Conférence sur la Sécurité Routière PRAC Prévention des Risques et Aides à la Conduite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence sur la Sécurité Routière PRAC 2010. Prévention des Risques et Aides à la Conduite"

Transcription

1

2 Conférence sur la Sécurité Routière PRAC 2010 Prévention des Risques et Aides à la Conduite

3 Copyright 2010 Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Tous droits réservés. Cet ouvrage, ou toute partie de cet ouvrage, ne peut être reproduit sous quelque forme ou par tout moyen que ce soit, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l enregistrement ou le scan, ou tout autre procédé de stockage ou de duplication, connu ou non ou à inventer, sans la permission écrite de l éditeur. Mention légale Ni le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, ni les éditeurs, ni toute personne agissant pour leur compte, ne peut être tenu pour responsable de l utilisation des informations contenues dans cet ouvrage. Les points de vue exprimés dans cet ouvrage sont ceux des auteurs. Remerciements Les éditeurs remercient les membres des comités exécutifs et d organisation, et les membres du comité scientifique pour la relecture des résumés et articles, et tous les auteurs pour leurs contributions de qualité. Information disponible sur: - Site web du LCPC: - Site web de la conférence PRAC2010: LCPC Paris, France, 2010 Laboratoire Central des Ponts et Chaussées 58, Boulevard Lefebvre Paris Cedex 15 Tél : Fax : Actes de la conférence PRAC2010 (Prévention des Risques et Aides à la Conduite) Bernard Jacob & Marie-Line Gallenne Paris, France: Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Publications, 2010 Mots clefs: Acceptabilité, accident, accidentologie, adhérence, aide à la conduite, alerte, boucles électromagnétiques, brouillard, capteur, carrefour, comportement, diagnostic, distance, dynamique du véhicule, eco-conduite, évaluation, fiabilité, freinage, giratoire, indicateur de risque, infrastructure, inspection, limite de vitesse, mesure, peloton, perte de contrôle, photométrie, piéton, pluie, poids lourd, position latérale, prévention des risques, renversement, rétroréflexion, risque, route, sécurité routière, signalisation horizontale, signalisation verticale, simulation, simulateur de conduite, sortie de route, systèmes coopératifs, systèmes de transports intelligents, trajectoire, usager vulnérable, véhicule, virage, visibilité, vitesse, voiture. Keywords: Acceptability, Alert, Assessment, Bend, Behaviour, Braking, Car, Cooperative Systems, Crash, Curve, Diagnosis, Distance, Driving Assistance, Driving Simulator, Eco-driving, Evaluation, Fog, Hazard, Hazard Indicator, Hazard Mitigation, Heavy Vehicle, Highway, Inductive Loop, Infrastructure, Inspection, Intelligent Transportation Systems, Intersections, Lateral Position, Loss of Control, Measurement, Path, Pedestrian, Photometry, Platoon, Rain, Reliability, Retroreflectivity, Road Accident Research, Road Departure, Road marking, Road safety, Road sign, Road, Rollover, Roundabout, Sensor, Simulation, Skid Resistance, Speed, Speed Limit, Trajectory, Vehicle, Vehicle Dynamics, Visibility, Vulnerable Road User, Warning. ii

4 Actes de la Conférence sur la Sécurité Routière PRAC 2010 Prévention des Risques et Aides à la Conduite organisée par Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité Paris, France 4 et 5 mai 2010 Bernard Jacob et Marie-Line Gallenne iii

5 Organisation Comité Exécutif Bernard Duhem (président) Fleur Breuillin Bernard Cambou Marie-Claire de Franclieu Pascal Fournier Jean-François Janin Pascal Lechanteur Henri Vandamme PREDIT MEEDDM / DRI INRETS MEEDDM / DSCR ADF MEEDDM / DGITM / MTI MEEDDM / DGITM / DIT LCPC Parrainages Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC) 58 bd Lefèbvre, Paris Cedex 15, France Tél. : Fax : Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité (INRETS) 25, Avenue François Mitterrand, F Bron Cedex, France Tél. : Fax : Ministère de l Energie, de l Ecologie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM) Direction de la Recherche et de l Innovation (DRI) Direction de la Sécurité et de la Circulation Routières (DSCR) Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) Programme de recherche et d innovation dans les transports terrestres (PREDIT) iv

6 Comité scientifique René Amalberti (président) PREDIT4 - GO2 Xavier Apolinarski CEA Didier Aubert LIVIC (LCPC/INRETS) Jean- Marc Blosseville MOVEO/INRETS Fleur Breuillin MEEDDM/DRI Xavier Cocu BRRC, Belgique Christophe Desnouailles SETRA André-Gilles Dumont EPFL, Suisse Ralph Engel PREDIT4 Hélène Fontaine INRETS Marie-Line Gallenne LCPC Denis Gingras Université de Sherbrooke, Canada Jean-Michel Hoc IRCCYN, Psychotec Bernard Jacob LCPC Claude Laurgeau ENSMP Daniel Lechner INRETS Marie-Madeleine Le Marc CERTU Yves Page Fondation Sécurité Routière Samuel Sellam INRETS Alain Somat LAUREPS, Université de Rennes 2 Laurent Trassoudaine LASMEA, Université Clermont-Ferrand Comité d organisation Marie-Line Gallenne (animateur) Bernard Jacob (co-animateur) Fleur Breuillin Cécile Derouet Ralf Engel Daniel Lechner LCPC LCPC MEEDDM / DRI LCPC PREDIT INRETS Lieu de la conférence : FIAP JEAN MONNET - 30 Rue Cabanis, Paris. v

7 Soutiens Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie 20, avenue du Grésillé - BP Angers Tel: Fax: Agence Nationale de la Recherche 212, rue de Bercy Paris Tel: Association pour le développement des techniques de transport, d environnement et de circulation 38 bis avenue René Coty Paris Tel : Fax : Conseil Général des Côtes d Armor 11 Place du Général de Gaulle Saint-Brieuc Cedex 01 Tél : Fax : Fondation Sécurité Routière 2, rue de Presbourg Paris ITS Bretagne (Systèmes de Transports Intelligents) 11 Place du Général de Gaulle Saint-Brieuc Cedex 01 Tél.: Fax.: Pôle Mov'eo Technopôle du Madrillet, 50 rue Ettore Bugatti St Etienne du Rouvray Tel: Fax: Surveillance Automatisée des Routes pour l Information des conducteurs et des gestionnaires LCPC - Centre de Nantes, Route de Bouaye - BP Bouguenais Cedex, France Tél : vi

