Contrôle des températures des réfrigérateurs destinés aux médicaments

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrôle des températures des réfrigérateurs destinés aux médicaments"

Transcription

1 3 N S.PT.S Contrôle des températures des réfrigérateurs destinés aux médicaments SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE SERVICE DE SOINS DE LONGUE DUREE SERVICE DE MAISON DE RETRAITE PHARMACIE Modification Date : Suppression Date : Date de création Service émetteur Vérificateur Approbateur 01/03/2005 Nom: P PETER Pharmacie Nom : CLIN Nom : A. Herrgott S.PT.S /7

2 Médicaments et froid 1 / Domaines d application Certains médicaments et tous les vaccins doivent être conservés au réfrigérateur (liste en annexe) à une TEMPERATURE comprise entre +2 C et +8 C. Le respect rigoureux de la chaîne du froid conditionne la qualité de l effet thérapeutique et de la protection vaccinale 2 / Le système d identification Chaque réfrigérateur de l hôpital de SOULTZ doit être équipé d un thermomètre 3 / Procédure d exécution La T interne du réfrigérateur doit être vérifiée tous les matins. Il est recommandé de consigner chaque jour les résultats de la lecture sur la fiche d enregistrement ci jointe, avec la signature de la personne ayant effectué le relevé. 4 / Entretien et Nettoyage Un entretien annuel est réalisé, en préventif, comprenant : - nettoyage de l intérieur - nettoyage des serpentins extérieurs - veiller à la fermeture efficace de la porte (garniture d étanchéité, joints..) Remplir la fiche de nettoyage (en annexe) Chaque mois un nettoyage complet et dégivrage du réfrigérateur seront programmés et effectués par les infirmières de nuit. Les médicaments doivent être stockés dans un autre réfrigérateur durant le nettoyage de façon à préserver la chaîne du froid Remplir chaque mois la fiche de nettoyage (en annexe) 5/ Stockage des produits Disposer les médicaments et les vaccins sur les milieux des clayettes et non dans la porte du réfrigérateur où la T est plus élevée Eviter tout contact avec la glace ou le fond du réfrigérateur (élément réfrigérant) Les réfrigérateurs stockant des médicaments sont réservés exclusivement à cet usage Remplir de contenants réfrigérants (ice pack) la partie congélateur afin de disposer de réserve de froid et de maintenir une T aussi constante que possible en cas de panne. Ouvrir la porte le moins souvent et le moins longtemps possible et veiller à sa bonne fermeture S.PT.S /7

3 6/ Cas de panne Lorsqu une panne de courant de courte durée (< 2h) peut être prévisible, il est préférable de ne pas ouvrir les réfrigérateurs. Lors d une panne de plus longue durée, envisager avec les services techniques de l établissement une solution alternative (glacière, boite isotherme, transfert dans un autre réfrigérateur..) 7/ En cas d anomalies constatées Prévenir les services techniques, puis l équipe pharmaceutique qui donneront les conduites à tenir Remplir la fiche d enregistrement (en annexe) 7.1. Les effets de température peuvent avoir des effets cumulatifs (l efficacité d un médicament ou d un vaccin sera d autant plus altérée qu il aura été soumis à des de la chaîne du froid durant son transport ou son stockage..) 7.2. A une T dite ambiante (< C) la stabilité des médicaments devant être conservés entre +2 C et +8 C est variable 7.3. A une T < 1 C, en cas de gel ou de congélation, pour la plupart des médicaments on peut noter une perte significative d efficacité avec une cristallisation irréversible (ou non) et / ou dénaturation des protéines ON JETTE LES PRODUITS 8/ MEDICAMENTS A GARDER IMPERATIVEMENT entre +2 C et +8 C Calcitonine inj Debridat inj Fungizone inj Gamma Gamma TS globuline Glucagon inj Insuline (non Isuprel inj Miacalcic inj L thyroxine entamée) solute Tamiflu(après reconstitution) Vit k1 inj Vaccins Xalatan collyre S.PT.S /7

4 FICHE D ENREGISTREMENT SURVEILLANCE de la T du REFRIGERATEUR Unité de soins : Mois : DATE T relevée SIGNATURE S.PT.S /7

5 FICHE D ENREGISTREMENT MAINTENANCE du REFRIGERATEUR Vous indiquerez sur cette fiche toutes les opérations d entretien (dégivrage, nettoyage..) et de maintenance ainsi que toutes les anomalies constatées, personnes appelées, actions correctives Unité de soins : Date Entretien, Maintenance, anomalies, Appels S.PT.S /7

6 LISTE DES REFRIGERATEURS DE L HOPITAL DE SOULTZ Réfrigérateur Pharmacie 1 Réfrigérateur Service de soins de suite 2 Réfrigérateur Maison de retraite 3 Réfrigérateur Long séjour 4 S.PT.S /7

7 FEUILLE D'EMARGEMENT Gestion documentaire N : S.PT.S Nom et Prénom Fonction S.PT.S /7

Circuit du médicament

Circuit du médicament HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.028.1 Circuit du médicament SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE

Plus en détail

Collecte, tri et élimination des déchets d activités de soins à risque.

Collecte, tri et élimination des déchets d activités de soins à risque. HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.001.2 Collecte, tri et élimination des déchets d activités de soins à risque. SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : ADMINISTRATION CLASSEUR 2 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS CLASSEUR

Plus en détail

PLAN BLEU Procédure en cas de forte chaleur

PLAN BLEU Procédure en cas de forte chaleur Hôpital de Soultz N S.PC.K.002.2 PLAN BLEU Procédure en cas de forte chaleur SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8

Plus en détail

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 PROCEDURE D ACCUEIL CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8 : CLASSEUR 9 : CLASSEUR 10 : CLASSEUR 11 : SERVICES

Plus en détail

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine RECOMMANDATIONS recommandations de GESTION DES PRODUITS DE SANTÉ SOUMIS À LA CHAÎNE DU FROID ENTRE +2 C ET +8 C À L OFFICINE édition de décembre 2009 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Respect des engagements

Plus en détail

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur.

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Référence : PT/HYG/007-A Page :Page 1 sur 7 Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Résumé des modifications

Plus en détail

Protocole Maltraitance

Protocole Maltraitance Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.044.1 Protocole Maltraitance SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid voulant intégrer la vaccination Fièvre Jaune Présentation Dr N.TISSERAND Dr D.ARDILLON PLAN DE LA PRESENTATION Généralités sur

Plus en détail

HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ ISSENHEIM N :S.PC.A.001.2 PROCEDURE D ACCUEIL ET DE SORTIE SERVICES DESTINATAIRES

HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ ISSENHEIM N :S.PC.A.001.2 PROCEDURE D ACCUEIL ET DE SORTIE SERVICES DESTINATAIRES HOPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL SOULTZ ISSENHEIM N :S.PC.A.001.2 PROCEDURE D ACCUEIL ET DE SORTIE CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8 : CLASSEUR

Plus en détail

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.023.2 Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR

Plus en détail

Principales règles de respect de la chaîne de froid

Principales règles de respect de la chaîne de froid Principales règles de respect de la chaîne de froid Toutes les personnes impliquées dans la gestion et la manipulation des vaccins doivent veiller à ce que ces produits soient conservés à une température

Plus en détail

GESTION DES PRODUITS IMMUNISANTS

GESTION DES PRODUITS IMMUNISANTS GESTION DES PRODUITS IMMUNISANTS CHAPITRE 5 GESTION DES PRODUITS IMMUNISANTS 5.1 CONSIGNES À RESPECTER POUR LA MANIPULATION ET LA CONSERVATION DES PRODUITS IMMUNISANTS 5.1.1 GÉNÉRALITÉS Nommer une personne

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 SOMMAIRE Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 Change Page 9 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET ENERGETIQUES Modèle Alimentation Dimension

Plus en détail

PROCEDURE DE GESTION DES AUDITS INTERNES

PROCEDURE DE GESTION DES AUDITS INTERNES Page 1 sur 6 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence /V01 /V02 /V03 /V04 /V05 /V06 /V07 /V08 /V09 Titre et objet de la révision PROCEDURE DE GESTION DES réactualisation des activités de suivi

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS CONSERVATION DES MÉDICAMENTS RÉFRIGÉRÉS

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS CONSERVATION DES MÉDICAMENTS RÉFRIGÉRÉS NUMÉRO 155 : MARS 2006 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS CONSERVATION DES MÉDICAMENTS RÉFRIGÉRÉS De plus en plus de médicaments doivent être conservés au réfrigérateur entre 2 et 8 0 C. Afin que tous

Plus en détail

Ministère de la Santé et Soins de longue durée Protocole d entreposage et de manipulation des vaccins, 2016

Ministère de la Santé et Soins de longue durée Protocole d entreposage et de manipulation des vaccins, 2016 Ministère de la Santé et Soins de longue durée Protocole d entreposage et de manipulation des vaccins, 2016 Division de la santé de la population et de la santé publique, Ministère de la Santé et Soins

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION. CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES SATELLITES CCTP

MARCHE DE PRESTATION. CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES SATELLITES CCTP ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE CESTAS Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 MARCHE DE PRESTATION CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

LA CHAÎNE DU FROID 1. INTRODUCTION 2. TRANSPORT DES ÉCHANTILLONS CLINIQUES

LA CHAÎNE DU FROID 1. INTRODUCTION 2. TRANSPORT DES ÉCHANTILLONS CLINIQUES LA CHAÎNE DU FROID 1. INTRODUCTION 1.1. EXERCICE PRATIQUE 1.2. LA PROBLÈMATIQUE 2. TRANSPORT DES ÉCHANTILLONS CLINIQUES 2.1. INSTRUCTIONS POUR LES EMBALLAGES 2.2. ÉTIQUETAGE 2.3. ÉVALUATION DES EMBALLAGES

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

Préambule. Règles Générales

Préambule. Règles Générales Règles Emprunt Caméra Thermique V2 24/02/2014 Préambule Une caméra thermique de marque Fluke, modèle Ti100, a été acheté par la Commission Développement Durable de l AISC en décembre 2013 afin d offrir

Plus en détail

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines Prélèvement pour la réalisation d un Examen Cyto Bactériologique des Urines Réf.: N2-SMT-Lab- Ana -MICR- 01 V2 ECBU Total pages : 06 LABORATOIRE Localisation du document écrit : Classeur : "Guide des prélèvements

Plus en détail

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF Synthèse : Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF - Tout commence avec l ordre médical du médecin traitant. Ce dernier prescrit sur la feuille

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 24 janvier 2008 fixant les conditions d agrément des centres de collecte de sperme d équidés NOR : AGRG0802056A

Plus en détail

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF Référence : PT/RES/018-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage des denrées alimentaires sous régime de froid. Mots clés : Chambre froide négative

Plus en détail

CQP Inter-branches Agent Logistique

CQP Inter-branches Agent Logistique CQP Inter-branches Agent Logistique Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise Une copie est remise

Plus en détail

chaine du froid 31 janvier 2013

chaine du froid 31 janvier 2013 Médicaments et chaine du froid 31 janvier 2013 Plan 1 ère partie: les bonnes pratiques en référence au recommandations du conseil de l Ordre 2 ème partie: Expérience du centre hospitalier 2 partie: Expérience

Plus en détail

I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... Téléphone : Fax :... Poste occupé dans l entreprise :

I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... Téléphone : Fax :... Poste occupé dans l entreprise : CQP-ih Pizzaiolo I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) Nom :... Prénom : Adresse :...... Code Postal :..

Plus en détail

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON Référence : PT/RES/015-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors du refroidissement rapide des aliments après cuisson. Mots clés : Cuisson / HACCP / Préparation chaude /

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

CHECK LIST : Chaine du froid à la Pharmacie

CHECK LIST : Chaine du froid à la Pharmacie CHECK LIST : Chaine du froid à la Pharmacie Testez vos compétences en 25 questions! PREAMBULE : GESTION DE REGLEMENTATION 1) Ai-je connaissance des «Recommandations de gestion des produits de santé soumis

Plus en détail

4 service interne: le service interne pour la prévention et la protection au travail;

4 service interne: le service interne pour la prévention et la protection au travail; Arrêté royal du 15 décembre 2010 relatif aux premiers secours dispensés aux travailleurs victimes d un accident ou d un malaise (M.B. 28.12.2010; erratum: M.B. 8.2.2011) Modifié par: (1) arrêté royal du

Plus en détail

La P.M.I. Manuelle. Des solutions pour le pharmacien

La P.M.I. Manuelle. Des solutions pour le pharmacien La P.M.I. Manuelle Des solutions pour le pharmacien La PMI Manuelle doit se faire dans l officine (pas de délégation) suivre le schéma de médication exigences spécifiques: Les locaux peuvent être ceux

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL INSTALLATION CONSIGNES DE SÉCURITÉ

DESCRIPTION DE L APPAREIL INSTALLATION CONSIGNES DE SÉCURITÉ FR Lisez attentivement ce mode d emploi avant d installer et d utiliser votre appareil. Vous pourrez ainsi en tirer les meilleurs résultats et l utiliser en toute sécurité. DESCRIPTION DE L APPAREIL (voir

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS ALIMENTAIRES

DIRECTION DE LA SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS ALIMENTAIRES ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MARITIME DIRECTION DE LA SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS ALIMENTAIRES N DSSA/DSA Rabat le, 13/08/09 CODE DE PROCEDURE POUR LE CONTROLE PAR VACCINATION

Plus en détail

La chaîne de froid: Entreposage et manipulation des vaccins

La chaîne de froid: Entreposage et manipulation des vaccins La chaîne de froid: Entreposage et manipulation des vaccins Louise Mallet, B.Sc. Pharm., Pharm.D., CGP, FESCP Adaptée de la présentation de Susan Bowles 1 Conflit d intérêts Aucune déclaration de conflit

Plus en détail

RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID

RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID Depuis leur réception et jusqu à leur délivrance au patient, le pharmacien doit veiller à conserver adéquatement les produits qui nécessitent des conditions particulières

Plus en détail

Fiche résident. MédicElite 7.0. Administratif

Fiche résident. MédicElite 7.0. Administratif Fiche résident MédicElite est la solution pour la gestion informatique des soins en EHPAD. Simple et facile d utilisation, il s apprend très vite et permet d assurer la traçabilité des soins. Il s adresse

Plus en détail

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT - USLD - MODE D EMPLOI DU CLASSEUR DE TRAITEMENT 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES CLASSEURS DE TRAITEMENT :

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT - USLD - MODE D EMPLOI DU CLASSEUR DE TRAITEMENT 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES CLASSEURS DE TRAITEMENT : SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT - USLD - MODE D EMPLOI DU CLASSEUR DE TRAITEMENT 1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES CLASSEURS DE TRAITEMENT : Choix de 2 classeurs format A3 par unité : soit 1 par secteur

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2008. Spécialité : LOGISTIQUE, SECURITE

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2008. Spécialité : LOGISTIQUE, SECURITE Centres de Gestion de la Mercredi 16 janvier 2008 Fonction Publique Territoriale de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 56 EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2008 Spécialité

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES

DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES LA DÉMARCHE QUALITÉ DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES Ils sont conformes à la directive européenne 98/79/CE et marqués CE. La conformité à cette directive est évaluée par

Plus en détail

STERILISATION A LA VAPEUR D EAU (AUTOCLAVE)

STERILISATION A LA VAPEUR D EAU (AUTOCLAVE) STERILISATION A LA VAPEUR D EAU (AUTOCLAVE) Entretien matériel VALENCE B, Grenoble JANVIER 2010 Objectif La stérilisation à la vapeur d eau (autoclave) est la méthode de référence dans les établissements

Plus en détail

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Présenté par Dr AKE Awoh Pierre Pharmacien Gestionnaire des Grands Comptes Régionaux Zone Commerciale

Plus en détail

PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012

PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012 PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D CHAUDE SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012 Valérie Boyer : Infirmière Hygiéniste Catherine Foucou : Praticien en Hygiène PROLIFERATION

Plus en détail

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 EHPAD DE BLERE Rédaction : POIRRIER Date : 25/06/2014 Vérification : Direction PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 Version Validation : COURET Date de la dernière modification N PRO/PHARM/02

Plus en détail

MGS et Imprim Vert. Nous sommes tous acteurs de notre environnement!

MGS et Imprim Vert. Nous sommes tous acteurs de notre environnement! MGS et Imprim Vert Pourquoi Imprim Vert? Nécessité de préserver l environnement afin de maintenir notre cadre de vie et celui des générations futures. Volonté de réduire les impacts environnementaux liés

Plus en détail

Mise à disposition des surplus alimentaires pour l organisme...

Mise à disposition des surplus alimentaires pour l organisme... page(s) : 1/6 Objet du mode opératoire Services destinataires Fonctions concernées Mise à disposition des excédents alimentaires Le responsable du conditionnement des plateaux repas Le responsable en qualité

Plus en détail

ASSOCIATION DE LA GARDERIE ET DU RESTAURANT SCOLAIRE DE L ECOLE DE CHAUSSAN

ASSOCIATION DE LA GARDERIE ET DU RESTAURANT SCOLAIRE DE L ECOLE DE CHAUSSAN ASSOCIATION DE LA GARDERIE ET DU RESTAURANT SCOLAIRE DE L ECOLE DE CHAUSSAN Vous trouverez ci-après les dossiers complets pour l inscription de votre ou de vos enfants pour les services de l AGREC : la

Plus en détail

Prénom Nom - Classe. Photo

Prénom Nom - Classe. Photo Projet d'accueil Individualisé (PAI) pour les activités périscolaires 2011/2012 établi conformément aux dispositions de la circulaire n 2003-135 du 8-9-2003 Photo PROJET APPLICABLE DANS LE CAS OU L ENFANT

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Janvier 2014 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE

Plus en détail

mercredi 14 octobre 2015

mercredi 14 octobre 2015 TROISIÈME CONCOURS D ATSEM - SESSION 2015 ÉPREUVE DE QUESTIONS mercredi 14 octobre 2015 ÉPREUVE D ADMISSIBILITÉ Durée : 2 heures / coefficient 1 Épreuve écrite de trois à cinq questions à réponse courte

Plus en détail

La gestion des stocks

La gestion des stocks Objectifs : gérer un stock en collectivité ou à la maison La gestion des stocks Compétences visées : recueillir les données, établir un bilan de la situation, organiser le travail, gérer les stocks. 1

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION INDIVIDUELLE No. : 11 DU PERSONNEL CADRE ET DE GÉRANCE Date : 2002-05-16 Page : 1 de 2

ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION INDIVIDUELLE No. : 11 DU PERSONNEL CADRE ET DE GÉRANCE Date : 2002-05-16 Page : 1 de 2 ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION INDIVIDUELLE No. : 11 DU PERSONNEL CADRE ET DE GÉRANCE Date : 2002-05-16 Page : 1 de 2 BUT Établir la façon de procéder concernant l évaluation de la contribution individuelle

Plus en détail

Allaiter et travailler : Comment faire?

Allaiter et travailler : Comment faire? Allaiter et travailler : Comment faire? 2 Allaiter et travailler, ce n est pas si compliqué... On s organise! Sommaire : Comment composer les repas de mon enfant en mon absence?...p.4 Comment conserver

Plus en détail

ASSURANCE QUALITE MANUEL D ASSURANCE QUALITE CENTRE HOSPITALIER DE HYERES

ASSURANCE QUALITE MANUEL D ASSURANCE QUALITE CENTRE HOSPITALIER DE HYERES ASSURANCE QUALITE Page : 1/34 CENTRE HOSPITALIER DE HYERES LISTE DE DIFFUSION Destinataire Fonction Date Nombre de copies Mme RINAUDO Directeur Adjoint 02/10/2000 1 Représentant de la Direction Mme HOLAY

Plus en détail

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr PREFET DE L YONNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Pôle Alimentation 3 rue Jehan Pinard B.P. 19 89010 Auxerre Cedex Tél. : 03 86 72 69 57 Fax : 03 86

Plus en détail

Protocole Contention

Protocole Contention Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.043.1 Protocole Contention SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE

Plus en détail

Chapitre 14 Œuf transformé - Équipement Table des matières

Chapitre 14 Œuf transformé - Équipement Table des matières Chapitre 14 Œuf transformé - Équipement Table des matières 14.1 Objectif de l activité............................................................. 1 14.2 Références...................................................................

Plus en détail

B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:03 Page1

B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:03 Page1 B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:03 Page1 8 * B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:08 Page2 Notice d'utilisation

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail

Gestion de stock des utérotoniques

Gestion de stock des utérotoniques Cahier du Participant Gestion de stock des utérotoniques Résumé de la session La disponibilité des médicaments utérotoniques est une composante clé de n importe quelle intervention GATPA. L ocytocine est

Plus en détail

Approvisionnement en insulines

Approvisionnement en insulines Approvisionnement en insulines Table Ronde ReMeD 2006 Constat global LE DIABETE EN QUELQUES CHIFFRES L Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu il y a plus de 180 millions de diabétiques dans

Plus en détail

Annexe V. Lignes directrices concernant les bonnes pratiques de distribution en gros des médicaments.

Annexe V. Lignes directrices concernant les bonnes pratiques de distribution en gros des médicaments. Annexe V. Lignes directrices concernant les bonnes pratiques de distribution en gros des médicaments. I. Cette annexe est d'application aux médicaments visés à la Partie Ire et à la Partie II du présent

Plus en détail

Manuel pour les intermédiaires et les revendeurs finaux

Manuel pour les intermédiaires et les revendeurs finaux Manuel pour les intermédiaires et les revendeurs finaux Version 1.2 Page 1 sur 12 Table des matières 1. Cadre légal 1.1. Obligation de collecte 1.2. Quels sont les appareils qui relèvent de l obligation

Plus en détail

Plaques en composite résine pour les murs et plafonds soumis aux normes

Plaques en composite résine pour les murs et plafonds soumis aux normes La société Fabricant de revêtements pour les murs et les plafonds des laboratoires Depuis 16 ans, basé à Missillac (44) Plaques en composite résine pour les murs et plafonds soumis aux normes FABRICANT

Plus en détail

Certificat d Aptitude Professionnelle

Certificat d Aptitude Professionnelle Lycée Professionnel Balata Chemin de la Chaumière 97306 CAYENNE Certificat d Aptitude Professionnelle CARRELEUR- MOSAЇSTE LIVRET DE FORMATION EN ENTREPRISE Lycée Professionnel Balata Nom : Prénom de l'élève

Plus en détail

PREMIERE UTILISATION NETTOYAGE ET ENTRETIEN DE L'APPAREIL

PREMIERE UTILISATION NETTOYAGE ET ENTRETIEN DE L'APPAREIL PREMIERE UTILISATION Branchez le four. Sur les modèles avec système de surveillance électronique, un signal sonore peut être émis, ce qui signifie que l'alarme de température a été activée : appuyez sur

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES Le cœur du produit de pointe que nous avons étudié et réalisé pour le secteur médical est représenté par le nouveau thermostat électronique HACCP, de série

Plus en détail

Convention entre l auditeur agréé et Offices de Tourisme de France

Convention entre l auditeur agréé et Offices de Tourisme de France Convention entre l auditeur agréé et Offices de Tourisme de France Tout Office de Tourisme souhaitant obtenir ou renouveler la marque QUALITE TOURISME doit faire l objet d un audit réalisé par un auditeur

Plus en détail

Avertissement. Ce certificat concerne les personnes exerçant dans des entreprises soumises ou non à agrément.

Avertissement. Ce certificat concerne les personnes exerçant dans des entreprises soumises ou non à agrément. PROTOCOLE prévu à l annexe II de l arrêté du 21 octobre 2011 portant création et fixant les modalités d obtention du certificat individuel pour l activité professionnelle «mise en vente, vente des produits

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

DIVISION DES PERSONNELS ADMINISTRATIFS, D INSPECTION ET DE DIRECTION

DIVISION DES PERSONNELS ADMINISTRATIFS, D INSPECTION ET DE DIRECTION DIVISION DES PERSONNELS ADMINISTRATIFS, D INSPECTION ET DE DIRECTION DISPOSITIF DU COMPTE ÉPARGNE TEMPS BIR n 5 du 28 septembre 2015 Réf. : DPAID Instauré dans la fonction publique d Etat par le décret

Plus en détail

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil Réf. : Date : 03/07/2012 Allaitement maternel en structure d'accueil Pôle : Pilotage et coordination Thème : Alimentation Allaitement maternel et mode d accueil L allaitement maternel en crèche ou chez

Plus en détail

MANUEL ASSURANCE QUALITE

MANUEL ASSURANCE QUALITE Page 1 sur 9 TABLE DES MATIERES 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 2 1.1. PRESENTATION... 2 1.2. DOMAINE D APPLICATION... 2 2. PERSONNES DE REFERENCE... 2 3. GRILLE DE DIFFUSION... 2 4. REFERENCE NORMATIVE...

Plus en détail

CIRCUIT DU MEDICAMENT

CIRCUIT DU MEDICAMENT CIRCUIT DU MEDICAMENT A L EHPAD LA ROSERAIE 9 Allée de la Roseraie 85 140 CHAUCHE CONTEXTE ET MODALITÉS DE RÉALISATION POURQUOI? QUI? QUAND? COMMENT? Temps de travail infirmier très important : Environ

Plus en détail

SURVEILLANCE de la QUALITE de l AIR INTERIEUR : Exigences techniques et retours sur des cas d études WORKSHOP AiR novembre 2013

SURVEILLANCE de la QUALITE de l AIR INTERIEUR : Exigences techniques et retours sur des cas d études WORKSHOP AiR novembre 2013 SURVEILLANCE de la QUALITE de l AIR INTERIEUR : Exigences techniques et retours sur des cas d études WORKSHOP AiR novembre 2013 caroline.marchand@ineris.fr Documents à connaître TEXTES REGLEMENTAIRES Présentation

Plus en détail

Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques

Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques Stocker votre lait Précautions quand vous tirez votre lait Lavez-vous les mains avant de tirer votre lait. Installez-vous au calme, confortablement,

Plus en détail

Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à conteneurs pour déchets ménagers

Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à conteneurs pour déchets ménagers Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions Article 1 er. Les présentes conditions intégrales

Plus en détail

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10 Protocole de vérification de conformité Norme Afnor NF V 25-112 - Bonnes pratiques d'évaluation des caractéristiques d'un lot de pommes de terre destiné au marché du frais Sommaire Page 1 DOMAINE D'APPLICATION...5

Plus en détail

Analyses de rentabilité : les meilleurs ratios coûts-bénéfices de l industrie

Analyses de rentabilité : les meilleurs ratios coûts-bénéfices de l industrie Analyses de rentabilité : les meilleurs ratios coûts-bénéfices de l industrie Faciliter, innover et accélérer les initiatives au sein de la chaîne d approvisionnement Des idées Des connaissances Logi-D

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/004-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage en réserve sèche. Mots clés : Denrées alimentaires / HACCP / Restauration / Stockage

Plus en détail

Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Rhône Auvergne. Institut des Sciences Analytiques UMR 5280

Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Rhône Auvergne. Institut des Sciences Analytiques UMR 5280 CCTP gardiennage ISA Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Rhône Auvergne Institut des Sciences Analytiques UMR 5280 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL I - Instructions pour la pré-désinfection / nettoyage manuel, décontamination et des adaptateurs RISKONTROL. Avertissements: Ne pas utiliser de laine d acier ou des produits de nettoyage abrasifs. Eviter

Plus en détail

Légionelles. Catherine Boutet Direction de la santé publique Département Santé Environnement

Légionelles. Catherine Boutet Direction de la santé publique Département Santé Environnement Légionelles Catherine Boutet Direction de la santé publique Département Santé Environnement La bactérie: évaluation des dangers Bacille gram - : 50 espèces, 64 sérogroupes naturellement présentes dans

Plus en détail

C.A.P ASSISTANT(E) TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF

C.A.P ASSISTANT(E) TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF ACTION PEDAGOGIQUE C.A.P ASSISTANT(E) TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF TECHNIQUES PROFESSIONNELLES DOSSIER INDIVIDUEL D'EVALUATION PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION session 20... Centre de formation

Plus en détail

Audit d un service de stérilisation dans une petite structure : expérience vaudoise

Audit d un service de stérilisation dans une petite structure : expérience vaudoise Audit d un service de stérilisation dans une petite structure : expérience vaudoise Monica Attinger - Infirmière HPCI Service de la santé publique canton de Vaud 22 septembre 2011 - Berne Procédure en

Plus en détail

Bonjour HERA HEALTH RESEARCH FOR ACTION.

Bonjour HERA HEALTH RESEARCH FOR ACTION. Bonjour 1 ATELIER SUR LA GESTION RATIONNELLE DES MEDICAMENTS Bujumbura, du 26 au 27 Janvier2011 2 Les enjeux de l approvisionnement en médicaments. Ph. Séverin KAMBAYEKO Pharmacien Consultant Chef de mission

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D UNE BOURSE D ETUDE

DOSSIER DE DEMANDE D UNE BOURSE D ETUDE École nationale supérieure de TECHNIQUES AVANCÉES 32, Bd. Victor, 75 015 Paris, France vie-etudiante@ensta-paristech.fr xavier-txabi.bertrand@ensta-paristech.fr DOSSIER DE DEMANDE D UNE BOURSE D ETUDE

Plus en détail

RÉFRIGÉRATEUR CONGÉLATEUR PORTABLE

RÉFRIGÉRATEUR CONGÉLATEUR PORTABLE RÉFRIGÉRATEUR CONGÉLATEUR PORTABLE www.frigorie-france.com 12V/24/220V MANUEL D UTILISATION 1 Cet Appareil ne peut être utilisé qu à l intérieur avec l une des sources d énergie suivantes: Cet Appareil

Plus en détail

Déchets d activités de soins à risques infectieux : pour une gestion optimale

Déchets d activités de soins à risques infectieux : pour une gestion optimale Déchets d activités de soins à risques infectieux : pour une gestion optimale Docteur Fabien Squinazi Médecin biologiste Ancien Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Membre du comité

Plus en détail

Vincent BOUDY. Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP

Vincent BOUDY. Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP Vincent BOUDY Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP Agence générale des équipements & produits de santé -

Plus en détail

LIVRET D'EVALUATION DE LA PFMP Période de Formation en Milieu Professionnel

LIVRET D'EVALUATION DE LA PFMP Période de Formation en Milieu Professionnel Photo d identité Facultative Nom Prénom de l élève LIVRET D'EVALUATION DE LA PFMP Période de Formation en Milieu Professionnel BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ENVIRONNEMENT Lycée Professionnel Gustave

Plus en détail

Réussir son Assemblée Générale

Réussir son Assemblée Générale Réussir son Assemblée Générale Compétences L Assemblée Générale Ordinaire est compétente pour : - Entendre le rapport moral de l année écoulée, le rapport financier (avec ou sans rapport de commissaire

Plus en détail

Enseignement privé - Internat Dossier d inscription

Enseignement privé - Internat Dossier d inscription Enseignement privé - Internat Dossier d inscription 2015 2016 Année scolaire en internat Inscription Pièces à fournir à l inscription : - Le contrat d admission dûment rempli (recto/verso). - La photocopie

Plus en détail

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER PRESENTATION GENERALE DE L HOPITAL ORGANISATION DE LA D.H.I.N. INDICATEUR DE RESULTATS : TAUX DE CONFORMITE

Plus en détail