Les contrôles : quand, comment, quelles conséquences pour le bénéficiaire?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les contrôles : quand, comment, quelles conséquences pour le bénéficiaire?"

Transcription

1 Les contrôles : quand, comment, quelles conséquences pour le bénéficiaire? Octobre Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du Programme Opérationnel national du FSE DGEFP

2 LES CONTROLES : QUAND, COMMENT, QUELLES CONSEQUENCES POUR LE BENEFICIAIRE 1? Une optique enrichie Cette programmation du FSE , d une façon générale, mais pour le POn en particulier, a été effectuée sous l égide de l approche par les résultats. Les moyens engagés dans les projets correspondent à des réalisations identifiées qui doivent entraîner des résultats en termes de sorties positives. Les sorties sont dites positives lorsque les participants sortent de l opération pour se diriger : vers la formation, l emploi durable, la création d entreprise ou une amélioration de la situation par rapport au marché de l emploi ; vers des dispositifs d accompagnement vers l emploi ; vers de la formation qualifiante, dans une optique de construction de parcours. De ce fait la programmation répercute en partie cette logique dans les contrôles. Si bien sûr les contrôles connus sur la génération permettent encore aujourd hui de vérifier l éligibilité, la conformité et la régularité de la dépense, le renforcement des contrôles sur les réalisations et les résultats annoncés, puis avancés par le bénéficiaire devraient être du point de vue des contrôles, la marque de cette programmation. Les délégations de gestion de la DGEFP vers les DIRECCTE et vers les organismes intermédiaires comportent non seulement l obligation de renseigner les indicateurs, mais aussi des celle de renseigner les objectifs cibles, qui sont répercutés sur les attributions de subventions et sur les conventions avec les opérateurs. Il en résulte que le dialogue avec le bénéficiaire et l autorité de gestion porte sur les données financières liées au projet, mais aussi sur les réalisations et résultats au regard des moyens engagés. Il importe de distinguer, pour le bénéficiaire, trois types de contrôle : Le contrôle de service fait (CSF), qui est obligatoire pour chaque dossier, et qui conduit au certificat de service fait puis au certificat de paiement Le contrôle d opérations, qui est systématique et concerne un échantillon de projets défini par l Autorité d audit D autres opérations de contrôles, réguliers ou aléatoires, qui peuvent survenir in itinere ou ex post par rapport au déroulement des opérations, diligentées par les Autorités de gestion, de certification, de contrôle ou par la Commission et la Cour des Comptes européennes, sans préjuger des contrôles possibles sur les cofinancements, notamment publics, des opérations. Le contrôle de service fait Le CSF consiste à vérifier que : l opération a été réalisée conformément à ce qui était programmé et prévu dans l acte juridique attributif de l aide la demande de paiement porte sur des dépenses éligibles, justifiées et acquittées, avant de payer l aide européenne prévue. 1 Eléments issus de 2

3 l opération n est pas sur-financée et, qu en matière d aides publiques, les financements octroyés en définitive respectent les plafonds autorisés. Le CSF permet de générer la pièce comptable (certificat de service fait) qui sera conservée dans le système d information et qui permettra le suivi comptable de l opération. Pour toutes les opérations cofinancées, et à chaque demande de paiement du bénéficiaire, un examen des pièces justificatives de dépenses doit être assuré par le service instructeur. Cet examen porte sur la conformité de l opération réalisée par rapport à ce qui a été programmé et sur sa conformité à la réglementation en vigueur. Le CSF est réalisé sur la base des bilans intermédiaires annuels ou des bilans finaux, et sa finalisation est nécessaire pour envisager le paiement de l aide. Il est réalisé par l Autorité de gestion ou par un prestataire habilité et désigné par lui. Il comporte les éléments suivants : 1 Réalisations et résultats Analyse physique de l opération : conformité de l opération réalisée à l opération conventionnée analyse des réalisations et résultats déclarés au bilan par rapport aux objectifs respect des priorités transversales Analyse des indicateurs : prévisionnel, déclaré et écarts 2 Dépenses déclarées Périmètre des dépenses : analyse des conditions de réalisation de l opération détail des dépenses du bilan rejetées au titre de la vérification du périmètre des dépenses au regard des actions réalisées Analyse des dépenses : examen des pièces justificatives comptables à la disposition du bénéficiaire résultats de l examen des pièces justificatives comptables par étape d échantillonnage calculs des dépenses retenues : modalités de calcul des dépenses retenues Analyse des ressources : montant conventionné pour la tranche annuelle considérée montant figurant dans le bilan d'exécution et montant retenu après contrôle 3 Respect des obligations communautaires Obligations communautaires : prise en compte d obligations communautaires spécifiques 4 Conclusions Résultats obtenus et bilan synthétique, appréciation portée sur l opération Remise du rapport provisoire de CSF au FPSPP et notification au bénéficiaire du rapport provisoire de CSF, puis conduite d une phase contradictoire de 30 jours avec le bénéficiaire, puis rapport final de CSF. Le contrôle s appuie sur une fiche-type de CSF, qui une fois renseignée, est adjointe au dossier dans MaDémarcheFSE. Au cours du contrôle, le contrôleur habilité peut demander des pièces complémentaires ou explications au bénéficiaire (complétude des pièces). Toutefois, la plupart du temps, les questions les 3

4 plus délicates (dates des opérations éligibles, éligibilité des actions, question des aides d Etat, etc.) sont traitées dans la phase contradictoire de fin de CSF. Les contrôles de dossiers sur cette programmation insistent sur la production des indicateurs de réalisation et de résultats et sur leur justification. En cas de constat de dépenses inéligibles présentées, une rectification est effectuée avant émission du certificat. La base de dépenses éligibles sera réduite du même montant avant application du taux d aide. Une visite sur place peut être effectuée, afin de vérifier la réalisation du projet et le respect des obligations en matière de publicité. Cette visite fait l'objet d'un rapport de visite sur place, daté, signé et archivé dans le dossier. Le choix des opérations à contrôler sur place se fait dans le cadre d une méthodologie qui doit tenir compte de l enjeu des opérations et de leur niveau de risque. Lors de la visite sur place, l agent s assure de la réalisation physique de l opération : conformité de l opération avec l objet de l acte juridique attributif de l aide présence sur le site des investissements financés le cas échéant respect des obligations de publicité relative au financement européen Il vérifiera notamment que le bénéficiaire dispose des outils permettant la traçabilité des dépenses déclarées et la conservation des pièces justificatives de dépenses. En cas d insuffisance de réalisations ou de résultats par rapport aux objectifs prévus dans l attribution de la subvention ou la convention, un dialogue s engage avec l Autorité de gestion. Cet échange porte sur les raisons des écarts observés, avant rectifications éventuelles de la base de dépenses éligibles et émission du certificat de service fait. Les contrôles d opérations Ils sont diligentés par l Autorité de gestion, mais traités par des contrôleurs fonctionnellement indépendants de celle-ci, sur la base d un échantillon annuel produit par l Autorité d Audit, en l occurrence la CICC. Le contrôle d opération est un contrôle sur pièces et sur place (chez le service instructeur et le bénéficiaire). Ce contrôle vise à s assurer que l opération : a été sélectionnée conformément aux critères de sélection du PO n'a pas été matériellement achevée ni pleinement mise en œuvre avant que le bénéficiaire ne présente la demande d aide au service instructeur a été mise en œuvre conformément à la décision d approbation et qu elle satisfait à toutes les conditions applicables à la date de l audit en ce qui concerne sa fonctionnalité, son utilisation et les objectifs à atteindre (uniquement pour les montants forfaitaires) a été réalisée physiquement Est également vérifié que : la contribution publique a été versée au bénéficiaire dans son intégralité et au plus tard 90 jours à compter de la date de présentation de la demande de paiement par le bénéficiaire au service instructeur un système de comptabilité distinct existe, et qu il n y a pas de double financement européen la réalité de l archivage Il doit s assurer aussi que les dépenses déclarées à la Commission correspondent aux documents comptables et aux pièces justificatives exigées et aux pièces relevant des coûts simplifiés si c est le cas. 4

5 A noter que le contrôleur d opérations doit aussi chez le service instructeur : s assurer de la réalité, régularité, fiabilité de la piste d'audit (dépôt du dossier de demande, instruction, programmation, conventionnement, réalisation, CSF, paiement, archivage) vérifier que l opération a été sélectionnée conformément aux critères de sélection du programme s assurer de la complétude et de la correcte saisie des informations dans le système d information vérifier que l opération a été mise en œuvre conformément à la décision d approbation vérifier que l opération satisfait à toutes les conditions applicables à la date de l audit en ce qui concerne sa fonctionnalité, son utilisation et les objectifs à atteindre L autorité d audit fait en sorte que les contrôles soient réalisés sur un échantillon approprié d'opérations sur la base des dépenses déclarées. Les dépenses déclarées doivent être vérifiées sur la base d'un échantillon représentatif, et en règle générale sur les méthodes d'échantillonnage statistique, sauf dérogation spécifique. Si le contrôle fait apparaître des situations irrégulières, l Autorité de Gestion en est saisie pour organiser les rectifications éventuelles. Les autres contrôles Les autres contrôles sont susceptibles d intervenir mais ne sont pas systématiques. Ils concernent parfois les opérations, mais le plus souvent la piste d audit, la correction d erreurs systémiques, l organisation de la gestion. Ils sont pour certains réguliers (contrôle interne, certification des données comptables) mais parfois déclenchés sur suspicion d irrégularités ou de fraude. Concernant les opérations : La DGEFP, en tant qu Autorité de gestion, met en œuvre le contrôle interne. Dans le cadre du dispositif de contrôle interne, il est vérifié au niveau des opérations, sur la base d un échantillon représentatif, que les procédures de gestion et d attribution des fonds sont efficaces, efficientes, et transparentes, et que la piste d audit retenue dans le descriptif du système de gestion et de contrôle est fiable. A cet effet, le contrôleur doit vérifier : que l opération respecte toutes les étapes de la vie administrative d'un dossier (dépôt du dossier, instruction, programmation, conventionnement, réalisation physique/financière, CSF, paiement, archivage) la complétude et la cohérence de la saisie des informations dans le système d information mesurer et vérifier que les délais de gestion et de paiement de l aide européenne sont raisonnables et conformes aux exigences de la règlementation européenne et nationale la bonne utilisation des documents de gestion du programme. Ces vérifications sont réalisées sur pièces et sur place (chez le service instructeur) le cas échéant, et effectuées par un agent fonctionnellement indépendant du service instructeur, sur la base d un échantillonnage représentatif du programme, et des critères de risques. Afin de préparer la clôture annuelle des comptes, l'autorité de certification (DGFIP) doit vérifier l'intégralité, l'exactitude et la véracité des données comptables de chaque opération enregistrée dans le système d information. L'autorité de certification réalise aussi des contrôles de certification sur les rapports de service fait afin d évaluer la fiabilité des dépenses déclarées à la Commission européenne. Ces contrôles consistent à vérifier sur la base d un échantillonnage que les dépenses retenues dans le rapport de CSF sont : 5

