Entre mutations industrielles et «conduite apaisée»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entre mutations industrielles et «conduite apaisée»"

Transcription

1 Entre mutations industrielles et «conduite apaisée» Yves Crozet professeur à l Université de Lyon L automobile est en crise : crise de l emploi les effectifs employés dans ce secteur ne cessent de reculer crise de légitimité les élus ne jurent que par les transports en commun crise technologique la pollution qu elle suscite est systématiquement montrée du doigt. Et pourtant, rien ne se fera sans elle. Il n est qu à voir l appétit automobile dont font preuve les pays émergents. Y-a-d la joie!... Dans une campagne publicitaire qui n est pas passée inaperçue, un constructeur allemand n hésitait pas il y a quelques mois à évoquer la joie comme un des attributs majeurs de l automobile. Comme une bonne nouvelle n arrive jamais seule, ce même constructeur connaît aujourd hui un fort rebond de sa production dû à un boom de ses exportations vers la Chine. Dans ce nouvel Eldorado de l automobile, les clients fortunés ne veulent que des BMW construites en Allemagne! De façon générale, les ventes de voitures progressent de façon étonnante dans les pays émergents comme la Chine, l Inde ou le Brésil. Les constructeurs ont donc toutes les raisons de se réjouir. Peut-on pour autant reprendre sans inquiétude le fameux refrain du «fou chantant» et croire avec lui à un ré-enchantement possible de l auto-mobilité? Ce même Charles Trenet ne chantait-il pas également un autre refrain célèbre, «On est heureux Nationale 7»? Au risque de décevoir l amateur de chansons populaires, notre réponse sera 62 Sociétal n 70

2 Entre mutations industrielles et «conduite apaisée» plutôt négative car entre restructurations industrielles et contraintes croissantes sur l usage de la voiture, le désenchantement reste de mise dans le secteur automobile 1. Des mutations industrielles incertaines L appétit des pays émergents pour les belles voitures ne compense pas le poids des restructurations industrielles et des contraintes environnementales. Comme les autres secteurs d activité, l industrie automobile a été frappée par la crise en 2008 et Pour relancer la demande, il a fallu que la branche réduise ses marges bénéficiaires. Les finances publiques ont été mobilisées sous la forme de prêts d urgence et aussi de primes à la casse. Le trou d air provoqué par la crise des subprimes a finalement été traversé sans que le marché automobile ne s effondre en Europe. Mais beaucoup d inquiétudes demeurent car cette crise est survenue alors même que deux mutations structurelles majeures se profilent. La première se résume à un chiffre simple et brutal : les sureffectifs de la filière automobile en France, environ personnes. Une telle estimation ne tombe pas du ciel. Elle résulte d un raisonnement économique élémentaire : dans une branche d activité, à temps de travail constant, les effectifs employés évoluent comme le rapport de la production sur la productivité. Or si cette dernière continue à progresser c est la raison d être de l industrie que d accroitre tendanciellement son efficacité la production de la filière automobile française ne connaît pas ou peu de progression quantitative. Cela tient au fait que le marché automobile français a depuis de nombreuses années atteint la maturité. C est un marché de renouvellement où il est difficile de vendre durablement plus de 2 millions de voitures par an. Pour trouver des marchés en progression, il faut aller en Europe de l Est, en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Mais «y aller» signifie qu il faut délocaliser en partie la production car le pouvoir d achat moyen des acheteurs n est pas celui des clients chinois de BMW. Même si cette production délocalisée adresse des commandes à certains segments de la filière automobile française, il est inutile de rêver à un nouvel âge d or. 1. Voir dans Sociétal, l éditorial de mai «Transport et mobilité : entre désenchantement et nouvelle donne» 4 ème trimestre

3 Avec la stagnation de la production, les sureffectifs de la filière automobile en France concernent désormais personnes. 64 Sociétal n 70 La seconde mutation annoncée est celle que l on associe à l avènement de la «croissance verte» et des technologies durables, économes en énergies fossiles et en émissions de gaz à effet de serre. L année 2011 va voir des constructeurs français lancer sur le marché des véhicules tout électriques ou hybrides. Ce n est pas la première tentative de ce genre. La première génération de véhicules électriques, lancée il y a une dizaine d années, n a connu aucun succès. Il devrait en aller autrement cette fois-ci car les constructeurs ont lancé des investissements lourds, en recherche et en production. Du côté des acheteurs, une partie au moins des clients est en attente de ces véhicules «propres». Mais c est peu dire que de rappeler que nous sommes ici en présence d un pari industriel et commercial, mais aussi social, culturel, fiscal qui n est pas gagné d avance. En première analyse, le changement de motorisation des véhicules va de soi. Il suffit pour s en convaincre de mettre en relation la croissance annoncée du parc automobile mondial, qui va dépasser dans quelques années le milliard de véhicules, avec ce que l on sait de la rareté relative du pétrole et des contraintes qui s annoncent sur les émissions de gaz à effet de serre. Il y a donc urgence à innover sur le plan technologique dans le secteur automobile, mais la notion d urgence ne doit pas induire en erreur. Elle ne signifie pas que les choses vont changer rapidement, que dès 2012 ou 2015 les ventes de véhicules «décarbonés» vont représenter une pat significative des ventes de voiture. Les choses iront lentement. Lenteur d abord parce que nous observons depuis plusieurs années un renouvellement de plus en plus lent du parc automobile. La substitution des véhicules décarbonés aux anciens modèles, ceux qui continuent à nous faire rêver par leur design ou leur puissance, va prendre plusieurs dizaines d années! Lenteur ensuite, et incertitude, parce que l éventail des solutions techniques reste largement ouvert. La notion même de véhicule «décarboné» est floue. Elle marque une volonté de rupture, traduite par l évolution de la réglementation dans de nombreux pays européens et manifeste dans les efforts des ingénieurs. Mais elle ne signifie pas la disparition du moteur thermique, qui peut et doit encore faire des progrès. Dans le même ordre d idées, le tout-électrique n est pas la solution unique. Les motorisations hybrides vont jouer un rôle important dans la longue transition qui s ouvre devant nous.

4 Entre mutations industrielles et «conduite apaisée» Lenteur également car les standards technologiques sont à construire. La chimie des batteries reste mal maîtrisée, tout comme l électronique de puissance. De nombreuses questions restent en suspens sur la durée de vie, le recyclage, le type optimal de recharge, sans oublier les questions clés sur l origine de l électricité, son transport, sa distribution. Des voitures électriques mues par une électricité produite avec du charbon ne sont pas, sauf séquestration du CO2, une solution Mais la production nucléaire de l électricité pose aussi des problèmes de disponibilité. Combien de centrales et quel réseau faut-il pour recharger simultanément des milliers, voire à long terme des millions d automobiles? La réflexion doit aller au-delà du véhicule et de la motorisation. Elle débouche sur une approche plus décentralisée de la production et de la distribution d électricité à travers par exemple le concept de «smart grid». Lenteur enfin car les questions économiques sont également nombreuses. Dans un véhicule électrique, la batterie coûte aujourd hui aussi cher que la voiture elle-même. Un modèle économique reste donc à inventer qui pourrait se fonder sur la location de batteries. Mais le fonctionnement peut vite devenir complexe si l on y ajoute des systèmes d échange express entre batterie vide et batterie chargée. La question du prix de l électricité va aussi être importante, tout comme son pendant fiscal. La taxe intérieure sur les produits pétroliers (la TIPP) rapporte aujourd hui 25 milliards d euros. Il ne peut y avoir généralisation des véhicules électriques sans «innovation» fiscale! Les facteurs d une obsolescence relative de l automobile Les enjeux industriels ne sont pas les seuls. Les défis sociaux et culturels sont au moins aussi importants. N oublions pas que l engouement mondialisé pour les véhicules thermiques est très largement fondé sur deux caractéristiques fortes du pétrole : sa puissance massique d une part, son faible prix relatif d autre part (aujourd hui, environ 30 centimes d euros hors taxe le litre). Or ces deux caractéristiques sont historiquement associées à un usage particulier de l automobile, et au mode de vie qui lui est lié. La civilisation de l automobile est celle qui a promu une grande liberté de mouvement, des marges de manœuvre accrues dans les programmes d activités mais aussi dans le choix du lieu de travail et de résidence. Aller vers un véhicule «décarboné», ce n est pas substituer une solution moderne et propre à une technique ancienne et sale. C est essentiellement accepter de ne plus disposer de la même 4 ème trimestre

5 puissance et de la même autonomie tout en se retrouvant contraint, d une façon ou d une autre, de payer plus pour se déplacer, ou encore de se déplacer moins ou différemment. Le véhicule «décarboné» implique un changement de mode de vie et de mobilité, avec une moindre puissance et une moindre autonomie. 66 Sociétal n 70 C est dans cette perspective que nous sommes en présence d un véritable désenchantement vis-à-vis de «l automobilité». Plus précisément, les contraintes propres aux véhicules «décarbonés» vont venir s ajouter à d autres, plus anciennes qui ont conduit depuis quelques années à une relative obsolescence de l automobile. Cette usure de la voiture ne signifie pas que nous allons demain voir régresser le nombre de véhicules et de passionnés de l automobile. Mais elle se manifeste par le fait qu en France, comme dans la plupart des grands pays européens, le trafic routier est stable depuis le début des années Cette rupture d une tendance lourde tient au fait que la vitesse, l un des atouts essentiels de la voiture, ce qui lui a permis de devenir le mode de transport dominant, n est plus aujourd hui son seul apanage. La première remise en cause de la vitesse routière vient des exigences de sécurité. Pour obtenir ce grand succès de politique publique qu a été depuis 2002 une quasidivision par deux du nombre de morts sur les routes, une véritable répression a été mise en place. Mais qui oserait s en plaindre? Ou ce qui revient au même qui est capable de proposer une autre solution pour arriver au même résultat? Il n est donc par surprenant de voir qu en 2006 la direction générale des routes a organisé à Paris un colloque sur le thème «la route autrement : comment concevoir des routes incitant à une conduite apaisée»? Une autre remise en cause de la vitesse routière se manifeste pour les déplacements à grande et très grande distance. Pour ceux-ci, l avion et le TGV offrent des vitesses moyennes très supérieures. Comme nos déplacements, professionnels et de loisirs, sont plus fréquents, mais aussi plus courts et vers des destinations plus lointaines, il n est pas surprenant de noter que les trafics aériens et TGV ont repris plus vite leur progression après la crise que les trafics sur les routes et autoroutes. Pour les déplacements de proximité, la voiture se heurte aussi au fait qu elle est une grande consommatrice d espace, pour rouler et pour stationner. Il en est résulté une congestion croissante sur les routes, notamment en milieu urbain. Il ne faut pas

6 Entre mutations industrielles et «conduite apaisée» chercher ailleurs le fait que les élus des grandes villes, toutes tendances confondues, sont aujourd hui inquiets des effets pervers de toute nouvelle infrastructure routière en zone urbaine. Comme l indiquait Mogridge il y a 30 ans, elles risquent plus d accentuer que de réduire les embouteillages du fait d un effet rebond sur le trafic 2. La congestion routière sévit aussi dans les déplacements interurbains. La France est peu marquée par ce phénomène, mais il est massif en Grande-Bretagne, aux Pays- Bas et en Allemagne. Il s est développé récemment en Chine. L été 2010 y a été marqué par des embouteillages monstres : plusieurs dizaines de milliers de voitures bloquées pendant plusieurs jours (vous avez bien lu : plusieurs jours!!) sur certains grands axes routiers 3. Et cela alors même que le programme de construction de Toute nouvelle infrastructure routière en zone urbaine ou périurbaine génère des risques de congestion du trafic. routes et autoroutes en Chine donnera bientôt à la partie Est de ce pays la même densité en infrastructures routières que la Californie. Dernier facteur mais non le moindre, la route est de plus en plus nécessaire au transport de marchandises, tant en milieu urbain qu interurbain. Les incantations sur le report modal vers le ferroviaire ne sont qu un miroir aux alouettes. Que cela plaise ou non, les automobilistes doivent s attendre à devoir partager de plus en plus la route avec les véhicules utilitaires et donc s adapter à leur vitesse! Il n est pas étonnant de découvrir en France, durant ce même été 2010, que le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT) annoncé dans la loi Grenelle 1 et enfin publié fasse la part belle aux transports collectifs. Les projets routiers sont limités à quelques situations de désenclavement ou de déviation du trafic de transit. Bien évidemment, ce schéma ne doit pas être reçu comme un programme d investissement définitivement décidé. De nombreuses lignes TGV y sont mentionnées, qui restent à l état d esquisse 4. Le SNIT exprime une préférence collective des élus, et il leur est d abord destiné. Néanmoins, force est de constater que dans un pays où la congestion routière reste modeste mais où il devient de plus en plus difficile de faire accepter par les riverains de nouvelles infrastructures, les préférences des décideurs 2. Mogridge M.J.H., Travel in Towns : Jam Yesterday, Jam Today, Jam To Morrow? London, 1980, McMillan 3. En lisant cette information dans la presse, on ne pouvait que se remémorer les paroles quadragénaires d une chanson de Joe Dassin : «Ils ont tout pavé pour faire le grand parking. On peut se garer, des quais de Quimper jusqu en Chine. C est toujours la même histoire On ne sait ce qu on a que quand il est trop tard!» 4. Voir à ce sujet un article de l auteur dans la Revue Transport, avril 2010, «TGV, le temps des doutes». 4 ème trimestre

7 vont vers les transports collectifs en site propre. Même (et surtout?) si ces derniers retirent de l espace à l automobile comme c est le cas des tramways. On peut bien sûr se désoler de cet état de fait et pointer du doigt les effets de mode dont les élus sont les victimes. Les élus ne sont pas mus par la haine de l automobile 5 mais par les problèmes causés par un excès d amour. En ville, les élus privilégient les transports collectifs en site propre mais ils devraient aussi développer le transport routier de voyageurs en minibus ou taxi collectif. Nous avons en France un réseau routier d un million de kilomètres sur lequel circulent 40 millions de véhicules dont 34 millions d automobiles (le réseau allemand ne fait que kilomètres pour plus de 50 millions de véhicules). Cela signifie, notamment pour les zones denses ou les axes majeurs que nous sommes les uns et les autres confrontés à une demande potentielle extrêmement forte d automobilité, qui risque de saturer toute nouvelle offre routière. Le choix collectif se porte donc vers une logique d optimisation qui donne la priorité aux modes de transport permettant le plus fort débit horaire par m 2 d espace public consommé. Ce que l on doit demander aux politiques publiques n est donc pas de remettre en cause ce choix. Il est dicté par la logique. Mais là où ils doivent faire encore un effort, c est pour intégrer le fait que le transport collectif peut aussi s effectuer par la route. Plus que de nouvelles infrastructures routières, nous avons besoin d une ouverture à la concurrence du transport routier de voyageurs. Monter dans un (mini)bus ou un taxi, c est aussi une façon de découvrir une conduite apaisée! 5. Celle qui animait J. Mitchell, chanteuse canadienne auteur de la chanson «Big Yellow Taxi», reprise par Bob Dylan puis adaptée en version françaises par Joe Dassin (Le Grand Parking). 68 Sociétal n 70

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Automobile Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Jacques aschenbroich Directeur général de Valeo Un équilibre nouveau s annonce dans l industrie automobile.

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible DOSSIER DE PRESSE saintronic SOMMAIRE Saintronic, la mobilité verte 1 2 3 4 5 LES NOUVELLES BORNES SAINTRONIC, INTELLIGENTES ET CONNECTÉES ELECTROMOBILISONS-NOUS! SAINTRONIC, 40 ANS DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

Va-t-on assister à une électrification

Va-t-on assister à une électrification DEMAIN DES AUTOROUTES ÉLECTRIFIÉES POUR DES VOITURES TOUT ÉLECTRIQUES par Brieuc BOUGNOUX Consultant Enerdata L énergie filaire pourrait équiper les grandes autoroutes françaises permettant ainsi une électrification

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Des économies dans les transports avec l écologie

Des économies dans les transports avec l écologie Première Partie Des économies dans les transports avec l écologie Le secteur des transports (passagers et marchandises) consomme déjà plus d un tiers de l énergie en France. La propension à consommer de

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Quel avenir pour l industrie automobile?

Quel avenir pour l industrie automobile? WORKING PAPER n 50 Janvier 2011 Quel avenir pour Rencontre de Lisbonne Compte rendu des débats du 21 décembre 2010 Avec Patrick PELATA, directeur général délégué de Renault Olivier TARDY, directeur associé

Plus en détail

Jaguar, Land Rover, Saab, Volvo et le Coréen Ssang-Yong vendus depuis

Jaguar, Land Rover, Saab, Volvo et le Coréen Ssang-Yong vendus depuis L avenir de l auto se construit dans la crise PatrIck Pélata Directeur Général de Renault Dans le paysage automobile mondial qui se redessine, les vainqueurs seront ceux qui mettront au point le véhicule

Plus en détail

Le secteur des transports

Le secteur des transports Le secteur des transports 1. L électricité dans les transports Chacun est conscient aujourd hui du fait que le développement extrêmement rapide des transports automobiles de marchandises et de passagers

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

L Automobile face à ses contraintes Energie et Métaux. Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

L Automobile face à ses contraintes Energie et Métaux. Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan L Automobile face à ses contraintes Energie et Métaux Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan 15 Septembre 2014 Mtep Quelle est l énergie du passé? Le pétrole reste la principale source

Plus en détail

L énergie en Wallonie et à Bruxelles

L énergie en Wallonie et à Bruxelles L énergie en Wallonie et à Bruxelles Yves Marenne - ICEDD Forum étopia «Kyoto 2» du 16 février 2005 étopia_ 1 Introduction : L état des lieux de la situation énergétique en Wallonie et à Bruxelles donne

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique 17 novembre 2011 2 Sommaire Edito I La mobilité du troisième millénaire p.5 Le véhicule électrique : vecteur de la mobilité de demain

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS MARDI 5 JUILLET 2011 VOUS ROULEZ EN VOITURE ÉLECTRIQUE? REIMS PARTIE 1 : COMMUNIQUE DE PRESSE E.LECLERC inaugure sa première borne champenoise de recharge pour véhicules électriques à Saint-Brice-Courcelles

Plus en détail

07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge

07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge 07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge Ford annonce son plan Smart Mobility pour les années à venir : rendre la vie meilleure

Plus en détail

électriques en France :

électriques en France : N 21-21 juillet 29 Stratégie & études Les transports électriques en France : un développement nécessaire sous contraintes Le soutien du gouvernement au développement des modes de transport électriques

Plus en détail

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché?

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? François Vuille francois.vuille@e4tech.com Strategic thinking in sustainable energy Vevey 16 septembre 2011 2 c est assez 3 c est

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et Amérique 500 250 100 50 10 Énergie éolienne Biomasse du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Amérique du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Afrique du Nord et Golfe Inde Chine

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten M. Laurent Antoni a été reçu par M. Denis Baupin et Mme Fabienne Keller le mercredi 30 janvier 2013. Voici les principaux extraits de son audition

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

La citadine 100% électrique DU GROUPE BOLLORÉ

La citadine 100% électrique DU GROUPE BOLLORÉ La citadine 100% électrique DU GROUPE BOLLORÉ 2 BIENVENUE DANS L UNIVERS La Bluecar est la citadine 100% électrique du Groupe Bolloré développée en collaboration avec le célèbre constructeur italien Pininfarina.

Plus en détail

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PRODUCTIVITÉ RESPONSABLE ENVIRONNEMENT AUTOMOBILES SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PAR MARK CARDWELL PHOTOS ATLAS COPCO/ISTOCKPHOTO/GEELY Àl heure où les économies mondiales se relèvent de la

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC Michel Labrecque, Président du conseil d administration Présenté à l Institut de recherche en économie contemporaine Le 10 septembre 2013

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

Calcul des coûts Information aux enseignants

Calcul des coûts Information aux enseignants 05 / Automobile Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail A 18 ans, beaucoup d adolescents apprennent à conduire et aimeraient bientôt avoir leur propre voiture. Mais le calcul des coûts ne s arrête

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Appel à communication

Appel à communication Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie (MEDDE, Paris, France) Commissariat général au développement durable (CGDD) Direction de la recherche et de l innovation (DRI) Service

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques par 78310 Maurepas michel.meallet@orange.fr RÉSUMÉ Pourquoi se poser des questions sur les voitures

Plus en détail

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Vers un retour de l or comme garantie du système financier international. Jean Borjeix Aurélien Blandin Paris, le 7 octobre 2014 Faisant suite aux opérations de règlement

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique

Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique Toujours pionnier, Opel fait progresser la mobilité électrique MeRegioMobil : l illustration tangible de l énergie du futur Meriva électrique : stockage mobile pour le réseau intelligent d électricité

Plus en détail

L'AUTOMOBILE DU FUTUR

L'AUTOMOBILE DU FUTUR L'AUTOMOBILE DU FUTUR CFM 2013 Bordeaux 26 aout 2013 Paul PARNIERE AUTOMOBILE = PRODUIT *Grand public *Fort contenu technologique et industriel *Mobilité individuelle *Nuisances globales et locales. NOMBRE

Plus en détail

Coûts moyens* en leasing** de la voiture électrique, plug-in hybride et conventionnelle (diesel)

Coûts moyens* en leasing** de la voiture électrique, plug-in hybride et conventionnelle (diesel) 32 green mobility > Une mobilité durable sur mesure La mobilité durable fait partie intégrante de la stratégie d Electrabel, en interne comme en externe. Pour ses clients B2B, Electrabel développe une

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch que les cars sont essentiels à la mobilité durable? 3 que les cars sont indispensables aux déplacements des personnes? 4 que les cars sont des fournisseurs d emploi

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE

La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE BIENVENUE DANS L UNIVERS La Bluecar est la citadine 100% électrique du Groupe Bolloré, développée en collaboration avec le célèbre constructeur italien Pininfarina.

Plus en détail

Les nouvelles mobilités

Les nouvelles mobilités Centre d analyse stratégique RAPPORTS & DOCUMENTS > Les nouvelles mobilités Adapter l automobile aux modes de vie de demain Développement durable Rapport de la mission présidée par Olivier Paul-Dubois-Taine

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages Communiqué de presse Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages La voiture électrique demande une stratégie à long terme et le soutien des pouvoirs publics Les fausses idées

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Comptes de la folie (auto)routière 1

Comptes de la folie (auto)routière 1 INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable Rue des Fusillés, 7 B-1340 Ottignies Tél : 010.41.73.01 E-mail : idd@iddweb.be Comptes de la folie (auto)routière 1 par Philippe

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Collectif «Pour une alternative au projet autoroutier A154»

Collectif «Pour une alternative au projet autoroutier A154» Intervention le 28 novembre 2009 au «Cinécentre» de Dreux Bertrand Thierry au nom du Collectif «Pour une alternative au projet autoroutier A154» «Quant aux transports, je relève que personne ne s'inquiétait

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Collège Avril 2015 Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Contexte et enjeux Les enjeux du véhicule électrique sont multiples : Réduire

Plus en détail

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports Luc Adolphe RÉDUCTION DES BESOINS ÉNERGÉTIQUES DANS LES TRANSPORTS. Contexte : Densité, Mobilité Réduire

Plus en détail

Au garage Information aux enseignants

Au garage Information aux enseignants Information aux enseignants 1/5 Ordre de travail Quelle est la structure d un garage automobile moderne? En quoi consiste la mission d un garagiste aujourd hui? Lire les informations sur un garage. Objectif

Plus en détail

La logistique urbaine

La logistique urbaine Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer La logistique urbaine Mars 2010 Définition La logistique urbaine est la façon d acheminer dans les meilleures conditions les flux de

Plus en détail

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable 1 LA nouvelle station service économies (durables) Green up prises et bornes de recharge pour VÉHICULE ÉLECTRIQUE OU HYBRIDE rechargeable 2 VÉHICULES ÉLECTRIQUES / HYBRIDES RECHARGEABLES Un marché qui

Plus en détail

A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises françaises sont au plus haut depuis dix ans.

A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises françaises sont au plus haut depuis dix ans. 1/6 COMMUNIQUE DE PRESSE ALTARES PRESENTE SON ETUDE SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN FRANCE ET EN EUROPE AU 1 ER TRIMESTRE 2015. A 13,3 jours, les retards de paiement des entreprises

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon 11 JUILLET 2013 Mise en place d un véhicule électrique en autopartage 1 LE GRAND AVIGNON S ENGAGE DANS L AUTOPARTAGE quotidiens de chacun. Autorité organisatrice des transports publics de l agglomération,

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015. Zoom sur les services à la mobilité

DOSSIER DE PRESSE 2015. Zoom sur les services à la mobilité DOSSIER DE PRESSE 2015 Zoom sur les services à la mobilité 1 13 2 13 SOMMAIRE La mobilité, un marché en pleine expansion 5 Les services Easytrip Les nouveaux services d intelligence urbaine 6 8 3 13 4

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement.

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement. FAO 1. Combien de voitures électriques la Suisse compte-t-elle actuellement? Plus de 3500 véhicules électriques sont aujourd hui recensés dans le pays (état: janvier 2014). On distingue les véhicules tout-électrique

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Les stratégies gagnantes

Les stratégies gagnantes Les stratégies gagnantes Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co A l occasion des crises, on mesure de façon évidente à quel point les entreprises font face à un cercle vicieux destructeur. Faible

Plus en détail

par Maxime Lalonde-Filion

par Maxime Lalonde-Filion ANALYSE DES IMPACTS ÉNERGÉTIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS À L'IMPLANTATION MASSIVE DES VÉHICULES HYBRIDES ÉLECTRIQUES RECHARGÉS PAR LE RÉSEAU (PLUG-IN HYBRID ELECTRIC VEHICLE : PHEV) AUX ÉTATS-UNIS

Plus en détail

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS.

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Baptiste Boitier 1, Lionel Lemiale 2, Arnaud Fougeyrollas 3, Pierre Le Mouël 4

Plus en détail