Conférence sur la Sécurité Routière PRAC Prévention des Risques et Aides à la Conduite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence sur la Sécurité Routière PRAC 2010. Prévention des Risques et Aides à la Conduite"

Transcription

1

2 Conférence sur la Sécurité Routière PRAC 2010 Prévention des Risques et Aides à la Conduite

3 Copyright 2010 Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Tous droits réservés. Cet ouvrage, ou toute partie de cet ouvrage, ne peut être reproduit sous quelque forme ou par tout moyen que ce soit, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l enregistrement ou le scan, ou tout autre procédé de stockage ou de duplication, connu ou non ou à inventer, sans la permission écrite de l éditeur. Mention légale Ni le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, ni les éditeurs, ni toute personne agissant pour leur compte, ne peut être tenu pour responsable de l utilisation des informations contenues dans cet ouvrage. Les points de vue exprimés dans cet ouvrage sont ceux des auteurs. Remerciements Les éditeurs remercient les membres des comités exécutifs et d organisation, et les membres du comité scientifique pour la relecture des résumés et articles, et tous les auteurs pour leurs contributions de qualité. Information disponible sur: - Site web du LCPC: - Site web de la conférence PRAC2010: LCPC Paris, France, 2010 Laboratoire Central des Ponts et Chaussées 58, Boulevard Lefebvre Paris Cedex 15 Tél : Fax : Actes de la conférence PRAC2010 (Prévention des Risques et Aides à la Conduite) Bernard Jacob & Marie-Line Gallenne Paris, France: Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Publications, 2010 Mots clefs: Acceptabilité, accident, accidentologie, adhérence, aide à la conduite, alerte, boucles électromagnétiques, brouillard, capteur, carrefour, comportement, diagnostic, distance, dynamique du véhicule, eco-conduite, évaluation, fiabilité, freinage, giratoire, indicateur de risque, infrastructure, inspection, limite de vitesse, mesure, peloton, perte de contrôle, photométrie, piéton, pluie, poids lourd, position latérale, prévention des risques, renversement, rétroréflexion, risque, route, sécurité routière, signalisation horizontale, signalisation verticale, simulation, simulateur de conduite, sortie de route, systèmes coopératifs, systèmes de transports intelligents, trajectoire, usager vulnérable, véhicule, virage, visibilité, vitesse, voiture. Keywords: Acceptability, Alert, Assessment, Bend, Behaviour, Braking, Car, Cooperative Systems, Crash, Curve, Diagnosis, Distance, Driving Assistance, Driving Simulator, Eco-driving, Evaluation, Fog, Hazard, Hazard Indicator, Hazard Mitigation, Heavy Vehicle, Highway, Inductive Loop, Infrastructure, Inspection, Intelligent Transportation Systems, Intersections, Lateral Position, Loss of Control, Measurement, Path, Pedestrian, Photometry, Platoon, Rain, Reliability, Retroreflectivity, Road Accident Research, Road Departure, Road marking, Road safety, Road sign, Road, Rollover, Roundabout, Sensor, Simulation, Skid Resistance, Speed, Speed Limit, Trajectory, Vehicle, Vehicle Dynamics, Visibility, Vulnerable Road User, Warning. ii

4 Actes de la Conférence sur la Sécurité Routière PRAC 2010 Prévention des Risques et Aides à la Conduite organisée par Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité Paris, France 4 et 5 mai 2010 Bernard Jacob et Marie-Line Gallenne iii

5 Organisation Comité Exécutif Bernard Duhem (président) Fleur Breuillin Bernard Cambou Marie-Claire de Franclieu Pascal Fournier Jean-François Janin Pascal Lechanteur Henri Vandamme PREDIT MEEDDM / DRI INRETS MEEDDM / DSCR ADF MEEDDM / DGITM / MTI MEEDDM / DGITM / DIT LCPC Parrainages Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC) 58 bd Lefèbvre, Paris Cedex 15, France Tél. : Fax : Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité (INRETS) 25, Avenue François Mitterrand, F Bron Cedex, France Tél. : Fax : Ministère de l Energie, de l Ecologie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM) Direction de la Recherche et de l Innovation (DRI) Direction de la Sécurité et de la Circulation Routières (DSCR) Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) Programme de recherche et d innovation dans les transports terrestres (PREDIT) iv

6 Comité scientifique René Amalberti (président) PREDIT4 - GO2 Xavier Apolinarski CEA Didier Aubert LIVIC (LCPC/INRETS) Jean- Marc Blosseville MOVEO/INRETS Fleur Breuillin MEEDDM/DRI Xavier Cocu BRRC, Belgique Christophe Desnouailles SETRA André-Gilles Dumont EPFL, Suisse Ralph Engel PREDIT4 Hélène Fontaine INRETS Marie-Line Gallenne LCPC Denis Gingras Université de Sherbrooke, Canada Jean-Michel Hoc IRCCYN, Psychotec Bernard Jacob LCPC Claude Laurgeau ENSMP Daniel Lechner INRETS Marie-Madeleine Le Marc CERTU Yves Page Fondation Sécurité Routière Samuel Sellam INRETS Alain Somat LAUREPS, Université de Rennes 2 Laurent Trassoudaine LASMEA, Université Clermont-Ferrand Comité d organisation Marie-Line Gallenne (animateur) Bernard Jacob (co-animateur) Fleur Breuillin Cécile Derouet Ralf Engel Daniel Lechner LCPC LCPC MEEDDM / DRI LCPC PREDIT INRETS Lieu de la conférence : FIAP JEAN MONNET - 30 Rue Cabanis, Paris. v

7 Soutiens Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie 20, avenue du Grésillé - BP Angers Tel: Fax: Agence Nationale de la Recherche 212, rue de Bercy Paris Tel: Association pour le développement des techniques de transport, d environnement et de circulation 38 bis avenue René Coty Paris Tel : Fax : Conseil Général des Côtes d Armor 11 Place du Général de Gaulle Saint-Brieuc Cedex 01 Tél : Fax : Fondation Sécurité Routière 2, rue de Presbourg Paris ITS Bretagne (Systèmes de Transports Intelligents) 11 Place du Général de Gaulle Saint-Brieuc Cedex 01 Tél.: Fax.: Pôle Mov'eo Technopôle du Madrillet, 50 rue Ettore Bugatti St Etienne du Rouvray Tel: Fax: Surveillance Automatisée des Routes pour l Information des conducteurs et des gestionnaires LCPC - Centre de Nantes, Route de Bouaye - BP Bouguenais Cedex, France Tél : vi

8 Table des matières Organisation. iv Avant-propos Préface.. 2 Le Prédit Tables rondes Conférences invitées Pour une vision systémique du risque routier et de la recherche attenante R. AMALBERTI Information au conducteur : bord de route ou embarqué? C. BALLE Evaluation du risque routier et valeur de la vie humaine? L. BAUMSTARK.. 19 Les usagers vulnérables en situation de mobilité urbaine C. MARIN-LAMELLET, S. SELLAM. 21 Session 1. Caractérisation du risque routier vis à vis de l infrastructure Outils d évaluation de la visibilité nocturne et de l'éblouissement sur les routes non éclairées E. DUMONT, R. BREMOND, K-B. CHRISTIANSON, D-S. GREENHOUSE. 25 Sur le diagnostic de la visibilité de la route P. CHARBONNIER, J-P. TAREL. 35 Détection de conditions de visibilité réduite par caméra bord de voies N. HAUTIERE, J. BOSSU, E. BIGORGNE, D. AUBERT Mise en œuvre d une plate-forme expérimentale mobile de relevé laser pour le calcul de distances de visibilité J. SENPAUROCA, J-E. DESCHAUD, F. GOULETTE Évaluation du risque en relation avec la visibilité - Proposition d'indicateurs de risque L. PATTE.. 65 Relation entre l évolution de l adhérence des revêtements routiers et l accidentologie V. CEREZO Détermination des vitesses limites de perte de stabilité des poids lourds en virage M. BOUTELDJA, V. CEREZO.. 83 Nouvelle approche pour l'estimation des forces d'impact d'un poids lourd O. KHEMOUDJ, H. IMINE, M. DJEMAÏ.. 93 Diagnostic de rupture d'un itinéraire : développement et perspectives d'utilisation D. LECHNER, C. NAUDE, L. MENHOUR.. 95 L'ISRI-Cam : une innovation utile à la démarche ISRI G. BLANCHARD, R. CHASSANDE-MOTTIN, X. BERTRAND. 115 Estimation temps réel des efforts latéraux et de la dérive d un véhicule, validation expérimentale M. DOUMIATI, A. VICTORINO, A CHARARA, D. LECHNER Actualisation des formules françaises de vitesse V85 pratiquée en virage sur route à 2 voies G. LOUAH, G. DUPRE, E. VIOLETTE vii

9 Evaluation du risque de sortie de route pour l'aide à la conduite ou le diagnostic d'infrastructure J. BRUNET, P. DA SILVA DIAS, G. YAHIAOUI Session 2. Caractérisation du risque routier vis à vis du comportement Evaluation fiabiliste de la stabilité des trajectoires de véhicules en virage G. REY, D. CLAIR, M. FOGLI, F. BERNARDIN Prédiction des trajectoires défaillantes en utilisant des techniques d'identification stochastique A. KOITA, D. DAUCHER, M. FOGLI Capteurs pour un observatoire de trajectoires S. AUBIN, P. BRIAND, P. PLAINCHAULT, J-M. AUBERLET, T. BOSCH Comparaison statistique de plusieurs systèmes de mesure du positionnement latéral des véhicules C. LE BASTARD, P. BRIAND, P. LANDAIS, B. JACOB. 187 Session 3. Signalisation routière et aides à la conduite Dispositifs de vision tout temps - Aide à la conduite F. TAILLADE, E. BELIN, J. DUMOULIN, E. DUMONT, F. CHRISTNACHER, V. BOUCHER Visibilité de la signalisation horizontale : évaluation de différents niveaux de performance avec une méthode innovante P. ANELLI, J. BRUNET, P. DA SILVA DIAS, G. YAHIAOUI Études spécifiques en conditions météorologiques dégradées pour la sécurité routière : approches expérimentales et modélisation M. COLOMB, J. DUMOULIN, V. BOUCHER, M. MARCHETTI, F. BERNARDIN, P. MORANGE Évaluation de l impact de systèmes d information en virage sur le comportement des usagers E. VIOLETTE, P. SUBIRATS, D. DOUCET. 227 Développement de systèmes d'information dynamique pour les conducteurs en situations de conduite dangereuses P. SUBIRATS, E. VIOLETTE, D. DOUCET, M. ARON Projet de signalisation dynamique des arrêts de cars (SIDYAC) C. VACQUIER-BIGOT, R. DIK, X. BERTRAND Trajectographie submétrique par couplage DGPS, carte précise des marquages et vision D. BETAILLE, P. NICOLLE, S-S. IENG Evolution des systèmes d aide à la conduite et de sécurité : quelques enjeux liés à leur conception et à leur validation V. ABADIE, J-F. BOISSOU Résultats et projet d expérimentation des systèmes coopératifs routiers en France G. SEGARRA, A.K. MOKADDEM, M. LENARDI. 277 DIVAS : comment adapter dynamiquement la demande à l offre de sécurité routière N. HAUTIERE, P. LEPERT. 287 Session 4. Evaluation et acceptabilité des systèmes Evaluation de l'acceptabilité économique des dispositifs SARI J. DEREGNAUCOURT, L. DROUOT Interacceptabilité dans SARI I. CREVITS, M-P. PACAUX-LEMOINE viii

10 Approche méthodologique pour l étude de la complémentarité des dispositifs et démarches expérimentales dans SARI M-P. PACAUX-LEMOINE, I. CREVITS. 321 Acceptation du contrôle automatisé en Loire-Atlantique. Discussions croisées de professionnels et de non-professionnels C. EYSSARTIER, F. HAMELIN Réflexions sur l'acceptabilité juridique appliquée aux innovations du projet SARI/AJISE G. MICHEL, P. PIERRE, H. SLIM. 341 Prescrire et personnaliser un message délivré par PMV pour mieux influencer le comportement des conducteurs F. TERRADE, C. GREFFEUILLE, A. SOMAT, S. BORDEL, R. QUEGUINER Évaluation de l'efficacité des systèmes de sécurité embarqués. Résultats du projet européen TRACE Y. PAGE, T. HERMITTE RADARR système d'information et d'alerte en virage : évaluation de l'efficacité du système et perspective de son déploiement opérationnel S. POINDEXTRE. 369 Analyse des comportements en termes de vitesse durant le déploiement d'un système innovant d'information : la nécessité de prendre en compte l'acceptabilité du dispositif S. BORDEL, L. DESIRE, O. GUYE, J. MAILLARD 379 Analyse spatiale des données LAVIA S. ROMON 389 Session 5. Applications à la gestion du trafic, aux populations vulnérables et au domaine urbain Caractérisation de l'éco-conduite et construction d'un indicateur dynamique pour véhicules thermiques G. SAINT PIERRE, C. ANDRIEU. 401 Développement d'un système de détection de quasi-accidents en carrefour P. SUBIRATS, E. VIOLETTE, F. CONCHE, D. DOUCET, G. DUPRE VIVRE2 : véhicules industriels et usagers vulnérables de la route Z. ROISSAC, H. TATTEGRAIN, A. MAINCENT, R. LABAYRADE Amélioration des connaissances sur les accidents impliquant un automobiliste et un piéton : projet CACIAUP T. HERMITTE, V. PHAN Outil vidéo pour la mesure de matrices origine/destination en giratoire Y. GOYAT, F. MENANT, O. PITARD, T. CHATEAU Vers un modèle proactif pour identifier des risques de trafic M-H. PHAM, A. BHASKAR, A-G. DUMONT Une étude concernant les pelotons de véhicules D. DAUCHER Liste des auteurs ix

11 x

12 Avant-propos Laboratoire Central des Ponts et Chaussées et Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité Le LCPC est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST), placé sous la tutelle conjointe du Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) et du Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM). Jouissant d'une reconnaissance bien établie, en France et à l'étranger dans le domaine du génie civil, le LCPC veut s'affirmer davantage dans le domaine de la ville, de l'exploitation et la sécurité des infrastructures, de l'environnement et de la prévention des risques. Avec 610 agents, il est principalement implanté sur des sites parisiens et nantais. Il comprend 6 départements de recherche, incluant trois unités mixte de recherche dont deux avec l INRETS, et des grands équipements. L'INRETS, Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité, a des compétences mises au service du développement de systèmes et de services de transport plus économes en énergie, maîtrisant mieux leurs impacts sur l'environnement et la santé, plus efficaces et plus sûrs. L institut intervient principalement dans les transports terrestres, mais couvre également les interfaces avec les modes aériens et maritimes. L'INRETS est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) placé sous la double tutelle des ministères chargés de la recherche (MESR) et des transports (MEEDDM). Avec 460 agents permanents, il est implanté sur 5 sites (Lille-Villeneuve d'ascq, Marne-la-Vallée, Satory-Versailles, Lyon-Bron et Marseille-Salon de Provence), et son siège est à Lyon-Bron. Il est composé de 17 unités de recherche, dont 7 unités mixtes et 2 unités de service. L INRETS a 4 filiales (ERT, LIER, CITILOG et CIVITEC commune avec le LCPC). L annonce par le président de la République en 2002 de la sécurité routière comme cause nationale, relayée par la Direction de la Circulation et la Sécurité Routières (DSCR) a conduit le LCPC et l INRETS à développer fortement leurs activités de recherche et développement dans ce domaine. Leur implication s est traduite par le montage et le pilotage d actions concertées financées par le PREDIT 3 (Programme de Recherche et d Etude sur les Transports), notamment ARCOS (Action de recherche pour une conduite sécurisée, ) et SARI (surveillance automatisée des routes pour l information des conducteurs et des gestionnaires, ), et une participation très active de leurs unités de recherche dans ces projets et de nombreux autres projets européens. Les thématiques d évaluation et de prévention des risques routiers et le développement d aides à la conduite embarquées et sur l infrastructure figurent parmi les axes principaux de recherche des deux organismes, et en particulier de leurs deux unités mixtes : le LIVIC (Laboratoire d Interaction Véhicule Infrastructure Conducteur), et le LEPSIS (Laboratoire Exploitation, Perception, Simulateurs et Simulations). A ce titre, il était légitime que le LCPC et l INRETS unissent leurs efforts pour organiser la conférence PRAC2010 dont une large partie diffuse et valorise les résultats des projets PREDIT, dont SARI. Hélène Jacquot-Guimbal Directrice Générale Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Guy Bourgeois Directeur Général Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité 1

13 Préface La réduction du nombre de victimes d'accidents de la route est une priorité commune aux autorités d'un grand nombre de pays. Devant l'ampleur des chiffres il n'est plus possible de continuer à envisager des solutions ponctuelles, mais au contraire d'aborder la route comme un «système». L'infrastructure routière est empruntée par des usagers de catégories très différentes (véhicules légers, poids lourds, deux roues), seuls ou en groupes, de jour comme de nuit, sur des réseaux aux caractéristiques diverses. Le comportement au volant de ces mêmes usagers est également très hétérogène. Les nouvelles technologies ont permis des améliorations importantes du diagnostic des zones à risques de l'infrastructure, et des aides et alertes aux conducteurs. Elles permettent de pallier les défaillances du conducteur en cas de réaction tardive, inadaptée, ou en cas de présence d'accidents et d'obstacles. Ces dispositifs visent à inciter, voire à contraindre, un comportement plus sûr des conducteurs. PRAC2010 est une conférence scientifique visant à faire un état des progrès enregistrés ces dernières années dans le domaine de la sécurité routière. Elle s attache notamment à faire le point sur les projets du PREDIT 3 et en particulier le projet SARI (Suivi Automatisé de l'état des Routes pour l'information des gestionnaires et des conducteurs), et à définir des axes de développement futurs. Les thèmes de la conférence sont : Thème 1 - Caractérisation du risque routier, vis à vis de l infrastructure (session 1) et vis à vis du comportement (session 2) Ce thème couvre le diagnostic, la détection, la localisation, la caractérisation et la quantification des risques routiers, la modélisation, les mesures et observations de trajectoires, la dynamique des véhicules et le comportements des conducteurs. Thème 2 - Signalisation routière et aides à la conduite (session 3) Ce thème concerne les dispositifs innovants de signalisation des dangers, en bord de voie ou embarqués, d alerte des conducteurs, et les dispositifs d aide ou de contrôle de la conduite. Thème 3 - Evaluation et acceptabilités des systèmes (session 4) Ce thème s intéresse à l évaluation de l impact des systèmes embarqués ou en bord de voie, et de leur acceptabilité des points de vue humain, social, environnemental, juridique, économique et technique. Thème 4 - Applications à la gestion du trafic, aux populations vulnérables et au domaine urbain (session 5) Ce thème regroupe l évaluation des temps de parcours, l information sur les incidents et accidents, la protection des populations vulnérables, piétons ou personnes âgées, la caractérisation des risques et les alertes en ville. Bernard Jacob Directeur technique Infrastructures et Sécurité Routières, LCPC Marie-Line Gallenne Adjointe au Directeur technique de la Direction technique Infrastructure et Sécurité Routière, LCPC 2

14 Le PREDIT Le Predit est un programme de coordination des politiques françaises de recherche et d innovation sur les transports terrestres. Il résulte d un accord pluri-annuel entre les trois ministères chargés du développement durable (MEEDDM), de l'industrie (MinEIE) et de la recherche (MESR) et trois agences (agence nationale de la recherche ANR, agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie ADEME, agence de l'innovation OSEO) pour associer leurs efforts incitatifs sur les transports terrestres (routier, ferroviaire, fluvial). Lancé en mai 2008, le quatrième programme (Predit 4) a fait l objet d un protocole d accord signé en août de la même année qui porte sur la coordination de 400 M de crédits incitatifs. Un domaine au cœur des enjeux du développement durable Il n est plus guère nécessaire de souligner longuement, aujourd hui, à quel point les transports sont impliqués dans les enjeux du développement durable, c est-à-dire concernés par la recherche d équilibres entre enjeux environnementaux, économiques et sociaux. La place de la mobilité dans les modes de vie contemporains est très importante (recompositions familiales, fractionnement des parcours professionnels, allongement des durées de vie et de retraite ) ; elle est de plus en plus au cœur des systèmes de production et de distribution des marchandises (globalisation, éclatement des lieux de production, réduction des stocks). Mais cette place de la mobilité est pour partie liée au faible coût relatif des transports, alors que la contribution de ce secteur aux pollutions locales (polluants réglementés ou non, bruit) et globales (effet de serre) est majeure, et que les problèmes de congestion sur des infrastructures de plus en plus difficiles à financer et à réaliser sont préoccupants pour l avenir....et des défis industriels d'aujourd'hui, en France notamment Les entreprises françaises de ce secteur (industrie, opérateurs, services) ont un rang important en Europe et dans le monde. Mais elles ont à faire face à un marché et une concurrence mondialisés, à une réduction relative de leurs marchés nationaux au profit de marchés lointains à normes sensiblement différentes. Dans ce contexte, la recherche et l innovation sont aujourd hui des paramètres majeurs de la compétitivité, donc de l'emploi, et les équipementiers, entreprises importantes ou PME, y prennent une part de plus en plus significative. Il en résulte que les enjeux de politiques publiques et les enjeux industriels de ce secteur d activité sont fortement imbriqués (véhicules propres, sécurité routière, réseaux de transports collectifs, organisation de l'intermodalité...), ce qui justifie l intérêt et même la nécessité d une coordination interministérielle des soutiens à la recherche et à l innovation. Pour la diversité et la cohérence des initiatives en France... Une plate-forme nécessaire pour les transports terrestres Le domaine des transports tel que nous le connaissons aujourd'hui appelle à la fois des recherches technologiques et scientifiques de haut niveau (processus de combustion, stockage de l énergie, impact des particules sur la santé), des expérimentations en vraie grandeur (véhicule électrique) et des soutiens à l innovation locale (logistique urbaine, information multimodale). La plate-forme interministérielle que constitue le Predit permet la mise en oeuvre et la coordination de cette diversité des recherches et des modalités de sélection (appels d offres, gré à gré, montage de consortiums adhoc). Depuis 2005, le paysage du soutien à la recherche sur projets a beaucoup changé en France, dans le but de dynamiser la recherche et l innovation : création de l ANR, mise en place des pôles de compétitivité et d un fonds interministériel pour soutenir leurs projets, restructuration des soutiens aux PME par la création d OSEO, création de l Agence de l'innovation industrielle (aujourd'hui intégrée à OSEO), implication croissante des collectivités territoriales. Le Predit permet, dans son domaine des transports terrestres, la mise en cohérence des orientations et des actions de l ensemble des dispositifs, les plus récents déjà cités comme ceux qui existaient auparavant : actions de recherche impulsées par le ministère en charge des transports (aujourd hui MEEDDM), par l ADEME ou par l ANVAR (OSEO). Cette fonction reste nécessaire et doit être renforcée sur le plan des démarches stratégiques concertées (feuilles de routes technologiques par exemple). Aux frontières de l action 3

15 incitative, la coordination doit permettre des initiatives pour constituer ou renforcer les milieux de recherche déficients au regard des enjeux. Le troisième apport de ce dispositif, et non des moindres, est d inclure dans les modalités de travail le suivi, la capitalisation et la diffusion des résultats, et, à travers l ensemble de cette chaîne, l animation de milieux de recherche et d innovation....et la complémentarité avec les programmes européens Comparés à d autres domaines ou d autres pays, les résultats français dans le 6 ème PCRD dans le domaine des transports n ont pas été tout à fait satisfaisants et devront être améliorés dans le programme Un programme national peut aider à préparer des équipes et des sujets (fonction «tremplin»), mais il est également nécessaire comme complémentarité aux programmes européens pour permettre des partenariats plus réduits, pour des recherches nécessitant plus de confidentialité, pour des sujets très liés aux institutions nationales (limiteur de vitesse) et impliquant des expérimentations, ou enfin pour répondre à des enjeux industriels nationaux (maintien d un potentiel R&D sur les véhicules lourds). Six priorités thématiques Le programme est organisé autour de six priorités thématiques. Dans chacune d elle seront traités à la fois les recherches à finalités technologiques et de services et les recherches destinées à l éclairage des politiques publiques : - Energie et environnement - Qualité et sécurité des systèmes de transport - Mobilité dans les régions urbaines - Logistique et transport de marchandises - Compétitivité de l industrie des transports - Politiques de transport Pour chacune de ces priorités, un groupe d expert («groupe opérationnel») conseille et assiste les financeurs des recherches sur les priorités, l évaluation des projets, l organisation des suivis, de la capitalisation et de la diffusion des résultats. La sécurité routière dans le PREDIT 4 La sécurité routière a été une des grandes priorités du Predit 3 ( ), en accord avec le grand chantier présidentiel de cette période. Une activité de recherche importante a été déployée dans le domaine des assistances à la conduite (projets Arcos, Sari, Lavia ), dans celui des relations entre santé et sécurité (médicaments, somnolence au volant ), dans celui de la formation tout au long de la vie (programme Continuum éducatif) et pour développer des connaissances sur l économie de la sécurité routière. Beaucoup des projets engagés dans le Predit 3étaient encore en cours au lancement du Predit 4 : d où l importance d assurer la continuité des suivis et de la diffusion des résultats, ce que fait le colloque de cette semaine pour le projet Sari. Dans le Predit 4, la sécurité routière est intégrée dans la priorité plus large «Qualité et sécurité des systèmes de transport». Ce choix vise à permettre à la fois de prolonger les efforts du Predit 3 et de susciter des recherches agrégeant les objectifs de sécurité, d accessibilité, d ergonomie, de confort tous éléments attendus dans la qualité, qu elle soit considérée du point de vue de l usager ou de celui des gestionnaires ou des porteurs des politiques publiques. Jean-Louis Léonard Député de Charente-Maritime Président du PREDIT 4

16 TABLES RONDES PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

17 PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

18 Table ronde n 1 Quelles recherches au service de l évaluation des risques routiers pour tous les réseaux? Peut-on construire une vision des outils à développer pour répondre aux besoins? Participants : René Amalberti (MACSF, PREDIT4/GO2), Xavier Cocu (CRR, BE), Hélène Fontaine (INRETS), Pascal Lechanteur (MEEDDM/DGITM/DIT), représentant conseils généraux Animateur : Bernard Jacob (LCPC) La perception par des capteurs embarqués permet d anticiper sur les conflits potentiels à courte distance en assurant le recueil d information pour le développement des systèmes d aide au conducteur. Les projets du PREDIT 3 ont permis des avancées notables au niveau mondial pour la localisation latérale du véhicule sur la route et la détection d obstacles, grâce en particulier au traitement numérique d images vidéo, à la caractérisation embarquée de la visibilité par temps de brouillard et à la détection stéréovision. Le diagnostic routier est nécessaire pour identifier et localiser les zones risquées pour les usagers en termes de pertes de contrôle et de visibilité. Des progrès sensibles ont été obtenus dans les projets du PREDIT 3 sur les pertes de contrôle en virage, en carrefour et en haut de côte. Trois nouveaux outils mesurent les défauts de visibilité géométriques et les performances des revêtements et des marquages pour une meilleure vision des obstacles. De nouveaux outils de mesure de trajectoires en bord de route permettent d analyser et de quantifier la proportion de véhicules qui prennent des risques. Comment mieux apprécier les risques de dysfonctionnement dans les interactions véhicules/ infrastructures/conducteurs, et notamment de façon plus préventive que par la seule accidentologie? Comment développer un diagnostic plus fonctionnel, plus large, moins coûteux, et mieux quantifié, donc utilisant plus de mesures que de dires d experts? En particulier quel rôle affecter aux véhicules courants et à des véhicules traceurs? Quels sont les critères et outils, actuels et futurs, pour localiser les zones à risques? Quelles interventions faut-il prévoir pour réduire les risques dans ces zones? Quelles sont les méthodes d audits et d inspection en Belgique, France et Suisse, et leurs avantages respectifs? Comment obtenir un meilleur usage de l infrastructure du point de vue de la sécurité : vitesses optimales selon les conditions de trafic et d environnement, modulation des interdistances, utilisation des diverses voies, etc.? Comment faire partager une vision commune du risque routier et de son évaluation par tous les acteurs du système? PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

19 Table ronde n 2 Quelle répartition et quelle complémentarité entre la signalisation routière et les alertes embarquées : peut-on construire une vision commune pour les recherches à venir? Participants : Jean-Marc Blosseville (INRETS), Christophe Desnouailles (SETRA), Alain Servel (PSA), Claude Laurgeau (ENSMP), B. Lucas (MEEDDM/DGITM), X (MEEDDM/DSCR) Animateur : Marie-Line Gallenne (LCPC) De nombreux projets du PREDIT 3 proposent de nouvelles informations aux conducteurs, soit en bord de voie, soit dans les véhicules. Dans les deux cas, cette information peut être fournie sous la forme de nouveaux signaux ou de pictogrammes de signalisation routière. Cette solution s appuie sur une connaissance acquise des signes et des messages. Des alertes avertissent le conducteur uniquement quand le risque existe ou que le conducteur roule trop vite. Il reste néanmoins à régler le problème de surabondance des informations et des incohérences notamment entre le bord de voie et l embarqué. Un des moyens de limiter le nombre des informations est de générer une alerte au conducteur seulement lorsqu il n a pas pris en compte le danger de la situation. Plusieurs fonctions de risque ont été développées dans ce but dans différents projets : le dépassement de la vitesse règlementaire, celui d une vitesse de passage de virage en sécurité, les risques de sortie de voie, de collisions en file et de collision avec un obstacle. Les travaux de SARI proposent de nouvelles alertes au conducteur en bord de voie : comment va évoluer la réglementation pour mieux intégrer ces nouvelles alertes? Quelle est la situation européenne en termes d alertes en bord de voie? Quel est leur déploiement possible en France? Quelles alertes embarquées sont proposées aujourd hui par les constructeurs et quelles sont les évolutions prévues? Quelle complémentarité et différence par rapport aux alertes embarquées Peut-on construire une vision française qui soit davantage basée sur la complémentarité? PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

20 Table ronde n 3 Peut-on définir le contenu des différentes acceptabilités (évaluations) d un système d aide aux conducteurs qui fasse consensus? Participants : Alain Somat (LAUREPS), L. Baumstark (Université Lyon 2), Fleur Breuillin (MEEDDM/DRI), Marie-Pierre Fléchon (CG38), Michèle Guilbot (INRETS), Dominique Mignot (INRETS), X (SETRA) Animateur : Marie-Line Gallenne (LCPC) Dans la plupart des projets du PREDIT 3, deux sujets ont été traités : l estimation de l impact des fonctions développées sur les gains potentiels en sécurité routière, et l acceptabilité par les conducteurs des systèmes proposés. Si les gains potentiels généralement calculés peuvent être importants (entre 10 et 30%), il reste difficile d évaluer quel sera l impact réel et des progrès restent à faire sur le partage de méthodes. Seuls quelques projets ont vérifié sur route, quels étaient les gains réels en vitesses pratiquées. En termes d acceptabilité, les conducteurs apprécient généralement des informations supplémentaires. Ils sont par contre plus réticents vis-à-vis des systèmes contraignants. Beaucoup de projets en sécurité routière ont évalué les bénéfices à tirer des innovations développées et parfois les contraintes associées au déploiement. Que tirer de ses expériences : une hétérogénéité intéressante ou gênante? Quels sont les besoins pour les décideurs pour lancer le déploiement ou mettre en œuvre les solutions proposées? Les méthodes sont elles fiables quant à l acceptabilité et l appropriation par les usagers? Quelles sont les contraintes réelles en termes juridiques? Les méthodes et les résultats sont il suffisants pour que pouvoirs publics puissent décider de soutenir des actions? Faut-il développer une méthodologie d évaluation qui fasse consensus et qui soit reconnue au niveau national voire international? PRAC2010 Prévention des risques et aides à la conduite, Paris, 4-5 mai

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Claude MARIN-LAMELLET Marie-Christine CHEVALIER PFI Innovations dans les transports guidés urbains et régionaux Séminaire du 17/10/2006 Ergonomie, Confort et

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

La cartographie des 4 programmes de recherche

La cartographie des 4 programmes de recherche 1 La cartographie des 4 programmes de recherche Première étape des séances de think tank créativité du pôle «identification des thèmes de recherche» visant à structurer les 4 programmes de recherche, ce

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

La géolocalisation facteur d'innovation des systèmes de transports intelligents

La géolocalisation facteur d'innovation des systèmes de transports intelligents La géolocalisation facteur d'innovation des systèmes de transports intelligents applications satellitaires, géolocalisation et navigation au service de l'exploitation et de la gestion du trafic F. COULY/J.P.

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

La prise en compte des 2RM dans les aménagements

La prise en compte des 2RM dans les aménagements La prise en compte des 2RM dans les aménagements Pourquoi les prendre en compte? Quels outils? Bérengère Varin novembre 2011 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119)

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Résumé : La diffusion large des smartphones et des suivis dédiés de flottes de

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

La sécurité des usagers 2RM

La sécurité des usagers 2RM CETE Normandie Centre Département Infrastructures de Transport Multimodales ERA34 Accidentologie, Trajectographie et Risques Routiers La sécurité des usagers 2RM Panorama de la recherche Éric Violette,

Plus en détail

Plan départemental d'actions de sécurité routière PDASR 2015 Appel à projets

Plan départemental d'actions de sécurité routière PDASR 2015 Appel à projets Direction Départementale des Territoires Plan départemental d'actions de sécurité routière PDASR 2015 Appel à projets Notice Afin de mobiliser les acteurs locaux et les citoyens, soutenir leurs initiatives,

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Président : Benoît CLOCHERET Artelia Modérateur : Christophe DESNOUAILLES Cerema Données mobiles : De la mobilité 2.0 au PDU

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT

PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT RÉFLEXIONS & EXPERTISES PARTAGÉES POUR DES SOLUTIONS INNOVANTES DE TRANSPORT URBAIN Depuis l origine du Pôle en 2006, le programme SYSTÈME DE TRANSPORT de LUTB a tenu vingt-six

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Brevet pour l exercice de la profession d enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (B.E.P.E.C.A.S.E.R.) LIVRET DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DE LA CONDUITE AUTOMOBILEET DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode Identification des besoins : la méthode des Focus Group Définition et descriptif de la méthode Identifier les besoins des utilisateurs Le Focus Group Le Focus Group est une activité de groupe ayant pour

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu MOBILITÉ 2014 Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu ASSURER LA MOBILITÉ DE DEMAIN L ACA ET LA FIA DEMANDENT AUX DÉCIDEURS EUROPÉENS : d assurer le développement cohérents de la «voiture connectée»,

Plus en détail

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS?

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? Organisateur CENTRE D ÉTUDES SUR LES RÉSEAUX, LES TRANSPORTS, L URBANISME ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (CERTU) Coordinateur Thierry GOUIN, Chargé

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Comité de Pilotage n 85 du 7 juillet 2015

Compte rendu de la réunion du Comité de Pilotage n 85 du 7 juillet 2015 Plate-forme de recherche et d expérimentation Pour le développement de l innovation dans la mobilité URBA 2000 39, rue du Ranelagh F - 75016 Paris Tél: +33 (0)1 44 14 30 00 Fax: +33 (0)1 44 14 30 01 www.predim.org

Plus en détail

Sur la gestion de la crise en temps réel : Résumé des interventions lors de la table ronde :

Sur la gestion de la crise en temps réel : Résumé des interventions lors de la table ronde : Journée COTITA gestion des crises routières 28 mai 2009 page 1/5 Résumé des interventions lors de la table ronde : Sur la gestion de la crise en temps réel : Question posée au CRICR RA/A : «Face à certains

Plus en détail

Analyse des trajectoires acceptables en approche de virage assistance aux conducteurs

Analyse des trajectoires acceptables en approche de virage assistance aux conducteurs DIVAS Analyse des trajectoires acceptables en approche de virage assistance aux conducteurs N 3.C.1 Décembre 2008 Projet financé par l Agence Nationale de la Recherche Responsable : S. Espié Projet ANR

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Catalogue. Des produits

Catalogue. Des produits Catalogue Des produits Gamme ODT Logiroad offre une solution simple, moins couteuse et représentative du trafic routier : la gamme Observatoire De Trajectoires (ODT). Cette gamme est constituée de plusieurs

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Nouveaux services et Connectivités : de l innovation au déploiement L'année 2016 sera celle de la mise en œuvre des décisions adoptées au niveau mondial à l occasion de la conférence

Plus en détail

La perte de vigilance ou l'attention perturbée

La perte de vigilance ou l'attention perturbée ANNEXE F La perte de vigilance ou l'attention perturbée I Perte de vigilance II Attention perturbée ou «distraction» DGO / étude des accidents corporels 2007-2011 1 DGO / étude des accidents corporels

Plus en détail

Nouveaux enjeux de recherche en sécurité routière liés à l'automatisation des véhicules : conséquences sur l'activité de conduite

Nouveaux enjeux de recherche en sécurité routière liés à l'automatisation des véhicules : conséquences sur l'activité de conduite Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Nouveaux enjeux de recherche en sécurité routière liés à l'automatisation des véhicules : conséquences sur

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE ORGANISÉE ET PRÉSIDÉE PAR Armand JUNG Député du Bas-Rhin, membre de la Commission des affaires économiques, président du Comité national de sécurité routière Dominique RIQUET Député européen, vice-président

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082

Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082 Direction technique Infrastructures de transport et matériaux FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082 Voie

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

Facteurs humains, organisationnels et culturels de la sécurité

Facteurs humains, organisationnels et culturels de la sécurité Facteurs humains, organisationnels et culturels de la sécurité Ivan BOISSIERES - ivan.boissieres@icsi-eu.org Institut pour une Culture de Sécurité Industrielle Groupement professionnel Centrale QSE Performance

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 Cocher la ou les orientations auxquelles répondent votre projet COMMUNICATION GRAND PUBLIC Travailler sur les représentations liées à l'alcool et aux drogues. Comprendre

Plus en détail

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED Dossier de Presse Octobre 2014 LCIE Bureau Veritas + PISEO + Serma Technologies = Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED ForumLED Europe Grande Halle de La Villette 211 avenue

Plus en détail

METROPOLE NICE COTE D AZUR Arnaud CRISTINI Ingénieur Chef du service AIR BRUIT MONITORING ENVIRONNEMENTAL Co-animateur du groupe de travail «Bruit»de

METROPOLE NICE COTE D AZUR Arnaud CRISTINI Ingénieur Chef du service AIR BRUIT MONITORING ENVIRONNEMENTAL Co-animateur du groupe de travail «Bruit»de METROPOLE NICE COTE D AZUR Arnaud CRISTINI Ingénieur Chef du service AIR BRUIT MONITORING ENVIRONNEMENTAL Co-animateur du groupe de travail «Bruit»de l AITF LE BRUIT : UN OBJECTIF DE SANTE PUBLIQUE La

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004 Education à l Environnement Actions pédagogiques Sous convention avec le Grand Lyon Acoucité, le 29 Octobre 2004 I -Présentation de l association Les nuisances sonores représentent une préoccupation de

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

JF HUERE 9 juin 2015. Voiture connectée by PSA : quand l expérience automobile s invite dans le Smartphone et les objets nomades des clients

JF HUERE 9 juin 2015. Voiture connectée by PSA : quand l expérience automobile s invite dans le Smartphone et les objets nomades des clients Voiture connectée by PSA : quand l expérience automobile s invite dans le Smartphone et les objets nomades des clients La voiture connectée : de quoi parle-t-on? Connecter le véhicule à son environnement

Plus en détail

Les transports intelligents enjeux et action publique. formation ENTE Aix 16 juin 2014 Patrick Gendre, CEREMA DTerMed

Les transports intelligents enjeux et action publique. formation ENTE Aix 16 juin 2014 Patrick Gendre, CEREMA DTerMed Les transports intelligents enjeux et action publique formation ENTE Aix 16 juin 2014 Patrick Gendre, CEREMA DTerMed 05/06/2014 Sommaire on ne traitera que de route et transports de personnes 1. présentation

Plus en détail

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) 8 novembre 2006 Permis à points : Sur la base des conclusions de la mission d évaluation du Préfet Aribaud COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Présentation des cartographies des quatre programmes de recherche du pôle. 28 septembre 2007 IFP SOLAIZE

Présentation des cartographies des quatre programmes de recherche du pôle. 28 septembre 2007 IFP SOLAIZE Présentation des cartographies des quatre programmes de recherche du pôle 28 septembre 2007 IFP SOLAIZE 1 Sommaire Accueil Introduction Motorisation & Chaîne cinématique questions avec la salle Sécurité

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural CAHIER DES CHARGES Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural Juillet 2013 Sarah Pecas I - PRESENTATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. ALD Automotive

DOSSIER DE PRESSE. ALD Automotive DOSSIER DE PRESSE ALD Automotive ALD Automotive lance ALDO, le premier assistant de mobilité personnel et intelligent dédié aux salariés d entreprises ALD Automotive, créateur de solution de mobilité professionnelle

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

100 questions sur le livre de code

100 questions sur le livre de code 100 questions sur le livre de code 1)quel poids maximum de matériel peut transporter un véhicule conduisible avec un permis B(3,5 tonnes) 2)citer 3 catégories de conducteurs soumis à une visite médicale

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * République Algérienne Démocratique et Populaire * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * Présidence de le république * * * * * * * * * * * * * Direction Générale de la Fonction Publique

Plus en détail

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Rue de l Avenir - Association loi de 1901 Le concept de ville 30 Généraliser le 30 km/h en ville Les impacts sur la sécurité Les autres impacts Les outils

Plus en détail

Le Système d Information Routier

Le Système d Information Routier Le Système d Information Routier CONTEXTE DU PROJET : 2004 INSTITUTIONNEL : ACTE II DE LA DECENTRALISATION La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et Responsabilités locales a prévu dans le domaine

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME Constat : Les statistiques montrent qu un salarié sur deux, décédé en accident du travail, l est au cours d un déplacement dans le cadre d une

Plus en détail

Conseil Economique et Social

Conseil Economique et Social NATIONS UNIES E Conseil Economique et Social Distr. GENERALE TRANS/AC.7/2002/1 14 décembre 2001 Originale : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIC POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe pluridisciplinaire

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport

Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport CPN GLT Document complémentaire au PPN du DUT Gestion logistique et transport Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d étude S'appuyant sur l'arrêté du 3 août 2005,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail