. 22 ans d expérience au Bureau de la Surveillance et de la Sécurité financière de Desjardins et chez DID comme gestionnaire de projets en Afrique et en Haïti François St-Pierre Expert en financement de l habitat. Développe des solutions innovatrices visant à favoriser l'accès à l'habitat des membres des réseaux partenaires de DID Ghislain Bélanger Expert en services financiers spécialisés pour les entrepreneurs et acteur clé dans le développement des Centres financiers aux entrepreneurs (CFE). A réalisé 22 missions dans 10 pays. 10 Nathalie Parent Notaire. Apporte à DID 18 ans d expérience en conseils juridiques et gestion de projets légaux internationaux. 11 Johanne Guérin Conseillère en ressources humaines. 20 ans d expertise en gestion du capital humain au profit du bien-être des employés de DID, qu ils soient à Lévis ou à l étranger. 12 Claude Lapointe Spécialiste en analyse financière. Met au service des institutions de finance de proximité ses 27 ans d expertise cumulée chez Desjardins. 13 Lucie Rousseau Agente de suivis aux mandats. Assure depuis 20 ans la gestion administrative des projets de DID dans plusieurs pays d Afrique, au Mexique, en Haïti et au Vietnam. 14 Roland Tiaba Conseiller en opérations affecté en Haïti pour le projet d interconnectivité. Fort de 15 ans d expertise en gestion-conseil opérationnelle des systèmes d information. 15 Paule Drouin Directrice du bureau régional de DID à Dakar. Coordonne notre équipe d experts qui offre un soutien personnalisé à nos partenaires d Afrique francophone.

20 18 LES PARTENAIRES DE DID AFRIQUE Algérie Groupe SONATRACH Ministère délégué à la Réforme financière (MDRF) Bénin Fédération des caisses d épargne et de crédit agricole mutuel (FECECAM) Burkina Faso Association professionnelle des institutions de microfinance au Burkina Faso (APIM-BF) Banque de l habitat du Burkina Faso Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) Burundi Coopérative d'épargne et de crédit mutualiste (CECM) Fédération nationale des Coopec du Burundi (FENACOBU) Cameroun Cameroon Co-operative Credit Union League (CAMCCUL) Ghana Ecobank Ghana Ltd Fidelity Bank Ghana Home Loans (GHL) Home Finance Company Bank (HFC Bank) Merchant Bank Kenya The Co-operative Insurance Company of Kenya Limited Mali Bank of Africa Réseau des caisses d épargne et de crédit Nyèsigiso Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali «Kafo Jiginew» Mauritanie Agence de promotion des caisses populaires d épargne et de crédit (PROCAPEC) Niger Mouvement des caisses populaires d épargne et de crédit (MCPEC) Mutuelle d épargne et de crédit des femmes (MECREF) république de djibouti Agence djiboutienne de développement social (ADDS) Caisse nationale d'épargne et de crédit (CNEC) république de Guinée Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) Caisses populaires d épargne et de crédit de Guinée Yètè Mali (CPECG) République démocratique du Congo Banque centrale du Congo (BCC) Rwanda Banque nationale du Rwanda (BNR) Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - AGASEKE Sénégal UM-PAMECAS Tanzanie Dunduliza et les caisses (Savings and Credit Cooperative Societies, ou SACCOS) associées au projet Moshi University College of Cooperative and Business Studies (MUCCOBS) Togo Faîtière des unités coopératives d épargne et de crédit du Togo (FUCEC) Zambie Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - Pulse Financial Services Limited (PFSL) Zambia Co-operative Federation Ltd Partenaire régional - Afrique de l Ouest Confédération des institutions financières (CIF) AMÉRIQUES ET ANTILLES Brésil ÉCOSOL Haïti Association nationale des caisses populaires haïtiennes (ANACAPH) Banque de la République d Haïti (BRH) Conseil national des coopératives (CNC) Fédération des caisses populaires haïtiennes Le Levier (Réseau ACOOPECH) Mexique Caisse «Tosepantomin» Caja Huasteca Caja Reforma Comisión Nacional Bancaría y de Valores (CNBV) Confederación de Cooperativas Financieras de la República Mexicana (COFIREM) Federación Centro Sur Federación Integradora Nacional de Entidades (FINE) Federación NORESTE Federación UNISAP Federación Victoria Popular Fedrural SERFIR Chiapas SERFINSO Huasteca SERFICAM Puebla Paraguay Central de Cooperativas del Área Nacional (CENCOPAN) Cooperativa Universitaria ASIE Inde BASIX Philippines National Confederation of Co-operatives (NATCCO) Sri Lanka Mouvement SANASA SANASA Insurance Company Ltd (SICL) Vietnam Central People s Credit Fund (CCF) State Bank of Vietnam Vietnam Association of People s Credit Funds (VAPCF) EUROPE CENTRALE ET DE L EST Kyrgyzstan National Association of Savings and Credit Cooperatives (NASCC) Lituanie Lithuanian Central Credit Union (LCCU) Russie Kuzbass Association of Credit Unions National Union of Non-Commercial Organizations of Mutual Financial Assistance South-Russian Association of Credit Unions Volgograd Association of Credit Consumer Cooperatives PARTENAIRES FINANCIERS Agence canadienne de développement international (ACDI) Agence djiboutienne de développement social (ADDS) Banco del Ahorro Nacional y Servicios Financieros (BANSEFI) Bank of Africa Banque africaine de développement (BAD) Banque interaméricaine de développement (BID) Banque mondiale BlueOrchard Finance S.A. Bureau d appui à la Coopération Canada-Guinée Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - Pulse Financial Services Limited (PFSL) Consultative Group to Assist the Poor (CGAP) Déploiements pour le développement démocratique (DDD) Development Alternatives Inc. (DAI) Développement Solidaire International (DSI) Financial Services Deepening Trust (FSDT) FIRST Initiative Fondation Bill-et-Melinda-Gates Fonds commun de développement Mali - Canada Fonds international de développement agricole (FIDA) Gouvernement de la République de Djibouti Groupe SONATRACH GTZ Millenium Challenge Account (MCA) - Bénin Millenium Challenge Account (MCA) - Madagascar Millenium Development Authority (MiDA) Ministère de l agriculture, de l élevage et de la mer (Djibouti) Ministère des finances de Moldavie Mouvement des caisses Desjardins Netherlands Development Finance Company (FMO) Organisation internationale de la francophonie (OIF) Organisation internationale du travail (OIT) via le Fonds pour l innovation en micro-assurance Projet de développement du secteur financier (PDSF - Mali) Secretaría de Agricultura, Ganadería, Desarrollo Rural, Pesca y Alimentación (SAGARPA) Société d habitation du Québec (SHQ) Société financière internationale (IFC) Swedish Intel Agency U.S. Agency for International Development (USAID) Zambia Co-operative Federation Ltd. PARTENAIRES DE RÉALISATION ADA Luxembourg Agence des Banques Populaires de France pour la Coopération et le Développement (ABPCD) Association professionnelle des institutions financières mutualistes (APIFM) Banque de développement SANASA BASIX Care Enterprise Partners (CEP) CRC SOGEMA Déploiements pour le développement démocratique (DDD) Desjardins Sécurité financière (DSF) Développement Solidaire International (DSI) Financière agricole du Québec Développement international Groupe MACIF Heenan Blaikie International Executive Service Corps (IESC) National Union of Non-Commercial Organizations of Mutual Financial Assistance Pentax Management Consultancy Services Limited Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) State Bank of Vietnam Télé-université (TÉLUQ) Université Laval Zambia Co-operative Federation Ltd PARTENAIRES INVESTISSEMENTS Afore de la gente ASP Financiera Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - AGASEKE Centre financier aux entrepreneurs (CFE) - Pulse Financial Services Limited (PFSL) COFAC-BANDES Financiera Nicaraguense de Desarrollo S.A. (FINDESA) Global Microfinance Facility (GMF) Latin American Challenge Investment Fund (LA-CIF) Lok Capital LLC SOLIDUS Investment Fund, S.A.

expertise proximité développement investissemen Desjardins artenariat leader en habitat depuis40 ans technologies international

expertise proximité développement investissemen Desjardins artenariat leader en habitat depuis40 ans technologies international expertise proximité développement investissemen artenariat leader Desjardins en habitat lemicrofinance depuis40 ans treprises assurances international nt tion technologies Rapport annuel 2009 Coopérer

Plus en détail

Etat des lieux. Des structures plus ou moins formalisées et diverses ;

Etat des lieux. Des structures plus ou moins formalisées et diverses ; 1 Etat des lieux 2 Qu est-ce que c est? La Microfinance est l offre permanente de services financiers à grande échelle aux populations démunies. La Microfinance est apparue vers les années 1970 en Afrique

Plus en détail

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES POLITIQUES EN FAVEUR DES PME, DE L ENTREPRENARIAT ET DU CAPITAL HUMAIN ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES : RÉSOUDRE LES OBSTACLES FINANCIERS

Plus en détail

Le Mouvement Desjardins:

Le Mouvement Desjardins: Le Mouvement : Coopérer pour créer l avenir Présentation à l occasion du Rendez-vous de l habitation Le 1 er octobre 2012, Laval , de 1900 à aujourd hui 1900-1920 Fondation des premières caisses par Alphonse

Plus en détail

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé Directrice Générale de NYESIGISO Réseau des Caisses d Épargne et de Crédit du Mali La micro finance dans le cadre de

Plus en détail

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! !Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! Du microcrédit à la microfinance!!!! Les défis et enjeux! La cohérence - Mission, vision! L innovation! Croissance et rentabilité! Gouvernance! L

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV Inades Formation Secrétariat Général FONSDEV Inades-Formation Secrétariat Général 08 B. P. : 8 Abidjan 08 Côte d Ivoire - Tél. (225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30 - E-mail : ifsiege@inadesfo.net

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR démocratie égalité équité Coopérer pour crée l avenir Pour un monde + responsable + équitable + durable En faisant affaire

Plus en détail

Besoins de gestion des risques. comment yrépondre au mieux: CAS DES IMF DE LA CIF. Par : Oumar SAVADOGO Coordonnateur projet de micro assurance

Besoins de gestion des risques. comment yrépondre au mieux: CAS DES IMF DE LA CIF. Par : Oumar SAVADOGO Coordonnateur projet de micro assurance Besoins de gestion des risques pour les clients des IMF et comment yrépondre au mieux: CAS DES IMF DE LA CIF Par : Oumar SAVADOGO Coordonnateur projet de micro assurance 1 Contenu de la présentation Présentation

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B L objectif visé en lançant ce nouveau produit dénommé Part sociale d investissement de la Confédération des institutions financières de l Afrique de l Ouest (Psi-Cif) ou Part B est de proposer aux membres

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Conférence sur l économie coopérative

Conférence sur l économie coopérative Conférence sur l économie coopérative Bruxelles, Belgique 30 janvier 2013 Bernard Brun, Directeur Relations gouvernementales Mouvement Desjardins Plan de la présentation 1. Contexte 1.1 Contexte québécois

Plus en détail

LA PERFORMANCE SOCIALE, AU CŒUR DU TROISIÈME SÉMINAIRE PROXFIN > p. 2

LA PERFORMANCE SOCIALE, AU CŒUR DU TROISIÈME SÉMINAIRE PROXFIN > p. 2 & Vol 10 N o 01 Janvier 2009 A p p u i t e c h n i q u e e t i n v e s t i s s e m e n t e n f i n a n c e d e p r o x i m i t é LA PERFORMANCE SOCIALE, AU CŒUR DU TROISIÈME SÉMINAIRE PROXFIN p. 2 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

MICHEL BEAUREGARD, M.A.(Admin. Publique), Diplôme d Études Supérieures (Développement International), B.A. Économie, B.A. Espagnol.

MICHEL BEAUREGARD, M.A.(Admin. Publique), Diplôme d Études Supérieures (Développement International), B.A. Économie, B.A. Espagnol. MICHEL BEAUREGARD, M.A.(Admin. Publique), Diplôme d Études Supérieures (Développement International), B.A. Économie, B.A. Espagnol. Adresse : Éducation : Montréal, Québec H2X 3Z3 Tel : (514) 289 1920 Fax

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

DIFFÉRENT PERFORMANT PRÉSENT RAPPORT ANNUEL 2007

DIFFÉRENT PERFORMANT PRÉSENT RAPPORT ANNUEL 2007 DIFFÉRENT PERFORMANT PRÉSENT RAPPORT ANNUEL 2007 2007 EN UN CLIN D ŒIL Le partage de connaissances s accentue entre les partenaires de DID, notamment par l entremise de séminaires sur le financement agricole

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

AGIR LOCALEMENT, COOPÉRER ET INNOVER POUR MIEUX FAIRE FACE À LA CRISE ÉCONOMIQUE > p. 2

AGIR LOCALEMENT, COOPÉRER ET INNOVER POUR MIEUX FAIRE FACE À LA CRISE ÉCONOMIQUE > p. 2 & Vol. 10 N o 2 Juillet 2009 Appui technique et investissement en finance de proximité AGIR LOCALEMENT, COOPÉRER ET INNOVER POUR MIEUX FAIRE FACE À LA CRISE ÉCONOMIQUE p. 2 ZAMBIE : DES ENTREPRENEURS MIEUX

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Expert International en Marketing et Commercialisation MAROC

Expert International en Marketing et Commercialisation MAROC Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL Présenté par Mouhamadou Moustapha FALL Ingénieur agroéconomiste spécialiste assurance agricole Directeur Général Adjoint de la Compagnie

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Voyage d étude au Mexique

Voyage d étude au Mexique Voyage d étude au Mexique Assurance agricole pour les petits exploitants agricoles 5 8 Novembre 2014 Crédit Photo AMUCSS 1 Objectif de la visite En 2012, la Fondation Fondation Grameen Crédit Agricole

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Contenu de la présentation Le Mouvement Desjardins Développement international Desjardins (DID) Le modèle coopératif Le financement agricole Le Centre financier aux entrepreneurs/centre financier agricole

Plus en détail

Une mission commune au service de la protection sociale universelle

Une mission commune au service de la protection sociale universelle Une mission commune au service de la protection sociale universelle Note conceptuelle En ce début de XXI e siècle, c est avec fierté que nous faisons nôtre le consensus qui s est dégagé: la protection

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK)

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Projet de coopération déléguée présenté dans le cadre du PIC entre le Royaume de Belgique et la RD du Congo Durée 3 ans

Plus en détail

Notre approche de développement local

Notre approche de développement local Notre approche de développement local Renforcer le pouvoir d agir des personnes et des collectivités La grande marche de la démocratie La Déclaration universelle des droits de l homme adoptée en 1948 affirme

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

PROGRAMME de COOPÉRATION VOLONTAIRE (PCV) - HAÏTI APPUI à la GOUVERNANCE, à l ÉDUCATION et au DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

PROGRAMME de COOPÉRATION VOLONTAIRE (PCV) - HAÏTI APPUI à la GOUVERNANCE, à l ÉDUCATION et au DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE PROGRAMME de COOPÉRATION VOLONTAIRE (PCV) - HAÏTI APPUI à la GOUVERNANCE, à l ÉDUCATION et au DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Le Programme de coopération volontaire (PCV) est géré par un consortium de quatre

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 2 Du 13 au 14 Mars 2007 a eu lieu au Palais des Congrès de Cotonou,

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

L expérience de la Mutuelle de santé régionale de Sikasso

L expérience de la Mutuelle de santé régionale de Sikasso L expérience de la p Mutuelle de santé régionale de Sikasso La MUSARS La MUSARS (Mutuelle de santé régionale de Sikasso) offre des produits d assurance maladie: basés sur un mécanisme d entraide, de solidarité

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée DEFIS ET OPPORTUNITES DE LA MICROASSURANCE AU SENEGAL La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée Présenté par Mme Aida Djigo Wane AMSA Assurances

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

REFERENCES PROFESSIONNELLES

REFERENCES PROFESSIONNELLES Expertise Microfinance LOUGA/MONTAGNE NORD, IMMMEUBLE IBRA NDIAYE TEL: 77 569 39 09/77 560 29 54 Mail : ascodevlg@gmail.com /ascodev@orange.sn REFERENCES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES SERVICES DE LA

Plus en détail

p. 2 p. 7 p. 4 Vol. 14 N 1 Janvier 2013 Collecter l épargne au quotidien : un service de proximité qui répond clairement au besoin des membres

p. 2 p. 7 p. 4 Vol. 14 N 1 Janvier 2013 Collecter l épargne au quotidien : un service de proximité qui répond clairement au besoin des membres Vol. 14 N 1 Janvier 2013 Appui technique et investissement en finance de proximité Photo : DID Retour sur l Année internationale des coopératives p. 2 Collecter l épargne au quotidien : un service de proximité

Plus en détail

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable 1 Finance socialement responsable Marguerite Mendell Université Concordia CRISES-HEC

Plus en détail

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 La deuxième Assemblée générale de la «Coalition pour le développement du riz en Afrique» (CARD) s est tenue à Tokyo du

Plus en détail

Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec

Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec Robert Keating Président de la Financière agricole du Québec - Canada #FinAgri13 55 L agriculture au Canada

Plus en détail

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires SOMMAIRE Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires Brève présentation de l ANACAPH Stratégies d intervention

Plus en détail

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES Pour vous guider dans un monde de possibilités Tous les investisseurs connaissent l importance de bien choisir leurs placements en fonction de leurs objectifs d

Plus en détail

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine Services de gestion de patrimoine RBC Une bonne partie des services spécialisés que vous ne vous attendriez habituellement

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE L IAGU est une ONG internationale spécialisée dans la recherche/action, l appui technique et l information dans le domaine de l environnement

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Étude sur la monnaie numérique

Étude sur la monnaie numérique Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

La réussite de vos projets de croissance

La réussite de vos projets de croissance La réussite de vos projets de croissance PLAN STRATÉGIQUE DE CROISSANCE (BUSINESS CASE) FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

PLANET GUARANTEE MALI. One World to protect

PLANET GUARANTEE MALI. One World to protect PLANET GUARANTEE MALI One World to protect Sommaire Sommaire I. Présentation de PlaNet Guarantee II. Présentation de PlaNet Guarantee Mali I. Assurance Récolte Sahel II. Santé pour tous III. Lakana 2 3

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

Mardi 22 février 2011 Méridien Président Dakar Sénégal - 1

Mardi 22 février 2011 Méridien Président Dakar Sénégal - 1 Journée de la Finance Mardi 22 février 2011 Méridien Président Dakar Sénégal - 1 L Assurance & L Investissement Immobilier Mamadou Bocar SY Directeur Général Banque de l Habitat du Sénégal Journée de la

Plus en détail

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale.

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale. Communiqué Santé au Sahel : l AFD, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi s engagent ensemble pour renforcer la vaccination dans six pays de la région du Sahel Paris, le 26 juin 2015 - L Agence Française

Plus en détail