Les Cahiers du Challenge Bibendum. Roulons électrique! Véhicules hybrides et électriques. Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Cahiers du Challenge Bibendum. Roulons électrique! Véhicules hybrides et électriques. Paris"

Transcription

1 Les Cahiers du Challenge Bibendum Roulons électrique! Véhicules hybrides et électriques Paris

2 Les Cahiers du Challenge Bibendum Les Cahiers du Challenge Bibendum ont été conçus pour stimuler la réflexion et le dialogue entre experts, industriels, décideurs politiques, journalistes et toute autre personne souhaitant prendre part au débat sur l avenir de la mobilité. Ces documents n apprendront rien aux spécialistes, mais ils permettront aux lecteurs intéressés par le sujet d acquérir en quelques pages l essentiel de l information permettant de saisir les enjeux principaux et de contribuer à une réflexion éclairée. Nous sollicitons d ailleurs les contributions individuelles : retrouvez les Cahiers du Challenge Bibendum sur notre site challengebibendum.com et apportez vos commentaires. Nous en tiendrons compte lors de la mise à jour de ces cahiers évolutifs. Patrick Oliva Directeur de la Prospective et du Développement durable Michelin Remerciements Nous souhaitons remercier vivement toutes les personnes qui, par leurs précieux conseils, remarques et précisions, ont contribué à la rédaction de ce cahier, en particulier : Valérie Bouillon-Delporte, Pascal Chevalier, Benoît Dailliez, Hervé Deguine, André Douaud, Antoine Féral, Sylvie Gillet, Gérald Sezille et Pierre Varenne. 2

3 5 idées fausses sur les véhicules hybrides et électriques 1. Prix Les véhicules électriques coûtent cher et ne seront donc pas accessibles au grand public. Faux! Cette perception vient de ce que les véhicules actuellement mis sur le marché sont assez chers parce qu issus de programmes de faible volume. Cependant, hors batterie ou pile à combustible, une voiture électrique est moins chère à fabriquer qu un véhicule thermique (nombre réduit de pièces). Dans le cas d un véhicule électrique à batterie, son coût de revient dépend de la quantité de batteries, qui est une fonction directe de l autonomie recherchée et de la consommation kilométrique. Un prix de marché communément accepté pour une batterie au lithium est de 400 /kwh. Un véhicule consommant 15 kwh/100 km exigerait une batterie de pour chaque centaine de kilomètres d autonomie souhaitée, et le coût d une recharge électrique serait d environ 1,5 à 3 euros selon les pays. Il est donc aisé de voir que le véhicule électrique peut être très économique en coût total d usage, dès lors que l on conçoit des véhicules de faible consommation et d usage relativement intensif, avec une autonomie limitée. Par ailleurs, de nouveaux modèles économiques, basés sur la location plutôt que sur l achat de la batterie, peuvent être très favorables pour l utilisateur. Quant aux piles à combustible, elles sont encore chères, tout comme l hydrogène pour lequel il n existe pas encore d utilisation de très gros volume. Cela évoluera. En ce qui concerne les véhicules hybrides non rechargeables, souvent onéreux aujourd hui, leur prix devrait baisser très fortement dès qu ils seront produits en nombre important, et leur moindre consommation énergétique en ville devrait leur assurer une pleine rentabilité. 2. Autonomie / Infrastructures La faible autonomie des véhicules électriques, la nécessité de temps de charge longs, et l absence d infrastructure, ne permettent pas de les exploiter de façon réaliste dès aujourd hui. Faux! Il est vrai que les véhicules électriques ont en général une autonomie kilométrique nettement plus réduite que les véhicules thermiques traditionnels, mais il est parfaitement possible d avoir une autonomie de 150 km (ce qui dépasse largement la distance moyenne parcourue quotidiennement par un automobiliste), voire plus, et leur avantage est notable pour des rayons d action limités, typiquement pour des usages urbains, ou une utilisation locale à la campagne. Côté recharge, l opération dans des conditions normales 5 heures prend certes plus de temps que de faire le plein d essence avec une voiture thermique, mais ne requiert le plus souvent pas d autre infrastructure qu une prise électrique quasi-standard. Il est possible d effectuer une recharge rapide et partielle comme il est aussi possible d échanger sa batterie vide contre une pleine, comme le démontre le système «BetterPlace», opération qui requiert alors le même temps que celui nécessaire pour effectuer un plein d essence (3 minutes en moyenne). Cela nécessite alors des infrastructures particulières. Les voitures équipées d un «Range Extender» contournent cet éventuel handicap en offrant la possibilité d une autonomie 3

4 classique grâce à l appoint d un moteur thermique alimenté par un carburant classique. Les véhicules électriques à pile à combustible ne sont pas eux non plus limités en autonomie. 3. Pollution D un point de vue écologique, à cause de filières hautement carbonées (centrales au charbon) de production électrique dans beaucoup de pays, mais aussi à cause des batteries, une voiture électrique polluera finalement plus qu une voiture thermique. De plus, l avenir des véhicules électriques est lié au développement du nucléaire. Faux! Le bilan écologique dit «du puits à la roue» est un moyen de mesurer la «pollution» d une voiture à partir de son bilan énergétique global. Sont pris en compte la fabrication du véhicule, la production d électricité, les émissions lors de l utilisation du véhicule et le cycle de vie des batteries jusqu à la filière de retraitement. Ces éléments de comparaison objectifs montrent que le potentiel écologique de la voiture électrique est intrinsèquement bien supérieur à celui du véhicule thermique, mais qu il dépend aujourd hui de la filière énergétique en amont des batteries. Le recours à l énergie nucléaire n est absolument pas une nécessité, même si le nucléaire peut aider à diminuer la signature CO 2 des véhicules électriques. Ce qui est essentiel est que les véhicules électriques soient conçus pour consommer aussi peu que possible (typiquement, une consommation inférieure ou égal à 15 kwh/100 km). Les véhicules électriques offrent de plus un véritable avantage en matière de santé publique lorsqu ils sont utilisés en milieu urbain. 4. Sécurité Danger d emballement thermique des batteries, danger des hautes tensions utilisées, danger de l hydrogène : la mobilité électrique augmente le niveau des risques pour l usager, en particulier en cas d accident. Faux! Les électrochimistes savent maintenant éliminer les phénomènes d instabilité de structure qui ont existé avec certaines chimies d électrodes et d électrolique dans les batteries au lithium. Par ailleurs, les technologies actuelles de production de batterie, de gestion des systèmes électriques et d isolation des composants électriques offrent un niveau de sécurité respectant les normes de sécurité internationales les plus sévères. Les batteries équipées de coupe-circuit et de dispositifs de contrôle (température, taux de charge) offrent un degré de sécurité élevé. Parce que nous y sommes habitués, nous avons tendance à minimiser les risques liés aux réservoirs à essence des voitures. D ailleurs, les batteries électriques ne créent pas de champ magnétique capable d attirer la foudre et il n y a pas de risque d électrocution par temps de pluie. Quant à la conception même des véhicules électriques, elle peut permettre des architectures plus sûres que beaucoup de véhicules actuels en cas d accident. 5. Performance et statut Lourdes et peu performantes, les voitures électriques sont en plus pénalisées par l encombrement stérique des batteries : l avenir des véhicules électriques ne dépassera pas les touts petits véhicules urbains. Faux! Les performances des voitures électriques dépendent des choix technologiques. Les batteries, contrôleurs électroniques et thermiques peuvent être calibrés pour la performance, comme le prouve la Porsche 911 GT3 R Hybrid qui a remporté le World Motorsport Expo Award Le couple d un moteur électrique à bas régime ainsi que son rendement énergétique ouvrent de beaux jours aux électrons face au pétrole sur le plan de la performance pure. La motorisation électrique ou hybride offre une gamme complète de voitures adaptées aux besoins des utilisateurs et à leurs usages. La consommation des 4

5 batteries est d ailleurs un élément pris en compte dès la conception de ces véhicules pour optimiser leur poids. Poids qui est avantagé par le nombre réduit de pièces mécaniques nécessaires aux véhicules 100 % électriques ; ce qu on oublie régulièrement dans nos premiers jugements! Par ailleurs, la motorisation électrique permet de repenser l architecture des véhicules de manière révolutionnaire. Il est par exemple possible de mettre les moteurs directement dans les roues et donc de libérer entièrement l espace sous le capot. Les batteries peuvent être réparties dans le véhicule, sur le sol ou entre les sièges dans des endroits non exploités jusqu à présent. Les voitures électriques peuvent donc être non seulement plus logeables, mais aussi plus fonctionnelles et plus pratiques que leurs homologues thermiques. Électrifier un véhicule ne consiste pas seulement à remplacer un moteur thermique et un réservoir par un moteur électrique et des batteries comme on le pense souvent. C est aussi une opportunité de repenser entièrement les architectures autour des besoins des utilisateurs, de leur confort et de leur sécurité. Place à l imagination dans le design! 5

6 Sommaire 5 idées fausses sur les véhicules hybrides et électriques 03 Introduction 07 Chapitre 1 : Les fondamentaux de l électrification des véhicules Les blocs fonctionnels de l électrification Différents niveaux et/ou modes d électrification Des performances liées au choix des batteries 17 Chapitre 2 : Quels choix industriels majeurs? Adaptation de l outil industriel aux nouvelles architectures et technologies Adaptation des infrastructures privées et publiques Adaptation de la filière énergétique en amont 21 Chapitre 3 : En quoi le choix de l électrique est-il un élément en faveur de la mobilité durable? 1. L électrique à la hauteur du défi énergétique de demain Synergie entre véhicules électriques et nouveaux besoins d urbanisme 26 Chapitre 4 : Le bilan économique quelques réflexions Les différentes focalisations des principaux acteurs Les paramètres des nouveaux modèles économiques 29 5 idées clés à retenir 31 6

7 Introduction «Propre, sûre et connectée» : ces trois mots définissent sans ambiguïté la mobilité routière de demain. Pour y arriver, usagers, constructeurs, équipementiers, hommes politiques, citoyens du monde entier sont en passe d intégrer l existence de différentes solutions de transport en fonction des types de trajet à effectuer : cours et longs courriers, solutions intermodales... Les véhicules à motorisation électrique vont prendre toute leur place dans cette nouvelle offre de mobilité où aucune option n est exclusive des autres. De nombreux défis restent toutefois à relever, tels que la mise en place de nouveaux modèles économiques, l adaptation des infrastructures et la rénovation de l outil industriel. Cette révolution qui démarre s avère indispensable pour répondre aux défis climatiques et énergétiques. Dans le même temps, de nouvelles catégories d usagers de la route sont apparues. Des consommateurs avides d accéder à une mobilité meilleur marché et plus pratique, dans les pays émergents et ailleurs, doivent être satisfaits par l offre industrielle. Aujourd hui, deux facteurs se conjuguent pour justifier la mutation énergétique du transport. D une part, le développement rapide de certains pays émergents (Chine, Inde) et leurs besoins d accès à la mobilité entraînent une augmentation constante du nombre de véhicules, et surtout du besoin en pétrole. De 800 millions de véhicules selon certaines estimations en 2010, le parc mondial pourrait atteindre 2 à 3 milliards en 2050, pour une population humaine supérieure à 9 milliards d hommes. La production de pétrole ne pourra pas suivre cette évolution : de 85 millions de barils par jour en 2010, il faudrait passer très au-delà de 100 millions de barils d ici à Un tel niveau de production est impossible à atteindre car, d une part, la production est globalement constante depuis vingt ans, et, d autre part, le pétrole aisément accessible se raréfie. Il nous faut donc oublier un mode de vie induit par un pétrole bon marché dont la production progressait au rythme des besoins. La dépendance quasi exclusive du transport routier vis-à-vis du pétrole est une fragilité économique et stratégique qui doit être corrigée. Parallèlement, le contexte écologique rend prioritaire la réduction des gaz à effet de serre, et donc la combustion de carburants fossiles. D autre part, le contexte écologique rend prioritaire la réduction des gaz à effet de serre (GES). Les principaux gaz à effet de serre existent naturellement dans l atmosphère (vapeur d eau, dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d azote, ozone). À ceux-ci s ajoutent les gaz à effet de serre issus des activités humaines, incluant, outre les principaux gaz déjà cités, des gaz fluorés comme les CFC ou les fréons. La réduction des GES devient un objectif prioritaire afin de lutter contre le réchauffement climatique. Enfin, déjà majoritaire aujourd hui, le style de vie urbain pourrait impliquer 70 % de la population mondiale d ici La réduction de la pollution urbaine, l accès du plus grand nombre à des moyens de transport sûrs et rapides, et la baisse du coût des transports sont des priorités dont la criticité ira crescendo. L électrification des véhicules : une suite logique? L idée de l électrification des véhicules automobiles n est pas nouvelle et remonte à la première moitié du XIX e siècle (1835, Anderson), profitant de multiples inventions dans le domaine : première pile (1800, Volta), premiers moteurs électriques (1823, Sturgeon), 7

8 premiers accumulateurs rechargeables (1881, Faure) et exploitant le rendement énergétique formidable des moteurs électriques. Après un début prometteur durant les premières années du XX e siècle, la motorisation électrique a été supplantée par la motorisation thermique ; la baisse du coût du litre de carburant, l autonomie qu il procure, la praticité d usage avec l essor des infrastructures (routes et stations-service) ont eu raison de la fée électricité pour laquelle les batteries au plomb de l époque étaient à la fois lourdes et chères, sans offrir d autonomie réelle. Le pétrole n est plus le garant d un transport routier bon marché. Tout concourt à rendre son prix de plus en plus volatil, dans une dynamique haussière. Aujourd hui l énergie électrique présente de nombreux atouts tant environnementaux qu économiques. Elle peut aider à s affranchir de la dépendance exclusive au pétrole, sous réserve toutefois que l énergie primaire qui sert à la produire permette des émissions faibles de GES. Ce n est pas toujours le cas, notamment aujourd hui, dans des pays où l électricité est principalement produite à partir du charbon (Australie, Afrique du Sud, Chine, Inde). Quant à l électricité d origine nucléaire, elle est très faiblement carbonée mais soulève d autres dilemmes environnementaux. Pénétration de l électrique : une mutation déjà en marche? Depuis le début des années 1990, le véhicule électrique a tenté de reconquérir son marché (c est le cas en France entre 1995 et 2003, avec la plus grande expérience mondiale), ce type de motorisation ayant déjà investi le secteur industriel (chariots élévateurs, par exemple). Sans succès. Mais une autre voie qui ne réclame pas de transformation radicale des habitudes des usagers, ni des outils industriels, ni des infrastructures, se développe de manière encourageante : l hybridation. Tenant compte de la baisse des prix et de la facilité 8

9 d utilisation, l arrivée des batteries au lithium va-t-elle convaincre les usagers encore sceptiques? Ces technologies d hybridation offrent des possibilités d usage parfaitement adaptées à une autre utilisation urbaine de l automobile. En ville, la conduite saccadée et à basse vitesse profite du rendement élevé (de l ordre de 90 %) du moteur électrique. Sur autoroute, le moteur thermique atteint son rendement maximal et l on profite de la grande autonomie qu offre le carburant liquide. L hybridation thermique-électrique prend alors tout son sens. Depuis 1997, avec le lancement de la Toyota Prius, le véhicule hybride a acquis ses «lettres de noblesse» commerciale et industrielle. Sous les marques Toyota et Lexus, le groupe Toyota a vendu 2,5 millions de modèles hybrides. D autres constructeurs ont suivi. Même si le taux de pénétration de ces véhicules hybrides comparé à l ensemble de la gamme reste encore faible, nul doute que l élan est donné. 9

10 Chapitre 1 Les fondamentaux de l électrification des véhicules Un véhicule électrique se définit comme un véhicule dont le moteur principal est électrique. Un véhicule est dit hybride s il existe, autour d un moteur thermique principal, une contribution électrique à la traction. Deux possibilités d alimentation énergétique d un moteur électrique sont envisageables aujourd hui dans un véhicule routier : l alimentation par un stockage électrique (batterie, éventuellement supercondensateur) ou l alimentation par un générateur électrique (pile à combustible ou groupe électrogène). La pile à combustible (alimentée en oxygène et en hydrogène le plus souvent), objet de nombreuses études, reste encore d un coût assez élevé. Sa fiabilité et sa longévité doivent encore progresser pour satisfaire aux attentes d un usage massif. 1. Les blocs fonctionnels de l électrification Trois blocs fonctionnels sont au cœur d une chaîne de traction électrique : un moteur, un contrôleur électronique, et une source électrique. a) Les moteurs Différentes technologies de moteurs électriques sont disponibles. Mais la préférence va aujourd hui aux moteurs à courant alternatif (par opposition au courant continu délivré par les batteries ou les piles à combustible) triphasés (par opposition au monophasé des installations domestiques usuelles) sans collecteur (moteurs dits «brushless» pour limiter l usure par frottement) pilotés par des contrôleurs électroniques de forte puissance. L atout principal d un moteur électrique est son rendement, c est-à-dire la quantité d énergie restituée en énergie mécanique à partir de l énergie d alimentation : - rendement de 90 % et plus pour un moteur électrique ; - rendement de 10 % (conditions urbaines) à 35 % pour un moteur à essence ; - rendement de 15 à 40 % pour un moteur diesel. Les autres atouts sont la simplicité (seul le rotor est en mouvement), une extraordinaire longévité, et un fonctionnement silencieux, sans émission de gaz ou de particules fines. Enfin, les moteurs électriques sont réversibles et peuvent donc se transformer à la demande en générateurs de courant. C est cette propriété qui est utilisée au freinage pour récupérer de l énergie. b) Les contrôleurs électroniques Les contrôleurs électroniques assurent le pilotage des moteurs. 10

11 Le couplage entre l électrique et le thermique des véhicules hybrides nécessite un dispositif de contrôle de puissance et de contrôle thermique très évolué. Ainsi, les onduleurs électroniques pilotés par calculateur transforment du courant continu en courant alternatif en ajustant la puissance en fonction de la vitesse. Ces modules électroniques nécessitent un refroidissement par air ou par eau. Le système de refroidissement est relié à la batterie, ce qui peut influer sur l autonomie du véhicule. De nouvelles solutions technologiques, comme des échangeurs thermiques, devraient rapidement éliminer cet inconvénient. c) Les sources électriques Les batteries Systèmes de stockage et générateurs ont leurs atouts respectifs. Ce sont les stockages les plus connus, rechargeables. Une batterie est un ensemble d accumulateurs électrochimiques reliés entre eux (encore appelés éléments ou cellules de la batterie) qui constituent une source de courant continu de la capacité et de la tension désirées. Il existe des programmes de recherche pluridisciplinaires autour des batteries. Pour une capacité énergétique identique, une batterie est beaucoup plus lourde qu un réservoir de carburant. La capacité de stockage énergétique embarquée est limitée et restreint l autonomie du véhicule. La batterie souffre également de sa durée de charge (5 à 10h dans les conditions optimales), d une longévité inférieure à celle des moteurs, et de son coût encore élevé. Outre sa mise au point technologique (performances et sécurité), il faut aussi relever le défi de son industrialisation à grande échelle et de la gestion de son cycle de vie jusqu à son recyclage. Enfin, la récupération de l énergie au freinage exige que la batterie ne soit jamais complètement chargée, ce qui réduit notablement sa performance. Pour atténuer cet inconvénient, on peut utiliser des stockages temporaires d énergie cinétique. Les générateurs Dans la pile à combustible, oxygène et hydrogène réagissent sur des électrodes (en présence d un catalyseur, le plus souvent du platine) pour produire de l énergie électrique, avec de l eau pour seul rejet. Le plus souvent, à l instar des moteurs thermiques, la pile à combustible utilise tout simplement l oxygène de l air comme comburant pour cette «combustion». Quant au combustible hydrogène, il peut provenir d un réservoir ou être produit à bord du véhicule par reformage d hydrocarbures. Une pile à combustible H 2 /O 2 n émet pas de CO 2 par elle-même, mais le bilan émissif global du véhicule dépend de celui de la production de l hydrogène. Quant aux groupes électrogènes, la plupart sont constitués d un moteur thermique qui actionne un alternateur. Ils nécessitent la présence d un réservoir de carburant à énergie fossile. 2. Différents niveaux et/ou modes d électrification Le graphe ci-dessous distingue cinq niveaux progressifs d hybridation et deux natures de véhicule à chaîne de traction «tout électrique». Pour mieux situer ces différentes options 11

12 quant à leurs implications pour l utilisateur, nous différencierons les véhicules qui peuvent être reliés à un réseau de distribution d énergie électrique de ceux qui ne le peuvent pas. Une solution électrique pour chaque usage Source : Roland Berger Strategy Consultants, a) Les véhicules électriques ou hybrides non rechargeables sur secteur Dans les quatre types de véhicules suivants, l usager continue à alimenter uniquement son véhicule en carburant avec, à la clé, une promesse de réduction de sa consommation et de la pollution. Micro-hybrides (véhicule de série pionnier dans cette technologie : Citroën C3-2004) Popularisé en France par le lancement de la Citroën C3 «Stop & Start», la microhybridation constitue le premier niveau de fonctionnalité «hybride». Elle permet un arrêt du moteur lorsque le véhicule s immobilise et un redémarrage automatique quand le conducteur sollicite de nouveau la pédale d accélérateur. L économie de consommation en cycle urbain peut aller jusqu à 15 %. La micro-hybridation n implique pas de batterie spécifique. Un alterno-démarreur tient lieu de moteur électrique pour l assistance au redémarrage du moteur thermique. Mild hybrides (véhicule de série pionnier dans cette technologie : Honda Insight ) Le niveau supérieur d électrification est dénommé «mild hybride» (ou hybride doux) avec deux fonctionnalités supplémentaires que sont le freinage récupératif (Kinetic Energy Recovery System, KERS) et l assistance à l accélération (appelée «boost»). Au freinage, l énergie cinétique n est plus seulement dissipée en chaleur : le moteur électrique fonctionne comme un générateur et renvoie une partie de l énergie vers les accumulateurs (batteries ou super-capacités), qui sont alors rechargés. Par ailleurs, le rendement à bas régime du moteur thermique étant faible, le moteur électrique vient en renfort lors de l accélération. 12

13 Full hybrides (véhicule de série pionnier dans cette technologie : Toyota Prius ) Plus poussée encore, l électrification des «full hybrides» autorise une propulsion du véhicule par le seul moteur électrique, grâce à un système de découplage du moteur thermique : c est le «mode zéro émission», qui n est actuellement possible que sur quelques kilomètres (environ 2 km) du fait de la faible capacité des batteries utilisées. La Toyota Prius est un hybride «parallèle» : moteur thermique et moteur électrique agissent sur les mêmes roues. Schémas «en parallèle» ou «en série» des hybrides non rechargeables sur secteur Dans les architectures de type «série», la transmission de puissance, du moteur thermique aux roues, se fait en chaîne : le moteur thermique entraîne une génératrice électrique qui recharge la batterie et entraîne le moteur électrique, lequel met les roues en rotation. Batteries et/ou super-condensateurs viennent en soutien à la génératrice. 13

14 Véhicule électrique à pile à combustible (véhicule de série pionnier dans cette technologie : Honda FCX Clarity ) Le véhicule à pile à combustible (Fuel Cell Electric Vehicle, FCEV) utilise de l hydrogène comme combustible pour produire son énergie électrique de manière embarquée et autonome. Batteries et/ou supercondensateurs peuvent venir en soutien à la pile à combustible. L utilisateur doit passer à la station hydrogène pour faire le plein. b) Les véhicules électriques ou hybrides rechargeables sur secteur Les trois types de véhicules suivants permettent à l utilisateur de recharger la batterie sur le réseau. Hybride rechargeable (Plug-in) L hybride rechargeable (Plug-in Hybride Vehicle, PHEV) est un niveau plus poussé d électrification que le «Full Hybride» ; dans lequel le moteur électrique, ainsi que les batteries, sont dimensionnés respectivement en puissance et capacité pour pouvoir rouler en mode électrique pendant plusieurs dizaines de kilomètres. Le moteur thermique, réduit en taille et en puissance («downsizing»), peut entraîner seul le véhicule sur de longues distances, en phases de régime moteur optimisé. La version «plug-in» de la nouvelle Prius sera bientôt commercialisée à grande échelle. Par sa polyvalence et sa capacité à traverser une ville en mode 100 % électrique, elle semble bien adaptée aux nouveaux besoins de certains utilisateurs. Elle marque un pas significatif vers la ville «zéro émission». Des systèmes d augmentation de l autonomie électrique des véhicules «Full Hybrides» sont d ailleurs d ores et déjà en vente pour transformer les véhicules hybrides actuels en plugin. L opération, effectuée par un professionnel, consiste à remplacer la batterie par un ensemble comprenant un chargeur, une batterie de plus grande capacité et d un autre type (lithium-ion au lieu de Ni-MH) et une régulation électronique. Elle augmente notablement l autonomie du véhicule en mode purement électrique (vingt kilomètres au lieu de deux actuellement pour la Prius, par exemple). Le dernier niveau d électrification, que l on peut considérer comme l ultime étape avant le tout électrique, est le véhicule à traction électrique et «range extender» (Extended Range Electric Vehicle, EREV) ou prolongateur d autonomie. Son architecture est celle d un véhicule plug-in dit de «série». Sa particularité tient à la possibilité de recharger les batteries au moyen d un petit moteur thermique utilisé comme générateur électrique embarqué. Ce moteur thermique ne motorise en aucun cas la chaîne de transmission du véhicule et assure simplement, par sa fonction de chargeur de batteries, une extension d autonomie du véhicule. Ce moteur est contrôlé par l électronique embarquée. 14

15 Véhicules rechargeables hybrides Le 100 % électrique rechargeable Il s agit là de la forme la plus épurée de véhicule électrique, avec une architecture «minimaliste» batterie/contrôleur/moteur électrique. La chaîne électrique ne comporte aucun moteur thermique ou générateur auxiliaire d électricité (à l exception de la récupération d énergie cinétique). La batterie est rechargée uniquement en branchant la voiture sur un chargeur externe. Ces modèles existent déjà dans notre quotidien : Nissan Leaf, Mitsubishi I-Miev (et ses déclinaisons PSA) Mais aussi voiturettes de golf et voitures citadines sans permis, qui ont une utilisation circonscrite à leur faible autonomie et à leur temps de recharge. 15

16 c) Nouvelles perspectives architecturales de l électrique La voiture tout électrique permet de penser le véhicule autrement, en particulier pour la ville et les nouveaux besoins auxquels elle va devoir répondre. Ainsi apparaissent des variantes d architecture où la motorisation électrique est répartie dans les roues. En décentralisant certaines fonctions, il est possible de consacrer l espace traditionnel imparti au moteur (sous le capot) au profit des passagers et des bagages, ou pour l amélioration de la sécurité. Sur le modèle de l aéronautique et du ferroviaire, le tout électrique permet de répartir les fonctions de traction, de commande, de stockage aux «quatre coins» du véhicule. Que l on songe par exemple, dans le transport ferroviaire, à la nouvelle Automotrice à Grande Vitesse (AGV), future remplaçante des Trains à Grande Vitesse (TGV) français. Sa motorisation répartie autorise un accroissement de la capacité d emport de 20 % en passagers et une réduction de 30 % de la consommation énergétique. L «Active Wheel» permet de dégager de nouveaux espaces 16

17 De nouveaux degrés de liberté se font jour pour les designers et les architectes grâce aux technologies «by wire» (remplacement de commandes mécaniques par des commandes électriques) et aux motorisations réparties. Dans les limites autorisées par la réglementation et en gardant à l esprit les principes de la physique qui régissent la stabilité d un véhicule automobile, de nouveaux concepts font florès dans les salons spécialisés (Detroit, Paris, Shanghai 2010) et bientôt dans nos villes. L Active Wheel Michelin est une illustration de cette liberté retrouvée pour les concepteurs et plus largement pour les recherches dans le domaine des moteurs-roues, des freins (Mercedes SL, 1999), etc. Un exemple probant est le concept qui équipe depuis 2008 des véhicules démonstrateurs Will (coopération Michelin MIA). 3. Des performances liées au choix des batteries Les batteries sont au cœur des principaux efforts de développement des véhicules électriques. Les attentes sont à la mesure de l enjeu puisque les constructeurs automobiles sont actuellement dépendants des producteurs de batteries (même si elles ne sont pas aussi déterminantes pour les hybrides non rechargeables que pour les véhicules rechargeables). a) Des batteries choisies en fonction de leur utilisation Côté performance, une batterie s analyse entre densité de puissance (capacité à délivrer beaucoup de puissance aux roues par unité de volume/masse) et densité d énergie (capacité de stocker une forte énergie par unité de volume/masse). Pour l utilisateur, il s agit donc d un compromis entre performance, autonomie et coût. Le véhicule hybride non rechargeable réclame essentiellement de la puissance pour les fonctions «stop and start», assistance à l accélération et freinage récupératif. Les véhicules rechargeables réclament une bonne densité d énergie pour assurer le rayon d action du véhicule. Les réglementations draconiennes sur les éléments tératogènes ou cancérigènes (plomb, cadmium ) renforcent l orientation vers les couples au lithium. 17

18 Positionnement des différentes technologies de batteries b) Le compromis entre poids/volume et autonomie Même si l arrivée des technologies au lithium va aider à réduire notablement volume et masse, la masse des batteries restera tout de même élevée. Il faut compter environ 200 kg pour une voiture tout électrique de taille moyenne embarquant 20 kwh. Le poids des batteries pèse sur les performances puisqu il faut de l énergie pour accélérer ou freiner une masse. L énergie cinétique présente un fort impact sur le calibrage de la motorisation. Mais l autonomie des véhicules dépend aussi du nombre d éléments de batteries embarquées, ce qui oriente donc les concepteurs vers des choix technologiques adaptés aux fonctionnalités des véhicules et aux architectures d hybridation. 18

19 c) Le compromis qualité-coût-sécurité Les performances des batteries et leur fiabilité augmentent régulièrement depuis vingt ans. Les contraintes majeures de l automobile tiennent au niveau de qualité demandé et à l exigence de sécurité, bien supérieurs l un et l autre à ceux de la téléphonie mobile ou de l informatique. En effet, la qualité globale d un pack de batteries dépend du moins bon de ses éléments (le maillon faible). Or les batteries comportent environ 40 à 90 cellules en série pour l hybride et jusqu à 200 pour le tout électrique : leur durée de vie maximale actuelle varie entre sept et dix ans, ce qui exige un renouvellement en milieu de vie du véhicule. La qualité «zéro défaut» pèse considérablement sur le coût des batteries. Leur prix est donc un facteur clé de la compétitivité économique des véhicules. L électrification à grande échelle passe donc certainement par le développement de modèles économiques plus axés sur une économie de fonctionnalité intégrant le service aux batteries. Le prix des batteries varie en fonction du volume de la production. Aussi l industrialisation, à plus ou moins grande échelle, dépendra elle-même de la maîtrise du cycle de vie de la batterie et de ses capacités de recyclage. Nous pouvons estimer des prix (en /Wh) de l ordre de : < 0,15 /Wh pour les batteries au Plomb, < 0,2 /Wh pour les batteries Nickel-Cadmium, < 0,6 /Wh pour les batteries Nickel-Métal Hydrures < Les premières batteries Li-ion coûtaient plus de 1 /Wh, (soit plus de pour une batterie de 20 kwh) mais pourraient descendre au-dessous de 0,40 /Wh pour de larges volumes. d) Exigences sur le cycle de vie des batteries Le choix des batteries a des effets sur les architectures de véhicules et oriente les choix technologiques futurs. Il dépend aussi de la maîtrise du cycle de vie global des batteries, lequel inclurait une seconde vie sur des applications autres que le transport, et une filière de récupération des métaux précieux ou dangereux. Il est primordial de fixer un cadre législatif international pour réglementer le cycle de vie des batteries dans sa globalité. La cohérence est nécessaire afin que la gestion de fin de vie des batteries ne soit pas le facteur dégradant du bilan écologique «du puits à la roue». 19

20 Chapitre 2 Quels choix industriels majeurs? 1. Adaptation de l outil industriel aux nouvelles architectures et technologies L électrification des véhicules pose plusieurs questions et appelle par conséquent différentes réponses. En premier lieu, la question de la continuité industrielle. Comment exploiter l héritage des pays fortement impliqués dans l industrie automobile afin de l adapter à de nouvelles architectures en phase avec les technologies électriques? La majeure partie de l offre actuelle en véhicule électrique consiste en une substitution du moteur thermique par un moteur électrique et une implantation des batteries et de l électronique dans les espaces les moins intrusifs pour l usager. La maîtrise du poids et de nouveaux agencements dans le véhicule (moteur arrière, plancher haut, moteurs plus compacts, moteurs roue ) sont de nouveaux concepts. Ils imposent aux constructeurs de trouver des installations plus flexibles (en rapport avec les cadences de production réduites et l évolution technique qui n est pas encore stabilisée). L électrification peut également constituer une opportunité pour de nouveaux acteurs désireux d entrer sur le marché. On assiste à l émergence de nouveaux partenariats (équipementiers, opérateurs de mobilité). 2. Adaptation des infrastructures privées et publiques L un des facteurs de succès dans la diffusion des véhicules électriques ou hybrides rechargeables sera la capacité des pays à se doter d une infrastructure de branchement pour la recharge. La question d un consensus quant aux normes de matériel à promouvoir et la coordination dans le planning de déploiement de ces nouvelles infrastructures sont primordiales. Déjà des concertations transnationales ont été engagées avec, par exemple, le groupe de travail franco-allemand pour la normalisation, la standardisation puis l expérimentation de solutions techniques. Pour le consommateur, il faudra veiller à assurer une transition rapide, facile et accessible par rapport à son utilisation de l automobile, avant même de passer à d autres modèles de consommation où le véhicule n est plus en propriété exclusive. Ainsi une recharge sur le réseau domestique existant, moyennant d évidentes adaptations (en termes de protection) garantissant la sécurité d utilisation, sera favorable à la mobilité électrique. La France bénéficie déjà d une expérience substantielle sur ce sujet. Plusieurs pays octroient des subventions aux collectivités locales afin de contribuer à l installation d infrastructures de charge sur le domaine public, qu elles soient normales (3 kva) ou rapides (22 et 43 kva). Ces nouveaux équipements impliquent un matériel spécifique, voire une modification du réseau de distribution. Quelques acteurs privés, dont BetterPlace, proposent aussi des solutions d échange rapide des packs de batterie. Une installation pilote est actuellement testée à Tokyo. Israël et le Danemark devraient avoir prochainement des expérimentations à grande échelle. 20

21 Des entreprises pensent également contribuer à l effort collectif en équipant leurs parkings pour inciter leurs collaborateurs à la mobilité électrique. À plus long terme, les réseaux intelligents («smart grids») qui utilisent les technologies de l information pour associer les ressources en électricité disponibles globalement en fonction des demandes locales apporteront également une souplesse supplémentaire aux utilisateurs. Nous le voyons, les solutions sont nombreuses et réalistes pour vaincre les freins psychologiques des consommateurs quant à la possibilité de recharger leur véhicule là où ils en ont besoin. De nouvelles infrastructures 3. Adaptation de la filière énergétique en amont a) Des choix énergétiques géographiques Le développement des véhicules électriques est intrinsèquement dépendant des stratégies énergétiques, et celles-ci ne sont certainement pas universelles. Dans le détail, l impact énergétique de la voiture électrique sera différent pour chaque pays concerné en raison des spécificités de la filière mise en place. Ainsi, la France, qui produit près de 80 % de son énergie électrique grâce au parc de centrales nucléaires, a recours à des centrales thermiques émettrices de CO 2 pour la régulation de la production. Au Danemark, ce sont les énergies renouvelables et notamment éoliennes qui ont la faveur des pouvoirs publics. Cette source d énergie est pourtant très intermittente. Nul doute que ces pays seraient favorables au développement du véhicule 21

22 électrique reposant sur un réseau de charge intelligent. La voiture électrique serait dans ce cas un excellent outil pour valoriser cette électricité verte et renouvelable. En effet, le déploiement de la voiture électrique peut favoriser le développement des énergies renouvelables. Les batteries peuvent avoir une deuxième vie après leur utilisation sur les véhicules, en stockant de l énergie pour de petites éoliennes par exemple ou des installations photovoltaïques. Les batteries permettraient ainsi de remédier au principal défaut des énergies renouvelables : la fluctuation de l approvisionnement dans le temps. Quant aux pays non producteurs de pétrole, la hausse du prix du baril sera pour eux un puissant moteur au changement s ils décident de s orienter vers les énergies renouvelables, de limiter leurs centrales thermiques, et d accéder à davantage d indépendance énergétique. Certains pays ont par ailleurs déjà engagé une révision de leur position sur le nucléaire, jugé peut-être «nécessaire» dans l éventail des compromis économie-écologie réalistes. Les choix d après-fukushima auront une grande importance. b) Impact réel des véhicules à motorisation électrique sur l environnement Est-on sûr que rouler à l électricité soit moins polluant? Il est nécessaire d associer le mode de transport et la filière de production amont de l électricité (du puits à la roue) pour constater un paysage contrasté et accepter différentes réponses selon les zones géographiques et selon les filières. Sur le graphe ci-dessous, pour trois niveaux différents de consommation électrique (10, 15, 25 kwh/100 km), il apparaît que l impact «émission CO 2» (courbes bleues) évolue de façon croissante en fonction de la richesse en carbone des filières de production électrique. À gauche, en Norvège, l électricité étant d origine hydraulique, le bilan carbone est excellent. À droite, en Afrique du Sud, une forte prépondérance des centrales à charbon réduit l intérêt de l électricité. Un bénéfice de la traction électrique ne se manifeste dans les pays à fort mixe d électricité produite à base de charbon que si la consommation énergétique du véhicule est réduite au-dessous de 15, voire 10 kwh/100 km. Les choix technologiques ne peuvent donc être ni uniques ni universels, mais doivent être régionalisés car l impact CO 2 est lui-même très régionalisé pour la filière électrique. c) La nécessité de normes mondiales À l opposé de l idée de régionalisation, celle de standards internationaux doit rapidement faire loi. Seuls garants d une pérennité des investissements à consentir dans les infrastructures publiques (bornes de recharge extérieures), dans les bâtiments privés (parkings par exemple) ou chez les particuliers, ils autoriseront une certaine universalité de la mobilité. Déjà trois classes de puissance de charge se dégagent, en Europe du moins : - 3 kva 16 A monophasé pour la charge lente (à privilégier pour garantir la longévité des batteries) ; - 22 kva 32 A triphasé pour une charge accélérée ; - 43 kva 63 A triphasé pour la charge rapide. Les standards de connecteur ne sont pas encore choisis dans le cas des recharges rapides et accélérées. La charge normale impliquant un large réseau de consommateurs, les standards existant sur les installations domestiques sont repris avec les différences que nous connaissons entre certains pays (États-Unis, Grande-Bretagne, pour ne citer que ces deux 22

23 exemples). La Chine, très volontariste dans le domaine électrique, a clairement indiqué que la prochaine décennie sera celle d un effort considérable sur les normes et règlements. Émissions CO 2 de véhicules électriques en fonction de leur consommation énergétique et de l origine de l électricité Comparaison par rapport à des véhicules utilisant des dérivés pétroliers (barre gris foncé au centre) ou de l éthanol de canne à sucre au Brésil (barre gris clair à gauche). Ce schéma fait apparaître des variations considérables dans les émissions de CO 2 par kwh moyen national. 23

24 Chapitre 3 En quoi le choix de l électrique est-il un élément en faveur de la mobilité durable? L électricité apporte d excellentes potentialités de réponse à la nécessité de limiter l impact écologique du transport, dans un contexte où la population croît et ses besoins de mobilité davantage encore. 1. L électrique à la hauteur du défi énergétique de demain L un des enjeux majeurs des années à venir est la nouvelle répartition des ressources énergétiques de la planète, clé majeure du développement économique et du pouvoir. La variété des modes de conversion à l énergie électrique de sources énergétiques primaires fait de l électricité une énergie essentielle. D origine hydraulique, l électricité a déjà transformé la vie de nombreuses régions du monde (Brésil, Égypte ). D origine nucléaire, elle contribue à réduire la dépendance énergétique des États, dans la limite de certains risques environnementaux. L électricité éolienne a d ores et déjà modifié les économies locales de régions jusque-là difficilement servies par les grandes infrastructures. L électricité photovoltaïque reste encore naissante s agissant de volumes de production mais permettrait d exploiter une ressource abondante dans des régions pauvres. Quant aux énergies marines houlomotrices et hydroliennes, elles n en sont qu à leurs balbutiements mais sont prometteuses. Autant de raisons de développer l énergie électrique et de convertir au moins partiellement les moyens de transport à l électricité (comme cela est le cas pour le train, le tramway ou le métro). Le passage aux énergies «propres» permettra un gain significatif en émissions de toutes natures, qui dépassera le gain potentiel obtenu par les seules optimisations en résistance au roulement, en masse, en aérodynamique et en optimisation des moteurs thermiques. L électricité représente la meilleure équation volume transporté/vitesse de déplacement/coût à l usager dans un rayon d action de quelques dizaines de kilomètres. Le retour des tramways dans les centres-villes en est une parfaite illustration. Dès lors, pourquoi ne pas profiter des atouts de cette énergie pour le transport routier? Les avantages seraient nombreux : un rendement d utilisation quasi idéal (> 90 % à la roue) même s il faut garder à l esprit la grande déperdition énergétique dans le transfert par ligne haute tension sur de grandes distances ; une absence totale d émissions nocives (CO, Nox, HC, SO 2 ) mettant à mal nos défenses immunitaires, nos voies respiratoires et notre vue ; une réduction considérable des GES, facteur de stabilité climatique lorsque l électricité est produite sans émission de CO 2. 24

25 Efficacité énergétique «moyenne» selon le type de configuration moteur/énergie La pile a combustible a-t-elle un avenir? Oui, indéniablement, même si la perspective d une société de l hydrogène encore évoquée il y a une dizaine d années a perdu de sa probabilité à proche échéance. Cependant, il faudra toujours être vigilant quant à son intérêt technique, économique et environnemental comparativement aux autres technologies. Sur le plan technique, la pile à combustible présente l avantage incontestable d apporter de l autonomie aux véhicules électriques. D un point de vue économique, la rentabilité de la pile à combustible dépend de l évolution des cours du platine et de l hydrogène. Enfin, d un point de vue environnemental, le développement de la pile à combustible dépendra de l évolution des technologies de production sans carbone, de stockage et de distribution de l hydrogène ainsi que de la disponibilité des catalyseurs. Des solutions duales petites batteries associées à des piles à combustible de puissance moyenne sont de plus en plus étudiées et pourraient déboucher sur des applications intéressantes. 25

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective Contexte et Enjeux Amiens 26 novembre 2015 Yannick PAILLET Véhicule Hybride (VEH) : «Un véhicule

Plus en détail

La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel

La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel 9/09/2014 Dans les années 90 Des voitures plus lourdes. Hausse des ventes en Europe. Des voitures plus performantes.

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Avec des PTR jusqu à 26 tonnes, le Volvo FE hybride réunit tous les atouts pour la collecte des ordures et la distribution. Le moteur électrique

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Du SmartWay à la route intelligente électrifiée Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Réf. CN 901 BS CB DM Lausanne, le 29 0ctobre 2003 La route intelligente électrifiée

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

L automobile de demain

L automobile de demain L automobile de demain Notes prises par Patrick MICHAILLE à la conférence de Eric LEMAITRE, CEA/DRT-PARIS/LITEN Visiatome (Marcoule), 9 septembre 2010 Avant de rejoindre le CEA, Eric Lemaître a travaillé

Plus en détail

IV Etudes de cas C Véhicules du futur. Jacques Gangloff

IV Etudes de cas C Véhicules du futur. Jacques Gangloff IV Etudes de cas C Véhicules du futur Jacques Gangloff C.1 Introduction (1) Modèle énergétique tout électrique : - Production : photovoltaïque, éolien - Consommation : Sédentaire : besoins domestiques,

Plus en détail

La réponsede PSA Peugeot Citroën au defi énergétique

La réponsede PSA Peugeot Citroën au defi énergétique La réponsede PSA Peugeot Citroën au defi énergétique La stratégie véhicule décarboné de PSA Pierre MACAUDIERE Direction Chaines de Traction et Chassis Journées Annuelles des hydrocarbures le 13 Octobre2010

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

La voiture électrique. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

La voiture électrique. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque La voiture électrique Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque I) Introduction II) Composition et Fonctionnement d une voiture électrique III) Gros plan sur les Batteries IV) Conclusion

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Electriques, hybrides ou à hydrogène?

Electriques, hybrides ou à hydrogène? Electriques, hybrides ou à hydrogène? Mercredi 20 avril 2011, de 9h30 à 10h45 Dans un contexte français où un fort accent est mis sur le véhicule électrique et ses défis, il est important d'envisager l'ensemble

Plus en détail

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 1 Brochure ALD electric INTRODUCTION Notre offre ALD electric se compose d une gamme très complète de véhicules électriques comprenant des hybrides

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Axe Carburant Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE

Axe Carburant Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE Source Mercedes Source : Renault Trucks Source : Modec Fiches actions Charte Objectif CO 2 Fiche n 1 Choix du mode de propulsion SYNTHESE Description de l action Le choix du mode de propulsion s effectue

Plus en détail

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O V A T I O N D A Y 2 0 1 6 PAGE 01 ÉDITO Soucieux de s inscrire dans une démarche de mobilité durable, le Groupe

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA CHARTE

PRÉSENTATION DE LA CHARTE PRÉSENTATION DE LA CHARTE "EV EVOLUTION TO ELECTRICAL VEHICLES" ( EV. TO E.V. ) INTRODUCTION Les transports routiers sont actuellement une source de pollution en raison de leurs rejets dans l air et des

Plus en détail

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE LA NOUVELLE VOITURE CABRIOLET 100% ÉLECTRIQUE UN NOUVEAU SENTIMENT DE LIBERTÉ Derrière son design résolument innovant, la Bluesummer s adapte à toutes les

Plus en détail

Propulsions alternatives

Propulsions alternatives Propulsions alternatives Huit formes de propulsion alternative existent aujourd hui à côté des moteurs à essence et au diesel classiques. Nous les passons en revue ici avec à chaque fois une définition,

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

La mobilité durable selon Toyota Le véhicule hybride à pile à combustible hydrogène

La mobilité durable selon Toyota Le véhicule hybride à pile à combustible hydrogène ASPROM La mobilité durable selon Toyota Le véhicule hybride à pile à combustible hydrogène Sébastien Grellier Chef du Département Planification & Relations Extérieures date 28/03/2012 - page 1 Le parc

Plus en détail

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique.

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique. ompléter la définition. Un accumulateur c est : Une pile électrique rechargeable, qui accumule de l énergie... sous forme... pour la restituer sous forme de... On dit que l hydrogène est un énergétique.

Plus en détail

Evolutions des batteries : applications et perspectives

Evolutions des batteries : applications et perspectives Stockage d énergie électrique : quels nouveaux concepts? pour quelles applications? Evolutions des batteries : applications et perspectives Anne de GUIBERT Directeur de la recherche anne.de-guibert@saft.alcatel.fr

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Outils et lois de l électrocinétique

Outils et lois de l électrocinétique TOYOTA PRIUS (Source : Centrale Supélec 2005) Objectifs de l étude : Expliquer pourquoi les véhicules électriques ont des difficultés à se développer.. Déterminer les résistances des circuits de mise en

Plus en détail

Les évolutions technologiques récentes dans la motorisation des automobiles

Les évolutions technologiques récentes dans la motorisation des automobiles Les évolutions technologiques récentes dans la motorisation des automobiles Un contexte environnemental qui force aux changements Les véhicules hybrides Les véhicules électriques Les véhicules àhydrogène

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Solutions photovoltaïques en site isolé pour une alimentation en énergie indépendante du réseau

Solutions photovoltaïques en site isolé pour une alimentation en énergie indépendante du réseau Solutions photovoltaïques en site isolé pour une alimentation en énergie indépendante du réseau Clean Energy. Anywhere.* *Une énergie propre. Partout. 2 Du courant solaire pour tous En tout lieu et à tout

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

AEH. Centrales Hybrides

AEH. Centrales Hybrides AEH Centrales Hybrides Historique : de l'industrie à l'énergie Création de Sirea Conception des automates µpilot Lancement des projets énergie Industrialisation des gammes AEA/ALR Installations de centrales

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

ÉTUDE DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE SANS PERMIS. ARNOULT Simon GOUNOT Maxence LOPEZ Vincent RIBEYROL Simon

ÉTUDE DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE SANS PERMIS. ARNOULT Simon GOUNOT Maxence LOPEZ Vincent RIBEYROL Simon ÉTUDE DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE SANS PERMIS ARNOULT Simon GOUNOT Maxence LOPEZ Vincent RIBEYROL Simon Analyse fonctionnelle de la voiture électrique sans permis I-] Les différents types de tractions et

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

VOITURE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

VOITURE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke VOITURE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke Armées aux pas d animauxd -219: Hannibal traverse les Alpes à dos d éléphant pour envahir l Italie. Deux mille ans plus tard, en 1812, Napoléon envahit la

Plus en détail

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 Ce document a une valeur légale. Il prévaut sur les dépliants et les autres renseignements publiés sur le programme Roulez électrique. Entrée en vigueur

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

LE GÉNIE EN PREMIÈRE CLASSE

LE GÉNIE EN PREMIÈRE CLASSE Réalisé par Gabriel Brassard et Mélanie Harvey LE GÉNIE EN PREMIÈRE CLASSE 1 CONTENU DE LA PRÉSENTATION - Informations générales: Batteries - Informations générales: Moteur électrique - Problématiques:

Plus en détail

- Swiss mobility days - Introduction à la mobilité électrique. Numa Glutz chef de projet Mobilité & Développement Durable Ville de Neuchâtel

- Swiss mobility days - Introduction à la mobilité électrique. Numa Glutz chef de projet Mobilité & Développement Durable Ville de Neuchâtel - Swiss mobility days - Introduction à la mobilité électrique Numa Glutz chef de projet Mobilité & Développement Durable Ville de Neuchâtel Introduction à la mobilité électrique 1. Redéfinir sa mobilité

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

Leonardo NASCIMENTO. Gestion énergétique optimisée et impact environnemental de la technologie

Leonardo NASCIMENTO. Gestion énergétique optimisée et impact environnemental de la technologie Leonardo NASCIMENTO Gestion énergétique optimisée et impact environnemental de la technologie Sommaire Cible marché et raison d être de la technologie Vue du système Modes d opération Rendement du groupe

Plus en détail

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE LA NOUVELLE VOITURE CABRIOLET 100% ÉLECTRIQUE UN NOUVEAU SENTIMENT DE LIBERTÉ Derrière son design résolument innovant, la Bluesummer s adapte à toutes les

Plus en détail

Autos électriques ou hybrides

Autos électriques ou hybrides Autos électriques ou hybrides Pour vos prochaines autos, en vue de protéger l environnement en consommant moins de pétrole, devriez-vous penser à acheter une auto électrique ou hybride? Vous pensez peut-être

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Moyen de transport novateur moteur hybride

Moyen de transport novateur moteur hybride Moyen de transport novateur moteur hybride Hannes Gautschi Directeur Service & Training Toyota AG, CH-5745 Safenwil Contenu Challenges environnementaux L industrie automobile et l environnement Technologie

Plus en détail

La question du bilan environnemental du véhicule électrique

La question du bilan environnemental du véhicule électrique La question du bilan environnemental du véhicule électrique Gastineau, P., Lepin, N. 10/02/12 (GERI VE) Intervenant - date J.L.Borloo: «le VE est le bébé du grenelle de l environnement» Voiture électrique

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

Le kit hybride Li-ON POWer POur une collecte écologique

Le kit hybride Li-ON POWer POur une collecte écologique LI-ON POwer HybrId SyStem Le kit hybride Li-ON POWer POur une collecte écologique POur une COLLeCte ecologique geesinknorba développe le fonctionnement hybride électrique et thermique de ses produits depuis

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

SRA TOYOTA. Jean-François GRIMAUD, Directeur Après-Vente et Relation Client Toyota France. Paris, le 6 décembre 2013

SRA TOYOTA. Jean-François GRIMAUD, Directeur Après-Vente et Relation Client Toyota France. Paris, le 6 décembre 2013 SRA TOYOTA Jean-François GRIMAUD, Directeur Après-Vente et Relation Client Toyota France Paris, le 6 décembre 2013 Toyota un acteur mondial présent localement Toyota un acteur mondial qui produit localement

Plus en détail

Clean Horizon Consulting I Care Environnement

Clean Horizon Consulting I Care Environnement Le stockage d énergie en France : une nouvelle révolution? 16 Mai 2011 Compte rendu Le 16 Mai, Clean Horizon Consulting et I Care Environnement ont eu le plaisir d accueillir 85 personnalités des communautés

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling

Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling 1. RAPPEL DU PROJET 1.1. CONTEXTE GENERAL Les réseaux électriques sont soumis à une évolution sans précédent depuis leur création à la fin

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

CESAB P320 2,0 tonnes

CESAB P320 2,0 tonnes CESAB P320 2,0 tonnes Transpalette électrique Taille compacte, performances élevées Maniabilité et productivité élevées. Le design compact et le châssis bas offrent une visibilité panoramique et une maniabilité

Plus en détail

Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives

Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives Grâce aux efforts de recherche et développement qui ont été menés, la résistance au roulement des pneus a

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

LES VEHICULES HYBRIDES

LES VEHICULES HYBRIDES LES VEHICULES HYBRIDES AVANT PROPOS Pour faire face aux problèmes liés à la pollution atmosphérique et à la baisse des ressources en pétrole, les constructeurs tels que GM, FORD, PSA,TOYOTA, NISSAN, ont

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Efficacité énergétique Systèmes motorisés

Efficacité énergétique Systèmes motorisés Efficacité énergétique Principaux gisements d économies d énergie Les moteurs électriques sont disponibles dans une large gamme de caractéristiques et de puissances mécaniques, ce qui justifie qu ils soient

Plus en détail

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables?

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? JLR/15/12/06 Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? Communication pour WIH2 2007 (2 ème Workshop International sur l Hydrogène) Ghardaia 19-21 mars 2007 Auteur: Jean-Loup

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

Power over Ethernet Plus. James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans

Power over Ethernet Plus. James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans Power over Ethernet Plus James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans Livre blanc Nexans Cabling Solutions Mai 2011 Power over Ethernet Plus La promesse de PoE+ pour la gestion des réseaux d entreprise

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique.

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. PROJET au 16 / 07 / 08 Version

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau.

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau. e l e c tree D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau le projet : Donnons à l Europe connectée les outils pour réussir

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

La mobilité écologique du futur.

La mobilité écologique du futur. La mobilité écologique du futur. Le nouveau Lion s City Hybrid. La mobilité qui fait bouger le monde. Le passage du soleil à la lune, les saisons, la marée, la voie des électrons dans chaque atome : notre

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau S é m i n a i r e " M o b i l i t é s " Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau Laboratoire Modélisation, Intelligence, Processus et Systèmes

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte. Propositions d amendements de l AFG

Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte. Propositions d amendements de l AFG Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte Propositions d amendements de l AFG 1 Sommaire : Article concerné Enjeu N Am Page Article 1 Afficher l objectif de réduction,

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail