RAPPORT D ACTIVITÉ 2007/2008 REMERCIEMENTS NOUS TENONS À REMERCIER FAFIEC, LES PARTENAIRES A TOUTES ET À TOUS, TOUS LES ACTEURS QUI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ 2007/2008 REMERCIEMENTS NOUS TENONS À REMERCIER FAFIEC, LES PARTENAIRES A TOUTES ET À TOUS, TOUS LES ACTEURS QUI"

Transcription

1 1 Le partenaire compétences RAPPORT D ACTIVITÉ 2007/2008

2 2 # REMERCIEMENTS NOUS TENONS À REMERCIER TOUS LES ACTEURS QUI SE SONT MOBILISÉS POUR LA RÉUSSITE DE NOTRE PROJET D ENTREPRISE : LES COLLABORATEURS DU FAFIEC, LES PARTENAIRES SOCIAUX MAIS AUSSI LES ENTREPRISES COTISANTES ET LES ORGANISMES DE FORMATION. A TOUTES ET À TOUS, MERCI.

3 3 ÉDITO Mathias BOTON, Président Philippe ROUSSEAU Vice-Président > Quelle ambition pour la formation professionnelle? Ala veille de la mise en œuvre de la réforme sur la formation professionnelle en France, nos instances paritaires ont déjà réalisé une partie du chemin proposé par les responsables politiques et syndicaux du pays. Elles ont clarifié leurs responsabilités et ont identifié un ensemble cohérent de priorités stratégiques de formation pour les années 2009 à 2011 afin de les proposer aux entreprises de la Branche et à leurs salariés. A ce titre, elles se sont données les moyens de prévoir et d anticiper les évolutions en compétences en s appuyant sur l Observatoire prospectif des métiers de la Branche, l OPIIEC. Celui-ci mène ses travaux par le concours d intervenants disposant d une connaissance fine des métiers mais aussi d une ouverture volontariste sur la société et ses évolutions. Concevoir, agir rapidement et avec efficience, c est un autre axe majeur pour l action de la Branche : nous concevons et mettons à la disposition des entreprises et des salariés qui en ont le plus besoin des dispositifs d accompagnement ainsi que des actions de formation clés en mains appelées actions collectives, ciblées sur les priorités stratégiques de formation Ces travaux sont réalisés grâce à la collaboration des acteurs paritaires de la Branche et au soutien des équipes du FAFIEC et de leurs compétences en ingénierie pédagogique. Un dispositif de financement approprié contribue à la promotion de ces actions collectives. Un travail de même nature est réalisé sur les CQP (Certificats de Qualification Professionnelle), qui sont effectués notamment dans le cadre des dispositifs de professionnalisation (Contrats, Périodes). Communiquer plus, se rapprocher... c est sans doute le préalable à beaucoup d ambitions que peut se fixer aujourd hui le monde de la formation. Dans un environnement complexe en perpétuel mouvement, savoir écouter et échanger devient une nécessité. Et cela passe certainement par davantage d informations et aussi par la volonté d engager un dialogue respectueux du point de vue de chacun, permettant de trouver des solutions négociées, gages de pérennité et de confiance dans l action à venir : c est dans cet esprit que le FAFIEC a mis à votre disposition sur le web un nouveau portail à la fois d information et de services. Par ailleurs, le FAFIEC a amélioré sa couverture régionale, il est désormais plus présent et visible en régions, plus proche des pôles de compétitivité et des bassins d emploi. Il a la volonté d agir en logique partenariale avec ceux qui font vivre la formation au quotidien : Etat et régions, acteurs économiques, associatifs, sociaux et institutionnels, sans oublier les organismes et écoles de formation. Un objectif essentiel, car l expérience acquise démontre combien les synergies sont fertiles quand les énergies se rassemblent autour d un objectif commun. Toutes ces ambitions sont au coeur des réflexions que conduisent les partenaires sociaux de la Branche afin de mieux accompagner les entreprises, en particulier les PME et les TPE. Vous le constaterez à la lecture de ce document, le FAFIEC a déjà de nombreuses réalisations à son actif, elles donnent une première réalité aux objectifs ambitieux fixés par la Branche à son OPCA. Pour autant, l engagement doit être poursuivi, notamment dans ces temps d incertitude économique où les entreprises et leurs salariés ont besoin de soutien et d espaces de flexibilité. Et c est bien là la volonté des partenaires sociaux réunis au sein des instances paritaires de la Branche que d y parvenir.

4 4 #SOMMAIRE 6/9 ÊTRE PLUS PROCHE 10/13 MIEUX ACCOMPAGNER LES TPE-PME 14/15 DÉVELOPPER LA QUALITÉ 16/19 COMMUNIQUER PLUS 20/21 PRÉVOIR ET ANTICIPER 22/25 CONCEVOIR ET AGIR 26/35 GÉRER EN TRANSPARENCE

5 5 UNE PRÉSENCE RÉGIONALE RENFORCÉE > > LA MISE EN ŒUVRE DE PARTENARIATS LOCAUX > > > > LE FAFIEC # 8 EN RÉGIONS PILOTE DE FORMATION : UNE ACTION POUR AIDER LES PME ET TPE À MAÎTRISER LES FONDAMENTAUX DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE SON FINANCEMENT DES ACCOMPAGNEMENTS FINANCIERS SPÉCIFIQUES POUR LES TPE LES TREMPLINS DE LA FORMATION : DES ATELIERS PRATIQUES TOUT AU LONG DE L ANNÉE UNE FORMATION «MANAGEMENT STRATÉGIQUE D UNE PME» LE FAFIEC # 12 LES SERVICES DE SERVICE PROFESSIONNALISER L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE NUMÉRISER LES COURRIERS ENTRANTS UNE NOUVELLE ORGANISATION HUMAINE ORGANISER DES SERVICES EN LIGNE UN TOUT NOUVEAU PORTAIL WEB UN GUIDE PRATIQUE SUR LA FORMATION ET SON FINANCEMENT TOUTE L ACTUALITÉ DE LA FORMATION ET DU FAFIEC EN LIGNE SUR LE «WEBZINE» UNE INFORMATION CONTINUE SUR LES NOUVELLES OFFRES ET LES SERVICES DE L OPCA LES JOURNÉES DE LA FORMATION : ÉCHANGES ET RÉFLEXIONS SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION EN RÉGIONS ETUDE SUR LES MÉTIERS DE L AÉRONAUTIQUE ETUDE SUR LE SECTEUR SONDAGES ET OPINIONS : UNE FORTE ÉVOLUTION DU MÉTIER DANS UN CONTEXTE DE MAÎTRISE DES COÛTS ETUDE SUR UN SECTEUR EN PLEIN DÉVELOPPEMENT: L INFORMATIQUE EMBARQUÉE ETUDE SUR LES MÉTIERS DE L INGÉNIERIE NUCLÉAIRE LA CAPTATION DES BESOINS MÉTIERS EN RÉGIONS LA DÉFINITION DE NOUVELLES PRIORITÉS DE BRANCHE PRIORITÉS FORMATION : 3 AXES PRINCIPAUX LA MISE AU POINT DE PARCOURS COMPÉTENCES CERTIFIÉS : LES CERTIFICATS DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE (CQP) DE NOUVEAUX PROGRAMMES DE FORMATION CLÉS EN MAIN ET ENTIÈREMENT FINANCÉS PAR LE FAFIEC LE FAFIEC # 24 LA GOUVERNANCE VUE D ENSEMBLE : LES INDICATEURS CLÉS LE FAFIEC # LA COTISATION LE PLAN DE FORMATION LA PROFESSIONNALISATION GLOSSAIRE 28

6 6 Parmi les priorités affichées par la Branche, le développement de l ancrage régional du FAFIEC apparaît comme un des axes majeurs. Objectif? Renforcer la capacité de conseil formation en proximité des TPE et PME et développer les synergies avec les bassins d emploi et les pôles de compétitivité. ÊTRE PLUS PROCHE > Inauguration du bureau de Strasbourg 27/06/08 À VOIR fr/webzine/ Regions/ FAFIEC-bureaustrasbourg > 4 nouveaux bureaux de proximité et 3 antennes métier à Paris 2008, c est aussi l année de l ouverture de 4 nouveaux bureaux de proximité : Strasbourg, Lille, Aix-en-Provence et Sophia Antipolis : stratégiquement positionnés à proximité des bassins d emploi et des pôles de compétitivité régionaux, ils viennent compléter la couverture du territoire en soutien régional. Le rôle de ces bureaux de proximité : développer le conseil de proximité aux entreprises, en particulier les TPE et PME, capter leurs besoins en compétences et initier de nouveaux partenariats locaux. A Paris-Ile-de-France, ce sont 3 antennes métier qui sont créées pour mieux accompagner les entreprises de la région dans leurs spécificités professionnelles. UNE PRÉSENCE RÉGIONALE RENFORCÉE > Davantage de conseillers formation en régions 2008 est l année du renforcement de la couverture territoriale du FAFIEC. Dans le cadre de son projet d entreprise, l OPCA a mis en œuvre une nouvelle organisation interne avec pour objectifs de développer une relation de proximité plus affirmée et de mettre en synergie les activités de conseil formation et de traitement administratif des dossiers de financement. Plusieurs collaborateurs parisiens font acte de volontariat pour quitter le siège social parisien et rejoindre les équipes en province ou en antennes métier. LA MISE EN ŒUVRE DE PARTENARIATS LOCAUX L un des objectifs poursuivis dans le cadre de la politique de proximité régionale est la concrétisation de partenariats en liaison avec les acteurs économiques et institutionnels locaux. > L aéronautique en Midi-Pyrénées La presse s en est largement fait l écho : les retards de livraison de l A380 ont eu de larges répercussions sur l activité de l avionneur Airbus et de ses sous-traitants. La Branche compte parmi ces entreprises plus de 600 bureaux d études aéronautiques implantés dans la région Midi-Pyrénées. Et la volonté a été très vite de se donner les moyens de les accompagner dans cette période de transition en leur assurant le maintien

7 7 d un haut niveau de compétences. L Etat et la Branche ont ainsi rapidement décidé de mettre en place un Accord régional pour le Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC). Le principe : proposer aux entreprises un ensemble de formations ciblées et entièrement financées leur permettant de se positionner sur de nouvelles compétences et d assurer le maintien de leur activité. En 2008, 144 stagiaires auront bénéficié de cet accompagnement au niveau régional pour un montant total de près de euros. > La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences à Sophia Antipolis Sophia Antipolis est réputée pour sa capacité d innovation dans le secteur de l informatique et des télécommunications. Pourtant, dès 2007, une concertation organisée avec les entreprises et les acteurs locaux de l emploi et de la formation permet de révéler une situation paradoxale : alors même que certaines entreprises, faute de main d œuvre, sont conduites à recruter en dehors du bassin d emploi voire même à l étranger, des cadres qualifiés de la région se retrouvent en situation de demandeurs d emploi. L une des solutions proposées est alors de sensibiliser les entreprises aux atouts d une démarche opérationnelle de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). Un groupe de travail constitué d entreprises locales, de représentants de l Etat, (DDTEFP Alpes -Maritimes) de l Association Telecom Valley et du FAFIEC est alors réuni pour élaborer une boîte à outils spécifique à l attention des entreprises de la région : une démarche fondatrice puisqu aujourd hui, un programme de formation entièrement financé par le FAFIEC est proposé aux entreprises de la Région et qu un autre est déployé au niveau national par l OPCA. > Le métier d éditeur de logiciels à Lyon Les sociétés éditrices de logiciels du bassin d emploi de la région Rhône-Alpes représentent aujourd hui 15 % des 2500 éditeurs en France, soit 9000 emplois, avec 78 % d entreprises de moins de 10 salariés. A l automne 2008, le FAFIEC met en place une collaboration avec les éditeurs de logiciels régionaux afin de répondre aux besoins de formation. Le partenariat débouche rapidement sur 2 premiers projets : une formation dédiée aux éditeurs et intégrateurs de la région et financée par le FAFIEC dans le cadre des actions collectives et l organisation d une journée d information RH sur le thème «Attirer, Développer et Fidéliser les compétences». > Diagnostic immobilier et CMMI* en Pays de la Loire En région Pays de Loire, l accent est mis sur la relation de proximité avec les TPE et PME locales. Cette communication permanente avec les métiers permet de faire émerger des besoins en compétences de manière pro-active. C est ainsi que dès le début 2008 est mis en place un programme de formation spécifique et entièrement financé par le FAFIEC pour préparer les diagnostiqueurs immobiliers à l évolution réglementaire en préparation. L action est ensuite proposée au niveau national. De même, dans les métiers de l informatique, les entreprises locales font remonter au FAFIEC une expression de besoins sur la certification CMMI : une certification reposant sur les meilleures pratiques dans le service informatique, qui est de plus en plus couramment demandée dans le cadre des appels d offres publics et qui représente des opportunités de marché à venir pour les SSII. A l instar du diagnostic immobilier, une action de formation est rapidement montée par le FAFIEC puis proposée aux entreprises de la Branche. Cette action est elle aussi aujourd hui proposée au niveau national. *Capability Maturity Model Integration

8 8 ILE-DE-FRANCE Informatique LE FAFIEC #EN RÉGIONS Responsable d Antenne : Bruno SEGALA Ingénierie Responsable d Antenne : Chantal BUFFET Conseil, Foires et Salons Responsable d Antenne : Naïma LATRÈCHE 56-60, rue de la Glacière Paris Cedex % 82.3 % Entreprises de moins de 10 salariés Bureau PARIS le FAFIEC, une dynamique régionale Le FAFIEC met en œuvre une politique de proximité OUEST Responsable d An Béatrice ABADI Nantes NANTES Entreprises 2214 Ingénierie Entreprises Conseil Entreprises Informatique régionale depuis 2000, en procédant, notamment, à l ouverture d antennes et bureaux en régions, mais aussi en organisant régulièrement des réunions d information à Entreprises de moins de 10 salariés 85.9 % 14.1 % 41 Entr Con l attention des entreprises. Le FAFIEC renforce ainsi jour après jour sa présence régionale afin de coller au plus 1493 Entreprises 1859 Informatique 2090 Entreprises Entreprises Ingénierie Conseil TOULOUSE près des enjeux de formation liés aux pôles de compétitivité et aux spécificités du tissu économique local. Avec une meilleure visibilité sur SUD-OUEST Responsable d Antenne : Sophie CLARACQ les besoins en compétences et qualification, les antennes régionales initient et soutiennent des projets ambitieux de formation. Toulouse Entreprises de moins de 10 salariés 87 % 13 % Entreprises de 10 salariés et plus

9 9 Ile-de-France LA PLACE DE L INFORMATIQUE DANS L ÉCONOMIE FRANÇAISE de Lille 98 eprises eil 2261 Entreprises Conseil 1437 Entreprises 2163 Informatique Entreprises Ingénierie Bureau de Strasbourg 2638 LYON Entreprises 3456 Informatique Entreprises Ingénierie Entreprises Conseil 4007 Bureau d Aix-en-Provence Entreprises Ingénierie 6325 Entreprises Informatique Bureau de Sophia-Antipolis NORD-EST Responsable d Antenne : Stéphanie PICHOT > Bureau de liaison de Lille > Bureau de liaison de Strasbourg 87 % 13 % Entreprises de 10 salariés et plus Les sociétés de Logiciels et Services en France apparaissent comme un secteur performant et stratégique avec un marché de 40.2 milliards d euros en 2007 et plus de collaborateurs. C est un secteur économique diversifié aussi bien dans ses métiers que dans ses secteurs d application. Si 35 % de l activité se situe dans le secteur de l industrie, le secteur public (15 %) et les banques (13 %) et transports (12 %) ont également leur impact. Quelques chiffres* : Métiers de l Edition de logiciel : 23 %, Conseil et conseil en technologie : 30 %, Infogérance : 22 %, Maintenance matérielle : 6 %, Ingénierie informatique : 19 %. LA PLACE DE L INGÉ NIERIE DANS L ÉCONOMIE FRANÇAISE *source syntec-informatique Les sociétés d Ingénierie étudient, conçoivent, font réaliser des systèmes, des ouvrages, des équipements ou des produits, qui permettent de répondre aux exigences de qualité globale et durable. Les spécialisations sont diverses et assument auprès de leurs clients des missions telles que le conseil dans la programmation et la faisabilité, la conception, le management de la réalisation, le contrôle et l assistance à la mise en route, à l exploitation. Le secteur représente plus de emplois dont près de la moitié d ingénieurs et cadres, pour environ 32 milliards d euros de chiffres d affaires*. *source syntec-ingénierie LA PLACE DU CONSEIL, FOIRES ET SALONS DANS L ÉCONOMIE FRANÇAISE Source : FAFIEC SUD-EST 87 % Lyon > Bureau de liaison d Aix-en-Provence > Bureau de liaison de Sophia Antipolis 13 % Entreprises de moins de 10 salariés Entreprises de 10 salariés et plus Les sociétés de Conseil englobent le conseil en organisation, planification, administration, le conseil en gestion des ressources humaines, les études de marchés et sondages et représentent ainsi un panel très diversifiés de métiers et de compétences. En 2006, ce secteur représentait quelques entreprises, pour M et environ salariés*. Spécialiste de l organisation de rencontres professionnelles et de manisfestations commerciales, le secteur des Foires et salons représente : entreprises, personnes, 25 milliards d euros de Chiffre d affaires*. *Source : INSEE, syntec-etudes-conseil, Foires Salons et Congrès de France

10 10 Si les «métiers de la connaissance» comptent de grands groupes nationaux et internationaux parmi leurs entreprises, les sociétés de moins de 10 salariés représentent plus de 80 % des acteurs économiques de la Branche. Dynamiques, innovantes, créatrices d activité et d emploi, ces entreprises nécessitent parfois d être accompagnées dans leur développement, notamment en termes de formation professionnelle, domaine pour lequel leur accès paraît plus difficile. Pas étonnant alors que les partenaires sociaux réunis au sein des instances paritaires décident de faire des Très Petites Entreprises (TPE) et de leurs salariés l un de leurs publics prioritaires. MIEUX ACCOMPAGNER PILOTE DE FORMATION : UNE ACTION POUR AIDER LES PME ET TPE À MAÎTRISER LES FONDAMENTAUX DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE SON FINANCEMENT La formation professionnelle, c est compliqué? Qu à cela ne tienne! En trois jours, la Branche propose de former un salarié de TPE-PME à ses fondamentaux et son financement. Fort de son succès en région Pays de la Loire, le programme de formation est généralisé au niveau national dès l été A chaque session, un conseiller du FAFIEC est présent pour rencontrer les entreprises et leur présenter l offre de services de l OPCA. La formation «Pilote de formation» est financée à 100 % par le FAFIEC dans le cadre des actions collectives et l entreprise n a pas besoin d avancer les frais. Une formation entièrement clé en mains donc, à l instar de l ensemble des actions collectives accessibles depuis DES ACCOMPAGNEMENTS FINANCIERS SPÉCIFIQUES POUR LES TPE Il a été constaté qu il est plus difficile pour une TPE d envoyer ses salariés en formation, les dirigeants de petites entreprises étant parfois dissuadés par les démarches administratives liées aux demandes de financement. C est pourquoi, dès 2007, les partenaires sociaux ont lancé un programme spécial d accompagnement des TPE. En 2008, le FAFIEC met à la disposition des TPE ses conseillers formation pour les aider à financer des dossiers de formation d ordre stratégique, permettant de développer durablement l activité de la TPE. Les financements peuvent aller en 2008 jusqu à sur 3 ans, avec possibilité de répartir les sessions de formation des salariés de manière à préserver la continuité de l activité de l entreprise. À ÉCOUTER Podcast FAFIEC sur la formation «pilote de formation» article-podcas t

11 11 LES TPE-PME LES TREMPLINS DE LA FORMATION : DES ATELIERS PRATIQUES TOUT AU LONG DE L ANNÉE Autre nouveauté 2008, les Tremplins de la formation! Des réunions de petit format (10 à 15 personnes) qui proposent aux entreprises de la Branche de venir partager un moment d information et d échanges avec les équipes du FAFIEC. Objectif? Aborder toutes les questions pratiques relatives à la formation professionnelle et à son financement, des questions les plus simples et générales aux questions les plus pointues et particulières. Les dispositifs, les méthodes de gestion de la formation en entreprise, les financements y sont présentés de manière simple et concise. Souvent sous forme de petits-déjeuners, ces rendez-vous sont l occasion pour les entreprises de faire le point et d actualiser leurs connaissances en optimisant leur démarche de formation. En 2008, près d une soixantaine de rendez-vous ont eu lieu partout en France. UNE FORMATION «MANAGEMENT STRATÉGIQUE D UNE PME» Aider les dirigeants salariés à piloter l activité de leur entreprise : c est sur la base de cette ambition qu un programme de formation a été lancé dès 2007 avec le concours du réseau des IAE (Institut d Administration des Entreprises). Pilotée par l IAE de Lyon, la formation «management stratégique des TPE et PME» est financée par le FAFIEC au titre des actions collectives. À VOIR webzine/regions/ Tremplins- Formation-Avigno n À VOIR > Tremplin de la formation à Aix-en-Provence

12 12 Informer les entreprises et salariés de la Branche + Portail de services, guide pratique, magazine d actualités en ligne, réunions d information LE FAFIEC #LES SERVICES Mutualiser les fonds + Assurer la collecte de l obligation conventionnelle de cotisation, + Aider à monter un dossier de demande de financement et à choisir un dispositif d accompagnement. CŒUR DE VILLE COLLECTE itinéraire conseillé BIENVENUE à FAFIEC VILLE PAYS de l INFORMATIQUE, de l INGÉNIERIE, du CONSEIL, des FOIRES et SALONS Anticiper les évolutions avec l OPIIEC, l observatoire paritaire des métiers, Réalisation d études sur l évolution des métiers et des compétences dans la Branche. formation

13 13 13 TOUTES DIRECTIONS PROFESSION- NALISATION PRIORITÉS DE LA BRANCHE PLAN DE FORMATION FONDS MUTUALISÉS FINANCEMENTS des actions de formation formation Maison du Conseil Formation Conseiller et accompagner les entreprises + Aide au financement, information, diagnostic élémentaire, + Aide à la construction et à l évaluation de plan de formation. Concevoir pour l avenir + Solution de formations dans des compétences d avenir (actions collectives*), + Création de parcours qualifiants (Certificats de qualification professionnelle). * Formations clés en main sélectionnées et entièrement financées par le FAFIEC Observatoire

14 14 14 Avec une progression d activité de plus de 20 % en 2008, le renforcement de son rôle d information et de conseil formation partout en France, notamment auprès des TPE et des PME, le FAFIEC se devait de moderniser son organisation et ses outils de gestion. Le FAFIEC, c est sur 2008 plus de 8 millions d heures de formation financées, et près de salariés bénéficiaires. DÉVELOPPER PROFESSIONNALISER L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE En avril 2008, le FAFIEC déploie une nouvelle organisation téléphonique : un serveur vocal interactif est mis en place afin de mieux orienter les demandes d information et de garantir une continuité de service sur les horaires d ouverture. Pour l entreprise cotisante, le nouvel accueil téléphonique, c est l assurance d être mis en relation avec le bon interlocuteur FAFIEC. NUMÉRISER LES COURRIERS ENTRANTS Chaque année, le FAFIEC traite un volume de papier équivalent à une hauteur supérieure aux deux premiers étages de la Tour Eiffel. C est sur la base de ce constat que l OPCA conduit en 2008 un projet de numérisation des courriers entrants : toutes les demandes sont traitées et numérisées pour alimenter le système d information et de gestion de l OPCA : les informations comprises dans les demandes de prise en charge ainsi que les pièces justificatives sont alors numérisées, reconnues et reportées informatiquement. La numérisation constitue le premier pas vers les services en ligne. À VOIR webzine/comprendre/ FAFIEC-projet-de- modernisation À CONSULTER > Projet d entreprise du FAFIEC

15 15 15 LA QUALITÉ DE SERVICE UNE NOUVELLE ORGANISATION HUMAINE En lien avec la mise en place de ces nouveaux outils technologiques, les équipes du FAFIEC se reconfigurent pour développer leur mission d information, de conseil et de proximité. Dès septembre 2007, des collaborateurs qui travaillaient à Paris font le choix de participer à la mise en place de la nouvelle organisation et de rejoindre les équipes en régions ou les antennes métiers franciliennes (Informatique, Ingénierie, Conseil) afin de contribuer au développement de la mission d information, de conseil et d accompagnement des entreprises. Deux métiers complémentaires ont ainsi été créés, afin de favoriser les synergies internes et d assurer une homogénéité de service aux entreprises et à leurs salariés : conseiller formation et analyste. ORGANISER DES SERVICES EN LIGNE Dans la même perspective, après avoir lancé son nouveau portail d information au printemps 2008, le FAFIEC met au point les services en ligne à l attention des entreprises cotisantes. Il s agit ici de proposer aux entreprises un service accessible 24 heures sur 24 et permettant de réaliser la plupart des opérations en ligne, avec en plus la possibilité de suivre en temps réel l état d avancement des demandes de financement.

16 16 16 Au cœur de la mission fixée aux OPCA dans leur agrément ministériel, la mission d information apparaît de plus en plus comme une attente majeure pour les entreprises et les salariés. Un premier sondage publié au mois de décembre 2008 montre que 82 % des entreprises souhaitent plus d informations sur la formation tandis qu un autre sondage réalisé par un organisme de formation révèle qu à 63 %, les salariés estiment l information qui leur est donnée sur la formation professionnelle encore «largement insuffisante». COMMUNIQUER UN TOUT NOUVEAU PORTAIL WEB Plus pratique, plus concret, plus accessible et plus ergonomique Ce sont les maîtres mots qui ont présidé à la création du nouveau site web du FAFIEC. Le nouvel espace propose tout un ensemble d informations pratiques sur la formation avec des liens utiles, des fiches pratiques mais également un accès par profil de navigation : entreprises, salariés, organismes de formation, presse À TÉLÉCHARGER fiches UN GUIDE PRATIQUE SUR LA FORMATION ET SON FINANCEMENT À CONSULTER Au printemps 2008, le FAFIEC met en ligne sur son tout nouveau portail de services web un guide pratique sur la formation et son financement : les Essentiels, c est le nom de ce guide constitué d une quarantaine de fiches pratiques, fait le tour des principaux sujets de la formation professionnelle : plan de formation, contrats, périodes de professionnalisation Le guide propose également des modèles de documents et des outils.

17 17 17 PLUS TOUTE L ACTUALITÉ DE LA FORMATION ET DU FAFIEC EN LIGNE SUR LE «WEBZINE» UNE INFORMATION CONTINUE SUR LES NOUVELLES OFFRES ET LES SERVICES DE L OPCA A l automne 2008, le FAFIEC publie sur la toile un nouvel espace d information accessible depuis : le Webzine présente des dossiers, des témoignages, des vidéos ou podcasts audio, des chroniques Tous les nouveaux projets du FAFIEC y sont abordés, avec en plus des fonctionnalités proposant en outre de s inscrire en ligne à l une des réunions de proximité organisées par l OPCA. Et, pour ne rien rater des nouveautés, les internautes ont la possibilité de s abonner au fil RSS FAFIEC et aux Podcasts. À CONSULTER Le FAFIEC en 2008, c est également la volonté de mieux faire connaître l offre de services et les actions prioritaires de la Branche : plus de s d information envoyés aux entreprises cotisantes, mais aussi l envoi d informations régulières auprès de la presse sous forme de communiqués (une vingtaine au cours de 2008) et une progression de + 80 % des articles consacrés à l OPCA dans la presse sur l exercice. LES JOURNÉES DE LA FORMATION : ÉCHANGES ET RÉFLEXIONS SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION EN RÉGIONS 2008, c est également l année de lancement des Journées de la Formation : en tout, ce sont 7 rendez-vous événementiels qui ont été donnés aux entreprises à l automne pour parler formation et emploi. Avec des escales à Toulouse, Sophia Antipolis, Lille, Nantes, Paris (2 réunions) et Lyon, le FAFIEC sillonne la France avec à chaque fois pour ambition d offrir un temps d échange entre l OPCA de Branche, les entreprises et les acteurs locaux de l emploi et de la formation (Etat, Région, ANPE, APEC ). Au rendez-vous : témoignages d entreprises, experts, vidéos et tour de table

18 1818

19 19 19 Les Journées de la formation organisées par le FAFIEC à Paris, Nantes, Lille, Lyon, Toulouse et Sophia Antipolis apparaissent comme un temps fort de l automne Pour leur première édition, ces rencontres régionales ont proposé un moment riche d échanges et de réflexions permettant de faire le point sur les enjeux régionaux de la formation et les dynamiques locales d emploi et de compétitivité. A la clé, des débats entre les représentants de l Etat, de la Région, des acteurs associatifs (ANPE, APEC ) mais aussi des entreprises. Un large temps de parole est laissé aux témoignages et des vidéos thématiques sont diffusées en cours de réunion. Parmi celles-ci, les interviews de Pierre Ferracci, le Président du groupe multipartite sur la formation professionnelle, du sénateur Jean-Claude Carle, Président de la mission d information sénatoriale sur la formation professionnelle ou encore de spécialistes du monde de la formation comme Véronique Richard, Directrice du CELSA et professeur des Universités ou encore Bernard Masingue, directeur de la formation de Veolia Environnement.

20 20 20 Dans un environnement dynamique, évolutif, complexe et avec l émergence de nouvelles formes de concurrence, il est essentiel pour la Branche des métiers de la connaissance de se mettre en capacité d anticiper les besoins en compétences afin de garantir la compétitivité des entreprises et de l emploi. En 2008, l OPIIEC, l observatoire paritaire des métiers de la Branche, mène de front plusieurs études. PRÉVOIR ET ETUDE SUR LES MÉTIERS DE L AÉRONAUTIQUE Pays émergents, démocratisation de la civilisation des loisirs et du voyage, normes internationales, élargissement de l offre, variabilité des coûts énergétiques, autant de facteurs d opportunités et de risques pour l industrie aéronautique et ses sous-traitants : début 2008, l OPIIEC fait réaliser une étude pour mesurer ces évolutions et se mettre en capacité de prévoir des programmes de formation en correspondance aux besoins identifiés. Le 25 septembre, les résultats de l étude sont présentés par le Président Bernard GATTI lors de la Journée de la Formation FAFIEC au Centre de Congrès Pierre Baudis à Toulouse. ETUDE SUR LE SECTEUR SONDAGES ET OPINIONS : UNE FORTE ÉVOLUTION DU MÉTIER DANS UN CONTEXTE DE MAÎTRISE DES COÛTS Sondages en ligne, travail offshore, multiplication et mixité des techniques d études, développement des outils de tracking et pression des coûts à la baisse De fortes évolutions accompagnent aujourd hui le secteur des sondages et des études avec en corollaire un impact important sur l évolution des métiers et notamment celui d enquêteur : début 2008, l OPIIEC réalise une étude pour faire un état des lieux et mieux anticiper l avenir et l évolution de la profession. À TÉLÉCHARGER observatoire-metiers ÉTUDES PROSPECTIVES ETUDE SUR UN SECTEUR EN PLEIN DÉVELOPPEMENT : L INFORMATIQUE EMBARQUÉE Avec une croissance de 11 % prévue sur les 5 années à venir, l informatique embarquée représente un secteur à fort potentiel de développement en termes d économie et d emploi. L étude commandée par l OPIIEC montre que les besoins en recrutement sont essentiellement tournés vers des postes d ingénieurs (79 %) et notamment le métier de développeur (à lui seul 35 % des effectifs du secteur), ainsi que les métiers du test et de l intégration (respectivement 10 et 12 %).

Piloter son plan de formation avec le FAFIEC

Piloter son plan de formation avec le FAFIEC Piloter son plan de formation avec le FAFIEC Grilog, 22 septembre 2011 Le FAFIEC Organisme Paritaire Collecteur Agréé : de l informatique, de l ingénierie, du conseil, des traducteurs techniques et des

Plus en détail

Rapport d activité 2005-2006. Écouter Imaginer Concevoir Agir. Fafiec. Organisme Paritaire Collecteur Agréé

Rapport d activité 2005-2006. Écouter Imaginer Concevoir Agir. Fafiec. Organisme Paritaire Collecteur Agréé Fafiec Organisme Paritaire Collecteur Agréé de l ingénierie, de l informatique, des études, du conseil, des foires et salons et des traductions Rapport d activité 2005-2006 Écouter Imaginer Concevoir Agir

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3309 Convention collective nationale IDCC : 2272. ASSAINISSEMENT ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE (1 re édition.

Plus en détail

Fafiec au 1 er mars 2011

Fafiec au 1 er mars 2011 Financements Fafiec au 1 er mars 2011 Les partenaires sociaux, négocient chaque année les modalités de financement de la professionnelle. Pour 2011, ils ont souhaité que la qualité des services et de l

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national interprofessionnel GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

Plus en détail

bilan MÉDI TERRA NÉE Le partenaire compétences FAFIEC Rapport d activités 2011 2012 Méditerranée

bilan MÉDI TERRA NÉE Le partenaire compétences FAFIEC Rapport d activités 2011 2012 Méditerranée @ 2011 2012 FAFIEC Rapport d activités 2011 2012 Méditerranée & bilan MÉDI TERRA NÉE 11 12 retour sur deux années de formation en régions Le partenaire compétences CHIFFRES* MÉDITERRANÉE 3 questions à

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 1 PRÉAMBULE La réforme de la formation professionnelle sera effective à compter du 1 er janvier 2015. Elle poursuit l ambition d

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Employeurs ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement De quoi s agit-il?

Plus en détail

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 @DFCTA 09/2014 Universités d été d été de de l ordre l Ordre des des Experts-Comptables

Plus en détail

. Réforme de la formation

. Réforme de la formation professionnelle continue Impacts pour les entreprises Thierry Teboul Directeur général Afdas Jean-Pierre Willems Willems Consultants 8 points-clés p La logique de la réforme : moins de fiscal, plus de

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les Toutes les Générations www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Direction Départementale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle du Val d Oise PLAN ÉGALITÉ ACCÈS À L EMPLOI ET DANS

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Préambule.. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise La formation est un levier déterminant de

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Préambule.. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise La formation est un levier déterminant de

Plus en détail

Accord relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie dans les industries chimiques

Accord relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie dans les industries chimiques Accord relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie dans les industries chimiques 1 Le présent accord a pour objet de mettre en œuvre, dans la branche des industries chimiques, les dispositions

Plus en détail

Réunion des. Observatoires des métiers. Présentation du projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale

Réunion des. Observatoires des métiers. Présentation du projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale Réunion des Observatoires des métiers Présentation du projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale Contexte d élaboration du projet de loi Projet de loi Groupe

Plus en détail

AGEFOS PME ET LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU SPORT. www.agefos-pme-midipyrenees.com

AGEFOS PME ET LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU SPORT. www.agefos-pme-midipyrenees.com AGEFOS PME ET LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU SPORT Textes de référence et obligations Les dispositions de la CCN du Sport (7 juillet 2005 et étendue par arrêté du 7 décembre 2006) s appliquent à toutes

Plus en détail

- Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015

- Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015 - Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015 CONSTRUCTYS M.P. APPEL A PROPOSITIONS 2013 Contenu 1. Organisme commanditaire... 3 2. Contexte... 4

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle Réforme de la formation professionnelle Etat des lieux Initiée par l Accord National Interprofessionnel du 20 septembre 2003 (intégré dans l accord général du 5 décembre 2003), confirmée par la loi du

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA)

FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA) FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA) Vous êtes président d une association affiliée et l un de vos salariés ou élus du bureau exécutif souhaite

Plus en détail

La formation professionnelle continue: Accord formation & Réforme

La formation professionnelle continue: Accord formation & Réforme La formation professionnelle continue: Accord formation & Réforme Décembre 2015 1 AD/ Version 2 Comprendre la Réforme de la formation professionnelle Former dans l esprit de la loi Réforme de 2004, 2009

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES

Plus en détail

Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours

Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours Loi du 14 octobre 2009 relative à la formation professionnelle tout le long de la vie et à la sécurisation des parcours Présentation Éléments de contexte La loi du 14 octobre 2009 Création d un nouveau

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE ACCORD DU 3 SEPTEMBRE

Plus en détail

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001 BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001 Pour toutes les actions débutant le : 01/06/2015 sur le plan de formation

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

Faire de la formation un levier de compétitivité des entreprises et des actifs de notre territoire! Montpellier 25 mars 2014

Faire de la formation un levier de compétitivité des entreprises et des actifs de notre territoire! Montpellier 25 mars 2014 Faire de la formation un levier de compétitivité des entreprises et des actifs de notre territoire! Montpellier 25 mars 2014 1 Enjeux et philosophie de la réforme Jean -Marc OLUSKI - Président de la CREEF

Plus en détail

logique de parcours transdispositifs,

logique de parcours transdispositifs, PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES LA REFORME DE LA FORMATION PAR LES PARTENAIRES SOCIAUX Accord national interprofessionnel du 7 janvier 2009 sur le développement de la formation tout au long de la

Plus en détail

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés 1. Le compte personnel de formation 2. L'entretien professionnel 3. Le nouveau financement de la formation 4. Autres nouveautés 1. Le Compte

Plus en détail

Guide de la formation. dans la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l'événement

Guide de la formation. dans la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l'événement Guide de la formation dans la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l'événement Sommaire Guide de la formation dans la Branche du numérique, de l ingénierie, du

Plus en détail

Note politique de formation 2015

Note politique de formation 2015 Note politique de formation 2015 ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement Sommaire Note politique de formation 2015 Validée par la CPNE du 18 décembre 2014 Création graphique

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE AVENANT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE ACCORD DU 3 NOVEMBRE 2011 RELATIF À LA GESTION PRÉVISIONNELLE

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

Offre de services d AGEFOS PME auprès des adhérents du Sport. BOULOURIS 9 Juillet 2014

Offre de services d AGEFOS PME auprès des adhérents du Sport. BOULOURIS 9 Juillet 2014 Offre de services d AGEFOS PME auprès des adhérents du Sport BOULOURIS 9 Juillet 2014 Intervention AGEFOS PME C est quoi AGEFOS PME? Quelques données chiffrées dans le champ du sport Les dispositifs de

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise Les salariés au cœur de leur parcours de formation Loi du 5 mars 2014 27 mars 2015 L esprit de la réforme : une obligation de former

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national FORMATION PROFESSIONNELLE EN AGRICULTURE (2 juin 2004) (Etendu par arrêté du 10 novembre

Plus en détail

SPORT & REFORME DE LA FORMATION. (réunion CROS et Ligues - 2 février 2006)

SPORT & REFORME DE LA FORMATION. (réunion CROS et Ligues - 2 février 2006) SPORT & REFORME DE LA FORMATION (réunion CROS et Ligues - 2 février 2006) ORDRE DU JOUR 1- La réforme de la formation professionnelle 2- La branche du sport et la formation LA REFORME DE LA FORMATION Introduction

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur de la comptabilité - paie Métier ciblé : gestionnaire de paie Action collective

Plus en détail

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 L Icam en Bref De 1898 à nos jours 1898 : création de l Institut Catholique des Arts et Métiers à Lille 1903 : création de la formation professionnelle

Plus en détail

Critères de financement Critères applicables au 01/08/15

Critères de financement Critères applicables au 01/08/15 Critères de financement Critères applicables au 01/08/15 PLAN DE FORMATION 1. Effectif déclaré sur votre bordereau de versement au titre des salaires 2014. 2. Ne sont pas comptabilisées dans les quotas

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES

CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3061 Conventions collectives nationales AGENCES DE VOYAGES ET DE TOURISME IDCC : 1710. Personnel des agences de voyages

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

La formation professionnelle dans la Branche EEP. Collège employeur juin 2015

La formation professionnelle dans la Branche EEP. Collège employeur juin 2015 La formation professionnelle dans la Branche EEP Collège employeur juin 2015 1 Sommaire 1. La formation en quelques diapositives 2. Les points clés de la Réforme de la formation 3. Comprendre les nouvelles

Plus en détail

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés entre la Fédération des Entreprises de Propreté & Services Associés, d'une part et le Ministère de l Ecologie, du Développement

Plus en détail

Intergros. L Organisme Paritaire Collecteur Agréé du commerce interentreprises et du commerce international. Dossier de presse. www.intergros.

Intergros. L Organisme Paritaire Collecteur Agréé du commerce interentreprises et du commerce international. Dossier de presse. www.intergros. Dossier de presse Intergros L Organisme Paritaire Collecteur Agréé du commerce interentreprises et du commerce international Contacts presse : Aurélie Gabrieli & Laure Grégoire Agence WEBER SHANDWICK Tél

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

PROPOS SPÉCIAL ACCORD ÀL A L E T T R E D I N F O D U F A F I E C DE BRANCHE SOM MAIRE

PROPOS SPÉCIAL ACCORD ÀL A L E T T R E D I N F O D U F A F I E C DE BRANCHE SOM MAIRE N 5 - J u i n 2 0 0 5 ÀL A L E T T R E D I N F O D U F A F I E C PROPOS O r g a n i s m e P a r i t a i r e C o l l e c t e u r A g r é é d e l i n f o r m a t i q u e, d e l i n g é n i e r i e, d u c

Plus en détail

Entretien Professionnel

Entretien Professionnel Entretien Professionnel Cahier des charges / Appel à propositions à destination de l offre de formation régionale pour la mise en œuvre de l entretien professionnel le 20 novembre 2014 C ontact : AGEFOS

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CE QUI CHANGE POUR VOTRE ASSOCIATION

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CE QUI CHANGE POUR VOTRE ASSOCIATION RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE suite à la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi, et à la démocratie sociale CE QUI CHANGE POUR VOTRE ASSOCIATION ou «de l obligation

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

DIRECCTE Ile-de-France

DIRECCTE Ile-de-France MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL DIRECCTE Ile-de-France APPEL A PROJETS Développement de l emploi en Ile-de-france 2015 Date limite de dépôt des

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

agefos-pme.com Bilan Formation 2012

agefos-pme.com Bilan Formation 2012 Bilan Formation 2012 Branche professionnelle des Entreprises du Courtage d Assurances et/ou de Réassurances SPP du 18 octobre 2013 SOMMAIRE PREAMBULE 3 Les obligations conventionnelles de votre branche

Plus en détail

PROPOSITION DE CONTENU D UN ACCORD GPEC EN VUE DE SA NEGOCIATION

PROPOSITION DE CONTENU D UN ACCORD GPEC EN VUE DE SA NEGOCIATION PROPOSITION DE CONTENU D UN ACCORD GPEC EN VUE DE SA NEGOCIATION SOMMAIRE Préambule... 2 1.2 Définition (réf Wikipédia)... 2 2 La démarche GPEC... 3 2.1 Phase de diagnostic... 3 2.2.1 Observatoire des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ ACCORD DU 15 OCTOBRE

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle :

Réforme de la formation professionnelle : Réforme de la formation professionnelle : Introduction par Michel DELAMAIRE, Directeur général délégué CCI Paris Ile-de-France 1 La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3018 Convention collective nationale IDCC : 1486. BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES,

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets Actions de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Industries de Santé Projet de renforcement des compétences dans les Industries de Santé Action nationale Emploi/ Formation n 9.2 : Projets

Plus en détail

Signé par Medef / UPA et Cfdt / FO / Cftc / Cfe-Cgc. Les points majeurs de la réforme de la formation professionnelle

Signé par Medef / UPA et Cfdt / FO / Cftc / Cfe-Cgc. Les points majeurs de la réforme de la formation professionnelle Présentation réforme FPC par Alain Hellard, Opcalia Martinique Explication de l ANI du 4/2/203 et ses implications Signé par Medef / UPA et Cfdt / FO / Cftc / Cfe-Cgc Les points majeurs de la réforme de

Plus en détail

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Salarié Prendre en main votre évolution professionnelle : un défi désormais simple à relever! SOMMAIRE Le compte personnel de formation : de quoi s agit-il?... 01 A quoi

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3018 Convention collective nationale IDCC : 1486. BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES, CABINETS D INGÉNIEURS-CONSEILS ET SOCIÉTÉS

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle

Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle au sein du Groupe Carrefour (Accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) et

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Article 3-1 : formation des salariés des entreprises de moins de 10 salariés

Article 3-1 : formation des salariés des entreprises de moins de 10 salariés 1 Accord entre les organisations syndicales d employeurs et de salariés représentatives au niveau national et interprofessionnel portant sur l affectation des ressources du Fonds paritaire de sécurisation

Plus en détail

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES Depuis la Convention Collective de la branche professionnelle du 18 janvier 2002, les

Plus en détail

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF 3 Postulats de la loi du 5 mars 2014: Concevoir la formation

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT, UN OBSERVATOIRE PRÉCURSEUR En 2014, l Observatoire des

Plus en détail

LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LES OPCA

LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LES OPCA 13 mai 2011 LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LES OPCA Source : DGEFP SEPT 2010 Service juridique AGEFOS PME 1 PRESENTATION D AGEFOS PME PACA 2 AGEFOS PME en

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE DU 15 JUILLET 2009 RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES PREAMBULE GENERAL : Dans le contexte en profonde

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

Social/Emploi/Formation

Social/Emploi/Formation Circulaire Social/Emploi/Formation Réf : S 2284 Date : 9 Décembre 2014 Thèmes : Thème : Droit du travail Sous-thème : Accords collectifs Diffusion : UIC régionales, Fédérations et syndicats associés, Adhérents

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

Restitution de l enquête Seniors UT 92

Restitution de l enquête Seniors UT 92 ARACT Île-de-France DIRECCTE Ile de France UT92 Restitution de l enquête Seniors UT 92 Note de synthèse Janvier 2013 Note de synthèse - Enquête Seniors UT 92 1. Rappel du contexte et de la commande : En

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

ACCORD INTERBRANCHE RELATIF AUX MODALITES D ACCES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE POUR LES INTERMITTENTS DU SPECTACLE

ACCORD INTERBRANCHE RELATIF AUX MODALITES D ACCES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE POUR LES INTERMITTENTS DU SPECTACLE ACCORD INTERBRANCHE RELATIF AUX MODALITES D ACCES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE POUR LES INTERMITTENTS DU SPECTACLE Les organisations syndicales de salariés et d employeurs représentatives

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail