UNE DÉCENNIE DE PROGRÈS POUR LA CONSTRUCTION MODULAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE DÉCENNIE DE PROGRÈS POUR LA CONSTRUCTION MODULAIRE"

Transcription

1 Dossier de presse

2 Dossier de presse UNE DÉCENNIE DE PROGRÈS POUR LA CONSTRUCTION MODULAIRE L ACIM, déjà 10 ans L ACIM, l Association des Constructions Industrialisées et Modulaires, a été créée le 6 mars 2004 à l initiative de huit membres fondateurs : Coficiel, Loxam Module, OBM, Hertz, GE Modulaire, Algeco, Dassé Construction et Touax, qui souhaitaient se regrouper afin de représenter la profession et d avoir un poids plus significatif. Cette association, présidée aujourd hui par Christophe Lamoine (Algeco) a pour principaux objectifs : - de promouvoir le concept, les avantages et les métiers de la construction modulaire et des bâtiments industrialisés de fabrication française par tous les moyens ; - de représenter les acteurs de ce marché auprès de toutes instances normatives et/ou réglementaires se rapportant à la construction, l urbanisme et la fiscalité ; - de définir et d élaborer toute charte ou document professionnel spécifique aux métiers de la construction modulaire ; - de promouvoir l offre de produits, les services liés aux constructions modulaires et aux réseaux qu ils intègrent ; - de définir des standards de qualité et de sécurité et de les faire connaître. L ACIM : sa mission au quotidien Soumises aux mêmes contraintes que la construction traditionnelle, les constructions modulaires ont néanmoins leurs particularités que l'acim s'attache à faire reconnaître auprès des instances normatives et règlementaires de la construction. L'ACIM a pour mission d'intervenir dans les débats en cours et à venir, mais également d'être force de propositions et de solutions adéquates. L Association des Constructions Industrialisées et Modulaires a notamment travaillé sur une charte sur le travail en hauteur, sur le marquage CE, et sur une charte professionnelle, ainsi que sur le recyclage du modulaire, et ce afin de proposer des solutions réalistes et adaptées à la construction modulaire. Grâce à des réunions de travail entre industriels et à une concertation continue avec les instances dirigeantes, l'acim participe à l'établissement des minima de qualité, afin de pérenniser ce marché. L ACIM veille également à faire accroître les niveaux d'exigence et de sécurité du secteur, tout en assurant la protection de toute la filière et en contribuant à sa valorisation. L ACIM n a donc eu de cesse de faire connaître les multiples applications des constructions modulaires, de valoriser leur montée en gamme et d orchestrer les exigences de qualité et de sécurité auxquelles elles doivent répondre. Ainsi, en 10 ans, l Association est devenue de plus en plus représentative auprès des pouvoirs publics, des organismes professionnels. L association des constructions industrialisées et modulaires regroupe en effet aujourd'hui les 27 principaux acteurs de ce secteur (voir quatrième de couverture). Les adhérents de l'association, représentent emplois pour un chiffre d'affaires de 720 millions d'euros en 2013, en légère baisse par rapport à celui de 2012 qui était de 727 millions d euros (sur un marché global estimé à environ millions d euros en 2013). À noter que le poids des adhérents de l ACIM par rapport à la profession du modulaire représente 80 % en termes d'adhérents, et entre 90 à 95 % en termes de chiffre d'affaires. Ce succès confirme la nécessité pour les industriels d'avoir le soutien d'une entité qui soit un véritable «porte-parole» de la spécificité de leur métier et de leurs produits. Complexe culturel à Guichen (35) SOMMAIRE n La construction modulaire ou industrialisée : un bon point environnemental n Une charte professionnelle n La sécurité du travail en hauteur et la construction modulaire et industrialisée n Bâtiment modulaire : un monde de services n Le marquage CE et la construction modulaire et industrialisée n Résidentiel collectif et habitat individuel, nouvelles opportunités? n Le BTP, l industrie, les collectivités locales, l habitat mais encore? n En conclusion : sensibiliser le particulier? 2 3

3 1- État des lieux des travaux réalisés et en cours La construction modulaire ou industrialisée : un bon point environnemental Certains paramètres intrinsèques au concept limitent son impact environnemental. La location de modules est par nature économique et écologique : les bases-vie de chantier ou les salles de classe non définitives sont utilisées plusieurs fois sur plusieurs années, les éléments endommagés étant remplacés et les modules remis en circulation rapidement ; on peut ainsi considérer que les modules ont plusieurs vies successives. L empreinte laissée étant également faible, les coûts, notamment énergétiques, de remise Centre hospitalier universitaire de Caen (14) en état du terrain sont réduits. Durant leur utilisation, des économies d énergie conséquentes sont également réalisées grâce aux innovations des industriels (détecteurs de présence, aérateur d eau ) qui limitent sensiblement la consommation en électricité, chauffage et eau. L analyse du cycle de vie du module ou de la construction industrialisée met également en évidence des économies substantielles pour la planification de production ou la rapidité de mise en œuvre du bâtiment, de - 50 % par rapport à la construction traditionnelle selon la norme DIN 276 et l évaluation qui en a été faite par le DNGB, l agence allemande pour l évaluation du développement durable. En outre, selon cette même norme, les moindres coûts d édification, de démantèlement et de recyclage, de l ordre de 10 à 15 % par rapport au traditionnel, montrent encore une fois l excellente performance du bâtiment modulaire. Que ce soit en bois ou en métal, la construction modulaire ou industrialisée nécessite des consommations d eau bien moindres que la filière béton du fait de son caractère «sec», et présente un bilan carbone bien plus favorable : de 1 à 7 entre le métal et le béton à structure équivalente, de 1 à 50 entre le bois et le métal. Parfaitement en ligne avec la réglementation actuelle, selon les conditions locales et la configuration du bâtiment, les constructions modulaires et industrialisées remplissent toutes les conditions de la RT2012, que ce soit en Bbio, Cep max ou en température de confort et permettent la mise en œuvre de systèmes de CVC à la pointe de la technologie. Enfin, la recherche constante d amélioration du confort, et des conditions de travail des salariés est à prendre en compte dans cette démarche de développement durable. Une charte professionnelle Représentant la majorité des acteurs de ce secteur d activité, l ACIM a toujours eu à cœur de promouvoir les valeurs déployées par ses membres. L association a de tout temps été extrêmement consciente des risques encourus par les collaborateurs et les clients, aussi bien lors des opérations de montage-démontage que sur les sites de préparation des modules avant livraison aux clients. C est autour de ce thème qu est née l idée de rédiger une charte professionnelle reprenant l ensemble des méthodes de travail, règles de sécurité, valeurs de nos entreprises, sous forme d engagements derrière lesquels les membres de l association se fédéreraient. Cette charte est aujourd hui finalisée et regroupe les grands thèmes suivants : 1) Assistance au respect des règlementations Notre savoir-faire dans la réalisation des projets et ouvrages nous permet d assurer un respect total des nombreuses règlementations de notre secteur d activité. L ensemble de nos membres s engagent sur la fourniture de services, produits et prestations de qualité et conformes aux normes françaises et au marquage CE. 2) Sécurité Notre mission est d assister les maitres d ouvrage et ou les donneurs d ordre, dans le respect des normes et textes français et européens du Code du travail et de la protection des salariés, grâce à la connaissance des exigences de nos métiers. Nous concevons des offres techniques et financières respectant les préconisations des organismes habilités (CRAM ) Ceci nous permet d offrir et de promouvoir des niveaux élevés de prévention des risques du travail en hauteur. 3) Environnement Nous veillons tous à faire évoluer nos sociétés en faveur du développement durable, en nous attachant à réduire l impact de nos activités sur l environnement, aussi bien par le biais de procédés constructifs propres, que lors de la réalisation de nos chantiers. En complément, nous développons fortement le rôle social de nos réalisations (confort, sécurité, rapidité d installation ). Le métier des membres de l ACIM se trouvant à la jonction de différents corps de métier, ceux-ci s engagent aussi par le biais du respect de cette charte à promouvoir auprès des maîtres d ouvrage, des donneurs d ordre et des professionnels du secteur, l ensemble des éléments et valeurs qui la constituent. La volonté est clairement d accompagner l évolution du secteur de la construction sur ces différents points majeurs. La sécurité du travail en hauteur et la construction modulaire et industrialisée L ACIM a consacré une partie de ses travaux à la sécurité du travail en hauteur. L association travaille depuis deux ans à la rédaction d une charte commune à l ensemble des loueurs autour de pratiques de montage et de manutention intégrant l ensemble des obligations de sécurité. Un débat de longue haleine a été initié avec la CRAM et l INRS afin de définir les bases d une prévention efficace contre les chutes lors de l installation et du démontage des bâtiments. À noter qu en 2010, l ACIM avait déjà réalisé un premier guide de «prévention des chutes de hauteur lors d interventions sur les constructions modulaires» sur la base des EPI (Équipements protections individuelles). Bâtiment modulaire : un monde de services La notion de services est dans l ADN de la construction industrialisée et modulaire. Elle se traduit par de nombreux avantages pour les clients et usagers de ces systèmes constructifs : - les temps de chantiers sont réduits au moins de moitié par rapport à la construction traditionnelle du fait que les structures sont fabriquées à l'avance en atelier. Réversible, ce système permet un retour à la situation initiale encore plus rapide à la fin de l'utilisation, car les bâtiments sont démontables ; - la souplesse du système est remarquable et permet d imaginer son projet très simplement en fonction des priorités : prix imbattables et niveau de confort comparable à celui de la construction traditionnelle, flexibilité du lieu d implantation, performance énergétique (conformes aux exigences de la RT 2012) ; - le fait d avoir un interlocuteur unique permet un service personnalisé de A à Z : accompagnement tout au long du projet - de la définition des besoins à la réalisation des plans jusqu à la remise des clés l aide au montage du dossier de permis de construire (élévations, plan d'implantation, plan de fondation, caractéristiques techniques des équipements ), les éclaircissements sur les normes applicables à l'instruction d'un dossier technique en fonction de chaque utilisation, les conseils sur l'utilisation des bureaux en fonction de l'organisation du travail, enfin l'apport de produits et offres complémentaires par le même interlocuteur (Tout-en-un) ; - Une expérience avérée des situations les plus diverses, les plus extrêmes : les acteurs majeurs du secteur ont une expérience de plusieurs dizaines d'années sur les possibilités d'implantation et d'utilisation des bâtiments, étayée par des panels de clients les plus multiples et variés qui soient. Cette expertise garantit une parfaite maîtrise de la logistique (rétro-agenda tenu). 4 5

4 Collège du Vieux Pont à Boulogne-Billancourt (92) Le marquage CE et la construction modulaire et industrialisée Devenu obligatoire depuis le 1er janvier 2011, le marquage CE a fait l objet d un groupe de travail au sein de l ACIM dès 2008, qui a donné lieu à un document «le marquage CE et les constructions modulaires». Le marquage CE s est ainsi imposé pour la commercialisation de l ensemble des unités de préfabriqués en tant que tels, les différenciant fortement des produits d importation plus ou moins douteux. Le marquage CE tire la profession vers le haut, assainit le marché et sécurise la relation client. De plus, avec le marquage CE, les structures sont garanties 50 ans peu de professions peuvent se targuer d une telle garantie, quel que soit le produit. Il s agit également d anticiper une forte demande dans le domaine des EHPAD (maisons de retraite) notamment. La réalisation de bâtiments modulaires à destination de l habitat particulier/individuel semble être une perspective attirante pour beaucoup d industriels adhérents de l ACIM. L habitat individuel en module de construction est méconnu, mais c est probablement l enjeu des 10 prochaines années. En France, nous avons un déficit énorme concernant l habitat individuel. Aujourd hui et depuis des années, on construit logements par an en France, et les objectifs des différents gouvernements ont toujours été d arriver au nombre de Il y a donc, depuis des années, un déficit de logements par an. Pour dynamiser ce domaine, un industriel a lancé en 2005 un concours ouvert aux étudiants en architecture, architecture intérieure et design, qui les invite à imaginer un projet d habitat individuel implanté en zone urbaine, pavillonnaire ou en friche à partir du module élémentaire industrialisé envisagé comme un matériau d architecture à part entière. La plupart des membres de l ACIM parlent de l habitation comme d un domaine à développer en raison de spécificités d avantages majeurs : tous les éléments sont préparés en usine, le client n est donc pas tributaire des différents corps de métiers et peut emménager sous 15 jours. 2- La construction modulaire et industrialisée, un secteur d avenir Les constructions modulaires et industrialisées ont longtemps été associées à des structures préfabriquées au confort modeste. Une image qui s est dépoussiérée au fil du temps. La construction modulaire a en effet réussi sa métamorphose en élargissant sa gamme de produits et son procédé constructif pour s'établir progressivement comme une alternative crédible à la construction traditionnelle. Rapidité du délai de livraison, coût de revient compétitif, architecture et design innovants... des caractéristiques qui séduisent entreprises et collectivités en perpétuelle quête de flexibilité et d'économies. Et il reste encore de nombreux domaines, tels que l habitat collectif ou individuel, à explorer et auxquels les membres de l ACIM s intéressent. L image des bâtiments modulaires a évolué à grande vitesse pour s éloigner ces dernières années du traditionnel cantonnement de chantier. L offre des adhérents de l ACIM couvre désormais un très large champ de produits pour des besoins de bâtiments ponctuels ou permanents, rapides à monter et peu coûteux. Ils ont donc élargi leurs débouchés vers l industrie, les entreprises de services, les collectivités locales, les professions libérales et même les particuliers Sans pour autant délaisser le bâtiment, où ils restent pour beaucoup toujours très présents. Résidentiel collectif et habitat individuel, nouvelles opportunités? Le déploiement vers le modulaire résidentiel (Cité universitaire, EHPAD ) fait aujourd hui l objet d une attention croissante des adhérents de l ACIM car il présente de nombreux avantages pour construire plus vite et moins cher. Dans le secteur du logement, plusieurs acteurs ont déjà exploré le domaine du logement individuel, mais celui des logements sociaux paraît constituer un Prototype d habitat modulaire marché plus porteur. Plusieurs industriels ont par exemple réalisé des prototypes ou se sont engagés sur la réalisation de résidences, tandis que d autres opérateurs ont déjà formalisé des offres dans ce domaine. La construction de logements apparaît comme une déclinaison naturelle des savoir-faire des industriels. Comme les bureaux, ces logements répondent à toutes les normes : thermiques, acoustiques, durabilité, incendie, accessibilité P M R (Personnes à mobilité réduite) Le BTP, l industrie, les collectivités locales, l habitat mais encore? Les constructions industrialisées et modulaires sont donc utilisées dans les métiers du BTP, de l éducation (halte-garderie, collège, crèche, restaurant scolaire ), dans la location de voitures, les bureaux de ventes des promoteurs immobiliers, les maisons de retraite, les bibliothèques, les centres de loisirs, les agences bancaires provisoires, les postes de garde Elles s adaptent aux exigences de chaque secteur et concurrencent aujourd hui véritablement la construction traditionnelle, ce qui prouve l évolution École primaire à Colombes (92) de la qualité des finitions et du confort. Le modulaire est également utilisé dans l évènementiel : certains industriels proposent la location de modules à destination de loges d artistes, de guichets lors de festivals ou de toilettes autonomes. Mais il reste encore des domaines moins connus qui utilisent les modulaires. C est le cas, en effet, du funéraire, qui fait appel à la construction modulaire et industrialisée pour les funérariums, crématoriums Les micro-crèches ainsi que l évolution du «green building», semblent aussi offrir de nouvelles perspectives. Les cliniques vétérinaires se voient elles aussi construites de plus en plus en modulaires. Délais de livraison rapides, coûts optimisés, respect de la réglementation en vigueur Le domaine carcéral fait également appel aux modules constructifs : pour exemple, les nouveaux parloirs de la prison de Fleury-Mérogis, dans le cadre de sa rénovation sur 15 ans, ont amené à repenser le module en fonction de nombreuses règles fonctionnelles de sécurité. En conclusion : sensibiliser le particulier? Enfin, les membres de l ACIM sont unanimes pour dire qu il faut vraiment faire changer les mentalités et principalement celles des particuliers qui associent encore trop souvent la construction modulaire aux cantonnements visibles sur les chantiers. À y réfléchir de plus près, bon nombre de particuliers accompagnent leurs enfants dans des écoles, vont au bureau, à la clinique ou à l hôpital, confient leurs animaux aux cliniques vétérinaires, visitent leurs aînés en maison de retraite sans remarquer le moins du monde qu ils sont dans des bâtiments industrialisés et modulaires! Cette filière présente l avantage de réduire considérablement les délais de livraison (sept mois au lieu de deux ans!). L habitat collectif pourrait s avérer une diversification nécessaire dans un contexte moins porteur pour le bâtiment. 6 7

5 L ACIM regroupe les principaux acteurs du marché : ACTIMODUL, ALGECO, ALLOMAT, BATILOC, BODARD CONSTRUCTION, COFICIEL, COURANT, DASSE CONSTRUCTION, EUROMODULES, DE VINCI SA, FAGSI Location d Espaces Modulaires, JAMART SA Location Modulaire, JIPE, LOCA MS, LOXAM MODULE, MARTIN CALAIS, MODULOBASE, OBM CONSTRUCTION, PETIT LOCATION, PORTAKABIN, ProContain SAS, SOLFAB, TOUAX, WC LOC, YVES COUGNAUD. Marie-Laurence Cattoire Relation Presse 42 Rue Trousseau PARIS Tél Web : Octobre 2014

Marché des Constructions Modulaires en France 2013

Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Marché des Constructions Modulaires en France 2013 Nouvelles tendances et prévisions Juin 2013 En 2012, le marché de la construction modulaire a vu son chiffre d affaires progresser. Il a bénéficié des

Plus en détail

Procontain Construction modulaire : l architecture créative

Procontain Construction modulaire : l architecture créative ARCHITECTURE CONSTRUCTION MODULAIRE Procontain Construction modulaire : l architecture créative Filiale du groupe allemand Alho, Procontain est le spécialiste en France de la construction modulaire. Dans

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire Des solutions de bâtiment durables technologie modulaire 1 2 3 LA CONSTRUCTION DURABLE 2 3 Voici un demi-siècle que notre activité développement et réalisation d architecture à structure bois marque le

Plus en détail

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE Union des Métalliers 10, rue du Débarcadère 75017 Paris Tél. 01 40 55 13 00 Fax. 01 40 55 13 01 Union@metallerie.ffbatiment.fr STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ

LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ La personnalisation rendue possible sur une base optimisée et économique! Tout le monde vous le dira : aujourd hui, une fois le projet défini, il faut disposer au plus vite d un

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE COMMUNIQUE DE PRESSE PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE A l occasion de l année internationale du microcrédit, Primagaz déploie une nouvelle action dans le contexte

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

[ Modul R ] Location et Vente. La flexibilité par excellence. www.legoupil-industrie.com. Modulaire. Made in FRANCE. Tertiaire.

[ Modul R ] Location et Vente. La flexibilité par excellence. www.legoupil-industrie.com. Modulaire. Made in FRANCE. Tertiaire. [ Modul R ] La flexibilité par excellence Location et Vente Industriel Modulaire Tertiaire Made in FRANCE www.legoupil-industrie.com À la location ou à l achat, la construction qui évolue [ Modul R ] Des

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets Partenaire de vos projets CJConsultants S.A.S Z.I du VAZZIO BP 506 20189 AJACCIO CEDEX 2 Téléphone : +33 (0)4 95 10 50 10 Télécopie : +33 (0)4 95 10 50 11 Courriel : contact@cjconsultants.com Site Internet

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Les indicateurs du développement durable

Les indicateurs du développement durable Les indicateurs du développement durable (extraits de la première édition) Préambule L Association française de l assurance a publié en janvier 2009 sa Charte du développement durable, formalisant ainsi

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

Groupements d entreprises offre globale: retours d expériences

Groupements d entreprises offre globale: retours d expériences Groupements d entreprises offre globale: retours d expériences NORDBAT 2012 Qu est ce qu un groupement permanent d entreprises d offre globale? - Notion de groupement permanent Un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Service compris! Entrez, installez-vous, tout est prêt.

Service compris! Entrez, installez-vous, tout est prêt. Service compris! Entrez, installez-vous, tout est prêt. BUREAUX MODULAIRES ÉCOLES MOBILIER Lycée Picasso de Perpignan ÉVÉNEMENTIEL SERVICES Chantier Paris-La Défense Désormais, les constructions modulaires

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

La Synergie Lavogez Filière courte : de l arbre à l établi

La Synergie Lavogez Filière courte : de l arbre à l établi La Synergie Lavogez Filière courte : de l arbre à l établi Une démarche de développement durable Coupe en forêts locales Charpentiers du Conception en bureau d études chez CSB Assemblage et taille en atelier

Plus en détail

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 SOMMAIRE Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2 Le gage de qualité NF Logement...p5 Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 La recherche de la satisfaction globale.p9 Nos actualités..p11

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

CONCEPT GLOBAL CLEFS EN MAINS

CONCEPT GLOBAL CLEFS EN MAINS Concept global Les nouvelles exigences pour la production de logements en quantité et qualité durables, modifient en profondeur les manières de construire, créent de nouveaux marchés et entraînent de nouvelles

Plus en détail

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE Association française de l isolation en polystyrène expansé dans le bâtiment dossier de presse - 2014 L

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013 DOSSIER THÉMATIQUE crédit photo : Prod. Numérik - Fotolia octobre 2013 LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION Pour un investissement à longue durée de vie comme un bâtiment, l approche en coût global est

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

nous voulons être une référence

nous voulons être une référence L e s e n s d e l o u v e r t u r e Plus qu un nom, nous voulons être 1971 Création à Cours la Ville d une entreprise spécialisée dans les huisseries métalliques par Paul Malerba et Jean-Jacques Dugelet.

Plus en détail

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Bref rapport de la Haute école spécialisée bernoise, Institut de la construction bois, des structures et de l architecture Projet

Plus en détail

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique 1 Une structure inédite fortement partenariale sa gouvernance, ses moyens L'Agence Parisienne du climat

Plus en détail

GROUPE CAMAR FINANCE. 28, RUE MARBEUF - 75008 PARIS Tél : 01 43 59 60 00 camarfinance@camarfinance.com www.camarfinance.com

GROUPE CAMAR FINANCE. 28, RUE MARBEUF - 75008 PARIS Tél : 01 43 59 60 00 camarfinance@camarfinance.com www.camarfinance.com G R O U P E I M M O B I L I E R GROUPE CAMAR FINANCE GROUPE CAMAR FINANCE 28, RUE MARBEUF - 75008 PARIS Tél : 01 43 59 60 00 camarfinance@camarfinance.com www.camarfinance.com Grenouille/Crocodil Studio

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 Sommaire LE GROUPE... 3 NOS VALEURS... 4 LES STAGES EN AGENCES... 5 Chargé d affaires en Contrôle Technique... 6 Chargé d affaire en Qualité Environnementale

Plus en détail

Les bâtiments modulaires

Les bâtiments modulaires Les bâtiments modulaires Différents types de bâtiments : Le bâtiment modulaire est une construction légère conçue pour une utilisation temporaire ou permanente, constituée d une structure métallique en

Plus en détail

CONTACTS PRESSE : H&B

CONTACTS PRESSE : H&B HQE Aménagement Une démarche pour des opérations d aménagement durable Sommaire Communiqué de presse HQE Aménagement Une écriture collégiale au sein de l Association HQE L association HQE en questions

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES

NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES NOTRE OFFRE DE SERVICES ÉNERGÉTIQUES SOMMAIRE BHC ENERGY, c est... Présentation de la société Des solutions adaptées à vos besoins Pourquoi structurer sa démarche d efficacité énergétique? Nos prestations

Plus en détail

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016)

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) Programme d Intérêt Général Communauté de communes du pays de Bourgueil «Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) PRESENTATION DU DISPOSITIF:

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Un tube fluo de 1.500 mm et de 58 W consomme 68 W avec son ballast. Dans certains cas, il pourrait être

Plus en détail

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL «PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» Juin 2013 Introduction : Les parents sont parmi les principaux bénéficiaires de Paris classe numérique. Grâce à ce nouvel outil, la communication

Plus en détail

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes les usages transitoires de friches industrielles Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes L exemple du Solilab www.iledenantes.com Le Solilab, un projet destiné à l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 2014 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 Né en 1996 de la volonté d entrepreneurs indépendants, le réseau C10 est

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Bâtiments Sports et Loisirs

Bâtiments Sports et Loisirs Bâtiments Sports et Loisirs Une construction d avenir pour le Sport et les Loisirs Depuis près de 50 ans, la société Losberger France (anciennement Walter), concepteur et fabricant français, est un acteur

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE?

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? Les dépenses publiques des hôpitaux ont augmenté de 50% en 10 ans et les hôpitaux ont une consommation d environ 400 kwh/m² d énergie finale (contre 100

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

!"!#!$% & $' # ("#! ) (' $ '*$ & $'+,

!!#!$% & $' # (#! ) (' $ '*$ & $'+, "#$% & $' # "# ) ' $ '*$ & $'+, - «Peut-on espérer, dans un avenir proche, que la nature soit ouverte à tous et soit donc accessible aux personnes handicapées?» «et comment envisager l accessibilité comme

Plus en détail

ESCALIERS LES ESCALIERS BÉTON NOUVELLE GÉNÉRATION

ESCALIERS LES ESCALIERS BÉTON NOUVELLE GÉNÉRATION ESCALIERS LES ESCALIERS BÉTON NOUVELLE GÉNÉRATION C O N S T R U I R E U N A V E N I R E N B É T O N CONSTRUIRE UN AVENIR EN BÉTON Des escaliers façon SORIBA Un choix en béton Plus que la performance, notre

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier

Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier Fiche d application : Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier Date Modification Version 26 février 2014 Première version de la fiche 1 Préambule Cette fiche d application précise le

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012 Venant à l appui de concertations aussi bien au niveau du Lesiss, de Syntec Numérique avec le CIGREF, réseau de Grandes Entreprises, ainsi qu avec l Asinhpa et les collèges de DSIO de CHU et de CH, la

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Construction modulaire pour la Faculté des sciences

Construction modulaire pour la Faculté des sciences Construction modulaire pour la Faculté des sciences Résultat de l'évaluation Outil mis à disposition par l'unité de développement durable du Département des infrastructures de l'état de Vaud. Données concernant

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail