De la modulation OFDM à WiMAX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la modulation OFDM à WiMAX"

Transcription

1 S olutions COMMUNICATIONS RADIO De la modulation OFDM à WiMAX Les techniques de communication sans fil sont aujourd hui accessibles à tous. De nombreux standards sont opérationnels, les performances s améliorent, les tailles des équipements diminuent, les prix baissent. Malgré tout, le sans fil est très loin d avoir atteint son potentiel. Avec l arrivée de WiMax (norme ) et ses débits très élevés, un nouveau champ d applications (l internet mobile, par exemple) va se développer. La mise en œuvre de cette technologie représente un nouveau défi pour l instrumentation électronique. Agilent Technologies explique ici les principes de ce standard, et notamment l OFDM, qui en constitue un des piliers. Impossible de savoir où le mouvement va s arrêter. Les applications de communications sans fil ne cessent de se développer. Aujourd hui, il est possible d accéder à Internet dans des espaces publics comme les aéroports, les commerces, les restaurants et les hôtels, et même de regarder la télévision sur les téléphones portables. Si tout ceci est devenu possible, on le doit aux avancées réalisées dans les études théoriques (surtout dans les mathématiques), mais également aux différents progrès des technologies. Pour beaucoup, ce n est qu un début. Pour la suite, de nouvelles techniques de communications vont se voir confier un rôle Comparaison d un signal FDM et d un signal OFDM Garde Réduction de bande Signal FDM Fréquence Signal OFDM Contrairement aux anciennes modulations FDM (Frequency Division Multiplexing), les sousporteuses d une modulation OFDM sont orientées de façon orthogonales (déphasage de 90 ) et elles peuvent donc se chevaucher partiellement sans interférences mutuelles. Pour transmettre des données d un débit donné, il faut donc une bande de fréquences moins importante. L instrumentation électronique doit évoluer en permanence pour permettre de s adapter aux nouveaux protocoles de communication sans fil, notamment les protocoles haut débit tels que WiMAX. Pour faciliter la mise au point des applications, on s appuie surtout sur les analyseurs de signaux vectoriels. important pour permettre la réalisation d applications sans fil à très haut débit. C est le cas de l OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing), qui se retrouve notamment dans WiMAX (IEEE ), DVB et UWB. En fait, les origines de l OFDM remontent à 1930 lorsque les célèbres laboratoires de recherche Bell ont développé une nouvelle technique d accès pour le canal radio, qui succéda au FDM bien établi, et fut appelée OFDM. L intérêt pour cette technologie a connu un renouveau à partir du milieu des années soixante, avec le développement de l algorithme de la transformée de Fourier rapide (FFT). Cet intérêt est encore amplifié actuellement avec le développement des technologies de communications émergentes pour les très hauts débits. Le principe de l OFDM consiste à diviser sur un grand nombre de porteuses le signal numérique que l on veut transmettre. Le débit (R bit/s) est réparti sur N porteuses parallèles, chacune ayant son propre débit de R/N bit/s. Pour que les fréquences des porteuses soient les plus proches possibles et ainsi transmettre le maximum d information sur une plage de fréquences donnée, l OFDM utilise des porteuses orthogonales entre elles (déphasées de 90 ). Les sous-porteuses OFDM sont alignées de telle sorte que les valeurs nulles du spectre d une sous-porteuse coïncident avec les pics de fréquence des sous-porteuses adjacentes, ce qui entraîne un chevauchement spectral partiel. Le chevauchement partiel des signaux des sousporteuses permet de réduire la bande occupée sur le canal. Mais grâce à l orthogonalité, il n y a pas d interférences entre les porteuses. Le signal à transmettre est généralement répété sur différentes fréquences porteuses. Ainsi, dans un canal de transmission avec des chemins multiples où certaines fréquences seront détruites à cause de la combinaison destructive de che- L essentiel L OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) est un des piliers de WiMax et de WiMax mobile. Cette technique consiste à utiliser plusieurs porteuses pour transmettre les données. Les porteuses successives sont déphasées de 90, ce qui permet d économiser la bande passante (les porteuses peuvent même se chevaucher en partie, sans que cela pose des problèmes d interférences). 39

2 Spectre d un signal OFDM Les sous-porteuses OFDM sont alignées de telle sorte que les valeurs nulles du spectre d une sous-porteuse coïncident avec les pics de fréquence des sous-porteuses adjacentes, ce qui entraîne un chevauchement spectral partiel. Construction d un signal OFDM monoporteuse Symbole à transmettre et son format de modulation Transformée de Fourier inverse (ifft) Durée du symbole Création d un flux de données en utilisant une monoporteuse mins, le système sera tout de même capable de récupérer l information perdue sur d autres fréquences porteuses qui n auront pas été détruites. De la modulation QAM à l OFDM Pour expliquer plus en détail la technique utilisée pour créer un signal OFDM, imaginons que l on veut transmettre deux signaux I et Q avec une modulation QAM (Quadrature Amplitude Modulation). Le signal transmis s est donné par l équation : s(t) =I(t) cos(2πf 0 t) + Q(t) sin(2πf 0 t) Autrement dit, les deux signaux (I et Q) sont transmis en modulant l amplitude de deux ondes porteuses, de fréquence identique mais déphasées de 90. Il s agit donc d une modulation d amplitude en quadrature (Quadrature Amplitude Modulation). Avec la modulation QAM, on peut transmettre une plus grande quantité d informations sur une bande de fréquence réduite. Dans les applications numériques, le signal modulant est quantifié selon ses composantes en phase ( I pour in phase ) et à 90 ( Q pour quadrature ). Il est possible de transmettre plusieurs bits en une seule fois. L ensemble des combinaisons d amplitudes, vu sur un diagramme en (x, y), est appelé constellation QAM. Le nombre de bits de la constellation est précisé dans le chiffre placé juste devant le sigle QAM. Par exemple, une constellation 2- QAM correspond à 2 1 bits (1 bit), une constellation 4-QAM à 2 2 bits (2 bits) et ainsi de suite jusqu à QAM, qui équivaut à 2 12 bits, soit 12 bits. Chaque phase, fréquence ou amplitude sert à encoder un certain nombre de bits. Cet ensemble de bits est appelé symbole. Imaginons une modulation QAM simple, à une fréquence donnée. Chaque symbole vaut 2 bits. Pour transmettre ce symbole sur une sous-porteuse OFDM, l amplitude et la phase de la sous-porteuse sont déterminées à partir du symbole lui-même. Généralement, les N symboles à transmettre (s 0, s 1,.,s n-1 ) génèrent N nombres complexes (z 0, z 1, z n-1 ). Une transformée de Fourier rapide inverse (IFFT) est exécutée sur ces nombres complexes, générant une série d échantillons dans le domaine temporel qui sont alors transmis sur le canal en QAM. Si l on élargit l algorithme à un plus grand nombre de porteuses, le processus employé pour créer un signal OFDM multiporteuses devient évident. 40

3 Il est important de souligner que le schéma de modulation associé aux porteuses OFDM peut changer de façon dynamique en fonction de l état du canal. Ainsi, il devient possible de favoriser : - la vitesse de transmission dans des emplacements exempts d obstructions, quand il y a, par exemple, visibilité directe (LOS) entre l émetteur et le récepteur, - une transmission robuste en présence de perturbations sur le canal (par exemple, l atténuation). Au niveau du récepteur, la démodulation du signal implique l utilisation d une transformée de Fourier rapide (FFT) pour extraire les composantes réelles et imaginaires du symbole et obtenir ainsi les informations. La technique OFDM permet de diviser un canal sujet aux distorsions en plusieurs sous-canaux stables parallèles. Dans le cas d un environnement multitrajets, τ est le retard temporel entre la composante symbolique obtenue à partir du trajet le plus court (par exemple, celui en visibilité directe) et la dernière composante associée au trajet le plus long. Ces différences sont le fruit d échos survenant sur les différents trajets entre l émetteur et le récepteur. La largeur de bande de concordance (B c ) 1 = τ se définit par le rapport : B c Si la largeur de bande du signal (B) est supérieure à la largeur de bande de concordance (B>> B c ), il existe un risque d interférences entre symboles (ISI). En OFDM, la largeur de bande du signal (B) est divisée en un ensemble de soussignaux d une sous-bande = B/N, tels que chaque sous-largeur de bande soit inférieure à la largeur de bande de concor- Génération d un signal OFDM multiporteuses Symboles à transmettre et leur format de modulation L association symbole / porteuse spécifique est généralement spécifiée par le protocole. Reconstruction d un signal OFDM 41

4 Exemples de vues obtenues sur l écran d un analyseur vectoriel Agilent Réponse en fréquence d un signal WiMAX avec une bande passante de 7 MHz Analyse de la composition d une trame WiMAX Temps de réponse d une trame IEEE Réponse en fréquence du préambule de la trame d une liaison descendante dance, ce qui se traduit par une résistance accrue aux interférences entre symboles provoqués par les trajets multiples. De l OFDM à WiMAX Voyons maintenant comment la technique OFDM est mise en œuvre dans le protocole WiMAX. WiMAX (Worldwide Interoperability for Microwave Access) est une technologie d accès sans fil large bande basée sur le protocole IP, dont l objet est de fournir un accès large bande dans les zones où il n existe pas de réseaux téléphoniques ou câblés. A ce titre, WiMAX doit pouvoir couvrir des zones sans visibilité entre l utilisateur et l émetteur (NLOS) et à des distances allant jusqu à 30 kilomètres. WiMAX est spécifié par la norme IEEE pour les gammes 2,5 2,69 GHz et 3,4 3,6 GHz ; la bande occupée totale peut être comprise entre 1,25 MHz et 20 MHz. Par rapport à la technique OFDM, la norme WiMAX stipule l utilisation de ou 256 porteuses de trois types : données, pilote, inutilisée (nulle). S il y a 256 porteuses, un certain nombre fait office d intervalle de garde (56 porteuses inutilisées) et 200 seulement seront effectivement utilisées. Sur ces 200 sous-porteuses, 192 transportent les données et 8 sont des pilotes. Pour les porteuses pilotes, on utilise la modulation BPSK. Pour les porteuses de données, la norme spécifie les modulations BPSK, QPSK, 16-QAM ou 64-QAM (comme elles font appel à des amplitudes différentes, les constellations QAM ne se chevauchent pas), selon la robustesse du canal. La transmission est initiée à l aide de la modulation la plus simple (BPSK). Le canal est évalué par un processus adaptatif et, dans la mesure du possible, une modulation d ordre supérieur est mise en œuvre, ce qui a pour effet d augmenter le débit du canal. La structure de trame La norme IEEE spécifie deux modes de duplexage de canal, le TDD (duplex par répartition temporelle) et le FDD 42

5 Analyse de la constellation d un signal WiMax. L analyseur vectoriel permet de mettre en évidence tous les types de modulation présents dans la trame. (duplex par répartition en fréquence). Dans le cas du TDD, le burst (flux de données) de liaison descendant est suivi d un ou plusieurs bursts de liaison montant donnant au total une trame de durée comprise entre 2,5 et 20 millisecondes (la norme spécifie 7 durées de trame différentes.) Un court intervalle de garde est placé entre les bursts de liaison descendante et de liaison montante, désigné sous le nom d espace d émission/réception (TRG). De même, après le dernier burst de liaison montant, un autre intervalle de garde précède la trame suivante, appelé espace de transition réception/émission (RTG). La durée des deux intervalles de garde est déterminée par la norme, en fonction de la bande occupée sur le canal et de la durée du symbole OFDM. La trame de liaison descendante débute par deux symboles OFDM (modulation QPSK) utilisés pour la synchronisation du récepteur et pour l estimation du canal. Ces deux symboles constituent le préambule long. Le préambule est suivi de l en-tête de contrôle de trame (FCH). Dans le FCH, le préfixe de trame de liaison descendante (DLFP) spécifie le type de modulation et le nombre de symboles associés aux bursts ultérieurs. La modulation et le codage utilisés par le burst suivant immédiatement le FCH sont spécifiés, dans le DLFP, par le Rate_ID, conformément au tableau ci-contre. L en-tête contient notamment deux informations : le code affecté à la station de base (BSID) et le code d utilisation d intervalle de liaison descendante (DIUC), similaire au Rate_ID, mais renvoyant aux profils des rafales suivant la première dans la trame de liaison descendante et dans la trame de liaison montante. Les données qui suivent la partie consacrée au FCH peuvent varier entre 12 et 108 octets, en fonction du type de modulation et du codage utilisés. Dans le premier symbole du préambule de liaison descendante, la norme ne prévoit pas l utilisation des 200 sous-porteuses. Au contraire, un sous-ensemble de 50 sous-porteuses OFDM est utilisé, sans occuper la fréquence centrale. Le préambule de liaison descendante est transmis avec 3 db de puissance supplémentaire par rapport aux données, afin de faciliter la réception, la démodulation, et en fin de compte, le décodage. De même, la trame de liaison montante s initie avec un signal OFDM que la station de base utilise pour la synchronisation avec l émetteur. Ce symbole s appelle le préambule court. Roberto Sacchi Agilent Technologies Rate_ID Modulation Rate RS-CC BPSK QPSK QPSK QAM QAM QAM 2/ QAM Libre 43

Solution de mesure complète pour applications WiMAX

Solution de mesure complète pour applications WiMAX Générateur de signaux R&S SMU200A / Analyseur de signaux R&S FSQ Solution de mesure complète pour applications WiMAX La nouvelle technologie radio WiMAX Worldwide Interoperability for Microwave Access

Plus en détail

OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI

OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI Introduction L objectif de ce TP est de revoir les principes de fonctionnement des émetteurs WIFI, ainsi que l effet du canal de propagation

Plus en détail

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Université Paris 13, Institut Galilée Ecole d ingénieurs Sup Galilée Parcours Informatique

Plus en détail

Modulations Numériques avancées. Yoann Morel

Modulations Numériques avancées. Yoann Morel Communication Numérique Modulations Numériques avancées Yoann Morel http://xymaths.free.fr/signal/communication-numerique-cours-tp.php 1 Les techniques xdsl 2 Multiplexage 3 Modulation DMT 4 Modulation

Plus en détail

Réseaux Mobiles et Haut Débit

Réseaux Mobiles et Haut Débit Réseaux Mobiles et Haut Débit Worldwide Interoperability for Microwave Access 2007-2008 Ousmane DIOUF Tarik BOUDJEMAA Sadek YAHIAOUI Plan Introduction Principe et fonctionnement Réseau Caractéristiques

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

3) modulations numériques.

3) modulations numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 3) modulations numériques. A) Rappels sur les modulations analogiques : Signal modulant analogique s(t) Modulateur porteuse analogique p(t) = P. cos(ω0.t) Signal

Plus en détail

WiMAX. Objectif, application et fonctionnement. Présenté par : DIALLO Alpha Amadou

WiMAX. Objectif, application et fonctionnement. Présenté par : DIALLO Alpha Amadou WiMAX Objectif, application et fonctionnement Présenté par : DIALLO Alpha Amadou Plan Introduction Objectif Applications Différents standards WiMAX fixe et mobile Aspects techniques Conclusion 2 Introduction

Plus en détail

DEPARTEMENT D'INFORMATIQUE MEMOIRE. Présenté par. T AN D J AO U I Am el Fa ïza. Pour obtenir LE DIPLOME DE MAGISTER. Spécialité Informatique

DEPARTEMENT D'INFORMATIQUE MEMOIRE. Présenté par. T AN D J AO U I Am el Fa ïza. Pour obtenir LE DIPLOME DE MAGISTER. Spécialité Informatique DEPARTEMENT D'INFORMATIQUE MEMOIRE Présenté par T AN D J AO U I Am el Fa ïza Pour obtenir LE DIPLOME DE MAGISTER Spécialité Informatique Option : Ingénierie des Données et des Connaissances Intitulé :

Plus en détail

Rapport technique sur les niveaux de champs électromagnétiques créés par les compteurs Linky. VOLET 1 : mesures en laboratoire

Rapport technique sur les niveaux de champs électromagnétiques créés par les compteurs Linky. VOLET 1 : mesures en laboratoire Rapport technique sur les niveaux de champs électromagnétiques créés par les compteurs Linky VOLET 1 : mesures en laboratoire Mai 2016 Synthèse Conformément à la réglementation française en vigueur en

Plus en détail

WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac

WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac A. NAJID Professeur réseaux sans fil et hyperfréquence lnpt Rabat email : najid@inpt.ac.ma WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac RFTE 2013 Oujda 1 Sommaire Introduction 802.11n Améliorations PHY

Plus en détail

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA Détection et évaluation des codes P-CPICH pour la détermination du champ maximum émis par une station de base Node B dans

Plus en détail

Technologies Radio-Fréquence de localisation Indoor

Technologies Radio-Fréquence de localisation Indoor B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 2 1 Technologies Radio-Fréquence de localisation Indoor Introduction Aujourd hui, les progrès techniques, la libération des fréquences et la standardisation des protocoles

Plus en détail

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO 04/11/08 Sommaire Présentation du standard IEEE802.16 Option MIMO Présentation du code OSTBCB Modulations : OFDM SC Détection

Plus en détail

ALLAYS Séverin le 20/05/2009 MAIRE Jean-Benoît. MIF30 : Projet de Crypto

ALLAYS Séverin le 20/05/2009 MAIRE Jean-Benoît. MIF30 : Projet de Crypto ALLAYS Séverin le 20/05/2009 MAIRE Jean-Benoît MIF30 : Projet de Crypto Sujet tiré d un article de la revue MISC N 37 Mai/Juin 2008 Table des matières 1. Présentation... 3 2. Historique... 3 3. Principe

Plus en détail

Rapport de Projet de fin d études. Conception et Implémentation des Fonctionnalités de Synchronisation dans un Récepteur DVB-H

Rapport de Projet de fin d études. Conception et Implémentation des Fonctionnalités de Synchronisation dans un Récepteur DVB-H Cycle de formation des ingénieurs en Télécommunications Option : Réseaux et Services Mobiles Rapport de Projet de fin d études Thème : Conception et Implémentation des Fonctionnalités de Synchronisation

Plus en détail

Sous-couche MAC. Construction et reconnaissance de trame Contrôle d erreurs Contrôle de flux. TCP/UDP IP LLC MAC Physical.

Sous-couche MAC. Construction et reconnaissance de trame Contrôle d erreurs Contrôle de flux. TCP/UDP IP LLC MAC Physical. Méthodes d accès au support de transmission dans les réseaux filaires et sans fils (MAC : Medium Access Control) M1 Info - Cours de Réseaux Z. Mammeri Méthodes MAC M1 Info Z. Mammeri - UPS 1 1. Généralités

Plus en détail

Diplôme d'etudes Approfondies Réseaux de télécommunications

Diplôme d'etudes Approfondies Réseaux de télécommunications UNIVERSITE LIBANAISE (Faculté de Génie) UNIVERSITE SAINT-JOSEPH (Faculté d'ingénierie) Sous l'égide de l'agence Universitaire de la Francophonie AUF Diplôme d'etudes Approfondies Réseaux de télécommunications

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

ETUDE DU CARACTERE PULSE DES RAYONEMENTS EMIS PAR LES SYSTEMES DE TELECOMMUNICATION SANS FIL. Etude réalisée à la demande de l IBGE

ETUDE DU CARACTERE PULSE DES RAYONEMENTS EMIS PAR LES SYSTEMES DE TELECOMMUNICATION SANS FIL. Etude réalisée à la demande de l IBGE Siège social et site de Liège : Rue du Chéra, 200 B-4000 Liège Tél : +32(0)4 229 83 11 Fax : +32(0)4 252 46 65 Site web : http://www.issep.be Site de Colfontaine : Zoning A. Schweitzer Rue de la Platinerie

Plus en détail

WiMAX : Cas de la TUNISIE

WiMAX : Cas de la TUNISIE Page 1 Séminaire régional sur l'accès hertzien mobile et fixe pour les applications large bande dans la région des états arabes Alger, Algérie, 19-22 Juin 2006 WiMAX : Cas de la TUNISIE Présenté par :

Plus en détail

Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services»

Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services» Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services» DITEMOI Robustesse et efficacité pour la diffusion de contenu sur liens Internet sans fil Le problème et les objectifs du projet La consultation

Plus en détail

Méthodes d identification des systèmes OFDM opportunistes. F.-X. Socheleau S. Houcke A. Aïssa-El-Bey P. Ciblat 20/10/2008

Méthodes d identification des systèmes OFDM opportunistes. F.-X. Socheleau S. Houcke A. Aïssa-El-Bey P. Ciblat 20/10/2008 Méthodes d identification des systèmes OFDM opportunistes F.-X. Socheleau S. Houcke A. Aïssa-El-Bey P. Ciblat 20/10/2008 Une gestion classique du spectre n est plus adaptée page 1 Vers une utilisation

Plus en détail

LES BASES DE LA RADIO

LES BASES DE LA RADIO LES BASES DE LA RADIO Par Michèle Germain Présidente de l atelier d écriture de Forum ATENA Ce livre blanc de la collection «Professeur ATENA» est un document d initiation et de vulgarisation destiné à

Plus en détail

LA PHYSIQUE DANS LES DOMAINES DE LA VIDEO ET DES TELECOMMUNICATIONS

LA PHYSIQUE DANS LES DOMAINES DE LA VIDEO ET DES TELECOMMUNICATIONS L PHYSIQUE DNS LES DOMINES DE L VIDEO ET DES TELECOMMUNICTIONS En 1865, dans sa théorie de l'électromagnétisme, Maxwell prédisait l'existence des ondes électromagnétiques On classe les ondes électromagnétiques

Plus en détail

La norme Wi-Fi N, kézako?

La norme Wi-Fi N, kézako? La norme Wi-Fi N, kézako? par Pierre SALAVERA Service Technique ACTN «Nous allons aujourd hui parler d une norme très récente en matière de Wi-Fi : la norme N. Je vais aujourd hui vous détailler le fonctionnement

Plus en détail

Application du système Wifi et application avec le robot Spykee

Application du système Wifi et application avec le robot Spykee Eugénie Masclef Victoria Lenne Jérôme Tanghe 1SSI Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques Comment transmettre des données numériques sans fil? Application du système Wifi et application

Plus en détail

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Présentée par : M lle CHERID Leïla

République Algérienne Démocratique et Populaire Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Présentée par : M lle CHERID Leïla République Algérienne Démocratique et Populaire Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications Présentée par : M lle CHERID Leïla Chef du Département Veille Technologique Direction de l Interconnexion

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir

Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir Analyseur de réseau R&S ZVL Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir Le R&S ZVL est l analyseur de réseau vectoriel le plus compact et le plus léger du marché auquel l utilisateur peut adjoindre en option

Plus en détail

Introduction à la téléphonie cellulaire. Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson.

Introduction à la téléphonie cellulaire. Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson. Introduction à la téléphonie cellulaire Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson. Aurélien Surier Garofalo (aurelien.surier@gmail.com) Etudiant en DUT Réseaux et Télécommunications

Plus en détail

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H 115189_TechnoN32 21/11/05 16:11 Page 56 56-57 : DU DVB-T AU DVB-H Gérard POUSSET, V.P. Marketing : Business Development chez DiBcom Grâce à ses circuits de traitement de signal spécifiques, DiBcom propose

Plus en détail

Télécommunications «mobiles»

Télécommunications «mobiles» Télécommunications «mobiles» G. Beuchot 1 Présentation G. Beuchot 2 Apparition aux USA en 1940 en Europe vers 1955 (France 1956) Radiocom 2000 : 1986 / NMT450 (SFR): 1989 Type Analogique - bandes 200 et

Plus en détail

Traitement du signal et Applications cours 6

Traitement du signal et Applications cours 6 Traitement du signal et Applications cours 6 Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Introduction Potentialités du traitement du signal sont énormes Mais traitement du signal n

Plus en détail

COMMUNICATION SERIE I. DÉFINITION : II. INTÉRÊT DE LA COMMUNICATION SÉRIE : III. MODE DE TRANSMISSION SÉRIE :

COMMUNICATION SERIE I. DÉFINITION : II. INTÉRÊT DE LA COMMUNICATION SÉRIE : III. MODE DE TRANSMISSION SÉRIE : COMMUNICATION SERIE I. DÉFINITION : En télécommunications et en informatique, la communication série est l'action d'envoyer des données bit par bit, séquentiellement, sur un canal de communication ou un

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

RADIODETECTION Systèmes de surveillance du spectre

RADIODETECTION Systèmes de surveillance du spectre Analyse et traitement de signaux Le logiciel R&S GX430 est une solution monocanal de Rohde & Schwarz permettant l analyse et le traitement de signaux analogiques et numériques HF / VHF / UHF. Ensemble

Plus en détail

Types de modulation analogique

Types de modulation analogique Modulation analogique et porteuse. Les capacités de transport de l information augmente avec la fréquence de la porteuse de l onde électromagnétique: Modulation: T B : période de la modulation. T porteuse

Plus en détail

La Physique et l'electronique à travers les Systèmes en BTS Systèmes Electroniques

La Physique et l'electronique à travers les Systèmes en BTS Systèmes Electroniques La Physique et l'electronique à travers les Systèmes en BTS Systèmes Electroniques LES CHAMPS TECHNOLOGIQUES CHOISIS Multimédia, son et image, radio et télédiffusion Régie Lumière DMX 512 Distribution

Plus en détail

Modulations numériques 1

Modulations numériques 1 ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS Cours: T5 Communications numériques Présenté par Prof. Dr. A. Berraissoul Cycle Ingénieur 2012/2013 2 Cours: T

Plus en détail

Evaluation du modulateur IQ BGX7101 Compte rendu

Evaluation du modulateur IQ BGX7101 Compte rendu Evaluation du modulateur IQ BGX7101 Compte rendu Quatrième année département Informatique, Microélectronique et Automatique Auteurs : Hugo Fondu Sylvain Fossaert Année : 2013/2014 Nom de la matière : Projet

Plus en détail

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz 1. Introduction Afin de compléter les études de compatibilité entre la bande numérique télévisuelle et la

Plus en détail

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007 Marc Ferràs - Thomas Pellegrini LIMSI-CNRS Pour cette séance, vous devez rédiger un compte-rendu de TP à rendre à la fin de la séance. 1 Complément sur la

Plus en détail

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique A Principes généraux La Télévision Numérique Terrestre ou TNT est un mode de diffusion terrestre de la télévision (c'est à dire que les émetteurs sont sur terre), dans lequel les signaux vidéo, audio et

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Mini Dongle USB Wi-Fi N 802.11b/g/n 150 Mbps

Mini Dongle USB Wi-Fi N 802.11b/g/n 150 Mbps Mini Dongle USB Wi-Fi N 802.11b/g/n 150 Mbps Réf. NG-WUSBN MANUEL UTILISATEUR www.netgeneration.fr Page 1 Informations Utilisateurs Rapport de la Federal Communication Commission Interference Ce périphérique

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

Le réseau Wifi (Wireless FIdelity)

Le réseau Wifi (Wireless FIdelity) Le réseau Wifi (Wireless FIdelity) Introduction au Wifi Les normes Wifi Portées et débits théoriques Les différents types d'équipement Wifi Infrastructure Communication, les points d'accès Le mode ad hoc

Plus en détail

Fig.1 Exemple de trajets multiples.

Fig.1 Exemple de trajets multiples. Le WIFI alias WLAN en OFDM sur 2.4 GHz. Par Kurt Ritter he9dyy Rev.mai 2014 Avant-propos. Par rapport à un lien filaire (Ethernet ou autres) le WIFI n a de loin pas les mêmes performances. Le passage par

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique de Tunis

Institut Supérieur d Informatique de Tunis Institut Supérieur d Informatique de Tunis Chapitre 1 Réseaux radio mobiles : évolution vers 3G Enseignante responsable : Dr. Sonia BEN REJEB CHAOUCH Module : Réseaux nouvelles générations Groupes : Mastère

Plus en détail

Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire

Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire BE Traitements Numériques des Signaux n 2 Filière SICOM 2A PHELMA-ENSE 3 Année 2015-2016 Pascal PERRIER Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire 1. Analyse d un signal périodique Dans cette

Plus en détail

Projets de maîtrise/doctorat à combler en optique, 2015 Communications optiques, photonique sur silicium et peignes de fréquence

Projets de maîtrise/doctorat à combler en optique, 2015 Communications optiques, photonique sur silicium et peignes de fréquence Projets de maîtrise/doctorat à combler en optique, 2015 Communications optiques, photonique sur silicium et peignes de fréquence Professeur et secteur de recherche Jean Daniel Deschênes Jean daniel.deschenes@gel.ulaval.ca

Plus en détail

Traitement de signaux radiofréquences par logiciel (SDR) GNURadio

Traitement de signaux radiofréquences par logiciel (SDR) GNURadio Traitement de signaux radiofréquences par logiciel (SDR) GNURadio J.-M Friedt, 25 janvier 2016 1 Premiers pas avec GNURadio GNURadio est un ensemble de blocs de traitements de signaux numériques ainsi

Plus en détail

CHARGE UTILE D OBSERVATION POUR MICRODRONE A BASE D UNE MICRO CAMERA NUMERIQUE

CHARGE UTILE D OBSERVATION POUR MICRODRONE A BASE D UNE MICRO CAMERA NUMERIQUE CHARGE UTILE D OBSERVATION POUR MICRODRONE A BASE D UNE MICRO CAMERA NUMERIQUE Philippe BURDINAT Laboratoire C.I.M.I En collaboration avec Etienne PERRIN (laboratoire d électronique) 25/09/02 1 CHARGE

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1598

RECOMMANDATION UIT-R SM.1598 Rec. UIT-R SM.1598 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1598 Méthodes de radiogoniométrie et de localisation de signaux à accès multiple par répartition dans le temps et à accès multiple par répartition en code (Question

Plus en détail

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du

Plus en détail

Introduction aux réseaux mobiles

Introduction aux réseaux mobiles Mooc Introduction aux réseaux mobiles Mooc Supports de cours Année 2014 Xavier Lagrange, Alexander Pelov, Gwendal Simon Table des matières Semaines 4-5 : Le concept cellulaire..............................

Plus en détail

Techniques à étalement de spectre.

Techniques à étalement de spectre. Techniques à étalement de spectre stephane.frati@unice.fr Besoins Rappels sur la modulation Amplitude (AM) Fréquence (FM) Phase (ϕ ) Allocations des bandes de fréquences DSSS FHSS Besoins Modulations Envoi

Plus en détail

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes 1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes On voit les antennes des stations de base mais l antenne n est pas tout! 1 1.2. Notion de cellule Le territoire est divisé en "cellules", desservies

Plus en détail

Ethernet. Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr. 22 juin 2007. Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2?

Ethernet. Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr. 22 juin 2007. Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2? Ethernet Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr 22 juin 2007 Introduction Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2? Table des matières 1 Topologie de réseau 2 2 Adressage 3 3 Support physique

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux L ADSL - Introduction (1/4) Chapître 5 - Les réseaux xdsl Année 2008-2009 Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques Courriel :Claude.Duvallet@gmail.com Pendant très longtemps,

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6)

R&T1 R1 TD3. Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) R&T1 R1 TD3 Rappels et compléments : Protocole (cf [1] 1.1.3) : format et ordre des messages échangés entre deux entités et actions générées (cf cours Ch2 6) commutation de circuits, par paquets, de messages

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

AR-DRONE RESSOURCES. Modèle OSI

AR-DRONE RESSOURCES. Modèle OSI AR-DRONE RESSOURCES Modèle OSI Lycée J. Desfontaines, section Sciences de l Ingénieur ar-drone-communication-ressources.docx Page 1 Infos issues du we, des documents STI2D académie de Poitiers et de la

Plus en détail

Couche Accès réseau : Ethernet

Couche Accès réseau : Ethernet Couche Accès réseau : Ethernet Technologie Ethernet Principe de fonctionnement du Half Duplex Trame Ethernet Composition - Adresse matérielle Encapsulation des trames Ethernet Domaine de collision d un

Plus en détail

Une introduction au GSM

Une introduction au GSM BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 329 Une introduction au GSM par Étienne SICARD et Sonia DELMAS-BENDHIA INSA Toulouse - 31077 Toulouse Cedex etienne.sicard@insa-tlse.fr http://intrage.insa-tlse.fr/~etienne

Plus en détail

Les réseaux locaux radio

Les réseaux locaux radio Physique appliquée Les réseaux locaux radio Sommaire 1- Les réseaux et la mobilité 2- Les zones de couverture des réseaux radio 3- Les normes IEEE802.11 4- Les normes concurrentes 5- La constitution de

Plus en détail

Offre complète d instruments de mesure pour les spécialistes réseaux

Offre complète d instruments de mesure pour les spécialistes réseaux 44303 Offre complète d instruments de mesure pour les spécialistes réseaux Chaque nouvelle technologie de radiocommunication mobile exige des équipements de mesure spécialisés très performants. Rohde &

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes

Projet de Fin d Etudes Projet de Fin d Etudes Conception et mise en place d'une plateforme de démonstration de transmission MIMO avec couplage simulation-mesure. Mots clés: SISO, MIMO, ADS, Agilent, Plateforme, Modulation, QAM,

Plus en détail

ADSL : Aspects techniques

ADSL : Aspects techniques ADSL : Aspects techniques I) Problèmes physiques rencontrés => modulation multiporteuses Phénomènes liés aux transmissions sur fil métallique Phénomène Perturbations électromagnétiques elles résultent

Plus en détail

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet.

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet. 1 Définition Réseau (informatique) : ensemble d ordinateurs et de terminaux interconnectés pour échanger des informations numériques. Un réseau est un ensemble d'objets interconnectés les uns avec les

Plus en détail

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice Chapitre 5 Réseaux locaux Exercices No Exercice Ethernet, partage d un canal 1. Soit un groupe de N stations partageant un canal à 56 kb/s selon le protocole ALOHA pur. Chaque station émet une trame de

Plus en détail

TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage

TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage Objectif : Important : Un rapport électronique doit être envoyé au plus tard 15 jours après le TP à l adresse : rachedi@univ-mlv.fr. Comprendre

Plus en détail

SURVEILLANCE ET LOCALISATION RADIO Radiogoniomètres

SURVEILLANCE ET LOCALISATION RADIO Radiogoniomètres Radiogoniomètre numérique DDF 255 d Les points forts du DDF 255 : il est un radiogoniomètre précis qui non seulement fonctionne selon le principe de l interférométrie par corrélation mais comprend également

Plus en détail

ZigBee Documentation. Release 0.1. Rémy HUBSCHER

ZigBee Documentation. Release 0.1. Rémy HUBSCHER ZigBee Documentation Release 0.1 Rémy HUBSCHER October 28, 2013 CONTENTS i ii ZigBee Documentation, Release 0.1 Note: Ce cours est collaboratif, n hésitez pas à participer à sa rédaction, corriger une

Plus en détail

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN.

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Chapitre I Notions de base Septembre 2008 I. Notions de base 1 But du chapitre Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Connaître les différentes topologies (bus, anneau, étoile, maillée) et leurs

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

No 194 (2007/III) Actualités de Rohde&Schwarz

No 194 (2007/III) Actualités de Rohde&Schwarz RADIODETECTION Actualités de Rohde&Schwarz 74 No 194 (2007/III) Récepteur portable R&S PR100 Radiodétection mobile portable, précise et rapide Compact et universel Le R&S PR100 (fig. 1) a été spécialement

Plus en détail

Chapitre 4 : la couche physique de l interface radio

Chapitre 4 : la couche physique de l interface radio UMTS Chapitre 4 : la couche physique de l interface radio Principe du CDMA 1 Multiplexage sur voie radio 2 Utilisation des codes 3 Les codes utilisés dans l UTRAN 4 Les codes de brouillage 5 Gain de traitement

Plus en détail

Epreuve de physique. sept pages numérotées de 1 à 7, y compris celle-ci. L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé.

Epreuve de physique. sept pages numérotées de 1 à 7, y compris celle-ci. L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé. Epreuve de physique Nom : N o : Date : E2 Classes : TSM et TSV Durée : 110 min L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé. Ce document comporte trois exercices présentés sur sept pages numérotées

Plus en détail

Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense

Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense Le générateur de signaux en bande de base R&S AFQ100B est parfaitement bien adapté pour une utilisation en développement

Plus en détail

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 023 34 A1 (43) Date de publication: 11.02.09 Bulletin 09/07 (1) Int Cl.: H04L 12/26 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 08160731.9 (22) Date de dépôt: 18.07.08

Plus en détail

Télévision. Signal Vidéo Image

Télévision. Signal Vidéo Image Télévision Signal Vidéo Image Objectif, introduction Étude du signal vidéo Rappel : vision, sensation visuelle Signal de luminance Cinéma, projection des images Vidéo 50 Hz analyse et reconstruction de

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

300N INTELLINET NETWORK SOLUTIONS

300N INTELLINET NETWORK SOLUTIONS Point d'accès sans fil PoE 300N 300 Mbits/s, MIMO, prise en charge PoE (alimentation sur Ethernet), pont, répéteur, SSID et VLAN multiples Part No.: 524735 Réseau sans fil trois fois plus rapide et cinq

Plus en détail

Transmissions et Protocoles

Transmissions et Protocoles 1 Médium de transports Transmissions et Protocoles Nathalie Mitton EQUIPE PROJET POPS Lille Nord Europe 2011 Nathalie Mitton Transmissions et Protocoles 2011-2 Définitions Les médias physiques Médiums

Plus en détail

Mise en place du médiateur Modbus. avec le logiciel ALERT.

Mise en place du médiateur Modbus. avec le logiciel ALERT. Micromedia International Documentation Logiciel Alert Médiateur Auteur : Philippe THIVOLLE Société : Micromedia International Date : 23/05/2011 Nombre de pages : 5 Mise en place du médiateur Modbus Réf.

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ FRANÇOIS RABELAIS DE TOURS ÉCOLE DOCTORALE EMSTU GREMAN THÈSE présentée par : Dhia Elhak CHARIAG soutenue le : 23 janvier 2013 pour obtenir le grade de : Docteur de l université François Rabelais

Plus en détail

Conçue pour la collecte de trafic cellulaire (Backhaul)

Conçue pour la collecte de trafic cellulaire (Backhaul) RADWIN 2000 Collecte de trafic cellulaire Gamme RADWIN 2000 Conçue pour la collecte de trafic cellulaire (Backhaul) La gamme des produits carrier-class sub-6 GHz RADWIN 2000 fournit des capacités ultra

Plus en détail

L architecture des réseaux

L architecture des réseaux L architecture des réseaux les principes le modèle OSI l'architecture TCP/IP Architecture de réseaux : problèmes Comment concevoir un système complexe comme les réseaux? Établissement/Fermeture des connexions

Plus en détail

1. Introduction (3h) 2. Couche Physique (3h) 3. Couche Liaison (3h) 4. Couche d'accès au Médium (3h) 5. Couche Réseau (9h) 6. Couche Transport (6h)

1. Introduction (3h) 2. Couche Physique (3h) 3. Couche Liaison (3h) 4. Couche d'accès au Médium (3h) 5. Couche Réseau (9h) 6. Couche Transport (6h) Réseaux et Transmission de Données 4 - Couche MAC Maîtrise EEA Olivier Fourmaux Basé sur la 3éme édition du livre du Pr. A. S. Tanenbaum : Computer Networks Plan du cours de RTD 1. Introduction (3h) 2.

Plus en détail

Sondes de mesure de puissance thermiques à excellente adaptation, grande précision et facilité d utilisation pour une large gamme d applications

Sondes de mesure de puissance thermiques à excellente adaptation, grande précision et facilité d utilisation pour une large gamme d applications ACTUALITÉS 200/10 Première mondiale : sondes de mesure de puissance coaxiales jusqu à 67 GHz Sondes de mesure de puissance thermiques à excellente adaptation, grande précision et facilité d utilisation

Plus en détail

Introduction. Contenu de l emballage. Version Française WWW.SWEEX.COM. LC100040 Adaptateur USB LAN sans fil Sweex

Introduction. Contenu de l emballage. Version Française WWW.SWEEX.COM. LC100040 Adaptateur USB LAN sans fil Sweex LC100040 Adaptateur USB LAN sans fil Sweex Introduction Nous souhaitons avant tout vous remercier pour l achat de votre adaptateur USB LAN sans fil Sweex. Grâce à cet adaptateur USB, vous pourrez rapidement

Plus en détail

RÉDUCTION DES EFFETS DES NON- LINÉARITÉS DU SIGNAL OFDM À L AIDE D UN RÉSEAU DE NEURONES D ORDRE SUPÉRIEUR

RÉDUCTION DES EFFETS DES NON- LINÉARITÉS DU SIGNAL OFDM À L AIDE D UN RÉSEAU DE NEURONES D ORDRE SUPÉRIEUR RÉDUCTION DES EFFETS DES NON- LINÉARITÉS DU SIGNAL OFDM À L AIDE D UN RÉSEAU DE NEURONES D ORDRE SUPÉRIEUR Sylvain Tertois, Yves Louët, Gilles Vaucher, Annick Le Glaunec Supélec Équipe ETSN Avenue de la

Plus en détail

Application du système MIMO-OSM sur les systèmes de télévision numérique DVB-T2

Application du système MIMO-OSM sur les systèmes de télévision numérique DVB-T2 MADA-ETI, ISSN 2220-0673, Vol.2, 2014, www.madarevues.gov.mg Application du système MIMO-OSM sur les systèmes de télévision numérique DVB-T2 Rajaonarison T.R. 1, Randriamitantsoa P.A 2, Randriamitantsoa

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail