Université de Montréal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université de Montréal"

Transcription

1 Université de Montréal Mudifiction de polysaccharides naturels pour C'obtention de nouveaux excipients pharmaceutiques (Liants, délitants et agents de libération contrôct!e) Par CHAFIC CHEBLI Faculté de Pharmacie Thèse présentée à la Faculté des Études Supérieures en vue de I 'obtention du grade de Philosophiæ Doctor (Ph.D.) en Sciences Pharmaceutiques

2 National Library 1+1,na& Acquisitions and Bibliographie Services Bibliothèque nationale du Canada Acquisitions et services bibliographiques 395 Wellington Street 395. rue Wellington Ottawa ON KI A ON4 Ottawa ON KI A ON4 Canada Canada The author has granted a nonexclusive licence allowing the National Library of Canada to reproduce, loan, distribute or sell copies of this thesis in microform, paper or electronic formats. The author retains ownersbip of the copyright in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts from it may be printed or othewise reproduced without the author's permission. L'auteur a accordé une licence non exclusive permettant a la Bibliothèque nationale du Canada de reproduire, prêter, distribuer ou vendre des copies de cette thèse sous la fonne de microfiche/fïh, de reproduction sur papier ou sur format électronique. L'auteur conserve la propriété du droit d'auteur qui protège cette thèse. Ni la thèse ai des extraits substantiels de celle-ci ne doivent être imprimés ou autrement reproduits sans son autorisation,

3 Université - de Montréal Faculté des Études Supérieures Cette thèse intitulée : Modification de polysaccharides naturels pour l'obtention de nouveaux excipients pharmaceutiques (Liants, delitants et agents de libération contrôlée) Présentée par : CHAFIC CHEBLI a été évaluée par un jury constitué des personnes suivantes : Président de jury : Dr. P. Hildgen Membre du jury : Dr. Fa Brisse Examinateur externe : Dr. A. Moës Faculté de Pharmacie, Université de Montréal Département de Chimie, Université de Montréal Institut de Pharmacie, Université Libre de Bruxelles Directeur de recherche : Dr. Lm Cartilier Faculté de Pharmacie, Université de Montréal Thèse acceptée le Thèse de docrorat / Chafc Chebli / Université de Monrréol/ 2000

4 .-- Ill ---- Thése de doctorat /~hafîc~hebli/ ni ver si ré de Montréal / 2000

5 Remerciements 'Hpotheses like orgmisms must graw and evolve.., Si je tiens ici à exprimer ma reconnaissance à tous ceux qui, de près ou de loin, m'ont permis de mener à terme ce travail, les mots que je leur adresse ne rendent malheureusement pas justice aux sentiments qui m'animent. Tout d'abord, je voudrais exprimer ma profonde gratitude au professeur Louis Cartilier (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) qui, par ses ccliseils avisés a su m'encourager et susciter chez moi le goût de la recherche. Jr: lui suis aussi reconnaissant pour son soutien, son amabilité et la confiance qiiiil m'a témoignée. Je veux remercier le professeur Patrice Hildgen (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) pour toutes ses discussions enrichissantes et pour accepter de juger ce travail. Je remercie également les professeurs François de Chimie, Université de Montréal) et André Moës (Institut de Pharmacie, Université Libre de Bruxelles) qui ont aussi accepté de juger ce travail. Ma sincère reconnaissance au Dr Roch Thibert (PR&D, Merck Frosst), au Dr Neil G. Hartman (Hôpital d'ottawa) pour leurs nombreux conseils et critiques constructives et au professeur Jean-Norbert McMullen (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) pour son support. Je tiens aussi à remercier Mme Line Migneault (Faculté de Pharmacie, Université de Montréal) pour son aide technique dans la mise au point des méthodes de synthèse et analytiques de mes produits. Je veux également remercier l'ensemble des membres de la Faculté de Pharmacie et de la Faculté des Études Supérieures qui m'ont si bienveillamment accepté et qui par leur support financier ont rendu ce travail possible. Je voudrais maintenant exprimer ma gratitude et mon amitié a tous mes collègues de laboratoire, à tous les étudiants gradués de la Faculté de Pharmacie et spécialement à mes amis pour leur soutien et appui. Des remerciements bien spéciaux vont a mes parents (Despina et Michel), mes soeurs (Danie, Mima et Roula) et mes beaux-fières (Souheil, Toni et Sami) pour leur support, encouragements et leur inépuisable amour et plus particulièrement à Geotia pour sa patience, son support, son humour et son éternel amour... Thése de doctorat / Chafc Chebli / Universitk de Montréal / 2000

6 Sommaire Le p~cipal objet de ces travaux était la recherche de nouveaux excipients pharmaceutiques susceptibles d'assurer la Libération d'une matière active, soit immédiate, soit étalée dans le temps. Cette thèse presente la cellulose réticulée comme agent liant/déiitant et l'amylose substitué comme matrice universelle pour la libération contrôlée des médicaments. La cellulose réticulée (CLC) est obtenue suite à la réaction de la cellulose avec l'épichiorhydrine, un agent de réticulation, dans un milieu basique. Différents degrés de réticulation ont été obtenus en variant le rapport épichiorhy&ne~ceziuiose (g/loog). L'effet du degré de réticulation sur les propriétés liantes et délitantes des comprimés contenant des concentrations différentes de la cellulose réticulée a été évalué. Des études de godement des lits de poudres et des comprimés de 100% de la cellulose réticulée a 25% (25 g dyépichlorohydrine/ 100 g de cellulose), CLC-C25, ont révélé le mécanisme d'action de CLC-C25 dans la désagrégation des comprimés. La CLC-C-25 ne gode pas, mais adsorbe à très grande vitesse la quantité d'eau suffisante pour remplir le vide inter et intramoléculaire et exercer une force opposée à la force liante qui maintient les particules du comprimé ensemble. L'effet de la concentration de la CLC-C25 sur les propriétés liantes et délitantes des fomulations contenant un diluant, 0.5% de stéarate de magnésium comme lubrifiant et 15% d'acétaminophene comme principe actif, ainsi que différentes concentrations de CLC-C25, a été étudié révélant le potentiel de la CLC- C25 comme agent liddélitant. Les propriétés liantes de la CLC-C25 ont été comparées avec celies de 1' Avicel PH1 0 et 1' Avicel PH1 des agents liantddiluants couramment utilisés dans la fabrication des comprimés. Les comprimés contenant 10-20% de CLC-C25 étaient plus durs que ceux contenant les AvicelsB pour les mêmes conditions, indépendamment de la nature et de la sohbilité du diluant utilisé dans la formulation. Les propriétés délitantes de la CLC-C25 ont été comparées avec celles de lyac-di- (Carboxyrnéthylcellulose réticulée physiquement) et (Carboxyméthylamidon), des superdélitants bien connus sur le marché pharmaceutique. Pour des concentrations entre 10 et 20%, les propriétés délitantes de la CLC-C25 étaient comparables et parfois supérieures à celies de et quand ces derniers sont utilisés à une concentration inférieure à 5% du poids du comprimé, également indépendamment de la nature et la solubilité du diluant utilisé dans la formulation. Par conséquent, la CLCC25 est un excellent agent liant/délitant lorsqu'il est utilisé à une concentration comprise entre 10 et 20% du poids du comprimé. Ses propriétés liantes sont supérieures à celles de 13Avicel et ses propriétés Thèse de doctorat/ Chafic Chebii / Université de Montréal / 2000

7 délitantes sont équivalentes et parfois supérieures à celles du superdélitant tels que l'a~-di-s018. L'amylose substitué (SA) est obtenu suite à l'éthérification de l'amidon à haute teneur en amylose (Hylon W, 70% d'amylose) par un agent de substitution (1,ZépoxypropanoI (glycidol) [G], l,2-époxybutane F41, I,2-époxydodécane 121 ou 1-chlorobutane [C4]) dans un milieu basique donnant les polymères (SA, G), (SAyE4), (SA, El2) et (SAy C4) respectivement. Différents degrés de substitution ont été obtenus en variant le rapport agent de sz~b~tution~myylose (molekg). L'effet du degré de substitution sur les cinétiques de libération d'une matrice d'amylose substitué a été étudié ainsi que l'infiuence de la longueur de la chaîne et le nombre de groupements hydroxyles générés par la substitution. Les cinetiques de libération de l'acétamuiophène à partir des matrices S4G, sont peu ou pas affectées par le degré de substitution. Néanmoins pour un degré de substitution supérieur à 3.4, la libération du p ~cipe actif est accélérée. D'autre part, le degré de substitution exerce une infiuence très significative sur le godement des matrices de S4G. En augmentant le degré de substitution, les matrices SA,G godent jusqu'à 400% de leur volume initial, ce qui les rend plus hydrophiles. Aux degrés de substitution élevés, les matrices sont tellement hydratées qu'un phénomène d'érosion de surface prend place, ce qui provoque l'accélération de la libération du principe actif Quand d'autres agents de substitution moins hydrophiles que le glycidol sont utilisés, comme le 1,2-époxybutane et le 1'2-époxydodécane, une augmentation du degré de substitution jusqu'à une certaine limite diminue la vitesse de la libération de l'acétaminophène. Au-delà de cette limite, le degré de substitution n'exerce aucune influence sur les propriétés de libération de la matrice. Ce degré de substitution est désigné comme étant le seuil de saturation des sites de la chaîne d'amylose potentiellement substituables en présence d'un agent de substitution. Le seuil de saturation des matrices SqE4 et SqE12 était égal à 5 et 2 respectivement. La substitution de la chaîne d'amylose par le 12-époxybutane, le 1,2- époxydodécane ou lel-chlorobutane, qui sont des chaînes alcanes de 4, 12 et 4 carbones respectivement, générant un seul groupement hydroxyle dans le cas du 1,2- époxybutane et du 1,2-époxydodécane, donnent aux S4E4, SqE12 et S4C4 une nature moins hydrophile que celle de S 4G possédant un greffon de 3 carbones et 2 groupements hydroxyles. Par conséquent, une augmentation du degré de substitution, rend les matrices SA,E4, SA,El2 et SAC4 moins hydrophiles tout en formant une barrière de diffusion contrôlant la libération du principe actif par effet sténque. Contrairement à ces dernières, une augmentation du degré de substitution rend les matrices S4G plus hydrophiles. Les propriétés galéniques du système SA,G ont aussi été évaluées révélant l'effet de la force de compression et de la taille du comprimé sur les propriétés de Thése de doctorat/ Chebli / Universif& de MontrduI / 2000

8 libération de ces matrices. La force de compression exerce un effet important sur le temps de libération totale du principe actif pour un degré de substitution inférieur à 1.5, jusqu'à une certaine limite où la force de compression n'a plus aucune infiuence, ne dépassant pas 3-0 et 2.0 t/cd pour S4G- 1.1 et S4G-1.5 respectivement. Pour des degrés de substitution supérieurs à 1.5, la force de compression ne montre aucun effet significatif sur les propriétés de libération de la matrice SqG. Puisque la libération du principe actif est complètement indépendante de Ia force de compression, pour un degré de substitution supérieur a 1.5, la tailie des comprimés est alors le seul paramètre pouvant affecter significativement le taux de la libération du principe actif de la matrice SqG. La taille des comprimés est diectement proportionnelle au temps de libération totale du médicament. La compréhension des propriétés de gélification et du mécanisme du transport de la matière dans la matrice était essentielle pour l'utilisation de ces matrices dans la libération contrôlée des médicaments, Le mécanisme de la libération a été étudié selon une modification de l'équation de Peppas qui révèle la contribution relative de la relaxation des chaînes et de la dieusion Fickienne. Le profil de libération d'un principe a& dépend aussi de sa nature, de sa solubilité et de sa concentration- Tenant en considération l'effet du degré de substitution, la nature de l'agent de substitution, ainsi que la taille des comprimés, les matrices à base d'amylose substitué contrôlent la libération de plusieurs principes actifs de différente solubilité pendant plus de 10 heures. Le graphique du temps de libération porté en fonction de la charge en principe actif présente une allure caractéristique de la matrice S4G démontrant un temps de libération maximal pour une concentration de 10% du principe actif. Cependant, il y avait un contrôle clair de la libération pour des concentrations variant de 3 à 50% du poids de la matrice. En conclusion, les matrices a base d'amylose substitué sont proposées comme excipient pour la fabrication des systèmes à libération contrôlée. Thése de doctorat / Chnfc Chebli / Université de Montréal / 2000

9 Table des matières Identification du ju y ii Remerciements iv Sommaire.., ,.....,.,.,...., v... o. Table des matieres ,.,-..., viu o. Liste des tableaux...., , xm Liste des figures ,, ,..-,... --,..--. A v Liste des sigles et des abréviations aar Quelques définitions des termes pharmaceutiques d i INTRODUCTION- CHAPITRE 1 - LA FORMULATION DES COMPRIMÉS PAR Les comprimés....., , Les méthodes de fabrication des comprimés Les ingrédients d'une fodation solide traditionnelle..... _ Principes actzs Diluants Liants , O Délitants , O Autres ,.,,, , O 18 Les polymères comme excipients pour formes à libération A P controlee , , O 19 Libération contrôlée: terminologie et profii de libération Systemes polymères à libération contrôlée pour l'administration orale du médicament - Avantages et,. inconvements , , Quelques paramètres physico-chimiques à considérer dans une forme orale à libération contdlée Dose du principe acrif o Solubilité du principe actif o CoefJicient de partage du principe acrif o24 Mécanismes de contrôle de la libération des formes orales solides Systèmes à libération contrôlée par la diffusion.... _ , Systèmes réservoirs Systèmes mairiciels , , Systèmes à libération contrôlée par osmose Systèmes à libération contrôlée par échange ionique Systèmes à libération contrôlée par biodégradation Thèse de doctorat/ Chqfic Chebli / Université de Montréal / 2000

10 1-39 Systèmes à libération contrôlée par activation I magnetique CHAPITRE: 2. LES POLYSACCHARIDES Structure et classification des polysaccharides La ceilulose: source et terminologie Structwe Polymorphisme et cristalluité Action de la soude: cellulose mercerisée Action de l'eau: solubilité Modification chimique de la cellulose Les agents de réticulation La cellulose réticulée (CLC) L 'usage de la cellulose et de ses dérivés L'amidon: source Composition et structure du grain de l'amidon Structure de la composante amylopecrine Structure de la composante amyiose Propriétés physico-chimiques de l'amidon Gélatiiisation de l'amidon Gélifiatition et rétrograh tion de l'amidon Modifications physiques et chimiques de l'amidon et leurs usages pharmaceutiques Modzjications physiques Modzjicarionschimiques Modzjications biochimiques PRÉSENTATION DES MANUSCRITS CHAPITRE 4. CELLULOSE RÉTICULÉE: UN EXCIPIENT PHARMACEUTIQUE Cross-linked Cellulose as a Tablet Excipient. A Bindingldisintegrating agent Fit. J. Pham (1998) 171: Thèse de doctorat /ChMc Chebli / Université de Montréal/ 2000

11 4.2. Cross-Wed CeUuiose as a Tablet Excipient. &JS Patent No. rd (November )l 094 CHAPïiWC 5. AMYLOSE SUBSTITUÉ: UN EXCIPIENT POUR FORMES À LIBERATLON CONTRÔLÉE Substituted Amylose as a Matrix for Sustained Drug Release [Pharm. Res.(1999) 16(9): Effect of Some Physical Parameters on the Sustained Drug Release Properties of Substituted Amylose b t. J. Pharm (2000) 193: Release and Swelling Khetics of Substituted Amylose Matrices [J. Pharm. Belg.(1999) 54(2): 51-53] Fonnulating with Substituted Amylose for Dmg Deiivery Systems [J. Pharm. Belg. (1999) 54(2): 54-56] Substituted Amylose as a Matrix for Sustained Drug Release. A Biodegradation Study bt. I. Pharm- (2000)l (i press) Substituted Amylose as a Matrix for Sustained Drug Release WS Patent No (~arch 9& 1999)l CHAPITRE 6. RÉSULTATS NON PUBLIÉS 180 La Cellulose Réticulée (CLC) La transposition d'échelle de la fabrication de CLC La mise en évidence des propriétés liantes et délitantes de la CLC Caractérisation structurale de CLC-C L7AmyIose Substitué (SA)..., La synthèse de l'amylose substitué DISCUSSION GENÉRALE CHAPITRE: 7 -DlSCUSSION GÉNÉRALE Thèse de doctorat/ Chrrfic Chebli / Universith de Montreal / 2000

12 CHAPITRE 8- C O N C L U S I O N ~ * ~. ~ ~ ~ ~ o - * * o * o ~ I ~ ~ ~ ~ * o * ~ o o o o o o o o * BIBLIOGRAPHIE Thèse de doctorat / Chofic Chebli / Université de Montrda1/2000

13 Liste des tableaux page Tableau 1.1. Tableau 1.2. Tableau 1.3. Tableau 1.4. Tableau 1.5. Tableau 1.6. Tableau 1.7. Tableau 1.8. Tableau 1.9. Tableau Tableau 2.1. Les diverses étapes de fabrication des comprimés selon la compression directe et la granulation par voie humide et sèche 004 Ingrédients utilisés pour une formulation solide 005 Agents liants utilisés lors de la fabrication de comprimés 015 Quelques délitants utilisés dans la fabrication des comprimés 0 17 Excipients polymères utilisés pour les formes a libération contrôlée 019 L'exposant de difision (n) et les types de transport des PA 026 Produits pharmaceutiques adoptant le système réservoir 028 Les EudragitB entériques 030 Agents retardants utilisés pour la fabrication des systèmes matriciels 030 Les caractéristiques d'un système à libération contrôlée par échange ionique 036 Les dimensions des mailles cristallines des polymorphes cellulosiques 048 Les déplacements chimiques 13c (en ppm relativement a celui de Me&) des polymorphes cellulosiques et leur cristallinit é respective 050 Tableau 2.3, Tableau 2.4. Tableau 2.5. Tableau Tableau Tableau Quelques dérivés cellulosiques commerciaux et leurs usages 058 Structure et propriétés physico-chimiques des composants de l'amidon 062 Température de gelatinisation de l'amidon dans l'eau en fonction de sa source et sa teneur en amylose 071 Tablet composition 087 Particle sue analysis parameters (magnitication x 40) 089 Swelhg and water uptake of excipients 087 Thèse de doctorat/ Chajk Chebli/ Universiti de Montrdal/ 2000

14 Tableau Tableau 4-15 Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Disintegration test for tablets containing a mer, various percentages of disintegrant or binder/disintegrant and 0.5% of magnesium stearate 091 Hardness test for tablets containing a filler, various percentages of disintegrant or bindeddisintegrant and 0.5% of magnesium stearate 092 Tablet composition 105 Disintegration test for tablets containing a filler, various percentages of disintegrant or binder/disintegrant and 0.5% of magnesium stearate 106 Hardness test for tablets containhg a filler, various percentages of disintegrant or binder/disintegrant and 0.5% of magnesium stearate 107 S welling of excipients 107 Ratio of relaxational over Fickian contributions 112 Ratio of relaxational over Fickian contributions (k&) for acetaminophen release fiom SA,G-2.7 matrices 120 Ratio of relaxational over Fickian contributions 126 Acetaminophen release mechanism frorn SA,G matrices 130 List of radicals that can be grafted 173 The relative arnounts of amylose and glycidol used to obtain the degrees of substitution 175 Propositions of ingredients in the tablets (expressed in % by weight) 177 Hardness test for tablets containing various percentages of SA,G-n or Avicel PH Thèse de doctorat /Cha$c Chebli / Université de Montr&al/ 2000

15 Liste des figures page Figure 1.1. Absorption du principe actif(pa) à partir d'un comprimé 006 Figure 1.2. Figure 1.3. Figure 1.4. Figure 1-5. Figure 2.1. Figure 2.2. Figure 2.3. Figure 2.4. Figure 2.5. Figure 2.6. Figure 2-7. Figure 2.8. Prof3 du temps de résidence d'un principe actif administré oralement à partir d'un comprimé conventionnel, d'un système à libération contrôlée (ordre-zéro) et un système à Libération prolongée (premier-ordre) 02 1 Système à libération contrôlée par la d&sion (me matriciel) avant (t = O) et après la libération partielle du PA (t = t) 031 Schéma de la biodégradation des polymères 03 8 Diagramme schématique de l'hémisphère d'un granule magnétique 039 Section schématique d'une fibre de coton 044 La structure de la cellulose 046 Ponts hydrogène intermoléculaires entre les chabes cellulosiques 046 Structure des microfibrilles de la cellulose 047 Projection de la cellule élémentaire de cellulose. A) Cellulose native (1) et B) Cellulose mercerisée (II) 049 Spectres 13c RMN CP/MAS des oligomères cellulosiques 05 1 Représentation schématique de la réticdation de la cellulose par 1' épichlorhydrine 056 Représentation schématique des produits secondaires de la réaction de l'epichlorhydrine avec la cellulose: (i) cellulose glycéryle monoéther, (ii) cellulose glycéryle monoéther secondaire 056 Thèse de doctorat / Chdc Chebli / Universird de Monnéal /2000

16 Figure 2.9. Figure Figure Figure Figure Figure 2-14, Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Photographies des granules d'amidon obtenues par microscopie électronique à balayage: A) Mais, B) Pomme de terre, C) Blé, D) Seigle, E) Rit, F) Fève, G) Pois, H) Avocatier et 1) Shoti 060 La structure de l'amylose 061 La structure de l'arnylopectine 061 Diagramme schématique d'un granule d'amidon 063 Arrangement hexagonal des doubles héiices des chaines amylacées: polymorphes (A) et (B) 064 Diagrammes schématiques de ciiffiaction des rayons X des granules d'amidon et des complexes amylacés 065 Reproduction du spectre RMN 13c CP/MAS pour: (a) amidon de maïs amorphe préparé par pregélatinisation suivie d'une précipitation à l'éthanol, (b) complexe polymorphe V de l'amylose avec le palmitate de sodium, (c) le polymorphe cristallin type A de l'amylose et (d) le polymorphe cristallin type B de l'amylose 066 Un diagramme schématique montrant des modèles de branchement de l'amylopectine. (a) Le modèle "tree-like", (b) Le modèle "racernose" 068 Structure hélicoïdale aléatoire de l'amylose en solution 069 Gélatinisation d'un granule d'amidon par traitement thermique 072 Cellulose: A) Conventional 3-D structure, B) Conventional 2-D structure 085 Synthesis of cross-linked ceilulose 086 Photomicrograph of Avicel PH10 10 (~300) 088 Photomicrograph of CLC-C25 (~300) 088 Disintegration test for tablets containing EmcompressG3 as a mer 090 Thèse de doctorat / Chafc Chebii / Universite de Montda1 / 2000

17 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure 4.25 Figure Figure Figure Figure Figure Disintegration test for tablets containhg Lactose 100 meshm as a filler 090 Disintegration test for tablets containing Spray-dried lactose63 as a mer 090 Effect of a soluble dmg, Diltiazem-El, on tablet disintegration 091 Hardness test for tablets containing as a Uer 091 Hardness test for tablets containhg Lactose 100 as a mer 092 Hardness test for tablets containïng Spray-dried as a mer 092 Disintegration tests for CLC-C25 tablets containing as a mer 096 Disintegration tests for CLC-C25 tablets contakg Lactose 100 mesh8 as a mer 097 Disintegration tests for CLC-C25 tablets containing Spraydried lactose8 as a fiiler 098 Hardness tests for CLC-C25 tablets containing as a filler 099 Hardness tests for CLC-C25 tablets containing Lactose 100 mesh8 as a filier 100 Hardness tests for CLC-C25 tablets containing Spray-dried lactose8 as a filler 101 Dissolution tests for Acetaminophen tablets containing 10% of CLC-F Effect of DS on acetaminophen release fiom S4G-n tablets 1 13 Effect of DS on acetaminophen release f?om SqE4-n tablets 113 Effect of DS on acetaminophen release nom SA,E12-n tablets 113 Thèse de doctorat / Cha~fîc Chebli / Université de Montréal / Zûûû

18 Figure Figure 5.15 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Effèct of OH groups attached on acetaminophen release profile 113 Effect of DS on SA,G-n tablet water uptake profile 114 Effect of OH groups on SA polymer water uptake profile 114 Effect of the length of chah attached on SA polymer water uptake profile 114 Effect of compression force on acetaminophen release fiom SAG-n tablets 120 Effect of compression force on the release rate of acetamuiophen fkom SA,G-2.7 matices 120 Effect of tablet weight on acetaminophen release fiom SAG- 2.7 tablets 121 Effect of theophylline loading on the sustained release properties of SqG-2.7 tablets 122 Versatility of SA as a drug delivery system 122 Drug release mechanism of SA,G matrices 126 Drug release mechanism of SAE4 matrices 126 Drug release mechanism of SAE 12 matrices 127 Water uptake rate of SA,G matrices 127 Effect of compression force on the drug release tirne fkom SA,G matrices 129 Release rate of acetaminophen fiom SAJ3-2-7 matrices 130 Effect of tablet thickness 130 Effect of the drug loading 131 Versatility of SA as a drug delivery system 131 Water uptake of SqG matrices 136. T90% release time of [''!Re] hm SA,G polymenc matrices 136 Thèse de doctorat / Chebli / Université de Montréal / 2000

19 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure 5-65 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Influence of activation the on the release properties of SA,G-2.7 matrices 137 Release profile of [['%el fiom S4G-2.7 dry-coated tablets in the presence or the absence of a-amylase enzymes 137 Release profile of ['%el fiom S4G-4.0 dry-coated tablets in the presence or the absence of a-amylase enzymes Amylose chernical structure Substituted amylose synthesis Fraction of acetaminophen released k m SA,G-0.4 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SA,G-0.8 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SkG-1.5 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SkG-2.0tablets Fraction of acetaminophen released fiom SAG-2.7 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SqG-3-4 tablets Fraction of acetaminophen released fiom S A,G-4.0 tablets Fraction of acetaminophen released fiom SA,G-5.4 tablets Fraction of acetamhophen released &om SA,G-7.0 tablets Influence of the degree of substitution on the release of acetaminophen f?om SA,G-n tablets 154 The effect of drug loading on the fiaction of acetarninophen released fiom SA,G-2.7 tablets 155 The effect of drug loading on the time of 100% acetaminophen released corn SA, G-2.7 tablets 156 Fraction of theophylline released fiom SA,G-2.7 tablets 157 Fraction of sodium salicylate released fi-om SqG-2.7 tablets 158 Kinetics of water uptake of SAG-n tablets 159 Thèse de doctorat / Chqfic Chebli / Universiré de Montréal / ZOO0

20 Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure Figure 6.1. Figure 6.2. Figure 6.3. Figure 6.4. The equilibrium water uptake of SA,G-n tablets versus the substitution degree 160 The crushg strength of S4G-n tablets versus the substitution degree 161 Fraction of acetaminophen released f?om SA,B-2.0 tablets 162 Fraction of acetaminop hen released f?om SqD-2-0 tablet s 163 Fraction of acetamhophen released fiom SAC-2-7 tablets 164 Fraction of acetaminophen released fkom SA$-5.4 tablets 165 Fraction of hydrocortisone released fiom SA,G-2.7 tablets containhg 70% of the same 166 Fraction of hydrocortisone released fiom SA,G-2.7 tablets containing 80% of the same 167 Fraction of acetaminophen released fiom dry-coated tablet s havhg a shell made of SA,G Fraction of acetaminophen released fiom dry-coated tablets having a shelî made of SA,G Influence du degré de réticdation su les propriétés liantes et délitantes de la CLC à une concentration de 10Y0 du poids du comprimé 182 Spectres RMN L 3 CP/MAS ~ de 1' Avicel PH1018 et la CLC- C Représentation de la synthèse d'un polymère SA à partir d'un substituant époxyde 184 Représentation de la synthèse d'un polymere SA à partir d'un substituant halogénure 185 These de doctorat / Chofc ChebCi t' Université de Montrëal/ 2000

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Chamtor. La gamme CHAMTOR

Chamtor. La gamme CHAMTOR Chamtor La gamme CHAMTOR GLUCOR, H-MALTOR et FRUCTOR Les sirops de glucose sont obtenus par hydrolyse de l'amidon, polymère de D-glucose (ou dextrose) qui constitue la molécule de réserve des végétaux

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

Unbesoincontinu d innovations

Unbesoincontinu d innovations ENQUÊTE EXCIPIENTS Unbesoincontinu d innovations Entre la perte de brevet de nombreux blockbusters et le développement de matières actives de plus en plus complexes et difficiles à solubiliser, les excipients

Plus en détail

Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau

Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau Au printemps surtout et durant l'été, il sera important de contrôler et d'ajuster certain paramètres qui constituent la chimie de l'eau. Cet étape est bien souvent

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Mesure de la surface spécifique

Mesure de la surface spécifique Mesure de la surface spécifique Introducing the Acorn Area TM Acorn Area est un instrument révolutionnaire conçu pour mesurer la surface spécifique des nanoparticules en suspension dans un liquide. Utilisant

Plus en détail

La Plateforme GALA. Un projet régional structurant. avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique CPER 2007-2013

La Plateforme GALA. Un projet régional structurant. avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique CPER 2007-2013 La Plateforme GALA Un projet régional structurant CPER 2007-2013 avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique Labellisé en avril 2009 Plateforme GALA : quel rôle? Principe

Plus en détail

=détermination quali et quantitative de la compo d un mdt le PA appartient au domaine médical,l excipient appartient au domaine pharmaceutique

=détermination quali et quantitative de la compo d un mdt le PA appartient au domaine médical,l excipient appartient au domaine pharmaceutique Granulation I définition et intérêts Opération de transformation de la poudre en agrégat Poudre pulvérulente grossir particules en agglomérats ± arrondis,± allongés On granule pour obtenir 2 formes : grains

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

Diagramme D équilibre Binaire

Diagramme D équilibre Binaire Chapitre 4 : Diagramme D équilibre Binaire Objectifs spécifiques : -Connaitre les phases d une composition chimique de deux éléments en différentes températures. - maitriser la lecture d un diagramme d

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé (B.O. n 2016 du 15 juin 1951, page 945) Vu le Dahir du 14 octobre 1914 (23 kaada 1332) sur la répression

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

@ Demandeur: Roquette Frères F-62136 Lestrem (FR) @ Inventeur: Huchette, Michel 63, rue du Maréchal Joffre F-59660 Merville (FR)

@ Demandeur: Roquette Frères F-62136 Lestrem (FR) @ Inventeur: Huchette, Michel 63, rue du Maréchal Joffre F-59660 Merville (FR) Patentamt JEuropaisches European Patent Office Numéro de publication: 0 237 442 Office européen des brevets A2 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 87400568.9 Int. CI.4: C 13 K 1/00 C 12 P 19/24

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver.

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Syndicat des apiculteurs de Thann et environs Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Auteurs : R.Hummel & M.Feltin Octobre 2014 Les sirops de nourrissement : La qualité des sirops utilisés pour

Plus en détail

(72) Inventeur: Baijot, Bruno Faculté des Se. Agronom. de l'etat Dép. de Technol. agro-alimentaire et forestière groupe Ceteder B5800 Gembloux(BE)

(72) Inventeur: Baijot, Bruno Faculté des Se. Agronom. de l'etat Dép. de Technol. agro-alimentaire et forestière groupe Ceteder B5800 Gembloux(BE) Patentamt à JEuropâisches European Patent Office Numéro de publication: 0 039 1 04 Office européen des brevets A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 81200405.9 Int. Cl.3: C 12 N 11/00 Date de

Plus en détail

Portrait du Groupe Roquette

Portrait du Groupe Roquette Portrait du Groupe Roquette «Servir les femmes et les hommes en offrant le meilleur de la nature» Vision Devenir, sur des marchés identifiés, un acteur leader à l échelle mondiale en solutions et produits

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage I) Qu'est-ce qu'un savon et comment le fabrique-t-on? D'après épreuve BAC Liban 2005 Physique-Chimie dans la cuisine Chapitre 3 1/6 1- En vous

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

192 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

192 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Europâisches Patentamt 09) J» European Patent Office Numéro de publication: 0 001 192 Office européen des brevets A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 78400084.6 @ Date de dépôt: 30.08.78 IntCl.2:

Plus en détail

(54) Utilisation de l agomélatine pour l obtention de médicaments destinés au traitement du Trouble Anxiété Généralisée

(54) Utilisation de l agomélatine pour l obtention de médicaments destinés au traitement du Trouble Anxiété Généralisée (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 842 535 A1 (43) Date de publication: 10.10.2007 Bulletin 2007/41 (51) Int Cl.: A61K 31/165 (2006.01) A61P 25/22 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 07290420.4

Plus en détail

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè.

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. Photo : M.Seelow / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES CONFITURES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE INTRODUCTION I. DEFINITION DES CONFITURES

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES Collège Voltaire, 2014-2015 AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/cours-ch2-thermo.pdf TABLE DES MATIERES 3.A. Introduction...2 3.B. Chaleur...3 3.C. Variation

Plus en détail

Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir?

Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? La juste dose, c est mieux L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc.

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Le ph, c est c pas compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Conseiller en serriculture Des réponses r aux questions C est quoi et pourquoi c est c important? Conséquences d un d débalancementd? Comment

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Liaison : Service à la clientèle au 1-800-395-9960 En cas d urgence médicale, communiquer avec un centre antipoison.

Liaison : Service à la clientèle au 1-800-395-9960 En cas d urgence médicale, communiquer avec un centre antipoison. FICHE SIGNALÉTIQUE Produit fini SECTION 1 SUBSTANCE CHIMIQUE/IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE L ENTREPRISE Nom du produit fini : Savon Ivory (15157069) Identification de l entreprise : The Procter & Gamble

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

CHAPITRE 17 SUCRES ET SUCRERIES

CHAPITRE 17 SUCRES ET SUCRERIES C17/1 CHAPITRE 17 SUCRES ET SUCRERIES Note : 1. Le présent chapitre ne comprend pas : a) les sucreries contenant du cacao (n 18.06) ; b) les sucres chimiquement purs [autres que le saccharose, le lactose,

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

Analyse des farines. La meunerie Milanaise

Analyse des farines. La meunerie Milanaise Analyse des farines La meunerie Milanaise Table des matières Amidon... 1 Amylographe... 1 Analyse de la qualité des farines... 3 Caractérisation des activités enzymatiques... 4 Caractérisation des protéines

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Professeur Patrice FAURE

Professeur Patrice FAURE UE1 : Biochimie métabolique Chapitre 2 : Méthodes d étude du glucose en biologie Professeur Patrice FAURE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat Laboratoire de Zoologie et de Biologie générale Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie-Embryologie

Plus en détail

' Département de Chimie Analytique, Académie de Médecine, 38 rue Szewska,

' Département de Chimie Analytique, Académie de Médecine, 38 rue Szewska, J. Phys. IVFrance 11 (2001) O EDP Sciences, Les Ulis Limites des solutions solides dans le système binaire CdBr2-AgBr A. Wojakowska, A. Gorniak and W. ~awel' Laboratoire d'analyse Thermique, Département

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.4. Équilibres de complexation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

5.5.5 Exemple d un essai immunologique

5.5.5 Exemple d un essai immunologique 5.5.5 Exemple d un essai immunologique Test de grossesse Test en forme de bâtonnet destiné à mettre en évidence l'hormone spécifique de la grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hcg), une glycoprotéine.

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl par comprimé enrobé.

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl par comprimé enrobé. RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. Dé nomination du mé dicame nt Bisolax 5 mg comprimés enrobés. 2. Composition qualitative e t quantitative Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

Comprendre l efflorescence

Comprendre l efflorescence Février 2006 Bulletin technique 4 BULLETIN TECHNIQUE Le Conseil Canadien des Systèmes d Isolation et de Finition Extérieure (SIFE) / (416) 499-4000 Comprendre l efflorescence Nous avons tous déjà observé

Plus en détail

Teneurs et pourcentages

Teneurs et pourcentages formatp formatp FCMC - FCMC formation Teneurs 2.0-2 et u FCMC pourcentages Teneurs et pourcentages Avec grand plaisir, formatp.ca vous présente sa deuxième formation continue d une série de leçons présentées

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE Denis DEFAUCHY Gilles REGNIER Patrice PEYRE Amine AMMAR Pièces FALCON - Dassault Aviation 1 Présentation

Plus en détail

Exercices sur le thème II : Les savons

Exercices sur le thème II : Les savons Fiche d'exercices Elève pour la classe de Terminale SMS page 1 Exercices sur le thème : Les savons EXERCICE 1. 1. L oléine, composé le plus important de l huile d olive, est le triglycéride de l acide

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 15.1.2011 FR Journal officiel de l Union européenne L 12/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 10/2011 DE LA COMMISSION du 14 janvier 2011 concernant les matériaux et objets en matière

Plus en détail

Tout sur le sucre Octobre 2012

Tout sur le sucre Octobre 2012 1 2 Tout sur le sucre Par Jérémy Anso Extrait 3 Disclaimer A lire 4 Vous êtes en train de lire un extrait du futur guide «Tout sur le sucre» qui sera disponible sur le site à partir du 31 octobre. Ce petit

Plus en détail

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques.

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. Besma Bouslimi 1, 2, 3, Ahmed Koubaa 1, 2, 3 et Yves Bergeron 2, 3

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine!

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! Seconde Thème : La santé MENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Initier les élèves de seconde à l argumentation scientifique telle qu elle peut être

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE CNCURS SUR ÉPREUVES UVERT AUX CANDIDATS TITULAIRES D UN DIPLÔME U TITRE CNFÉRANT LE GRADE DE MASTER U D'UN DIPLÔME U TITRE HMLGUÉ U ENREGISTRÉ AU RÉPERTIRE NATINAL DES CERTIFICATINS PRFESSINNELLES AU NIVEAU

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes?

La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes? La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes? Alfa Arzate, ing., Ph.D. Journées Acéricoles Hiver 2010 OBJECTIF DE LA PRÉSENTATION L objectif premier de cette présentation

Plus en détail

Les méthodes potentiométriques

Les méthodes potentiométriques Le ph-mètre (réf :Skoog, West, Holler, Section 19-A. p 412) Les méthodes potentiométriques 2 e partie Erreur dans la mesure d une tension à l aide d un ph-mètre (ionomètre) Maintenant que nous avons explorés

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

Les tests pharmacotechniques occupent une place très importante dans le contrôle de qualité des médicaments, ils assurent avec les tests physique,

Les tests pharmacotechniques occupent une place très importante dans le contrôle de qualité des médicaments, ils assurent avec les tests physique, Lncpp/ cecomed 2010 Les tests pharmacotechniques occupent une place très importante dans le contrôle de qualité des médicaments, ils assurent avec les tests physique, chimiques et biologiques la qualité,

Plus en détail

Guide simplifié Identification et désignation des substances au titre de REACH et CLP

Guide simplifié Identification et désignation des substances au titre de REACH et CLP Guide simplifié Identification et désignation des substances au titre de REACH et CLP Pour obtenir les informations les plus récentes sur l'évaluation de la sécurité des produits chimiques, consultez le

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Des molécules hydrophobes dans l eau

Des molécules hydrophobes dans l eau Des molécules hydrophobes dans l eau B. Cabane PMMH, ESPCI, Paris bcabane@pmmh.espci.fr Je remercie pour leurs contributions: D. Durand, B. Guillot, H. Lannibois-Drean, C. Pascal, C. Poncet-Legrand, A.

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel Modélisation moléculaire: Introduction Hiver 2006

La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel Modélisation moléculaire: Introduction Hiver 2006 La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel En 1890 Emil Fisher a proposé le modèle "serrure et clé" pour expliquer la façon de fonctionner des systèmes biologiques. Un substrat rentre et

Plus en détail

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Kokouvi Edem N TSOUKPOE 1, Nolwenn LE PIERRÈS 1*, Lingai LUO 1 1 LOCIE, CNRS FRE3220-Université

Plus en détail

TP Ecriture invisible

TP Ecriture invisible TP Ecriture invisible Une feuille blanche soigneusement pliée a été retrouvée dans l agenda de la victime, Mr Boidest. On se propose de vérifier qu elle ne contient pas de message caché. Principe : Tester

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LS MÉLANGS HOMOGÈNS T LS CORPS PURS CORRCTION DS XRCICS Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : xercice 1 p 40 a L'apparence homogène d'une substance ne

Plus en détail