Jaguar, Land Rover, Saab, Volvo et le Coréen Ssang-Yong vendus depuis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jaguar, Land Rover, Saab, Volvo et le Coréen Ssang-Yong vendus depuis"

Transcription

1 L avenir de l auto se construit dans la crise PatrIck Pélata Directeur Général de Renault Dans le paysage automobile mondial qui se redessine, les vainqueurs seront ceux qui mettront au point le véhicule électrique efficace, correspondant aux besoins des nouveaux marchés, c est-à-dire ceux des pays émergents. Jaguar, Land Rover, Saab, Volvo et le Coréen Ssang-Yong vendus depuis 2008 à des constructeurs indiens ou chinois pour les quatre plus gros d entre eux. GM numéro un mondial depuis 80 ans et Chrysler mis en faillite en juin 2009, le premier sauvé grâce à une intervention colossale de l Etat américain, le second désormais contrôlé par Fiat avec l argent des mêmes contribuables américains Une crise structurelle de l industrie, mais aussi une crise d identité de la voiture. Oui, l industrie automobile a été particulièrement touchée par la «grande récession» depuis mi Surcapacités dans les pays développés, conséquences mal digérées de la globalisation, résistance aux changements attendus par les clients, organisations trop lourdes et donc ankylosées? On lit beaucoup d explications sur le sujet. Mais une chose est sûre, cette crise se double, pour l automobile, d une crise d identité : la voiture de demain ne sera pas ce qu elle a été et ceci pour de nombreuses raisons. D abord, les voitures se vendent de plus en plus hors des marchés des pays développés. Si, en 1990, 82 % des voitures neuves se vendaient aux USA, en Europe ou au Japon, elles n étaient plus que 62 % en 2007, avant la crise, et 51 % en En parallèle, les ventes au Brésil, en Russie, en Inde et en Chine (les BRIC) ont été multipliées par 4 ces dix dernières années, et représentent désormais un tiers des ventes de voitures dans le monde. 4 ème trimestre

2 Automobile Dans les pays développés, le prix moyen d une voiture neuve baisse du fait de la faiblesse du pouvoir d achat. Dans les marchés des pays développés, le prix moyen payé pour une voiture neuve stagne ou baisse: c est le cas depuis en Europe. C est le résultat à la fois d un pouvoir d achat qui ne progresse plus ou peu et d une allocation des dépenses qui évolue: dans les cinq grands pays européens par exemple, la part des dépenses des ménages consacrée à l achat d automobiles est passée de 5,3 % à 3,8 % entre 1999 et La crise a, bien sûr, accéléré cette tendance. Ensuite, le prix du pétrole a fortement augmenté: entre 20 et 40 $ le baril jusqu en 2004 à plus de 100 $ en 2008 et encore $ en pleine crise économique. Ce qui, partout dans le monde mais plus particulièrement encore dans les pays développés, pousse le marché vers des voitures moins gourmandes donc plus compactes. Cette hausse du prix du pétrole a aussi un coût pour les Etats. La facture énergétique de la France a doublé entre 2004 et 2008 à 58 milliards d euros (soit 3 % du PIB). L aggravation de la facture énergétique explique à elle seule l aggravation du déficit extérieur français. Hors énergie, la balance commerciale serait légèrement excédentaire; avec l énergie, elle est déficitaire de 55,7 milliards d euros (cumul fin 2008). Enfin, le réchauffement climatique a conduit la quasi-totalité des gouvernements à taxer sous une forme ou sous une autre les émissions CO 2 des nouvelles voitures. Ceci peut se comprendre, elles sont, avec les véhicules utilitaires légers, à l origine d à peu près un huitième des émissions CO 2 d origine humaine et brûlent un quart du pétrole produit chaque année. La voiture fait partie du problème, elle doit donc faire partie de la solution. Enfin, tout ceci se cumulant avec le temps passé dans les embouteillages et avec des sanctions plus sévères pour toute infraction aux règles de la sécurité routière, l image même de la voiture s est dégradée de façon considérable, en particulier en France et en Allemagne. Ainsi en France, 31 % des personnes considèrent désormais qu une voiture présente plus d inconvénients que d avantages et ce chiffre a doublé de 2003 à Il atteint même 43 % pour les ans. 1. Enquête SOFRES-CCFA de février Sociétal n 70

3 L avenir de l auto se construit dans la crise Pétrole cher, crise climatique, cote d amour en baisse dans ses berceaux historiques, mais explosion des volumes en Chine ou en Inde, infrastructures saturées, pollution locale. On voit bien que la crise de l industrie automobile n est pas seulement industrielle et financière. L illusion malthusienne face aux besoins de mobilité La solution? «Moins de voitures, moins de routes et plus de transports en commun», entend-on. Mais c est aller bien vite en besogne. La question première, bien sûr, c est la mobilité. La mobilité est un besoin fondamental encore massivement non satisfait de par le monde. C est, pour le plus grand nombre, la condition nécessaire pour accéder à un travail et à une consommation de base. Il n est qu à voir les familles indiennes se déplacer à trois ou quatre sur une moto pour comprendre leur besoin de mobilité. Plus proche de nous aussi, il n est qu à voir à quel point l espace auquel on a accès se rétrécit quand on n a ni permis ni voiture et qu on habite une cité en grande banlieue et quelles barrières, quelles difficultés cela entraîne pour chercher et trouver du travail sans parler de loisirs, même modestes. Certes, dans les espaces très denses comme Paris intra-muros ou très saturés comme Sao Paulo par exemple la mobilité individuelle stagne voire recule après avoir augmenté pendant longtemps. Mais il a été Les Français auront toujours besoin de mobilité pour sortir des cités, trouver du travail ou accéder aux loisirs. démontré que le développement économique local en un lieu donné restait fortement corrélé avec l accessibilité de ce lieu : c est-à-dire avec le nombre de clients ou de travailleurs potentiels qui peuvent y accéder en un temps donné 2. Et ceci semble vrai aussi bien pour Tokyo championne du monde de ce point de vue que pour les villes moyennes de France, d Inde ou de Chine Et finalement cela se comprend : la mobilité, c est ce qui permet d être en contact direct avec plus de monde, d échanger des biens, des pratiques, des savoir-faire, de la 2. Voir Jean Poulit: Le territoire des hommes : la création de richesse, d emplois et de bien-être au sein d une planète préservée, Eyrolles, ème trimestre

4 Automobile technologie ou des idées, formalisés ou informels. Internet a augmenté les possibilités de contacts, mais ne semble pas avoir diminué, pour l instant du moins, ce besoin de mobilité. Or, la voiture reste le premier moyen de mobilité dans les pays développés: 93 % des km/passager parcourus en milieu urbain le sont en voiture particulière en France, 83 % pour des déplacements régionaux et 77 % pour des déplacements interrégionaux 3. Certes avec le TGV, l avion et, dans une moindre mesure, le vélo et les transports en commun urbains, «la zone de pertinence de la Le développement économique d un lieu est toujours fortement dépendant de son accessibilité. voiture est réduite sur ses marges» 4. Mais, même dans les scénarios les plus audacieux à défaut d être les plus réalistes, ces évolutions ne suffiraient pas à réduire les distances parcourues en voiture que ce soit en milieu urbain ou pour des déplacements «régionaux». Tout au plus la part (en %) de la voiture pourrait baisser en milieu urbain avec des transports en commun qui pourraient prendre en charge l essentiel de la croissance de la mobilité urbaine encore attendue en France à la condition, toutefois, que les investissements afférents soient réalisés. Il n y a que dans les déplacements de longue distance que des solutions pour une substitution significative sont visibles si elles sont accompagnées de politiques publiques très volontaristes. En résumé donc, la voiture est le moyen dominant de mobilité dans les pays développés et devrait le rester, et de loin, pour ce qui est des déplacements urbains et régionaux. Dans les pays en développement, la dynamique est totalement différente. Le besoin de mobilité est énorme, y compris pour de courtes distances. L infrastructure de transports en commun est très pauvre, hormis les taxis collectifs, et le résultat en est une croissance extrêmement rapide des ventes de voitures dès que leur prix et le pouvoir d achat des ménages deviennent compatibles. Cette croissance peut se heurter au manque de routes, de stationnement, de gestion du trafic ou à la pollution de moins en moins acceptée. Mais pour l instant, elle ne faiblit pas, bien au contraire. Quant à ceux qui ne peuvent accéder à la voiture, 3. Ces chiffres sont issus d une recherche très intéressante effectuée par Enerdata et le Laboratoire d Economie des Transports pour le compte du «PREDIT 3» publiée en avril 2008; «Comment satisfaire les objectifs de la France en terme d émissions de gaz à effet de serre». 4. Idem page Sociétal n 70

5 L avenir de l auto se construit dans la crise ils utilisent massivement les taxis (50 % du trafic en zone centrale de Shanghai et un peu moins à Pékin, 17 % de part modale à Téhéran, 7 % dans la région métropolitaine de Buenos Aires soit plus que celle du train ou du métro) ou des deux roues motorisés (11 % du trafic à São Paulo en 2005). Cela montre l attrait pour des solutions de mobilité à bas coût et le développement massif d une demande de déplacement non satisfaite par les transports publics ni par l automobile «classique» inabordable pour ces catégories de population 5. Le résultat de ces dynamiques est clair : il y a plus d un milliard de voitures sur la planète 6 aujourd hui, et nous sommes sur un rythme qui conduit à un parc mondial de plus de deux milliards en 2025 avec un parc chinois qui serait, alors, équivalent au parc américain Vers un parc mondial de plus de deux milliards de véhicules en 2025 Si l on veut que les émissions de CO 2 émises par les voitures roulant autour de la planète en 2025 soient inférieures, en masse, à ce qu elles sont aujourd hui, voire, selon les engagements de Kyoto, à ce qu elles étaient en 1990, il faudrait les diviser par 2 c est-à-dire opérer des ruptures fortes: l industrie automobile ne peut pas se voiler la face. Alors y a-t-il des solutions et, si oui, quelles solutions? Oui, via les technologies bien sûr, via des usages différents mais aussi via des voitures plus compactes. Les technologies classiques ont encore une marge de progrès. Peut-être de % en essence avec l injection directe et les turbos qui permettent le «down-sizing» des moteurs, mais de moins que cela en diesel. La principale voie de progrès technique, 5. Données issues de divers travaux et lectures du spécialiste de la mobilité de Renault, Jean Grébert, en particulier, ici : «Mobility for Development, WBCSD, Sao Paulo, Bangalore, Shanghai stakeholder dialogues, 2007» et «Matter of facts» du MCKinsey Global Institute, avril 2010, pour les prévisions de besoins d infrastructure en Inde. 6. Estimation COE-REXECODE de juin : 1,23 milliard 2015: 1, : 1, : 2,09 le parc chinois dépassant alors le parc des USA 4 ème trimestre

6 Automobile ensuite, réside dans l électrification partielle ou totale du moteur et de sa transmission. On récupère l énergie du freinage, on la stocke sous forme électrique 7, et on la réutilise lors des accélérations, c est la voiture hybride. Elle peut permettre de gagner encore 15 % en émissions CO 2, mais son coût est élevé. On peut aussi prendre directement l électricité dans le réseau, la stocker dans une batterie et rouler avec cette électricité. On progresse alors sur deux paramètres qu il faut bien garder en tête lorsqu on aborde ces questions. Le premier, c est que le rendement d un moteur thermique dans une voiture est faible, de l ordre de % dans le cas d un excellent moteur diesel, moins encore pour un moteur essence alors qu une centrale électrique arrive à 55 % 8. Le second, c est que l électricité peut La solution repose dans l électrification partielle ou totale du moteur et de sa transmission. Mais la difficulté est économique : nos clients accepteront-ils de payer plus cher un véhicule? être issue de sources non carbonées : hydraulique, éolien, solaire ou nucléaire. Cette utilisation de l électricité du réseau peut être partielle, ce sera alors une voiture hybride rechargeable, ou totale et ce sera une voiture électrique. Tous les grands constructeurs travaillent sur ces différentes solutions. La principale difficulté n est pas directement technologique, elle est industrielle et économique. Comment obtenir des coûts acceptables au regard de la valeur que les clients sont prêts à payer, même avec une foule d incitations fiscales? Pourtant, Renault et Nissan ont décidé, il y a plus de 3 ans, d être les premiers à produire en très grande série des voitures électriques abordables, c està-dire dont l achat sera un choix rationnel et économique pour les conducteurs concernés. Nous verrons plus loin comment. Avec la voiture électrique, nous tenons une vraie rupture. L électrification totale ou partielle des voitures est devenue réaliste avec les progrès des batteries lithium-ion, inventées en laboratoire au début des années 1980 et 7. Et on regarde aussi d autres formes moins malléables que l électricité, mais peut-être pas si irréalistes 8. Etude Agence Internationale de l Energie 2010 («Projected costs of generating electricity»). Le rendement d un moteur électrique est de 98 %. 44 Sociétal n 70

7 L avenir de l auto se construit dans la crise passées à la grande série avec les téléphones et ordinateurs portables il y a 10 ans. Depuis une quinzaine d années, de grandes entreprises et de grands laboratoires, dont Nissan et NEC, mais aussi des Coréens, des Japonais, des Chinois et quelques Américains et Européens 9 s attachent à adapter cette technologie au stockage d énergie pour l automobile soit des batteries de 20 à 25 kw/h, pesant de l ordre de 250 kg. Avec la voiture électrique, nous tenons une vraie rupture. Prenons une voiture moyenne, par exemple une Megane ou une Golf. Elle émet environ 135 g de CO 2 par km du puits à la roue 10 avec un bon moteur diesel. Le meilleur véhicule hybride, la Prius, émet 101 g/km. La version purement électrique de cette Megane n émettra rien du tout à l usage. Si l on inclut la production et distribution de l électricité, les émissions «du puits à la roue» seront inférieures à 15 g/km avec une électricité produite par une centrale nucléaire (on compte les émissions pour construire ladite centrale), par des éoliennes ou par de l hydraulique. En revanche, elle peut émettre 128 g/km si elle provient d une centrale à charbon européenne typique, qui ne sont pas les plus modernes. Compte tenu du mix électrique moyen réel en Europe, ce «véhicule européen moyen» n émettrait finalement que 62 g/km sur l ensemble de son cycle de vie 11. Notons enfin que l électricité sera de moins en moins carbonée dans les prochaines années. Ainsi, c est près de 30 % de la production d électricité qui sera décarbonée dès 2020 en Europe. C est l un des grands gisements de réduction des émissions de CO 2 de la planète. Avec l espoir d une autre rupture: la capture et séquestration du CO 2 dans les centrales thermiques. Comment rendre économique un véhicule électrique? Mais, même si on peut envisager qu une voiture électrique ne coûte pas plus cher qu une voiture à moteur thermique, les batteries lithium-ion coûtent encore cher. Alors comment arriver à une équation économique raisonnable tant pour le clientacheteur que pour l industriel? 9. Renault travaille avec le CEA et Nissan sur la prochaine génération de batteries Li-Ion. 10. «Well to wheel» en anglais, c est-à-dire en incluant les émissions CO 2 générées par l extraction, le raffinage, le transport et la distribution du carburant. 11. Données issues de l étude européenne JEC (http://ies.jrc.ec.europa.eu/wtw) avec hypothèses Renault pour la consommation des véhicules. 4 ème trimestre

8 Automobile C est là que la rupture du véhicule électrique devient plus profonde. Renault prépare un mode de commercialisation où le client achète sa voiture 12 et où Renault (ou bien un opérateur) lui loue la batterie. La dépense de carburant est remplacée par un abonnement mensuel (l essentiel) auquel s ajoutera ou pas selon les cas le prix de l électricité consommée (presque négligeable, de l ordre de 1 par 100 km). Avec les coûts actuels et avec les voitures préparées par Renault, c est économiquement compétitif contre des voitures diesel pour des utilisateurs La rupture du véhicule électrique réside dans son mode de commercialisation qui dissociera vente de la voiture et location de la batterie. roulant au moins à km par an. Ces utilisateurs seront, typiquement, des «commuters», faisant, avec leur deuxième voiture, au moins 2x25km/jour pour aller au travail et ne faisant jamais, en un seul trajet, plus de 150 à 200 km, qui est la limite de l autonomie des batteries actuelles. Mais les batteries ont encore un immense potentiel de progrès en coût, tant par l effet volume que par l amélioration d un processus de production qui est encore bien loin de l optimum. La concurrence qui a commencé sur ce marché entre une douzaine de poids lourds mondiaux est, de ce point de vue, de bon augure. Ces progrès permettront la baisse du prix ou l extension de l autonomie, au choix. En Chine et en Inde, enfin, parce que la tension est si forte entre les énormes besoins de mobilité et les limites des réponses possibles avec les produits, les technologies, les infrastructures, la pollution et les usages d aujourd hui, des innovations majeures ne manqueront pas de se produire. L une d elle pourrait être de petits véhicules électriques que les nuées de scooters et de bicyclettes électriques de Shanghai ne font que préfigurer Cela constituerait un fantastique raccourci technologique. D autres modes d usage de la voiture En parallèle, d autres modes d usage de la voiture arrivent : autolib' peut-être, autopartage assurément 13, location déjà (presque 50 % des km des voitures de location 12. Pendant les premières années, des subventions permettront de couvrir l écart de coût entre un véhicule électrique et une voiture à moteur diesel, mais, avec la grande série, cet écart devrait disparaître. 13. Avec quelques entreprises qui créent ce marché avec succès en Europe et aux Etats-Unis. Les jeunes sont leur première cible. 46 Sociétal n 70

9 L avenir de l auto se construit dans la crise sont consommés par des particuliers!), voitures de fonction, de plus en plus, taxis collectifs dans les pays émergents Meilleure spécialisation entre la voiture pour tous les jours et celle des vacances, ou bien usage complémentaire de la location ou de l autopartage à terme. Il est clair, là aussi, que la voiture électrique pourrait être l occasion de certaines remises en cause et innovations. Mais dans le monde en développement, de nouvelles pratiques, de nouveaux objets tels que la Tata Nano, la voiture à 2 500, vont apparaître. Dans la compétition mondiale actuelle, plus aucun constructeur ne peut se permettre de négliger une technologie, un segment ou un marché. L ampleur des changements à faire, tant technologiques qu industriels pousse à des regroupements pour partager les coûts et bénéficier des économies d échelle. Renault et Nissan, alliés depuis 1999, se sont donné les moyens d y jouer un rôle de premier plan. La coopération avec Daimler, initiée en mai 2010, répond à la même logique. Crise économique, crise climatique, crise d identité de l automobile, restructurations industrielles et capitalistiques, globalisation de la production, émergence de nouveaux challengers en Inde et en Chine, accélérations des changements technologiques, révolution de l électrification totale ou partielle des motorisations le futur du produit automobile et de son industrie se modèle en ce moment. Dans un tel contexte, aucun constructeur automobile ne peut négliger la moindre technologie ou segment de marché. 4 ème trimestre

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur?

Quelle est la Mobilité du Futur? Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan, Mai 2015 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain Les émissions

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Nouvelle mobilité et solutions alternatives dans les zones métropolitaines Jean Grebert, Directeur des recherches de transport et mobilité, Renault L exposé comporte 3 parties

Plus en détail

L automobile de demain

L automobile de demain L automobile de demain Notes prises par Patrick MICHAILLE à la conférence de Eric LEMAITRE, CEA/DRT-PARIS/LITEN Visiatome (Marcoule), 9 septembre 2010 Avant de rejoindre le CEA, Eric Lemaître a travaillé

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Pré sen t a i on YO LY N enau t lt Z E.. 22 octobre 2010

Pré sen t a i on YO LY N enau t lt Z E.. 22 octobre 2010 Pé t ti LYONR lt Z E Présentation LYON Renault Z.E. 22 octobre 2010 MOBILITÉ DURABLE POUR TOUS PRODUCTION AUTOMOBILE ANNUELLE MONDIALE DEPUIS 1900 MILLIONS DE VÉHICULES 100 80 60 62 40 20 0 16,5 1900 1920

Plus en détail

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables?

Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? JLR/15/12/06 Economie de l hydrogène. Quelle place pour les énergies renouvelables? Communication pour WIH2 2007 (2 ème Workshop International sur l Hydrogène) Ghardaia 19-21 mars 2007 Auteur: Jean-Loup

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective Contexte et Enjeux Amiens 26 novembre 2015 Yannick PAILLET Véhicule Hybride (VEH) : «Un véhicule

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

Rôle : Situation initiale et données : Mission : Choix réalisés : Documents :

Rôle : Situation initiale et données : Mission : Choix réalisés : Documents : Rôle : Nous sommes en 1960, vous êtes P.D.G. de l entreprise Usinor qui produit de l acier dans plusieurs usines en France. Situation initiale et données : Le charbon et le fer sont les matières premières

Plus en détail

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves Les priorités d Inter-Environnement Wallonie 22 octobre 2007 CMR PC 071022 Députés belges PE CO2 voitures 1/6 TRIODOS

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050 Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Le pétrole Le Pic du pétrole : quand? Au niveau mondial - entre pessimistes (2005) et optimistes (2030)? - on ne le saura

Plus en détail

Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S. P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I

Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S. P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I CAS LEXUS Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I PLAN : I. Présentation de la Maison Mère : Toyota I.

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

marche Un petit pas pour moi, un grand pas pour la qualité de l air Se déplacer autrement...

marche Un petit pas pour moi, un grand pas pour la qualité de l air Se déplacer autrement... 1 marche Un petit pas pour moi, un grand pas pour la qualité de l air En ville, près d 1 trajet sur 2 pourrait se faire à pieds! Les petits trajets motorisés sont les plus polluants, car réalisés avec

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

DOCUMENT 3 «Le Monde: Comment imaginez-vous l'offre énergétique mondiale dans les années qui viennent? [...] Steven Chu:

DOCUMENT 3 «Le Monde: Comment imaginez-vous l'offre énergétique mondiale dans les années qui viennent? [...] Steven Chu: Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra

Plus en détail

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 Présentation du Groupe Jean-Hugues Duban Responsable Relations Investisseurs Chiffres clés PSA Peugeot Citroën Deux marques puissantes, différenciées et complémentaires

Plus en détail

Le début d une nouvelle ère

Le début d une nouvelle ère Le début d une nouvelle ère Groupe E Groupe E participe à l expansion de la mobilité électrique Point presse du 20 décembre 2010 Philippe Virdis Groupe E I Mobilité électrique I Point presse du 20 décembre

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

RENAULT 2016 DRIVE THE CHANGE

RENAULT 2016 DRIVE THE CHANGE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 10 février 2011 RENAULT 2016 DRIVE THE CHANGE Renault 2016 Drive the Change repose sur l ambition de Renault : rendre la mobilité durable accessible à tous. Une ambition incarnée

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

Plus il y aura de piles à combustible fabriquées plus les prix baisseront et plus la technologie deviendra mature.

Plus il y aura de piles à combustible fabriquées plus les prix baisseront et plus la technologie deviendra mature. L'utilisation dans les moyens de transport : Les voitures fonctionnent déjà en partie à l'hydrogène, en effet le pétrole et le gaz sont des hydrocarbures composés d'hydrogène et de carbone, il faut «simplement»

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Thème C : Transport de personnes Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Le transport de personnes et l effet de serre Les déplacements en Île-de-France... 3 Spécificités des déplacements à Paris...

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique L UNION FAIT LA FORCE Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique et/ou pour l installation d une borne de rechargement Revenus 2010 et 2011 (exercices d imposition 2011 et 2012) Mesures applicables

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau.

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau. e l e c tree D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau le projet : Donnons à l Europe connectée les outils pour réussir

Plus en détail

Projet de conception et management des mobilités innovantes

Projet de conception et management des mobilités innovantes Master Transport et Développement Durable Projet de conception et management des mobilités innovantes Mise en place d'un service de recharge rapide sur corridor autoroutier Bilan opérateur Présenté par:

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN

TOUT SAVOIR SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES POUR PRÉPARER VOS SOLUTIONS DE DEMAIN Découvrez toutes les publications d EDF Collectivités sur : www.edfcollectivites.fr Origine 2009 de l électricité fournie par EDF 82,1 % nucléaire - 9,5 % renouvelables (dont 7,1 % hydraulique) 3,5 % charbon

Plus en détail

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Janvier 2014 5 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain:

Plus en détail

Mobility Solutions AG Mobilité électrique - Part de la stratégie mobilité de la Post. Dominique Jean-Baptiste, Grandson, 20.

Mobility Solutions AG Mobilité électrique - Part de la stratégie mobilité de la Post. Dominique Jean-Baptiste, Grandson, 20. Mobility Solutions AG Mobilité électrique - Part de la stratégie mobilité de la Post Dominique Jean-Baptiste, Grandson, 20. Septembre 2012 Dévelopment durable «Logistique durable défi majeur et évolution

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE UN DÉFI STRATÉGIQUE ET TECHNIQUE

LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE UN DÉFI STRATÉGIQUE ET TECHNIQUE LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE UN DÉFI STRATÉGIQUE ET TECHNIQUE RÉUNION ACTIONNAIRES STRASBOURG 07.12.2010 GUILLAUME VAUDESCAL RELATIONS INVESTISSEURS Relations Financières POINTS CLÉS AU 3 E TRIMESTRE Forte dynamique

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

Trafic, véhicules et réseaux routiers

Trafic, véhicules et réseaux routiers Les transports représentent une composante fondamentale de l économie, en soi et en tant que facteur de production pour la plupart des autres activités économiques. Ils ont de nombreux d effets sur l environnement

Plus en détail

TOYOTA. Gilles Quétel, Directeur de la publicité et des événements

TOYOTA. Gilles Quétel, Directeur de la publicité et des événements TOYOTA Gilles Quétel, Directeur de la publicité et des événements L industrie automobile, un secteur qui occupe une place considérable dans l économie, la société Source / INSEE & CCFA 2007 En France 10%

Plus en détail

http://www.autonewsinfo.com/2012/03/14/salon-de-geneve-2012-desvoitures-pour-tous-meme-pour-les-handicapes-40901.html

http://www.autonewsinfo.com/2012/03/14/salon-de-geneve-2012-desvoitures-pour-tous-meme-pour-les-handicapes-40901.html http://www.autonewsinfo.com/2012/03/14/salon-de-geneve-2012-desvoitures-pour-tous-meme-pour-les-handicapes-40901.html SALON DE GENEVE 2012 : DES VOITURES POUR TOUS MEME POUR LES HANDICAPES 14 mar 2012

Plus en détail

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement Renaud MICHEL ADEME Bretagne Adopter un mode de conduite écologique, c est aussi moins consommer, moins polluer et conduire plus sûrement.

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

f f Vous rêvez d une voiture sans contrainte? Autolib la met enfin à votre disposition!

f f Vous rêvez d une voiture sans contrainte? Autolib la met enfin à votre disposition! f f Vous rêvez d une voiture sans contrainte? Autolib la met enfin à votre disposition! Enfin libre de vos mouvements! En tant que citadin, avez-vous réellement besoin de votre voiture tous les jours?

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale La problématique de l impact économique du vélo est complexe tant elle touche à des domaines variés parfois difficiles à délimiter.

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution

Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution Emissions automobiles et CO 2 Progrès et interrogations Mobilité et son évolution Jean DELSEY Expert Transports Membre CNA Energie Climat Air Quelques Faits et Informations La teneur en CO2 atteint 400

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple)

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) 1 Notre dessein Caractériser la liaison entre stratégie d activités et stratégie de mobilités grâce

Plus en détail

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030 TRANSPORT & MOBILITY LEUVEN VITAL DECOSTERSTRAAT 67A BUS 1 3 LEUVEN BELGIË http://www.tmleuven.be TEL +32 (16) 31.77.3 FAX +32 (16) 31.77.39 Transport & Mobility Leuven is een gezamenlijke onderneming

Plus en détail

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB

Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB Comparaison des émissions de CO 2 par mode de transport en Région de Bruxelles-Capitale Résumé de l étude réalisée par CO 2 logic pour le compte de la STIB 100% Papier recyclé Janvier 2008 Résumé Déplacer

Plus en détail

Zero emission delivery

Zero emission delivery Kangoo Hybride Green Propulsion Zero emission delivery Green Propulsion s.c.r.l. 6, quai Banning 4000 Liège www.greenpropulsion.be :+32 4 366 91 78 :+32 4 366 91 44 1899 : «La Jamais contente», première

Plus en détail

Lerôledel énergie danslaréindustrialisationaméricaine

Lerôledel énergie danslaréindustrialisationaméricaine Lerôledel énergie danslaréindustrialisationaméricaine Le rôle de l énergie dans la réindustrialisation américaine Depuis que les Etats Unis ont décidé d exploiter massivement les gaz et pétrole de schiste

Plus en détail

Activité documentaire

Activité documentaire TSTi2D TSTL Thème Transport Mise en mouvement Activité documentaire La voiture électrique sauvera-t-elle la planète? Fiche ressource THÈME du programme : Transport Sous thème : Mise en mouvement Type d

Plus en détail

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O V A T I O N D A Y 2 0 1 6 PAGE 01 ÉDITO Soucieux de s inscrire dans une démarche de mobilité durable, le Groupe

Plus en détail

La question du bilan environnemental du véhicule électrique

La question du bilan environnemental du véhicule électrique La question du bilan environnemental du véhicule électrique Gastineau, P., Lepin, N. 10/02/12 (GERI VE) Intervenant - date J.L.Borloo: «le VE est le bébé du grenelle de l environnement» Voiture électrique

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique COMMUNIQUE DE PRESSE Septembre 2012 Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique Avec cette nouvelle version 100% électrique, Peugeot franchit une étape supplémentaire pour proposer aux professionnels

Plus en détail

Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques. Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières

Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques. Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières 01 VEHICULES ET ENERGIES.DES ENJEUX MULTIPLES ET EVOLUTIFS

Plus en détail

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016 Document informel No. WP.29-153 153-1313 (153ème WP.29, 8-11 mars 2011, agenda item 6.) Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour

Plus en détail

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Automobile Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Jacques aschenbroich Directeur général de Valeo Un équilibre nouveau s annonce dans l industrie automobile.

Plus en détail

Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein 1 LE CONTEXTE DEMOGRAPHIQUE:NOUS CHANGEONS D ECHELLE

Plus en détail

Autos électriques ou hybrides

Autos électriques ou hybrides Autos électriques ou hybrides Pour vos prochaines autos, en vue de protéger l environnement en consommant moins de pétrole, devriez-vous penser à acheter une auto électrique ou hybride? Vous pensez peut-être

Plus en détail

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu MOBILITÉ 2014 Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu ASSURER LA MOBILITÉ DE DEMAIN L ACA ET LA FIA DEMANDENT AUX DÉCIDEURS EUROPÉENS : d assurer le développement cohérents de la «voiture connectée»,

Plus en détail

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011 Table des matières Contexte et objectifs de l étude 1. Description de l échantillon 2. Caractéristiques de la flotte 3. Analyse des habitudes

Plus en détail

Changez de vie : passez au GPL. Comité Français du Butane et du Propane

Changez de vie : passez au GPL. Comité Français du Butane et du Propane Changez de vie : passez au GPL Comité Français du Butane et du Propane Changez de vie : passez au GPL Qu est ce que les GPL ou Gaz de Pétrole Liquéfi fiés? du Butane ou du Propane Issus à 64% de l extraction

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur?

Quelle est la Mobilité du Futur? Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan, Atelier France pour le projet européen REPUTE 6/11/2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour

Plus en détail

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Contacts : Dominique Fèvre : 01 48 74 73 46 / dfevre@utp.fr Virginie Billet : 01 48

Plus en détail

Quel avenir pour l industrie automobile?

Quel avenir pour l industrie automobile? WORKING PAPER n 50 Janvier 2011 Quel avenir pour Rencontre de Lisbonne Compte rendu des débats du 21 décembre 2010 Avec Patrick PELATA, directeur général délégué de Renault Olivier TARDY, directeur associé

Plus en détail

Transports durables, de la théorie à la réalité

Transports durables, de la théorie à la réalité Transports durables, de la théorie à la réalité Etat des lieux les modes de transports et le réchauffement climatique (1) Un trajet émet en moyenne (par Kilomètre.voyageur) : 420 g.co2 (eq. altitude) 110

Plus en détail

L Automobile Les enjeux d une mobilité durable

L Automobile Les enjeux d une mobilité durable L Automobile Les enjeux d une mobilité durable André Douaud, CCFA Le 20 Janvier 2007 Les Enjeux de la Mobilité Durable Comité des Constructeurs Français d'automobile 1 PAS Soutenable 0 Soutenable Particules

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route?

Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route? Qu est-ce qu une vitesse durable sur la route? Septembre 2010 Pourquoi roulons-nous vite? Nous roulons vite principalement pour gagner du temps Mais une perception faussée du rapport entre vitesse et temps

Plus en détail

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau S é m i n a i r e " M o b i l i t é s " Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau Laboratoire Modélisation, Intelligence, Processus et Systèmes

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Le véhicule électrique et les conducteurs québécois : une nouvelle façon de faire le plein

Le véhicule électrique et les conducteurs québécois : une nouvelle façon de faire le plein Le véhicule électrique et les conducteurs québécois : une nouvelle façon de faire le plein Chambre de commerce et de l'industrie de Québec 29 mai 2013 Pierre-Luc Desgagné Vice-président Affaires publiques

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

Le parc nucléaire EDF

Le parc nucléaire EDF Le parc nucléaire EDF Le nucléaire: un choix français La France a fondé son choix de l énergie nucléaire après les 2 chocs pétroliers de 1973 et 1979 Pour maîtriser les coûts de l électricité et assurer

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail