Université de Montréal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université de Montréal"

Transcription

1 Université de Montréal Mudifiction de polysaccharides naturels pour C'obtention de nouveaux excipients pharmaceutiques (Liants, délitants et agents de libération contrôct!e) Par CHAFIC CHEBLI Faculté de Pharmacie Thèse présentée à la Faculté des Études Supérieures en vue de I 'obtention du grade de Philosophiæ Doctor (Ph.D.) en Sciences Pharmaceutiques

2 National Library 1+1,na& Acquisitions and Bibliographie Services Bibliothèque nationale du Canada Acquisitions et services bibliographiques 395 Wellington Street 395. rue Wellington Ottawa ON KI A ON4 Ottawa ON KI A ON4 Canada Canada The author has granted a nonexclusive licence allowing the National Library of Canada to reproduce, loan, distribute or sell copies of this thesis in microform, paper or electronic formats. The author retains ownersbip of the copyright in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts from it may be printed or othewise reproduced without the author's permission. L'auteur a accordé une licence non exclusive permettant a la Bibliothèque nationale du Canada de reproduire, prêter, distribuer ou vendre des copies de cette thèse sous la fonne de microfiche/fïh, de reproduction sur papier ou sur format électronique. L'auteur conserve la propriété du droit d'auteur qui protège cette thèse. Ni la thèse ai des extraits substantiels de celle-ci ne doivent être imprimés ou autrement reproduits sans son autorisation,

3 Université - de Montréal Faculté des Études Supérieures Cette thèse intitulée : Modification de polysaccharides naturels pour l'obtention de nouveaux excipients pharmaceutiques (Liants, delitants et agents de libération contrôlée) Présentée par : CHAFIC CHEBLI a été évaluée par un jury constitué des personnes suivantes : Président de jury : Dr. P. Hildgen Membre du jury : Dr. Fa Brisse Examinateur externe : Dr. A. Moës Faculté de Pharmacie, Université de Montréal Département de Chimie, Université de Montréal Institut de Pharmacie, Université Libre de Bruxelles Directeur de recherche : Dr. Lm Cartilier Faculté de Pharmacie, Université de Montréal Thèse acceptée le Thèse de docrorat / Chafc Chebli / Université de Monrréol/ 2000

4 .-- Ill ---- Thése de doctorat /~hafîc~hebli/ ni ver si ré de Montréal / 2000

5 Remerciements 'Hpotheses like orgmisms must graw and evolve.., Si je tiens ici à exprimer ma reconnaissance à tous ceux qui, de près ou de loin, m'ont permis de mener à terme ce travail, les mots que je leur adresse ne rendent malheureusement pas justice aux sentiments qui m'animent. Tout d'abord, je voudrais exprimer ma profonde gratitude au professeur Louis Cartilier (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) qui, par ses ccliseils avisés a su m'encourager et susciter chez moi le goût de la recherche. Jr: lui suis aussi reconnaissant pour son soutien, son amabilité et la confiance qiiiil m'a témoignée. Je veux remercier le professeur Patrice Hildgen (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) pour toutes ses discussions enrichissantes et pour accepter de juger ce travail. Je remercie également les professeurs François de Chimie, Université de Montréal) et André Moës (Institut de Pharmacie, Université Libre de Bruxelles) qui ont aussi accepté de juger ce travail. Ma sincère reconnaissance au Dr Roch Thibert (PR&D, Merck Frosst), au Dr Neil G. Hartman (Hôpital d'ottawa) pour leurs nombreux conseils et critiques constructives et au professeur Jean-Norbert McMullen (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) pour son support. Je tiens aussi à remercier Mme Line Migneault (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) pour son aide technique dans la mise au point des méthodes de synthèse et analytiques de mes produits. Je veux également remercier l'ensemble des membres de la Faculté de Pharmacie et de la Faculté des Études Supérieures qui m'ont si bienveillamment accepté et qui par leur support financier ont rendu ce travail possible. Je voudrais maintenant exprimer ma gratitude et mon amitié a tous mes collègues de laboratoire, à tous les étudiants gradués de la Faculté de Pharmacie et spécialement à mes amis pour leur soutien et appui. Des remerciements bien spéciaux vont a mes parents (Despina et Michel), mes soeurs (Danie, Mima et Roula) et mes beaux-fières (Souheil, Toni et Sami) pour leur support, encouragements et leur inépuisable amour et plus particulièrement à Geotia pour sa patience, son support, son humour et son éternel amour... Thése de doctorat / Chafc Chebli / Universitk de Montréal / 2000

6 Sommaire Le p~cipal objet de ces travaux était la recherche de nouveaux excipients pharmaceutiques susceptibles d'assurer la Libération d'une matière active, soit immédiate, soit étalée dans le temps. Cette thèse presente la cellulose réticulée comme agent liant/déiitant et l'amylose substitué comme matrice universelle pour la libération contrôlée des médicaments. La cellulose réticulée (CLC) est obtenue suite à la réaction de la cellulose avec l'épichiorhydrine, un agent de réticulation, dans un milieu basique. Différents degrés de réticulation ont été obtenus en variant le rapport épichiorhy&ne~ceziuiose (g/loog). L'effet du degré de réticulation sur les propriétés liantes et délitantes des comprimés contenant des concentrations différentes de la cellulose réticulée a été évalué. Des études de godement des lits de poudres et des comprimés de 100% de la cellulose réticulée a 25% (25 g dyépichlorohydrine/ 100 g de cellulose), CLC-C25, ont révélé le mécanisme d'action de CLC-C25 dans la désagrégation des comprimés. La CLC-C-25 ne gode pas, mais adsorbe à très grande vitesse la quantité d'eau suffisante pour remplir le vide inter et intramoléculaire et exercer une force opposée à la force liante qui maintient les particules du comprimé ensemble. L'effet de la concentration de la CLC-C25 sur les propriétés liantes et délitantes des fomulations contenant un diluant, 0.5% de stéarate de magnésium comme lubrifiant et 15% d'acétaminophene comme principe actif, ainsi que différentes concentrations de CLC-C25, a été étudié révélant le potentiel de la CLC- C25 comme agent liddélitant. Les propriétés liantes de la CLC-C25 ont été comparées avec celies de 1' Avicel PH1 0 et 1' Avicel PH1 des agents liantddiluants couramment utilisés dans la fabrication des comprimés. Les comprimés contenant 10-20% de CLC-C25 étaient plus durs que ceux contenant les AvicelsB pour les mêmes conditions, indépendamment de la nature et de la sohbilité du diluant utilisé dans la formulation. Les propriétés délitantes de la CLC-C25 ont été comparées avec celles de lyac-di- (Carboxyrnéthylcellulose réticulée physiquement) et (Carboxyméthylamidon), des superdélitants bien connus sur le marché pharmaceutique. Pour des concentrations entre 10 et 20%, les propriétés délitantes de la CLC-C25 étaient comparables et parfois supérieures à celies de et quand ces derniers sont utilisés à une concentration inférieure à 5% du poids du comprimé, également indépendamment de la nature et la solubilité du diluant utilisé dans la formulation. Par conséquent, la CLCC25 est un excellent agent liant/délitant lorsqu'il est utilisé à une concentration comprise entre 10 et 20% du poids du comprimé. Ses propriétés liantes sont supérieures à celles de 13Avicel et ses propriétés Thèse de doctorat/ Chafic Chebii / Université de Montréal / 2000

7 délitantes sont équivalentes et parfois supérieures à celles du superdélitant tels que l'a~-di-s018. L'amylose substitué (SA) est obtenu suite à l'éthérification de l'amidon à haute teneur en amylose (Hylon W, 70% d'amylose) par un agent de substitution (1,ZépoxypropanoI (glycidol) [G], l,2-époxybutane F41, I,2-époxydodécane 121 ou 1-chlorobutane [C4]) dans un milieu basique donnant les polymères (SA, G), (SAyE4), (SA, El2) et (SAy C4) respectivement. Différents degrés de substitution ont été obtenus en variant le rapport agent de sz~b~tution~myylose (molekg). L'effet du degré de substitution sur les cinétiques de libération d'une matrice d'amylose substitué a été étudié ainsi que l'infiuence de la longueur de la chaîne et le nombre de groupements hydroxyles générés par la substitution. Les cinetiques de libération de l'acétamuiophène à partir des matrices S4G, sont peu ou pas affectées par le degré de substitution. Néanmoins pour un degré de substitution supérieur à 3.4, la libération du p ~cipe actif est accélérée. D'autre part, le degré de substitution exerce une infiuence très significative sur le godement des matrices de S4G. En augmentant le degré de substitution, les matrices SA,G godent jusqu'à 400% de leur volume initial, ce qui les rend plus hydrophiles. Aux degrés de substitution élevés, les matrices sont tellement hydratées qu'un phénomène d'érosion de surface prend place, ce qui provoque l'accélération de la libération du principe actif Quand d'autres agents de substitution moins hydrophiles que le glycidol sont utilisés, comme le 1,2-époxybutane et le 1'2-époxydodécane, une augmentation du degré de substitution jusqu'à une certaine limite diminue la vitesse de la libération de l'acétaminophène. Au-delà de cette limite, le degré de substitution n'exerce aucune influence sur les propriétés de libération de la matrice. Ce degré de substitution est désigné comme étant le seuil de saturation des sites de la chaîne d'amylose potentiellement substituables en présence d'un agent de substitution. Le seuil de saturation des matrices SqE4 et SqE12 était égal à 5 et 2 respectivement. La substitution de la chaîne d'amylose par le 12-époxybutane, le 1,2- époxydodécane ou lel-chlorobutane, qui sont des chaînes alcanes de 4, 12 et 4 carbones respectivement, générant un seul groupement hydroxyle dans le cas du 1,2- époxybutane et du 1,2-époxydodécane, donnent aux S4E4, SqE12 et S4C4 une nature moins hydrophile que celle de S 4G possédant un greffon de 3 carbones et 2 groupements hydroxyles. Par conséquent, une augmentation du degré de substitution, rend les matrices SA,E4, SA,El2 et SAC4 moins hydrophiles tout en formant une barrière de diffusion contrôlant la libération du principe actif par effet sténque. Contrairement à ces dernières, une augmentation du degré de substitution rend les matrices S4G plus hydrophiles. Les propriétés galéniques du système SA,G ont aussi été évaluées révélant l'effet de la force de compression et de la taille du comprimé sur les propriétés de Thése de doctorat/ Chebli / Universif& de MontrduI / 2000