8 Table des matières Organisation. iv Avant-propos Préface.. 2 Le Prédit Tables rondes Conférences invitées Pour une vision systémique du risque routier et de la recherche attenante R. AMALBERTI Information au conducteur : bord de route ou embarqué? C. BALLE Evaluation du risque routier et valeur de la vie humaine? L. BAUMSTARK.. 19 Les usagers vulnérables en situation de mobilité urbaine C. MARIN-LAMELLET, S. SELLAM. 21 Session 1. Caractérisation du risque routier vis à vis de l infrastructure Outils d évaluation de la visibilité nocturne et de l'éblouissement sur les routes non éclairées E. DUMONT, R. BREMOND, K-B. CHRISTIANSON, D-S. GREENHOUSE. 25 Sur le diagnostic de la visibilité de la route P. CHARBONNIER, J-P. TAREL. 35 Détection de conditions de visibilité réduite par caméra bord de voies N. HAUTIERE, J. BOSSU, E. BIGORGNE, D. AUBERT Mise en œuvre d une plate-forme expérimentale mobile de relevé laser pour le calcul de distances de visibilité J. SENPAUROCA, J-E. DESCHAUD, F. GOULETTE Évaluation du risque en relation avec la visibilité - Proposition d'indicateurs de risque L. PATTE.. 65 Relation entre l évolution de l adhérence des revêtements routiers et l accidentologie V. CEREZO Détermination des vitesses limites de perte de stabilité des poids lourds en virage M. BOUTELDJA, V. CEREZO.. 83 Nouvelle approche pour l'estimation des forces d'impact d'un poids lourd O. KHEMOUDJ, H. IMINE, M. DJEMAÏ.. 93 Diagnostic de rupture d'un itinéraire : développement et perspectives d'utilisation D. LECHNER, C. NAUDE, L. MENHOUR.. 95 L'ISRI-Cam : une innovation utile à la démarche ISRI G. BLANCHARD, R. CHASSANDE-MOTTIN, X. BERTRAND. 115 Estimation temps réel des efforts latéraux et de la dérive d un véhicule, validation expérimentale M. DOUMIATI, A. VICTORINO, A CHARARA, D. LECHNER Actualisation des formules françaises de vitesse V85 pratiquée en virage sur route à 2 voies G. LOUAH, G. DUPRE, E. VIOLETTE vii

9 Evaluation du risque de sortie de route pour l'aide à la conduite ou le diagnostic d'infrastructure J. BRUNET, P. DA SILVA DIAS, G. YAHIAOUI Session 2. Caractérisation du risque routier vis à vis du comportement Evaluation fiabiliste de la stabilité des trajectoires de véhicules en virage G. REY, D. CLAIR, M. FOGLI, F. BERNARDIN Prédiction des trajectoires défaillantes en utilisant des techniques d'identification stochastique A. KOITA, D. DAUCHER, M. FOGLI Capteurs pour un observatoire de trajectoires S. AUBIN, P. BRIAND, P. PLAINCHAULT, J-M. AUBERLET, T. BOSCH Comparaison statistique de plusieurs systèmes de mesure du positionnement latéral des véhicules C. LE BASTARD, P. BRIAND, P. LANDAIS, B. JACOB. 187 Session 3. Signalisation routière et aides à la conduite Dispositifs de vision tout temps - Aide à la conduite F. TAILLADE, E. BELIN, J. DUMOULIN, E. DUMONT, F. CHRISTNACHER, V. BOUCHER Visibilité de la signalisation horizontale : évaluation de différents niveaux de performance avec une méthode innovante P. ANELLI, J. BRUNET, P. DA SILVA DIAS, G. YAHIAOUI Études spécifiques en conditions météorologiques dégradées pour la sécurité routière : approches expérimentales et modélisation M. COLOMB, J. DUMOULIN, V. BOUCHER, M. MARCHETTI, F. BERNARDIN, P. MORANGE Évaluation de l impact de systèmes d information en virage sur le comportement des usagers E. VIOLETTE, P. SUBIRATS, D. DOUCET. 227 Développement de systèmes d'information dynamique pour les conducteurs en situations de conduite dangereuses P. SUBIRATS, E. VIOLETTE, D. DOUCET, M. ARON Projet de signalisation dynamique des arrêts de cars (SIDYAC) C. VACQUIER-BIGOT, R. DIK, X. BERTRAND Trajectographie submétrique par couplage DGPS, carte précise des marquages et vision D. BETAILLE, P. NICOLLE, S-S. IENG Evolution des systèmes d aide à la conduite et de sécurité : quelques enjeux liés à leur conception et à leur validation V. ABADIE, J-F. BOISSOU Résultats et projet d expérimentation des systèmes coopératifs routiers en France G. SEGARRA, A.K. MOKADDEM, M. LENARDI. 277 DIVAS : comment adapter dynamiquement la demande à l offre de sécurité routière N. HAUTIERE, P. LEPERT. 287 Session 4. Evaluation et acceptabilité des systèmes Evaluation de l'acceptabilité économique des dispositifs SARI J. DEREGNAUCOURT, L. DROUOT Interacceptabilité dans SARI I. CREVITS, M-P. PACAUX-LEMOINE viii

10 Approche méthodologique pour l étude de la complémentarité des dispositifs et démarches expérimentales dans SARI M-P. PACAUX-LEMOINE, I. CREVITS. 321 Acceptation du contrôle automatisé en Loire-Atlantique. Discussions croisées de professionnels et de non-professionnels C. EYSSARTIER, F. HAMELIN Réflexions sur l'acceptabilité juridique appliquée aux innovations du projet SARI/AJISE G. MICHEL, P. PIERRE, H. SLIM. 341 Prescrire et personnaliser un message délivré par PMV pour mieux influencer le comportement des conducteurs F. TERRADE, C. GREFFEUILLE, A. SOMAT, S. BORDEL, R. QUEGUINER Évaluation de l'efficacité des systèmes de sécurité embarqués. Résultats du projet européen TRACE Y. PAGE, T. HERMITTE RADARR système d'information et d'alerte en virage : évaluation de l'efficacité du système et perspective de son déploiement opérationnel S. POINDEXTRE. 369 Analyse des comportements en termes de vitesse durant le déploiement d'un système innovant d'information : la nécessité de prendre en compte l'acceptabilité du dispositif S. BORDEL, L. DESIRE, O. GUYE, J. MAILLARD 379 Analyse spatiale des données LAVIA S. ROMON 389 Session 5. Applications à la gestion du trafic, aux populations vulnérables et au domaine urbain Caractérisation de l'éco-conduite et construction d'un indicateur dynamique pour véhicules thermiques G. SAINT PIERRE, C. ANDRIEU. 401 Développement d'un système de détection de quasi-accidents en carrefour P. SUBIRATS, E. VIOLETTE, F. CONCHE, D. DOUCET, G. DUPRE VIVRE2 : véhicules industriels et usagers vulnérables de la route Z. ROISSAC, H. TATTEGRAIN, A. MAINCENT, R. LABAYRADE Amélioration des connaissances sur les accidents impliquant un automobiliste et un piéton : projet CACIAUP T. HERMITTE, V. PHAN Outil vidéo pour la mesure de matrices origine/destination en giratoire Y. GOYAT, F. MENANT, O. PITARD, T. CHATEAU Vers un modèle proactif pour identifier des risques de trafic M-H. PHAM, A. BHASKAR, A-G. DUMONT Une étude concernant les pelotons de véhicules D. DAUCHER Liste des auteurs ix

11 x

12 Avant-propos Laboratoire Central des Ponts et Chaussées et Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité Le LCPC est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST), placé sous la tutelle conjointe du Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) et du Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM). Jouissant d'une reconnaissance bien établie, en France et à l'étranger dans le domaine du génie civil, le LCPC veut s'affirmer davantage dans le domaine de la ville, de l'exploitation et la sécurité des infrastructures, de l'environnement et de la prévention des risques. Avec 610 agents, il est principalement implanté sur des sites parisiens et nantais. Il comprend 6 départements de recherche, incluant trois unités mixte de recherche dont deux avec l INRETS, et des grands équipements. L'INRETS, Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité, a des compétences mises au service du développement de systèmes et de services de transport plus économes en énergie, maîtrisant mieux leurs impacts sur l'environnement et la santé, plus efficaces et plus sûrs. L institut intervient principalement dans les transports terrestres, mais couvre également les interfaces avec les modes aériens et maritimes. L'INRETS est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) placé sous la double tutelle des ministères chargés de la recherche (MESR) et des transports (MEEDDM). Avec 460 agents permanents, il est implanté sur 5 sites (Lille-Villeneuve d'ascq, Marne-la-Vallée, Satory-Versailles, Lyon-Bron et Marseille-Salon de Provence), et son siège est à Lyon-Bron. Il est composé de 17 unités de recherche, dont 7 unités mixtes et 2 unités de service. L INRETS a 4 filiales (ERT, LIER, CITILOG et CIVITEC commune avec le LCPC). L annonce par le président de la République en 2002 de la sécurité routière comme cause nationale, relayée par la Direction de la Circulation et la Sécurité Routières (DSCR) a conduit le LCPC et l INRETS à développer fortement leurs activités de recherche et développement dans ce domaine. Leur implication s est traduite par le montage et le pilotage d actions concertées financées par le PREDIT 3 (Programme de Recherche et d Etude sur les Transports), notamment ARCOS (Action de recherche pour une conduite sécurisée, ) et SARI (surveillance automatisée des routes pour l information des conducteurs et des gestionnaires, ), et une participation très active de leurs unités de recherche dans ces projets et de nombreux autres projets européens. Les thématiques d évaluation et de prévention des risques routiers et le développement d aides à la conduite embarquées et sur l infrastructure figurent parmi les axes principaux de recherche des deux organismes, et en particulier de leurs deux unités mixtes : le LIVIC (Laboratoire d Interaction Véhicule Infrastructure Conducteur), et le LEPSIS (Laboratoire Exploitation, Perception, Simulateurs et Simulations). A ce titre, il était légitime que le LCPC et l INRETS unissent leurs efforts pour organiser la conférence PRAC2010 dont une large partie diffuse et valorise les résultats des projets PREDIT, dont SARI. Hélène Jacquot-Guimbal Directrice Générale Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Guy Bourgeois Directeur Général Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité 1

13 Préface La réduction du nombre de victimes d'accidents de la route est une priorité commune aux autorités d'un grand nombre de pays. Devant l'ampleur des chiffres il n'est plus possible de continuer à envisager des solutions ponctuelles, mais au contraire d'aborder la route comme un «système». L'infrastructure routière est empruntée par des usagers de catégories très différentes (véhicules légers, poids lourds, deux roues), seuls ou en groupes, de jour comme de nuit, sur des réseaux aux caractéristiques diverses. Le comportement au volant de ces mêmes usagers est également très hétérogène. Les nouvelles technologies ont permis des améliorations importantes du diagnostic des zones à risques de l'infrastructure, et des aides et alertes aux conducteurs. Elles permettent de pallier les défaillances du conducteur en cas de réaction tardive, inadaptée, ou en cas de présence d'accidents et d'obstacles. Ces dispositifs visent à inciter, voire à contraindre, un comportement plus sûr des conducteurs. PRAC2010 est une conférence scientifique visant à faire un état des progrès enregistrés ces dernières années dans le domaine de la sécurité routière. Elle s attache notamment à faire le point sur les projets du PREDIT 3 et en particulier le projet SARI (Suivi Automatisé de l'état des Routes pour l'information des gestionnaires et des conducteurs), et à définir des axes de développement futurs. Les thèmes de la conférence sont : Thème 1 - Caractérisation du risque routier, vis à vis de l infrastructure (session 1) et vis à vis du comportement (session 2) Ce thème couvre le diagnostic, la détection, la localisation, la caractérisation et la quantification des risques routiers, la modélisation, les mesures et observations de trajectoires, la dynamique des véhicules et le comportements des conducteurs. Thème 2 - Signalisation routière et aides à la conduite (session 3) Ce thème concerne les dispositifs innovants de signalisation des dangers, en bord de voie ou embarqués, d alerte des conducteurs, et les dispositifs d aide ou de contrôle de la conduite. Thème 3 - Evaluation et acceptabilités des systèmes (session 4) Ce thème s intéresse à l évaluation de l impact des systèmes embarqués ou en bord de voie, et de leur acceptabilité des points de vue humain, social, environnemental, juridique, économique et technique. Thème 4 - Applications à la gestion du trafic, aux populations vulnérables et au domaine urbain (session 5) Ce thème regroupe l évaluation des temps de parcours, l information sur les incidents et accidents, la protection des populations vulnérables, piétons ou personnes âgées, la caractérisation des risques et les alertes en ville. Bernard Jacob Directeur technique Infrastructures et Sécurité Routières, LCPC Marie-Line Gallenne Adjointe au Directeur technique de la Direction technique Infrastructure et Sécurité Routière, LCPC 2

14 Le PREDIT Le Predit est un programme de coordination des politiques françaises de recherche et d innovation sur les transports terrestres. Il résulte d un accord pluri-annuel entre les trois ministères chargés du développement durable (MEEDDM), de l'industrie (MinEIE) et de la recherche (MESR) et trois agences (agence nationale de la recherche ANR, agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie ADEME, agence de l'innovation OSEO) pour associer leurs efforts incitatifs sur les transports terrestres (routier, ferroviaire, fluvial). Lancé en mai 2008, le quatrième programme (Predit 4) a fait l objet d un protocole d accord signé en août de la même année qui porte sur la coordination de 400 M de crédits incitatifs. Un domaine au cœur des enjeux du développement durable Il n est plus guère nécessaire de souligner longuement, aujourd hui, à quel point les transports sont impliqués dans les enjeux du développement durable, c est-à-dire concernés par la recherche d équilibres entre enjeux environnementaux, économiques et sociaux. La place de la mobilité dans les modes de vie contemporains est très importante (recompositions familiales, fractionnement des parcours professionnels, allongement des durées de vie et de retraite ) ; elle est de plus en plus au cœur des systèmes de production et de distribution des marchandises (globalisation, éclatement des lieux de production, réduction des stocks). Mais cette place de la mobilité est pour partie liée au faible coût relatif des transports, alors que la contribution de ce secteur aux pollutions locales (polluants réglementés ou non, bruit) et globales (effet de serre) est majeure, et que les problèmes de congestion sur des infrastructures de plus en plus difficiles à financer et à réaliser sont préoccupants pour l avenir....et des défis industriels d'aujourd'hui, en France notamment Les entreprises françaises de ce secteur (industrie, opérateurs, services) ont un rang important en Europe et dans le monde. Mais elles ont à faire face à un marché et une concurrence mondialisés, à une réduction relative de leurs marchés nationaux au profit de marchés lointains à normes sensiblement différentes. Dans ce contexte, la recherche et l innovation sont aujourd hui des paramètres majeurs de la compétitivité, donc de l'emploi, et les équipementiers, entreprises importantes ou PME, y prennent une part de plus en plus significative. Il en résulte que les enjeux de politiques publiques et les enjeux industriels de ce secteur d activité sont fortement imbriqués (véhicules propres, sécurité routière, réseaux de transports collectifs, organisation de l'intermodalité...), ce qui justifie l intérêt et même la nécessité d une coordination interministérielle des soutiens à la recherche et à l innovation. Pour la diversité et la cohérence des initiatives en France... Une plate-forme nécessaire pour les transports terrestres Le domaine des transports tel que nous le connaissons aujourd'hui appelle à la fois des recherches technologiques et scientifiques de haut niveau (processus de combustion, stockage de l énergie, impact des particules sur la santé), des expérimentations en vraie grandeur (véhicule électrique) et des soutiens à l innovation locale (logistique urbaine, information multimodale). La plate-forme interministérielle que constitue le Predit permet la mise en oeuvre et la coordination de cette diversité des recherches et des modalités de sélection (appels d offres, gré à gré, montage de consortiums adhoc). Depuis 2005, le paysage du soutien à la recherche sur projets a beaucoup changé en France, dans le but de dynamiser la recherche et l innovation : création de l ANR, mise en place des pôles de compétitivité et d un fonds interministériel pour soutenir leurs projets, restructuration des soutiens aux PME par la création d OSEO, création de l Agence de l'innovation industrielle (aujourd'hui intégrée à OSEO), implication croissante des collectivités territoriales. Le Predit permet, dans son domaine des transports terrestres, la mise en cohérence des orientations et des actions de l ensemble des dispositifs, les plus récents déjà cités comme ceux qui existaient auparavant : actions de recherche impulsées par le ministère en charge des transports (aujourd hui MEEDDM), par l ADEME ou par l ANVAR (OSEO). Cette fonction reste nécessaire et doit être renforcée sur le plan des démarches stratégiques concertées (feuilles de routes technologiques par exemple). Aux frontières de l action 3

15 incitative, la coordination doit permettre des initiatives pour constituer ou renforcer les milieux de recherche déficients au regard des enjeux. Le troisième apport de ce dispositif, et non des moindres, est d inclure dans les modalités de travail le suivi, la capitalisation et la diffusion des résultats, et, à travers l ensemble de cette chaîne, l animation de milieux de recherche et d innovation....et la complémentarité avec les programmes européens Comparés à d autres domaines ou d autres pays, les résultats français dans le 6 ème PCRD dans le domaine des transports n ont pas été tout à fait satisfaisants et devront être améliorés dans le programme Un programme national peut aider à préparer des équipes et des sujets (fonction «tremplin»), mais il est également nécessaire comme complémentarité aux programmes européens pour permettre des partenariats plus réduits, pour des recherches nécessitant plus de confidentialité, pour des sujets très liés aux institutions nationales (limiteur de vitesse) et impliquant des expérimentations, ou enfin pour répondre à des enjeux industriels nationaux (maintien d un potentiel R&D sur les véhicules lourds). Six priorités thématiques Le programme est organisé autour de six priorités thématiques. Dans chacune d elle seront traités à la fois les recherches à finalités technologiques et de services et les recherches destinées à l éclairage des politiques publiques : - Energie et environnement - Qualité et sécurité des systèmes de transport - Mobilité dans les régions urbaines - Logistique et transport de marchandises - Compétitivité de l industrie des transports - Politiques de transport Pour chacune de ces priorités, un groupe d expert («groupe opérationnel») conseille et assiste les financeurs des recherches sur les priorités, l évaluation des projets, l organisation des suivis, de la capitalisation et de la diffusion des résultats. La sécurité routière dans le PREDIT 4 La sécurité routière a été une des grandes priorités du Predit 3 ( ), en accord avec le grand chantier présidentiel de cette période. Une activité de recherche importante a été déployée dans le domaine des assistances à la conduite (projets Arcos, Sari, Lavia ), dans celui des relations entre santé et sécurité (médicaments, somnolence au volant ), dans celui de la formation tout au long de la vie (programme Continuum éducatif) et pour développer des connaissances sur l économie de la sécurité routière. Beaucoup des projets engagés dans le Predit 3étaient encore en cours au lancement du Predit 4 : d où l importance d assurer la continuité des suivis et de la diffusion des résultats, ce que fait le colloque de cette semaine pour le projet Sari. Dans le Predit 4, la sécurité routière est intégrée dans la priorité plus large «Qualité et sécurité des systèmes de transport». Ce choix vise à permettre à la fois de prolonger les efforts du Predit 3 et de susciter des recherches agrégeant les objectifs de sécurité, d accessibilité, d ergonomie, de confort tous éléments attendus dans la qualité, qu elle soit considérée du point de vue de l usager ou de celui des gestionnaires ou des porteurs des politiques publiques. Jean-Louis Léonard Député de Charente-Maritime Président du PREDIT 4

16 TABLES RONDES PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

17 PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

18 Table ronde n 1 Quelles recherches au service de l évaluation des risques routiers pour tous les réseaux? Peut-on construire une vision des outils à développer pour répondre aux besoins? Participants : René Amalberti (MACSF, PREDIT4/GO2), Xavier Cocu (CRR, BE), Hélène Fontaine (INRETS), Pascal Lechanteur (MEEDDM/DGITM/DIT), représentant conseils généraux Animateur : Bernard Jacob (LCPC) La perception par des capteurs embarqués permet d anticiper sur les conflits potentiels à courte distance en assurant le recueil d information pour le développement des systèmes d aide au conducteur. Les projets du PREDIT 3 ont permis des avancées notables au niveau mondial pour la localisation latérale du véhicule sur la route et la détection d obstacles, grâce en particulier au traitement numérique d images vidéo, à la caractérisation embarquée de la visibilité par temps de brouillard et à la détection stéréovision. Le diagnostic routier est nécessaire pour identifier et localiser les zones risquées pour les usagers en termes de pertes de contrôle et de visibilité. Des progrès sensibles ont été obtenus dans les projets du PREDIT 3 sur les pertes de contrôle en virage, en carrefour et en haut de côte. Trois nouveaux outils mesurent les défauts de visibilité géométriques et les performances des revêtements et des marquages pour une meilleure vision des obstacles. De nouveaux outils de mesure de trajectoires en bord de route permettent d analyser et de quantifier la proportion de véhicules qui prennent des risques. Comment mieux apprécier les risques de dysfonctionnement dans les interactions véhicules/ infrastructures/conducteurs, et notamment de façon plus préventive que par la seule accidentologie? Comment développer un diagnostic plus fonctionnel, plus large, moins coûteux, et mieux quantifié, donc utilisant plus de mesures que de dires d experts? En particulier quel rôle affecter aux véhicules courants et à des véhicules traceurs? Quels sont les critères et outils, actuels et futurs, pour localiser les zones à risques? Quelles interventions faut-il prévoir pour réduire les risques dans ces zones? Quelles sont les méthodes d audits et d inspection en Belgique, France et Suisse, et leurs avantages respectifs? Comment obtenir un meilleur usage de l infrastructure du point de vue de la sécurité : vitesses optimales selon les conditions de trafic et d environnement, modulation des interdistances, utilisation des diverses voies, etc.? Comment faire partager une vision commune du risque routier et de son évaluation par tous les acteurs du système? PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

19 Table ronde n 2 Quelle répartition et quelle complémentarité entre la signalisation routière et les alertes embarquées : peut-on construire une vision commune pour les recherches à venir? Participants : Jean-Marc Blosseville (INRETS), Christophe Desnouailles (SETRA), Alain Servel (PSA), Claude Laurgeau (ENSMP), B. Lucas (MEEDDM/DGITM), X (MEEDDM/DSCR) Animateur : Marie-Line Gallenne (LCPC) De nombreux projets du PREDIT 3 proposent de nouvelles informations aux conducteurs, soit en bord de voie, soit dans les véhicules. Dans les deux cas, cette information peut être fournie sous la forme de nouveaux signaux ou de pictogrammes de signalisation routière. Cette solution s appuie sur une connaissance acquise des signes et des messages. Des alertes avertissent le conducteur uniquement quand le risque existe ou que le conducteur roule trop vite. Il reste néanmoins à régler le problème de surabondance des informations et des incohérences notamment entre le bord de voie et l embarqué. Un des moyens de limiter le nombre des informations est de générer une alerte au conducteur seulement lorsqu il n a pas pris en compte le danger de la situation. Plusieurs fonctions de risque ont été développées dans ce but dans différents projets : le dépassement de la vitesse règlementaire, celui d une vitesse de passage de virage en sécurité, les risques de sortie de voie, de collisions en file et de collision avec un obstacle. Les travaux de SARI proposent de nouvelles alertes au conducteur en bord de voie : comment va évoluer la réglementation pour mieux intégrer ces nouvelles alertes? Quelle est la situation européenne en termes d alertes en bord de voie? Quel est leur déploiement possible en France? Quelles alertes embarquées sont proposées aujourd hui par les constructeurs et quelles sont les évolutions prévues? Quelle complémentarité et différence par rapport aux alertes embarquées Peut-on construire une vision française qui soit davantage basée sur la complémentarité? PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

20 Table ronde n 3 Peut-on définir le contenu des différentes acceptabilités (évaluations) d un système d aide aux conducteurs qui fasse consensus? Participants : Alain Somat (LAUREPS), L. Baumstark (Université Lyon 2), Fleur Breuillin (MEEDDM/DRI), Marie-Pierre Fléchon (CG38), Michèle Guilbot (INRETS), Dominique Mignot (INRETS), X (SETRA) Animateur : Marie-Line Gallenne (LCPC) Dans la plupart des projets du PREDIT 3, deux sujets ont été traités : l estimation de l impact des fonctions développées sur les gains potentiels en sécurité routière, et l acceptabilité par les conducteurs des systèmes proposés. Si les gains potentiels généralement calculés peuvent être importants (entre 10 et 30%), il reste difficile d évaluer quel sera l impact réel et des progrès restent à faire sur le partage de méthodes. Seuls quelques projets ont vérifié sur route, quels étaient les gains réels en vitesses pratiquées. En termes d acceptabilité, les conducteurs apprécient généralement des informations supplémentaires. Ils sont par contre plus réticents vis-à-vis des systèmes contraignants. Beaucoup de projets en sécurité routière ont évalué les bénéfices à tirer des innovations développées et parfois les contraintes associées au déploiement. Que tirer de ses expériences : une hétérogénéité intéressante ou gênante? Quels sont les besoins pour les décideurs pour lancer le déploiement ou mettre en œuvre les solutions proposées? Les méthodes sont elles fiables quant à l acceptabilité et l appropriation par les usagers? Quelles sont les contraintes réelles en termes juridiques? Les méthodes et les résultats sont il suffisants pour que pouvoirs publics puissent décider de soutenir des actions? Faut-il développer une méthodologie d évaluation qui fasse consensus et qui soit reconnue au niveau national voire international? PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!

Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! #RdvEco Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! 26 novembre 2015 SwissTech Convention Center #RdvEco Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!

Plus en détail

Sécurité routière et Usager

Sécurité routière et Usager Session Sécurité routière et Usager Président : Michel LABROUSSE MEDDE DIT Modérateur : Julien VICK SER Communication entre Infrastructure et véhicule pour l amélioration de la sécurité Intervenants :

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS SYNTHESE 1. Contexte Les systèmes coopératifs ou Systèmes de Transport Intelligent Coopératifs (C-ITS) font partie de la Directive

Plus en détail

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Claude MARIN-LAMELLET Marie-Christine CHEVALIER PFI Innovations dans les transports guidés urbains et régionaux Séminaire du 17/10/2006 Ergonomie, Confort et

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

La cartographie des 4 programmes de recherche

La cartographie des 4 programmes de recherche 1 La cartographie des 4 programmes de recherche Première étape des séances de think tank créativité du pôle «identification des thèmes de recherche» visant à structurer les 4 programmes de recherche, ce

Plus en détail

Lutte contre l insécurité routière : pour une nouvelle impulsion? Maison de la Chimie. Jeudi 29 Novembre 2007

Lutte contre l insécurité routière : pour une nouvelle impulsion? Maison de la Chimie. Jeudi 29 Novembre 2007 14 èmes Rencontres parlementaires sur la Route et la Sécurité routière Lutte contre l insécurité routière : pour une nouvelle impulsion? Jeudi 29 Novembre 2007 Organisées et présidées par Hervé MARITON,

Plus en détail

Guide : Recommandations pour la prise en compte des 2RM dans l aménagement et la gestion des infrastructures Hélène de SOLERE - CERTU

Guide : Recommandations pour la prise en compte des 2RM dans l aménagement et la gestion des infrastructures Hélène de SOLERE - CERTU Guide : Recommandations pour la prise en compte des 2RM dans l aménagement et la gestion des infrastructures Hélène de SOLERE - CERTU Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables.

Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables. Commentaire de la Sécurité routière Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables. Parution le 16 novembre au Journal officiel du décret n

Plus en détail

NOTE D INFORMATION ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR

NOTE D INFORMATION ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR NOTE D INFORMATION Circulation Sécurité Equipement Exploitation Auteur : SETRA - CSTR 113 ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR Editeur : Mars 1998 Le logiciel SECAR est un système

Plus en détail

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Laboratoire Ergonomie Sciences Cognitives pour les transports Contexte général Augmentation de la population de personnes âgées En 2005,

Plus en détail

L innovation technologique dans la silver mobilité

L innovation technologique dans la silver mobilité Journée d Etude Innovation 2015 Cité des Sciences, Paris, 8 juin 2015 L innovation technologique dans la silver mobilité Fabienne PICARD Introduction La mobilité spatiale est une problématique fondamentale

Plus en détail

Conférence de presse. du 22 avril 2014

Conférence de presse. du 22 avril 2014 Conférence de presse du 22 avril 2014 Programme 1. Bilan des accidents de la route 2013 2. Lancement de la campagne de sensibilisation «Levez le pied!» 3. Présentation du guide «Passages pour piétons en

Plus en détail

Pour en finir avec les idées fausses sur l acceptabilité

Pour en finir avec les idées fausses sur l acceptabilité Direction territoriale Ouest Pour en finir avec les idées fausses sur l acceptabilité Stéphanie Bordel (Cerema/ DTerOuest) & Alain Somat (Université de Rennes 2/ CRPCC) L évaluation des politiques publiques

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE. Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002

LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE. Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002 08/07/02 LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002 MESURES ET ORIENTATIONS PROPOSEES PAR LE LIVRE BLANC SUITES

Plus en détail

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible L'usager au cœur des réseaux d'infrastructures durables & innovantes Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible Catherine Gabaude IFSTTAR Jean-Luc Vincent

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet. Livrable N 3.A.1. Responsable : Samer Ammoun

DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet. Livrable N 3.A.1. Responsable : Samer Ammoun DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet Livrable N 3.A.1 Date: Mai 2008 Version: 1.0 Partenaires: Auteur: Sujet: Volet: Diffusion: Nombre de pages:14 ARMINES LCPC

Plus en détail

Mieux sécuriser les passages à niveau : les mesures concrètes de Frédéric Cuvillier. Dossier de presse 24 septembre 2013

Mieux sécuriser les passages à niveau : les mesures concrètes de Frédéric Cuvillier. Dossier de presse 24 septembre 2013 Mieux sécuriser les passages à niveau : les mesures concrètes de Frédéric Cuvillier Dossier de presse 24 septembre 2013 1 Quelques chiffres - On dénombre 15 000 passages à niveau sur des lignes ouvertes

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Éducation à la Sécurité Routière - Enjeux et perspectives Séminaire

Plus en détail

Le thème de cette journée : LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE : POUR UNE NOUVELLE IMPULSION?

Le thème de cette journée : LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE : POUR UNE NOUVELLE IMPULSION? COMPTE RENDU 14èmes JOURNEES PARLEMENTAIRES DE LA SECURITE ROUTIERE LE 29 NOVEMBRE 2007 Représentants de l association présents : Dominique BERLINE, relais ALEXANDRE, Jean-Luc CALLEBAUT, relais TERRY60.

Plus en détail

ESI Group fait l acquisition de CIVITEC

ESI Group fait l acquisition de CIVITEC Communiqué de presse financier Paris, le 27 mars 2015 ESI Group fait l acquisition de CIVITEC Une technologie révolutionnaire permettant la simulation virtuelle des systèmes avancés d aide à la conduite

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière

Savoirs de base en sécurité routière Savoirs de base en sécurité routière novembre 2008 sáëáäáäáí = sáê~öéë=éí=å~êêéñçìêë=éä~åë=çêçáå~áêéë= Avertissement Cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt 2015 en Région Auvergne. «Etude de préfiguration d une Plateforme de la rénovation énergétique de l habitat»

Appel à Manifestation d Intérêt 2015 en Région Auvergne. «Etude de préfiguration d une Plateforme de la rénovation énergétique de l habitat» Appel à Manifestation d Intérêt 2015 en Région Auvergne «Etude de préfiguration d une Plateforme de la rénovation énergétique de l habitat» Cahier des charges avril 2015 Cet Appel à Manifestation d Intérêt

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble Plan de Déplacements Inter-Entreprises IT COVO E URAG se mobiliser, tous ensemble Contexte Depuis un demi-siècle, l extension spatiale des villes en France s est effectuée principalement dans les couronnes

Plus en détail

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT)

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT) Partie I. Décisions du CMPP du 4 avril 2008 Page 1 sur 5 LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE () Quelles sont les missions

Plus en détail

Sur la gestion de la crise en temps réel : Résumé des interventions lors de la table ronde :

Sur la gestion de la crise en temps réel : Résumé des interventions lors de la table ronde : Journée COTITA gestion des crises routières 28 mai 2009 page 1/5 Résumé des interventions lors de la table ronde : Sur la gestion de la crise en temps réel : Question posée au CRICR RA/A : «Face à certains

Plus en détail

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile. Position du problème Un axe très important dans les transports individuels est celui des nouveaux usages

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Plan départemental d'actions de sécurité routière PDASR 2015 Appel à projets

Plan départemental d'actions de sécurité routière PDASR 2015 Appel à projets Direction Départementale des Territoires Plan départemental d'actions de sécurité routière PDASR 2015 Appel à projets Notice Afin de mobiliser les acteurs locaux et les citoyens, soutenir leurs initiatives,

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2015

Baromètre mensuel avril 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l

Plus en détail

PANORAMA DU FINANCEMENT DE LA RECHERCHE TRANSPORT

PANORAMA DU FINANCEMENT DE LA RECHERCHE TRANSPORT PANORAMA DU FINANCEMENT DE LA RECHERCHE TRANSPORT Périmètre transports terrestres : voyageur et marchandises ; routier, ferroviaire, fluvial, interface aérien et maritime. Rapport final Convention de subvention

Plus en détail

Transports intelligents : actions à envisager dans le cadre d une stratégie nationale

Transports intelligents : actions à envisager dans le cadre d une stratégie nationale SETRA-CSTM-12-072/XD Secrétariat du groupe «transports intelligents» du Comité des maîtres d ouvrages routiers (COMOAR) Le 10 septembre 2012 Transports intelligents : actions à envisager dans le cadre

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030

Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030 Animation d ateliers prospectifs sur les TIC dans le bâtiment à l horizon 2030 Sommaire Partie 1 : Méthodologie de la démarche Partie 2 : Vision prospective Partie 3 : Plan d action Partie 4 : Annexes

Plus en détail

La géolocalisation facteur d'innovation des systèmes de transports intelligents

La géolocalisation facteur d'innovation des systèmes de transports intelligents La géolocalisation facteur d'innovation des systèmes de transports intelligents applications satellitaires, géolocalisation et navigation au service de l'exploitation et de la gestion du trafic F. COULY/J.P.

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

La mobilité urbaine: Historique

La mobilité urbaine: Historique MOBILITE La mobilité urbaine: Historique En France, l évolution de la mobilité est due notamment à l essor r de la maison individuelle et au développement de la consommation: La vague de l exode rural

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Economie d énergie et éco-conduite. Comité de pilotage PREDIM

Economie d énergie et éco-conduite. Comité de pilotage PREDIM Economie d énergie et éco-conduite 04/09/2015 Comité de pilotage PREDIM 1 Contexte Le transport : un secteur très consommateur en énergie, 32% de la consommation totale en France et 70% de la consommation

Plus en détail

INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN

INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN INVENTER LA MOBILITÉ DE DEMAIN La part des transports atteint aujourd hui 0 % de l énergie finale consommée. Avec plus d un Français sur deux vivant en dehors des centres villes et des besoins de mobilité

Plus en détail

www.carrefour-predit4.org Pré-programme CARREFOUR DU PREDIT 7 et 8 octobre 2013 Palais Brongniart Paris

www.carrefour-predit4.org Pré-programme CARREFOUR DU PREDIT 7 et 8 octobre 2013 Palais Brongniart Paris www.carrefour-predit4.org Pré-programme CARREFOUR DU PREDIT 7 et 8 octobre 2013 Palais Brongniart Paris Eco-adaptation et compétitivité Le Predit est une plate-forme interministérielle en charge de fédérer

Plus en détail

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique Mathieu ROYNARD, IBSR Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges et de Recherche de l'ifsttar (GERI)

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

Atelier 3 : Information de sécurité embarquée ; Systèmes coopératifs. Introduction

Atelier 3 : Information de sécurité embarquée ; Systèmes coopératifs. Introduction Atelier 3 : Information de sécurité embarquée ; Systèmes coopératifs Introduction Contexte Directive ITS (2010/40) : spécifications de l action c Priorisation et spécifications des systèmes coopératifs

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

La sécurité des usagers 2RM

La sécurité des usagers 2RM CETE Normandie Centre Département Infrastructures de Transport Multimodales ERA34 Accidentologie, Trajectographie et Risques Routiers La sécurité des usagers 2RM Panorama de la recherche Éric Violette,

Plus en détail

La prise en compte des 2RM dans les aménagements

La prise en compte des 2RM dans les aménagements La prise en compte des 2RM dans les aménagements Pourquoi les prendre en compte? Quels outils? Bérengère Varin novembre 2011 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015

Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015 Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015 Contexte Le concept de développement des infrastructures par recherche de vitesse a montré ses limites (étalement

Plus en détail

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine MODULE 6 : Mobilité Quelques éléments de contexte Se déplacer, un «droit» fondamental pour accéder aux besoins essentiels : s éduquer, se soigner, travailler, consommer, se divertir... Désormais, la mobilité

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

Schéma Régional des Services de Transport

Schéma Régional des Services de Transport Schéma Régional des Services de Transport pour des transports durables Synthèse Lundi 7 avril 2008 Présentation des rapports à l assemblée plénière du Conseil régional du 10 avril 2008 Les grands enjeux,

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Montreuil, mars 2011 Questions de base quand on parle de sécurité routière et des deux-roues motorisés Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Comme le confirme le tableau

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006. Lieux accidentés. Détection et traitement - Milieu urbain et milieu interurbain

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006. Lieux accidentés. Détection et traitement - Milieu urbain et milieu interurbain Sétra interurbain urbain Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Lieux accidentés - Milieu urbain et milieu interurbain Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information

Plus en détail

COMMENT GARDER LE CONTRÔLE DU TRAFIC?

COMMENT GARDER LE CONTRÔLE DU TRAFIC? COMMENT GARDER LE CONTRÔLE DU TRAFIC? UN OUTIL PERFORMANT POUR LA SIMULATION 6 BONNES RAISONS DU TRAFIC MULTIMODALE DE CHOISIR PTV VISSIM POINTS FORTS MULTIMODAL À l échelle mondiale, plus de 12 000 utilisateurs

Plus en détail

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119)

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Résumé : La diffusion large des smartphones et des suivis dédiés de flottes de

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE CETE de l Est centre d Études techniques de l Équipement CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE LES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES La qualité de l air et son incidence sur la

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

NB : Les ECUEs des U.E. Optionnelles ainsi que leurs crédits seront définis par l Institution

NB : Les ECUEs des U.E. Optionnelles ainsi que leurs crédits seront définis par l Institution Fiche descriptive d'un parcours de formation Etablissement: Institut Supérieur du Transport et de la Logistique de Sousse Université: Université de Sousse Licence Appliquée: Technologies du Transport et

Plus en détail

Thierry BELLET INRETS-LESCOT

Thierry BELLET INRETS-LESCOT Modélisation et simulation cognitive du conducteur automobile : De l analyse des représentations mentales à la simulation dynamique de la prise de décision Thierry BELLET INRETS-LESCOT Le programme COSMODRIVE

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Président : Benoît CLOCHERET Artelia Modérateur : Christophe DESNOUAILLES Cerema Le déploiement des services de transports intelligents

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

direction générale des Infrastructures Transports et de la Mer Déplacements VILLES MOYENNES Certu

direction générale des Infrastructures Transports et de la Mer Déplacements VILLES MOYENNES Certu direction générale des Infrastructures des Transports et de la Mer Certu L Enquête Déplacements VILLES MOYENNES Politique des Transports pour voir loin, autant voir clair Avant d engager la collectivité,

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

CPM «EXPERIENCE ET COMPORTEMENT» VISA 1 & 2

CPM «EXPERIENCE ET COMPORTEMENT» VISA 1 & 2 CPM «EXPERIENCE ET COMPORTEMENT» VISA 1 & 2 Un bon conducteur n'est pas quelqu un qui a de bons réflexes, mais celui qui par son sens de l'observation n'a pas à s'en servir... Nous partageons la route

Plus en détail

Le risque routier professionnel et la mobilité durable

Le risque routier professionnel et la mobilité durable pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable N 19832 Vos contacts Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge / Danielle Feldstein flore-aline.colmet-daage@ifop.com Décembre 2011 1 La méthodologie 2

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Appel à Projet Mobilité électrique durable

Appel à Projet Mobilité électrique durable Appel à Projet Mobilité électrique durable 1 1 Objet de l appel à projet La problématique des modes de déplacements basés sur la prépondérance du véhicule individuel couplée à un mix électrique très carboné,

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL DUREE 2 jours soit14 heures DATES 13 et 14 mars 2013 LIEU Site Centaure A62 Echangeur de Saint-Jory 31150 BRUGUIERES FRAIS PEDAGOGIQUES 540 / stagiaire Niveau

Plus en détail

Avis du Conseil de Développement. «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon»

Avis du Conseil de Développement. «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon» Avis du Conseil de Développement «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon» Rapporteurs : Jean-Pierre Berger et Bernard Laroche Rapport arrêté en Assemblée Générale du 9 février

Plus en détail

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Président : Benoît CLOCHERET Artelia Modérateur : Christophe DESNOUAILLES Cerema Données mobiles : De la mobilité 2.0 au PDU

Plus en détail

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique.

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique. Comment franchir une intersection avecprioritéàdroite? Une intersection (carrefour) est une zone où se rejoignent, se croisent des usagers venant de directions différentes. Dans quel ordre doivent-ils

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes Guillaume Uster Ifsttar- PRES Nord de France et Quentin Valcke i-trans Résumé Pour répondre aux problématiques d une mobilité plus durable,

Plus en détail

- mardi 23 octobre 2007 -

- mardi 23 octobre 2007 - DOSSIER DE PRESSE Premiers résultats et évolutions entre 1999 et 2007 sur l aire urbaine rennaise - mardi 23 octobre 2007 - Contacts Presse Rennes Métropole : Vincent Le Berre - Attaché de Presse Tél.

Plus en détail