numérique Pourquoi nous devons coopérer avec les Chinois aecom.org 14-19

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "numérique Pourquoi nous devons coopérer avec les Chinois aecom.org 14-19"

Transcription

1 aecom.org numérique Comprendre l actualité et les tendances du numérique juillet-août n 36 La Chine veut devenir le premier laboratoire numérique mondial en Et elle a d énormes moyens! Photo : AEC Pourquoi nous devons coopérer avec les Chinois La Cub à l ère de l open-data 10 projets Livre Testezsur le web numérique et vous sur le 4 et le mobile 10 droit d auteur 22 numérique! 24 Magazine d AEC paraissant tous les deux mois juillet-août n 36

2 2 édito sommaire actus L ambition n u m é r i q u e c h i n o i s e par Marcel Desvergne, président d AEC, agence des initiatives numériques L innovation numérique est une priorité pour tous les membres de notre agence des initiatives numériques. La mission organisée en Chine avec l Idate illustre précisément cette préoccupation. Cité pourpre interdite, place Tian anmen, Grande Muraille en prenant les «chemins coutumiers» de l Histoire, nous avons discerné ce pays engagé dans les révolutions de la modernité dont nous en avons choisi neuf mots : adaptabilité, ascension, capitalisme, complexité, confiance, dynamisme, harmonie, pouvoir, réactivité. Ces vocables concernent une population de près de 1,4 milliards d habitants, dont 19 millions à Pékin et 23 millions à Shanghai, où l alliance de la planification et du libéralisme sont indiscutables. Trois constats y émergent. 1. La Chine numérique est ancrée dans la mondialisation des réseaux, des services et des usages. Elle a décidé et planifié le numérique comme un levier de l économie, de la culture, de la santé, de l éducation, de la recherche et du commerce. Elle en fait une stratégie politique globale. 2. La Chine numérique investit dans l innovation, les brevets, la propriété intellectuelle. Elle construit une conduite victorieuse entre les universités, les centres de recherches et les entreprises. La preuve? La multiplication des parcs scientifiques et des zones techniques où le numérique se lie aux bio et nanotechnologies, aux sciences cognitives, à la mobilité, aux Green-tech et à la ville intelligente. Il s agit ainsi pour eux d incuber le rêve et de réussir l avenir. 3. La Chine numérique est fière de ses capacités et souhaite passer contrats et accords avec des partenaires du monde entier. Les responsables des collectivités qui étaient présents ont compris l investissement des entreprises françaises comme celles du jeu vidéo, du e- et m- business, des logiciels, des applications sur les ardoises numériques, pour construire des partages de compétences, des échanges d interlocuteurs et des relations d affaires. Prenez le temps de relier les autres sujets traités dans ce numéro d été d Aquitaine numérique aux enjeux mondiaux exprimés par la Chine. Nous sommes, nous aussi, acteurs d une compétition civile privée et publique, stratégique et d intérêt général initiatives 4 6 actus La Cub met en ligne un million de données tendances Gamification : vers du ludique partout jeunes pousses 8 «L esprit de la Silicon Valley» au Startup week-end 10 Découvrez 10 projets pour web et mobiles 12 métiers L avenir du tourisme se dessine en Aquitaine Dossier Pourquoi nous devons coopérer avec les Chinois Cap Sciences, laboratoire de la révolution numérique 22 juridique Bibliothèques numériques : un accès au savoir à réglementer 24 jeux Testez vos connaissances sur le numérique! Et aussi Notre Dossier Médical Personnel sur internet 3 / Conseil pour des sites mairie de qualité 5 / Données publiques : la gratuité pour principe 23 / Le monde numérique et l agenda / Notre Dossier Médical Personnel (DMP) peut désormais être accessible via internet si le patient l a créé sur le site officiel dmp.gouv.fr. Le Dossier Médical Personnel est lancé en Aquitaine Maintes fois annoncé et reporté au plan national, le lancement officiel du Dossier Médical Personnel (DMP) a eu lieu début mai en Aquitaine, au CHU de Bordeaux, par les directions de l ASIP Santé, de l ARS Aquitaine, du CHU et le Groupement de coopération sanitaire Télésanté Aquitaine. La région est ainsi une des premières de France à rendre accessible le DMP à l ensemble des professionnels de santé aquitains, publics et libéraux. En pratique, le DMP doit être créé par le patient sur le site officiel fr pour devenir effectif. Il devient ensuite accessible via internet aux médecins et praticiens hospitaliers qui accèdent au carnet de santé individuel dématérialisé du patient. Les professionnels peuvent y ajouter des documents de santé et partager ainsi les informations utiles à la coordination des soins. A l heure actuelle, Télésanté Aquitaine, chargé du plan de déploiement du DMP dans la région, l a fait adopter par une douzaine d établissements de santé et tablait sur un millier de médecins libéraux utilisateurs d ici à la fin de l année. Professionnels de santé, pour aller plus loin, Télésanté Aquitaine met à votre disposition un Guide pratique du projet DMP en établissement de santé et plan projet associé : Le télétravail pour une entreprise sur quatre dans 5 ans Fruit de la collaboration de la Région avec l Université de Bordeaux dans le cadre du programme Raudin, les premiers résultats d une enquête sur le télétravail en entreprise fait apparaître des résultats mitigés. 55 structures régionales du secteur tertiaire ont répondu à l enquête. Une entreprise sur quatre envisage de pratiquer le télétravail dans les 5 ans. Quatorze se sont déjà lancées. Pour la majorité d entre elles, le télétravail concerne 1 à 5 salariés occupant des métiers de l administration / comptabilité, du commercial et du management. Les freins exprimés par les répondants sont d ordre financiers (charge technologique) et managériale (des modes de management fondés sur la présence du salarié plus que sur ses objectifs). Les résultats de l enquête sont en lignesur Photo : BSIP/ASIP Santé 3

3 4 actus Fiches horaires des bu s, localisation des équipements publics, des axes de voies ferrées et des emplacements pour les vélos La Communauté urbaine de Bordeaux met en ligne un million de données Un million de données sont mises en ligne par la Communauté urbaine de Bordeaux et accessibles gratuitement. Elles livrent de l information brute (des chiffres, des mesures, des tracés de territoires, etc.) sur les déplacements, la nature et l eau, l urbanisme et l aménagement, la voirie et les espaces publics. La CUB partage aussi des éléments de cartographie. Au total, 58 couches de données sont à disposition pour être réutilisées afin de créer de nouveaux services numériques (applications mobiles, systèmes d information, portails Internet, etc.). Le tout dans des formats pouvant être intégrés facilement dans les logiciels ou services web, par exemple Google Map pour les données géographiques. Une telle démarche a pris le nom, anglo-saxon, d open-data ; en français : ouverture des données publiques. Plusieurs collectivités françaises s y sont déjà lancées. Accompagnée par la Fondation internet nouvelle génération (Paris) et AEC, la CUB s est engagée dans cette Sur le portail de la Cub, on dispose des données des emplacements des vélos à emprunter (photo), des lieux où acheter des tickets de transports en commun ou des parcs-relais où garer sa voiture rées. Mais le portail donne aussi accès aux emplacements d arceaux pour les vélos ou aux fiches horaires des bus. Plus tard, d autres types de données viendront Conseils pour un site mairie de qualité Les réseaux sociaux, la consultation d internet en mobilité et l etourisme doivent être pris en compte par les professionnels du web public. C est l un des messages délivrés par AEC à des webmasters et chargés de communication de mairies, courant mai, à l occasion de deux ateliers organisés à Agen, puis à Mont-de-Marsan, à l invitation du Conseil général de Lot-et-Garonne et de l Agence landaise pour l informatique. Courant 2010, AEC et la société Temesis ont effectué tests pour évaluer la qualité et l accessibilié de 481 sites de communes d Aquitaine, sur le fond et la forme. Résultat? Peut mieux faire : moins de la moitié des 72 critères de l audit étaient respectés. Les marges d amélioration sont grandes pour les communes qui ont reçu, chacune, le rapport final. Les échanges des deux ateliers peuvent se résumer en quatre questions. 1. Le site est-il accessible à tous? «L accessibilité, c est rendre accessible son site à tous, quelque soit son outil de consultation (ordinateur ou téléphone mobile), la qualité de sa connexion internet, opération depuis septembre Elle est menée conjointement avec la Région et le Département de la Gironde. Ce dernier a annoncé l ouverture de son portail au 1er juillet. Vincent Feltesse, président de la CUB féru de technologies numériques, n a pas caché sa satisfaction lors de la conférence de presse consacrée, jeudi 9 juin, à l ouverture du portail d accès aux données de la CUB (http://data.lacub.fr). Il a évoqué un «devoir de transparence démocratique» de la part de la collectivité. «Cet outil va faire émerger de nouveaux services numériques. Les gens ont une capacité plus importante que celle des collectivités à créer des applications innovantes. L idée est de rendre plus facile la vie au quotidien dans l agglomération», a souligné le président. L appel à Petits projets innovants lancé fin 2010 par la CUB illustre cette volonté de voir émerger sur le territoire des services à forte valeur ajoutée pour le territoire et ses habitants. Pour l heure, «95% des données libérées sont géographiques car ce sont les plus faciles à rendre disponibles», a précisé Frédéric Théodore, directeur adjoint de la DSI. Il s agit par exemple des limites administratives des communes de l agglomération, de l emprise des équipements publics ou des axes de voies fergrossir le catalogue : information financière, rapports de bureau de CUB, etc. «Nous ne libérons pas les données relevant de la sécurité publique, par exemple le réseau d eau public, ou de celle des personnes, comme des listes nominatives, a souligné Frédéric Théodore. En ce sens, nous sommes dans le cadre de la loi CADA.» La vice-présidente de la CUB en charge des usages numériques, Béatrice de François, a appuyé cette dimension de la démarche : «La loi précise que les données libérées doivent être gratuites, sauf à couvrir les frais de constitution de la base de données. Nous avons choisi de mener l expérimentation pendant un an sur un principe de gratuité, nous verrons ensuite si certaines données justifient une redevance.» suzanne galy Atelier de restitution de l étude La qualité des sites web des communes en Aquitaine au Conseil général du Lot-et-Garonne. son âge, son handicap, explique Muriel de Dona, de Temesis. En améliorant l accessibilité de votre site, vous améliorez par rebond son référencement naturel. Rappelez-vous que Google est le plus grand handicapé du web : il est aveugle, sourd, n a pas de bras pour utiliser une Le portail d accès aux données : Direction des systèmes d information : Direction du numérique : Tout sur les données publiques dans aecom.org : ipnm4h juillet-août n 36 juillet-août n 36 souris.» 2. Faut-il faire appel à un prestataire extérieur? Les communes accompagnées par un prestataire web privé ou un acteur public (de type Web Public 40 dans les Landes) affichent de meilleurs résultats aux critères de qualité de l audit. Une attention particulière doit être portée à la qualité du cahier des charges du site, à son architecture et son organisation, en lien avec Le portail d accès aux données de la CUB a ouvert le 9 juin. Vincent Feltesse, président de la CUB et féru de technologies numériques, a évoqué un «devoir de transparence démocratique» de la part de la collectivité. plus sur aecom.org une stratégie de communication. Faire le choix d un CMS (content management system, ou outil de gestion des contenus) pour la création du site web est également préconisé par quelques utilisateurs de ces logiciels présents aux ateliers. 3. Qui contribue au site? Avant de se lancer dans la création ou la mise à jour d un site internet, une réflexion sur la répartition des rôles (édition d article et maintenance technique) et les compétences à acquérir apparaît essentielle. 4. Faut-il être présent sur Facebook? La réponse relève d une stratégie de communication. Quelque soit le choix, il est indispensable de permettre aux internautes de partager les pages du site web communal sur les réseaux sociaux. Cela ne coûte rien, c est facile à mettre en place et cela assure une meilleure visibilité du site. Téléchargez le rapport global de l étude La qualité des sites web des communes en Aquitaine sur 5

4 6 tendances Battersea Park 1 swipe to take Lambeth North 1 swipe to take St James Street 1 swipe to take Bu z z du m o m e n t dans les milieux du jeu-vidéo et du marketing en l i g n e, la gamification sous-entend toutes les dynamiques d infiltration du jeu dans notre quotidien. Vers du ludique partout et dans tout Après l entrée des mots tweet et tweeter dans les éditions 2012 des dictionnaires de la langue française, nous verrons peut-être apparaître l an prochain le mot gamification. Le recours au ludique n est pas nouveau : les grands jeux de l été, le panier garni, la téléréalité Mais la gamification introduit le jeu non plus comme un complément mais comme un fil conducteur. Elle guide l internaute dans son apprentissage (serious games), dans ses achats (advergaming, jeux concours) dans sa vie sociale sur le Gamification : késako? Selon Wikipédia, la gamification, également nommée ludification «consiste à utiliser des mécaniques de jeu dans un service ou une offre afin d en faciliter l adoption et la fidélisation». Ces mécaniques du jeu et plus particulièrement du jeuvidéo peuvent être transposées dans d autres domaines : campagnes de communication, contenus éducatifs, sites de ecommerce. Elles apportent une ergonomie fluidifiée et/ou enrichie pour accroître le temps d attention des utilisateurs. La tendance ne fait pas l unanimité Issu des gourous originels, un premier mode de pensée estime que la gamification du réel est capable de sauver le monde comme on peut le sauver dans un jeu. D autres n y voient qu une nouvelle carotte, un nouvel enrobage toujours plus édulcoré pour le commerce. net (jeux sociaux). Elle offre la possibilité à une entreprise de se différencier tout en simplifiant son message pour capter l attention d internautes. Elle fait appel à une autre intelligence, aux réflexes du joueur, et trouve ainsi de nouveau biais de persuasion. Le jeu vidéo se démocratise depuis les années 80 et la France compte aujourd hui plus de 28 millions de joueurs selon l institut GfK. Ils sont souvent occasionnels, à 50% féminins, prêts à jouer quelques minutes n importe où (transport, pause au travail), sur des supports diversifiés (smartphone, console portable, plateforme sociale comme Facebook). Ils plébiscitent le micro-paiement, un acte d achat quasi transparent pour le joueur mais très rémunérateur. Par ailleurs, les cadres dirigeants d aujourd hui élevés au jeu-vidéo comprennent que le ludique, c est plus qu un jeu. Le phénomène est renforcé par l apparition des nouvelles interfaces tactiles et de reconnaissances de mouvements (lire aussi Aquitaine numérique n 35). Ce contexte économique et d usages renforce les potentialités d intégration du ludique dans tout : marketing, sport, gestion des finances, valorisation du patrimoine etc. Mais sa valeur consiste en un équilibre entre un jeu ennuyeux, trop simple, répétitif et la frustration engendrée par un gameplay trop complexe ne correspondant pas à l audience ciblée. Il faut permettre à l internaute de s échapper d une réalité tout en préservant son intention initiale. Notons enfin que l Aquitaine s affiche comme la 3e région de France en terme de chiffre d affaires dans le secteur du jeu-vidéo. Les compétences ne manquent pas. Diverses formes de gamification Les formes de la gamification sont nombreuses : intrigue, challenge, quizz, chasse au trésor, récompense sur bons points, obtention d un grade, concours, alternances des supports (transmédia), animation d une communauté, suivi de performance personnelle Les supports du ludique sont plus ou moins innovants : réseaux et jeux sociaux basés sur la géolocalisation (Foursquare, MyTown, serious games), monnaies virtuelles échangeables, habillage ludique voire essentiellement esthétique d un site web, applications mobiles de mesure de soi collaborative (sport, gestion des finances, santé et bien être), jeux concours par SMS pour une grande enseigne (lire des exemples ci-contre). Badgeville propose de récompenser par des badges les internautes fidèles et contributeurs. 1. Des micro-tâches bénévoles récompensées Badgeville est le vendeur de service de gamification qui monte outre-atlantique. Pour un site d aide aux concours des écoles de commerce (Beat the Gmat), il a fait participer les étudiants qui assignent euxmêmes des mots clés aux contenus pédagogiques. Les plus actifs sont récompensés, touchent des badges et le service de recherche des contenus s améliore. Le jeu est ROI! Déployer une stratégie de gamification répond bien à une logique de ROI, Return On Investment (retour sur investissement). Le jeu vidéo, c est 55 milliards d euros dans le monde et 3 milliards en France. Selon Gabriel Mamou Mani, fondateur de l agence 1984, spécialisée dans la fusion du jeu et de la publicité (l advergaming), l acte de paiement est «plus naturel pour un joueur afin de poursuivre son expérience que pour un spectateur, auditeur ou lecteur». Des startups dispensent désormais des services de gamification aux secteurs culturels, éducatifs, journalistiques ou publicitaires. Elles s approprient des compétences propres au jeu vidéo, comme le design de l expérience et de la trame narrative (ou comment tenir en haleine 2. Le serious games santé des enfants L aquitain Inexvivo qui édite Globulx, site spécialisé de la santé des enfants, déploie également des jeux sérieux, des enquêtes ludiques pour sensibiliser les plus jeunes et leurs familles aux problématiques de la santé, de l environnement, de la sécurité (lire aussi p. 10). son auditoire). La formation des publicitaires et communicants inègre peu à peu cette nouvelle scénarisation du message ; l école INSEEC Sup de Pub de Bordeaux a organisé récemment Futur Pub, un événement dédié à la convergence entre jeu et publicité. Les résultats d entreprises comme le groupe bordelais Concoursmania confirment l attrait du ludique pour les internautes et publicitaires. Cet éditeur vend des jeux pour des grands comptes comme CDiscount, Logic-immo, Intermarché. L audience réalisée par ces jeux gratuits lui a permis de collecter plus de 3,5 M en De plus, l inscription souvent obligatoire sur certains jeux permet de créer une base marketing qui peut ensuite être commercialisée. Cette carte du réseau londonien illustre le combat virtuel que se livrent, dans Chromorama, 4 équipes repérées par 4 couleurs. Chaque équipe cherche à contrôler des stations. Les joueurs doivent valider un titre de transport puis passer par des points précis pour accomplir les missions qui leur sont proposées. 3. Édition musicale Le label ZA a récemment lancé plusieurs campagnes Je veux signer chez AZ grâce à l agence Spoke qui a organisé un grand casting sous forme de jeu social sur Facebook. 4. Tourisme Les applications officielles Chamonix Mont Blanc et 3 Vallées développées pour iphone par Lumiplan contiennent des dimensions ludiques comme le chronométrage des descentes à ski. Selon la responsable du comité régional du tourisme de Rhône Alpes, Karine Feige, la possibilité de partager ses performances sur les pistes est une communication plus efficace qu un moteur de recherche d hébergements en situation de mobilité. 5. Politique et religion On peut s attendre, dans le cadre des prochaines élections présidentielles américaines, et pourquoi pas françaises, à de nouvelles approches d engagement et d affichage basées sur la géolocalisation des points de débats, de meetings. Les activistes religieux s y mettent aussi. Selon le consultant Alex Levine, les enrôleurs du djihad ont commencé à intégrer des briques gamifiées sur leurs sites web afin d accroître la participation au mouvement en ligne et hors ligne. 7

5 8 jeunes pousses Du 20 au 22 m a i, le Startup week-e n d Bordeaux a fait cogiter u n e centaine de jeunes développeurs pour concevoir des services pour web et mobiles. Efficace. «L esprit de la Silicon Valley» Pileecee, le lauréat Indiquez le nombre d heures dont vous disposez et l application mobile Pileecee vous localise et vous propose un parcours thématique basé sur les lieux intéressants autour de votre position. Les parcours sont générés selon un hasard calculé et enrichis avec les feedbacks utilisateurs : anecdotes ou amélioration des itinéraires selon les expériences vécues, depuis Foursquare, Twitter et Facebook. Pileecee est donc un guide touristique révolutionnaire. C est lui qui a gagné le concours lancé lors du Start up weekend. Le projet avait émergé lors des ateliers de créativité organisés ces derniers mois par la Cub et la Fing, dans le cadre de son opération de libération de ses données publiques (lire p. 4). Il a été proposé par Thomas Parisot, développeur indépendant bordelais. Café, sucettes et boisson énergisante à volonté. Ordinateurs portables lancés à plein régime et, pour plusieurs participants, l ipad au bout des doigts. Du 20 au 22 mai, dans l Executive Center de BEM à Talence (Bordeaux Management School), un souffle nouveau en T-shirt et bermuda a enveloppé le bâtiment. Le lieu, lumineux et bien équipé, accueille habituellement des formations pour cadres élégants. «Ce week-end, on mange des pizzas et personne ne porte de cravate», confirme Baptiste Legrand, co-organisateur du Startup Week-end Bordeaux. La moyenne d âge atteint tout juste 25 ans. 60% des participants sont des professionnels du web et du numérique. Le reste est étudiant. On croise surtout des garçons. L assemblée affiche un CV attractif : entrepreneurs débutants ou confirmés, commerciaux, ingénieurs, développeurs web et informatique, graphistes, juristes, professionnels du marketing, financiers et comptables. 24 porteurs de projets ont participé au dernier né des événements numériques bordelais. 12 ont été sélectionnés dont un projet mystère à inventer en deux jours. Puis, spontanément, des équipes de 4 à 9 personnes se sont constituées pour faire évoluer les projets. Accompagnées de coachs expérimentés, elles les ont menés de l état d idée jusqu au prototype ou au business plan. Le Startup weekend, c est le «concept star venu de Seattle et qui a séduit la Silicon Valley et le monde entier», précise la plaquette de communication. Dans les faits, les participants paraissent complètement investis. Ils échangent sans souci du qu en-dira-t-on, au cours d ateliers qui ne suivent aucun planning précis. Le laboratoire à concepts fonctionne à plein, entre deux flash conférences dans l amphithéâtre. Elles doivent inspirer les participants, les pousser à brasser des idées et à valider leurs hypothèses. «Ici, les innovateurs mettent un pied à l étriller, explique Baptise Legrand. Leur idée est testée, corrigée ou repensée. Le Startup weekend est un outil et non une fin. C est un tremplin. Des investisseurs locaux suivent l événement de loin sur Twitter. Certains comme Hervé Berthou (Systonic) font partie du jury qui délivre les prix. Ce jury est également composé d entrepreneurs (Jean-Paul Lieu, de Dolist ) et de représentants de collectivités (Yann Pennec, du Conseil Régional d Aquitaine, par exemple). Il s assure de la viabilité des projets. Les prix sont conçus pour aider les innovateurs à passer à l étape supérieure du développement : accompagnement juridique et comptable, accompagnement par AEC à l Auberge numérique, formation, conseil et coaching par Bordeaux Unitec Technopole, etc.» Dans le hall d entrée, l écran plat suspendu annonce une «nuit blanche» à partir de 21 heures : pour festoyer ou pour bosser? «C est le moment du rush créatif, l heure où les participants se lâchent et où les idées fusent», s enthousiasme Baptise Legrand. Il n y a pas d heure pour innover. suzanne galy Projets et lauréats sur Partenaires : BEM, AEC, NEOXIA, dolist.net, Audexial, Axa, Cofinnov. Le laboratoire à startup fonctionne à plein, entre deux flash conférences proposées dans l amphithéâtre. Elles poussent à brasser des concepts. «Nous sentons un bouillonnement local» Bordeaux fourmille d événements consacrés au numérique. Qu apporte de plus le Startup week-end? «Nous sentons en effet un bouillonnement local autour du numérique, mais aucun événement ne nous semblait orienté vers la production de services innovants. Nous nous sommes demandés : Que se passe-t-il quand on réunit les idées et les compétences? «C est l esprit du Startup week-end : faire émerger des projets de services funs ou sérieux, et les accompagner dans une première phase de maturation. En un week-end, des porteurs de projets ont présenté une idée, constitué une équipe pluridisciplinaire et ont été accompagnés par des coachs pour aboutir à un business plan, voire un prototype. C est un peu l esprit du «garage californien» de Bill Gates, mais sans le garage (sourires).» Créer une startup en 54h, c est votre slogan. Est-ce un défi réaliste? «Startup week-end est un déclencheur d idées et d entreprises, un shaker social numérique : on secoue et on regarde si ça mousse. Les différents Startup weekend organisés à travers la France et dans Baptiste Legrand (28 ans) et Camille Berteau (22 ans), les organisateurs : «Startup Week-end est un shaker : on secoue et on regarde si ça mousse.» le monde entier ont donné des résultats inattendus, avec des services imaginés en une nuit et qui fonctionnent très bien sur internet. C est le cas de SuperMarmite, JimmyFairly, ou HashtagSense.» Camille, comment convaincre les femmes? «J ai pas mal communiqué auprès des femmes que je connais et nous avons réalisé une vidéo de promotion visionnée plus de 5000 fois. Je suis très présente dans ce milieu du numérique et je constate que beaucoup de femmes ont envie de créer et d entreprendre (Camille a remporté le premier prix du récent Startup weekend organisé à Toulouse, ndlr). Ici, sur 12 projets sélectionnés, deux sont portés par des filles!» Photos AEC 9

6 10 jeunes pousses Découvrez 10 projets sur le web et le mobile Ils ont imaginé des services dans trois secteurs d activités majeurs de l économie numérique régionale. Certains en sont au stade du projet ou du prototype et cherchent des partenaires financiers. D autres sont en phase de commercialisation. La plupart ont bénéficié d aides de la Région Aquitaine. Présentation de 10 projets mis en valeur par AEC dans le cadre d une conférence lors du Salon de l entreprise Aquitaine, les 8 et 9 juin à Bordeaux. Services dans le domaine de la santé L Aquitaine est très dynamique en la matière. Elle s est dotée il y a peu d un cluster TIC et Santé animé par Innovalis Aquitaine 1. Globulx online, par Guillaume Peres (Inexvivo). Cette plateforme en ligne apporte aux enfants toute l information nécessaire sur leur santé et le fonctionnement de leur corps, de manière ludique et pédagogique. Un excellent allié des parents! 2. Vital Chute, par Thierry Burbaud (Télécom Design) Le bracelet détecteur Vital Chute est un déclencheur d alerte des secours en cas de chute des personnes âgées. Il intègre des algorithmes avancés pour détecter les «faux positifs», c est-à-dire des mouvements qui ne sont pas des chutes. Le service est déjà commercialisé. 3. Globule, par Antoine Comiti (Ki-Lab) Ki-Lab propose une plateforme sur le web et le mobile de maintien à domicile des personnes en perte d autonomie grâce à l outil Globule de coordination et de partage d informations entre tous les intervenants médicaux et paramédicaux au domicile du patient. La solution est en expérimentation dans le Médoc (Gironde). Mutation et adaptation des métiers face au numérique Les outils numériques et les évolutions qu ils impliquent amènent des secteurs économiques et des métiers à devoir s adapter et à saisir des opportunités. 4. Critizr, par Nicolas Hammer (Critizr) C est une véritable boîte à idée numérique sur mobile qui se positionne sur le créneau de la fidélisation client et des services qualité. Elle est destinée aux commerçants qui souhaitent échanger en temps réel avec leurs consommateurs. L outil sera prochainement en expérimentation chez de grandes enseignes. 5. Bibliothèque Numérique de Droit de la Santé (BNDS), par Serge Morand (LEH) Face aux mutations en cours dans le secteur de l édition, LEH, éditeur bordelais spécialisé dans le droit de la santé numérise son fonds documentaire et réinvente par la même occasion son modèle économique en créant une plateforme de commercialisation en ligne de «micro-contenus» : articles, numéros de magazines, thèses, etc. Le projet est en cours de réalisation. 6. Langma, par Benjamin Roosor (Webreport) La multiplication des réseaux sociaux et le déluge d informations rendent de plus en plus capitale la question de la source et de sa fiabilité. Langma est un outil d analyse du web destiné à la presse qui détecte en temps réel des «signaux faibles» d internet (sur Twitter par exemple), les traite et alerte l abonné. Photos AEC Tourisme et valorisation du patrimoinenumérique C est un terrain de jeu sans pareil pour l exploitation d outils basés sur la 3D et la réalité virtuelle ou augmentée. Dans notre région, où le tourisme compte parmi les principaux leviers économiques, il s agit aussi de s adapter aux nouveaux usages des touristonautes. 7. Clic 3D, par Sébastien Heuzé (ci-contre) et Jean Michel Lopez (Techniques Effects) Clic 3D est un service en ligne qui permet une visite virtuelle de Pau avec la reconstitution des rues en 3D. Un environnement qui se révèle très fidèle à la réalité et offre des services annexes de valorisation économique du territoire : espaces publicitaires et de communication, diffusion du savoir local, relai vers les boutiques en ligne des commerçants locaux, etc Cityscape, par Paul Monk (360 Cityscape) Utilisé sur un téléphone mobile, 360 Cityscape offre une visite de l espace urbain à partir de photos panoramiques (360 ). De l information s affiche en réalité augmentée, c est-à-dire superposée sur l image, en fonction des déplacements : points d intérêts, informations touristiques, etc. Une régie publicitaire permet ainsi aux annonceurs locaux (restaurateurs, hébergeurs, loisirs) de se rendre visibles via des contenus multimédias incrustés dans les panoramas. Le service est commercialisé. 9. Park Discovery, par Aurélien Régnault (8 Motions) Park Discovery nous propose une promenade enrichie, sur smartphone, dans les parcs de nos villes : l utilisation de la réalité augmentée et de la géolocalisation permet de situer des points d intérêts (un arbre, par exemple) et d obtenir des informations complémentaires. Le tout est enrichi d une dimension de réseau social local. Les concepteurs cherchent des partenaires opérationnels My Next Hotel, par Philippe Chevalier (Atelier du Net) My Next Hôtel est une plateforme pour la réservation d un hôtel sur internet. L interface, innovante, intuitive et ergonomique (glisser-déposer) exploite la base de données de Booking.com pour procéder à des tris par critères. Un projet en cours de réalisation. Durant cette conférence, le projet de GPS déroutant Pileecee a également été présenté par son concepteur Thomas Parisot (photo et lire p. 8). Béatrice de François, vice-présidente de la CUB en charge des usages numériques a aussi exposé la démarche d ouverture des données publiques de sa collectivité (lire p. 4). Entrepreneurs cherchent coup de pouce Comment bâtir un business plan? Dénicher des fonds publics ou privés? Convaincre un partenaire technologique? L Aquitaine fourmille de créateurs et d indépendants à la recherche d un coup de pouce et de réponses à leurs questions pour la mise en œuvre d un projet innovant. AEC en a rencontré une cinquantaine sur son stand durant les deux jours du Salon de l entreprise. L agence y exposait son service d accompagnement et d hébergement de projets numériques : l Auberge numérique. Un constat s impose : les professionnels chargés d accompagner les innovateurs en Aquitaine ne manquent pas mais les acteurs de l e- Economie peinent parfois à les identifier. Un lieu permanent de rencontre des acteurs du numérique est une nécessité : l échange direct et spontané autour de savoirs, d informations et de conseils représente un service à forte valeur ajoutée. L Auberge numérique joue ce rôle. 11

7 12 métiers L avenir du tourisme se dessine en Aquitaine Après u n colloque régional en m a i à Bordeaux, l Aq u i t a i n e se penchera s u r le tourisme du f u t u r lors des 7 e Rencontres nationales du etourisme, en octobre à Pau. Photos AEC Alain Rousset, président du Conseil régional d Aquitaine, et Renaud Lagrave, vice président en charge du Tourisme, ont annoncé, jeudi 19 mai, à l occasion du premier colloque régional Aqu etourisme, que les 7 e Rencontres nationales du e- tourisme 2011 se tiendront à Pau (64) en octobre prochain. Jusqu alors organisé à Toulouse par la Région Midi-Pyrénées et En savoir plus sur la Toile Sur le site de la MOPA, l ensemble des supports d intervention du colloque Aqu etourisme : ly/lh4sbm Le dossier de notre magazine Aquitaine numérique 35 (mai-juin 2011) «L office de tourisme de demain» : Notre article Quelques bons réflexes pour une démarche de m-tourisme efficace : Les auteurs des trois scénarios pour 2025 : (de g. à d.) Ludovic Dublanchet, Frédéric Soussin et Claude Bannwarth. l Ardesi - Agence Régionale pour le Développement de la Société et l Information en Midi-Pyrénées, ce rendez-vous national de l ensemble des acteurs du tourisme, professionnels et entreprises des TIC, se tiendra donc pour la première fois en Aquitaine. Il se déroulera du 24 au 26 octobre au Palais Beaumont de Pau. L implantation d un tel événement dans notre région souligne le travail effectué par le Conseil régional en matière d etourisme, notamment au travers des actions de la MOPA (Fédération régionale des offices de tourisme) et d AEC. Le récent colloque régional Aqu etourisme illustre cette dynamique partenariale. Organisé par les deux entités à l initiative de la Région, il a réuni à l Hôtel de Région près de 150 acteurs du tourisme et des entreprises TIC spécialisées autour de l évolution des usages touristiques et numériques. Objectif : brosser le portrait d une Aquitaine e-touristique des années à venir, en partant d une part de l évolution des usages, et d autre part des nécessaires adaptations des entreprises et acteurs touristiques. Comment communiquer sur Internet? Pourquoi investir les réseaux sociaux pour contrôler sa e-réputation? Comment anticiper les usages en mobilité? Faut-il limiter l accueil des touristes aux seuls locaux de l office de tourisme? Faut-il envisager l affluence dans ces lieux d accueil comme un critère de performance? Quel est le rôle d un agent d accueil numérique? En guise de réponse à ces questions, Philippe Fabry, de l agence nationale de développement touristique Atout France, a livré les premiers résultats d une étude en cours de réalisation consacrée aux attentes et usages des touristes voyageurs. Voici quelques unes de ses préconisations à l adresse des professionnels : - L intégration des outils numériques doit être pensée de manière globale dans le lieu, dans le cadre d une réflexion vaste sur son aménagement et son rôle dans le territoire. Le projet ne doit pas être confié au seul geek de l office car il concerne tout les agents. - Il faut accepter de consacrer du temps à son projet numérique et accompagner le changement. - L office doit sortir de ses murs, être présent en ligne de manière continuelle pour offrir un continuum de visite au voyageur : avant, pendant et après son voyage. Afin d attirer les touristonautes et de mieux répondre à leurs besoins, plusieurs pistes ont été étudiées et présentées aux participants du colloque régional Aqu etourisme, notamment au travers de trois scénarios prospectifs dessinant trois visages du tourisme aquitain en 2025 : Le scénario immobile Le scénario immobile, où la pénurie d énergie oblige à des déplacements doux et de proximité : le tourisme devient très - Délivrer de l information froide et dépersonnalisée au voyageur est dépassé. Il faut offrir une expérience au touriste : donner du sens et des émotions. -L office doit être expert de sa destination et délivrer un message d authenticité. Il faut sortir de l excès de neutralité local, jusqu à la création du voyage virtuel immersif avatarisé. Par Ludovic Dublanchet, consultant e-tourisme et web social. Le scénario tribal Le scénario tribal où le tourisme repose sur la confiance populaire : la commercialisation touristique se fait par le bais des réseaux tribaux, et oblige ainsi chacun à s auto-former à l interculturalité ; le tourisme est alors basé sur une relation sincère de personne à personne. Par Frédéric dans le conseil pour répondre aux attentes précises des touristes. suzanne galy Trois scénarios pour 2025 Le colloque régional Aqu etourisme a réuni à l Hôtel de Région près de 150 acteurs du tourisme et des entreprises spécialisées dans les usages touristiques et numériques. Soussin, conseil et conférencier TIC. Le scénario identitaire Le scénario identitaire qui signe l effondrement du tourisme de masse, où le concept de vacances consiste en une immersion culturelle de plusieurs mois, permettant une vraie rencontre humaine. Par Claude Bannwarth, Lancéa Développement. 13

8 14 dossier Pourquoi nous devons coopérer avec les Chinois Bienvenue dans l une des plus anciennes civilisations du monde possédant une histoire écrite de 4000 ans. Une richesse culturelle dont les chinois sont fiers. Une fierté retrouvée pour l Empire du Milieu, cette vision ancienne selon laquelle la Chine serait le centre de la civilisation, À l image de la Silicon Valley des années 80, les Ch i n o i s ambitionnent de quitter l image de premier atelier du monde po u r devenir le premier laboratoire n u m é r i q u e en Po u r cela, ils se do n n e n t visiblement de gros m oye n s. Pardon : d énormes m oye n s! Les entreprises aquitaines sauront-elles en profiter? À l initiative d AEC, u n e délégation de notre région s est rendue en Ch i n e. Voilà ce qu elle a appris donc le centre du monde. Bienvenue dans un univers différent, de 1,3 milliards d individus, peut-être 1,4 milliards. La démographie démarque la Chine de tous les pays du monde. Les Chinois non plus ne l ignorent pas. Avec une population qui occupe le cinquième de la population mondiale, cette masse leur donne confiance. C est le facteur dominant de la construction économique du pays. Les leaders mondiaux des mondes numériques sortent aujourd hui des universités chinoises. L e-commerce explose, les réseaux sociaux sont pris d assaut, les villes deviennent intelligentes grâce aux TIC Quelles sont les raisons de ces succès? À quoi ressemble la révolution numérique chinoise? Shangaï puis Pékin, du 6 au 14 mai dernier : une mission d étude en Chine a été organisée par AEC et IDATE, en partenariat avec QIAO (association bordelaise de coopération francochinoise), et avec le soutien de Orange et EDF Délégation régionale aquitaine. Voilà ce qu elle a découvert. 477 millions d internautes Selon les dernières estimations, la Chine compte aujourd hui 477 millions d internautes (20 millions de plus dans les trois derniers mois). Et parmi eux, 60% se connectent depuis leur mobile. Les utilisateurs de mobile, eux aussi, connaissent une croissance très forte. Ils sont 860 millions tandis que les utilisateurs du téléphone fixe décroissent depuis 2007, à 294 millions. La 3G se développe mais à un rythme plus lent. La faute à l existence de trois systèmes concurrents en téléphonie 3G, donc à trois couvertures de réseaux. Les trois opérateurs (China Mobile, China Unicom, China Télécom) ont chacun leur standard et sont mis en compétition par leur actionnaire majoritaire, l État. La même bagarre fait rage entre les constructeurs chinois : ZTE et Huawei. Les frères ennemis proposent, chacun, leur tablette tactile : Light pour ZTE et S7 pour Huawei. Ces tablettes ont encore du chemin à parcourir pour rivaliser avec Apple. Malgré tout, ZTE s est hissé au 4e rang mondial des constructeurs. Il a vendu 80 millions de mobiles et de clés 3G dans le monde. Le gouvernement chinois a fait bloquer les terminaux étrangers en adoptant des normes qui écartent les concurrents occidentaux. Ce favoritisme pousse à l innovation. La Chine risque de sauter une génération de téléphonie pour passer directement à une couverture totale en 4G. «Permettant des débits théoriques jusqu à une centaine de Mbit/s, la 4G ouvrira l accès aux nouveaux usages du numérique (téléchargement de vidéos haute définition, visiophonie...) de façon fluide et en situation de mobilité», indique un rapport sénatorial français. La Chine a pour objectif de faire de sa norme 4G, intitulée TD-LTE, le standard international. En mars dernier, le ministre de l Industrie et des technologies de l information a annoncé le lancement, en 2014 et à l échelle nationale, d un réseau de téléphonie mobile de quatrième génération. La norme TD-LTE est actuellement testée dans sept villes par l opérateur China Mobile qui l avait mise en service durant l exposition universelle de Shanghai. De son côté, Huawei en a équipé la liaison à très grande vitesse du train 100% chinois qui mettra Shanghai à deux heures ou deux heures trente de Pékin. En France, en novembre dernier, le ministre en charge de l industrie, Éric Besson, avait fait part d un calendrier de déploiement de la 4G «ambitieux» qui permettrait d obtenir une couverture à 99 % de la population par au moins deux opérateurs mobiles d ici 15 ans. La course est lancée Les Chinois adorent le web Dans le domaine du mobile comme dans celui du numérique en général, les startups chinoises créent de nouveaux services : réseaux sociaux, achats en ligne, jeux en ligne, video et musique Comme en Occident, mais à l échelle de 500 millions d internautes. Facebook a beau être interdit en Chine, les Chinois ne sont pas en retard sur les réseaux sociaux. Ils adorent le web et s accommodent fort bien de l absence de Google, ebay, Facebook et Twitter. André Li Pan, consultant et bloggeur reconnu, décode ce phénomène. Tout le monde veut s informer, être à l écoute du monde, y compris les générations plus âgées. Les people et les stars chinoises ont énormément favorisé cette popularité. Elles ont utilisé ces nouveaux médias pour communiquer, à l image du basketteur Yao Ming (l équivalent de notre Zizou) qui sert d ambassadeur pour promouvoir le premier portail Sina.com. L autre intérêt réside dans les réseaux sociaux et leur propension à créer des Le directeur général du métro de Shanghai et son directeur technique sont fiers des 6 millions d usagers quotidiens surveillés à distance. rencontres. Tous ne sont pas des Meetic en puissance mais dans le pays de l enfant unique, avec un déséquilibre homme-femme, il n est pas évident de trouver l âme sœur. Or, les réseaux sociaux se sont particulièrement développés sur ce créneau grâce à leur segmentation très poussée. Un internet à la mode chinoise Au final, les Chinois raffolent du web mais de leur web. En effet, la spécificité de la langue, de l écriture et de la culture, le poids du gouvernement, sont des éléments qui différencient de façon suite p.16 15

9 16 dossier pourquoi nous devons coopérer avec les Chinois Avec le déséquilibre homme-femme, les réseaux sociaux aident à trouver l âme sœur Photo AEC notable l internet en Chine. On ne peut pas dire que ces particularismes sont la seule explication du remplacement des sites occidentaux par des succédanés chinois. De même, on ne peut pas, non plus, avancer le simple plagiat. Il faut évoquer d emblée, trois facteurs structurels : - l ecommerce est populaire : la logistique des livraisons ne coûte pas cher. - la rémunération des équipes est très basse. Un ingénieur très qualifié coûte moins de 1000 par mois. - la montée d une classe moyenne avide de nouveaux services permet d envisager tout ou presque comme applications. Il existe deux autres facteurs plutôt culturels : - Le web est un moyen d expression que les Chinois utilisent sans modération. Des blogs depuis 2004 Les blogs en Chine ont commencé dès 2004 a rassemblé une audience qui n a fait que grossir depuis. En Occident, les blogs sont hébergés sur des plateformes spécialisées (Blogger, Canalblog, Over-blog ) alors qu en Chine, les plus grands hébergeurs de blogs sont des portails : Sina, Sohu, Qqnews, Ifeng Pour un portail d informations, comme pour n importe quel média, l hébergement d un blog présente au moins trois bénéfices : il permet d ajouter des contenus, d améliorer le référencement et de compter de plus en plus de visiteurs qui feront augmenter le prix des publicités. Le premier avantage est loin d être négligeable dans un pays où l information est soigneusement contrôlée. Chez Sina par exemple, nous avons compris que ce support bénéficie de plus de 2000 sources. Quand Sina couvre des événements importants, les internautes recherchent l instantané et la primeur de l information, pas la transparence. En revanche, ils pourront davantage s épancher sur leurs blogs dans la limite de la censure. Ils aiment se confier mais aussi critiquer ou louanger, détruire ou recommander un produit. - la musique, la vidéo et la télévision en ligne... la consommation de contenus culturels en ligne est en expansion continuelle car c est un facteur important de la culture chinoise, et donc un moteur de développement de nouveaux services pour cette industrie. Vers des produits hight-tech Le secteur du mobile et celui du numérique en général est donc très dynamique. La Chine a même créé un marché spécifique pour ces valeurs, sorte de Nasdaq chinois. La naissance de ChiNext à Shenzhen, s inscrit bien dans la stratégie de faire monter en gamme l industrie chinoise, en passant d une industrie manufacturière à des produits beaucoup plus high-tech. Car jusque là, les startups étaient coincées entre la bourse de Shanghai, dominée par les grandes entreprises d État et des crédits bancaires qu elles peinent encore à obtenir. Alors que les géants chinois du secteur, comme Baidu, Sina, Sohu se sont directement lancés au Nasdaq. Peut-on lever des fonds en Chine? La première chose à savoir, c est que la prise de risque n est pas le point fort des investisseurs locaux. Impression confirmée par Lionel Baraban, un jeune entrepreneur français, venu de la Silicon Valley pour s installer en Chine et en recherche de capitaux pour sa société positionnée sur les cartes à puces et la technologie NFC. Il a besoin de VC, de Venture Capital dont la traduction française serait capital aventure ou encore capital risque. Les investisseurs en capital risque apportent du capital, ainsi que leurs réseaux et expériences à la création et aux premières phases de développement d entreprises innovantes. Parmi les succès récents les plus connus du capital risque, on peut par exemple citer Google aux États-Unis et Skype en Europe. «Les VC existent bien sûr, explique Lionel Baraban. Mais ils investissent sur des valeurs solides, rarement sur des investissements pour de jeunes entreprises car ils préfèrent des sociétés plus proches de l introduction en bourse». Un avis également partagé, avec plus d optimisme, par un autre Français, avec la même trajectoire San Francisco-Shanghai. Normal, Patrick Berbon est VC : il est du côté des Le show room de Huawei regorge d innovations prêtes à envahir notre quotidien. Chez Huawai, numéro 2 mondial des équipementiers télécoms, la délégation de la mission teste les jeux 3D fonctionnant sur les réseaux 4G, sous l œil amusé du vice-président (2e en partant de la droite). investisseurs. Il vient de créer un des douze fonds d investissement adoubé par la Ville de Shanghai. Il faut remplir deux conditions pour décrocher cette aide : - avoir une activité en lien avec le Plan ou du moins les priorités fixées par la Collectivité, plus souples. Le corollaire, c est de proposer une solution qui colle au marché chinois et avoir ainsi une chance de dégager du profit. - s inscrire dans l écosystème ou le modèle Open Innovation, et travailler avec le binôme Université-Recherche. La Chine, nouvelle Silicon Valley? La trajectoire de ces Français rencontrés en Chine montre l engouement que suscite un pays devenu un nouveau Far West pour ces chasseurs d innovation. Faudra-t-il bientôt parler de Far East? Un autre témoignage intéressant est Le commerce en ligne : 410 milliards d euros Le commerce en ligne est d un usage très populaire en Chine. Nul besoin de nous étendre sur les dons séculaires des Chinois pour le commerce. Cette prédisposition s épanouit avec l augmentation du niveau de vie. Bien qu approximatifs, les chiffres du ecommerce donnent le vertige : 410 milliards d euros. Alibaba et sa filiale Taobao, le ebay chinois, vient de fêter son dixième anniversaire et enchaîne les résultats en hausse. Son chiffre d affaires atteint l équivalent de 600 M, en hausse de 43 % pour un bénéfice net de 158 M. Loin d être affaiblies par l économie mondiale, les petites entreprises se sont tournées vers l ecommerce pour survivre et se développer», selon David Wei, le PDG d alibaba.com. Une tendance observable là aussi en Occident, via ebay et l ouverture de milliers de boutiques en ligne. Il est d ailleurs amusant de constater que beaucoup de vendeurs étrangers ont, eux aussi, profité du système : ils ont ouvert une boutique pour acheter et vendre en Chine. On parle de entreprises américaines faisant du business sur Alibaba. celui de Frédéric Nazikian. Fondateur de China ICT, il a créé le plus grand forum sur l innovation et le numérique en Chine. La question de l innovation pour Frédéric ne fait aucun doute : la Chine serait même la nouvelle Silicon Valley, un pays qui attire aujourd hui les meilleurs talents du monde entier. Il défend l idée que la Chine innove véritablement et «n est pas un copy space comme certains le prétendent». Les Chinois ne se contenteraient donc pas de copier. L innovation paraît d ailleurs être l obsession du gouvernement comme celle de nombreuses entreprises. Ce serait la seule façon de se développer sur des marchés matures ou en voie de l être. La meilleure illustration nous a été donnée chez Huawei, le n 2 mondial des équipementiers télécoms avec un chiffre d affaires de 28 milliards de dollars. La moitié des employés sont impliqués dans l innovation. 10% du CA sont dédiés à la recherche et au développement (R&D) ; Huawei dispose de 20 centres de R&D dans le monde, dont un en France ; l entreprise suite p.18 17

10 18 dossier pourquoi nous devons coopérer avec les Chinois La Chine présente des marchés pour les PME ayant de solides technologies dépose 2 à 3 nouveaux brevets chaque jour. La voilà au 4e rang mondial pour le dépôt de brevets. Son meilleur ennemi, ZTE, n est pas en reste : il a déposé brevets jusqu à présent. Un employé sur trois est affecté à la R&D, soit personnes. C est assez bluffant même si les entreprises chinoises sont incitées à déposer des brevets pour recevoir des aides d État supplémentaires. Des inquiétudes demeurent La philosophie de l État et des entrepreneurs chinois se résumerait très bien dans les propos de Deng Xiaoping : «Gardons notre sang froid. Ne jamais prendre l initiative tout en visant quelque chose de grand.» Mais nous avons noté quelques signes d inquiétude. Le syndrome Tian anmen plane encore. Et l inflation est de retour en Chine. Or, dans la tête des dirigeants, l inflation est synonyme de troubles sociaux. C est la principale raison pour laquelle la monnaie chinoise n est pas réévaluée aujourd hui. Au plan économique, la Chine peut craquer même si personne n y a intérêt. Enfin, il y a l agressivité et l arrogance chinoises, signes d une forme de peur. Dans son livre L arrogance chinoise paru chez Grasset, E. Israelewicz cite une phrase souvent entendue à Pékin : «Si le 19e siècle a été pour la Chine celui de l humiliation et le 20e celui de la restauration, le 21e siècle sera celui de la domination.» La Chine et le piratage Le piratage est un véritable fléau. Le nombre de sites web a fortement grimpé (3,82 millions) et avec eux les sites illégaux de fichiers ou d articles contrefaits. Taobao, qui contrôle 70% du commerce en ligne, a confié à 2000 de ses employés le soin de contrôler la bonne réputation des boutiques en ligne hébergées. Les premiers résultats n ont pas tardé : 410 sites fermés entre décembre 2009 et mars 2010, rapporte le China Daily. D autres sociétés, et non des moindres, lui emboîtent le pas. Le site de musique en ligne top100.cn propose un catalogue de fichiers musicaux de près de 3,5 millions de titres. Tous légaux. Beaucoup (2 millions) sont chinois. Leur recette : des accords passés avec les quatre plus grands éditeurs de musique : Sony, Universal, EMI, Warner. Leur modèle économique repose sur la publicité, puis le partage des recettes pour moitié avec les maisons de disques. Top100 a fait des émules et c est le géant Baidu qui lui aussi s est mis à proposer des fichiers de musique et de vidéos légaux. Après avoir été régulièrement montrées du doigt pour non respect de la Techniques Effects propriété intellectuelle, les entreprises chinoises se rebiffent et n hésitent plus à faire des procès à Motorola, Cisco, Ericsson et Nokia. Il s agit à la fois de défendre leur honneur et de gagner la bataille du 4G, là où se joue l innovation de demain dans les réseaux. Les procès pleuvent également entre les frères ennemis Huawei et ZTE, afin de gagner une certaine forme de crédibilité vis-àvis des Américains. 140 sites majeurs, dont Sina, Baidu et Youku ont dû signer un pacte d autodiscipline, s engageant à ne pas participer à des campagnes de publicité illégale sur internet. Pudong (Shanghai) sur les rives du Huang Pu ou l emblème de la Chine moderne. Le nouveau Far East des startups mondiales. Baïdu est désormais cotée au Nasdaq. Elle affiche en temps réel le cours de son action dans le hall de son QG. Mais il y a des signes favorables La nouvelle génération de Chinois est très différente de celle des parents. Les écarts sont grands mais le niveau de vie s accroît pour les populations urbaines. La gouvernance mêle libéralisme économique et autoritarisme politique semble réussir au pays même s il crée un sentiment de nationalisme. «Les entreprises veulent s inspirer des meilleures pratiques des autres», confie le vice-président de Huawei. Nous le croyons. Il faut toutefois que la Chine dépasse le stade de l achat de technologies pour devenir une puissance d innovation. L entrée dans l OMC en 2001 a décomplexé les Chinois. Aucun des Français déjà installés ne regrette leur choix. Or, la Chine a besoin de technologie de pointe que maîtrisent nos PME tandis que le gouvernement chinois met désormais en avant le respect de la propriété intellectuelle. Chine L âge d or retrouvé À l Aquitaine de jouer La richesse des relations franco-chinoises est un terreau utile qui doit offrir à l Aquitaine des opportunités de coopération. Commençons par évoquer les écoles d ingénieurs de l Aquitaine et les équipes de recherche disposant d atouts dans les domaines qui nous sont apparues comme des secteurs d intérêt : traitement du signal, imagerie, cognitique Les participants à la mission ont été les témoins du lien affectif qui se créait pendant la période des études, un lien qui peut se transformer plus aisément en lien d affaires. Il y a des marchés pour les PME ayant de solides technologies. Les Chinois sont fans de jeux vidéo. Or, nous avons des studios de développement, des technologies de l image et d animation. Et pourquoi ne pas explorer également des pistes dans l ingénierie pédagogique? Des opportunités similaires apparaissent dans le développement d applications pour la téléphonie mobile, dans l édition numérique, dans la maintenance des modes de transports collectifs et dans le développement de toute une gamme de services autour de la maîtrise de l énergie. Dans l attente d une prochaine mission dédiée aux entreprises aquitaines désireuses de s ouvrir le marché chinois, nous recommandons de se faire conseiller pour encadrer et bien préparer sa démarche. textes et photos : thierry ulmet Les participants de la mission : T.Gellé (CU Bordeaux), A.Veyret (Idate), T.Ulmet (AEC), M.Desvergne (AEC), Cédric Verpeaux (Caisse des Dépôts), Gérard Labrousse (CG de Dordogne), José Gavilan (CG de Dordogne), C.Carayon (C.C. Maremme Adour Côte Sud), L.Bourlet (Ville Montpellier), P.Carré (Orange), AM.Keiser (CG de Gironde), G.Marty (CG de Gironde). Depuis plus de 6 ans, AEC et l IDATE, s associent pour découvrir les meilleures pratiques du numérique à l international. La mission a bénéficié de l appui de France-Télécom Orange et d EDF Aquitaine, de l association QIAO, du Service pour la Science et la Technologie de l Ambassade de France (Pékin) et du Consulat Général de France (Shanghai). LE RÊVE CHINOIS Nous avons d abord pénétré la Cité pourpre interdite, parcouru la Place Tian an men, flâné sur une infime partie de la Muraille de Chine en saisissant la succession des dynasties, des empereurs et des pouvoirs plus récents. C était une façon indispensable de prendre les «chemins coutumiers» de l Histoire avant de «discerner» ce pays engagé dans les mutations de la modernité. Cette modernité utilise des mots ouverts, au sens nuancé suivant les opportunités. Formulons-en neuf: adaptabilité, ascension, capitalisme, complexité, confiance, dynamisme, harmonie, pouvoir, réactivité. Ces termes ont tous un point commun. Ils concernent une population de plus de 1,3 milliards d habitants avec près de 19 millions d individus à Pékin, 23 millions à Shanghai, sans compter la «population flottante» de plusieurs millions de ruraux en quête d embauches. Combien de fois avons-nous entendu qu il fallait accepter nos différences pour bouger, agir, gagner, s imposer? Combien de fois les atouts de la programmation, du «plan», de l expansion ont-ils été associés au marché, à la négociation et à la durée? Combien de fois nous a-t-on suggéré de revenir, de passer des accords, de formuler une suite à nos premiers contacts? Nous sommes arrivés avec une représentation pyramidale du pouvoir, nous y avons aussi rencontré le capitalisme! L hypothèse de concevoir la Chine comme une immense entreprise nous a effleurés! C est bien sûr plus subtil. Mais les liens entre le désir de se développer, de conquérir des marchés exceptionnels au regard de la masse des personnes et acteurs concernés, de commercer dans et hors cet empire et de gagner, tout simplement, sont indiscutables. Trois constats émergent de «la révolution numérique chinoise» que nous sommes allés rencontrer et que ce document développe. La Chine numérique est ancrée dans la mondialisation des réseaux, des services et des usages. Il ne s agit pas simplement de rappeler le nombre visible de téléphones portables utilisés dans la rue où des livres lus en mandarin sur des «ardoises numériques». Elle a décidé et planifié que le numérique était un levier de l économie, de la culture, de la santé, de l éducation, de la recherche et du commerce. Elle en fait une stratégie politique globale. La Chine numérique investit dans l innovation, les brevets, la propriété intellectuelle, le capital risque, et surtout construit promptement une conduite gagnante entre les universités, les recherches et les entreprises. La multiplication des parcs scientifiques et des zones techniques où le numérique est un lien entre les bio et nanotechnologies, la mobilité, les green-tech est preuve d une vision pour réussir l avenir. La Chine numérique est fière de ces capacités et souhaite passer contrats et accords avec des partenaires du monde entier. Nous y sommes sensibles. Nous déployons depuis le retour de cette mission informations, pédagogie et efforts pour que des collectivités et des entreprises du jeu vidéo, du e- et m-business, des logiciels, des applications sur les ardoises numériques par exemple se joignent à nous pour construire des relations d affaires et des partages de compétences. Nous oserons revenir cheminer sur la Grande Muraille. MARCEL DESVERGNE, PRÉSIDENT D AEC En partenariat avec Le rapport complet à télécharger gratuitement sur aecom.org 19

11 20 initiatives L ex po Numériquement vôtre, à Cap Sciences, se ve u t u n espace de recherche et d expérimentation en temps réel pour faire évoluer les métiers et les services. Cap Sciences, laboratoire de la révolution numérique Les technologies numériques et leur flot d usages innovants se déploient en 4 par 3, depuis le 19 avril, sur la façade de Cap Sciences, centre de culture scientifique régional installé sur les quais de Bordeaux. L affiche de l exposition Numériquement vôtre (voir aussi en dernière page) invite le grand public à venir cerner les enjeux individuels et de société liés à la démocratisation progressive mais massive des ordinateurs personnels, console de jeux et autres terminaux mobiles. L exposition est ludique et très interactive. Elle étudie les mutations en cours dans notre rapport au temps, à l espace, au travail, aux autres. Elle explore les nouveaux modèles de production et de diffusion de la connaissance, des évolutions qui touchent de plein fouet les savoir-faire des professionnels de la culture. Numériquement vôtre est donc, pour l équipe de Cap Sciences, bien plus qu une exposition en résidence. C est un espace de recherche et d expérimentation en temps réel pour faire évoluer ses métiers et services. Depuis 2008, le programme Cap-sciences.num impacte toutes les activités de médiation du centre : éditions, animations, expositions. Le chantier s accentue en 2011 à la faveur d un programme national baptisé InMediats, lauréat d un appel à projets lancé dans le cadre programme national d Investissements d avenir. Les explications de Jean-Alain Pigearias, en charge de l ingénierie des projets innovants.» Quel est l objectif général du programme capsciences.num? «L objectif est de faire muter Cap Sciences vers l économie numérique, en partageant la connaissance autrement, en interne et avec nos publics, par le biais des ressources numériques. Depuis quelques années, nous veillons à intégrer ces technologies dès la conception des expositions, et non en marge, comme cela se passe habituellement dans nos métiers. Pour nous, il s agit maintenant de pousser plus loin les usages du numérique dans la relation aux savoirs : en quoi les ressources numériques changent-elles notre fonction de médiation auprès des publics? Comment ces publics peuventils intervenir dans la construction des savoirs? Développer un regard critique, garder la trace de leur découverte? «Inscrit dans une démarche globale et transversale de médiation du savoir, ce programme nous permet de mieux connaître nos publics et de leur apporter une expérience personnelle enrichie.» Jean-Alain Pigerias : «Notre rôle est de permettre le développement d un regard critique et le numérique doit nous y aider.» Concrètement, cela prendra quelle forme? «Il s agit d offrir à nos visiteurs des espaces d expression basés sur l interactivité : une rencontre avec un scientifique en complément d une visite d exposition, par exemple, ou des liens vers des des vidéos, des blogs et des illustrations sur internet. Nous allons consolider le concept de sciencesonaute qui consiste à délivrer des contenus ciblés au visiteur en fonction de son profil : équipé du badge RFID NAVINUM, mis au point par Cap Sciences, il renseigne une base de données au travers de quizz et jeux interactifs dans le parcours de visite. Ses réponses permettent de dresser son profil personnel et de faire évoluer en temps réel les contenus de l exposition. Il retrouve son parcours sur un site Internet dédié et nous lui proposons des contenus personnalisés. Photo : Cap Sciences «Nous voulons faire évoluer ce dispositif vers une interface très dynamique, où les informations s organiseraient par agrégation spontanée. Mais pour être efficient, ce concept doit s appuyer sur un traitement expert des données numériques recueillies, qu elles soient finement renseignées et bien référencées. Dans un autre domaine et pour l exposition Numériquement vôtre, Cap Sciences est intégré à un projet de recherche soutenu par l ANR, porté notamment par le LaBRI (1) et la société Immersion pour l analyse en temps réel des données d usages sur un dispositif appelé Hypnotus : il immerge le visiteur dans le monde de la réalité augmentée et lui fait manipuler des objets en 3D avec des interfaces tactiles.» C est donc de la R&D en temps réel sur la médiation du savoir «L esprit du projet national INMEDIATS est en effet de mener des expérimentations pilotes de recherche et développement sur des dispositifs très innovants, dans six centres de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) en France : Cité des sciences/universcience à Paris, Relais d sciences en Basse-Normandie, Espace des sciences à Rennes, La Casemate à Grenoble et Science animation en Midi-Pyrénées. Le programme a reçu un fort soutien des collectivités locales et territoriales.» Quels sont les dispositifs innovants que vous évoquez? «Nous avons, par exemple, l ambition d ouvrir des Living labs et des Fab labs, où des usages nouveaux et des outils seront co-construis avec nos publics, sous l œil de chercheurs ; nous souhaitons expérimenter de nouveaux modes de traitement de l information et explorer les univers virtuels en 3D. Le tout dans un esprit de mutualisation des savoirs, des contenus, des compétences et des technologies, car chaque réalisation est transposable d un centre scientifique à l autre. Nous voulons devenir des lieux où se croiseront les compétences et se développera l économie créative dans nos territoires. En ce sens, nous allons toucher du doigt de nouveaux modèles économiques à travers le développement de produits et d activités à très forte valeur ajoutée pour nos visiteurs.» Propos recueillis par Suzanne Galy (1) Laboratoire bordelais de recherche en informatique. Numériquement vôtre, Nouveaux objets, nouveaux usages, du 19 avril au 31 décembre 2011, à Cap Sciences, Bordeaux. Photo : Pierre Baudier L expo explore les nouveaux modèles de production et de diffusion de la connaissance, des évolutions qui touchent de plein fouet les savoir-faire des professionnels de la culture. 21

12 22 juridique Hemeroskopion - fotolia Les livres s o n t de p l u s en p l u s accessibles par internet m a i s les pratiques mondiales po u r constituer des bibliothèques numériques diffèrent et le droit d auteur n est pas toujours respecté. Toute bibliothèque ou organisme détenteur de documents culturels dématérialisés peut, dans le cadre de cette réglementation, enrichir des fonds de bibliothèques numériques. Bibliothèques numériques : un accès au savoir à réglementer Données publiques : la gratuité pour principe Au cœur de l actualité des données publiques, la mission Étalab (1) développe actuellement un portail interministériel de mise à disposition des données publiques détenues par l État : Le 26 mai, une circulaire a confirmé les principes soutenus par le mouvement OpenData. Elle indique que les données publiques doivent être libérées de manière gratuite. La mise en place d une redevance devient l exception. Ce portail devrait être opérationnel fin La circulaire du Premier ministre énonce qu une «réutilisation libre, facile et gratuite des information publiques est un levier essentiel pour favoriser la dynamique d innovation». Elle ajoute que la réutilisation, même gratuite, doit se faire dans le cadre d une licence ; au sein de chaque ministère, un correspondant en charge de la remontée des données publiques vers le portail d Étalab doit être désigné ; les collectivités territoriales pourront référencer ou déposer leurs données sur le portail. (1) décret n du 21 février 2011 Le livre numérique commence à trouver son lectorat, grâce aux smartphones et autres tablettes numériques. Il offre un confort de lecture qui progresse au fil des évolutions technologiques. Il facilite l accès à la culture et au savoir tout en faisant réaliser des économies de temps, de déplacement et d argent. Face à ce potentiel, la numérisation des livres conduit à la constitution de bibliothèques numériques par des acteurs publics et privés. Ce processus de dématérialisation ne doit pas se faire au détriment des auteurs. Numériser leurs œuvres et les mettre à disposition sans leur consentement revient à commettre un délit de contrefaçon (CPI, art. L ). La dimension «sans frontière» du réseau internet soulève la question d une clarification des règles sur la diffusion de la culture à un niveau international. Deux exemples majeurs nous livrent un aperçu de pratiques très différentes d un bout à l autre du globe : la bibliothèque numérique de Google et celle de l Union européenne. D un côté, Google Le moteur de recherche tisse des partenariats avec différentes bibliothèques pour numériser leurs fonds documentaires. Depuis 2004, la firme a numérisé plus de douze millions de livres dont la plupart sont disponibles gratuitement sur le portail internet Google Books. Cependant, la société ne tient pas toujours compte des règles du droit d auteur : elle peut mettre à disposition des livres numérisés protégés sans le consentement des auteurs concernés. En France, Google a été condamné en 2009 pour contrefaçon. De plus, son initiative de numérisation massive est très critiquée. Beaucoup de personnes craignent que la société ne se serve du prétexte de l accès à la culture et au savoir pour générer de nouveaux profits économiques. Plus généralement, l argument énoncé est le risque d hégémonie et de monopoles culturels de la part de quelques sociétés internationales privées. de l autre, l Union européenne L UE et la France ont entrepris un vaste programme de numérisation de leurs patrimoines littéraire et artistique. Pour l Europe, cela passe par le portail Europeana (www.europeana.eu). Pour la France, il s agit du portail Gallica Les quatre formes d un livre 1. Le livre papier 2. Le livre numérisé est un livre papier qui a été dématérialisé. Il est accessible par voie numérique. 3. Le livre numérique est un livre directement disponible au format numérique. 4. Le livre homothétique est un livre numérique édité sur papier. (www.gallica.bnf.fr) développé par la Bibliothèque nationale de France. Soutenues par les pouvoirs publics et subventionnées par l impôt, ces deux bibliothèques numériques sont complémentaires et destinées à la préservation et à la diffusion du savoir et de la culture européenne. Leurs actions de numérisation visent avant tous les livres actuellement tombés dans le domaine public, c est-à-dire ceux dont les auteurs sont décédés depuis plus de soixantequinze ans (CPI, art. L ). Cette entrée dans le domaine public permet de diffuser gratuitement les œuvres littéraires. Pour celles encore soumises à des droits d auteur, Europeana et Gallica ne les mettent à disposition de manière gratuite qu avec l accord des personnes concernées. Et au niveau local? Toute bibliothèque ou organisme détenteur de documents culturels dématérialisés peut, dans le cadre de cette réglementation, enrichir des fonds de bibliothèques numériques. En Gironde, les archives départementales participent à ce mouvement en s associant au programme EuropeanaLocal. Un colloque était récemment organisé à Bordeaux sur cette opération. L institution a versé au pot commun de la bibliothèque numérique européenne notices documentaires et 1,2 millions d images depuis Un contenu libre d accès à très haute valeur ajoutée pour les historiens, les enseignants et le grand public en général. Des commissions régionales pour le très haut débit Lors des Assises du très haut débit à Paris le 9 juin, Éric Besson, ministre chargé de l Économie numérique, a annoncé la création de Commissions régionales d aménagement numérique du territoire. Ces commissions auront pour mission de coordonner les initiatives liées au déploiement de réseaux de communications électroniques en fibre optique sur chaque territoire régional. Chaque commission régionale veillera à l élaboration de schémas directeurs d aménagement numérique du territoire (SDTAN) harmonieux et coordonnés. Au final, il s agit d éviter les risques de fractures numériques qui existent entre les zones géographiques densément peuplées et les zones de plus faible densité. Ces commissions devraient être composées par les opérateurs de réseaux, les collectivités territoriales et des administrations concernées. Elles devront coordonner et optimiser les projets d implantation de fibre optique sur un même territoire et éviter tout risque de blocage entre les initiatives privées et publiques. 23

13 24 jeux Testez vos connaissances sur le numérique! Photo : christemo - Fotolia.com Solutions de la p. 25 Maîtrisez le jargon geek Réponses : 1-c ; 2-b ; 3-c ; 4-c ; 5-c. Les Aquitains et le numérique en % des ménages en possèdent un. De quoi s agit-il? 65% du territoire en est couvert. De quel réseau parle-t-on : téléphonie, internet haut débit, internet très haut débit? 50% des Aquitains (soit 70% des internautes) l ont pratiqué au moins une fois dans l année sans crainte d être hackés. De quelle utilisation du web s agit-il? Découvrez les assos aquitaines du numérique Réponses (dans l ordre des indices) : CCI ; ECHANGEUR ; AEC ; ADEISO ; AQUINUM ; PEBA ; INNOVALIS ; BORDEAUX GAMES ; CLUSIR ; AQUINETIC ; PROLIBRE 32% des Aquitains les ont rejoints, dont plus de la moitié pour un usage quotidien. De quoi parle-t-on? 30% des Aquitains ont été conquis par ce mode d accès au réseau internet. Les jeunes en sont les plus friands. De quelle pratique s agit-il? 1% des Aquitains seulement ont été convaincus par elles. Mais qui sont-elles? Les résultats de ce quizz sont issus de l enquête Ménages réalisée en mai 2011 par AEC dans le cadre du Diagnostic annuel de l Aquitaine numérique (http://siad.aecom.org). ; SILOGRAPHIC ; SYRPIN ; AQUITAINE-VALO ; TOPOS ; CLUSTER TIC SANTE ; ALPI ; ADN ; GIRONDE NUMERIQUE ; ANTIC ; DTIC Maîtrisez le jargon geek 1. Qu est-ce qu un modem? a) Une personne moderne utilisant internet b) Un boitier reliant l ordinateur à la prise téléphonique c) Le blog d un homme politique d) La réponse d) 2. Que signifie l expression world wide web? a) Monde en large réseau b) Toile d araignée mondiale c) Consortium de l internet mondial d) La réponse d) 3. Que signifie GNU-GPL? a) C est une alternative (écologique) à l alimentation électrique des ordinateurs b) C est une licence pour logiciels libres c) C est un logiciel de géolocalisation d) La réponse d) 4. Qu est-ce qu une URL? a) Une phrase écrite entièrement en capitales (pour exprimer une parole criée) b) Une licence de réutilisation ( Unique re-use licence ) c) L adresse d une page web d) La réponse d) 5. Qu est-ce qu un cookies? a) Un site de commerce électronique spécialisé dans l alimentation b) Une erreur dans un programme c) Un fichier texte stocké sur l ordinateur du visiteur d un site web d) La réponse d) Solutions de la p. 24 : Les Aquitains et le numérique en 2011 Réponse 1 : un ordinateur, fixe ou portable. C est 6 points de plus qu en % des aquitains déclarent avoir accès à internet à leur domicile (+9). Noter aussi qu on compte 72% d internautes au sein de la population régionale (+6), mais encore 6% d abandonnistes. 31% des Aquitains déclarent avoir reçu une formation à l utilisation des outils informatiques mais ils ne sont plus que 17% lorsqu on les questionne sur la formation à internet. Réponse 2 : internet haut débit. Il gagne du terrain en Aquitaine où le niveau de couverture augmente de 10 points par rapport à Réponse 3 : le cyber achat, ou ecommerce, soit l achat d un produit ou d un service sur internet. Parmi ces cyberacheteurs, 58% ont réservé un séjour ou une activité touristique par internet et 86% d entre eux ont payé en ligne. Découvrez les assos aquitaines du numérique Retrouvez dans cette grille, à partir des indices fournis, les associations aquitaines qui structurent le réseau des professionnels dans le domaine numérique. Les mots ou groupes de mots se lisent dans tous les sens (horizontal, vertical, diagonal et à l envers). D I J S F R O R E P R E Z U L M S V B U J O E J L I O E U A D E I S O L U N B V S R U K G I E F G H A Q U B N E E C H A N G E U R E U R F Q O R G U R A N R I P L A I D U O T R E T I U I R V I N B O R D E A U X G A M E S A Q U I T A I N E X V A L O N M S L E E D Y Z P O O M L L U H D A Q U I N E T I C S T R C B M X E G W M E Q L U E T C O Y J R O I P E I N E J A P R O L I B R E P C E F T U C I F R I T E G R S A R S I L O G R A P H I C N G E T N A S C I T R E T S U L C U R T I Z V E S A S P B E U Q I R E M U N E D N O R I G E G H J E A Z E R T Y U I O P E A D K E E G 1- Établissement public à caractère administratif et économique qui représente les intérêts commerciaux et industriels de sa circonscription. 2- Lieux multimédia qui accueille débats et démonstrations d usages concrets des nouvelles technologies permettant d améliorer les activités courantes des TPE-PME. 3- Agence régionale des initiatives numériques membres spécialisés dans les métiers de l électronique, de l informatique et des technologies de l information. 5- Créée en 2010, l association compte 120 adhérents, principalement girondins : développeurs web, concepteurs d applications mobiles, infographistes, webmasters, consultants, etc. 6- Près de 100 entreprises et acteurs institutionnels des secteurs de l informatique, des télécoms et du multimédia, du Sud-Aquitain et de l Adour. 7- Agence régionale de l Innovation. 8- La filière aquitaine pèse emplois et un CA annuel de 20 millions d euros. Cette association (23 acteurs) a vu le jour à la faveur de la création d un syndicat national du jeu vidéo. 9- Club de la Sécurité des Systèmes d information en Aquitaine. 10- L association favorise l émergence d un pôle régional de compétences scientifiques, techniques et industrielles dans les domaines des services, réseaux informatiques et télécommunication. Elle promeut une filière d excellence TIC reposant sur les logiciels libres. 11- Association de professionnels du Logiciel Libre en Aquitaine qui réaffirme les principes collaboratifs, fondateurs du Logiciel Libre, et le potentiel de développement de cette filière. 12- Cluster créatif en pays basque pour la promotion des professionnels des arts graphiques et de la communication en Aquitaine. 13- Syndicat Régional des Professionnels de l Informatique et du Numérique. Une soixantaine d adhérents dans le sud-ouest. 14- Service de valorisation de la recherche du Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur (PRES) «Université de Bordeaux». 15- Association de veille et d appui au projet de radionavigation par satellite (projet Galileo). 16- Inauguré le 7 avril 2011, ce groupement réunit les acteurs de l écosystème «Informatique de santé» autour notamment d Agfa Healthcare McKesson France, Université de Bordeaux. 17- Agence landaise pour l informatique. 18- Agence du numérique en Pyrénées- Atlantiques. 19- Syndicat mixte pour le déploiement du haut et très haut débit en Gironde. 20- Agence Pays-Basque des NTIC. 21- Délégation aux TIC de la région Aquitaine. Réponse 4 : les réseaux sociaux du web (ils étaient 27% d Aquitains à en être membre en 2010). Parmi ceux qui les utilisent quotidiennement, 66% ont entre 15 et 29 ans, contre seulement 28% des plus de 60 ans. Facebook est plébiscité par tous les âges : 93% des plus de 60 ans inscrits sur un réseau social le sont sur Facebook! Réponse 5 : l accès à internet en mobilité. Plus d un tiers des mobinautes l ont été quotidiennement et 40% de manière occasionnelle. Sachez aussi que la population aquitaine est équipée à 12% de smartphones (+6) et que 61% des enfants âgés de 11 à 14 ans ont un téléphone portable (toutes gammes confondues). Réponse 6 : les tablettes numériques, de type ipad ou Archos. 25

14 26 agenda Ce La rentrée d AEC, c est le 26 août Comme de coutume (photo prise en 2010) à la période de rentrée des classes, l AEC présentera ses orientations stratégiques et opérationnelles pour l année à venir. L agence régionale des initiatives numériques reparlera également des tendances numériques observées dans son activité régulière de veille et de l impact de ces évolutions sur l écosystème numérique aquitain. Pour en savoir plus ou vous inscrire, contactez Thierry Ulmet : Juilllet 7 Les outils Google pour l entreprise, atelier de l Espace Entreprises Numériques à destination des entreprises. À 9h, à l antic Pays basque, à Bidart. 7/8 Rencontre des membres du réseau Sourir (Synergie des observatoires des usages régionaux de l internet et des réseaux), dont est membre AEC. Bilan et perspectives sur les méthodes de travail partagées avec un focus sur les audits qualité du web public. Dans les locaux d AEC à Bordeaux. 9/10 Vinocamp Bordeaux, atelier rassemblant les passionnés du web et du vin. Inscriptions sur Le 9, de 9h à 19h à la CCI de Bordeaux. Le 10, journée œnotouristique au Château du Gaby. 17 La nouvelle stratégie Nokia : Conséquences et opportunités pour l écosystème mobiles. Présentation organisée par la CCI de Bordeaux et Nokia. Inscription et renseignements : De 18h à 20h, dans les locaux de la CCI de Bordeaux, 17 place de la Bourse. Ao û t 26 AEC retrouvera ses partenaires aux portes du Médoc pour une demi-journée de présentation de son programme d activités, sous la houlette de son président Marcel Desvergne (photo). Renseignements : code-barre en 2D ou code QR permet d accéder à plus d infos sur internet en utilisant son téléphone mobile et une application téléchargée au préalable. Photo : Éric Barrière Qui pour animer 200 m2 consacrés au numérique à Bordeaux? La Ville de Bordeaux installe un espace de 200 m2 de travail collaboratif et d animation destiné aux acteurs du numérique, locaux ou extérieurs, au cœur de la vieille ville, dans le quartier Saint Pierre. L exploitation débutera au printemps D ici là, la Ville doit désigner l opérateur qui assurera le fonctionnement et l animation de ce Node. Les candidats doivent présenter leur dossier avant le 31 octobre. Les modalités détaillées de la consultation sont délivrées par la direction du développement économique de la Mairie ou téléchargeables sur Recevez gratuitement Aquitaine numérique Pour recevoir notre magazine gratuitement tous les deux mois, envoyez nous un mail en précisant vos coordonnées (nom, prénom, adresse postale, titre ou fonction, société) à l adresse : Sur L agenda des événements numériques en Aquitaine diffusé par AEC sur son site internet est désormais disponible en téléchargement au format ical. Vous pouvez l importer en un simple clic vers votre calendrier personnel ou le recevoir automatiquement à la manière d un flux d information. org/vous-informer/agenda Aquitaine numérique, bimestriel gratuit édité à 1500 exemplaires par AEC, agence des initiatives numériques, association loi 1901, 137 rue Achard, Bordeaux / tél. +33 (0) / courriel : directeur de la publication Laurent-Pierre Gilliard / rédactrice en chef Suzanne Galy / chef d édition Denis Dubois de Montreynaud / ont collaboré à ce numéro Antoine Chotard, Marcel Desvergne, Cédric Favre, Jean-François Laplume, Thierry Ulmet / conception graphique et mise en page DDMédia, / impression Graficas Ulzama, Huarte (Navarra) / dépôt légal à parution / ISSN «Rrroule, rrroule trrrain de la morrrt, dans la plaine jolieuuuu» Ce mémorable refrain créé en 1918 par Adolph Bérard nous fait sourire aujourd hui. Pourtant, les nouvelles technologies continuent à susciter fantasmes et terreurs qui, sans doute, feront sourire nos petits enfants. Après nous avoir prédit la fin du papier et son corolaire, la fin de la presse, on nous annonce maintenant la mort du journalisme. Les informations sont désormais accessibles immédiatement et au plus grand nombre. Tablettes, ebooks et smartphones nous permettent de consulter et d interagir avec un confort de lecture inégalé. C est souvent gratuit ; parfois, on doit payer ce que l on consomme mais très rarement un ensemble dont seule une partie nous intéresse. Bref, le papier est ringard, dépassé il vit ses dernières heures. Le journalisme lui-même est sérieusement mis à mal. Dans un monde où chacun se retrouve en position de collecter l information, de la trier, de l ordonnancer, Chronique d une mort annoncée? de la diffuser et la commenter. Dans un monde où des moteurs de plus en plus puissants permettent de donner du sens aux masses de données disponibles sur internet. On dit alors «data-journalisme». Dans un monde où les collusions, réelles ou supposées, entre les pouvoirs économiques, politiques et journalistiques en décrédibiliseraient chaque jour un peu plus les représentants. Comment, dès lors, ne pas considérer la mort du journalisme comme une vérité inéluctable? Pourtant, lors de l affaire DSK, on a constaté que ces jugements à l emporte-pièce nécessitaient d être sérieusement nuancés. Les informations les plus infimes et les plus anecdotiques, les synthèses, les analyses et les mises en perspective étaient gratuitement disponibles en temps réel sur internet, Twitter ou Facebook. Les journaux eux-mêmes publiaient leurs informations en ligne (cf lemonde.fr, lefigaro.fr, etc). Comment alors expliquer l explosion des ventes de ces journaux sur papier? Comment expliquer un phénomène qui a touché toute la population, même celle qui avait accès Le monde numérique vu par Jean-FrançoisLaplume, directeur d AEC, agence des initiatives numériques à internet? À l évidence, ce lectorat que l on juge facilement versatile, zappeur et pressé éprouve le besoin de prendre du recul, de la distance du temps. Le papier lui procure ce sentiment et satisfait ce besoin. Le lecteur est loin de succomber au manichéisme auquel on le croit voué : papier OU internet, donc internet, donc mort du papier. Il semble au contraire vouloir bénéficier d une information multiple. Ceux qui tireront leur épingle du jeu sont ceux qui sauront lui proposer cette expérience transmédias. Devant ce type de défis, le Suédois Hans Rosling propose une attitude volontariste et pragmatique : ni pessimiste, ni optimiste mais possibiliste! Photo : Éric Barrière 27

15 juillet-août n 36

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

La révolution des offices de tourisme. Jean-Luc BOULIN - MOPA

La révolution des offices de tourisme. Jean-Luc BOULIN - MOPA La révolution des offices de tourisme Jean-Luc BOULIN - MOPA Séminaire Cap Atlantique 8 février 2013 Mission des Offices de Tourisme et Pays Touristiques d Aquitaine Renforcer sa communication 5 MISSIONS

Plus en détail

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015 CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car Dossier de presse - Avril 2015 SOMMAIRE CARAMAPS en quelques mots... 3 Comment ça marche?... 4 L accueil collaboratif Caramaps... 5 L histoire de CaraMaps...

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 RENCONTRE AVEC LA START-UP TRAINME 2 ZOOM SUR LA START-UP TRAINME 3 LE CONCEPT 4 NOTRE SOLUTION 5 L OFFRE 6 LE PRODUIT 7

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 RENCONTRE AVEC LA START-UP TRAINME 2 ZOOM SUR LA START-UP TRAINME 3 LE CONCEPT 4 NOTRE SOLUTION 5 L OFFRE 6 LE PRODUIT 7 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 RENCONTRE AVEC LA START-UP TRAINME 2 ZOOM SUR LA START-UP TRAINME 3 LE CONCEPT 4 NOTRE SOLUTION 5 L OFFRE 6 LE PRODUIT 7 LA PLATEFORME 8 COMMUNIQUÉ DE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

Edito. La gamification, un concept universel. Le jeu est plus qu un loisir, il est dans notre nature

Edito. La gamification, un concept universel. Le jeu est plus qu un loisir, il est dans notre nature Edito Le jeu est plus qu un loisir, il est dans notre nature C est le constat que nous avons fait lors de nos études de Game Design, et la tendance ne fait que se confirmer depuis : les jeux sont un puissant

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia Formations professionnelles De la création à la production transmedia Le savoir-faire du Transmedia Lab Le Transmedia Lab Nous avons la conviction que d ici 5 ans, 50% des productions audiovisuelles auront

Plus en détail

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6 1 Sommaire o La start-up TripConnexion 1 o Le concept 2 o TripConnexion en bref 4 o Revue de presse 5 o Contacts presse 6 2 Genèse C est au retour d un voyage en Birmanie, où ils ont fait la rencontre

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux STORYHACKATHON BRAND CONTENT 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux Créé à l initiatives de quelques acteurs aquitains des nouvelles

Plus en détail

Améliorer sa visibilité avec Google My Business

Améliorer sa visibilité avec Google My Business Améliorer sa visibilité avec Google My Business On se présente! Au programme I. Contexte : Chiffres clés II. Google : moteur de recherche III. Google My Business IV. Intérêt pour vous V. A vous de jouer

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2 e semestre 2015 2

Plus en détail

Rencontres du Tourisme Jeudi 21 mars 2013. Le tourisme numérique

Rencontres du Tourisme Jeudi 21 mars 2013. Le tourisme numérique Rencontres du Tourisme Jeudi 21 mars 2013 Le tourisme numérique Introduction Le Web dans le monde, en 2012 2,3 milliards d internautes 16h/ mois sur Internet en moyenne Introduction Comment utilise t-on

Plus en détail

#Educalab. Présentation Educalab

#Educalab. Présentation Educalab #Educalab Présentation Educalab Cap Digital, en bref Plus de 950 membres en juin 2015 : PME et Startups ETI/GE/EPIC Investisseurs en capital Ecoles et universités R&D et innovation : Depuis 2006 : 1950

Plus en détail

Oser se différencier et innover!

Oser se différencier et innover! Conquérir une nouvelle clientèle via le web! Oser se différencier et innover! Jeudi 21 juin 17h30 18h30 à BRIANCON James Lefèvre Agence WEB SENSO à Chorges Les clés pour conquérir sur le web 2 Les 7 aspects

Plus en détail

digitale espace d innovation l espace d innovation digitale +33 6 88 17 68 68

digitale espace d innovation l espace d innovation digitale +33 6 88 17 68 68 espace d innovation digitale l espace d innovation digitale TRIPINPAD - SAS 03 rue Henri Barbusse 92300 Levallois Perret SIRET : 751 446 337 00014 +33 6 88 17 68 68 Présentation Paris in pad commercialise

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail

Léa Lemoine, Chef de Projets Patrimoine & Numérique Café de Spa, 8 juin 2014

Léa Lemoine, Chef de Projets Patrimoine & Numérique Café de Spa, 8 juin 2014 Léa Lemoine, Chef de Projets Patrimoine & Numérique Café de Spa, 8 juin 2014 La Route des Villes d Eaux du Massif Central Réseau de 18 villes thermales Association créée en 1998 Objectif : Changer l image

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2014 2015 2 Sommaire

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

L Institut National de la Propriété Industrielle

L Institut National de la Propriété Industrielle L Institut National de la Propriété Industrielle Rôle de la propriété industrielle Récompenser l effort des innovateurs en leur donnant des droits pour diffuser leurs créations et les faire fructifier

Plus en détail

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON AMBITIVE Station Pizza- 1 Presentation de votre ApplicatiON 2 - Qui sommes-nous - 3 Sommaire Qui sommes-nous? Objectifs Intérêts du client Quelques fonctions phares Accueil & Vue Principale Menus & Carte

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE

ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE ENTREZ DANS L ÈRE DE LA CONSTRUCTION NUMÉRIQUE Véritable vitrine technologique, l Espace Construction Virtuelle

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

Quelles sont les règles d or : réseaux sociaux, référencement, CGV, plate-forme, site e-commerce

Quelles sont les règles d or : réseaux sociaux, référencement, CGV, plate-forme, site e-commerce ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Peut-on encore réussir sur internet en 2014? //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

L explosion du marketing multi-écrans

L explosion du marketing multi-écrans Chapitre 6 L explosion du marketing multi-écrans Vérifier la météo sur son smartphone tout en regardant les informations à la télévision dès le matin, puis recevoir une publicité sur son PC du bureau pour

Plus en détail

Dossier de Presse Présentation du Startup Weekend Grenoble 2015. Grenoble. Contact presse : Octavie ALBERT octavie.abt@gmail.com Tel : 06 83 07 56 35

Dossier de Presse Présentation du Startup Weekend Grenoble 2015. Grenoble. Contact presse : Octavie ALBERT octavie.abt@gmail.com Tel : 06 83 07 56 35 Dossier de Presse Présentation du Startup Weekend Grenoble 2015 Grenoble Powered by for Entrepreneurs Contact presse : Octavie ALBERT octavie.abt@gmail.com Tel : 06 83 07 56 35 TABLE DES MATIÈRES Startup

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Ateliers METIERS

Mercredi 9 février 2011 Ateliers METIERS Mercredi 9 février 2011 Ateliers METIERS Barcamp webmasters Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien

Plus en détail

stratégie de communication

stratégie de communication Les Fiches thématiques Jur@tic stratégie de communication Quels sites web, quels outils, pour quels résultats? Les Fiches thématiques Jur@TIC de communication pour répondre à des besoins de plus en plus

Plus en détail

STARTUPWEEKEND dans le sud!

STARTUPWEEKEND dans le sud! STARTUPWEEKEND dans le sud! Venez avec une idée, repartez avec un projet! 54h pour monter une startup 2015 : Cinquième édition 25, 26, 27 septembre IUT, Saint Pierre Lieu : IUT de Saint Pierre, Terre Sainte

Plus en détail

Un site web performant

Un site web performant Un site web performant Vivian VIDAL Fondateur Dirigeant du cabinet 4V Co fondateur du groupement id rezo Expert en stratégie marketing Expert en marketing touristique vidal@4v.fr http://www.facebook.com/4v.marketing.tourisme

Plus en détail

Créateur d innovation 3D

Créateur d innovation 3D Créateur d innovation 3D www.virdys.com Sommaire sommaire Qui sommes nous? Constats Marché Solutions Virdys Présentation de Virtual Inside 3D Questions/réponses Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? Editeur

Plus en détail

Vous proposez une franchise

Vous proposez une franchise Vous proposez une franchise L une de vos principales problématiques de communication est de réussir à allier : communication «globale» : Avec un impact fort, elle permet de maîtriser l image globale de

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE 28 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE Ils sont designers, graphistes, développeurs,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Premier réseau social réservé aux entreprises Le Syndicat des Indépendants (SDI) conclut un partenariat avec «biztonet»

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME Conquérir, vendre et fidéliser grâce à Internet 1 ER SEMESTRE 2016 CONFÉRENCES ET ATELIERS 100% PRATIQUES POUR LES ACTEURS TOURISTIQUES DE CORNOUAILLE UNE INITIATIVE & Les entreprises

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon DOCUMENT ACCOMPAGNANTS Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Opencité, qu est-ce que c est? Opencité est

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

Tourisme et technologies mobiles

Tourisme et technologies mobiles 16 septembre 2014 La Magnanerie Aubignosc Alpes de Haute-Provence Tourisme et technologies mobiles Emmanuelle RIVAS Directrice de l Office de Tourisme de Sète Membre des commissions techniques d Offices

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Agreen Startup Paris SIA

Agreen Startup Paris SIA Agreen Startup Paris SIA Apprendre à travers l acte de création Placé sous le haut patronage du Secrétariat d Etat au numérique SOMMAIRE I- Le principe d A.Green Startup... 2 A.green Startup... 2 Les équipes...

Plus en détail

Lancement de l application smartphone à Grasse

Lancement de l application smartphone à Grasse Dossier de Presse Lancement de l application smartphone à Grasse Entrez dans l ère du M-Tourisme et de la M-Citoyenneté Soyez informés en temps réel de l actualité de votre ville... Grasse, vivre pleinement

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Parce que chacun doit avoir la liberté d entreprendre. Parce que

Plus en détail

Graphisme Publicitaire

Graphisme Publicitaire Graphisme Publicitaire Le street marketing actif Game Corentin Luchart Sommaire Introduction 1. Les objectifs Promouvoir la gamme de services Google Dynamiser l image de marque en créant le buzz Amorcer

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site.

Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. Comment maximiser le référencement de votre site e-commerce en 15 minutes Tout le monde veut optimiser le référencement de son site. C est simple, pas une semaine ne se passe sans qu un nouvel article

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran!

Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran! Atelier 1 Parlons Stratégie, multi- canal et multi- écran! 1 Parlons Stratégie! 2 UNE STRATÉGIE? EST- CE BIEN NÉCESSAIRE? Peut- on se contenter de participer à la course sans stratégie? 3 POURQUOI PARLER

Plus en détail

Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine

Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine «Les interconnectés 2014» Coordonnées : Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine 5 rue du

Plus en détail

Charte d engagements réciproques 2015

Charte d engagements réciproques 2015 Charte d engagements réciproques 2015 SOMMAIRE PREAMBULE... 2 OBJECTIFS..... 2 INTERETS MUTUELS...3 ENGAGEMENTS RECIPROQUES..3 ENGAGEMENTS DE LA CITE NANTES EVENTS CENTER..4 ENGAGEMENTS DU CONTRIBUTEUR....4

Plus en détail

DESTINATION SAINT-EMILION

DESTINATION SAINT-EMILION DESTINATION SAINT-EMILION Année 2012 - Lundi 25 mars 2013 16h30 Saint-Pey d Armens Chers adhérents, Les mandats des membres du Bureau du Conseil d Administration de l Office de Tourisme se terminent après

Plus en détail

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX 360 Le meilleur du divertissement Internet Français bientôt accessible sur Xbox 360 Issy-les-Moulineaux, le 5 octobre

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

Pourquoi cet événement? Nos objectifs

Pourquoi cet événement? Nos objectifs Pourquoi cet événement? Nos objectifs Créer un rendez-vous IT majeur zone «grand sud» Mettre en place une véritable plateforme de Mettre en place une véritable plateforme de solutions technologiques Valoriser

Plus en détail

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce 7 mars 203 Mehdi KETTANI Vice-président de la Commission R&D, e-entreprise et relation avec l Université Commission

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël. par Jeremy Benmoussa

10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël. par Jeremy Benmoussa 10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël par Jeremy Benmoussa Pourquoi modifier votre site ecommerce pour Noël? La période de Noël est un moment critique pour la majorité des sites de vente

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ DOSSIER DE PRESSE SOAZIG GUILLOUX contact@ouhabiter.com soazig.ouhabiter www.facebook.com/ouhabiter twitter.com/ouhabiter 02 31 06 24 76 www.ouhabiter.com

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition:

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition: Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Son ambition est de présenter au grand public le meilleur de la culture numérique d aujourd hui et les produits, services

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE CONFERENCE DE PRESSE Lourdes, le 20 mars 2013 OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine LAUSSU Chargée de promotion et de communication Tél. : 05 62 42 77

Plus en détail

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le mardi 15 décembre

Plus en détail

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation 15 ans d expertise auprès des chaînes hôtelières Une équipe multidisciplinaire Des références reconnues dans le secteur hôtelier De nombreuses récompenses

Plus en détail

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet?

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? FORMATION E TOURISME Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? Soyez acteur sur internet. Définissez les points clés de votre présence sur internet sur la base de vos objectifs marketing,

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher le portail internet regroupant les commerçants du Loir-et-Cher Dossier de presse Sommaire : - Communiqué de presse p.2 - AchatVille, côté commerçant

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DU CRTA

GUIDE DU PARTENAIRE DU CRTA GUIDE DU PARTENAIRE DU CRTA NOS MISSIONS L observation touristique en Aquitaine. La promotion touristique de la région, principalement à l étranger. La participation à l élaboration de la stratégie de

Plus en détail

Le 1er Serious Game des métiers de la Propreté

Le 1er Serious Game des métiers de la Propreté La Fédération des Entreprises de Propreté et des Services Associés, en partenariat avec l Education Nationale, propose une nouvelle approche de la Découverte Professionnelle Le 1er Serious Game des métiers

Plus en détail

L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique

L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique L évolution du métier de communicant public et l impact du numérique Intervenante : Dominique MÉGARD Présidente Cap Com, réseau de la communication publique et territoriale La communication publique, une

Plus en détail