8 libération de ces matrices. La force de compression exerce un effet important sur le temps de libération totale du principe actif pour un degré de substitution inférieur à 1.5, jusqu'à une certaine limite où la force de compression n'a plus aucune infiuence, ne dépassant pas 3-0 et 2.0 t/cd pour S4G- 1.1 et S4G-1.5 respectivement. Pour des degrés de substitution supérieurs à 1.5, la force de compression ne montre aucun effet significatif sur les propriétés de libération de la matrice SqG. Puisque la libération du principe actif est complètement indépendante de Ia force de compression, pour un degré de substitution supérieur a 1.5, la tailie des comprimés est alors le seul paramètre pouvant affecter significativement le taux de la libération du principe actif de la matrice SqG. La taille des comprimés est diectement proportionnelle au temps de libération totale du médicament. La compréhension des propriétés de gélification et du mécanisme du transport de la matière dans la matrice était essentielle pour l'utilisation de ces matrices dans la libération contrôlée des médicaments, Le mécanisme de la libération a été étudié selon une modification de l'équation de Peppas qui révèle la contribution relative de la relaxation des chaînes et de la dieusion Fickienne. Le profil de libération d'un principe a& dépend aussi de sa nature, de sa solubilité et de sa concentration- Tenant en considération l'effet du degré de substitution, la nature de l'agent de substitution, ainsi que la taille des comprimés, les matrices à base d'amylose substitué contrôlent la libération de plusieurs principes actifs de différente solubilité pendant plus de 10 heures. Le graphique du temps de libération porté en fonction de la charge en principe actif présente une allure caractéristique de la matrice S4G démontrant un temps de libération maximal pour une concentration de 10% du principe actif. Cependant, il y avait un contrôle clair de la libération pour des concentrations variant de 3 à 50% du poids de la matrice. En conclusion, les matrices a base d'amylose substitué sont proposées comme excipient pour la fabrication des systèmes à libération contrôlée. Thése de doctorat / Chnfc Chebli / Université de Montréal / 2000

9 Table des matières Identification du ju y ii Remerciements iv Sommaire.., ,.....,.,.,...., v... o. Table des matieres ,.,-..., viu o. Liste des tableaux...., , xm Liste des figures ,, ,..-,... --,..--. A v Liste des sigles et des abréviations aar Quelques définitions des termes pharmaceutiques d i INTRODUCTION- CHAPITRE 1 - LA FORMULATION DES COMPRIMÉS PAR Les comprimés....., , Les méthodes de fabrication des comprimés Les ingrédients d'une fodation solide traditionnelle..... _ Principes actzs Diluants Liants , O Délitants , O Autres ,.,,, , O 18 Les polymères comme excipients pour formes à libération A P controlee , , O 19 Libération contrôlée: terminologie et profii de libération Systemes polymères à libération contrôlée pour l'administration orale du médicament - Avantages et,. inconvements , , Quelques paramètres physico-chimiques à considérer dans une forme orale à libération contdlée Dose du principe acrif o Solubilité du principe actif o CoefJicient de partage du principe acrif o24 Mécanismes de contrôle de la libération des formes orales solides Systèmes à libération contrôlée par la diffusion.... _ , Systèmes réservoirs Systèmes mairiciels , , Systèmes à libération contrôlée par osmose Systèmes à libération contrôlée par échange ionique Systèmes à libération contrôlée par biodégradation Thèse de doctorat/ Chqfic Chebli / Université de Montréal / 2000

10 1-39 Systèmes à libération contrôlée par activation I magnetique CHAPITRE: 2. LES POLYSACCHARIDES Structure et classification des polysaccharides La ceilulose: source et terminologie Structwe Polymorphisme et cristalluité Action de la soude: cellulose mercerisée Action de l'eau: solubilité Modification chimique de la cellulose Les agents de réticulation La cellulose réticulée (CLC) L 'usage de la cellulose et de ses dérivés L'amidon: source Composition et structure du grain de l'amidon Structure de la composante amylopecrine Structure de la composante amyiose Propriétés physico-chimiques de l'amidon Gélatiiisation de l'amidon Gélifiatition et rétrograh tion de l'amidon Modifications physiques et chimiques de l'amidon et leurs usages pharmaceutiques Modzjications physiques Modzjicarionschimiques Modzjications biochimiques PRÉSENTATION DES MANUSCRITS CHAPITRE 4. CELLULOSE RÉTICULÉE: UN EXCIPIENT PHARMACEUTIQUE Cross-linked Cellulose as a Tablet Excipient. A Bindingldisintegrating agent Fit. J. Pham (1998) 171: Thèse de doctorat /ChMc Chebli / Université de Montréal/ 2000

11 4.2. Cross-Wed CeUuiose as a Tablet Excipient. &JS Patent No. rd (November )l 094 CHAPïiWC 5. AMYLOSE SUBSTITUÉ: UN EXCIPIENT POUR FORMES À LIBERATLON CONTRÔLÉE Substituted Amylose as a Matrix for Sustained Drug Release [Pharm. Res.(1999) 16(9): Effect of Some Physical Parameters on the Sustained Drug Release Properties of Substituted Amylose b t. J. Pharm (2000) 193: Release and Swelling Khetics of Substituted Amylose Matrices [J. Pharm. Belg.(1999) 54(2): 51-53] Fonnulating with Substituted Amylose for Dmg Deiivery Systems [J. Pharm. Belg. (1999) 54(2): 54-56] Substituted Amylose as a Matrix for Sustained Drug Release. A Biodegradation Study bt. I. Pharm- (2000)l (i press) Substituted Amylose as a Matrix for Sustained Drug Release WS Patent No (~arch 9& 1999)l CHAPITRE 6. RÉSULTATS NON PUBLIÉS 180 La Cellulose Réticulée (CLC) La transposition d'échelle de la fabrication de CLC La mise en évidence des propriétés liantes et délitantes de la CLC Caractérisation structurale de CLC-C L7AmyIose Substitué (SA)..., La synthèse de l'amylose substitué DISCUSSION GENÉRALE CHAPITRE: 7 -DlSCUSSION GÉNÉRALE Thèse de doctorat/ Chrrfic Chebli / Universith de Montreal / 2000

12 CHAPITRE 8- C O N C L U S I O N ~ * ~. ~ ~ ~ ~ o - * * o * o ~ I ~ ~ ~ ~ * o * ~ o o o o o o o o * BIBLIOGRAPHIE Thèse de doctorat / Chofic Chebli / Université de Montrda1/2000

13 Liste des tableaux page Tableau 1.1. Tableau 1.2. Tableau 1.3. Tableau 1.4. Tableau 1.5. Tableau 1.6. Tableau 1.7. Tableau 1.8. Tableau 1.9. Tableau Tableau 2.1. Les diverses étapes de fabrication des comprimés selon la compression directe et la granulation par voie humide et sèche 004 Ingrédients utilisés pour une formulation solide 005 Agents liants utilisés lors de la fabrication de comprimés 015 Quelques délitants utilisés dans la fabrication des comprimés 0 17 Excipients polymères utilisés pour les formes a libération contrôlée 019 L'exposant de difision (n) et les types de transport des PA 026 Produits pharmaceutiques adoptant le système réservoir 028 Les EudragitB entériques 030 Agents retardants utilisés pour la fabrication des systèmes matriciels 030 Les caractéristiques d'un système à libération contrôlée par échange ionique 036 Les dimensions des mailles cristallines des polymorphes cellulosiques 048 Les déplacements chimiques 13c (en ppm relativement a celui de Me&) des polymorphes cellulosiques et leur cristallinit é respective 050 Tableau 2.3, Tableau 2.4. Tableau 2.5. Tableau Tableau Tableau Quelques dérivés cellulosiques commerciaux et leurs usages 058 Structure et propriétés physico-chimiques des composants de l'amidon 062 Température de gelatinisation de l'amidon dans l'eau en fonction de sa source et sa teneur en amylose 071 Tablet composition 087 Particle sue analysis parameters (magnitication x 40) 089 Swelhg and water uptake of excipients 087 Thèse de doctorat/ Chajk Chebli/ Universiti de Montrdal/ 2000

14 Tableau Tableau 4-15 Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Disintegration test for tablets containing a mer, various percentages of disintegrant or binder/disintegrant and 0.5% of magnesium stearate 091 Hardness test for tablets containing a filler, various percentages of disintegrant or bindeddisintegrant and 0.5% of magnesium stearate 092 Tablet composition 105 Disintegration test for tablets containing a filler, various percentages of disintegrant or binder/disintegrant and 0.5% of magnesium stearate 106 Hardness test for tablets containhg a filler, various percentages of disintegrant or binder/disintegrant and 0.5% of magnesium stearate 107 S welling of excipients 107 Ratio of relaxational over Fickian contributions 112 Ratio of relaxational over Fickian contributions (k&) for acetaminophen release fiom SA,G-2.7 matrices 120 Ratio of relaxational over Fickian contributions 126 Acetaminophen release mechanism frorn SA,G matrices 130 List of radicals that can be grafted 173 The relative arnounts of amylose and glycidol used to obtain the degrees of substitution 175 Propositions of ingredients in the tablets (expressed in % by weight) 177 Hardness test for tablets containing various percentages of SA,G-n or Avicel PH Thèse de doctorat /Cha$c Chebli / Université de Montr&al/ 2000

15 Liste des figures page Figure 1.1. Absorption du principe actif(pa) à partir d'un comprimé 006 Figure 1.2. Figure 1.3. Figure 1.4. Figure 1-5. Figure 2.1. Figure 2.2. Figure 2.3. Figure 2.4. Figure 2.5. Figure 2.6. Figure 2-7. Figure 2.8. Prof3 du temps de résidence d'un principe actif administré oralement à partir d'un comprimé conventionnel, d'un système à libération contrôlée (ordre-zéro) et un système à Libération prolongée (premier-ordre) 02 1 Système à libération contrôlée par la d&sion (me matriciel) avant (t = O) et après la libération partielle du PA (t = t) 031 Schéma de la biodégradation des polymères 03 8 Diagramme schématique de l'hémisphère d'un granule magnétique 039 Section schématique d'une fibre de coton 044 La structure de la cellulose 046 Ponts hydrogène intermoléculaires entre les chabes cellulosiques 046 Structure des microfibrilles de la cellulose 047 Projection de la cellule élémentaire de cellulose. A) Cellulose native (1) et B) Cellulose mercerisée (II) 049 Spectres 13c RMN CP/MAS des oligomères cellulosiques 05 1 Représentation schématique de la réticdation de la cellulose par 1' épichlorhydrine 056 Représentation schématique des produits secondaires de la réaction de l'epichlorhydrine avec la cellulose: (i) cellulose glycéryle monoéther, (ii) cellulose glycéryle monoéther secondaire 056 Thèse de doctorat / Chdc Chebli / Universird de Monnéal /2000

16 Figure 2.9. Figure Figure Figure Figure Figure 2-14, Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Photographies des granules d'amidon obtenues par microscopie électronique à balayage: A) Mais, B) Pomme de terre, C) Blé, D) Seigle, E) Rit, F) Fève, G) Pois, H) Avocatier et 1) Shoti 060 La structure de l'amylose 061 La structure de l'arnylopectine 061 Diagramme schématique d'un granule d'amidon 063 Arrangement hexagonal des doubles héiices des chaines amylacées: polymorphes (A) et (B) 064 Diagrammes schématiques de ciiffiaction des rayons X des granules d'amidon et des complexes amylacés 065 Reproduction du spectre RMN 13c CP/MAS pour: (a) amidon de maïs amorphe préparé par pregélatinisation suivie d'une précipitation à l'éthanol, (b) complexe polymorphe V de l'amylose avec le palmitate de sodium, (c) le polymorphe cristallin type A de l'amylose et (d) le polymorphe cristallin type B de l'amylose 066 Un diagramme schématique montrant des modèles de branchement de l'amylopectine. (a) Le modèle "tree-like", (b) Le modèle "racernose" 068 Structure hélicoïdale aléatoire de l'amylose en solution 069 Gélatinisation d'un granule d'amidon par traitement thermique 072 Cellulose: A) Conventional 3-D structure, B) Conventional 2-D structure 085 Synthesis of cross-linked ceilulose 086 Photomicrograph of Avicel PH10 10 (~300) 088 Photomicrograph of CLC-C25 (~300) 088 Disintegration test for tablets containing EmcompressG3 as a mer 090 Thèse de doctorat / Chafc Chebii / Universite de Montda1 / 2000

17 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure 4.25 Figure Figure Figure Figure Figure Disintegration test for tablets containhg Lactose 100 meshm as a filler 090 Disintegration test for tablets containing Spray-dried lactose63 as a mer 090 Effect of a soluble dmg, Diltiazem-El, on tablet disintegration 091 Hardness test for tablets containing as a Uer 091 Hardness test for tablets containhg Lactose 100 as a mer 092 Hardness test for tablets containïng Spray-dried as a mer 092 Disintegration tests for CLC-C25 tablets containing as a mer 096 Disintegration tests for CLC-C25 tablets contakg Lactose 100 mesh8 as a mer 097 Disintegration tests for CLC-C25 tablets containing Spraydried lactose8 as a fiiler 098 Hardness tests for CLC-C25 tablets containing as a filler 099 Hardness tests for CLC-C25 tablets containing Lactose 100 mesh8 as a filier 100 Hardness tests for CLC-C25 tablets containing Spray-dried lactose8 as a filler 101 Dissolution tests for Acetaminophen tablets containing 10% of CLC-F Effect of DS on acetaminophen release fiom S4G-n tablets 1 13 Effect of DS on acetaminophen release f?om SqE4-n tablets 113 Effect of DS on acetaminophen release nom SA,E12-n tablets 113 Thèse de doctorat / Cha~fîc Chebli / Université de Montréal / Zûûû

18 Figure Figure 5.15 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Effèct of OH groups attached on acetaminophen release profile 113 Effect of DS on SA,G-n tablet water uptake profile 114 Effect of OH groups on SA polymer water uptake profile 114 Effect of the length of chah attached on SA polymer water uptake profile 114 Effect of compression force on acetaminophen release fiom SAG-n tablets 120 Effect of compression force on the release rate of acetamuiophen fkom SA,G-2.7 matices 120 Effect of tablet weight on acetaminophen release fiom SAG- 2.7 tablets 121 Effect of theophylline loading on the sustained release properties of SqG-2.7 tablets 122 Versatility of SA as a drug delivery system 122 Drug release mechanism of SA,G matrices 126 Drug release mechanism of SAE4 matrices 126 Drug release mechanism of SAE 12 matrices 127 Water uptake rate of SA,G matrices 127 Effect of compression force on the drug release tirne fkom SA,G matrices 129 Release rate of acetaminophen fiom SAJ3-2-7 matrices 130 Effect of tablet thickness 130 Effect of the drug loading 131 Versatility of SA as a drug delivery system 131 Water uptake of SqG matrices 136. T90% release time of [''!Re] hm SA,G polymenc matrices 136 Thèse de doctorat / Chebli / Université de Montréal / 2000

19 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure 5-65 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Influence of activation the on the release properties of SA,G-2.7 matrices 137 Release profile of [['%el fiom S4G-2.7 dry-coated tablets in the presence or the absence of a-amylase enzymes 137 Release profile of ['%el fiom S4G-4.0 dry-coated tablets in the presence or the absence of a-amylase enzymes Amylose chernical structure Substituted amylose synthesis Fraction of acetaminophen released k m SA,G-0.4 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SA,G-0.8 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SkG-1.5 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SkG-2.0tablets Fraction of acetaminophen released fiom SAG-2.7 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SqG-3-4 tablets Fraction of acetaminophen released fiom S A,G-4.0 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SA,G-5.4 tablets Fraction of acetamhophen released &om SA,G-7.0 tablets Influence of the degree of substitution on the release of acetaminophen f?om SA,G-n tablets 154 The effect of drug loading on the fiaction of acetarninophen released fiom SA,G-2.7 tablets 155 The effect of drug loading on the time of 100% acetaminophen released corn SA, G-2.7 tablets 156 Fraction of theophylline released fiom SA,G-2.7 tablets 157 Fraction of sodium salicylate released fi-om SqG-2.7 tablets 158 Kinetics of water uptake of SAG-n tablets 159 Thèse de doctorat / Chqfic Chebli / Universiré de Montréal / ZOO0

20 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure 6.1. Figure 6.2. Figure 6.3. Figure 6.4. The equilibrium water uptake of SA,G-n tablets versus the substitution degree 160 The crushg strength of S4G-n tablets versus the substitution degree 161 Fraction of acetaminophen released f?om SA,B-2.0 tablets 162 Fraction of acetaminop hen released f?om SqD-2-0 tablet s 163 Fraction of acetamhophen released fiom SAC-2-7 tablets 164 Fraction of acetaminophen released fkom SA$-5.4 tablets 165 Fraction of hydrocortisone released fiom SA,G-2.7 tablets containhg 70% of the same 166 Fraction of hydrocortisone released fiom SA,G-2.7 tablets containing 80% of the same 167 Fraction of acetaminophen released fiom dry-coated tablet s havhg a shell made of SA,G Fraction of acetaminophen released fiom dry-coated tablets having a shelî made of SA,G Influence du degré de réticdation su les propriétés liantes et délitantes de la CLC à une concentration de 10Y0 du poids du comprimé 182 Spectres RMN L 3 CP/MAS ~ de 1' Avicel PH1018 et la CLC- C Représentation de la synthèse d'un polymère SA à partir d'un substituant époxyde 184 Représentation de la synthèse d'un polymere SA à partir d'un substituant halogénure 185 These de doctorat / Chofc ChebCi t' Université de Montrëal/ 2000

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

Les préparations ophtalmiques

Les préparations ophtalmiques Les préparations ophtalmiques Pharmacie galénique Objectifs Définir les. Connaître les critères de qualité de ces préparations. Distinguer entre les différentes formes de ces préparations, leurs spécificités

Plus en détail

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL LES LIANTS HYDRAULIQUES Hamdi Boualem ENSSMAL Le ciment Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d agglomérer, en durcissant,

Plus en détail

2015-2016 Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau

2015-2016 Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau Semaine : n 13 (du 30/11/15 au 04/12/15) Date : 03/12/2015 Heure : de 9h à 10h Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 29 Correcteur

Plus en détail

Chamtor. La gamme CHAMTOR

Chamtor. La gamme CHAMTOR Chamtor La gamme CHAMTOR GLUCOR, H-MALTOR et FRUCTOR Les sirops de glucose sont obtenus par hydrolyse de l'amidon, polymère de D-glucose (ou dextrose) qui constitue la molécule de réserve des végétaux

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

TSC II. Analyse par Courants Thermostimulés. L excellence en analyse thermique et en calorimétrie

TSC II. Analyse par Courants Thermostimulés. L excellence en analyse thermique et en calorimétrie TSC II Analyse par Courants Thermostimulés L excellence en analyse thermique et en calorimétrie 2 TSC1I applications... Introduction Cette méthode particulière d Analyse Thermique utilise la MOBILITE MOLECULAIRE

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

Produits galéniques et méthodes de contrôle.

Produits galéniques et méthodes de contrôle. Pour toutes questions: Jb Taouk jeanbernardtaouk@orange.fr 06.74.20.99.54 Produits galéniques et méthodes de contrôle. Pour les 20 QCM: 20 QCM Parmi les propositions suivantes, choisissez les réponses

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

Les Sacs Biodégradables

Les Sacs Biodégradables Les Sacs Biodégradables Introduction: De nos jours, l utilisation des sacs plastiques est très fréquente, notamment dans le commerce ou encore pour l usage personnel (sacs poubelles ) mais cela n est pas

Plus en détail

EXCIPIENTS ET IMPURETES : Structures d alerte et relation entre les parties pharmaceutiques et toxicologiques du dossier d AMM

EXCIPIENTS ET IMPURETES : Structures d alerte et relation entre les parties pharmaceutiques et toxicologiques du dossier d AMM EXCIPIENTS ET IMPURETES : Structures d alerte et relation entre les parties pharmaceutiques et toxicologiques du dossier d AMM Pr. Jean-Paul Fournier Faculté de Pharmacie de Paris Excipients et Impuretés

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS

Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS Préparation des échantillons pour l analyse en LC MS Grégory Genta Jouve Spectrométrie de masse appliquée aux Substances Naturelles Sommaire Introduction Homogénéisation Les différents types d extraction

Plus en détail

L'ALTERNATIVE À LA STABILISATION TARTRIQUE

L'ALTERNATIVE À LA STABILISATION TARTRIQUE L'ALTERNATIVE À LA STABILISATION TARTRIQUE La gomme de cellulose (carboxyméthylcellulose ou CMC) a été autorisée par la communauté européenne en 2009 comme une alternative aux traitements traditionnels

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

Les vitamines. Définition. Classification et fonction

Les vitamines. Définition. Classification et fonction Les vitamines Définition Les vitamines sont des nutriments organiques essentiels qui, contrairement à d autres nutriments (glucides, lipides, protéines), n apportent ni énergie ni éléments de croissance.

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé De la goutte au poudre de la suspension aux granules Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé Transformez vos suspensions et pâtes sortie d air Ce sont les techniques de séchage

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya 3. Identification du sol. 3.1. Généralités. On a procédé à faire une identification du sol en ce qui concerne ses propriétés, indices et son état initial. Ceci pour identifier, sur un profil de 5 m de

Plus en détail

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes?

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes 1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes sont des produits qui ont la propriété de communiquer une saveur sucrée aux préparations dans

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail

Production de composites thermodurcissables à partir de fibres lignocellulosiques

Production de composites thermodurcissables à partir de fibres lignocellulosiques Production de composites thermodurcissables à partir de fibres lignocellulosiques Jusqu à aujourd hui, l introduction de matériaux renouvelables dans les matériaux composites s est heurtée à la qualité

Plus en détail

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Introduction Pour soigner la fièvre et les douleurs, de nombreux médicaments sont vendus en pharmacie. Comment choisir un médicament à l aide de

Plus en détail

> SOMMAIRE. Avant-propos...

> SOMMAIRE. Avant-propos... > SOMMAIRE Avant-propos... XV CHAPITRE 1 : ASSURANCE QUALITÉ ET BONNES PRATIQUES DE FABRICATION... 1 1. BASES DE L ASSURANCE QUALITÉ... 4 Définitions et domaines d application... 4 Bonnes pratiques...

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

PERMEABILITE DES POLYMERES

PERMEABILITE DES POLYMERES ANVAR PERMEABILITE DES POLYMERES I. NOTIONS SUR LE TRANSPORT GAZEUX DANS LES POLYMERES Il est généralement admis que les gaz traversent les films polymères denses par un processus de "dissolution-diffusion".