6 éligibles, conformément à la règlementation européenne et nationale payées par le bénéficiaire justifiées par des factures acquittées ou des pièces comptables de valeur probante équivalente (sauf exceptions prévues pour les coûts simplifiés) conformes aux dispositions de l acte juridique attributif d aide. L audit mené par des corps de contrôle européen (ex : Commission européenne, Cour des comptes européenne, OLAF organisme anti-fraude européen) sur des programmes vise à s assurer du bon fonctionnement du système de gestion et de contrôle. Cet audit est effectué par des agents fonctionnellement indépendants des autorités de gestion, d audit et de certification sur la base d un échantillon d opérations et de dépenses. Il est rare qu il mobilise les bénéficiaires, sauf lorsqu ils gèrent des dossiers très importants ou des dossiers signalés comme susceptibles d être irréguliers par une des Autorités du programme. 6

Pour retrouver l intégralité de la boite à outils, rendez-vous dans le centre de ressources du site Europe en France. Lien d accès

Pour retrouver l intégralité de la boite à outils, rendez-vous dans le centre de ressources du site Europe en France. Lien d accès Boite à outils méthodologique Fiche outil 4.4 ANTICIPER LES CONTROLES Juillet 2016 Pour retrouver l intégralité de la boite à outils, rendez-vous dans le centre de ressources du site Europe en France.

Plus en détail

Saisie des contrôles retraits et corrections financiers (FSE)

Saisie des contrôles retraits et corrections financiers (FSE) Le guide WEB Saisie des contrôles retraits et corrections financiers (FSE) Version presage_web : L1.16 Version guide 1 Date décembre 2011 Auteurs : ASP DGEFP/Sous-direction FSE Chapitres modifiées Nouveau

Plus en détail

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie DGAPT : DDCS : DGVS : DIRECCTE RA: Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Nadine CALLOUD Anne-Marie

Plus en détail

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 l CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 Le Programme Opérationnel (PO) FSE Martinique Etat 2014-2020 adopté par la Commission européenne

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020. AXE 8 : Développer la formation des demandeurs d emploi et inactifs

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020. AXE 8 : Développer la formation des demandeurs d emploi et inactifs PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020 AXE 8 : Développer la formation des demandeurs d emploi et inactifs OBJECTIF SPECIFIQUE 8.3 : Augmenter la réussite des jeunes dans l'enseignement supérieur

Plus en détail

DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC

DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC Actualisé au 24/01/2011 DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC Mode opératoire à l attention des maîtres d ouvrage Préambule L Assemblée régionale a validé lors

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION POUR LE CONTROLE QUALITÉ DANS LE CADRE DE LA SUBVENTION GLOBALE FSE

APPEL A PROPOSITION POUR LE CONTROLE QUALITÉ DANS LE CADRE DE LA SUBVENTION GLOBALE FSE APPEL A PROPOSITION POUR LE CONTROLE QUALITÉ DANS LE CADRE DE LA SUBVENTION GLOBALE FSE Plan local pour l insertion et l emploi (PLIE) du Grand Besançon I Contexte Le PLIE du Grand Besançon bénéficie pour

Plus en détail

Vade-mecum à l attention des contrôleurs chargés du contrôle des opérations

Vade-mecum à l attention des contrôleurs chargés du contrôle des opérations 1 Vade-mecum à l attention des contrôleurs chargés du contrôle des opérations 1 Déroulement des contrôles Détermination des plans de contrôle La CICC, autorité d audit, détermine l échantillon des opérations

Plus en détail

Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace

Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace Axe 1 : Activité indépendante, entreprenariat et création d entreprise Objectif spécifique

Plus en détail

Critères de sélection des projets marnais cofinancés par le FSE

Critères de sélection des projets marnais cofinancés par le FSE Critères de sélection des projets marnais cofinancés par le FSE dans le cadre de la gestion par le Conseil Général de la Marne, organisme intermédiaire. Guide établi par le Chargé de mission Affaires Européennes

Plus en détail

La problématique des contrôles des fonds structurels européen

La problématique des contrôles des fonds structurels européen La problématique des contrôles des fonds structurels européen 2014-2020 Jacques LOVERGNE Contrôleur général économique et financier Membre de la Commission interministérielle de coordination des contrôles

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L INSTRUCTION ET LE CONTROLE DE SERVICE FAIT DE L ASSISTANCE TECHNIQUE DU FPSPP

CAHIER DES CHARGES POUR L INSTRUCTION ET LE CONTROLE DE SERVICE FAIT DE L ASSISTANCE TECHNIQUE DU FPSPP CAHIER DES CHARGES POUR L INSTRUCTION ET LE CONTROLE DE SERVICE FAIT DE L ASSISTANCE TECHNIQUE DU FPSPP Date limite de dépôt des dossiers de candidature le 25/08/2014 1. Contexte Dans le cadre du programme

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015-2017

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015-2017 PO national FSE 2014-2020 pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015-2017 Date de lancement de l appel à projets 2015-2017 : mars 2015 Dépôt des candidatures dans un délai

Plus en détail

MISSION D APPUI A LA GESTION DE L ORGANISME INTERMEDIAIRE. A.DU.LYS Flandres EN TANT QU AGENT INSTRUCTEUR

MISSION D APPUI A LA GESTION DE L ORGANISME INTERMEDIAIRE. A.DU.LYS Flandres EN TANT QU AGENT INSTRUCTEUR MISSION D APPUI A LA GESTION DE L ORGANISME INTERMEDIAIRE EN TANT QU AGENT INSTRUCTEUR APPEL A CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ORDONNANCE N 2005-649 DU 06 JUIN 2005 RELATIVE AUX MARCHES PASSES PAR CERTAINES

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Europe Fonds social européen Insertion professionnelle MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction

Plus en détail

FSE INCLUSION EN MEURTHE-ET-MOSELLE

FSE INCLUSION EN MEURTHE-ET-MOSELLE REUNION INFORMATION FSE 2014-2020 INCLUSION EN MEURTHE-ET-MOSELLE 10 décembre 2014 14h30-17h30 1 Introduction Architecture de gestion FSE 2007-2013 2007-2013 ité de Autorité gestion de gestion 2014-2020

Plus en détail

Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER

Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER SERVICE UNIQUE RESPONSABLE.. CONVENTION N Portant attribution d une subvention FEDER au titre du Programme

Plus en détail

Questions / Réponses sur le décret n du 8 mars 2016, fixant le s règles nationales d'éligibilité des dépenses dans le cadre des programmes

Questions / Réponses sur le décret n du 8 mars 2016, fixant le s règles nationales d'éligibilité des dépenses dans le cadre des programmes Questions / Réponses sur le décret n 2016-279 du 8 mars 2016, fixant le s règles nationales d'éligibilité des dépenses dans le cadre des programmes soutenus par les fonds structurels et d'investissement

Plus en détail

PREFET DE LA REGION GUYANE

PREFET DE LA REGION GUYANE PREFET DE LA REGION GUYANE 2014/141224/MP.SGAR-DE PERSONNE PUBLIQUE CONTRACTANTE Préfecture de la région Guyane Rue Fiedmond 97307 CAYENNE CAHIER DES CHARGES DU 24 DECEMBRE 2014 ETABLI EN APPLICATION DU

Plus en détail

Fonds européen pour les réfugiés (FER)

Fonds européen pour les réfugiés (FER) Fonds européen pour les réfugiés (FER) 2008-2013 Journée publique d information sur le Fonds européen pour les réfugiés (FER) 13 septembre 2012 Maison des Polytechniciens 12, rue de Poitiers - 75007 Paris

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE : REALISATION DE CONTROLES DE SERVICE FAIT DE DOSSIERS FSE DU PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE : REALISATION DE CONTROLES DE SERVICE FAIT DE DOSSIERS FSE DU PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL Ministère de l Economie de l Industrie et du Numérique Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction

Plus en détail

ANNEXE 2 rapport type 2013.doc. Annexe 2. ANNEXE 2 Rapport-type

ANNEXE 2 rapport type 2013.doc. Annexe 2. ANNEXE 2 Rapport-type ANNEXE 2 Rapport-type Autorité d audit Commission interministérielle de contrôle sur les fonds européens (CICC) (cf. décret n 2008-548 du 11 juin 2008) RAPPORT DE CONTRÔLE D OPERATION au titre de l échantillon

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES : RÈGLEMENT DES SUBVENTIONS DÉPARTEMENTALES APPLICABLE EN 2013

CONDITIONS GÉNÉRALES : RÈGLEMENT DES SUBVENTIONS DÉPARTEMENTALES APPLICABLE EN 2013 CONDITIONS GÉNÉRALES : RÈGLEMENT DES SUBVENTIONS DÉPARTEMENTALES APPLICABLE EN 2013 Le présent règlement s applique pour les dossiers déposés avant le 31 octobre 2012 pour un financement en 2013. > PRINCIPES

Plus en détail

Notice Illustration de la gestion du cofinancement

Notice Illustration de la gestion du cofinancement Livre de procédures PO FSE 2007-2013 Manuel de gestion «Actions de formation» Notice Illustration de la gestion du cofinancement Remarque préliminaire : Cette notice est extraite du Livre des procédures

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE 22, rue Oberkampf 75011 PARIS Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Reconnue d utilité publique par décret du 31 mars 1932

Plus en détail

FSE PO Régional «Formation» PO National «Emploi» Volet départemental «Inclusion» Du dépôt du dossier au solde

FSE PO Régional «Formation» PO National «Emploi» Volet départemental «Inclusion» Du dépôt du dossier au solde FSE PO Régional «Formation» PO National «Emploi» Volet départemental «Inclusion» Du dépôt du dossier au solde 1 Quoi? -éligibilité du projet - seuils Quand? -Avant fin du projet Qui? Services instructeurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Date limite de retour des offres le 13/11/2015 à 17h30

CAHIER DES CHARGES. Date limite de retour des offres le 13/11/2015 à 17h30 CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : Prestation d Instruction et de Contrôle de Service Fait Subvention Globale du PLIE Paris Nord-Est 2015-2017 - Programme Opérationnel National FSE 2014-2020.

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Contrôle Financement Fonds social européen Subvention DÉLÉGATION GÉNÉRALE À L EMPLOI ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE Sous-direction du Fonds social européen Mission méthodes

Plus en détail

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Juin 2010 Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Instituée par l ordonnance n 2010-76 du 21 janvier 2010, l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) est une autorité administrative indépendante adossée

Plus en détail

LA DEMANDE DE SUBVENTION EUROPÉENNE, ÉTAPES ET POINTS DE VIGILANCE

LA DEMANDE DE SUBVENTION EUROPÉENNE, ÉTAPES ET POINTS DE VIGILANCE LA DEMANDE DE SUBVENTION EUROPÉENNE, ÉTAPES ET POINTS DE VIGILANCE Evénement de lancement / Palais des Congrès 1er juin 2015 LES POINTS ABORDÉS - Le dépôt de la demande d aide européenne - La recevabilité

Plus en détail

Pour retrouver l intégralité de la boite à outils, rendez-vous dans le centre de ressources du site Europe en France. Lien d accès

Pour retrouver l intégralité de la boite à outils, rendez-vous dans le centre de ressources du site Europe en France. Lien d accès Boite à outils méthodologique Fiche outil 3.1 MODALITES D ORGANISATION ET DE GESTION DE LA STRATEGIE URBAINE INTEGREE Juin 2016 Pour retrouver l intégralité de la boite à outils, rendez-vous dans le centre

Plus en détail

ARTICLE 1 OBJET AGFE 91 - Association de Gestion des Fonds Européens de l Essonne SIRET

ARTICLE 1 OBJET AGFE 91 - Association de Gestion des Fonds Européens de l Essonne  SIRET L Association de Gestion des Fonds Européens de L Essonne AGFE91 est l Organisme Intermédiaire en charge de la Subvention Globale dans le cadre du Programme Opérationnel National FSE Emploi et Inclusion

Plus en détail

PRINCIPES D INTERVENTION LIÉS AU FONDS SOCIAL EUROPÉEN

PRINCIPES D INTERVENTION LIÉS AU FONDS SOCIAL EUROPÉEN Annexe UNION EUROPEENNE PRINCIPES D INTERVENTION LIÉS AU FONDS SOCIAL EUROPÉEN Le Département du Haut-Rhin devrait bénéficier pour 2017-2020 de fonds du FSE dans le cadre d une nouvelle subvention globale

Plus en détail

PLANS LOCAUX POUR L INSERTION ET L EMPLOI (PLIE)

PLANS LOCAUX POUR L INSERTION ET L EMPLOI (PLIE) APPEL A PROJETS 2017 PLANS LOCAUX POUR L INSERTION ET L EMPLOI (PLIE) DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE FONDS SOCIAL EUROPEEN PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL (PON) AXE 3 INCLUSION Date de lancement de l appel

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 DECEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/05.389 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Stratégie d'accompagnement des entreprises en croissance : Programme de développement des investissements internationaux

Plus en détail

Annexes aux appels à projets. Liste des annexes

Annexes aux appels à projets. Liste des annexes Annexes aux appels à projets Liste des annexes Annexe 1 : Eléments de mise en œuvre Annexe 2 : l éligibilité des dépenses Annexe 3 : les obligations de publicité Annexe 4 : les obligations relatives à

Plus en détail

Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone

Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone ACTIONS IN THE FIELD OF URBAN MOBILITY Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone Le réseau CIVITAS des villes francophones pour la mobilité durable Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone

Plus en détail

GUIDE DU BÉNÉFICIAIRE FEDER/FSE/IEJ/FEADER

GUIDE DU BÉNÉFICIAIRE FEDER/FSE/IEJ/FEADER GUIDE DU BÉNÉFICIAIRE FEDER/FSE/IEJ/FEADER 2014-2020 En tant que porteur de projet, vous avez transmis au Conseil régional, à la Chambre d agriculture ou à la Direction Départementale des Territoires (DDT)

Plus en détail

CLASSES RELAIS 2013 Le bilan FSE

CLASSES RELAIS 2013 Le bilan FSE CLASSES RELAIS 2013 Le bilan FSE 11 et 13 mars 2014 Plan de la réunion Principes généraux : ce que prévoit la convention FSE Les documents à produire Une possibilité : modifier le plan de financement par

Plus en détail

Programme opérationnel [nom du PO]

Programme opérationnel [nom du PO] Annexe 3 Pièce jointe 1 Modèle de convention de subvention globale relative à la mise en œuvre des programmes du Fonds social européen Programmation 2007-2013 - Fonds structurels européens Objectif [Convergence

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 454 (2012-2013) N o 1 454 (2012-2013) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2012-2013 13 FÉVRIER 2013 24ÈME CAHIER D OBSERVATIONS ADRESSÉ PAR LA COUR DES COMPTES AU PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016-2018 «RENOVATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES» REGLEMENT

APPEL A PROJETS 2016-2018 «RENOVATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES» REGLEMENT APPEL A PROJETS 2016-2018 «RENOVATION ENERGETIQUE DES COPROPRIETES» REGLEMENT 1. CONTEXTE ET ENJEUX Née de la fusion de plusieurs territoires au 1 er janvier 2014, la Communauté d agglomération Valence

Plus en détail

Programmation Fonds structurels européens. Programme opérationnel [nom du PO]

Programmation Fonds structurels européens. Programme opérationnel [nom du PO] Pièce jointe 1 Modèle de convention de subvention globale relative à la mise en œuvre des programmes du Fonds social européen Programmation 2007-2013 - Fonds structurels européens Objectif [Convergence

Plus en détail

Chapitre III. Les contrôles effectués sur l Etat employeur

Chapitre III. Les contrôles effectués sur l Etat employeur 69 Chapitre III Les contrôles effectués sur l Etat employeur LES CONTROLES EFFECTUES SUR L ETAT EMPLOYEUR 71 PRESENTATION L Etat employeur a versé en 2008 au régime général 5 331 M de cotisations maladie

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE. Règlement d intervention des Aides à la Mobilité Internationale

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE. Règlement d intervention des Aides à la Mobilité Internationale FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Règlement d intervention des Aides à la Mobilité Internationale Préambule : La Région des Pays de la Loire développe depuis de nombreuses années une politique volontariste

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU Le présent Vademecum est relatif à l exercice du contrôle de premier niveau sur les opérations cofinancées

Plus en détail

Informations concernant la demande de versement

Informations concernant la demande de versement Informations concernant la demande de versement Rappel des principes généraux Conditions Le porteur de projet et ses partenaires cofinanceurs préfinancent le projet. Le versement de la subvention communautaire

Plus en détail

Chapitre 1 : guide à l attention des porteurs de projet potentiel

Chapitre 1 : guide à l attention des porteurs de projet potentiel Procédure, conseils et outils Chapitre 1 : guide à l attention des porteurs de projet potentiel ETAPE 1 : PREPARER SON DOSSIER DE DEMANDE ET LE DEPOSER Il s'agit de l'étape la plus importante. Les renseignements

Plus en détail

Royaume du Maroc 19 décembre 2005 Ministère des Finances et de la Privatisation Direction des Entreprises Publique et de la Privatisation n 2.62.26 DE/SPC Arrêté du Ministre des Finances et de la Privatisation

Plus en détail

Appel a projets interne concernant l assistance technique FSE pour la période du 01 janvier 2015 au 31 décembre 2017

Appel a projets interne concernant l assistance technique FSE pour la période du 01 janvier 2015 au 31 décembre 2017 Programme Opérationnel National FSE 2014 / 2020 «pour l Emploi et l inclusion en Métropole» Axe 4 : Assistance technique OS 1: Piloter, coordonner, animer, évaluer le PON et appuyer sa mise en œuvre Appel

Plus en détail

Atelier Indicateurs IEJ

Atelier Indicateurs IEJ Atelier Indicateurs IEJ Cette réunion est cofinancée par le Fonds social européen dans le cadre du PON «Emploi et Inclusion en Métropole» 2014-2020. UNION EUROPEENNE 1. La question de l éligibilité des

Plus en détail

Fonds social Européen ASPECTS GENERAUX Mise en œuvre par le Conseil Général de la Gironde

Fonds social Européen ASPECTS GENERAUX Mise en œuvre par le Conseil Général de la Gironde Fonds social Européen ASPECTS GENERAUX Mise en œuvre par le Conseil Général de la Gironde Geographie GEOGRAPHIE La Région Aquitaine le Département de la Gironde Un cadre général Le cadre européen la stratégie

Plus en détail

Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine

Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine Version en vigueur à compter du 24 juin 2011 Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine Communauté de Communes du Bassin de

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

Loi de finances pour 2016

Loi de finances pour 2016 Loi de Finances Loi de finances pour 2016 Loi de finances rectificative pour 2015 L Expert en poche Fiscal 2016 Edition professionnelle - janvier 2016 Loi de finances pour 2016 et loi de finances rectificative

Plus en détail

Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers

Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers IFAC Board Prise de position définitive 2015 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 700 (révisée), Opinion et rapport sur des états financiers Élaborée par : Traduite par : Le présent document a

Plus en détail

Rapports types pour les statistiques

Rapports types pour les statistiques Annexe 6 Circulaire _2011_06-6 du 14 février 2011 Rapports types pour les statistiques Champ d'application: Organismes de placement collectif publics de droit belge à nombre variable de parts et organismes

Plus en détail

Conférence DGFIP Certification des comptes des EPS : statut et démarche du commissaire aux comptes

Conférence DGFIP Certification des comptes des EPS : statut et démarche du commissaire aux comptes Conférence DGFIP Certification des comptes des EPS : statut et démarche du commissaire aux comptes 4 SEPTEMBRE 2014 26 juin 2014 1 Sommaire Statut et environnement légal et réglementaire du commissaire

Plus en détail

Appel à projets du FPSPP Actions de qualification et de requalification des salariés et des demandeurs d emploi

Appel à projets du FPSPP Actions de qualification et de requalification des salariés et des demandeurs d emploi Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels Appel à projets du FPSPP Actions de qualification et de requalification des salariés et des demandeurs d emploi Article 3.1 axe 1 OPACIF - Chômage

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Au titre de la programmation 2012, le montant total programmé s élève à ,38 pour ,11 de FSE.

Au titre de la programmation 2012, le montant total programmé s élève à ,38 pour ,11 de FSE. Paris, le 15 février 2013 CAHIER DES CHARGES POUR LE CONTROLE DE SERVICE FAIT DES BILANS D EXECUTION DE L ANNEE 2012 DES OPERATIONS COFINANCEES PAR LE FPSPP ET LE FSE DANS LE CADRE DE LA CONVENTION-CADRE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Décret n o 2011-92 du 21 janvier 2011 modifiant

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL FSE Pour l emploi et l inclusion en métropole Programmation

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL FSE Pour l emploi et l inclusion en métropole Programmation APPEL A PROJETS 2017 «Mobiliser les employeurs» AXE PRIORITAIRE N 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» OBJECTIF THÉMATIQUE N 9 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» PRIORITÉ

Plus en détail

POLITIQUE 08-05 POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE OBJET : ÉNONCÉ :

POLITIQUE 08-05 POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE OBJET : ÉNONCÉ : POLITIQUE 08-05 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL SOURCE Ressources matérielles CIBLE TITRE : POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE SECTEUR RÉSOLUTION

Plus en détail

VADE-MECUM DESTINÉ AUX BÉNÉFICIAIRES DE SUBSIDES FEDER

VADE-MECUM DESTINÉ AUX BÉNÉFICIAIRES DE SUBSIDES FEDER VADE-MECUM DESTINÉ AUX BÉNÉFICIAIRES DE SUBSIDES FEDER DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME OPÉRATIONNEL FEDER 2014-2020 DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE AU TITRE DE L OBJECTIF «INVESTISSEMENT

Plus en détail

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen FICHE ACTION

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général) Objectif Spécifique 2. Soutenir l'accès à l'emploi par le développement des compétences et de la mobilité 8. Promouvoir un emploi durable et de qualité et

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Axe 3 :Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Axe 3 :Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion AGEI 49 Association de Gestion Europe Inclusion 49 122 rue du Château d Orgemont CS 10406 49104 ANGERS Cedex 2 : 02.52.57.01.44 - : 02.52.57.01.74 UNION EUROPENNE PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS

Plus en détail

DOTATION D'ÉQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX NOTE

DOTATION D'ÉQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX NOTE NOTE Si, à l expiration d un délai de 2 ans à compter de la notification de l aide de l Etat à la collectivité bénéficiaire, il s avère que l opération subventionnée n a reçu aucun commencement d exécution,

Plus en détail

Nom de l établissement :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Nom et prénom :... Fonction :... M./Mme/Melle Nom et prénom :...

Nom de l établissement :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Nom et prénom :... Fonction :... M./Mme/Melle Nom et prénom :... MINIMUM REQUIS CONVENTION DE STAGE ERASMUS 2010-2011 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie Convention de stage conclue entre : L établissement d envoi : Nom de l établissement :...

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Règles budgétaires 2006-2007 Commissions scolaires Établissement de la certification des allocations budgétaires Formation générale des jeunes Formation professionnelle Formation

Plus en détail

DÉCRET n. relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise

DÉCRET n. relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social DÉCRET n relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise Publics concernés :

Plus en détail

Fonds social européen. Le PON «Emploi-inclusion»

Fonds social européen. Le PON «Emploi-inclusion» Fonds social européen Le PON 2014-2020 «Emploi-inclusion» 16/07/2014 1 Le Fonds Social Européen PROGRAMMATION 2014-2020 Une stratégie générale d intervention dans le cadre d Europe 2020 pour une croissance

Plus en détail

Annexe 6 bis : convention type avec une entreprise d insertion sollicitant du FSE

Annexe 6 bis : convention type avec une entreprise d insertion sollicitant du FSE Annexe 6 bis : convention type avec une entreprise d insertion sollicitant du FSE INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE Entreprise d insertion/fse Convention inscrite sur des crédits du FSE du programme

Plus en détail

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen FICHE ACTION

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général) Objectif Spécifique 2. Soutenir l accès à l emploi par le développement des compétences et de la mobilité 8. Promouvoir un emploi durable et de qualité et

Plus en détail

Cadre du partenariat possible pour le projet intégré LIFE coordonné par l AAMP/AFB

Cadre du partenariat possible pour le projet intégré LIFE coordonné par l AAMP/AFB Cadre du partenariat possible pour le projet intégré LIFE coordonné par l AAMP/AFB Une proposition de projet intégré sera soumise à la Commission européenne au plus tard le 15 mars 2017. Le partenariat

Plus en détail

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Cet appel à projets entend favoriser l expression d une parole libre, démocratique et solidaire des citoyens Méditerranéens

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES PO FSE VOLET REGIONAL

GUIDE DE PROCEDURES PO FSE VOLET REGIONAL GUIDE DE PROCEDURES PO FSE 2007-2013 VOLET REGIONAL PREFECTURE DE CORSE Secrétariat général pour les affaires de Corse Département Europe - Autorité de gestion déléguée - FICHE TECHNIQUE n 1 DEPÔT

Plus en détail

I / Les modalités de gestion des subventions globales : l obligation d un suivi budgétaire

I / Les modalités de gestion des subventions globales : l obligation d un suivi budgétaire Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales Direction générale des collectivités locales Bureau des budgets locaux et de l analyse financière Bureau des interventions économiques

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

MISE EN CONCURRENCE POUR L ACHAT DE PRESTATIONS AG3PLIE CAHIER DES CHARGES

MISE EN CONCURRENCE POUR L ACHAT DE PRESTATIONS AG3PLIE CAHIER DES CHARGES MISE EN CONCURRENCE POUR L ACHAT DE PRESTATIONS AG3PLIE CAHIER DES CHARGES Objet : 1. Instruction d un à cinq projet(s) d opération(s) et d avenant(s )éventuel(s) sur les Opérations portées par le PLIE

Plus en détail

mode d emploi LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Co-investissez avec vos salariés et professionnalisez vos équipes CPF ENTREPRISES DE 10 SALARIÉS ET +

mode d emploi LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Co-investissez avec vos salariés et professionnalisez vos équipes CPF ENTREPRISES DE 10 SALARIÉS ET + LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Co-investissez avec vos salariés et professionnalisez vos équipes VOILÀ, D'ICI ON A UNE BELLE VUE D ENSEMBLE Montages financiers 1 5 0 h Projet formation CPF ENTREPRISES

Plus en détail

Annexe à la circulaire PPB-2007-7-CPB concernant l administration d instruments financiers TABLE DES MATIÈRES

Annexe à la circulaire PPB-2007-7-CPB concernant l administration d instruments financiers TABLE DES MATIÈRES PPB-2007-7-CPB-1 2 Annexe à la circulaire PPB-2007-7-CPB concernant l administration d instruments financiers Table des matières 0. Base légale et énumération des principes TABLE DES MATIÈRES 1. Responsabilité

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE AGIL 17 octobre 2012

ASSEMBLEE GENERALE AGIL 17 octobre 2012 ASSEMBLEE GENERALE AGIL 17 octobre 2012 Administrateurs M. Jacques FLORENTIN MTEF Val de Lorraine M. Hervé TILLARD MEEF Terres de Lorraine M. Laurent HENART MDE du Grand Nancy RAPPORT D ACTIVITE 2011 AGIL...

Plus en détail

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS COMMUNALES AUX ASSOCIATIONS

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS COMMUNALES AUX ASSOCIATIONS DEPARTEMENT DE CHARENTE-MARITIME COMMUNE DE BREUILLET RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS COMMUNALES AUX ASSOCIATIONS AUCUNE DEMANDE DE SUBVENTION NE SERA EXAMINEE SI LE PRÉSENT RÈGLEMENT N A PAS ÉTÉ

Plus en détail

Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015

Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015 Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015 «Certification de Personnes : Diagnostiqueur Immobilier Certification initiale» Document à retourner à compléter et à retourner scanné à dcp.fr@dekra.com

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 FORMATION DES DEMANDEURS D EMPLOI ET DES PUBLICS EN DIFFICULTES PARTICULIERES D INSERTION

APPEL A PROPOSITION 2016 FORMATION DES DEMANDEURS D EMPLOI ET DES PUBLICS EN DIFFICULTES PARTICULIERES D INSERTION APPEL A PROPOSITION 2016 FORMATION DES DEMANDEURS D EMPLOI ET DES PUBLICS EN DIFFICULTES PARTICULIERES D INSERTION Dispositif : FORMATION DES DEMANDEURS D EMPLOI ET DES PUBLICS EN DIFFICULTES PARTICULIERES

Plus en détail

APPEL D OFFRES. Formation CACES Complémentaire Réf : 17A2A22. Secteur Exincourt Doubs. CFAI NFC Formation complémentaire apprenti(e)s 2016 / 2017

APPEL D OFFRES. Formation CACES Complémentaire Réf : 17A2A22. Secteur Exincourt Doubs. CFAI NFC Formation complémentaire apprenti(e)s 2016 / 2017 APPEL D OFFRES Formation CACES Complémentaire Réf : 17A2A22 Secteur Exincourt Doubs Formation complémentaire apprenti(e)s 2016 / 2017 Organisée avec le concours financier du FSE et du FRAQAPP Date de lancement

Plus en détail

PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION. Appel à projets 2017 PARCOURS LIEN SOCIAL

PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION. Appel à projets 2017 PARCOURS LIEN SOCIAL UNION EUROPEENNE Cet appel à projets est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Emploi et Inclusion» 2014-2020 PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION Appel

Plus en détail

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis,

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis, Convention relative au versement d une Subvention d Investissement en faveur du Groupe Hospitalier du Centre Alsace à COLMAR pour l installation de 18 nouvelles places d EHPAD transférées du Centre Départemental

Plus en détail

Guide pratique CRITERES DE SELECTION DES PROJETS. PROGRAMME de COOPERATION INTERREG VA GRANDE RÉGION

Guide pratique CRITERES DE SELECTION DES PROJETS. PROGRAMME de COOPERATION INTERREG VA GRANDE RÉGION Guide pratique CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PROGRAMME de COOPERATION INTERREG VA GRANDE RÉGION 2014-2020 1 Critères de sélection des projets du programme INTERREG V A Grande Région La décision d accorder

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DU VAR 390 AVENUE DES LICES TOULON CEDEX GUIDE DE PROCEDURES. SUBVENTION GLOBALE Fonds Social Européen

CONSEIL GENERAL DU VAR 390 AVENUE DES LICES TOULON CEDEX GUIDE DE PROCEDURES. SUBVENTION GLOBALE Fonds Social Européen CONSEIL GENERAL DU VAR 390 AVENUE DES LICES 83076 TOULON CEDEX GUIDE DE PROCEDURES SUBVENTION GLOBALE Fonds Social Européen Contacts : MISSION EUROPE 390 Avenue des Lices BP 1303 83076 TOULON Cedex 04

Plus en détail

Règlement de gestion financière et du fonds de réserve du Gymnase intercantonal de la Broye (RGFF) du 22 mars 2005 Etat au 25.1.

Règlement de gestion financière et du fonds de réserve du Gymnase intercantonal de la Broye (RGFF) du 22 mars 2005 Etat au 25.1. Règlement de gestion financière et du fonds de réserve du Gymnase intercantonal de la Broye (RGFF) du mars 005 Etat au 5..0 Le Conseil du Gymnase intercantonal de la Broye vu la Convention intercantonale

Plus en détail

Secrétariat général à l immigration et à l intégration. Fonds européen pour les réfugiés (FER) Paris, le 16 avril /04/ sur 11

Secrétariat général à l immigration et à l intégration. Fonds européen pour les réfugiés (FER) Paris, le 16 avril /04/ sur 11 (FER) 2008-2013 Réunion d information Paris, le 16 avril 2013 16/04/2013 1 sur 11 La logique gq d intervention du FER à travers le prisme des enseignements tirés des contrôles 2010 Intervenante : Yildiz

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION INTERMINISTÉRIELLE DE COORDINATION DES CONTRÔLES PORTANT SUR LES FONDS STRUCTURELS EUROPÉENS MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

Plus en détail

Appel d offres formation Cellule Formation PLIE Lys-Tourcoing

Appel d offres formation Cellule Formation PLIE Lys-Tourcoing Contexte et objectifs En raison de connaissances élémentaires insuffisantes, de la maitrise de la langue française limitée ou d un faible niveau des savoirs de base, certaines personnes n accèdent pas

Plus en détail

Appel à projets VALORICE 2016 Actions individuelles

Appel à projets VALORICE 2016 Actions individuelles Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Emploi et Inclusion» 2014-2020 Appel à projets VALORICE 2016 Actions individuelles Le présent appel

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREFIGURATION TYPE DU (OU DES) PROJET(S) DE RENOUVELLEMENT URBAIN CO-FINANCE(S) PAR L ANRU

PROTOCOLE DE PREFIGURATION TYPE DU (OU DES) PROJET(S) DE RENOUVELLEMENT URBAIN CO-FINANCE(S) PAR L ANRU PROTOCOLE DE PREFIGURATION TYPE DU (OU DES) PROJET(S) DE RENOUVELLEMENT URBAIN CO-FINANCE(S) PAR L Vu le Règlement Général de l relatif au NPNRU en vigueur Vu le Règlement Comptable et Financier de l relatif

Plus en détail

1. CONTEXTE ET ENJEUX

1. CONTEXTE ET ENJEUX CSP 2017 (Hors publics spécifiques visés par les articles 4 de l Accord National Interprofessionnel du 31 mai 2011 relatif au contrat de sécurisation professionnelle et 43 de la loi n 2011-893 du 28 juillet

Plus en détail