L informatique au service du projet d architecture

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L informatique au service du projet d architecture"

Transcription

1 L informatique au service du projet d architecture

2 1 Sommaire I Introduction II- L importance du dessin à la main III- La conception A) La forme sans la fonction B) Visualisation spatiale C) La précision du trait D) La richesse du vide E) Illustrer ses propos F) La pensée en plan, coupe et perspective G) Formes d algorithmes IV Analyse constructive V L informatique et la maquette A) La découpe laser B) L impression 3D VI Conclusion

3 2 I Introduction L architecture est intrinsèquement liée à l Histoire. Depuis les premières constructions de l homme jusqu'à notre aire, elle a évolué et avec le temps s est métamorphosée. Elle est datée mais intemporelle, elle ne fait pas que suivre son temps, elle le devance et lui survie. Depuis ses débuts, les outils de l architecte n ont cessé d évoluer et pourtant, c est toujours avec un papier et un crayon que nous exprimons notre pensée. Cependant, il est un outil qui est très décrié et qui pourtant est devenu indispensable : l outil informatique. Le projet d architecture est une discipline qui fait appel à de nombreux intervenants, maître d œuvre, maître d ouvrage, bureaux d études, artisans divers, ouvriers,. Pour pouvoir se comprendre et construire ensemble, il est important qu ils se comprennent mutuellement. L informatique permet de faciliter grandement cette coordination : format de fichiers communs (comme le dwg du sacro- saint Autocad), échange de fichiers en temps réel (Cloud, mail, ), possibilité de pouvoir échanger ou consulter des fichiers n importe où (Smartphone, tablette, ordinateur portable, ). Les outils informatiques permettent aussi de réduire significativement le temps de production. Les outils de dessins comme Autocad permettent de pouvoir tracer des plans beaucoup plus vite et précisément qu à la main. Les logiciels tels que Archicad ou Revit permettent de construire le projet directement en plan, coupe et 3D. Certains architectes vont même plus loin en détournant des logiciels qui n étaient pas conçus pour l architecture, comme le célèbre Frank Gehry et son utilisation du logiciel Catia à la base destiné à l aérospatial, lui permettant de pouvoir concevoir et analyser la structure et la faisabilité de formes improbables. Dans la recherche de forme pure, d autres logiciels tel que Zbrush permettent une réflexion sur les formes sans limite. Tout le travail effectué sur un projet d architecture resterait incompréhensible si on ne présente pas une image de notre idée. Là encore l informatique nous aide, il est possible de faire des images photoréalistes ou stylisées, tout dépend de ce qui servira le mieux l intention et le projet. Avant même mon entrée dans l école d architecture de la Villette, j étais passionné par les possibilités offertes par l informatique. Au lycée en parallèle des cours de dessins techniques, on apprenait le dessin informatique, et en un même temps il était impressionnant de voir la différence de travail effectué entre ces deux méthodes. Le dessin à la main que ce soit sous forme de croquis, de perspective construite ou de plans, reste indispensable au projet d architecture, cependant l informatique permet de compléter ses techniques.

4 3 II- L importance du dessin à la main La compréhension de l espace du projet, du lieu, de la vie de tous les jours est indispensable pour l architecte. Comprendre un espace, l appréhender ce n est pas seulement le voir, ce n est pas avec une visite via Google street view, à travers des photos ou avec un modèle en 3dimensions que l on peut s approprier l espace. C est en pratiquant l espace qu on le fait sien, dessiner a la main permet cette pratique. Une ligne sur ordinateur c est 2 clics avec un mouvement de souris, une ligne dessinée sur une feuille c est un mouvement, une sensation. Le dessin à la main n est pas forcément strictement conforme à la réalité et c est important, car dès les premières esquisses on s aperçois que l on commence à dessiner ce que l on s imagine et plus ce qui est devant nous. Il n y a aucun outil au jour d aujourd hui capable de retransmettre aussi rapidement les idées, émotions et intuitions que le dessin à la main. Dessiner c est aussi regarder, regarder les contours, les formes, les détails. C est se poser la question de savoir ce qu est ce trait, si je le dessine c est que je le comprend. Dans les premières phases du projet d architecture, il est important de mettre de coté l ordinateur et de reprendre son crayon. Contrairement à l informatique, le dessin c est une main un papier, pas besoin d interface, ma main bouge et le papier révèle ce mouvement. C est avec des croquis que nait le projet, un plan ou une perspective esquissé en quelques minutes nous guide. On dessine et redessine pour trouver ce qui nous convient. Et petit à petit le projet apparaît, se précise et prend forme à force de réflexions sur le papier. Dans la recherche d idées pour le projet, dessiner à la main permet de se rendre compte très vite d une idée, d en faire plusieurs déclinaisons afin de trouver la bonne ou juste de se rendre compte que c est une mauvaise piste. Le dessin ne nous mène pas toujours où le cerveau voudrait et c est là sa force, contrairement au outils informatique il ouvre la réflexion vers des horizons insoupçonnés. Le dessin permet aussi de se faire comprendre, de pouvoir échanger une idée qui soit compréhensible par tous. Pour ça pas besoin d un dessin raffiné, quelques lignes rapidement esquissées suffisent à faire comprendre là où des milliers de mot n y seraient sûrement pas arrivés. Un papier un crayon! Aujourd hui, le dessin à la main peut aussi se servir des innovations technologiques. Dessiner sur sa tablette tactile, sur une tablette graphique ou avec un stylo numérique a un avantage non négligeable : le partage instantané du dessin numérisé. Les stylos numériques numérisent chaque mouvement et enregistrent toute prise de note, croquis ou dessin permettant ainsi de pouvoir les partager facilement ou de s en servir sur l ordinateur. Pour les dessins plus travaillés, certaines tablettes graphiques permettent de travailler avec l avantage d un papier et d un crayon et la puissance des outils informatiques comme photoshop ou sketchbook.

5 4 III- La conception A) La forme sans la fonction En architecture, la forme et la fonction sont interconnectées, agissant l une sur l autre. Pendant de nombreuses années, c est la célèbre maxime de Louis Sullivan : form follows function, qui a dirigé la pensée à la base de la conception formelle en architecture. Depuis quelques années déjà, les réflexions sur la forme architecturale ont beaucoup évolué, et l outil informatique a permis la construction de ses formes jusque là irréalisable. La découverte de nouveaux matériaux de construction liée à l amélioration des outils informatiques permet de créer quasiment tout ce que notre esprit peut imaginer et s assurer que ce soit constructible. Bien que la plus grande difficulté pour un architecte reste de lier la forme et la fonction, les possibilités formelles et spatiales sont infinies. J ai réalisé ce travail pour le cours d art plastique du premier semestre de deuxième année de licence avec Mr. Jacques Julien. C était un travail sur le thème de l étrange. Pour ce travail, je me suis aidé d un logiciel dont j avais entendu parler sur internet : Zbrush. Ce logiciel permet, avec l utilisation d une tablette graphique, de faire de la sculpture numérique. Sans rentrer dans les détails techniques, il permet de pouvoir créer des formes en 3D de plusieurs millions de polygones, donc de pouvoir sculpter un modèle de façon très précise. La manipulation des formes est un mélange de dessin au crayon et de sculpture à l argile avec les avantages de l informatique. J ai ensuite inséré ses formes dans des lieux réels que j avais filmé. J ai trouvé ce travail très plaisant et intéressant, il m a permis de créer des formes dénuées de fonctions, de me concentrer uniquement sur l objet, sa texture, sa couleur. Ce n est que récemment, suite à une discussion avec Mme. Laidet que je me suis rendu compte de l importance que peut avoir la recherche purement formelle et son application dans le projet d architecture. Loin de créer des constructions «fuck the context», une approche formelle liée à d autres domaines de recherches enrichissent à coup sûr le projet. Les recherches sur la forme et l espace même si elles n ont pas vocation à construire, aident à développer nos réflexions sur l architecture.

6 5

7 6 B) Visualisation spatiale Le vide ou plutôt l espace pas encore investi. La pointe du crayon se rapproche du papier, se pose et vient le premier trait, le deuxième, le troisième, puis bien d autres encore. Au final un amalgame de traces de crayon, transforme l espace de la feuille en un espace sorti de notre cerveau. Si la perspective du croquis d intention est compréhensible elle n est pas forcément le résultat réel du plan et de la coupe que nous avons tracés. Il faut donc prendre son dessin, placé son ou ses points de fuites, prendre les mesures, une règle et un crayon bien tailler pour réaliser sa perspective. Enfin je dis il faut mais ce n est plus forcément le cas aujourd hui. Encore une fois, l outil informatique nous aide dans notre démarche de conception et nous donne le dessin juste de ce que nous avons tracé. Pour le TD partagé de la seconde année de licence, nous devions étudier l église Notre- Dame du Raincy, construite en par les architectes français Auguste et Gustave Perret. Le travail a été divisé en plusieurs groupes : étude spatiale, étude constructive, étude urbaine. Mr. Sécher, Mr. Jolly et moi même formions le groupe en charge de l étude spatiale de l église. J ai modélisé l église sur Sketchup à l aide des mesures et du référencement précis des claustras que l on avait pris sur place. L agencement des claustras à représenté le plus gros du travail sur ordinateur. Une fois la modélisation en place, nous avons choisi les perspectives qui illustraient le plus nos propos sur les espaces intérieurs de l église. La grande question pour la présentation de ce travail a été de savoir comment on pourrait réussir à rendre visuellement les sensations d espace que l on voulait expliquer. On a donc réalisé une planche de 0,84m de haut sur 2,5m de large sur laquelle on a redessiné au rotring les perspectives créées sur l ordinateur. Bien loin d être inutile, ce travail m a confirmé l importance du support de rendu, Les trois perspectives prenant entièrement un pan de mur plongeaient le spectateur dans nos perspectives, et la qualité de l encre de chine améliorait grandement le rendu visuel. Ces perspectives auraient été impossible pour nous a réaliser uniquement à la main.

8 7

9 8 C) La précision du trait J ai fait un BAC STI Génie Civil. Pendant les deux années qui ont précédé mon entrée à l école de la Villette, j ai donc appris le dessin technique d abord au rotring, puis à l informatique avec Autocad. Le dessin technique à la main est un procédé qui demande de la rigueur, de la précision et de la patience. Le dessin technique sur informatique avec des logiciels de type Autocad ne demande peut être pas autant de ces qualités mais il ne demande pas moins la compréhension de ce que l on dessine. Lorsque, comme moi, on à appris très tôt à ce servir d Autocad après avoir connus les joies du grattage a la lame de rasoir sur papier calque, on préfère utiliser l informatique pour les nombreux avantages qu elle offre. Affranchi des désagréments du dessin technique à la main et fort des outils de conception proposés par le logiciel, le temps de travail est énormément raccourci. Bien que ce logiciel soit appeler CAO, Conception Assisté par Ordinateur, la compréhension du dessin doit être complète pour pouvoir produire les élévations et coupes à partir du plan. Pour ce premier projet de deuxième année sous la tutelle de Mr Germes, nous devions réaliser une bibliothèque privée et réfléchir à son insertion dans le fond d une parcelle comprenant déjà un pavillon. Nous avions comme impératif que cette bibliothèque comporte un espace de lecture personnel, un espace de travail et un espace pour recevoir, chacun ayant une superficie imposé. En plus de cela il fallait intégrer des toilettes et un mobilier conçu pour ces espaces. Pour ce qui est du terrain, nous avions tout loisir de le modeler pour qu il corresponde à notre projet. Ce premier travail avec Mr. Germes a été très riche. Demandant toujours plus de travail, refaire semaine après semaine les maquettes, plans et projets fut éreintant mais avec du recul ce fut très bénéfique. Il m a enseigné l importance de chaque trait dessiné, le danger d utiliser des objets préfabriqué comme les blocs d Autocad et surtout j ai énormément appris sur l architecture. I ne faut pas se laisser enfermer dans des normes standard. Les objets prédéfinis peuvent être utile mais sont dangereux en ce qu ils empêchent de réfléchir à leur nature et leur fonction. Le mobilier doit être dimensionné selon sa fonction et l espace dans lequel il se trouve. Les blocs ne sont donc pas totalement à proscrire mais il faut faire attention lorsqu on les utilise. Chaque trait doit résulter une volonté, si je dessine ce trait ici c est que j ai conscience de son impact dans l espace et qu il va servir mes intentions.

10 9

11 10 D) La richesse du vide Cette année j ai appris la différence entre le traitement d image et l image de synthèse : lorsque l on fait du traitement d image sur photoshop par exemple, on part d une image existante, alors que lorsque l on fait de l image de synthèse il n y a rien, rien que la raison qui nous a poussé à ouvrir le logiciel. Ce n est pas partir de rien car on a une consigne, une suite de quelques lettres qui doit déboucher sur un projet. Dans ce vide, l informatique n aide en rien, il faut d abord donner forme a nos idées, en image ou en texte, pourquoi pas en musique même, mais l important lorsque l on commence, lorsque l on est devant l espace de sa feuille, c est de pouvoir coucher sur le papier aussi vite que l on pense, et ça l ordinateur en est incapable. C est le dernier projet que j ai mené dans le cours de Mr. Jacques Julien. C était le rendu final de la deuxième année. Le sujet : le mouvement perpétuel. Ces deux mots devant mes yeux, une feuille devant moi je sens la boulimie d idée arriver, j ai à peine fini de mettre en forme la première que les autres se bousculent pour passer de mon imagination a la feuille de papier. Tout de suite je sais que je veux faire une vidéo en 3D. Le pari était risqué car j avais déjà Jacques Julien comme professeur d art plastique en première année et mon manque de maîtrise du logiciel 3D m avait desservie dans certains rendus. Le mouvement perpétuel, me voilà parti sur un exercice d un mois et demi pendant lequel je vais changer cent fois d idée et au final réussir à faire ce que je voulais en charrette la veille au soir. Ce bilan est aussi le bilan de ce que j ai pu apprendre au travers de l enseignement de Mr. Jacques Julien. Il a coutume de dire que le plus intéressant ce n est pas tant le rendu final mais toutes les démarches qui m y ont amené et que au final la consigne n est que le point de départ. Et avec le recul j en prends pleinement conscience, dans le processus créatif toutes les étapes, toutes les réflexions et tout les problèmes engendrés par le projet en sont le principal intérêt. Avec ce projet, j ai aussi pu me rendre compte de ce que la liberté a de terrifiant. Plus il y a de consignes plus on peut se laisser aller, il suffit de suivre la route et on arrivera tant bien que mal au rendu final. Mais décider de suivre la route enlève tout l intérêt à un exercice de conception. Alors oui être libre de son projet fait peur, mais il faut se retrousser les manches, il faut saisir l occasion qui nous est donné de pouvoir affronter des problèmes et proposer nos propres réponses. On se trompera sûrement mais c est en faisant des erreurs que l on apprend et l école est le seul lieu ou en temps qu architecte il nous est permit de tomber pour mieux se relever.

12 11

13 12 E) Illustrer ses propos L architecte construit pour quelqu un, et il se peut que cette personne ne soit pas initiée à la compréhension d un plan. Donc comment rendre compte de ce que l on imagine? J ai déjà évoqué l outil sketchup qui permet une prévisualisation rapide de son travail. Mais lorsque l on vent son projet, son idée, on a tout intérêt à ce que le client voit sa commande comme réelle. Un rendu d image qui tend vers le photoréalisme permet de faire en sorte que l interlocuteur se voit dans le projet. Alors oui un dessin à la main à un charme indéniable, mais un rendu photoréaliste donne à mon sens plus de crédit au projet, lui donne une légitimité. Il est par contre important de choisir ses méthodes de représentation pour illustrer ses propos, si une image de synthèse réaliste est importante, elle peut ne pas être adaptée selon le discours que l on a. C est le premier projet de logements que j ai réalisé, sous la tutelle de Mr. Duguet et Mr. Sobot. J ai réalisé ces logements avec l aide de Pauline Texier et de Mathieu Morrit. Il nous a été demandé de concevoir trois logements comprenant trois chambres et ayant chacun des stratégies différentes. La superficie des pièces était aussi imposée. Le projet devait s intégrer à la place d un bâtiment existant à la butte Bergeyre. La topographie du lieu a été le premier obstacle. Lors de cet exercice, nous avons réfléchi sur la conception d un meuble qui pourrait servir de paroi, il a permis de gérer la séparation entre l espace privé et l espace public sans monter jusqu au plafond, créant ainsi un effet beaucoup plus riche qu une simple cloison. Il a été aussi très intéressant de s essayer à l exercice du changement de niveau dans un logement ainsi qu aux répercussions que cela a sur le logement situé au- dessus. La chose que je retiens le plus de cet exercice c est la complexité du travail en groupe. Bien que très bons amis il n a pas toujours été simple de s entendre. Il faut savoir écouter les autres, apprécier la critique lorsqu elle est argumentée et surtout ne pas céder sur des idées qui nous paraissent importantes. Ce travail m a permis de m intéresser aux espaces du logements et les problèmes qu ils posent, espaces servants / espace servis, penser à l utilisation et la pratique des espaces crées. Travailler sur trois logements qui se superposent et qui ne doivent pas avoir le même plan oblige à prendre conscience de tout l impact de nos espaces sur les espaces mitoyens. Je regrette cependant d avoir eu cet exercice aussi tôt et de ne pas avoir pu faire un exercice plus abstrait sur les espaces.

14 13

15 14 F) La pensée en plan, coupe et perspective Lorsqu on dessine, on doit avoir conscience de ce que représentent nos trait, deux traits parallèles peuvent représenter un mur, d une certaine hauteur, matériaux, couleur Ces deux traits ont donc une incidence en coupe et forcément en perspective. Avoir cette vision dans ses trois dimensions, plan, coupe, perspective, est obligatoire pour tout architecte. Car ce que l on dessine est le plus souvent voué à être construit, et donc prendre en compte qu un mur ce n est pas que des traits. Depuis déjà plus de vingt cinq ans, l outil BIM (Building Information Model, en français : modèle d information unique du bâtiment) a été créé. Il est présent dans des logiciels tel que Archicad ou Revit. Ce qui est très intéressant dans cette façon de concevoir c est que l on construit le bâtiment plus qu on ne le dessine : chaque objet peut être entièrement paramétré, si on trace un mur on peut paramétrer sa hauteur, son épaisseur, sa composition. Ce que l on vient de placer en plan interagit donc automatiquement sur la coupe et la perspective. Et le plus intéressant c est qu il permet de dialoguer avec tout les intervenant du bâtiment : avec les paramètres rentré, on peut en sortir une maquette de structure, d acoustique ou de thermique avec des logiciels adéquats. Mr. Henry et Mr Hannequin nous ont proposé de concevoir un bâtiment pouvant accueillir quatre- vingt logements répartis en un nombre défini de T1 jusqu au T4. Le terrain où l on devait placer cette construction était au croisement de la rue de Crimée et la rue de Thionville. Le rez- de- chaussée doit accueillir des commerces et les locaux poubelles et vélos. Les séjours devaient être orientés à l Ouest pour avoir le soleil de fin de journée, il devait y avoir des cages d escaliers tout les dix mètres. Toutes les pièces de la maison sauf la buanderie devaient être aérées naturellement. Il ne nous était pas demandé de s occuper des gaines mais le placement des murs porteurs était vérifié. Lors de ce travail j ai pu voir un autre type de méthodologie pour concevoir un bâtiment de plusieurs logements. Au quatrième semestre j avais déjà réalisé une construction de vingt- trois logements sur un site situé deux rues plus loin. Voir plusieurs façons de travailler est important pour essayer de trouver sa propre méthode. Je pense qu il n y a pas de solution miracle, de recette toute faite, il faut donc avoir une culture méthodologique importante pour pouvoir s adapter à tout type de situation. Pour ce projet, j ai utilisé Archicad pour la plus grosse partie de conception. Bien qu étant très utile pour pouvoir visualiser directement l impact d un mur, d une fenêtre, d un débord sur le projet, il faut faire attention à ne pas se concentrer uniquement sur la perspective. Il me permet néanmoins de rendre plus claire la relation entre forme et fonction et la difficulté de les faire s accorder.

16 15 Séjour Chambre 1 Chambre 2 Cuisine Cuisine Séjour W C Séjour WC Séjour Buan derie Cuisine WC Séjour Buanderie Séjour Buanderie SDB SDB Cuisine Séjour Chambre 1 SDB + WC Chambre Chambre 2 Chambre 1 SDB + WC Chambre Chambre 2 Séjour Chambre 1 SDB + WC Chambre SDB + WC Cuisine SDB SDB

17 16 G) Formes d algorithmes L informatique en architecture peut faire peur. Si l on demande à un logiciel de résoudre un problème, il va prendre en compte toutes les variables et effectuer très vite et sans se fatiguer une suite de calculs logiques dénuée de toute erreur. Le processus d imagination permettant la résolution chez un être humain est bien plus long et complexe. On va chercher, faire des erreurs, continuer de chercher encore et encore jusqu'à ce que la solution vienne de ce processus de réflexion, la solution vient aussi et surtout des erreurs que nous avons commises, et c est peut être même là que réside le génial, l imprévu, la faute de réflexion mène à un résultat inattendu. Alors que peut donc bien créer la machine qui ne sait pas faire d erreur? Rien, la machine seule ne crée rien, c est comme une voiture sans conducteur. Cependant comme il a été dit elle peut et même elle ne peut que faire des calculs selon des algorithmes et ceci très rapidement et sans erreur. Nous n en sommes pas capable, mais si nous laissons à la machine le travail fastidieux de calcul, nous pouvons nous concentrer sur l essentiel et libérer notre sensibilité des contraintes actuelles. Makoto sei watanabe est un architecte japonais qui depuis les années 1990 s intéresse aux interrelation entre des formes créées par des algorithmes et celles créées par l homme. Il va développer plusieurs logiciels tel que KeiRiki qui permettent de rationaliser la structure d une forme courbe avec des éléments droits, ou encore neosungod CITY qui va créer des unités spatiales selon la luminosité et de la co- visibilité. Il s inspire des formes obtenues par les logiciels pour concevoir ses bâtiments. D autres architectes ont eux aussi utilisé l informatique au sein de leur processus créatif. Frank O. Gehry par exemple a détourné le logiciel CATIA à la base destiné au domaine de l aéronautique pour s aider dans la réalisation de son architecture. Bien que reconnaissant l importance du logiciel dans ses œuvres, l architecte du très célèbre Guggenheim de Bilbao tient à préciser qu il utilise ce logiciel uniquement comme support technique. L architecte Zaha Hadid utilise entre autres dans ses conceptions le logiciel créé par l équipe de Frank Gehry. A l instar de F. Gehry, elle intègre les logiciels de conception sur ordinateur tout au long de son processus créatif, utilisant un logiciel précis selon le problème à résoudre. Il y a de nombreux autres projets qui démontrent de l utilité d allier l outil informatique au processus de création comme la structure complexe de la verrière de la cour centrale du British Museum est le fruit d'un algorithme informatisé. Les architectes de Foster & Partner ont entré dans la machine les contraintes techniques de répartition des charges de la toiture et c'est la machine qui leur a ensuite proposé des formes. Ou encore la taille et les positions aléatoires des 13 colonnes qui soutiennent la structure de la Médiathèque de Sendai conçu par l architecte Toyo Ito, au Japon qui ont été créées par ordinateur.

18 17 Keiriki- 3 neosungod CITY

19 18

20 19 IV Analyse constructive Lorsqu un architecte imagine un bâtiment il doit avoir en tête que son dessin est voué a être construit. C est là l importance d avoir des notions de structure, car même si au final c est le bureau d étude qui va effectuer les calculs dans les moindres détails et approuver ou non la structure du bâtiment, il est important que les architectes aient conscience de quelques règles constructives. En plus de ces notions, le vocabulaire de la construction doit être maîtrisé pour pouvoir échanger avec les différents intervenants. Aujourd hui, les bureaux d études et certains bureaux d architectes peuvent compter sur des logiciels pour effectuer entre autres les calculs de structure à partir du dessin de l architecte. Dans ce TD partagé dirigé par Mr. Sandorov, nous devions étudier la structure d une construction. J étais en binôme avec Pauline Texier et nous avons choisi d étudier une maison individuelle située à Lyon dans le quartier de Vaise et conçue par les architectes Jourda et Perraudin. Que ce soit au service documentation de l école ou sur internet, il y a très peu de documents qui étaient susceptible de nous aider à comprendre la construction de la structure de ce projet. Mr. Sandorov nous a aidé et nous a poussé toujours plus loin dans nos recherches, au point de nous mettre parfois charrette. Pour le rendu de ce projet j ai modélisé la structure sur Maya, ce qui a permit de produire une axonométrie permettant de mettre en avant la structure ainsi que de créer un patron pour les pièces de notre maquette. De ce projet, je retiendrais l implication et la passion de Mr Sandorov dans son travail. J ai travaillé trois fois avec lui et ces trois fois ont été riches en apprentissage. Il pousse toujours plus loin la compréhension de la construction, à un certain point qu on fini toujours par être charrette au vue de la masse de documents qu il nous demande de fournir. Bien qu en période de charrette je me plains de lui, avec le recul je reconnais la valeur de son enseignement. De la structure générale, aux détails d étanchéité en passant par les fondations, la plomberie ou les techniques de soudure, ce TD a englobé entièrement le bâtiment. La modélisation en 3D de la structure nous a vraiment permis de mieux comprendre son fonctionnement et nous a vraiment aidé lors de la réalisation de la maquette.

21 20

22 21 V L informatique et la maquette A) La découpe laser Les yeux plein d étoiles, le visage ébahi collé sur la vitre de protection, un sourire de bonheur simple sur mon visage Voilà qui résume bien mon état lorsque le trait de lumière vient percer le carton placé dans la machine. Lorsqu on l a essayé on ne peut plus s en passer, voir cette plaque de carton se métamorphoser en fine dentelle de structure métallique est juste impressionnant. La machine à découpe laser nécessite autant de savoir que pour réaliser une maquette à la main. Comme pour une maquette classique il faut dessiner ce qui va être découpé, seulement dans le cas de la découpe laser le dessin se fait à l ordinateur ce qui représente un gain de temps énorme. La découpe laser n a pas été un projet à part entière, mais elle m a permis de pouvoir créer des maquettes qui faites à la main auraient pris énormément de temps ou auraient simplement pas été réalisable. La première maquette pour laquelle j ai utilisé ce procédé c est la maquette de la cité universitaire de Paris pour un projet de bibliothèque publique sous la tutelle de Mr. Germes. Nous devions faire une maquette collective de la cité universitaire afin d y inclure nos maquettes de projet personnel. J ai donc, à l aide des relevés, dessiné les façades du bâtiment principal de la cité universitaire, ce qui a permis de réduire grandement le temps de fabrication de cette maquette. Le second projet utilisant la machine à découpe laser est la maquette pour le TD de construction de troisième année avec Mr. Sandorov. Grâce a cette machine on a pu créer les profils de la structure acier du bâtiment étudié de façon très précise. La finesse des pièces créées était irréalisable à la main. La découpe laser permet de gagner en temps et aussi en précision sur la fabrication de maquette. Il faut cependant préparer la découpe en pensant chaque pièce et s il y en a beaucoup, penser à les numéroter quelque part sous peine de prendre beaucoup de temps pour essayer de savoir a quelle pièce cela correspond. L élaboration des fichiers Autocad ne demande pas une connaissance approfondie du logiciel, ce qui permet de pouvoir très vite créer ses maquettes. Cet outil m a permis de pouvoir créer des maquettes qu il m aurait été impossible de faire avec autant de précision voir impossible de faire tout cours. Sans avoir un don pour les maquettes cette machine permet de créer des maquettes sans être freiné par le travail à la main.

23 22

24 23 VI Conclusion Utiliser l informatique ne veut pas dire ne rien faire à la main, les dessins à la main reste la meilleure façon de prendre conscience d un environnement et de poser ses idées sur le papier. Le trait dessiné à la main possède une force que le trait d Autocad ne peut remplacer. Une ligne tracée à la main possède un sens, une vitesse, varie continuellement. L architecture ne vise pas forcément à s accomplir et l étude par l architecture virtuelle permet d appréhender des formes, des espaces et des idées improbables. Il existe des myriades de logiciels pouvant servir pour l architecture, il est important lorsque l on choisi un logiciel d avoir un but précis et donc de connaître les différentes possibilités offertes par certains logiciels et la place qu ils peuvent avoir au sein du processus de conception. Rien que pour la conception de modèles 3D il existe plusieurs logiciels selon ce que l on veut faire. Le problème reste l apprentissage de ces outils. En école d architecture nous n avons que cinq ans pour appréhender les bases des pratiques de l architecture et il est tout à fait normal que l école donne priorité à l apprentissage de l architecture plutôt qu a l utilisation de logiciels. Malgré tout, les quelques heures de cours qui nous sont dispensées sur les logiciels nous permettent de créer des images et il ne tient qu à l étudiant s il est intéressé d aller plus avant et d apprendre à maîtriser ces logiciels. A l heure où l utilisation de l informatique est inévitable, il ne faut pas nous apprendre à avoir peur d elle mais à la maîtriser et à connaître ses limites. Il n est pas question d opposer le travail à la main au travail informatique, chacun a ses avantages et ses limites. En architecture, le but n est pas que celui de permettre à l homme de travailler plus vite et plus précisément, mais de pouvoir élever les capacités humaines, de les faire évoluer à un niveau nouveau et plus élevé. Un ordinateur peut proposer des solutions mais celui qui choisi au final c est l architecte.

Frédéric Blanc. 200 Infographie d architecture

Frédéric Blanc. 200 Infographie d architecture 200 Infographie d architecture Frédéric Blanc Frédéric Blanc a occupé, sept années durant, le poste de Product Manager Graphic & Design au sein d Abvent, distributeur français de SketchUp et éditeur d

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

I / Le bilan technique. II / Le bilan personnel

I / Le bilan technique. II / Le bilan personnel I / Le bilan technique L animation des écrans qui était prévu d être programmé sous flash ou d être réalisé avec photoshop a finalement était faite sous after effect. Après avoir commencé à colorier le

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces La gestion des Surfaces, des infrastructures/cvse devient : pratique, simple et abordable avec les nouveaux logiciels de CAO AutoCAD Revit

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Etudiante en deuxième année à l ENSA de Marne-la-Vallée

Etudiante en deuxième année à l ENSA de Marne-la-Vallée Célibataire, Née le 29 avril 1989 à Neuilly sur Marne Céline JOLY 10, rue montmartre 75001 Paris 06.20.76.44.70 celinou.joly@orange.fr Etudiante en deuxième année à l ENSA de Marne-la-Vallée Formation

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

tel : 06 32 16 57 83 site : ma-ma.biz mail : thomas.mouillon@gmail.com

tel : 06 32 16 57 83 site : ma-ma.biz mail : thomas.mouillon@gmail.com MA tel : 06 32 16 57 83 site : ma-ma.biz mail : thomas.mouillon@gmail.com présentation janvier 2014 MA est une histoire qui a commencée par hasard. L une de ces idées qui prend forme lentement, et qui

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

67, rue Alain Savary A 3-5 Cité les jardins I roboboat@robobat.com.tn. 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

67, rue Alain Savary A 3-5 Cité les jardins I roboboat@robobat.com.tn. 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Sommaire AutoCAD -AutoCAD 2D de base...3 -AutoCAD 2D avancé...4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural Detailing...8

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang SI28 - Projet intéractif Initiation à la langue chinoise 1 Introduction En tant que groupe franco-chinois et étudiants en génie informatique, nous avons décidé d

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS ASTUCE DU MOIS Introduction Vous avez sûrement été confronté(e) à la question suivante : comment dois-je m y prendre pour associer des attributs graphiques

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle Développer des compétences professionnelles du BTS Assistant de Manager en séance d Activités Professionnelles de Synthèse (APS) Par Elodie SERGENT (relecture Maguy Perea) Le BTS assistant de manager forme

Plus en détail

LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS

LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS Le Livre blanc du Relevé de Bâtiments Edition 2012 1 Sommaire Présentation... 3 Pourquoi des Relevés de Bâtiments?... 3 Les différentes missions de relevé de bâtiment...

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Les faire-part sur mesure : l'unique a un prix

Les faire-part sur mesure : l'unique a un prix Les faire-part sur mesure : l'unique a un prix Mon but en tant que créatrice de papeterie est que chaque futur couple de mariés aient un faire-part qui leur ressemble et qui colle à leur thème. La décoration

Plus en détail

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

Technologie du dessin industriel

Technologie du dessin industriel Technologie du dessin industriel Compétences fondamentales RAG F1 Communication technique : Communiquer les idées et dessins techniques de façon efficace et appropriée. Résultat(s) d apprentissage spécifique(s)

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas

Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas Défi sciences, ville de SORGUES Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas «Fabriquer un vase pouvant contenir des fleurs et de l eau» Démarche de l enseignante, point de départ pour annoncer

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

COURS 1 325011 COURS 2 325262

COURS 1 325011 COURS 2 325262 COURS 1 325011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques)

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) BOUCHENOIRE MENIN Julie TS2 SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) Groupe : MIGNOT Maëlys BOUCHENOIRE MENIN Julie Projet : SURFNET 2014-2015 1. Présentation du projet, origine, but et lancement

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Mission Education à Noflaye, Sénégal

Mission Education à Noflaye, Sénégal Mission Education à Noflaye, Sénégal Charlotte Diassé Avril 2013 1 Sommaire Pour commencer 3 1. Mon choix de mission, pourquoi le Sénégal? 3 2. Noflaye, le village et ses habitants 3 Pour continuer Ma

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

Journal de fabrication de la plus haute tour

Journal de fabrication de la plus haute tour Journal de fabrication de la plus haute tour Classe de CE2-CM1 et classe annexée de l INJS Ecole du Château Cognin Nos essais à la carte Tour des ponts On n arrive pas à la faire tenir, car ça penche d

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

M3O Initiation 3DSmax

M3O Initiation 3DSmax M3O Initiation 3DSmax Partie 1 Présentation des possibles 1h30 Partie 2 Formation à l outil 6h Partie 3 Conception pratique 7h30 (plus travail personnel) -Phase de discussion autour des connaissances des

Plus en détail

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Photoshop Manipulateur de pixels

Photoshop Manipulateur de pixels Chapitre 11 Photoshop Manipulateur de pixels Outil incontournable pour la correction et la manipulation des images, ce logiciel est doté de fonctions surpuissantes idéales pour la retouche des photos.

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

TICE et arts plastiques

TICE et arts plastiques TICE et arts plastiques -Quelques rappels pratiques -Logiciels gratuits utilisables en salle informatique avec une classe. -Conseils pour la première fois -Exemples de documents -Travaux d élèves Cette

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

Le Dessin Technique.

Le Dessin Technique. Jardin-Nicolas Hervé cours 1 / 9. Modélisation et représentation d un objet technique. La modélisation et la représentation d un objet sont deux formes de langage permettant de définir complètement la

Plus en détail

POINT DE DÉPART TRAVAIL MENÉ EN CLASSE

POINT DE DÉPART TRAVAIL MENÉ EN CLASSE Ecole d Ambérac Melle URTY Céline GS POINT DE DÉPART Question de départ : Qu est-ce qu un portrait? Tentative de définition du portrait Analyse de différents portraits afin de voir les différences et les

Plus en détail

Petites machines à habiter Projet CAUE Toulouse/Collège Leclerc Année Scolaire 2011-2012

Petites machines à habiter Projet CAUE Toulouse/Collège Leclerc Année Scolaire 2011-2012 Petites machines à habiter Projet CAUE Toulouse/Collège Leclerc Année Scolaire 2011-2012 Projet machine à habiter LES CAPACITÉS VISÉES Projet machine à habiter LES CAPACITÉS VISÉES Projet machine à habiter

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux.

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux. Témoignage 1 Voici le témoignage de Kevin : J ai passé une semaine d observation au restaurant d entreprise d une grosse société qui travaille pour l espace et fabrique des satellites. Tous les midis,

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

INITIATION Allplan. Profil : Personne désirant apprendre Allplan, Architectes, chefs de projet et projeteurs.

INITIATION Allplan. Profil : Personne désirant apprendre Allplan, Architectes, chefs de projet et projeteurs. INITIATION 3 Jours Profil : Personne désirant apprendre Allplan, Architectes, chefs de projet et projeteurs. Objectif : Découvrir le BIM et les principes de la modélisation objet. Prérequis : Maîtrise

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

FRANCOISE Rémi BTS SIO 2012-2013 DECO FER FORGE FERRONNERIE. Lycée de la cci

FRANCOISE Rémi BTS SIO 2012-2013 DECO FER FORGE FERRONNERIE. Lycée de la cci BTS SIO Lycée de la cci FRANCOISE Rémi 2012-2013 DECO FER FORGE FERRONNERIE Nom du tuteur : FRANCOISE Emmanuel Qualité : CEO BTS SIO 2011/2012 Septembre 2012 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION ET PRESENTATION...

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études,

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Communiqué de presse Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Enfin une école où l on peut s inscrire tout au long de l année

Plus en détail

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E market.ch mars 2011 L ARCHITECTURE EN MODE 3D Marie-Albéric Martin Entre art et technologie, l architecture a passé un cap et aborde une approche plus moderne avec l utilisation de nouveaux outils comme

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

Rapport de gestion. Projet Robot Marcheur 2014 Englober 2013-2014. Tuteur : M.VIGNON M.GUIBERT. Lucas GUEZEL J2 Quentin MOREL G1 Romain GARAYT J1

Rapport de gestion. Projet Robot Marcheur 2014 Englober 2013-2014. Tuteur : M.VIGNON M.GUIBERT. Lucas GUEZEL J2 Quentin MOREL G1 Romain GARAYT J1 Rapport de gestion Projet Robot Marcheur 2014 Englober 2013-2014 Lucas GUEZEL J2 Quentin MOREL G1 Romain GARAYT J1 Tuteur : M.VIGNON M.GUIBERT Sommaire I Cahier des Charges... 4 A Le cahier des Charges...

Plus en détail

apprentissage de la dao débuter en 2d

apprentissage de la dao débuter en 2d 3 jours (21 heures) 1110 HT (Inter) 2790 HT (Intra) Créer des plans 2D Utiliser les fonctions de base du logiciel apprentissage de la dao débuter en 2d Généralités L environnement, les fichiers Gestion

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

Notions 1fondamentales

Notions 1fondamentales Notions 1fondamentales Illustrator, pourquoi faire Que vous souhaitiez créer un logo ou une illustration élaborée à partir d une feuille blanche, Illustrator est l outil de dessin vectoriel par excellence.

Plus en détail

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Titre de l atelier : Ecrire devant une œuvre d art avec la tablette Rappel de sa problématique : A la rencontre d une architecture

Plus en détail

Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress?

Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress? Mes premiers diaporamas avec Open Office Impress? Courage! Tu vas y arriver 1 Sommaire I. Les bons gestes avant de lancer Open Office (page 3) II. Créer un dossier Open Office. (page 4) III. Les 5 zones

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Chantier d écriture réflexive Esprit mathématique, es-tu là?» ESP Hainaut 2010/2011, module 3

Chantier d écriture réflexive Esprit mathématique, es-tu là?» ESP Hainaut 2010/2011, module 3 SUDOKU en images Règle : Dans une grille, positionner les images dans les cases vides de telle sorte que chaque illustration soit présente une seule fois dans chaque rangée, chaque colonne et chaque fenêtre

Plus en détail

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous.

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous. CP, l élève sera capable : D identifier différents outils et matériaux de création et de les utiliser correctement D explorer des techniques artistiques variées tels que le dessin, le travail de la couleur,

Plus en détail

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice La démarche d investigation en mathématiques 1) Qu est ce que la démarche d investigation en sciences? 2) Qu est-ce que faire des mathématiques? - Pour un chercheur Plan de cette intervention - Dans l

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille.

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille. Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1 Rapport de stage Mme Bouverot M. Colin Collège Les Mattons Cap Informatique SARL 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille Page

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Tests de l évaluation par compétences en Seconde

Tests de l évaluation par compétences en Seconde Tests de l évaluation par compétences en Seconde 1 Présentation 1.1 La grille de compétences / aptitudes La grille de compétences a été distribuée et explicitée aux élèves le jour de la rentrée à la suite

Plus en détail

FORMATION INTER-ENTREPRISE. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion

FORMATION INTER-ENTREPRISE. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion FORMATION INTER-ENTREPRISE 2015 Editeur - Intégrateur de solutions de gestion LA FORMATION INTER-ENTREPRISE Les stages inter-entreprises sont planifiés à dates fixes. Ils réunissent des participants issus

Plus en détail

La planche tendances. Objectif. Méthodologie et application. Vous allez réaliser une planche tendances pour le bureau de la cliente.

La planche tendances. Objectif. Méthodologie et application. Vous allez réaliser une planche tendances pour le bureau de la cliente. Page 1/13 La planche tendances Objectif Vous allez réaliser une planche tendances pour le bureau de la cliente. Les planches tendances sont des photomontages soignés dont le contenu et l objectif varient

Plus en détail

Les brevets logiciels ou la libre circulation des connaissances 2

Les brevets logiciels ou la libre circulation des connaissances 2 Les brevets logiciels ou la libre circulation des connaissances Gérald Sédrati-Dinet gibus@ffii.fr http ://www.ffii.fr/ 24 janvier 2006 «[Nous] affirmons que, sous un régime caractérisé par l hégémonie

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

2D - 3D. La représentation 2D-3D

2D - 3D. La représentation 2D-3D Dossier HABITAT - Représenter l objet technique 2D - 3D 2010-2011 La représentation 2D-3D Situation de départ : Nous devons vendre notre pavillon et les futurs acheteurs désirent avoir un plan des différentes

Plus en détail

RAPPORT DE STAGEDE. CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011

RAPPORT DE STAGEDE. CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011 RAPPORT DE STAGEDE CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011 SOMMAIRE 1. DÉCOUVRIR L AGENCE SON HISTOIRE SON IDENTITÉ...6 LE PERSONNEL...8 2. MES MISSIONS LES SITES WEB...10 Homepage «SELF

Plus en détail

VISUBAT Votre partenaire BIM

VISUBAT Votre partenaire BIM VISUBAT Votre partenaire BIM MODÉLISATION BIM - AUDIT DE STRUCTURE - BIM MANAGER - BIM COORDINATEUR - AMO BIM - ACCOMPAGNEMENT des entreprises - MISE À NIVEAU de projets - SERVICE D ANALYSE du modele BIM

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail

Plus De Cartouches 2013/2014

Plus De Cartouches 2013/2014 Plus De Cartouches 2013/2014 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ET PRESENTATION...3 MISSIONS...4 LE CONTEXTE DES MISSIONS...4 LES OBJECTIFS...4 LES CONTRAINTES...5 REALISATIONS...6 CHOIX EFFECTUÉS...6 RÉSULTATS...10

Plus en détail

INDUSTRIE GRAPHIQUE. Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie

INDUSTRIE GRAPHIQUE. Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie SUITES AU 3 e INDUSTRIE GRAPHIQUE 2 e degré Technique de Qualification Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie en 3 e en 4 e Dessin technique 4 4 Technologie 4 4 Travaux

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

SKETCHUP PRO (DAO 2D ET 3D)

SKETCHUP PRO (DAO 2D ET 3D) Organisme de formation professionnelle Formation Informatique Paca & Rhône-Alpes FORMANOSQUE 130 ch. du clos supérieur 04100 Manosque Tél. 04 92 77 10 58 contact@formanosque.fr Google formanosque PROGRAMME

Plus en détail

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Fiche 6 : approche scientifique et technique, du projet à la réalisation par le plan Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture

Plus en détail

Informatique, Sciences du Numérique

Informatique, Sciences du Numérique Francois GRENET Ecole Saint Martin de France Informatique, Sciences du Numérique Construction d un robot LEGO 1. Le but du projet et les moyens utilisés dans ce cadre Dès le début du projet, j ai voulu

Plus en détail