La lettre des Cartes Bancaires CB Avril Les chiffres clés de CB en 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006"

Transcription

1 ( Expertise ) Avril La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres! La sécurité, un atout stratégique pour CB Les chiffres clés de CB en CB, un acteur majeur de la zone euro et de l Europe des 27 Le Groupement CB, au cœur de l interbancarité éditorial Yves Randoux, Administrateur En, la carte bancaire CB reste le moyen de paiement préféré des consommateurs et des commerçants. Sur les quelque 1000 milliards des dépenses de consommation des ménages, plus d un tiers est payé aujourd hui par la carte CB. Ce succès s explique d abord par l attractivité de la carte. D un format réduit et pratique, elle permet des transactions rapides et plus sûres et s ouvre sur un univers diversifié de commerçants, d institutions et d automates. Ce succès, on le doit également au fait que la carte est très largement acceptée et sécurisée. On va jusqu à parler de moyen de paiement universel tant il est devenu rare de se poser la question : Va-t-on prendre ma carte? Que de chemin parcouru depuis 1984 au moment de la création de CB où seuls quelques dizaines de milliers de commerçants l acceptaient! En, ce sont plus d un million de commerçants qui affichent le logo CB. Chaque jour continuent de s ouvrir, en moyenne, 3 nouveaux distributeurs de billets et plus de 100 nouveaux points d acceptation commerçants. Il convient de noter que tout cela n aurait pas été possible sans la confiance sur laquelle est assise la carte. Cette confiance est fondamentale et justifie les investissements sans cesse renouvelés en termes de sécurité et d innovation. La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres! Une fois encore, l étude Sofres confirme l engouement croissant des porteurs pour la carte CB. Si la carte CB remporte un tel succès, c est parce qu elle répond toujours mieux aux attentes et aux besoins des consommateurs. Explications. Plus de 53 millions de cartes bancaires CB sont détenues par 87% des Français âgés de plus de 18 ans. L un des taux de détention les plus élevés en Europe et un nombre de cartes qui continue de progresser, en, de près de 5%. Les porteurs de cartes bancaires CB ont également l un des plus forts taux d utilisation en Europe : 79% des titulaires utilisent leur carte au moins une fois par semaine en paiement, et 58% en retrait. Chez les plus jeunes (25-34 ans), ce taux atteint jusqu à 90% en paiement, et 78% en retrait. En outre, la tendance amorcée depuis plusieurs années concernant le type de cartes détenues se confirme, avec un recul des cartes de retrait simple au profit des cartes de paiement, utilisées par 85% des consommateurs. L e n g o u e m e n t ( 97% des porteurs se déclarent satisfaits de leur carte bancaire CB. croissant des porteurs à l égard du paiement par carte CB s accompagne d un indice de satisfaction chaque année plus élevé. C est ce que révèle encore l étude Sofres avec 97% de porteurs satisfaits (dont 69% très satisfaits). Ce taux de satisfaction résulte du fait que la carte CB répond aux attentes majeures des consommateurs. En synthèse, ce que veulent les consommateurs et que leur apporte la carte CB : 1/ Disposer d un moyen de paiement simple, rapide et ergonomique La carte CB répond clairement à ce besoin : d un format réduit, elle se glisse partout, permet de régler dans des endroits divers et variés, et ce, dans un temps record. Ces atouts en font le moyen de paiement préféré de 73% des porteurs au détriment des chèques et des espèces notamment. Dans les faits, les chiffres sur la fréquence d utilisation de la carte CB confortent cet attrait croissant pour la carte. Depuis 2001, la carte CB a supplanté le chèque et continue de progresser pour atteindre, en 01

2 ( Expertise ) La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres!, plus de 40 % de taux d utilisation alors que le chèque, lui, tombe aux environs de 25%. 2/ Disposer de toujours plus de points d acceptation C est l une des priorités et des forces du système CB. Posséder une carte CB, c est, pour un consommateur, accéder à près de 1,2 million de points d acceptation dont près de terminaux de paiement dans les commerces, automates de vente, distributeurs de billets, commerçants à distance dont sites Internet Le système CB, grâce aux investissements réalisés par les banques, possède ainsi aujourd hui une très forte couverture facilitant l utilisation et la fréquence d utilisation de la carte. Posséder une carte bancaire CB, c est, pour un consommateur, accéder à près de 1,2 million de points d acceptation. Néanmoins, l enquête Sofres montre que les porteurs souhaitent pouvoir régler presque tout avec leur carte CB. Il est vrai, que si la carte bancaire CB a conquis la plupart des secteurs de la distribution de masse, d autres secteurs laissent entrevoir des développements significatifs possibles. Parmi les plus demandées en terme d acceptation, les professions de santé sont citées par 60% des porteurs interrogés. Les services publics, marchés, livraisons à domicile, distributeurs automatiques et taxis recueillent en moyenne 20% des citations. Ces attentes, déjà mises en exergue par l enquête Sofres 2005, ont de nouveau fait l objet d une mobilisation des membres CB en pour encore mieux répondre aux besoins des consommateurs. Des résultats! Alors que l ensemble des pharmacies est déjà équipé, le secteur de la santé confirme les progressions des années antérieures. Ainsi, le taux d équipement des médecins généralistes et spécialistes a augmenté de 13% en. Près du quart de la profession accepte aujourd hui le paiement par carte CB. S agissant des dentistes, avec une augmentation de plus 9% par rapport à 2005, la carte est maintenant acceptée par la moitié d entre eux. Résultat : en, une augmentation du nombre de paiements par carte CB de presque 15% dans les professions de santé! Dans l administration, tous secteurs confondus, le nombre de points d acceptation augmente de 14% et le volume global de paiement par carte CB progresse de 24 % en. Outre la poursuite du développement de l acceptation de la carte des administrés, ces chiffres devraient connaître en 2007 une impulsion nouvelle avec le lancement de programmes de modernisation des processus de commande et de règlement par carte des achats courants des services de l État ou des collectivités (communes, ports, hôpitaux, universités ). Concernant la vente ambulante, les industriels ont ( 25% des médecins acceptent la carte CB. mis à leur catalogue de nouveaux terminaux sans fil (GPRS ). Mieux adaptés, ils concourront à développer le paiement par carte CB dans les taxis, sur les marchés, lors des livraisons à domicile De même, pour soutenir les besoins croissants de la vente automatique en libre service, les industriels et le Groupement des Cartes Bancaires ont mis au point des solutions de paiement pour les cartes agréées CB, facilitant ainsi l acceptation au niveau des distributeurs de carburant, ventes de billets de transport, etc. Globalement, en, tous secteurs confondus, nouveaux points d acceptation ont été mis à la disposition des porteurs de carte CB, soit plus de 100 nouvelles opportunités d utiliser sa carte chaque jour. Un dynamisme dont les consommateurs profitent et qu ils confirment en en demandant encore plus! 3/ S adapter aux nouveaux modes de consommation Les porteurs de cartes CB souhaitent une carte qui les accompagne dans l évolution de leurs modes de consommation. Aujourd hui, le canal de distribution qui illustre le mieux cette volonté est certainement le commerce électronique. Selon le baromètre ACSEL (Association pour le Commerce et les Services En Ligne) publié en janvier 2007, l e-commerce français poursuit son essor avec 12 milliards d euros de chiffre d affaires en, soit une hausse de 44 % en un an. Bien qu ayant déjà fortement progressé, ce marché est encore loin d être saturé et laisse Taux de satisfaction des porteurs de cartes bancaires CB pour les paiements en France (en %) Moyens de paiement préférés des porteurs de carte CB (en %) , Source : TNS Sofres - Novembre Très satisfait Assez satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait Source: TNS Sofres - Novembre CB Espèces Chèques 02

3 Poids relatif des moyens de paiement en nombre de transactions (%) 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 41,8 29,3 14,5 38,1 31,9 15,4 Cartes CB (paiements/retraits) Chèques Source : Banque de France 36,7 33,5 15,4 35,7 34,2 15,3 37,1 32,5 15,8 38,1 30,7 16,2 39,2 29,0 16,8 Prélèvements, TIP Virements 40,5 27,3 17,3 41,5 25,5 17,9 14,3 14,5 14,5 14,8 14,6 15,0 15,0 15,0 15, Le paiement par carte CB chez les commerçants en Europe et dans le monde Millions de transactions Milliards d euros 12,000 10,000 8,000 6,000 4,000 2,000 0,000 La sécurité, un atout stratégique pour CB La confiance dans le système de paiement par carte CB est l un des fondements du succès de la carte bancaire CB. En, la perception du niveau de sécurité de la carte bancaire demeure élevée et même progresse sur le segment des consommateurs les mieux informés. Les consommateurs ont raison d accorder leur confiance à ce moyen de paiement. En effet, depuis la fin des années 80, le niveau de fraude n a cessé de baisser avec la mise en place notamment, de la puce et du code confidentiel. Depuis les années 2000, même avec l explosion du commerce électronique qui La fraude en paiement dans le système CB a conduit les établissements bancaires à développer des solutions de sécurisation ergonomiques adaptées à ce segment de marché, la fraude reste contenue dans le système CB. L évolution permanente des menaces exige de la part de la communauté CB une attention persistante de la sécurité des maillons exposés de la chaîne monétique. Le Groupement des Cartes Bancaires CB y travaille activement et met tout en œuvre pour maintenir le haut niveau de confiance que témoignent les consommateurs et les commerçants. Milliards d euros En % , , , , , , , , , , ,08 0,019 0, ,047 0, ,032 0,034 0,05 0,020 0,018 0,04 0,041 0,023 0,026 0, , Nombre (en millions de transactions) Montants (en milliards d euros) Pourcentage de fraude en paiements Volume des paiements Attentes vis-à-vis des lieux d utilisation de la carte CB % de citations Les professions de santé 58 Les commerces de proximité 21 Les marchés 20 Les services publics 20 Les livraisons à domicile 17 Les distributeurs automatiques 16 Les taxis 15 Pas d attentes particulières 19 La perception de la sécurité de la carte CB (en %) Oui : 84 % Oui : 80 % Pour vous, la carte bancaire est-elle un mode de paiement sécurisé? Source : TNS Sofres - Novembre 2003 Oui, tout à fait Plutôt oui Plutôt non Non Source : TNS Sofres - Novembre 03

4 ( Expertise) La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres! présager des développements à deux chiffres pour bien des années encore. Dans ce contexte, le paiement devient une fonction centrale et la carte est incontestablement le moyen le mieux adapté, car rapide et souple. Comme l étude TNS Sofres le montre, la carte CB est de plus en plus utilisée sur Internet. 46% des porteurs de cartes CB ont déjà payé sur internet. Chez les ans, ce taux monte même à 70%. La carte CB, un vecteur de développement Aujourd hui, d après l ACSEL, 85% des achats sur Internet se font grâce à la carte bancaire CB. Si l on revient en arrière, rappelons-nous que la proportion de porteurs de cartes bancaires CB ayant payé par carte sur Internet était seulement de 36% en 2005 et de 13% en 2002! Ce qui démontre, si besoin était, que même sur ce nouveau segment, la confiance s est établie en peu de temps. L évolution de la vente vers le multi canal représente également, par nature, un potentiel d utilisation supplémentaire de la carte. Ainsi, grâce à la carte bancaire CB, il est aujourd hui possible de réserver et de payer sur Internet un voyage en train ou une place de cinéma par téléphone mobile, et de disposer de son billet dans la gare même ou le cinéma grâce à sa carte. Ce sont autant d évolutions qu autorise la carte qui intègre à la fois un moyen de paiement confirmé, et une adaptabilité considérable à tous les types de technologies innovantes. 4/Disposer d un moyen de paiement sécurisé en France et à l étranger La mobilité géographique des consommateurs s est considérablement accrue. C est pourquoi les consommateurs veulent également pouvoir utiliser leur carte à l étranger aussi bien qu en France. Le nombre de transactions des porteurs CB à l étranger a plus que doublé depuis 2001 : 141 millions en contre 65 millions en 2001! Même si cela ne représente que 3,5% du total des transactions CB, les transactions des porteurs étrangers chez les commerçants CB ont progressé de 60% entre 2001 et. Le nombre de transactions de porteurs CB à l étranger a plus que doublé depuis 2001 pour atteindre 141 millions de transactions en. La puce et le code s étendent à l Europe 95% des porteurs CB détiennent une carte de paiement internationale leur permettant, d ores et déjà, de réaliser des achats dans le monde entier. Il convient de rappeler que le taux d équipement de ce type de cartes a fortement progressé à partir de 2001, après le passage à l euro, où à l époque, seuls 52% des Français reconnaissaient posséder ce type de carte. Parmi les porteurs d une carte CB internationale, 62% ont voyagé à l étranger durant les deux dernières années. 8 personnes sur 10 s en sont servies pour le paiement, et plus de 7 sur 10 pour le retrait d argent. Encore mieux que les pièces et billets en euro, la carte CB accompagne les consommateurs dans leurs achats à l étranger! La carte à puce, une spécificité CB? Plus maintenant! En effet, l ensemble des banques européennes se sont engagées dans le cadre du projet européen SEPA à mettre une puce sur l ensemble de leurs cartes et à équiper leurs terminaux d ici à L objectif est d unifier les modes d utilisation de la carte en Europe et, bien sûr, d améliorer la sécurité pour tous, sur la base du modèle qui a fait ses preuves dans le système CB. Payer en Europe comme en France Fin, en Europe, plus de la moitié des cartes, près de la moitié des terminaux de paiement et plus de 60 % des distributeurs de billets étaient déjà équipés à la puce. Pour le porteur de carte CB, cela signifie qu il peut désormais payer en Europe comme il le fait déjà en France, avec la même sécurité, la même simplicité et la même confiance. Même si la construction de l Europe des paiements par carte est entamée, la route est encore longue. Le Groupement des Cartes Bancaires CB est déterminé à s investir et notamment à continuer d améliorer la sécurité et la fiabilité des paiements par cartes CB. La confiance des consommateurs et des commerçants est à ce prix. ( 95% des porteurs détiennent une carte CB internationale. Évolution du taux d utilisation des cartes bancaires CB sur Internet Les progressions significatives de l acceptation par les professions de santé en % d utilisateurs de cartes CB en paiement sur Internet. + 13% des médecins généralistes et spécialistes + 13% de maisons de retraite et auxiliaires de santé + 13% des services d ambulances + 9% des dentistes + 5% des hôpitaux Source : TNS Sofres - Novembre 04

5 Les chiffres clés CB Évolution 06/05 Montant total d opérations (en milliards d euros) Paiements 170,2 190,0 203,9 219,6 236,8 257,3 +8,7% Retraits 68,1 75,9 80,5 85,2 88,6 92,2 +4,1% Total 238,3 265,9 284,4 304,8 325,4 349,5 +7,4% Nombre d opérations (en milliards) Paiements 3,67 4,10 4,34 4,65 4,98 5,34 +7,3% Retraits 1,14 1,21 1,25 1,26 1,29 1,33 +2,7% Total 4,81 5,31 5,59 5,91 6,27 6,67 +6,3% Paiement moyen (en euros) 46,4 46,4 47,0 47,2 47,6 48,2 +1,3% Retrait moyen (en euros) 59,9 62,6 64,7 67,6 68,5 69,5 +1,3% Nombre de cartes et de transactions par cartes CB Parc de cartes CB (en millions) 43,3 45,4 47,6 49,1 51,2 53,6 +4,8% Nombre de paiements / carte / an 92,4 97,9 97,8 101,1 103,5 105,3 +1,7% Nombre de retraits / carte / an 26,3 26,7 26,1 25,7 25,3 24,8-1,9% Évolution des paiements et des retraits (en milliards d euros) Les points d acceptation CB ,02 0,91 0,84 0,77 1,33 1,29 1,26 1,25 1,21 1,14 1,07 2,58 2,30 2,91 3,29 3,14 2,08 2,85 3,67 3,49 3,93 4,34 4,10 4,36 4,65 4,98 4,81 5,34 5,31 5,91 5,59 6,27 6,67 Total transactions Paiements Retraits Paiements Paiement de proximité Terminaux autonomes Terminaux intégrés Automates de paiement (publiphones, distributeurs de titres de transport, de carburant ) Vente à distance (dont 20% sur Internet) Retraits Distributeurs automatiques de billets Avec 257 milliards d euros, les paiements CB progressent de 8,7% en. 05

6 ( Expertise) Le Groupement Cartes Bancaires, un acteur majeur en Europe A l horizon 2010, toutes les cartes et tous les terminaux de paiement électroniques devront être convertis à la puce au sein des 27 pays de l Union européenne. Fort de son expertise, le système CB a acquis une longueur d avance en Europe. Explications. Acompter du 1er janvier 2008, la carte bancaire va s exprimer dans une nouvelle dimension de marché au travers du Single Euro Payments Area (SEPA) en passant du puzzle des systèmes nationaux à une zone unique de paiement. Dans le cadre du SEPA, des travaux sont actuellement menés et visent à harmoniser les pratiques et les standards des paiements par carte en Europe. Est déjà acquis le principe de la puce et du code par l ensemble des banques dans l Europe des 27, toutes les cartes et tous les terminaux devant être convertis à la puce à l horizon 2010, pour plus de sécurité et un usage commun de la carte en Europe. Les paiements cartes progressent Pour autant les comportements sont encore loin d être homogènes aujourd hui et l on note des différences significatives dans les usages entre les pays européens. Cela laisse présager de belles marges de progression pour la carte, qui est le moyen de paiement qui progresse le plus vite. Ainsi, si l on prend les deux extrêmes en matière de comportement, les Français préfèrent les paiements par cartes à 73% alors que dans le même temps, les Allemands préfèrent les paiements en espèces à 63%. ( 73% des porteurs CB considèrent la carte bancaire comme leur moyen de paiement préféré. Alors qu en France le concurrent de la carte reste le chèque, dans tous les autres pays, ce sont les espèces qui s affirment comme le concurrent majeur de la carte. Bien qu en constant recul, le chèque reste donc une exception française et a quasiment disparu dans tous les autres pays. A l intérieur du segment carte, on note également des différences en terme d usages. De manière très nette, les Français ont majoritairement opté en faveur des cartes de débit avec 95% des cartes et 5% pour les cartes de crédit. En Europe, la tendance est plus orientée vers les cartes de crédit qui pèsent quelque 40% avec des disparités fortes allant de plus de 50% en Irlande à moins de 5% en Hollande. CB, un système ouvert Le système CB est un acteur majeur de l Europe des 27 et encore plus de la zone euro. L importance du système CB en Europe provient de trois caractéristiques fortes par rapport aux autres systèmes cartes opérant en Europe : Paiements par carte dans la zone Euro (en %) Autriche 2% Finlande 5% Belgique 5% Portugal 5% Italie 8% Pays-Bas 10% Espagne 10% Irlande 1% Sources: Banque Centrale Européenne (Blue Book décembre ) et chiffres CB. Grèce et Luxembourg 0% CB 35% Autres France 2% Allemagne 17% Moyens de paiement préférés par les porteurs de cartes dans quelques pays européens (en %) France Pays-Bas Belgique Portugal Italie Espagne Roya 06

7 1- Le système CB traite les transactions de tous les types de cartes (cartes à autorisation systématique, cartes de débit immédiat, cartes de débit différé, cartes de crédit), quand les autres systèmes européens se spécialisent souvent dans un type de cartes, ou un type d émetteurs de cartes. Le système CB est ouvert à toutes les cartes. 2- L acceptation des cartes CB est très développée, et ce, dans l ensemble des secteurs d acceptation (y compris dans les hôtels, le secteur du voyage, Internet, la santé, les administrations, etc.), quand les autres systèmes européens se limitent parfois à certains usages uniquement. Le système CB est ouvert à toutes les pratiques d acceptation Le principal marché du système CB, la France, se caractérise par une faible utilisation des espèces et une préférence de plus en plus marquée pour la carte bancaire par rapport aux autres moyens de paiement, et ce, grâce à la satisfaction particulièrement élevée des consommateurs pour la carte CB. Grâce à la qualité et la diversité de ses usages, la carte CB est plus attractive que les autres moyens de paiement concurrents (les espèces, les chèques ou encore les prélèvements ). 39 ume-uni Allemagne 3 ( 35% des paiements cartes dans la zone euro se font par cartes CB. Cartes Chèques Espèces Autres Source: TNS Sofres - Novembre Le réseau d autorisation e-rsb, moteur de la confiance dans le système CB L adhésion des porteurs et des commerçants au système CB repose, entre autres, sur un taux de fraude faible et sur la garantie de paiement apportée au commerçant. Pour certaines transactions et en complément de la puce, un des supports de cette garantie, c est l autorisation donnée par l émetteur de la carte qui doit être véhiculée vers le terminal de paiement avec la plus grande fiabilité qui soit et dans un délai d acheminement extrêmement court. Cette demande d autorisation, d un coût marginal très faible et d un temps de réponse supplémentaire à peine perceptible du consommateur, est un moyen simple et efficace pour les utilisateurs de maîtriser les risques et donc de conforter la confiance dans le système CB. Le réseau CB achemine en moyenne 7,5 millions d autorisations par jour. Toutes les opérations de retrait et près du tiers des opérations de paiement font l objet d une demande d autorisation. On note que ce nombre de messages d autorisation progresse plus vite que la croissance des transactions CB elle-même. Cela est dû en particulier au développement du commerce électronique et à la part croissante des ventes sur automates qui génèrent un peu plus d autorisations que le commerce traditionnel. Aujourd hui, c est le nouveau réseau e-rsb qui assure le lien entre les systèmes monétiques des membres CB, 24 h sur 24, 7 j/7. Il est aussi interconnecté aux réseaux de Visa et MasterCard. En, le système a fait l objet de deux évolutions significatives : la migration à l algorithme de chiffrement 3DES qui a permis d accéder à un niveau supérieur de sécurité et la généralisation des accès IP qui a amélioré de manière significative les temps de réponse du réseau qui sont passés de 1,15 seconde en moyenne en 2005 à 0,5 seconde fin. Ces optimisations ont démontré tout leur intérêt en absorbant sans encombre des pointes d activité comme celles de fin d année, en particulier le samedi 23 décembre, durant lequel le réseau a routé 11,7 millions de demandes d autorisation, soit 35 % de trafic en plus par rapport à une journée moyenne. Somme toute rien que de normal pour les commerçants et leurs clients afférés aux achats de Noël de dernière minute, alors que dans les coulisses les systèmes informatiques tournaient à un rythme soutenu mais sans surchauffe! 07

8 ( Expertise) CB, au cœur de l interbancarité Le Groupement des Cartes Bancaires CB a pour rôle de relier les banques entre elles, pour pouvoir relier les banques des consommateurs à celles des commerçants lors des transactions par cartes. Cette liaison se concrétise au travers d un réseau interbancaire qui associe aujourd hui quelque 150 banques et établissements de crédit, dont 35 d origine étrangère. Afin d en optimiser le fonctionnement, le Groupement CB est en charge de définir les règles, contrats et standards tant pour les cartes que pour les terminaux de paiement et de retrait ainsi que les procédures et les outils sécuritaires associés. Le Groupement CB a toujours été pionnier en mettant en œuvre des outils de haute technologie comme la carte à puce dès 1990 ; plus récemment encore, le Groupement s est illustré en implémentant le standard de cartes à puce EMV, standard que l ensemble de l Europe a également décidé d adopter. CB au service des consommateurs et des commerçants La philosophie du Groupement est d assurer l acceptation de la carte CB la plus large possible et d offrir ainsi aux consommateurs un moyen de paiement universel. C est pourquoi aujourd hui, le système CB peut s enorgueillir d avoir un maillage commerçants dense avec près de points d acceptation CB dans des secteurs aussi divers que variés allant de la grande distribution aux commerces de proximité, en passant par le luxe et les produits de masse, les automates, le transport et les voyages, la vente par correspondance et Internet, sans oublier les professions de santé et l administration qui s ouvrent aujourd hui de plus en plus largement à ce moyen de paiement. La confiance dans le système et entre tous les acteurs a été l élément moteur pour fédérer cet ensemble. Cette confiance est notamment assise sur un niveau de fraude faible. Celui-ci, depuis plus de dix ans, est contenu aux environs de 0,03% du volume d affaires du réseau CB en paiement. CB au service des banques Les banques, quant à elles, commercialisent les cartes auprès des porteurs et développent l acceptation auprès des commerçants. Elles gèrent également les distributeurs automatiques de billets. S agissant des coûts d exploitation du système, le Groupement des Cartes Bancaires CB est reconnu pour sa compétitivité basée sur des économies d échelle grâce à ses volumes élevés, ainsi que pour son haut niveau de services tant en termes de sécurité que de fiabilité. C est fort de tous ces succès que le Groupement CB se prépare activement à l Europe des paiements en collaborant notamment aux différents groupes de travail du SEPA. Gageons que cette nouvelle dimension de marché qui s ouvrira le 1 er janvier 2008, sera pour le Groupement des Cartes Bancaires CB, le moyen d exprimer son savoir-faire et de faire partager la préférence des porteurs CB pour les paiements par carte à l ensemble de la communauté européenne. Expertise CB, la lettre du Groupement des Cartes Bancaires CB - - Directeur de la publication : Yves Randoux - Directeur de la rédaction : Cédric Sarazin - Réalisation/Fabrication : CREAPRESS BBDO - Infographies : Art Presse - Dépôt légal à parution, ISSN en cours. 08

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude 7 novembre 2005 Contacts TNS SOFRES : Florence de MARIEN 01.40.92.45.59 Benjamine DUROUCHOUX 01.40.92.45.14 BDX R_42GV07_01 Département

Plus en détail

LES CARTES BANCAIRES CB

LES CARTES BANCAIRES CB 2003 LES CARTES BANCAIRES CB EN CHIFFRES FEVRIER 2004 P3 INTRODUCTION LES CARTES BANCAIRES CB EN 2003 P5 LES PAIEMENTS ET RETRAITS P6 PAR CARTE BANCAIRE CB EN 2003 LES PAIEMENTS PAR CARTES BANCAIRES CB

Plus en détail

La carte bancaire : un véritable instrument européen

La carte bancaire : un véritable instrument européen La carte bancaire : un véritable instrument européen A. Les caractéristiques de la carte bancaire La carte bancaire est l instrument de paiement le plus utilisé en France et en Europe. En 2007, les paiements

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Gilles Guitton. Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires "CB"

Gilles Guitton. Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires CB Enjeux et Défis de la Création du Marché Unique des Paiements en Europe (SEPA) pour les Systèmes de Cartes Gilles Guitton Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires "CB" 9 février

Plus en détail

LES CARTES BANCAIRES CB

LES CARTES BANCAIRES CB 25 LES CARTES BANCAIRES CB EN CHIFFRES MARS 26 www.cartes-bancaires.com INTRODUCTION ET CHIFFRES CLES CB 3 ACTIVITÉ DES CARTES CB DEPUIS 22 4 EVOLUTION DU NOMBRE DE CARTES BANCAIRES CB 5 EVOLUTION DES

Plus en détail

votre marché-test idéal Le profil de l acheteur en ligne belge

votre marché-test idéal Le profil de l acheteur en ligne belge votre marché-test idéal Le profil de l acheteur en ligne belge Table des matières La Belgique : le point de départ idéal 3 Marché en croissance 4 Pas de saturation en vue 5 Un paiement à l achat 6 Une

Plus en détail

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008 Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Je suis

Plus en détail

La carte CB en chiffres

La carte CB en chiffres La lettre des Cartes Bancaires CB N 4 Mai 2008 02 04 05 06 08 Le moyen de paiement préféré des consommateurs français e-transactions en progression Sphère publique et entreprises : un potentiel de développement

Plus en détail

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015 LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS 2 juin 2015 Les paiements en France 18 milliards d opérations de paiement traitées en 2013 Montant global des paiements en France

Plus en détail

2 STATISTIQUES DE FRAUDE POUR 2010

2 STATISTIQUES DE FRAUDE POUR 2010 2 STATISTIQUES DE FRAUDE POUR 2010 Depuis 2003, l Observatoire établit des statistiques de fraude sur les cartes de paiement de type «interbancaire» et de type «privatif», sur la base de données recueillies

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB»

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB» Etude SOFRES France Point presse du 2 février 2006 1 Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude Finance & Services Taux de détention des cartes 9 français sur 10 sont équipés

Plus en détail

Les cartes entreprises au cœur de l évolution des moyens de paiement en Europe

Les cartes entreprises au cœur de l évolution des moyens de paiement en Europe 2ème Conférence annuelle APECA Les cartes entreprises au cœur de l évolution des moyens de paiement en Europe Jean-Pierre BUTHION GIE Cartes Bancaires Au cœur c de l interbancarité Le GIE CB a pour rôle

Plus en détail

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Sommaire : Electronic Payment System Manager... 3 Acquiring Electronic Payment Officer...

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Le projet de système des paiements en euros

Le projet de système des paiements en euros Jean-François Pons, Fédération Bancaire Française Le projet de système des paiements en euros (SEPA) =Single Euro Payment Area Conférence de l Union des banques du Maghreb sur la carte bancaire, Hammamet,

Plus en détail

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services Contenu 1.

Plus en détail

Compte Supplétis. Comment me servir au mieux de mon Compte Supplétis? Guide mémo Juin 2008. suppletis_v2.indd 1-2 15/05/08 11:09:10

Compte Supplétis. Comment me servir au mieux de mon Compte Supplétis? Guide mémo Juin 2008. suppletis_v2.indd 1-2 15/05/08 11:09:10 Q U O T I D I E N Compte Supplétis 06/2008 - LO 1137 - Edité par Crédit Agricole S.A. - 91-93 bd Pasteur, 75015 - Capital social : 5 009 270 616-784 608 416 RCS Paris - Illustrations : Cyrille Berger -

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Pioneer Investments, 27 février 2003

Pioneer Investments, 27 février 2003 Pioneer Investments, 27 février 2003 1995-2002 Heurs et malheurs des épargnants européens par André Babeau Président du Comité d orientation Conseiller Scientifique au BIPE 1 Le choc de l année 2000 la

Plus en détail

Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées

Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées Paris 29 septembre 2005 1 L Espace unique des moyens de paiement en euro A la demande de la Commission européenne et de la BCE, L industrie

Plus en détail

V PAY. Votre carte de débit européenne du 21e siècle

V PAY. Votre carte de débit européenne du 21e siècle V PAY Votre carte de débit européenne du 21e siècle L univers des cartes de débit en Europe se transforme La création du SEPA (Single Euro Payments Area) ou espace unique des paiements européens a fait

Plus en détail

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010 APTBEF EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010 Emission Nombre de GAB/DAB Nombre de Commerçants Affiliés Nombre de TPEs installés Au 31 Octobre 2010 2 346 165 1 608 14 424 11 843 Au 30 Septembre

Plus en détail

guide pratique d utilisation d un terminal de paiement électronique EMV, à destination des commerçants CB

guide pratique d utilisation d un terminal de paiement électronique EMV, à destination des commerçants CB guide pratique d utilisation d un terminal de paiement électronique EMV, à destination des commerçants CB L Europe passe à la carte bancaire à puce, au standard international EMV. Une évolution pour la

Plus en détail

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LE E-COMMERCE

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LE E-COMMERCE LE E-COMMERCE LE E-COMMERCE : UN MARCHÉ EN PLEIN DÉVELOPPEMENT Evolution du chiffre d affaires du e-commerce depuis 2010 +65% sur 3 ans Poids du e- commerce dans l ensemble du commerce 5% en 2012 20% attendu

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Année 2010

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Année 2010 APTBEF EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Année 2010 Emission Nombre de GAB/DAB Nombre de Commerçants Affiliés Nombre de TPEs installés Au 31 Décembre 2010 2 382 315 1 660 14 632 11 968 Au 30 Novembre

Plus en détail

PROJET PAIEMENT EXPRESS

PROJET PAIEMENT EXPRESS PROJET PAIEMENT EXPRESS CONTEXTE DU PROJET POUR LE CREDIT AGRICOLE DE NORMANDIE : - La suite de Projets Collaboratifs (Payer Mobile) - Donner l impulsion sur le Territoire - Volonté d associer le NLL Philippe

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle La Carte d Achat et la Carte Virtuelle BNP Paribas Découvrez la Carte d Achat BNP Paribas! Pour simplifier et optimiser la gestion de vos achats, découvrez la Carte d Achat de BNP Paribas une solution

Plus en détail

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014 CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe 0 juillet 04 Avertissement «Le présent document peut contenir des données de nature prospective.

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique 1 Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique Formation globale au système monétique Formation globale au système monétique... 3 Formation

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Crédit renouvelable Supplétis

Crédit renouvelable Supplétis Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le

Plus en détail

Le e-commerce en France

Le e-commerce en France Le e-commerce en France 117.500 sites en 2012 Nouvelle hausse Hausse des opérations Nouvelle hausse des opérations en nombre 42,9 en 2011 45 Mds en 2012 (+ 19%) Les cybers acheteurs Les moyens de paiements

Plus en détail

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES Introduction Qu est ce qu une Commission Interbancaire de Paiement (CIP)? Lorsqu une transaction est réglée par carte bancaire de paiement, la banque du consommateur

Plus en détail

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Eurobaromètre spécial Commission européenne L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Terrain : Novembre-Décembre 2003 Publication : Juin 2004 Eurobaromètre spécial 202 / Vague 60.2 - European

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Bruxelles, le 25 juin 2013 Le SPF Economie publie annuellement un baromètre global de la société de l information. Les résultats

Plus en détail

Logistique, Transport et e-commerce

Logistique, Transport et e-commerce Logistique, Transport et e-commerce Rencontre du 12 juin 2015 Observatoire Régional des Transports de Midi-Pyrénées Comment favoriser la qualité de service en e-commerce et dans la logistique urbaine?

Plus en détail

Crédit renouvelable Supplétis

Crédit renouvelable Supplétis Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Crédit renouvelable Supplétis 08/2010 - LO 1137 C - Edité par Crédit Agricole S.A. - 91-93 bd

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT DOCAPOST - SAS au capital de 69 705 520 euros 493 376 008 RCS Créteil - Siège social : 10-12 Avenue Charles de Gaulle - 94220 ChARENTON-LE-PONT - ref

Plus en détail

Comment régler vos dépenses à l étranger?

Comment régler vos dépenses à l étranger? 007 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Comment régler vos dépenses à l étranger? LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

Introduction aux moyens de paiement

Introduction aux moyens de paiement Introduction aux moyens de paiement Un marché en pleine reconfiguration stratégique Réalisé par Matthias LAVALEE & Anatole de LA BROSSE Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com

Plus en détail

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Salon e-commerce - Mercredi 22 septembre Communication, diffusion, reproduction, utilisation, exécution ou représentation de ce document,

Plus en détail

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros)

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) L essentiel du SEPA Présentation du SEPA Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) Après la mise en place de l euro, l harmonisation européenne se poursuit avec

Plus en détail

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. SEPA, mode d'emploi tout savoir sur l'espace unique de paiement en euros Qu'est-ce que SEPA? Qu est-ce que SEPA change pour les entreprises? [Qu est-ce que SEPA?] SEPA (SingleEuroPaymentsArea - Espace

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Cartes de crédit. Cembra MasterCard Gold Cembra MasterCard Premium Bienvenue

Cartes de crédit. Cembra MasterCard Gold Cembra MasterCard Premium Bienvenue Cartes de crédit Cembra MasterCard Gold Cembra MasterCard Premium Bienvenue Votre Cembra MasterCard personnelle Nous sommes ravis de constater que vous avez opté pour la Cembra MasterCard. Vous pouvez

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Paiements sécurisés. Simple Rapide Sécurisé

Paiements sécurisés. Simple Rapide Sécurisé Paiements sécurisés Simple Rapide Sécurisé Qu est-ce que Moneybookers? Moneybookers est l un des plus grands prestataires européens de solutions de paiement en ligne vous permettant d effectuer des paiements

Plus en détail

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales

MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales MasterCard Corporate Card Régler efficacement les dépenses commerciales Une entreprise du Groupe Aduno www.aduno-gruppe.ch Gain de temps et économies dans la gestion des frais Courir après les notes de

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 VERBATIM Présentation à l IGNES 27 Juin 2013 Une proposition d étude du cabinet CODA Strategies Octobre 2012 CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59 Communiqué de presse Contact : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com Neuilly-sur-Seine,

Plus en détail

3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE

3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE 3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE 3-1. SYSTEMES ET MOYENS DE PAIEMENT 1/6/213 Les systèmes de paiement en Tunisie s articulent autour de 2 types : - systèmes de paiement net ou de compensation

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

La France. Country factsheet - Septembre 2013

La France. Country factsheet - Septembre 2013 Country factsheet - Septembre 2013 La France Country factsheet I La France La France est l un des marchés les plus importants en matière d e-commerce et offre un potentiel énorme de développement. Le pays

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa.

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. L interchange Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. Il n y a pas si longtemps, les consommateurs n avaient d autre choix que d utiliser

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail

Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner.

Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner. Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner. Anticiper l innovation pour offrir à nos clients une technologie de pointe. Technologies de proximité Le groupe Verifone est leader

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens Direction des affaires économiques de la CGPME SEPA (Single Euro Payment Area) Harmonisation des moyens

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Tunis, Rencontre sur la

Tunis, Rencontre sur la Tunis, Rencontre sur la carte bancaire au Maghreb Journées du 08 et 09 Février 2007 LE SYSTEME DE PAIEMENT PAR CARTE EN ALGERIE Newel Benkritly Directrice Générale Adjointe Newel.Benkritly@satim-dz.com

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

Un compte pour tous. Un RIB, une Mastercard et un suivi en temps réel sur mobile et sur Internet

Un compte pour tous. Un RIB, une Mastercard et un suivi en temps réel sur mobile et sur Internet Financière des Paiements Électroniques annonce l ouverture officielle de l offre Compte-Nickel au grand public et dévoile la carte des buralistes agréés. Après six mois de phase de test et l ouverture

Plus en détail

Solution de gestion des espèces destinée à la grande distribution et aux commerces de proximité

Solution de gestion des espèces destinée à la grande distribution et aux commerces de proximité Solution de gestion des espèces destinée à la grande distribution et aux commerces de proximité Contact presse : Agence Réplique Isabelle Laville Tél. : 06 25 47 18 03 Mail : ilaville@replique-com.com

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015

ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015 ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015 L activité monétique durant le 1 er trimestre 2015 est marquée par la progression de l usage des cartes bancaires marocaines et une quasistagnation dans l acceptation

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

Les recommandations de la Banque de France

Les recommandations de la Banque de France Les recommandations de la Banque de France pour la sécurité des paiements en ligne Marc ANDRIES Chef du Service de Surveillance des Moyens de Paiement Scripturaux marc.andries@banque-france.fr FEVAD Le

Plus en détail

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange)

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange) e (Single Euro Payments Area) qui suit la mise en place de l euro en 2002, concerne tous les acteurs économiques en Europe : grandes entreprises, PME-PMI, associations, collectivités publiques, particuliers.

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

Encaisser partout avec l iphone

Encaisser partout avec l iphone Encaisser partout avec l iphone L epayment App de ConCardis transforme votre iphone en terminal de paiement Déroulement du paiement en déplacement : sûr, simple et partout Vous souhaitez réaliser des paiements

Plus en détail

CEC Centre d'echange et de Compensation asbl Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011. Rue d Arlon 82 1040 Bruxelles

CEC Centre d'echange et de Compensation asbl Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011. Rue d Arlon 82 1040 Bruxelles CEC Centre d'echange et de Compensation asbl Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011 Rue d Arlon 82 1040 Bruxelles Rapport annuel 2012 TABLE DES MATIERES EVOLUTION GENERALE 5 EVOLUTION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ

DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ 2014 À PROPOS DE COLIS PRIVÉ COLIS PRIVÉ L OPÉRATEUR PRIVÉ N 1 DE LA LIVRAISON DE COLIS DES PARTICULIERS NOTRE IDENTITÉ Colis Privé est l opérateur privé numéro un de la livraison

Plus en détail

du tiers payant GÉNÉRALISATION UN DISPOSITIF SIMPLE ET SÉCURISÉ POUR FACILITER L ACCÈS AUX SOINS

du tiers payant GÉNÉRALISATION UN DISPOSITIF SIMPLE ET SÉCURISÉ POUR FACILITER L ACCÈS AUX SOINS GÉNÉRALISATION du tiers payant Juin 2015 UN DISPOSITIF SIMPLE ET SÉCURISÉ POUR FACILITER L ACCÈS AUX SOINS La généralisation du tiers payant en 2017 à l ensemble des soins de ville pour tous les assurés

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales.

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales. LA PLACE DE LA FRANCE PARMI LES CREANCIERS EUROPEENS EN MATIERE DE SOINS DE SANTE AU SEIN DE L UNION EUROPENNE ENTRE LE 31.12.1999 ET LE 31.12.2008 (REGLEMENTS CEE 1408/71 et 574/72) Les prestations versées

Plus en détail