Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie"

Transcription

1 Bilan psychologique et neuropsychologique des troubles associés dans la dysphasie Florence BOSSUS neuropsychologue Membre du CRTLA, Sous la direction du dr TESTARD

2 LES TROUBLES ASSOCIES La dysphasie est un trouble spécifique Dans la pratique, il est rarement isolé et souvent associé à : Des troubles cognitifs déficit attentionnel trouble de la mémoire trouble praxique Des troubles de la personnalité TED trouble du comportement dépression PSY ET NEUROPSY INTERVIENNENT ICI

3 CONSEQUENCES SUR LE DEVELOPPEMENT PSYCHOLOGIQUE Réduction du champ de la communication Distorsion des premières relations avec l entourage Image d incompétence scolaire, sociale et relationnelle

4 COMPORTEMENTS ASSOCIES Inhibition retrait social OU A L INVERSE Agitation hyperactivité «immaturité» «manque d autonomie»

5 TROUBLES COGNITIFS Rarement isolés Nécessité d une évaluation globale Anamnèse Entretien avec la famille Épreuves psychométriques et neuropsy Informations cliniques observation de l enfant, comportement, communication

6 OJECTIFS DU BILAN NEUROPSY Proposer un diagnostic différentiel en complément de l examen médical et du bilan ortho (ex : Dysphasie VS déficience intellectuelle) identifier les fonctions cognitives atteintes identifier les fonctions cognitives préservées proposer un diagnostic proposer des moyens de compensation expliquer les conséquences dans les apprentissages et la vie quotidienne proposer des pistes de rééducation

7 BILAN PSYCHOMETRIQUE WPPSI III : 2 ans 6 mois à 7 ans 3 mois WISC IV : 6 ans à 16 ans 11 mois Pourquoi un test de QI quand on suspecte une dysphasie? Évaluer le fonctionnement intellectuel Analyser un profil spécifique : souvent hétérogène importance des dissociations Orienter le choix des tests complémentaires

8 BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE Évaluation des fonctions cognitives associées : Les praxies Les fonctions exécutives et l attention La mémoire ETAT DES LIEUX DES TROUBLES ET DES FONCTIONS PRESERVEES SUR LESQUELLES S APPUYER

9 LES PRAXIES LES PRAXIES sont des gestes appris et automatisés: Bucco-faciales (ex : articulation) Gestuelles (ex : utiliser une fourchette pour manger) Visuelles (ex : organisation du regard lors de la lecture) DYSPRAXIE = Trouble de la programmation des gestes complexes, intentionnels et finalisés! dimension spatiale importante dans le trouble praxique

10 dyspraxie : signes cliniques DANS LA VIE QUOTIDIENNE : Maladresse Dessin pauvre et malhabile Jeux de construction très peu investis (cubes, legos ) Difficultés dans les gestes de la vie courante (habillage, repas ) SUR LE PLAN SCOLAIRE : Dès l école maternelle : graphisme, découpage, activités manuelles Au primaire : difficultés en mathématiques, en géographie, graphisme, trouble du langage écrit

11 Figure de Rey : Modèle

12 LES FONCTIONS EXECUTIVES Les fonctions exécutives ont un rôle hiérarchique de contrôle sur toutes les autres : «chef d orchestre» Les fonctions exécutives requièrent : -la définition d un but -la planification d une séquence de comportements -le contrôle et l ajustement du déroulement des comportements -le maintien de l attention et l inhibition des comportements inappropriés

13 L évaluation des fonctions exécutives et les signes cliniques La planification : capacité à organiser une séquence d actions dans un but précis Ex : actions ou discours désorganisés L inhibition : capacité à filtrer certains stimuli et en négliger d autres Ex : impulsivité, difficulté d initiation (enfant très dispersé ou sans réaction)

14 L évaluation des fonctions exécutives et les signes cliniques La flexibilité : capacité à passer d une tâche à une autre rapidement et efficacement Ex : persévérations, lenteur L attention : - divisée : capacité à répartir son attention entre plusieurs sources d informations (ex : écrire et écouter) - soutenue : capacité à maintenir un niveau d attention pendant une longue période (le comportement et la qualité des apprentissages se dégrade rapidement avec le temps)

15 Trouble des fonctions exécutives: les répercussions Sur le plan cognitif: Attention Motricité Mémoire Langage Sur le comportement: inhibition, apathie OU instabilité, impulsivité SUR LES APPRENTISSAGES

16 LA MEMOIRE La MEMOIRE est une fonction transversale qui intervient dans de nombreux apprentissages BILAN DE LA MEMOIRE : recherche de dissociations Différentes modalités : visuelle VS auditivo-verbale Mesure des capacités de stockage et de récupération immédiat différé évocation - reconnaissance

17 Chaîne de la communication (Larose, 1995 et Mazeau, 1997) raisonnement attention mémoire fonctions exécutives LANGAGE accès au sens Compréhension Interprétation Expression Perception sonore Programmation phonologique Audition périphérique Message verbal Organe phonatoire Interlocuteur

18 CONCLUSION La dysphasie est un trouble spécifique mais le profil cognitif de chaque enfant est également spécifique TABLEAUX CLINIQUES COMPLEXES Importance d une évaluation précise des fonctions cognitives pour identifier les troubles mais aussi les fonctions préservées

19 Merci pour votre attention

Les troubles du langage oral les dysphasies

Les troubles du langage oral les dysphasies Les troubles du langage oral les dysphasies DES Pédiatrie 21 juin 2008 G. BUSSY, neuropsychologue, service de Neuropédiatrie Étude de Cas : Anyel Anyel consulte la première fois à 5 ans 11 mois adressé

Plus en détail

DYSPRAXIES DEVELOPPEMENTALES

DYSPRAXIES DEVELOPPEMENTALES DYSPRAXIES DEVELOPPEMENTALES INTERET DU REPERAGE ET DE LA PRISE EN CHARGE EN PSYCHIATRIE Mélanie Blot, psychologue Christine Maladry, psychomotricienne Emilie Walczak, interne Table des matières Introduction

Plus en détail

Un enfant maladroit rôle du médecin

Un enfant maladroit rôle du médecin Un enfant maladroit rôle du médecin JP BLANC pédiatre La plainte: la maladresse Rarement la plainte initiale Plus souvent la lenteur Plus souvent les problèmes scolaires (écriture) 1 Analyser la plainte

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique : aide au diagnostique des démences

Le bilan neuropsychologique : aide au diagnostique des démences Le bilan neuropsychologique : aide au diagnostique des démences Michaël DODILLE Neuropsychologue Centre Médical Felix Mangini Hauteville-Lompnes (01) Introduction L évaluation des fonctions cognitives

Plus en détail

CLINIQUE DE LA MALADIE D ALZHEIMER COMMUNE

CLINIQUE DE LA MALADIE D ALZHEIMER COMMUNE CLINIQUE DE LA MALADIE D ALZHEIMER COMMUNE UN DIAGNOSTIC POTENTIELLEMENT FACILE A FAIRE Scénographie de la consultation Analyse des troubles du patient Description des troubles par l entourage Retentissement

Plus en détail

LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES STAGE DU 4 ET 5 AVRIL 2016 ANIMÉ PAR CHRISTIAN BORÉ ET ÉVELYNE SÉJOUR ISFEC NANTES

LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES STAGE DU 4 ET 5 AVRIL 2016 ANIMÉ PAR CHRISTIAN BORÉ ET ÉVELYNE SÉJOUR ISFEC NANTES LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES STAGE DU 4 ET 5 AVRIL 2016 ANIMÉ PAR CHRISTIAN BORÉ ET ÉVELYNE SÉJOUR ISFEC NANTES LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES On entend par trouble spécifique

Plus en détail

19 mai 2010 Colloque R4P La Dyspraxie visuo-spatiale, un concept toujours d actualité?

19 mai 2010 Colloque R4P La Dyspraxie visuo-spatiale, un concept toujours d actualité? 19 mai 2010 Colloque R4P La Dyspraxie visuo-spatiale, un concept toujours d actualité? PERSPECTIVES DE RECHERCHE Emmanuelle Gavault Neuropsychologue - Docteur en psychologie Services de Neuropédiatrie

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages 13 Octobre 2012 13 rue de l est 21000 DIJON tél. 03 80 50 09 48 - contact@pluradys.org - www.pluradys.org Siège Social : 7 rue de volnay 21000 DIJON SIRET :

Plus en détail

Échelle d évaluation du comportement socio-adaptatif à tous les âges de la vie. Évaluation de l autonomie de la personne avec ou sans handicap

Échelle d évaluation du comportement socio-adaptatif à tous les âges de la vie. Évaluation de l autonomie de la personne avec ou sans handicap Échelle d évaluation du comportement socio-adaptatif à tous les âges de la vie Évaluation de l autonomie de la personne avec ou sans handicap La explore 3 domaines majeurs : la Communication, la Vie quotidienne

Plus en détail

Handicaps invisibles

Handicaps invisibles Troubles des apprentissages dans l Infirmité Motrice Cérébrale Handicaps invisibles Antoine ARENTS - Neuropsychologue EREA Toulouse Lautrec Vaucresson IEM Saint Jean de Dieu Paris SESSAD APETREIMC Paris

Plus en détail

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté

Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage, parole, expression orale Nom et prénom : Classe : Période : Grille d observation en vue du signalement d un élève en difficulté Langage compréhensible Difficultés d articulation Problèmes de syntaxe

Plus en détail

Qu est-ce qu un bilan orthophonique et cognitif?

Qu est-ce qu un bilan orthophonique et cognitif? Qu est-ce qu un bilan orthophonique et cognitif? Raphaëlle ABADIE Psychologue-Neuropsychologue Hôpital Femme Mère Enfant 1 Qu est-ce qu un bilan cognitif? MEMOIRE ATTENTION EVALUATION FONCTIONS CEREBRALES

Plus en détail

«à l école, cé dysfficile...»

«à l école, cé dysfficile...» Rennes : Colloque du 21 mars 2009. «à l école, cé dysfficile...» Dominique Vannier Enseignant spécialisé Clis 2 Laval Présentation de la Clis :. Effectif : 13 élèves (6 à 11ans) - 3 déficients auditifs

Plus en détail

LES FIGURES COMPLEXES DE REY

LES FIGURES COMPLEXES DE REY LES FIGURES COMPLEXES DE REY Fonctions exécutives Rappel LES FONCTIONS EXECUTIVES SE COMPOSENT DES APTITUDES SUIVANTES: Élaboration d'une stratégie, comme choix autogéré dirigé vers un but Planification

Plus en détail

Troubles des apprentissages

Troubles des apprentissages Troubles des apprentissages Qu est-ce qu un trouble des apprentissages? Dysphasie Dyspraxie Dyslexie TDA-H Qu est-ce qu un trouble des apprentissages? Un trouble d apprentissage correspond à une atteinte

Plus en détail

S ALIMENTER EN PAYS AUTISTE

S ALIMENTER EN PAYS AUTISTE Colloque Form ortho S ALIMENTER EN PAYS AUTISTE, orthophoniste Le temps du repas est, le plus souvent, une gageure pour les personnes porteuses de TSA du fait de leurs particularités sensorielles et de

Plus en détail

Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES

Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES Sous Direction de la P.M.I. Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES PRESENTATION STATISTIQUE DES BILANS DE SANTE REALISES EN ECOLES MATERNELLES Année (année Scolaire scolaire

Plus en détail

LES DYSPHASIES. Dysphasies développementales Définition. Dysphasies développementales. Dysphasies développementales

LES DYSPHASIES. Dysphasies développementales Définition. Dysphasies développementales. Dysphasies développementales LES DYSPHASIES Catherine Pech - Georgel : Phoniatre Florence George : Orthophoniste Service de Neuropédiatrie du Pr. Mancini Dysphasies développementales Définition Troubles spécifiques, primaires, structurels

Plus en détail

Moustapha NDIAYE 9 ème Congrès International de la SPE, 12 14 Novembre 2013

Moustapha NDIAYE 9 ème Congrès International de la SPE, 12 14 Novembre 2013 Moustapha NDIAYE 9 ème Congrès International de la SPE, 12 14 Novembre 2013 INTRODUCTION Déficits cognitifs et troubles comportement + fréquents chez Épileptiques que dans Population générale Effet de

Plus en détail

L EVALUATION DE L ATTENTION

L EVALUATION DE L ATTENTION L EVALUATION DE L ATTENTION En pratique? Marie MOURER, Psychologue Neuropsychologue Libéral, Saint-Etienne CMPP, Saint-Etienne Membre du réseau Dys42 Membre de NeuroGônes marie.mourer@gmail.com «Fais attention!»

Plus en détail

INTERVENTION DU 27/04/2007 ============ Geneviève LYARD

INTERVENTION DU 27/04/2007 ============ Geneviève LYARD INTERVENTION DU 27/04/2007 ============ Geneviève LYARD Psychologue/neuropsychologue DYS DYS ILS SONT COMMENT LES COMPRENDRE ET LES AIDER CARACTERISTIQUES COMMUNES Trouble permanent Amélioré mais pas guéri

Plus en détail

L évaluation du langage des enfants âgés entre 0 et 5 ans: particularités et défis! Marie Vézina Audette Sylvestre

L évaluation du langage des enfants âgés entre 0 et 5 ans: particularités et défis! Marie Vézina Audette Sylvestre L évaluation du langage des enfants âgés entre 0 et 5 ans: particularités et défis! Marie Vézina Audette Sylvestre 6 février 2014 Habiletés prélinguistiques Sphères du langage Contact visuel Attention

Plus en détail

La Remédiation Cognitive. De quoi parle-t-on? Marjolaine Corbeil - Psychologue

La Remédiation Cognitive. De quoi parle-t-on? Marjolaine Corbeil - Psychologue La Remédiation Cognitive De quoi parle-t-on? Marjolaine Corbeil - Psychologue Demi journée Fédération Régionale (Nord Pas de Calais) de Recherche 11 Mars 2010 La Remédiation Cognitive (RC) Technique s

Plus en détail

Les 6 types de handicap reconnus par la loi n 2005n

Les 6 types de handicap reconnus par la loi n 2005n Les 6 types de handicap reconnus par la loi n 2005n 2005-102 (d apr du 11 février f 2005 après s la revue APAJH/n 101/mars 2009) 2009 ASH 04 1 L article 2 de la loi du 11 février f 2005 propose pour la

Plus en détail

Olivier LODÉHO Département ASH ESPE de La Réunion. Les troubles spécifiques des apprentissages

Olivier LODÉHO Département ASH ESPE de La Réunion. Les troubles spécifiques des apprentissages Olivier LODÉHO Département ASH ESPE de La Réunion Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages. FLETTER en 2004 établit les critères qui caractérisent les TSA

Plus en détail

L orthophoniste auprès de la personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou maladie apparentée

L orthophoniste auprès de la personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou maladie apparentée L orthophoniste auprès de la personne atteinte de la maladie d Alzheimer ou maladie apparentée Carole Rougean 16 mai 2014 L orthophoniste est Professionnel para-médical Sur prescription médicale Nomenclature

Plus en détail

LA DYSPRAXIE. Mais c est un enfant intelligent, vif, curieux avec un bon langage oral ; il a une bonne mémoire, apprend avec efficacité.

LA DYSPRAXIE. Mais c est un enfant intelligent, vif, curieux avec un bon langage oral ; il a une bonne mémoire, apprend avec efficacité. Service Médical Promotion Santé des Elèves 45, avenue Jean GIRAUDOUX B.P. 71080 66103 PERPIGNAN CEDEX LA DYSPRAXIE FICHE ENSEIGNANT Qu est-ce que la dyspraxie? Comment la suspecter? Un enfant dyspraxique

Plus en détail

TROUBLES ACQUISITION DE LA COORDINATION ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT

TROUBLES ACQUISITION DE LA COORDINATION ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT TROUBLES ACQUISITION DE LA COORDINATION ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT T.A.C. ET DYSPRAXIE DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITIONS PRAXIES : coordination motrice volontaire, orientée vers un but, et permettant d agir

Plus en détail

ETUDE DE CAS : ANAÏS, 6 ANS ET DEMI, PRESENTANT UNE DYSPRAXIE ÉLEMENTS D ANAMNESE

ETUDE DE CAS : ANAÏS, 6 ANS ET DEMI, PRESENTANT UNE DYSPRAXIE ÉLEMENTS D ANAMNESE ETUDE DE CAS : ANAÏS, 6 ANS ET DEMI, PRESENTANT UNE DYSPRAXIE La demande est celle d un examen psychologique, pour le Centre de référence des troubles du langage et des apprentissages dont dépend Anaïs

Plus en détail

APEDYS Franche Comté : apedys.franchecomte@laposte.net Retour sur l enquête lancée par l Apedys Franche Comté en décembre 2014

APEDYS Franche Comté : apedys.franchecomte@laposte.net Retour sur l enquête lancée par l Apedys Franche Comté en décembre 2014 Les Dys au Quotidien APEDYS Franche Comté : apedys.franchecomte@laposte.net Retour sur l enquête lancée par l Apedys Franche Comté en décembre 2014 Objectif de cette enquête : cette enquête n'est pas banale,

Plus en détail

Évaluation de la mémoire de travail

Évaluation de la mémoire de travail Évaluation de la mémoire de travail Mémoire La boucle phonologique Son déficit est mis en évidence par des scores chutés dans des tâches classiques Empan de chiffres ou de mots Mais on ne saura pas en

Plus en détail

Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie. INFORMATION AUX PATIENTS Les troubles des fonctions exécutives

Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie. INFORMATION AUX PATIENTS Les troubles des fonctions exécutives Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie INFORMATION AUX PATIENTS Les troubles des fonctions exécutives Introduction A la suite d une lésion cérébrale, une personne peut souffrir

Plus en détail

Le WISC IV: théorie et études de cas

Le WISC IV: théorie et études de cas Le WISC IV: théorie et études de cas Réseau TAP- le 25 septembre 2012 Stéphanie IANNUZZI Psychologue - Neuropsychologue Centre de Référence des Troubles des Apprentissages CHU Bicêtre Lucie HANNEQUIN Psychologue-

Plus en détail

Le nombre au cycle 2. Le calcul mental. Novembre 2011

Le nombre au cycle 2. Le calcul mental. Novembre 2011 Le nombre au cycle 2 Le calcul mental Novembre 2011 Calcul mental Calcul pensé Calcul automatisé Calcul rapide Calcul posé Calcul écrit Calcul instrumenté Calcul approché A quoi sert le calcul mental?

Plus en détail

LES TROUBLES DU LANGAGE ORAL DE L ENFANT

LES TROUBLES DU LANGAGE ORAL DE L ENFANT LES TROUBLES DU LANGAGE ORAL DE L ENFANT 1 Troubles du langage oral diagnostic et prise en charge 1. ORTHOPHONISTE LIBERALE Médecin et Psychologue scolaires (5 à 10 % des élèves scolarisés présentent des

Plus en détail

EVALUATION CLINIQUE DE L ENFANT DYSPRAXIQUE

EVALUATION CLINIQUE DE L ENFANT DYSPRAXIQUE EVALUATION CLINIQUE DE L ENFANT DYSPRAXIQUE Dr Anne Descotes, Sylvain Darrous, Chloé Prado CHU Grenoble Journée L Evaluation clinique R4P 10 10 08 Evaluer dans quel but? Avec quels indicateurs? Buts Diagnostique

Plus en détail

Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie. INFORMATION AUX PATIENTS L héminégligence

Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie. INFORMATION AUX PATIENTS L héminégligence Département hospitalier Services de neuropsychologie et logopédie INFORMATION AUX PATIENTS L héminégligence Mai 2011 Introduction A la suite d une lésion cérébrale, une personne peut souffrir de séquelles

Plus en détail

LES TROUBLES DU LANGAGE ET LA SEP

LES TROUBLES DU LANGAGE ET LA SEP LES TROUBLES DU LANGAGE ET LA SEP Annick Duchêne OCTOBRE 2013 Problématique généraleg Avis des auteurs partagés s sur l existence de troubles du langage - rôle de la substance blanche et structures sous

Plus en détail

Approche neuropsychologique et Psychologique des Pathologies neurodégénératives 1re Partie

Approche neuropsychologique et Psychologique des Pathologies neurodégénératives 1re Partie Formation extra-muros Approche neuropsychologique et Psychologique 1re Partie Programme DPC n 47341500051 Hôtel Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux constat s

Plus en détail

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce

Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Livret de suivi de l enfant intellectuellement précoce Le comprendre pour mieux l accompagner Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le : 1 Objectifs EIP: définition Ce livret est délivré à

Plus en détail

Troubles du comportement dans les maladies rares. Etat des connaissances génétiques. Pierre Sarda

Troubles du comportement dans les maladies rares. Etat des connaissances génétiques. Pierre Sarda Troubles du comportement dans les maladies rares Etat des connaissances génétiques Pierre Sarda Troubles du comportement dans les Anomalies du Développement Les anomalies du développement touchent le développement

Plus en détail

Olivier d Arripe neuropsychologue

Olivier d Arripe neuropsychologue Les séquelles cognitives consécutives aux atteintes cérébrales chez les patients alcoolo dépendants Qu est qu une fonction cognitive? Quel vécu au quotidien? Olivier d Arripe neuropsychologue Différents

Plus en détail

CALCUL MENTAL CYCLE 2

CALCUL MENTAL CYCLE 2 CALCUL MENTAL CYCLE 2 «L entraînement quotidien au calcul mental permet une connaissance plus approfondie des nombres et une familiarisation avec leurs propriétés.» Programmes de l école primaire Ce diaporama

Plus en détail

Les Troubles Spécifiques des Apprentissages. Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012

Les Troubles Spécifiques des Apprentissages. Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012 Les Troubles Spécifiques des Apprentissages Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012 SOURCES Les DYS. Une présentation Alain Pouhet, médecin de rééducation fonctionnelle Michèle

Plus en détail

SURDITE UNILATERALE. L enfant. L adulte SURDITE BILATERALE. Question 49

SURDITE UNILATERALE. L enfant. L adulte SURDITE BILATERALE. Question 49 Le handicap auditif est la conséquence d une surdité bilatérale ou unilatérale. Il dépend de l âge du sujet et de l uni ou bilatéralité de la surdité et de son intensité. Table des matières Surdité unilatérale...1

Plus en détail

Troubles Spécifiques des Apprentissages. Lectures de la difficulté scolaire Apport des neurosciences Définitions Différents troubles Pronostics

Troubles Spécifiques des Apprentissages. Lectures de la difficulté scolaire Apport des neurosciences Définitions Différents troubles Pronostics Troubles Spécifiques des Apprentissages Lectures de la difficulté scolaire Apport des neurosciences Définitions Différents troubles Pronostics 1 2 «Lectures» de la difficulté scolaire Échec scolaire 3

Plus en détail

Emmanuelle MONTOLOY-RASCLE Orthophoniste, coordonnatrice au Réseau DYS-42

Emmanuelle MONTOLOY-RASCLE Orthophoniste, coordonnatrice au Réseau DYS-42 LA DYSPHASIE: qu est ce que c est? Emmanuelle MONTOLOY-RASCLE Orthophoniste, coordonnatrice au Réseau DYS-42 Définition: «Déficit durable des performances verbales, significatif en regard des normes établies

Plus en détail

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités

Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Adapter la scolarité des élèves en situation de handicap : Généralités Claire Goulet CPC ASH - 2010 Claire Goulet - CPC ASH 67-2010 1 La situation de handicap : Elle est différente de la difficulté scolaire

Plus en détail

L Evaluation fonctionnelle. Marina BROCARD Psychologue- Neuropsychologue

L Evaluation fonctionnelle. Marina BROCARD Psychologue- Neuropsychologue L Evaluation fonctionnelle Marina BROCARD Psychologue- Neuropsychologue m.brocard@ch-guillaumeregnier.fr SOMMAIRE POURQUOI COMMENT QUELS OUTILS ET APRES POURQUOI Incontournable pour identifier la symptomatologie

Plus en détail

T.A.C TROUBLES D ACQUISITION DE LA COORDINATION DR BELLEGARDE

T.A.C TROUBLES D ACQUISITION DE LA COORDINATION DR BELLEGARDE T.A.C TROUBLES D ACQUISITION DE LA COORDINATION DR BELLEGARDE TROUBLES DEVELOPPEMENTAUX Dyspraxies de développement TAC Dysgraphies DEFINITIONS PRAXIES : fonctions cognitives élaborées, qui permettent

Plus en détail

Makaton. Conversation. Reportage photo

Makaton. Conversation. Reportage photo Le programme Makaton s adresse à des enfants souffrant de troubles sévères du langage et/ou de la communication. Il propose des outils pour une communication fonctionnelle, qui associent la parole, les

Plus en détail

Quand l expertise psychiatrique devient nécessaire. M e Jean-François Cloutier 25 novembre 2009

Quand l expertise psychiatrique devient nécessaire. M e Jean-François Cloutier 25 novembre 2009 Quand l expertise psychiatrique devient nécessaire M e Jean-François Cloutier jcloutier@fasken.com 25 novembre 2009 Aperçu Circonstances donnant lieu à l expertise Objectifs de l expertise Choix de l expert

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

LICENCE. Psychologie

LICENCE. Psychologie LICENCE Psychologie Qu est-ce que la psychologie? La psychologie vise à comprendre et à expliquer les activités mentales et comportementales des individus placés dans des situations simples ou complexes.

Plus en détail

ATELIER : La mallette RMS et la CRT comme outils de Remédiation Cognitive.

ATELIER : La mallette RMS et la CRT comme outils de Remédiation Cognitive. ATELIER : La mallette RMS et la CRT comme outils de Remédiation Cognitive. Formation sur les encéphalopathies alcooliques Stéphanie Potier, psychologue spécialisée en neuropsychologie Le 14 Novembre 2013

Plus en détail

Le bruit, un véritable enjeu de santé pour les jeunes

Le bruit, un véritable enjeu de santé pour les jeunes Le bruit, un véritable enjeu de santé pour les jeunes Dr. Denis Verheulpen Neuropédiatrie, Hôpital Erasme, Université Libre de Bruxelles Effets du bruit sur la santé Effets sur l audition Effets sur la

Plus en détail

UNE QUESTION DE SANTE PUBLIQUE

UNE QUESTION DE SANTE PUBLIQUE UNE QUESTION DE SANTE PUBLIQUE Les troubles des apprentissages du langage concernent 5% des enfants d une tranche d âge,1% sont atteints de troubles sévères Février 2000 : rapport Jean-Charles RINGARD

Plus en détail

Les documents de référence

Les documents de référence AUTISME et TED Les documents de référence Les avis du Comité National d Ethique Le Plan Autisme 2008-2010 Recommandations pour la pratique professionnelle du diagnostic de l autisme (HAS - 2005) Etat des

Plus en détail

ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS

ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Elèves en difficulté Avoir des difficultés (la difficulté est inhérente et constitutive de tout apprentissage) est différent d être en difficulté. La difficulté

Plus en détail

Samedi 16 janvier 2016

Samedi 16 janvier 2016 Dyslexie, dyspraxie et autres dys: Mieux les identifier et les prendre en charge Par Olivier REVOL Modérateur: Marine de CHEFDEBIEN L égalité à l école? Parfois injuste 4 Question 1: L échec scolaire Est

Plus en détail

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT

GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT 3- GRILLE DE VISITE D UN ENSEIGNANT SUPPLEANT Par un formateur/maf Grille de visite en référence aux compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. Arrêté du 18 Juillet 2013.

Plus en détail

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Découvrir le monde Devenir élève

Plus en détail

Vous avez dit «mémoire de travail»? Corentin Gonthier Maître de conférences en psychologie différentielle

Vous avez dit «mémoire de travail»? Corentin Gonthier Maître de conférences en psychologie différentielle Vous avez dit «mémoire de travail»? Corentin Gonthier Maître de conférences en psychologie différentielle corentin.gonthier@univ-rennes2.fr 2 3 4 5 Vous avez dit «mémoire de travail»? Question 1 : Mais

Plus en détail

ETUDE CLINIQUE MICROFANC. 25 ans de l AFMF 17 Octobre Dr Sandrine PASSEMARD. Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC

ETUDE CLINIQUE MICROFANC. 25 ans de l AFMF 17 Octobre Dr Sandrine PASSEMARD. Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC ETUDE CLINIQUE MICROFANC 25 ans de l AFMF 17 Octobre 2015 Dr Sandrine PASSEMARD Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC QU Est-ce QUE MICROFANC? ETUDE CLINIQUE - PHRC FINANCEE PAR la DRCD

Plus en détail

Clés d entrée, Définition Signes cliniques, Rééducation Coopération scolaire

Clés d entrée, Définition Signes cliniques, Rééducation Coopération scolaire Clés d entrée, Définition Signes cliniques, Rééducation Coopération scolaire Caroline Masson, Docteur en Sciences du langage Valérie Terpereau, Orthophoniste Journées des DYS 13 octobre 2012 - AUXERRE

Plus en détail

DYSPRAXIES. Apports théoriques

DYSPRAXIES. Apports théoriques DYSPRAXIES Apports théoriques 1 2 Sources Sources Livres: Michel Mazeau «Déficits visuo-spatiaux et dyspraxies de l enfant, du trouble à la rééducation. Neuropsychologie et troubles des apprentissages,

Plus en détail

Formation à destination des personnels Et proches accompagnant des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer

Formation à destination des personnels Et proches accompagnant des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer Formation à destination des personnels Et proches accompagnant des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer Carpe Diem : un regard différent, une approche différente 05 avril 2013 Nicole POIRIER OBJECTIF

Plus en détail

Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE

Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE 1944 : Hans Asperger : psychopathie autistique 1981 : Lorna Wing : le Syndrome d Asperger 1988 : First International Conference on Asperger Syndrom à Londres 1989 :

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES ET TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT

TROUBLES DES APPRENTISSAGES ET TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT TROUBLES DES APPRENTISSAGES ET TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT CAUSES DES DIFFICULTÉS D APPRENTISSAGE SCOLAIRE INSTRUMENTALES PSYCHOLOGIQUES Troubles perceptifs Déficience globale : 2 à 3 % Troubles spécifiques

Plus en détail

Document à destination. des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap.

Document à destination. des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. Document à destination des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. LE HANDICAP MOTEUR 1 Fiche pratique «Handicap» Selon la loi

Plus en détail

AIDER UNE PERSONNE TED À RÉUSSIR AUX EXAMENS

AIDER UNE PERSONNE TED À RÉUSSIR AUX EXAMENS AIDER UNE PERSONNE TED À RÉUSSIR AUX EXAMENS Eulalie Guermonprez, 4 décembre 2014, Sessad Outrebleu OBJECTIFS Nouvelle étape : Réussite aux examens des TED Diffuser la connaissance et les outils nécessaires

Plus en détail

Enjeux de l acquisition du lexique

Enjeux de l acquisition du lexique Enjeux de l acquisition du lexique L apprentissage du lexique est une activité qui se construit tout au long de la vie. En enrichissant son vocabulaire l élève accroit sa capacité à se repérer dans le

Plus en détail

( Pascale Ollagnon Orthophoniste, spécialisée en rééducation Logico- Mathématique )

( Pascale Ollagnon Orthophoniste, spécialisée en rééducation Logico- Mathématique ) CALCUL & DYSCALCULIES ( Pascale Ollagnon Orthophoniste, spécialisée en rééducation Logico- Mathématique ) Mail : Formatrice au GEPALM ( formation ortho, psychotmot, ens spé sur le calcul et le champ logico-mathématique

Plus en détail

S. Bioux Psychologue Service Neurologie

S. Bioux Psychologue Service Neurologie S. Bioux Psychologue Service Neurologie http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion CMRR du 12/04/2012 73 ans Professeur Antécédents : HTA Goitre hétéro-nodulaire Péricardite virale Ulcère Carcinome

Plus en détail

L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL PLAN DE LA PRÉSENTATION

L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL PLAN DE LA PRÉSENTATION L ORTHOPHONIE EN MILIEU COLLÉGIAL Jade Payeur Poirier, orthophoniste Collège Ahuntsic Sylvie Thivierge, orthophoniste Clinique privée PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Mise en place des services et présentation

Plus en détail

ADAPTATIONS PEDAGOGIQUES: PPRE, PAP..

ADAPTATIONS PEDAGOGIQUES: PPRE, PAP.. ADAPTATIONS PEDAGOGIQUES: PPRE, PAP.. Magali Dumesny Psychologue, Responsable de formation, Psychopédagogue. Mercredi 21janvier 2015 Troubles Spécifiques des Apprentissages Il s agit de difficultés d apprentissage

Plus en détail

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales 4 indices plus spécifiques La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale «L examen de débrouillage» dans le repérage des troubles d apprentissage Indice de raisonnement verbal Similitudes

Plus en détail

PPRE. Lecture de consignes. Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1

PPRE. Lecture de consignes. Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1 PPRE Lecture de consignes Groupe de travail «PPRE & Compétences» Octobre 2006 Page : 1 PPRE : Lecture de consignes Introduction Entretien préalable avec l élève Repérage des difficultés Activités communes

Plus en détail

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013

Bulletin officiel n 32 du 5 septembre 2013 Unité d Enseignement N 6.1 : Stage Découverte 1 : Stage en milieu scolaire Semestre : 2 Nombre d heures : 120 ou 30 demi-journées Compétences : N 8-10 TD : 0 TPE : 20 Nombre ECTS : 3 UE 1.2.1 Psychologie

Plus en détail

Les troubles spécifiques du langage

Les troubles spécifiques du langage Troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques du langage Mme Saltarelli, Orthophoniste Mme Burgevin, Orthophoniste Mme Masson, Dr en Sciences du Langage Formations financées par l ARS

Plus en détail

Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Tom Pouss 11 décembre 2010

Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Tom Pouss 11 décembre 2010 . 1 Référentiel d Observations des Compétences Sociales Groupe Tom Pouss 11 décembre 2010 Le Référentiel d Observation des Compétences Sociales Tom Pouss est le fruit d un travail d élaboration collective

Plus en détail

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Principe de l évaluation en neuropsychologie clinique! Objectif

Plus en détail

Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives

Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives DU de Neuropsychologie Paris VI 2006/2007 Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives Valérie Hahn Barma Neuropsychologue Centre de Neuropsychologie Hôpital de la Salpêtrière

Plus en détail

Formation AVS 18 juin 2014. Déficience intellectuelle et scolarisation

Formation AVS 18 juin 2014. Déficience intellectuelle et scolarisation Formation AVS 18 juin 2014 Déficience intellectuelle et scolarisation Quelle définition? La diversité des représentations : Dans la société : la question de l'étrange, la peur de la contagion ; L'influence

Plus en détail

La dysphasie. 15 janvier et 29 janvier 2009. Présentation pour le Réseau Santé Langage

La dysphasie. 15 janvier et 29 janvier 2009. Présentation pour le Réseau Santé Langage La dysphasie Présentation pour le Réseau Santé Langage 15 janvier et 29 janvier 2009 Anne Céline Asselin Orthophoniste Centre de Référence des Troubles Spécifiques du Langage Plan Définition le retard

Plus en détail

L évaluation diagnostique de la déficience intellectuelle. Objectifs INTRODUCTION

L évaluation diagnostique de la déficience intellectuelle. Objectifs INTRODUCTION L évaluation diagnostique de la déficience intellectuelle Colloque du Centre François-Michelle 17 octobre 2008 Louise Garant psychologue Personne-ressource, Service régional de soutien et d expertise Commissions

Plus en détail

UCRP, MPR CHU, R4P et dyspraxie. Échanges avec les psychologues scolaires de l Isère

UCRP, MPR CHU, R4P et dyspraxie. Échanges avec les psychologues scolaires de l Isère UCRP, MPR CHU, R4P et dyspraxie Échanges avec les psychologues scolaires de l Isère Dr Anne Descotes, Sylvain Darrous, Chloé Prado 23 juin 08 UCRP Unité de coordination en rééducation pédiatrique 3 coordinations

Plus en détail

Troubles des apprentissages. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages 1 La démarche diagnostique La problématique des TSA 2 - Problématique complexe - Insuffisance de formation, d information - Textes législatifs depuis quelques années - Création

Plus en détail

PROGRAMME D EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN

PROGRAMME D EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN PROGRAMME D EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN Francine Pfeil : cadre de santé responsable ETP sein Danielle Prébay : pharmacien APHAL 19 mars 2013 Luxembourg Objectif de

Plus en détail

FORMATION COPsy À AUTUN le 21 septembre 2012

FORMATION COPsy À AUTUN le 21 septembre 2012 Marie Claire GAUDRAY FORMATION COPsy À AUTUN le 21 septembre 2012 Psychologue Les troubles spécifiques des apprentissages : TSA I. Répercussions psycho- affectives dans les troubles spécifiques des apprentissages

Plus en détail

Démence et perte d autonomie psychique. Michaël DODILLE Neuropsychologue Centre Médical Felix Mangini Hauteville (01)

Démence et perte d autonomie psychique. Michaël DODILLE Neuropsychologue Centre Médical Felix Mangini Hauteville (01) Démence et perte d autonomie psychique Michaël DODILLE Neuropsychologue Centre Médical Felix Mangini Hauteville (01) Démence et perte d autonomie psychique Introduction Vieillissement normal et démence

Plus en détail

B.A.BAR: l expérience d un nouvel appareil de communication menée auprès de deux personnes aphasiques.

B.A.BAR: l expérience d un nouvel appareil de communication menée auprès de deux personnes aphasiques. Ref FST: 083F B.A.BAR: l expérience d un nouvel appareil de communication menée auprès de deux personnes aphasiques. par Cendrine Hirt, logopède spécialisée en aphasie, exerçant en libéral à Yverdon, Suisse.

Plus en détail

Vous avez dit «DYSPRAXIE»???

Vous avez dit «DYSPRAXIE»??? Vous avez dit «DYSPRAXIE»??? La dyspraxie un handicap invisible mais réel 1 Comment adapter et personnaliser une scolarité en fonction de l'intensité des difficultés sans exclure l'enfant du groupe classe,

Plus en détail

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle

La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle La scolarisation des enfants avec TED à l école maternelle Armande Perrier Enseignante spécialisée 15 mai 2014 La loi du 11 février 2005 pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES. Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne

MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES. Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne MEDECINE DE REEDUCATION ET SCLEROSE EN PLAQUES Dr Bruno Fernandez, Service de MPR, CHU de Saint Etienne LA MPR Offre multidisciplinaire en équipe Médecin spécialisé en MPR Handicap Paramédicaux Kinésithérapeutes

Plus en détail

Les groupes d entraînement aux habiletés sociales

Les groupes d entraînement aux habiletés sociales Les groupes d entraînement aux habiletés sociales Judith Brisot-Dubois, Orthophoniste, Ph.D, CRA L-R, SMPEA Peyre-Plantade, CHRU de Montpellier Améliorer l accompagnement des enfants et adolescents avec

Plus en détail

Les enjeux de l école maternelle. Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch.

Les enjeux de l école maternelle. Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch. Les enjeux de l école maternelle Une école pour apprendre. «Au possible nous sommes tenus» M. Hirsch. Spécificité et enjeux de l école maternelle : Une école pour les élèves entre 3 et 6 ans. Enjeux aider

Plus en détail

Les troubles praxiques: caractéristiques et pistes pour la classe

Les troubles praxiques: caractéristiques et pistes pour la classe Les troubles praxiques: caractéristiques et pistes pour la classe JPM 2013 Isabelle Darveau, et Isabelle Lauzon CP adaptation scolaire, CS des Patriotes Les troubles praxiques Qu est-ce qu une praxie?

Plus en détail

Variabilité et Hétérogénéité des Profils Psychométriques chez 50 enfants HPI

Variabilité et Hétérogénéité des Profils Psychométriques chez 50 enfants HPI Colloque Juillet 2010 - Université Paris-Descartes Variabilité et Hétérogénéité des Profils Psychométriques chez 50 enfants HPI Par Mehdi LIRATNI, Docteur en Psychologie, Psychologue Laboratoire de Psychologie

Plus en détail

De l activité graphique à l écriture 1

De l activité graphique à l écriture 1 De l activité graphique à l écriture 1 OBJECTIF : Faire passer progressivement l enfant d une activité graphique spontanée à une activité graphique contrôlée le préparant à l écriture cursive. COMPÉTENCE

Plus en détail