Plus en détail

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les molécules organiques Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les composés organiques Objectif 3.2.1 Distinguer les composés organiques et les composés inorganiques.

Plus en détail

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j.

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j. TP ch 9b comprendre Préparer une solution à la bonne concentration Objectifs du T.P. : Pratiquer une démarche d investigation Savoir extraire de la notice d un médicament les informations essentielles

Plus en détail

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé (B.O. n 2016 du 15 juin 1951, page 945) Vu le Dahir du 14 octobre 1914 (23 kaada 1332) sur la répression

Plus en détail

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'alimentation Sous-Direction de la réglementation, de la recherche et de la coordination des contrôles Rapport du groupe de travail PNNS

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8 Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8 A Le cisplatine.... 8 A.I Découverte de l activité anti-tumorale du cisplatine... 8 A.II Activité

Plus en détail

LES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE UE 14s

LES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE UE 14s LES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE UE 14s Quelques OPERATIONS PHARMACEUTIQUES Dr Michel GUYOT 07/03/2013 LE BROYAGE 1. DEFINITION Réduire la taille des particules (par fragmentation) 2. IMPORTANCE

Plus en détail

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton 3.2 Les adjuvants Historique Dès les origines de la fabrication du béton de ciment Portland, commencent les recherches sur l incorporation de produits susceptibles d améliorer certaines de ses propriétés.on

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

- 3 - PEUPLEMENTS. 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines

- 3 - PEUPLEMENTS. 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines - 3 - PEUPLEMENTS 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines Variabilité et rôle de la matière organique dissoute de différentes origines comme source nutritionnelle

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Les méthodes de séparation basées sur l extraction

Les méthodes de séparation basées sur l extraction Les méthodes de séparation basées sur l extraction L extraction liquide - liquide C est l extraction d un soluté S d un solvant A par un solvant B non miscible au premier. Deux paramètres sont importants

Plus en détail

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD Livret réponses TEST 1 AVRIL 13 th, 2010 pays: BELGIUM Team: _B Noms et signatures 1 Tache 1 humidité relative de l air 1.1: Le point de rosée ( condesation) est à (indiquer

Plus en détail

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les différents états de la matière LES PRINCIPAUX ETATS DE LA MATIERE ETAT SOLIDE ETAT LIQUIDE ETAT PÂTEUX ETAT GAZEUX Les différents états de la matière

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

DS n 8 Physique & Chimie

DS n 8 Physique & Chimie DS n 8 Physique & Chimie CONTROLE DE QUALITE D UN LAIT D APRES PONDICHERY 2014 (+ LIBAN 2014) [7 PTS] Le lait de vache est un liquide biologique de densité 1,03. Il est constitué de 87 % d'eau, 4,7 % de

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

F-78350 Les LOges en Josas(FR)

F-78350 Les LOges en Josas(FR) à Europàisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: 0 147 244 Office européen des brevets A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 84400661.9 Int. CI.4: A 61 K 9/54 A 61 K

Plus en détail

I. Protocole d une synthèse

I. Protocole d une synthèse Chap. C4 Stratégie de la synthèse organique I. Protocole d une synthèse 1- Espèces chimiques mises en jeu Un protocole décrit les espèces chimiques (réactifs, solvant et catalyseur) à introduire et leurs

Plus en détail

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503 Chapitre 16 Synthèses organiques Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux. Justifier le choix

Plus en détail

Comment fabriquer une colle à partir du lait?

Comment fabriquer une colle à partir du lait? BTS Mil agroressources septembre 2010 TP N 1 CHIMIE Comment fabriquer une colle à partir du lait? Pour faire coaguler le lait, il y a 3 principales méthodes : - par action enzymatique (ex : de la pressure

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS (2002) les Fluorures Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les aliments et l'eau de boisson contiennent généralement au moins un peu de fluorures. On

Plus en détail

TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015

TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015 TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015 Colle préparée par la team UE6 + MAPS QCM n 1 : Concernant les caractéristiques de la voie orale : Choisir

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Befact Forte B 1 -B 2 -B 6 -B 12 Comprimés enrobés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Thiamine mononitrate 250 mg - Riboflavine

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICE 4 MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS Au même titre que la matière organique, la prise en compte du statut acido-basique du sol est un préalable

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Composition des couches

Composition des couches Composition des couches Divers produits chimiques sont ajoutés aux préparations de couchage, mais les composants les plus importants d une couche sont le pigment et le liant. Cette section se limitera

Plus en détail

Problèmes calcaires Protégez vos installations avant qu il ne soit trop tard!

Problèmes calcaires Protégez vos installations avant qu il ne soit trop tard! Problèmes calcaires Protégez vos installations avant qu il ne soit trop tard! Le Problème Suivant la position de l'équilibre entre la formation d'acide carbonique (H 2 CO 3 ) et celle de carbonate de calcium

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences?

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences? VRAI ou? De l eau, des eaux, quelles différences? Sur les eaux minérales naturelles et les eaux de source Eau minérale naturelle, eau de source, eau de distribution Toutes les eaux apportent le nutriment

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Technologie du Lit Fluidisé pour le Finissage de Produits. Séchage, Agglomération, Granulation, Refroidissement

Technologie du Lit Fluidisé pour le Finissage de Produits. Séchage, Agglomération, Granulation, Refroidissement Technologie du Lit Fluidisé pour le Finissage de Produits Séchage, Agglomération, Granulation, Refroidissement Faites le mieux de votre produit Séchage Traitement effectif et sensible de biens humides

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

TP Cuisine moléculaire

TP Cuisine moléculaire TP Cuisine moléculaire o ceb o a F ge k: e pa r t o itte rn r u e s u g nous Mar s i e u é S c Ly n i t ss 2013 / E 2 t 1 e 20 Proj 1 2 Introduction Quelle est la différence entre la cuisine classique

Plus en détail

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè.

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. Photo : M.Seelow / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES CONFITURES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE INTRODUCTION I. DEFINITION DES CONFITURES

Plus en détail

UE6 cours 6 Production du médicament

UE6 cours 6 Production du médicament UE6 cours 6 Production du médicament 6.4 Production du MédicamentM Production industrielle et changement d éd échelle Assurance qualité Bonnes Pratiques Etude de procédés s et matériels adaptés à la production

Plus en détail

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011 CHPITRE II LE CIMENT 2.1 Définitions a. Liant hydraulique : des poudres finement brayées qui avec le contact d eau font prise et durcissent sous des processus physico-chimiques complexes. b. Ciment : Le

Plus en détail

Liquides externes. Liquides externes. Liquides externes Collyres Injectables. Collyres Injectables

Liquides externes. Liquides externes. Liquides externes Collyres Injectables. Collyres Injectables Préparations des médicaments Cours de 2ème en petites Année quantités de Master en Pharmacie, Préparation collyres, injectables des médicaments en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques

Plus en détail

Equilibre solide-liquide des systèmes binaires

Equilibre solide-liquide des systèmes binaires Equilibre solide-liquide des systèmes binaires I. Introduction La matière présente généralement trois états: solide, liquide et gazeux. Les phases et les structures sous lesquelles peuvent exister les

Plus en détail

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt 1 Position de la séquence Thème n 1: les systèmes vivants présentent une organisation particulière de la matière. 1.5 Les molécules des organismes vivants

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

EP 2 478 900 A1 (19) (11) EP 2 478 900 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 25.07.2012 Bulletin 2012/30

EP 2 478 900 A1 (19) (11) EP 2 478 900 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 25.07.2012 Bulletin 2012/30 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 478 900 A1 (43) Date de publication: 2.07.2012 Bulletin 2012/30 (21) Numéro de dépôt: 1129034.4 (1) Int Cl.: A61K 31/198 (2006.01) A61K 9/14 (2006.01) A61P

Plus en détail

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23.1. Critères de jugement binaires Plusieurs mesures (indices) sont utilisables pour quantifier l effet traitement lors de l utilisation d

Plus en détail

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION T.P. Microbiologie appliquée Objectifs Pré-requis «Action des levures sur la farine» être capable de justifier la composition des aliments en tant que milieu nutritif Mme ROIG être capable de mettre en

Plus en détail

CHAPITRE 3 LE BROYAGE PHARMACIE GALÉNIQUE

CHAPITRE 3 LE BROYAGE PHARMACIE GALÉNIQUE CHAPITRE 3 PHARMACIE GALÉNIQUE FACULTÉ DE PHARMACIE DE MONASTIR - DCEP 1 2013-2014 I. Définition Le broyage est une opération pharmaceutique qui consiste à réduire la taille des particules sous l effet

Plus en détail

Santé et bien-être HOKOVIT

Santé et bien-être HOKOVIT Santé et bien-être H.U. HOFMANN AG CH-4922 BÜTZBERG Tél. + 41 (0)62 958 80 80 Fax + 41 (0)62 963 22 03 Courriel : info@hokovit.ch www.hokovit.ch DOG GUARD Complément alimentaire pour chiens, destiné à

Plus en détail

Les méthodes potentiométriques

Les méthodes potentiométriques Le ph-mètre (réf :Skoog, West, Holler, Section 19-A. p 412) Les méthodes potentiométriques 2 e partie Erreur dans la mesure d une tension à l aide d un ph-mètre (ionomètre) Maintenant que nous avons explorés

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE المملكة المغربية وزارة الصحة Pr A. AGOUMI avril 2009 1 Définition du générique C est une spécialité qui a la même composition

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

BOUDENDOUNA Abdel Hakim

BOUDENDOUNA Abdel Hakim Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) BOUDENDOUNA Abdel Hakim Science Génie Matériaux vendredi 5 novembre 2010 Méthodologie de la formulation d une forme orale solide à libération

Plus en détail

VARIATIONS PHARMACOTECHNIQUES DES COMPRIMES EN COURS DE STOCKAGE

VARIATIONS PHARMACOTECHNIQUES DES COMPRIMES EN COURS DE STOCKAGE ENDERLIN Emilie GUILLON Laetitia VLEMINCKX Marie VARIATIONS PHARMACOTECHNIQUES DES COMPRIMES EN COURS DE STOCKAGE Année universitaire 2007/2008 1 REMERCIEMENTS Nous remercions vivement M elle. Joëlle BARDON

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 Les granulats à béton - Généralités variables influençant la qualité du béton - Caractéristiques des granulats - Propriétés des granulats à béton - Essais

Plus en détail

Filtres à air dans les systèmes de ventilation

Filtres à air dans les systèmes de ventilation Filtres à air dans les systèmes de ventilation Figure no 1 Filtres à air disponibles dans l offre d Alnor Les filtres sont utilisés dans les systèmes de ventilation pour assurer une protection contre la

Plus en détail

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle.

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle. Hyp : la chlorophylle absorbe les photons de la lumière et convertit l énergie lumineuse pour permettre la photolyse de l eau et les oxydoréductions mises en évidence précédemment. 2. La lumière, source

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES Collège Voltaire, 2014-2015 AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/cours-ch2-thermo.pdf TABLE DES MATIERES 3.A. Introduction...2 3.B. Chaleur...3 3.C. Variation

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail